AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Elea - Humaine

Partagez
 

 Elea - Humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 20:42




“ Elea ”
Now cry the stars when upon the earth their gaze might rest a nostalgic burst.
NOM&PRÉNOM ▬ Eleanor; qui signifie richesse et honneur. Mais on l'a toujours appelée Elea, la laissant penser que c'était son nom completSURNOM ▬ Son prénom est déjà bien assez court pour qu'on lui accorde un diminutif. Néanmoins il arrive qu'on l'appelle "l'enfant sauvage"ÂGE ▬ 21 ansPATRIE, RACE ▬ Elea est une humaine, sa famille était originaire de Dale puis ses parents de Laketown. Elle vit actuellement à Fondcombe. LIEU DE NAISSANCE ▬ Elle est née à Laketown.RANG SOCIAL ▬ La famille d'Elea avait une place de choix à Dale, puis ils se sont appauvris. Maintenant qu'elle est seule, elle ne mesure pas réellement sa situation mais la logique voudrait qu'elle soit pauvre même si elle vit au dessus de ses moyens. PROFESSION ▬ Musicienne SITUATION AMOUREUSE ▬ Elle est célibataire, elle n'est pas amoureuse non plus.POUVOIRS ▬ Elle grimpe dans les arbres aussi vite qu'un chat. DE QUEL COTÉ IL EST ▬ Puisqu'elle a une aversion pour les orcs, elle est du côté des gentilsGROUPE SOUHAITÉ ▬ Les humains

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ Elea ; une fleur parmi les autres, qui s’épanouit dans un monde aux nombreuses faces d’ombre. Tout ce qu’il se passe sur cette terre ne semble pas l’affecter- elle sourit, rit, elle dévale dans les bois et escalade les hautes branches pour s’y reposer un instant dans la plus grande insouciance. Même l’astre solaire, alors qu’il la connait depuis toujours est surpris lorsqu’elle apparaît. Non seulement par son esprit, mais aussi par son physique. Elea est une beauté pure, aux traits fins et le nez retroussé. Elle est gracieuse et aussi précieuse qu’un bijou. Malgré le fait qu’elle grandisse et le temps qui la métamorphose, quelque chose de candide persiste dans son regard azur, dans ses gestes et sa façon d’être. Ses yeux d’un bleu aquatique sont ou-roulés de longs cils, rien de très rare, rien de très extraordinaire, mais tout est dans l’expression.  Parmi les elfes, elle pourrait parfois passer inaperçue mais ce qui lui donne cette différence c’est cette fraîcheur qu’elle émane et qui pourtant est d’une grande fragilité. C’est ce que l’on appelle  « Le don des hommes » ; c’est cela qui fait sa spécificité et ce qui l’anime. La vie n’aurait sans doute pas la même valeur pour elle si elle n’était pas née humaine. Une simple humaine, c’est ce qu’elle est, mais aux yeux des gens qui l’aiment elle est bien plus que cela ; c’est un soleil, qui réchauffe les cœurs d’un regard complice, un vaste monde rien qu’à elle-même. Elle est souvent le nez en l’air, à rêvasser et quoi qu’il en soit on ne peut que lui sourire. On se laisse entraîner dans ses danses folles sans savoir sur quel pied s’appuyer. Tant pis si l’on s’y perd ; ses mains sont si douces, sa bonne humeur est si contagieuse qu’on souhaiterait la garder pour soi encore un peu plus longtemps.

C’est une fille qui n’a jamais été très grande, ses parents l’étaient déjà moins que la moyenne et du coup elle ne dépasse pas le mètre soixante-deux ; sans doute pour cela qu’on la voit encore comme une enfant. Elle est menue et sa peau laiteuse telle de la porcelaine fait que beaucoup de monde aurait peur de la briser. Cependant, elle n’est pas aussi fragile que le suggère les apparences : c’est une fille très agile, elle se faufile partout, elle a appris à se défendre et ne recule que très rarement devant la peur. Ainsi on lit souvent sur son visage la détermination, le courage lorsqu’il n’est pas dépeint par la malice. C’est dans ces rares moments de sérieux qu’elle gagne en maturité aux regards de ses interlocuteurs. Elea est un contraste entre beaucoup de choses : elle est le tout et son contraire, aussi bien hargneuse que dotée d’une grande douceur. C’est parce qu’elle a eu de quoi s’entrainer par le passé avec son père, son frère et aussi quelques elfes désormais qui la prennent en charge désormais et lui apprennent à utiliser ses spécificités en véritables atouts. Ils pourraient tous  témoigner qu’il n’est pas chose aisée de l’attraper ; Elle vous glisse entre les doigts avec aisance sans même que vous ne vous en rendez-compte. Elea ne vous laissera que quelques mèches de ses boucles dorées comme indice. A vous de la poursuivre alors cette fine silhouette, à travers les bois, suivez cette longue tignasse blonde qui sautille et reflète la lumière. C’était d’ailleurs un véritable fléau pour sa mère, qui passait du temps à s’appliquer sur les tresses qu’elle lui faisait autrefois. Les perles, les fleurs, tous ce qu’on glissait dans ses cheveux pour l’embellir finissaient par se perdre on ne sait où en fin de journée. Le naturel lui correspond plus que ces coiffures bien trop élaborées pour en comprendre le sens. Et depuis que sa mère n’est plus là, depuis qu’elle ne la tire plus par les racines pour passer un peigne dans ses nœuds, ce sont les elfes qui s’en occupent. Ils sont tellement propres sur eux, qu’ils sont exaspérés de la voir imparfaite.

Elea s’habille de vêtements d’elfes dont les couleurs pastel lui vont parfaitement au teint. En arrivant à Fondcombe elle avait parfois ses vêtements d’humaine et cela lui permettait aussi de se différencier. Mais la petite fille qu’elle était a bien grandi et porter désormais des vêtements d’elfe ne la dérange absolument pas. Elle les trouve moins encombrants, plus agréables sur la peau et surtout plus jolis…Elle en oublie parfois ses origines, excepté son naturel qui la rappelle parfois à l’ordre. Elea a appris leur langage et le maîtrise parfaitement, elle pourrait parfois prétendre être une elfe en cachant bien ses oreilles et en se hissant sur la pointe des pieds. Il lui reste néanmoins un bijou que sa mère lui avait fabriqué à Laketown qu’elle ne quitte pas depuis sa naissance. Elle le conserve et le rafistole selon les besoins, elle refuse d’oublier.

VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Elea porte des vêtements d'Elfes cousus à sa taille, brodés pour elle et personnalisés afin qu'elle se sente au plus proche de ce peuple qui la garde sous tutelle. Ce sont de longues robes, au tissu agréable à toucher et la plupart du temps dans les tons clairs.
VOS PARTICULARITÉS ▬ Elea a été préservée de toute marque, ses blessures guérissent sans la moindre cicatrice grâce aux bons soins qu'elle reçoit.
VOTRE CARACTÈRE ▬
Elea est ce que l’on pourrait appeler une personne simple. Elle n’a pas de démons en elle, c’est une jeune femme relativement ouverte d’esprit et qui est encore en train de se découvrir. Néanmoins, on pourra tracer quelques aspects de sa personnalité, notamment le fait qu’elle soit très loquace et qu’elle comprend très vite tout ce qu’on lui apprend. Elea est d’une infinie patience, qui prend le temps d’observer, d’analyser avant de se permettre toute chose. Elle est dotée d’une intelligence remarquable en l’ayant prouvé dès sa plus tendre enfance qu’elle serait amenée à faire un bon nombre de choses. Elle est cultivée, réfléchie et sait prendre des décisions avec une belle logique. Sa curiosité toujours grandissante, elle n’a jamais fini de montrer de l’intérêt et ainsi elle est déjà très habile de ses mains. Elea sait coudre, cuisiner, tirer à l’arc, elle sait lire et écrire. C’est une élève idéale qui est passée entre les mains d’un bon nombre de professeurs et qui à chaque fois étaient satisfaits de son implication. Sa rigueur et son sérieux est surement ce qui lui permet de rester encore à Fondcombe outre le fait qu’elle n’ait plus de famille, elle s’investit et propose son aide dès que l’occasion se présente car elle est consciente de la chance qu’elle a et espère ne pas se faire renvoyer sans être prête. Elea joue aussi de la musique, elle joue de la harpe et de la flûte et s’avère être une très bonne musicienne. Ses parents l’avaient déjà initiée à la musique avant d’arriver à Foncombe mais l’apprentissage des elfes a fait qu’elle puisse rapidement se perfectionner.

