AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Geillis Laoghaire

Partagez|

Geillis Laoghaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 15:02




“Laoghaire Geillis ”
Toute une vie écartelée tient dans ce pathétique appel
NOM&PRÉNOM ▬ Laoghaire Geillis SURNOM ▬ La veuve noire ÂGE ▬ 27 ans PATRIE, RACE ▬ Humaine du Gondor vivant à Minas Tirith. Elle est cependant une Dunlending   LIEU DE NAISSANCE ▬ Un petit village dans le pays de Dun qui a certainement disparu maintenant RANG SOCIAL ▬ Riche noble PROFESSION ▬ Quand son défunt mari était encore en vie, elle devait lui assurer une descendance. Maintenant qu'il est mort et qu'elle a hérité, elle s'occupe de ses comptes en attendant son prochain prétendant.   SITUATION AMOUREUSE ▬ Veuve POUVOIRS ▬ Elle n'a pas de pouvoirs réels mis à part la maîtrise des plantes qu'elle a acquise auprès des siens durant son enfance.

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ Geillis est de taille moyenne : ni trop grande, ni trop petite. Elle arbore toujours une silhouette fine, renforcée par un corset, bien qu'elle n'en ait pas besoin, mais c'est ce que les femmes de son rang doit porter. Elle se doit donc d'avoir une tenue toujours parfaite. Ses longs cheveux noires sont toujours assemblés en des coiffures travaillées. Ils ne sont défaits que lorsque vient l'heure du couché. Deux yeux sombres témoignent des malheurs qu'elle a pu rencontrés durant sa vie. Elle aime se mettre en valeur et en avant et en particulier sa poitrine qui, selon elle, peut rendre n'importe quel homme obéissant comme un petit chien. Ses lèvres qui invitent au baiser sont marquées par une légère cicatrice qu'elle camoufle avec sa poudre. Elle fut attaquée par le chien de son père dans son enfance et garde depuis cette petite marque. C'est pour cela qu'elle fait bien attention à cacher sa marque sous un maquillage très élaboré. Geillis fait bien attention à ce qu'elle soit toujours parfaite et qu'il n'y ait pas un faux pas dans son comportement. Elle s'habille toujours de robes dont les détails sont somptueux. Si elle n'en porte pas, elle se vêtira sans doute d'un pantalon accompagné d'une grande cape pour ses longues chevauchées. Elle ajoute à ses robes de magnifiques bijoux pour renforcer sa beauté. Certains sont vrais, mais une grande majorité sont des faux par soucis d'économie. Ce n'est pas une grande dépensière et fait bien attention à ne pas dilapider sa fortune fraichement héritée.

VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Elle ne porte assurément pas les vêtements de sa région natale qui se résumeraient à des loques immondes et sans aucune valeur. Du fait de son rang, elle arbore de somptueuses robes aux détails travaillés qui la mettent en valeur. Elles sont souvent de couleur sombre, car elle n'aime pas du tout les couleurs vives qui, pour elle, sont un manque de goût flagrant. Elle tient à garder une certaine classe. Elle se part de magnifiques bijoux pour ajouter un côté clinquant. Mais la plupart sont des faux par soucis d'économie, bien qu'elle en possède des vrais qui valent une petite fortune. Ces pièces lui ont été offertes par son défunt mari au début de leur mariage.
Si elle ne porte pas de robes, elle porte des pantalons et une cape qui retombe sur ses chevilles qui font croire à une robe quand on la voit de dos. Les seules fois où elle porte ces vêtements, c'est quand elle va chevaucher avec son cheval. C'est une véritable passion et un exutoire à tous ses problèmes. Ses longues promenades lui permettent d'être seule et d'évacuer tout ce qui la tracasse.
Il lui arrive d'arborer des chapeaux durant ses promenades en carrosse.

VOS PARTICULARITÉS ▬ Une fine cicatrice se dessine dans le coin droit de ses lèvres. Elle fut marquée alors qu'elle n'était qu'une enfant. C'est le chien de son père qui, dans une forme de jeu, l'a mordue au visage. Elle a eu de la chance de s'en sortir avec cette petite marque.

