AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great]

Partagez|

Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 12:45




“ Bifur ”
Gazardul menu ked gamelu pethem
NOM&PRÉNOM ▬ Bifur SURNOM ▬ Bif... Bi... c'est déjà assez court comme prénom pour ne pas avoir de surnom. ÂGE ▬ 176 ans mais il ne vous le dira jamais puisqu'il a perdu le sens de la parole à cause d'une blessure de guerre. Il ne s'exprime plus que par bribes de phrases en Khuzdhul. Vous pouvez bien essayer de décrypter ses gestes, mais là encore son Iglishmek ne rend pas les choses faciles. PATRIE, RACE ▬ Je suis descendant des Nains de la Moria.   LIEU DE NAISSANCE ▬ Dans l'Ouest dans les Montagnes Bleues. RANG SOCIAL ▬ Humble PROFESSION ▬ Fabricant de jouets avant de rejoindre la compagnie de Thorin SITUATION AMOUREUSE ▬ Célibataire. POUVOIRS ▬ Un nain digne de ce nom n'a pas besoin de pouvoir

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ Bifur est de taille moyenne pour un nain avec un poids raisonnable. Il n'est pas le plus grand, ni le plus petit. Ses cheveux noirs et rêches tombent sur ses épaules. Ornés de quelques tresses, ils sont souvent en pagaille dû à une certaine négligence de sa part. Sa plus grande fierté est sa barbe grisonnante qui est également arrangées avec des tresses. De sous cet amas de poils, on distingue un gros nez trônant au milieu de son visage surmonté par deux yeux d'un gris clair qui s'assombrissent en fonction de la lumière. Deux sourcils velus couronnent le tout comme si deux chenilles se promenaient sur un visage. Un reste de hache est planté au sommet de son crâne ; souvenir de la bataille d'Azanulbizar qui opposa les Orcs et les Nains. Ce petit objet l'a totalement transformé. En effet, il ne peut plus que s'exprimer en Khúzdhúl ayant oublié la langue moderne ce qui rend difficile toute discussion avec Bifur. Il tente néanmoins de se faire comprendre par des gestes mais cela reste laborieux. Toutes ces particularités lui donne un aspect de fou. Mais sachez que sous ses comportements irréfléchis et imprévisibles se trouve un nain pensant, analysant le moindre détail de chaque situation ou de chaque objet. S'il ne peut vous parler, il aura au moins le mérite de vous écouter et d'être attentif à vos paroles. Bifur est un nain très habile : c'était un fabricants de jouets avant de rejoindre la compagnie de Thorin. Malgré ses gros doigts, il est capable de créer le plus précis des objets, car il fait attentions aux finitions.  
 
VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Bifur n'a que le stricte minimum sur lui depuis qu'il a rejoin la compagnie de Thorin : ce qu'il porte sur son dos et des vêtements de rechange dans son baluchon. Ses habits sont de couleurs brunes pour se fondre plus facilement dans la nature. Son capuchon est jaune. En temps normal, bien avant de partir dans la quête pour reprendre Erebor, il portait principalement ses vêtements de travail, puisqu'il passait le plus clair de son temps dans son atelier de jouets.

VOS PARTICULARITÉS ▬ La première chose que l'on remarque chez lui est bien entendu le morceau de hache planté au sommet de son front. Bifur l'a obtenue à la bataille d'Azanulbizar quand il se battait courageusement face à un orc deux fois plus gros que lui (il faut savoir que quand Bifur tente de raconter cette histoire, il a tendance à enjoliver les choses, bien que personne ne comprend ce qu'il dit). Ce dernier lui planta son arme au sommet de son crane et un morceau y resta fiché. Il ne se souvient plus de rien. Il s'était réveillé dans un lit. Depuis ce jour, Bifur ne peut plus que s'exprimer correctement. Il énonce quelques bribes de phrases en Khúzdhúl, mais elles sont souvent incompréhensibles. Il tente tout de même de se faire comprendre par des gestes (l'Iglishmek), mais cela n'aide pas plus, car il l'utilise de temps en temps. Mais la difficulté est autre, car il n'employe pas l'Iglishmek de sa région.  De plus, outre le problème de langage qu'a provoqué cette blessure, Bifur découvre des faiblesses au niveau de son comportement et de son émotivité. Il peut agir sur un coup de tête de manière exagérée ce qui surprend tout le monde. Par exemple une fois, un enfant n'avait pas aimé le jouet qu'il lui offrait et Bifur avait voulu l'étrangler. Heureusement que ses cousins, Bofur et Bombur, ne sont pas loin de lui pour le protéger des autres et de lui-même.
Il joue également de la clarinette à ses heures perdues. La musique est un autre de ses refuges.

