AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
To be the man you need - Page 2

Partagez|

To be the man you need

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: To be the man you need Dim 5 Juin 2016 - 22:09

☙To be the man you need

feat. Leoden & Cármen




« Cármen, tu devrais apprendre le haradrim à Leoden, je pense qu’il serait content. » lui suggérait un gitan.
Alors que Leoden était parti, la jeune femme croisa l’un de ses confrères qui jusque là ne lui avait jamais parlé de Leoden.

« Ah oui c’est une bonne idée !! »

Elle lui avait déjà enseigné quelques bases, les mots de politesse et il avait sans doute fini par en enregistrer d’autres et à comprendre comment ils construisaient leurs phrases. Le Haradrim n’avait rien de très compliqué, ils étaient clairement moins évolués que les habitants du Gondor et du Rohan que leurs mots n’allaient jamais dans les sens compliqués d’un mot. Elle pourrait alors facilement le lui enseigner, le tout était d’user de patience. Mais comme son oreille avait dû s’habitude à leur langage elle était persuadée qu’il finirait par le maitriser.

Elle y songea longuement, tout en effectuant ses quelques tâches pour venir en aide au campement. Elle s’occupa des animaux, aida à la cuisine puisque Mus’ab souhaitait un grand festin ce soir et s’autorisa à rester un peu avec les enfants afin de jouer avec eux. L’absence de Leoden la perturbait mais elle avait décidé de lui faire confiance et jusque là ils n’avaient pas écho de mauvaises nouvelles. Elle entrevit sa silhouette revenir quelques heures plus tard, étira un large sourire heureux et se précipita vers lui pour se jeter dans ses bras. Il lui avait manqué, elle avait réussi à ne pas s’inquiéter et tout semblait aller pour le mieux le concernant, autant dire qu’elle était fière de son avancée. Mais la jeune femme fut alors surprise qu’il lui offre un cadeau, lui glissant un paquet entre les mains qu’elle s’empressa d’ouvrir, piquée par la curiosité.

« Oh Leoden…Merci beaucoup ils sont parfaits !!! » Fit-elle avant de déposer un baiser sur ses lèvres.

Avec cela elle pourrait se faire une nouvelle robe ou alors une blouse et une jupe, elle verrait bien au moment voulu, quoi qu’il en soit le tissu était d’une belle qualité et les couleurs étaient vraiment très jolies. Elle ne possédait que très peu de vêtements de cette couleur bleu nuit alors elle était toute excitée à l’idée de s’en faire de nouveaux vêtements. Elle en profiterait aussi pour en faire à Leoden, ce dernier avait une belle garde robe mais c’était pour elle un véritable plaisir de prendre son temps pour l’habiller et lui offrir de nouvelles choses.

Elle était heureuse de constater que la petite excursion au village s’était bien passée malgré son absence. Désormais les choses allaient s’accélérer et ils pouvaient enfin faire des projets ensemble sans s’inquiéter de la réaction de l’un ou de l’autre. C’est avec un large sourire heureux qu’elle contempla le regard de l’homme qu’elle aimait, repliant soigneusement le tissu. Bientôt aller dans les villages pour lui relèverait d’une banalité sans nom qu’il n’aurait plus besoin de l’avertir mais juste à lui raconter.
Elle voulait lui proposer qu’ils aillent se promener un peu mais un groupe d’Haradrim vint à eux.

« Nous emmenons Leoden. » Fit Mus’ab.

L’un des gitans sonna au cor, annonçant alors la cérémonie à venir. Cármen su alors de quoi il s’agissait et observa Leoden d’un air agréablement surpris. Elle ne s’y attendait pas du tout et le reste du groupe montra son enthousiasme en sautant de partout et en tapotant sur les épaules de Leoden. Mus’ab entraina Leoden avec lui, ne leur laissant pas le temps de parler et la bohémienne les observa s’en aller, encore sous le choc et le cœur battant la chamade. Il allait officiellement être intégré à leur groupe, devenir l’un des leurs et leur vie à deux serait bénie par les dieux.

Pendant que les femmes s’afférèrent aux préparatifs, les hommes emmenèrent Leoden afin de commencer sa transition alors que le soleil entamait son déclin. On lui fit retirer sa chemise afin de tracer sur sa peau quelques signes rituels avec une poudre humidifié dont ils se servaient pour se faire des tatouages temporaires. Ils récitèrent des prières, les apprenant à Leoden en veillant à sa prononciation et lui demandèrent de penser à des vœux, des objectifs qu’il se donnerait dans sa vie d’homme haradrim et qu’il s’efforcerait de faire. Il fut rincé complètement à l’eau, il découvrirait ses épreuves une fois la cérémonie commencée mais chaque homme se mit tour à tour en face de lui pour le briefer et le motiver à devenir un bon guerrier, un bon harradrim, d’être fort, d’être courageux, déterminé, d’assurer la protection des siens et de veiller sur sa famille au péril de sa vie.

