AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Sombre le jour [Selen & Destan]

Partagez|

Sombre le jour [Selen & Destan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Sombre le jour [Selen & Destan] Mar 15 Déc 2015 - 18:30




 Sombre le jour

Their intention is to kill and they will, they will.




Les couleurs hissées haut, les chants des écumeurs des mers allaient au travers du vent à mesure qu’ils rentraient dans les terres. Pour la première fois depuis bien longtemps, les cargos et les Galions du Gondor n’étaient pas les cibles des pirates. Il semblerait que ces requins avaient suffisamment tourné autour des ports, n’y trouvant plus de quoi assouvir leur désir d’or. C’était un véritable défi que de remonter le fleuve en quête de ce qui avait un autre gout que ce métal précieux. C’est le Capitaine Aaren qui avait franchi les stéréotypes pirates, à bord de son crépusculaire il avait pris d’assaut la demeure d’un noble afin de lui dérober ses cartes et ses trésors par la même occasion. Avec ceci s’en était suivit tout une préparation, la frégate n’était pas adaptée pour les fonds du fleuve, ainsi l’on avait investi un brick, le Samanat, plus léger, plus rapide et plus féroce. Sa vingtaine de pièces de bordée avaient également été un gros investissement, chaque boulet explosif faisait bien plus de dégâts. Les villes en bordure en avaient déjà fait les frais, alors que le paysage mêlait ses voiles sanguinolentes et les épaisses fumées noires des incendies. Le silence tour à tour avec le vacarme selon les événements avait reprit le dessus dans les villages, on avait repoussé les pirates et ils avaient de nouveau attaqué au matin un petit village marchand, le siphonnant de ses richesses alors qu’il y avait par grande surprise que très peu de gardes dans les environs à leur arrivée.

Selen avait très vite vu cela comme un mauvais présage, le calme avant la tempête et ses soupçons eurent raison d’être lorsque Tharabas vint jusqu’à eux pour leur annoncer qu’on les attendait à Osgiliath. Alors le Gondor avait eu vent de leur objectif et se postait désormais comme un piège ; Un piège mortel s’ils n’avaient pas été prévenus à temps soit dit en passant. L’équipage du Samanat s’était donc préparé à l’embuscade, embarquant des otages, accrochant des têtes tranchées sur leurs mats pour dissuader. Tout un stratagème qui leur ressemblait bien et qui empêcha les cannons de gronder à leur arrivée en plus d’arriver là où ils ne s’y attendaient pas grâce aux informations de Tharabas. Les pirates avaient abordé les rives d’Osgiliath, armes à la main et toujours avec cette rage au fond des yeux, ne reculant jamais devant la mort. Un essaim de pirates emporta les gardes qui se firent prendre par surprise. Très vite la pagaille vint, les pirates avaient détruit l’organisation des soldats, usant de cet avantage au défaut de ne pas être aussi nombreux qu’eux. Ils se firent tout aussi sanguinaire et cruels qu’à l’accoutumée. Le sang coulait sur les pavés de la ville en ruines qu’était Osgiliath, déjà morte et pourtant portant en son sein une rude bataille. On entendait les ordres des officiers, très vite débordés, pour le plus grand plaisir des pirates. De nouveaux cadavres vinrent agrandir la liste de victimes de ces attaques, le bruit du fer s’élevait au rythme de l’agonie dans les moindres recoins de la ville.