VOTRE CARACTÈRE ▬ Pour décrire le caractère de Bifur, il faut pour cela remonter à la période datant d'avant sa blessure. C'était un nain vif d'esprit, s'exprimant de manière fort convenable. Il avait toujours une bonne parole à dire qui n'était jamais vide de sens. C'est un nain cultivé qui adorait faire des recherches sur ce qui l'entourait par simple curiosité. Bifur était très sociable à cette époque et adorait recevoir ses amis chez lui. C'est un bon vivant qui aime manger et boire, comme tous les nains.
Son caractère est entier ; il est très fidèle et est un nain qui a beaucoup d'amour à donner. Il s'occupait souvent de ses petits cousins, Bofur et Bombur, avant qu'ils ne deviennent de grands et forts nains ; Bifur adore les enfants.
Il a également souvent prouvé son courage dans les batailles. Il ne craint rien, pas même la mort à part de voir les êtres qu'il aime se faire blesser ou, pire, tuer.
Suite à sa blessure, Bifur est passé d'un nain énergique à calme. Ne pouvant plus se faire comprendre par les autres, il passe sa vie dans le silence malgré quelques onomatopées qui attirent l'attention sur lui. Et quand il veut vraiment se faire comprendre ou du moins faire comprendre qu'il a quelque chose d'important à dire, il parle le Khúzdhúl et associe des gestes partant dans tous les sens rendant difficile toute compréhension. Cela le rend parfois fou, ce qui s'exprime par des caractères excessifs et des comportements inadéquats à la situation.
Il observe beaucoup et remarque des détails que personne ne verrait en temps normal.

CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Bifur aime ses cousins ; il s'est souvent occupé d'eux durant leurs jeunesses. Il aime également se retrouver dans son atelier pour créer des jouets. On le voit souvent avec un morceau de bois à tailler des figurines. Il aime manger et boire, c'est un bon vivant. Bifur est un guerrier qui aime se battre et prouver sa valeur. Le soir, il aime rêver de son passé pour se remémorer les capacités qu'il a perdues.

VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ Oui, il adore faire la fête et se retrouver autour d'un bon foyer pour boire et manger. Il est très proche de ses amis, même s'ils ne le comprennent pas toujours. Heureusement qu'il y a ses cousins qui peuvent à peu près interpréter ses gestes.

AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Créer des jouets en bois est une de ses passions. Bifur aime également lire des histoires d'amour.

AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Récupérer Erebor et bouter Smaug hors de la Montagne Solitaire.

CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Il déteste qu'on ne puisse pas le comprendre ce qui le plonge parfois dans des colères noires. Il n'aime pas trop les légumes non plus.

PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Bifur essaye d'être le plus indépendant possible, mais il y a des limites à cause de son infirmité. Heureusement qu'il se fait aider par ses amis et ses cousins.

SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ La compagnie des nains et ses cousins.

COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ Il ne tourne jamais le dos au danger et l'affronte avec courage.

UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Des fois il lui arrive de prononcer des insultes en Khúzdhúl à l'encontre de quelqu'un. Personne ne le comprend de toute manière.

QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ La fois où un enfant s'est moqué de son morceau de hache. Il avait tenté de riposter par une boutade, mais l'enfant partit dans un fou rire ne comprenant rien à ce qu'il avait dit.

QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Une lance et des dagues très solides.

QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Voir ses proches se faire blesser ou tuer.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬ Les temps se sont assombris en terre du milieu. Les nuages sont visible de très loin, et les rumeurs des araignées attaquant la forêt commencent à se répandre. Les orcs se déplacent comme ils le veulent et tuent sur leur passages, les trolls quittent leur montagnes. Des hausses de pillages, d'assassinats sont alors révélés. Bifur n'attend donc qu'une seule chose, c'est de partir pour ce voyage à la reconquête d'Erebor. Tuer ce maudit Smaug et récupérer ce qui revient de droits aux nains. Il a combattu au côté du roi et ne baissera jamais sa garde jusqu'à son dernier souffle. Il est important pour lui que l'ordre règne pour que les futures générations de nains vivent dans un environnement de paix dans un lieu empli de la gloire des nains. C'est pourquoi il s'est embarqué dans cette aventure aux côtés de Thorin à qui il voue son allégeance.

