AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Surrender to me

Partagez|

Surrender to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Surrender to me Lun 15 Fév 2016 - 18:49



Surrender To Me

Selen & Leoden



La lumière filtrait à travers le carré de tissu qui cachait la petite lucarne en temps que volet de fortune. Il était tôt, le soleil ne faisait seulement que poindre à l'horizon. Dehors, les nuages étaient encore colorés de rose et de doré, l'on pouvait le deviner sans même y jeter un regard, de par la lueur qu'ils donnaient à la pièce à travers le coupon de lin accroché par les coins sur le mur en bois. La chambre qu'on lui avait attribué ne lui offrait qu'un confort sommaire, mais il n'avait pas nécessairement besoin de plus. Il commençait à se faire connaître dans la région ; sa notoriété de chasseur de primes lui valait de plus en plus de requêtes. Néanmoins, ce type de luxe était le maximum qui s'autorisait. Il avait deux chevaux à nourrir, aussi il préférait garder quelques économies de côté plutôt que de ne les dépenser dans des commodités inutiles. Il n'avait que faire que le plancher craque sous chaque pas qu'il ferait, ou bien d'être réveillé par le soleil – il était de toute façon déjà debout depuis un bon moment. Il n'avait dormi que quelques heures, mais ce maigre répit l'avait ragaillardi. La veille, il avait ramené un trophée de valeur à l'auberge. Cela lui avait valu de prendre quelques coups dans les côtes et quelques égratignures, mais le jeu en valait la chandelle. Grâce à sa prise, il avait remporté vingt pièces d'or, dont une partie avait financé sa chambre, et l'autre le maréchal ferrant et la nourriture pour ses chevaux. Il pouvait tenir un bon mois avec cette somme en poche, mais avide d'aventure, l'homme s'était levé de bonne heure pour aller chercher corvée.

Il s'était fait apporter un petit sceau d'eau pour pouvoir se laver et décrasser ses bottes. L'eau était gelée, et la première tâche ne s'était donc pas éternisée ; d'autant qu'il n'avait pas non plus traîné dans la terre. Il passa une chemise de lin et enfila son pantalon et ses bottes – cela lui suffirait pour le moment qu'il ne comptait pas sortir. Il prit tout de même soin de garder sur lui son épée soigneusement polie et affûtée, son outil le plus précieux quand il s'agissait de s'atteler à la besogne. Il arrangea brièvement ses cheveux avant de passer la porte. Une douce odeur émanait du bout du couloir lorsqu'il passa le seuil de la chambre. Son estomac s'empressa de lui faire comprendre qu'il devait se nourrir rapidement, et les arômes qui flottaient dans l'air ne purent que l'encourager dans ce dessein. Il descendit une à une les marches étroites et inégales du petit escalier au bout du couloir, et les planches craquaient tout autant sous ses bottes que lorsqu'il était dans sa chambre. S'il avait voulu arriver discrètement, c'était de toute façon raté ; bien que les aubergistes et les clients réguliers soient accoutumés à ce bruit, il avait été remarqué. Il entra dans la grande salle de l'auberge, où se trouvaient tables et bancs de bois parmi lesquels on pouvait difficilement circuler si l'on avait quelque embonpoint. En face de lui se trouvait le foyer d'une grande cheminée, sur laquelle un pot de soupe aux épices était en train de bouillir. Leoden aurait reconnu cette odeur entre mille : la soupe aux épices était de loin son plat préféré, et il avait appris à la préparer lui même durant ses déplacements, à son plus grand plaisir. Il se dirigea vers le comptoir derrière lequel se trouvait une jolie femme qui travaillait pour l'établissement.

« Vous désirez quelque chose, monsieur.. ? » avança-t-elle rapidement, n'osant pas poser son regard sur lui plus de quelques secondes. L'homme lui fit signe que oui, et demanda s'il pouvait avoir de la soupe aux épices. On lui en apporta un bol encore brûlant, dont la fumée émanait encore et portait les arômes de céleri et de chou – entre autres – jusqu'à son nez. Il faisait bon de remplir son ventre après plusieurs jours passés en expédition avec peu de temps pour se reposer ou se nourrir. Il porta la cuiller à sa bouche alors qu'un homme venait s'asseoir maladroitement sur le tabouret à sa gauche. Il demanda la même chose que le jeune homme et indiqua à la serveuse qu'il prenait le bol de son voisin sur sa note. Étonné, ce dernier releva la tête pour observer son mécène. C'était un homme aux cheveux blancs et au teint morose. Au vu de sa tenue et de son odeur, l'on devinait facilement qu'il travaillait au port de Dol Amroth. Il semblait usé par l'air marin, et visiblement embêté par quelque souci qu'il aurait eu. Les ridules qui s'étiraient sur son front et au coin de ses yeux laissaient entrevoir les vestiges d'une jeunesse passée et d'une vie difficile. Le jeune homme lui lança un regard interrogateur sans dire mot, attendant que le vieil homme ne lui explique les raisons de sa générosité soudaine pour un inconnu qui avait les moyens de payer lui même sa soupe.
« Vous êtes.. » commença le vieillard.
« Leoden Doreath, pour vous servir. » annonça-t-il sans attendre que l'homme n'ait fini sa phrase. Il venait tout de même de lui offrir de quoi remplir son estomac, autant rester poli et humble.
« C'est donc bien vous que je venais chercher.. » murmura-t-il après quelques secondes de réflexion. « Vous êtes chasseur de primes n'est-ce pas ? » Leoden acquiesça, alors qu'il portait une nouvelle cuiller de soupe à sa bouche. « On m'a parlé de vous et de celui que vous avez ramené hier.. J'ai du travail pour vous, si vous voulez bien l'accepter.. Nous avons quelques problèmes au port de la ville, et il faudrait nous débarrasser de cette vermine.. »
« Vous avez un nom ? »
« Je vous offre cinquante pièces d'or si vous m'attrapez cette saleté de Selen. »

Une femme. Pour un prix si élevé, une femme ? Vraiment ? La tâche avait l'air bien trop aisée pour que ça ne le soit réellement. Mais le marché était conclu.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Lun 15 Fév 2016 - 21:19




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.





Les côtes verdoyantes du Gondor étaient reconnaissables entre toutes, ses falaises découpées, les vagues meurtrières…Alors que les pirates s’attelaient aux manœuvres d’amarrage, le quartier maitre du Crépusculaire observait le port de Dol Amroth et ses larges murs de pierre. Comme bien des villes en côte dans la baie de Belfalas, les murs étaient érigés de sorte de décourager les canons des navires pirates. Un fin sourire s’étira sur les lèvres de Selen pour qui même les plus hautes fortifications n’étaient en rien des obstacles insurmontables. Car elle se faufilait n’importe où, rien n’arrêtait sa course ou ses désirs d’or. Ils jetèrent l’ancre en retrait du port et leur pavillon pirate fut dissimulé afin de ne pas alerter la garde du Gondor. Seules les voiles sanguinaires du navire pourrait les trahir, encore fallait il qu’elles soient déployées. La pirate leva les yeux et détailla les voiles du grand cacatois jusqu’au clinfoc, toutes resserrées, le vent circulait désormais librement sur le pont. L’ancre fut jetée, le Crépusculaire séjournerait ici une semaine tout au plus afin de ravitailler avant de repartir vers Umbar.

Quelques jours plus tôt, sur leurs traces, ils avaient laissé un galion incendié après l’avoir totalement pillé. Après avoir essuyé une tempête, celle-ci leur avait causé bien des dégâts et ils s’étaient vite retrouvés à dériver sans provision. Une aventure épuisante, sous 9 jours à devoir rationner ce qu’il restait d’eau potable et de nourriture. Finalement ils s’en étaient sortis sans plus de pertes hormis une dizaine d’hommes que l’on avait balancés par-dessus bord après qu’ils soient morts de faim et de soif. Selen était profondément marquée par cet événement, le teint blafard, les joues creusées. Le galion leur avait permis de subsister jusqu’à ce qu’ils regagnent Belfalas et pour la première fois de sa vie, la pirate avait hâte d’aller sur la terre ferme. Elle décroisa les bras après avoir donné l’ordre que l’on mette une chaloupe à la mer. Aaren l’interpela afin de lui donner quelques directives de son passage sur terre ainsi qu’une bourse d’or qu’elle enfonça dans son décolleté. Des ordres bien sûrs approuvés et acceptés par la pirate qui s’empressa de nommer les quelques gaillards qui l’accompagneraient.

Postée à l’avant de la chaloupe, le regard de Selen demeurait sévère. Elle était particulièrement à fleur de peau depuis cette courte période de famine et bien des membres de l’équipage avaient fait les frais de sa nervosité. La jeune femme ne prit même pas la peine de se déguiser alors qu’elle était parfaitement consciente de ne pas être la bienvenue dans cette ville après y avoir souvent semé la pagaille – comme un peu partout d’ailleurs. Mais la pirate avait changé depuis la dernière fois, elle était bien plus forte, bien plus agressive et bien moins encline à plaisanter. Selen n’attendit pas que la chaloupe soit complètement immobilisée qu’elle appuya son pied sur la jetée pour se hisser et être sur la terre ferme. La jeune femme leva ses yeux perçants en direction du navire au loin, s’assurant qu’il n’était pas reconnaissable.

« Vous deux, allez chez Tigg pour la cargaison. Et toi accompagne Gizik chez l’charpentier qu’on perde pas plus de temps. »

Les quatre moussaillons hochèrent la tête à ses ordres d’un air penaud. Quand à elle, elle avait des affaires bien plus intéressantes qu’aller faire les courses ou s’assurer que la coque soit complètement réparée avant qu’ils ne repartent. Selen pénétra dans la ville tel un loup dans la bergerie, le regard sombre et déterminé. Elle allait en chasse d’informations ainsi que l’en avait chargé le capitaine, un galion parti en mer avec la cale particulièrement chargée qui ne demandait désormais qu’à être éventré. Voilà plusieurs mois qu’elle allait recueillir ces informations, et les dernières qu’elle avait obtenues s’étaient vues être fausses. Selen n’appréciait que très peu que l’on se paye sa tête sous prétexte que c’est une femme. Alors elle se rendait dans cette taverne mal famée où elle savait qu’elle trouverait l’informateur avec une bière à la pogne et une femme sur les genoux. La pirate évolua dans les rues, les quelques personnes qui arrivaient par devant s’écartaient sur son chemin, craignant son aura noire et menaçante. Elle poussa la porte de la taverne et se dirigea dans ce coin fréquenté par un groupe d’habitué que comptait ce connard. Selen ne perdit alors pas de temps pour s’avancer avec menace, voyant le visage de sa cible se décomposer en la voyant arriver. Mais il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit que la pirate sorti un couteau et trancha la gorge d’un de ses chiens qui veillait à sa protection. Le sang gicla, éclaboussant le visage de son patron et souilla les quelques pierres posées sur la table. Selen se débarrassa du cadavre en le poussant sur un côté, sa carcasse retomba lourdement au sol sous le cri de stupeur de cette dindonne assise sur les genoux de l’homme qu’elle était venue chercher. Mais l’homme avait mis sa main sur sa bouche de suceuse, parce qu’il avait aussi des problèmes et qu’il ne voulait pas non plus se faire remarquer.

Selen prit donc la place du type qu’elle venait de saigner, essuyant son couteau sur le chemiser de son voisin qui l’observait d’un air ahuri. Selen quand à elle étira un petit sourire en coin faussement amusé. En vérité on pouvait voir la colère dans ses yeux, et sa ferme intention de lui faire payer l’affront qu’il lui avait fait.

« T’as du culot de r’venir comme ça ! »
Selen ne répondit rien, l’observant, affamée, cette folie meurtrière dans ses iris aquatiques.
« Alors, comment va Sigurd ? » Fit-il en riant grassement.
Sigurd, un nom sans visage, un nom qu’elle avait cherché avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’un coup foireux de ce salopard. Selen attrapa violemment la fille par sa tignasse rousse, l’attirant vers elle, elle glissa sa lame à sa gorge, menaçant de la lui entailler à son tour.

« Et si son père te posait la même question à son sujet ? »

Selen savait qu’il s’agissait là de la fille unique de l’un des seigneurs de la ville qu’il comptait épouser parce qu’elle était suffisamment bonne et conne pour être à sa botte. Il avait peiné à être dans les bonnes grâces du père de cette chienne, si sa fille mourrait il allait avoir plus de la moitié de la ville à son cul. Ce dont il était conscient bien sûr puisqu’il paniqua dès que sa future femme fut menacée de mort.

La discussion fut donc enrichissante, Selen s’en alla sans avoir fait plus de victimes et avec un véritable nom a la clef. Quoi qu’il en soit il savait qu’il n’avait pas intérêt à lui mentir deux fois, ou elle ne se gênerait pas pour le chasser. Mais ce trouillard s’était pissé dessus tellement elle lui avait fait peur, ainsi Selen quittait la taverne non sans ressentir une certaine satisfaction. Alors elle se dirigea vers une autre taverne, afin de s’autoriser une courte pause ou elle pourrait enfin manger quelque chose qui ne la ferait pas dégueuler. Une fois devant sa soupe et son poulet, assise dans un coin tranquille, la jeune femme se mit à manger son plat avec un empressement qui avait surprit la serveuse. C’était jouissif de pouvoir manger enfin après ces longs jours d’épuisement. Selen utilisait la bière afin de faire descendre tout ça, avalant l’alcool avec une descente digne des plus grands alcooliques, elle en avait rien à foutre de paraitre comme une porcasse, elle avait faim et elle était enfin tranquille.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 16 Fév 2016 - 13:29



Surrender To Me

Selen & Leoden



Cinquante pièces d'or. C'était une somme fort coquette pour un chasseur de primes. Une bonne récompense, qui permettrait à Leoden de faire enfin réparer la selle d'un de ses chevaux, dont les surpiqûres avaient cédé en quelques endroits. Il pourrait aussi se procurer quelques nouveaux vêtements de voyage, car les siens commençaient à devenir usés. Cinquante pièces d'or. Il n'en revenait toujours pas que l'on lui propose autant pour attraper une femme. Enfin.. D'après les dires du vieil homme, Selen était une vermine sans nom, une crapule sans vergogne qui écumait les flots pour répondre à son besoin avide de richesse, d'aventure, et de pagaille. Elle avait pillé de nombreux navires au large des côtes du Gondor, actes dont le vieillard avait visiblement fait les frais à plusieurs reprises. Leoden écouta son nouveau client lui décrire vaguement le physique de la jeune femme, mais les souvenirs imprécis du vieil homme ne l'aideraient point tant ils étaient dépourvus de netteté.

« Ne vous inquiétez pas, je vais la ramener. » tenta-t-il pour rassurer son interlocuteur avant de se lever. Il avait fini son bol de soupe, attrapa du bout des doigts un morceau de pain de seigle et se retourna pour emprunter de nouveau l'escalier grinçant. Il poussa la lourde porte en bois de sa chambre, et prit soin de la verrouiller correctement avant de se changer. Il enfila une longue cape rouge par dessus sa cuirasse, et vérifia que son épée était libre dans écrin. C'était une épée des plus simples, épaisse mais sans fioritures de toutes sortes comme l'on pouvait voir sur les épées des grands soldats du Gondor. Elle n'avait point de dorures, et la garde n'était constituée que de deux quillons perpendiculaires à la lame tranchante. C'était une épée somme toutes basique, mais elle n'avait jamais failli à son maître. Leoden savait manier son arme avec une justesse impressionnante, et quand il avait dessein d'en loger la lame quelque part, c'est généralement qu'elle finissait pile à cet endroit.

