AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Les Trolls [Intrigue]

Partagez | 
 

 Les Trolls [Intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

THE FATHER OF EVERY THINGS ♦ PNJ
avatar
♦ MESSAGES : 328
♦ RÉPUTATION : 482


MessageSujet: Les Trolls [Intrigue]   Dim 6 Déc 2015 - 20:39




“ LES TROLLS ”    
Seconde étape

Les premières longues marches avaient été entamées lorsque les nains avaient quitté la Comté, réunis au complet. Même Bilbo assigné cambrioleur avait finalement décidé de rejoindre la compagnie de Thorin Oakenshield dans sa quête vers la Montagne Solitaire, faisant jouer les paris entre les nains alors que sa venue avait été compromise. Le temps avait été quelque peu capricieux, mais les rangs des nains n’avaient pas flanchés, tous motivés à arriver à bon port. Tout s’était mis en place, désormais il n’y avait plus qu’à entamer le pas vers leur objectif avec cette même motivation et cette bonne humeur caractéristique des nains depuis qu’ils avaient quitté les Ered Luin. La compagnie des nains, accompagnée du magicien gris progressait donc sur la grande route de l’Est traversant l’Eriador à dos de poneys. Ils dépassèrent Bree, puis l’environnement redevint plus sauvage tandis qu’ils se rapprochaient des Monts Brumeux depuis quelques jours. On voyait leurs sommets découpés à l’horizon, leur donnant alors comme indicateur que la marche avançait plutôt bien jusqu’ici. Les cris des orcs à gorges déployées la nuit étaient également indicateur de leur avancée dans les terres sauvages de la Terre du Milieu mais ne perturbaient en aucun cas le sommeil des nains toujours bien organisés, certains d’entre eux veillant la nuit. Pour ceux qui avaient plus de mal, on contait autour du feu les histoires se relatant à leur quête, les souvenirs et ce qui les motivait à ne pas perdre de vue leur but. Bien des récits purent éclaircir leur Cambrioleur sur les raisons de leur venue jusqu’ici, raisons qui forgeaient leurs cœurs d’une volonté sans faille.  On évoqua les grands noms de la lignée de Durin, leur héroisme et le courage de Thorin face à ces crises et les dures batailles mais aussi la menace : Azog le profanateur qui avait trouvé la mort suite à ses blessures infligées par le roi des exilés.

Un soir venu, ils installèrent leur campement là où les cendres témoignaient des ruines d’une ferme ayant brûlé sous l’assaut d’orcs. La seule vision du bois consumé avait suffit pour inquiéter Gandalf qui aurait manifestement préféré qu’ils continuent de marcher jusqu’à Fondcombe. La conversation qui s’en suivit avec le roi des exilés, obligea le magicien Gris à les laisser le temps de calmer les tensions. Alors, les tâches furent réparties sous le commandement du Roi, les ventres gargouillaient et il était temps de se reposer un peu. Fili et Kili étaient chargés des poneys ; Gloin et Oin s’occuperaient du feu alors que Bombur s’occuperait du repas.


Vous pouvez répondre à la suite de ce post si vous êtes un nain qui participe à la quête dans l'ordre que vous voulez


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Dim 13 Déc 2015 - 14:44


Les Trolls

La Compagnie

Fili – tout comme d’autre nain – avait perdu une bonne poignée d’or quand le hobbit s’était finalement rallié à eux dans cette quête. Ce n’était pas pour dire qu’il n’avait pas le moins du monde foi en leur cambrioleur mais… Mahal lui en soit témoin, il ne donnait pas cher de la peau de ce petit être s’ils venaient à ne plus faire qu’entendre les orcs dans la nuit. Pour lui, Bilbo était certes quelqu’un d’intéressant pour discuter, à faire marcher aussi – souvenir d’une petite farce à son égard dans les débuts du voyage – mais un aventurier ? Non. Un guerrier ? Encore moins, sauf si casser un œuf à la coque était une prouesse de guerre chez les semi-hommes… enfin, bref… à la fin d’une longue journée de chevauchée comme les autres, tout le monde appréciait d’enfin s’arrêter un peu, sur ordre de leur roi, pendant que le magicien tempêtait encore et toujours pour que tout le monde continue jusqu’à atteindre la citée elfique de Fondcombe. Comment peut-on avoir une idée pareille ? Même un fou ne viendrait jamais proposer de faire cohabiter ensemble des nains et des elfes… autant tenter de persuader une création de Mahal de devenir végétarien… Dans le campement rapidement dressé, tout le monde prenait rapidement ses fonctions et pour les deux frères de la lignée de Dùrin, le poste était pour le moins facile : surveiller les poneys. Frustrant… vexant… il n’y avait rien de plus énervant que garder des canassons, ce n’était pas comme si quelqu’un allait venir les voler de toute manière, personne ne semblait vivre ici à des kilomètres à la ronde… sauf des lapins et autres bestioles comestibles… alors peut-être que l’héritier de Thorin se pensait plus digne de monter la garde pour protéger les siens, qu’il ne comprenait pas encore l’importance des montures également… mais ce voyage avait aussi cette fonction, lui apprendre qu’aucune vie n’est ‘inutile’ même si c’est celle d’une bestiole sur laquelle on monte pour voyager. D’aucun dirait qu’il fallait que jeunesse se fasse, mais soyons francs, ce n’était qu’une fausse bonne excuse pour ne pas admettre qu’il ne prenait pas sa mission au sérieux actuellement, en témoigne la façon qu’il avait de faire des moulinets avec ses épées pour faire quelque chose de plus utile à ses yeux, s’entraîner au cas où ils seraient attaqués par autre chose que des écureuils en quête de glands à se mettre sous la dent.

- Kili, tu veux t’entraîner avec moi ? Si quelque chose arrivait au poney, on le saurait vite de toute manière. Puis, il n’y a aucun danger ici !

Pourtant, on leur avait toujours appris que justement, il ne fallait jamais sous-estimer le calme d’un endroit, l’étudier, l’observer, et ensuite seulement affirmer que tout allait bien et potentiellement amoindrir sa garde.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Jeu 17 Déc 2015 - 21:52




“ LES TROLLS ”    
Seconde étape

Quel épuisement que ce voyage depuis la demeure du hobbit ! Bombur était resté à l’arrière du cortège de nain trop fatigué pour étalonner son poney, ou peut être était-ce l’animal qui était trop fatigué par la charge du nain. Quoiqu’il en soit, le cuisinier n’avait pas été à l’abri des moqueries de ses compagnons. Souvent ils lui lançaient : « Si tu étais moins gros tu pourrais faire ça ! », « T’es trop gros Bombur, c’est pour ça que tu n’arrives pas ! ». Il n’est pas gros ! Il est juste un peu enveloppé. Et c’est bien parce qu’il cuisine excellemment bien qu’il possède ses voluptueuses formes. Ses compagnons avaient tendance à oublier cela. Mais il allait prouver qu’il n’était pas simplement un nain obèse et que lui aussi pouvait prouver sa bravoure en combat.

Bombur ne voyait plus la fin de cette étape. De plus, son ventre criait famine, de quoi faire les remarquer par les orcs à des lieues à la ronde. Ils s’arrêtèrent finalement près d’une ferme en ruine. Le pauvre poney s’écroula sur son ventre, les quatre pates écartées, tant sa charge avait été insupportable. Alors Bombur descendit de sa monture, telle une fleur gracieuse, et tapota son flanc – toujours paresseuses ces bêtes. Maintenant il ne pensait qu’à remplir son… les estomacs. C’est pourquoi il ordonna à Gloin et Oin de s’occuper du feu. La cuisine c’était son domaine et personne ne pouvait prétendre à son titre de cuisinier en chef. Il ne fallait pas perdre de temps car il avait faim. Quand il eut allumé l’âtre, il retourna vers son poney qui avait transporté sa marmite préférée – il n’allait pas la laisser dans sa cuisine, elle aurait été inutile. Il parvint à faire bouillir l’eau et y ajouter du sel et un peu de poivre. Il y plongea les quelques légumes qui leur restaient et y ajouta quelques herbes qu’il avait trouvé dans les parages pour y ajouter un peu plus de goût. Puis il plongea quelques morceaux de viande pour y apporter un peu de consistance. Il laissa le tout reposer sous le lourd couvercle de fonte. Bombur était fier de sa cuisine.

Quelques heures plus tard, le nain huma le doux fumet de sa soupe de légumes et viande. Parfaite.

« C’est prêt ! » cria-t-il enthousiaste.

Alors son frère Bofur lui asséna une tape derrière la tête. « Tu veux que l’ennemi nous entendent ? Réfléchis un peu Bombur ! »

« C’est prêt. » répéta-t-il plus doucement.

Bombur se mit alors derrière sa marmite alors que Bifur entassait les plats sur le côté pour que chaque nain approche et se serve. La compagnie fit la queue pour recevoir un peu de soupe. Le cuisinier remplissait à chacun deux bonnes cuillères de soupe. À la fin, les nains purent même se resservir. Enfin, c'était sans compter sur ce nain gourmand qui remplit à ras bord son bol. 



