AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
We could build there something new ~ Taràk

Partagez | 
 

 We could build there something new ~ Taràk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: We could build there something new ~ Taràk   Dim 30 Aoû 2015 - 16:16

We could build there something new
Taràk & Raeryan










« Taràk ? »

La voix de Raeryan avait brisé le silence de la maison. Essuyant ses mains couvertes de farine, la naine quittait la cuisine pour chercher son petit protégé du regard. Elle ne l’entendait plus colorier, ni jouer et s’aperçu que dans le salon ses coloriages avaient été abandonnés. Etonnée, la naine fit quelques tours dans la pièce, appelant son nom alors qu’il était l’heure de manger. Puisqu’elle ne le trouvait pas, la guérisseuse entama des recherches plus poussées dans les autres pièces, appelant son nom dans chacune d’entre elles jusque dans sa chambre.  Elle l’avait cherché partout, avait soulevé les draps au cas où il s’était assoupi et n’avait trouvé aucune trace de lui. Posant ses poings sur les hanches tandis qu’elle réfléchissait, Raeryan pensa immédiatement à un jeu comme il n’était pas coutume pour lui de ne pas lui répondre sauf quand il désirait qu’elle le cherche. Un large sourire amusé vint étirer ses lèvres tandis qu’elle entreprit de fouiller un peu partout pour le retrouver. Jusqu’au moment où elle s’aperçu que la porte d’un placard était mal fermée et que l’une de ses jupes coinçait la porte.

« Je me demande bien où tu es…. »Fit Raeryan avec un faux air innocent.

Elle s’approcha l’entement, croyant entrevoir les yeux brillants de Taràk qui l’observait dans le court entrebâillement. La naine ouvrit les portes soudainement et se baissa pour aller chatouiller le nain alors qu’elle avait réussi à le trouver.

« On va manger, vas donc t’installer petit fripon ! » Fit elle en le chassant gentiment avec son torchon

Raeryan se mit à lui courir après, dévalant le couloir à la poursuite du petit nain dans des rires éclatants jusqu’à la salle à manger où il s’installa à sa place. Dans un rire, la naine ne se priva pas de lui ébouriffer les cheveux avant de s’installer à ses côtés pour ensuite servir leurs assiettes. L’odeur alléchante de pommes de terre avaient embaumé la pièce, elles étaient cuisinées avec quelques carottes et avaient cuit dans le jus de la viande qu’elle avait acheté auprès d’un marchand. La naine faisait toujours en sorte de cuisiner de bonnes choses pour que Taràk ne manque de rien étant donné qu’il était en pleine croissance. Il en allait aussi pour son moral, afin qu’il se sente bien chez elle-même si ce fait là ne lui faisait plus aucun doute. Il n’y avait qu’à voir les sourires complices qu’ils échangeaient, ces longs instants où elle se laissait jouer avec lui tout comme Taràk s’efforçait d’aider Raeryan du mieux qu’il pouvait pour les tâches quotidiennes. Il l’aidait aux tâches ménagères, même pour aller faire des emplettes jusqu’à faire la cuisine et elle le laissait même l’aider à la préparation de remèdes. La naine ignorait si devenir guérisseur l’intéressait, quoi qu’il en soit elle ne l’obligeait à rien même si elle lui apprenait quelques bases. Il était doué de ses petites mains, minutieux et sérieux dans ce qu’il entreprenait, Raeryan souhaitait qu’il trouve lui-même sa voie, et quoi qu’il choisisse elle serait toujours fière de lui.

Après avoir été servis, Raeyan lui souhaita bon appétit et commença à manger en silence. Ses joues étaient rosies, son visage n’était plus aussi pâle et livide qu’au départ des nains, témoignant de sa reprise de moral. Malgré tout, Raeryan n’était pas tranquille, tant par le manque de nouvelles qui obligeaient la compagnie de Thorin que par l’avenir. Ses sentiments pour Dwalin s’étaient éclaircis, elle savait désormais que l’unique amour de sa vie serait ce courageux guerrier malgré les faits et qu'il ne puisse jamais l'aimer en retour. de plus il restait quelques conflits, à savoir si elle serait autorisée à le revoir un jour ou si tout cela resterait un rêve qu’elle chérirait au plus profond de son cœur.

« Et si nous allions à Erebor, qu’est ce que tu en penserais ? »

Raeryan n’était elle-même pas décidée sur son choix malgré ses sentiments indéniables pour Dwalin. Sa famille avait toujours été dans les montagnes bleues et il y restait encore quelques personnes qui ne pourraient pas s’en aller. Elle n’en avait pas fait part à Taràk, ne souhaitant pas influencer son choix et faire aussi en fonction de ce qui serait le mieux pour son épanouissement personnel. Raeryan ne savait pas s’il se doutait de quelque chose la concernant, même si il avait vu que le départ des nains l’avait profondément marqué au point de ne pas pouvoir en dormir. La naine posa ses couverts et offrit un doux sourire à Taràk, elle ne désirait pas le brusquer en sachant qu’il laisserait derrière lui un bon nombre de souvenirs se relatant à sa vie avant qu’il n’arrive chez elle.

« Les nains se préparent déjà à s’en aller tu as vu ? Toi et moi nous sommes originaires de montagnes bleues, ce serait étrange de nous retrouver à vivre là bas c’est vrai. »

La famille de Raeryan n’avait jamais vécu ailleurs qu’ici, tout comme celle de Taràk. Contrairement à tous ces nains qui rêvaient d’Erebor, ils n’avaient aucune attache à ce pic solitaire, ils n’avaient eu vent que des récits de leurs amis. Désormais, un bon nombre de la population naine des montagnes bleues allaient migrer vers l’Est, des proches, des connaissances, des amis, les couloirs des montagnes allaient être plongés dans un grand silence suite à ce déchirement. On y comptait notamment Loin pour qui Taràk s’était lié d’affection et qui allait sans nul doute partir pour Erebor aux côtés de Meruva.

« Je me posais la question, qu’est ce que tu préfèrerais ?»

S’il désirait du temps pour réfléchir, elle le lui accorderait, l’important était a priori de lui soumettre l’idée et de répondre à ses questions si toutefois il en avait à ce propos. Elle lui répondrait honnêtement mais il devait lui donner son choix par rapport à ses ressentis à lui plutôt que celui de sa tutrice.




_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 




Dernière édition par Raeryan le Dim 5 Juin 2016 - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Dim 4 Oct 2015 - 19:30

Une question difficileAllongé sur le ventre, les feuillets éparpillés autour de lui tandis qu'il coloriait avec application, une poignée de crayons de couleur dans une main pour faciliter son choix plutôt que de leur courir après, il balançait des pieds en rythme tout en chantonnant dans sa tête avec une voix que lui seul se connaissait. Bien sûr, aucun son ne parvenait de lui en dehors de la surface grattée par le crayon et du tissus frotté entre ses jambes. La langue tirée sur le côté, il appliqua soigneusement une dernière touche de rouge avant d'abandonner ses crayons qui fuirent en tout sens sur le sol, s'agenouillant dans un grand boum pour observer son dessin d'un peu plus loin d'un œil critique. Satisfait, il allait le montrer à la cuisinière quand il la trouva particulièrement affairée en cuisine et il savait qu'il ne valait mieux pas déranger Raeryan quand elle jouait avec la farine, au risque d'en avoir partout sur soi-même sans avoir mis la main à la pâte. Son petit nez lui disait qu'ils allaient se régaler tout à l'heure et il avait hâte de passer à table, son ventre grondant agréablement.
Mais le petit Taràk était d'humeur farceuse aujourd'hui et sachant pertinemment qu'il serait bientôt l'heure de passer à table, il partit dans le sens opposer. Il y avait des jours comme ça, où il avait particulièrement envie de jouer des tours et Raeryan était la personne qu'il aimait tout particulièrement faire tourner en bourrique. Et qu'il aimait tout court d'ailleurs. Courant un peu partout dans les appartements, il se mit en quête d'une cachette pour son jeu favoris, pas besoin de parler pour pouvoir se cacher, justement le but du jeu était bien d'être discret et silencieux.

