AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Azranâ l'Errant

Partagez | 
 

 Azranâ l'Errant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Azranâ l'Errant   Ven 20 Mar 2015 - 5:31




“ AZRANÂ L'ERRANT ”
Ne vous battez jamais pour nul autre que vous-même ; ainsi quand la mort vous emportera, est-ce de votre nom dont l'on se souviendra.



NOM&PRÉNOM ▬
Bien peu de choses me furent laissées d'une traversée dans les ténèbres, mais parmi elles je compte un nom. Azranâ, qui dans la langue de Celle-Qui-Est-Tombée signifie l'Homme-qui-vient-de-la-Mer. SURNOM ▬ L'Errant ou l'Homme Gris, c'est ainsi qu'on m'a parfois nommé : sans demeure et sans phare pour me guider, j'ignore la clarté des étoiles et vais ainsi de mon chemin. La lumière est trompeuse : la vérité réside dans l'obscurité. ÂGE ▬ Combien de temps ai-je vécu ? Trente ans ? Quarante ? Vraisemblablement davantage car mon sang est de Nùmenor. Peut-être le double, qui pourrait le dire ? Les années qu'il me reste à vivre sont fades et sans saveur - je ne sais quel intérêt me pousserait à les dénombrer. Celles qui sont derrière moi sont perdues, et oubliées. Des ombres dans la nuit, murmurantes, insaisissables... PATRIE, RACE ▬ J'appartiens au peuple des Dùnedain, les Hommes d'Ouistrenesse qui furent jadis bénis d'une longue vie. Malgré cela nulle allégeance ne me lie à aucun royaume, et mes pas sont aussi libres que peut l'être une épée sans fourreau.   LIEU DE NAISSANCE ▬ Qui peut dire quelle patrie me vit naître ? Dans ma mémoire tourmentée s'agitent des éclats de naguère, tous brisés et tous mêlés. Je revois les plaines du Rohan, les belles côtes du Gondor et les montagnes déchiquetées de l'Arnor ; d'où viens-je ? Je l'ignore et si jadis je possédais un foyer, il me serait désormais impossible de le retrouver. RANG SOCIAL ▬ Je ne suis rien, rien qu'un Errant qui suit une route dont il ignore lui-même la destination. Les seigneurs ne me voient pas, la roture me redoute, la garde se méfie de ma personne. Qu'importe - il n'est rien que vous possédiez qui suscitât mon intérêt. PROFESSION ▬ Je vis de mes mains et de la lame qu'elles tiennent. Je suis bûcheron un jour, je refais un toit le lendemain, je deviens un guerrier lorsque la situation l'exige. Je me plie aux besoins des villages que je traverse afin de gagner une soupe et une place près du feu, ensuite de quoi je reprends mon chemin à l'aurore venue.  SITUATION AMOUREUSE ▬ Il y a trop de passion dans mon coeur pour la céder à quelqu'un : elle se dévoue toute entière à la vengeance, à la colère et à la recherche de ceux qui m'ont fait traverser tant de ténèbres. POUVOIRS ▬ Je suis un Homme, et rien qu'un Homme : ne vous attardez pas à quêter dans mon âme la sagesse des Eldar ou la perspicacité des Magiciens. Il est toutefois une chose que vous devriez savoir... L'Ombre a porté sa main froide sur moi et je sens sa corruption comme le fumet âcre de l'air du soir. Les sbires de l'Ennemi sont imprégnés par sa volonté et j'en renifle la senteur exécrable ainsi qu'un chien de guerre à l'affût.