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Sam 19 Déc 2015 - 11:40

Pour le moment, le voyage se passait relativement bien. Dalor ne s'était engueulé avec personne et il s'arrangeait pour se tenir assez loin de Dwalin afin de ne pas risquer de faire exploser une éventuelle bombe imprévue. En réalité, il était surtout resté près de Nori avec lequel il s'entendait bien mieux depuis qu'il n'était plus membre de la garde. Nori avait été un bon compagnon de beuverie maintenant qu'il n'avait plus besoin de lui courir après afin de lui faire payer ses crimes.

Enfin bref, il n'avait pas fait de vague, même lorsqu'il avait perdu une petite somme quand le Hobbit était finalement venu les rejoindre. A sa décharge, il n'avait pas été le seul à perdre. Au fil des jours, une petite routine s'était installée, une routine que Dalor observait dans son coin, ne participant pas aux chants et aux histoires mais appréciant de les réentendre une nouvelle fois. Particulièrement lorsque c'était Balin qui s'en chargeait car il racontait bien.

Une fois encore, après une nouvelle longue journée de chevauchée, ils s'étaient arrêté près de ce qui ressemblait fortement à une ruine de ferme. Dalor, heureux de pouvoir descendre de son perchoir, écouta le magicien s'ennerver après Thorin avant de partir sans plus de précision. Il ne voulait pas avoir à supporter leur caractère ? Grand bien lui fasse, mais il lui faudrait s'y habituer s'il comptait les accompagner jusqu'au bout car aucun d'entre eux ne devait être prêt à changer de caractère.

Thorin distribua les rôles, chargeant ses neveux de surveiller les chevaux et les autres de s'occuper du reste. Bombur fut une fois de plus relégué aux fourneaux et s'y attela avec un certain enthousiasme, surement pressé de remplir son estomac. Dalor, n'ayant pas grand chose de mieux à faire et ne souhaitant pas particulièrement tenir la chandelle au Hobbit, inspecta les ruines de la ferme. Elle avait brulé et un instant, il se demanda ce qui était la cause de cet incendie, mais les questions furent bien vite reléguées au second plan comme il entendait Bombur appeler car le repas était prêt.

Se mettant à la file derrière les autres, Dalor attendit patiemment son tours, toujours silencieux, et remercia simplement le nain lorsqu'il l'eut servit avant d'aller s'asseoir près d'une grosse pierre pour commencer à manger. Il n'y avait pas à dire, Bombur était un bon cuisinier. Il faudrait qu'il le dise à Ilhy quand il la reverrait.
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1227
♦ RÉPUTATION : 2048
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Sam 19 Déc 2015 - 23:11



Les Trolls


Emmener le Hobbit avec eux avait été une erreur. Il le savait et il se fustigeait d’avoir pu suivre les indications d’un magicien qui ne cessait de voir en le semi-homme un individu plein de ressources. Ce dernier avait manqué de louper le départ, arrivant à toute hâte et en courant sans avoir convenablement empaqueté ses affaires. Au moins avait-il été suffisamment discret et habile pour le début de leur voyage, il espérait que ce soit le cas encore pour la suite.
Le Seigneur du Peuple Errant était inquiet et la bourse de cuir qui battait contre son torse et qu’il n’avait ouvert qu’une seule fois avant de s’endormir en rougissant n’arrivait à le rasséréner Tous étaient bien trop guillerets et impatients, comme si cette Quête n’avait été qu’une randonnée. Évidemment, Dwalin était là et son silence réconfortait le souverain, au moins certains gardaient la tête sur les épaules et ne se dissipaient pas en bavardages alarmant.
Le regard qu’il lança à Bombur en même temps que son frère suffit à faire comprendre à ce dernier quel sot il avait été. Au moins faisait-il preuve de bonne volonté et ses plats convoyaient chaleurs et bienfaits dans leur estomac. Il doutait d’ailleurs bien moins des ressources insoupçonnées de Bombur que de celle de leur cambrioleur. Il avait confié la garde de leurs montures à ses neveux et après s’être servis en ragoût, en viande séchée, il s’en alla prendre la relève près des poneys pour laisser le loisir aux fils de sa sœur de se sustenter mais il les trouva en train de s’amuser avec leur épée. Le regard qu’il leur lança, visage fermé et la voix grave qui s’éleva de sa poitrine était là pour les faire s’arrêter :

« Je peux toujours confier cette tâche à quelqu’un d’autre si vous ne la jugez pas digne de vous. »



Une phrase, unique, énoncée d’un ton ferme et neutre. Leurs montures étaient là une précieuse aide, sans elle, le chemin se ferait sentir beaucoup plus long et ardu, les sacs, beaucoup plus lourds.  Un regard au reflet glacé, identique à celui de lui mère leur fit comprendre qu’ils se devaient d’aller récupérer leur repas et de vite se remettre à l’ouvrage qui leur était confié. Nul ne pouvait se juger inutile ou non méritant de la tâche qui lui était dévouée, chacun vaquait à ses occupations, que ce fût de surveillance, de comptage des réserves ou d’analyse de la carte que le magicien gris avait récupéré en Dol Guldur.
Cela était d’ailleurs encore un mystère que la chevauchée avait permis d’éclaircir et depuis, cette dernière discussion n’avait fait qu’obombrer un horizon déjà brumeux. Il ne faisait que très peu confiance à Gandalf en vérité. Ce dernier s’était rendu dans la forteresse du Nécromancien, il lui avait mentionné la présence de Thrain dans un cul-de-bosse fosse et si l’Héritier de Dùrin avait essayé de demeurer impassible, il avait blêmit. Le sorcier n’avait même pas essayé d’emporter le corps du seigneur Nain alors que ce dernier lui avait confié la clé, sa carte et ses dernières paroles avant que son souffle ne le quitte.
Qu’avait espéré Gandalf en le lui cachant jusqu’à ce qu’il le questionne de nouveau ? Que cela aurait-pu entamer son moral ? Que cela aurait pour le faire détourner de sa Quête ? Le père qui les avait quitté Dis et lui n’avait été celui qu’il connaissait et alors qu’il rejoignait les grand Hall de Mandos, il avait témoigné son amour pour eux, une dernière fois, comme si rien n’avait pu changer.  Thrain n’avait pu voir sa fille devenir mère, il n’aviat pu l’épauler alors qu’elle perdait son mari, il n’avait pu le guider encore sur le chemin de la régence, il n’avait été là alors qu’ils avaient encore besoin de lui et tout ça parce qu’il avait été fait prisonnier.
Si le Roi des Exilés était en colère ce n’était point contre les nains qui avaient perdu son père lors de son expédition, ce n’était point contre la quête qu’il poursuivait, cela était contre les ténèbres et leurs serviteurs qui avaient cru pouvoir retenir le dernier roi sous la montagne. Ils allaient payer cet affront, comme Smaug, cette limace vile et paresseuse leurs actions. Il ignorait ce que préparaient les orcs à Gundabad, mais lorsqu’Erebor serait reprise, s’ils essayaient de venir armer aux portes de la Montagne Solitaire, ils se fracasseraient contre ses défenses.
Peut-être Gandalf était-il venu les soutenir pour cela, après tout, qui ignorait la place stratégique qu’occupait Erebor ? Qui pouvait ne pas voir le retour des ombres du Mordor ? Il ignorait ce qu’espérait le magicien de cette Quête et le Roi des Exilés se doutait bien là que son aide n’était pas tant désintéressé qu’il le laissait paraître.

Le magicien avait d’ailleurs essayé de le dissuader de faire une halte près de cette chaumière incendiée mais le Seigneur des Montagnes Bleues avait été catégorique. Ils s’arrêteraient ici. Que croyait-il ?  Que sa condition de mage était égale à celle des nains et que ces derniers n’avaient nul besoin de repos ? La marche hâtive n’était point une difficulté pour eux, surtout avec leurs poneys, mais les cris des orcs aux confins de la nuit ne permettait en aucun cas un repos complet et efficace.  Alors bien évidemment, ceux qui s’occupaient de la veille se devaient d’être particulièrement attentifs et alors que ses neveux revenaient et qu’il les laissait s’atteler de nouveau à leur tâche, il s’en alla rejoindre Dwalin, son ami et frère avec lequel il souhaitait ardemment s’entretenir de quelques affaires, un coup d’œil en direction de Balin et ils se mirent tous trois à l’écart, assis sur des pierres et le Roi des Exilés commença à résumer ce que Gandalf lui avait appris. Il espérait ainsi avoir leurs impressions concernant ces récentes révélations concernant son père qu’il avait eu et ce qu’ils avaient pu observer, ces dernières temporiseraient sans doute les siennes s’il estimait que la colère qui l’étreignait encore était bien trop exacerbée pour ce qu’il aurait convenu qu’il ressente.




made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1371
♦ RÉPUTATION : 1177
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Lun 11 Jan 2016 - 0:30