Alors qu'il sortait de l'auberge, il dispensa une visite aux écuries, afin de vérifier si l'écuyer avait correctement nourri ses chevaux. Il n'avait pas besoin de les faire préparer ; il n'en aurait point l'utilité aujourd'hui. Bien que l'auberge dans laquelle il avait pris logis n'était pas au centre même de la cité de Dol Amroth, cela ne lui prendrait guère plus d'une dizaine de minutes pour se rendre jusqu'à la première partie du port. Sur son chemin, alors qu'il observait les mouettes se disputer des restes que les villageois jetaient dans la rue, il se mit à réfléchir. Il n'avait pas vraiment pensé à une façon de trouver ou même d'aborder cette Selen. Si elle était aussi redoutable qu'elle en avait l'air, il ne pouvait pas arriver de front et lui offrir l'opportunité de le poignarder avant qu'il n'ait pu esquisser l'ombre d'un mouvement. Non, il fallait qu'il se confonde dans la foule, qu'il ne joue pas selon ses règles à elle, mais qu'il en fixe de nouvelles. Sinon la solution était toute trouvée pour sa victime. Le vieil homme n'avait pas précisé s'il devait la ramener vivante ou morte, juste qu'il devait l'attraper. Dans le meilleur des cas, il pourrait lui accorder sa merci ; mais si elle tentait quelque coup bas que ce soit, il serait aussi impitoyable que ce qu'il avait ouï-dire d'elle.

Un drôle de vacarme le tira soudain de ses pensées. Il dirigea son regard sur une taverne qu'il savait malfamée de réputation. Des gens étaient visiblement en pleine discorde à l'intérieur. Il ralentit sa marche, faisant mine de chercher dans sa bourse. Il en tira le petit morceau de pain qu'il avait pris plus tôt à l'auberge. Tendant l'oreille vers les vociférations, il émietta le pain pour en distribuer les miettes aux mouettes qui l'épiaient de leurs yeux tout ronds. Au bout de quelques minutes, une femme quitta la taverne, un grand sourire aux lèvres, et le vacarme s'était tu. Cela l'amusa de voir que c'était visiblement une jeune demoiselle qui avait créé tout ce tintamarre, mais lorsqu'il entra à son tour dans l'établissement et découvrit un homme à terre, il perdit son maigre sourire.

« Cette saleté de Selen, mordiable, j'espère bien ne plus avoir à la croiser ! » aboyait un homme bourru, auprès duquel une jeune femme sanglotait.
« Selen ? Vous connaissez cette Selen ? » demanda-t-il sans s'avancer sur ce qu'il pensait d'elle.
« Ne me parlez pas d'elle, si vous la cherchez, elle est sans aucun doute partie se murger dans la taverne d'à côté ! »

Sans attendre plus amples informations, il sortit de l'établissement comme une furie, pour suivre les traces de la femme qu'il avait vu partir plus tôt, et qui devait certainement être celle qu'il cherchait. Il trouva, à quelques mètres en arrière d'où il était venu, une seconde taverne, qui d'aspect payait plus de mine que la précédente. Il se faufila silencieusement dans l'entrée, scrutant la foule bigarrée de ses yeux bruns. Puis son regard se posa sur le fruit de sa recherche. Il sourit pour lui même ; non, ça ne serait pas une prise facile, et il fallait qu'il l'aborde sans se révéler.

Il entreprit de marcher jusqu'au comptoir auquel elle se trouvait, assise dans un coin, avalant son plat comme un petit goret. D'un coup d’œil, il épiait ses gestes, et lorsque son hydromel lui fut servit, il dégagea une chaise d'un coup de pied avant de s'asseoir à quelques places d'elle. Elle leva enfin les yeux pour le regarder, et la remarquant, il lui décocha un clin d’œil.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 16 Fév 2016 - 15:28




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.





Le regard de Selen fut attiré en direction d’un mouvement non loin d’elle. Elle vit un homme s’asseoir, l’observer et même lui lancer un clin d’œil. Pour qui se prenait-il ce type là ? Il devait sans doute la prendre pour une catin comme la plupart des hommes dès qu’il voyait une femme non vêtue de robes couteuses. Elle lui répondit d’un regard noir, ignorant superbement ce on ne sait quoi qu’il avait entreprit de faire afin qu’il lui foute la paix et qu’il comprenne qu’elle n’était pas de celles qui écarteraient les cuisses pour sa belle gueule ou pour son fric. En plus de cela elle n’était pas d’humeur à roucouler parce qu’elle avait horriblement faim, alors elle continua de manger, terminant son morceau de poulet sans en avoir laissé une seule miette et s’attaqua à sa soupe.

Maintenant qu’elle avait enfin un vrai nom, elle allait pouvoir se remettre en chasse de ce type afin de connaitre les différents points où mouillait ce satané galion. Elle se sentait tout près d’avoir main mise sur sa cargaison, Aaren serait sans doute content de savoir que cette affaire avançait enfin. Tout n’était désormais qu’une question d’heure. Alors les autres pirates débarqués avec elle avaient intérêt à avoir bossé vite pour qu’ils puissent mettre les voiles pour aller piller ce navire itinérant. Selen réfléchissait aux autres faits importants à voir avant de lever l’ancre dont elle avait discuté avec Aaren. Certains de leurs canons s’étaient montrés défaillants sur leur dernière attaque, ce qui les avait considérablement handicapés face à un navire plus solide que leur frégate. Avant de pourchasser l’autre, il leur fallait s’en procurer des nouveaux, ou investir dans plus de boulets de canons explosifs ou enchainés afin de palier à la faiblesse de certaines pièces de bordée. Pour cela elle allait devoir faire un tour chez ce commerçant dans le port. Malheureusement ce dernier délivrait des canons neufs que pour les navires gondoriens présentant une autorisation. Avec la multiplication des attaques pirates, ils se faisaient plus prudents, quelle poisse.

Selen termina sa soupe, ayant enfin cette sensation de ventre plein qui lui avait tant manqué. Elle s’essuya la bouche d’un revers de manche après avoir vidé sa bière et ne perdit pas plus de temps. Elle se leva après avoir remit son chapeau et ajusté sa veste, croisant le regard de l’homme qui lui avait fait un  clin d’œil plus tôt. Il écopa d’un nouveau regard noir, tandis qu’elle passait près de lui sans lui adresser le moindre mot, la moindre insulte. D’habitude elle aurait eu tendance à aller directement au conflit et aurait entreprit de le castrer juste pour avoir osé lever les yeux sur elle. Mais Selen avait à faire et laissa honnêtement les quelques piécettes pour payer son repas après avoir dérobé la bourse d’un homme trainant dangereusement sur une table.  Ne dit on pas « chassez le naturel, il revient au galop » ? Non il ne s’agit que d’habitudes pirates, tout bénéfice à faire était bon à prendre.

La pirate sorti, sentant enfin une nouvelle énergie se diffuser dans son corps. Alors elle se dirigea à l’adresse où elle était sensé trouver ce cher monsieur qui était au courant de l’itinéraire du Destiny. Elle eu besoin de quelques minutes de marche pour se retrouver devant une maisonnette en bordure de Dol Amroth. Selen détailla le cottage, s’arrêtant un instant et passa un coup d’œil par-dessus son épaule en ayant une désagréable sensation. Il n’y avait personne, du moins personne de visible, mais il était courant qu’elle se fasse suivre par des larbins de gardes ou des chasseurs de prime. Selen soupira, elle n’avait pas envie de jouer à cache cache pour le moment et entra dans la maison sans avoir la politesse de frapper. Elle tomba sur une femme enceinte qui hurla lorsque Selen fit son intrusion. Mais cette dernière ignora la femme et se dirigea directement vers le fauteuil où était assit l’homme qu’elle était venue chercher. La pirate l’empoigna par la chemise et l’entraina avec elle jusque dans la cuisine dans un calme troublant. Elle l’obligea à prendre place et plaça devant lui la carte de la Terre du milieu et de ses côtes.

« Le Destiny ça te dit quelque chose ? » Fit elle en passant à côté de lui.
« Hein ? »
Selen serra la mâchoire, agrippa à nouveau le col de l’homme et lui fracassa le nez contre la table. Elle le releva aussi vite qu’elle lui avait cogné le crâne contre le bois afin qu’il se redresse. Il avait le nez cassé, il saignait mais Selen n’en avait que faire car elle n’avait pas de temps à perdre.
« Oui oui, pardon, tout ce que vous voulez ! » Fit il lorsque la pirate prit place en face de lui.

Il se tenait le nez, visiblement penaud et perturbé par cette soudaine intrusion chez lui. Au moins le nom qu’on lui avait donné était juste puisqu’il venait de répondre positivement à sa question. C’était une bonne chose, Selen était contente mais devait désormais s’assurer qu’il ne lui raconterait pas des bobards lorsqu’elle lui poserait sa deuxième question. Pour se faire, rien de mieux qu’un coup de pression avec les personnes de sa famille. La jeune femme vit trois enfants cachés dans un coin et interpella la plus jeune d’environ 6 ans.

«Viens là petite ! Viens !»

L’homme paniqua, réclamant pitié, lui demandant de ne faire aucun mal à sa fille. Selen le fit taire en lui adressant un regard noir et invita la jeune fille à venir vers elle. Elle la souleva alors et l’installa délicatement sur ses genoux. Elle était visiblement perturbée, à cause des sanglots de son père et des petits cris de panique de sa mère mais Selen ne se montra pas hostile. Contrairement à ce qu’ils pouvaient penser, Selen ne faisait jamais de mal aux enfants, bien au contraire, lors des pillages, elle faisait en sorte que ces derniers ne subissent aucune blessure et à l’abri des regards de son équipage, elle les mettait en sécurité.

« Quel est ton prénom ? »
« Ann… »
« Tu sais lire Ann ? »
« oui… »
Selen attrapa la carte et donna un morceau de charbon à la jeune fille avant de lui donner ses directives.
« Demande a ton papa où le Destiny s’amarre. »

L’homme en panique de voir sa fille sur les genoux de la pirate, dans un semblant de menace, s’empressa alors de divulguer les points de ravitaillement du galion qu’elle recherchait depuis des mois.

« Edhellond, une ville à l’embouchure de l’Angren, Lond Daer, Linhir et Harnen. »

Au fur et à mesure qu’il avait donné les noms, la petite Ann entourait sur la carte le nom des villes, Selen veillait à ce qu’elle fasse cela correctement mais la jeune fille fit un très bon travail et ne tenta pas de se soustraire. Selen avait mémorisé ces noms, afin qu’au moindre problème, elle puisse être en mesure de les répéter.

C’est alors que trois coups secs furent toqués à la porte, un silence s’installa alors que la pirate repliait soigneusement la carte. Le manque de réaction fit lever les yeux de la pirate.

« Et ben quoi ? Allez ouvrir ! »

Selen faisait preuve d’un calme déstabilisant alors que la jeune femme quitta la cuisine pour aller ouvrir la porte. Pendant ce temps là, Selen reposa la jeune fille au sol et épousseta sa robe dans un geste de bienveillance. Selen rangea alors la carte dans une poche intérieure de sa veste avant de sortir par la fenêtre avant même de savoir qui avait frappé à la porte. Elle se doutait qu’il puisse s’agir de gardes, ainsi que cela avait l’habitude d’être. Alors elle avait pris la précaution de s’en aller. Une fois au sol, elle grimpa  sur le toit de la maison. Si elle se mettait à courir, on allait plus facilement la repérer alors que sur le toit, on ne penserait pas aller la chercher. Ainsi elle serait tranquille et pourrait regagner la côte sans problème, ayant nullement envie de jouer au chat et à la souris. La pirate une fois sur le toit se dirigea vers où se trouvait l’entrée par curiosité de voir de qui il s’agissait et qui ne la trouverait pas à l’intérieur.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 16 Fév 2016 - 21:02



Surrender To Me

Selen & Leoden



Le regard noir qu'il venait de se prendre n'avait pas blessé l'ego de Leoden, car cela faisait bien longtemps que ce dernier s'était carapaté au fin fond d'on-ne-sait-où et qu'on en avait plus vu une trace. Il avait l'habitude de ces regards, jadis adressés à lui, mais que maintenant, il avait pris l'habitude de revêtir également. C'était le genre de regards qu'il décochait souvent, très souvent, à l'égard des jeunes donzelles voulant attirer ses faveurs, ou des puterelles qui tentaient de gagner leur pain. Il n'était pas nécessairement attiré par les femmes, bien qu'il eût pu se laisser tenter si la demoiselle fût assez jolie à son goût. Cette Selen n'était pas vilaine malgré sa réputation, et s'il fallait la coincer, il pourrait tenter d'user de ses charmes, si tant est qu'il en ait encore. Il était reposé, mais son visage portait toujours les marques d'un passé peu glorieux et auquel il n'avait pas envie de penser. Passons.

La jeune femme se dirigeait nonchalamment vers la porte de la taverne. Elle avait payé son dû, ce qui étonna fortement Leoden de la part d'une pirate, d'autant plus que la serveuse, peu encline à supporter ses prunelles noires et méprisantes, s'était éloignée et ne l'avait plus regardée. Il supputa qu'elle avait sans doute dérobé une bourse à un client un peu distrait, et que c'était possiblement l'unique raison d'un paiement net et sans discussions de la part d'une voleuse. La regardant s'éloigner du coin de l’œil, il fit mine de se concentrer sur sa choppe d'hydromel dont il avala le reste d'une gorgée avant d'en régler le prix en pièces d'argent. Il aimait l'hydromel, mais il trouvait celui-ci cher payé pour ne pas avoir pu au moins décrocher une parole de sa proie. Il était redoutable quand il se mettait en chasse, et la rumeur allait bon train qu'il ne ratait jamais ses prises, et qu'en plus il était discret. Il le fallait bien : à quoi bon chasser quelqu'un qui connaît déjà votre visage ? Le loup ne survit pas longtemps s'il annonce aux moutons qu'il est un loup. Il fomente son plan d'attaque, et seulement au dernier moment, laisse savoir à la proie que c'est lui, le loup, qui est après elle. Et à ce moment là, la proie est sans défense.

Il attendit que la femme pirate ait fait déjà quelques pas avant de se retrouver lui aussi dans la rue. Il entreprit de la suivre à distance, car si elle rejoignait son navire, il saurait lequel c'était, et si elle se dirigeait ailleurs, il aurait trace d'elle. Elle déambula fièrement pendant quelques minutes, regardant à maintes reprises derrière elle. Elle se sentait épiée, et c'était bien normal. A chaque pas qu'elle faisait, chaque tournant que sa trajectoire prenait, le regard perçant du chasseur était rivé sur elle. Il se fondait dans la foule quand il y en avait, où se tapissait le long des murs quand nécessaire, mais jamais elle ne réussit à mettre la main sur l'objet de cette dérangeante sensation d'être lorgnée.

Finalement, elle s'arrêta devant une petite maison en bordure de la cité, et l'observa quelques instants. C'était bien la maison qu'elle cherchait. Elle avait sans doute à faire ici, que ce soit pour menacer des gens, ou bien rendre une simple visite – ce qui en l’occurrence aurait fort étonné le jeune homme –, il ne tarderait pas à le découvrir. Soit parce qu'elle serait sortie et parce qu'il aurait questionné les gens lui-même, soit parce qu'il serait forcé d'intervenir. Nul doute qu'il préférait la première option, parce qu'il valait mieux une femme comme elle seule plutôt que flanquée de ses comparses de pillage s'il devait intervenir et qu'il se ratait. Il la vit entrer et l'entendit menacer les habitants, puis un fracas de quelque chose jeté sur du bois. Il ne bougea point, préférant se tapir contre le mur et à l’abri des regards pour écouter la conversation. Tant qu'il n'y avait pas de pleurs, il n'interviendrait pas.