Selen s’était mêlée à la foule, demeurant non loin d’Aaren au cas où il lui donne des directives. Sa lame trancha la chair toujours avec autant de violence. Modelée dès son plus jeune âge pour tuer et piller, les regards suppliants n’avaient jamais été pour elle que d’infimes détails dont elle ne  prêtait pas attention, les insultes n’étaient qu’un doux son à son oreille. Chez elle le vice ne se traduisait pas qu’en étant qu’avare d’or mais aussi par les désordres, les conflits et les batailles. Il suffisait de compter le nombre de ses victimes pliant l’échine sur une poignée de secondes. Si Selen était quartier maitre c’était surtout pour son talent de piraterie et ses tendances impitoyables. Son jeu d’épée allait toujours en s’améliorant, mais ce jour là, elle était particulièrement plus redoutable que d’habitude. Le chaos dans lequel elle évoluait semblait être son habitat naturel, il n’était pas difficile pour elle de retrouver les siens du regard, d’analyser leur évolution et lorsqu’ils eurent nettoyé une zone, Aaren lui demanda d’avancer dans un autre coin ainsi que leur plan l’indiquait afin de rejoindre un groupe envoyé en éclaireur. Selen quitta son capitaine des yeux, emmenant une poignée d’hommes avec elle pour se diriger sur le front principal où ils feraient une percée sur le côté, encore une fois là où on ne les attendait pas. La pirate rengaina ses sabres pour qu’ils entreprennent d’escalader un édifice en ruines afin de passer de l’autre côté. On entendait les vestiges d’un combat acharné, Selen l’un de ses sabres et s’approcha discrètement pour observer la scène. Elle vit d’abord les corps de ses confrères au sol, lui entrevit la silhouette d’un homme qu’elle connaissait. Elle  s’était déjà battue contre Destan, si la première fois elle lui avait échappé, à la seconde il  lui avait brisé le bras droit, la privant de son bras de combat. Depuis ce jour là elle s’était juré d’en finir avec lui, alors c’était sans attendre plus qu’elle fit signe à ses hommes afin qu’ils rejoignent la bataille, se mêlant à d’autres soldats. Selen glissa sa lame sur la gorge de l’un d’entre eux avec une lenteur calculée pour le noyer dans son propre sang. Le cadavre tomba à ses pieds et la pirate n’avait donc plus d’obstacles à sa cible.

La pirate se rua sur Destan, échangeant quelques coups de sabre avant de le repousser d’un coup de pied dans le ventre pour l’obliger à reculer. Elle réussi à l’isoler, ce duel ne devait se faire qu’entre eux et elle fit donc en sorte que personne ne les dérange.

« Comme on se retrouve !! Tu te souviens sans doute de ça ? » Fit-elle en lui montrant son bras droit visiblement soigné. Néanmoins elle tenait son arme à la main gauche, mais affichait un large sourire sadique sur les lèvres tout en se tenant à distance. Elle avait dû réapprendre toutes les bases de combat pour manier l’épée de l’autre côté, son bras droit ayant été guéri quelques mois après, Selen avait aussi rééduqué son port d’arme et puisqu’aujourd’hui elle était en mesure de l’utiliser, elle sorti son deuxième sabre de son fourreau avant de l’attaquer de front avec violence. Elle était bien plus solide, bien plus agile, bien plus expérimentée que la dernière fois et ne comptait pas lui laisser une seule seconde de répit.





love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

LONELY CAPTAIN ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 103
♦ RÉPUTATION : 458
♦ AVATAR : Iain Glen
♦ DC & co : Thorin Oakenshield
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Destan est un Homme, un simple Gondorien sans particularité aucune si ce n'est la fierté qu'il conserve, indéfectible, pour sa patrie.
— ORIGINAIRE DE : Il est originaire de Dol Amroth, ancienne cité elfique et port fortifié sous la gouvernance de Princes Dunédains et l'Intendance du Gondor.
— ÂGE DU PERSO : Il y a quarante-trois années que Destan foule la Terre du Milieu et il les supporte plutôt bien.
— RANG SOCIAL : Assez pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être au vue du grade qui était le sien auparavant.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Il a été Capitaine des Garde de la Porte Noire avant que les orcs ne les mettent en déroute. Désormais, il offre ses services aux caravaniers qu'il escorte durant leur voyage.
— ARMES DU PERSO : Destan possède une épée dont il prend grand soin et qu'il chérit, Ascalon.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : L'allégeance de Destan va à Turgon ainsi qu' Angelimir, Prince de Dol Amroth.
— VOYAGE AVEC : Il voyage seul pour le moment, il a accompagné lors de son voyage de retour la dernière caravane qui était partie de la baie de Belfalas, désormais, avec la menace des Pirates, il est contraint à voyager en solitaire pour se trouver de nouvelles tâches.
— AMOUREUSEMENT : Il a cessé de croire que le Grand Amour était pour le commun des mortels mais réservé à certains privilégiés.