VOTRE CARACTÈRE ▬ C'est assurément un caractère très complexe que présente Geillis. Une femme dont l'ambition n'a pas d'égal et dont la chance marqua le début de sa grande ascension. D'une simple fillette sauvage, elle est devenue une femme influente et elle en est très fière. Elle est prête à tout pour parvenir à ses fins et est donc devenue une experte dans la manipulation. Elle fait preuve d'égoïsme, car dans un monde d'égoïstes, seuls ces derniers réussissent. Geillis est parvenue seule où elle en est et ne laissera personne prendre sa place. Elle ne recule devant rien, même pas à empoisonner des personnes qui lui font de l'ombre. Cela ne reste toutefois que son dernier recoure pour ne pas s'attirer des problèmes, mais elle n'hésite pas à détruire la réputation de quelqu'un. C'est une femme extrêmement jalouse et on sait à quel point la jalousie peut empoisonner un être. Elle aime les hommes, elle ne se le cache pas, mais elle prend toujours garde à ce que cela ne se sache pas puisqu'elle est sensée porter le deuil de son mari. Geillis se méfie énormément des personnes et n'accorde sa confiance qu'une fois qu'elle est certaine d'avoir les personnes dans son camp. C'est une femme très intelligente et très maline qui a su tirer profit de l'éducation tardive qu'elle a reçue. Elle fait preuve également d'un sadisme incommensurable envers tout ce qui l'entoure. Geillis prend plaisir à observer la souffrance qu'elle peut provoquer. Elle laissera volontiers un animal agoniser au bord de la route. Elle s'arrêterait même devant pour observer le phénomène avec fascination. Quand elle était petite, elle a même empoisonné un chien, juste pour assouvir sa curiosité pour savoir comment la vie s'échappait d'un corps. Peut-être que cela lui vient de son esprit instable.

CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Elle s'aime, même beaucoup. C'est déjà pas mal. Elle aimait également ses deux fils malheureusement disparus dans de tragiques circonstances. Ce que Geillis aime le plus, c'est assurément ses longues balades à cheval.

VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ Elle aime les fastes réceptions où les personnes mondaines se rassemblent. Elle a un goût prononcé pour tout ce qui est raffiné que ce soit de la nourriture ou de vêtements. Elle adore le vin d'excellente cuvée, mais fait attention à ne pas être saoul durant ces fêtes, car elle a une image à tenir.

AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Ses balades à cheval. Elle peut y passer des heures à simplement se promener pour se vider l'esprit et quitter un instant son quotidien et son passé qui la pèse.

AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Elle fait tout pour que son secret reste secret.

CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Elle a en horreur les personnes qui lui sont d'aucunes utilités. D'un coup de main, elle les balaie de sa vie. Si elle ne peut rien obtenir d'elles, elles n'ont rien à faire dans sa vie. Tout est calculé chez Geillis. Elle déteste également ceux qui tentent de lui nuire. Elle n'aime pas non plus les menteurs et ceux qui veulent se jouer d'elle. Elle n'est pas idiote et voit clair dans leurs jeux.

PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Elle est totalement manipulatrice.

SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ Sur elle-même.

COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ On l'affronte et on le combat par tous les moyens fourbes qui sont à disposition. Mais en général, c'est elle le danger.

UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ C'est elle qui a tué son mari et ses deux fils.

QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ Rien ne lui fait honte. Elle a toujours assumé tout ce qu'elle a fait et ne regrette rien. Le passé appartient au passé et ne reviendra plus.

QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Ses poisons.

QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Qu'on découvre son terrible secret.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬
Elle a entendu parlé des troubles qui régnaient en Terre du Milieu. Les orcs qui sortent de leur tanière, les trolls qui sont descendus de leur montagne, les pillages qui augmentent, les assassinats... Tout cela n'inquiète pas du tout Geillis. Elle se sait en sécurité dans sa demeure et ne craint rien de tout cela. Le seul danger qu'elle peut avoir peur serait interne : ses connaissances, son entourage et ses amis qui peuvent se révéler des ennemis. Elle se moque pas mal que des gens meurent dans de terribles souffrances. Ce qui importe pour elle, c'est son petit bonheur et advienne que pourra pour le lendemain.

