AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
De la confiance au pays du doute

Partagez|

De la confiance au pays du doute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: De la confiance au pays du doute Mer 3 Fév 2016 - 23:02


De la confiance au pays du doute| feat Tauriel


Il s'était passé quelque chose. Elle le sentait, le savait au fond d'elle-même.

La matinée s'était déroulée calmement. Bien que mal à l'aise dans ce royaume qu'elle ne connaissait pas, la galadhrim avait passé les premières heures du jour à déambuler dans les rues et les allées pour se familiariser avec l'endroit. Si un tel repérage n'était nullement nécessaire pour la mission qui l'avait mené jusqu'ici, le cavalier d'argent éprouvait une certaine curiosité, mêlée d'appréhension, à l'égard de ce pays. Ses parents étaient morts en voulant gagner ce lieu. Cette pensée ne la quittait pas.

Marcher à l'ombre des constructions elfiques fut la seule alternative que trouva la solitaire pour effacer ses craintes. Remonter les allées silencieuses, se perdre un peu dans le dédale de ponts et de plateformes avait bien quelque chose de réconfortant. La veille Niphredil lui avait montré une petite partie de sa ville, suffisamment pour que même seule, elle soit capable d'emprunter les bons chemins. La formation alambiquée des routes lui rappelait vaguement son village natal, perdu au sommet des arbres. Seule la lumière était différente. Dans ses souvenirs, la Lorien était baignée d'argent, le soleil là-bas semblait s'être vêtu de la blancheur de la lune, aveuglant et froid, figeant la forêt dans un rêve éternel; alors qu'ici, l'or prédominait, feutré et sauvage à la fois. Il y avait étrangement quelque chose de beaucoup plus humain que dans les autres refuges elfiques. Ou peut-être n'était-ce qu'une erreur de jugement.

Une impression liée à l'hostilité presque palpable qu'elle sentait à son encontre. Les regards se faisaient discrets, les murmures se fondaient dans le bruissement des feuilles mais elle le ressentait. Personne ne l'approchait, le silence se faisait sur son passage mais les regards la suivaient bien plus longtemps. Les étrangers ne devaient pas être légion, et les portes lourdement gardées avaient eu bien de la peine à s'ouvrir pour elle qui portait les armoiries d'un jeune royaume humain et affichait sa difformité comme d'autres leurs plus belles parures. Ceci, elle l'avait corrigé, portant son vieux masque de métal qui cachait la moitié de son visage. Mais cela semblait n'avoir rien arrangé.    

Si cela avait surpris la solitaire ? Un peu, il fallait bien l'avouer, mais juste au départ. Depuis qu'elle avait renoué avec une facilité déconcertante des liens à Imladris, Erydrin avait pensé -visiblement à tord- qu'elle serait accepté de la même manière parmi les siens, qu'importe leur allégeance et leur lieu de vie. Puis elle s'était souvenue des rumeurs sur les elfes de Mirkwood et la politique de leur souverain qu'on avait du mal à saisir. La surprise était passée. L'habitude avait pris le dessus.

Tranquillement, elle avait choisi de vaquer à ses occupations, sans chercher à imposer sa présence. Elle avait conservé ses deux épées à la ceinture et tressé ses longs cheveux sombres bien qu'elle n'était animée d'aucune intention belliqueuse. Au fil de sa promenade, un drôle de sensation était venue lui picoter la nuque. Comme un regard posé dans son dos, apparu dans un moment flou mais qui ne la quittait pas.

Pourquoi diable la ferait-on suivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Jeu 4 Fév 2016 - 15:38



De la confiance au pays du doute


Un mauvais rêve ; c’était ainsi qu’avait commencé la matinée de Tauriel. Ne rêvant que très peu, elle se leva avec une migraine qui l’a mettait mal à l’aise et dont elle ne parvint à s’habituer. C’était comme s’il y avait un petit nain qui tambourinait sa tête, ça semblait très agaçant. Mais la capitaine de la garde du roi n’avait guère de temps à perdre. Elle coiffa sa longue chevelure, se vêtit de sa tenue habituelle et plus important encore, elle s’arma de ses dagues et de son arc. Comme à chaque matinée, sa tournée s’imposait afin de voir si tout était en ordre dans le royaume.

En sortant de ses appartements et après avoir descendu quelques marches pour accéder à l’extérieur, on pouvait apercevoir un soleil éclatant sur toute la cité de Mirkwood. Si éclatant qu’il était presque capable de faire oublier la présence des nombreuses araignées qui continuaient d’avancer dans l’ombre près du royaume des elfes. Même les habitants que croisait Tauriel en marchant, semblaient ravit d’un temps aussi beau et agréable. Il n’y avait aucun nuage vers le ciel appart vers le nord où l’on pouvait entrevoir un temps bien plus gris là où vivaient les nains. Décidément, les elfes n’étaient pas les plus à plaindre. Ce fût en continuant sa marche, qui était son quotidien, qu’un garde s’approcha et vînt lui parler. Selon lui, une habitante proche de l’entrée du royaume, aurait aperçu une silhouette quelque peu douteuse. Ce n’était pas rare que d’entendre de tel propos. Parfois, certains elfes aimaient avoir un peu d’attention sur eux, tandis que d’autres racontaient des propos complètement inventés. Il n’y avait pas de but à agir ainsi, mais Tauriel devait tout de même mener sa petite enquête sur cette affaire-là.    

Après s’être renseignée sur le logement de l’habitante pour pouvoir ainsi la rencontrer, elle salua son compagnon et se mit en route en direction du sud de Mirkwood. Trottinant d’un pas ni trop lent, ni trop rapide, elle arriva au lieu qu’on lui avait indiqué. Grâce aux maisons jumelées et au soleil, l’ombre des parois et des murs atténuait cette chaleur intense. Tauriel s’abrita sous la maison de l’habitante et s’apprêta à toquer à sa porte.

Cependant, à l’instant même où cette dernière allait frapper, un très léger bruit attira son attention. Il venait de derrière les maisons jumelées et il s’agissait là d’un tout petit passage qui était emprunté très rarement car l’accès n’était autorisé que par les propriétaires. Il est vrai que quelques fois, il ne s’agissait là que d’enfants qui s’amusaient à se cacher ou à vouloir prendre des risques en enfreignant les règles et en défiant toute forme d’autorité mais, cette fois-ci le bruit semblait plus lourd que celui d’un enfant. Cette petite allée était remplit de quelques feuilles mortes qui recouvraient le sol et dont on pouvait entendre des bruits de pas qui les écrasaient et qui pouvait  même les briser.