Fili... you.... morron


Le tour qu'avait pris la quête surprenait quelque peu le jeune nain qui ne se l'était certainement pas dépeinte ainsi dans son imagination mais il fallait dire que chaque fois qu'il l'avait rêvée, il avait sauté la case voyage pour atteindre directement la case combat. Mais jusque là, le voyage avait surtout été long et ennuyeux, surtout lorsqu'il ne soupirait pas en pensant à la naine qu'il avait trop vite abandonné dans la montagne. Mais il y avait une chose qui égayait ses pensées, en dehors du fait qu'il faisait partie de la Compagnie aux côtés de son oncle, de son frère et de son mentor ; la présence d'un certain hobbit. Il y a quelques semaines de cela, il n'en avait encore jamais vu et voilà qu'il avait fait irruption dans la demeure du semi-homme et qu'il s'était bien remplie la panse. Ah ce qu'il savait y faire avec la nourriture, le jeune nain soupira de façon nostalgique à son souvenir, sentant son ventre se manifester.
Il était quelque chose ce hobbit, un étrange énergumène mais d'un côté, ça changeait des nains. Il était petit, plus petit qu'un nain et poilu aussi, mais bien moins qu'un nain -même s'il n'avait pas grand chose à dire sur le sujet- et surtout, surtout, il avait tout sauf l'étoffe d'un guerrier. Lui ? Un cambrioleur ? Ce petit être maigrichon qui ne cessait de s'offusquer devant leurs faits et gestes et qui semblait au bord de l'apoplexie, il ne semblait pas du tout être fait du même bois qu'eux. Tous les nains étaient d'accord à ce sujet et avaient commencé à lancer des paris à savoir si oui ou non, il viendrait avec eux. Kili avait parié contre mais il était curieux de voir ce que ferait le petit Bilbo, il avait bien envie qu'il vienne même si une part de lui se disait qu'il allait les ralentir. Cette quête n'était pas une promenade de santé et ils n'avaient pas besoin d'un poids comme celui-ci. Toujours est-il qu'il perdit le pari, comme nombre de nains mais qu'il en fut ravi, contrairement à ce qu'il en aurait été en d'autres circonstances. Il était bien curieux de voir ce que cachait le semi-homme car s'il n'avait certainement pas la trempe d'un guerrier nain, les apparences sont parfois -pour ne pas dire bien souvent- trompeuses, et il était bien placé pour le savoir.

Après des heures de chevauchées, c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il descendit de son poney dont la selle lui donnait l'impression de s'être imprimée sur son postérieur tant il avait passé de temps dessus. Il s'imaginait bien marché les jambes arquées pour le reste de sa vie après cette quête mais il n'en touchait pas un mot, son frère se serrait moqué de lui et son oncle l'aurait sans doute déprécié s'il s'était plain de quoique ce soit. Il déchargea la bête qui avait besoin d'autant de repos que n'importe qui, puis frotta son pelage avec douceur avant de la laisser se sustenter en paix. Il fallait prendre soin de sa monture si on voulait qu'elle tienne la route, surtout que c'était grâce à leurs montures que le périple se trouvait allégé ainsi quand ils auraient pu faire toute la route à pied.
Le ventre grondant, il espérait que le repas se fasse rapidement pour pouvoir se remplir l'estomac à son tour mais en attendant, son oncle l'avait chargé, son frère et lui, de surveiller les poneys. Cela ne ravissait en aucun cas son aîné qui, sans pour autant en siffler mot, affichait une mine qui en disait long sur le fond de sa pensée. Le voilà qui était monté sur ses grands chevaux une fois encore. Sans doute pensait il que ce n'était pas une tâche à sa hauteur, qu'il valait mieux que cela, mais Kili s'en moquait bien. Tout le monde se partageait les tâches et il n'y en avait pas de meilleures que d'autres, pas de plus valorisantes que d'autres. Au moins, ils étaient tranquilles ainsi, un peu à l'écart pour penser en surveillant leurs montures. Mais il lui était difficile de se concentrer avec son frère qui faisait de grand moulinets près de lui. Il leva les yeux au ciel et attrapa un petit brin d'herbe qu'il entreprit de mâchonner pour calmer son estomac, repensant aux mots de sa douce quand son frère l’interpella, l'invitant à se joindre à lui.

« Non Fili, ce n'est pas une bonne idée. On ferait mieux de suivre les ordres de notre oncle sinon ça va barder. »

Il attrapa une petite branche qu'il commença à tailler de sa lame avant de lever la tête pour regarder son frère. Ce dernier avait cette expression, qui en disait encore long sur ce qu'il pensait et poussa son cadet à abandonner son ouvrage pour se saisir de son épée. Il savait que ce dernier n'abandonnerait pas et il n'avait pas envie de l'avoir dans ses pattes à faire des moulinets dans tous les sens, sans véritable but. C'était comme occuper un enfant en somme. Mais ils n'eurent pas beaucoup de coups à échanger entre eux avant que leur oncle n'arrive, les prenant sur le fait.
Le jeune nain entra sa tête dans ses épaules, accusant le coup des paroles de Thorin, son poing se crispant alors que son cœur se serrait dans sa poitrine. Il en voulait à son frère de l'avoir mis dans une telle posture face à leur oncle alors que la dernière chose qu'il voulait, c'était qu'il le trouve indigne d'être ici. Mais il s'en voulait d'autant plus d'avoir cédé à son immature de frère aîné alors qu'il aurait mieux fait de l'ignorer comme il en avait tout d'abord eu l'intention. Rangeant son épée, il traîna les pieds jusqu'à la marmite où il se servit modestement, comme pour se punir. Il pourrait toujours se resservir s'il avait faim, ou manger de l'herbe comme les chevaux. Il alla s'isoler un peu avec sa gamelle, avalant rapidement son contenu avant de fixer son écuelle vide qu'il tourna et retourna entre ses mains tout en repensant aux paroles de son oncle. Leur justesse était ce qui le blessait au plus haut point mais il était bien déterminé à prouver qu'il avait tort !

Avec son frère, ils retournèrent sur les lieux de leurs méfaits, prêt à reprendre leur tour de garde et alors que Thorin s'éloignait, le jeune nain lança un regard lourd de reproches à son frère.

« Ne fais pas le pitre cette fois, je ne veux pas le décevoir davantage par ta faute. »

Il savait ses propos durs mais il lui en voulait vraiment. Aussi se choisit il une souche sur laquelle s'asseoir et entreprit de tailler une branche tout en se persuadant de ne pas trop faire la tête, une tâche particulièrement ardue. Il devait cependant se faire une raison, son frère ne changerait pas et en prime, ils étaient coincés l'un avec l'autre pour un moment ; le voyage risquait d'être terriblement long s'il faisait la tête à son frère tout du long. Soupirant tout en tailladant sauvagement son bout de branche, il releva la tête en se préparant à s'excuser auprès de son grand frère quand l'expression qu'il arborait le stoppa instantanément. Son couteau dans une main, il se figea, le fixant en silence.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Dim 24 Jan 2016 - 9:57


   
Les Trolls

   
La Compagnie

   
Fili avait été surpris que son frère lui dise que ce n'était pas 'sage' de faire autre chose que ce que leur oncle leur avait dit de faire, à savoir surveiller des canassons qui n'allaient de toute manière pas se sauver. Il était l'aîné, il savait bien qu'il n'y allait pas avoir mort d'hommes – ni de nains, ni rien – s'ils s'entrainaient un peu. Thorin devrait être fier de les voir faire en sorte de garder la forme, non ? Beh... apparemment non... la preuve, Kili venait à peine de lui faire cette remarque que leur oncle arrivait et les faisaient se figer l'un et l'autre. Même s'il ne pouvait ni sonder les cœurs, ni lire dans les pensées, l'évidence était là, Kili prenait mal la réprimande, et à juste titre vu que tout était entièrement de sa faute, et de son impression d'être trop 'important' pour faire une chose qu'il jugeait comme étant si inutile que surveiller leurs montures. La tête basse – oui, il savait quand même qu'il venait de faire une erreur – Fili ne relevait que légèrement les yeux vers le leader de leur groupe en énonçant dans un murmure penaud :

« Je suis désolé mon oncle, c'est de ma faute... »

Puis quoi encore ? Il n'allait pas laisser Kili porter le chapeau, son frère le voyait peut-être comme un idiot – ce qu'il sous-entendait assez clairement quand ils reprenaient leur poste – mais ce n'était pas une raison pour pousser cette stupidité à son paroxysme en le laissant se faire blâmer alors qu'il avait réprouvée cette idée dès le départ.

Ne pas faire le pitre ? Fili n'y comptait pas tellement cette fois. Ce qui est plus effrayant qu'un Thorin furieux, c'est celui qui parle froidement... c'était pire encore que de l'avoir en train de réellement lui hurler dessus, car – à ses yeux – la déception était encore plus lisible dans ce cas. Histoire de ne pas s'imposer, le blond laissait son frère se mettre à l'écart... il comprenait bien sa réaction, lui aussi serait sans doute énervé à sa place, lui aussi n'aimait pas réellement décevoir leur oncle, déjà qu'il prenait la mouche quand on venait leur dire qu'ils ne connaissaient rien du monde, alors si Kili était responsable au lieu de l'inverse, il se serait sans doute aussi retiré, ne serait-ce que le temps de passer ses nerfs sur une branche avant de revenir vers lui et s'excuser – ou l'inverse aussi. Son cadet devait en être venu à la même conclusion quand il relevait son visage vers lui, cependant aucun mot ne vint à quitter ses lèvres. Pourquoi ?

« Kili ? Qu'est-ce qui se passe ? » c'était un nouveau jeu pour lui faire la tête ? « Je suis désolé d'accord, ce n'est pas la peine de me le faire payer pendant plusieurs décennies. »

Quelque chose dans le regard du brun lui signifiant cependant que ce n'était pas ça le soucis, alors le blond se retournait, regardant ce qui pouvait être si choquant derrière lui et... pour être franc, il avalait de travers face à ce qu'il vit.