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ Alype (faudrait se rendre compte que j'en change à chaque fiche Hmmm)
ÂGE ▬ 21 patates, j'suis fraish
PASSIONS ▬ Boire, faire la fête, les vikings, les celtes, les potos, ma fraish
FILMS & SÉRIES ▬ Oui.
PRÉSENCE ▬ Tous les jours
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ Le plus génialissime des forums
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ Par mes autres comptes
TON AVATAR ▬ Once Upon a Time, La Méchante Reine
Code:
[b]x [/b][i]Geillis Laoghaire[/i] → Lana Parrilla
REGLEMENT▬ Oui, je sais que le staff est accroc aux cookies
UN TRUC EN + ▬ J'aime ce qui claque.



Dernière édition par Geillis Laoghaire le Dim 17 Mai 2015 - 17:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 15:02




“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here

  Trois corps, du sang, un cri et la mort. Le silence qui régnait dans cette pièce témoignait du drame qui venait d’être joué. Solitude pesante et écrasante. Plus rien ne sera plus jamais comme avant. Tout s’est joué comme cela. C’est ainsi que se terminera le récit de celle qui était prête à tout par vengeance. Mais ce temps ne fut pas toujours ainsi pour moi et je vais tout vous expliquer, à cœur ouvert, sans phare ni mensonge.




Je suis née il y a 27 ans dans un village de Dunlendings. Mon père était le chef de ce village et j’étais la dernière de ses enfants, ayant trois sœurs et un frère avant moi.  J’ai grandi dans un foyer aimant qui m’a inculqué tout ce qu’une femme doit incarner plus tard. J’ai donc appris à coudre, à faire la cuisine, à tenir une demeure, à reconnaître les plantes et en faire des remèdes… Mais j’aspirais déjà à cet âge à bien plus que de rester dans ce petit village de paysans qui ne m’apporterait rien. J’avais une soif de grandeur et ne voulais absolument pas finir ma vie dans ces champs pouilleux, indigne de mon ambition.
Je fis très vite preuve d’un comportement indépendant et étais autoritaire vis-à-vis de mes sœurs. Je trouvais toujours un moyen pour obtenir ce que je voulais, par simple caprice. Les seules personnes qui avaient une quelconque autorité sur moi étaient mon père et mon frère ainé. Je me faisais souvent réprimander parce que je ne voulais pas me soumettre à leur loi. C’était comme ça, je ne pouvais être soumise.
Je trouvais cependant un certain équilibre dans l’enseignement des plantes. Ma mère, qui en était une experte, m’avait appris à les reconnaître et à les différencier. Elle m’expliqua comment concocter divers remèdes pour différentes maladies. Elle me disait souvent : « Sois attentive Geillis, car si tu te trompes dans les dosages, ton remède risquerait de tuer au lieu de soigner. »
J’ai essayé un jour en changeant les dosages et en ai donné au chien. Il est mort. HA HA HA ! Je ne me suis jamais faite prendre. Qui peut détecter les traces de poisons ? Etrangement, ce n’est pas de l’effroi qui me prit à ce moment là, mais bel et bien de la fascination. L’agonie de cette bête avait éveillé en moi un certain plaisir. C’était moi qui avais maîtrisé le destin de ce chien et qui avait décidé de sa mort. J’avais enfin trouvé un moyen d’avoir le contrôle ! J’avais regardé ce chien agoniser durant de longues heures, parce que j’avais bien fait attention que cela dure longtemps. Chaque instant de son apathie, interrompue par des spasmes, ses tentatives vaines pour vomir et ses gémissements réjouissaient mon cœur. Mais ce qui était le plus excitant, c’était de voir ce petit garçon tenant le cadavre de cette ridicule bête dans ses bras et le berçant en lui disant qu’il l’aime. Ah, l’amour est une faiblesse. Je m’en suis rendue compte très rapidement.
Je n’oubliai jamais cette sensation que j’avais de voir mourir un être. C’était incroyablement intéressant d’observer la vie quitter un corps petit à petit. Je n’ai ensuite jamais refait cette expérience, pour le moment.

