AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
A beautiful day to save lives - Page 2

Partagez|

A beautiful day to save lives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 10 Juin 2016 - 20:27

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Cármen fut rassurée de savoir qu’elle pouvait venir avec Chandalen dans le village pour aller acheter des légumes. Elle compta sur lui pour la déguiser et camoufler son visage. La gitane l’aida à ajuster le châle afin qu’il ne glisse pas de sa tête avant de porter Kjartan et de faire un petit bisou sur la joue du petit. Fin prêts, ils furent agressés par le soleil, cármen n’était jamais dérangée par ce genre de clarté, elle avait l’habitude dans le désert puisqu’il ne pleuvait que très rarement et que le sable était beaucoup plus clair à certains endroits, ainsi les rayons du soleil se réverbéraient plus facilement. Pour cela ils avaient cette habitude de cerner leurs yeux de noirs, cela leur permettait de ne pas s’abimer les yeux avec trop de luminosité. Pour le coup, le châle avait été un bon ami et la bohémienne veilla à ce que le petit ne prenne pas le soleil directement dans le visage en le portant d’une façon ou d’une autre.

Arrivés sur les stands il n’y avait pas trop de monde, car la plus grosse vague était déjà passée. C’était la même partout : pour avoir les meilleurs produits il fallait être le premier sur place et puisqu’il s’agissait d’un marché très fréquent, les gens ne revenaient pas tous les jours ce qui leur laissaient ainsi de très bons produits. Cármen restait près de Chandalen, sa présence bienveillant lui fit presque oublier qu’elle état fugitive et pouvait alors aisément se faire passer pour sa nouvelle compagne. Au moins c’était un bon prétexte pour rester près de lui sans que l’on se pose plus de questions - Quitte à jouer le jeu. La gitane et Chandalen prirent soin de choisir quelques légumes, réfléchissant à la recette qu’ils allaient faire et avec quoi la marier, usant de leurs traditions culinaires chacun, un peu du nord, un peu du sud, un peu du Rohan,et leur panier commençait peu à peu à se remplir de toutes choses. Tout se passait bien, du moins jusqu’à ce qu’une présence se fit savoir et interrompit leurs courses. Une remarque sur elle mit Cármen un peu dans le désarroi qui observa Chandalen d’un air interrogateur avant d’élever la voix.

« Je me nomme Ioreth, je viens d’un village près de Pelargir dans le Gondor ! Enchantée » Fit-elle avec un grand sourire toujours dans l’effort monumental pour gommer son accent suderon.

Elle ignorait qui était cette dame jusqu’au moment où elle retrouva des traits familiaux avec Chandalen et puisqu’il lui avait fait signe qu’il n’y avait pas de danger, la gitane déduisit qu’il devait s’agir d’une personne qui lui était proche, peut être sa mère ? La bohémienne qui avait a priori était crispée se détendit en entendant le petit Kjartan rire aux éclats. Elle fit en sorte de bien tenir l’enfant sans toutefois gêner ses gestes alors qu’il s’amusait avec la dame. Cármen glissa un regard curieux dans le panier de la dame, souhaitant lancer une conversation banale pour ne pas éveiller les soupçons autour d’eux alors que certains passants ne se gênaient pas pour la regarder. Le désavantage dans un village, souvent, c’est que puisque tout le monde se connaissait plus ou moins, il était facile de reconnaitre un étranger.

« Allez-vous réduire ces pommes de Terre en purée ? Je vous recommande d’essayer avec de la noix de muscade dedans, vous verrez c’est un délice ! Le marchand d’épices en a quelques unes, il vous suffit de râper la noix pour la mettre en poudre et ça relèvera le gout !! C’est quelque chose que l’on fait beaucoup dans mon village ! »

Souvent les épices utilisées en médecine ici étaient utilisées en cuisine dans ces régions car une fois importées on ne savait pas toutes les manières de s’en servir. La bohémienne espérait alors faire bonne impression en partageant des petits secrets de cuisine. Entre femmes, c’était un langage universel, sur lequel on aimait connaitre et apprendre des uns et des autres.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 10 Juin 2016 - 22:08



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



« Oh vraiment ? » répondit la mère de Chandalen à ce que venait de lui conseiller la jeune femme qui venait de la rencontrer. « Je ne vais pas manquer d'essayer, donc. Qu'avez vous là ? » fit-elle, en s'intéressant à son tour au panier que portait son fils. « Ah, des aubergines, des carottes.. Prenez donc de la coriandre pour ces dernières, cela se marie très bien avec, comme celles que je te faisais quand tu étais petit » ajouta-t-elle, taquinant Chandalen qui lâcha une grimace discrète à l'attention de la danseuse. Ainsi, la dame venait de confirmer qu'elle était bien la maman du guerrier, et à bien les observer, il n'y avait pas de doute. Tous eux avaient les mêmes mimiques, la même façon de bouger, de regarder les autres..

« Et si nous prenions des noix ? » proposa-t-elle à Cármen, avec qui visiblement, la discussion lancée allait bon train. « Nous pourrions faire du pain avec, qu'en dites-vous ? Ah, peut-être que je suis de trop et que tu veux être tranquille avec ton invitée.. »

Chandalen savait que sa mère se sentait affreusement seule, à vivre dans sa grande maison avec juste son mari, qu'elle n'avait pas beaucoup de compagnie depuis le départ de ses deux fils ; il ne craignait pas d'elle qu'elle ne révèle quoi que ce soit à propos de Cármen, ni même qu'elle ne porte de jugement là dessus – après tout, même si elle était gondorienne, Erylin n'avait pas plus l'étoffe d'une rohirrim que son fils, puisqu'elle avait vécu bien plus au nord durant de longues années. Cependant, si elle se montrait compréhensive sur ce point là, elle serait en revanche craintive pour le sort de son enfant, qui risquait beaucoup s'il se faisait attraper coupable de conspiration avec l'ennemi. Pourtant, l'homme savait que sa mère lui resterait fidèle et qu'elle ne trahirait pas son secret, il était ici bien gardé. Il pensa également qu'un peu de compagnie féminine plus douce et agréable que celle de Jalna ne ferait pas de mal à la danseuse, et qu'elle avait certainement besoin de contact humain après le traumatisme qu'elle avait vécu.

« Mère, pourquoi ne viendrais-tu pas dîner à la maison ? Nous pourrions faire la purée, les carottes et le pain tous ensemble, je suis sûr que cela plaira à Kjartan de passer un peu de temps avec sa grand-mère, hein ? » Le petit avait visiblement compris que l'on parlait de lui, et il réclamait à bras ouverts la présence d'Erylin.

Chandalen continua de faire quelques emplettes avec la gitane pendant que sa mère gardait le bambin tout agité. Il en profita pour glisser quelques mots à Cármen, lui indiquant de ne point craindre cette femme, mais qu'elle n'était pas du tout obligée de révéler son identité. Erylin accueillait tout le monde à bras ouverts, c'était sa façon d'être, et elle n'allait pas juger son fils parce qu'il avait une concubine ou ce qu'elle la croyait être. Elle ne chercherait pas à trouver le moindre soupçon dans ses cheveux courts ou dans sa peau hâlée, mais plutôt à mettre la nouvelle venue à l'aise dans la famille et cueillir sa confiance.

Tous les quatre décidèrent donc de rebrousser chemin, qu'il était temps de rentrer à la maison pour aller commencer la cuisine, qui prendrait pas mal de temps avec la faiblesse du feu de la cheminée. Chandalen y ajouta quelques bûches avant de sortir le matériel nécessaire.

« Quand je parlais de nourrir quatre bouches, j'avais surtout pensé à ce petit bout qui fera de toi une mère, mais ça me semble bien ainsi ! » Il laissa un petit rire lui échapper avant de commencer à couper les carottes en demi-lunes.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 10 Juin 2016 - 23:04

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


La dame qui était donc la mère de Chandalen était adorable, Cármen la trouvait si jolie, si gentille, elle voyait sa belle âme, semblable à celle de son fils. Et ainsi lorsque l’homme proposa à sa mère de se joindre à eux, la gitane approuva l’idée avec joie. Avoir une petite fille comme Jalna n’avait pas dû être quelque chose de très joyeux au vu de leur relation, ainsi Cármen pourrait lui tenir compagnie et se montrer présence féminine pour lui apporter un peu plus de sourire. Regrouper cette famille était important, pour chacun d’entre eux, maintenant que la maison était toute repensée, il pourrait sans nul doute y inviter sa mère plus souvent.

« C’est une excellente idée !! » Fit elle avec entrain avant d’aller vers le stand où il leur manquait les derniers ingrédients, Kjartan confié à sa grand-mère.

Cela leur permettait de discuter un peu puisque le petit distrayait sa grand-mère. Il lui confirma qu’elle n’était pas dangereuse et que si elle voulait lui dire son vrai nom, elle le pouvait. Mais Cármen préférait garder cette couverture de gondorienne, ne se voyant pas démentir maintenant alors qu’elle avait joué son rôle avec beaucoup de sérieux et surtout ne souhaitant pas la mêler à l’histoire, elle lui avait déjà bien assez attiré des ennuis comme cela. Elle souligna que jouer la comédie ne la dérangeait pas dans le cas ou cela permettait de sauver des vies comme elle le faisait pour lui et son fils à ce moment là en se déguisant, et comme elle le ferait pour sa mère en se faisant passer pour quelqu’un d’autre que la gitane qui s’était fait humilier e place publique et que l’on avait condamnée à la pendaison. Sur le chemin, au loin, d’ailleurs, elle entrevit la corde par laquelle Umar était toujours pendu, blafard. Cármen ressenti de désagréables frisson lui remonter le dos, elle sera les dents et baissa la tête pour ne rien voir de ce spectacle qui la prenait au ventre.

Une fois rentrés, la bohémienne s’isola quelques secondes pour aller se vider de son trop plein d’émotions refoulées. Elle se retint de pleurer, restant quelques secondes seule le temps de reprendre des couleurs. La jeune femme s’abreuva d’un peu d’eau et mâcha une feuille de menthe pour faire passer le gout bien qu’elle n’avait rien eu à vomir. Cármen se frotta les yeux et revint dans la maison, quelques rougeurs persistantes sur le visage mais n’avait pas moins de sourire. Elle aida la mère de Chandalen à tout préparer alors que ce dernier nourrissant le feu répondit sans le vouloir à ce qu’elle s’était silencieusement demandée un peu plus tôt alors que la quatrième bouche à nourrir était son propre enfant. D’un sourire timide elle se sentit rougir de joie et alla se laver les mains pour préparer les légumes. Kjartan intrigué vint jusqu’à elle et la bohémienne lui expliqua un peu ce qu’elle était en train de faire, de quelle manière, pourquoi et d’autres petites choses qu’il ne comprenait pas mais leur parler était essentiel pour leur développement. Kjartan avait déjà l’air un garçon vif, intelligent, il avait l’air de saisir l’idée et prit même l’initiative de tremper une pomme de terre dans la bassine pour la nettoyer avant de la lui donner. Cármen s’occupait d’éplucher et de les regrouper. La mère de Chandalen aussi aidait à la cuisine, tous avaient une tâche précise à faire et leur compagnie était d’une grande aide pour la gitane qui n’arrivait pas à se retirer cette image funeste des yeux.