Taràk aimait la chambre de Raeryan dont sortait une atmosphère douce et réconfortante. Elle n'était ni trop grande, ni trop petite et elle sentait toujours bon, comme la guérisseuse. Sautant sur son lit, il fourra son nez dans son oreiller avant de rouler de l'autre côté, atterrissant lourdement sur le sol à pieds joint avant de se diriger vers le placard. Sur la pointe des pieds, il essaya d'attraper l'une des jupes dont il se couvrit de pied en cape quand la voix de la naine résonna dans la maison, le faisant sursauter comme s'il avait été pris sur le fait. Paniquant soudainement à l'idée d'être déjà trouvé, entra littéralement dans le placard pour s'y cacher entre les jupes de la guérisseuse, sa tête dépassant de la jupe dans laquelle il s'était glissé. La porte légèrement entrebâillée, il pouvait observer les vas et viens de la naine qui occupait son petit cœur. Cette dernière ne tarda pas à arriver, l'appelant chaque fois qu'elle entrait une pièce. Il l'entendit le chercher dans sa chambre avant que ses pieds ne l'amènent dans sa propre chambre. Caché dans le placard que seul un petit raie de lumière éclairait, une main devant sa bouche, il souriait bêtement en se disant qu'elle ne le trouverait jamais ici. Mais elle était plus maline que ça et s'approchant lentement de sa cachette, il lui sembla bien qu'elle avait devinée où il s'était caché. Reculant légèrement pour se renfoncer, serrant les pans autour de sa tête, il ne manqua cependant pas de sursauter alors qu'elle ouvrait brusquement les portes du placard, le dévoilant totalement. Assis par terre, il roula au sol tandis qu'elle s'était accroupie pour le chatouiller, pleurant de rire tout en essayant de se dégager, il fut content de trouver un répit quand elle le chassa en direction de la porte. Débarrassé de la jupe qu'il avait sur la tête, il se jeta contre elle pour lui faire un câlin avant de courir en bas, Raeryan sur ses talons, pour sauter sur sa chaise légèrement essoufflé. Lui ébouriffant les cheveux, elle se posa à ses côtés et entreprit le service de leurs assiettes pendant qu'il essayait de remettre de l'ordre dans sa tignasse après un tel traitement, un sourire immense fendant l'étendue de son visage. Son petit cœur battait la chamade et il n'avait pas été aussi heureux depuis… depuis un moment.

Le silence s'était naturellement installé entre eux tandis qu'ils mangeaient tranquillement, savourant le délicieux repas concocté par la naine. Il adorait les patates et les carottes étaient bien meilleures cuites dans le jus de viande mais il aurait mangé tout ce qu'elle lui aurait préparé, ou presque. Balançant les pieds qui tapaient dans le bois de la chaise, il mâchait une carotte avec application supposée le rendre plus aimable et lui donner meilleure vue quand Raeryan brisa le silence. Instantanément, il arrêta de mâcher, avalant tout rond ce qui restait de son morceau de carotte dans la bouche. Il toussa légèrement pour ne pas avaler de travers, se servant au verre d'eau pour faire passer le tout. Qu'est-ce qui lui prenait soudainement ? Taràk n'avait certainement pas vu cette question venir, du moins pas au milieu du repas.
Raeryan n'était pas aussi souriante que dans son souvenir et cela était allé de mal en pis au fil des semaines passées depuis qu'il était chez elle. Il savait pourtant que cela n'avait rien à voir avec lui, elle faisait toujours un effort pour lui sourire et se montrer joyeuse en sa compagnie mais il n'était pas dupe et tout le monde était dans cet état dépressif depuis le départ de la compagnie auquel il n'avait pas pu assister. Posant sa fourchette, il lui demanda :

« Pourquoi tu veux savoir ça ? »

Penché sur un coude, il la regarda avec plus d'attention, cherchant à comprendre ce qu'elle ne lui disait pas derrière cette question sortie de nulle part, lui qui avait d'habitude peu de mal à deviner ce qu'elle pensait, avait plus de mal à voir où elle voulait en venir mais c'est vrai qu'avec la quête, il y avait là l'occasion de découvrir cette montagne.
Taràk était originaire des Montagnes Bleues, comme ses parents, comme Raeryan. Il n'avait d'autres accroches au Mont Solitaire que les histoires qu'il avait entendu à son sujet et les rêves qu'elles avaient alimentés. Bien sûr, il rêvait de la découvrir, même si cela nécessitait un long et périlleux voyage pour s'y rendre. Mais il aimait aussi vivre en Ered Luin.. C'était difficile mais la question ne sous-entendait pas qu'ils n'y reviendraient pas, lui seul en faisait la supposition. Il savait aussi que son frère de cœur Loin y partirait avec Meruva, l'amoureuse de Thorin. C'est Loin lui-même qui le lui avait dis avec fierté. Fixant la naine, il posa les deux mains sur le bord de la table pendant qu'il préparait sa réponse. Il avait bien entendu remarqué les changements qui s’opéraient au sein de la population, l'excitation chez ceux qui n'avaient pas abandonné tout espoir de revoir Erebor mais il était vrai qu'ils n'avaient eux-même pas leur place là-bas. Tordant sa bouche dans tous les sens en se mordillant la lèvre inférieure, il finit par sourire doucement.

« Notre maison se trouve là où est notre famille et ceux qu'on aime, papa le disait tout le temps quand j'étais petit. Ma maison est avec toi et j'aime beaucoup Loin, je sais que lui, il va partir en Erebor et ça me ferait du chagrin de ne plus le voir. Et tu aimes beaucoup Meruva et les nains qui sont là-bas, il y a Bifur aussi... »

Regardant tristement son assiette, il repensait à son ami à qui il n'avait pu dire au revoir. Il espérait qu'il allait bien, qu'il mangeait à sa faim et qu'on ne l'embêtait pas trop. Il voulait vraiment le revoir mais si Raeryan ne voulait pas partir là-bas, il lui faudrait attendre d'être assez grand ou de le voir revenir pour ça. Finalement, il ajouta très sérieusement, les sourcils légèrement froncés.