La solitude était ma meilleure amie. Non pas par dépit, mais parce que je ne voulais pas me mêler à ce petit monde. Il n’était pas à la hauteur de ma personne. Quand un autre enfant s’approchait de moi pour jouer, je lui disais tout simplement non parce qu’il était inintéressant et ne méritait pas que je pose un seul regard sur lui. Je me considérais comme une personne importante et le faisais clairement comprendre au reste de ma famille, même si je récoltais la jalousie de mes sœurs. Mon frère était toujours resté patient avec moi, pensant que ça allait me passer dans quelques temps, tandis que mes parents s’imaginaient que je deviendrai raisonnable. Mais je savais que j’étais une personne dont le destin n’était pas de rester dans ces terres sales. C’est pour cela qu’on me surnomma Laoghaire, car cela signifie celle qui passe. Cela m’allait très bien, puisque je ne comptais pas rester ici à pourrir.  

Mais je vis bientôt ma vie changer. Durant l’année de mes 16 ans, un homme s’était fait attaquer, lui et sa troupe, par une horde d’orcs. Je l’avais trouvé au bord du chemin, agonisant et je sus tout de suite qu’il n’était pas un homme comme ceux de mon village : ses vêtements étaient richement décorés. Il était donc un homme important. J’avais couru jusqu’à la maison, presque à en perdre haleine, pour prévenir quelqu’un qu’il y avait un blessé non loin d’ici. On me suivit tout de suite et le pauvre homme fut amené dans la demeure du chef, mon père. Personne ne voulait le garder, mais je parvins à raisonner mon père pour qu’il me laisse le soigner. Celui-ci accepta après moult supplications.
Je me retrouvais donc seule avec cet homme durant de longs jours à essayer de le soigner grâce à mes plantes. Il était très faible, mais je ne perdais pas espoir. Je ne voulais pas le perdre. Dans son sommeil, je laissais mon regard analyser ses traits : Il semblait jeune, plus de vingt ans, même endormi il gardait tout ses charmes. Je ne pouvais décidément pas le laisser s’en aller.
Après plusieurs jours de soins, il reprit conscience et je pus enfin contempler ses magnifiques yeux bleus. Ils étaient vifs d’une certaine intelligence et quand enfin il parla, il me confirma mes idées que je m’étais faite de lui. Il m’avait expliqué qu’il était un noble du Gondor qui était parti pour un voyage à travers la terre du milieu. Il fut attaqué par une troupe d’Orc. Je ne sais ce que cela signifie, mais cela devait être un rang important vu la manière qu’il avait d’en parler. Heidevolk. Son prénom coulait avec douceur le long de ma gorge.
Au fils des jours, alors que nous faisions de plus en plus connaissance et qu’il reprenait des forces, nous finîmes par éprouver des sentiments l’un envers l’autre. Il ne cessait de me parler du Gondor, de sa grande demeure et de ses richesses. De quoi me faire rêver. Heidevolk voulait même m’épouser. Je ne demandais que cela, mais je savais que mon père ne le tolérerait pas. C’est pourquoi, un soir, nous partîmes tous deux sur un cheval dans la nuit obscure. Je laissais enfin cette vie qui ne m’apporterait rien derrière moi, et je n’avais aucun regret.  

Nous avons chevauché durant des semaines jusqu’en Gondor, à Minas Tirith. La ville blanche m’avait impressionnée par toute sa richesse. Notre relation évoluait rapidement. Je n’avais jamais pensé que je pourrais ressentir de l’amour en dehors de ma personne. Chaque instant avec lui était un morceau de paradis que je savourais avec gourmandise. Je voyais enfin des paysages en dehors de ma contrée que je n’aurais jamais pu imaginer même dans mes rêves les plus fous. Heidevolk me promettait monts et merveilles et notamment un somptueux mariage. De quoi me faire avoir des étoiles dans les yeux.