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ Audrey ^^
ÂGE ▬ 21 frites maintenant
PASSIONS ▬ Ce que tu aimes faire en dehors de ton pc de geek et tes forums rpg.
FILMS & SÉRIES ▬ The Hobbit, LOTR, Pirates des Caraïbes, Le discours d'un roi,... / Vikings, OUAT, Breaking Bad, etc...
PRÉSENCE ▬ Tous les jours
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ Je crois que si je ne l'aimais pas, je n'en serais pas à mon troisième personnage Hmmm
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ Merci Elrond
TON AVATAR ▬ Dans le Hobbit... Duuuuh Remplir aussi le code :
Code:
[b]x [/b][i]Bifur[/i] → William Kircher
REGLEMENT▬ Je pense qu'au bout de la quatrième fois j'ai intégré que le staff est accroc aux cookies
UN TRUC EN + ▬ Ekespu menu men o targu men



Dernière édition par Bifur le Dim 5 Avr 2015 - 17:12, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 12:45




“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here

Gamut manun

Je me suis donné pour oeuvre de retranscrire sur ces quelques pages mon humble histoire avant de quitter Les Montagnes Bleues pour Erebor. Je ne sais si je reviendrai vivant de cette périlleuse quête, dont le but est de récupérer notre bien dérobé par le dragon Smaug, alors je profite de ce répit pour écrire la vie de Bifur le nain. Qu'on ne m'oublie pas.


_ _ _ _ _ _

Je suis né à l'Ouest, dans les Montagnes Bleues. Ma famille descend des Nains de la Moria. Elle n'est pas illustre, pas plus que noble, non, c'est une famille très simple mais fort aimante. D'ailleurs une réputation glorieuse n'est pas faite par le sang, mais par les actions. Mon père était forgeron tout comme son père qui l'était tout comme son père,... ah non lui était mineur. C'était un nain d'une stature qui n'avait d'égale que son courage. Il nourrissait l'admiration auprès de ses compagnons. Malgré son métier, il était un nain instruit. Il fabriquait des objets d'une finesse incroyable et des armes d'une solidité qui m'accompagnent encore aujourd'hui. Et ma mère restait à la maison à s'occupe du petit nain que j'étais. Ah, ma mère ! Elle avait une barbe égale à sa beauté ! Soyeuse à souhait où j'aimais me blottir pour être rassuré. Elle retombait harmonieusement  sur sa poitrine et elle la brossait durant de longues heures devant son miroir. C'est une image qui restât à jamais gravée dans mon esprit.

Je n'ai jamais manqué de rien durant mon enfance. J'avais suffisamment d'amour autour de moi et malgré une fortune modeste, ma mère trouvait toujours un moyen pour occuper mon jeune esprit. Souvent, elle me fabriquait divers jouets à partir de simples objets. Je me souviens qu'elle me faisait des moutons à partir de pives de pins ; elle y ajoutait quatre pates et des yeux. J'en avais tout un troupeau. Un simple bout de bois anthropomorphique suffisait pour faire le berger. C'est sans doute grâce à elle que je suis devenu un fabriquant de jouets. Je passais le plus clair de mon temps avec ma mère qui m'avait appris à lire et m'avait donner son goût pour les bouquins. Je pouvais en dévorer durant des heures sans m'arrêter. Des livres de tous genres : histoire, géographie, roman, recueil de poèmes,...
Mon père, que je voyais très peu à cause de son travail chargé, m'a inculqué le respect et le courage. Deux  vertus qui étaient les maîtres mots de notre famille. Je m'efforce à jamais de les respecter, non seulement par respect pour les autres, mais aussi pour moi-même, que je vois comme une ligne de conduite à tenir.

_ _ _ _ _ _



J'ai toujours été un nain très sociable. Il ne m'était pas difficile de me faire des amis et j'ai donc passé mon adolescence entouré par les autres. C'était à cette période difficile de la vie que j'étais devenu un peu plus turbulent à l'opposé de mon enfance où le petit Bifur que j'étais occupait ses journées à jouer et à rester auprès de sa mère. La liberté me tendait alors les bras. Etant plus âgé, ma mère me laissait faire un peu plus ce que je voulais. C'est pourquoi je passais le plus clair de mon temps à l'extérieur du foyer. Peut-être un peu trop, maintenant que j'y repense.

