AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Blood of the fold

Partagez|

Blood of the fold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Blood of the fold Mer 4 Mai 2016 - 20:09



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Le coup qu'elle venait d'asséner de son petit poignard lui offrit un passage, une brève fenêtre d'ouverture qu'elle s'empressa de saisir. Elle courrait pour sa vie, mais aussi pour celle qui reposait encore dans son ventre agité. Seulement elle fut bien vite coupée dans son élan, par une hideuse main d'orc qui venait d'agripper sa chevelure brune, la tirant violemment en arrière. Élwel se retourna très vite, tentant vainement de lui porter des coups de ses petits poings frêles alors qu'elle n'arrivait même pas à le toucher, et que les autres se rapprochaient dangereusement d'elle. Elle tentait de jouer du coude pour finalement en taper un, mais c'est le dernier coup qu'elle réussit à donner.

Ils avaient attrapé et bloqué ses bras. Alors qu'ils la tenaient fermement, elle sentit un énorme coup percer son ventre. La douleur la plia en deux, fulgurante comme si l'on venait de la transpercer de part et d'autre. Elle sentait qu'au creux de ses hanches, le choc avait produit des dégâts certainement irréversibles. Elle souffrait d'autant plus qu'elle était incapable d'épargner la douleur à l'enfant qu'elle portait, et se prenait à prier secrètement que son cœur ne batte déjà plus.

Élwel reçut un coup de plus, qui amocha cette fois son visage déjà creusé par le voyage. Elle sentait l'élancement gagner les nerfs de ses joues, et pourtant ce n'était rien face au désemparement qui prenait petit à petit son être. Et puis un autre, et un autre encore, qui cette fois emporta avec lui une partie de sa conscience. Elle ne pouvait même plus prendre sa respiration, pas même savoir distinguer son environnement. Essayant de se débattre pour protéger son corps fragile des heurts, elle avait le souffle coupé par tous les chocs qu'elle sentait pleuvoir, frappant son ventre, ses côtes et son visage sans aucune pitié. Dans la panique, elle essayait de déglutir à mesure que le sang s'accumulait dans sa bouche, menaçant de l'étouffer. Elle ne comprenait pas comment son cou pouvait résister sous l'assaut impitoyable de ses ennemis. Dans un recoin de ce qu'il lui restait de ses sens, Élwel pouvait entendre le grognement des orcs alors qu'ils semblaient réunir toute leur force pour la réduire à néant. Ils étaient telle une meute de chiens assoiffés de sang, et rien ne semblait pouvoir les arrêter dans ce terrible tourment. Mais doucement, les bras de la terreur s'enlaçaient autour d'elle dans une étreinte dangereuse.

La douleur était étonnante, étouffante ; jamais elle n'aurait cru pouvoir ressentir tant de peine concentrée en un seul corps. Elle sentait le néant venir lentement la chercher et la tirer vers lui, jusqu'à ce qu'elle ne cesse de s'agripper à ce qu'il lui restait de conscience, pour venir mourir en son cœur. Ayant abandonné tout espoir, elle sentit que la douleur se faisait moins présente, alors que devant elle se tenait la lumière divine qu'elle pouvait enfin contempler.

**

Elle ne se souvenait pas d'être morte.

Dans son ventre, elle sentait encore la douleur accablante qui lui avait été assenée plus tôt, et qui l'avait coupée en deux. Cette douleur qu'elle sentirait toujours au creux de ses entrailles, qu'elle serait incapable d'oublier. Elle se demanda un instant si les voix énervées qu'elle entendait n'étaient pas en train de confirmer ce qu'elle pensait : qu'elle avait enfin vécu cette fin transcendante dont elle avait tant eu peur.

Mais elle ne se souvenait pas d'être morte. Tout ce qu'elle avait à l'esprit, c'étaient les chiens hargneux qui s'étaient attaqués à elle comme si elle était un lièvre qu'ils chassaient. Elle se rappelait du sang, du bruit sec des os cassés ; de la peine fulgurante qui traversait son corps alors qu'elle était en train de comprendre qu'elle ne pouvait plus respirer, plus hurler contre la douce agonie du poids écrasant de la torture.

Elle ne savait pas combien de temps il s'était passé – une heure ? un jour ? – mais dans le ciel, elle pouvait percevoir l'astre au front d'argent, venu blanchir sa peau diaphane. Elle ne se souvenait plus de son nom. Dans un coin de sa tête, l'angoisse profonde lui soufflait qu'elle aurait dû, qu'elle devait s'en souvenir.

Elle essayait de s'extirper tant bien que mal des pans de tissus qui autrefois, avaient été ses vêtements, gardant sur elle juste assez pour couvrir ce qui devait être couvert. A chacun de ses mouvements, elle sentait se ranimer les brisures et les ecchymoses qui mangeaient son petit corps frêle et qui la poussaient à tout abandonner pour se laisser mourir sur le sol humide de la forêt. Les larmes, à la fois d'énervement et de peur, coulaient doucement le long de ses joues, alors qu'un premier éclair déchirait le ciel qui lui parut étrangement rougi.

Elle se sentait seule, tellement seule dans cette forêt aux ombres géantes ; passant doucement les mains sur son ventre arrondi, elle pria pour que la vie qu'elle abritait en son corps n'ait pas péri sous la douleur qui avait irradié tous ses nerfs. Et elle priait aussi pour qu'une main salutaire se tende à elle.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 5 Mai 2016 - 10:48

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen



« Qu’est ce que c’était ? »
« Des orcs ! Ils ne sont pas loin, restons cachés ! »
« J’ai entendu autre chose ! Il s’en prenaient à quelqu’un »
« Si c’est le cas, je prie pour qu’il soit mort avant d’avoir pu agoniser, allez dépêche toi Cármen. »

Tirée par le bras, la jeune femme suivit son confrère et ils s’enfoncèrent dans a caverne, veillant à ce que l’entrée de celle-ci demeure dissimulée par la végétation. Ils n’avaient jamais eu affaire avec des orcs et ils priaient souvent pour que cela n’arrive jamais mais dès qu’ils s’approchaient d’un endroit à risque où que des rumeurs courraient, ils se cachaient là où ils le pouvaient, quitte à laisser leurs roulottes inhabitées le temps d’une nuit. Et celle-ci fut plus ou moins désagréable, dormir à même le sol n’était pas quelque chose dont elle avait coutume, du moins pas sur de la pierre brute. Au réveil, elle senti de vives courbatures lui déchirer le dos. La gitane grimaça et remarqua qu’elle était une des premières levées - Sauf pour ceux qui montaient encore la garde. Elle s’approcha de l’un d’entre eux, s’étirant difficilement.

« Il y a eu de l’agitation ? »
« Non, pas tellement, on a vu leurs mouvements s’éloigner de la forêt, je pense qu’on ne les croisera pas. »
« Tant mieux… »

Cármen observa l’horizon, de nuit elle n’avait pas remarqué que la caverne qu’ils avaient trouvée était si haute qu’elle donnait vue sur la plaine au loin.

« Nous allons rejoindre les roulottes le plus tôt possible, les chevaux doivent en avoir marre de rester dans ce trou et nous aussi. »
«  Je vais aller leur chercher de l’eau dans la rivière. »
« Tu veux quelqu’un pour t’accompagner ? »
« Non je descends juste là, ça ira ! Vous n’aurez qu’à m'aider pour remonter l’eau ! »

Cármen étira un sourire et rajuste son châle sur les épaules, elle prit soin de prendre un gros seau à remplir et descendit l’espèce de pente qu'ils avaient creusé dans la falaise pour arriver jusque là. Enfin seule, la jeune femme fut prise au dépourvu devant le silence du bois. Elle ressentait les mauvaises ondes semées par les orcs, leurs traces avaient marqué la nature qui semblait en souffrir. Elle eu un haut le cœur, non pas qu’elle avait peur mais c’était dans ces moments là qu’elle comprenait le mal qui rongeait ces terres et qui ne faisait qu’accroitre. Bientôt, peut être ne seraient ils plus en sécurité même en étant retranchés dans les cavernes. Cármen évolua entre les arbres, ayant l’impression de ne pas être là où elle avait déjà mis les pieds. C’était cette même sensation désagréable et humide qu’être dans un marécage, mais très peu de personnes étaient sensibles au point de ressentir cela.

Elle ne remarqua pas qu’elle avait plus loin que ce qu’elle avait dit, ayant cette sensation d’être attirée par quelque chose, pareil au vide. Elle remonta la rivière sur quelques pas, l’eau pourtant continuait de couler dans son lit, indomptable. Elle aurait souhaité être ainsi, que les événements lui glissent dessus et finissent par se jeter dans un océan d’indifférence alors qu’elle se régénérait de pensées pures. Malheureusement ce n’était pas le cas. Cármen se baissa afin de recueillir de l’eau, plongée dans ses pensées au même moment que son regard se noyait à la surface agitée de l’ondée.
C’est à ce moment là qu’elle entendit, ce qui ferait sursauter n’importe qui, un craquement dans les tréfonds sauvages, provenant de quelques mètres plus loin. La gitane s’était redressée et avait sorti son couteau par précaution. Elle scrutait les alentours, le regard méfiant et comme rien ne venait elle fit quelques pas dans la nature afin d’en avoir le cœur net. Ce n’était pas les orcs, puisqu’ils l’auraient déjà attaquée si c’était le cas…Soudainement, le cœur de la gitane se serra, pensant à une éventualité que leur victime ait survécu.

Cármen ne prit pas plus de temps pour réfléchir et s’enfonça dans la forêt à la recherche d’une quelconque silhouette, si cette dernière avait survécu elle devait être dans un état de détresse. Essoufflée, elle tourna pendant une dizaine de minutes avant d’apercevoir quelqu’un étendu au sol. Son sang ne fit qu’un tour, elle se précipita vers la personne et découvrit qu’il s’agissait d’une jeune femme. S’agenouillant près d’elle, elle glissa posa sa main sur son front en voyant qu’elle était réveillée.

« Ne vous inquiétez pas, je vais vous sortir de là !! » Fit-elle dans la panique.

Cármen détailla sa situation et lorsque son regard se posa sur son ventre rond, elle se leva subitement et hurla à l’aide. Aussitôt on entendit son nom au loin, qu’importe si elle mettait tout le monde dans la panique puisqu’ils penseraient que c’était elle qui était en danger, au moins elle aurait de quoi guérir cette femme le plus vite possible. La gitane demanda à la jeune femme de rester allongée. Elle se précipita vers la rivière pour récupérer son seau d’eau, en renversant un peu partout dans la panique et revint s’agenouiller près d’elle. Son cœur battait la chamade sous l’angoisse et l’horreur de ce spectacle, si la mère vivait l’enfant avait sans doute succombé mais ce n’était qu’une question de tems avant qu’elle le rejette et que cela mette sa vie en danger puisqu’elle était trop faible pour accoucher. La gitane nettoya son visage en ayant arraché un pan de sa jupe puis versa un peu d’eau entre ses lèvres.

C’est à cet instant qu’un groupe de 6 gitans arriva, tous dans cette même horreur en découvrant la jeune femme complètement affaiblie. Cármen tremblait, tenant fermement la main de la pauvre jeune femme. Ses confrères vinrent alors la soulever, en prenant garde de ne pas lui faire mal et de la garder complètement droite. La gitane suivait, le cœur brisé, elle pleurait. Ils retrouvèrent vite le chemin des roulottes qu’ils avaient laissé dans un coin de la forêt, ne remarquant qu’à peine qu’elles n’avaient pas été détériorées et installèrent la jeune femme dans le lit de la plus proche d’entre elles. Un des gitans avait ramené de quoi guérir et lui laissa le nécessaire.

« Amenez moi des linges propres, j’ai besoin d’eau chaude !! »

Cármen s’empressa de retourner au chevet de la jeune femme, après avoir demandé aux hommes qui étaient encore là de sortir. Elle se permit de la déshabiller, se doutant que les blessures auraient été ciblées au niveau de son ventre. C’est ainsi avec horreur qu’elle découvrit les contusions et autres lésions sur son corps. Le temps qu’on lui apporte l’eau chaude, elle nettoya le sang puis vint récupérer ce qu’elle avait demandé à l’entrée de la roulotte. Ils patientaient tous dehors, les autres membres du groupe n’allaient pas tarder à les rejoindre. La gitane désinfecta ses plaies, passa un onguent sur les marques bleutés. Elle avait remarqué les taches sur sa robe au niveau de ses jambes, si le bébé était vraiment mort, il n’y avait plus qu’à attendre qu’il descende. Au vu de son ventre, elle avait l'air d'être quasiment à terme, l'accouchement serait donc bien plus difficile en sachant le bébé complètement formé.

« Comment vous sentez vous ? » demanda t-elle en la recouvrant d'une épaisse couverture





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 5 Mai 2016 - 11:54



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Alors qu'elle avait tenté de se relever, la jeune femme n'avait pas eu la force d'aller bien plus loin. Elle s'était laissée choir sur les feuilles humides tombées des arbres, attendant avec un maigre espoir quelqu'un passant par là. Elle avait passé plusieurs heures au sol, oscillant entre des moments de conscience qui réveillaient de vives douleurs et des instants où elle perdait totalement ses pensées pour rejoindre un monde bien sombre.