« Oh... on a un problème... »


   
   
Revenir en haut Aller en bas
Bilbo

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Ven 5 Fév 2016 - 11:21

C'était une belle folie... Une folie inimaginable quand il y repensait (et il y avait souvent songé depuis qu'il avait quitté la Comtée.) Bilbo Baggins, un hobbit bien comme il faut malgré les rumeurs, avait finalement quitté le confort de son foyer pour suivre treize nains et un magicien dans une quête plus qu'improbable : reprendre une montagne à un dragon...

Pour tout admettre, dès qu'il avait entendu le mot "dragon" il avait immédiatement pensé que tout ceci n'était qu'une immense perte de temps destinée à leur faire perdre la vie. Après tout, que pouvaient un hobbit, treize nains et un magicien contre un cracheur de feu du nord qui n'aurait certainement pas assez d'eux tous pour se boucher une dent creuse ?

Il avait refusé... Oui, il avait nettement fait comprendre à ces nains que ce genre d'aventure n'était absolument pas fait pour les hobbits bien tranquilles et qui aimaient avant toute chose, le calme. D'ailleurs, après qu'il eut couché tout le monde chacun dans son lit, il s'était lui-même endormi, remettant le ménage au lendemain tellement toutes ces histoires l'avaient épuisé... Et quand il s'était réveillé, il était seul, la maison était rangée... Comme si rien ne s'était produit la veille... A vrai dire, les seules preuves du passages des nains consistaient en son garde manger complètement vide et au contrat qu'ils lui avaient laissé sur un coin de table.

Le contrat...

Il n'aurait jamais dût reposer un œil dessus quand il l'avait vu abandonné là... Il aurait dût partir du principe qu'ils l'avaient simplement laissé en arrière parce qu'il ne leur servait plus à rien à présent que le hobbit avait refusé... Il aurait dût le jeter au feu sans plus chercher à réfléchir... Mais au lieu de ça, il s'était précipité à faire son sac et avait couru les rejoindre, suivant les recommandations de Gandalf.

Il avait quitté sa maison sans prévenir personne, pas même son fidèle Hamfast, et il avait coupé à travers champs pour rejoindre la compagnie de Thorin écu de chêne en remarquant au passage que plusieurs d'entre eux ne semblaient guère ravis qu'il ait finalement décidé de les accompagner.

Le voyage avait été plutôt agréable jusqu'à présent, ils n'avaient pas rencontré de réelles difficultés bien que Bilbo ait secrètement ressentit un petit pincement au coeur lorsqu'ils avaient passé les frontières de la Comtée. Dormir à la belle étoile n'avait jamais repoussé le hobbit qui préférait malgré tout un bon lit et un toit au dessus de sa tête. Il n'était pas réellement habitué à tous ces bruits nocturnes, mais la présence des autres nains et du magicien étaient suffisantes pour le rassurer et lui permettre de dormir lorsque son tours venait. Il faisait plus maigre pitance qu'il n'en n'avait l'habitude, c'était vrai, mais il ne s'en plaignait pas trop aux autres car il comprenait qu'il faille rationner pour avoir à manger plus longtemps.

Jusqu'à présent, il ne s'était pas trop fait remarqué, préférant ne pas gêner les autres qui semblaient si bien s'entendre et qui discutaient de leurs souvenirs, de leurs problèmes auxquels Bilbo n'entendait pas grand chose car il n'avait jamais connu ce genre de vie jusqu'à présent. Pourtant, bien des fois en son fort intérieur, il plaignit les nains d'avoir vécu de telles souffrances.

Ce soir là, ils s'étaient arrêté près de ce qui ressemblaient fortement à des ruines de maison calcinée, contrairement à l'avis du magicien qui aurait préféré continuer jusqu'à Fonctombe. Bilbo n'avait rien contre la cité Elfique, bien au contraire, si ça n'avait tenu qu'à lui il aurait couru jusque chez le seigneur Elrond dont il avait souvent entendu parler. Mais Thorin semblait voir les choses autrement et il était clair, même pour le hobbit, qu'il vouait une grande animosité envers le peuple des elfes.

Gandalf s'était disputé avec Thorin avant de partir se calmer seul, laissant le pauvre Bilbo perdu au milieu de tout ces nains et n'osant suggérer que le magicien avait peut-être raison à propos de ce lieu, visiblement témoin de malheurs. Les nains n'en firent pas grand cas, occupés qu'ils étaient à effectuer leurs tâches quotidiennes, distribuées pour la plus part, par leur chef. Bilbo, quant à lui, n'eut aucune demande à effectuer... Il sentait bien que Thorin ne l'aurait emmené avec lui pour rien au monde si Gandalf n'avait pas insisté.

Quand il s'était finalement rendu au près de Bofur, l'un des rares à lui semblé amical envers sa petite personne, afin de s'inquiéter de l'absence prolongée de Gandalf, il lui fut donné un bol plein afin qu'il puisse manger à son tours. Ce qu'il fit sans se faire prier, Bombur était un très bon cuisiner et le hobbit savait de quoi il parlait en la matière.

La soirée se prolongeant et le soir tombant un rythme un peu trop rapide aux yeux du hobbit, Bilbo se sentait nettement inutile pour qui que ce soit. Les nains s'afféraient dans leur coin et il n'osait proposer son aide, particulièrement à ceux qui n'avaient pas réellement l'air très commodes.  Il se dit alors qu'il devrait peut-être aller proposer son aide à Fili et Kili qui surveillaient les chevaux s'il avait bien compris. Peut-être bien que l'un d'entre eux serait heureux d'être relevé.

- Ah vous voila, je vous cherchais, je me disais que peut-être... Quelque chose ne va pas ?

Fili et Kili, qui lui avait pourtant paru ne pas être du genre à être préoccupé de nature, semblaient bien inquiet et peux portés à la rigolade pour une fois.

- Un des poneys est malade ? Demanda-t-il à tout hasard.
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5861
♦ RÉPUTATION : 2739
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Sam 13 Fév 2016 - 15:25

Le campement fut décidé par Thorin, auprès d’une chaumière qui avait un aspect peu heureux, mais qui n’intrigua pas plus que cela Dwalin, qui voyait là les vestiges d’une attaque d’orcs qui avaient dû largement avancer depuis leur forfait, au vu des traces laissées. Ils commencèrent donc à s’organiser, chacun s’étant déjà bien habitué dans les dernières semaines à devoir participr à certaines tâches afin que leur compagnie tourne sans problème. Dwalin commença à repérer les lieux pour plus tard, quand il fut coupé dans son élan par Thorin, qui avait l’air de désirer parler autrement que par des regards échangés. Et des échanges de regards, il y en avait eu par dizaines dans les derniers jours. Depuis le moment-même où ils avaient rencontrés ce hobbit, qui n’avait pas sa place parmi eux. Pas dans une quête telle que celle-ci en tout cas. Même s’il tentait d’endurer les conditions sans trop se plaindre, il était visible comme le nez au milieu de la figure que Bilbo n’était pas à l’aise, et il était tout aussi évident qu’il n’était d’aucune utilité…. Quant à ses soit-disant talents de cambrioleur, Dwalin en venait à se dire qu’avoir Nori à leurs côtés étaient peut-être une chance tout compte fait.
Le trio se mit à l’écart, et Balin tenta poliment d’arrondir les angles du discours de leur Roi tandis qu’il leur faisait part de ses doutes, ou transperçait assez clairement une certaine colère. Dwalin, lui, se contenta de rester majoritairement silencieux et d’acquiescer ici et là, aux arguments de l’un et de l’autre. Thorin savait déjà ce qu’il pensait de tout cela. Balin avait raison, Thrain n’était peut-être pas sauvable, ils n’en savaient rien. Pour le reste… Il soutenait son ami dans chacune de ses pensées, malheureusement.  
Leur entrevue ne s’éternisa pas, malgré le souci de Balin d’essayer d’apaiser les rancoeurs. Et lorsqu’ils retournèrent près du campement, ce fut pour se demander. Mais où sont les garçons ?...

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened

Thief in the wild ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Croquette
♦ MESSAGES : 466
♦ RÉPUTATION : 747
♦ AVATAR : Jed Brophy
♦ DC & co : Cenhelm, Shana
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 129 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Voleur
— ARMES DU PERSO : Masse d'arme, ainsi que des couteaux, poignards, aiguilles et fléchettes.
— VOYAGE AVEC : Mes frères, et la compagnie.
— AMOUREUSEMENT : Je ne crois pas en l'amour et en ces sornettes.