Excusez cette tache d'encre, ma plume vient de m'échapper.

Enfin bref. C'est à cette période que je découvrais la désobéissance. Avec mes amis, nous allions crapahuter dans les champs et faisions des guerres improvisées à l'aide de bâtons et de cailloux. Autant dire que je ne rentrais pas à la maison dans le même état que j'étais parti. Bon nombre de fois ma pauvre mère devait raccommoder mes vêtements déchirer ou panser mes plais à cause d'un coup mal dirigé. C'était une bonne expérience qui avait certainement joué dans mon éducation au maniement des armes. Mais ce n'était qu'un piètre début, j'expliquerai plus tard comment je suis devenu ce guerrier qui s'apprête à partir pour Erebor.

Dans ma longue liste de frasques que j'avais commises, laissez-moi vous conter la première fois que je bus de l'alcool. C'était un nain du groupe qui avait eu l'idée de s'en procurer pour essayer une fois. "Faire comme les grands" qu'il disait. Bien sûr, mère m'avait formellement interdit d'y toucher avant mes 70 ans, mais à presque 20 ans l'interdit a cet aspect attrayant. C'est pourquoi nous nous vîmes voler un tonneau de bière et filer en catimini derrière un énorme rocher. Je me rappelle de ce goût âcre et fort désagréable. À cet instant, j'avais pensé que les sages nains étaient fous ou avaient le palet brulé pour pouvoir boire ne serait-ce qu'une gaulée de ce breuvage. Mais malgré mon aversion pour lui, je continuais pour suivre les autres. Belle bêtise. Nous avions vite terminé ce tonneau et les effets de l'alcool se firent vite ressentir. Au début, l'euphorie, où l'on est joyeux d'avoir bravé l'interdit, puis les inconvénients.  Je sentais que mon esprit n'était plus tout à fait le même, que je n'étais plus maître de mon corps. Outre cette légèreté apparente et cette sensation de puissance, j'avais l'impression que le monde se dérobait sous mes pieds. J'avais beau regarder au loin, tout tournait autour de moi. Ce fut un vrai miracle si j'ai pu rentrer chez moi. Et quel accueil ! Jamais je n'avais vu ma mère autant inquiète et déçue à la fois de mon comportement. Mais j'étais trop ivre pour pouvoir m'excuser. Je m'étais contenter de vomir tout mon soul et pleurer dans les bras de ma mère, la suppliant de faire arrêter que le monde tourne. Piètre spectacle qui amusa au moins mon père quand il vit mon état en rentrant. Je n'avais pas été sévèrement puni, mes parents estimaient que j'avais suffisamment payé par mon état lamentable et mon humiliation. J'écopais simplement de plus de corvées domestiques.

Je pourrais vous raconter toutes les péripéties de mon adolescence, mais cela ne vous apporterez rien et cela n'est pas plus intéressant que deux et deux font quatre.

_ _ _ _ _ _

Quand j'avais atteint mes 20 ans, je ne me souviens plus exactement de l'âge exact, je fis une rencontre qui bouleversa à jamais mon existence. Oh rien de bien grave, rassurez-vous. C'était une réjouissance. Mon oncle et ma tante avait donné naissance à un nouveau nain : Bombur, mon cousin. Oh, il ne m'apporta rien sur le moment, étant trop jeune pour vraiment m'intéresser à un tout petit, mais bien des années plus tard, accompagné par son frère Bofur, mes deux cousins m'avaient fait découvrir un tout autre aspect de la vie.

Quand ils furent assez grand pour être un peu débrouillard, je découvrais en moi un nouveau souffle : celui de gardien. Nous étions la plupart du temps ensemble. Je voulais tout leurs apprendre, comme un frère. Nous jouions tous joyeusement dans les champs et je leur apprenais à éviter les erreurs que j'avais pu commettre à défaut d'avoir eu un mentor dans ma tendre jeunesse. Il ne fallait surtout pas embêter mes cousins, car je me transformais en bête féroce pour punir les importuns. C'était surtout le petit Bombur qui avait quelque soucis, car à défaut de grandir en longueur, c'était sa largeur qui s'épanouissait attisant les critiques des jeunes nains. Jamais je n'ai pu tolérer la discrimination.