Au loin, elle avait pu entendre un cours d'eau parmi les abysses de son esprit, et avait le minuscule espoir qu'il guide les pas de quelqu'un jusqu'à elle. Pourtant, il lui parut qu'il avait passé beaucoup de temps sans qu'une présence humaine ne se manifeste. Par delà les quelques arbres des sous-bois, alors qu'elle se sentait finalement abandonner la vie, une jeune femme l'avait repérée, se précipitant jusqu'à elle. Ce n'étaient pour elle que des murmures lointains, échos distants d'une aide qui lui serait plus que précieuse à cette heure où l'espoir avait quitté son cœur ; elle percevait à peine les cris de la femme, ne sentait presque pas sa main rassurante se lier à la sienne.

De même que lorsque sa sauveuse appela des hommes pour venir l'aider, elle ne sentit rien d'autre qu'une douleur fulgurante lui briser le corps, et qui, avant même qu'elle n'ait pu fixer qui que ce soit d'un regard reconnaissant pour cet acte de bonté, la plongea à nouveau dans le néant, lui arrachant dans le même temps un hurlement déchirant.

**

La jeune femme se réveilla dans un tout autre endroit, quelque peu paniquée d'avoir perdu le cours de la situation. Allongée dans un lit, elle n'osait pas bouger, de peur de réveiller des maux qui s'étaient glissés dans l'entièreté de son corps meurtri. Les seuls mouvements qu'elle faisait étaient ceux guidés par la femme qui l'avait sauvée, étouffant du mieux qu'elle pouvait les cris qu'ils lui volaient. Elle ne comprenait pas pourquoi les dieux avaient choisi de la laisser en vie, alors qu'ils auraient tout aussi bien pu lui épargner une existence qui se trouvera longtemps marquée par cet événement. Elle ne comprenait pas non plus pourquoi ils s'affublaient de donner la vie à ce petit être entre ses hanches, s'ils venaient menacer leur cadeau d'une telle façon après.

En face d'elle, le visage de la personne qui l'avait sauvée se dessinait comme le portrait d'une fleur sauvage ; soudain tirée un court instant de son tourment, elle contempla avec de grands yeux les longues mèches noires entourant un visage à la peau ambrée, sur lequel perçaient de magnifiques yeux bleus. Elle n'avait jamais vu de tels yeux, dont le contraste avec sa peau gorgée de soleil rendait le tableau encore plus beau. Puis la voix de cette femme s'éleva dans un ton rassurant et emprunt de bienveillance.

Quant à elle, elle ne pouvait pas dire qu'elle allait bien. Dans son ventre, elle ressentait les stigmates des chocs qui lui avaient été donnés, et qui très probablement avaient affligé des dégâts irréparables au petit qu'elle portait depuis bientôt huit mois. Désolée de faillir à sa tâche de mère avant même d'avoir donné naissance à sa progéniture, elle s'en voulait énormément. S'être trouvée dans cette forêt en pleine nuit avait été la plus mauvaise idée de toute son existence. Si elle perdait cet enfant, unique reste de l'amour qu'elle croyait avoir connu avec Búchanán, elle s'en voudrait toute sa vie.

« Je.. » commença-t-elle, grimaçant devant la peine que lui donnait sa mâchoire à articuler, et qui donnerait certainement une réponse convaincante à la gitane. Les orcs l'avaient aussi frappé là, sans toutefois briser son os. Elle prit une petite inspiration, se concentrant sur ce qu'elle essayait de dire. Elle ne se souvenait toujours pas de son nom. « Le petit, est-ce que..? »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 5 Mai 2016 - 14:58

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen



La jeune femme ne semblait pas vouloir se laisser mourir alors que bien des personnes auraient choisi de ne plus se battre après avoir vécu ce qu’elle avait vécu. Cármen admirait sa force, se demandant si elle serait capable d’en faire autant. La jeune femme était restée endormie lorsqu’elle lui avait fait des soins, elle semblait complètement épuisée et priait pour qu’elle puisse rapidement récupérer. Tout ce qu’avait fait la gitane pour améliorer son état serait sans doute suffisant à ce qu’elle puise reprendre un peu d’énergie, néanmoins il y avait certaines choses qui ne pouvaient se soigner par des sutures et demandaient du temps pour se résorber. Qu’à cela ne tienne, elle pourrait rester parmi eux autant de temps qu’elle le souhaitait avant de se sentir prête à repartir. Toutefois qu’elle le veuille ou non, Cármen allait la garder jusqu’au terme de sa grossesse ou de son accouchement afin d’être certaine qu’elle soit complètement hors de danger.

C’était déjà pas prudent pour une femme enceinte d’arpenter les terres sauvages seules, d’ailleurs que faisait elle seule ? Où donc était le père de l’enfant ? Quel genre de personne irresponsable était-il ? Il n’y avait personne d’autre dans la forêt à des kilomètres  la ronde. Comment s’était elle retrouvée là sans la moindre protection ? Tant de questions qui défilaient dans son esprit et qui ne trouveraient de réponses que lorsque cette dernière serait en état de parler. Le but premier n’étant pas de l’assaillir de questions, cela attendrait le moment où elle déciderait qu’elle pourrait lui apporter des réponses. Le plus important à l’instant présent était de surveiller son état, ce que la gitane faisait avec bienveillance et dans un souci de lui sauver la vie, coute que coute.

La jeune femme se réveilla, sans surprises, elle se sentait perdu et paniquée mais la gitane montra vite son visage afin de la rassurer, désormais tout allait bien se passer. Cármen était contente de voir qu’elle n’était pas mourante puisqu’elle s’était réveillée, du moins pour le moment. Son regard s’était perdu sur son ventre, à la recherche du moindre petit mouvement qui témoignerait de la vie mais puisqu’il n’y avait rien eu, rien n’était certain. Le petit pouvait s’être assoupi, au mieux, au pire, il était mort. Cármen senti son cœur se serrer davantage lorsque la jeune femme lui demanda l’état de son enfant ainsi que l’aurait fait toute mère soucieuse à cet instant là. Au vu du sang qu’elle avait perdu, il n’y avait rien d’autre à faire qu’attendre et voir si son accouchement se déclenchait et s’il sortirait mort ou vivant.

Même en ayant très peu l’espoir de l’entendre pleurer lorsqu’elle l’aiderait à le mettre au monde, Cármen ne pouvait lui mentir en lui disant que tout allait bien. Elle se devait de se préparer psychologiquement et continuer à se battre.

« Il nous faut attendre pour le savoir… vous êtes ici en sécurité je veille sur vous et votre enfant maintenant. » Répondit doucement la gitane en lui prenant la main, la pressant doucement entre les siennes dans un geste rassurant.

Rien n’était sûr mais il lui fallait reprendre des forces quoi qu’il en soit. Afin de l’y aider à la tâche, la gitane prépara une infusion avec des plantes apaisantes qui l’aideraient à trouver le sommeil mais qui lui seraient également utiles pour apaiser les douleurs qui devaient lui parcourir le corps. Soucieuse de son état, Cármen était déterminée à rester auprès d’elle jusqu’à être certaine qu’elle soit complètement hors de danger, à l'affut de la moindre contraction inquiétante.

« Reposez-vous jeune dame car vous n’êtes pas en état de faire quoi que ce soit. »





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 5 Mai 2016 - 19:21



Blood of the fold

Cármen & Élwel




La jeune femme, sachant les coups qu'elle avait pris et le changement qu'elle sentait s’opérer dans ses entrailles, s'était préparée du mieux qu'elle pouvait pour cette nouvelle qu'elle priait de ne pas entendre. Elle savait peut-être, au fond d'elle, que le petit n'avait pas survécu. D'après celle qui l'avait sauvée, l'on ne pourrait rien en savoir avant un moment, car si elle ne sentait rien bouger en posant la main sur son ventre, il était aussi possible que le bébé soit juste immobile. Pourtant, au fond de son cœur, elle sentait bien que quelque chose clochait.

Elle n'avait pas la sensation habituelle de le sentir remuer quand elle élevait la voix. En temps normal, il réagissait lorsqu'elle se mettait à parler ; un peu comme s'il reconnaissait le son de cette voix et était capable de l'associer à la personne qui devait le protéger. Pourtant, lorsqu'elle avait posé la question à sa sauveuse, il était resté inerte. La jeune femme tenta de se rassurer en s'imaginant qu'elle n'avait peut-être pas parlé assez fort, ou bien que le timbre de sa voix avait été modifié par l'angoisse qui prenait peu à peu le dessus.

Elle se sentait honteuse, irresponsable pour s'être retrouvée seule dans la forêt par une nuit pareille. Pourtant, elle ne l'avait pas fait exprès. Elle se souvenait vaguement des  événements récents ; elle avait quitté un village pour se diriger vers un second, mais semblait s'être perdue en chemin. Elle n'arrivait pas à trouver plus de détails à ces circonstances, incapable de mettre le doigt sur ce qu'elle savait qu'elle aurait du se rappeler.

Mais ce qui lui faisait le plus peur, en dehors du fait qu'elle venait de perdre l'enfant qu'elle couvait, c'est qu'elle était incapable de retrouver son nom. Qui est-on, lorsqu'on ne sait plus rien de soi ? Le peu de choses dont elle se souvenait encore n'aidait pas franchement à reconstituer son existence. Elle se souvenait de Búchanán, et de son visage quand il l'avait lâchement abandonnée. C'était tout ce qu'il restait. Et pourtant, elle ne pouvait même pas se raccrocher à cette image.

Elle sentait les larmes couler doucement le long de ses joues, dans le silence le plus total, alors qu'elle était en train de comprendre qu'elle n'était plus rien, plus personne. La gitane finit par s'approcher pour lui faire boire quelques gorgées d'un thé qu'elle avait fait infuser avec des plantes apaisantes. La jeune femme fit l'effort d'entrouvrir la bouche juste assez pour pouvoir boire le liquide, mais la sensation étrange qu'il lui procura la fit grimacer. Comme tout ce qu'elle essayerait d'ingérer dans les prochains jours, il lui donnait la désagréable envie de l’expulser de son corps. Elle savait cependant qu'à ce moment précis, peu de choses lui ferait plus de mal que de vomir.

Elle se concentra du mieux qu'elle pu pour ne pas que son estomac rejette le liquide bienfaisant, prenant sur elle pour ne pas lâcher des grognements intempestifs. Une fois le supplice passé – et elle imaginait déjà la douleur lorsqu'elle aurait à manger quelque chose de solide –, la femme qui l'avait aidée lui somma de se reposer. C'est ce qu'elle fit, fermant les yeux pendant plusieurs heures. Son sommeil n'était agité que de mauvaises pensées, mais elle ne bougeait pas vraiment ; comme si son corps savait tout seul qu'il ne fallait pas se mouvoir.

Lorsqu'elle se réveilla, il lui sembla qu'il faisait encore noir. Elle avait l'impression que c'était comme si le soleil ne donnait plus d'aube sur la terre. S'était-elle endormie seulement quelques minutes à nouveau ? Ou bien plus ? Elle avait totalement perdu le cours du temps, et il lui était impossible de dire depuis combien de temps la gitane s'occupait d'elle. Elle leva doucement les yeux pour observer alentours, alors que l'endroit n'était éclairé que par la faible lueur des bougies.

Elle repéra sa sauveuse, qui avait l'air de regarder de l'autre côté – ou peut être s'était elle assoupie. Murmurant du plus qu'elle pouvait, sans arriver à donner de la voix dans ses paroles, elle tenta vainement de l'appeler, mais la femme ne semblait pas pouvoir l'entendre. Pourtant, elle savait qu'elle avait cruellement besoin d'aide, parce qu'une vive douleur venait de s'élancer dans tout son ventre. Dans un mouvement qui ébranla tout son corps de maux indescriptibles, elle se releva sur les coudes, pour ramper jusqu'à la gitane. Mais rien que ce geste lui arracha une plainte qui déchira le silence nocturne. Si celle-là n'avait pas réveillé une bonne partie du campement, la prochaine le ferait à sa place.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Dim 8 Mai 2016 - 11:16

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen



Le silence était revenu dans la roulotte, au dehors on entendait encore les gitans discuter et jouer de la musique sur des rythmes lents et appelant à l’apaisement. Cármen n’avait pas la tête à la fête ce soir là, beaucoup trop préoccupée par la santé de cette jeune femme qu’elle avait trouvée dans la forêt et qui avait subi la torture d’orcs qui l’avaient laissée pour morte. D’autant plus qu’elle n’était pas la seule à souffrir de ce traumatisme, alors que la jeune femme s’était rendormie, la gitane gardait un œil sur le ventre arrondi de celle-ci comme si cela pouvait lui donner quelques indications concernant l’état de l’enfant. Par chance Cármen avait déjà aidé des femmes de son groupe à accoucher, c’était quelque chose que toute femme devait savoir faire dans leur milieu dans un besoin de pouvoir compter sur tout le monde et dans un souci d’entraide féminine. Ainsi elle demeurait à ses cotés en cas de problème et parce que Cármen avait très peu d’espoir le concernant. Le sang qui avait taché sa robe déjà témoignait d’un traumatisme dans le ventre, restait à savoir si cela avait perturbé l’enfant ou pas. Etant presque à son terme, c’était quelque chose de difficile à savoir, mais après tout, c’était des orcs qui l’avaient maltraitée et par définition ils ne devaient pas y être allés de main morte. Pour cela il n’y avait qu’à observer les marques qu’ils avaient laissées.