Il ne comprenait pas l'objet de leur conversation ; sans doute des informations dont elle et sa bande de pirates auraient besoin, mais cela lui importait guère. Tous ce qu'il avait besoin de savoir, c'est où se trouvait cette crapule, ses cinquante pièces d'or ambulantes. Il ne l'avait même pas entendu mentionner son nom, et pourtant il était absolument certain que c'était bien elle qu'il cherchait. Il ne pouvait pas se tromper, c'était tout à fait le comportement qu'il aurait espéré d'une femme pirate que l'on surnomme « vermine » et que l'on fait chasser. Il n'en attendait pas moins d'elle. Et il commençait à comprendre à quel chardon il se frottait.

Dans la rue, il aperçut une petite femme rondelette se diriger elle aussi vers la maison. Il pria pour qu'elle dévie sa trajectoire, cela aurait fait une victime de moins. Et pourtant elle s'avança, et d'un poing que l'on aurait pensé fébrile, frappa la porte de trois coups secs. Au même moment, Leoden entendit le contour de bois usé de la fenêtre latérale de la maison craquer. Ni une ni deux, il roula sur le côté pour se relever nonchalamment dans la ruelle, et entreprendre une petite marche comme si de rien n'était. Ne voyant pas la jeune femme pirate débouler dans la rue, il leva les yeux. Sous le soleil accroché dans le ciel depuis seulement quelques heures, les pourtours d'un bout d'ombre se détachèrent parmi les formes géométriques des toits de Dol Amroth. Il sourit pour lui même, avant de perdre sa trace. Mais ce n'était que partie remise. Il ne prit pas le temps d'interroger les gens dans la maison, il avait assez d'informations : Selen ne connaissait pas l'homme personnellement, elle n'était qu'en quête de butin et de renseignements. Leoden continua sa route vers le vieux port, dans l'espoir de retrouver la gazelle. Il ne pouvait pas se jeter sur elle tel un lion, il lui fallait être patient, attirer son regard sans éveiller les soupçons, et pourtant, il était sur ses traces. Si elle le croisait trop de fois dans la ville, elle se rendrait forcément compte que sa présence n'avait rien d'anodin.

Le chasseur mena son chemin jusqu'à la baie, là où les navires s'étendaient à perte de vue le long des quais. Il aurait peine à retrouver quel était le sien, et il se doutait bien que le vaisseau auquel elle appartenait n'allait pas hisser un étendard pour lui indiquer un sentier tout tracé. Il ne pouvait pas faire manger cette colombe dans sa main, pas tout de suite. Assis sur le suai, il prit une grande inspiration, et emplit ses poumons de l'air marin. Le soleil faisait danser ses rayons sur son visage, et il ferma les yeux quelques instants pour savourer ce moment de sa liberté enfin retrouvée. Les fantômes de son passé venaient parfois le hanter, mais avec le temps, ils se faisaient de moins en moins présents. Leoden apprenait à vivre libre, pour lui, et viendrait un temps où il serait totalement débarrassé de ces mauvais souvenirs et il pourrait alors entreprendre de fonder une famille, si l'occasion se présentait et qu'il en avait l'envie. Les yeux toujours clos, il laissait l'odeur salée l'enivrer, mais ses divagations cessèrent avec stupeur, lorsqu'il sentit quelque chose de pointu trouver logis sur sa nuque.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 16 Fév 2016 - 22:13




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.





Depuis le toit, Selen entendit la voix suraigüe d’une femme qui était venue rendre visite à la famille. Ainsi elle fut rassurée de remarquer que personne ne l’avait suivie et qu’il ne s’agissait pas de gardes. Elle soupira, fit quelques pas dans la direction opposée dans le but de descendre. Mais un bruit étrange l’interpella alors et l’obligea à rester perchée. La jeune femme posa un genou sur les tuiles et scruta les alentours tel un prédateur prêt à bondir sur sa proie. Elle remarqua la silhouette masculine qui marchait au bas de la rue, elle reconnu alors le type qui lui avait fait un clin d’œil un peu plus tôt. Il ne la vit pas, mais elle, elle le voyait et il semblait chercher quelque chose. Inutile d’être plus futée que cela pour comprendre qu’il l’avait suivie et qu’il avait visiblement perdu sa trace. La pirate passa ses doigts sur son menton, redessinant les contours de sa bouche dans une mimique de réflexion avant de disparaitre complètement en sautant agilement du toit. Bien sûr elle s’enfonça dans la direction opposée sans demander son reste ni même tenter de le poursuivre pour le tuer. Elle était tranquille pour un moment et s’il se montrait de nouveau gênant, elle ne se priverait alors pas de l’éliminer de son chemin.

Selen profita de faire le chemin du retour vers le port afin de réfléchir à une solution pour ces foutus canons. Elle pouvait aller menacer celui qui délivrait ces autorisations, organiser un pillage ou payer grassement le type qui les vendait ou même le menacer. De ces trois solutions, deux étaient risquées, l’une ne l’enchantait pas puisqu’il était hors de question de se saigner les poches pour corrompre quelqu’un ; enfin la dernière les priverait de ravitaillement pour toujours en ce port si elle osait menacer le type qui s’en occupait. Elle opta tout de même pour la première solution mais il lui fallait bien plus de temps pour cette entreprise. Selen retrouva  donc les membres de l’équipage près de la chaloupe, il lui fallait se rendre compte de leurs tâches avant de décider quoi que ce soit.

« Alors ? » Fit-elle, impatiente.
« La cargaison a été livrée, Aaren a r’çu les vivres, mais pour les réparations, ça va prendre plus d’temps qu’prévu. L’charpentier il a du mal à croire qu’on a pu dériver aussi longtemps avec des trous comm’ça.»

Selen soupira, agacée, mais elle s’y était attendue car ils avaient essuyé une rude bataille avant de couler le galion d’il y a quelques jours. Ils avaient réussi à faire en sorte que la coque ne prenne pas l’eau mais la ligne de flottaison du crépusculaire était demeurée bien plus haute que la normale ; le navire sombrait peu à peu, du moins jusqu’à maintenant. Le charpentier allait veiller à ce que le navire puisse reprendre la mer sans le moindre problème. Et comme ils restaient quelques jours, connaissant Aaren, il allait sans doute en profiter pour faire fortifier la coque afin qu’elle puisse mieux encaisser les coups. Le regard de la pirate se perdit sur les mats qui s’étendaient vers le ciel, elle prit quelques secondes pour réfléchir. Soit, séjourner ici allait lui permettre de passer à l’action pour les canons et ce n’était pas plus mal en fin de compte. Alors, elle leur donna ses nouvelles directives.

« Retournez sur le bâtiment, dites à Aaren que j’ai des affaires à régler, je passe la nuit sur terre et revenez m’chercher demain. »

Les matelots hochèrent la tête avant d’embarquer dans la chaloupe. Elle détacha le cordage pour les laisser s’éloigner de la jetée avant de détourner les talons. La pirate avança le long du quai, ses talons claquant contre le bois avant qu’elle n’entreprenne de quitter le port. C’est là qu’elle le vit à nouveau au loin, cet homme qui l’avait suivie après lui avoir fait de fausses avances. Pas de doute qu’il devait être de ces types qui cherchaient à la coincer pour se faire quelques piécettes. Du moins cela ne pouvait être autre chose puisqu’elle n’avait pas pour habitude d’avoir des admirateurs. La jeune femme grimaça, sorti l’un de ses sabres tandis qu’elle se dirigea vers l’homme d’un pas menaçant. Elle arriva telle une ombre dans son dos et logea le tranchant de sa lame contre la jugulaire de l’homme. Le fer brilla sur les quelques rayons du soleil perçant les nuages, sa lame avait soif de sang, elle n’avait pas servie depuis sa pêche aux requins. Un détail qui malgré tout, lui fut très utile pour introduire la conversation, histoire de mettre les choses au clair rapidement entre eux.

« N’est ce pas un merveilleux hasard, je l’ai faite affuter y’a pas longtemps. Elle m’a servie pour trancher la tête d’un squale. Très pratique vu l’épaisseur de peau, j’imagine que tu vois le rapprochement.»

En d’autres termes, comment menacer de manière subtile et poétique que s’il faisait le moindre mouvement elle lui faisait tomber la tête sans le moindre effort. Et malgré l’ironie dont elle faisait preuve, il n’y avait pas le moindre sourire sur ses lèvres, bien qu’on la connaissait plutôt souriante d’habitude. Selen n’était pas d’humeur à jouer, encore moins à perdre son temps avec ce genre de type qui lui collait aux fesses et qui menaçait de lui foutre des bâtons dans les roues.

« C’est quoi ton nom ? Qui t’envoie ? »

Il était vain de feindre l’innocence et déballer des alibis, de nier les faits car si elle venait le menacer c’était justement pour lui faire comprendre qu’elle l’avait vu et qu’il s’était trahi comme un con. Elle avait l’habitude des chasseurs de prime, celui-ci lui paraissait bien assez costaud pour en être un ou alors il était complètement fou de l’avoir suivie ainsi.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Mer 17 Fév 2016 - 21:17



Surrender To Me

Selen & Leoden



« N’est ce pas un merveilleux hasard, je l’ai faite affûter y’a pas longtemps. Elle m’a servie pour trancher la tête d’un squale. Très pratique vu l’épaisseur de peau, j’imagine que tu vois le rapprochement.»

Loin de lui l'idée de prendre peur devant les menaces d'une femme. Elle avait beau être pirate et visiblement douée d'expérience, il n'en était pas moins qu'elle avait l'air un peu trop sûre d'elle. Dirigé comme il était, il n'avait pas besoin d'ouvrir les yeux pour se rendre compte qu'il ne pouvait pas la voir. Un sourire étira ses lèvres carminées, alors que le soleil faisait encore danser ses rayons sur ses joues. Elle était arrivée derrière lui comme un chat cependant qu'il avait baissé sa garde un seul instant. On ne l'y reprendrait plus.

« C’est quoi ton nom ? Qui t’envoie ? » aboya-t-elle. Le sourire s'étira un peu plus sur le visage de l'homme, découvrant des dents blanches parfaitement alignées.

« Qu'est-ce qui te fait penser que je suis après toi ? » Il respirait calmement, il n'avait aucune raison de paniquer. Elle avait sa lame appuyée contre sa nuque, et pourtant il pouvait faire en sorte de retourner la situation en quelques secondes. Sous les pans du tissu de sa chemise, l'on pouvait apercevoir son torse musclé bouger au rythme calme de son souffle. Il ne se laissait pas berner. « Tu es de ces nanas qui pensent que parce qu'on leur fait un clin d’œil, on veut les foutre dans notre lit ? Ou tu te sens visée parce que je te trouve jolie ? C'est pas parce qu'on se croise deux fois dans la rue que c'est toi que je suis. Le monde est petit, tu sais. »

Il laissa sortir un petit rire, histoire de gentiment faire comprendre à la demoiselle qu'elle ne le perturbait pas le moins du monde. Il avait vécu bien pire dans sa vie, si seulement elle pouvait savoir à quel point ce bout de lame contre son cou ne lui donnait même pas les frissons qu'il aurait attendu.. La vie avait perdu tout son mordant pour lui. Il n'était point d'armes qu'il craignait, et elle pouvait bien lui trancher la tête, ça n'avait pas d'importance. La pression qu'elle maintenait appuyée sur l'arme ne faiblissait pas cependant. Il avait conscience qu'en temps que pirate, la jeune femme devait avoir subi un entraînement allant en conséquence. Il prit bien garde de ne pas la sous estimer, mais il pouvait bien lui faire croire quelques instants qu'elle menait la danse. Et si dans quelques minutes ce jeu l'amusait toujours, il tâcherait de lui montrer qu'elle n'était pas maître de la partie.

Il ne bougeait pas sous la pointe de la lame, observant devant lui l'horizon marin. Il songeait que si Selen décidait que sa vie devait prendre fin maintenant, la seule chose qui serait à regretter était d'avoir failli à sa tâche. Mais finalement il s'en fichait bien – ce serait plus pour le vieillard que ce serait dommage. Et s'il plaisait à Selen aussi de s'amuser avec la vie des gens, c'est que ce monde n'était pas fait pour lui. Il avait déjà difficulté à trouver sa place depuis son nouveau départ, et cette satanée créature n'avait pas pour dessein de l'aider. Une tâche difficile, avait-il dit dans la grande salle de l'auberge. Leoden comprenait pourquoi. Pas qu'il se soit fait avoir, non, il pouvait toujours tourner la situation à son avantage. Mais il en avait juste marre que les événements prennent spontanément une tournure qui ne l'arrangeait pas.

« Je serais vous, je tâcherais de guetter mes arrières. Je pourrais aussi bien n'être que l’appât. » lança-t-il soudainement. Cela suffit pour qu'intriguée, la jeune femme relâche la pression de son arme et se retourne rapidement pour scruter les rues alentours. Et cet instant profita grandement à Leoden, qui n'en perdit pas une seconde pour sortir un couteau, attraper la demoiselle par les cheveux et lui coincer la nuque entre un bras et sa lame.

« Vous étiez prévenue, il fallait garder vos arrières. »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 18 Fév 2016 - 0:39




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.





Maintenant qu’elle avait main mise sur ce parasite, elle souhaitait l’évincer avant qu’il n’en fasse trop pour la déranger. Mais le bonhomme n’avait pas cillé, c’était à peine si être menacé de mort l’effrayait. Un comportement digne d’un pirate, avec cela elle était mal barrée. Selen arqua un sourcil en entendant ses premières paroles, elle avait bien autre chose à foutre qu’à lui expliquer de A à Z pourquoi elle était persuadée qu’il était à sa poursuite. En continuant sur son flot de paroles, il tenta de l’embrouiller, lui aussi était mal barré face à une personne aussi têtue que Selen. De plus, Elle n’avait pas une seule fois évoqué le fait qu’elle l’avait recroisé, mais puisqu’il se vendait il avouait alors qu’il la suivait alors elle avait toutes les raisons de voir ses hypothèses confirmées. Selen n’était clairement pas le genre de femme courtisable comme toutes les autres, il n’y avait qu’à la voir, sa nonchalance, ses vêtements d’homme, sa manière de boire comme un trou. Aucun homme ne la suivait par hasard, aucun homme ne se retrouvait malencontreusement deux fois sur son chemin en cherchant quelque chose du regard. Elle avait trop de nombreuses fois vécu ce schéma là qu’elle aurait pu ne pas écouter ses dires et planter son sabre dans sa peau afin d’en finir rapidement. Mais il attira son attention lorsqu’il évoqua la possibilité qu’il soit un appât. Selen grinça des dents, adressant  un vif regard par-dessus son épaule avant de se rendre compte qu’il n’y avait absolument rien. C’était dans ce genre de situation qu’elle se maudissait de ne pas écouter Aaren lorsqu’il lui disait qu’elle agissait trop souvent sans réfléchir. Car ayant profité de cet instant d’absence, l’homme parvint à se relever pour lui attraper les cheveux en faisant tomber son chapeau et ma coinça au creux de son bras, agrémentant la menace d’un couteau dont elle ne doutait pas du tranchant.