Pendant ce temps là, Cármen ne tenait pas en place, un large sourire sur le visage, elle supervisait tout et voulait que tout soit absolument parfait. Lorsque le ciel commencerait à tirer sur les tons orangés, il serait alors amené là, il devrait énoncer ses vœux pour sa vie d’homme et jurer aux dieux d’être un homme respectable et fort par le biais de prières qu’il était en train d’apprendre. Elle avait alors hâte de le voir revenir et se prépara pour l'occasion, s'habillant d'une robe de fête, coiffant ses cheveux avec les perles qu'il lui avait offertes.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: To be the man you need Dim 5 Juin 2016 - 22:58



To be the man you need

Cármen & Leoden




Le sourire qu'arborait Cármen avait suffit à faire chavirer son cœur ; comme à chaque fois qu'il voyait cette immense joie habiter son visage. Elle cueillait le bonheur d'une main habile, savourant le fruit qui s'offrait à elle en ce jour si spécial. Elle avait l'air tout à fait radieuse, bien plus qu'à son habitude, et pourtant, c'était une personne relativement souriante. Leoden aimait à contempler son magnifique visage, mais encore plus lorsqu'elle portait cette expression de bonheur transcendant.

L'homme se laissa guider par les autres, qui se regroupèrent autour de lui pour commencer le rituel par lequel il devait passer. Il enleva sa chemise pour revêtir une tapisserie de motifs tracés sur son torse et dans son dos. Les dessins recouvraient habilement ses cicatrices, qui se dissimulaient sous la poudre humide comme si elles n'avaient jamais existé, même si tout le monde ici les avait déjà vues et revues depuis qu'il habitait dans le campement.

Les gitans commencèrent à réciter des prières en haradrim qu'ils faisaient répéter à Leoden, le reprenant plusieurs fois pour sa prononciation. Lui s'efforçait de se calquer sur les sons qu'il entendait, mais il y en avait certains qu'il ne pouvait pas tout à fait reproduire car ils n'existaient pas dans sa langue natale. On lui demanda de réfléchir à ses objectifs de vie, ce qu'il se fixait d'accomplir en tant qu'homme haradrim ; pour lui, ce n'était pas très difficile à cerner, il lui suffisait de croiser le regard de la femme qu'il aimait pour savoir pourquoi il était là.

Leoden fut rincé avec de l'eau, qui dilua sur son passage la poudre disposée en motifs sur sa peau. Il les avait trouvés très beaux, et en deçà, se sentait honoré qu'il lui soit ainsi permis d'entrer véritablement dans leur culture et dans leur peuple. Les gitans passèrent tour à tour pour lui adresser quelques mots, lui souhaitant du courage mais aussi de la force.

Le ciel commença finalement à prendre cette jolie couleur qu'il arborait juste au début du crépuscule, et Leoden fut amené près du feu central. Il fut placé juste devant les flammes, dont il sentait la chaleur venir s'écraser contre la peau de son visage. Les hommes se groupèrent alors autour de lui comme ils l'avaient déjà fait, lui intimant de réciter les prières qu'ils lui avaient faites un peu plus tôt. L'homme s'exécuta, parlant un haradrim approximatif, mais on lui avait juré que les dieux comprendraient sa sincérité même s'il ne prononçait pas tout correctement. Bien entendu, cela serait forcément mieux pour les gitans, mais ils toléraient quelques petits écarts de langue comme il ne parlait pas du tout haradrim comme eux.

« Je promets d'être cet homme digne d'honneur que vous voyez présentement devant vous ; je promets d'être fort, de guider ceux qui auront besoin d'être guidés ; je promets de me battre pour ma famille et mes amis, quoi qu'il m'en coûte ; je promets d'être le pilier solide de la famille que j'ai dessein de fonder en ce groupe ; je promets de vivre pour tous ceux qui vivent et tous ceux qui viendront à naître ici, de donner force et courage pour leur survie. » Il marqua une pause, relevant légèrement les yeux pour trouver le regard de Cármen et finir ses prières. « Je promets de chérir celle qui partage ma vie ; je promets de la rendre heureuse et de tout faire pour son bonheur ; je promets d'être celui qui défendra ce groupe contre n'importe quel ennemi ; je promets de me donner corps et âme pour mon peuple »

Les gitans acclamèrent sa prière une fois qu'elle fut finie, et tous avaient sur leur visage ce sourire étiré comme il avait vu Cármen le porter. C'était un grand jour pour tout le monde, et la cérémonie promettait d'être grandiose pour l'homme qui voulait devenir un haradrim. Il se laissa guider pour la suite des événements, gardant toujours les yeux sur la jeune femme, qui elle aussi, avait le regard rivé sur lui.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: To be the man you need Lun 6 Juin 2016 - 10:52

☙To be the man you need

feat. Leoden & Cármen




Cármen étira un large sourire, les étoiles dans les yeux tandis qu’elle observait Leoden prêter serment envers les dieux, envers lui-même, envers le groupe et envers elle. Elle n’avait jamais imaginé qu’il en vienne à aller jusque là dans leurs traditions pour leur offrir un avenir heureux. Une fois ses vœux acclamés, ils devaient attendre le crépuscule pour commencer ses épreuves qui seraient usantes, épuisantes afin qu’il puisse prouver qu’il était digne d’être un homme. Ils se réunirent tous autour du feu, du vin fut servit à tous et l’on rajouta des buches pour que le feu de camp devienne d’autant plus grand et féroce, qu’il inspire la force dont devrait faire preuve Leoden et qu’un dieu lui vienne en aide pour l’aider à faire ce rite de passage. Mus’ab lui passa au cou un collier dont le pendentif était fait avec des crocs de serpent d’une espèce que l’on trouvait uniquement dans le désert Harad et qui avait la particularité d’être particulièrement gros et mortel mais dans leurs croyances, il avait un fort pouvoir.