MessageSujet: Re: Sombre le jour [Selen & Destan] Lun 25 Jan 2016 - 11:43


Affrontement à Osgiliath
Le Gondor vaincra


Le Gondor avait été prévenu, les voiles qui s’allongeaient vers le ciel, sombres comme le sang que l’équipage qui s’y trouvait espérait faire couler. Ils avaient écumé la mer, désormais ils venaient s’emparer des terres, ils avaient remonté le fleuve, pillant les villages, les laissant brûlés et détruit. Ils avaient même eu l’indécence paraissait-il t’accrocher des têtes séparées de leur corps sur les mats de leur frégate. Le Gondor espérait se venger et on pendrait les pirates avec leurs bouts lorsqu’ils seraient attrapés. Malheureusement, il avait été prévenu et l’embuscade d’Osgiliath perdit de sa superbe, bientôt les soldats furent débordés, les corps s’amoncelant. Destan avait été présent dès lors que les pirates avaient investis les ruelles et les troupes habituées aux batailles organisées ou aux orcs avaient bien du mal à affronter leur semblable, heureusement que des soutiens de Dol Amrotg et du Rohan arrivaient. Les feux d’alarmes n’avaient éclairé le ciel, Fengel n’y aurait répondu et il était heureux que son fils, Thengel ait désobéi pour apporter son aide. Pourtant, ils étaient trop éparpillés et trop peu entraînés pour palier à l’attaque. Destan se retrouvait d’ailleurs dans la même position, à affronter au compte-gouttes des pirates dont le nombre ne semblait pas décroître. Ces duels répétés faisaient s’amonceler une fatigue certaine à celle déjà subite par la longue chevauchée sous la pluie. Il avait sans doute cru pouvoir faire fi de tout cela, mais il n’avait plus vingt ans, cela était un erreur de jugement à laquelle il pouvait palier par son expérience, mais il savait qu’il ne sortirait pas de cet affrontement sans heurts.
Ainsi, alors que le jour grondait et sombrait dans une grisaille malheureuse, colorée seulement par les explosions des armes de jets et les cris, Adrahil, le Prince de Dol Amroth et l’ancien capitaine de la porte noire continuaient de faire s’entrechoquer leurs larmes pour se défendre des assauts répétées de leurs ennemis. L’homme à la chevelure de blés ne vit pas de suite les pirates qui escaladaient les éboulis pour rejoindre les autres énergumènes de leur engeance. Trop concentrés sur sa propre défense, Destan ne vit la jeune femme qu’il avait déjà affrontée que lorsqu’elle égorgeait avec calme, un sang-froid glacial dictant son geste, l’un des soldats du Gondor. Le pauvre hère s’effondra dans un gargouillis funeste et c’est à cet instant que l’ancien capitaine compris qu’elle venait de faire disparaître la dernière frontière, le dernier obstacle qui les séparaient.
Elle se rua sur lui, le laissant se remettre in extremis de la surprise que lui causait la venue de la bretteuse. Ils échangèrent quelques coups de sabres mordants, violents avant qu’elle ne le repousse d’un coup de pied désagréable dans le ventre qui aurait pu lui couper le souffler s’il n’avait eu son armure de plates sur lui. Cette dernière le déséquilibra d’ailleurs un peu mais elle le protégeait et continuerait de le protéger, le maintenant en vie en palliant à la fatigue qu’il ressentait.
Elle avait réussi à l’isoler, le faisant reculer et s’éloigner du groupe avec lequel il se battait. Ce duel était le leur, voilà ce que signifiait cette mise à l’écart, et il ne fallait pas être la moitié d’un idiot pour comprendre qu’en ce sombre jour elle était prédateur et il était proie. Elle n’escompterait sans doute pas la laisser s’enfuir. De toute évidence, l’honneur de Destan ne lui permettrait pas pareil conduite, pas alors qu’il était venu exercer son devoir envers le Gondor et ses Seigneurs.
Elle lui montra son bras droit remis tandis qu’elle s’adressait à lui, feignant la joie en laissant le sarcasme se mélanger au venin de ses mots. Le sadisme qui suintait de son sourire goguenard ne laissait présager rien de bon et bien qu’elle se tint à distance, elle n’en restait pas moins dangereuse. Il savait qu’elle passerait bientôt à l’attaque et il la savait souple, il ne la sous-estimerait pas aujourd’hui. Elle dégaina un deuxième sabre de son fourreau pour mieux l’attaquer. Il sentit sa poigne solide et sa volonté de fer et la distance entre eux se réduisit dangereusement. Alors il s’adressa à elle, tels les deux vieux ennemis qu’ils étaient, leur rencontre ne se soldant que par des combats acharnés desquels il était sorti vainqueur, lorsqu’elle ne fuyait pas.