Puisqu’il la tenait par le cou et malgré le couteau logé dans le cou, la jeune femme n’attendit pas plus pour réagir. De l’une de ses mains libres, elle lui attrapa le poignet tenant sa lame pour la maintenir à distance pendant  qu’elle lui mit un coup de pied derrière le genou afin de le déstabiliser le temps qu’elle s’extirpe de son emprise. Puisqu’il était plus fort qu’elle ça ne suffirait certainement pas pour se débarrasser totalement de lui alors que même en ayant retiré sa tête, elle présentait bon nombre de points faibles. Alors Selen croisa ses mains, les logea dans la nuque de l’homme afin de l’obliger à se baisser et ainsi qu’elle puisse lui donner un coup de genou brutal en plein sur le sternum. Elle ne pouvait pas le tuer ici, ou elle se ferait poursuivre par la moitié de la ville. Alors elle le poussa de la jetée, afin qu’il finisse dans l’eau.

Selen en profita pour détourner les talons et se mit à courir après avoir ramassé son sabre tombé au sol lorsqu’il l’eu attrapée. Elle avait eu raison sur son compte, il avait beau avoir tenté de nier, elle n’avait pas une seule fois été convaincue par ses arguments. Depuis le temps qu’elle en avait au cul, elle savait reconnaitre leurs méthodes de traque. Pour le moment Selen était réclamée vivante, il n’y avait donc aucun intérêt pour eux de la pourchasser dès qu’ils la voyaient. En revanche le jour ou ces annonces la réclameraient morte ou vive, ce serait légèrement plus compliqué pour elle. Avec ce type là, ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne le recroise, et cette fois-ci elle ignorait si elle serait de nouveau capable de s’en sortir à coup de galipette. Pour le moment, le fait qu’il soit tombé à l’eau lui donnait du retard lorsqu’elle eu commencé sa course en direction de la ville. Selen se glissait entre les silhouettes telle une ombre, elle grimpa sur un mur et continua sur les toits afin d’être certaine de l’avoir semé. De toits en toits, ses sauts vertigineux n’attiraient pas le moindre regard, la vie se déroulait plus bas et elle avait alors toute l’occasion de prendre ses distances avec le port. Elle redescendit alors, retrouvant pied à terre après quelques longues minutes de course effrénée. Selen appuya son dos contre le mur, posant sa main sur son ventre alors qu’elle reprenait son souffle.

Selen jura, sentant qu’elle était blessée au niveau du cou. Elle passa sa main sur une entaille et vit le sang recueilli dans la paume de sa main. Il avait réussi a lui passer la lame a la base de celui-ci dans son mouvement brusque malgré qu’elle l’ait retenu. Le sang avait taché sa blouse, il ruisselait jusqu’à l’intérieur de son corset. Selen sorti un morceau de tissu et dévissa sa gourde de rhum pour l’imbiber et posa le tissu sur sa blessure non sans grimacer afin de faire compresse mais aussi pour désinfecter. Elle en profita ensuite pour boire un peu, assise au sol, elle en profitait pour réfléchir à ce qu’elle pouvait faire pour continuer ses affaires sans jouer au chat et à la souris plus longtemps. Des sueurs froides perlèrent sur son front, elle perdait beaucoup de sang. La jeune femme décida quand même de se lever, titubant sur ses premiers pas en s’aidant du mur comme si elle s’était murgée toute une nuit. La nuit tombait, il lui fallait trouver une auberge puisqu’elle comptait trouver l’homme délivrant ses autorisations aux aurores. Les rues allaient se vider, elle serait plus facilement repérable par l’autre type. Selen montra son minois au détour d’une rue, vérifiant qu’elle ne voyait pas un homme trempé déambuler et marcha sur quelques mètres. Elle était aux aguets, observait chaque mouvement de foule avec méfiance jusqu’à trouver une des auberges de la ville.

Selen paya pour sa chambre en s’assurant ne pas avoir été suivie et alla s’enfermer dans celle-ci. Elle retira sa veste et ses effets personnels, mit un de ses couteaux dans le feu et se posa sur le tabouret devant le miroir dégueulasse afin d’inspecter sa plaie. Ce salopard ne l’avait pas loupée, un peu plus et il l’égorgeait réellement. Elle attendit quelques minutes, le temps d’allumer les bougies puisque le jour venait à s’essouffler et s’empara de la lame rougie par le feu avant de revenir s’installer devant le miroir. Elle serrait les dents, détestant faire cela mais n’avait clairement pas le choix. Selen posa donc la lame incandescente sur la plaie en y allant doucement étant donné la sensibilité de la zone afin de la cautériser. Par ses plaintes de douleurs, des larmes virent à couler toutes seules, elle attendit quelques secondes avant de balancer le couteau à travers la pièce comme s’il s’agissait d’un objet démoniaque. La nuit allait être longue, elle ne parviendrait sans doute pas à dormir en étant consciente que sa chasse était sans doute encore en cours. La pirate alla se poster devant la fenêtre, observant les rues avec attention. On n’y voyait pas grand-chose, seule la baie était éclairée par la lune au loin et finalement elle aurait préféré passer la nuit dans ses quartiers plutôt que dans cette chambre miteuse à espérer qu’on ne la retrouve pas. Certaines silhouettes dehors lui paraissaient suspectes, Selen fit attention de ne pas trop se montrer devant le carreau même si désormais soignée elle était en état de combattre. La fatigue de ces derniers jours la rendait paresseuse, sans compter la quantité de sang qu’elle avait perdu en un laps de temps. Elle s’assit sur le rebord, ramenant ses genoux contre elle et déboucha la bouteille de rhum qu’on lui avait laissée là. Elle la descendit à grandes gorgées pour satisfaire une soif toujours éprouvée lorsqu’elle n’avait pas son quota d’alcool.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 18 Fév 2016 - 11:45



Surrender To Me

Selen & Leoden



Il reçu, non s'en s'y être attendu, un grand coup de genou dans les côtes. La violence de l'impact chassa de ses poumons jusqu'à la moindre particule d'air qui aurait pu s'y trouver, et dans le choc, l'homme peinait à respirer. Il était à terre, elle aurait pu tout aussi bien l'égorger ici mais elle s'en abstint. Cela lui était bien égal ; si elle l'avait tué ici sur les quais, elle ne serait pas sortie vivante de la cité, et si elle ne le faisait pas, bien, il serait rapidement sur pied pour finir sa traque. Il sentit dans la réalité lointaine, quelque chose s'appuyer sur son flanc. Généralement c'était de mauvaise augure, et il avait en mémoire de très douloureuses expériences placées là, qui avaient évidemment laissé leurs marques. Il sentit la femme le faire rouler avec peine pour qu'il passe par dessus le bord du quai, jusqu'à se retrouver plongé dans l'eau. Il fallait respirer. Maintenant.

Le soleil qui avait déjà tracé son chemin quotidien au firmament entamait sa lente descente, pour aller plus tard se loger sur l'horizon plat de la mer. Alors qu'il entrait en contact avec l'eau, il se rendit compte à quel point une vie maritime ne devait pas être toujours clémente. La tombée imminente de la nuit en avait déjà refroidi la température, qui le glaça jusqu'aux os quand il fût sous la surface. Le choc qu'il avait reçu dans le sternum l'avait empêché de prendre une respiration avant sa chute. Par chance pour lui, l'eau du port était calme, et en quelques secondes que la froideur de la mer l'avait réveillé, il réussi à se hisser assez haut pour remonter sa tête à la surface.

Levant les yeux, il aperçu autour de lui plusieurs villageois qui tendaient les mains pour qu'il en saisisse une. Dans le brouhaha, ils se mirent à plusieurs pour tirer sa carcasse de presque deux mètres hors de l'eau. Étalé de tout son long sur la pierre rugueuse, il haletait. Il tenta de reprendre ses esprits, alors que des femmes d'un certain âge se pressaient autour de lui pour voir si tout allait bien. Ayant repris son souffle sans plus de difficulté – cela avait parfois du bon d'être habitué à ce genre de coups – il se remit sur ses pieds. Sa longue cape rouge était trempée, de même que tout son habit qu'il portait en dessous de la cuirasse. Du bout des doigts, il trouva la garde rassurante de son épée, et vérifia qu'elle était libre dans son fourreau. C'était un geste qu'il répétait régulièrement, pour s'assurer qu'il serait capable de réagir rapidement en cas de danger.

Alors qu'il balayait le sol du regard en cherchant quelque indice que la belle aurait laissé, il trouva sous son regard prédateur ce qu'il cherchait. Sur la pierre, une petite marque rouge s'était répandue, suivie d'une traînée de gouttelettes, et à côté, son couteau. Alors que la foule amassée s'éloignait petit à petit, il se pencha pour ramasser l'arme. Avant de ne la ranger dans son vêtement, il en examina la lame teintée par le sang. Puis il l'essuya sur sa manche, et la fit disparaître sur son côté.

Première règle : affaiblir son ennemi. Surtout s'il tente de fuir. Et il avait visiblement complété celle là. Il suivit des yeux la traînée de sang que quelques mètres avant de la perdre ; la jeune femme avait du emprunter les toits pour se déplacer dans la ville, évitant ainsi que des gens comme lui ne tombent sur elle trop facilement. Mais elle était blessée, et au vu du nombre de taches sur le sol, elle devait perdre une bonne quantité de sang. C'était un premier pas pour l'empêcher de nuire.

Il décida de continuer son chemin jusqu'à l'auberge, car dans l'état qu'il était, il méritait bien de se changer, et s'il lui restait assez de pièces, il verrait pour prendre un bain. Il déambula dans les ruelles de Dol Amroth jusqu'à retrouver la porte en bois de sa modeste auberge. Il la poussa, traversa la grande salle peuplée de joyeux lurons et de gros ivrognes, puis entreprit de monter l'escalier toujours aussi grinçant. Une fois en haut, il longea le couloir jusqu'à la dernière porte, et la verrouilla derrière lui. Non peu content d'être enfin dans une pièce familière, il enleva un à un ses vêtements pour les faire sécher sur les poutres apparentes de la charpente. Le visage emprunt de fatigue, il s'allongea sur le lit à peine confortable dans lequel il avait dormi la veille, et ne tirant la maigre couverture que jusqu'à sa taille, sombra dans les méandres d'un sommeil mérité.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 18 Fév 2016 - 13:49




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Selen avait passé de longues heures à  observer la rue, et lorsque la Lune fut à son zénith, puisqu’elle n’avait rien vu, elle se décida à aller finalement se coucher. La pirate se déshabilla complètement pour se glisser dans les draps. La nuit fut agitée, mais ayant un sommeil très lourd, elle n’avait même pas entendu brailler les ivrognes de leurs chansons paillardes alors qu’il était très tôt. Ses rêves furent nombreux, emplis de trésors et d’aventures qui nourrissait toujours son besoin d’être sur les flots et à l’affut du moindre cargo sur l’horizon afin de s’enrichir toujours plus.

Selen se réveilla aux aurores avec les premiers rayons du soleil éblouissant ses yeux. Elle grogna un moment puis se décida à se lever car elle avait bien des choses à faire avant de retourner sur la frégate. Ils reviendraient sans doute la chercher en fin de journée, ainsi qu’ils avaient l’habitude de le faire et parce qu’Aaren savait qu’elle avait toujours besoin d’un peu plus de temps pour régler certaines affaires. C’était pas plus mal, mais avec un ennui au cul c’était moins facile forcément. Ah, elle l’avait oublié celui-ci, qui se mettrait sans doute à sa recherche aujourd’hui. La pirate se redressa, inspecta la chambre dans un vent de suspicion.  En tout cas s’il l’avait cherchée cette nuit, il ne l’avait pas trouvée. La pirate alla se passer un linge humide sur le corps pour se nettoyer et enfila son pantalon, sa blouse encore tachée de sang et resserra les ficelles de son serre-taille avant d’enfiler sa veste. Une fois ses ceintures armées enfilées, La jeune femme s’attacha les cheveux et les dissimula sous son chapeau avec l’espoir que cela la rende moins reconnaissable directement. Elle ne laissa rien trainer dans sa chambre et en sorti afin de descendre dans la taverne ou elle commanda de quoi se restaurer. Il y avait déjà du monde, les quelques ivrognes mais aussi ceux simplement venus manger. Selen mangea en silence et descendit son gobelet de bière assez rapidement. C’est à ce moment là qu’elle le revit à nouveau, le type qui l’avait suivie et qui l’avait aussi blessée. Selen ne bougea pas d’un pouce, elle n’était pas trop visible de là. En grimaçant elle passa ses doigts sur sa plaie, la peau brulée et rugueuse lui laissaient un amer souvenir de ce type. Si aujourd’hui ils se croiseraient, il verrait qu’elle est en meilleur forme et qu’il l’a surtout bien énervée.

Il avait le dos tourné, visiblement en train de parler avec l’aubergiste, ce qui était simplement parfait niveau timing. La pirate se leva donc et se dirigea vers la sortie après avoir laissé quelques piécettes pour la nourriture. Elle ignorait s’il l’avait aperçue, toutefois elle était partie dans un calme exemplaire pour ne pas attirer  l’attention. Elle attendit quelques instants dans un coin discret et vit qu’il ne sortait pas. Selen décroisa les bras et s’enfonça dans une ruelle en direction de la demeure de sa nouvelle cible. Elle ne partirait pas de cette ville sans avoir apporté de nouveaux canons à la frégate mais pour que tout se passe bien il lui fallait cette fichue autorisation quitte à se faire passer pour un navire marchand. Le seigneur vivait en retrait de la ville, elle le savait puisqu’elle avait déjà eu affaire à lui indirectement, lorsqu’elle n’était que matelot, elle avait accompagné Aaren à sa rencontre. Ses pas se souvenaient du chemin comme si tout s’était passé la veille, chaque maison, chaque arbre et chaque clôture lui redonnaient en mémoire ces images qui la guidèrent jusqu’à sa grande demeure.

Selen monta sur un arbre afin de prendre quelques mètres d’altitude et avoir une vue d’ensemble sur le domaine. Elle attendit là quelques instants, observant l’homme qui manifestement était occupé avec l’un de ses chevaux. Lorsqu’il eu terminé, c’était un signal pour elle qu’elle pouvait passer à l’action. Il lui fallait d’abord approcher la demeure sans se faire repérer par les domestiques qui jardinaient ou qui étendaient les draps. Selen sorti l’un de ses couteaux pour se tenir prête et aussi agilement qu’un félin se déplaça dans la dense végétation jusqu’à arriver sur un côté de la demeure. Il lui fallait escalader un muret avant d’y pénétrer complètement mais elle n’avait pas envisagé de passer par le portail. Personne ne devait la voir entrer et personne ne devait la voir sortir.
Selen s’avança jusqu’au muret, leva les mains pour en attraper les rebords et se souleva pour pouvoir regarder dans l’immense jardin, voir s’il n’y avait personne. La voie était libre, elle allait pouvoir commencer son infiltration.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 18 Fév 2016 - 19:33



Surrender To Me

Selen & Leoden



Sans aucune surprise, lorsque Leoden ferma les yeux, les rêves vinrent de nouveau le hanter. Des rêves qu'il faisait souvent, emprunts d'une multitude de sentiments contradictoires et pourtant mélangés. Et dans cette terreur intrinsèque aux cauchemars, il ne trouva qu'un demi sommeil. Il était couché sur le ventre lorsqu'il ouvrit les yeux, dérangé par la lumière matinale. Le carré de lin avait du tomber durant la nuit, parce que ce dernier ne cachait plus la lucarne comme il l'avait fait durant sa première nuit ici. Dans le flou d'un sommeil agité, il se tourna et s'assit sur le lit. Sa journée allait être difficile, il avait laissé sa proie le repérer. Par chance, lui même n'était pas blessé.