Elle se sentit déglutir, parcourue de sueurs froides en ayant l’impression de ressentir à ses côtés son corps froid et sans vie. Elle faisait de gros efforts pour ne rien laisser paraitre, jouant son rôle avec beaucoup de sérieux. La mère de Chandalen se montra particulièrement bienveillant à l’égard de Cármen qui s’était retrouvée avec des légumes qu’elle ne connaissait pas entre les mains, cette dernière lui montra la technique pour les éplucher,  puis la laissa faire, attentive à ses gestes pour la reprendre où elle n’y arrivait pas

« Je comprends de qui votre fils tient sa bienveillance et sa gentillesse ! » Fit Cármen avec un large sourire. « C’est un véritable don, ne changez pas cela ! »




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mer 15 Juin 2016 - 11:01



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



La mère de Chandalen étouffa un rire léger sur les compliments que le jeune femme lui faisait. Son fils savait ô combien il pouvait compter sur elle, qui s'était toujours montrée être une bonne oreille et prodiguait des conseils qu'il avait depuis longtemps suivi. Elle avait été une des rares à comprendre sa douleur lorsque Jalna l'avait plus ou moins quitté pour son frère, mais surtout, elle avait su le défendre devant son père quoi qu'il lui en coûte. Erylin était pour son fils une figure aimante et apaisante, et visiblement, elle débordait tout autant d'affection à l'égard de Kjartan et Cármen.

La préparation du repas allait bon train, tout le monde mettant la main à la pâte. Le petit aidait la gitane à laver les pommes de terre avant qu'elle ne les épluche, et même si le travail n'était pas parfaitement fait, l'attention qu'il mettait à la tâche avait attendri tout le monde dans la pièce. La mère de Chandalen aidait volontiers la jeune femme avec les légumes, lui donnant quelques astuces pour qu'ils gardent leur saveur ou ne noircissent pas au contact de l'air. Quant à lui, Chandalen contemplait ce tableau avec des étoiles dans les yeux ; cela faisait bien longtemps que cette maison n'avait pas été animée par des rires et la joie de vivre de ce qui pourrait sembler être une famille.

Une fois tous les légumes coupés, Chandalen entreprit de disposer plusieurs petits chaudrons au dessus du feu pour les faire cuire dans l'eau. Le temps passant, il s'installa avec son fils sur les genoux pour lui faire faire des activités amusantes aux côtés de la danseuse et de sa grand-mère. Le rire du petit résonnait dans toute la maison, étirant au même temps un large sourire sur le visage de son père. Ce son lui avait manqué pendant bien trop longtemps..

Puis le guerrier laissa les deux femmes préparer la purée tandis que lui s'occupait d'assaisonner les carottes. Il laissa Kjartan l'aider en veillant à ce qu'il ne fasse aucune bêtise, tout en continuant de discuter.

« Ça sent très bon, je suis certain que votre plat va être délicieux ! » commença-t-il alors qu'il emplissait ses poumons de la bonne odeur des pommes de terre. Il n'eut pas le temps de finir ce qu'il entreprenait de dire que la porte s'ouvrit dans un grand bruit, arrêtant tout le monde d'un coup, figeant l'instant qui menaçait de faire basculer dangereusement leur sort.

Chandalen prit quelques secondes pour observer les deux énergumènes qui venaient de pousser la porte avant qu'ils ne se mettent à parler. L'un était plus grand que l'autre, avec plus d'embonpoint aussi. Ils avaient revêtu leurs uniformes de gardes. Les cheveux éclaircis par leurs heures au soleil, ils avaient la peau plus colorée que lui. Le guerrier les connaissait plutôt bien ; ils ne faisaient pas partie de son escadron de gardes, mais s'occupaient de l'intérieur de la ville.

Chandalen resta interdit un moment, jusqu'à ce que le premier ne daigne hausser le ton pour lui expliquer pourquoi ils étaient là.

« Nous avons un sérieux problème avec les cachots, il y en a une qui s'est fait la malle et à mon avis, elle n'est pas très loin » commença le premier, en lançant un regard en biais à son compagnon.

« Je dirais même, elle n'a sans doute pas pu passer les portes de la ville pour le moment ! » ajouta l'autre, alors que Chandalen songeait fermement à changer les verrous de sa porte.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mer 15 Juin 2016 - 20:38

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Les angoisses semblaient être loin derrière, alors que la gitane avait retrouvé un certain confort avec eux, grâce à leur gentillesse et leur bienveillance. C’était mauvais de ressentir autant d’angoisse quand on porte un enfant et alors la gitane commençait à craindre de le perdre. Elle repensait à cette femme qu’elle avait aidé il y a de cela quelques temps, Elwel, et la douleur qu’elle avait ressentie en perdant le sien. A ce moment là, la gitane avait prié pour que cela ne lui arrive jamais et pourtant elle savait qu’elle pourrait potentiellement en perdre un. Lorsqu’elle était mariée à cet homme dans les harad, elle avait tellement eu peur de tomber enceinte de lui que l’une de ses femmes avait prophétisé qu’elle ne pourrait avoir d’enfants qu’avec l’homme qui lui était destiné. Elle aimait Leoden de tout son cœur et voulait vraiment y croire, pour elle c’était avec lui qu’elle devait finir sa vie. Mais il demeurait cette angoisse qu’elle se berne d’illusions, tout comme ses visions lui avaient dévoilées que Buchanan n’était pas le bon.

Alors qu’elle était occupée à la cuisine avec la mère de son sauveur, Carmen entendit la porte d'entrée s'ouvrir avec fracas. Elle sursauta, manquant de se couper mais ne se retourna pas. Des voix masculines s'élevèrent, déclarant qu'une femme s'était échappée de sa cellule et ils en avaient aussi déduit qu'elle n'était pas bien loin. La gitane fut parcourue de sueurs froides, continuant ses activités comme si de rien était. Elle ne pouvait pas se retourner, ils la reconnaîtraient et qu'elle déclare son identité n'allait sûrement pas les convaincre. Pour le coup tout reposait sur chandalen dans le cas où ils s'intéressent de trop près à elle. Carmen s'arrangera donc pour rester de dos au maximum.

« Et vous mesdames vous l'auriez pas vue ? C’est une suderone, habillée avec des guenilles, elle a les cheveux noirs.»

La mère de Chandalen qui n’avait visiblement pas fait le lien avec la soudaine arrivée de Carmen dans la vie de son fils déclara que non. La gitane quand à elle se contenta de secouer la tête négativement, tout en continuant de faire mijoter les légumes et en ajoutant des épices, prétextant ainsi être concentrée dans sa préparation.

« Ca sent bizarre !! J’ai jamais senti cette odeur !! c’est quoi ? » Fit l’un des hommes alors que la gitane venait d’ajouter des épices provenant du sud d’Arda.

« C’est la bouffe ! » Répondit l’autre alors qu’il pointa la gitane du doigt qui était en train de remuer la préparation.

« T'as une nouvelle femme Chandalen ? » Fit l'un des deux soudainement suspicieux alors qu'il observait la silhouette de Carmen.

La gitane déglutit, sentant un regard insistant dans son dos qui ne ferait qu’empirer si elle ne faisait pas quelque chose puis décida de réagir. Elle ne devait pas rester dans leur champ de vision. Elle prit Kjartan dans ses bras, choisissant ce moment là pour aller lui laver les mains comme il les avait salies. La gitane fit en sorte de ne pas montrer son visage et emmena Kjartan dans la salle d’à côté où il y avait une bassine d’eau et du savon. Elle referma la porte derrière elle, posa l’enfant au sol et s’agenouilla au sol près de la bassine. Elle gardait l’oreille tendue sur la salle d’à côté pendant qu’elle remontait délicatement les manches du petit pour mouiller ses mains et les savonner doucement. Pour que Kjartan ne ressente pas le stress qui l’avait envahie, elle fit quelques bulles de savon avec sa main et lui apprit à en faire. Le petit se mit à rire aux éclat en voyant les bulles qui éclataient dans les airs et s’essaya à son tour alors qu’elle l’aidait à faire un rond avec ses doigts.

«  T’y vois un inconvénient si on l'interroge ? »

La voix de l'un des deux se faisait plus insistante, il fit quelques pas dans la pièce, ses lourdes chaussures faisaient résonner le plancher jusqu’à ses oreilles. Il venait par ici visiblement avec l'intention d'aller interroger Carmen puisqu’il avait eu des doutes sur elle et sur son identité. Alors elle prit peur, elle priait pour que chandalen les en empêche et arrive à les convaincre qu'elle n'était pas la personne recherchée



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Jeu 16 Juin 2016 - 21:43



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Chandalen se racla la gorge alors qu'il voyait du coin de l’œil la gitane disparaître avec son enfant dans la pièce d'à côté. Faire diversion. Toujours faire diversion. C'était son quotidien à présent, et lui semblait que ça le serait toujours à partir du moment où il commencerait à refaire sa vie avec d'autres personnes, ou même à donner à son cœur une nouvelle lueur d'espoir. Faire diversion n'était pas le chemin le plus aisé à prendre, mais il était nécessaire, auquel cas il serait bien difficile de sortir la gitane de son pétrin s'il ne réussissait pas à détourner l'attention des gardes sur elle.

« Arrête de la dévisager comme ça, je vais devenir jaloux. » commença-t-il, pour dissuader le garde poser son regard sur la jeune femme qui résidait provisoirement chez lui. S'il la faisait passer pour sa compagne, les gardes finiraient par gober le mensonge, mais sa mère en revanche, ne tarderait pas à comprendre le véritable secret de la gitane. « Mes histoires d'amour intéressent le grand peuple maintenant ? Parce que j'aimerais bien que ce qui ne regarde que moi continue de ne regarder que moi. »

Chandalen continua ce qu'il était en train de faire, déposant les assiettes en métal sur la large table pour y disposer la nourriture qu'ils avaient préparée. Il ne lâchait pas de regards aux deux gardes qui se contentaient d'attendre plantés là, jusqu'à ce que l'un d'eux ne demande si le guerrier voyait un problème à ce qu'ils interrogent Cármen.

« Bon, vous n'êtes pas les seuls à passer en coup de vent chez moi, mais franchement, je n'ai pas pu être tranquille depuis ce matin ! Que j'ai une femme ou que j'en ai douze, ça ne vous concerne pas, tant que ce n'est pas les vôtres. Ce n'est pas la peine de me demander de me justifier. Ioreth loge ici tant qu'elle le voudra, et les dieux savent que ça fait un moment qu'elle est ici. » commenta-t-il pour donner l'illusion d'un long séjour déjà écoulé. « En aucun cas je ne vais la laisser entre vos pattes de sales ours. »

Chandalen finit par les quitter des yeux pour reprendre, alors que sa mère commençait à apporter le plat à table pour servir pendant que c'était encore chaud. Des agréables fumets se dégageaient des chaudrons, embaumant la pièce d'une douce odeur qui donnait l'eau à la bouche.

« Vous n'êtes pas invités à ce repas, il me semble.. » ajouta la mère du guerrier discrètement, mais pour se faire entendre tout de même.