Ce que l’on apprécie chez Elea c’est la fraîcheur et la jeunesse qu’elle émane ; en plus de ses grands yeux bleus débordants de lumière, elle est d’une infinie douceur autant qu’elle est pétillante. D’abord, Elea est rarement de mauvaise humeur, elle reste adorable en toutes circonstances et n’est jamais avare sur l’expression de ses sentiments. Si elle vous aime bien, elle vous le fera savoir honnêtement et si elle ne vous aime pas, elle détalera comme un lapin dès l’apparition de votre silhouette dans le coin d’une salle. Certaines de ses réflexions restent enfantines, même si elle a passé l’âge, elle ne se considère pas encore comme une adulte. Elle évolue à son rythme, elle avance à tâtons là où on la place, une chance qu’elle sache s’adapter à n’importe quelle situation soit dit en passant. Ensuite, Elea est le genre de jeune femme qui ne s’épuise pas facilement, elle a énormément d’énergie à revendre. Elle est taquine, elle aime jouer, elle aime sauter, danser et quelque soit le moment elle déborde d’énergie. C’est tout ou rien et lorsqu’elle ne rit pas aux éclats ça veut dire qu’elle doit dormir à points fermés – Mais c’est dans sa nature d’abandonner par k.o après avoir tenté de nager à contre courant. La plupart du temps c’est par cette caractéristique qu’elle marque les esprits, c’est la jeune fille qui pourrait s’amuser seule pendant des heures dans les bois.

Elle apparaît très positive, le fait est qu’elle fuit les conflits et qu’elle préfère se dire que tout va bien. Les ondes négatives sont une véritable source d’angoisse pour elle et par le passé elle a toujours été surprotégée. Depuis qu’elle est seule, il y a certaines situations qui la font perdre pied, elle ne sait pas comment réagir et préfère autant s’en aller. Ce n’est pas qu’elle assume pas, c’est tout simplement qu’elle n’est pas habituée à cela, en comptant le fait qu’elle se donne toujours à fond pour que l’on soit fier d’elle. Du coup elle a parfois du mal à concevoir comment elle pourrait provoquer un cas inverse de ce qu’elle espère. Elea est parfois tête en l’air, elle rêvasse et se concentrer quand on esprit refuse relève du défi pour elle. C’est clair ; quand ce n’est pas le moment, c’est qu’il ne fau pas insister. Elle aura beau y mettre toute la volonté du monde, si elle s’égare c’est qu’elle est à saturation. Ça ne lui a que très rarement posé problème, les personnes qu’elle côtoie sont aussi en général assez conciliantes là-dessus parce qu’elle sait le faire comprendre de manière intelligente. C’est du moins ce qu’elle a appris à faire, puisqu’avant elle en faisait des caprices.

Les choses ont bien changées pour elle, Elea continue de donner le meilleur d’elle-même pour mériter les faveurs dont elle bénéficie.
CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Elea aime plus que tout jouer de la musique, rêvasser et s'endormir en pleine nature. Elle apprécie les plaisirs simples; danser, partager, discuter, rire et se retrouver avec des personnes qu'elle aime bien. Elea aime les vêtements des elfes, les couvertures chaudes, lire des livres et découvrir de nouvelles choses. Elle a conservé son âme d'enfant, la faire sourire n'est pas chose difficile
VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ Qui ne se réjouit pas de rassemblements alors que l'on peut lire la joie sur le visage des gens? La nourriture y est bonne et en abondance, l'ambiance est plus enjouée que tous les autres jours et puis c'est l'occasion de rencontrer des personnes intéressantes. Elea est toujours la première arrivée et la dernière partie !
AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Elea joue bien entendu de la musique, elle essaye tous les instruments qui peuvent se proposer à elle. Elle aime aussi faire la cuisine, elle est assez gourmande et se prive pas de s'en garder en réserve lorsqu'elle fait quelque chose. Elle aime aussi prendre le temps parfois de coudre et de personnaliser ses robes avec de fines broderies.
AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Elea a effectivement un projet à long terme, bien qu'elle apprécie la vie à Fondcombe elle rêve de revoir sa ville natale mais aussi d'aller un jour Dale qui lui était contée par les souvenirs de ses grands parents à son âge d'or.
CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Elea n'aime pas les conflits, les mauvaises ondes glissent sous sa peau et la mettent parfois dans de mauvais états. Elle n'aime pas être malade, le sentiment d'être faible et impuissant en plus d'être obligée de rester clouée au lit. Paresser ça va 5 minutes quoi. Elle n'aime pas qu'on lui fasse remarquer sa différence du fait qu'elle soit humaine, notamment lorsqu'elle est malade, elle a du mal a percuter...
PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Elea est la reine de la débrouille, dans ses limites bien sûr. Elle est audacieuse et prend beaucoup d'initiatives.
SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ N'ayant plus de famille, Elea compte sur la bonté des elfes en cas de problème, comme ils l'ont toujours fait pour elle.
COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ Elea aurait d'abord le réflexe de jauger, si elle a une occasion de répliquer, pour sûr qu'elle le fera, autrement elle détalerait comme un lapin.
UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Elle n'a pas de secret en particulier, c'est une jeune fille qui n'a pas réellement de mystères autour d'elle.
QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ Elea a beau être en compagnie des elfes depuis quelques années, il y a certains moments où elle n'agit pas comme leurs coutumes le veut. Même si en général cela ne pose pas problème et qu'on la rectifie, ce sont toujours des moments de solitude qui la font rougir de honte.
QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Elea a appris à tirer à l'arc, c'est une bonne élève mais elle a encore un peu de chemin avant de pouvoir prétendre être au niveau des elfes.
QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Sa peur actuelle serait que le semblant de paix qu'elle a trouvé à Fondcombe lui soit arraché. Mais elle s'y sent en sécurité et ce genre de pensée est aussitôt effacé de son esprit.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬ Tout ce qui est réel pour elle, ce sont les elfes et ses souvenirs. Le reste n’est que rêves, le reste n’est que cauchemars. C’est n’est pas qu’elle ignore la situation de la terre du milieu ni l’ombre grandissante ; bien au contraire, elle en a conscience, elle le sait. Elle entend régulièrement parler de ces menaces en plus d’avoir eu le malheur de vivre certaines choses qu’elle aurait préféré occulter sur l’instant même. Un traumatisme, c’est ce que ses parents diraient. Elea préfère se murer dans un confort qu’elle apprécie grandement ; les jardins de fleurs et les chutes d’eaux sont de bien meilleures pensées que les ténèbres qui pourraient pourtant effacer tout cela. Elle érigé des barrières entre elle et ce qu’il y a dans ces vastes terres en se disant que de toute façon ça ira. Voila, ça ira, c’est ce qu’on lui a toujours dit et étant enfant cela a toujours suffit. A Fondcombe sa vie y est paisible et parfaite, elle désire seulement garder cette image et n’est pas encore prête à affronter ce qu’il y à au delà.