Il posa ses deux pieds par terre et se leva péniblement, les muscles fatigués de n'avoir pas eu le repos dont ils avaient besoin. C'était comme si tout son corps lui demandait de se recoucher pour la journée, cependant il ne pouvait pas se le permettre, des gens comptaient sur lui et sa réputation en dépendait. Il enfila son pantalon noir qu'il noua à la taille et passa une chemise beige, ornée d'un petit lacet sur le col. Il ne faisait point attention aux détails de ce genre de tenues, mais la vendeuse lui avait garantit que c'était « ce qui fait le vêtement ». Soit, au moins cette chemise remplissait ses fonctions principales. Il enfila aussi ses bottes, et sous-pesa sa petite bourse de cuir avant de l'accrocher à sa ceinture. Il avait encore de l'or pour vivre quelques semaines ici, mais s'il attrapait Selen, il pouvait se permettre quelques petits extras.

Il fit comme à son habitude dans chaque auberge dans laquelle il séjournait ; à savoir que la première chose qu'il faisait avant de sortir était de se remplir l'estomac. Il n'avait jamais accordé autant d'importance à ses repas que depuis qu'il avait vécu sans nourriture abondante. Quiconque se tenait entre lui et son assiette ne pourrait plus user de ses dents pour se nourrir, et il tenait ses promesses. Il engloutit un bol de bouillie de céréales, tout en discutant avec l'aubergiste qui était une plutôt jolie jeune femme. Il se retourna un bref instant lorsque la porte de l'entrée claqua, et aperçu par une fenêtre poussiéreuse, la silhouette de Selen. La voyant partir sans avoir le temps de suivre son chemin, il décida qu'il en ferait cas plus tard, et qu'il allait présentement se concentrer sur d'autres tâches qu'il avait à faire.

Il se dirigea vers les écuries où étaient gardés ses chevaux, pour pouvoir faire état de son équipement avec le bourrelier du quartier. Il devait faire réparer les surpiqûres d'une de ses selles, et la lanière d'une bride qui avait cédé lorsqu'un de ses chevaux avaient refusé de traverser un ruisseau et s'était embarqué. Cela lui posait souvent problème avec cet animal, et il devait travailler pour le régler. Il décida alors qu'il allait rendre une courte visite au sellier-bourrelier du coin avant d'emmener son petit gris faire un tour à l'extérieur de la ville. Dol Amroth étant une ville maritime, il supputa qu'il y avait certainement un cours d'eau pas loin. Il se mit en selle et déposa ses affaires chez l'artisan.

Il décida de se rendre hors de la ville en empruntant les petites rues, moins fréquentées, qui lui permettraient de pouvoir avancer plus rapidement, et vers midi, il pourrait avoir fini et se lancer sur les traces de Selen. Tiens, mais c'est étrange, cette ombre agile qui se balance dans l'arbre. Il fit haleter son cheval pour observer de plus près. Mais il n'aurait pu se méprendre, c'était bien elle. Il sourit de la coïncidence qui l'avait mené à la croiser sans même l'avoir prémédité. Le hasard fait bien les choses, pensa-t-il. Il décida d'écourter son séjour hors de la ville pour guetter son retour : s'il était à cheval, il pourrait facilement la poursuivre et la coincer, il n'y avait pas de toits sur lesquels gambader ici. Il descendit pour se dissimuler derrière sa monture, afin qu'elle ne le repère moins vite si sa tête ne dépassait pas.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 18 Fév 2016 - 22:04




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







La jeune femme poussa sur ses appuis et passa de l’autre côté du mur, elle se mit alors à courir, jusqu’à pénétrer dans la demeure par une fenêtre ouverte du premier étage. La pirate sorti de son fourreau l’un de ses sabres, se retrouvant dans un séjour vide de toute trace humaine. Elle fronça les sourcils, avançant prudemment malgré le plancher craquant sous ses talons. Elle évolua dans la maison, évitant d’être sur le passage des quelques domestiques qui entretenaient la maison jusqu’à arriver à une porte qui dans ses souvenirs scellait le bureau de sa cible. La pirate posa son oreille contre le bois puis décela la présence d’une personne. Ni d’une, ni de deux elle ouvrit la porte, entrant sans la moindre autorisation mais avec le plus grand calme possible afin de ne pas l’effrayer tout de suite. Selen referma derechef la porte dans son dos, le seigneur la vit et écarquilla les yeux.

« Vous ! Qu’est ce que vous… »
« Chut ! Le coupa t-elle. Assis. »

Elle lui avait désigné son fauteuil de la pointe de son sabre, le vieil homme n’avait d’autre choix que de lui obéir. Il prit place, lissant sa chemise blanche et montra un air sévère tandis que Selen prenait place en face de lui comme pour s’entretenir à l’amiable. Bien Sur elle trouva plus confortable d’étendre les jambes sur son bureau ce qui visiblement creusa les rides d’expression de l’homme.

« Je vous ai déjà vue il y a quelques années, vous étiez avec le fils de Redmmund. J’ignorais que vous étiez une femme. »

Selen à cette époque là n’avait pas plus de vingt ans. Elle se faisait passer pour un homme, cheveux courts, visage bariolé et répondait au nom de Soren. Bien des choses avaient changées depuis, mais elle ignorait être aussi reconnaissable à ce point là. Toutefois elle n’était pas venue pour discuter de ce qu’elle était ou pas, puisqu’il ne comprendrait absolument rien de sa vie et ses choix. Tout comme elle n’était pas du genre à s’étaler en souvenirs, parler d’elle n’a jamais fait parti de sa formation de pirate, puisque tout ce qui l’intéresse c’est le butin. De plus, le temps commençait à se faire pressant, elle voulait que tout soit arrangé avant que l’on revienne la chercher au port. Aaren serait content de voir monter des canons flambants neufs

« Il me faut une autorisation, j’ai besoin de pièces de bordée pour le navire, il m’en faut 10. Ecrivez et certifiez qu’ils seront payés par vous même. » Fit elle en inspectant sa lame avec nonchalance.

Selen l’observa obéir, il sorti un parchemin et trempa sa plume afin de commencer à rédiger  l’accord qu’elle lui avait ordonné de faire. Un homme intelligent, qui savait ce qu’il se passerait si par hasard il ne lui obéissait pas. Quelques phrases et il lui tendit le parchemin, visiblement avec un air amer et qui l’empêcherait sans doute de dormir pendant quelques semaines à cause de cet acte. Mais ce qui lui faisait le plus de mal, c’était certainement de devoir débourser des pièces et non le fait de les offrir aux pirates les plus dangereux de la terre du milieu. Comme si cela pouvait changer quelque chose, il ne se priva pas de lui faire une remarque finale ;

« Vous allez regretter, tôt ou tard vous vous ferez attraper. » Fit-il en grinçant des dents.

Le genre de phrase bateau qu’elle entendait à longueur de journée, non pas qu’elle niait le fait que ce soit possible, mais Selen ne pouvait tout simplement pas mourir en cellule ni pendue au bout d’une corde ; tout simplement parce qu’elle ne vivait pas dans cette société, qu’ils n’avaient aucune main mise sur sa vie - Son seul fléau serait l’océan. Ce n’était en rien une manière de se surestimer mais Selen avait vécu tellement de chose que ce genre de mise en garde ne lui faisait ni chaud ni froid, car quoi qu’il se passe, elle demeurait une femme libre.

La pirate lui arracha l’autorisation des mains sans daigner lui répondre, vérifiant d’un bref coup d’œil qu’il ne s’était pas joué d’elle, replia le papier et le rangea avant de prendre la porte. Elle croisa une domestique qui cru faire un arrêt cardiaque en tombant nez à nez avec elle. Selen la salua d’une mimique frôlant la plaisanterie et s’en alla par le même endroit par où elle était venue en sautant par la fenêtre. Ceci fait, la pirate regagna le mur, l’escalada avec une facilité déconcertante et atterri de l’autre côté.

C’est là qu’elle vit un cheval au loin, avec sa monture et sans cavalier. Selen fronça les sourcils, le fer de ses sabres résonna lorsqu’elle les sortit, un dans chaque main. Sur ses gardes, elle inspecta les alentours mais ne s’enfonça pas encore dans la forêt.




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Ven 19 Fév 2016 - 19:46



Surrender To Me

Selen & Leoden



Il l'attendait depuis un moment sous le soleil plombant de Dol Amroth. C'était un petit coin plaisant à fréquenter, avec beaucoup de monde. Il y avait toutes sortes d'activités à faire ici, et surtout, il y avait une abondance de personnes pour lui offrir du travail. Il avait déjà fait plusieurs belles prises dans cette ville, c'est pourquoi il avait entreprit de se loger pour quelques temps dans l'auberge qu'il fréquentait. Il avait payé d'avance pour les dix nuits à venir, et il serait fort malheureux qu'il ne les passe pas dans le lit qu'il avait loué. Il songea un instant aux raisons qui pourraient l'éloigner de son logis, et n'en retenu qu'une seule. Il était clair qu'on en le trouverait pas dans le lit d'une femme, il n'avait pas ce genre d'envies présentement. Et puis il ne s'abaisserait pas à séduire une demoiselle pour simplement en obtenir une nuit. Non, il s'était promis que s'il se trouverait un jour dans le même lit qu'une femme, c'était parce qu'il venait de l'épouser. Vraiment, la seule raison qui lui donna à croire qu'il s'éloignerait de son auberge était s'il se faisait coincer par les camarades de Selen. Il n'avait pas peur d'elle si elle était seule, il ne craignait rien et il finirait bien par maîtriser les vagabondages de la jeune pirate. En revanche, si ses copains d'escapade se joignaient à elle, il avait bien peur ne de rien pouvoir faire pour sauver sa peau. Ils pourraient facilement le réduire en esclavage à bord de leur frégate ; il n'était pas rare que leurs prisonniers finissent ainsi.

Alors qu'il patientait assis sur un tonneau de bière, tenant son cheval devant lui, il se prit à penser à cette Selen. Il se demanda brièvement quel âge elle pouvait avoir ; elle n'avait pas l'air bien plus vieille que lui. Peut-être un, voire deux ans de plus. A moins que ce ne soit l'air marin qui lui ai donné ces petites ridules de la trentaine prématurément. Il aurait certainement tout le loisir de le lui demander lorsqu'il l'aurait attrapée. Alors qu'il était plongé dans ses rêveries, il entendit au loin des pas étouffés sur le sol de pierre. Il se pencha très délicatement pour jeter un œil à la rue sans pour autant se faire remarquer. Et comme presque à chaque fois qu'il la voyait avancer vers lui, il se mit à sourire. Il ne savait pas vraiment pourquoi ce genre de grimace se fixait sur son visage à ce moment-là. Peut-être par plaisir de savoir qu'il allait remporter cinquante pièces d'or pour cette prise ?

Elle s'approchait à grands pas, et portait sur son visage les marques d'un énervement prononcé. C'était certes plutôt amusant à observer, mais il en serait moins quand elle aurait raccourci la distance entre eux deux. Si elle le voyait encore dans les parages et qu'il n'était pas capable de l'attraper, il serait dans un beau pétrin. Il resta dissimulé jusqu'à ce que les pas appuyés des bottes de la pirate se turent. Elle s'arrêta devant l'animal, les mains sur les hanches. Leoden se leva lui aussi, et montrant du bout de son épée le tonneau, lui lança :

« Tiens, j'ai pensé que ça te ferait plaisir. Vu ta descente, ça devrait te durer quoi.. Deux jours ? Ou peut-être moins, même. »

Il passa le pouce de sa main libre derrière sa ceinture en cuir pour reposer son bras nonchalamment. Il savait qu'il risquait de se prendre un coup bientôt, ne serait-ce que par sa présence, mais en plus pour son insolence. Le visage de Selen restait figé, dans une expression d'indifférence des plus totales. Il s'attendait aussi à ce qu'elle lui balance une de ces fameuses phrases des femmes qui se croient indépendantes, dans le genre de « Tu vas arrêter de me coller au cul ? ».

« On me file cinquante pièces d'or, si je te choppe. Autant dire que je ne vais pas laisser passer cette occasion, hein, chérie ? » lui lança-t-il, pour la provoquer.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Ven 19 Fév 2016 - 22:05




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Evidemment cela aurait été bien trop simple si elle avait pu s’en aller sans demander son reste. Il avait suffit qu’elle voit ce cheval sans son cavalier pour voir là une épine dans sa botte dont elle aurait du mal à se débarrasser. En avançant de quelques pas, elle vit se dessiner le visage de cet homme de la taverne. Nullement surprise, Sele stoppa le pas, gardant quelques mètres de distance avec lui et grimaça. Oh non elle n’était pas contente de le voir, en vrai elle se demandait ce qu’elle avait fait aux dieux pour se coltiner un boulet pareil qui a chaque fois avait un comportement contradictoire. Il espérait quoi en lui montrant le tonneau ? Qu’elle sourit et qu’elle dise merci ? Selen lui adressa un regard froid, elle ne daigna pas réponde à sa petite boutade et commençait sérieusement à perdre patience. Elle serra le point sur sa lame, prête à bondir jusqu’à ce qu’il lui annonce la raison de sa traque. Ainsi 50 pièce fut le prix qu’on lui avait proposé pour la ramener à ce seigneur qui la ferait sans doute arrêter juger bruler – un forfait classique.

Selen observa la course du soleil afin de se rendre compte où en était la journée, puisqu’il n’était pas encore à son zénith elle avait largement le temps de faire quelques détours avant de retourner sur la frégate. Il lui fallait régler ce problème, puisqu’il l’avait retrouvée elle ne pourrait pas retourner tranquillement dans la ville au risque d’alter les gens que des pirates déambulaient dans les rues et ont une certaine femme tout à fait reconnaissable ; non pas qu’elle doutait de sa capacité à le semer mais il savait pertinemment qu’elle retournerait en ville. C’était donc un réel problème qui se posait là que la jeune femme ne pouvait contourner aussi agilement qu’elle l’avait fait la veille.

Ainsi il lui fallait réfléchir et agir autrement afin de pouvoir obtenir exactement ce qu’elle désirait. Et il se pourrait bien que cet homme soit le véritable instrument qui puisse l’aider à s’en débarrasser. Qu’à cela ne tienne, pour une fois qu’elle réfléchissait au lieu de foncer dans le tas. Plus vite elle en aurait fini avec lui, plus vite elle pourrait aller chercher ses canons. Pour se faire, il lui fallait d’abord régler un petit détail. Sa réaction le surprendrait sans doute mais la pirate n’en avait que faire, c’était à prendre ou à laisser. Malgré cela, elle soupira tout en levant les yeux au ciel, puis se rendit sans plus de combat. Elle rangea son sabre et se dirigea vers lui de son allure nonchalante, trainant les pieds.

« Alors allons y perdons pas de temps ! » Fit-elle dans un demi-sourire empli d’ironie une fois plantée devant lui

Elle ne montra pas la moindre résistance et après lui avoir brutalement cogné de son épaule au passage, la pirate commença à se diriger sur le chemin qui sortait du domaine. 50 pièces, c’était plutôt raisonnable pour un seigneur d’ici ; à Umbar elle valait plus puisque l’on connaissait toutes ses capacités et son réel degré de dangerosité. Ici elle était un parasite, une mauvaise herbe dont on ne parvenait à se débarrasser et que l’on pensait pouvoir éliminer facilement. Elle avait hâte de voir de qui il s’agissait, même si elle avait sa petite idée. Elle ignorait ce qu’il se passerait mais présentement elle ne voyait pas d’autres solutions que celle-ci fusse t-elle aussi inattendue. Le reste serait sans doute une totale improvisation, mais elle ne manquerait pas de raconter cette histoire aux gars du navire.