Intriguée, Tauriel ne frappa pas à la porte de la maison qui se dressait devant elle. A l’inverse, elle alla discrètement dans le petit passage où elle avait entendu ce pas. Il faisait très sombre et on ne risquait pas d’être dérangé par le soleil ici. Cette petite fraicheur et ce petit air qui soufflait était bien plus agréable dans cet étroit chemin. Tauriel s’avança d’un pas léger et escalada quelques vieux tonneaux afin de prendre plus de hauteur. Avec l’ombre des toits et des cheminée, elle était assez bien tapit dans l’obscurité. D’ici, elle avait une vue inébranlable mais son regard ne cessait de longer ce passage obscur.

Enfin, c’était dans un silence absolu que son regard se posa sur un bout de chevelure dépassant d’un mur. Une chevelure noire ? Il fallait avouer que ce n’était pas très courant que de croiser des elfes avec une chevelure si sombre. Tandis que la silhouette se montra davantage, Tauriel ne baissait pas sa garde. Les vêtements que portaient cette femme n’étaient pas de Mirkwood, elle devina rapidement qu’elle avait à faire à une parfaite étrangère. Dans le doute, Tauriel savait qu’il était préférable de la suivre et elle n’allait pas la quitter aussi facilement des yeux. De plus, si cette dernière allait repérer la présence de Tauriel c’est qu’il s’agirait d’une étrangère avec des capacités intéressantes et à l’affut. A présent, où se dirigeait-elle ? Qu’allait-t-elle faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Ven 12 Fév 2016 - 20:23

Le doute n'était plus permis. On la suivait.

Dans d'autres circonstances, dans d'autres lieux, elle aurait fondu sur son poursuiveur comme un rapace sur un rongeur, toutes serres dehors. Mais parmi les siens, alors que la ville était gardée scrupuleusement, il n'y avait rien à craindre, personne à attaquer. Si on la suivait, ce n'était sûrement pas pour lui faire du mal. Par curiosité peut-être, ou pour la surveiller. Après tout, elle n'était qu'une étrangère dans ce royaume et on lui avait bien fait comprendre depuis son arrivée.

Résignée, l'elfe décida de faire abstraction du regard posé sur elle pour continuer sa promenade. La ville n'avait rien de commun avec ce qu'elle connaissait, s'y perdre lui fit le plus grand bien. Mais la présence qui la traçait l'empêchait de profiter pleinement de la quiétude des lieux. C'en était relativement agaçant.

Au fil de sa marche, la solitaire finit par ne plus prêter attention au décor, toute son attention focalisée sur les rares bruissements qui lui indiquaient que quelqu'un continuait à se faufiler dans son sillage, passant de toits en toits et d'arbre en arbre. Qui cela pouvait-il bien être ? Sûrement pas un enfant, ou bien ceux de la forêt noire seraient d'une agilité et d'une discrétion infernale. Ce devait être quelqu'un habitué à la chasse, car il ne bougeait qu'aux moments où il risquait le moins de se faire entendre. Parfois cependant, l'oreille affutée du cavalier d'argent parvenait à attendre le crissement de ses bottes à la fin d'un souffle de vent trop court.

Arrivée sur une plateforme déserte, Erydrin finit par s'arrêter. Quelques rayons de soleil franchissaient l'épais feuillage pour venir chauffer son visage pâle. Elle ferma les yeux.

~ Votre royaume est très peu familier pour moi.

Sa voix s'éleva clairement dans le silence de surface. Elle savait que son poursuivant l'entendait.

~ Est-ce une coutume de faire suivre les elfes de passage, ou bien est-ce un privilège que l'on m'accorde ?

Un brin de reproche filtrait à travers ses mots. De reproche ou de tristesse. Se sentir rejetée par les siens, épiée comme étant un danger potentiel était après tout bien affligeant.
Les yeux toujours fermés, elle guetta un mouvement, une réaction dans l'environnement. Elle n'insisterait pas davantage, mais espérait qu'on daignerait lui fournir au moins quelques explications sur ces manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Lun 15 Fév 2016 - 21:32

A un moment ou à un autre, la capitaine se doutait qu’elle allait être surprise. Comme beaucoup le savent, les elfes ont les oreilles très fines et des capacités plus évoluées que chez d’autres races. C’était bien plus dur lorsqu’ils étaient entre eux que de passer inaperçu et que de se fondre dans le décor en toute discrétion. Dans ses situations enchevêtrées, les elfes étaient préparés à tout. Lorsque Tauriel pensa être repérée, elle vu juste. La personne qu’elle était en train d’espionner lui parla afin qu’elle se montre et se dévoile à ses yeux. La jeune elfe n’eût pas d’autre choix ; sautant du toit où elle était cachée, elle atterrit derrière l’étrange elfe qu’elle suivait depuis à présent quelques minutes.

Tauriel savait très bien que ses manières pouvaient sembler déplacées mais elle ne connaissait pas cette elfe qui s’aventurait de plus en plus près de là ou se situait le roi. Il était hors de question de déranger le seigneur Thranduil qui lui avait demandé de faire comme à son habitude, son tour de garde quotidien. Elle se devait de connaître la raison de la venue de cette elfe et probablement même le fait de l’escorter là où elle irait.

« Je suis Tauriel, capitaine de la garde du roi. Tu es très discrète et habile à ce que je vois. »

Ce n’était pas avec un ton des plus enthousiaste que c’était présentée Tauriel. Non pas que les étrangers étaient mal traités en venant à Mirkwood, mais s’approcher d’aussi près de la résidence du roi n’était pas toujours très bien vu. Seul les habitués tel que la jeune rousse ou encore son fidèle ami Legolas pouvaient se permettre cela. Ces habitudes n’allaient pas changer, ce fût pourquoi Tauriel dévisagea quelque peu l’elfe brune de haut en bas. Deux lames de taille moyenne, un arc et une dague. Il s’agissait des premiers objets qu’aperçu rapidement la capitaine. Elle avait à faire, tout comme elle, à une rude combattante.  

Croisant les bras, Tauriel resta stoïque. On pouvait comprendre à ses faits et gestes qu’elle n’allait pas bouger d’un pouce tant qu’elle n’allait pas avoir les informations qu’elle souhaitait entendre. Même avec le bruit des marchands de rue, des objets que les elfes utilisaient, du vent qui soufflait ou encore du jaseur un peu fou du royaume, elle était concentrée sur sa cible. Sans la quitter du regard, elle observait ses manières avec une plus ample attention.