Arrivés dans sa somptueuse demeure de Minas Tirith, je pris rapidement l’habitude de tout ce luxe. Je devais juste apprendre l’éducation des nobles, mais cela ne fut pas un problème et Heidevolk était un très bon professeur. J’étais passée de vulgaires vêtements de laine à de somptueuses robes de lin et de satin. J’avais une toute autre allure et je voyais que mon fiancé me désirait à chaque instant qu’il posait les yeux sur mon corps. Comment avais-je pu vivre comme une vulgaire paysanne jusqu’à maintenant ? Je pris du plaisir à participer aux soirées mondaines, aux bals somptueux donnés par la noblesse de la cité et aux festins où on mangeait de la nourriture tellement plus raffinée que dans ma région natale. Elle ne me manquait pas du tout et j’avais presque oublié ma famille. Heidevolk était un homme important et influent de la cité. C’était un diplomate et maniait donc sa langue avec une telle verve que n’importe qui s’en retrouverait démuni. Je n’échappe pas à la règle, dans tous les sens du terme. Ah, ah, ah !
Notre mariage s’est déroulé dans le faste et l’allégresse. Et dans l’amour aussi. Mon fiancé m’avait fait confectionner une magnifique robe blanche. Elle était certainement la plus belle que toutes celles que les femmes du Gondor pouvaient imaginer porter. Ou même toutes les femmes de la Terre du Milieu. Elle était cousue en de magnifiques broderies et scindait parfaitement mon corps et ma taille et me mettait en valeur. On ne voyait que moi ce jour là. Mais je ne remarquais même pas que beaucoup de mauvaises langues m’entouraient : « Vous l’avez vu celle là ? Ce n’est qu’une sauvage qui n’a rien à faire parmi nous. Ce n’est pas sa place ici ! Elle apportera le malheur sur nous tous. » Mais plus on parlait de moi et plus je me sentais le centre du monde.




De notre mariage sont nés deux fils qui faisaient la fierté de leurs parents. Ils étaient forts et vigoureux, comme leur père. Beaucoup n’acceptaient pas ces naissances, mais je m’en moquais. Ils étaient mes deux trésors et je les aimais, plus que moi-même. Je passais donc mes jours à soutenir mon époux durant ses prestations en public quand ils devaient travailler, comme toute femme respectable. J’occupais mes journées à m’instruire dans les livres qui occupaient l’immense bibliothèque d’Heidevolk. Une femme d’esprit est plus bénéfique à son mari qu’une simple femme qui est belle. Et j’avais la chance d’avoir ces deux qualités. Je faisais bien attention à mon image pour ne pas lui faire honte. C’est pourquoi ces onze années de mariage ont été heureuses. Jusqu’à ce jour.

J’avais remarqué qu’il ne s’occupait plus vraiment de moi, sa femme. Il me négligeait et semblait irrité de ma présence, ce qui m’exaspérait au plus haut point. Nous ne faisions même plus l’amour. J’osais encore espérer à ce moment que ce ne serait qu’une passe. Un jour, il vint me parler.

« Geillis, je vais divorcer. Notre mariage ne m’apporte rien pour ma carrière, car tu n’es pas de sang noble. J’ai déjà trouvé une nouvelle femme que je ne vais pas tarder à épouser. Et, de plus, je sais que tu m'as été infidèle. Tu resteras tout de même sous ma protection. »

C'était un mensonge ! Jamais je n'aurais pu tromper l'homme que j'aime. Ce n'était qu'une accusation pour justifier ce divorce maudit, je voyais clair dans son jeu. Comment pouvait-il me faire ça alors que nous nous sommes aimés durant ces longues années ? C'était sûr qu'on le croirait lui, car je ne suis qu'une étrangère dans cette cité ! Malheur à moi.