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ La guerre taille certains hommes ainsi qu'on le ferait avec une pierre : elle les rapetisse, les voûte et les élargit, en fait des individus trapus et inamovibles. Je ne suis pas de ceux-là : l'errance et le péril ont efflanqué ma silhouette déjà élancée. J'avoisine les deux mètres mais ma musculature est athlétique, bien éloignée de la puissante lourdeur des hommes d'armes. Les privations ont émacié mes traits comme l'hiver émacie un loup - je porte sur mon corps les marques de la famine et du manque de sommeil, mais qu'importe ! La vigueur fiévreuse qui brûle dans mes yeux glacés appartient davantage aux damnés qu'aux bons vivants. Une vitalité fébrile gave mes membres, mes jambes et mes bras. Certains l'ont comparée à l'énergie du désespoir ou à celle qu'on peut retirer d'une drogue, quoique nul poison illusoire ne parcoure mes veines. J'ai la démarche souple et silencieuse, pareille à celle d'une ombre égarée dans la mer nocturne de minuit ; mes pas foulent en silence l'humus, le sable ou le tombeau des rois. Des mèches de l'ébène le plus profond s'égaillent sans joie jusqu'à mes pommettes saillantes, échos décolorés des agates sombres abritant mon regard acéré. Une barbe de quelques jours, aussi farouche que mal taillée, s'amuse à dévorer le bas de mon visage : elle ne parvient pas à cacher la rudesse de la serpe avec laquelle on a creusé mes traits, et bien souvent lugubre est mon expression. Qu'on me le reproche, je n'en ai cure, car notre ère est de celles qui ont bien peu de trésors et bien trop de menaces ! Il faut des hommes tels que moi, sans goût pour la vie, sans regret devant la mort, pour défendre des individus tels que vous. Le chemin qui s'ouvre à mes pieds est aussi froid que désertique, et le reflet s'en devine dans mes pupilles : observez-le bien, il aurait pu être le vôtre...
VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Je suis revenu à la lumière du monde dans l'uniforme que je porte encore aujourd'hui : une belle cuirasse des âges passés, de cuir épais bordé d'acier. Un dragon au rictus mauvais en orne le poitrail et en coiffe le heaume, et ceux dont l'histoire de ces terres est connue sauront d'où provient pareil attirail. Il fut déterré d'une tombe oubliée sur une île désolée ; peut-être un jour vous conterai-je cette épopée. De lourdes étoffes amortissent le port de mon armure contre ma peau, de simples atours en lin noir qui doivent probablement avoir été filés dans la patrie brisée d'Angmar. Je prise plus particulièrement les vêtements solides et sobres, ces tenues qui vous protègent du vent ou de la bruine car elles sont mes plus familières compagnes.
VOS PARTICULARITÉS ▬ Rien d'apparent à prime abord. De profondes entailles lardent toutefois les muscles raides de mon dos, jamais totalement guéries ; elles furent infligées par autre chose qu'une lame, creusant la chair plutôt que la coupant.
VOTRE CARACTÈRE ▬ Ne vous l'ai-je pas dit ? Les ténèbres ont porté leur main jalouse sur mon être. On m'a dit froid, distant ou encore cassant ; on m'a dépeint comme un homme de mauvaise compagnie, trop cynique et trop arrogant, voire rebelle. D'autres m'ont toutefois dépeint comme un individu loyal aux pensées libres, à l'âme aussi farouche que belle. Quel sera votre discours ?
Je porte en moi la noblesse de l'Engloutie, mais ternie par ce Troisième Âge sans espoir. Il y a une générosité chevaleresque qui gronde au fond de moi, quoiqu'elle s'acoquine d'une fierté confinant à la témérité et d'une insondable violence. La passion qui m'habite relève du domaine de la haine : j'abhorre bien des choses, et je le fais avec une artistique brutalité. J'ignore le sens des compromis - là où certains verraient de la cruauté, je n'aperçois que de l'accomplissement. Vous ne me surprendrez pas me livrer à quelques basses ou viles besognes si elle ne sert un bien plus grand, et dans notre guerre toute victoire s'obtient dans la souffrance ou le désarroi d'un autre. Je brûlerai volontiers un pays pour en sauver un autre... Seules la force et la volonté de s'en servir peuvent nous offrir un quelconque salut : je ne me réfugierai ni dans la pitié facile, ni dans d'hypocrites conventions. Vous n'obtiendrez pas de moi davantage de docilité que d'allégeance. Certes, ma personne pourrait vous sembler mal dégrossie voire barbare ; mais je n'en demeure pas moins capable, lorsque la situation le mérite, d'une grande civilité. Je suis instruis des histoires autres que la mienne et de la culture des peuples encore libres de ces terres. Je sais apprécier le diapason délicat d'une harpe ou la ritournelle joyeuse d'un nain enivré qui chante avec son coeur, bien que moi-même incapable d'un autre art que celui des batailles.
CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Allons ! Quel guerrier n'apprécierait pas d'admirer le fil aiguisé d'une belle lame, la courbure adroite d'une pièce d'armure ? Je me complais devant plus de choses que mon attitude sévère ne le laisse supposer : la levée d'une indomptable marée, le lent coucher d'un crépuscule d'été, la danse mystérieuse des feuilles de la Lòrien. Je foule cette bonne terre sans cesse et elle n'a pas encore été dépouillée de tous ses trésors, à la source desquelles je bois sans retenue. Je pourrais demeurer toute une nuit durant à affûter mon arme tout en dessinant d'imaginaires motifs marins sur la toile astrale, et dans ces quelques heures qui précèdent le jour demeurerait alors tout mon bonheur.
VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ Azranâ plisse les yeux devant la question, avec l'air ennuyé de quelque fauve mal léché.
AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Je vous l'ai avoué, n'est-ce pas ? Une sombre passion palpite avec force dans mon coeur. La violence est sa générosité, la mort son épanouissement : je chasse les serviteurs de l'Ombre avec l'ardeur d'un chien bien dressé. Parfois, lorsque je suis repu de vengeance, j'aspire à trouver quelque repos sous les arbres d'une forêt ou dans le lit modeste d'une auberge charmante de simplicité, et alors j'oublie pour un temps mon désir d'apprendre la douleur à l'ennemi. Jusqu'à ce que la... passion... ne revienne, sauvage, inarrêtable. Taillée à mon image.
AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Existe-t-il un but aux tempêtes, aux ouragans ? Existe-t-il un but à la fin d'une vie ? Pourquoi donneriez-vous du sens à toute action ? Je suis un homme dépouillé de ses espérances : elles me furent arrachées au coeur de l'obscurité. Je n'ai d'autres but que, non pas de reprendre ce qui me fut volé, mais voler ce qui ressemble à ce qu'on m'a dérobé. Ils ont saisi mon humanité et l'ont foulée des pieds, alors je m'emparerai de leur monstruosité... je deviendrai pire que ce qu'ils pensent être... et je les détruirai, un à un, jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun.
CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ En vérité bien peu de choses. Si les mondanités m'agacent, je n'en demeure pas moins bienveillant envers elles dans une certaine mesure : je préfère avoir affaire à quelqu'un qui ignore les affres de la guerre, quitte à en devenir insolent, car cela prouve que l'existence de gens d'armes tels que moi n'est pas totalement inutile. Si j'éprouve du dédain devant la noblesse, je ne m'en rappelle pas moins qu'elle est nécessaire et parfois juste. Je recule souvent devant la compagnie trop bruyante, et à d'autres instants, c'est devant les personnes trop austères que je tourne les talons ; mon humeur est changeante à l'image des courants de la mer. N'y voyez pas là de l'inconstance, mais plutôt la liberté d'un homme fidèle à lui-même.
PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Question... difficile, s'il en est. Laissé à moi-même dans un col désolé fait de rocailles et de racines, je pourrais encore me payer le luxe d'y survivre en plein hiver. Jetez-moi dans une ville qui dépasse le millier d'habitants et je risquerais d'y trouver ma fin au bout d'une semaine : je me perds au détour des ruelles, suis incapable de reconnaître un noble d'un lieutenant et perds toute patience envers le moindre marchand un rien insistant. A bien des égards vos cités me sont vos jungles, recélant trop de périls pour que je puisse tous les dénombrer et les apercevoir à temps.
SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ Ma propre colère, ma lame et le courage sans faille qui va de pair avec le sang de Nùmenor.
COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ Que définissez-vous comme danger ? Il est des menaces devant lesquelles je tourne les talons sans hésiter : une courtisane trop pressée, un colporteur véreux ou un soldat ivre. Les situations périlleuses sont nombreuses dans ma vie d'errance et j'ai pour habitude d'y faire face avec adresse ou fureur, selon que je lutte contre la nature sauvage ou les serviteurs de l'Ombre. Toutefois il vaut mieux, parfois, reculer afin de combattre un autre jour ; et je n'ai aucun remord à m'enfuir pour le lendemain tendre un piège mortel à mes ennemis afin de les faucher un à un, un par jour, un par lune, un par année s'il le faut. Jusqu'à ce que tous gisent, inanimés, arrivés au terme de leur destinée.
UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Les secrets sont comme du poison. Ils pèsent sur votre âme, fleuve endigué que la culpabilité fait déborder. J'en ai un, oui, rongeant chaque jour mon coeur et me faisant douter de ma propre nature. Suis-je toujours un homme de l'Ouest ? Car, bien des années auparavant, je fus emporté par les serviteurs de la Tour Sombre, accroché à des fers et tenaillés par des chaînes. Ils m'ont jeté dans une fosse loin de la surface du monde, loin de l'éclat du soleil, là où toute chose ne peut grandir que dans les ténèbres et ignore le sens même du mot lumière ; c'est ici-bas, dans cette nuit éternelle, que j'ai fait face à des monstres dont vous ne soupçonneriez pas l'existence... Et pour survivre, il m'a fallu abandonner ce qui faisait de moi un homme. J'ai dû devenir pareil à mes ennemis et mordre dans leur chair, goûter leur corps, avaler leur corruption. Ces tourments nagent désormais dans l'obscurité de mon regard : je prie chaque matin pour qu'elle ne déborde pas de moi et ne pourrisse ni ceux que j'accompagne, ni ceux que je défends.
QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ Etrange comme ces deux dernières questions se rejoignent. A-t-on vraiment gagné lorsqu'après avoir défait son ennemi, on retrouve son reflet dans le miroir ? Qu'est-ce qu'une victoire si vous devenez pareil à celui que vous avez abattu ? J'ai honte de la manière dont j'ai survécu dans les ténèbres. Parfois, lorsque la lune solitaire pleure dans le ciel de minuit, je me demande sil n'aurait pas été mieux que je meure dans les profondeurs, loin de toute tombe, oublié du monde des hommes. Seul l'avenir répondra à cette question...
QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Un coeur sauvage, un esprit rusé et une grande lame d'acier blanc.
QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Il faudrait être fou - du moins en partie - pour tout à fait ignorer la peur. En vérité je crains bien des choses, mais je les hais davantage ; et j'ai juré à la face des étoiles que ceux-là même qui m'enseignèrent la plus douloureuse des terreurs, un jour, me redouteront plus encore.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬ Le monde devient fou. Dans les temps de naguère la lumière de Valinor portait loin par-delà les mers et se reflétait dans la toile du ciel ; aujourd'hui elle ne franchit plus les côtes du pays d'Aman. Les Terres du Milieu sont livrées à elles-mêmes, et qu'y vois-je ? Des royaumes brisés. L'Arnor est morcelé, le Gondor désespéré, le Rohan trop jeune et oublieux de l'histoire qui l'a forgé. Les Hommes de l'Est et du Sud se sont pliés à la volonté de Sauron : l'âge des Elfes s'estompe vers le couchant et les Nains se préoccupent davantage des stériles richesses de la pierre plutôt que de l'horizon de l'avenir. Jadis existaient les héros de tous ces peuples, des individus bons et sages : qui aujourd'hui égale leur grandeur ? Moi, Dùnadan, ne suis qu'un pâle reflet fantoche des gens de Nùmenor, à l'image de cette ère barbare.