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ Shinshü
ÂGE ▬ 24 potatoes en maxi svp.
PASSIONS ▬ Dépouiller les riches et tout sentir.
FILMS & SÉRIES ▬ Le Parfum, SDA, Le nouveau monde, le Hobbit, Pirates des caraïbes, LES DISNEY OUI JAIME BIEN :c, heu GOT, OUAT, les dramas japonais a l'eau de rose
PRÉSENCE ▬ Alors pour être connectée même quand je suis en cours je dirais H24 ♥
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ J'aime le forum, j'en suis tellement accro je suis là depuis novembre que j'ai déjà mon TC wesh °u°. *câline le staff*
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ Par dessus et par dessous les collines, jai cherché sur google tdm.
TON AVATAR ▬ Freya Mavor
REGLEMENT▬
Spoiler:
 
UN TRUC EN + ▬ °u°



Dernière édition par Elea le Dim 22 Fév 2015 - 18:39, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 20:44




“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here










Dale, la belle, la cité brillante sous la lumière du soleil. La vie y était paisible, abondante, les souvenirs aussi. Riches marchands, faisant affaire avec les nains d’Erebor, Asabiarn et sa femme Helga menaient une vie qui n’avait rien à envier à personne.  Ils y élevaient leurs quatre enfants dans une grande maison située en plein centre de la ville. Tout le monde les connaissait, tant par leur réussite que par la générosité dont ils savaient faire preuve. Il y avait régulièrement des fêtes chez eux, tout le monde y était convié et tout le monde buvait au vin en leur portant des toasts. Ils n’imaginaient pas leur vie ailleurs qu’à Dale, l’or des nains permettait aux humains de vivre ici sans la moindre crainte. Ils voyaient déjà leur lignée, reprendre leurs affaires et de père en fils se transmettre l’héritage en restant éternellement à Dale.  Mais c’était sans compter le malheur qui allait s’abattre sur la ville prospère. D’abord une grande bourrasque provenant du nord, ensuite le feu consommant là la vie de nombreuses générations. Ce jour là, comme tous ceux vivant à Erebor et près d’Erebor, tous sans exception perdirent tous leurs biens. Asabiarn et Helga perdirent deux de leurs enfants, brûlés vifs alors qu’ils étaient âgés de cinq et quatorze ans. Sauvant les deux enfants qu’il leur restait, ils n’eurent pas le temps de pleurer la mort des deux autres alors qu’ils prenaient la fuite. Un enfant chacun dans les bras, ils eurent la chance de trouver une place sur une barque qui mettait le cap sur l’autre rive, la plus proche. C’est à Laketown qu’ils trouvèrent refuge malgré qu'elle fut tout aussi détruite. Pour la majorité du moins, les autres étaient soit morts brûlés, soit noyés, soit ils avaient continué de fuir en appréhendant que le dragon revienne. Quoi qu’il en soit, le nombre de perte fut bien trop conséquent pour que l’on oublie ce jour là où tout s’est effondré en l’espace de quelques secondes.

Laketown, l’hideuse, la cité puante vivant sur l’eau. La vie y était difficile, pauvre, mais les souvenirs d’un passé glorieux perdurait. Le nombre soudainement croissant de bouches à nourrir avait fini par avoir raison de l’économie de la ville, tout comme la disparition des nains qui avaient été contraints d’éteindre leurs forges. Dans les yeux dorés d’Asabiarn, le rêve continuait de brûler. Il avait vieilli, ses cheveux noirs avaient fini par devenir complètement blancs et tandis qu’il berçait sa petite fille, il lui contait les nombreuses fois où il était rentré chez lui, à Dale, les bras portant des paniers de nourriture et d’or.

« Cessez donc de lui parler de ces histoires père, elle va mourir de chagrin le jour où elle comprendra que Laketown elle la ville la plus ignoble de la terre du Milieu. »
« Tu veux oublier c’est ça ? Ces années que nous avons passées là bas ? Tu veux réellement que ta fille vive sans l’espoir qu’une vie meilleur existe ?  Mirenda ?»

Le lourd soupir de sa fille eut raison de la conversation, elle coupa court à la bavure et reprit son enfant qui étirait un large sourire. Eleanor allait grandir entre ces murs transpirants, poisseux avec le ventre vide la majorité du temps alors que sa mère avait eu droit à la plus belle des enfances. Et pourtant elle aurait aussi désiré voir sa fille et son fils ainé s’épanouir à Dale, dévaler les pentes verdoyantes et se faire des couronnes de pâquerettes. Si pour elle tout espoir était vain, que la fatalité l’avait rattrapé le jour où elle avait vu sa plus jeune sœur brûler sous les flammes, il n’en était pas de même pour son époux. Tedd était originaire de Laketown, mais avait grandi au sein de cette ville également à son age d’or. Ho ; elle était moins riche que Dale mais la nourriture ne rendait malade personne et les toits n’étaient pas rafistolés avec des planches de lit. Tedd était aussi blond que sa femme était brune, les yeux clairs, vivants et toujours optimiste. Ils vivaient tous ici : les deux parents de Mirenda et elle, Tedd et sa mère et les deux enfants Hadrian et Elenor. Le deuxième enfant sauvé de Dale qui était le plus jeune avait fini par mourir de faim à sept ans, Mirenda était plus âgée et donc plus robuste à ce moment là. Quand à Tedd, son père était mort emporté par la maladie alors qu’il était encore jeune et il avait dû prendre la place de chef de famille bien assez tôt. C’est ce qui forgea son caractère, son tempérament hargneux et l’envie de se battre pour une bonne cause. Il subvenait aux besoins de toute la famille en étant pêcheur. Asabiarn avait dû se reconvertir dans la forge et la conception de pots de chambres notamment et n’excellait pas assez bien pour avoir plus de salaire que cela.

« Un jour les nains reviendront, et Dale brillera à nouveau, vous verrez ! »
« Oui oui….vous avez probablement raison monsieur ! Mais cessons donc de rêver aux nains pour le moment. Tenez,  en attendant qu’ils viennent taper à la porte, nous allons nous occuper de ces poissons là pour en faire le souper ! Eleanor a faim !! »

Personne ne prenait Asabiarn au sérieux, même pas son épouse vieille et fatiguée qui passait son temps à faire du crochet et était demeurée très silencieuse depuis. Et tandis que la petite maison était animée par la récente arrivée d’Eleanor, les conflits et les querelles s’étaient apaisées.

Eleanor grandissait, c’était une petite fille très sage, bien élevée polie. Elle portait des vêtements qui grattaient, ses cheveux étaient sales la plupart du temps et ses chaussures prenaient l’eau. Elle était fascinée par la lumière du soleil, contrairement à beaucoup d’habitants qui avaient fini par ne plus trouver cette source de lumière réconfortante. Mais la petite fille aimait passer son temps à regarder par la fenêtre, observer cette grande montagne d’où naissait l’astre lorsqu'elle n'embêtait pas son frère. Son grand père n’avait pas cessé de lui raconter les jours glorieux de ce lieu, par delà le lac. Jusqu’à ce jour funeste où il rejoignit sa femme en silence. Pas d’histoires ce jour là, pas de magie, rien de lumineux pour entretenir l’imagination de la jeune fille. C’était lui qui avait pris l’habitude de coucher la petite, et c’était sa mère qui la bordait désormais. Eleanor était encore trop jeune pour comprendre pourquoi c’était sa maman qui était venue ce sir là, et non pas son grand père qui avait cherché toute la journée quelle partie de sa vie il allait pouvoir lui raconter. Les yeux bleus d’Eleanor brillaient sous la lumière dansante de la bougie, sa mère était perdue, épuisée et triste…

« Maman, comment les nains ils étaient ? »

Interpellée, la mère observa sa fille, qui était en réalité en train d’attendre ses petites anecdotes du soir avant de s’endormir. Ses yeux se replissèrent de larmes, touchée par la question de la petite fille qui appelait aux souvenirs de sa mère.

« Je n’en ai pas vu beaucoup ma chérie.. »Répondit elle, réticente à l’envie de puiser dans sa mémoire.
« Ils étaient grands ? »
« Non… » Répondit elle dans un rire étouffé.
« Ils étaient forts ? »
« Oui…oui ils étaient très forts !! »
«  Comme papy? »
« Ils étaient plus forts que papy !»

Impressionnée, la petite fille avait la bouche grande ouverte, l’imagination amplifiant complètement ces images. Elle souffla un long « ouaaaaah » aux aveux de sa mère.