La jeune femme récupérait le peu de force qu’il lui était possible de récupérer, quoi qu’il se passe il naitrait prématurément et la gitane devait s’y préparer. Elle restait éveillée, à l’affut puis les heures défilèrent, son sommeil perdurait dans un calme remarquable. Cármen soupira de soulagement, retrouvant un tant soit peu d’espoir et reposa son dos sur le dossier de son fauteuil, s’autorisant à fermer un peu les yeux. Elle ne pourrait lui être utile en étant complètement fatiguée et puisqu’il n’y avait rien d’alarmant, elle pouvait en profiter un peu. Elle s’enfonça rapidement dans un sommeil qui se faisait léger toutefois. Il lui arrivait d’ouvrir les yeux en panique et de vérifier que la jeune mère allait bien.
Jusqu’à ce moment là.

Ce fut l’effet d’un coup de tonnerre, Cármen fut arrachée de son sommeil avec un hurlement. La gitane sursauta puis vit la jeune femme prise de violentes contractions. Elle serra les dents, se levant soudainement pour poser ses mains sur les épaules de la jeune femme pour la remettre en place. Alertées, deux autres femmes entrèrent dans la roulotte, si l’enfant naissait mort elle aurait besoin d’aide et elle les avait déjà prévenues qu’elle les soliciterait. L’une d’entre elles retira la couverture afin de vérifier l’ouverture du col pendant que Cármen attrapa la main de la jeune femme.

« Respirez, doucement, ne vous inquiétez pas nous sommes là !! »

Cármen jeta un regard paniqué à l’autre gitane qui confirma qu’elle avait bien perdu les eaux mais que l’ouverture n’était pas suffisamment importante. Elles comprirent alors qu’il ne s’agissait pas de contraction mais qu’elle avait dû faire un mouvement qui avait réveillé ses douleurs. Cármen souffla, soulagée et remercia ses amies qui décidèrent de rester un peu, juste au cas où cette alerte pousse l’enfant à sortir. La gitane passa un linge humidifié d’eau fraiche sur le front de la jeune femme afin de l’apaiser.

« C’était une fausse alerte. » Fit-elle à la jeune femme pour la rassurer.

Cármen lui adressa un fin sourire, si l’enfant était vraiment mort, il serait descendu à ce moment là. Mais puisque ce n’était pas le cas, il y avait une chance pour qu’il soit en vie.

« Il ne s’est pas manifesté, s’il était mort, votre corps l’aurait expulsé déjà. C’est un bon signe, il faut garder espoir ! »

La gitane avait le cœur battant, priant les dieux pour que cet enfant soit un miraculé de ce que sa mère avait subi.

« Je m’appelle Cármen, comment vous appelez vous ? »

Maintenant qu’elle était réveillée et plus ou moins en été, il était temps de faire les choses dans le bon ordre.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Dim 8 Mai 2016 - 14:16



Blood of the fold

Cármen & Élwel




La jeune femme tentait de rester calme, de maîtriser sa respiration malgré la douleur qui venait de traverser son corps fragile. Inspirer.. Expirer.. Elle se calmait peu à peu, à mesure que les femmes autour d'elle lui prodiguaient soins et paroles rassurantes. Elle qui avait pensé être toute seule lors de son accouchement, trouvait enfin un peu de soutien après les difficiles épreuves qu'elle avait vécues. Le reste de la grossesse, dont elle commençait à se souvenir, n'avait pas été très ponctué en incidents du genre. Elle avait pu continuer de voyager sans problème, mais à présent les choses avaient pris un tournant qui changerait à jamais sa vie.

Elle se laissait entre les mains expertes des femmes du campement, qui savaient exactement ce qu'elles devaient faire à ce moment précis. Elles semblaient être habituées à ce genre de situations, de par leur vie nomade rythmée par l'entraide générale au sein du groupe : une image forte de solidarité féminine que la jeune mère enviait beaucoup.

Elle fut rassurée par les paroles de sa sauveuse, qui présageaient déjà que le pire devait être passé. Si l'enfant était mort, il serait venu à ce moment là. Un espoir renaissait doucement dans le cœur de la femme, qui passait délicatement ses mains sur son ventre arrondi dans un geste de protection pour le petit qu'elle portait. Décidément, c'était comme si le monde lui avait bien compliqué la tâche, songea-t-elle.

« Il n'est même pas né et il me fait déjà des frayeurs, espérons qu'il ne tienne pas trop de son père.. » chuchota-t-elle à l'attention de celle qui l'avait aidée, étirant un maigre sourire qui habilla son visage, tout à coup un peu moins rabougri. Elle n'avait peut-être pas très fière allure allongée dans ce lit, mais ce qu'elle avait entendu de la part des femmes qui la gardaient venait d’insuffler un nouvel espoir auquel elle tentait de s'accrocher de toutes ses forces.

« Cármen.. » répéta-t-elle, comme pour imprimer ce prénom dans son esprit et l'y graver à jamais. Elle avait terriblement peur de l'oublier comme elle avait oublié son propre nom, sachant au fond d'elle que cette main tendue était sa seule option. « C'est un très joli prénom » commenta la jeune femme alors qu'elle adressait un regard sincère à l'intéressée.

Lorsque celle-ci lui tourna la question, le visage de la jeune mère se marqua d'un froncement de sourcils, son regard divaguant sur le reste de ce qu'elle pouvait observer. Comme si elle allait retrouver son prénom là ! Elle fit taire cette petite voix intérieure qui lui soufflait qu'elle aurait du s'en souvenir. Que s'il y avait une chose qu'elle ne devait pas oublier, c'était cela. Mais telles étaient les séquelles de croiser une horde d'orcs.

Elle détailla le plafond, allongée en arrière, tentant de se remémorer les bribes de sa vie qu'elle arrivait encore à capter. Elle se souvenait surtout de Búchanán, de ses paroles. Oui, ses paroles. En cherchant un peu, il l'avait bien appelée par son nom à quelques reprises.. Là, elle avait presque le doigt dessus, cherchant frénétiquement dans les restes de ses pensées.

« Élwel.. » finit-elle par annoncer. Lorsqu'elle s'entendit prononcer ce nom à voix haute, ses lèvres se fendirent en un large sourire, ses yeux brillaient dans la faible lumière orangée. Elle avait réussi, contre toutes ses attentes. Les souvenirs revenaient peu à peu dans sa mémoire, tout n'était qu'une question de temps, mais le processus était enclenché. Elle savait au fond d'elle que cela aurait pu être bien pire.

« Je ne sais comment vous remercier.. » glissa la jeune femme à Cármen, alors qu'elle se sentait un peu mieux avec ce baume au cœur. « Tout ce que vous faites pour moi.. Vous vous encombrez, je ne pourrai jamais vous rendre la pareille, mais je promets de faire tout ce que vous pourrez me demander.. »

Élwel priait silencieusement les dieux pour lui avoir permis de tomber sur des gens comme les gitans qui l'avaient recueillie, sans quoi elle serait certainement déjà morte depuis longtemps. Elle trouvait ici une compagnie féminine qui lui avait manqué et se sentait bien au milieu de la solidarité qui régnait en maître sur ce campement.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Dim 8 Mai 2016 - 22:00

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen



« Ne vous inquiétez pas pour cela Elwel, il est tout naturel pour nous de vous recueillir et ne vous considérez pas comme un encombrement, vous êtes mon invitée. »

A juste titre, si elle n’avait pas voulu d’elle dans le campement elle n’aurait pas pris la peine de la sauver et déranger les siens pour l’emmener dans leurs roulottes. Elle avait fait cela toujours dans l’optique de ses principes qu’elle se devait d’aider ceux qui avaient besoin d’aide comme elle aurait aimé qu’on le fasse pour elle. La jeune femme ne semblait pas réticente à l’idée d’avoir été recueillie par des bohémiens, c’était tant mieux. Cármen veilla à ce qu’elle soit en meilleur état et l’aida à se relever. Puisque la roulotte n’était pas la sienne, il lui fallait la rendre à ses propriétaires et en plus elle devait sans doute avoir faim.
Cármen l’aida à s’habiller avec une robe qu’une gitane lui avait donnée et qui lui avait servit durant sa grossesse. La gitane s’excusa parce qu’elle n’avait pas en sa possession de jolies robes Gondoriennes ou Rohirrim mais que celles-ci étaient tout aussi confortables, surtout pour une femme enceinte. La jeune femme lui offrit un sourire après avoir ouvert les rideaux. C’était le matin, mais il faisait assez nuageux, la pluie allait sans doute s’abattre ici dans les heures à venir, ce qui leur offrait une journée particulièrement maussade. Ce n’était pas plus mal, Cármen ne comptait pas la laisser trop se déplacer, néanmoins en lui touchant le ventre lorsqu’elle était inconsciente, elle avait remarqué que l’enfant était en siège et que s’il devait venir à naitre, il valait mieux qu’il ait la tête en bas. La gitane aida Elwel à tenir debout, veillant à ce qu’elle ne soit pas trop fragilisée et qu’elle soit en état de se déplacer un peu.

« Venez avec moi, ça va vous faire du bien de prendre un peu l’air et de manger. Vous avez besoin d’énergie... »

La gitane emmena Elwel hors de la roulotte, l’aidant à se déplacer et la forcer à faire travailler ses muscles pour lui éviter les courbatures et la sensation du sang coupé dans les jambes. Elle l’emmena près du feu après lui avoir mis un châle sur les épaules et l’installa sur un rondin de bois avant de lui donner une assiette.

« L’enfant n’est pas dans le bon sens, tout à l’heure il faudra que le manipule votre ventre pour le tourner. » Décalara t-elle avec un fin sourire qui se voulait rassurant.

Cármen se demandait encore comment elle en était arrivée là, au vu de ce qu’elle avait dit du père et du fait qu’il ne soit pas là, cela éveillait la curiosité de la gitane.

« Où est le père ? Nous pouvons peut être aller le chercher ? »

La gitane avait peur de s’aventurer sur un sujet sensible mais elle se devait de tenter le coup. Dans le cas où il soit encore en vie ils pourraient faire ne sorte de le retrouver afin qu’il puisse venir au plus vite auprès de sa…Ah ? Pas d’alliance ? Cármen releva les yeux vers Elwel, elle avait dû avoir cet enfant hors mariage ce qui pouvait facilement mettreen place tout un tas d’hypothèses. Cármen ne se permit pas de toutes les énoncer, peu lui importait ce qui lui était arrivé et ce qu’elle faisait de sa vie, le plus important pour elle à présent était de lui venir en aide. Si elle désirait voir le père de l’enfant elle ferait envoyer une équipe de quelques gitans pour aller le chercher et qu’elle puisse avoir le soutien de cet homme. Même s’il n’aurait pas le droit d’assister à l’accouchement, il était important pour une femme de savoir qu’elle n’était pas seule dans cette histoire.

En particulier après avoir vécu ce qu’elle venait de vivre, Elwel demeurait forte mais redoutait qu’elle finisse par craquer complètement. En ayant son compagnon pour appui, tout se passerait sans doute bien mieux.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Dim 8 Mai 2016 - 22:42



Blood of the fold

Cármen & Élwel




La gitane avait aidé Élwel à se lever, puis à faire quelques pas. Avec ce soutien bienvenu, la jeune mère put se tenir debout sans trop de problèmes, et gagner l'endroit où son hôte voulait la mener. Dehors, elle sentait le ciel à peine éveillé, et pourtant déjà sombre et parsemé de nuages gris. Cela ne dérangeait pas la jeune femme, elle qui aimait beaucoup sentir la pluie perler sur son visage, les jours d'orage. Cármen avait raison, l'air frais lui procurait une sensation de calme et s'aérer était pour le moins bienfaisant. Les courants d'air frais passaient sur sa peau, caressant doucement les traits de son visage encore abîmé. Les pans de la robe qu'une gitane lui avait prêté flottaient au gré du vent, ni trop fort, ni trop faible. Ce vêtement, qu'Élwel n'avait pas coutume de porter, était néanmoins très confortable et lui permettait une liberté de mouvements bien plus grande que dans ses tenues habituelles.

Cármen lui expliqua que l'enfant n'était pas correctement tourné dans son ventre, et que si elle voulait que tout se passe bien, le mieux était de le repositionner. Élwel l'écoutait avec attention alors que la gitane se proposait de le faire pour elle. La jeune femme se sentait très bien accueillie dans le campement des bohémiens ; elle n'avait jamais eu d'aprioris quant à une culture différente de la sienne. Étant désormais une voyageuse libre, elle ne pouvait de toute manière pas se permettre d'émettre des jugements infondés sur des gens qu'elle ne connaissait tout simplement pas. Pour Élwel, chaque peuple a ses propres coutumes, sa culture et sa façon de voir le monde ; aucune ne vaut mieux que les autres, et toutes méritent le respect à juste titre.