L'un des gardes étouffa un rire gras devant ses propos, commentant le fait qu'à son goût, le repas manquait cruellement de viande et de vin. C'était bien loin des préoccupations de Chandalen, il n'en fit aucune remarque. Non, il était simplement excédé que tout le monde ne cesse de rentrer chez lui à tout va, qui plus est en se montrant un peu trop envahissant à son goût.

« Si tu as des questions à poser, tu n'auras qu'à aller demander à Jalna, elle sera prête à te dire tout ce qu'elle saura sur la fugitive en question, mais la sauvageonne n'est pas folle, elle s'est probablement déjà carapatée en dehors du village, pourquoi resterait-elle ? Quoi qu'il en soit, elle ne passera pas les portes de la ville sous mon autorité. » Il accompagna de nouveau les intrus jusqu'à la porte, le plancher craquant lourdement sous leurs pas. Encore une fois, il avait le cœur battant d'avoir faillit se trahir, et le danger se faisait de plus en plus menaçant ici. Il fallait vraiment agir vite pour la survie de la gitane, il n'était pas très bon qu'elle reste ici.

« Mais, attends voir, on a pas eu le délice de voir son visage, à ta copine! » lâcha le plus grand, avant de se diriger vers là où Cármen était partie.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Jeu 16 Juin 2016 - 22:22

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Alors que la ruse semblait avoir fonctionné, elle entendit Chandalen en rajouter une couche et tenter de les mettre dehors. Il avait raison, après tout il était chez lui et ils n’avaient pas à faire irruption de la sorte et encore moins rester en insistant autant. La gitane sentait tout de même toujours cette vague d’angoisse la prendre par la gorge, un nœud qui l’empêchait de respirer correctement. La gitane essuya les mains de l’enfant, restant concentrée sur les paroles prononcées qui tournèrent à sa défaveur. L’un d’entre eux revenait. Lorsqu’elle entendit les pas arriver dans sa direction, alors qu’elle n’avait aucun échappatoire, dans un réflexe idiot elle plongea la tête dans la bassine, attrapa le savon pour en imbiber ses cheveux et prétexta être en train de les nettoyer. Kjartan se prit d’un énorme fou-rire en la voyant soudainement frotter sa tête et Cármen ne put s’empêcher d’étouffer un rire malgré le stress. Au moins il y en avait un que ça faisait rire. Elle entendit quelqu’un ouvrir la porte et malgré le fou rire de Kjartan, la jeune femme tenta de garder son sérieux. En étant tête en bas en train de se savonner les cheveux elle n’aurait pas à se relever pour qu’ils la voient.

« Mais !! Qui vous a permis d’entrer ?! » Fit-elle faussement surprise et agacée en maintenant la tête dans la bassine
« Oh pardon madame ! » Fit le garde en refermant derechef la porte.

Visiblement gêné, l’homme regagna le seuil de la maison, rejoignant son collègue et salua Chandalen avant de partir pour de bon. Cármen essora ses boucles noires et souffla, exténuée par ce soudain stress. La gitane regarda le petit avec des yeux attendris, un vrai petit rayon de soleil.

« Tu ne m’aides pas beaucoup hein, petit frippon! » Fit la gitane tout en posant son index sur le bout de son petit nez avec un large sourire amusé

La bohémienne attrapa un drap pour essuyer ses cheveux et donna la main au petit pour qu’ils puissent sortir de la salle de bain. Les gardes avaient disparus, ce qui rassura la bohémienne qui s’empressa donc d’installer le petit à table alors que les assiettes étaient déjà prêtes. Cármen lança un regard vers Chandalen, mimant un « merci » muet avec ses lèvres. Elle aurait toute l’occasion de lui dire de vive voix lorsque sa mère ne serait plus là. En attendant l’heure était au repas et la gitane avait atrocement faim. Ses besoins de manger pour deux étaient désormais justifiés, et de nouveau au campement elle ne se gênerait pas pour faire la remarque à son père qui l’avait dit beaucoup trop gourmande. Alors qu’elle s’installa à son tour après avoir aidé à tout ramener à table, elle pensa aux siens, à son groupe, à Leoden. Elle se demandait ce qu’il était en train de se passer là-bas, comment Leoden vivait son absence et s’il arrivait toujours à maitriser sa colère. Chandalen leur avait sans aucun doute envoyé le message, elle espérait que malgré tout Leoden respecte cela au risque que cela mette en péril la vie de tout le monde. Il fallait qu’il lui fasse confiance et qu’il attende son retour. Mais pour elle, c’était une promesse, elle ne pourrait pas mourir tant qu’elle ne lui aurait pas dit qu’elle portait son enfant. Elle avait hâte de le retrouver, il lui manquait horriblement et sa voix, son visage, son odeur ne quittaient pas son esprit.

La gitane soupira doucement, comme soulagée avec ce soudain stresse ressenti.

« J’espère que ma petite touche personnelle vous plaira » Fit Cármen à son sauveur et sa mère.

Celle-ci se pencha vers son assiette, humant cette douce odeur qui s’émanait de ce beau mélange de cuisine rohirim et haradrim. Cármen piqua sa fourchette dans son assiette, savourant ce repas comme un véritable cadeau qu’on lui faisait. Elle ne serait jamais suffisamment reconnaissante de ce que Chandalen faisait pour elle et elle espérait qu’il ne le regrettait pas.

« Alors, vous venez du nord ? Comment est la vie là-bas ? Est-il vrai que parfois il y a des lumières colorées qui serpentent dans le ciel ? » Fit la gitane pour relancer la discussion.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 17 Juin 2016 - 22:59



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Tous étaient réunis autour de la grande table, leurs assiettes pleines devant eux, le sourire aux lèvres tant qu'ils pouvaient le porter. C'était somme toute une chance plutôt incroyable de toujours manger à sa faim, et Chandalen remerciait les dieux pour cette faveur comme sa mère lui avait appris à le faire lorsqu'il était petit. L'odeur de la purée que la gitane avait assaisonnée avec quelques épices de chez elle embaumait toute la pièce, étirant sur les visages de la tablée, de grands sourires d'appétit.

Chandalen aida Kjartan à s'installer correctement, le servant en petites quantités quitte à lui en redonner plus tard. Le petit avait l'air de se régaler des délices qu'ils avaient préparés tous ensemble. Le guerrier goûta à son tour la purée, et l'odeur qui en émanait était bien loin de rendre justice au plat. Il avait rarement mangé des pommes de terre aussi bien cuisinées, et ne se priva pas d'en commenter son appréciation à la gitane.

« Votre cuisine est délicieuse, mesdames ! » Puis il dirigea son regard vers Cármen, un sourire accroché sur le visage. « Tu as vraiment un don, les fourneaux sont à toi dès que tu en as envie ! » Piquant dans son assiette, Chandalen écouta d'une oreille attentive les questions de la gitane qui relançait la conversation sur un autre sujet. Pour lui, le nord se résumait surtout au froid, aux conditions d'élevage et de culture difficiles pour les villageois qui n'avaient pas d'autres capacités pour gagner leur vie et acheter eux-mêmes leurs vivres. Un climat plutôt hostile régnait en maître sur les territoires du nord, et pourtant, la population y survivait coûte que coûte. Chandalen attendit que sa mère prenne la parole, elle qui serait plus à même de donner des informations, alors que le guerrier n'y avait vécu qu'étant enfant. Ses souvenirs restaient donc réellement vagues.

« Hm, le nord.. Et bien, il faut dire que cela remonte déjà à quelques années, Chandalen n'en a peut-être que de rares souvenirs, mais j'y ai vécu un long moment, je peux vous en dire un tas de choses » commença Erylin, d'une voix toujours aussi douce que ce qu'elle avait eu à chaque instant où elle avait parlé à son fils. Une voix posée qui donnait du caractère aux histoires qu'elle contait, sans pour autant disposer d'une autorité évidente. « C'est une région vraiment hostile, sa réputation ne se tient pas d'un mauvais vent. En tant que gondorienne, je trouvais cela comme un défi, de faire perdurer la vie dans un territoire qui y est si peu propice. Les cultures des peuples du nord sont bien particulières par rapport aux nôtres, pourtant elles ne sont pas moins bonnes. Le froid est vraiment mordant, la neige ou la glace, omniprésentes. Il est très difficile de faire survivre un troupeau, mais l'on peut aisément s'adonner à la pêche. Et oui, j'ai souvent pu admirer ses lueurs colorées qui venaient épouser les contours de la terre, c'est vraiment un spectacle formidable.. »

« En plus il y a certaines légendes » compléta Chandalen, qui, bercé dans ce mélange de cultures aux influences nordiques, savaient tous les contes que les enfants du nord entendent lorsqu'ils sont petits. « Qui disent que ces lumières, ce sont des esprits qui viennent à la rencontre des vivants, pour guider ceux dont l'âme a perdu son chemin.. C'est pourquoi ils sont faits de cette lumière aux multiples couleurs qui ne font que caresser la terre sans y laisser vraiment leur trace, si ce n'est dans nos cœurs. Ce sont de belles légendes, Kjartan en connaît déjà quelques unes, n'est-ce pas ? »

Le petit, tout content que l'on s'intéresse à lui, fit un grand signe de la tête pour indiquer que son papa avait raison. Puis Chandalen reprit la parole pour glisser tout bas à la gitane avant qu'elle ne poursuive la conversation.

« Je suis désolé mais je suis de garde ce soir, je ne vais pas pouvoir rester ici.. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Sam 18 Juin 2016 - 8:45

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Les angoisses passées, tous profitèrent du repas et la gitane fut heureuse de savoir que cela plaisait suffisamment à Chandalen pour qu’il lui laisse libre accès à sa cuisine. Cármen étira un large sourire, contente de pouvoir le remercier en lui faisant à manger et en s’étant occupée de sa maison. C’était important pour elle de remercier son hôte à son juste prix et encore, elle trouvait cela trop peu par rapport à ce qu’il avait fait pour elle. Une fois au campement, elle allait veiller à ce qu’il ne reparte pas les mains vides et le récompenser pour sa bonté.

Elle fut heureuse ainsi de savoir comment se passait la vie dans le grand nord et remarqua que c’était la même chose dans les Harad mais en version bien plus froide. Quand on passe d’un extrême à l’autre, les conditions de vie sont toujours très difficile, ainsi elle était heureuse de pouvoir partager ce repas avec des gens qui pouvaient comprendre et avoir le même mode de pensée qu’elle. Vivre dans un endroit aussi hostile d’un désert de sable ou qu’un désert de neige rendait les gens bien plus humains, bien plus généreux contrairement à beaucoup de villageois au Rohan ou au Gondor qui, eux, n’avaient pas autant de contraintes ni le besoin de survie constante à savoir, auraient ils de l’eau ? La tempête qui arrivait allait elle les épargner ?

Alors qu’elle posait son regard sur lui pendant qu’il continuait ses discours concernant les lumières dans le ciel, Cármen souhaita un jour pouvoir les contempler de ses yeux. Eux aussi avaient de nombreuses légendes, sans doutes se ressemblaient elles, sans doute leurs dieux avaient de nombreux points communs. La gitane observa Chandalen et vit quelques flash le concernant, les pulsations de son cœur s’accéléraient alors qu’elle voyait quelques signes concernant son avenir. Mais sur le moment elle ne lui en fit pas part, souhaitant éviter d’effrayer sa mère.