« Et toi tu aimais aussi la montagne ? »
« Oui…je l’aimais beaucoup !! »
« Viens on y va ! »
« Ou ça ? »
« A la montagne !! » Répondit-elle alors qu’elle était descendue de son lit pour remettre soigneusement ses draps et son oreiller.
« Mais Elea, on ne peut pas y aller, il n’y a plus personne là-bas !!! »
« Ben pourquoi ? »
« Papy ne t’a pas dit ? »

Cette nuit fut la plus longue et la plus désagréable pour Eleanor, même les raileries de son frère ne l'amusaient pas. Sa mère ne mesurant pas ses paroles, submergée par la tristesse avait alors dévoilé ce que son grand père s’était encore abstenu de raconter. Il avait souhaité préserver encore la lueur dans ses yeux, qui lui avait longtemps rappelée celle de ses enfants lorsqu’ils vivaient encore là-bas. Les révélations furent brusques, incompréhensibles mais avait fait naitre en Eleanor la peur, la crainte et surtout elle avait fini par comprendre que son grand père ne reviendrait plus pour lui raconter toutes ces histoires. Les jours suivants, elle en fit des cauchemars, toute lueur avait été éteinte.  

Elle ne mangeait plus, elle ne riait plus, mais elle continuait de se mettre à la fenêtre pour regarder le soleil se lever depuis la montagne. Son frère continuait de l'embêter, se demandant ce qu'elle avait et lui tirait les chevex pour la décoller de la fenêtre. Il n'y avait bien que lui qui essayait de lui rendre le sourire.


Tedd and Mirendabeth were my parent's names. They got engaged. They were inflamed. Seduced by the light of butterflies.














Ce n’était pas réellement là l’idée qu’elle se faisait de la personnalité de sa fille, les jours passants rien n’arrivait à effacer cette tristesse qu’elle avait. Le visage décousu, l’esprit fissuré, la jeune Eleanor n’était plus réellement la même et sa mère avait fini par s’en vouloir terriblement. Elle observait elle aussi tous les jours sa fille se poster à la fenêtre, ses yeux finissaient toujours par se perdre sur la vue qu’elle offrait et le beau spectacle qu’aimait voir sa fille. Elea avait fait remonter tant de souvenirs, tant de choses qu’en vérité elle ne parvenait pas à oublier non plus. Elle comprenait son père, qui avait gardé le sourire jusqu’au dernier jour alors qu’il conservait le souvenir de Dale intacte malgré la douleur ressentie après le passage de Smaug. C’est ces précieuses mémoires qui lui avaient permis d’être forts et de leur offrir la meilleure vie possible. Alors, pourquoi se contenter de rester là, d’attendre que le temps passe et que le destin un jour soit plus clément.

Avec le soutien de son mari, ils décidèrent de provoquer le destin, afin d’offrir à leurs enfants une vie aussi brillante que celle que son père racontait à sa fille. Ils avaient décidé de partir, de quitter Laketown afin d’aller vivre ailleurs et reconstruire tout cela. La charrette montée de leurs affaires, c’est le cœur tout de même serré que la petite fille fit un coucou de sa main à la montage pour lui faire ses adieux. Tout le long du chemin elle balançait ses pieds, assise sur le rebord en observant les alentours et faisait des projectiles avec des fleurs pour les lncer sur son frère. Ses parents étaient motivés, heureux et avaient réellement hâte d’arriver dans la région du Gondor. C’était bien là leur destination, même si c’était loin, même s’ils n’y arriveraient pas de si tôt, c’était là bas qu’ils comptaient aller. La cité blanche de Minas Tirith ne serait pas aussi fabuleuse que Dale, mais au moins ils pourraient prétendre à une meilleure vie une fois là-bas.

Ils s’arrêtaient et séjournaient là où ils étaient les bienvenus, achetaient de la nourriture en conséquence de leur trajet et s’assuraient que Eleanor vive bien ce voyage qui n’était pas sans dangers. Ils en étaient conscients, Eleanor n’avait pas réellement aimé traverser la forêt noire d’ailleurs. Sa mère avait tenté de la rassurer avec des « ça ira » en tapotant sa petite tête blonde pour l’inciter à se rendormir. Elle disait que le voyage allait lui paraître moins long si elle s’endormait. Beaucoup de personnes qu’ils avaient croisés et notamment les Elfes de Mirkwood les avaient mis en garde, que ce n’était pas prudent de traverser la terre du Milieu sans réelle capacité de combat et avec une enfant aussi jeune. Son grand frère de 15 ans savait pus ou moins manier le baton mais il n'avait pas de réelles bases de combat. « Ça ira, ça ira » répondaient ils systématiquement. Au sortir de la forêt noire, ils furent soulagés de voir la lumière du jour. Ils s’en étaient jusque là bien sortis et leur petit périple avait débuté sans le moindre danger. Ils descendirent le Val de l’Anduin, toujours avec leur charrette, Eleanor chantonnant à l’arrière capturait les brindilles qui passaient sur leur chemin. Au bout d’un moment, elle leva le nez, et lorsqu’elle aperçu les Monts Brumeux, elle se leva, sautillant de joie sur place.

« Regardez !!! Une montagne !!! Une autre !! Oh encore autre !! Plein de montagnes !! »
« Attends on va s’approcher un peu !! »
« Tedd, on ne devrait pas s’éloigner du chemin, ça allongerait trop le voyage et puis ce n’est pas prudent… »
« C’est bon Mirenda, elle est heureuse, ça fait un moment qu’on ne l’a pas vue aussi enjouée… »

La mère d’Elea observa ainsi sa fille, des fleurs dans les mains, contente de voir des montagnes alors qu’elle avait probablement imaginé qu’Erebor était la seule et unique sur cette terre. Son père entama alors la longue courbe, s’approchant au plus près des Monts Brumeux pour que sa fille puisse les admirer. Voilà quelques jours déjà qu’ils avaient entamé leur voyage et elle était restée silencieuse, mais avec ça, elle était redevenue aussi pipelette que son grand père ! Elle se demandait si de ces montagnes sortait aussi un soleil, si son grand père les avait déjà vues, si elles abritaient des nains et si là où ils allaient il y avait aussi des montagnes comme celles-ci. Cette journée de voyage s’achevait alors, ils avaient laissé loin derrière eux tous les récents évènements et ils étaient désormais plus confiants de voir leur fille se remettre aussi de tout ceci. Changer de ville allait lui faire aussi énormément de bien, elle aurait probablement des amis, et sa mère s’imaginait même la voir mariée là-bas. Ils ne s’arrêtèrent pas dans leur route cette nuit là, afin de rattraper le temps perdu. Eleanor s’était endormie, cachée sous une grande couverture toujours à l’arrière de la charrette et blottie contre son grand-frère. La nuit était claire, le ciel parsemé d’étoiles et c’est le cœur léger qu’ils continuaient leur voyage. Ils longeaient la forêt à la lisière des monts brumeux, demeurant silencieux. Jusqu’au moment où Tedd tira les rennes reliés aux deux chevaux pour qu’ils s’arrêtent.

« Tu as entendu ça ? »
« Quoi donc ? »
« Ca venait de derrière…»
« Arrête tes pitreries Tedd, avance.. »
« Je te dis que j’ai entendu quelque chose !! »
« Et qu’est ce que tu veux que ce soit ? »

Observant l’horizon, Tedd plissait les yeux. La lanterne accrochée à leur charrette ne lui permettait pas de regarder aussi loin dans la nuit, en revanche il était certain d’avoir entendu un bruit sourd provenant de derrière. Pas assez loin pour ne pas le percevoir mais bien assez pour ne pas pouvoir en déterminer la provenance. Un suspens des plus désagréables s’installa, alors qu’il attendait d’être sûr de ne pas avoir halluciné et qu’il n’y avait aucune menace.

« Tedd… »
« Attends.. »
« Tedd !!! »

Le silence trop pesant pour la mère d’Elea, sa voix stridente résonna dans la nuit, réveillant sa fille qui sentit très vite le vent de panique dans laquelle ils étaient.