Les signes effectués avec la poudre sur la peau de Leoden avaient laissé des marques orangées encore distinctes et qui resteraient sur lui quelques jours. Les hommes restaient regroupés, afin de donner à Leoden les traditionnels conseils dans sa vie d’homme Haradrim. Cela allait de la manière dont il devrait gérer le campement, à comment se comporter avec les femmes et ses futurs enfants mais aussi dans la continuité de leur spiritualité, ce qu’il avait le droit de faire et ce qu’il n’avait pas le droit de faire. Et lorsque le déclin du jour fut arrivé, le ciel tirait sur les teintes flamboyantes et annonçait là le début des épreuves. Mus’ab annonça donc que Leoden était prêt à devenir un homme haradrim, et que les dieux lui étaient favorables puisqu’ils n’avaient pas reçu de mauvais signe.

La première épreuve était donc d’apprivoiser un cheval sauvage. Dans la tradition, du moins dans les zones des Harad où l’on pouvait trouver des chevaux, une fois attrapé, ce cheval devenait la propriété de l’homme en devenir. Mais il arrivait que certains se voient obligés de le vendre afin de subvenir aux besoins de sa famille. Ici il n’y avait nulle obligation, c’était surtout pour la forme, prouver sa détermination, sa patience, sa capacité à s’adapter et impressionner la femme qu’il choisirait ; ce point là était encore flouté par le fait qu’ils n’étaient pas en Harad et pas au sein d’un village, il arrivait alors au sein du groupe qu’on ne leur demande pas de choisir mais il était vivement conseillé que cela se fasse dans les mois après le passage. Alors le groupe de bohémiens s’en alla du campement leurs pas étaient rythmés par de la musique afin de guider les esprits venus avec eux. Leoden était en tête de cortège jusqu’à ce qu’ils arrivent près de la vallée où les gitans avaient repéré un peu plus tôt un groupe de chevaux sauvages, par chance ce n’était pas ce qu’il manquait dans les environs. Mus’ab donna une corde à Leoden et lui demanda d’en attraper un et de le ramener.

« Tu dois attraper cheval et monter dessus, au mieux avant que la nuit tombe. »

Cette épreuve pouvait durer de longues heures mais en bon rohirrim, Leoden ferait sans nul doute cette épreuve avec une facilité déconcertante. Il était rare que les jeunes hommes arrivent à l’attraper avant la tombée de la nuit, ce qui était déterminant était le retard qu’il prendrait car selon les présages cela pouvait être indicateur de bien des choses. La gitane adressa un sourire à Leoden, elle n’avait pas le droit de l’encourager ni de lui parler, seuls les hommes avaient le droit de lui adresser la parole. Il fut encouragé dans un brouhaha général et Mus’ab lui fit une tape amicale sur l’épaule afin de l’encourager à y aller.

Une des petites filles hurla soudainement pour encourager Leoden, provoquant une hilarité générale alors que sa mère lui demanda de se taire afin qu’il puisse se concentrer. Et tous étaient là pour l’observer





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: To be the man you need Lun 6 Juin 2016 - 19:33



To be the man you need

Cármen & Leoden




Le crépuscule commençait à colorer le ciel de cette jolie teinte orangée qu'il affectionnait tant, et sa première épreuve lui fut révélée. Leoden aurait donc à attraper et dompter un cheval sauvage, et ce, avant la fin de la nuit. Pour lui qui était un rohirrim de naissance et qui avait toujours vécu entre deux chevaux – pour ainsi dire – c'était tout naturel, et il n'imaginait pas rencontrer de grandes difficultés. Il aurait bien aimé entendre Cármen l'encourager, lui qui savait ses paroles toujours promptes à être rassurantes, cela l'aurait d'autant plus aidé.

L'homme attrapa d'une main la corde que lui tendait Mus'ab et après un signe de tête, il s'avança en contre bas vers les chevaux sauvages. Levant les yeux au ciel, il remarqua qu'il devait lui rester tout au plus deux heures, ce qui n'était pas beaucoup pour la tâche qu'il avait à accomplir : les chevaux sont des créatures qui demandent du temps, et il n'est pas bon de les plier à notre bon vouloir aussi rapidement. Quoi qu'il en soit, Leoden se savait en confiance puisque ce n'était pas la première fois qu'il allait s'occuper d'un cheval qui n'avait jamais vraiment approché l'homme.

Il descendit la colline, observant le troupeau pour en détailler la hiérarchie et comprendre qui il pouvait approcher, et qui il ne devait pas toucher. Il repéra la vieille jument qui semblait diriger le groupe, les jeunes mères et leurs poulains, l'étalon dans la force de l'âge. Comme il l'avait appris quelques mois plus tôt à Cármen, s'il était capable de mettre en confiance la chef du groupe, cette dernière ne donnerait pas l'alerte, et il serait capable d'établir un contact sain et bon entre eux, sans que le groupe ne prenne la fuite ou ne se sente menacé par sa présence, qui serait considérée comme intruse.