C’était après l’avoir entendu prononcer son nom, qu’elle était encore plus dans le doute. Erydrin avait-elle dit ? Tauriel avait déjà entendu ce prénom quelque part, mais où et par qui ? La jeune elfe repensa aux histoires vraies que lui racontait de temps à autre son roi. Elle ne doutait plus d’où venait cette elfe, elle venait bel et bien de Lothorien. C’était un élément dont elle se rappela facilement sur cette personne. Les elfes de Mirkwood pouvaient imaginer bien des choses sur leurs cousins de Lothorien, mais chacun des deux seigneurs elfes restaient distants et avec des caractères différents. Toujours pensive, Tauriel rechercha dans son esprit ce qui était dit sur cette elfe mais visiblement, d’après ses souvenirs, le roi n’était pas des plus joyeux lorsqu’il mentionnait le nom d’Erydrin.

« Tu n’es pas mon ennemie mais j’ai besoin de savoir une chose. Que viens-tu faire ici ? »

Tout en cherchant dans sa mémoire, elle ne lui laissait pas d’autres choix que de répondre à ses questions. D’autant plus que cela retenait légèrement sa nouvelle rencontre. Afin d’exhaustiviser ses souvenirs, un nom commun lui vînt à l’esprit. Dans un murmure silencieux, elle dit :

« Le cavalier…d’argent ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mer 9 Mar 2016 - 13:32

La solitaire vit très vite ses tentatives saluées de succès. Dans son dos, le bruit d'un saut et quelqu'un qui se réceptionnait tout près. Si ses habitudes guerrières la poussait à détester qu'on arrive dans son dos, elle contint ses réflexes pour se retourner tranquillement vers son poursuivant.

Ainsi elle découvrit une jeune femme à la longue chevelure rousse en uniforme et dont quelques armes se devinaient par-dessus son épaule. Malgré son air méfiant, la sylvestre se présenta, confirmant à Erydrin qu'elle avait à faire à une garde de la ville. En revanche, elle ignorait ce que pouvait bien lui vouloir la capitaine de la garde du roi. Ce dernier ne jouissait pas d'une excellente réputation et si les combattants sous ses ordres partageaient la même, elle devait faire attention à son comportement.

Ainsi lorsque Tauriel l'examina de pied en cape, la cavalière ne broncha pas. Ce n'était jamais agréable d'être scruté de la sorte mais quelque part, elle avait l'habitude d'être considérée avec méfiance. Quand elle était jeune, elle ruait dans les brancard à de tels comportements, ne supportant pas d'être traitée comme une bête de foire, d'être méprisée par des gens dont la vie était aussi éphémère que celle d'un papillon comparée à la sienne, et puis elle s'était lassée des explications et des disputes parce qu'elle finissait toujours perdante. Aujourd'hui et depuis bien des années, elle préférait se draper dans son orgueil, lassée de se débattre contre des moulins à vent.

~ Passer sa vie à voyager seule aide à développer certaines capacités. Je me nomme Erydrin.

Au terme de son examen, Tauriel put se rendre compte cependant que la noldo n'était pas qu'un simple voyageur. Ses lames en premier lieu, bien qu'au fourreau, semblaient être des armes de maître, bien loin de ce qu'un simple voyageur choisirait. Longues, encombrantes, les armes avaient tout l'air de lames conçues pour la guerre. A cela s'ajoutait l'allure générale d'Erydrin. Contrairement à la posture souple et féline de Tauriel, la solitaire était campée sur le sol comme si ses pieds se prolongeaient en racines sous la terre. Elle se tenait droite et inflexible sous son demi masque argenté et son visage bien que d'une finesse toute elfique avait l'austérité des chefs de guerre sur le champ de bataille. Il y avait quelque chose dans son être, quelque chose d'indicible qui criait son passé martial, de la même manière que l'on reconnait un homme de guerre chez les Hommes.

En fait, l'elfe avait quelque chose de très humain.

Quand elle eut terminée la capitaine jugea bon de se justifier. Erydrin comprit alors que ses craintes n'étaient pas sans fondements. Dès que Tauriel avait entendu son nom, un voile était passé devant ses yeux. La cavalière n'était peut-être pas son ennemie mais elle avait entendu parler d'elle et vraisemblablement pas en bien.

~ On m'a chargé d'escorter une enfant jusqu'à Imladris. Nous partons demain. Tout est noté là.

Elle sortit un petit parchemin de ses vêtements et le tendit à la capitaine. Dessus figurait l'ordre de mission. Avec la permission de la famille, Erydrin était chargée d'escorter Niphredil de Mirkwood jusqu'à son oncle qui séjournait à Imladris.
Depuis qu'elle était arrivée, la jeune femme avait jugé bon de le garder toujours sur elle au cas où, comme c'était le cas, on lui demanderait de rendre des comptes.

Le murmure que laissa échapper Tauriel à la suite prit sa vis-à-vis au dépourvu. Un peu surprise que ce nom soit connu des elfes de Mirkwood, elle garda le silence quelques instants, fixant la capitaine de son unique oeil. Elle récupéra son ordre de mission et le rangea avant de reprendre la parole.

~ C'est bien l'un des noms que les Hommes m'ont donné... Où l'avez-vous entendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Jeu 26 Mai 2016 - 12:09

(Vraiment désolé pour l’attente mais ma réponse est enfin arrivée, mille pardon ma petite Ery !)

Après avoir entendu quelques mots de la jeune elfe brune qui se présentait à Tauriel suite à son atterrissage du toit, on pouvait penser qu’elle n’avait rien à cacher. Ou du moins, Tauriel avait à faire à une elfe qui souhaitait être des plus discrètes au sein du royaume de Mirkwood. Rare étaient ceux qui tentaient d’être discrets dans un royaume aussi fortement protégé. Mais les peuples elfiques connaissaient bien des avantages mais aussi des inconvénients de leurs royaumes ainsi que de leurs capacités. Erydrin semblait tout comme Tauriel, être une habituée en compétence d’agilité et de discrétion.

La capitaine de la garde ne cessa de fixer intensivement Erydrin. Les reflets du soleil qui brillaient sur le royaume et qui touchaient le visage de Tauriel lui faisait un magnifique regard scintillant. Ses yeux se baissèrent légèrement lorsqu’elle vit un parchemin de quête que la cavalière lui tendit. Le prenant dans ses mains, elle le lit du premier mot jusqu’au dernier. Même si Tauriel pouvait s’avérer très aimante et parfois naïve, elle se méfiait de cette personne. Toutefois, la quête était vraie et ne semblait en aucun cas être une contrefaçon. Tauriel lui rendit sa quête et fit quelque pas afin de se placer plus proche de l’étrangère et d’être à ses côtés.