« Des orcs !!! Des orcs !!! »

Sans perdre plus de temps, Tedd fouetta les chevaux qui partirent au galop. Sous le brusque mouvement, Mirendabeth eu le réflexe d’attraper sa fille sous menace qu’elle tombe à la renverse, aidée de son frère. Elle s’était retournée et avait attrapée ses enfants à bout de bras. Elea était bien trop sonnée pour se mettre à crier, elle ne comprenait pas ce qu’il se passait et la peur l’avait complètement pétrifiée. Au bout de quelques secondes de cavales, secouée dans tous les sens, Elea réussi à retirer un pan de sa couverture qui l’avait jusque là empêchée d’observer la scène et de voir ce qu’il se passait réellement. Elle vit ces créatures, montées sur de grosses bêtes qui ne comptaient visiblement pas les laisser passer tranquillement. Elle écarquilla les yeux, vit l’un des orcs bander son arc et viser dans leur direction. C’est sa mère qui reçu la flèche, fichée en pleine tête et perdit la vie sur le coup alors que dans un même mouvement bruque son frère tomba de la charrette. Elea se cramponna à elle, son mari complètement débordé n’arrivait pas à prendre la moindre décision. Le corps lourd de sa mère tomba, remontant Elea au devant de la charrette et qui avait tenté de toutes ses forces de la retenir. Elle s’était écroule sur le sol, les secondes défilant la séparaient un peu plus de son cadavre et c’est les yeux débordants de larmes qu’elle se cramponnait désormais à son père. Il avait viré dans la forêt, espérant les semer en s’enfonçant dans les Monts Brumeux. Toutes leurs affaires s’étaient envolées dans cette course folle, ce gain de légèreté leur permettait ainsi d’aller plus vite mais au bout d’un moment, ils cessèrent leur poursuite. Sans doute qu’ils s’étaient assez amusés, ou bien qu’ils s’étaient arrêtés sur leurs affaires éparpillées sur le chemin pour prendre ce qui les intéressait. Ils n’avaient cependant pas ralenti la cadence, jusqu’au moment où les chevaux furent complètement épuisés et qu’ils ne pouvaient aller plus loin. Le chemin devenait là plus pointu, pus complexe et moins franchissable pour eux. Tedd décida qu’il était alors temps de s’arrêter, encore sous le choc des évènements. Le soleil commençait à se lever, ses quelques rayons transperçaient les cimes des arbres. Après un moment passé à observer les alentours, cherchant une réponse à toutes les questions par son esprit, il baissa les yeux sur sa jolie petite fille, le visage meurtri par les visions d’horreur qu’elle venait de subir.

« Nous allons continuer à pied Elea. »
« Et Hadrian ? »
« Il nous rejoindra.... »

Secouant la tête, la petite fille laissa son père la couvrir d’une couverture et l’aida à redescendre de la charrette après avoir libéré les chevaux. Il lui offrit sa main, parfois la portait sur son dos, parfois lui laissait le temps de dormir un peu. Ils marchèrent durant plusieurs heures, plusieurs jours le temps de comprendre le chemin qu’ils empruntaient et parce que voyager avec une enfant si jeune relevait en réalité de l’infaisable si l’on désirait la garder en vie. Il arrivait à cueillir quelques baies sauvages, qu’elle mangeait goulument alors qu’il essayait de restreindre ses repas afin de lui en donner plus. Il n'avait pas l'air de trop vouloir manger soit dit en passant, la fièvre qui commençait à se faire ressentir le rendait nauséeux. Jusqu’à ce qu’ils trouvèrent la sortie de ce bois, mais n’ayant pas la moindre idée d’où ils étaient. Il ignorait s’ils avaient fini par reprendre la direction du Gondor où s’ils avaient continué de s’enfoncer dans la direction opposée. Quoi qu’il en soit ils étaient totalement perdus, épuisés, et faibles. Elea arrivait encore à tenir debout, il avait tout fait pour qu’elle reste en pleine forme au détriment de sa santé. Ils marchèrent, encore et encore, au travers dans champs, et les pas qu’il faisait devenaient de plus en plus difficiles.  Jusqu’au moment où il s’arrêta, chancelant, il s'assit à l’endroit même où il avait stoppé la marche.

« Je vais me reposer un peu Elea d’accord ? »

Elle ne reconnaissait même plus le visage de son père, rongé par quelque chose de bien plus meurtrier qu’une grosse fatigue. Il arrivait quand même à lui sourire, glissant ses doigts dans les boucles blondes de sa fille pour les décoiffer et ferma les yeux. Elea attendit alors, tantôt assise, tantôt allongée à côté de lui. Elle se rasseyait et se relevait, courrait, marchait mais restait sur place en attendant que son père se réveille. Il dormait beaucoup, normal puisqu’il était fatigué…Et plus les minutes défilaient plus Elea se disait qu’en se réveillant il serait en si grande forme qu’elle pourrait monter sur ses épaules. Elle avait fini par occulter tous les problèmes, sautant un peu partout pour essayer de braver l’ennui. Elle reniait, se roulait en boule, s’arrachait les cheveux, se rongeait les ongles et tuait les insectes qu’elle trouvait. Plus le temps passait plus elle sombrait et elle n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi son père refusait de se réveiller.  

Au bout d’un moment, alors qu’elle essayait de se tenir sur la tête, elle entendit le sol résonner. Il tremblait de plus en plus, et même ce bruit là ne réveillait pas son père. Elea comprit que quelque chose arrivait, et dans la panique que ce soit ces affreuses créatures, elle alla secouer son père qui avait déjà changé de couleur, rongé par le mal. Comme il ne réagissait pas, elle attrapa sa couverture et se cacha en dessous, en faisant attention de ne même pas laisser dépasser ses pieds. Elle reconnu le bruit de quelques chevaux qui s’étaient arrêtés à côté d’eux. Il y avait plusieurs personnes qui parlaient dans une langue inconnue. Elea avait même mis sa main sur sa bouche pour ne pas faire le moindre bruit, surtout lorsque l’un d’eux s’approcha un peu plus. Elle pouvait entendre le son de ses pas, et qu’il s’avance encore provoquait en elle un peu plus de peur. Elea se mit alors à renifler sous sa couverture, elle pleurait et tremblotait, se demandant ce qu’elle allait bien pouvoir faire alors que son papa n’avait pas fini sa sieste et qu’elle ne pouvait pas le cacher sous sa couverture.

On la lui retira, dans une douceur qu’elle n’eut pas le temps de mesurer puisqu’elle alla se cramponner à son père.

« Non, ne me touchez pas !! » Cria t-elle.

D’un geste menaçant, elle tapa sur la main du monsieur qui avait alors tenté de la calmer. Elle n’avait pas encore considéré le fait qu’ils ne ressemblaient en rien aux monstres mais qu’ils étaient comme elle. La jeune fille était juste vexée, elle boudait et restait méfiante. Les elfes eurent bien assez de patience pour finir de la mettre à l’aise et lui faire comprendre que son père s’était lui aussi effacé. Ils eurent quand même les mots pour la réconforter, lui assurant qu’elle les reverrait mais que désormais elle devait continuer sans eux et qu’elle aurait beaucoup de choses à leur raconter.

« Comment t’appelles-tu ? »
« Elea ! »
« Juste Elea ? »
« Oui, Elea, c’est mon prénom ! »


We climbed the rocks, in snow and rain in search of magic powers to heal my mother's pain









Imladris, la splendide, la cité elfique sous les cascades d’eau. Il lui avait fallu un temps pour assimiler qu’ils n’étaient pas humains, ces gens qui s’étaient empressés de la nettoyer, de l’habiller et de lui donner à manger ce jour là. Elle avait vu la différence par leur grandeur, leur beauté et puis les oreilles pointues mais n’avait pas vraiment trouvé que c'était flagrant. A travers ses yeux d'enfants c'était des personnes comme elle en avait toujours vu. Ces lieux étaient beaux, magiques, c’était réellement nouveau pour elle et elle était bien déçue que ses parents ne soient pas avec elle pour voir un tel spectacle. Elle avait longuement observé, détaillé les moindres recoins où elle passait, émerveillée par ce lieu. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait devenir, penser au futur à cet âge là est complètement saugrenu mais elle espérait rester ici le plus longtemps possible, ayant l’intime conviction que c’est ce que ses parents auraient tous les deux voulu. On lui posa de nombreuses questions, sans doute pour tenter de la ramener chez elle mais une fois qu’elle eu raconté son périple, ils cessèrent bien vite de lui poser des questions sur sa famille. On l’avait confiée à une elfe, une guérisseuse qui veillait à ce qu’elle se remette bien de ces jours où elle n’avait mangé que des baies et également à ce qu’elle n’ait pas été contaminée par son père. Cette gentille elfe l’avait ainsi gardée plusieurs jours, veillant à ce qu’elle s’intègre bien en ces lieux.