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Jeu 28 Avr 2016 - 15:17

Une nouvelle journée de route touche à sa fin, sur décision royale bien entendu. L'heure est venue d'installer le campement pour la nuit, même si celle-ci n'est pas encore arrivée. Nous avons bien progressé depuis notre départ de la Comté, plus que je ne l'aurais pensé pour une compagnie aussi nombreuse que la notre. Les journées passent et se ressemblent quelque peu, mais j'avoue m'amuser bien plus qu'il ne le faudrait lors de cette quête dangereuse et pleine d'ambition. L'ambiance dans la compagnie est meilleure que lors de notre départ, bien qu'elle semble divisée en deux groupes : les nains qui prennent la quête très au sérieux, et ceux qui profitent du voyage tant qu'ils le peuvent. Évidemment, je fais partie du second groupe, le plus fourni d'ailleurs. Il est assez simple de distinguer les membres du premier groupe : il s'agit principalement de Thorin et Dwalin, qui ouvrent la marche et qui ne participent que très peu aux discutions mondaines du reste de la compagnie. Balin et Dori font des allées et venues entre les deux groupes selon leur humeur – Dori ne restant jamais très loin de Ori pour mon plus grand agacement. Bofur anime la compagnie avec sa bonne humeur à toute épreuve, et Gloin se révèle être un nain extrêmement bavard, particulièrement friand des potins malgré son apparence féroce et aimant par-dessus tout parler de sa fabuleuse femme et de leur fils adoré. Dalor s'ouvre progressivement aux autres nains et je passe mon temps à faire des paris plus ou moins idiots avec lui. Ori est encore un peu timide mais j'espère bien que cela change assez rapidement. Bombur est un nain assez cultivé  contrairement à ce qu'on aurait pu penser, et m'a déjà accaparé tout un après-midi pour discuter d'architecture. Il ne parle pas souvent, mais par Mahal, dès qu'on commence à lui poser une question qui l'intéresse il n'est plus du tout avare de paroles. Mais l'attraction principale reste le hobbit. Même si certains d'entre nous font mine de l'ignorer par principe, il est évident que chacun est curieux à propos du semi-homme. Nous semblons tous assez d'accord sur un point cependant : il est difficile d'imaginer le hobbit survivre à cette quête et encore plus de le penser capable de récupérer l'Arkenstone.

Thorin annonce donc que nous resterons ici pour la nuit et donne les instructions habituelles. Tout le monde est assez accoutumé à ses tâches désormais, bien que certains postes varient selon les soirs. Aujourd'hui les jeunes princes sont chargés de surveiller les poneys et Oin et Gloin préparent le feu. Je croise Bifur et Bombur qui farfouillent dans les victuailles pour préparer le repas, et dépose mon sac à côté de mon frère Ori qui s'est assis sur une souche, son journal sur les genoux. Il se prépare à dessiner l'endroit de notre campement, comme toujours. Je le laisse à sa tâche et commence à m'éloigner pour explorer les alentours. Dwalin avait commencé à en faire de même, mais je le vois faire demi-tour pour aller retrouver son frère et son roi, qui souhaitent certainement faire une petite causerie entre nains sérieux. Ha, pour sûr ceux-là sont bien sérieux et bien dignes. Ils peuvent y mettre le cœur qu'ils voudront, mais leurs efforts seront réduits en cendres, ça j'en suis certain. Enfin, le dragon est encore loin. Pour l'heure, l'intérêt est de ne pas mourir cette nuit.

Après de longues minutes à déambuler dans les bois sans rien repérer de suspect, je me retrouve à aller jeter un coup d’œil à la maison en ruines près de laquelle le feu a été installé. J'y retrouve Dalor, qui a fait le tour des bois dans l'autre sens. Il observe les ruines d'un air soucieux. Je fais le tour de la maison démolie, puis Dalor me montre du doigt un arbre au tronc complètement brisé derrière l'ancienne bâtisse. En regardant un peu mieux, je remarque une trace dans le sol qui pourrait faire penser à une marque laissée par un pied ou une patte assez énorme. Je regarde l'ancien garde et hausse un sourcil interrogateur. « Je ne sais pas ce qui a fait ça, mais ça ne doit pas être un humain si tu vois ce que je veux dire. » Évidemment, cela tombe sous le sens. Je lui adresse un sourire goguenard. « Tes talents d'observation dépassent l'entendement, on voit bien là toute l'intelligence de l'ancien garde, » dis-je avec malice, des paroles qui le font lever les yeux au ciel. Il n'empêche qu'il a raison. Thorin a l'air plus préoccupé par je ne sais quelle question stratégique, mais l'idée que des créatures inconnues puissent traîner dans le coin m'ennuie quelque peu.

Nous retournons vers le campement. Il commence à faire sombre, et les frères Ur sont affairés à servir le repas. Je n'ai pas très faim cependant. Je remarque Dwalin et son frère non loin de là et décide d'aller lui transmettre nos inquiétudes. Dalor ne le fera pas, et je ne suis pas assez sot ou ivre pour aller parler directement à Thorin. Au moins, je sais que le garde m'écoutera. « J'ai comme une mauvaise impression. J'espère qu'il n'y a rien de menaçant qui traîne dans les parages, » dis-je à son attention en arrivant à ses côtés. Il a l'air sur ses gardes, aux aguets, cherchant quelque chose. J'observe les alentours et ne remarque rien de suspect jusqu'à ce que je me rende compte que la compagnie n'est plus vraiment au complet.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1155-nori-change-the-tune- http://lonelymountain.forumactif.org/t1185-nori-o-what-is-yours-can-be-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t1239-les-rps-de-nori-disponible

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5861
♦ RÉPUTATION : 2739
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Ven 5 Aoû 2016 - 22:31


La discussion houleuse prit fin sans que Balin n'eut réussi à apaiser le coeur de Thorin. Dwalin lui-même était un peu plus renfrogné qu'avant, et il quitta le duo pour venir jeter des brindilles dans le feu, pensif. Levant le nez, il observa tour à tour les membres de la Compagnie, chacun s’affairant aux tâches qui lui ont été dévolues, certains d'entre eux discutant. La plupart montraient des signes de fatigue plus ou moins prononcés. Le guerrier se secoua alors les puces, se rappelant que son entrevue au sommet l'avait empêché de faire le tour afin de repérer les lieux, par sécurité. Il partit vers l'est, en se demandant ce que pouvaient bien tout de les deux garnements.... pardon, princes, et le hobbit, lorsqu'il passa à côté de Nori et Dalor qui semblaient préoccupés par l'atmosphère du lieu. Il était donc bien temps qu'il fasse ce tour de ronde, pour apaiser les esprits.

“Je vais faire un peu de reconnaissance...” annonça-t-il à l'adresse des deux nains afin de les rassurer, sans pour autant les enjoindre à l'accompagner. Ses... relations avec eux étaient quelque peu compliquées. De plus, ils avaient mérité leur repos et il aurait été superflus de les empêcher de se poser un peu. Il partit donc seul, ce qui ne le dérangeait pas outre mesure, avec dans l'idée de mettre d'abord la main sur les petits afin de les presser un peu au besoin, ou de les renvoyer au campement s'ils en avaient fini avec leurs charges.

Malheureusement, quelque chose de sombre était bel et bien en cours. Dwalin porta la main à sa hache lorsqu'il se rendit compte quelques dizaines de mètres plus loin que la faune locale n’émettait plus un son. Je ne saurais dire si c'est l'odeur ou le bruit qui le frappa en premier par la suite, mais il ne s'attarda pas. Sitôt l'ennemi repéré, il fit marche arrière pour aller prévenir le campement. Il ne fallait surtout pas qu'ils soient pris au dépourvu.

“Aux armes !” Sitot arrivépres des siens, sa voix franche perçant l'air, bien qu'elle resta néanmoins suffisamment basse pour ne pas attirer le malheur ici dans l'instant. “Trolls !!”

Le mot seul suffisait en termes d'explication, à son sens. Fouillant du regard autour de lui, Dwalin déchanta en remarquant qu'ils n'étaient toujours pas au complet.

“Je ne sais pas où sont les petits...”
et Bilbo. Pas qu'on s'en foute, mais....

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened

avatar
♦ PSEUDOs : //
♦ MESSAGES : 10
♦ RÉPUTATION : 110
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible


MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Dim 4 Sep 2016 - 20:50

La voix grondante de Dwalin appelant aux armes fit sursauter Bofur qui s’occupait de servir une deuxième tournée du potage qu’avait préparé Bombur. Le nain fronça les sourcils en bifurquant le regard vers le guerrier qui annonçait les trolls. Bofur se demandait alors si c’était une insulte ou bien s’il y avait des trolls ou si Dwalin les faisait marcher pour les tester. Bofur observa ses camarades, voyant que tous prenaient possession de leurs armes, prêts à se battre et écoutèrent avec attention ce qu’avait Dwalin à dire sur sa soudaine alerte

« Ils sont avec Bilbo ! Enfin Bilbo sont avec eux ! Ils mangent le potage que Bilbo leur a apporté! » bafouilla Bofur lorsque Dwalin se demanda où étaient les princes

Sitôt dit l’agitation se fit dans le camp tandis que les nains s’engouffrèrent dans la forêt dans la direction par laquelle les deux nains et le hobbit étaient partis. Bofur rangea sa pipe dans l’empressement mais se brûla les doigts en ayant omis de l’éteindre. Secouant ses doigts tout en tirant une grimace dû à la brûlure il souffla dessus et replaça son chapeau tout en suivant le cortège de nains qui allaient se battre contre les trolls. Il suivait maladroitement, replaçant son chapeau et sorti sa hache pour tenter de bien se placer dans le groupe se dirigeant vers les trolls. Bofur voulait montrer sa vaillance alors il entreprit de courir plus vite pour aller au devant, courant aux côtés de Thorin. Il lui adressa un large sourire amical avant de se rendre compte que ce n’était clairement pas le moment de fraterniser. Lui qui n’avait jamais été un guerrier, il se demandait alors quel visage devait arborer les guerriers s’en allant à la bataille. Alors il tenta d’imiter le visage de Thorin qui devait sans doute se faire du souci pour Kili et Fili. S’en faisait-il pour Bilbo ? Les chances étaient moindres, après tout il avait trop de poils aux pieds et pas assez au menton.