Cette mission lui fît un pincement aux lèvres ainsi qu’un peu de tristesse. Elle repensait aux faits que les elfes de Mirkwood, ces derniers temps, ne cessaient d’être cloitrés chez eux ou encore dans la forêt afin de lutter chaque jour contres ses horribles araignées envahissantes. C’était sans doute pour cela qu’une elfe solitaire venait escorter la petite Niphredil. Ayant connu cette enfant et ayant l’habitude de fréquenter son père ainsi que de lui donner des ordres au sein de la garde, Tauriel n’allait pas laisser passer un éventuel accident.  

« S’il arrivait quoi que ce soit à l’un des notre, je ne te le permettrais pas. »

Cette parole était assez froide et rude, mais c’est ainsi qu’elle voulait paraitre. La jeune rousse aimait plus que tout son peuple. C’était grâce à lui qu’elle était encore en vie, recueillie et protégée par son bon roi. Jamais elle n’avait cessé d’en faire de même afin de montrer sa fidélité. Son arrivée ici, la rendait nostalgique et la vie qu’elle menait à présent était méritée.

Après cela, la cavalière avait ouï ce qu’avait murmuré Tauriel : « Le cavalier d’argent ». Elle semblait intriguée et attentive par ce nom. Il n’y avait pas de doute c’était bien à elle que Tauriel faisait face. Elle réalisa quelques pas silencieux afin de se placer derrière elle lentement.

« Mon roi m’a un jour évoqué ce nom… Mais ce cavalier ne lui plait guerre. »

A cet instant, Tauriel souhait en savoir plus non seulement sur la personnalité de cette étrangère mais aussi sur ses capacités. Il ne fallait pas oublier, que c’était elle qui allait être chargé d’escorter Niphredil. Aussitôt, elle sortit rapidement ses dagues et se tourna afin de porter un coup dans le dos d’Erydrin. Son objectif n’était pas d’être son ennemie, mais de la tester tel un camarade de bataille afin d’avoir un meilleur jugement d’elle. Mais ces dagues réalisèrent un bruit sourd car elles avaient heurtées l’épée du cavalier.  Cette parade était bien effectuée et impressionnante.

« Je n’ai entendu que des paroles méfiantes à ton sujet… Mais je me ferai mon jugement moi-même »

Tauriel lui adressa un sourire. C’était l’occasion de réaliser un défi avec une étrangère qui semblait du même niveau qu’elle, cela lui semblait intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mer 6 Juil 2016 - 0:59

La sylvaine se saisit de l'ordre de mission et l'examina en détail. Erydrin ne comprenait pas vraiment à quoi rimait cet interrogatoire dans la mesure où elle avait déjà eu à faire aux gardes de la porte pour pénétrer dans le royaume de Mirkwood. Cependant, elle ne chercha pas à se rebeller ou à se soustraire à l'autorité de la rouquine, la devinant un membre important de la cité pour se permettre de l'alpaguer de la sorte. La Noldor pouvait tout aussi bien se tromper mais compte tenu de l'hostilité ambiante à son égard, elle ne pouvait de toute manière que se montrer docile.

Quelque chose lui disait de surcroît que sa consoeur n'était pas là pour la tourmenter gratuitement. On devait l'avoir envoyé ou bien elle voulait s'assurer de l'identité de l'étrangère chez elle. De quoi avait-elle peur pour se montrer si zélée, Erydrin ne pouvait le dire. D'elle-même peut-être, d'une elfe ayant une réputation et une histoire de longue date avec les peuples humains. En fait, elle n'avait aucun moyen de savoir ce qu'on pensait de sa présence, car personne ne lui adressait la parole, ni ne l'approchait. Elle ne pouvait que supposer, mais elle préférait s'abstenir. Elle n'était pas là pour une visite de courtoisie comme put s'en rendre compte Tauriel après avoir lu chaque ligne du papier.

Quand elle eut achevée sa lecture, elle rendit l'ordre et la solitaire le rangea soigneusement dans les plis de ses vêtements d'argent. Le col haut masquait la cicatrice de sa gorge mais ses gestes dévoilèrent furtivement une autre marque sur l'un de ses poignets. Depuis qu'elle se trouvait dans la forêt noire, ces vieilles blessures la lançaient. Refermées depuis longtemps et silencieuses la plupart du temps, elles semblaient résonner de nouveau dans la triste lourdeur qui s'abattait sur ces bois. Erydrin ne l'avait jamais connu autrement. Sombre, pleine de cris et de souffrances. Ses propres souvenirs.

Dans un sens, elle comprenait la réticence de son interlocutrice à son égard. Elle qui vivait là sûrement depuis sa naissance, elle connaissait tous les dangers qui rôdaient et menaçaient son peuple. Erydrin ne faisait pas partie de ces menaces, mais elle n'avait aucun moyen de le prouver, si ce n'est en accomplissant son devoir au nom d'Imladris.  

Tauriel ne lui pardonnerait pas si un quelconque mal emportait la petite Niphredil durant le voyage. Mais c'était justement pour éviter cela qu'on l'avait envoyé. Une escorte discrète et efficace pour se faufiler entre les arbres sans attirer les regards. Humblement car elle ne pouvait faire autrement, Erydrin acquiesça à la remarque et se laissa étudier par la jeune femme, Une main posée sur la garde de Niregil, l'autre gisant le long de son corps, elle suivit de son oeil unique et perçant les mouvements de Tauriel. Se sentir étudier de la sorte n'était pas très agréable et la tenait dans un état de tension dont elle se serait volontiers passé, mais s'il fallait en passer par là pour obtenir la confiance de ce peuple solitaire, alors elle ne pouvait pas reculer.

Cependant apprendre que le roi Thranduil la connaissait et se défiait d'elle la surprit suffisamment pour la faire ciller. Qu'avait-on rapporté au seigneur de Mirkwood pour provoquer une telle réaction ?

~ Je suis vraiment désolée de l'apprendre. Mais je ne serais bientôt plus là pour inquiéter votre Roi. Puisse mon départ lui apporter un peu de paix, fit-elle d'un ton révérencieux alors que son interlocutrice passait dans son angle mort.

Erydrin ne bougea pas, se laissant examiner sans broncher. Elle avait de plus l'habitude qu'on joue sur sa faiblesse, se pensant à l'abri  à cause de sa cécité. Pourtant, elle se battait avec les deux armes qui pendaient à sa ceinture, ce qui indiquait à l'oeil éclairé qu'elle avait comblé l'absence d'un sens par les autres, et notamment l'ouïe. Ainsi elle put suivre sans mal les déplacements de la rouquine qui la contournait, tout comme elle entendit sans peine l'acier sortir de son fourreau et fondre sur elle.