Cármen l'avait assise sur un banc de bois au coin du feu et lui avait apporté une assiette de plein de petites choses qu'elle pourrait grignoter. Élwel portait les petites baies rouges à ses lèvres, savourant le goût de ces bons fruits dont elle aimait particulièrement le côté légèrement acide. Elle n'en avait pas mangé depuis longtemps, mais ils savaient encore trouver ses bonnes grâces.

« Le père ? Hm, c'est une longue histoire.. » fit-elle, pensive, alors qu'elle continuait de manger les petites baies une à une. « Comme vous pouvez le constater, je ne suis pas mariée » posant son assiette sur ses genoux, elle tendit ses mains grandes ouvertes devant la gitane, ce qui lui confirma qu'elle ne portait pas d'alliance. « Pour faire court, j'ai quitté ma ville natale depuis plusieurs années ; je voyage là où le destin me mène.. Il m'est arrivé de voyager avec un homme, Buchanan. Je l'ai rencontré près de Dol Amroth et nous avons fait un bout de chemin ensemble. Inévitablement, si je vous parle de lui en temps que père de cet enfant, vous vous doutez que l'on s'est rapprochés durant ces nuits à la belle étoile.. »

Les souvenirs refaisaient peu à peu surface. Élwel les effleurait de la main, sachant qu'ils appartenaient à un passé révolu dont elle rêvait pourtant encore. Caressant lentement son ventre arrondi d'une main protectrice, elle laissa un petit sourire venir porter ses lèvres en une courbe qui ravivait son visage grisé.

« C'était une belle histoire, au début. Un homme pas très facile à cerner ou à vivre, mais il avait de très bons côtés. Cela ne nous a jamais empêché de petites disputes, mais je l'ai aimé, vraiment. C'était à croire que je commençait de penser que j'allais passer une bonne partie de ma vie à ses côtés. Pourtant il a fui comme un malpropre lorsqu'il a finalement découvert que je portais son enfant. Je ne m'y attendais pas vraiment, il a tout de même pris le soin de me laisser dans un endroit sûr » voilà qui était le père de sa progéniture. Un lâche, un homme qui lui avait promis monts et merveilles et qui pourtant, s'était carapaté au moindre petit nuage qu'il avait entrevu. Élwel quant à elle, n'avait pas vu ce cadeau d'un mauvais œil.

« Vous vous doutez donc aussi que je n'ai pas vraiment besoin de lui, maintenant » finit-elle, alors qu'elle regardait Cármen, ses traits toujours sous le signe d'un petit sourire pour ne pas ternir ce jour déjà sombre.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Lun 9 Mai 2016 - 15:22

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen



Búchanán, rien que le prénom la fit papillonner des yeux alors qu’elle était surprise d’entendre ce prénom. Bien sûr elle ne faisait pas de lien avec celui qu’elle avait connu puisqu’il n’aurait jamais eu un tel comportement. Cela remontait déjà à quelques années mais elle l’avait connu, elle savait son histoire, ce qui le motivait et ses principes. Il s’était toujours bien comporté avec Cármen, il l’avait respectée et aimée comme on n’aime personne. La fautive dans l’histoire c’était la gitane qui avait vu qu’elle n’était pas celle qui lui était destinée. En repensant à lui d’ailleurs, elle ne pu s’empêcher d’être mélancolique de ces moments là alors qu’ils auraient pu être heureux. Si elle avait cherché à changer le destin à ce moment là, il serait toujours avec elle. Elle regrettait de ne pas l’avoir retenu après toutes ces années de mure réflexion et se demandait s’il était encore vivant. Si elle venait à le recroiser, elle tenterait de réparer cette erreur qu’elle avait commise  a condition qu’elle se sente plus stable sur ses ressentis et sa capacité à aimer quelqu’un.
La jeune femme savait ainsi qu’il ne s’agissait pas de l’homme qu’elle avait aimé, puisqu’il était à l’opposé de la description qu’elle lui avait faire. Néanmoins cela ne l’empêcha pas de se sentir désolée pour elle. La gitane posa sa main sur l’avant bras de la jeune femme lorsque celle-ci certifia qu’elle n’avait pas besoin de lui.

« Vous êtes une femme forte Elwel, puisque vous n’avez pas de compagnon, vous pourrez rester ici autant que vous le voudrez et si vous désirez que l’on vous mène quelque part, on le fera. »

La gitane ponctua cette phrase par un large sourire afin de lui apporter un peu plus de réconfort après ces aveux qui n’avaient pas dû être faciles à dévoiler à une inconnue. Elle ne devait pas avoir peur de se confier, Cármen ne se permettait pas de juger en sachant qu’elle n’était pas un beau modèle, loin de là. Ainsi en étant aux petits soins avec ces gens qu’elle croisait, elle se rassurait aussi, constatant qu’elle n’était pas qu’un monstre et qu’elle faisait aussi des choses bien dans sa vie et envers les autres.

La bohémienne mangea également, quelque peu fatiguée par la nuit qu’elle avait passée, elle se devait aussi de reprendre des forces pour être disponible pour Elwel quand elle en aurait besoin. Une fois qu’elles furent restaurées, Cármen aida la jeune femme à se lever et lui fit visiter le campement. Elle lui présenta quelques figures fortes du groupes, les anciens, ceux qui avaient une position importante, ses parents mais aussi les quelques enfants qui passaient et qui étaient curieux de savoir qui était cette nouvelle arrivante. La voyant mal en point, une des petites filles s’empressa d’aller cueillir des fleurs et les lui offrit. Cármen leva le nez vers le ciel en ayant senti une première goutte tomber sur son front. Ceci n’allait pas tarder à leur faire écourter leur balade mais elles avaient encore un peu de temps avant l’averse.

« Où comptiez vous aller ? J’imagine qu’avec un enfant à naitre vous allez chercher à vous mettre à l'abri? »

Puisqu’elle venait de Minas Tirith elle avait fait un long chemin. Par ici il n’y avait pas grand-chose et le village le plus proche était au moins à trois journées de marche. Peut être qu’elle était en quête de trouver ce village pour finir tranquillement sa grossesse ? En attendant, elle était entre de bonnes mains, la gitane s’était portée garante de son état de santé et ferait aussi en sorte que l’enfant puisse naitre normalement. Elle priait maintenant pour qu’il ne présente aucune séquelle de ce qu’avait subi sa mère.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Lun 9 Mai 2016 - 17:01



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Élwel se sentait très reconnaissante envers Cármen, qui lui offrait l'hospitalité et son aide alors qu'elle ne savait rien d'elle. C'était un comportement admirable, rarissime par les temps qui courraient : avec les attaques d'orcs de plus en plus fréquentes, les groupes se faisaient bien plus clos que d'habitude, ce qui avait empêché la jeune femme de trouver de bons compagnons de voyage.

Alors que Cármen lui faisait découvrir leur campement et lui en présentait les membres les plus importants, la jeune femme sentit les premières gouttes d'une averse qui se préparait. La sensation de la pluie fraîche sur sa peau lui faisait beaucoup de bien, et elle songea qu'il n'avait pas plu ici depuis un bon moment.

Se baladant entre les roulottes avec son hôte, elle adressait de petits sourires aux enfants qui venaient la saluer. Elle fut flattée de recevoir des petites pâquerettes qu'une fillette était allée cueillir pour elle. Le maigre bouquet toujours dans une main, elle avait fini son trajet dans une allure lente, de façon qu'elle puisse se ménager. Cármen semblait l'avoir compris et s'était adaptée à son pas. Élwel trouvait le campement très bien organisé : chacun savait ce qu'il devait faire, comment se rendre utile aux autres. C'était un mode de vie qu'elle aurait volontiers adopté, mais dans les villes, les gens étaient plutôt dans une optique personnelle et l'entraide, souvent incomprise. Ici, elle pouvait parfaitement s'imaginer au sein du groupe, participant aux activités. D'ailleurs, si elle était amenée à rester, elle proposerait ses services aux gitanes.

« Il y a peu, je séjournais dans un village un peu en contrebas de la colline, à quelques heures de marche. Enfin je crois. Je ne sais plus trop. C'est un tout petit hameau, il n'est probablement pas sur les cartes. » La jeune femme tentait de se rappeler de ce qu'elle avait fait récemment, retrouvant peu à peu les souvenirs de ces derniers jours. « Je voulais rejoindre le prochain village, un peu plus grand, qui est au nord. La distance est longue, je pensais être plus rapide, mais vous voyez.. » elle désigna son ventre arrondi « J'ai eu un peu de mal à tenir le rythme » elle retrouvait des flashes relativement brefs de l'attaque d'orcs, réminiscences d'un moment qu'elle aurait préféré oublier.

« Donc, je voulais rejoindre ce village, parce que l'on m'a parlé d'une personne qui y habite, et qui m'aurait été d'une certaine aide pour la grossesse. Sinon je ne pense pas que j'aurais tenté le coup.. » elle regardait ça et là, laissant ses yeux errer sur le sol alors qu'elle serpentait lentement au bras de Cármen. « C'est une vieille femme, parfois peu commode à ce que l'on m'en a dit, mais elle fait des amulettes de protection. Je me suis dit qu'en prenant les circonstances actuelles, protéger mon enfant était nécessaire, et regardez comment j'ai atterri.. » elle étouffa un soupir, jouant avec les petites fleurs entre ses mains.

Elle était en train de tresser une petite couronne de pâquerettes, malheureusement trop serrée pour qu'elle n'ai pu la porter sur sa chevelure. Elle décida de l'attacher sur son poignet, ce qui visiblement ravit la petit fille qui les lui avait offertes.

« Finalement je me demande si c'est très utile, le sort ne m'a pas été très favorable sur ce coup-là.. » glissa-t-elle à l'attention de Cármen. Elle huma l'air dont elle sentait l'humidité peser, à mesure que de fines gouttelettes venaient perler sur son front. Son ventre commençait à lui peser, et elle sentait le petit bouger d'une façon inhabituelle. Cármen lui avait dit qu'il était mal positionné, aussi la jeune femme se justifia cette sensation. « Nous ferions mieux de nous mettre à l'abri, le ciel semble se couvrir. Et.. Je pense que j'ai besoin de m'asseoir.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mar 10 Mai 2016 - 15:44

☙ Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


Ayant raconté un peu son parcours et ses objectifs, la gitane avait écouté avec attention, comprenant ainsi comment elle en était venue à se retrouver seule dans les bois. Elle n’avait pas eu un voyage facile certes, mais évoluer seule et enceinte n’était pas prudent. Les orcs se multipliaient ces derniers temps, la Terre du Milieu s’assombrissait et le danger pouvait provenir de partout. Même les gitans n’étaient pas à l’abri d’attaque, mais elle n’était personne pour juger cela. Elle louait les dieux pour l’avoir laissée en vie et que le bébé n’ait pas souffert plus que ce qu’il aurait pu. La gitane observait Elwel, son visage marqué par la souffrance et pourtant elle était bel et bien là, debout.

Elle était rassurée au sein du groupe, ce qui ravivait le cœur de la gitane, elle qui se donnait du mal pour la protéger, la savoir en confiance était ce qu’elle pouvait lui offrir de plus beau en retour. Cármen étira un large sourire à son attention lorsque celle-ci évoqua le souhait d’aller s’asseoir. La gitane leva les yeux vers le ciel, terni de nuages gris et acquiesça d’un hochement de tête. La balade avait été courte mais suffisante pour la rafraichir un peu et lui changer les idées. La gitane l’aida à se déplacer jusqu’à une roulotte inoccupée où elle pourrait séjourner le temps que le petit arrive et qu’elle décide de ce qu’elle souhaite faire. Elle lui porta des draps propres et fit son lit pendant qu’elle était confortablement installée sur un fauteuil.

Cármen porta un regard bienveillant sur Elwel et l’invita à s’allonger sur le lit. Elle se permit de poser les mains sur son ventre afin de vérifier la position de l’enfant. Elle pouvait accoucher à tout moment, aussi Cármen décida qu’il lui fallait mieux le manipuler maintenant qu’elle soit surprise de contractions et que l’accouchement se déroule mal. Avec une délicatesse, usant de pression précises, elle réussi à retourner l’enfant pour qu’il ait la tête en bas sans lui faire mal et en veillant à ne pas toucher les hématomes d’Elwel.

« Il n’a pas l’air d’être entêté, il s’est laissé faire. » commença Cármen avec un sourire une fois son travail terminé.

La gitane lui porta une tasse chaude de thé après avoir mis un bâton d’encens à brûler afin de chasser les mauvais esprits de la roulotte et que son sommeil ici une fois la nuit arrivé puisse être prospère et tranquille. Elle remarqua qu’un panier avait été déposé dans un coin, les quelques mères du campement lui faisaient don des vêtements de leurs enfants, les ayant gardés dans le cas où elles en aient un nouveau. Désormais ils seraient utiles pour Elwel. Cármen avait envie d’une conversation plus positive avec elle, rien de mieux que de parler de l’enfant pour arracher un sourire à une mère perdue.