Les douleurs dans son dos se firent plus intenses à mesure que rester assise devenait inconfortable. Elle savait désormais que cela était dû aux changements qu’allaient subir son corps et non à cause de faux mouvements qu’elle avait ait en dansant ou en dormant dans une mauvaise position. La jeune femme débarrassa la table et fit la vaisselle avec l’aide de la mère de Chandalen qui quitta le domicile après avoir dit au revoir à tout le monde. Pendant que Chandalen se préparait à aller prendre son tour de garde pour la nuit, Cármen prit l’initiative de donner le bain au petit. Il essayait de refaire quelques bulles de savon, la gitane lui montra encore une fois comment faire avec un large sourire sur les lèvres. Elle espérait de tout cœur que cette nuit allait bien passer et avec la fatigue accumulée bien qu’elle n’ait rien fait de très physique aujourd’hui elle était déjà sure de dormir comme un loir.

Une fois le bain de Kjartan fait, elle l’enveloppa dans une serviette et l’y enroula pour le transformer en chenille. Elle s’amusait beaucoup avec lui, c’était un petit très vif, très intelligent, elle était sure que le sien serait tout aussi adorable et priait pour qu’il n’hérite pas du sale caractère de sa mère mais plutôt de la douceur de son père. Elle avait hâte de le voir, de le serrer dans ses bras mais d’abord elle devait l’annoncer à Leo. Encore une nuit sans sa présence à ses côtés, en y pensant, la gitane soupira doucement mais Kjartan fit en sorte de lui donner un peu plus d’espoir avec ses rires amusés. La gitane habilla le petit de ses vêtements de nuit et le prit dans ses bras malgré les douleurs dans son dos pour sortir de la salle et rejoindre son père. Ainsi il pourrait le coucher s’il le désirait et lui dire bonne nuit avant de partir. La nuit était déjà bien entamée, il n’allait sans doute pas tarder pensa Cármen. La gitane offrit un large sourire à Chandalen avant de lui donner son enfant.

« Il est tout propre ! »

Kjartan fit un gros câlin à son père, un tableau qui touchait le cœur de la gitane, les yeux brillants d’émerveillement devant tel spectacle. Il n’y avait rien de plus beau qu’un enfant montrant des marques d’affection pour ses parents. Alors elle profita de ce moment pour faire part à Chandalen de ce qu’elle avait vu.

« Il m’arrive de voir quelques images concernant le futur de quelqu’un. Il va y avoir de gros changements dans ta vie à venir, cela va concerner quelqu’un de ton entourage. Pas Kjartan, en tout cas, rassure-toi. »

Cármen avait beaucoup hésité à le lui dire de peur qu’il n’en soit pas réceptif mais il avait grandi au sein d’une culture ayant elle-même sans nul doute quelques clairvoyants.

« Promets moi d’être prudent. »



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Sam 18 Juin 2016 - 11:52



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



« De gros changements, dis-tu ? Tu n'en sais pas davantage ? » Chandalen n'était pas surpris que la gitane puisse avoir des visions. Il connaissait lui-même plusieurs clairvoyants avec qui il avait chemin jusqu'ici ; des gens de son groupe qui avaient vécu la plupart de leur longue vie dans le désert glacé du nord avant de faire route avec le père du guerrier. Accoutumé à ce genre de pratique, Chandalen ne rejetait pas ces visions comme bon nombre l'auraient fait. Non, il était intrigué par ce que la gitane avait à lui révéler, mais il savait aussi à quel point ce don était limité.

« Parfois les visions laissent entrevoir une facette des événements qui nous mène à comprendre quelque chose, alors que la réalité en est toute différente.. » commença-t-il, la voix posée, même si dans son cœur, il sentait que quelque chose était en train de lui donner de l'inquiétude. « Et parfois, elles ne nous laissent que trop peu d'indices quant à ce qui nous attend réellement.. C'est perturbant, pourtant, j'ai toujours côtoyé des gens qui avaient des visions, et je ne me suis jamais habitué à devoir comprendre l'avenir avec aussi peu d'indices »

L'homme portait Kjartan dans ses bras, déposant ça et là quelques petits baisers sur le front du petit. Ce dernier commençait à avoir bien du mal à rester éveillé, et il finit par tomber de sommeil sur l'épaule de son père. Il était sans doute temps de le coucher pour qu'il ait un bon repos dans un lit confortable, mais aussi pour l'homme de partir faire son travail.

Il passa le seuil de la chambre pour déposer le bambin tout endormi dans son  petit lit au coin de la pièce. Une dernière petite caresse sur le nez du bout de chou, et l'homme disparu de la pièce. Il donna ses dernières recommandations à Cármen pour qu'elle ne manque de rien et qu'elle ne panique pas, mais également où trouver sa mère en cas de problème urgent. Ces dernières précautions prises, le guerrier pu finalement quitter la maison pour se rendre jusqu'aux remparts de la ville.

La nuit était déjà en train de tomber, couvrant le ciel d'un bleu de plus en plus sombre. Chandalen marchait dans les rues, portant sur son visage l'expression la plus normale qu'il soit donné à un homme comme lui de porter. Pourtant, les révélations que lui avait fait Cármen ne cessaient de tourner dans sa tête. Le guerrier avait beau retourner le problème sous tous les angles, il ne trouvait pas l'ombre d'un indice pour le guider dans sa compréhension. Peut-être que s'il s'adressait directement aux dieux ou aux esprits, eux sauraient l'aider. Il finit par arriver aux portes de la ville, où visiblement tout le monde était en place sur les remparts.

« Commandant » l’accueillait-on sur son passage, alors que venaient vers lui les messagers qui apportaient les nouvelles de ce qu'il se passait un peu plus loin sur les terres. « Commandant, nous avons repéré un homme à cheval qui s'avance, nous ne nous sommes pas révélés, mais il vient manifestement en direction du village. Nous n'avons pas reconnu ses couleurs »

Attrapant les rênes du cheval que l'on lui tendait, Chandalen mit pied à l'étrier. S'il y avait des problèmes ou des doutes, c'était bien à lui de venir les régler. Il passa le minuscule pont en bois puis s'élança au galop dans la plaine, jusqu'à atteindre finalement les premiers vallons. Sentant le vent se frayer un chemin contre sa peau et dans ses cheveux, l'homme inspira un grand coup ; il était parfaitement dans son élément. Il savait précisément où étaient ses hommes, ce qui lui permit de repérer bien vite celui qui n'était pas des siens. Faisant halte à quelques pas, il l'interpella d'un air décidé.

« Qui es-tu, étranger ? »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Sam 18 Juin 2016 - 21:06

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Cármen n’avait rien entrevu de très précis concernant Chandalen, mais comme elle s’en était doutée, il n’avait pas rejeté ces révélations. Malheureusement ainsi qu’il le soulignait il était difficile pour elle d’être précise car elle ne faisait qu’interpréter certains signes qui pouvaient aussi bien concerner l’avenir que le passé. Pour le coup, elle avait su faire la différence mais quand au contenu exact cela restait très flou. Elle lui avait dit ce qu’elle avait compris, afin qu’il puisse ouvrir l’œil. Elle ignorait si c’était positif ou négatif, dans tous les cas cela n’impliquait pas sa mort. La gitane s’excusa auprès de lui a cause du manque de précision, fort heureusement il savait déjà ce que c’était et ne lui en tint pas rigueur.

Alors elle le laissa s’occuper du petit et le mettre au lit, puis lui souhaita bon courage pour sa nuit de garde avant de fermer la porte derrière lui. La maison se plongea alors dans un silence, Cármen laissée seule avec ses pensées caressa machinalement son ventre avant de se mettre à nettoyer et à ranger les derniers détails qu’ils avaient dérangés avec le repas. Elle était contente de cette soirée, c’était rafraichissant, cela l’aidait à ne pas perdre pied alors que c’était une période particulièrement difficile pour elle au vu des récents événements. Elle avait encore du mal a digérer la mort d’Umar, ne pouvant s’empêcher de se sentir coupable mais aussi sa grossesse l’angoissait alors qu’elle n’avait pas ma présence protectrice de Leoden. La gitane observa un moment par la fenêtre, observant les quelques lanternes trahissant la présence de personnes se déplaçant alors que la nuit était tombée. Elle espérait que tout se passait bien au campement, qu’ils restaient sur leurs gardes et que l’absence de la bohémienne ne les angoissait pas trop. Quoi qu’il en soit elle aurait vite fait de les rassurer, elle était en sécurité, Chandalen prenait soin d’elle et veillait à ce qu’elle ne manque de rien, il risquait gros pour elle alors qu’il ne la connaissait pas.

La gitane soupira doucement, passant ses doigts dans ses boucles noires ayant plus de rebond puisqu’elles avaient été écourtées et finalement ce n’était pas si vilain que ça. Cármen fit sa toilette puis alla s’installer dans le lit. Le matelas épousant ses formes lui donnait bien plus de confort alors que les douleurs dans ses reins n’avaient de cesse de la faire grimacer. Elle avait quelques maux de ventre également, sans doute plus liés au stress qu’au changement puisque son protecteur n’était pas là et qu’elle aurait un sommeil en pointillés en étant perturbée par l’absence de Leoden. Elle fit quelques prières pour chaque personne qui comptait pour elle à cet instant, demandant aux dieux de veiller sur eux. Puis elle se recouvrit de la couverture et étouffa la flamme de la bougie. Plongée dans l’obscurité, elle fut hantée par l’angoisse, prise de sueurs froides au bout de quelques dizaines de minutes, elle se leva pour aller vider ce qui lui remontait à la gorge. Et comme si cela ne suffisait pas, les hormones en bataille, elle se mit à pleurer sans motif valable a priori et s’en donna tout un tas de raisons une fois retournée dans le lit.

La gitane tomba finalement de fatigue, alors qu’elle s’était levée pour aller s’installer sur le fauteuil à côté du lit de Kjartan qui dormait à poings fermés. Il était son petit protecteur et s’était endormie avec en son champ de vision son petit minois reposé. Ce n’était guerre confortable, mais au moins, elle dormait et elle avait grande besoin de repos. La nuit entamée, rien ne bougea, rien ne fut perturbée, le silence fut d’or et il n’y eu pas le moindre souci. Ayant le sommeil particulièrement léger ces temps-ci, s’il y avait vraiment eu un problème, elle l’aurait tout de suite entendu.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Dim 19 Juin 2016 - 21:06



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



En face de lui, l'inconnu, sous sa capuche, releva à peine les yeux. Il faisait un peu sombre, juste assez pour masquer le reste de son visage derrière les pans de sa longue cape. Le vent froid annonçant le climat de la nuit à venir soulevait à peine le tissu, ne faisant que s'engouffrer entre les deux individus qui se jaugeaient à une distance somme toute raisonnable. Cependant, l'homme dont Chandalen ne connaissait pas encore l'identité ne répondait pas à sa question, et ce genre de comportement avait le don de le mettre d'une humeur particulièrement massacrante. Si la gitane lui avait apporté un peu d'apaisement, cet homme-là en face de lui ne faisait que taire la satisfaction qu'il avait porté en son cœur jusque-là.