Ses réflexes guerriers firent le reste et les deux lames s'entrechoquèrent dans un bruit étincelant. La solitaire avait eu le temps de pivoter suite aux paroles de la jeune femme et elle lui faisait maintenant face, dégainant lentement Idhegil avant de placer sa garde. Une posture hybride entre les divers formations qu'elle avait reçu, auprès de son père, garde de Lorien, et de ses maîtres d'armes gondoriens. Elle se sentit enfin complète avec ses deux lames au bout des mains mais son visage n'exprima rien de plus agréable malgré le sourire de la sylvaine. Seul son regard peut-être, s'était fait moins dur.

~ Alors laissons nos armes parler pour nous.

Sur ces mots, elle fondit sur Tauriel et laissa les épées jumelles faire connaissance avec les dagues de la sylvaine. La Noldor ne retenait pas ses coups, frappant avec force et mesure, mais elle cherchait pas à blesser son adversaire. Les lames ne frappaient jamais ailleurs que sur les dagues, elles ne fendaient rien d'autre que l'air ou les feuilles se relevant de terre sous l'impulsion du ballet des deux elfes. Un ballet, une danse. Erydrin ne cherchait rien d'autre, à vrai dire, que de mener cette danse et imposer son rythme à son adversaire.

Il n'y avait aucune fourberie dans ses assauts, aucun mensonge dans ses retraites. Et la danse était exaltante, elle devait bien le reconnaître, car Tauriel était un très bon adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mar 1 Nov 2016 - 9:09

La rencontre que menait Tauriel continuait dans cette ruelle un peu sombre et éloignée du centre du village. On pouvait cependant entendre les marchands qui commençaient à s’installer afin de promouvoir leurs nombreux produits pour le commerce. Il était rare que des passants passent dans cette rue. Habituellement, cela paraissait suspect de voir des individus trainer par ici. C’était d’ailleurs pourquoi Tauriel avait décidé de provoquer l’elfe qui se tenait devant elle. Le terrain était un peu étroit mais au moins, personne ne viendrait les déranger.

Une provocation de taille. Tauriel avait en effet frappée de ses dagues une concurrente apparemment bien entrainée. Elle remarqua que les armes d’Erydrin semblaient davantage plus fines, légères et tranchantes. C’était bien une chance d’avoir des armes pareilles car, les dagues de Tauriel commençaient à être usées à force d’aller chasser les araignées. Son but n’était ni de la blesser, ni de la tuer. Elle souhaitait uniquement tester ses capacités, d’autant plus que le père de la petite Niphredil était un ami mais aussi un camarade d’arme qui travaillait sous les ordres de Tauriel. Elle n’allait donc pas laisser aussi facilement une étrangère s’infiltrer au sein du royaume.

Le combat était silencieux et les deux elfes ne se détournaient pas du regard. Tauriel tenta différents coups dont certains été imprévus. C’était avec cette imprévisibilité que l’on pouvait juger certaines capacités comme l’équilibre de son adversaire. Les coups qu’elle réalisait se faisaient de plus en plus bas pour voir si l’étrangère esquivait chaque attaque sans être déstabilisée.

« Tu es plutôt douée. »

La jeune elfe, ne mentait pas sur ce propos. Mais, l’affrontement continua et ce dans une accélération effroyable. On pouvait qualifier ce combat comme silencieux mais aussi impressionnant. Tauriel eût un léger sourire. Ce cavalier lui rappelait bien des choses. Elle se voyait au travers elle comme une sœur d’arme mais aussi comme lorsqu’elle n’était encore qu’une petite bulbille qui apprenait à se défendre et à manier les armes. Plus les dagues frappèrent et moins elle se méfiait d’elle.

Ce n’était sans doute pas un accueil des plus chaleureux, mais à présent Tauriel était sure d’une chose : l’étrangère égalait son niveau. Afin d’en finir, elle exécuta une roue arrière dont elle fit rouler une goujonnière qui y trainait et elle rangea ses armes. Il y avait à présent quelques mètres qui les séparaient.

« Tu ne m’a pas déçue. Tu es redoutable. Si cela te convient, je vais te conduire jusqu’à la maison de Niphredil. Elle est à l’opposé de cet endroit. »  

Elle s’approcha à nouveau de l’élégante brune et fît un geste de la tête afin de lui proposer de la suivre.  

« Et puis, si je t’accompagne tu n’auras pas à te cacher dans les rues. Niphredil vit dans une maison situé dans une partie du royaume très connut, de nombreux elfes y passent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mar 1 Nov 2016 - 16:29

Les lames s'entrechoquaient, puis sifflaient le long du vent, et se frappaient encore. Mais les deux elfes continuaient, inlassables, avançant et reculant, parant et frappant. Si elles maniaient chacune deux armes, leur style de combat différait cependant largement. Les épées d'Erydrin glissaient comme le courant le l'eau, prévisibles mais immuables, tandis que celles de Tauriel frappaient vif comme l'air, changeaient de sens de façon imprévisible. Et pourtant, pourtant, ni l'une ni l'autre ne prenait véritablement le dessus sur l'autre.

Dans un combat réel, peut-être qu'une différence se serait formée, mais dans un simple duel amical, on ne pouvait pas distinguer si l'une des deux surpassait l'autre, et là n'était de toute façon pas le but. Tauriel avait voulu tester la noldo, et cette dernière se prêtait seulement à cet examen qu'elle remporta après le longues minutes de joute.

Et il y avait de la joie dans son regard bien que son visage restât figé dans une gravité qui ne le quittait jamais. Une petite étincelle d'or dans son oeil d'un vert hivernal. Il avait très longtemps qu'elle n'avait pas croisé le fer ainsi, qu'elle n'avait pas partagé un combat où aucune vie n'était mise en jeu, où il n'y avait que le plaisir d'entendre les lames rire en se touchant. La sensation était grisante et mettait soudainement des couleurs dans ce pays qu'elle avait cru si sombre. Peut-être résidait-il un peu d'espoir pour ce royaume en fin de compte.

Quand Tauriel mit fin au combat, la solitaire baissa ses armes, et les glissa au fourreau l'une après l'autre en écoutant les conclusions de la garde.

~ Je suis heureuse d'avoir partagé cette passe avec vous Tauriel...

A ces mots, son visage sembla s'adoucir et son corps se détendre. Et lorsque Tauriel avança à sa hauteur, lui proposant de l'escorter à travers la ville pour lui assurer une certaine légitimité, Erydrin lui tendit naturellement son bras, chose qu'elle n'a avait pour ainsi dire jamais fait pour qui que ce soit. Elle espérait que la jeune femme répondrait à cette marque d'amitié.

~ Si cela ne pose pas de problème, je préférerais poursuivre ma ballade en votre compagnie. Niphredil m'a déjà vu hier, je pense qu'il vaut mieux la laisser profiter de sa famille tranquillement aujourd'hui. Et je ne sais pas quand j'aurais l'occasion de revenir sur ces terres. Je suis curieuse de votre pays.