« Avez-vous déjà choisi le prénom ? Pour une fille et un garçon ? »

Cármen s’empara du panier de vêtements et le déposa devant Elwel avec un large sourire tout en prenant place à ses côtés. Elle lui laissa loisir de les regarder, tous avaient été faits au sein du campement, des couleurs flamboyantes, à l’image des Haradrim. Il y avait des petites robes mais aussi des ensembles pour les garçons, elle avait ainsi l’embarras du choix. Elwel ne devait plus se considérer comme une jeune mère perdue, car elle avait ici tout ce dont elle aurait besoin.

« Ce sont des cadeaux, ainsi votre enfant n’aura pas froid une fois qu’il sera là. »

Cármen se permit de piocher une petite robe, l’observant avec attention. Elle désirait aussi avoir des enfants, plus que tout. Elle ignorait si les dieux lui permettraient d’être mère, elle n’était pas ce que l’on pouvait appeler une compagne modèle au vu de ses histoires de cœur mais elle était certaine de mettre tout ce qui était en son pouvoir pour être une bonne mère. Elle enviait Elwel, la gitane souhaitait connaitre cette sensation de porter la vie et de voir ensuite ses enfants grandir. Elle avait hâte de croiser le chemin de l’homme qui lui donnerait ce bonheur d’être mère.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mar 10 Mai 2016 - 18:49



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Élwel avait suivi la gitane jusque dans une roulotte dans laquelle elle pourrait rester avant que son enfant ne vienne au monde. L'endroit était très beau, très typique. La jeune femme avait rarement vu autant de couleurs en un seul endroit, et pourtant, tout semblait parfaitement à sa place. Il y avait de grands rideaux aux teintes flamboyantes, des draps qui apportaient un contraste fort sans pour autant dénoter, et tout ce mélange de nuances donnait à l'endroit un aspect très chaleureux. Assise dans un fauteuil pour se reposer, Élwel en profita pour détailler les petits objets, les tissus utilisés, la façon dont la roulotte était fabriquée.. Elle admirait beaucoup de telles habitations, capables d'être déplacées et de pourtant rester solides et tout à fait agréables.

Puis Cármen l'avait invitée à se mettre sur le lit afin qu'elle puisse manipuler le petit plus facilement. Sur son ventre, la jeune femme sentait les mains adroites de la gitane déplacer le bébé ; elle se faisait douce, prenant attention de ne pas faire de mal ni à la mère ni à l'enfant. Cette délicatesse étira un sourire sur le visage d'Élwel : elle se sentait parfaitement bien ici, entourée de personnes toutes plus attentionnées les unes que les autres.

« Non à vrai dire, je n'y ai pas beaucoup pensé.. L'avantage c'est que je n'ai aucune coutume à respecter pour le nommer, donc j'ai l'embarras du choix » Au départ, il était vrai qu'elle avait pensé à lui donner un prénom issu du sindarin, comme le sien. Ou un prénom de souche gondorienne. Pourtant, elle n'avait vraisemblablement aucune limite : son enfant serait né d'un père originaire du Rohan, et très certainement élevé au gré des cultures qu'elle allait rencontrer. Autant dire que rien ne le prédéfinissait à porter un prénom qui l'identifierait à un groupe avec lequel il n'aurait jamais vécu.

« Mais pourquoi pas un prénom de votre peuple ? Ce serait une façon de toujours se souvenir de votre aide » une façon aussi, songea-t-elle, de ne jamais oublier cette main tendue, et de permettre à son enfant d'en être reconnaissant également.

Cármen avait amené près d'elles un petit panier qui contenait de nombreux vêtements d'enfant, un cadeau des femmes du campement à l'attention de la jeune mère, qui lui réchauffa grandement le cœur. Elle était touchée de voir que des personnes qu'elle connaissait à peine se montraient capable d'autant d'altruisme et de bienveillance à son égard. Avec la gitane, elles regardaient ensemble les petits habits ; une première preuve pour Élwel de la réalité de la venue très proche de sa progéniture.

Elle sentait entre ses doigts les différents tissus, eux aussi très colorés, à l'image des gitans. Ayant porté beaucoup de couleurs discrètes depuis sa naissance, la jeune femme n'était pas pour autant rebutée par cette concentration de teintes, bien au contraire. Elle avait un faible pour le bleu, pour autant elle admirait beaucoup les couleurs chaudes des petits vêtements.

« C'est vraiment très gentil de votre part, je veux dire.. De faire tout ça pour moi.. » Elle leur était vraiment reconnaissante, parce qu'elle savait au fond d'elle que bien trop peu de gens auraient réagi comme eux en la sauvant. Elle avait beaucoup de chance qu'ils aient été là à ce moment donné, sans quoi elle serait certainement elle-même déjà morte.

« Que diriez-vous de m'aider à choisir un prénom ? Projetez-vous d'avoir également des enfants ? » demanda-t-elle, affichant un grand sourire à la gitane en face d'elle, pour chasser aussi ses sombres pensées.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mar 10 Mai 2016 - 20:03

☙ Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


Une nouvelle fois, Elwel la remercia, Cármen fit un geste de la main pour lui signifier que c’était tout à fait normal et qu’elle le faisait tout naturellement. C’était normal chez eux d’aider ceux qui en ont besoin aussi surprenant que cela puisse paraitre aux yeux d’autres personnes comme ceux qui les chassaient de leurs villages. Ce fut un beau cadeau donc de lui proposer de donner un nom Haradrim à son enfant et en plus de lui demander de l’aider à choisir ! Alors que Cármen commença à y songer, elle lui demanda si elle aussi projetait d’avoir des enfants. La réponse ne se fit pas prier, la gitane étira un large sourire rêveur alors qu’elle s’imaginait elle-même avec ses enfants.

« Oui, c’est un de mes vœux les plus chers…Le jour où l’on me demandera ma main, j’en serais heureuse car je pourrais enfin réaliser ce rêve là. »

Cármen étant fille unique rêvait de fonder une famille nombreuse, son premier mari avait vite été frustré de savoir qu’elle n’était pas en mesure d’enfanter lorsqu’il l’avait épousée, quand à Jukka il ne cherchait pas vraiment à fonder une famille avec elle. Búchanán aurait pu être le candidat idéal si seulement elle n’avait pas eu une vision de lui alors qu’ils étaient fiancés et sur le point de se marier. Désormais elle attendait qu’il vienne, cet homme avec qui elle voudrait finir ses jours et qui ne serait pas effrayé par la vie qu’elle menait quitte à les rejoindre.

« Mais je dois trouver un homme qui m’aime et que j’aime avant toute chose ! » Fit-elle en étouffant un rire

Pour l’instant ce n’était pas trop chose gagnée mais le temps finirait sans doute par la mettre sur le chemin de l’homme qui lui donnerait des enfants. Elle continuait de vieillir et avait peur que cela arrive trop tard alors que les autres femmes de son âge débutaient au moins leur seconde grossesse.  Il était courant qu’on lui mette un peu la pression dessus à savoir quand est ce qu’elle décide de se marier et de toute faire pour que cela marche ? Quand se décidera t-elle à devenir mère ? Elle trainait tellement qu’on pensait souvent qu’elle ne cherchait que le plaisir avec un homme ce qui n’était pas forcément faux mais secrètement elle espérait croiser celui qui ferait la différence.

Cármen revint de ses réflexions et trouva touchant qu’elle veuille donner un nom originaire de sa région pour souvenir de ces jours là où elle avait été recueillie par les gitans. Lui trouver un nom ne serait pas difficile, la jeune femme en avait plein en tête qu’elle s’empressa de lui partager :

« Pour les garçons vous avez par exemple Amro, Haarith, Dirar, Muthanna, Umar, Sinbad, Lubayd… »

Cármen étouffa un rire, ceux là ne devaient pas être le genre de prénoms quelle avait l’habitude d’entendre et elle pouvait ainsi comprendre qu’elle change d’avis pour un prénom plus de ces régions là. Toutefois certains n’étaient pas si mal et pouvaient très bien ne pas susciter trop de questionnements sur ses origines qui se feraient douteuses à l’entente d’un prénom aussi peu commun par ici. Cármen tenta ensuite de rassembler certains souvenirs de prénoms fémnins qu’elle s’empressa de lui partager.

« Pour les filles,  il y a Hind, Suhayr, May, Nusaybah, Usaymah, Sawda, ça sonnera très exotique, si cet enfant a les cheveux sombres avec les yeux bleus comme vous il pourra prétendre venir d’Umbar ! »

De jolis noms à l’oreille de Cármen qui appellera sans doute les siens avec des prénoms Haradrrim. Elle-même avait un prénom plus d’Umbar puisque sa mère y était d’origine et souhaitait aussi mettre une pointe d’exotisme dans son prénom





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mar 10 Mai 2016 - 21:10



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Élwel avait le sourire aux lèvres en écoutant la gitane lui parler de ses rêves de fonder une famille. Elle attendait simplement l'homme avec qui elle pourrait connaître un amour assez fort et réciproque pour que leur union permette une famille durable. Elle avait bien raison, songea la jeune femme, elle qui avait cédé aux charmes de son compagnon de voyage sans trop de précautions, et s'était retrouvée seule après lui avoir révélé qu'elle attendait son enfant. Elle avait pourtant cru à ses déclarations d'amour, à ces gentilles attentions qui pourtant n'étaient que déguisées. Élwel se souvenait du délicat collier qu'il lui avait un jour offert ; un geste qui avait rendue la jeune femme aveugle à l'éloignement de cet homme qu'elle avait aimé. Cependant elle avait compris que l'amour se déguise sous bien des formes, tantôt partagé, tantôt destructeur.

« Je vous souhaite de trouver cet homme qui vous rendra heureuse, vous le méritez, Cármen » lui dit la jeune mère, alors qu'elle repliait les petits vêtements pour les replacer dans le panier qui les contenait tous. « Vous pourrez alors fonder une belle et grande famille. Je suis certaine que vous serez une excellente mère, vous avez tout à fait l'étoffe d'une femme forte et prête à élever des enfants »

Puis la gitane lui proposa quelques prénoms de son peuple, dont les sonorités rappelaient forcément le côté exotique des haradrim. Ce n'était pas un problème pour Élwel, qui savait apprécier les différentes cultures auxquelles elle se trouvait confrontée. Elle avait entendu beaucoup de prénoms de diverses régions de la Terre du Milieu, et rien ne lui plaisait plus que de nommer son enfant d'une façon peu commune. Elle n'avait pas vraiment de soupçon que cela lui porte préjudice, et prendrait soin d'en choisir un qui permettrait moins d'assimilations avec les haradrim, sans pour autant nier ses origines.

« J'aime beaucoup Amro, c'est très doux comme prénom, on pourrait presque dire que c'est d'ici » elle osa un sourire à la gitane, puis repris : « enfin, c'est surtout moins typique, bien que cela ne me dérange pas, bien au contraire ! Mais je crois que c'est celui que je préfère » son choix était donc arrêté pour le moment sur ce prénom si son bébé venait à être un petit garçon. Bien entendu, elle y repenserait quelques jours plus tard pour voir si la sonorité lui plaisait toujours.

« Pour les petites filles, ils sont tous très beaux.. J’aurais des difficultés pour choisir, mais May retient particulièrement mon attention ! » c'était un prénom qu'elle avait déjà entendu ici, qui avait l'air de s'être propagé dans la région. « On dirait que je choisis les moins représentatifs.. Pourtant je les aime tous, n'en doutez pas » ajouta-t-elle avant d'étouffer un petit rire.

Elle porta doucement ses mains sur son ventre arrondi, sentant le petit bouger légèrement. Elle était rassurée qu'il s'agite à nouveau, c'était un signe positif qui montrait qu'il allait bien. Élwel espérait qu'il n'ai pas trop souffert de sa rencontre avec les orcs. Pourtant, c'était comme si un lourd doute subsistait au fond de ses pensées, la laissant perplexe par rapport à cet enfant auquel elle s'était déjà forcément attachée. Elle l'avait souvent senti bouger lors des dernières semaines, et son inertie récente avait éveillé de sérieuses questions. Elle préférait les éluder maintenant qu'il remuait à nouveau, visiblement plein de vivacité. Elle proposa à Cármen de poser sa main pour le sentir elle aussi, voir qu'il s'était finalement réveillé et la rassurer aussi.

« Il a un sacré coup de pied.. Je parie que c'est un petit garçon, peut-être un futur guerrier ? »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 12 Mai 2016 - 15:03

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


La gitane accueilli les compliments et les souhaits d’Elwel avec un large sourire. C’était gentil de sa part de lui espérer un tel bonheur. Elle avait tellement hâte d’être mère, elle prendrait cette responsabilité avec beaucoup de sérieux et elle savait d’hors et déjà qu’ils ne manqueraient pas d’amour. Continuant sur le sujet, la jeune femme fit sa sélection des prénoms qu’elle préférait parmi les prénoms haradrim proposés. Amro ou bien May, c’état un très bon choix, cela leur permettrait d’avoir un peu d’exotisme en toute subtilité. Carmen lui fit un geste de la main pour lui dire qu’elle comprenait tout à fait lorsque cette dernière avoua préférer ceux qui sonnaient le moins typique. Il n’y avait absolument pas de mal à cela, c’était à elle de prendre la décision finale et elle les trouvait très bien.