Leoden décida donc qu'il allait d'abord s'approcher de la vieille jument, vers qui il se dirigeait. Si il constatait que son dos était encore assez fort pour porter le poids d'un homme, il la choisirait, sinon, il établirait le contact avec une jument plus jeune. Elle était en train de brouter paisiblement, mais il avait repéré ses oreilles devenues immobiles ; elle était en train de l'écouter, comme si de rien n'était pour ne pas encore inquiéter les autres et provoquer un départ inorganisé.

L'homme se signala en commençant à lui parler, ce qui attira derechef son attention, et cette fois, elle leva la tête pour le regarder et le voir approcher. Elle ne semblait pas avoir de méfiance dans le regard, sinon elle aurait eu ce petit bord blanc à côté de la paupière, qui apparaît lorsque le cheval prend peur. Leoden avança d'un pas ferme et décidé, pour montrer à la fois qu'elle ne l'effrayait pas, mais également qu'il ne se soumettait pas à son autorité et que c'était lui qui menait la danse entre eux. Arrivé à alors seulement quelques mètres, il posa la corde par terre, et tendit les mains en avant pour aller la voir de plus près. La jument n'eut pas de mouvement de recul, mais elle agitait son encolure dans des gestes amples, pour impressionner celui qui osait venir aussi près du maître de territoire. L'homme comprenait ce langage qu'il parlait depuis sa plus tendre enfance, et il ne recula ni ne s'arrêta devant ces signes. Les mains en avant, il restait méfiant et pour juste cause ; la jument échappa un claquement de dents, toujours pour impressionner l'intrus.

Non, Leoden ne fléchirait pas devant elle. Il s'approcha jusqu'à sentir sous sa paume, la surface douce du pelage de l'animal. Il la caressa longuement sur l'encolure, c'était pour eux un signe qui signifiait 'je suis ton ami' : les chevaux particulièrement proches ayant l'habitude de se gratter mutuellement vers cet endroit. La jument n'avait pas l'air de le chasser, ni de reculer devant son contact ; c'était plutôt bon signe, peut-être avait-elle déjà côtoyé l'humain ?

Quoi qu'il en soit, l'homme laissa la corde où elle était, et il entreprit de passer ses mains le long de la colonne vertébrale de l'équidé, puis sur ses flancs, son ventre, ses jambes et puis sa tête. Il lui montrait ainsi qu'il ne lui voulait pas de mal, qu'elle pouvait lui vouer une certaine confiance. Bien sûr, le plus difficile restait de monter sur son dos, mais si elle continuait de coopérer, ce serait une bouchée de gâteau.

Pour tester la confiance qu'elle lui vouait, Leoden commença à faire quelques pas en avant, invitant la jument à le suivre à l'aide de claquements de langue. Elle attendit qu'il s'éloigne d'à peu près dix mètres avant de daigner bouger, mais elle finit par le faire, pour venir coller ses naseaux au niveau de son épaule gauche. C'était exactement ce qu'il attendait qu'elle fasse, et cela lui arracha un sourire.

« Bon, ma belle, il va falloir que tu te laisses faire, je te rend ta liberté d'ici quelques heures » lui murmura-t-il, le temps de quelques grattouilles, puis il continua de la guider avec sa voix pour ne pas qu'elles s'écarte de son contact. Il la ramena à pieds jusqu'à mi chemin du campement, laissant la corde au milieu du champ ; il ne pensait pas en avoir besoin. La jument semblait paisible, pas très farouche devant lui. Elle avait certainement déjà eu à faire à des humains, mais d'un côté, c'était plutôt arrangeant.

Leoden passa une main sur son dos pour lisser son poil clair ; sa robe isabelle reflétait le soleil couchant et contrastait avec ses crins noirs, portés par le vent frais. Il fit mine de s'appuyer sur son dos, comme il l'aurait fait pour y monter, simplement pour tester sa réaction. Elle n'avait pas l'air de se dérober sous son poids, ce qui était un signe très favorable. Il répéta ce geste plusieurs fois le temps qu'elle s'y habitue.

Un regard au ciel lui informa qu'il ne restait plus beaucoup de temps, il fallait qu'il agisse maintenant. Il plaça de nouveau ses mains sur son dos, s'appuyant pour soulever son poids et venir s'y asseoir. Il sentit la jument se camper et se raidir entre ses jambes, aussi, il n'appliqua pas directement de pression à cet endroit là. Se tenant aux crins par sécurité, il continuait de lui parler et de la grattouiller sur l'encolure.

Comme il lui fallait revenir jusqu'aux gitans, Leoden finit par donner une pression de mollet pour que la jument avance, et heureusement pour lui qu'il s'était tenu aux crins, parce qu'elle fit un grand bond en avant puis détalla au petit galop en direction du groupe. L'homme resta le dos bien droit, assis de tout son poids sans paniquer, ce qui permit à l'animal de se calmer et de ralentir aussi.