« Tu devras me répondre ou bien tu seras contraint de faire demi-tour, qui que tu sois. J'en prendrais bien aise de te raccompagner un bout du chemin, mais j'ai assez d'hommes tout autour de nous pour se charger de la besogne à ma place » commença-t-il pour intimider le nouveau venu, et lui tirer quelques mots de la bouche, alors qu'il n'avait présentement devant lui qu'une ombre dont les contours se détachaient parfaitement sur le coucher de soleil. « Qui es-tu, donc ? »

L'inconnu n'ouvrit pas plus la bouche. Il releva légèrement la tête, ce qui permit à Chandalen de pouvoir scruter ce qu'il laissait voir de son visage de façon un peu plus précise. Portant ses deux mains sur les bords brodés de sa capuche, l'homme la fit tomber en arrière, se découvrant aux yeux du guerrier. Chandalen fut surpris par le minois qui se dévoilait à lui. L'homme arborait une barbe fine qui ne semblait cependant pas entretenue durant les derniers jours ; peut-être avait-il voyagé, se préoccupant d'autres choses que de son état général. Ses cheveux en bataille se laissaient porter par la brise glacée et sa peau paraissait abîmée, sèche. Mais ce qui marqua le plus Chandalen dans ce portrait, ce fut ces deux yeux rougis, bordés par des cernes profondément ancrées dans son visage, comme si elles en avaient toujours fait partie. Ce regard pénétrant, transcendant, que le guerrier n'avait jamais croisé nulle part ailleurs. Un regard si intense qu'il oublia presque de respirer pendant un instant. L'expression de l'homme était marquée par la désolation, dont la douleur certaine semblait à fleur de peau. Un inconnu dont l'histoire n'était probablement pas très jolie à entendre, mais ça n'avait plus vraiment d'importance à ce stade-là.

« Dernière sommation » l'informa le guerrier, qui savait le danger dans lequel ce genre de situation pouvait mettre les habitants de son village. Fixant toujours l'étranger, il le sentit tressaillir, puis les commissures de ses lèvres abîmées se décontractèrent enfin.

« Leoden Doreath. Homme du Rohan. » annonça le nouveau venu. Puis il se tut, n'ajoutant rien de plus pendant un long moment. Les deux hommes se jaugeaient l'un l'autre, mesurant sans aucun doute leurs échappatoires et leurs possibilités. A bien l'observer, il sembla à Chandalen que l'autre avait la mâchoire drôlement crispée, comme s'il avait une sorte de rage sous-jacente qui menaçait d'exploser à chaque instant.

« Je suis désolé, mais si vous voulez passer les portes de la ville, ce sera en journée. Histoire que l'on puisse contrôler qui rentre et qui sort, vous savez, avec la situation en ce moment.. » lui expliqua le guerrier, cherchant par la même occasion à détendre son interlocuteur pour voir si, par tout hasard, il pourrait le faire rentrer le lendemain s'il venait à se présenter à nouveau.

« Je cherche quelqu'un. » reprit finalement l'autre, la voix peu nette, presque fébrile. L'on ressentait dans son ton la même douleur emprunte dans ses traits, une expression mystérieuse que Chandalen n'arrivait pas à percer. « Une jeune femme aux cheveux bouclés et noirs, plutôt longs, la peau ambrée. A peu près de cette taille. » Il désigna une certaine hauteur de la main pour indiquer ce qu'il voulait dire. « Elle est venue pour danser, elle avait certainement un musicien avec elle. Si vous l'avez vue, je suis ici pour venir la chercher. »

Ces mots envoyèrent un frisson dans l'échine du guerrier, qui reconnaissait parfaitement la femme qu'il avait sauvée dans la description que l'étranger venait de faire. C'était loin d'être un signe positif ; la gitane n'avait jamais mentionné le fait qu'elle ne connaisse un rohirrim, encore moins un homme comme celui qui se tenait présentement devant lui. Non, cet individu lui semblait bien dangereux pour la jeune femme, il n'avait rien de bon sur le visage, ni aucune autre marque qui prouvait qu'il était là pour de bonnes intentions. Il faisait certainement partie de ces bourreaux sans cœur, dont la soif de sang est insatiable, et qui avait été mandé pour s'occuper du sort de celle qu'ils appelaient tous 'sorcière'. Non, cet homme là ne devait pas rentrer.

Chandalen fit appeler des gardes qui surgirent de toute part autour de lui, afin qu'ils escortent l'homme loin d'ici pour être certain qu'il ne revienne pas, au moins pendant la nuit. S'il était là au petit matin, le guerrier prendrait le soin de laisser ses directives au soldat qui prendrait le relais. Chandalen prit le temps de patrouiller alentours, mais le reste de la nuit fut bien calme, et il n'y avait pas un chat dehors. Au petit matin, il finit par regagner le rempart, donnant ses consignes, puis après avoir rendu son cheval, il fit route arrière vers sa maison.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Dim 19 Juin 2016 - 21:41

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


La nuit fut paisible, mais en ce qui concernait Cármen son sommeil était étrange, dérangeant, agité. Jamais elle n’avait éprouvée telle gêne à dormir et ignorait si cela était un symptôme de sa grossesse ou simplement parce qu’elle ne se sentait pas rassurée. Elle avait hâte d’être au matin, ainsi à chaque fois qu’elle ouvrait les yeux elle était déçue. Elle se rendormait pourtant, puis cela dura jusqu’au matin alors qu’un bruit sourd vint à l’arracher du sommeil. Cármen rouvrit les yeux, voyant Kjartan debout et tout sourire dans son petit lit. Il devait avoir observé la gitane assoupie depuis déjà un moment et le concernant il avait l’air en forme. Même si elle aurait préféré voir Leoden à son réveil, le sourire de l’enfant était une première vision de la journée tout à fait agréable.

« Bonjour Kjartan ! Tu as bien dormi ? »

Il lui répondit avec quelques petits gazouillis qui lui étirèrent son sourire. La gitane se leva difficilement, le dos en compote, des crampes jusque dans la nuque a cause de la position inconfortable et cette horrible impression d’avoir trop dormi. Du moins son sommeil n’avait pas été réparateur et les cernes marquant son visage pouvaient témoigner de son épuisement. IL en fallait tout de même plus pour l’empêcher de s’occuper du petit. Se concentrer sur lui, lui permettait de ne pas broyer du noir. Dans tous les cas elle était rassurée de constater qu’il n’y avait pas eu le moindre problème ici et que la femme de Chandalen n’avait pas fait irruption dans la maison en profitant de l’absence du guerrier. Elle lui fit quelques chatouilles, quelques bisous sous les pieds pour le faire rire et le posa par terre pour lui donner la main, le forcer un peu à faire bouger ses jambes puisqu’à deux ans il savait déjà pas mal se débrouiller. Cármen enfila une longue veste pour ne pas attraper froid et prépara un petit déjeuner à Kjartan. Elle fit quelques galettes également pour Chandalen quand il reviendrait. Puisque le matin était bien avancé il n’allait sans doute pas tarder.

Elle surveilla le petit qui mangeait, l’incitant à manger tout seul mais en veillant à ce qu’il ne se blesse pas. Il lui tendit la cuillère, comme ayant envie de la nourrir ainsi qu’on pouvait le faire avec lui. Alors Cármen se rendit compte qu’effectivement elle avait faim et mangea une galette et quelques fruits secs. Une fois le repas terminé, elle aida Kjartan à descendre de sa chaise, le prenant dans ses bras pour qu’ils aillent ouvrir les rideaux et les volets afin de faire entrer la lumière dans la maisonnette. Il faisait beau, une fois de plus, la rosée laissait quelques gouttelettes fraiches sur les plantes. Le temps était bon mais le cœur de la gitane demeurait terne.

Elle laissa Kjartan s’occuper, jouer avec ses jouets en bois, restant près de lui pour le surveiller et jouer avec lui. Il lui arracha quelques rires, posant des bisous baveux sur ses joues, il l’aimait bien et c’était réciproque, elle se demandait sis a maman prenait soin de lui pour qu’il soit aussi affectueux avec elle. Ca ne la regardait pas mais en ce qui concernait Chandalen l’amour qu’il avait pour son fils n’était plus à prouver. D’ailleurs en évoquant ce dernier, il fit son apparition, Kjartan fut le premier au courant et s’empressa d’aller voir son père. La bohémienne se leva aussi, un large sourire sur les lèvres, contente de voir qu’il était revenu et qu’il allait bien.

« Bonjour !» le salua t-elle

Elle l’aida à se débarrasser de ses affaires, les posant soigneusement dans un coin.

« Tu m’as l’air épuisé, j’ai fait quelques galettes si tu veux manger mais si tu préfère te reposer, je veillerais sur Kjartan »

Elle lui sourit, rassurée enfin de se retrouver de nouveau en sa compagnie qui lui était devenue indispensable pour ne pas trop se laisser submerger par les émotions qui lui dévoraient l’esprit  à chaque seconde par le manque des siens.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Dim 19 Juin 2016 - 22:43



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Le chemin jusqu'à sa petite maison fut bien calme ; les gens pointaient seulement le bout de leur nez dehors, et les rues n'étaient pas encore bien peuplées. Il était encore tôt, et la teinte rosée du ciel laissait parfaitement deviner la journée ensoleillée qui allait arriver. Il n'y avait pas l'ombre d'un nuage dans le ciel, ce qui étira un sourire sur le visage de Chandalen. Il savait apprécier de sentir les rayons solaires danser sur sa peau, mais il aimait davantage la fraîcheur rassurante de la pluie.

Il finit par arriver devant la porte en bois de sa demeure, négligemment repeinte en vert, et dont la corrosion s'était déjà emparée après si peu de temps. Il la poussa d'une main pour découvrir son petit déjà prêt à l'accueillir. Kjartan lui tendit ses deux minuscules bras grands ouverts, et son père s'empressa de le ramasser pour le prendre contre lui. Il lui chatouilla le bout du nez d'une main, déposant ses affaires au sol de l'autre. S'approchant de Cármen, il la salua à son tour. Elle avait l'air drôlement fatiguée, presque usée ; que ce soit du à l'enfant qu'elle portait ou aux récents événements, c'était compréhensible, mais l'homme se jura de faire son possible pour qu'elle soit ici comme chez elle jusqu'à son départ. Il faudrait d'ailleurs qu'il lui pose la question, puisqu'il s'était écoulé bientôt assez de temps pour que les gardes soient moins regardants durant les entrées et sorties du village pendant la journée. Mais chaque question venait en son temps.

Reposant le petit par terre, le guerrier fit signe à la gitane qu'il avait encore quelques heures à tenir debout avant de tomber de sommeil, et qu'il lui serait bien favorable de prendre le petit déjeuner avec elle et son fils. Il tira l'une des chaises pour prendre place à la table, se sevrant dans les plats tout en remerciant la jeune femme pour tout ce qu'elle faisait. S'il elle n'y était pas obligée, il comprenait que cela puisse lui permettre d'évacuer les douloureuses sensations qui suivaient ce qu'elle avait vécu, aussi, il la laissait faire librement, en prenant grand soin de la remercier à chaque fois. Chandalen était loin d'être familier avec la gent féminine, et pourtant il lui semblait qu'il avait plutôt bien cerné les émotions de la demoiselle.