Mais je ne pouvais pas toujours être avec eux, car une partie de mon temps était occupée par mes cours d'armes avec un de mes cousins germains au troisième degré du côté de ma mère, par alliance. Je crois. Quoiqu'il en soit, j'avais trouvé un certain attrait pour la lance et les dagues. La lance me donnait l'impression d'être plus grand et de pouvoir tenir à distance n'importe quel ennemi. Et les dagues m'offraient une sortie de secours : un ennemi qui me tomberait dessus et ce serait la piqure du dard qui s'abattrait sur lui. Les débuts étaient laborieux, puisque j'étais inexpérimenté et que la lourdeur des armes pesait sur mes épaules. Mais la persévérance paye tôt ou tard et je parvenais enfin à maîtriser ces armes. Et, sois dit en passant, la lance mesurait au moins deux fois ma taille ! J'avais un goût prononcé pour les combats, pas que j'en provoquais, mais j'aimais regarder et également participer. Les tournois populaires accueillaient toujours le courageux Bifur.

_ _ _ _ _ _

Quand j'eus 30 ans, étant un nain bourré d'énergie, j'essayais de la canaliser dans la lecture et dans mes relations sociales. Je m'étais légèrement assagi grâce à ces activités. Et c'est à cette période que je profitais pleinement de ma vigoureuse jeunesse sans rendre de compte à personne. Il faut dire que j'étais un nain très fringant. J'aimais la compagnie de mes amis, me retrouver souvent autour d'une pinte de bière, car, oui, j'y avais trouvé goût à cet élixir, mais l'expérience a fait que j'en buvais modérément. On me demandera qu'en était-il des naines ? Et bien, je dois avouer que mon courage est proportionnel à ma timidité. Il m'était pénible de devoir parler à une naine, aussi belle qu'elle était, car toutes les naines sont belles à mes yeux. Aussitôt que je croisais son regard, je rougissais et balbutiais quelques phrases incompréhensibles qui, dans le meilleur des cas, auraient fait rire mon interlocutrice. J'avais toutefois entretenu une relation avec une belle naine qui commençait à avoir une barbe jusqu'au cou, mais j'étais toujours resté respectueux envers elle. On pouvait dire que c'était une relation platonique, un amour de jeunesse. Est-ce que je l'aimais vraiment ? Moi-même je me pose la question. J'avais en tout cas de l'affection pour cette naine.

J'apprenais également à apprécier les joies du travail. Mon père me destinait à poursuivre sur son chemin, mais je ne me voyais pas évoluer dans une forge toute la journée et créer ces objets grossiers. Non, j'avais besoin de canaliser toute mon imagination en un point. C'est ma mère, comme je l'ai dit plus haut, qui m'a éclairé sur mon choix d'avenir : fabricant de jouets. J'aimais me retrouver dans mon atelier : un peu de solitude ne fait de mal à personne. C'était moi et mes jouets. Le calme et la sérénité. J'en fabriquais à l'appel : des grands, des petits, des minces, des gros, des colorés. Et toujours en bois. Ça me rappelait mon enfance où l'innocence était reine.

Je garde de très bons souvenirs de cette période de ma vie.


_ _ _ _ _ _

Une période de trouble envahit alors nos vies. Quand j'eus 34 ans, j'étais à la fois excité et inquiet du déroulement de la suite. Je m'embarquais dans la bataille contre les Orcs. Tous les nains aptes au combat devaient rejoindre l'armée pour bouter ces immondes créatures hors de la Moria. Car c'était bien Azog qui semait le trouble s'être accaparé des terres naines. N'écoutant que mon courage, je m'enrôlais dans l'armée des Nains à la fin de cette guerre.
Nous partîmes en grand nombre. Tous ces jeunes nains unis dans le même but faisaient chaud au coeur. Nous nous battîmes vaillamment, réussissant à acculer les Orcs dans la vallée d'Azanulbizar. Nous pensions la victoire proche, mais des troupes fraîches sortirent des souterrains de l'ancienne cité. Nous étions en infériorité numérique et nous sentions la fin proche. Toutes nos tentatives d'attaques échouaient les unes après les autres et nos espoirs s'évanouissaient. Cependant, nous pouvions compter sur les autres Nains qui arrivèrent des Collines de Fer pour gonfler nos troupes. Là la peur fit place au courage et nous nous sommes battus avec ardeur pour la victoire.