« Une bonne guérisseuse à toujours sa place. »

C'était sans doute des propos bien trop sérieux pour un jeune nain comme lui, mais il le pensait sincèrement. Il ne voulait pas qu'elle fasse un choix orienté par sa présence parce qu'elle comptait plus à ses yeux que lui-même et il savait qu'elle avait envie de se porter au secours des nains de la compagnie. N'avait-elle pas proposé ses services ? Il s'en souvenait très bien, tout comme de l'intervention de son copain ce jour là. Oui, peut-être était-il accroché à la montagne où il avait vu le jour mais il n'y avait pas que des bons souvenirs. Certaines choses lui rappelaient ses défunts parents et aussi les brimades qu'il avait pu subir. S'il aimait beaucoup les Ered Luin, une part de lui avait très envie de découvrir Erebor avec son copain, même s'il n'avait pas tout à fait le même courage que ce dernier.
Attrapant sa fourchette pour retourner à son plat trop longtemps délaissé, il lui demanda rapidement d'une main.

« Tu n'as pas envie de voir un dragon mort ? »

Riant silencieusement, il planta brutalement sa fourchette dans une carotte qu'il enfourna avec appétit, plutôt satisfait de sa réponse. Mais une part de lui continuait à se demander ce qu'elle avait derrière la tête. D'habitude, elle lui aurait dit qu'elle songeait y aller pour telle ou telle raison..

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Mar 6 Oct 2015 - 19:14

Gods know I tried.
Taràk & Raeryan







Raeryan était souvent impressionnée de la maturité dont pouvait faire preuve Taràk sur certaines de leurs discussions. Indirectement il lui était d’excellent conseil, elle se demandait parfois s’il en avait conscience. Ainsi c’est avec un regard attendrit et surtout admiratif qu’elle l’écoutait répondre à sa question quand à leur départ ou non en direction d’Erebor avec leurs proches. Un petit sourire naquit sur ses lèvres, tandis qu’il lui présentait son avis et ses arguments, soulagée quand même qu’il choisisse Erebor. Touchée par ses mots lorsqu’il la rassura sur la place qu’elle aurait là bas, Raeryan le remercia en caressant doucement la joue du petit nain, puis elle lâcha un rire à sa dernière remarque. Si elle n’avait pas envie de voir ce dragon mort ? Bien sûr que si, car il s‘agissait là du rêve de son père de voir Erebor débarrassé de sa vermine, il avait nourrit en elle ce désir par ses nombreuses histoires. Mais aussi et surtout parce que l’image de ces nains fatigués et détruits arrivant dans les montagnes bleues sera une vision dont elle ne pourrait jamais se débarrasser totalement. Toute sa vie ces souvenirs avaient été sa motivation à ne jamais laisser son peuple souffrir. En tant que naine, devenir guérisseuse était le maximum qu’elle avait pu faire pour faire honneur à ses principes. Smaug avait été responsable de bon nombre de souffrances, une table indélébile dans leur histoire que jamais elle ne pourrait pardonner même en n’ayant pas vécu ce drame directement. Ainsi le voir mort était sans doute ce qui lui permettrait de clore ce chapitre là, afin d’en débuter un nouveau…

« Tu as raison Taràk. » Fit-elle, en accord avec tout ce qu’il avait dit.

Raeryan était heureuse de savoir l’avis de Taràk, car ce dernier allait beaucoup l’influencer dans son choix. La seule chose qui l’empêchait encore de prendre une décision finale c’était son oncle et sa tante laissé sur place. Ils avaient beau l’avoir rassurée, l’avoir même sermonnée d’hésiter entre eux et Dwalin alors qu’elle avait passé sa vie à se préoccuper des autres. Et même si son choix aujourd’hui penchait plus pour Erebor elle avait peur d’éprouver certains regrets, de culpabiliser et surtout de tirer un trait sur ses origines et sa vie d’ici. Rien que cette idée lui faisait monter les larmes aux yeux qu’elle dissimula aussi vite en se concentrant sur son assiette. Quel cruel dilemme que de devoir choisir entre l’amour et la famille à une personne qui avait eu une vie irréprochable et pleine de sacrifices. Mélangeant ses légumes dans un réflexe nerveux de sa fourchette, Raeryan avait le cœur lourd soudainement et se demandait encore ce qu’elle devait faire par rapport à sa famille et comment pouvait elle faire pour se libérer de ce poids là. Il fallait qu’elle prenne une décision, ne supportant plus vivre dans l’attente, dans les questionnements et les doutes pour pouvoir enfin penser l’avenir d’un œil plus serein et surtout avec la conviction d’avoir fait le bon choix. On avait beau lui conseiller autour d’elle de s’en aller pour Erebor, sa seule opinion suffisait pour dévier ce choix là qui serait le plus important de sa vie.

Raeryan dégluti difficilement son morceau de pomme de terre avant de s’essuyer les lèvres et laisser son dos s’appuyer complètement contre sa chaise. La naine observa Taràk, décidant de cesser de le tenir éloigné de cette affaire là alors qu’il était aussi concerné. Maintenant qu’il allait mieux, qu’il se remettait doucement de son traumatisme, elle pouvait le laisser écouter ses petits tracas lorsqu’elle jugeait qu’il pouvait être mis au courant.

« Tu sais à Erebor aussi, il y a quelqu’un qui  est cher à mon cœur… »

Raeryan laissa ses yeux verdâtres détailler le plafond comme pour empêcher ses larmes de couler, n’arrivant même pas à prononcer son nom tant son souvenir lui était douloureux ; s’il souhaitait plus de détail, il n’aurait qu’à lui demander, là n’était pas ce qu’elle voulait vraiment lui dire en priorité. Il lui manquait d’une manière indescriptible et plus les jours passaient, plus elle l’aimait. Elle lâcha un rire nerveux, prouvant une nouvelle fois de sa force mentale en ne se laissant pas submerger par les émotions afin de ne pas attrister Taràk et soupira doucement avant de reporter à nouveau son attention sur Taràk.

« Mais le problème c’est qu’ici il y a Dorund et Gilina, ils ne pourront pas venir avec nous, ils sont trop vieux. Ils m’ont dit de partir pourtant mais c’est difficile de le faire sans se sentir triste.»

Laisser derrière elle le frère de sa mère, elle avait peur que cela ne soit pas une bonne solution. Même pour une guérisseuse elle peinait à faire le bon choix. Elle ignorait si le dire à Taràk allait changer quelque chose, quoi qu’il  en soit elle voulait qu’il comprenne le pourquoi de ces quelques fois où il l’avait surprise désabusée. Raeryan se pinça les lèvres, espérant ne pas avoir trop bousculé son petit protégé, encore dans l’envie de le préserver de mauvaises ondes.