Son regard se perdit quelques instants dans les feuilles bruissant sous le vent.

~ Il ne ressemble à aucun royaume que j'ai déjà connu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mar 8 Nov 2016 - 9:49

Tauriel ne pouvait s’empêcher de continuer à lui sourire. En s’avançant à nouveau, sa nouvelle rencontre la suivait d’un pas sur et volontiers. Les deux elfes avaient compris que le but du duel n’était autre qu’un test et qu’il n’avait absolument aucun côté malsain ou une quelconque mauvaise intention. C’était d’ailleurs pourquoi on aurait cru que ces femmes démarraient une nouvelle rencontre. Ce n’était pas le cas et d’ailleurs, la jeune capitaine était plutôt satisfaite de son test. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas rencontré un adversaire de taille.

A présent, les deux elfes avaient déambulées dans une rue bien plus éclairée et moins étroite. Il s’agissait de l’allée principale pour aller au palais. Tauriel tendit son doigt en direction de ce dernier et elle expliqua comment était la vie la bas. Jamais elle n’oubliait comment l’avait recueilli le roi Thranduil  et tout ce dont il avait pu lui offrir. C’était une vie plutôt rêvée pour une orpheline comme elle. Nombreux étaient les elfes résidant ici qui l’enviait à être considérait comme une fille pour le roi. Puis, elle se tourna et regarda de gauche à droite les maisons qui étaient dans cette rue. Sans doute les plus luxueuses qui disposaient de familles aisées. Elle ne savait pas si Erydrin connaissait une telle architecture mais si elle n’était jamais venue ici, c’était possible.

« Mon roi me disait quand j’étais une enfant, qu’un royaume est heureux lorsqu’il est dans la lumière. »

C’était une parole qui l’avait marqué mais qui était à ce jour bien vraie. Les elfes de cette cité étaient habitués depuis la nuit des temps. La jeune sylvestre se tourna vers sa camarade qui semblait admirative et émerveillée, cela lui faisait chaud au cœur.

« Tu n’as encore rien vu ! »

Aussi imprévisible qu’elle était, Tauriel la prit par la main et courut en l’entrainant dans une rue parallèle. Par un temps pareil, elle était persuadée de trouver des marchands dont elle avait l’habitude de fréquenter lorsqu’elle exécutait ses gardes quotidiennes. Et elle vu juste, il y avait plusieurs échoppes qui présentaient des domaines différents. Comme toujours, le forgeron faisait du bruit dans sa forge, le cuisinier proposait les plats elfiques les plus gouteux avec en ce moment une petite touche empoivrée, le tailleur était entouré de nombreuses femmes, le marchand de légume proposait les produits les plus frais, un petit écuyer boutonneux courrait dans tous les sens et il y avait tant d’autre chose à voir et à découvrir.

Ce n’était sans doute pas à cause des araignées qui envahissaient les environs de la cité chaque jour que les habitants et les marchands allaient cesser de vivre ainsi. Puis c’était aussi par le biais de Tauriel que cette ambiance était toujours présente car, elle et ses camarades se devaient de préserver le village entier.
Elle se mit à penser à Erydrin. Qu’est-ce qu’elle pouvait ressentir en étant ici ? Est-ce qu’elle connaissait cette atmosphère ?

« Mais au fait, d’où viens-tu ? Est-ce bien là où tu vis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Dim 13 Nov 2016 - 12:56

Epées aux fourreaux, les deux elfes avaient fini par regagner des rues plus fréquentées au coeur de la cité. Alors Erydrin avait eu tout loisir de remarquer la différence qui s'était opérée à son égard auprès des habitants des lieux. Là où on l'avait jaugé d'un regard méfiant lorsqu'elle vagabondait seule, on ne lui accordait désormais plus guère d'importance. Tauriel recceuillait quant à elle des saluts amicaux et ce fut un tout nouveau Mirkwood que la solitaire découvrit. Loin de l'image qu'elle en avait eu et qu'elle s'en était forgée au fil des rumeurs et des mauvais souvenirs, la ville apparaissait enfin dans toute sa chaleur.

« Mon roi me disait quand j’étais une enfant, qu’un royaume est heureux lorsqu’il est dans la lumière. »

Cette déclaration fit tiquer Erydrin. Non seulement Tauriel était un garde royal mais en prime elle avait grandi proche du souverain ? Suffisamment pour que ce dernier converse avec elle, visiblement. Lemanben n'était pas vraiment aux faits des systèmes politiques ou des us et coutumes de la noblesse elfique, mais elle imaginait mal que le roi réserve ce traitement à n'importe quel enfant croisant sa route. Ou alors elle se trompait encore et se fiait trop à l'image déplorable que les qu'en dira-t-on faisait du roi Thranduil. Cependant la méfiance avec laquelle elle avait été traitée jusque là la laissait perplexe.

~ Prions que nous gardions tous une lumière dans notre coeur pour faire face aux jours sombres qui se profilent.

Lugubre conseil que proférait là Erydrin. Lugubre et loin de ses habitudes, mais il était difficile de ne pas entendre la complainte de la forêt et de ne pas se laisser influencer par sa détresse. Pour l'heure, la menace restait sans nom et sans visage dans l'esprit de l'elfe. Elle avait bien entendu parler d'araignées effrayantes, mais elle n'en avait elle-même pas encore croisé. Cela n'empêchait pas sa connexion toute particulière avec la nature environnante de la prévenir, comme une sorte d'instinct que l'ombre planait bien au-dessus de la forêt noire.

Et pourtant, en compagnie de Tauriel, c'était comme si le soleil parvenait enfin à traverser les épaisses frondaisons pour réchauffer la terre. Le monde est en vérité empli de périls, et il y a en lui maints lieux sombres ; mais il y en a encore beaucoup de beaux, et quoique dans tous les pays l'amour se mêle maintenant d'affliction, il n'en devient peut-être que plus grand. Rien ne semblait mieux décrire ce pays aux yeux de l'étrangère, mais elle fut coupée là dans ses réflexions. Sa guide venait de la saisir par la main, l'obligeant à un grand effort de volonté pour ne pas laisser transparaître un mouvement brusque de recul qui aurait pu être mal interprété. Les blessures invisibles cicatrisaient moins bien que celles inscrites dans la chair quand bien même elle faisait son possible pour les apprivoiser et passer outre.