Le guerrier commença à piquer dans son assiette les petits bouts de galette qu'il y avait mis, agrémentant chaque bouchée de son repas de petites baies rouges et noires. Il descendit aussi rapidement son gobelet d'eau, commençant par s'enquérir d'abord des nouvelles de la nuit. Apparemment tout avait l'air de s'être plutôt bien passé, et c'était tant mieux. Avec la drôle de visite qu'il avait reçu, Chandalen en avait presque oublié les risques que la gitane encourait si elle était découverte ici. Des risques dont lui aussi serait taché si l'affaire venait à prendre des proportions inattendues.

« La nuit a été mouvementée de notre côté »  commença-t-il. Il avait les traits un peu tirés lui aussi, mais pas au point de la gitane, et encore moins de l'homme qu'il avait croisé durant sa garde. « Il y a un étranger qui faisait route vers le village. Mais nous avons des ordres clairs, pas d'entrées pendant la nuit. Il a fallu que je lui demande à plusieurs reprises de me donner son nom, il n'avait pas l'air très décidé à coopérer. J'ai mis pas mal de temps avant de voir son visage, il était caché sous une grande cape, mais quand j'ai posé mes yeux sur lui, j'ai compris l'utilité de la cape. Le visage qui était en dessous n'était pas très beau à voir, et ce n'était que pendant la nuit.. Enfin, le pauvre homme cherchait quelqu'un. Sa description ressemblait beaucoup à toi, alors comme tu es recherchée dans tous les coins du village, il a certainement été attiré par le gain s'il te capture. Enfin, je n'ai pas mis longtemps avant de lui demander de faire demi-tour. Mes hommes l'ont escorté assez loin d'ici. S'il revient dans la journée, il sera certainement arrêté » Chandalen fit une pause pour se lever et mettre une bûche dans le feu, dont les flammes commençaient à se faire maigres. « D'ailleurs il venait d'ici, un rohirrim, il m'a dit. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Dim 19 Juin 2016 - 23:22

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Tandis que la maisonnette se faisait plus animée avec l’arrivée de Chandalen, Cármen étirait de larges sourires, toutes ses idées sombres restaient dans un coin de son esprit puisque la compagnie que lui offrait le guerrier lui permettait de ne pas trop remuer le couteau dans la plaie. Une fois débarrassé de ses affaires et de son armure, elle lui installa des couverts et lui apporta quelques galettes accompagnées de fruits rouges pendant qu’elle nettoyait un peu. Elle fit une mine désolée en apprenant que la nuit avait été mouvementée, il avait beaucoup de courage et elle se demandait comment il faisait pour ne pas résister à l’appel du repos et d’un peu de sommeil pour s’en remettre. Ainsi il lui raconta un peu ce qu’il s’était passé, et plus en particulier la venue d’un étranger. Cármen continuait d’essuyer la vaisselle, attentive à ses propos et drôlement intriguée par son histoire. Puis elle fronça les sourcils lorsqu’il évoqua le fait qu’il était à la recherche d’une personne et que sa description lui faisait directement référence.
Elle ne l’interrompit cependant pas, le laissant continuer son récit dans l’attente d’un indice qui lui confirmerait ses soudains doutes concernant cette personne qui n’était en réalité nullement appâté par le gain de sa capture. Alors lorsqu’il dévoila qu’il s’agissait d’un rohirrim, un seul prénom lui vint aux lèvres :

« Leoden… »

Il n’y avait aucun détail concret qui pourrait le confirmer mais un rohrrim a sa recherche, et elle pensait alors très vite à Leoden, s’il avait l’air dans un sale état, elle pouvait aussi comprendre qu’il ne devait pas beaucoup dormir depuis qu’elle n’était plus là, car depuis leur rencontre ils n’avaient jamais été aussi longtemps séparés. Elle s’était douté que cet entêté refusait de rester les bras croisés et attendre son retour, aussi elle craignait qu’il ne réitère et qu’il revienne la chercher. Quelque part elle était rassurée de savoir qu’il donnerait cher pour la retrouver mais ce n’était clairement pas le bon moyen pour le coup, il devait s’armer de patience et attendre comme convenu son retour de manière discrète. Elle attendait encore le signal de Chandalen, après tout c’était lui qui pouvait juger de l’alarment des hommes à sa recherche. Cármen devait être certaine que c’était lui, car cela changerait bien des choses et lui ajoutait quelques peurs en plus. Elle lui posa alors une question précise qui confirmerait très vite les craintes qui commençaient à la faire changer de couleur.

« T’a-t-il dit son prénom ? Si c’est Leoden, il est mon compagnon, le père de mon enfant… » Fit elle les larmes aux yeux rien qu’en pensant à cette éventualité.

Son coeur s’emballait sous l’angoisse ressentie à l’éventualité qu’il ait manqué de se faire attraper et emprisonner au risque qu’il s’énerve et qu’il finisse par se faire tuer. Cármen vacilla légèrement sous le stress dû à une soudaine chute de tension. Fort heureusement elle eu le réflexe d’attraper une chaise pour s’asseoir tout en passant ses mains sur son front perlé de sueurs froides alors qu’elle avait pâli à vue d’œil en l’espace de quelques secondes. Elle respira doucement reprenant ses esprits, elle craignait que la situation ne dérape alors que jusque là ils s’en étaient très bien sortis. Chandalen comprendrait bien vite les enjeux, concernant Leoden, elle, tout comme Chandalen et puis son groupe. S’il se faisait attraper, bien des choses seraient remises ne cause.

« Il ne doit pas se faire arrêter, il se fera tuer à coups surs comme Umar. »

Cármen avait beau avoir confiance en Leoden, sous le coup de la fatigue, de l’épuisement, et de la frustration de ne pas avoir de signe de la gitane depuis quelques jours, elle le savait capable du pire. Il lui fallait absolument éviter cette situation, mais comment faire ? Elle était déjà rassurée de savoir qu’il n’avait pas forcé le passage, cela voulait dire qu’il était en ce moment même au campement et qu’il restait un espoir qu’on ne le revoie pas en ville.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Lun 20 Juin 2016 - 11:50



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Assis à sa table en train de manger, Chandalen finissait de déblatérer sur sa nuit de garde quand il fut interpellé par un prénom que la gitane prononça. Il ne l'entendit pas tout à fait clairement, mais les sonorités qui lui étaient parvenues ressemblaient fortement à ce que l'étranger lui avait dit. N'y prenant trop d'attention, le guerrier continua de se nourrir. Si la jeune femme connaissait cet homme, elle le dirait bien tôt ou tard, qu'il soit quelqu'un de bon ou de mauvais. Chandalen leva son verre pour le remplir et le vider aussitôt.

« Décidément, tu es bien douée derrière les fourneaux. On ne ment pas lorsqu'on dit que les femmes ont un don pour la cuisine, et les hommes pour la guerre.. » fit-il, alors qu'il prenait sur sa fourchette la dernière bouchée qu'il allait avaler.

Mais la gitane lui glissa une phrase qui manqua de le faire étouffer avec sa galette, qu'il recracha aussitôt. Leoden, ce fameux étranger qui était venu aux portes du village, était également celui à qui il avait personnellement mandé un oiseau pour l'informer à propos de Cármen. Celui-là même à qui il avait précisé de ne rien tenter, de n'amener personne. Un homme visiblement audacieux, qui n'avait pas peur de braver les règles au risque de son propre péril si ce n'était celui de sa femme. Quoi qu'il en soit, il avait à présent fait demi-tour, et c'était peut-être mieux ainsi.

« Quoi ? » repris-t-il, tout étonné. « Ce gars qui se pointe et qui fait la forte tête vient pour te chercher ? Ma parole, il ne va pas faire long feu dans le village s'il tient tête ainsi à tout le monde. » Non, c'était bien vrai, une telle audace ne serait pas pardonnée deux fois. Si Chandalen n'avait pas vraiment eu de motif valable pour le faire arrêter au moment où il ne savait pas qui était cet homme, les gardes de la ville en auraient bien assez une fois qu'il serait à l'intérieur des murs. Le guerrier avait donné ses directives, et comme à chaque fois que quelqu'un n'y avait pas égard, il avait envie de jurer que cela retomberait sur l'homme en question. Cependant, il s'agissait du compagnon de la gitane qu'il avait sauvée, et il ne pouvait pas se permettre de telles pensées.

Si cet homme venait pour secourir sa promise, Chandalen comprenait parfaitement les enjeux qui se mesuraient à lui. Il avait lui aussi de l'amour pour certaines personnes qui le conduirait à braver aussi les interdits, à défier les lois pour sauver ceux qui prenaient place dans son cœur. Cet homme, bien que d'une bravoure incontestable, ne faisait que son devoir de mari, ou presque. Il était dangereux pour la gitane, car s'il ne maîtrisait pas son tempérament, il pourrait facilement faire basculer les choses en leur défaveur.

« Je vais retourner aux portes. » annonça-t-il tandis qu'il se levait de sa chaise, attrapant son plastron qu'il passa rapidement. Puis il rangea son épée et son couteau dans les fourreaux qui leur était destinés, se dirigeant vers la porte d'un pas décidé. « Ne sors pas d'ici, s'il te plaît. Je ne serai pas en mesure de te protéger. » Et il disparut de la maison, marchant hâtivement vers les remparts.

Il marchait rapidement, presque en train de courir à travers les rues pour avoir la réponse qu'il attendait impatiemment. Était-il revenu ? Avait-il eu le courage, encore une fois, de venir se mesurer à toute une garde alors qu'il avait été prévenu ? Lorsque Chandalen arriva vers les portes, il fit signe à l'autre de descendre.

« Non, commandant, il n'est pas revenu. Pas pour le moment. » lui annonça-t-on.

« Bien, ouvrez l’œil, et dites-lui seulement de faire demi-tour. Que personne ne le touche ni ne lui parle davantage. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Lun 20 Juin 2016 - 11:51




A Beautiful Day To Save Lives

Cármen, Chandalen & Leoden



L'angoisse avait marqué le cœur de l'homme depuis bien des jours, et pourtant, elle n'avait cessé de grandir, de prendre de plus en plus de place à chaque instant, s'infiltrant dans son corps comme son sang circule dans ses veines, se faufilant dans les moindres recoins que lui présentait son âme. Non, il était bien loin de tout ce qu'il avait connu d'apaisant, de ce regard si doux que lui donnait la gitane à chaque fois qu'elle posait ses yeux sur lui. Il inspira un grand coup, se souvenant de l'odeur enivrante de ses cheveux, qu'il avait dessein de sentir à nouveau même si tout au fond de lui, il sentait l'espoir mourir à petit feu.

Il avait la gorge étrangement sèche, comme si plus un son doux ne pourrait y passer. Sa peau s'était lentement asséchée autour de ses yeux, rongée par les larmes salées qui avaient habité son visage pendant les derniers jours. Il serra son poing autour du parchemin, récitant les mots qui y étaient écrits dans un silence envahissant. Ne rien tenter. Comment pourrait-il ne rien tenter ? Celle dont il s'était épris était prisonnière, probablement enfermée dans une cellule sans eau ni nourriture, mal traitée par quiconque aurait à s'occuper d'elle, pour ce que personne ne voyait en elle qu'elle n'était pas cette sorcière dont tout le monde parlait.