«  Comment pourrais-je t’oublier ? » S’il avait été un amant éconduit cela aurait presque pu être risible, mais l’ironie dans la voix de Destan était présente. Selen n’était pas femme à être oublier, elle était mesquine et vile, sournoise, exactement comme les pirates dont elle grossissait les rangs.

« C’est ainsi le moment où je dois regretter de ne pas avoir fait plus que de te priver de ton bras pour un temps ? »
Il regrettait réellement en vérité car il pressentait que ce combat ne serait en aucun cas aisé. Il était indéniable qu’elle avait fait des progrès, elle était désormais ambidextre et depuis qu’ils ne s’étaient vu elle s’était entraînée, probablement, après tout, pour préparer leur attaque. Il ignorait ce qui se jouait autour d’eux désormais, il était fixé sur la maraude qui venait de l’éloigner des camarades qu’il avait essayé d’aider.
Il se défendit, faisant jouer sa lame, s’adaptant autant qu’il le pouvait, il ne laisserait pas Selen s’en sortir indemne, il ne le pouvait. Un regain d’énergie vint envahir son corps, la colère semblait armer son bras et Ascalon vibrait, demandant que le sang coule sans doute. Destan redoubla d’ardeur, espérant inverser le rapport de force dans lequel Selen avait espérer prendre le dessus, essayant, avec audace, de pouvoir la toucher et la blesser.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
Until my last breath, I will remember...
Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés lorsque l’age des hommes s’effondrera. Mais ce jour n’est pas arrivé.


Dernière édition par Destan le Dim 31 Jan 2016 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1414-destan-l-ombre-du-mor http://lonelymountain.forumactif.org/t1420-destan-hello-darkness-my-old-friend http://lonelymountain.forumactif.org/t1452-destan-mist-shadow-and-wheat

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Sombre le jour [Selen & Destan] Sam 30 Jan 2016 - 17:23




 Sombre le jour

Their intention is to kill and they will, they will.




Le vent soufflait favorablement, il emplissait ses poumons d’air dont les particules d’adrénaline se diffusaient dans son corps. Voilà bien longtemps qu’elle attendait ce jour où elle pourrait croiser Destan et lui faire payer l’affront qu’il lui avait fait. Elle se souvenait de ce jour, de la douleurs supportée durant de longues semaines et les séquelles que cela avait engendré. Selen ne s’était cependant pas avouée vaincue, dès que son bras fut assez remis pour supporter les mouvements brusques donnés par les coups de sabre, Selen avait revu son port d’arme et grâce à Aaren elle avait réussi à devenir parfaitement ambidextre au combat. Un lourd travail qu’elle avait pu mettre à profil durant les assauts donnés par les abordages et au fur et à mesure cela était devenu totalement naturel pour elle que de sortir les armes du côté droit comme du côté gauche. Un atout sympathique lorsque l’on veut surprendre son adversaire ou le manipuler habilement jusqu’à ce qu’il se perde dans la supercherie. Bien sûr elle avait fait en sorte de le montrer au préalable à Destan, préférant la jouer direct plutôt que de le surprendre au moment où il s’y attendrait le moins.

Il n’était peut être pas étonné de la voir ayant surmonté l’handicap qu’il lui avait imposé, il en éprouva d’ailleurs certains regrets visiblement, tout comme il ne se priva pas de le lui dire ouvertement ; ce jour là, il aurait dû la tuer.