« Ce sont de très bons choix, ne vous en faites pas ! J’espère que cet enfant aimera le porter autant que vous l’avez aimé ! »

C’était le moins que l’on puisse souhaiter ! Le calme était revenu, elle était hors de danger et le petit semblait se faire de nouveau vivace. Elwel fit d’ailleurs la remarque qui arracha un sourire bienveillant à la gitane. Cármen posa sa main sur le ventre de la jeune femme une fois invitée à le faire, pouvant ressentir les coups qu’il donnait. C’était rassurant, cela prouvait qu’il était bien vivant et qu’il viendrait au monde en respirant et en pleurant surtout. La sensation lui avait toujours été étrange, bien sûr elle avait déjà veillé sur des gitanes enceintes et à chaque fois qu’elle sentait le bébé bouger elle ne pouvait s’empêcher de se demander l’effet que cela faisait de sentir la vie en soi. Ce devait être quelque chose de fabuleux qu’elle espérait vivre un jour ou l’autre à condition qu’elle soit fertile et pour le moment cela n’avait pas été prouvé, ni même avec Buchanan. Pour se rassurer elle n’avait de cesse de se dire qu’elle le serait que lorsqu’elle aurait trouvé le bon mari, quitte à le prophétiser. En attendant elle se contentait de prendre soin des futures mères, espérant qu’on s’occupe aussi bien d’elle lorsque ce serait son tour.

« Avec ce qu’il a traversé, oui, aucun doute qu’il puisse être un grand guerrier ! »

Cármen retira sa main et tira la couverture sur Elwel afin qu’elle puisse demeurer au chaud. Amro donc, fils d’Elwel et futur guerrier, voilà un beau destin tout tracé pour lui ! Le temps leur dirait si elles avaient eu raison et si les coups qu’il s’était pris allaient le rendre aussi solide que le roc. Dans tous les cas, cela semblait être bien parti. La pluie commençait à tomber, diluvienne, elle frappait contre les parois de la roulotte et instaura quelques secondes de silence avant que la gitane ne reprenne la conversation.

« Ce sera à son tour de veiller sur sa mère une fois sorti alors ! » Fit-elle en plaisantant

La gitane retira les vêtements pour enfants du lit, les plia soigneusement et les reposa dans un coin, ils seraient alors à porté de main au moment voulu. La gitane avait hâte aussi de voir cette petite frimousse que les dieux avaient protégée d’une fatalité certaine, vu qu’elle ne s’était pas attaquer par de simples brigands mais par des orcs, ce qui aurait dû le tuer au vu des coups qu’elle s’était prise. C’était alors un vrai petit miraculé, qu’elle espérait qu’il aurait cette chance tout au long de sa vie.

« Je vais rester avec vous, avec tout ce qu’il s’est passé, et vu que vous avez été attaquée par des orcs, je pense qu’il ne va pas tarder à descendre et que les contractions risquent d’être plus douloureuses que la normale…C’est déjà un beau miracle qu’il soit en vie, je reste donc à vos côtés pour être sure qu’il puisse naitre en bonne santé. Ne vous inquiétez pas, tout se passera bien ! »




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 12 Mai 2016 - 16:42



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Avec Cármen à ses côtés, la jeune mère se sentait rassurée, entre de bonnes mains. La gitane avait déjà prouvé ses bienfaits sur elle à plusieurs reprises, et dans cette histoire, elle lui était plus que nécessaire. En plus d'être une aide précieuse pour la survie de son enfant, Cármen savait être une amie, présence réconfortante dont Élwel avait besoin.

Lorsque la nuit fut tombée, la jeune femme, qui sentait déjà le sommeil la gagner, ne tarda pas à rejoindre son lit pour aller se coucher. Elle s'endormit rapidement et sans difficultés, fatiguée comme elle était par tous les événements. La nuit fut relativement calme pour elle, peuplée de songes bleutés, reposants. Elle ne faisait pas de cauchemars, pourtant, un mauvais pressentiment envahissait ses rêves sans pour autant être trop présent. Elle en saisissait à peine les contours, ne parvenait pas à cerner ce qui créait cette légère appréhension : c'était comme une pensée vague, sans but et sans racines, qui la fixait du fond de son esprit.

Elle finit par se réveiller, tirant un petit peu l'épais rideau de la roulotte pour voir au dehors. La nuit était encore là, régnant en maître sur le paysage. Les étoiles et l'astre d'argent donnaient une lueur pâle au campement, mais l'éclairaient assez pour y voir quand même. La jeune femme avait étrangement chaud pour une nuit de début de printemps ; elle passa la main sur son front humide, mais ne décela pas de température. Peut-être avait-elle simplement une bouffée de chaleur ? Elle décida de sortir s'aérer un peu pour attendre que cela ne passe.

Élwel poussa la porte de la roulotte en silence, sortant à l'extérieur dans la fraîcheur nocturne. Elle sentait la rosée sous ses pieds nus, marchant quelques pas dans l'herbe avant d'aller s'asseoir sur un rondin de bois adossé à l'habitation. Elle ajusta d'un geste de la main les pans de la longue robe qu'une gitane lui avait prêtée, dont le blanc tranchait avec le décor sombre. Le tissu, assez fin, laissait passer l'air jusqu'à elle. Elle inspira un grand coup de cette atmosphère calme et silencieuse, dont les bienfaits se faisaient déjà sentir.

La brise fraîche caressait son visage, effaçant peu à peu le rouge qui avait pris ses joues, ternissant les couleurs de sa peau pour les troquer contre la blancheur lunaire. Élwel observait les alentours, l'immobilité de tout : personne n'avait l'air éveillé, pourtant, la nuit n'allait pas tarder à toucher à sa fin. La jeune femme passait délicatement les mains sur son ventre arrondi, en quête des mouvements du bébé qu'elle ne trouvait pas. Le mauvais pressentiment qu'elle avait eu pendant son sommeil refaisait surface, mettant la jeune mère mal à l'aise avec l'immobilité du petit dans son ventre. Elle sentait poindre l'angoisse qu'elle avait redouté, venant l'enlacer doucement de ses bras fourbes pour l'attirer contre elle.

Le visage d'Élwel affichait un regard frustré sous ses sourcils fins, comme si elle pouvait ainsi repousser ses mauvaises idées. Elle continuait de chérir son petit, priant les dieux pour qu'ils lui laissent la vie après tout ce qu'elle avait vécu. Elle se sentait un peu mieux dans l'air de la nuit, bercée par les lointains hululements des hiboux qu'elle pouvait à peine entendre. Cette douce mélodie la berçait dans une fatigue qui commençait à retomber, mais la jeune femme fut bien vite tirée de sa somnolence par une douleur dans son bas-ventre. Écartant ses mains pour observer, elle écarquilla les yeux devant la tache de sang qui commençait à se former sur le tissu blanc de la robe. Rapidement, elle se leva sans prendre de précautions et se faufila de nouveau à l'intérieur de la roulotte, appelant Cármen.

« Je ne sais pas ce qui se passe, j'étais dehors et.. Et tout à coup je.. J'ai besoin d'aide.. » elle avait du mal à articuler avec la panique, mais ses mots étaient bien assez pour que la gitane comprenne l'urgence de la situation.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Sam 14 Mai 2016 - 12:14

☙Blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


La voix d’une femme transperça ses songes, interpellant Cármen qu était dans les bas fonds du sommeil. Si au départ la voix avait été floue, très vite, la gitane la reconnu et se réveilla aussi instantanément. Elwel avait un problème, ce qui la secoua vivement alors qu’elle posa son regard sur le lit. Vide. Paniquée, la jeune femme se leva et vit Elwel ouvrir la porte à cet instant, visiblement mal en point, très mal en point. Sur le coup, Cármen ne chercha pas  savoir ce qu’il se passait, et aida la jeune femme à regagner son lit. Elle la posa avec soin tout en essayant de faire vite puis constata avec effroi qu’il y avait du sang sur sa robe. Ce n’était pas bon signe du tout, quoi qu’il en soit il fallait agir vite parce que l’enfant était en train de sortir.

Ayant entendu les cris, deux gitanes accoururent, demandèrent si tout allait bien et eurent ainsi très vite la réponse. Elles ne perdirent ainsi pas de temps pour se précipiter vers elle et tout mettre en place pour préparer l’accouchement. La plus âgée qui avait l’habitude d’aider les gitanes à accoucher vérifia l’ouverture du col et prononça quelques mots en harradrim puisqu’elle ne parlait que très peu le westron pour dire que l’enfant arrivait. Cármen attrapa la main d’Elwel et caressa doucement son front pour qu’elle ne panique pas trop et lui annoncer que le moment était venu pour elle de faire un dernier effort. La gitane s’efforça d’étirer un sourire afin que celle-ci de cède pas trop à l’inquiétude alors qu’elle était surement parcourue de contractions douloureuses. La gitane ne pouvait imaginer ce que cela était puisqu’elle n’avait jamais eu d’enfants mais pouvait assurément compatir et se montrer présente pour la rassurer.

« L’enfant va arriver, restez calme, respirez doucement… Nous sommes là, ne vous inquiétez pas... »

La bohémienne vint légèrement redresser Elwel en glissant des coussins dans son dos pour qu’elle soit plus à l’aise et déjà exercer une pression sur son ventre et éviter que l’enfant ne remonte pendant que les deux autres surveillaient l’arrivée de ce dernier. Cármen imbiba un ligne propre d’eau fraiche et vint doucement le passer sur le front de la jeune mère afin de l’apaiser et l’aida à trouver un rythme respiratoire moins angoissé lorsqu’elle lui demanda de respirer comme elle ;  prenant de longues inspirations par le nez et expirer par la bouche en vidant complètement les poumons. Elle lui reprit la main et demeura à ses côtés

La gitane était là pour l’aider à ce que son rythme respiratoire ne s’emballe pas au risque qu’elle perde connaissance. Cela pouvait arriver, c’était même assez fréquent au vu de la douleur endurée mais cela ne devait pas arriver alors que l’enfant n’était pas sorti. Au même titre qu’elle devait se montrer présente pour elle, elle devait veiller sur elle de cette façon pendant le déroulement de l’accouchement

« Vous êtes courageuse Elwel, je sais que vous pouvez le faire !! Allez-y, commencez doucement à pousser, on va à votre rythme ! Après, quand vous vous sentirez prête il faudra pousser plus fort mais je serais là pour vous guider ! »

Alors lorsqu’elle se sentirait prête elle pourrait intensifier les poussées. La gitane lança un regard à la matrone qui semblait inquiète par la quantité de sang qu’elle perdait. Cármen priait les dieux pour que l’enfant naisse vivant et si ce n’était pas le cas, qu’Elwel puisse en sortir indemne. Quoi qu’il en soit la vie de la jeune femme était leur priorité. La gitane elle-même était en pleine panique mais s’efforçait de ne rien montrer à Elwel pour que tout se passe bien, attendant que celle-ci commence à pousser pour continuer de lui témoigner de son soutien.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Sam 14 Mai 2016 - 15:27



Blood of the fold

Cármen & Élwel




La gitane s'était rapidement levée pour aider Élwel, qui cédait peu à peu à la panique. D'autres bohémiennes s'étaient aussi réveillées pour venir accompagner la jeune femme alors qu'elle était sur le point de mettre au monde son enfant. Les femmes se faisaient rassurantes du mieux qu'elles pouvaient, dont Cármen, qui lui tenait la main dans ce geste bienveillant. Elles avaient vu le sang sur sa robe – c'était ce qui avait alerté la jeune mère – et cela n'annonçait rien de bon. Si toutes s'étaient gardées de le mentionner, Élwel savait que c'était un très mauvais signe.

Aidée pour s'installer sur le lit, elle avait de la peine à se mouvoir. Elle tentait de reprendre ses respirations entre les contractions qui venaient secouer tout son ventre dans une douleur qu'elle n'avait jamais imaginé. La jeune femme se retenait pour étouffer les grognements et les cris, mais elle commençait à perdre pied. La douleur envahissait son bas ventre, irradiant son corps déjà fragilisé. Ce n'était malheureusement que le début pour elle, et elle se devait de faire les efforts nécessaires à la venue de son enfant.

Il était trop tôt. Trop tôt pour le petit qui n'avait pas eu l’entièreté de ses mois de confort dans le ventre de sa mère. Et trop tôt pour la mère qui trouvait difficilement la force de rester consciente. S'il était assez grand, c'était une chance du ciel ; pourtant la jeune femme avait le pressentiment désagréable que quelque chose se tramait. Elle avait déjà eu cette sensation horrible, alors que l'orc l'avait touchée, qu'il s'était passé quelque chose d'irréversible, des dégâts occasionnés auxquels elle ne pourrait palier. Elle se rappelait avoir espéré que le petit ne sente rien parce qu'il aurait été déjà mort ; elle s'était senti honteuse de telles pensées, pourtant elles avaient bien du sens à ses yeux maintenant qu'elle avait de nouveau ce mauvais présage.