Il me faut vous raconter le tournant de ma vie. Non pas que je veuille me vanter, mais laissez moi vous expliquer comment je me suis vaillamment battu contre cet horrible Orc.

J'avais déjà abattu quelques ennemis quand celui-ci se présenta devant moi, me provoquant de son regard diabolique. Il m'attaqua et je ripostais avec ma lance. Je maintenais une distance vitale entre lui et moi. Ripostant à toutes ses attaques. Mais sa défense était tenace. Je ne parvenais pas à le faire plier ou même à le fatiguer. Il était beaucoup plus grand que moi et me surpassait largement par sa carrure. Mais mon courage était égale à sa rage. Je ne me laissais pas démonter. Jamais je n'aurais plié devant lui.
Il parvint cependant à briser ma lance ; il ne me restait plus que mes dagues pour seul secours. J'étais en difficulté et il lui serait facile de me tuer d'un coup de hache bien placée. La rage dans ses yeux m'indiquèrent qu'il allait attaquer. D'un coup, il prit son élan et me sauta dessus.
Je me rappelle avoir senti une vive douleur au sommet de ma tête, mais je profitai de cette proximité pour planter ma dague dans son aine. Puis je sombrai dans le comas.

Je me suis réveillé quelques semaines plus tard. On m'apprit que la victoire était pour les Nains. Mais quelle victoire ! Nous avions tellement perdu des nôtres, que la victoire avait un goût amer. Aucun chant n'avait été entonné ce jour là. Nous avions brûlé les corps des nôtres et étions rentrés, le coeur lourd. Et j'avais manqué tout cela.

Je ne me souvenais de pratiquement rien. Juste des bribes d'images qui revenaient sans crier gare. Mais cette guerre m'avait également été fatale. En effet, quand je me suis réveillé, mon monde s'était écroulé. On m'avait dit que tout irait bien, mais rien n'allait pour moi à cet instant. Je découvris que tout mon univers était à jamais bouleversé : cet orc m'avait bel et bien atteint. Sa hache était plantée sur mon front et on ne pouvait me la retirer de peur de provoquer ma mort. À cause de cette blessure, je ne parvenais plus à communiquer : je voulais dire des mots, mais ma bouche ne les prononçait plus. Je ne contrôlais plus rien de mes émotions, et la première fois que je me suis vu dans le miroir, je partis dans une colère noire. Quelle injustice ! Personne ne pouvait comprendre mon malaise à ce moment là. On avait beau m'expliquer que c'était un miracle que je sois en vie, mais peu m'importait ! Je n'étais plus moi-même. Je ne pouvais plus communiquer avec ce monde.

Quand je me suis rétabli, du moins assez pour me débrouiller seul, une profonde mélancolie envahissait mes pensées. Je n'avais plus goût à la vie et j'aurais préféré mourir à Azanulbizar. Tout me semblait fade et sans intérêt ; c'est pourquoi je m'enfermai de plus en plus dans une solitude et j'occupais mes jours à mon travail. Autant me rendre utile dans ce que je savais faire. À ce stade, je me disais que ma vie n'avait plus de sens. Mes cousins essayaient pourtant de me sortir de ma torpeur, mais rien n'y faisait : je ne voulais voir personne.
Je pense que je cherchais à me retrouver moi-même, apprivoiser ce nouveau corps qui était imprévisible. Ou alors je ne voulais pas blesser quelqu'un par mes réactions exagérées. Je tentai tout de même de trouver un moyen pour communiquer avec les autres nains. Je ne parvenais plus à faire de phrases complètes, alors si je ne pouvais plus parler par les mots, peut-être que les gestes aideraient. C'est pourquoi je me mis à lire des lives sur l'Iglishmek. Mais celui-ci venait de la Moria, qui est très éloignées d'où je suis. On me comprend mieux, mais sans me comprendre totalement. Cela dit, c'est toujours mieux que rien. Ma vie d'avant est finie.

Il me faut accepter mon sort et attendre la mort. Le seul lien avec la réalité était mon travail ; je sculptais et me perfectionnais. C'était également mon moyen d'expression le plus significatif. Mon cousin Bofur pouvait me comprendre, car lui-même partage le même métier. Cela me réconforte, mais je restais solitaire. J'aimerais retrouver ma vie d'avant, car je me sens seul en ce moment, seul avec moi-même. Mais cela est impossible, par Aüle !