Bofur aimait déjà bien Bilbo même s’il avait une étrange façon de se comporter. Quoi qu’il en soit le moment n’était pas venu de se demander si Bilbo était appréciable ou s’il était étrange parce qu’il n’était pas un nain, ni même quelle grimace devait il faire pour montrer que lui aussi était inquiet. Qu’on se le dise, Bofur appréciait Bilbo mais il appréciait davantage Fili et Kili. Non pas qu’il les aimait plus mais il les connaissait depuis bien plus longtemps. Alors Bofur se demandait s’ils se dirigeaient vers les trolls pour aller sauver Fili et Kili ou s’ils y allaient en prévision, il n’osait poser la question, de toute manière en quelques minutes ils avaient déjà presque avalé les quelques mètres qui séparaient leur camp des trolls ou de Kili et Fili ou des deux, enfin des trois avec Biblo ou bien quatre s’il y a un troll. Mais Dwalin avait bien dit « des » c’est qu’il y en avait sans doute plusieurs. Une odeur de bois brûlé vint chatouiller les narines de Bofur qui continua de courir tant que les autres se mettaient à courir. Il se demandait sur quoi ils allaient tomber. Ho ; il savait qu’ils allaient voir des trolls mais dans le détail plus précisément, à savoir le nombre, ce qu’ils étaient en train de faire et s’il y aurait Fili et Kili.Puisqu’il s’était déjà posé cette question il ne s’y attarda pas et jeta un regard en arrière voir si Bifur et Bombur arrivaient à suivre la cadence. Bifur avait toujours l’air d’attaque et Bombur semblait soucieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♦ PSEUDOs : //
♦ MESSAGES : 10
♦ RÉPUTATION : 110
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible


MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Lun 5 Sep 2016 - 21:34




Bilbo Baggins


Bilbo Baggins, le fringant petit hobbit de la comtée, sagement assis sur des pierres aux côtés de deux nains, et guettant un troupeau de poneys au milieu des landes à la belle étoile. Dans ses mains, un potage cuisiné par Bombur, un nain dont la fine langue était réputée pour la soupe du dîner, mais cela ne plaisait pas vraiment au semi-homme. Qui l'aurait imaginé ici, il y a de cela quelques semaines ? Personne, pas même lui, et il se demandait encore ce qui avait bien pu le pousser à accepter une telle proposition. Encore une fois, alors qu'il trempait les lèvres dans le potage, il se mit à regretter son cher et tendre trou de hobbit tout à fait décent, dans lequel il aurait largement eu de quoi agrémenter cette soupe infâme pour qu'elle soit à son goût. Le palais un peu trop délicat pour la cuisine buissonnière, Bilbo ne fit pas des pieds et des mains ; il se contenta de vider à toutes petites gorgées ce bol qui fumait entre ses mains, songeant qu'il avait déjà raté l'heure du thé, et celle de tous les repas qui avaient pour habitude de ponctuer ses journées de hobbit dans son trou de hobbit et entouré d'autres hobbits. Lui qui était plutôt solitaire, il se prenait pour l'une des rares fois à regretter la présence de ses congénères, alors qu'il était présentement entouré de nains, et de rien d'autre que des nains à qui il aurait pu faire la conversation.

Si au milieu de toute la compagnie de Thorin, le pauvre hobbit délogé de sa confortable maisonnette s'était senti bien mal à l'aise, cette impression n'allait pas pour s'en aller. Là, au milieu des poneys qui broutaient paisiblement l'herbe autour de la vieille maison brûlée, il ne se sentait toujours pas à sa place. Que ce soient les regards méfiants, douteurs de certains, ou alors simplement le fait que la plupart se contentent de l'ignorer comme s'il était tout à fait transparent, Bilbo n'en pensait pas moins qu'il était peut-être celui que l'on aurait désigné comme « de trop ». Alors, laissant les nains entre eux, il avait préféré rester éloigné de ce qu'il appelait le « vacarme de nains ». Cependant, il trouvait que les deux princes avaient une attitude étrange, alors, il se mit lui aussi à regarder les poneys, comptant, et recomptant les animaux.

« Un, deux.. Douze, treize, quatorze. Quoi quatorze ? Oh, ça c'est un problème, peu arrangeant même, n'en avions-nous pas seize ? » fit le hobbit, qui tombait bel et bien sur le même résultat lorsqu'il refaisait le calcul. Et pour le coup, oui, c'était bien embêtant de voyager avec deux poneys en moins. Le semi-homme fit un tour sur lui-même, regardant autour de lui pour voir si aucun des deux fripons ne s'était éloigné, ou même caché derrière un imposant buisson – bien qu'il n'y ai là pas d'imposant buisson, et rien que des troncs éventrés, des branches cassées et des.. Oui, des grandes traces de pas enfoncées dans le sol boueux. Le regard un peu soucieux – bien trop soucieux même pour son pauvre petit cœur de hobbit qui n'aimait pas du tout, mais alors pas du tout les imprévus –, Bilbo détaillait l'endroit, la nature sauvagement déracinée sur un couloir qui s'ouvrait dans le sous bois. A en juger le diamètre du passage..

« C'est sans doute quelque chose de gros.. » ajouta-t-il, pour commenter la scène, la voix presque tremblante. « Quelque chose de très gros, je dirais même. Et possiblement dangereux, aussi. » Tout à coup, alors que les nains avaient l'attention visiblement dirigée sur le même point, le hobbit aperçu une petite lumière au fond du couloir creusé dans la forêt, et alors, retentit le rire d'une énorme créature. Mais déjà, il lui fallut rattraper les bols à moitié vides à la hâte, et se précipiter dans le sous-bois jusqu'à pouvoir se cacher derrière un tronc assez épais pour dissimuler sa corpulence de petit hobbit bien nourri. Alors, il s'aventura à pencher un peu la tête sur le côté, apercevant trois ignobles têtes, posées sur trois gigantesques corps, non sans manquer d'une certaine finesse dans leur apparence, tout comme dans leur mouvements. Bilbo serra ses petits poings de hobbit lorsqu’il remarqua que c'était son propre poney, Myrtle, dans les pattes de l'un des monstres.

« C'est quoi.. ça.. ? » bafouilla le hobbit, déjà bien trop bousculé loin de ses calmes journées à Cul-de-sac.








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1371
♦ RÉPUTATION : 1177
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Mer 28 Sep 2016 - 11:26



Shitty situation


Aussi furieux était-il après son frère, tout s’envola quand apparut derrière lui cet énorme monstre qui allait tout bouleverser. Aussitôt, alors que son aîné se retournait pour regarder ce qui avait ainsi provoqué ce changement d’attitude et décomposé plus rapidement que sa mère l’expression de son petit frère, il s’était glissé près de lui pour le forcer à s’accroupir, faisant de même à ses côtés. Il n’y avait jamais rien eu de mieux qu’un ennemi commun pour réconcilier les deux nains et les Trolls ne faisaient pas exception à la règle.

Tapis dans l’ombre, les deux frères observaient le monstre avec un mélange d’horreur et d’effarement, du moins pour le plus jeune. Sans bruit, retenant sa respiration, il ne perdit pas une miette de la scène alors qu’un troll se penchait pour attraper un poney tandis que l’animal hennissait de terreur, agitant ses pattes dans une tentative de se dégager de son emprise. Il resta sans bruit alors que le géant s’emparait d’un deuxième poney. Le souffle court, le nain posa sa main sur le bras de son frère, tant pour s’empêcher de trembler que pour empêcher son frère d’agir de manière irréfléchie. Bientôt, le troll s’éloignait, de manière bien silencieuse pour un être de sa taille et de sa corpulence, un poney dans chaque main comme un enfant avec ses jouets.

Il fallut un moment à Kili pour retrouver ses esprits et doucement se tourner vers son aîné, craignant que le monstre ne revienne les surprendre. Il ne savait pas ce qui était pire, qu’il ait perdu deux poneys ou que les dit-poneys aient été volés par un troll. Il regarda Fili dans les yeux, cherchant en lui la sagesse qui lui faisait défaut pour réagir devant ce genre de situation.

« Qu’est-ce qu’on fait ? »

Il ne savait trop ce qu’ils devaient faire et sans doute se devaient-ils d’aller prévenir Thorin et Dwalin pour qu’ils décident. Mais les poneys étaient de leur responsabilité et il ne pouvait souffrir de décevoir une fois encore leur oncle. Il ne voulait pas retourner au campement, la queue entre les jambes, sans informations utiles sur leur voleur. Une lueur de défi dans les yeux, il redressa la tête bien haut et prit une décision.