« Comme nous sommes tous les deux, je voulais savoir ce que tu préférais d’abord. »




_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 




Dernière édition par Raeryan le Dim 5 Juin 2016 - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Mar 6 Oct 2015 - 20:10

Une question évidenteRaeryan et Taràk n'avaient pas beaucoup de secrets l'un pour l'autre, ce qui aurait pu être étonnant sachant que l'un des deux partis n'étaient pas en mesure de les énoncer à voix haute, mais Taràk était trop jeune pour réellement en avoir et la naine s'était toujours montré sincère avec lui. Leur relation était basée sur cette sincérité et la complicité en plus de l'affection qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Pourtant, pour la première fois, le petit nain sentait qu'on lui cachait quelque chose et avant même de se sentir vexé à l'idée qu'elle ne lui dise pas tout et de se mettre à douter d'elle, il chassa ses mauvaises pensées d'un coup de fourchette sauvagement planté dans une carotte. Non, si elle ne lui avait pas tout dit, c'était simplement parce qu'elle n'en avait pas jugé nécessaire, ou plutôt qu'elle comptait se confier à lui tôt ou tard ; le juste milieu était le mieux. Le plus important, c'est qu'elle soit venue à lui finalement, venue lui demander conseil et s'ouvrir à lui, mais aussi qu'il ait été là pour l'écouter et répondre à ses interrogations.
Il n'était pas un nain très courageux et s'il savait que son copain aurait sauté de joie à l'idée de partir pour Erebor, lui, plus posé, avait préféré prendre le temps de bien y réfléchir. Il n'était pas le moins du monde opposé à cette perspective, bien au contraire, mais il voulait être sûr qu'elle ne le ferait pas seulement pour lui, mais aussi et surtout pour elle ; car si le bonheur des autres comptait avant toute chose pour la guérisseuse, Taràk mettait un point d'honneur à faire passer celui de cette dernière avant le sien et celui des autres. C'était une tâche difficile qu'elle lui demandait là, à savoir ce qu'il en pensait ; et il aurait pu y réfléchir la journée entière que sa réponse n'aurait pu être mieux formulée. Il aimait Raeryan de tout son cœur et où qu'elle soit, sa maison était là. Certes, il était attaché aux Ered Luin mais il l'était bien plus à la naine et ces montagnes refermaient autant de mauvais souvenirs que de bons dans sa petite tête. Oui, il ne savait trop si sa réponse l'aiderait réellement alors qu'elle avait fait germer bien plus d'interrogation dans la tête du garçon ; aussi fut-il soulagé de l'entendre acquiescer, mais il fut bien plus surpris par les révélations qui suivirent.

Intrigué, Taràk plongea son regard chocolaté dans celui verdâtre de la naine qui l'avait accueillit. Cher à son cœur ? Elle ne parlait certainement pas du dragon et il savait qu'elle n'avait pas de famille là-bas. Parmi les nains de la compagnie ? Ils étaient bien nombreux et le petit nain ne savait trop quoi penser, sur quel nain se focaliser mais ce qui importait le plus pour lui, c'était le bonheur de sa petite Raeryan, même si la curiosité le démangeait, faisant remuer ses doigts par envie de l'interroger plus avant. Mais il serait toujours temps pour lui d'en apprendre plus sur le sujet, plus tard. Pour l'heure, il délaissa une nouvelle fois son assiette pour aller cette fois s'asseoir sur les genoux de la naine, se faufilant comme il pouvait entre la table et elle. Ce n'est qu'une fois perché à cheval sur ses genoux qu'il se pencha en avant pour la prendre dans ses bras, la tête venant se poser doucement sur son épaule. Il cherchait là à lui prodiguer ne serait ce qu'une part du réconfort qu'elle lui avait offert ces derniers mois en l'accueillant chez elle. Il aimait tellement la naine qu'il sentait son cœur gonflé d'amour pour elle, au point d'être à la limite d'éclater. Il répugnait à la voir triste et la voir faire tant d'effort, puiser tant de force pour garder la tête haute ne faisait que l'impressionner davantage. Il aurait aimé être capable d'être aussi fort à la mort de sa maman mais sans la guérisseuse, il serait sans doute mort de chagrin ou de faim.
Humant son parfum dans ses cheveux, il prit le temps de rassembler ses pensées. Il ne savait trop comment rassurer la naine quand à ses craintes, il était trop jeune pour cela et parfois, les petits gestes faisaient bien plus que les mots. Mais tout à ses pensées, il finit par se dégager mais non pas avant un long moment. Restant toutefois sur ses genoux en se reculant simplement pour pouvoir la regarder -l'un des désavantages de la mutité était qu'il ne pouvait pas parler sans être vu. Alors, avec l'un de ses petits sourires bien à lui, il rassura la jolie naine.

« Je sais qu'ils diront comme moi ! Ils ne voudraient pas te garder près d'eux pour te voir triste et partir là-bas, c'est réaliser leur rêve à eux aussi ! »

Il était tout à fait convaincu dans ses propos car lui-même pensait ainsi et il ne voyait pas les choses autrement. Il savait que Dorund et Gilina ne pensaient qu'au bonheur de leur nièce, de la même façon que lui ; et si quelqu'un cher à son cœur se trouvait en Erebor, alors en Erebor ils allaient. Se penchant à nouveau, il lui signa rapidement avant de la prendre à nouveau dans ses bras.

« Je suis content que tu me l'ais dis mais maintenant je veux savoir de qui on parle ! »

Alors il se mit à rire joyeusement à l'idée que Raeryan ait un amoureux qui pourrait la rendre heureuse. Il se demandait bien qui ça pouvait être, s'il avait une belle barbe et s'il était gentil. Dans tous les cas, il ne pouvait qu'être courageux et en cela, il était heureux. Mais une part de lui refusait surtout de penser que de cette quête, il pouvait ne pas en revenir, ce qui aurait très certainement brisé le cœur de la guérisseuse. Non, il n'était pas décidée à laisser la place à cette pensée négative parce qu'aujourd'hui, Raeryan avait un amoureux. Il était d'ailleurs surpris de ne pas déjà le savoir. Il s'était bien douté qu'elle était affectée par leur départ mais il n'avait jamais pensé que cela pouvait venir d'un nain en particulier. Lui qui avait les oreilles et les yeux qui traînaient partout, il se sentit presque vexé d'avoir été si peu observateur mais cela n'avait guère d'importance maintenant qu'il était dans la confidence.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Lun 12 Oct 2015 - 10:09

Gods know I tried.
Taràk & Raeryan







Raeryan accueilli Taràk dans ses bras, réconfortée par sa présence, une fois de plus. Il chassait ces mauvaises ondes, ses doutes et lui redonnait le sourire. Elle le serra contre elle, le berçant doucement avant qu’il ne se dégage légèrement pour lui signer quelques mots. Taràk lui avait toujours parue plus en avance que les autres, par sa capacité de réflexion et ses sages paroles. Ainsi elle n’avait jamais pensé au fait qu’y aller c’était aussi comme emmener sa tante et son oncle avec eux. Raeryan étouffa un rire, repensant à ces soirées où son père n’avait de cesse de parler d’Erebor à son frère et où ils se chamaillaient sur le fait qu’elle puisse un jour redevenir ce qu’elle était. Dorund n’y avait jamais cru, pour lui la montagne solitaire n’était plus qu’un tas de caillasse maudite. A la mort de son père, Dorund était venu trouver Raeryan, et il lui avait dit qu’en réalité, il avait toujours admiré ces espoirs là qu’il avait conservés jusqu’à son dernier souffle et qu’il espérait aussi désormais qu’Erebor resplendisse de nouveau. Elle emmenait alors bien plus que la vaisselle et ses vêtements. Et de nouveau la lumière semblait être revenue. Taràk avait raison, totalement raison. La guérisseuse hocha alors positivement la tête avec un sourire heureux enfin.

Elle allait commencer à envisager la suite, lorsque les petits doigts de Taràk attirèrent à nouveau son attention, lui demandant qui était ce nain pour qui elle avait choisi d’offrir son amour éternel. Elle aurait dû s’y attendre, tôt ou tard, mais la manière dont il lui demanda lui arracha un nouveau rire. Raeryan prit donc une grande inspiration, dans une tentative de faire preuve de courage.