« Bon, désolé, tu es sensible.. Je tâcherai de m'en souvenir..! » lui glissa-t-il en récompensant son effort par une caresse, et il adressa un sourire à la gitane. « Je dois rester combien de temps perché là haut ? »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: To be the man you need Mar 7 Juin 2016 - 21:02

☙To be the man you need

feat. Leoden & Cármen




Ils observaient Leoden admiratifs, Cármen étirait un large sourire, n’étant pas étonnée de ses talents pour approcher les animaux. Ce n’était pas un rohirrim pour rien. Lorsqu’on lui fit des remarques le concernant, Cármen en profita pour frimer un peu, déclarant qu’il n’y avait pas meilleur connaisseur et plus déterminé que lui. Il éveilla même l’intérêt d’autres jeunes gitanes mais pouvaient rêver pour l’avoir. Alors avant le coucher du soleil Leoden revint sur sa monture, La gitane lui lança un clin d’œil, fière de lui, puisque les femmes n’avaient pas encore le droit de lui parler. Dans son cas c’était peu utile, ils faisaient cela pour les jeunes hommes afin de les sevrer de la présence féminine et couper le cordon. Puisque Leoden était déjà un homme, il s’agissait juste de tradition.
Il fut bien évidemment acclamé et Mus’ab était réellement impressionné, laissant Leoden le choix de libérer le cheval afin qu’ils puissent passer à la seconde épreuve.  Alors ils retournèrent au campement, se rendant dans un espace assez large où ils tracèrent un cercle sur la terre en y semant de la farine. Mus’ab lui annonça alors qu’il allait devoir pousser ses ennemis hors du cercle et les faire tomber, a ajouter à cela que pour pimenter, il avait décidé qu’il en viendrait plusieurs vagues afin de le repousser dans ses limites et ce jusqu’à ce que sa fatigue soit la même que monter sur un Mumak sauvage ceci étant pour prouver sa force physique et qu’il était capable de protection envers le groupe et sa famille.

Alors on le plaça au centre du cercle et il entra 4 guerriers Haradrim de tout âge et visiblement n’ayant pas l’intention d’être doux avec lui. Le groupe encouragea Leoden bien sûr, les femmes se mirent à chanter une chanson tout en tapant dans leurs mains  qui racontait l’histoire d’une grand guerrier Haradrim dont les exploits étaient connus jusqu’à Umbar, un chant que l’on entendait souvent dans ce contexte où il fallait montrer du courage. Cármen chantait aussi, un peu plus inquiète cette fois ci car elle savait que les hommes du groupe pouvaient se montrer particulièrement féroces et qu’a quatre contre un c’était délicat à la longue. Elle continuait toutefois de croire en lui et s’était avancée afin d’être dans le champ de vision de l’homme. La nuit tombante on alluma des torches disposées autour du cercle afin de donner plus de visibilité aux combattants.

Les combats furent engagés, les Haradrims se montraient coriaces et particulièrement sournois sur certains coups. Tous les hommes y passaient, sauf ceux qui étaient hors d’état de combattre et le père de Cármen pour une question de principe. Même Mus’ab y passait, n’ayant pas l’intention de se laisser avoir malgré le fait qu’il souhaitait voir Leoden tout remporter comme tout le monde. Il devait prouver sa force, et les vagues continueraient jusqu’à ce que le père de Cármen puisqu’étant le chef ait décidé que c’était suffisant. Ensuite il y aurait quelques épreuves d’endurances mais celles-ci plus sous le jeu que dans l’épreuve même s’il était vivement recommandé de gagner. Cármen continuerait de l’encourager, quoi qu’il en soit, ayant hâte que ces épreuves se terminent pour le féliciter.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: To be the man you need Mer 8 Juin 2016 - 11:24



To be the man you need

Cármen & Leoden




Sa première épreuve s'était finie sur le ton de la réussite, et surtout, cela annonçait déjà bien le succès qu'il allait avoir pour devenir un homme haradrim. Leoden se sentait fier d'avoir réussi sa première mission, et il était d'autant plus heureux de voir ces petites étoiles briller dans les yeux de son amoureuse lorsqu'il croisait son regard.

Il fut bientôt temps pour la seconde épreuve, qui cette fois, demandait de l'habileté et beaucoup de force physique. Leoden avait largement l'habitude de se battre ; c'était même souvent lui qui avait cherché les ennuis à une certaine période de sa vie. Il observa les gitans tracer un large cercle avec de la farine : le blanc de la poudre le rendrait bien visible dans la seule lueur des torches. L'homme fut placé en son centre, et l'on ne lui apporta aucune arme de quelque sorte que ce soit. Le père de Cármen lui expliqua le déroulement du combat, et donna la sonnerie de départ pour que le futur haradrim puisse se lancer à l'assaut.

Il y avait quatre hommes autour de lui, tous plus féroces les uns que les autres, et pendant un instant, Leoden ne sut pas comment il allait venir à bout de cette première vague. Bien sûr, il s'était déjà battu contre plus d'hommes regroupés, mais à ces moments-là, il avait toujours eu son épée avec lui, qui avait largement permis de lui ouvrir un passage pour se sortir de ses problèmes. Ici en revanche, il ne pouvait se servir que de ses bras et de ses poings, et les gitans ne lui laissaient pas beaucoup de répit.

Il reçut pas mal de coups qui lui coupaient le souffle, mais avec beaucoup d'efforts, il finit par pousser un premier homme hors du cercle. Leoden esquissa un sourire pour sa réussite, mais il se souvint bien trop rapidement qu'un autre gitan viendrait prendre sa place dans le cercle, et qu'il fallait encore se battre. Mais s'il avait trouvé un petit enchaînement rapide pour éviter les coups qu'il pouvait se prendre de face en se baissant, il lui était beaucoup plus difficile de contrôler ceux qui venaient de l'arrière.