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ -
ÂGE ▬ 21
PASSIONS ▬ Natation et jogging (bon en vrai je préfère la natation, le jogging c'est pas tellement une passion...), en ce moment je fais pas mal de soirées jeux de société divers avec les copains. Curieusement je ne suis pas tellement fan du SDA, des fois que vous vous poseriez la question.
FILMS & SÉRIES ▬ Euuh... pas vraiment. Je ne regarde pas des masses la télé. Je suis le Trône de fer ceci dit, quoiqu'on m'a conseillé la nouvelle série avec l'avocat, là. Better Call Saul. (Et du coup, Breaking Bad, dont BCS est ce qu'il s'est passé avant je crois.)
PRÉSENCE ▬ Grosso modo je peux passer tous les jours, sauf certaines périodes particulières où je disparais entre une semaine jusqu'à un mois. Mais je préviendrai à ce moment.
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ Le design est un peu sombre pour moi, mais les graphismes sont vraiment jolis. Ecriture également un rien trop petite (ouais j'suis chiant) quoique plutôt belle également - je parle de la typo. La communauté a l'air très soudée et joyeuse, c'est encourageant.
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ AVEC BRIO.
TON AVATAR ▬ Luke Evans (qui joue Bard dans le Hobbit), mais dont je ne retiendrai que les images tirées de Dracula Untold.
Code:
[b]x [/b][i]Azranâ l'Errant[/i] → Luke Evans [Dracula]
REGLEMENT▬
Spoiler:
 