« Et bien… »

Se l’avouer n’était plus aussi compliqué mais passé le stade « le dire aux autres » relevait parfois d’un exploit sportif étant donné la situation assez délicate puisqu'il avait déjà été marié a une naine formidable. C’était stupide, elle avait l’impression d’avoir 30 ans, lorsqu’elle n’osait pas avouer les bêtises qu’elle faisait. Autant il s’agissait de Taràk, mais le rouge lui montant aux joues avait toujours tendance à freiner l’échéance.  Raeryan se pinça les lèvres avant d’accorder un large sourire à Taràk qui était impatient de savoir quel nain s’était emparé de son cœur.

« C’est Dwalin» Fit elle finalement avec un sourire crispé

Elle étouffa un rire nerveux avant de serrer Taràk contre elle. Juste le fait de mentionner son nom avait souvent pour effet de lui arracher des larmes. Il lui manquait terriblement, elle espérait vraiment qu’ils puissent tous deux un jour avoir la chance de vivre quelque chose si le nain le désirait. Raeryan y avait toujours cru de tout son cœur, même s’ils restaient sans nouvelles depuis un bon moment. Chaque jour de plus sans le savoir remuait le couteau dans la plaie, mais pour lui, pour eux, elle continuerait de faire son travail, de préparer les naines au voyage et de leur faire confiance. Raeryan, déposa un baiser empli de tout l’amour maternel qu’elle avait pour ce petit bout qui illuminait chaque jour que Mahal faisait et lui adressa un énième sourire.

« Allez, mange donc, avant que ça ne refroidisse.»

Raeryan aida le petit nain à redescendre et recommença à manger, avec un appétit qu’elle n’avait pas eu depuis longtemps. Les aliments avaient retrouvé toute leur saveur, signe que son cœur était en voir de supporter encore longtemps cette attente par un nouvel espoir que Taràk lui avait insufflé. Le dire à Taràk l’avait complètement libérée de ce poids, elle n’aurait plus à dissimuler sa tristesse et pourrait désormais parler de faits bien plus entrainants lorsque le moral viendrait à tomber : Erebor. C’est tout juste si elle réalisait ce qu’il venait de se passer. Enfin elle avait pris la décision de quitter les montagnes bleues pour aller avec tout le monde là bas. Un lourd battement de cœur l’empêcha de manger une pomme de terre alors qu’elle se demandait quelle réaction il aurait en la voyant arriver. Aussitôt ses joues s’empourprèrent de plus belle, elle chassa ses pensées afin de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Ils avaient d’abord certaines choses à penser avant de se laisser aller à ces pensées, aussi agréables soient elles. Raeryan continuait de manger, parcourant sa cuisine d’un regard alors qu’elle se demandait ce qu’elle allait bien pouvoir emmener, ayant conscience qu’elle ne pourrait pas déménager sa maison entière.

Elle avait hâte, enfin, que tout se mette en place. Ils allaient d’hors et déjà devoir envisager de commencer à faire leurs bagages et préparer leur vie là-bas. Dès lors, Raeryan se remémorait les histoires que lui racontait son père sur ce lieu, essayant de se les imager, de s’imaginer là-bas avec Taràk.

« Nous allons devoir aider à reconstruire, mais ce sera intéressant car on pourra faire notre maison comme bon nous semble ! On te fera une grande chambre ! Et puis j’aimerais que le salon soit plus près de la cuisine, qu’en penses-tu ? Là y’a le couloir qui les sépare et tu as vu quand on a des invités on ne peut pas leur parler !»

Raeryan observa Taràk, curieuse de savoir ce qu’il en pensait. C’était important d’avoir son avis, étant donné qu’il allait grandir là-bas. Une nouvelle vie allait s’offrir à eux, leur nouvelle maison serait à leur image, elle se devait d’être agréable et confortable afin qu’ils s’y sentent vraiment chez eux, comme elle se sentait ici chez elle.

« On fera les plans ensemble, d’accord ? »

Sur ces mots, Raeryan termina son assiette.




_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 




Dernière édition par Raeryan le Dim 5 Juin 2016 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Sam 7 Nov 2015 - 18:05

Une question de douteLe petit Taràk avait toujours connu l'amour d'une mère, toujours si ce n'était la courte période de temps où il avait été séparé à tout jamais de la sienne mais il avait bien vite trouvé Raeryan qui lui avait prodigué autant d'amour que n'importe quelle mère. Il avait toujours été entouré de femmes, belles, douces, réconfortantes, aimantes avec qui il se liait, offrant autant d'amour qu'on lui en donnait. Raeryan n'était peut-être pas une mère en soit, du moins pas encore, mais elle n'avait pas moins d'amour à revendre, le distribuant sans compter aux gens qu'elle côtoyait. Mais il fallait bien avouer que le petit nain ne la voyait pas ainsi, pas comme une figure maternelle de substitution. Il avait perdu celle qui était la plus cher à son cœur il y avait trop peu, réduisant son âme en petites miettes que la guérisseuse avait eu du mal à recoller, sans y parvenir totalement. Il avait chaque jour une pensée pour celle qui lui avait donné la vie, sans oser s'avouer qu'elle lui manquait.
Une figure paternelle, un homme dans sa vie, c'était là une question bien plus compliquée. Taràk était depuis longtemps maintenant habitué à la présence exclusive des naines dans son entourage, même s'il côtoyait des nains de façon régulière. Il y avait une différence entre les côtoyer et partager leur quotidien, ce qu'il ne faisait plus depuis la mort de son père quand il était encore un tout jeune nain. Il n'avait pas encore beaucoup grandit pour dire vrai et toute cette histoire était encore toute récente pour l'enfant qui gardait une profonde cicatrice des suites de ces déchirantes séparations. Mais il avait Raeryan, celle qui était là pour lui et qui le restera, toujours. Il ne se faisait cependant pas beaucoup d'illusions à ce sujet mais il aimait le penser ainsi, que jamais, elle ne l'abandonnerait pour rejoindre ses parents de l'autre côté des portes. Sa simple présence déposait un baume réconfortant en son cœur et cela lui suffisait amplement, il préférait ne pas s'étendre sur le sujet et encore moins faire part de ce doute qui le hantait.
Malgré tout, malgré le fait qu'il eut connu jadis un père, il se souvenait ce que l'effet de sa disparition avait produit sur sa mère, la façon dont elle s'était décomposée peu à peu, jusqu'à se laisser mourir totalement en l'abandonnant à son tour. Lui qui n'avait jamais tenu de rancœur contre son père, son géniteur, qui jamais ne lui en tiendrait rigueur, éprouvait comme un pincement au cœur. Bien sûr, il était heureux pour la naine et jamais il n'aurait pu souhaiter autre chose que son bonheur mais ne souffrirait-elle pas si, par hasard, le nain ne s'en retournait pas ? Jamais il n'aurait pu souffrir de voir une autre naine s'en aller de tristesse une seconde fois. Il savait que cela n'avait rien à voir avec lui, même s'il souffrait de n'avoir pu faire balancer le cœur de sa mère, même s'il s'en voulait de n'avoir pu lui faire retrouver force et santé ; malgré tout, il s'en voulait, ne cessant de pester contre le sort qui lui avait tout volé, jusqu'à la parole lui permettant de s'exprimer.