**

Leoden avait déjà mis plusieurs hommes hors du cercle, mais il s'était également pris de bons coups, dont un qui avait particulièrement bien laissé sa trace sur sa tempe. Il commençait sérieusement à faiblir contre ses assaillants, qui eux arrivaient à chaque fois pour remplacer les autres, mais n'étaient pas du tout pris par la fatigue.

Il s'en fallut de peu pour que le coup qu'il venait de se prendre ne l'envoie pas dans un bon sommeil, mais Leoden se releva et reprit de plus belle, poussant les autres et évitant les poings tant qu'il le pouvait. C'était de plus en plus difficile pour lui, mais il tenait le coup, pour honorer Cármen et la rendre fière de lui.

**

Puis il finit par se retrouver en tête à tête avec le dernier homme, qui n'était autre que le père de Cármen. Essoufflé et en sueur, Leoden donna tout ce qu'il lui restait pour finalement le pousser dans élan pour que ses pieds sortent du cercle. Lorsqu'il le lâcha, le chasseur s'écroula à moitié, le cœur battant. Il n'eut pas beaucoup de répit que l'on vint tout de suite l'informer de la prochaine épreuve.

« Quoi ? Des épreuves d'endurance ? » s'égosilla Leoden, alors qu'il faisait difficilement passer les mots entre ses respirations saccadées. Les mains sur ses genoux, à moitié plié en deux, l'homme soupira bruyamment. « Je viens quand même de me battre pendant plus d'une heure ! Et on me dit que je dois prouver mon endurance.. »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: To be the man you need Mer 8 Juin 2016 - 13:48

☙To be the man you need

feat. Leoden & Cármen




« Les hommes haradrim ne sont jamais épuisés ! » Fit Mus’ab avec un large sourire tout en l’aidant à se relever. « Tu t’es bien battu, tu seras homme haradrim au lever du soleil ! »

Cármen avait de la peine pour lui, elle savait que les haradrims pouvaient se montrer particulièrement agaçants à être aussi tenaces et toujours à vouloir tout faire pour montrer leur force. Mais Mus’ab lui donna une gourde d’eau contenant des plantes qui l’aideraient à retrouver un tant soit peu de son énergie.

« Ce sont plus jeux, pas vraiment épreuves » Annonça finalement Mus’ab pour le rassurer un peu.

Des gitans avaient déjà préparé les premiers jeux qui consistaient à déplacer de grosses pierres d’un point à un autre le plus vite possible. On participait par vagues de trois, Leoden fut laissé tranquille le temps qu’il reprenne son souffle et qu’il puisse observer de quelle manière ces défis se jouaient. Déjouant l’attention des autres, Cármen en profita pour se rapprocher de Leoden. Elle n’avait pas le droit de faire cela mais ne pouvait pas s’en empêcher et se contenta de glisser discrètement sa main dans la sienne. Elle la prit quelques secondes avant d’être contrainte de la relâcher et de s’éloigner pour retourner avec le groupe de femmes qui encourageaient les hommes en train de se mesurer les uns aux autres. Umar fut gagnant de cette première manche qui se termina en vingt minutes environ.

Mus’ab revint vers Leoden, lui demandant de venir, pour qu’il puisse participer. Il lui expliqua qu’il n’y avait pas d’enjeu, il avait juste droit de participer à ces épreuves qui étaient réservées aux hommes ayant fait le rite de passage. Ainsi plusieurs petits jeux eurent lieu, entrainant quelques bonnes rigolades et faire avancer la nuit. Pendant ce temps là les femmes avaient décidé de préparer le festin, Cármen y participa bien sûr, et de temps à autres allait les regarder s’amuser comme des enfants. Ils bougeaient de place, ils se défiaient jusqu’à ce que le guide de la cérémonie décide qu’il était temps pour eux de festoyer.

Alors le groupe se retrouva, tous ensemble autour du feu, Leoden fut placé à un endroit un peu plus surélevé comme il était au centre de l’attention ce soir. On distribua les assiettes composées de semoule et de légumes chauffés en tout genre dont les effluves épicés auraient pu ramener toute la Terre du Milieu.  Il fut servit avec un bon vin que l’on partagea sans retenue puisque cette nuit était bien plus spéciale que les autres, comme tout le monde appréciait Leoden, on s’en donnait à cœur joie. Le repas fut dégusté sur un bavardage général, Mus’ab, assis aux côtés de Leoden parlait de choses diverses concernant les traditions haradrim et lui raconta un peu son enfance et comment il en était arrivé là. Cármen elle, ne discutait pas, ou du moins n’était qu’à moitié présentes dans celles-ci puisqu’elle avait toute son attention focalisée sur Leoden qu’elle entrevoyait au travers des flammes alors qu’il était placé à l’opposé. Elle mangea avec plaisir mais l’envie d’aller le retrouver la démangeait.