« Jamais je n'aurais pu le faire, Heidevolk ! Tu peux m'accuser de tous les maux, me dire que mon sang est impur, mais jamais tu ne peux m'accuser d'adultère. Et tu le sais ! »

Quelle humiliation ! Comment pouvait-il me faire ça ? À moi ! Moi qui lui ai sauvé la vie et à qui il doit tout ! Je lui ai donné deux magnifiques fils et c’est ainsi qu’il traite sa femme ? À croire qu’il n’y avait plus aucun amour qui nous liait et qu’il pouvait me traiter comme n’importe quel objet. Mon cœur se brisa en des milliers de morceau, mais aucune larme ne coulerait sur ma joue. Jamais je ne pleurerai pour un homme, mais s’il s’agit de l’amour de ma vie ! Une haine intense s’installa au plus profond de mon être. J’obtiendrai vengeance de cet affront !




Je voulais le faire souffrir autant que ce qu’il me faisait souffrir. Quelle honte il jeta sur moi ! Celle qui lui a sauvé la vie se voyait répudié et sous sa protection. Devrais-je supporter ainsi sa nouvelle femme et me taire ? Jamais ! Je le voyais chaque jour, pour nos fils et c’en était une torture, car il m’ignorait et je n’existais plus dans ses yeux. Je voulais qu’il paye ! « Ah, pauvre de moi qui lui ai sauvé la vie il y a des années et qui suis remerciée ainsi. Pauvre femme naïve que je suis, mais qui réclame vengeance. » Je devais lui retirer la chose qu’il aimait le plus au monde, comme il l’avait fait pour moi : ses fils. Ceci a été la décision la plus difficile que j’aie prise en tant que mère.

Plusieurs fois j’avais hésité, me rétractant dans mes desseins. Je les aimais profondément, mais la date du mariage avançait et je ne voulais pas être encore plus désabusée. Pauvre de moi à qui les dieux ont confié un si grand défi ! Je ne voulais pas, cela me déchirait de l’intérieur. Mes enfants, ma chair, ma vie ! Cruelle est la vie, hélas. J’avais pris ma décision.

J’entrainais mes enfants dans leur grande chambre et les installais à mes pieds près du fauteuil. Cette chambre si spacieuse et confortable qui les avait accueillis depuis le berceau et les avait vus grandir pour devenir de grands et beaux enfants. Ah mes enfants que j’aime du plus profond de mon être. Je les couvais de mon regard de mère. Qu’ils étaient magnifiques ! Ma plus grande réussite. Je les souriais tendrement, car je savais qu’ils s’inquiétaient de mon avenir puisque leur père avait décidé de me faire cet affront. Ils étaient intelligents pour leur âge. J’en étais très fière. Ah, cruel châtiment, moi qui ai déjà tant souffert, pourquoi une telle épreuve sur mon chemin ? Une dague était tenue cachée dans mon dos, je ne devais pas, je ne pouvais pas ! Oh dieux immortels donnez moi la force et guidez justement ma main. Non, il devait y avoir un autre moyen ! Le temps pressait.

« Mes enfants, vous savez que votre mère vous aime plus que tout au monde. Mais votre père a décidé que notre vie allait changer. Non, ne lui en voulait pas ! Votre père est un homme sage et sait ce qui est bien pour vous. Il ne souhaite que votre bonheur et c’est tout à son honneur d’homme distingué. Soyez fier de votre père et ne craignez pas pour l’avenir de votre mère. »

À ces mots, j’accueillis mes fils sur ma poitrine. Des instants privilégiés que j’avais conservés avec eux depuis leur naissance. Leur battement de cœur me réjouissait. Je les aimais. Non, oublions ce plan. Suite à cet enlacement, j’admirais leurs beaux yeux clairs et ne voyait que les magnifiques yeux de leur père. « Pardonnez-moi, mes trésors. » J’attrapai le cou de mon plus jeune fils et le plaquai dans le creux de mon coude afin qu’il ne crie pas pendant que je tranchais la gorge de son frère. Il n’y eut aucun cri, ou je crois qu’il avait trop peur pour le faire. Le regard dans le vide, je n’entendis que sa dernière expiration et laissais le corps de mes enfants retomber sur le sol. Quel silence. Je ne pleurais pas, ma vengeance était en route.