Cependant, nulle ombre ne vint obscurcir son joli minois outre qu'un magnifique sourire tandis qu'il embrassait la naine qui lui avait tout donné. Dwalin, c'était un bon nom pour un bon nain et cela, il n'en doutait pas, qu'elle eut fait là le bon choix, tant par le petit rire qui avait manqué de jaillir que par la tristesse qu'elle éprouvait de cette séparation. Il savait ce qu'elle pouvait ressentir pour l'avoir ressentit lui-même et souffrir encore aujourd'hui, et puis Bifur lui manquait aussi, ce nain avec qui il partageait tant de choses. Il n'eut cependant pas le temps de s'appesantir plus longtemps, ce faisant brutalement (ouh la vilaine !) chasser des genoux de la naine l'envoyant terminer son assiette. Faisant mine de bouder, lui qui était plus tôt si bien installé, il prit place sur sa chaise et termina son assiette sans en détacher le regard. Ses pensées l'emmenèrent bien loin de la maison tandis qu'il terminait ses légumes avec un bon coup de fourchette, voyageant jusqu'en Erebor et priant pour la victoire des nains de la Compagnie. Ce n'était pas seulement pour son vieil ami ou leur Roi maintenant, il y avait dans ce groupe un bien tout aussi précieux que la naine en son cœur ; l'amoureux de Raeryan. Cette idée le fit soudainement rougir de plaisir à l'idée de trouver bientôt une famille au complet, même s'ils avaient encore beaucoup de chemin à faire avant d'être tous réunis. Il avait hâte de rencontrer ce nain du nom de Dwalin et pourquoi pas lui faire comprendre qu'il était là l'homme de la maison et que s'il s'avisait de faire du mal à sa naine, il aurait affaire à un petit nain muet mais hargneux. Cela lui semblait être une bonne solution et il rougit de plus belle d'avoir ainsi imaginé Raeryan comme sienne. Mais il l'aimait tout entier et personne ne la lui prendrait, seul le partage serait acceptable.

Souriant pour lui-même, il releva la tête en entendant la naine lui faire part des projets. Il était vrai que beaucoup de travail les attendait et s'il n'aimait pas se projeter dans un futur aussi incertain, il éprouvait un certain plaisir à imaginer comment serait justement ce futur. Le petit nain n'avait pas beaucoup d'opinion sur l'agencement d'une potentielle nouvelle maison, même si l'idée d'avoir une plus grande chambre ne lui déplaisait pas le moins du monde, bien au contraire. Plus grande signifiait plus de place et plus de place appelait à plus de rangement pour ses petites créations qui avaient tendance à s'accumuler à une vitesse folle. Haussant les épaules, il reposa ses couverts dans l'assiette maintenant vide.

« Ma chambre sera à côté de la tienne ? »

D'une certaine façon, l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille le rendait incertain. Et si partage il n'y avait plus, pourrait-il encore aller dans son lit la nuit quand il ferait un cauchemar ? Il se mordilla la lèvre inférieure comme il le faisait parfois quand quelque chose le tracassait avant de gratter sa lèvre de son pouce pour cacher son embarras. Raeryan n'était pas comme ça, n'est-ce pas ? Elle n'allait pas changer comme ça, n'est-ce pas ? Le tourment envahissait soudainement son petit esprit en ébullition suite à tant de nouvelles.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Mer 18 Nov 2015 - 15:31

Gods know I tried.
Taràk & Raeryan







Voilà qui était avoué, non seulement à lui, mais aussi à elle. En mettant des mots clairs sur ses sentiments, elle avait cette impression d’avoir évacué cette boule de frustration qui s’était emparée d’elle depuis le départ, elle demeurait grande mais quelque part c'était un véritable soulagement. Elle ne pouvait oublier cette dernière entrevue entre eux, où les mots n’avaient même pas pu être murmurés tant la déchirure de le quitter se faisait trop importante. Elle se demandait qu’elle serait la réaction du nain en voyant Raeryan passer les portes d’Erebor alors qu’elle avait souvenir d’avoir sous-entendu qu’elle ne pourrait peut être pas suivre. En pendant à cela, Raeryan s’était mise à rougir, et mit de côté ces pensées le temps de finir son assiette tandis qu’ils parlaient de leur future maison.

Malgré  certaines hésitation persistantes, Raeryan pouvait envisager son avenir de manière plus paisible. On aura beau lui dire que partir pour Erebor serait le meilleur choix qu’elle puisse faire avec ceux qui étaient mis en jeu, mais au fond, elle sait qu’une partie de son cœur resterait à jamais dans les montagnes bleues. Difficile de tout tenter de reconstruire lorsque l’on ne connait pas les murs de ce nouveau foyer, elle se sentirait sans doute orpheline le temps de s’y habituer. Mais Raeryan restait positive, sachant que bien des gens qu’elle aime lui permettraient de se sentir comme chez elle au bout d’un moment. Cela passait alors par penser à quoi aurait l’air sa maison une fois là-bas. A vrai dire, elle ne s’autorisait pas à imaginer qu’elle serait construite pour un foyer recevant plus de personnes que deux. Elle avait du mal à y inclure Dwalin même si c’est ce qu’elle souhaitait de plus cher. Parce que c'était encore très délicat et qu'elle devrait se faire à l'idée qu'elle ne pourrait rien faire s'il décidait de ne pas la prendre pour compagne. Quoi qu’il en soit, en parlant des plans de la maison, elle fut contente de voir Taràk tout aussi motivé par leur future vie.

« Oui, si c’est ce que tu souhaites ! » Répondit-elle a sa question

Raeryan caressa la joue du nain avant de se lever pour aller chercher leur dessert. Une crème de marrons faite maison, qu’ils avaient eu loisir de faire ensemble l’après midi alors qu’il n’y avait pas eu beaucoup de patients ce jour là. Une aubaine, car Raeryan préférait surtout s’occuper de Taràk que des nains grognons qui refusaient ses soins.  Maintenant leurs après midi de libres seraient orchestrés par les préparatifs du départ, déjà certaine qu’ils triompheraient du Dragon. Elle était probablement l’une de cette poignée de personnes y croyant dur comme fer, alors que la plupart des nains dans la montagne ne voyait pas l’intérêt d’envisager un départ sans avoir de nouvelles.

Elle servit Taràk du dessert et reprit place à table avant de déguster cette bonne crème de marrons très réussie. Il avait un assistant en or, beaucoup plus soigneux qu’elle en terme de cuisine et lui il apprenait à ce qu’elle ne se laisse pas déborder. Le résultat était là, savoureux et parfait pour terminer un bon repas.

«  A Erebor, on pourra sortir plus facilement qu’ici, on ira s’amuser dehors aussi lorsqu’il neigera ! »

L’esprit de Raeryan était toujours plein de rêves, d’idées et de plans qui souvent ne s’étaient jamais réalisés. Mais cette nouvelle vie pourrait lui permettre de faire bien plus de choses en tant que naine mais aussi en tant que guérisseuse. Il n’était pas aisé pour les marchands de trouver certains plantes alors que le commerce par le lac leur permettrait d’avoir davantage que ce qu’ils avaient. Une vie paisible les attendrait alors, au sein d’un pic solitaire pour les protéger et qu’ils feraient en sorte de lui redonner ses couleurs d’antan.