La voix de Cármen la guidait, lui prodiguant d'utiles conseils qu'elle s'efforçait de suivre pour son bien et celui de son enfant. La gitane avait su mettre Élwel en confiance, c'était un bon point vers le mieux. Elle la gardait consciente en lui parlant, sans quoi la jeune mère se sentait partir sans qu'elle ne puisse s'accrocher. Autour d'elle, tout était flou, le bruit n'était qu'un écho, distillé par ses cris. La seule chose qui lui parvenait un tant soit peu nette était les paroles de la bohémienne.

Élwel tentait de calquer sa respiration sur le souffle calme des femmes cependant qu'elle poussait pour faire naître le petit. Elle cédait doucement à la panique alors que les douleurs se faisaient plus grandes, plus longues, et moins espacées. Même si elle savait que l'heure était venue, la jeune mère ne se sentait pas prête.

Autour d'elle, les gitanes s'affairaient pour l'aider, contrôlant la venue du petit tandis que Cármen, toujours sa main dans la sienne, lui parlait d'une voix rassurante. La respiration la plus lente qu'elle pouvait garder rythmait ses poussées, mais il lui semblait qu'il n'en fallait jamais assez. C'était long, très long, des heures peut-être ? Mais la jeune femme perdait pied, elle paniquait, se vidait de son énergie. Les cris déchiraient sa gorge malgré ses efforts pour les camoufler. Les mains crispées sur les draps et sur celle de sa sauveuse, Élwel finit par donner le dernier élan pour mettre au monde son enfant.

Le petit ne pleurait pas. Cette absence de son dans le fouillis de paroles l'interpellait, soudain alerte du moindre de ses sens. La jeune femme se releva sur ses coudes pour observer le nouveau-né dans les bras des femmes, aux aguets du moindre petit son. Mais il ne pleurait pas. En proie à la terreur de cette réalisation, elle sentait sa respiration s’accélérer alors qu'aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle était incapable de se calmer ou de retrouver raison ; sa progéniture était en danger, elle le sentait comme une mère sent le danger pour son enfant. Pourtant, elle ne pouvait pas bouger, les yeux écarquillés, entourés de fatigue fixant la petite chose inerte dans les mains des gitanes. Et puis, sans s'en rendre compte, elle finit par s'abandonner aux bras du néant.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥


Dernière édition par Élwel le Lun 23 Mai 2016 - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 19 Mai 2016 - 14:35

☙ Blood og the fold

feat. Elwel & Cármen


Le travail était laborieux, long et non sans douleur, Cármen pouvait la percevoir par les cris qu’elle émettait par la force de sa main accrochée  la sienne mais la gitane continuait de la guider et de l’encourager. Elle jetait des regards inquiets à la matrone qui une fois fut en mesure d’attraper l’enfant elle l’aida ensuite à le mettre au monde en tirant habilement sur sa tête. Puis ce fut le silence. Un silence pesant qui alarma la gitane et les autres qui s’empressèrent d’essayer de ranimer l’enfant qui semblait inconscient. Cármen eu tout juste le temps de lâcher la main d’Elwel dans le but d’aller voir ce qu’il en était mais la jeune femme perdit connaissance.

Aussitôt alertée, Cármen s’empressa de revenir vers elle, appelant son nom. Après quelques minutes, en ayant vérifié qu’elle était hors de danger, elle la laissa se remettre normalement, elle finirait tôt ou tard par se réveiller. Concernant l’enfant, elles n’avaient pas été en mesure de le réveiller et c’est avec une immense tristesse qu’elles lavèrent l’enfant pour l’emmitoufler dans une serviette. Il semblait dormir, sauf que son cœur ne battait pas. Effondrée, la gitane se laissa pleurer tout en passant un linge humide du front d’Elwel. Elle avait de la peine pour cette femme qui s’était battue longtemps et qui finalement était encore victime du destin. Elle fit brûler une résine qui repoussait les mauvaises ondes, dans l’espoir que cela apaise le sommeil d’Elwel. Elle avait déjà eu affaire à ce genre de drame mais à chaque fois, elle haïssait ce sentiment d’impuissance et d’injustice.

Elle lui prit la main et prononça quelques prières, les autres gitanes nettoyèrent les lieux, changèrent les draps et revêtirent la jeune mère d’une chemise propre. Un  lourd silence pesait dans la roulotte, la jeune femme avait du mal à déglutir. Elle finit par se ressaisir sans pouvoir se débarrasser de ce lourd pincement au cœur. Elle s’essuya les yeux, remercia ses consoeurs qui laissèrent le poupon dans un petit lit qui lui était prédestiné. Il n’y avait plus rien à faire, qu’attendre qu’elle se réveille.

La jeune femme se leva pour aller observer l’enfant, glissa son doigt le long de son petit nez froid. Il était beau, un petit garçon ainsi qu’Elwel l’avait pressenti et qui n’aurait pas le temps de voir les horreurs de ce monde. Un enfant né pur et remis pur aux mains des dieux. Il grandirait parmi eux, observerait sa mère depuis le royaume céleste, mais à quel prix ? La gitane se retourna vers la jeune mère encore endormir, elle veilla longuement sur son sommeil, rajouta une couverture pour qu’elle n’attrape pas froid et se posa finalement de nouveau à ses côtés.

Au bout d’une heure environ, la jeune femme sembla montrer quelques signes de réveil. Cármen se leva et se précipita vers elle pour qu’elle reste allongée et ne fasse pas de mouvements brusque qui pourrait la blesser davantage.

« Je suis là Elwel, restez allongée » Murmura la gitane à son attention.

Elle lui prit la main, toujours dans ce même élan de soutien et afin de la rassurer. Elle pouvait comprendre que cela pouvait être difficile d’être contraint à donner la vie au beau milieu d’étrangers alors que les choses ne s’étaient pas passées comme prévu. Elle espérait réellement la rassurer de sa présence, elle se montrait douce, attentionnée et attentive à ses besoin afin qu’elle ne se sente pas angoissée. Avec ce qu’il venait de se passer, la gitane était prête à lui montrer autant de soutien, autant de temps qu’elle le souhaiterait.

Elle n’osait pas lui parler de l’enfant, se demandant si elle avait déjà compris, elle ignorait comment le lui dire mais préférait d’abord recueillir ses paroles avant de tenter quoi que ce soit. Car c’était le genre de nouvelles que personne n’aimait à annoncer.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  



Dernière édition par Cármen le Mer 25 Mai 2016 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Lun 23 Mai 2016 - 19:23



Blood of the fold

Cármen & Élwel




La jeune femme commençait à émerger doucement, plissant les yeux sous les rayons d'une lumière bien trop forte qui venait distiller ses pupilles dans leur sommeil profond. Un grognement lui échappa alors qu'elle tentait de se redresser ; la douleur dans son bas ventre était encore présente, et les marques de cette journée laborieuse prendraient quelques jours avant de se résorber pour disparaître complètement. Elle porta une main à son front, sentant qu'elle avait beaucoup trop chaud. C'est ce geste qui attira l'attention de la gitane sur elle, qui se rapprocha aussitôt.

Élwel lui fit signe qu'elle voulait enlever la couverture qui lui avait été rajoutée, mais elle ne pouvait visiblement pas le faire elle-même, puisque la bohémienne lui conseillait de ne pas trop bouger. La jeune femme se contenta donc de se redresser légèrement, mais pas assez pour balayer la pièce du regard. Les mains croisées sur son ventre, elle jouait nerveusement avec ses ongles, laissant le silence se vêtir des petits cliquettements qu'ils faisaient.

Ce silence, envahissant, pesant, ne présageait rien de bon. Déjà, il était le signe que l'enfant n'était soit pas près de sa mère, soit inerte, et dans les deux cas, ce n'étais pas une bonne nouvelle. Autrement, c'était aussi le silence de Cármen qui se faisait ressentir ; la jeune femme ne parlait pas, elle ne glissait mot à Élwel, qui sentait monter à nouveau la pensée qu'elle avait eu pendant le dur labeur.

Mi-assise, elle observait le regard bleuté de la gitane, qui sans forcément le vouloir, en disait long sur les questions dont la jeune mère avait à s'enquérir. Elle pouvait lire bien des choses que la danseuse se gardait de lui dire – que ce soit par secret ou par respect – mais son expression en disait bien plus long que tout ce qu'Élwel aurait pu vouloir savoir. C'était un peu comme si elle s'y était attendue, pourtant, cela n'avait pas atténué la douleur qui prenait son cœur alors qu'elle réalisait sans même avoir eut mot ce qui s'était passé.

« Il.. Le petit est.. N'est-ce pas..? » tenta-t-elle de murmurer, alors que sa voix grésillait de par les cris qui l'avaient étranglée quelques heures plus tôt. Les larmes montaient, Élwel sentait sa gorge se serrer devant l'expression de Cármen, qui lui tenait la main pour la rassurer du mieux qu'elle pouvait. Mais devant le désespoir d'une mère impuissante au sort de son enfant, elle ne pouvait rien ; elle ne pouvait pas changer le chagrin, le vide que ce petit être laissait alors qu'il avait rejoint les dieux..

Élwel sentait son visage fondre au milieu des larmes alors qu'elle niait complètement ce qui semblait s'être passé, s'agitant pour qu'on lui donne son petit et qu'elle découvre enfin le sourire de ce nouveau-né. Mais devant elle, la gitane tentait de la réconforter alors qu'elle demandait simplement à voir son enfant. L'inertie de Cármen pesait de plus en plus, alors qu'elle ne se levait pas pour prendre le bébé et le lui amener.

La jeune mère enleva les draps épais de ses jambes d'un mouvement de bras, puis commença à se précipiter vers le petit lit où elle pouvait apercevoir une minuscule forme au milieu des couvertures. Les mouvements pour marcher faisaient encore résonner les vestiges des douleurs de son accouchement, pourtant, son instinct maternel les faisait taire pour qu'elle se rende jusqu'au landau.

Lorsqu'elle écarta délicatement le tissu de deux doigts, elle découvrit un petit visage endormi, et pourtant si pâle.. Elle sentit sa main se porter à sa bouche alors que la dure réalité la frappait de plein fouet. Les larmes ne se retenaient plus, coulant le long de son visage fatigué, alors que sa respiration s’accélérerait.

« Non.. Non ce n'est pas possible.. » Élwel se sentait défaillir, complètement anéantie devant le petit corps immobile qui prenait peu à peu les couleurs de la mort. Elle sentait ses rêves s'effondrer, réconfortée par la maigre pensée que peut-être, ce petit garçon n'avait pas eu le temps de souffrir trop de la main des orcs.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mer 25 Mai 2016 - 12:14

☙  
blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


C’était toujours une véritable torture de noire le visage d’une mère rencontrer son enfant mort né. Cármen n’avait à ce moment là pas sur comment réagir, complètement pétrifiée lorsqu’Elwel lui demanda l’état de son enfant alors qu’elle semblait déjà avoir deviné qu’il avait été emporté dans l’au-delà. Son geste brusque pour se lever du lit la fit regretter de son manque de réaction et elle la laissa alors aller à son rythme voir son enfant en restant en retrait. Elle observa en silence, sentant les larmes couler sur ses joues. Si elle, elle avait de la peine elle n’imaginait pas la souffrance endurée par cette jeune femme surtout après tout ce qu’elle avait traversé. La gitane déglutit, toujours paralysée par un trop plein d’émotions. D’habitude il y avait les autres gitanes qui étaient là en soutien, mais puisqu’Elwel avait perdu connaissance, ces dernières s’en était allées Cármen devait donc assurer ce rôle de pilier. La voix d’Elwel s’éleva alors, niant les faits. Ses mots déchiraient le cœur de la bohémienne qui la laissait alors rencontrer ce petit bout de chou dont les yeux clos donnaient l’impression qu’il dormait paisiblement. Les femmes l’avaient délicatement lavé puis habillé avant de l’envelopper dans une couverture douce afin de bercer son sommeil et apaiser son âme.

Cármen osa s’approcher après l’avoir laissée quelques secondes, doucement, elle posa ses mains chaudes sur les épaules de la jeune femme. Il n’y a pas de pitié, juste de la compassion, du recueillement et de la compréhension ; c’était simplement horrible ce qu’il lui arrivait et elle espérait qu’elle ne se braquerait pas sous la douleur ressentie. Elle ne pouvait pas lui dire de ne pas pleurer, elle pourrait rester ici autant qu’il lui plairait si cela pouvait l’aider à faire son deuil. Les jours qui allaient suivre allaient être difficiles pour elle. Aussi Cármen se jurait d’être présente et à l’écoute pour elle. Son devoir commençait dès cet instant.