« On devrait faire du repérage, aller voir ce qu’il en retourne avant d’aller prévenir les autres. »

Il n’attendit pas de réponse de son aîné, l’attrapant par le bras pour qu’il le suive dans les fourrés, ils se tapirent dans l’ombre. Le hobbit choisit cet instant pour arriver derrière eux, tenant deux bols de la mixture préparée par Bombur entre ses mains. Avec son habituel bonhomie, il regardait autour d’eux en comptant les poneys. Le jeune nain savait très bien ce que le décompte allait donner, il en manquait deux et à moins d’être nul en calcul, il s’en rendrait rapidement compte. Un problème, ce n’était pas un problème, c’était une catastrophe, l’attrapant par le bras pour qu’il se joigne à eux, il lui signifia d’un doigt sur la bouffe de baisser d’un ton. Le hobbit n’avait visiblement pas remarqué le fond de leur problème, aussi gros étaient-ils.
Les deux frères fixaient un point, un peu plus loin, qui dégageait de la lumière. Un nez averti aurait senti l’odeur du feu de bois qui crépitait, facilement confondu avec celui des nains. Ils laissèrent le semi-homme faire ses déductions par lui-même alors qu’ils s’étaient approchés à pas feutrés du feu ennemi pour se cacher derrière un tronc d’arbre couché là, et bientôt il les rejoignit de lui-même derrière la souche, ses petits yeux s’écarquillant d’horreur devant la scène qui s’offrait à eux.

De leur poste d’observation, il ne se doutait pas de l’agitation qui ébranlait leur propre camp tandis qu’on réalisait leur disparition. Ils étaient trois difformes et monstrueux trolls qui se préparaient à faire un festin des deux poneys qu’ils leur avaient volés. Ils avaient débattu une seconde de la manière de les manger. Ils étaient visiblement pressés de profiter de leur festin alors qu’un troll engloutissait la tête de l’un des poneys, les os de son crâne craquant sous la pression de sa mâchoire. L’animal qui se débattait encore eut un ultime soubresaut avant de tomber inerte sur le sol, le sang se déversant allègrement de son cou béant. Cependant, deux poneys seraient trop peu pour trois trolls de cet envergure.

« Ils vont nous le payer. »

Sans qu’on ait pu le retenir, le jeune nain se redressait d’un coup dans un élan qui se voulait héroïque, son arc à la main, bien décidé à protéger le reste de leurs montures. Il sauta par dessus la souche en hurlant et décocha une flèche directement dans l’œil de l’un des trolls qui porta sa main à son visage de surprise, arrachant ce qui faisait l’effet d’un cure-dent entre ses immenses paluches. Il la brisa de colère avant de tourner son œil valide dans sa direction, les deux autres monstres se joignant à lui. Le plus petit se dirigea vers lui à une vitesse incroyable pour quelqu’un de sa stature, lançant sa main dans sa direction dans le but de se saisir de lui. Il l’esquiva tout d’abord, se jetant sur le côté pour se relever plus loin après une roulade, son arc fut perdu dans sa fuite, gisant abandonné sur le sol derrière lui. Il ne pouvait pas retourner à lui sans se rendre au monstre qui profita de son moment d’inattention pour lancer une seconde attaque. Sautant, roulant, courant aussi vite que ses courtes jambes le lui permettait, il parvint à l’éviter suffisamment longtemps, jusqu’à ce que le deuxième troll, sans doute lassé de leur petit jeu, l’attrape par derrière, manquant de l’assommer dans la foulée.

La minute d’après, il se retrouvait saucissonné dans un sac de jute, incapable de se libérer malgré ses gesticulations, son frère ne tarda pas à venir le rejoindre suivi par le reste de la Compagnie. Jamais il ne s’était senti aussi vulnérable qu’en cet instant, alors que chacun était dans la même situation, incapable de se libérer. Il donna des coups de dents dans la toile dans une tentative désespérée avant que quelque chose ne lui saute aux yeux. Mais où est passé Bilbo ? Se tortillant, il tenta de se rapprocher de son frère pour lui souffler entre les dents.

« Tu as vu Bilbo ? »

Il craignait que le pire ne lui soit arrivé durant toute cette cohue mais une part de lui espérait qu’il aille bien et qu’il soit libre de ses mouvements.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Jeu 5 Jan 2017 - 10:42

Problématique ? Problématique ? Perdre deux poneys quand on est censé les surveiller c’est un chouillat plus que problématique quand même, surtout pour une mission si simple que l’on pourrait sans doute la confier à un enfant si ce dernier était du genre sage et responsable… mais non, eux ils avaient trouvé le moyen d’en perdre pas un mais deux ! Ils allaient se faire tuer dans les règles de l’art, sauf si la chose qui se tapissait dans l’ombre les attrapait avant… et paix à l’âme des canassons qui étaient pourtant bien utile.

« En effet, je doute que notre voleur soit aussi petit qu’un hobbit, monsieur Baggins. »

Il ne désirait pas spécialement être sarcastique, mais leur oncle était bien assez énervé ce soir sans en rajouter une couche en lui apportant une telle nouvelle. L’instant suivant en tout cas, accroupis près de son cadet, le nain sentait ses méninges s’agiter dans tous les sens pour prendre la meilleure décision possible face à ce problème. Foncer tête baissée serait totalement inconscient et stupide, sans compter que les nains n’étaient pas connus pour être les créatures les plus agiles et silencieux de la Terre du Milieu… bref, cette idée était à chasser immédiatement, au même titre que retourner au campement pour faire savoir la nature de leur problème. S’ils pouvaient régler ce problème seuls, ils le feraient et comme ça personne n’en saurait jamais rien… s’ils revenaient avec quelques égratinures, ils sauraient trouver tous les deux une excuser valable, autre que : ‘’Des trolls ont volés les poneys, mais tout est réglé maintenant’’. Pour eux, c’était une mise en situation réelle normale… pour le hobbit apparemment, un cauchemar devenu réalité. Vraiment… ils manquaient de tripes dans la Comté.

Puis les choses s’étaient enchaînées très rapidement. Kili s’était lancé dans l’action après qu’un poney ait rendu son dernier souffle dans un écoulement de sang et des craquements d’os, surprenant même le blond qui n’eut pas le temps de le retenir, juste de se lancer à sa suite pour assurer ses arrières et éviter de se faire assommer soit avec une énorme paluche de troll, soit suite à un vol plané totalement incontrôlé qui l’envoyait terminer sa course dans un arbre. Dans ce chahut, ils avaient eut la chance d’avoir le secours des autres membres de la compagnie – si on pouvait appeler ça de la chance, vu le résultat final – en revanche… il manquait en effet quelqu’un. Le hobbit était totalement introuvable… bonne ou mauvaise nouvelle, impossible de le savoir pour l’instant.

« Peut-être qu’il a réussi à se cacher en profitant du désordre ? Il va peut-être même retrouver Gandalf et le ramener ? »

Enfin… si le magicien n’était pas trop entêté et rancunier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
♦ PSEUDOs : Line
♦ MESSAGES : 140
♦ RÉPUTATION : 493
♦ AVATAR : Vin Diesel dans le dernier chasseur de sorcières
♦ DC & co : Bilbo
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 109 ans et deux dents en moins
— RANG SOCIAL : Dans mon coeur je suis riche car dans ma vie, je me contente de peu. La pauvreté n'apporte pas forcément le malheur et je le prouve jour après jour...
— MÉTIER PRATIQUÉ : escorte de caravane pour le seigneur Baìn
— ARMES DU PERSO : Hache et Epée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Baìn et le peuple nain par extention
— VOYAGE AVEC : la compagnie de Thorin
— AMOUREUSEMENT : ... sans commentaires

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Mar 11 Juil 2017 - 13:38

[HS : Bon on m'a dit de relancer alors je me retape l'incruste]
Franchement.... Ils étaient pitoyables... Mais tous autant qu'ils étaient en fait... Même lui malheureusement.

Le voyage avait pourtant bien commencé... Il s'était tenu tranquillement dans son coin, discutant parfois avec Nori avec qui il avait quelques infinités depuis qu'il n'était plus obligé de lui courir après pour l'enfermer en prison. Il avait soigneusement évité Dwalin, peu certain de ne pas lui rentrer dans le lard au moindre mot de travers, puis il avait suivit les ordres sans broncher, peu importe ce qu'on lui confiait comme tâche. Après tout, les voyages dans la nature ne lui étaient pas étrangers et il était à l'aise à peu près dans toutes les corvées. Il prenait même son tours de garde sans broncher. Non, pour le moment il avait été un nain plutôt facile à vivre. Si un nain pouvait être facile à vivre.

Quoi qu'il en soit, ils venaient de faire à nouveau étape pour la nuit, c'était sans doute le plus sage, les poneys étaient fatigués et ces braves bêtes avaient le droit de se reposer un peu. Ils avaient trouvé les ruines d'une ancienne fermette d'homme assurément, mais bien que l'endroit satisfasse parfaitement Thorin et par extension le reste des nains, Gandalf semblait parfaitement opposé à l'idée de rester là. Pourquoi ? Il ne pris pas la peine de le faire savoir, mais quoi de plus banal pour un magicien, généralement peut prompt à s'expliquer sur leurs faits et gestes.

Bref, Dalor les avait vu s'engueuler, restant sagement dans son coin à la recherche de bois pour le feu, puis Gandalf avait tourné le dos à Thorin et s'en était allé de son côté. Où ? Pourquoi ? Pendant combien de temps ? Seul Mahal le savait... Mais pas plus perturbés que ça, les nains continuèrent leur petit train-train comme si de rien n'était, contrairement au hobbit apparemment bien plus intéressé qu'eux par le départ du magicien.