Du moins, c'était les pensées que j'avais jusqu'à ce jour. J'ai enfin trouvé le moyen de revivre les émotions que j'avais pu éprouvées il y a de nombreuses années : la quête pour Erebor. Peu de nains veulent y participer, car beaucoup craignent la colère de Smaug. Mais je vois là une nouvelle façon de prouver mon courage et de revivre. Malgré mon âge de 176 ans et ma blessure, mon courage n'a jamais vieilli. Je n'ai pas hésité à m'enrôler dans la compagnie de Thorin, dès que j'avais entendu qu'un groupe se formait. Je reprends ma lance et mes dagues et je repars, le sourire aux lèvres.


Je pars pour me retrouver.

Bifur.





Dernière édition par Bifur le Dim 5 Avr 2015 - 17:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5795
♦ RÉPUTATION : 2661
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 13:16

REbienvenue Dummy

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 13:32

Re-bienvenue à toi sous cette sublime apparence ! Meugnon
Revenir en haut Aller en bas

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 13:51

Rebienvenuuuuuuuue Hug

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 14:10

Merci mes braves Hug
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1210
♦ RÉPUTATION : 2006
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 14:20

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche, tu sais où nous trouver en cas de pépin Beer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 14:28

Rebienvenue, Bifur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 14:30

Rebienvenuuuuue :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 15:04

Merci :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 22 Mar 2015 - 17:13

Bienvenue parmi nous Bifur et bon courage pour ta fiche :)

Ouais je suis schizo et je m'encourage qu'est-ce que ça peut faire ewe
Revenir en haut Aller en bas

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1370
♦ RÉPUTATION : 1926
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Lun 23 Mar 2015 - 7:47

Bifuuuuuuuuuuuuuur !! rerererbienvenue et bon courage pour ta fiche ♥

_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
RedSky

Merci Bro ♥
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Lun 23 Mar 2015 - 8:36

WHOUA J'Y CROIS PAS !!!! Enormeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!! Bienvenue à toi !!! Trop bon choix de TC *_* !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Lun 23 Mar 2015 - 16:45

Heyyy
Men lananubukhs menu
Revenir en haut Aller en bas

Thief in the wild ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Croquette
♦ MESSAGES : 447
♦ RÉPUTATION : 690
♦ AVATAR : Jed Brophy
♦ DC & co : Cenhelm, Shana
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 129 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Voleur
— ARMES DU PERSO : Masse d'arme, ainsi que des couteaux, poignards, aiguilles et fléchettes.
— VOYAGE AVEC : Mes frères, et la compagnie.
— AMOUREUSEMENT : Je ne crois pas en l'amour et en ces sornettes.

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Mar 24 Mar 2015 - 16:56

.......................... PAR MAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL TU L'AS FAIT BIFUR EST PARMI NOUS yaaaa Rainbow wooo Fire



Re-bienvenue ici et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1155-nori-change-the-tune- http://lonelymountain.forumactif.org/t1185-nori-o-what-is-yours-can-be-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t1239-les-rps-de-nori-disponible