Il avait donc été décidé qu’elle reste à Imladris, qu’elle y grandisse et qu’ensuite elle choisisse d’elle-même ce qu’elle désire faire. Elle fut ensuite placée sous la responsabilité d’une famille, qui lui enseigna la lecture, les chiffres, mais aussi à parler leur langue. C’est également au sein de cette famille qu’elle fut initiée à leurs coutumes, de sorte qu’elle puisse facilement s’intégrer et que sa présence passe inaperçu. Ils ne la considéraient pas comme leur fille mais n’en était pas moins attachés. Elle devait garder ce petit bout d’humaine avec elle, afin qu’elle ne soit pas surprise de se voir changer plus vite que tout le monde, d’être plus fragile qu’eux etc…A de nombreuses reprises d’ailleurs elle fut rappelée à l’ordre, jusqu’à un certain âge où elle était parfaitement en mesure de comprendre ces choses là.

L’adolescence, l’âge ingrat, c’était probablement la période la plus difficile pour elle alors qu’elle avait réalisé un bon nombre de choses. Notamment le fait qu’elle était très différente d’eux, qu’elle tentait de s’adapter mais qu’il y avait toujours cette différence qui venait tout gâcher. Ne parlons pas des amours : les elfes n’ont pas la même vision de l’amour et du coup ça se terminait souvent en crises de pleurs…C’était aussi difficile pour sa famille d’accueil de subvenir à ces petits soucis mais la plupart du temps ils arrivaient à l’apaiser. C’est lorsqu’elle fut bien assez grande et bien assez éduquée pour s’intégrer à la vie des elfes qu’on lui confia un peu plus de responsabilité et un peu plus de droit d’apprentissage. Elle fut d’abord prise sous l’aile de la guérisseuse qui l’avait accueillie dans le but de lui apprendre ce que l’on apprend toujours aux elfes en matière de remèdes. Elea se montra très vite studieuse, elle lisait un bon nombre de livres en parallèle afin de se renseigner d’avantage sur ce qu’on lui apprenait et voir dans quel domaine elle serait la plus utile. Elle continua sur la couture, puisque la sœur de sa mère adoptive avait besoin d’un peu d’aide, c’était l’occasion rêvée pour voir si elle se retrouvait à l’aise là-dedans.

De ses petites mains elle sublima quelques robes de jolies bordures, elle était réellement fière de son travail, mais rester assise aussi longtemps en devenait insupportable à la longue, elle qui savait pourtant se montrer patiente finissait par déborder de frustration et s’en piquait les doigts. Une des robes fut d’ailleurs tâchée de sang, complètement gâchée…Il n’y avait rien de très grave, on lui avait assuré qu’elle avait fait de son mieux mais Elea n’avait pas la conviction que ce métier soit fait pour elle. Et pourtant si elle désirait plus que tout rester, Elea se devait d’avoir une place définie et cesser de vagabonder entre telle ou telle vocation. Elle-même ne savait pas ce qu’elle voulait, elle se mettait en plus de cela une grosse pression alors qu’elle restait persuadée qu’elle finirait par être rendue aux humains sans y avoir été préparée- un véritable cauchemar.  Elle ignorait s’ils y pensaient réellement, elle ne préférait même pas demander, redoutant cette réponse. Pour évacuer cette tension, Elea s’était donné comme rituel d’aller de promener un peu aux alentours d’Imladris, en respectant les limites autorisées par le seigneur des lieux. La forêt était pour elle une véritable bouffée de fraîcheur, elle pouvait y rester des heures sans éprouver ni faim, ni soif ni sommeil. Viendrait bientôt le moment où elle devrait faire un choix, et aller se dépenser un peu lui permettait de stabiliser ses émotions très changeantes…

Elea avait toujours été très appréciée des elfes d’Imladris, depuis enfant et malgré ce qui lui est arrivé, elle a un certain don pour offrir aux personnes qu’elle croise leur plus beau sourire. Alors ils la soutenaient toujours, ces personnes qu’elle côtoyait sans cesse depuis son arrivée refusaient de la laisser abandonner et l’encourageaient à rester courageuse. Les mots qu’ils lui prononçaient avaient de quoi réchauffer son cœur. Elle se sentait ici chez elle, avec ou sans parents, on l’avait façonnée et protégée de telle sorte qu’elle s’épanouisse convenablement et plus le temps passait plus elle parvenait à mesurer cette chance.


Their eyes are in the flowers. Their hands are in the branches and their voices in the breezes












Assise au bord d’un cours d’eau, Elea s’était laissé tomber à genoux après avoir longtemps erré dans les ruelles d’Imladris. Le visage maussade, marqué par la crainte, voilà qu’elle était sujette à un autre problème. C’était rare de la voir dans un état aussi dépressif, les bras tombant et sa robe mal boutonnée. Mais dans ces moments là, le nuage au dessus de sa tête était tellement épais qu’on osait s’approcher. Ce n’était pas de la tristesse, ni de la colère, c’était même plutôt drôle au final à voir que son état relatait d’une anxiété. Un stress, un trac que beaucoup d’entre les elfes qu’elle croisait savaient déjà de quoi il s’agissait. Elle l’avait bien assez crié sur les toits pour que l’on soit au courant. Les mots d’encouragement qu’on lui avait souhaité sur son passage n’avaient même pas eu d’effet sur sa pauvre tête embrumée. Elle était fatiguée de marcher sans but précis, mais avait finalement trouvé un endroit où elle pouvait être seule afin de réfléchir et de remettre ses idées en place. Elea posa ses mains sur l’herbe, au bord de l’eau et constata l’étendue des dégâts.

« Tu ne vas jaaaaamais y arriver.» Se fit elle comme réflexion.

La jeune fille se pencha un peu plus sur la rive, le visage frôlant la surface de l’eau. Elle pouvait encore voir son reflet, contemplée la lueur ternie dans ses yeux alors qu’elle était partagée. Elle ne savait pas trop quoi en penser à ce propos même si elle avait déjà beaucoup travaillé pour que ce jour là se passe sans plus d’anxiété. Chassez le naturel, il revient au galop ! Sa tutrice ayant deviné qu’elle n’était pas tranquille était même venue en plein milieu de la nuit afin de lui remonter un peu le moral. Elle l’avait retrouvée allongée sur le dos, les yeux grands ouverts observant le plafond comme si s’assécher les yeux allaient provoquer le sommeil. Les plantes apaisantes qu’elle lui avait fournies avaient fait leur effet, mais ça n’avait pas changé grand-chose au fait qu’elle n’ait pratiquement pas dormi cette nuit là.

Elea bascula sa tête en en avant, laissant ses boucles blondes s’immerger dans l’eau jusqu’à ressentir les frissons dus à la basse température jusqu’au niveau de ses racines. Puis en s’appuyant sur ses mains, elle se redressa, la tête alourdie par ses cheveux complètement mouillés. L’eau glissait le long de ses mèches dans un filet qui se tarissait petit à petit, emportant avec lui toutes les mauvaises ondes qu’elle avait accumulées. Vu d’ici ça ne paraissait rien mais il n’était pas donné à tous les musiciens de jouer pour le seigneur Elrond alors qu’il recevait des invités importants. Au-delà de l’intimidation que cela lui procurait, elle avait l’impression de jouer sa place au sein de cette ville. Ce n’était que de la musique, que des notes…Mais derrière, ça pouvait révéler sa bonne ou sa mauvaise implication à s’intégrer. Elle avait conscience que les elfes d’Imladris n’était pas du genre intolérants vis-à-vis des humains, en revanche pour ce qui est de faire sa vie elle savait qu’elle avait beaucoup de chance. Jusqu’ici étant jeune et orpheline ça lui avait fait une bonne raison de rester, mais à présent qu’elle était bien assez grande, il fallait absolument qu’elle se trouve une place si elle voulait rester un peu plus. La musique saurait elle être suffisante ?