« Exactement. »Répondit-elle avec sévérité

Son regard noir était fiché sur son adversaire tandis qu’ils se tournèrent autour comme deux fauves affamés après avoir commencé les hostilités. Serrant les dents, Selen lui avait montré un avant gout de sa nouvelle puissance, ses appuis bien plus maitrisés et ses mouvements d’autant plus précis qu’elle réussi à le déstabiliser. Elle n’en profita cependant pas, préférant prendre son temps et le mettre en haleine, l’épuiser pour mieux le dominer. Les premiers coups échangés avaient été d’une rare violence, Selen s’écarte quelque peu de Destan, le sourire aux lèvres avant de reprendre position et l’attaquer de front avec autant de brutalité. La jeune femme pouvait désormais pallier à son gabarit plus faible que le sien en usant de vitesse et de souplesse. Ses coups de sabre furent bien placés mais comme elle s’y était attendue, il les para sans plus de difficulté.

« Tu t’essouffles vieil homme, tu dois être piètre amant. »

Un petit rire narquois passa la barrière de ses lèvres avant qu’elle ne l’attaque de nouveau, usant de ses deux mains, la jeune femme fit une parade avant de riposter en lui assénant un coup de pied dans le genou afin de l’obliger à reprendre sa garde. La danse fatale dura quelques longues minutes, Selen tenait bien plus la cadence et se montra bien plus agressive qu’à l’accoutumée. Elle avait gagné bien des niveaux, il s’en rendrait forcément compte et l’aisance avec laquelle elle usait de ses deux mains devait sans doute faire que Destan soit forcé d’être bien lus vigilant. Au bout d’un certain temps, Selen décida qu’elle en avait marre de jouer, elle avait beau s’être pris le tranchant de la lame dans le bras, la douleur semblait d’hors et déjà ne pas la déranger.

La pirate redoubla de force, avec agilité se faufila sur les angles morts de son adversaire et planta son sabre dans le flac de l’homme. Sentir son arme résister était un plaisir dont elle ne pouvait se soustraire, la jeune femme força donc pour faire pénétrer la lame plus profondément dans la chair qui se déchirait sur son passage. Elle aurait sans doute pu être plus précise, mais son idée première n’avait pas été de toucher ses points vitaux mais bien de le laisser se vider de son sang pour qu’il agonise le plus longtemps possible. Levant les yeux vers Destan, elle observa dans son regard les déclinaisons de la douleur qu’elle lui provoquait. C’était jouissif de le voir enfin plier sous son emprise. Selen laissa sa lame abîmer le plus de tissus possible avant de poser son pied sur l’abdomen de sa victime afin d’extirper son arme. Ainsi bousculé, quelques mètres les séparèrent, Selen profita de sa position de faiblesse pour aller lui toucher deux mots. Elle s’accroupi à sa hauteur, tira sur les racines de ses cheveux pour l’obliger à pencher la tête en arrière afin qu’il entende correctement sa voix.

« Je vais te laisser ici, tu observeras notre victoire en agonisant.»

Toute cette histoire pour une broche.

Le temps qu’ils se courent après, Destan aura été un bon adversaire et elle s’offrait désormais sa mort comme un véritable trophée. Elle lui confisqua ses armes, et se leva, le dominant de sa hauteur. Ainsi blessé il n’avait plus le moindre intérêt pour elle, elle s’était lassée de lui et allait désormais voir ailleurs.



love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

LONELY CAPTAIN ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 103
♦ RÉPUTATION : 458
♦ AVATAR : Iain Glen
♦ DC & co : Thorin Oakenshield
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Destan est un Homme, un simple Gondorien sans particularité aucune si ce n'est la fierté qu'il conserve, indéfectible, pour sa patrie.
— ORIGINAIRE DE : Il est originaire de Dol Amroth, ancienne cité elfique et port fortifié sous la gouvernance de Princes Dunédains et l'Intendance du Gondor.
— ÂGE DU PERSO : Il y a quarante-trois années que Destan foule la Terre du Milieu et il les supporte plutôt bien.
— RANG SOCIAL : Assez pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être au vue du grade qui était le sien auparavant.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Il a été Capitaine des Garde de la Porte Noire avant que les orcs ne les mettent en déroute. Désormais, il offre ses services aux caravaniers qu'il escorte durant leur voyage.
— ARMES DU PERSO : Destan possède une épée dont il prend grand soin et qu'il chérit, Ascalon.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : L'allégeance de Destan va à Turgon ainsi qu' Angelimir, Prince de Dol Amroth.
— VOYAGE AVEC : Il voyage seul pour le moment, il a accompagné lors de son voyage de retour la dernière caravane qui était partie de la baie de Belfalas, désormais, avec la menace des Pirates, il est contraint à voyager en solitaire pour se trouver de nouvelles tâches.
— AMOUREUSEMENT : Il a cessé de croire que le Grand Amour était pour le commun des mortels mais réservé à certains privilégiés.