« Heidevolk ! » hurlais-je dans toute la maison.

Il ne tarda pas à arriver dans la pièce et je vis son effroi sur son visage. Les corps de nos enfants reposaient à mes pieds. Mon époux se précipita vers leurs dépouilles, agenouillé dans leur sang, pleurant à chaude larme. Ses sanglots me réjouissaient. C’en était intense. Chacune de ses lamentations me réconfortaient dans mon choix.

« Qu’as-tu fait, maudite femme ?! »

« Simplement ce que tu m’as fait : me retirer mon bonheur ! Maintenant, c'est à toi de souffrir, mon amour. »

Je le relevai de ma douce main et il se remit debout. C’était un homme profondément triste qui était devant moi, et je souriai. Je déposai un baiser d’amour sur ses lèvres et lui plantai la dague dans l’aine. Il tomba et rejoignit nos fils. Je le regardais se vider de son sang avec une parfaite fascination.




Je changeai de tenue pour retirer tout ce sang et amenai une des servantes que j’avais au préalable droguée peu de temps avant. Des plantes hallucinogènes. Elle était dans un parfait état de délire, ce qui serait idéal pour l’accuser à ma place. Trois corps, du sang, un cri et la mort. Le silence qui régnait dans cette pièce témoignait du drame qui venait d’être joué. Solitude pesante et écrasante. Plus rien ne sera plus jamais comme avant. Tout s’est joué comme cela.


Et ensuite, que se passe-t-il ?:
 






Dernière édition par Geillis Laoghaire le Dim 17 Mai 2015 - 17:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Edro Gûr Lin ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Lucy
♦ MESSAGES : 483
♦ RÉPUTATION : 1629
♦ AVATAR : Caitlin Stasey
♦ DC & co : Elrohir & Adrahil
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Noldo
— ORIGINAIRE DE : Elle a vu le jour àCaràs Galadhon, la magnifique cité de la Lothlorien, où règne Galadriel et Celeborn, et elle y a grandi une partie de sa vie sous la tutelle de sa tante maternelle. Cependant, elle préfère vivre en Imladris, dans cet endroit qui appelle son cœur car elle sait pouvoir espérer croiser les pas d'un certain elfe au regard bleu. C’est aussi là qu’elle a fait ses études, sous la tutelle d’Elrond. Cependant, vous pouvez la trouver tout autour de la Terre du Milieu, spécialement au Rohan où ses talents de guérisseuse sont souvent appelés par les familles qu'elle suit depuis quelques siècles.
— ÂGE DU PERSO : 2811 ans
— RANG SOCIAL : Elinà est, par son père, la petite-fille de Celebrimbor, celui qui forgea les Anneaux des Elfes et qui fut roi d'Ost-In Edhil. Cependant, toute cette branche de la famille est aujourd’hui morte ou partie pour Valinor sans laisser de descendant dans les Terres du Milieu. Sa mère, elle, était une Elfe Noldo de la noblesse de la Lorien, ce qui fait d’Elinà l’héritière d’Ost-In-Edhil, la cité en ruines où autrefois Celebrimbor a été roi. Elinà est donc riche, même si aujourd’hui elle n’assume pas son statut de Dame, préférant l’anonymat de ses voyages ou de la foule.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Elinà a étudié sous la tutelle d’Elrond l’art de la guérison, art qu’elle connait désormais sur le bout des doigts même si elle doit encore faire un certain nombre de progrès avant d’arriver à contrôler le don qui coule en elle. Elle pratique son art dans sa maison, mais aussi dans le dispensaire d’Imladris ou encore dans les villes du Rohan où elle a des patients depuis un certain nombre de générations. Elle enseigne aussi bien l’art de la guérison que celui de la connaissance des herbes qui lui permettent de soigner tous les maux à ceux qui le désirent.
— ARMES DU PERSO : deux katars, une épée courte, cinq dagues de lancer et plusieurs poignards cachés partout sur son corps. Par contre, ne lui demandez pas de tirer à l'arc. Elle en est incapable.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Allégeance aux Elfes d'Imladris et de la Lothlorien / Elfe
— VOYAGE AVEC : Foudre, un étalon de trait noir et Calinà, une Mearas au poil blanc comme la lumière. Elle emmène aussi parfois Elladan ou Elrohir avec elle en excursions, mais c'est assez rare.
— AMOUREUSEMENT : Il semblerait bien qu'il y ait un elfe qui vienne hanter les rêves de la demoiselle. Mais, c'est compliqué, vous savez. Vraiment compliqué. Parce qu'elle passe son temps à se disputer avec lui. Alors, peut être qu'un jour ça marchera. Mais pour l'instant, Elinà est célibataire.