« Il n’a pas souffert, il est mort né. C’est un être pur qui rejoint le vaste ciel et lui fera honneur d’acquérir une nouvelle étoile. Les dieux le gardent, ils l’ont choisi et il sera votre ange gardien toute votre vie. »

Il aurait bien sur de belles funérailles afin que son passage dans l’autre monde se fasse en toute tranquillité selon leurs traditions. Cármen prit l’initiative de faire brûler un petit morceau d’un bois qui était sacré pour leur communauté et qui empêcherait les mauvais esprits de s’approcher de l’enfant.  Il n’y avait pas de mots pour consoler une mère pleurant la mort de son enfant, juste la rassurer sur le plan spirituel. Elle pouvait comprendre qu’elle ne voulait en rien avoir un ange gardien et qu’elle préférait avoir la présence réelle de son enfant avec elle. Malheureusement il y avait de ces fois où la vie se montrait injuste ou ait ce grand besoin de nous faire traverser des épreuves. Cármen en avait eu aussi, elle en aurait d’autres surement et n’était pas non plus à l’abri de perdre un enfant. Cela arrivait souvent, malheureusement et elle pouvait assurément dire qu’on n’y était jamais préparé alors que donner la vie ne devait pas être source d’angoisses.
La jeune femme revint près d’Elwel, brisant de nouveau le silence qui s’était installé en se postant à ses côtés, se montrant disponible.

« Il vous faut le baptiser d’un nom »

Elwel avait déjà choisi de lui donner un nom haradrim mais elle se demandait si elle allait changer d’avis pour lui donner un nom plus significatif à la situation ainsi que le faisait beaucoup de mères.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Mer 25 Mai 2016 - 13:47



Blood of the fold

Cármen & Élwel




Étrangement, les paroles de la gitane venaient conforter Élwel comme elle l'aurait voulu, dans la douceur incomparable de l'entraide féminine. La détresse de la jeune mère se faisait sentir face à ce tout petit bout d'homme qui n'avait pas pu pousser son premier cri, mais elle faisait son possible pour ne pas sombrer. Assise au sol, juste au bord du petit berceau, la jeune femme observait le minuscule visage qui ne bougeait pas. Le visage d'un ange, Cármen avait raison. Un tout petit nez, des paupières closes.. Il avait vraiment l'air de s'être endormi, pourtant, la réalité était bien plus tragique..

Élwel avança doucement sa main, caressant la joue du petit du bout d'un doigt. Il semblait si fragile. Elle sentait en elle l'instinct de le protéger, de le défendre envers et contre tous, mais la partie avait déjà été jouée. Elle sentait les larmes couler sur son visage, sa vision était troublée et sa gorge nouée. A ce moment précis, elle avait l'impression que tout son monde s'était effondré, que son existence ne faisait plus sens ; la tristesse d'une mère qui avait échoué à sa tache, qui n'avait pas sauvé son enfant..

Elle sentait les mains de Cármen venir se poser sur ses épaules, réconfortantes et bienvenues dans ce moment bien trop difficile pour une seule personne. Bien sûr, après ce qu'elle avait vécu dans la forêt en s'étant faite attaquée par les orcs, Élwel avait senti entre ses hanches que les choses avaient pris une tournure délicate, l'enfant avait été bien moins agité qu'à son habitude, et ça n'avait pas été un très bon signe dès le début. Même si elle n'avait pas voulu y croire, la jeune femme en avait été avertie plus d'une fois, et elle savait à quoi s'attendre. Pourtant, la réalisation d'une telle horreur ne pouvait que briser le cœur d'une mère, qu'elle s'y soit attendu ou non.

« Il vous faut le baptiser d’un nom » glissa doucement Cármen, qui se montrait disponible, l'épaule solide sur laquelle prendre appui : c'était ce dont Élwel avait besoin, et elle savait trouver le réconfort qu'elle cherchait dans la présence de la gitane, bien que son cœur n'en soit pas moins brisé. Entre les sanglots qu'elle tentait de calmer, elle réussit à balbutier une petite réponse.

« Amro, comme nous l'avions décidé.. C'est un très beau nom et il fera honneur à toutes ces femmes qui ont su m'aider.. » Elle avait du mal à articuler, entre les larmes qui tarissaient à peine et l'incompréhension, alors qu'elle réalisait à peine ce qui s'était passé. Elle tenta de se calmer doucement, alors que de sa main droite, elle caressait toujours le visage du petit endormi.

« Croyez-vous vraiment qu'il va rejoindre les dieux.. ? C'est très important pour moi.. » glissa-t-elle, d'une voix faible puisqu'elle n'avait pas vraiment le cœur à parler plus fort. « J'espère tellement qu'il n'a pas souffert à cause de.. » Elle n'arrivait pas à faire sortir les mots suivants, tant ils lui faisaient mal et la menaient à repenser à ce qu'elle ne pourrait plus oublier. Élwel était totalement perdue, mais la faible lueur d'espoir l'animait : elle espérait sincèrement que le petit n'avait rien pu sentir des coups des orcs, comme elle en avait eu le pressentiment lorsqu'elle s'était réveillée la première fois au campement.

Sous son regard humide, elle avait le plus beau visage qu'elle n'avait jamais pu voir, celui d'un petit être parti bien trop tôt. La jeune mère se promettait secrètement qu'elle allait prier tout ce qu'elle savait pour que les dieux l'entendent, et qu'ils gardent une place pour cet enfant qu'elle n'avait pas eu le temps de chérir ; qu'ils le gardent jusqu'à ce qu'elle ne le rejoigne à son tour..








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 26 Mai 2016 - 10:16

☙  
blood of the fold

feat. Elwel & Cármen


Elwel avait finalement opté pour Amro, la justification de son choix toucha Cármen qui étira un fin sourire malgré la peine ressentie. Sa main posée sur son épaule dans ce même geste réconfortant, elle laissait à Elwel le temps dont elle avait besoin pour se remettre de cette rude épreuve. Ses pleurs menaçaient d’arracher les siens. La gitane essuya une larme en coin d’un revers de manche et respira doucement.

« C’est un très bon choix. Les hommes des Harad sont réputés pour être forts et courageux, ils savent s’adapter à leur environnement aussi difficile soit il. Ce sont des hommes bons, loyaux et honnêtes qui sont très attachés aux valeurs familiales. Ces qualités guideront votre fils dans l’au-delà, il vous épaulera dans les moments difficiles et veillera sur vous. »

La bohémienne étouffa un sanglot, tout en caressant doucement le dos d’Elwel afin de continuer de lui apporter du soutien et de l’entourer d’un halo protecteur. Elle ne désirait pas la voir sombrer, pas après tout ce qu’elle avait enduré. Elle devait demeurer un modèle de force, être un exemple pour son enfant qui garderait un œil sur elle.

« Assurément, c’est un être sans péchés et nous l’aiderons à trouver le chemin jusqu’à eux. Nous ferons des offrandes afin de remercier les remercier de s’en occuper et de l’élever comme un de leurs enfants. »

Les gitans se joigneraient aux funérailles, leur communauté entière allait œuvrer pour que son passage se fasse bien et qu’il soit bien arrivé là où il devait être. Les gitanes qui avaient aidé à l’accouchement avaient surement répandu la nouvelle, les autres étaient donc en train de tout préparer pour qu’il n’erre pas plus longtemps entre les deux mondes et qu’il s’élève vers les cieux. Puis Elwel se demanda si il avait souffert, ayant du mal à terminer ses mots sous le choc de l’émotion Cármen s’empressa de lui répondre :

« Il s’est battu comme un guerrier, il est mort né, il n’aura pas bien eu le temps de souffrir, rassurez vous. »

La jeune femme demeura à ses côtés en silence. Au dehors le campement des gitans était aussi plongé dans le silence. Les préparatifs devaient être finis.

« Quand vous vous sentirez prête, rejoignez moi à l’extérieur, nous aiderons son âme à trouver le chemin. »

La bohémienne se leva et laissa la mère en tête à tête avec son enfant. Elle referma doucement la porte et vit les visages touchés de son groupe. Ils avaient beau l’avoir vécu plusieurs fois, c’était toujours un déchirement de voir un enfant mort fusse t-il celui d’une étrangère. Ils partageraient aussi sa douleur, lui montreraient du soutien. La bohémienne quand à elle retourna dans sa roulotte afin de préparer ses offrandes. Elle profita d’être seule pour pleurer à chaudes larmes, malgré le fait qu’il allait rejoindre les dieux, elle ne pouvait s’empêcher de trouver cela injuste et n’imaginait pas son état si cela devait un jour lui arriver.

Au bout d’un instant, elle sorti, se retrouvant encore dans cette vague de bohémiens silencieux qui continuaient de mettre les offrandes sur le bucher. Cármen alla se réfugier dans les bras de sa mère qui la rassura et lui avoua qu’elle était fière d’elle. Son père ensuite lui demanda de bien veiller sur Elwel et qu’elle était libre de rester si tel était son désir. Cármen lui fit cette promesse et resta à leurs côtés, observant chaque personne de leur communauté participer. Elle espérait que cela ferait plaisir à Elwel et que ça l’aiderait à faire son deuil une fois certaine qu’il était bien parti. Après cela, il y aurait un grand repas, un repas spécial, des chants mais aussi des danses pour le bon plaisir des dieux et les remercier.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Blood of the fold Jeu 26 Mai 2016 - 21:33



Blood of the fold

Cármen & Élwel







Les douces paroles de Cármen venaient bercer la jeune mère dans le réconfort dont elle avait tant besoin. Perdre un enfant était bien pire que tout ce qu'elle avait pu imaginer, bien au delà des pires choses qu'elle avait pu essuyer dans sa vie. Elle sentait son cœur se briser un peu plus à chaque fois que son regard se posait sur le petit ; elle sentait aussi le besoin viscéral de le prendre contre son cœur et de lui dire combien elle aurait voulu qu'il reste avec elle, comme si elle avait une chance de lui insuffler la vie ne serait-ce qu'un instant.. Elle ne comprenait pas pourquoi les dieux avaient choisi de tracer ainsi son chemin, de lui tendre une main pour aussitôt la laisser tomber ; peut-être avaient-ils de meilleurs plans pour elle ? La seule chose dont elle leur était gré restait qu'ils aient eu la bonté d'esprit de ne pas faire souffrir le pauvre enfant.

Élwel était profondément fâchée avec les dieux pour ce qu'ils lui avaient fait, comme si cela pouvait permettre à sa tristesse de s'évacuer en trouvant une raison plus ou moins valable à ce tragique accident. A côté d'elle, Cármen faisait de sa présence une aura bienveillante qui empêchait la jeune femme de sombrer. Elle songea un instant qu'elle avait bien de la chance d'être tombée sur les gitans, sinon elle y serait probablement restée aussi..

Au bout d'un moment, la gitane quitta la roulotte pour aller s'occuper des préparatifs funéraires. Elle n'avait rien dit, mais Élwel savait parfaitement ce qui l'attendait dehors. Elle resta un instant assise, muette, contemplant le petit visage devant elle. Un minois si joli, et pourtant qui n'avait même pas eu le temps d'esquisser un sourire. La jeune femme tentait de mémoriser chaque détail de ce portrait, dont elle savait qu'elle ne reverrait plus jamais les traits. Elle tendit une main tremblante, caressant le minuscule petit nez de l'enfant qu'elle avait porté.

Perdre cet enfant, c'était bien au delà de perdre tout espoir ; c'était comme une amputation d'une partie de soi, mais aussi l'effondrement de toutes les perspectives d'avenir qu'elle s'était forgé tout au long de sa grossesse. Elle ne verrait jamais ce petit grandir, ne l'entendrait pas prononcer ses premiers mots, et encore moins faire ses premiers pas. Les larmes perlaient toujours sur ses joues. Dans le désarroi, Élwel ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait faire d'autre pour son fils que de prier les dieux.

« Si vous m'entendez.. » murmura-t-elle. « Si seulement vous m'entendez, prenez soin de lui.. C'est une âme pure, je vous prie de le choyer dans votre royaume céleste.. Dites-lui aussi combien je l'aime, et combien il va me manquer, que je ne vais jamais l'oublier, et honorer sa mémoire dans chaque action que je mène.. » ses mots n'étaient qu'un vague son au milieu des sanglots, pourtant la jeune mère savait que s'ils existaient, les dieux avaient compris son message et sa douleur.

Au bout de longues minutes, alors qu'elle avait à peu près réussi à se calmer, Élwel finit par se relever. Elle passa doucement ses mains autour du petit, ramenant la couverture comme un cocon autour du corps frêle, puis le souleva pour venir le tenir contre son cœur.

Elle savait que le moment était venu, et qu'il ne servait à rien de laisser errer plus longtemps l'âme du petit entre deux mondes : il fallait lui permettre de passer totalement de l'autre côté, pour ensuite que la mère soit capable de faire son deuil. Élwel passa le seuil de la roulotte, les yeux encore rouges, le poupon dans les bras. Elle croisa un instant le regard de Cármen, s'arrêta juste devant elle. Elle sentit ses mains se resserrer autour des couvertures, comme pour ne pas qu'on lui arrache la seule chose qui ne lui resterait jamais de cet enfant..

« Je ne peux pas le faire.. » bégaya-t-elle dans une voix fébrile, emprunte d'un désespoir immense qui baignait la jeune femme dans l'incompréhension et la torture.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Blood of the fold

Revenir en haut Aller en bas
Blood of the fold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Blood of the fold
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.