MessageSujet: Re: Sombre le jour [Selen & Destan] Dim 31 Jan 2016 - 22:12


Affrontement à Osgiliath
Le Gondor vaincra


Il aurait dû s’attendre à trouver Selen parmi les combattants, il avait songé naïvement qu’elle n’était qu’une brigande de grands chemins, mais sa démarche chaloupée et sa férocité sanguinaire ne pouvait venir que de ces forbans qui pillaient les rivages du Gondor depuis quelques temps. La surprise fût néanmoins bien plus grande lorsqu’il comprit qu’elle était devenue bien plus redoutable qu’auparavant, qu’elle lui montra avec ravissement l’aubaine qu’avait été pour elle de devoir apprendre à se battre de sa mauvaise main. Selen n’était déjà pas une adversaire à sous-estimer lorsqu’elle jonglait avec une seule là, désormais qu’elle était doublement armée, le vautour qu’elle était se ferait bien plus mortel.
À sa phrase où il lui annonçait qu’il aurait dû la tuer, elle répondit, avec sévérité, qu’il avait raison. Malheureusement pour l’homme originaire de Dol Amroth, il était trop tard pour avoir des regrets. Elle avait surmontée la blessure qu’il lui avait offerte, et cela n’augurait rien de bon. Déjà la ronde qu’il entamait, comme deux loups se jaugeant du regard donnait le ton de leur rencontre. Le regard sombre de Selen, les dents serrées n’était que l’arrêt sur image avant le retour de ses coups.
Elle maitrisait ses appuis, ses mouvements, bien que les fois précédents, tant et si bien qu’elle réussit à le déstabiliser. Pourtant, elle n’en avait profité pour l’attaque, elle jouait avec lui comme un chat avec une souris, elle espérait le fatiguer avant de fondre sur lui.

Elle se railla d’ailleurs de lui alors qu’elle estimait qu’il s’essoufflait et devait ravir que très peu ses conquêtes. S’il avait su. Il lui concédait néanmoins la fatigue qu’elle percevait en lui, essayant d’y palier avec force, technique, parant les coups de sabres pourtant bien placés de la pirate. Elle attaqua à deux, mains, l’obligeant à se défendre avec véhémence, oubliant à son sort un genou qu’elle ne manqua pas de frapper avec hargne, tirant à Destan un grognement mécontent.
Leur combat chorégraphié, létal, ne sembla néanmoins pas suffire à la vagabonde des mers, cette dernière redoubla d’intensité et de fréquence dans les coups qu’elle faisait pleuvoir, comme une averse de grêlons. Elle n’était plus aussi habite à duper ou à fatiguer, elle avait progressé sur bien des points et cette réalité devenait douloureuse. Destan ne pouvait relâcher sa garde, son attention, sa vigilance durant la moindre fraction de seconde et bien qu’il toucha Selen, celle-ci ne s’en était formalisée.
Elle se faufila, tel le serpent qu’elle était, profitant de sa souplesse, de sa vivacité pour le frapper là où la fatigue l’empêchait de se défendre. La lame mordit sa chair. Le métal pénétra l’interstice entre les plates vieillis et comme si le sabre avait pu chasser l’air tout entier du corps de Destan, le souffle de ce dernier se coupa. Il hoqueta, sentant ce qui était en train de le tuer ripper contre ses côtes avant de s’enfoncer encore, plus loin, fouraillant avec ardeurs au milieu de ses viscères. Elle aurait pu toucher le cœur, les poumons en le tuant ainsi sur le champ mais elle n’éprouvait pas autant de pitié que lui à l’idée d’ôter la vie.