UN TRUC EN + ▬ Doowap.



Dernière édition par Azranâ l'Errant le Mer 25 Mar 2015 - 23:15, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 15:42



   

   
“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here

   


Je saisis ma plume après un soupir d'hésitation, l'observant avec la méticulosité qu'on me connaît. Comme elle paraissait étrange. Une belle tige souple, un empennage blanc comme la laine d'hiver, soigneusement lissé. Un tel outil paraissait inopportun entre mes doigts hâlés, couturés ici ou là des cicatrices liées à ma vie d'errance ; le métier des armes avait façonné ma main de sorte à ce que la prise que j'affermissais d'ordinaire sur mon épée se reflète dans toute autre, qu'elle concerne un verre de cristal ou un morceau de métal. J'enserrais cette belle plume d'oie, cet ouvrage de scribe à partir duquel on écrivait l'histoire ainsi que s'il s'était agi d'un poignard. Méritais-je vraiment de me pencher sur du vélin ? Je n'étais ni sage ni professeur. A quoi bon raconter à d'autres ce qu'avait recelé mon passé ?

« Mon nom est Azranâ et l'on me surnomme l'Errant. Mon prénom vient de la langue de Nùmenor, en laquelle il signifie Celui-qui-vient-de-la-Mer. Cette appellation n'est pas anodine, vous savez ? Mais elle relate en vérité d'autres choses que ma naissance. Il faut toutefois bien un commencement à toute histoire, et j'ai le sentiment que celui-ci en vaut bien un autre ! Or donc, laissez-moi vous narrer ceci... »

Une respiration. Longue. Laborieuse. Bruyante. La plume tremble légèrement dans ma main, me faisant froncer des sourcils ; j'impose le calme à mes doigts comme on peut saisir la bride d'un cheval trop nerveux. Les confidences que je m'apprête à coucher sur le papier m'effraient bien plus nombre des fantômes que j'ai pu croiser au cours de mon existence.

« Je suis né de Valandil et Etheria Mirdemyrrhe, fils et fille du peuple Dùnadan. Leur passé ne vous intéresse en rien, mais retenez cela : ils connaissaient bien l'histoire de ce monde et des âges anciens, et ils allèrent un jour sur l'île de Tol Morwen. C'est un éclat du Beleriand d'antan qui ne fut pas englouti et où reposaient Túrin ainsi que ses armes. Il s'agit là d'artéfacts de pouvoir convoités par ceux qui me donnèrent la vie et c'est pour les retrouver qu'ils gagnèrent cette gangue de terre désolée, perdue dans l'immensité salée de la mer du Nord... »

Mes parents. Je garde d'eux des impressions plutôt que des souvenirs précis ; des mots murmurés dans la noble langue de l'Ouistrenesse, une caresse au coin du feu, l'éclat d'un sourire dans les yeux sombres de mon père.

« Le savez-vous ? Túrin gisait avec ses grandes épées maudites, sa cuirasse et son heaume du dragon ; mais au lieu de les prendre, nous les Mirdemyrrhe demeurèrent sur Tol Morwen en les prenant sous notre garde, attendant l'occasion de les tirer de l'oubli pour les confier à qui de droit, à quelque grand Dùnadan qui en serait digne. De cela, mes parents étaient certains. Ainsi m'élevèrent-ils, loin du monde des hommes, des elfes ou des nains, héritier de leur savoir et du legs d'un autre afin qu'à mon tour, quand viendrait leur mort, je reprenne le flambeau qu'ils avaient librement choisi... Être le gardien des artéfacts de Turambar. »

L'un dans l'autre, mon enfance n'a pas été si malheureuse. Certes elle fut solitaire, et certes elle fut triste, et bien éloignée des joies qui font le bonheur des petits garçons : pas de jeux d'adresse avec d'imaginaires camarades, pas de fugues nocturnes en compagnie d'autres garnements, pas de monte sauvage sur le dos de quelque troupeau des plaines. Au lieu de ça j'apprenais l'histoire de ces terres de la bouche de ma mère, le métier des armes des mains rudes de mon géniteur ; lorsque la fantaisie m'en prenait, j'allais me baigner la nuit dans les eaux agitées qui bordent l'île de Morwen, le regard de la lune se reflétant sur ma peau pâle et la surface de la mer.