Si on avait recommandé Elea à Elrond, elle se doutait aussi bien qu’il avait dû accepter dans le but de la tester. Raison de plus pour qu’elle soit optimale ce jour là….Venir se ressourcer ici lui avait alors fait le plus grand bien, la jeune fille expirait l’air pollué de tension et secoua la tête pour faire tomber les derniers excédents d’eau de sa chevelure. Puis elle se laissa tomber sur le côté, le long de la rive elle s’allongea pour fermer les yeux un instant. L’air chatouillant son visage l’apaisait, la chaleur du soleil lui apportait aussi beaucoup de réconfort. Elle avait énormément travaillé pour arriver à son niveau, elle était en perpétuelle progression et si on l’avait recommandée c’est qu’on la jugeait prête. Elea se devait de faire honneur à tout ceci, rester forte et donner le meilleur d’elle-même.
Les minutes avaient défilées, l’astre avait eu le temps de progresser dans le ciel alors que ses cheveux avaient frisés en séchant. Elle ne pouvait cependant pas se présenter comme cela, et plus elle attendait moins elle avait de chance d’arriver aussi parfaite qu’elle l’avait souhaité. Les cheveux en bataille, la jeune fille se releva et parcouru la cité le pas pressé, à la limite de la course jusqu’à sa maison. En arrivant, sa tutrice qui l’avait visiblement attendue de pied ferme ouvrit la porte et l’entraina derechef à l’intérieur. Elle lui avait exposé son envie de l’aider à se préparer, afin d’être présentable et parfaite pour ce moment là. Après avoir fait sa toilette, l’elfe l’aida à se vêtir d’une belle robe aux couleurs de l’aube, le genre de robe que l’on ne porte que pour les grandes occasions et celle-ci lui avait été cousue sur mesure. L’elfe tressa quelques mèches de ses cheveux pour les lui attacher derrière. Oh ; ce n’était rien de très extravagant car le but n’était pas non plus qu’elle soit au centre de l’attraction. Après tout ce qu’elle jouerait ferait musique de fond, a moins que le seigneur Elrond en demande un peu plus pour distraire ses invités. L’elfe posa ses mains sur les épaules de la jeune fille dans un instant de silence propice au réconfort. Son regard déterminé avait toujours été la plus grande source d’inspiration pour Elea et lui faire face à ce moment là lui permettait de retrouver la force qu’il lui avait manqué ces dernières heures. Dans un sourire, l’elfe lui souhaita bon courage, lui priant de ne pas craindre ce qui allait arriver et de faire honneur à son apprentissage.
«Hannon le» la remercia-telle avec un joli sourire.

Elea n’était venue qu’une seule fois dans les appartements du seigneur Elrond et comme la toute première fois, elle observait les moindres recoins, impressionnée et sensible à la richesse des souvenirs qui y était renfermés. Les instruments avaient déjà été placés, elle jouait de la harpe ce soir tandis qu’elle allait être accompagnée par une flutiste qui avait l’habitude de jouer lors d’occasions particulières. Elle tenta de la mettre à l’aise, mais n’avait pas réellement le temps de s’occuper d’elle. Ce n’était pas plus mal, Elea pouvait ainsi prendre sa place, se dégourdir les doigts et se remémorer les morceaux qu’elle allait jouer. Elle les savait par cœur, les avait répétés et retravaillés pendant des années. Son niveau était exemplaire, cependant elle n’arrivait jamais à s’auto-évaluer, elle s’était toujours contentée de jouer. Un peu avant la venue d’Elrond et de ses invités, il était convenu qu’ils commencent à mettre un peu d’ambiance, une bonne occasion pour elle de s’échauffer un peu. Riend e très sorcier jusque là et c’est tout naturellement qu’elle plaça ses longs doigts de part et d’autre de l’instrument, sa main gauche jouant l’accompagnement alors qu’à droite c’était une mélodie des plus douces qui faisait vibrer les cordes.

Elea fut immédiatement interpellée par les premiers sons de la flûte qui l’accompagnait en improvisant. Elle pouvait se le permettre étant donné ses années d’expérience et puis les elfes ont bien plus de sensibilité à ce genre d’art. Elea ne devait pas se laisser impressionnée, elle redressa son dos, le menton levé, ses mouvements fluides, et gracieux glissant sur son instrument comme s’il s’agissait là d’une partie d’elle. Elle en oublia son rythme cardiaque qui avait pompé le sang presqu’au point de lui faire tourner de l’œil, relâchant les nœuds accumulés dans ses muscles, Elea suivait du regard le moindre de ses mouvements. Chaque note travaillée, à la suite des autres, chacune avait sa beauté et donnait un caractère fort plaisant à la mélodie. Une musique de fond non entêtante, incitant à l’évasion toutefois. Elea ne connaissait que des sons elfiques, elle s’était longtemps demandé ce que pensaient les hommes de leurs musiques, ce qu’ils penseraient d’elle à ce moment là et de ces lieux. La jeune fille se perdit un moment, ses yeux bleutés se perdirent sur l’imprenable vue qui s’offraient à eux depuis cette terrasse. Les couleurs chatoyantes de l’aube illuminaient Imladris ; les dorures de ses toits, ses cascades d’argent… Rien n’était plus beau que cette cité au déclin du jour.

Lorsqu’elle reporta à nouveau son attention sur son instrument, elle fut comme ramenée à la réalité. Des mouvements attirèrent son attention et elle se rendit compte qu’ils étaient déjà tous là. Ses doigts faillirent se crisper, elle n’en fit cependant pas de fausse note malgré que ses joues commençaient à s’empourprer. Quelle idiote, elle n’avait même pas remarqué leur entrée ! De nombreuses questions s’immiscèrent dans son esprit. Avait il fallut les saluer ? Se présenter ? Et si l’un d’entre eux lui avait adressé la parole est ce qu’elle avait été tellement tête en l’air qu’elle n’en avait pas reçu le moindre mot ? La jeune fille adressa un regard à la flutiste qui continuait de jouer sereinement. Elle se demandait comment ils faisaient pour ne pas la voir, pour rester concentré dans leur diner et leurs conversations alors qu’elle était sans doute celle qui brillait le plus. Quoi qu’il en soit, tout se passait bien, Elea enchainait les thèmes avec une telle facilité qu’elle pouvait même parfois se permettre de se reperdre dans le paysage. Le voile de la nuit s’était peu à peu épaissit, les lumières bleutés de la cité donnaient un peu plus de mystère et de poésie à Imladris. La flutiste s’en était allée, Elea ne l’avait pas non plus remarquée. Il avait été convenu qu’elles jouent un certain temps, mais la jeune humaine avait eu envie de couvrir ce rassemblement jusqu’au dernier mot. Elle ne ressentait même pas la fatigue, ni la faim, ni la soif, elle jouait voilà tout.

C’est lorsque le seigneur d’Imladris se leva qu’elle interrompit sa mélodie. C’était fini, et de son côté tout s’était très bien passé. Le son de sa harpe réduite au silence avait réanimé le stress latent en elle. Ils s’en allèrent tous sans lui adresser le moindre regard, échangeant leurs dernières politesses et leurs accords pour ensuite disparaitre de la terrasse. La jeune humaine se mordit les lèvres en baissant la tête alors qu’elle n’arrivait pas à en tirer des conclusions. Quelque chose en elle désirait que tout reste positif et en même temps, la flutiste lui avait fait tellement d’ombre qu’elle n’avait probablement pas fait meilleure impression que cela.