« Mon père est déjà allé là-bas, il m’a dit que la montagne était immense et qu’en entrant à l’intérieur il s’était senti invincible. »

Nombreux étaient ces récits qu’elle irait confirmer, mais elle avait toujours cru son père sur ces nombreuses anecdotes sous le regard de sa mère hurlant aux divagations. Tant de souvenirs autour de ce lieu qu’elle n’avait encore jamais vu de ses propres yeux. Elle avait hâte de voir se dessiner dans le paysage, cette majestueuse montagne et leur dire là haut, qu’il avait raison une fois de plus.




_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 




Dernière édition par Raeryan le Dim 5 Juin 2016 - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Dim 6 Déc 2015 - 23:22

Une question de tropTaràk allait avoir un papa. Bon, en ces termes c'était mettre la charrue avant les bœufs mais il allait avoir un papa et cela lui faisait tout drôle. Il avait toujours partagé la vie de naines depuis la mort de son père, en dehors de son vieil ami Bifur du coup, mais l'idée de bientôt profiter d'une présence paternelle le rendait toute chose. A vrai dire, il ne savait trop ce qu'il ressentait en dehors de l'appréhension de rencontrer une nouvelle personne qui partagerait alors sa vie, une personne qui pourrait lui voler l'amour de Raeryan d'une certaine façon, et le bonheur qu'il éprouvait à voir celle-ci heureuse, pour de vrai. Bon, elle n'était pas malheureuse mais il sentait bien qu'elle n'était pas au comble du bonheur malgré tous les effort qu'elle faisait et qu'il faisait. Il savait aussi que cela n'avait rien à voir avec lui ; ce genre de choses, il le sentait. Il avait développé une sorte de sixième sens pour ressentir cela aussi clairement mais il avait tout de même passé une bonne partie de sa vie à s'occuper de sa mère, autant qu'elle avait taché de s'occuper de lui de son côté.
Le petit nain était heureux. Oui, c'était le mot. Sa vie avait finalement pris un tour où il pouvait sourire en se sentant vraiment le cœur de l'arborer ainsi plutôt que de se contenter de le faire pour avoir bonne figure ; et cela, il le devait à une personne : Raeryan. Depuis peu, il ne jurait que par elle mais après tout, elle lui avait sauvé la vie. Elle était un rayon de soleil dans cette montagne obscure qui venait éclairer sa petite existence jusque là bien morne. Mais il n'avait pas toujours été malheureux par le passé, bien au contraire. Il aurait été ravi de dire qu'il avait vécu une enfance heureuse, bien qu'elle ne fasse que commencer, et qu'elle avait simplement été peuplée de hauts et de bas, comme dans la vie de tout un chacun. Peut-être un peu plus de bas que de hauts parfois, surtout vers la fin. Mais la vie du petit Taràk n'était pas finie et au contraire, elle ne faisait que commencer, sous un tout nouveau jour des plus ensoleillé. Le ciel s'était montré particulièrement couvert au début de sa nouvelle vie, mais ce n'était que dans sa tête. Les sourires de la guérisseuse avaient été là pour chasser les vilains nuages et faire venir le soleil, pour qu'à nouveau, de magnifiques sourires puissent fleurir sur son joli minois.
Depuis, il s'était trouvé une nouvelle passion à ajouter à celle qu'il avait pour la création d'objet, ou plutôt de nouvelles passions. Il y avait tout d'abord celle de faire sourire Raeryan, elle avait un si joli sourire et ce dernier avait le don de soigner bien plus que les petits bobos quotidiens, il soignait les peines de cœur ; alors d'une façon, en la faisant sourire, il contribuait à soigner les gens ! Et puis, il y avait la cuisine. Chaque moment passer en compagnie de la naine était un agréable moment, quoiqu'ils fassent, sauf peut-être le bain, mais la cuisine, il adorait cela. Tant et si bien qu'il songea presque à en faire son métier, pour quand il serait grand, même s'il voulait faire des jouets et aussi guérir des gens. Un avenir incertain dans la tête du petit nain. Mais il n'y avait rien de plus drôle que de voir la naine éprouver quelques difficultés avec la farine et partager un moment à rire en sa compagnie pour ensuite se remplir l'estomac avec de bonnes choses pour lesquelles on avait contribué.

Où qu'elle soit, Raeryan était sa famille, son foyer. L'endroit où ils vivaient n'avait pas d'importance à ses yeux, du moment qu'il était avec elle parce que l'amour et la famille étaient ce qu'il y avait de plus important dans la vie, à ses yeux. C'était niais, enfantin mais c'était sa vérité à lui et il comptait bien la partager. Il serait parti à Erebor les yeux fermés, juste pour lui faire plaisir ; rien ne le retenait ici, plus aujourd'hui. Mais il éprouvait tout de même quelques réticences. Il ne doutait pas que c'était là le bon choix, que ce soit pour elle comme pour lui. Non, il n'en doutait pas le moins de monde. Mais c'était un tout nouveau monde et il n'avait pas grand chose d'un aventurier. Lui, il était plutôt le petit intello qui inventait les stratagèmes dans les histoires, il n'était pas le fier guerrier qui partait arme à la main. Heureusement, il n'était pas seul dans cette grande aventure et s'il craignait un peu le voyage qui s'imposerait à eux pour se rendre jusque là-bas, il était content de pouvoir partager tout cela avec des gens qui lui étaient chers. Là-bas, il n'y aurait pas que Raeryan. Il y aurait le fameux Dwalin, qu'il lui tardait de rencontrer. Il y aurait Bifur, son ami qui lui manquait, surtout qu'il n'avait eu le temps de lui dire au revoir et lui souhaiter bon courage. Et puis, il y aurait aussi son copain Loin, qui était l'un des plus excités à l'idée de partir à Erebor.

Le dessert arriva sous son nez et il remercia Raeryan de l'avoir servi avant d'attraper sa cuillère qu'il plongea dans la crème avant d'enfourner le couvert dans sa bouche, réfléchissant au départ. Il y aurait beaucoup de choses à préparer et cela prendrait du temps, autant commencer de suite. Déjà dans sa tête, il commençait à faire une liste de ce dont il aurait besoin, ce qui était important, ce qu'il voulait amener et ce qui pouvait rester ici. Il n'avait pas énormément de possession mais il y avait des choses qui, bien qu'inutiles, trouvaient une place dans son cœur et dont il n'aurait voulu se séparer. Visiblement, Raeryan avait le même cheminement de pensée à ses côtés et il n'y avait rien de tel que de penser à des choses positives plutôt que de rester bloqué sur des éventualités négatives. Oui, ils préféraient penser à un futur heureux avec une tonne de oui plutôt qu'une tonne de non. La possibilité de jouer dans la neige qui fut évoquée par la naine mit le petit garçon en joie. Il n'était jamais allé dehors, il était bien trop jeune pour cela et le voyage serait sa toute première sortie tout compte fait, mais l'idée de jouer dans un neige, c'était un rêve d'enfant. Il se mit à babiller allègrement en agitant les mains dans tous les sens, parlant de bonhommes de neiges, du froid, des traces de pas dans la neige et du fait de manger des flocons. On lui avait raconté tout cela et il n'avait qu'une envie en cet instant, pouvoir jouer librement dans la neige en sa compagnie.
Oui, la vie à Erebor qui se profilait à l'horizon leur mettait des rêves plein la tête, au nain comme à la guérisseuse et l'idée de se sentir invincible à l'image du père de Raeryan ne lui déplaisait pas. Peut-être trouverait il du courage en commençant cette toute nouvelle vie dans cette toute nouvelle montagne à l'autre bout du monde, un courage qu'il pourrait puiser en lui mais qu'il avait du mal à trouver.