« L'innocence est une chose bien curieuse. Est-ce de ne pas être coupable ? Ou d'ignorer ce qu'est le mal ? Si votre définition de l'innocence se rapproche davantage de la seconde idée que de la première, alors je n'ai jamais été innocent. Dès mes tendres années je fus instruit de ce qu'était Sauron, des guerres passées que les Peuples Libres devaient à lui et à son maître ; j'ai connu le Mordor avant d'y jamais mettre les pieds. Mes parents ont ainsi fait lentement infuser en moi une haine qu'ils transportaient dans leur coeur depuis des décennies, usés par la guerre qu'ils avaient menée toute leur vie face à l'Ombre et aux hordes de l'Est.
Ma curiosité des Terres du Milieu s'éveilla alors que j'avais quatorze ans. J'avais envie de voir ce qui était au-delà de la mer, quelle contrée s'y cachait... celle-là même que l'on m'avait tant décrite, que j'avais l'impression de connaître et que pourtant, je brûlais si ardemment de voir par mes propres yeux. »





Dernière édition par Azranâ l'Errant le Dim 29 Mar 2015 - 14:53, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 15:47

Prem's Meow

Bienvenue à toi Dummy
Je suis déjà raide dingue de ton vava wooo Coeur
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 15:59

Bienvenue et bon courage pour ta fiche. J'espère que tu te plairas parmi nous en tout cas et si tu as des questions, n'hésite pas à contacter le staff Shire

Tu noteras néanmoins que Luke Evans est l'acteur qui joue Bard dans la trilogie du Hobbit, si tu souhaites le conserver, il n'y a aucun soucis, mais veille à te cantonner seulement à des avatars et gifs autres que ceux où il joue Bard ( ceux de Dracula Untold nous conviennent très bien) Mustache

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 16:45

Je l'avais pas reconnu Hmmm

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 17:57

Merci pour les bienvenues !

Ah cool Thorin ! Je n'étais pas absolument certain que ça passerait, quand bien même je trouve personnellement que les deux personnages se ressemblent assez peu... mais du coup, tant mieux ! Et pas de problème, je me cantonne aux images du film de Dracula. (Bouuuh. Z'avez les chocottes, hein ?)

Pom pom pom, avançons dans la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Sam 21 Mar 2015 - 17:59

Moi je suis contente que tu t'y cantonnes parce que Luke dans Dracula...Bave

Bienvenue en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Lun 23 Mar 2015 - 7:23

Merci² (pour la bienvenue). Et bave pas trop, rase-moquette.

La fiche avance, toussa toussa, mais je voulais intervenir pour une raison précise. Le personnage commence à prendre forme ('fin, je trouve 😄 ) mais j'ai lu ici ou là "Rôdeurs fermés". En vrai Az' n'est pas tellement ce qu'on appellerait un Rôdeur dans le SDA, mais il descend quand même de Nùmenor (donc peuple Dùnedain, donc Rôdeur). Il faut que je corrige ça ? Si oui, je préfère autant m'y mettre maintenant qu'après vous avoir fait ingurgiter la fiche complète (j'suis un mec sympa, hein ?).

Buenos Kinder Dias !
Revenir en haut Aller en bas

Thief in the wild ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Croquette
♦ MESSAGES : 451
♦ RÉPUTATION : 706
♦ AVATAR : Jed Brophy
♦ DC & co : Cenhelm, Shana
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 129 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Voleur
— ARMES DU PERSO : Masse d'arme, ainsi que des couteaux, poignards, aiguilles et fléchettes.
— VOYAGE AVEC : Mes frères, et la compagnie.
— AMOUREUSEMENT : Je ne crois pas en l'amour et en ces sornettes.

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 24 Mar 2015 - 16:51

Bienvenue ici Azranâ ^^ J'ai hâte de lire ta fiche ! Retarded

*s'en va pour laisser les admins répondre à ta question *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1155-nori-change-the-tune- http://lonelymountain.forumactif.org/t1185-nori-o-what-is-yours-can-be-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t1239-les-rps-de-nori-disponible

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5826
♦ RÉPUTATION : 2702
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 24 Mar 2015 - 16:52

On a déjà répondu par mp ^^ (ou cb d'ailleurs je sais plus)
Mais tant que je suis là je te souhaite bienvenue officiellement aussi !

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 24 Mar 2015 - 17:35

Bienvenue (avec du retard T.T) et bon courage pour ta fifiche :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 24 Mar 2015 - 17:38

Répondu par CB en effet !