Selen marchait devant, entendant le trot du cheval derrière et n’adressa ni le moindre regard ni le moindre mot au chasseur de prime. Elle ignorait s’il la laisserait vagabonder librement jusque chez le seigneur, mais ne se méfia pas de lui, elle le laisserait faire à sa guise s’il préférait masquer avec quelle facilité il l’avait en réalité ramenée pour préserver sa fierté plutôt que l’on constate qu’elle s’était rendue sans plus de résistance.





love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Dim 21 Fév 2016 - 11:14



Surrender To Me

Selen & Leoden



« Tu te rends comme ça ? » fit-il, un brin étonné. La pirate s'était juste livrée à lui, comme ça, sans la moindre explication après les difficiles tentatives qu'il avait essuyées. Il touchait du doigt le confort que ses cinquante pièces d'or allaient lui permettre. Il pourrait se fournir du nouveau matériel, et même, s'il le désirait une fois ou deux, faire un repas digne d'un banquet. Il commençait à se faire doucement une petite fortune, avec tout le boulot que l'on lui confiait ici. En plus de cela, il complétait son salaire avec la seconde tâche dans laquelle il excellait : pilleur d'épaves. Dans cette appellation, 'épave' était entendu au sens large, c'est-à-dire qu'il pouvait aussi bien s'agir de choses que l'on considérait normalement comme des épaves – des carcasses de bateaux, des voitures ou des charrettes abandonnées – ou tout aussi bien des maisons, des entrepôts ou des granges ayant l'air plus ou moins délaissées. Il trouvait rarement des objets de très grande valeur, mais il avait souvent de petites babioles qu'il revendait à un marchand de Dol Amroth. En échange, celui-ci lui donnait du pain, ou parfois des pièces ou du matériel. Ce n'était pas sa source première de salaire, mais au moins, il pouvait faciliter sa vie en recevant nourriture ou, par exemple, harnachements pour ses chevaux.

Dans la rue pavée située à l'extérieur de la ville, il marchait d'un pas sûr, tenant d'une main les rênes de son cheval qui se trouvait à sa droite. Devant lui marchait Selen, cette pirate qui faisait trembler tout le port. Il se fichait bien de ce qu'elle pouvait avoir fait dans cette maison de laquelle elle venait juste de sortir, tout ce qui l'importait, c'était que lui aie son butin à la fin de la journée. Elle s'était rendue à lui sans aucune raison, mais il se méfiait qu'il y ait anguille sous roche. Une pirate qui vous sème plusieurs fois par son adresse digne d'un chat ne se rend pas sans arrière pensées. Ils déambulèrent ainsi dans les rues pendant un moment. Leoden ne prenait pas plus de précautions que nécessaire ; les barrières des maisons étaient hautes, et si elle se sauvait il aurait le temps de la tirer à terre par les pieds avant qu'elle ne passe le mur. Et les maisons n'étaient pas encore assez rapprochées pour pouvoir permettre un sentier via les toits de la ville. Alors qu'ils se rapprochèrent du centre, il fit une halte, et fouilla dans les pochettes de cuir qui pendaient le long du flanc gauche du cheval.

« Tu m'expliques ? » balança-t-il, alors qu'elle regardait ailleurs. Il attendit sa réponse, accoudé sur la croupe du cheval.

Voyant qu'elle prenait grand soin de l'ignorer alors qu'il lui adressait la parole – et seuls les dieux savent à quel point Leoden n'en avait strictement rien à faire –, il tira de ses sacoches une gourde d'eau, qu'il s'enfila sous la chaleur montante de la cité. Il sortit également ce qui semblait être une corde. En effet, cette médisante jeune femme s'était rendue jusque là facilement et n'avait pas feint de fuir ni de s'éloigner trop du cheval, mais elle n'en restait pas moins dangereuse. Et Leoden commençait à douter du fait que l'amener chez le vieillard était une bonne idée. Si elle lui échappait, elle saurait où le vieux habitait, et il serait alors difficile de le protéger des griffes acérées de la femme pirate. Non, il fallait l'emmener ailleurs, et le vieux viendrait à eux.

« Tu sais, si tu me files plus que cinquante pièces d'or, je te laisse filer sans plus d'embrouilles. » lui lança-t-il, n'attendant évidemment pas réponse. Il n'avait que faire de lui tenir la conversation, et visiblement elle n'en pensait pas moins. Mais s'il avait une chance d'augmenter ce qu'on lui devait, qu'à cela ne tienne. Et cela éviterait sûrement quelques ennuis à Selen. C'était donnant donnant.

« Bon, puisque tu décides de n'en avoir rien à faire, mets toi à genoux, pose ton sabre par terre et éloigne le. Pareil pour tes couteaux, et tu mets les mains dans ton dos. » Il avait décidé qu'il serait mieux pour lui de l'attacher avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle n'ait décidé de lui filer entre les doigts. D'une main, il tenait la fine cordelette, et de l'autre, son épée affûtée. Il ne doutait en aucun cas qu'elle pouvait choisir de se jeter sur lui à n'importe quel moment, alors autant se tenir préparé.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 23 Fév 2016 - 11:27




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Ainsi qu’il était prévisible, sa reddition avait fortement étonné l’homme mais Selen n’en avait que faire de ce qu’il pensait, elle était tout à fait sérieuse et n’avait pas besoin de réitérer ses propos. Selen se contentait donc de marcher en direction de la ville en silence, les bras croisés. Elle observait les alentours, la forêt se réveiller sur les bourrasques de vent. Elle ne prenait jamais le temps d’observer la terre comme elle observait la mer. Mais à chaque fois qu’elle posait ces yeux sur ce tas de verdure, c’était la même finalité. Elle était mal à l’aise, elle se sentait enfermée. Elle avait tellement l’habitude d’avoir son horizon vide de tout obstacle qu’une forêt lui semblait angoissante. Quoi qu’il en soit elle avait hâte d’en finir avec toutes ces histoires et regagner enfin son élément. Quelques minutes de marche seulement afin d’atteindre les portes de la ville, le chasseur stoppa sa marche pour fouiller dans les poches accrochées à sa monture. Selen soupira doucement et alla s’asseoir sur un rocher le temps qu’il fasse ses affaires.

Elle fut alors interpelée lorsqu’il lui demanda de lui expliquer ce que tout ceci signifiait. Forcément il pensait qu’il y avait anguille sous roche, il avait bien raison de se méfier mais Selen avait décidé de rester aussi muette qu’un navire au fond des abysses. Elle sourit néanmoins, étouffa un rire et s’installa un peu plus confortablement sur le rocher. Même elle n’avait pour le moment aucune idée de ce qu’elle faisait. Elle restait néanmoins confiante sur la chute de cette histoire, rien ni personne ne pouvait l’arrêter. La pirate ne lui répondit donc pas, faisant comme si elle préférait se prélasser aux rayons du soleil plutôt que de lui répondre. Elle n’avait rien à lui dire, pas de comptes à lui rendre, son boulot était de la ramener, elle lui facilitait le travail, que vouait il de plus ?

Elle le vit sortir une corde du coin de l’œil, alors qu’elle le surveillait quand même, puis lorsqu’il lui adressa à nouveau la parole et se montra enclin à être soudoyé. Tous des corrompus, il avait beau chasser une pirate, il en avait tout à fait l’étoffe en étant capable de faire cela, quelle ironie. Selen l’observa un instant en silence avant de lui répondre enfin.

« Je ne débourserais pas une seule pièce d’or pour ta belle gueule chasseur. »

Sur ces mots, puisqu’elle ne souhaitait clairement pas donner de sa bourse pour obtenir sa liberté, il lui donna des directives afin de la rendre hors d’état de nuire. La pirate soupira encore mais ne montra pas la moindre résistance. A dire vrai, elle s’y était attendue, c’était même plus qu’évident. C’est pourquoi elle retira ses deux sabres et les trois poignards qu’elle portait sur elle. Ne pas avoir d’armes n’était pas un problème puisqu’elle n’avait pas besoin de cela pour se sentir capable de se défendre au cas où, néanmoins elle avait toujours une ou deux lames bien dissimulées qu’elle omit de retirer. La jeune femme se mit ensuite à genoux et logea ses poignets dans son dos en attendant qu’il fasse son travail. Il noua ses poignets bien entendu sans faire preuve de délicatesse, elle n’en attendait pas moins et n’en rajouta pas plus avant de se relever.

« C’est bon maintenant ? On peut y aller ? » Fit elle avec impatience






love.disaster



hj: désolée c'est très court !!!

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 25 Fév 2016 - 17:21



Surrender To Me

Selen & Leoden



« C’est bon maintenant ? On peut y aller ? » lâcha la jeune femme, le ton emprunt exaspération. Comme souvent, son attitude arracha un sourire en coin à Leoden. Il n'en avait pas fini avec elle, et il était bien loin d'omettre les précautions nécessaires quand l'on se frotte à un chardon aussi piquant. Il ne pouvait pas faire confiance à la jeune femme, à personne d'ailleurs. Un minuscule bout de confiance laissait place à la trahison, et autant ne pas en faire les frais. La jeune femme dont il avait la charge était une pirate, redoutable ennemie de nombreuses personnes dans le port de Dol Amroth, et probablement ailleurs aussi. Avec ce genre de créatures entre les mains, l'on n'est jamais trop méfiant. Elle était un peu comme une sorte de sirène ; une femme séduisante qui attendait le bon moment pour sauter sur sa proie.

« Non » commença-t-il, se passant une main dans les cheveux d'un air gêné. « Tu ne crois quand même pas que je peux te faire confiance ? » il la fixa quelques instants, les poings sur les hanches. « Bon, je suis désolé, mais on est obligés de passer par là, ma belle. »

La jeune femme laissa sortir un soupir lorsque Leoden commença à passer ses mains autour de ses bras, palpant le manteau pour vérifier qu'elle ne dissimulait rien. Et il ne fut pas le moins du monde surpris lorsqu'il tira une petite lame aiguisée de la manche gauche. Il était amusé par la dualité de la petite créature qu'il avait entre les mains ; elle pouvait s'avérer très impondérable, mais à d'autres moments, elle était pile là où il attendait qu'elle soit. Il continua sa fouille, palpant à leur tour le bras droit, le dos, les jambes. Puis il se releva, et planta ses yeux dans ceux de la pirate.

« J'espère que tu me pardonneras pour ça. » dit-il, sans baisser le regard, et il planta les mains sur la poitrine de la jeune femme. Sans s'y attarder – et il fallait avouer qu'il était on-ne-peut-plus gêné –, il vérifia qu'elle ne portait pas d'armes dans son corsage.

Il se baissa pour ramasser celles qu'il avait retiré à sa prisonnière, et se dirigea vers sa monture, afin de fixer ces dernières sur sa selle à l'aide de lanières de cuir. Il ne savait pas s'il avait correctement fouillé la demoiselle, mais il n'avait pas voulu s'attarder à des endroits qu'on ne l'avait pas invité à toucher. Il aurait sans doute senti une lame s'il y en avait eu une dans le corset, mais il avait tout de même un léger doute. Auquel cas il ne baissait de toute façon pas son attention.

D'une main, il chercha la garde de son épée. C'était un geste qu'il répétait très souvent, comme pour s'assurer qu'il était capable de réagir rapidement. Trouvant le métal froid sous sa main gauche, il se senti rassuré, et tira l'arme de son fourreau. Il avait lié les poings de Selen, et pouvait maintenant se remettre en route. Il choisi de ne pas grimper sur le cheval, mais plutôt de rester derrière la pirate, pointant sa lame directement dans le dos de la femme, tout en tenant les liens et les rênes de son cheval de l'autre main. Ainsi, il pourrait facilement la mettre hors d'état de nuire si elle tentait de se sauver en courant, et la pointe touchant délicatement son dos pourrait lui rappeler ce qu'elle risquait au moindre pas de travers.

Dans les rues de la vieille cité, ils tracèrent leur chemin au milieu des villageois. Tous se pressaient sur les côtés à l'entente des bruits des fers du cheval sur les pavés des allées, et l'on entendait une clameur monter doucement alors qu'ils découvraient un homme, son épée posée sur le dos de sa prisonnière, guider cette dernière jusqu'au centre de la ville. Après quelques détours par des ruelles et des allées, ils arrivèrent devant un établissement qui semblait familier aussi bien à Selen qu'à Leoden. Sur une pancarte, l'on pouvait lire « AUBERGE DU GOBELIN GOURMAND ». Ils étaient arrivés.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Mar 1 Mar 2016 - 12:42




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Ainsi les choses devaient se dérouler, après une reddition des plus surprenantes, Selen avait été contrainte de se défaire de ses armes. Son regard se perdit sur ses deux sabres dont elle ne se séparait jamais, perturbée d’être ainsi mise à nu et vulnérable. Forcément il se mit à la fouiller pour vérifier qu’elle n’avait pas menti. Selen coopéra sans le moindre problème, comprenant tout à fait sa démarche puisqu’à sa place elle ne se ferait pas confiance non plus. Elle ne l’aida pas non plus, il y avait certaines limites à respecter, déjà sa fierté en avait pris un coup en se rendant de cette façon. Il fut donc contraint d’user de force ne serait-ce que pour lui fouiller un bras. Mais bien entendu il n’allait rien laisser au hasard.

Il lui demanda pardon au préalable, elle savait ce qu’il allait faire. Elle n’en avait absolument rien à foutre qu’il lui plote les seins, ces derniers n’étaient qu’un atout donné par les dieux pour détourner le regard des hommes du ciel. Selen avait cet avantage là, et ne se priva pas d’étirer un large sourire malicieux et faussement séducteur tout en l’observant passer ses mains sur ses courbures féminines dont elle savait la taille avantageuse. Le chasseur de prime affichait un air bien moins assuré que sur les autres parties de son corps. C’était terriblement drôle, et elle ne se gênait pas pour lui montrer que cela l’amusait. Il avait l’air d’un jeune puceau qui touchait une femme pour la première fois. Selen n’était plus du tout dans ce contexte de sexualisation, homme ou femme, elle ne faisait plus du tout la différence puisqu’elle avait été les deux à un moment de sa vie et qu’elle ne s’identifiait pas à ces femelles en robe qu’elle croisait sur terre. Néanmoins elle savait les hommes enclins à ce genre de chose, elle savait le tourner à son avantage.

Il ne vérifia pas plus en détail, visiblement peu convaincu par ses gestes qui arrachèrent à la pirate un rire moqueur. Visiblement il n’avait pas l’air d’avoir souvent déshabillé les femmes pour penser que ce qu’il sentait sous ses doigts n’étaient que les armatures de son corset. Il se détourna finalement d’elle afin qu’ils se mettent enfin en route. Selen se montra donc docile malgré les mains liées et avança avec nonchalance et dans un silence qui ne lui ressemblait pas tout en détaillant les alentours. Etant objet de curiosité pour les quelques personnes qu’ils croisèrent sur leur chemin, elle les salua d’un signe de tête en parfaite hypocrisie tout en pouffant de rire - Ces idiots, tous autant qu’ils étaient tôt ou tard se feraient saigner par les pirates, alors elle leur donnerait une bonne raison de la dévisager.

Quelques minutes de marche et ils arrivèrent devant une taverne dont elle détailla l’enseigne. La pirate se stoppa et senti la lame du chasseur de prime dans son dos être plus entreprenante que sur le chemin. Selen étouffa un rire.

« Arrête avec ton couteau là, tu me chatouilles ! »

Selen entra dans la taverne en premier non sans passer inaperçue contrairement à tout ce qu’elle avait pu faire jusqu’ici. Un comportement capricieux qui aurait exaspéré son capitaine, mais Selen savait ce qu’elle faisait.

« Ahoy tavernier ! Deux mousses en vitesse !! » Fit elle joyeusement en élevant la voix.