Son regard grisé par le temps s’était écarquillé sous la surprise de l’assaut. L’hébétude n’avait pu le protéger de la douleur qu’il éprouvait désormais. Il n’avait jamais été blessé de la sorte, sa jeunesse jadis le protégeant, mais désormais, elle ne pouvait plus rien pour lui. Destan ne manqua pas de percevoir la joie avec laquelle Selen enfonçait plus profondément la lame dans sa chair, il essaya bien d’en stopper le trajet sans succès, la lame remuant bien trop dans ses entrailles, avec un entrain sadique pour qu’il puisse la retirer. Elle souhaitait qu’il ait mal, qu’il souffre comme elle avait souffert le jour où il lui avait brisé les os. La vengeance était un plat à manger froid, c’était désormais chose faite. Elle ne le quitta pas des yeux alors que son regard passait de la stupeur à la souffrance, il essaya de faire, front, une dernier fois, essayant de lui asséner un coup de tête bien placé, mais la lame qui buter en son giron lui arracha un grognement de douleur.
Il plia les genoux, avec raideur, avec lenteur, sentant ses forces s’évanouir, balayées par le vent. Elle extirpa la lame qu’elle avait plantée avec sauvagerie en appuyant sur son abdomen, de son pied boueux, alors qu’il espérait pouvoir rester debout. Il essaya de tenir droit encore quelque instant mais la douleur vive que lui procura cette action et la poussée de la pirate l’envoyèrent au sol. Il avait flanché, il avait ployé sous l’emprise vile de Selen et il allait mourir. Il l’avait pourtant tant de fois fait douter, tant de fois avait-il manqué de lui ôté la vie et alors que ce combat lui aurait permis de le faire, il avait échoué, car son adversaire était devenue plus forte.
Il ne grimaça pas alors qu’elle tirait sur la racine de ses cheveux, l’obligeant à pencher la tête pour mieux entendre son venin. Il essaya de lui renvoyer bien au contraire un regard déterminé, féroce, mais sans doute la blancheur spectrale qu’avait revêtue son visage au fur et à mesure qu’il sentait son sang réchauffer son flanc ne trompait personne. Elle comptait le laisser ici, qu’il observe la victoire des pirates en se noyant dans son propre sang. Le vermeil était déjà engloutit par la boue qui devenait déjà bien plus ferreuse. Il se permit quelques mots, déclarant de sa voix rendue rauque par la douleur ce qui lui brûlait encore le cœur :

« Le Gondor vaincra.»


Il énonça cela avec la certitude de celui qui s’est toujours battu pour sa patrie, avec la certitude que quoi que les pirates puissent faire, ils ne pourraient supplanter les forces du Gondor. Cela qu’ils faisaient les condamnerait à jamais, tôt au tard. Elle lui confisqua ses lames, le rapport de force désormais à jamais inversé, elle le dominait de toute sa hauteur et son mépris, il n’était plus qu’un chiffon inutile à présent et elle s’apprêtait déjà à partir.
L’ancien Capitaine de la Porte Noire essaya de retenir son épée, pour ne pas qu’elle lui prenne Ascalon. Sa lame était son alliée depuis trop longtemps, dans ce duel encore elle n’avait pas faillis, c’était l’âge, la fatigue qui avait trahis Destan. Il essaya de la maintenir contre son torse le plus longtemps possible, s’accrochant à son pied avec autant de détermination qu’il avait espéré retrouver la broche offerte par Luthien, mais en vain.
Il ne put que la voir s’éloigner, impuissant et alors que le sang continuait de couler, il eût la force de venir plaquer sa main contre son flanc lacéré.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Until my last breath, I will remember...
Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés lorsque l’age des hommes s’effondrera. Mais ce jour n’est pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1414-destan-l-ombre-du-mor http://lonelymountain.forumactif.org/t1420-destan-hello-darkness-my-old-friend http://lonelymountain.forumactif.org/t1452-destan-mist-shadow-and-wheat
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sombre le jour [Selen & Destan]

Revenir en haut Aller en bas
Sombre le jour [Selen & Destan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'imagination est un piège où l'on sombre de jour en jour [With: Hypérion Palmer]
» [0204] nox hawkins ☠ je vis la nuit parce qu'on m'a dit que j'allais mourir un jour. [NOCTALI]
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» Une ruelle sombre
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.