Edro Gûr Lin ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Lucy
♦ MESSAGES : 483
♦ RÉPUTATION : 1629
♦ AVATAR : Caitlin Stasey
♦ DC & co : Elrohir & Adrahil
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Noldo
— ORIGINAIRE DE : Elle a vu le jour àCaràs Galadhon, la magnifique cité de la Lothlorien, où règne Galadriel et Celeborn, et elle y a grandi une partie de sa vie sous la tutelle de sa tante maternelle. Cependant, elle préfère vivre en Imladris, dans cet endroit qui appelle son cœur car elle sait pouvoir espérer croiser les pas d'un certain elfe au regard bleu. C’est aussi là qu’elle a fait ses études, sous la tutelle d’Elrond. Cependant, vous pouvez la trouver tout autour de la Terre du Milieu, spécialement au Rohan où ses talents de guérisseuse sont souvent appelés par les familles qu'elle suit depuis quelques siècles.
— ÂGE DU PERSO : 2811 ans
— RANG SOCIAL : Elinà est, par son père, la petite-fille de Celebrimbor, celui qui forgea les Anneaux des Elfes et qui fut roi d'Ost-In Edhil. Cependant, toute cette branche de la famille est aujourd’hui morte ou partie pour Valinor sans laisser de descendant dans les Terres du Milieu. Sa mère, elle, était une Elfe Noldo de la noblesse de la Lorien, ce qui fait d’Elinà l’héritière d’Ost-In-Edhil, la cité en ruines où autrefois Celebrimbor a été roi. Elinà est donc riche, même si aujourd’hui elle n’assume pas son statut de Dame, préférant l’anonymat de ses voyages ou de la foule.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Elinà a étudié sous la tutelle d’Elrond l’art de la guérison, art qu’elle connait désormais sur le bout des doigts même si elle doit encore faire un certain nombre de progrès avant d’arriver à contrôler le don qui coule en elle. Elle pratique son art dans sa maison, mais aussi dans le dispensaire d’Imladris ou encore dans les villes du Rohan où elle a des patients depuis un certain nombre de générations. Elle enseigne aussi bien l’art de la guérison que celui de la connaissance des herbes qui lui permettent de soigner tous les maux à ceux qui le désirent.
— ARMES DU PERSO : deux katars, une épée courte, cinq dagues de lancer et plusieurs poignards cachés partout sur son corps. Par contre, ne lui demandez pas de tirer à l'arc. Elle en est incapable.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Allégeance aux Elfes d'Imladris et de la Lothlorien / Elfe
— VOYAGE AVEC : Foudre, un étalon de trait noir et Calinà, une Mearas au poil blanc comme la lumière. Elle emmène aussi parfois Elladan ou Elrohir avec elle en excursions, mais c'est assez rare.
— AMOUREUSEMENT : Il semblerait bien qu'il y ait un elfe qui vienne hanter les rêves de la demoiselle. Mais, c'est compliqué, vous savez. Vraiment compliqué. Parce qu'elle passe son temps à se disputer avec lui. Alors, peut être qu'un jour ça marchera. Mais pour l'instant, Elinà est célibataire.

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Mar 24 Mar 2015 - 21:11

re-bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t652-elina-le-temps-est-ven http://lonelymountain.forumactif.org/t654-elina-love-is-like-a-friendship-caught-on-fire http://lonelymountain.forumactif.org/t655-elina-le-voyage-compte-plus-que-la-destination
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Jeu 26 Mar 2015 - 21:24

@Nori a écrit:
.......................... PAR MAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL TU L'AS FAIT BIFUR EST PARMI NOUS yaaaa Rainbow wooo Fire



Re-bienvenue ici et bon courage pour ta fiche !

Comme tu m'as tué x) Bifur te fait un gros Hug


Merci Elina :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 29 Mar 2015 - 15:20

Re-bienvenue Shire
Courage pour la fin de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Lun 30 Mar 2015 - 12:06

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1341
♦ RÉPUTATION : 1159
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great] Dim 5 Avr 2015 - 17:55




“ TU ES VALIDÉ, BIFUR ! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

➴ Avis sur la fiche — J'ai beaucoup aimé lire ton histoire, c'était.. comme lire une histoire, vraiment. Et puis tu rends bien le personnage, même si tu as eu des soucis mathématiques avec la chorno. En tout cas, te voilà enfin validé o/ Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Sur ce, bon jeu et encore bienvenue parmi nous !
COOL, J'SUIS VALIDÉ !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une fiche de relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Pense à mettre les liens vers ta fiche et ces différentes petites choses dans ton profil, c'est bien pratique !
Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Quand à cette section, il t'est possible d'y passer des petites annonces comiques, qui défileront sur le forum. Ah tiens, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Vas-y donc.

Plus sérieux à présent ; si tu as un personnage en lien avec le tien et que tu veux le proposer aux autres joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin, n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur, merci ! Cela évitera les doublons.

Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombre de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu es téméraire et veux t'amuser à relever des défis, vas-y, n'hésite pas !

Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Bifur... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !


_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great]

Revenir en haut Aller en bas
Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bifur - magabbalul [That which continues to be(come) great]
» Des images pouvant êtres servis pour les signatures ou autres:/Galerie de Bifur
» [Event Tisseuse] Une simple promenade?
» Sam • « La vie est comme un livre. Ne saute aucun chapitre et continues de tourner les pages. Tôt ou tard, tu comprendras pourquoi chaque chapitre était nécessaire. » [Finie]
» Sam ღ « La vie est comme un livre. Ne saute aucun chapitre et continues de tourner les pages. Tôt ou tard, tu comprendras pourquoi chaque chapitre était nécessaire. » [U.C.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.