Forcément, elle attira l’attention sur elle, forcément ils avaient tous pu voir – clients et serveurs – qu’elle avait les mains liées avec une lame menaçante dans le dos. Selen le faisait exprès de se donner en spectacle, ça ajoutait un peu plus d’ambiance, car ce n’était pas avec ce type coincé du derrière qui la suivait elle qu’elle allait trouver le moindre amusement dans cette situation. Selen n’attendit pas la moindre directive du chasseur de prime, puisqu’elle n’avait pas reconnu de visage qu’elle aurait menacé, elle avait déduit que leur homme n’était pas encore arrivé. Bien, ça lui donnait le temps de siroter sa boisson. Selen s’installa à son aise sur un banc et la serveuse leur apporta deux pintes au même moment.

La jeune femme aux mains liées grimaça après avoir tenté de prendre sa boisson malgré la corde. Ce fut un véritable échec après plusieurs tentatives et de multiples jurons. Selen se retrouva donc frustrée de ne pas pouvoir boire correctement et épancher sa soif. La jeune femme adressa donc un regard au chasseur et lui tendit ses poignets.

« Retire moi ça tu veux, j’ vais mourir tu peux pas m’refuser d’boire une dernière fois ! »

La jeune femme ajouta un large sourire comme si cela allait le convaincre de le faire. Elle savait que ce n’était pas le genre d’argument très convaincant, ainsi elle ajouta quelques mots ;

« R’garde bien, j’suis au fond, contre un mur, tu pointes ton machin sur moi depuis l’début et j’ai soif donc craints pas que je m’en aille, j’suis pas folle à c’point là. » Fit-elle un brin d’exaspération dans la voix.


love.disaster




_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Mer 2 Mar 2016 - 12:02



Surrender To Me

Selen & Leoden



D’un air dubitatif, Leoden fixait la pirate qui lui montrait toutes ses dents en un large sourire. Elle était entrée en première dans l’auberge, et s’était donnée en spectacle en hurlant qu’elle voulait deux boissons. C’était déjà beaucoup pour lui, qui portait en horreur les regards tous attirés sur lui. Plus il se faisait discret, mieux il se portait. Leoden était un homme solitaire, pas le genre de grand bourru que l’on croise dans toutes les tavernes, une pinte à la main et une prostituée sur les genoux. Ce n’était pas non plus l’homme aventurier qui contait ses histoires à des gars alcoolisés qui ne l’écoutaient qu’à moitié. Non, Leoden, lui, était le genre d’homme qui s’installe seul dans un coin reculé, pour observer la foule sans être remarqué que par la serveuse qui venait remplir son gobelet. Ainsi, même si Selen avait décidé de s’exposer aux yeux de tous, il la guida vers le fond de la pièce pour qu’elle aille s’installer sur un banc contre le mur. Il y aurait au moins une table entre eux, et si elle tentait quelque chose, cela éviterait qu’elle se jette directement sur lui.

Depuis quelques minutes que la jolie serveuse avait apporté les choppes, il la regardait se démener pour attraper son verre et le porter à sa bouche. Bien entendu, elle avait beaucoup de mal, ses mains liées ne lui rendaient pas service. Elle le somma plusieurs fois de les lui délier, afin qu’elle puisse épancher sa soif avant de signer son arrêt de mort. C’était amusant de la voir se tortiller pour arriver à ne lécher qu’une goutte de la bière qui débordait du gobelet, mais Leoden lui jeta un regard noir. Elle lui fit remarquer qu’elle était contre le mur, bien au fond de la salle, et que de toute façon il avait son épée à portée de main : aussi il pourrait la libérer qu’elle ne tenterait rien pour fuir.

« Tu crois vraiment que je vais te détacher ? » questionna-t-il bien qu’il n’attendait pas de réponse. Il continua de la fixer en attrapant d’une main sa pinte. Il l’avança vers elle en signe de bonne santé et la porta à ses lèvres, en avalant un bon tiers, sans lâcher la pirate du regard, comme pour la provoquer. « La bière, ce n’est pas mon truc. Mais c’est vrai que celle-ci est bonne. »

Il ne la lâchait pas du regard, particulièrement ses mains, qui pourraient chercher une lame qu’il aurait oublié sur elle. Si elle bougeait trop, il pourrait lui rappeler sans difficulté qu’il était en position de force. Sur la table, juste à côté des deux boissons, il avait posé son épée. Comme à son habitude ‒ et il était fort possible que cela tende à la stéréotypie ‒, il passa sa main droite sur la poignée d’argent. En face de lui, la jeune femme commençait à l’exaspérer. Il avait du mal à comprendre ses intentions, ses gestes. D’abord elle faisait tout pour lui échapper, puis elle finissait par lui tomber dans les mains sans plus de difficultés. Pour sûr, il se méfiait, car ce genre d’attitude ne laissait rien présager de bon. Il était coutume des pirates de se jouer de leurs adversaires, que ce soit de façon discrète ou non. Elle avait du bien dissimuler une lame quelque part, et qu’il n’avait pas trouvée. Il ne voyait pas d’autres solutions pour qu’elle soit aussi sûre d’elle en position de faiblesse. Il était hors de question qu’il la libère, mais il prenait un malin plaisir à ne pas lui répondre, et à boire sous ses yeux.

Il se serait bien levé pour lui vider sa bière dans la gorge, et qu’elle se taise un peu, mais il ne voulait pas s’approcher d’elle plus que de besoin. Si elle décidait d’agir alors qu’il était près d’elle, il n’aurait pas le recul nécessaire pour éviter un coup. Aussi il continua de l’observer sans plus bouger que lorsqu’il saisissait sa bière pour la finir. A ce moment-là, la porte de l’auberge s’ouvrit en un coup de vent.









made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Mer 2 Mar 2016 - 13:43




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Après sa demande on ne peut plus polie, il faut dire les choses comme elles sont, le chasseur ne se montra pas plus sympathique. Il avait eu l’air bien plus charmant quand il lui avait lancé ce clin d’œil, désormais il n’était qu’un couillon corrompu parmi d’autres. Il aurait pu faire un très bon pirate pour ce point là, au moins quelque chose de positif. Selen ne se priva pas de lui répondre, au risque de se faire entailler le bras, elle n’en avait absolument rien à foutre puisque se taire n’était absolument pas dans ses cordes lorsqu’elle n’était pas d’accord.

« T’es idiot ou tu l’fais exprès ? Puisque j’te dis que j’ai soif et que j’ai aucune chance de m’enfuir ! »Beugla t-elle

En plus il avait en sa possession ses effets personnels et il était hors de question qu’elle reparte sans. Quoi qu’il en soit il refusait de la détacher, se méfiant toujours autant d’elle alors que manifestement elle ne pouvait pas faire de mouvements brusques sans se prendre une lame dans le bide. Après, cela dépendait de la manière dont on l’avait réclamée ; morte ou vive ? Il ne semblait pas vouloir revenir sur sa décision, tant pis elle ne boirait pas, en revanche elle ne l’oubliait pas. Leoden semblait même s’amuser de son état et la nargua en lui causant de la saveur de la bière alors qu’il se délectait de sla sienne sous le regard effaré de la pirate. Il ne la lâchait pas du regard non plus, il avait raison mais bordel elle avait soif.

« C’est ça ben étouffe toi avec. » Fit-elle avec ironie avant de se détourner de lui.

Si par bonheur elle pouvait un jour l’exécuter elle ne respecterait certainement pas ses dernières paroles, elle avait même hésité à lui renverser sa pinte sur le froc juste histoire de se marrer un peu mais n’en fit rien puisqu’elle attendait la venue du type qui avait mis sa tête à prix. Selen étouffa un rire et allongea ses jambes sur la table pour s’affaler un peu plus. Ca ne bougeait pas, rien n’avançait et rester dans cette attente l’insupportait.

« Bon il vient quand ton mec là ? Ca commence à faire long.»

Puis dans l’entrebâillement de la porte se dessina la silhouette familière d’un homme qu’elle avait déjà menacé. Un parfait connard qui maltraitait ses esclaves et qui n’avait eu que ce qu’il méritait. Ses lourdes tendances misogynes l’avaient poussé à faire une fixette sur elle alors qu’ils avaient été plusieurs à piller sa demeure.  Si elle s’était déguisée en homme ce jour là elle ne serait probablement pas dans cette situation là. Du coup Selen étira un large sourire entre les quelques elle grogna quelques insultes à son égard. Le chasseur de primes serait sans doute le seul à les entendre, elle n’en avait rien à faire, elle avait toutes les raisons de haïr cet homme.

Il arriva vers eux, affichant un sourire fier, roulant des épaules comme s’il s’appropriait le mérite de l’avoir attrapée, elle, qui était recherchée dans toute la terre du milieu. Il avait vite déchanter quand il allait savoir qu’elle s’était rendue. Il était venu seul, ne trouvant pas nécessaire de se faire accompagné d’un molosse pour la maitriser en cas de débordement. Encore un qui la sous-estimait, et bien il allait être déçu.

« Et bien tu parais bien moins inoffensive que dans mes souvenirs jeune fille ! » Fit-il avant de prendre place en face d’eux.

« C’est parce que tu ignores encore que je vais te sauter à la gorge et te pendre avec tes boyaux pour que tes esclaves se réjouissent de ta mort. » Répondit Selen les dents serrées.

L’homme ignora les propos de la pirate et reporta son attention sur Leoden en lui glissant sur la table une bourse cinquante d’or. Selen grimaça, voyant qu’elle valait si peu avec tout ce qu’elle était capable de faire et tout l’or qu’elle possédait déjà. Des détils qu’il ignorait sans doute, préférant se référer à la seule image qu’il s’était fait d’elle lorsqu’elle l’avait dépossédé de ses biens et qu’elle avait aidé ses domestiques à s’enfuir, une mauvaise herbe à arracher, c’était tout ce qu’elle représentait à ses yeux. L’un d’eux était d’ailleurs devenu matelot, un homme fort et courageux sur qui elle pouvait désormais compter et qui avait une dette envers elle. IL serait sans doute venu d’ailleurs s’il avait su dans quel pétrin elle était. Malheureusement ils avaient l’habitude de la voir disparaitre et puisqu’elle revenait toujours ils étaient souvent loin de s’imaginer qu’elle avait besoin d’aide. Mais elle avait fait le bon choix en se laissant trainer jusque là, au moins elle voyait cette face de rat et ça la motivait à trouver une solution pour s’en sortir sans plus de problèmes.

« Je vous félicite Leoden. Le monde se portera mieux sans cette vermine. » Fit-il dans un sourire laissant apparaître ses dents défoncées.

Selen se redressa, retirant ses jambes de sur la table et posa ses coudes contre le bois afin de se pencher vers l’homme, interessée.

« Alors c’est quoi la suite du programme ? Monseigneur clin d’œil à côté de moi il aimerait sans doute savoir de quelle façon tu vas t’approprier le mérite. »



love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Lun 7 Mar 2016 - 14:50



Surrender To Me

Selen & Leoden



« Alors c’est quoi la suite du programme ? Monseigneur clin d’œil à côté de moi il aimerait sans doute savoir de quelle façon tu vas t’approprier le mérite. » lança-t-elle au vieillard qui avait payé cinquante pièces d'or à Leoden pour qu'il s'occupe de régler le cas de cette femme pirate qui faisait la misère des autres gens du port de Dol Amroth.

« Non, je m'en fiche complètement. » lâcha Leoden, en se levant du banc en bois sur lequel il s'était assis. « Tu sais, je suis un chasseur. Je ne suis pas là pour être fier. Juste pour gagner mon pain. »

Les quelques minutes qu'ils avaient patienté pour que l'homme arrive pour le payer, Leoden avait amplement eu le temps de finir toute sa choppe. Il était clair que la bière n'était pas boisson à son goût, et il lui aurait mille fois préféré l'hydromel ou le vin. Mais Selen avait sommé la serveuse de leur en apporter, et il n'avait pas jugé nécessaire de se faire remarquer pour changer la commande. Aussi il avait englouti tout son gobelet, sans plus aider Selen avec le sien. Il avait obtenu ce qu'il voulait – ses cinquante pièces d'or –, aussi il décida qu'il n'avait plus rien à faire ici, et qu'il pouvait disposer pour s'adonner aux autres tâches qu'il avait à faire. Il se leva sans grand bruit, et glissa sa fidèle épée dans son fourreau d'un geste qui montrait qu'il avait beaucoup plus envie de la sortir que de la ranger. Il posa un poing sur la table pour lui servir d'appui et se pencha pour saisir la deuxième choppe, qui n'avait pas été entamée. Il décocha un petit sourire en coin à Selen, bien qu'il ai davantage envie de lui faire la peau plutôt que les beaux yeux. Et il s'enfila la pinte sous ses yeux.

« Quel gâchis, de m'abreuver avec une boisson que je porte pour ainsi dire presque en horreur. Elle aurait pu servir à ceux qui savent l'apprécier. » adressa-t-il à l'attention de Selen. Il ne se demanda pas plus longtemps ce qui pouvait traverser l'esprit de la pirate, mais il se jurait que si elle échappait au vieux et qu'il était amené à la recroiser dans la rue, il ne prendrait pas la peine de tant de courtoisie. Elle finirait embrochée sur le bout de son épée.

Dernièrement, sa soif de sang s'était calmée ; on lui demandait de chasser des hommes qu'il devait ramener vivants, et qui ne lui prenaient pas longtemps à attraper. Mais la traque de Selen s'était – à son goût – trop éternisée, et elle avait éveillé en lui des sentiments qu'il refoulait depuis un moment. Elle l'avait bien énervé avec toutes ses réflexions, sa façon de se faire remarquer et de n'en avoir rien à faire de quasiment tout ce qui pouvait l'entourer. Si cela ne tenait qu'à lui, il l'aurait déjà tuée depuis un moment. Il ne sous-estimait pas la pirate, mais il se serait bien laissé en proie à sa soif insatiable de sang, qui menaçait de jaillir à n'importe quelle réflexion que la pirate lancerait. Il reposa la choppe sur la table, attacha la bourse que le vieux lui avait donnée à sa taille et se tourna vers lui.

« Elle a demandé deux bières, je la laisse payer. Je ne suis pas du genre très galant avec les nanas comme elle. » il tourna les talons sans attendre de réponse de l'un des deux, et se dirigea vers la lourde porte en bois. Le vieux avait réclamé Selen, morte ou vivante, mais de préférence avec la seconde option. Leoden n'avait aucune idée de ce à quoi cette femme pourrait bien lui servir vivante, et il jugea qu'il lui serait certainement difficile d'en faire une esclave. Peut-être voulait-il la tuer lui même ou assouvir son besoin de vengeance, mais peu importe, tant qu'elle ne retombait pas sur lui plus tard. Il n'en avait que faire du sort que l'homme réservait à Selen.

Une fois dehors, Leoden se dirigea vers l'enseigne du sellier-bourrelier chez qui il avait laissé son matériel, pour aller le récupérer. Il ne lui restait que deux nuits à passer à Dol Amroth, dans l'auberge qu'il avait choisie. Il verrait si dans le temps une nouvelle chasse s'offrait à lui, et si ce n'était pas le cas, il ferait voile vers le nord à la recherche d'autres aventures.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Lun 7 Mar 2016 - 16:37




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







Le chasseur de prime ne semblait pas d’humeur à bavarder, en même temps le contraire l’aurait étonnée. Il avait une manière de gagner son pain qui ne lui paraissait pas honorable, Selen avait une sainte horreur des mercenaires comme lui qui travaillent à la botte des nobliaux et qui s’en contentaient. Elle espérait qu’un jour quelqu’un finirait par lui ouvrir la cervelle, et qu’il puisse voir comment ces riches gras payaient énormément pour tuer tandis que d’autres mourraient de faim. Tharabas au moins avait compris le principe et se jouait parfois d’eux en aidant les pirates. Dans l’histoire il n’y a ni méchant ni gentil, juste des points de vue différents, être une femme libre lui avait permis de se détacher du moule et constater que les lois n’étaient pas toujours là pour être juste au détriment de ceux qui avaient besoin d’aide.