Heureusement l’une de ses consœurs vint à l’interpeller, lui rappelant qu’elle devait se préparer avec les autres danseuses alors que les musiciens avaient presque fini de manger. Un large sourire se dessina sur les lèvres de Cármen qui s’empressa de se lever alors qu’en groupe elles allaient récupérer les vêtements de danse festive. Elle ne les portaient que pendant ces occasions là parce que ces étoffes étaient bien plus fragiles et précieuses. Il s’agissait d’ensemble, de différentes couleurs les plus flamboyantes les unes que les autres dont les voilages laissaient apparaitre certaines parties de leurs corps selon les gestes qu’elles feraient. Elles virent orner le tout d’une multitude de parures portées jusqu’aux chevilles et qui cliquetaient. Les visages des femmes étaient cachés à partir du nez grâce à des rectangles de voilages légers. Il n’y avait que les femmes à marier qui faisaient cela, puisque dans la tradition le moment était venu pour le jeune homme de choisir la femme qu’il devrait épouser. Etant en campement et non dans les harad, cela n’était point une obligation mais Cármen avait déjà sa petite idée de qui il allait choisir.

Quelques préparatifs en plus et le groupe de jeunes femmes rejoignit le feu de camp, toutes semblables excepté sur les couleurs de leurs costumes. La musique s’élevant, le groupe chantait joyeusement.

« Regarde Leoden, un haradrim choisi la femme sur critères : tu dois regarder les chevilles, parce que ça dire si ta femme est de solide dans sa tête. Si trop fines et fragiles, peut être signe qu’elle mourir jeune, ou est malade ou pas capable de gérer la famille. Ensuite, y'a le ventre, les hanches, ça doit être bien proportionnées si tu veux qu’elle te fasse des enfants en bonne santé. Après y'a le cou, nuque, un beau port de tête veut dire qu’elle te rend heureux. Et il y a  yeux, là c’est selon tes gouts, certaines  regarderont avec défi, certaines se chachent et parce que ça dit leur comportement avec toi mais aussi peut dire qu’elles veulent ou pas être choisies. »

Les femmes n’étaient jamais forcées à être choisies, il arrivait que le jeune homme en choisisse une et que celle-ci décide de se rasseoir plutôt que de rester avec lui.

. « Si tu veux en avoir une, tu peux ! Mais profite d’abord du spectacle ! » Termina Mus’ab.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: To be the man you need Jeu 9 Juin 2016 - 21:44



To be the man you need

Cármen & Leoden




Les épreuves d’endurance se révélèrent être en fait des jeux bien plus simples que ce que l'homme s'était imaginé. Il avait déjà réussi à grappiller quelques minutes pour souffler et reprendre des forces, mais on lui annonça qu'il ne serait que spectateur pour la première manche des 'pierres qui roulent', pour qu'il puisse ainsi comprendre les règles du jeu. Leoden échappa un soupir de contentement. Il avait vraiment envie de se dépasser pour prouver à Cármen qu'il était l'homme dont elle avait besoin, et surtout pour s'intégrer de façon plus traditionnelle au groupe, mais cela n'en restait pas moins épuisant.

La gitane avait d'ailleurs réussi à venir glisser sa main dans la sienne quelques minutes. C'était contre les règles qui avaient été fixées, proscrivant aux femmes de venir s’adresser à l'homme qui passait les épreuves. Ce geste réchauffa le cœur de Leoden alors qu'il avait déjà passé de bien trop longues minutes loin d'elle. Puis vint le moment où il dût s'approcher pour jouer une première manche ; l'activité était plutôt distrayante, offrant un challenge où tous pouvaient se mesurer : c'était amusant et les hommes riaient beaucoup. Pendant ce laps de temps, les femmes s'en étaient allées préparer le repas de fête qui aurait lieu le soir même en l'honneur du nouveau haradrim.

Peu de temps après le repas, alors que les musiciens finissaient leurs assiettes, les gitanes prirent congé des hommes pour aller se changer, et donner une danse spéciale pour l'occasion. Mus'ab expliqua à Leoden que la danse avait pour principale fonction qu'il choisisse celle qui devrait être son épouse parmi les danseuses, et ce en tenant compte de certains critères qu'il lui énuméra, n’omettant bien sûr aucune précision quant aux détails que l'homme ne devait surtout pas oublier de regarder. Pourtant, ce discours, bien qu'informatif, n'apporta pas grand chose à Leoden : son choix était déjà fait depuis le début, et nulle autre que Cármen ne récolterait ses attentions.

Les danseuses finirent par revenir, vêtues de tenues festives, toutes faites de couleurs plus éclatantes les unes que les autres. Elles avaient orné leurs corps de bijoux clinquants dont le bruit résonnait dans l'air au rythme de leurs mouvements. Les voiles fins de leurs vêtements suivaient leurs danses dans une grâce non dissimulée ; c'était un spectacle magnifique, bien plus spécial que celui auquel les gitans s'adonnaient tous les soirs. Les femmes étaient toutes très belles, mais il y en avait une particulière qui savait s'accaparer le regard de l'homme qui allait devenir un haradrim.

Suivant les conseils de Mus'ab, Leoden prit son temps pour profiter des danses qu'elles offraient, même si son choix était fait depuis longtemps. A aucun moment les autres jeunes femmes n'avaient eu leur chance, il n'y avait qu'elle : Cármen, au milieu des autres, était ce joyau pour lequel Leoden fondait éternellement. Elle était son soleil, son trésor, celle aux côtés de qui il voulait écouler chaque heure, chaque minute du reste de sa vie.