Le repas était à présent passé et Dalor, fidèle à ses habitudes, n'avait pas trop fait remarqué sa présence, se contentant de ce que Bombur lui avait donné et partant manger dans son coin sans que cela ne choque personne, les autres désormais habitués à le voir agir ainsi. Mais les choses changèrent quand on commença enfin à se rendre compte que le hobbit mettait plus de temps que prévu à revenir avec les assiettes de Kili et Fili partits surveiller les poney....

Dwalin, après être partit dans son coin, était revenu en appelant aux armes et en dénonçant des trolls. Dalor n'avait pas traîné, il avait empoigné sa hache, son épée à la ceinture, puis il s'était mis sur ses pieds et avait suivit le reste des nains. Peut importe que ce soit Dwalin qui ait appelé, il était là pour aider autant que les autres et il comptait bien le faire. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas croisé de Troll, et la dernière fois ils avaient réussit à l'éviter sans casse...

Mais aujourd'hui... Aujourd'hui il avait bien fallut qu'ils s'y collent, en plus ils leur avaient volé leurs poneys et comptaient bien les bouffer... Enfin ça c'était jusqu'à ce que tous les nains se fassent avoir comme des débutants et se retrouvent emmaillotés dans de vulgaires sacs avant d'être jeté en tas sur le sol... Enfin ça c'était vrai pour une partie d'entre eux, dont Dalor, qui n'était pas encore sur le bûcher en train de cramer à petit feu. Tourné à la broche comme un vulgaire porcelet....

Voila pourquoi ils étaient pitoyables.... Quatorze nains... Quatorze nains contre trois trolls stupides et ils se retrouvaient tous à la merci de ces sales bestioles.... Et maintenant, alors qu'il se dandinait bêtement sur le sol, essayant vainement de se défaire de son sac, à moitié écrasé par Oin, Dalor se demandait à quelle sauce et dans combien de temps il allait être mangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2235-dalor-l-honneur-ca-se http://lonelymountain.forumactif.org/t2237-dalor-et-ses-amis#38514 http://lonelymountain.forumactif.org/t2236-les-voyages-de-dalor#38513

avatar
♦ PSEUDOs : KETSM
♦ MESSAGES : 31
♦ RÉPUTATION : 71
♦ AVATAR : Martin Freeman
♦ DC & co : Dalor
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Hobbit
— ORIGINAIRE DE : Hobbitebourg la Comtée
— ÂGE DU PERSO : 50 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : rentier - Oui en d'autres mots, il ne travaille pas.
— ARMES DU PERSO : Dard sa petite épée elfique trouvée dans la caverne des trolls - Toutes pierres s'avère également un bon projectile - pas mauvais aux fléchettes pour ne rien vous cacher
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien, il n'y a que ça de vrai
— VOYAGE AVEC : Suit la compagnie de Thorin comme un caillou bien coincé dans une botte de nain.
— AMOUREUSEMENT : Dans la compagnie, y a un p'tit jeune... un nain avec pas beaucoup de barbe... il me regarde bizarre :wft:

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Jeu 20 Juil 2017 - 15:54

Traitez le de lâche si vous voulez, mais Bilbo n'en démordrait pas, il était quand même mieux caché dans son arbre que saucissonné dans un sac et écrasé parmi les nains... Ou encore accroché à cette grosse broche en train de rôtir à petits feus...

Mais bon, il avait beau être libre, il en était tout de même bien ennuyé. Il ne savait pas comment se sortir de là et Gandalf n'était même pas encore revenu... S'il savait où il était allé se promener pour se calmer, il aurait aussitôt couru à sa recherche pour qu'il vienne sauver ces têtus de nains a l'aide de quelques tours de sa magie. Mais il ne savait pas où il était... Si seulement il avait voulu lui dire, mais non ce sale magicien était bien trop entêté...

Et maintenant ? Si seulement ces Trolls n'avaient pas prévu de sortir kidnapper leurs pauvres Poneys... Si seulement Kili et Fili avaient été plus vigilants... Et si seulement Thorin avait écouté Gandalf et qu'ils n'étaient pas resté ici pour la nuit...

Mais bon... C'était trop tard pour avoir des regrets maintenant de toutes façons... Dire qu'avec une ou deux minutes de plus il aurait put libérer les poneys en toutes discretion au nez et à la barbe de ces satanés trolls... Mais non... Les nains étaient venus à sa rescousse et tout était partit en cacahuète.

Alors vous pensez bien, dès que ça avait commencé à chauffer, et puisqu'il était certain de n'être utile à rien du tout armé seulement de ses petit poings, Bilbo avait pris la poudre d'escampette sans être ennuyé par les trolls bien trop heureux de courir après les nains...  Il avait bien espéré qu'à quatorze ils arriveraient à bout de ces trois bestioles à peine assez intelligentes pour savoir parler, mais il fallait croire que les nains manquaient incroyablement de coordination. Ils étaient partit dans tous les sens, n'écoutant pas les ordres et pensant avant tout à casser du troll et sauver leur peau. Et maintenant ? Ils allaient finir grillés...

Maintenant, planqué en haut de son arbre avec aucun moyen de venir libérer les nains sans être discret, Bilbo écoutait les trois trolls se disputer sur la meilleure façon de se remplir la pense avec les nains, met rare apparemment.  Les rôtir, les écraser, les écorcher vifs, les manger tout cru... Et soudain... La révélation vint à Bilbo... L'en d'entre eux se plaignait que le jour ne tarderait pas et il se souvint... Les Trolls et le soleil ne faisaient absolument pas bon ménage....

Il e déplaça donc aussi silencieusement qu'il le put pour atteindre à peu près la hauteur des Trolls, il fallait que la discussion dure encore un peu... Peut-être qu'en déclenchant une bagarre... Et puis avec un peu de chance, Gandalf serait revenu entre temps et trouvant le camp vide de tout nains ou hobbit, partirait à leur recherche... Moins les Trolls seraient discret et mieux il les trouverait...

- RÔTI ABRUTI ! Lança-t-il juste après la phrase de l'un d'entre eux.

Ils s'étaient déjà nommés par leurs noms, mais Bilbo était bien mal-loti pour les reconnaître de toutes manières. En tout cas la blague marchait, les Trolls se disputaient d'avantage pour l'insulte que pour la manière de cuir les nains. Il changeât donc de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2516-bilbo-mon-chere-frodo http://lonelymountain.forumactif.org/t2521-bilbo-je-ne-connais-pas-la-moitie-d-entre-vous-autant-que-je-le-voudrais-et-je-n-aime-moins-la-moitie-d-entre-vous-a-moitie-moins-que-vous-ne-le-meritez#42573 http://lonelymountain.forumactif.org/t2522-bilbo-dans-un-trou-vivait-un-hobbit#42574

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5861
♦ RÉPUTATION : 2739
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   Sam 12 Aoû 2017 - 11:19


Dwalin s'était empressé de faire marche arrière afin de prévenir le campement de la présence de trolls, sans s'être rendu compte que ses neveux étaient eux aussi à quelques pas du danger. Mais, sitôt leur absence relevée, la compagnie n'avait laissé aucune place au hasard et chacun s'était empressé, malgré la fatigue du voyage, de foncer en direction de la menace pour s'assurer que les plus jeunes n'étaient pas en péril. Malheureusement, ce qu'ils trouvèrent à leur arrivée n'avait rien de bon : un Kili et un Fili courant comme des abrutis finis en direction de trois trolls qui pouvaient briser leurs os d'un seul mouvement de main. Dwalin n'avait pas réfléchi plus avant, et s'était jeté en avant dans la mêlée pour tenter de protéger les fils de Dìs (dont il savait qu'elle l'aurait massacré à son retour si elle avait su qu'il n'avait pas fait tout ce qui était en son pouvoir pour éviter qu'ils soient ne serait-ce que blessés). Il avait visé les points faibles des créatures, assénant des coups de masse aux orteils laissés nus, aux ventres non protégés et laissés à découvert par une attention portée ailleurs. Avec l'aide de ses camarades, il crut même qu'ils parviendraient à avoir le dessus sur la situation sans déplorer de pertes et puis.... et puis tout avait basculé.
Sérieusement, il ne voulait même pas en parler.
Grognant tout seul dans sa barbe, il retenait des insultes qu'il ne s'empêchait pas de penser tout en essayant d'atteindre un couteau planqué dans sa botte.... sans y parvenir néanmoins, ceint dans son sac en toile de jute. Il était d'autant plus énervé par la discussion entre ses neveux, qui s'inquiétaient du sort du hobbit. Du hobbit !!!

« S'il a deux sous de jugeote, il se sera enfui pour aller chercher l'aide du magicien. »

Maugréa-t-il en donnant un coup d'épaule sans se soucier de qui se situait en dessous de lui. Il fallait sortir de là, et vite ! Pas le temps de faire dans la dentelle.... Mais... sa concentration fut perturbée par une injonction, prononcée par une voix qu'il reconnaissait. Il se remit à grogner, tout fort. Putain de merde, s'il se sortait de là, il allait tuer du hobbit.

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Trolls [Intrigue]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Trolls [Intrigue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Trolls [Intrigue]
» Résumé de l'intrigue
» La langue des Trolls, de Welton Crowley
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.