« Tu crois que les nains vont bien ? »

Ce n'était pas tant de savoir s'ils étaient déjà arrivé, s'il leur était arrivé quelque chose en chemin ou une remise en doute des valeurs précédemment évoquée. Mais l'inquiétude des autres le touchait tout autant et il avait besoin d'être rassuré sur la question, même un peu. Il releva la tête pour regarder la jeune femme, la cuillère dans la bouche et de la crème sur son menton. Il regretta un peu d'avoir soulevé cette question qui devait la toucher bien plus qu'elle ne la touchait lui, c'était bien égoïste de sa part d'enfoncer le couteau dans la plaie de cette façon. Ôtant le couvert de sa bouche, il se mordilla le pouce un court instant, faisant claquer ses petites dents sur son reste d'ongle avant d'essuyer son pouce sur son pantalon. Il cherchait quelque chose à dire pour faire oublier sa question, quelque chose pour changer de sujet mais rien ne lui venait à l'esprit et il culpabilisait. Il redressa cependant la tête d'un coup, levant ses mains pour parler, la droite venant percuter violemment le bois dans la table, lui arrachant une grimace de douleur.

« Il va falloir des tonnes de cookies pour le voyage ! »

Il venait de penser à ça. Certes, ce n'était pas la chose la plus importante pour un voyage comme celui-ci, mais les cookies, c'est la vie. Ça ne valait pas non plus la peine de se faire mal à la main ainsi, mais ça, il ne l'avait pas tellement calculé, ou plutôt la table s'était trouvé dans son passage et s'en était relativement douloureux pour l'instant.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   Jeu 10 Déc 2015 - 20:09

Gods know I tried.
Taràk & Raeryan







La crème de marron avait de quoi évincer toutes pensées négatives alors que le sujet de la neige semblait avoir donné un peu plus de motivation à Taràk. Elle se souvenait la première fois qu’elle avait vu la neige et avait suffisamment profité pour attraper un bon gros rhume malgré les sermons de son père. Une des rares fois où elle avait eu l’occasion de sortir enfant, aux portes du royaume et sous très haute surveillance bien sûr. Il n’en serait pas de même pour Taràk, elle savait Erebor suffisamment isolée pour qu’ils soient un peu plus libres qu’ii et avait réellement hâte de voir ce nain s’épanouir sous un autre soleil. Il lui arracha un rire, alors qu’elle dégustait son dessert et agrémenta la conversation en lui proposant aussi de faire des glissages sur la neige, puisqu’elle aimait aussi ces épais manteaux blancs recouvrant la terre.

Puis, Raeryan déglutit suite à la question de Taràk, alors qu’elle essayait chaque jour de ne pas trop y penser pour éviter les scénarios catastrophes mais que celle-ci demeurait constamment sans réponses dans sa tête, elle ne souhaitait rien alimenter quitte à faire semblant. Mais elle vit Taràk soudainement gêné et cela eu pour l’effet immédiat de l’adoucir. Il avait tout à fait droit de la poser, il n’y avait rien de plus normal à vrai dire. Fort heureusement elle était de ces naines qui y croyaient fermement et qui ne pourrait jamais avoir de discours négatif sous manque de preuve alors que beaucoup de personnes au sein des montagnes bleues pensaient d’hors et déjà que cette quête était une mauvaise idée et qu’il ne fallait pas compter sur eux du fait du manque d’information. Alors Raeryan rassura Taràk qui avait tenté de détourner la conversation et lui adressa un large sourire.

« Oui j’en suis sure ! On ne tardera pas à avoir de leurs nouvelles tu verras ! »

Raeryan n’avait pas la moindre preuve, mais ils leur enverraient sans doute une lettre, de plus s’il y avait vraiment eu quelque chose de grave, ils auraient déjà été mis au courant. Alors il n’y avait pas besoin de faire de tabous sur les questions, c’était tout à fait normal de demander son avis et elle espérait qu’il ait cette même forme de pensée. Avoir l’espoir était important mais aussi parce qu’elle avait confiance en Thorin, en ces courageux nains. Une fois leur dessert terminé, Raeryan s’occupa de débarrasser et de faire la vaisselle, aidée de son petit alors qu’elle lui avait confié la tâche de les essuyer et de ranger. Un petit rituel qui s’était installé entre eux, demander à Taràk de l’aider dans les tâches ménagères avait été une étape de sa thérapie vers la guérison de son traumatisme. Lui donner des responsabilités et l’occuper était important pour qu’il ne se laisse pas aller et depuis, c’était resté. Raeryan avait adopté Taràk, il était désormais son fils et il se devait tout naturellement de venir en aide à sa maman. La naine fit quelques bulles de savon, toujours distraite par la moindre chose, un rien l’amusait, une véritable enfant. Elle les faisait aussi pour amuser Taràk et râlait lorsque celles-ci éclataient. Alors une fois la vaisselle faite, elle emmena Taràk au bain et lui appris là à faire des bulles qui avaient une douce odeur de fleurs. Elle l'avait fabriqué elle même et ce jour là elle en avait même fait pour Dwalin.

Cette dernière pensée de ce nain la fit pincer des lèvres, elle avait hâte d’avoir des nouvelles, elle se demandait où est ce qu’ils étaient et espérait qu’ils ne manquaient de rien. Raeryan laissa Taràk prendre tranquillement son bain alors qu’elle s’occupa de ranger un peu la maison par réflexe, ayant ce grand besoin de faire de l’ordre dans sa tête le temps qu’il barbote tranquillement le temps de quelques minutes. Puis, elle revint pour emmitoufler son petit nain dans une serviette géante et en profita pour lui faire un énorme câlin. Elle resta ainsi quelques secondes, une étreinte emplie de tendresse maternelle qu’elle ne réservait qu’à lui et s’empressa ensuite de l’aider à se sécher afin qu’il n’attrape pas froid. Sans crier garde, alors qu’il était saucissonné dans sa serviette éponge, Raeryan fit passer Taràk par-dessus son épaule pour le porter comme un sac à patates. Dans un rire amusé, elle l’amena ainsi jusqu’à sa chambre et le jeta sur son lit.

« Livraison !! » Fit-elle triomphante.

Elle lui donna son pyjama tout propre et l’aida à se mettre au lit. Demain ils avaient une belle journée qui les attendaient, Raeryan souhaitait déjà rendre visite à sa famille pour leur faire part de leur choix et ils devraient commencer à superviser ce qu’ils emmenaient ou pas. Peut être un peu tôt, mais Raeryan avait vraiment trop hâte et avait besoin de se mettre en condition pour être prête le jour où ils partiraient vraiment. La naine borda Taràk, veillant à ce qu’il n’ai ni trop chaud ni trop froid et soit dans les meilleures conditions pour une bonne nuit de sommeil. Raeryan déposa un baiser sur son front et reprit sur leur dernière conversation afin de le rassurer une bonne fois pour toutes avec un large sourire.

« N’oublie pas qu’il ne faut jamais sous-estimer les nains. »





_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We could build there something new ~ Taràk   

Revenir en haut Aller en bas
 
We could build there something new ~ Taràk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Build pour rk
» Monsters build their home in the dark. [Victor DeManslen]
» ⊰ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Montagnes Bleues-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.