Après les avoir laissées réaliser quelques danses, Leoden se leva finalement, pour s'approcher des jeunes femmes. Elles s'arrêtèrent toutes, pour attendre qu'il puisse faire son choix parmi elles, mais ses yeux ne pouvaient quitter l'objet de son désir ; devant lui, une gitane aux longues boucles noires qu'il aimait tant, aux yeux d'un bleu éclatant qui transperçaient son âme de toute part.. Il s'avança jusqu'à elle, prenant sa main dans la sienne alors qu'il se sentait électrisé par ce contact.

« Qui d'autre sinon toi.. » lui glissa-t-il alors qu'il informait tout le monde de son choix en se penchant vers la gitane pour lui donner un long baiser en l'attirant vers lui. Le parfum de sa chevelure fit chavirer un peu plus son cœur ; tout comme ce baiser animait des sentiments qui ne s'étaient jamais tus.

« Tu es celle que je choisis, tu seras toujours mon choix » ajouta-t-il en la gratifiant d'un regard amoureux. Il était heureux, tellement heureux à ce moment précis, que rien n'aurait su dissimuler ce bonheur.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: To be the man you need Ven 10 Juin 2016 - 17:04

☙To be the man you need

feat. Leoden & Cármen




Cármen retira le voile qui lui couvrait la partie inférieur de son visage alors que Leoden avait fait son choix. Elle l’entoura de ses bras, répondant à son baiser alors qu’autour les bohémiens faisaient la fête de plus belle. Il n’était alors plus nécessaire que les hommes et les femmes restent séparés, désormais le moment serait à la fête et ce jusqu’au lever du soleil en l’honneur de Leoden. Etirant un large sourire, la bohémienne demeura entre les bras de cet homme incroyable afin de pouvoir convenablement le féliciter puisqu’elle n’avait pas pu le faire jusque là

« Tu m’as impressionnée, je ne pensais pas que tu accepterais de faire cela »

Elle lui vola un autre baiser tout en caressant doucement son visage, heureuse d’être avec lui et espérait de tout cœur que cela allait durer éternellement.

« Ca me fait très plaisir ! »

La gitane emmena Leoden en le prenant par la main, afin qu’ils aillent tous les deux s’asseoir alors qu’ils amenaient quelques pâtisseries. Puis des gitans mirent en place un petit spectacle sous forme de théâtre racontant les histoires incroyables d’un marchand ayant fait le tour des Harad et des trésors qu’il trouva tout ceci dans cette même convivialité qui ravivait particulièrement les enfants. Du moins ceux qui tenaient encore debout car certains avaient abandonné et dormaient blottis contre leur mère. Les rires joyeux éclatèrent telles tes bulles de savon, tout le monde était content de pouvoir célébrer cela pour Leoden et tous en profitaient.

Puis les musiciens se mirent de nouveau à jouer, Les quelques gitans tenant encore debout s’étaient alors levés, Cármen avait entrainé Leoden, a force de danser avec eux, il connaissait les pas, elle se demandait s’il arrivait désormais à apprécier cela alors qu’avant d’avoir intégré le groupe il ne devait pas être quelqu’un qui dansait beaucoup. Même les animaux semblaient aimer la musique : les quelques chevrons récemment nés sautillaient joyeusement et les chevaux étaient toujours aussi intrigués. L’animation continua ainsi, être les chants, les danses, la bohémienne vint à danser seule, souhaitant faire un peu solo pour faire plaisir à Leoden, tout en se montrant particulièrement taquine. Alors au bout de quelques heures alors que la fatigue commençait à bien marquer les visages, on annonça les premiers rayons du soleil. Tous se levèrent et ils marchèrent vers l’orée du bois où se déversait une vallée claire. A l’horizon l’ont pouvait apercevoir les couleurs rougeoyantes de l’aube.

Tandis que Cármen tenait la main de Leoden, on le lui arracha de nouveau afin qu’il puisse être mis en évidence et le chamane du groupe fit de nouvelles prières tout en passant la fumée d’une racine en train de brûler de part et d’autre de sa personne. On annonça ainsi que Leoden était désormais officiellement un homme haradrim pour la joie de tous.

Et puisque c’était fini, le groupe s’éparpilla, s’en retournant dans leurs roulottes afin de trouver le sommeil quand les plus coriaces restaient autour du feu pour discuter un peu ou s’occuper des animaux. La bohémienne quand à elle préféra retourner dans la roulotte, prenant la main de Leoden pour ne pas lui laisser le choix. Enfin seuls, elle lui adressa un nouveau sourire.

« Ca y est, tu es un homme haradrim ! Si un jour on retourne dans les Harad tu ne seras pas perçu comme un étranger. Enfin sauf pour ton apparence mais tu connais tellement de choses sur nos coutumes que ce sera facile pour toi de t’intégrer. »

La bohémienne l’enserra dans ses bras, posant sa tête sur son épaule. Elle était assurément fière de lui, et avait été agréablement surprise par ce qu’il avait fait. Elle était touchée et une fois de plus il prouvait qu’il était capable de faire bien des choses.

« Mais je ne suis pas sure que ça te serve réellement un jour puisque je ne nous vois pas vivre là-bas ! » Fit-elle dans un petit rire.

Si elle passait les frontières c’en était fini d’elle, et Leoden se ferait tuer s’il était en sa compagnie.

« Tu dois êtres épuisé ! Ils ne t’ont pas lâché ! »






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: To be the man you need

Revenir en haut Aller en bas
To be the man you need
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.