Non, c'en était bien trop ; trop de douleur et trop de temps écoulés, l'homme en était arrivé à ses limites. Il n’était plus capable de dormir, ni d'avaler quoi que ce soit. Il n'avait pas fermé l’œil depuis l'heure où il avait compris que la gitane ne rentrerait pas. S'il avait consulté les autres pour obtenir leur soutien, il avait bien entendu eu la confirmation qu'il ne voulait pas voir. Si le message qu'ils avaient reçu promettait de leur retourner la jeune femme saine et sauve, alors il fallait attendre que la jeune femme leur revienne saine et sauve. S'ils tentaient d'aller eux-mêmes la chercher, ils étaient prévenus : ce serait un bain de sang. Les ennemis étaient trop nombreux, même pour des guerriers aussi adroits que les haradrim. Mais Leoden n'avait pas besoin d'être épaulé par les autres.

Devant la grande porte, il leva les yeux, son visage découvert en proie aux rayons mordants de l'astre solaire. Il tira sa petite charrette sur laquelle il avait chargé quelques poules et des sacs de grains, se présentant devant le petit pont pour avoir accès à l'intérieur du village. Il finit par arriver juste devant les gardes qui lui réclamèrent son identité, qu'il déclara le plus naturellement qu'il le pouvait.

« Baldred, pour vous servir » prétendit-il, puisque c'était le nom que lui avait donné le petit vieux à qui il avait volé la charrette pour pouvoir rentrer dans le village. « Mon père venait d'habitude ici »

« Baldred, fils de Baldred »
répéta le garde à qui il avait à faire. « J'ignorais qu'il eût un fils. Mais passe donc, tu es le bienvenu. »

Les cernes qui entouraient ses deux yeux rougis n'avaient rien évoqué au premier garde, et c'était tant mieux, parce qu'il pouvait au moins se permettre de passer les portes sans être soupçonné. S'il vivait entouré d'hommes des Harad, son physique typique de rohirrim le faisait passer inaperçu au milieu de la foule. Il tourna légèrement la tête lorsqu'il passa à côté du commandant qui l'avait arrêté pendant la nuit, prétextant s'abriter du soleil en plaçant sa main au dessus de ses yeux pour se cacher.

Il fit rapidement son chemin jusqu'à la place centrale, où il regardait attentivement tous les visages pour tenter d'y trouver dissimulé, celui qu'il aurait tant aimé voir.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Lun 20 Juin 2016 - 12:35

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


« Ta mère va venir ainsi qu’elle l’a dit hier, ne t’en fais pas tout ira bien ! »

Cármen n’avait pas imaginé que sa réaction se fasse aussi vive, elle appréciait sa bienveillance, jamais elle n’avait rencontré de personne aussi dévouée que lui alors que le confort des autres lui importait plus que son propre confort. Elle lui avait pourtant dit de se reposer mais il était déjà parti, laissant de nouveau la bohémienne seule avec ses pensées et ses angoisses. Le silence de la maison pesa sur sa conscience, elle fit les cents pas, s’occupa de Kjartan jusqu’à ce que la mère de Chandalen revienne. La gitane s’efforça de lui adresser un large sourire avant d’annoncer qu’elle avait une course à faire pour le petit et qu’elle ne serait pas longue. N’étant pas au courant de ce qu’il se passait, elle ne trouva pas cela étrange et la laissa s’en aller sans plus de questions. En chemin, Cármen ajusta un châle sur sa tête afin de ne pas être reconnue alors qu’elle se dirigeait vers le centre ville.

Elle pressait le pas, fort heureusement qu’elle n’avait pas 6 mois de grossesse ou son endurance serait amoindrie. La jeune femme fit tout de même attention à ne pas trop brusquer, n’ayant nulle envie de faire une fausse couche même si à l’instant même, Leoden était le seul qui comptait à ses yeux. C’était l’heure où les villageois étaient dehors pour faire leurs emplettes au marché. La gitane leva les yeux, parcourant d’un regard la place centrale à la recherche de l’homme qu’elle aimait. Elle s’enfonça dans la foule, le nez en l’air et évita de croiser le regard des gardes. Jusqu’à ce que son cœur cesse de battre alors qu’elle vit Leoden au loin. Il n’y avait pas une minute à perdre, elle se fraya un chemin jusqu’à lui, tremblante et priant pour qu’il ne soit pas trop tard. Puis une fois près de lui, la gitane posa sa main sur le bras de Leoden afin de l’interpeller tout en restant debout à ses côtés pour que personne ne voie qu’ils étaient en train de parler. Le châle recouvrait sa tête, elle la maintenait baissée afin de ne pas attirer les regards sur elle alors qu’elle n’avait qu’une envie, c’était de le prendre dans ses bras et lui dire combien elle l’aimait. Elle ne le pouvait pas, il fallait qu’elle garde en tête qu’elle n’était ici que pour l’avertir et lui dire de partir, ce qu’elle s’empressa donc de faire en parlant à voix basse.

« Tu dois t’en aller Leoden, si on t’aperçoit avec moi tu te feras tuer !!»

La gitane fit mine d’observer les fruits sur un stand, profitant du monde sur le marché pour les camoufler et pouvoir échanger quelques mots avec lui.

« Je t’avais dit de rester au campement, j’attends que tout se calme et de pouvoir passer les portes de la ville sans me faire arrêter. Il faut que tu me fasses confiance ! »

Cármen releva les yeux, ses yeux étaient cernés, sa mine pâle et trahissaient de mauvais jours passés. Le voir dans cet état lui pinçait le cœur et lui fit monter les larmes aux yeux. Mais alors elle vit au loin les gardes pointer du doigt dans leur direction. Elle comprit que Leoden était directement visé puisqu’elle était bien trop camouflée pour qu’on la reconnaisse de loin. La gitane le pressa alors, l’incitant à aller dans la direction opposée, la panique dans la voix

« Va t’en ! Dépêche-toi !! Ils t’ont vu !! »

La gitane se recula vivement afin d’éviter d’attirer l’attention sur elle et qu’elle ne soit pas associée à lui. Dans l’éventualité qu’on la reconnaisse il se ferait aussitôt accuser et exécuter aussi vite qu’Umar. Alors que les gardes commençaient à se précipiter dans leur direction, Cármen prétexta tomber sur des cageots d’oranges sous les bousculades et les empêcha d’attraper directement Leoden, lui donnant le temps de fuir. Mais la foule s’agglutinant avait tout pour ralentir toute personne souhaitant fuir et alors, les gardes furent bien plus rapides pour se saisir de l’homme. On remarqua à peine la présence de la bohémienne et pourtant elle était bien là, assistant à cette scène effroyable où son amour se faisait arrêter et qu’elle ne pouvait rien faire ni rien dire pour lui donner une chance de rester vivant. La gitane paniquée tenta de trouver un moyen de le sortir de là, observant les alentours. Son cœur martelait tel un galop de cheval, c’était un véritable désastre elle ne voulait pas croire à ce qu’elle voyait.

De l’aide, il lui fallait trouver de l’aide et retrouver Chandalen. La gitane posa une dernière fois son regard sur Leoden, les larmes perlant sur ses joues à l’idée que cela puisse être la dernière fois qu’elle le voie. Elle souleva les pans de sa jupe, courant dans les rues, se faufilant entre les gens jusqu’à arriver vers les remparts où devait se trouver Chandalen ainsi qu’il lui avait dit. Mais il y avait beaucoup trop de gardes et elle ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps. Cármen tenta le tout pour le tout, avançant tête baissée tout en tenant le tissu lui recouvrant la tête et se planqua sur un côté. Elle attendit que Chandalen passe par là pour lui attraper le bras et l’attirer dans le coin.

« Chandalen !! Ils l’ont attrapé !! Je t’en supplie fais quelque chose !! Empêche-les de le tuer !!»

Puisque Leoden avait tenté de fuir, il serait sans doute emprisonné jusqu’à nouvel ordre. Juste cette idée déchira le cœur de la gitane qui s’effondra, la respiration saccadée et l’angoisse lui arrachant des sanglots.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 0:02




A Beautiful Day To Save Lives

Cármen, Chandalen & Leoden



Le visage qui s’était si souvent fait désirer ces derniers jours finit enfin par se matérialiser juste devant ses yeux. Le regard de Leoden effleura d’une simple caresse les contours de la gitane qui se dissimulait sous un châle, faisant stopper net les battements de son cœur. Elle était là, bel et bien vivante, devant lui. Non, ce n’était pas un rêve, tentait-il de se persuader. Elle est juste devant toi, elle est saine et sauve..

La discrétion dont la jeune femme faisait preuve trahissait le danger que tous deux encouraient, à découvert au milieu d’une foule de personnes qui leur voudrait probablement du mal sans raison réelle, puisque l’une venait des Harad, et l’autre était visiblement son complice. L’homme s’écarta un tout petit peu de la danseuse ; contre ses envies plus qu’enivrantes de vouloir la serrer fort contre lui, de lui dire à quel point il l’aimait, et à quel point elle lui avait manqué. Il avait eu tellement peur durant ces derniers jours passés sans elle à ses côtés qu’il prenait cet instant minuscule de retrouvailles comme un cadeau des dieux.

« Ce n’étaient pas tes mots.. Comment pouvais-je croire que ce message disait vrai ? A quel moment cet inconnu aurait pu nous vouloir du bien ? Non, j’ai attendu jusqu’à ne plus pouvoir, mais il fallait que je voie, que je constate de mes propres yeux que tu vas bien.. » expliqua-t-il, alors qu’il faisait lui aussi mine de choisir des légumes sur les étales, pour se fondre dans la masse et passer pour un marchand faisant lui aussi des emplettes.

« Je n’ai cure de me mettre en danger, tout ce qui m’importe, c’est que celle que j’aime soit en sécurité, et ce n’est pas le cas. Quel homme laisse sa promise entre les mains de l’ennemi ? » Oh, il avait attendu bien trop longtemps à son goût pour céder enfin à ses démences et entrer dans la gueule du loup ; il avait bien du courage de n’avoir pas lâché prise plus tôt, mais il était dans un danger tout aussi grand. S’il se faisait prendre, il ne mettait pas simplement sa vie en danger, mais potentiellement celle de la gitane aussi.

L’homme regarda brièvement autour de lui, replongeant son nez dans les marchandises pour ne pas se faire repérer par une attitude suspecte. Il avait passé le garde qui l’avait arrêté la nuit dernière, ce n’était cependant pas une raison pour tenter une nouvelle fois le destin. Soudain, Cármen remarqua les gardes au loin qui pointaient dans sa direction ; sans doute l’avaient-ils reconnu, mais il était déjà trop tard.

Leoden s’élança d’un coup à travers la foule, laissant sa compagne derrière lui en priant qu’elle n’évoque pas les soupçons et qu’elle ne soit pas cible de représailles si elle avait été vue avec lui. Il envoya voler derrière lui tout ce qui lui tombait sous la main pour embûcher le passage des gardes, mais se frayer un chemin à travers une foule aussi dense était bien trop difficile pour un homme de son gabarit. Aussi, il fût vite rattrapé, les poings liés dans le dos, la face contre un mur. Son visage était dans un piteux état ; déjà parce qu’il était rongé par la fatigue et profondément marqué par le désarroi, mais la délicatesse des gardes n’avait pas manqué de laisser elle aussi sa trace sur un minois pour le moins méconnaissable.