Elle s’était alors levée, pour rassembler ses affaires en silence. Les dernières notes jouées persistaient encore dans son esprit et lorsqu’elle se retourna, elle se retrouva face au seigneur Elrond. A priori il était revenu, et puisqu’il n’y avait plus qu’elle dans ce coin là de la terrasse, il n’était pas là pour quelqu’un d’autre. Elle l’observa un moment après l’avoir poliment salué. Il avait ce même regard que sa tutrice mais en bien plus fort, sans doute par son âge et son histoire. Comme Elea n’osa pas prendre la parole, le seigneur Elrond la remercia pour sa venue et salua le courage dont elle avait fait preuve de venir jusqu’ici. A en juger le regard qu’il lui lançait il ne devait pas être étranger à sa situation, et probablement toutes les petites bourdes qu’elle avait fait en grandissant ici. C’était comme si tous ses souvenirs remontaient, comme s’il la forçait à tout assumer en l’espace de quelques secondes. Finalement, alors qu’elle remettait correctement la sangle de son sac qui glissait de son épaule, Elea osa enfin prendre la parole, tournant sept fois la langue dans sa bouche pour ne pas dire d’âneries, elle devait se faire à l’idée que les mots qu’elle prononcerait seraient le résumé de sa vie ici et qu’elle devait les choisir avec précision.

« Je vous remercie de m’avoir permis de vire ici, je ne pouvais pas espérer mieux. Imladris est vraiment magnifique et j’apprécie admirer ses recoins autant que j’aime découvrir ses habitants. Me permettrez-vous de rester, encore un peu ? »

La réponse positive donna un tout nouveau tournant à sa vie. Elea avait en réalité fait très bonne impression à ce diner et n’avait eu de cesse que se dénigrer. Elle avait été tellement ailleurs qu’elle n’avait pas entendu les compliments des invités ni les regards qu’ils lui avaient lancés. Un peu plus tard, on lui apprenait également que la flutiste était partie pour qu’on laisse Elea jouer seule et faire ainsi ses preuves. Elle avait réussi le test haut la main et est désormais régulièrement conviée à couvrir ce même genre d‘évènement. Par son travail et ses efforts, Elea est devenue une grande musicienne, dont on raconte les prouesses un peu partout à Imladris.









Dernière édition par Elea le Dim 22 Fév 2015 - 19:48, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 21:06

Re-bienvenuuuuuuuuuue ma belle Meugnon
Bon courage pour ta fiche Hug
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 21:23

Bienvenue a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 21:44

Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 22:15

Merciiiiii Luv

_________________


Silence
You came into my heart and my world started changing. You are the reason why. I still wanna try, Love, in every places. In every secret parts. And in the silent move. You make over over me. You came to me that day. For a reason I couldn't say. I just know that from that time my heart couldn't resist to your smile. Believe me. Or leave me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyLun 16 Fév 2015 - 23:12

Niyeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ♥ Et par 3 fois j’éprouve le bonheur et la joie de te re-souhaiter la bienvenue ^^

Bon courage pour ta fiche ^^ hâte d'en apprendre plus !
Revenir en haut Aller en bas

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 12:22

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii InLove Hug

_________________


Silence
You came into my heart and my world started changing. You are the reason why. I still wanna try, Love, in every places. In every secret parts. And in the silent move. You make over over me. You came to me that day. For a reason I couldn't say. I just know that from that time my heart couldn't resist to your smile. Believe me. Or leave me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
Thorin Oakenshield
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1290
♦ RÉPUTATION : 2219
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_msgd59dCA31rptsybo5_500
— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 12:31

Hug

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 12:34

Coeur Hug

_________________


Silence
You came into my heart and my world started changing. You are the reason why. I still wanna try, Love, in every places. In every secret parts. And in the silent move. You make over over me. You came to me that day. For a reason I couldn't say. I just know that from that time my heart couldn't resist to your smile. Believe me. Or leave me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 12:51

Bienvenue et bon courage pour ta fiche Hug
Revenir en haut Aller en bas

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 12:55

Merci Aragorn ♥

_________________


Silence
You came into my heart and my world started changing. You are the reason why. I still wanna try, Love, in every places. In every secret parts. And in the silent move. You make over over me. You came to me that day. For a reason I couldn't say. I just know that from that time my heart couldn't resist to your smile. Believe me. Or leave me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 13:51

Rebienvenue Meugnon

Bonne inspiration pour ta fiche ! Retarded (haan les gifs dans ton histoire sont trop choupis)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 18:03

Oh mon dieux ! C'est la première fois que je vois mon prénom utilisé sur un forum rpg ! O.O (Hors univers Ewilan bien entendu)
J'sais pas pourquoi mais ça me rend heureuse xD

En tout cas Bienvenue et bon courage pour ta fiche :D

Ah, et aussi ... Tu le sort d'où que Elea signifie richesse et honneur ? Je savais même pas que mon prénom avait une signification :/
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
Dwalin
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 6421
♦ RÉPUTATION : 2993
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Tobold & Csiasan
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et à son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années. En proie aux regrets et à l'hésitation, à la crainte de blesser et celle de trahir.

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 19:40

Re bienvenue !
Tu connais la maison, alors mets-toi à l'aise, prends un cookie ^^

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-enough- http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://lonelymountain.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened

Elven's child ♦ HUMAINE
Elea
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 619
♦ RÉPUTATION : 3020
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible
Elea - Humaine Tumblr_nlg02wYqng1r4m60qo2_250
— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMar 17 Fév 2015 - 20:53

Merciiiiiiiiiiii

Lilas: tous les les prénoms ont une signification, regarde sur google tu verras =) Elea ça vient de Eleonore je crois
C'est un joli prénom en tout cas ♥️

Dwalin: Coeur love!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyJeu 19 Fév 2015 - 13:02

Bienvenue et bon courage pour ta fi-fiche ! Arc en ciel
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyVen 20 Fév 2015 - 0:54

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyDim 22 Fév 2015 - 11:02

Bienvenue !!

J'espère que tu te plairas parmi nous :V:

*Lui présente une tasse de thé en attendant sa validation*
Revenir en haut Aller en bas

La rose d'Ered Luin ♦ NAINE
Raeryan
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1439
♦ RÉPUTATION : 2131
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Farshad, Isveig & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible
Elea - Humaine 180406044622661026
— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyDim 22 Fév 2015 - 15:12

Merciii Trollface

_________________

Elea - Humaine Xli68i
You came into my heart and my world started changing. You are the reason why I still wanna try.Cause you know my heart started and never wanna stop again


Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan
Invité

Invité
avatar

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyDim 22 Fév 2015 - 17:04

BIENVENUE MON PAPA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Hug Hug Hug :heyy:
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
Dwalin
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 6421
♦ RÉPUTATION : 2993
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Tobold & Csiasan
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et à son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années. En proie aux regrets et à l'hésitation, à la crainte de blesser et celle de trahir.

Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine EmptyMer 25 Fév 2015 - 19:54



   

   
“ TU ES VALIDÉ, ELEA! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

➴ Avis sur la fiche — Encore un ? On espère bien avoir une tournée générale de cookies pour avoir dû lire tout ça hein ! (comme si c'était pas plaisant à lire). Bon, tu sais déjà où nous trouver et comment ça marche donc je te passe le discours, mais je te laisse tous les petits liens, ça peut toujours servir ! Sur ce, bon jeu et encore rerebienvenue parmi nous !
   
COOL, J'SUIS VALIDÉ !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une fiche de relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Pense à mettre les liens vers ta fiche et ces différentes petites choses dans ton profil, c'est bien pratique !
   Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP.  Quand à cette section, il t'est possible d'y passer des petites annonces comiques, qui défileront sur le forum. Ah tiens, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Vas-y donc.

   Plus sérieux à présent ; si tu as un personnage en lien avec le tien et que tu veux le proposer aux autres joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin, n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur, merci ! Cela évitera les doublons.

   Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombre de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu es téméraire et veux t'amuser à relever des défis, vas-y, n'hésite pas !

   
Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Elea (quoi qu'au bout du 3e on n'en doute plus tellement)... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !

   

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-enough- http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://lonelymountain.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Contenu sponsorisé


Elea - Humaine Empty
MessageSujet: Re: Elea - Humaine   Elea - Humaine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elea - Humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.
» La connerie humaine est sans limite !!!...
» Magie humaine, cautérisation VALIDE
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Troisième cours : La métamorphose humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: accueil de nos hobbits :: Registre :: Présentations validées-
Sauter vers:  
hobbit rpg hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg tolkien hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.