Ainsi qu’elle s’y était attendue, le chasseur ne demeura pas plus, ne prit pas la peine d’adresser d’autres mots à son employeur et se leva de table. Selen ne montra pas la moindre réaction, puisqu’elle réalité elle n’avait attendu que ça. Il avait fait une belle erreur en la sous estimant encore une fois et elle se ferait un plaisir de le lui montrer un peu plus tard. Car ce qui allait se passer ne serait sans doute pas bon pour sa qualité de chasseur de prime, ou bien le vieil homme avait été trop confiant pour venir sans gros bras pour maintenir tranquille la pirate. Selen le regarda s’éloigner, un fin sourire aux lèvres et reposa son attention sur l’homme assis en face d’elle.

« Et bien je crois qu’il ne reste plus que nous deux. On va y aller aussi et tu seras jugée directement pour que l’on puisse passer à ma partie favorite ensuite. » Fit il en sous-entendant l’exécution

« Non. »
« Quoi non ? »
« C’est toi qui va être jugé. »

Le rire du vieil homme s’éleva à l’entente de la réplique de Selen. La prenant sans doute pour une prétentieuse qui n’avait que les mots pour se gonfler les chevilles. Mais ce moment d’inattention, au moment même où le chasseur referma la porte derrière lui, Selen en profita pour reprendre l’avantage sur la situation. Alors, en quelques gestes calculés et rapides, selen poussa la table en appuya ses pieds au bord de celle-ci. Elle se retourna avec fracas, faisant tomber les verres qui se brisèrent au sol. Les cris de stupeur des quelques clients ameutèrent les regards dans leur direction mais Selen n’y prêta pas la moindre attention. Le vieil homme qui était également tombé à la renverse qui se dépêcha de se dégager du poids lourd de la table. Mais Selen avait agi plus rapidement, marchant sur celle-ci pour l’écraser et dans un sourire assassin, entoura le cou du vieil homme afin de l’étrangler. Cela créa un sacré remue ménage dans la taverne, mais Selen n’en avait que faire, profitant d’avoir les mains liées pour apporter plus de pression contre la carotide de l’homme jusqu’à ce qu’il meure, étouffé. Selen relâcha alors le cadavre, se leva et sorti de son corset le dernier coutelas qu’elle avait gardé sur elle qu’elle utilisa afin de couper la corde. Selen attrapa l’homme par son veston et le tira hors de la taverne. Elle fouilla le vieil homme et déposa toute sa fortune sur le comptoir du tavernier en dédommagement sans le moindre mot. Elle entrevit le chasseur dehors alors qu’il n’était pas encore parti après avoir donné un violent coup de pied dans les portes pour les ouvrir à son passage.

« Eh toi !!! »Fit-elle, essoufflée.

Une fois interpelé, Selen traina le cadavre avec elle sur quelques mètres, sans trop s’approcher du chasseur de prime et tendit la main dans sa direction, n’ayant visiblement pas envie de plaisanter et comptant bien récupérer ses affaires pour se tirer d’ici.

« T’as eu tes cinquante pièces, j’ai perdu mon temps pour ta poire, maintenant tu me rends mes effets. »




love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 24 Mar 2016 - 11:46



Surrender To Me

Selen & Leoden



« T’as eu tes cinquante pièces, j’ai perdu mon temps pour ta poire, maintenant tu me rends mes effets. »

A l'entente de cette voix qui lui était désormais devenue familière, Leoden se retourna sans plus de précipitation. Il ne savait pas s'il devait être étonné que Selen ait agi de la sorte ou bien si au fond de lui, il s'y attendait. Cette jeune femme était décidément pleine de ressources et de tours pernicieux à jouer aux autres, et il commençait à en avoir drôlement marre. Il aimait particulièrement à ce que ses chasses soient courtes et efficaces ; il n'avait pour ainsi dire pas l'habitude de passer autant de temps à courir après quelqu'un après qu'il se soit fait repérer. En temps normal, cela lui prenait parfois plusieurs jours pour trouver la personne dont il avait besoin, mais une fois cela fait, c'était un destin fatal pour cette dernière, car il n'avait pas de merci pour ses proies. S'il devait ramener sa victime morte, c'était forcément plus rapide, mais il n'avait jusqu'à présent jamais eu autant de difficultés qu'avec Selen. Ceci dit, il finit par planter ses yeux dans les siens, malgré la distance qui les séparait encore, sachant bien qu'il pourrait la parcourir en deux grands pas si le besoin se présentait.

« Ta maman ne t'a pas appris à être polie ? » décocha-t-il, sans baisser son regard. Non, décidément, il ne comptait pas lui rendre ses effets. Il lui avait pris couteaux et autres armes qu'elle cachait dans ses vêtements et se contentait bien de les garder et de s'assurer ainsi un minimum de sécurité. Il se doutait bien que si la jeune femme se tenait là en face de lui en ce moment même, elle était armée. Il avait forcément oublié de lui retirer un couteau. Voilà ce que cela coûterait à un homme qui n'a pas les mains assurées. Il avait hésité un instant lorsqu'il l'avait fouillée, il avait été gêné de toucher une femme contre son gré, et il n'aurait pas du. Pas dans ces circonstances-là.

Alors qu'il soutenait encore les sombres prunelles de la pirate, il sentit sa propre main attraper la poignée de son épée et s'assurer qu'elle était libre dans son fourreau. Comme à son habitude, il répétait ce geste, ce rituel qu'il avait établi depuis des lustres, et qui lui servait probablement à se rassurer. Mais cette fois il ne laissa pas retomber l'épée dans son écrin. Un lourd bruit métallique résonna dans l'air et fit vibrer la lame alors qu'elle se découvrait aux yeux des passants. L'acier rutilant envoya un joli reflet de lumière lorsque les rayons du soleil vinrent le se poser sur la lame, et fit éclater des « ooooh » qui se voulaient discrets, dans le rassemblement de passants qui se massaient autour d'eux.

Leoden portait en horreur de se donner en spectacle et que les yeux de tous ne soient en train de le dévisager d'une façon des plus indiscrètes. En temps normal, il les aurait rapidement rappelés à l'ordre, mais aux côtés de cette Selen, il avait pris l'habitude qu'elle ameute les regards inquisiteurs des passants, qui se posaient donc aussi sur lui puisqu'il était de la partie. Après tout, elle avait traîné dans la rue le corps inerte d'un homme qu'elle venait d'assassiner, et lui avait dégainé son épée comme un loup prêt à bondir sur sa proie. Ce n'était pas étonnant que les gens se pressent ainsi pour observer le divertissement.

« Méfie-toi, vermine, parce que si tu me provoques, je ne vais pas me poser de questions, et je n'ai d'ordre de personne pour te laisser vivante. »

Déjà la rage bouillonnait dans ses veines comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps, et il accueillit cette sensation comme on accueille un père de famille qui rentre chez lui après un long voyage. Il était au bord de la retenue, et une simple réplique mal placée de la pirate suffirait à faire éclater la colère sanglante qui s'éveillait en lui.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 774
♦ RÉPUTATION : 4532
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 24 Mar 2016 - 13:15




Surrender to me

For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand. For the souls I forsake, I'm going to hell.







La demande était claire mais elle n’avait pas entrevu le fait que réclamer ses armes aurait pu être pour lui un indice qu’elle comptait se battre avec lui. Elle n’avait pas toujours conscience d’être la provocation incarnée et qu’elle ne racontait que des mensonges – ce qui n’était pas toujours le cas. Alors quelque part elle ne fut pas étonnée de comprendre qu’il ne lui rendait pas ses effets lorsqu’elle les réclama. Il se mit même en garde, la défendant d’insister ou il n’hésiterait pas à la tuer. Oh ça, elle n’en doutait pas, mais il lui fallait dissiper les préjugés avant qu’elle ne s’enracine ici. Selen étira alors un large sourire empli de folie furieuse, relâchant le cadavre qu’elle trainait par le col et s’avança vers Leoden sans craindre sa lame et d’un pas lourd. Elle en avait vu des menaces, il ne s’imaginait sans doute pas ce qu’elle vivait au quotidien, elle espérait qu’il avait un tant soit peu d’honneur pour ne pas attaquer une femme désarmée, surtout devant des témoins. La foule lui était utile pour une fois, même si elle n’aimait pas les voir s’amasser ainsi, la jeune femme commença à perdre patiente.

« Par tous les dieux !! Tu as peur que je t’attaque c’est ça ? Tu crois vraiment que je vais perdre encore plus mon temps à me battre avec un sottard comme toi ?! » Répondit-elle d’un ton sec et autoritaire comme si elle réprimandait l’un de ses hommes ou un vieil ami.

D’un geste impatient tout en crachant ses engueulades, de sa main elle avait frappé le bout de la lame du chasseur qui avait légèrement vacillé.

Contrairement à ce qu’il pouvait penser et aux parfaits stéréotypes des pirates, Selen ne tuait pas gratuitement et ce malgré qu’elle puisse éprouver un certain plaisir à faire couler le sang – ce n’était le cas que lors des abordages ; sur terre elle n’était pas assez stupide pour faire dans la violence à tout va. Que ce soit envers lui ou un autre, elle n’avait maintenant pas idée de l’attaquer car il avait fait son travail, elle ne pouvait pas le blâmer et puisqu’elle n’avait pas été blessée elle n’avait aucune raison de lui tenir de la rancœur – c’était aussi simple que cela. Toutefois son entêtement pourrait potentiellement devenir raison pour elle de l’éradiquer, avec la foule ou non puisqu’elle avait des choses à faire et qu’elle refusait qu’on lui mette davantage de bâtons dans les roues.

D’une folie moins sanglante soudainement alors que son visage sembla s’adoucir légèrement, la pirate leva les mains dont l’une qu’elle tendit dans sa direction pour lui montrer qu’elle lui serait inoffensive – ainsi elle voulait éviter de se retrouver avec la lame plus menaçant qu’elle ne l’était déjà, car si elle ne la craignait pas en garde, sous la gorge c’était tout autre chose. La pirate fit ainsi quelques pas encore pour s’approcher de du chasseur. Ceci était calculé, car Selen avait quelque chose à lui dire et elle voulait s’assurer qu’il soit le seul à l’entendre.

« Rends les moi et je m’en vais libérer ses esclaves, libre à toi de me planter ta lame dans le dos au moment où je détournerais les talons si tu veux faire le rat de cale. » Fit-elle tout bas, presque en serrant les dents.

Selen était pressée, on pouvait voir sur son visage le fait qu’elle soit de moins en moins à l’aise avec la foule autour et sans moyen de défense si ce n’était qu’un couteau. Ils auraient alors vite fait de l’attraper parce qu’il était facile de l’accuser de piraterie et la faire arrêter en espérant avoir une récompense en l’emmenant aux gardes. Elle ne pourrait pas accepter de ne pas achever ses missions sur terre avant de reprendre la mer. Désormais que le type était mort, elle se devait d’aller libérer ses soi-disant employés dans sa plantation et ses domestiques dont elle savait les mauvais traitements qu’ils recevaient. En plus de ce côté-là, il y avait un intérêt bien plus clinquant, s’il cherchait à s’enrichir c’était aussi un bon moyen de faire de lui un allié plutôt qu’un ennemi, quitte à sacrifier une partie du butin qu’elle réservait au navire dans son entièreté. L’idée ne lui plaisait absolument pas, mais elle n’avait pas trop le choix et devait enchérir si elle voulait retrouver ses affaires.

« Ou bien tu peux venir avec moi et profiter du butin. » Fit elle avec un mouvement de tête insistant et toujours à voix basse.

Même s’il l’agaçait profondément et qu’elle ne voulait plus avoir affaire avec lui, elle avait trouvé là le seul moyen de prouver son honnêteté. Selen se recula de quelques pas, attendant la réponse de l’homme avec un stress de moins en moins dissimulé.





love.disaster

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Surrender to me Jeu 24 Mar 2016 - 16:08



Surrender To Me

Selen & Leoden



Malgré ce qu'il avait pu penser et les à priori qu'il avait eu égard à elle, Leoden fut surpris de voir qu'elle ne venait pas vers lui en quête de bagarre, et qu'elle n'était pas non plus menaçante comme elle avait pu l'être. Alors que les rayons du soleil venaient danser sur son joli visage entouré de boucles brunes, il ne la quittait pas des yeux. Il pouvait voir transparaître, sous son masque, un malaise quant à la foule qui s’agglutinait autour d'eux. Il distinguait aussi les quelques bribes d'une tension croissante, attendant une réponse de la part du chasseur alors que le temps était probablement compté pour eux.

Sans attendre son reste, il s'avança vers elle et l'attrapa d'une poigne assurée pour la tirer vers lui. Il saisit le bras qu'il l'avait vu utiliser pour l'attaquer la première fois, espérant qu'elle serait moins agile avec le second si elle décidait soudainement de s'en prendre à lui. Au milieu de ses pensées et de sa soif de sang difficilement supportable, il saisissait l'importance de ne pas commettre d'erreur en se laissant emporter à ce moment précis. Il garda son calme, et tenant toujours la jeune femme par le bras, se fraya un passage dans la foule en bousculant les passants sans plus de scrupules.

Là, il fit quelques pas hors de la foule, qui continua de s'entasser autour du cadavre dont la rigidité mortuaire commençait sans doute à le raidir dans une position des plus loufoques pour un défunt. Mais ce n'était pas son problème. Il voulait avant tout se tirer de cette situation avec le plus de discrétion possible et de préférence sans y risquer sa peau. Mais d'un autre côté, l'idée d'aller récupérer le butin dont elle était en train de lui vanter qu'elle allait le garder pour elle toute seule se présentait comme une occasion alléchante de refaire un peu sa fortune. Bien entendu, il ne la laisserait pas diriger l'opération, ou du moins pas sans son accord. Si elle n'avait pas ses armes, de toute façon, elle ne pourrait pas grand chose mis à part déguerpir, auquel cas il se trouverait débarrassé d'elle.

« J'ai des conditions. » annonça-t-il alors qu'il ne lâchait pas son bras, tout en raffermissant son emprise sur elle, quitte à lui manger la chair du bout de ses doigts abîmés. Il n'en avait pas grand chose à faire de lui faire mal ou d'être galant. Après tout, elle ne s'était pas posé la question en l'envoyant d'un coup de pied dans l'eau glacée du port, quelques jours plus tôt. Mais peu importe, il avait décidé qu'il aurait sa part du butin.

« Tu me donnes ton dernier couteau. Je veux soixante pour-cents du butin. Je te rends tes armes après l'opération et tu fais voile, je ne veux plus te voir ici, ni toi, Vermine, ni tes petits copains. » Il espérait pour elle qu'elle ne discuterait pas de ces conditions, parce qu'il était bien loin d'être prêt à négocier, et que sa patience tendait à ses limites.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”


Dernière édition par Leoden Doreath le Ven 27 Mai 2016 - 23:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Surrender to me

Revenir en haut Aller en bas
Surrender to me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» TNA : No Surrender 2010
» No Surrender 30 Septembre 2012 (Carte)
» No Surrender 30 Septembre 2012 (Résultats)
» [No Surrender] La riqueza de mi gloria!!!
» [No Surrender] Alberto y los otros...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.