Un peu contre son gré, Erydrin se fit emporter par la tornade Tauriel, qui semblable au joueur vent d'automne semblait beaucoup s'amuser de la surprise qu'elle venait de lui causer. Elles allèrent ainsi à travers de nouvelles rues, jusqu'à des marchands aux étals fournis. La place où elles venaient d'atterrir fourmillait de vie, spectacle auquel ne s'était pas attendu Erydrin. Comment avait-elle pu louper cela ? Soit elle avait été vraiment aveugle, soit on avait pris soin de la garder éloignée. Elle n'osait choisir entre ces deux éventualités, l'une n'étant pas plus positive que l'autre.

Alors qu'elle s'émerveillait de découvrir la véritable Mirkwood, Tauriel la questionna sur son mode de vie, visiblement curieuse d'en apprendre davantage sur elle. Etait-ce une manigance pour faire un rapport complet à son roi par la suite ? L'idée traversa l'esprit d'Erydrin mais elle la rejeta aussi vite : elle ne voulait pas entrer dans ce genre de considérations. Elle ne voulait pas commencer à douter des siens.

~ Je n'ai aucun port d'attache, commença-t-elle tranquillement. Diverses raisons m'ont poussées à arpenter la Terre du Milieu plutôt que défendre un seul territoire, comme tu le fais. J'ai connu beaucoup de pays, mais c'est auprès des peuples du Gondor et du Rohan que j'ai passé le plus de temps. Ces royaumes sont splendides, bien que mes souvenirs du sud datent de quelques centaines d'années. Quant au Rohan, j'ai beau être une elfe, je crois que mon coeur appartient à cette terre et à ses habitants.

Ce devait être un peu étrange d'entendre un tel discours, mais Erydrin était honnête. Elle n'avait de toute façon rien à cacher et l'amitié qu'elle entretenait avec ce jeune royaume l'emplissait de fierté. Peu lui importait, à elle qui avait grandi plus chez les Hommes que chez les Elfes, de ne pas appartenir au même peuple qu'eux. Et de ce qu'elle savait, les rohirrims s'en moquaient aussi puisqu'elle était toujours bien reçue chez eux et qu'à force de la voir, on finissait même par la reconnaître et parfois la saluer.

~ Etant originaire de Lorien, je reste fidèle à ses seigneurs même si mes pas me conduisent ailleurs.

Et en parlant de seigneurs...

~ J'ai cru comprendre que tu étais proche de ton roi, toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Sam 26 Nov 2016 - 13:00

La marche des deux elfes sylvestres continuait à travers une foule d’habitants et de marchands qui débordaient de sourire. Tauriel aussi continuait à sourire à tous les elfes y comprit Erydrin. Elle adressa également quelques rapides saluts à ceux qu’elle n’avait pas encore rencontrés au cours de cette journée. L’endroit n’était sans doute pas aussi bruyant que durant un événement ou une grande occasion chez les autres races comme les nains, les hommes ou encore les hobbits. Après tout, les elfes étaient habitués à vivre au calme et harmonieusement.

Sa compagne Erydrin évoqua rapidement des mots dont Tauriel entendait chaque jour : des jours sombres. Ces mots-là lui rappelaient tant de souvenirs et ils évoquaient les viles créatures du Mordor. C’était très régulièrement que Tauriel les combattait sans pitié et sans relâches. Puis, ce n’était pas des jours à ne pas se soucier car la cité pouvait tomber à n’importe quel moment. Rien que d’imaginer le royaume perdu était improbable pour la capitaine. D’ailleurs, elle resta sans mot et ne répondit rien à Erydrin sur son conseil qui avait l’air de lui laisser un malaise.  

Se rapprochant de plus en plus de l’habitation de Niphredil, Tauriel semblait légèrement perdu dans ses pensées. Elle était nostalgique sur son peuple, se remémora les accidents qu’avaient engendrés les araignées et le fait que les orques semblaient avoir abandonné l’idée de venir attaquer les elfes de Vertbois. Quelques secondes plus tard, elle revint à ses esprits et écouta attentivement ce que lui narrait sa rencontre. La vie d’Erydrin était très différente de celle qu’avait menée Tauriel. En effet, elle était apparemment très proche des hommes et notamment du Rohan ce qui étonna l’elfe des bois. Grandir aux côtés des hommes et non des elfes était sans doute quelque chose de très rare. D’un certain point de vue, Tauriel l’enviait de parcourir les terres qu’elle souhaitait où elle voulait et quand elle le voulait.

Elle laissa finir les dires de sa camarade car elle ne souhaitait pas être trop curieuse et donner des doutes à Erydrin. Ce fût sans doute pourquoi l’elfe brune la questionna sur un tout autre fait : Pourquoi Tauriel était proche de Thranduil ? C’était donc à son tour de lui narrer son vécu.

« Mes parents sont morts lorsque j’étais une enfant. Apparemment, le roi Thranduil était proche d’eux et il décida donc de ne pas m’abandonner. Il m’amena au sein de son royaume, m’offrit un abri, me nourrit, me donna une instruction et tout ce qui pouvait s’en suivre d’une vie aisé chez les elfes. Je lui suis très reconnaissante. »

Son sourire était légèrement devenu plus grand lorsqu’elle expliqua son passé. La reconnaissance qu’elle avait pour son roi était grande et nombreux étaient les elfes qui avaient envié Tauriel lorsqu’elle était arrivé ici.

« Certaines personnes ne comprennent pas toujours les actes de Thranduil. Quelques-uns l’apprécie mais il y aura toujours des personnes à l’écart et qui seront contre lui. »

La capitaine faisait partie des personnes qui ne comprenaient pas toujours le roi. Elle aurait aimé que ce dernier soit quelques fois moins passif et agisse plus rapidement. Elle ne savait pas vraiment quoi rajouter auprès d’Erydrin et continua silencieusement sa marche. Peut-être souhaitait-elle le rencontrait ou avait-elle d’autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel

Lemanben | Cavalier d'Argent ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 372
♦ RÉPUTATION : 952
♦ AVATAR : Mahafsoun
♦ DC & co : Galadriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe Galadhrim d'ascendance Noldo
— ORIGINAIRE DE : Lothlorien
— ÂGE DU PERSO : 1939 ans
— RANG SOCIAL : Voyageuse au grand coeur mais à la petite bourse
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maître d'armes
— ARMES DU PERSO : Les épées jumelles Idhegil et Niregil | Arc long composite à la corde noire | Dague de chasse
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Seigneur Celeborn et Dame Galadriel mais aussi tous ceux qui luttent contre le Mal
— VOYAGE AVEC : Seule

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Mer 1 Mar 2017 - 19:51

Erydrin écouta avec attention le récit de sa consoeur. C'était la curiosité qui l'avait poussée à questionner Tauriel au sujet de son roi, mais ce fut la surprise qui prit bien vite le relais. Ainsi l'elfe avait été recueilli par ce roi que les rumeurs diabolisaient. Lemanben l'avait alors jugé un peu trop hâtivement. Thranduil ne pouvait pas être l'inconscient que l'on voulait bien décrire si son coeur avait eu la place d'accueillir une jeune orpheline. Peut-être était-il alors davantage comme son mentor, comme Diamarth, une figure austère cachant de sombres blessures.