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 15:13

Bienvenue parmi nous ! Super choix d'Avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t652-elina-le-temps-est-ven http://lonelymountain.forumactif.org/t654-elina-love-is-like-a-friendship-caught-on-fire http://lonelymountain.forumactif.org/t655-elina-le-voyage-compte-plus-que-la-destination

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5795
♦ RÉPUTATION : 2661
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 15:25

Rebienvenue Heyyy

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 15:43

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 16:56

Re-bienvenuee avec ton superbe avatar qui tue des poneys Luv So fab Wtf Bon courage et bonne continuation pour la rédaction de ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1210
♦ RÉPUTATION : 2006
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 17:51

Re-bienvenue ! Tu sais où nous trouver en cas de pépin Shire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 18:14

Bienvenue moi et bon courage pour la fiche. Oui c'est à toi que je parle moi du futur Facepalm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 10 Mai 2015 - 20:54

Re-bienvenuuuue :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Lun 11 Mai 2015 - 8:16

Bienvenue, toi personne qui a un avatar qui envoie du poney! Bonne chance pour ta fiche! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Mer 13 Mai 2015 - 17:55

OMG Lana a tellement de classe, c'est une excellent choix ! :V:
Rebienvenue avec ce perso qui roooooxxxe grave ! wooo
J'ai hâte d'en lire plus sur cette veuve noire tellement élégante Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Ven 15 Mai 2015 - 9:36

Merci ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Sam 16 Mai 2015 - 22:05

Ma reine des ténèbres *_* Tu assombris mon coeur et tapisse mon âme de tes cauchemars les plus funestes *_* !!

Sois la re-re-re-rebienvenue sombre tentatrice ♥_♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 17 Mai 2015 - 9:26

Merci InLove
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5795
♦ RÉPUTATION : 2661
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire Dim 17 Mai 2015 - 19:05




“ TU ES VALIDÉ, GEILLIS ! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

➴ Avis sur la fiche — Voilà une femme que je n'ai pas envie de croiser x) Je garde mes naines-dragons, finalement, elles font peur mais elles sont pas si mal. Merci pour les mini-correction que tu nous as faites, je valide donc ta fiche. Si tu as une question ou quelque chose à faire savoir, je pense que tu sais bien où nous trouver maintenant... Sur ce, bon jeu et encore bienvenue parmi nous !
COOL, J'SUIS VALIDÉ !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une fiche de relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Pense à mettre les liens vers ta fiche et ces différentes petites choses dans ton profil, c'est bien pratique !
Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Quand à cette section, il t'est possible d'y passer des petites annonces comiques, qui défileront sur le forum. Ah tiens, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Vas-y donc.

Plus sérieux à présent ; si tu as un personnage en lien avec le tien et que tu veux le proposer aux autres joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés !

Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombre de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu es téméraire et veux t'amuser à relever des défis, vas-y, n'hésite pas !

Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Geillis... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !


_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Geillis Laoghaire

Revenir en haut Aller en bas
Geillis Laoghaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Geillis Laoghaire
» Geillis Laoghaire Relationship

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.