Merci encore pour les bienvenues. :D Ca avance pas mal, ne devrait plus que me rester l'histoire d'ici à la fin d'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas

Edro Gûr Lin ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Lucy
♦ MESSAGES : 492
♦ RÉPUTATION : 1646
♦ AVATAR : Caitlin Stasey
♦ DC & co : Elrohir & Adrahil
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Noldo
— ORIGINAIRE DE : Elle a vu le jour àCaràs Galadhon, la magnifique cité de la Lothlorien, où règne Galadriel et Celeborn, et elle y a grandi une partie de sa vie sous la tutelle de sa tante maternelle. Cependant, elle préfère vivre en Imladris, dans cet endroit qui appelle son cœur car elle sait pouvoir espérer croiser les pas d'un certain elfe au regard bleu. C’est aussi là qu’elle a fait ses études, sous la tutelle d’Elrond. Cependant, vous pouvez la trouver tout autour de la Terre du Milieu, spécialement au Rohan où ses talents de guérisseuse sont souvent appelés par les familles qu'elle suit depuis quelques siècles.
— ÂGE DU PERSO : 2811 ans
— RANG SOCIAL : Elinà est, par son père, la petite-fille de Celebrimbor, celui qui forgea les Anneaux des Elfes et qui fut roi d'Ost-In Edhil. Cependant, toute cette branche de la famille est aujourd’hui morte ou partie pour Valinor sans laisser de descendant dans les Terres du Milieu. Sa mère, elle, était une Elfe Noldo de la noblesse de la Lorien, ce qui fait d’Elinà l’héritière d’Ost-In-Edhil, la cité en ruines où autrefois Celebrimbor a été roi. Elinà est donc riche, même si aujourd’hui elle n’assume pas son statut de Dame, préférant l’anonymat de ses voyages ou de la foule.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Elinà a étudié sous la tutelle d’Elrond l’art de la guérison, art qu’elle connait désormais sur le bout des doigts même si elle doit encore faire un certain nombre de progrès avant d’arriver à contrôler le don qui coule en elle. Elle pratique son art dans sa maison, mais aussi dans le dispensaire d’Imladris ou encore dans les villes du Rohan où elle a des patients depuis un certain nombre de générations. Elle enseigne aussi bien l’art de la guérison que celui de la connaissance des herbes qui lui permettent de soigner tous les maux à ceux qui le désirent.
— ARMES DU PERSO : deux katars, une épée courte, cinq dagues de lancer et plusieurs poignards cachés partout sur son corps. Par contre, ne lui demandez pas de tirer à l'arc. Elle en est incapable.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Allégeance aux Elfes d'Imladris et de la Lothlorien / Elfe
— VOYAGE AVEC : Foudre, un étalon de trait noir et Calinà, une Mearas au poil blanc comme la lumière. Elle emmène aussi parfois Elladan ou Elrohir avec elle en excursions, mais c'est assez rare.
— AMOUREUSEMENT : Il semblerait bien qu'il y ait un elfe qui vienne hanter les rêves de la demoiselle. Mais, c'est compliqué, vous savez. Vraiment compliqué. Parce qu'elle passe son temps à se disputer avec lui. Alors, peut être qu'un jour ça marchera. Mais pour l'instant, Elinà est célibataire.

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 24 Mar 2015 - 21:13

bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t652-elina-le-temps-est-ven http://lonelymountain.forumactif.org/t654-elina-love-is-like-a-friendship-caught-on-fire http://lonelymountain.forumactif.org/t655-elina-le-voyage-compte-plus-que-la-destination
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Dim 29 Mar 2015 - 12:14

Juste pour dire que la fiche continue d'avancer, lentement mais sûrement. Un peu agité au boulot ces derniers jours, d'où un certain ralentissement. o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Dim 29 Mar 2015 - 15:14

Honte à moi, je viens de voir que je t'avais pas encore souhaité la bienvenue ange
Je rectifie donc le tir.

Bienvenue.
Courage pour la suite de ta fiche :3:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Lun 13 Avr 2015 - 14:48

Bienvenue ! Arc en ciel
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   Mar 21 Avr 2015 - 21:47

Bienvenue !!!! :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Azranâ l'Errant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Azranâ l'Errant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azranâ l'Errant
» Anaël, le barde errant des Havres
» Lorsqu'un chat errant crée des liens
» Erco Skaline
» [Validée]Heine Rammsteiner, le Chien Errant !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.