Elle n'y avait jamais songé, mais cela lui apparut soudainement comme une évidence. Une fleur avait éclos dans son esprit, un bouton de rose s'était ouvert là où elle ne voyait que la tige pleine d'épines.

~ Alors il est un peu comme ton mentor, pensa-t-elle tout haut un vague sourire sur les lèvres.

Avant que Tauriel n'ait le temps de se questionner sur cette drôle de déclaration, elle reprit :

~ J'ai également perdu mes parents, enfant. Une attaque au sud-ouest de cette forêt, alors que nous remontions de Lorien jusqu'à ce royaume. Une ermite s'est occupée de moi à l'époque et m'a appris bien des choses.

Que se serait-il passé d'ailleurs, si elle était restée à Imladris après cet épisode ? Aurait-elle rejoint la garde de la cité comme Tauriel l'avait fait ? Peut-être bien, après tout elle avait toujours aimé tenir une arme. Elle n'avait pas beaucoup de souvenirs de sa petite enfance, mais cela, elle en était certaine. Ses parents en désespéraient même.
Dans le fond, elle ne saurait jamais comment sa vie aurait pu être si les choses avaient été différentes. Il y avait tant de scénarios possibles qu'elle en aurait des maux de tête bien avant de tous les avoir passé en revue. Mais une chose était sûre : Tauriel et elle partageaient plus de choses que le premier coup d'oeil laissait supposer. Leur vie avait beau avoir été différente, elles avaient en commun leur façon de penser, et sans doute leur caractère. Cela expliquait sûrement leur facilité à se parler alors qu'elles se connaissaient à peine.

~ Je dois bien reconnaître que la façon dont tu parles de ton roi n'a rien à voir avec ce que l'on dit de lui, au-delà de ce royaume... C'est dommage qu'il soit si fermé au reste d'entre nous, car j'ai cru comprendre qu'il ne m'appréciait guère. Pourtant, tu peux constater qu'aucune hostilité n'anime ma venue.

Elle songeait à nouveau tout haut. Ce roi et ce royaume... Elle n'arrivait pas à les comprendre, comme s'il lui manquait une pièce pour finir son puzzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1801-erydrin-le-cavalier-d http://lonelymountain.forumactif.org/t1822-une-affaire-de-rencontres-erydrin http://lonelymountain.forumactif.org/t1823-des-souvenirs-plein-la-tete-erydrin En ligne

Guard Captain of King Thranduil ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Tauriel
♦ MESSAGES : 227
♦ RÉPUTATION : 495
♦ AVATAR : Evangeline Lilly
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Mirkwood
— ÂGE DU PERSO : 600 ans
— RANG SOCIAL : Aisé
— MÉTIER PRATIQUÉ : Capitaine de la garde personnelle du roi Thranduil
— ARMES DU PERSO : Un arc et deux dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Fidèle au seigneur elfique Thranduil
— VOYAGE AVEC : Régulièrement avec Legolas
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute Lun 1 Mai 2017 - 20:02

« Un mentor » c’était ainsi qu’Erydrin avait caractérisé Thranduil aux yeux de Tauriel. Ce mot semblait assez fort pour cette dernière et c’est aussi pourquoi il résonna plusieurs fois dans son esprit. Se familiariser avec un autre mot que celui de roi lui était réellement différent. Elle avait tellement de respect à son égard qu’elle continuait sans cesse de le vouvoyer et de l’appeler par son titre de roi. Certaines personnes de l’entourage de Tauriel voyaient également le seigneur comme un père pour elle, mais jamais elle n’oserait l’appeler ainsi bien qu’il était en effet comme un membre de sa famille.

Les propos que continuait à lui dire l’elfe solitaire étaient différents mais aussi vrai. Ceux qui ne vivaient pas à Mirkwood avaient en effet leur façon bien à eux de juger Thranduil. Nombreux furent les rumeurs, les débats, les vérités et les mensonges.  

«On peut dire ça… » Finit-elle par avouer.

Elle continua d’écouter sa nouvelle rencontre qui se permit de parler à son tour d’elle. La jeune Tauriel semblait cette fois étonnée de voir qu’elles avaient bien des points communs. Sans doute plus qu’elle ne l’imaginait. Des points communs présents dans une vie pourtant si différente. La capitaine s’imagina un instant à la place d’Erydrin, seule à errer au-delà des frontières. Le goût de la liberté lui donnait envie. Une monture en possession à la découverte de différentes contrées. Mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à son village et à la protection des habitants. Elle s’y était attachée comme tout elfe du royaume.

La marche des deux protagonistes se poursuivie dans le royaume qui continuait à présenter mille et une découverte lorsqu’on ne vivait pas ici. L’elfe rousse se contentait d’observait la voyageuse en faisant apparaître quelques fois un léger sourire à son égard.

Une bonne odeur de nourriture se répandit aussitôt dans l’air et laissa rêver les deux elfes. C’était un peu comme lorsqu’un enfant reniflait l’odeur du pain chaud d’un boulanger. Et puis, faire un tour chez un cuisinier elfique du coin était probablement intéressant pour Erydrin qui avait une longue route à faire par la suite. Tauriel décida donc d’avancer dans le magasin de ce dernier et d’y entrer. Il y avait plusieurs plats et de nombreuses spécialités qui étaient mise en valeur.

« Tu trouveras peut-être des choses intéressantes à prendre avant de repartir. »

Elle n’avait encore jamais réalisé de grand voyage. Il faut dire que pour une capitaine elfe, elle n’avait que 600 ans. En tout cas, Tauriel avait toujours été prévoyante. Elle se tourna vers le vendeur et lui acheta quelques portions de lembas qu’il emballa et qu’elle remit à Erydrin.

« Tu en aura besoin pour la route. Ce n’est peut-être pas grand-chose mais ça te sera utile. »

Elle le lui offrit de bon cœur et répliqua à nouveau.

« Et maintenant, que vas-tu faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1846-tauriel-terminee http://lonelymountain.forumactif.org/t1864-tauriel-relations#32507 http://lonelymountain.forumactif.org/t1897-le-parcours-de-tauriel
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De la confiance au pays du doute

Revenir en haut Aller en bas
De la confiance au pays du doute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Middle Lands :: Mirkwood-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.