Un dernier regard, et il laissa voir à Cármen que si la fin avait sonné pour lui, elle pourrait au moins se sauver, mais il fallait qu’elle disparaisse maintenant. Pris par l’émotion d’avoir enfin pu retrouver celle qu’il aimait, Leoden n’avait pas pris le temps de monter sa défense, de se battre d’homme à homme avec ses assaillants, et il ne fit pas long feu entre leurs mains. L’un d’eux l’attrapa pour le mener jusqu’aux cachots où il fut lancé sans plus de précautions, mais aussi sans eau ni nourriture pour le moment. S’il allait en avoir par la suite, il ne le savait pas, mais s’il devait mourir ici, il aurait au moins eu la chance de voir une dernière fois le visage de sa bien-aimée.

Contre la pierre froide qui gelait son dos, Leoden n’avait plus aucune échappatoire. Il était pris au piège comme un rat, encerclé par ses ennemis dans son propre plan. Il s’était jeté dans le tas pour sauver Cármen, et finalement, il ne pourrait plus lui être d’une quelconque utilité, terré dans son trou comme il l’était présentement. Les barreaux en fer forgé lui rappelaient étrangement des souvenirs bien trop familiers à son goût. Des souvenirs dont il se serait bien passé dans cette situation, où il avait depuis longtemps atteint ses limites de tolérance, et longeait le précipice de la folie au risque d'y tomber lui-même.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 0:03



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Alors qu’il venait seulement de finir sa discussion avec le garde qui s’occupait des passages d’entrées et de sorties du village, Chandalen se retourna pour faire le chemin inverse et rentrer chez lui, sans la moindre information à donner à la jeune femme qu’il hébergeait. Si l’homme n’était pas revenu, c’était sans doute qu’il avait compris le message et qu’il se contenterait d’attendre du mieux qu’il pouvait le moment où la gitane pourrait enfin passer les portes de la ville en toute sécurité. Et il était clair qu’il n’avait pas vraiment le choix.

Il entama donc sa petite marche de retour sur un rythme plutôt calme, observant les alentours pour se délecter des petits plaisirs de la vie. Les couleurs chatoyantes du marché au bout de la rue, les étoffes des robes des demoiselles qui volaient au gré du vent, le soleil brûlant sur son visage ; il savait se contenter de peu, et c’était finalement un grand avantage qu’il avait sur les autres.

A un tournant, il fut interpelé par un contact soudain sur son bras qui l’attira dans un recoin du mur. Cherchant directement le visage de la personne à qui il avait à faire, il reconnut les traits de la bohémienne sous l’épaisseur des tissus qui masquaient son minois au reste de la foule. Le contact n’avait pas été brute ni menaçant, c’est pourquoi Chandalen n’avait pas d’office réagit comme il l’aurait fait en temps normal. Il fut très étonné de trouver la gitane dans les rues, à même la foule, mais le guerrier n’eut pas le temps de poser sa question que la jeune femme l’avait déjà assommé avec quantité d’informations.

Il n’avait pas besoin de plus amples détails pour comprendre de qui il s’agissait ; l’homme était donc revenu, il avait certainement pu passer les portes en scandant une fausse identité auprès de gardes qui ne l’avaient pas vu durant la nuit. Un passage plutôt facile, mais pas autant que la sortie s’annonçait de l’être. Capturé, donc. Chandalen s’arrêta un instant, tentant de trouver un plan, mais s’il avait déjà sauvé la gitane comme on jouait aux cartes, il lui serait en revanche plus difficile d’accéder à l’endroit où ils allaient mettre l’étranger qu’ils venaient d’attraper.

« Fichtre et foutre, pourquoi est-il revenu ? Il est vraiment entêté, hein.. » lâcha le guerrier dans un accès de frustration ; non, sauver cet homme ne s’annonçait pas être une partie de plaisir. « Pour le moment, on va rentrer à la maison, tu n’as pas ta place ici » Il désigna la rue, qui finalement restait leur plus grand danger à présent. Si la capture d’un nouveau prisonnier en plein milieu de la place publique avait ému les foules, ils en avaient probablement oublié la gitane, mais ce n’était pas une raison pour trainer. Chandalen attrapa la jeune femme par la taille, se frayant un chemin à travers la foule le plus rapidement qu’il put, jusqu’à ce qu’ils ne rejoignent les rues moins peuplées, et finalement, la maison du guerrier.

« Tu vas avoir un bébé » commença-t-il une fois à l'intérieur, insistant sur le dernier mot, ce qui révéla encore plus son accent nordique. « Tu n’as pas ta place dans la foule, ni dans aucune course poursuite. C’est trop dangereux, et je ne pourrai pas te protéger. Mais je ne peux rien faire pour le moment, il savent déjà probablement que j’y suis pour quelque chose avec toi, alors le mieux est que je te fasse sortir pendant que les gens sont concentrés sur autre chose que sur les sorcières.. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 11:04

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Dans une angoisse des plus cauchemardesques, Cármen avait fini par retrouver Chandalen pour lui demander d’aider Leoden. Elle priait pour qu’il ne lui arrive rien et que son séjour en cellule se fasse le plus court possible. Elle senti son cœur se serrer lorsque Chandalen déclara ne rien pouvoir faire pour le moment tant qu’elle serait au centre-ville. La jeune femme se laissa guider par son protecteur, le visage pâle et marqué de l’horreur qu’elle venait de voir. Une fois rentrés et ses sanglots calmés, il lui rappela qu’elle portait un enfant et que donc elle n’avait pas à se mettre dans ces histoires pour la bonne santé de celui-ci. Mais Cármen ne pouvait rester tranquille en sachant son amour en cachot, elle priait pour que ses origines rohirrim jouent en sa faveur et qu’il ne soit pas jugé et condamné aussi sévèrement que l’avaient été les haradrim.

Paniquée, elle ne savait pas quoi lui répondre, elle lui donnait raison, pour sûr qu’elle n’avait pas sa place là-dedans. Même si sa grossesse ne se voyait pas encore, il était important qu’elle se ménage, les premiers mois étaient particulièrement sensibles aux fausses couches et avec tout ce qu’il s’était passé elle se demandait s’il n’était pas déjà mort. Cármen ressenti une vive douleur dans le bas de son ventre qui lui arracha une grimace et la força à s’asseoir. La mère de Chandalen qui était là se précipita vers elle et l’éventa, lui demandant si elle allait bien. Ce n’était rien de méchant, alors la gitane lui fit signe qu’elle s’en remettrait et lui adressa un sourire. Ayant compris que leur discussion était particulièrement délicate, la mère de Chandalen retourna vers Kjartan qui jouait joyeusement, les laissant seuls pour discuter.

« Je ne sais si je serais plus tranquille en étant là-bas. »

Elle se rendit compte qu’elle montrait à ce moment là le même entêtement que Leoden. Cela pouvait durer des jours, des semaines, mais en étant dans la ville elle avait des nouvelles de l’évolution des choses par Chandalen, en étant dans son village elle n’en saurait rien. Dans l’éventualité qu’il se passe quelque chose, si elle n’était pas au plus près pour venir en aide à Leoden elle ne se le pardonnerait sans doute jamais. Et en même temps elle avait déjà beaucoup trop impliqué Chandalen alors qu’elle savait qu’ils le soupçonnaient de l’avoir aidée.

« Je ne veux pas abuser de ton hospitalité, tu as déjà fait beaucoup pour m’aider et je t’en suis infiniment reconnaissante. »

Dans un réflexe trahissant son inconfort et la guerre sévissant dans son esprit, elle lissa les pans de sa jupe. La douleur était là, en plus d’avoir été séparée de lui, il était désormais en cellule. Pourvu que le fait de la savoir en vie l’aide à canaliser sa colère une fois derrière les barreaux. La moindre erreur pouvait lui être fatale et envers ceux qui n’étaient pas de leur village, ils avaient l’air particulièrement sévères. Elle enferma son visage dans ses mains, une partie d’elle-même savait qu’elle devait rentrer pendant qu’il était temps pour éviter plus de problèmes à Chandalen et l’autre partie ne souhaitait pas s’éloigner de Leoden. Le destin encore une fois était dur avec eux, mais elle voulait garder l’idée qu’ils finiraient toujours par se retrouver et qu’ils pourraient surmonter une fois de plus ces problèmes qui se posaient à eux et qui faisait tout pour les séparer.
Après mure réflexion, elle décida qu’il était plus sage de mettre toutes les chances du côté de Leoden et de Chandalen afin que celui-ci puisse le faire sortir. Elle n’avait d’autre choix que de lui faire confiance. Toutefois elle souhaitait être sûre qu’il était convaincu que c’était la meilleure solution pour que toute cette histoire se dénoue de manière confortable pour tout le monde.

« Si tu as besoin de mon aide, je suis prête à faire le nécessaire. Je pourrais faire diversion sans me montrer, pour les occuper et t’aider à le faire sortir, tu vois que je suis encore mobile…Si tu es certain que rentrer et la meilleure solution alors je rentrerais mais je veux que tu en sois vraiment sûr »





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 18:17



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Pour en être absolument certain, il aurait fallu que Chandalen voit l'avenir. Déjà, lui n'était pas capable de cette sorte de prouesse, et quand bien même il l'aurait été, les visions ne pouvaient lui confirmer avec la certitude dont il avait besoin que les événements allaient tourner en leur faveur. Il baissa les yeux pour fixer ses mains abîmées, crispées autour de la garde de son couteau. Non, tout était bien trop compliqué ; les ficelages de cette intrigue trop emmêlés, intrinsèquement liés tel que si l'on tirait l'un, l'on tirait indubitablement l'autre aussi.

« Non, je ne peux pas te promettre d'être certain de ce que je voudrais faire.. » commença-t-il sans lever le regard, alors qu'il trouvait soudain bien plus intéressant d'observer les détails de son couteau qu'il avait dans les mains. « Je t'ai déjà sauvée une fois, je ne peux pas tenter le destin et demander aux dieux de nous accorder encore une faveur.. Si tu peux dormir dans ton village ce soir, être auprès des tiens avec l'enfant que tu portes, alors je te ramènerai. Mais l'endroit où ils ont enfermé Leoden est bien trop sécurisé pour le moment, et je ne peux pas y intervenir avant de faire mon tour de garde à cet endroit. »

Il lâcha finalement son arme pour la ranger dans son fourreau sur ses flancs gauches, puis s'avança dans la maison pour déposer ses affaires. Il se faisait discret en marchant, tout comme il n'élevait pas la voix, pour se faire le plus discret possible pour sa mère qui aurait pu tout entendre.

« Je devrais dormir, mais avec toute cette situation, je suis bien incapable de trouver le sommeil.. Peut-être pourrions-nous discuter calmement de ta sortie, voir comment on va procéder, tout ce genre de petites choses auxquelles tu pourrais penser et moi aussi.. Enfin, je pense que tu as compris » S'il n'était pas en mesure d'aider son compagnon pour le moment, Chandalen voulait au moins garder la situation avec Cármen stable, ne pas la mettre en danger ni la frustrer.

Il sortit par la petite porte arrière du jardin pour aller y cueillir des plantes aromatiques, puis rentra et mit un pot d'eau à chauffer dans l'âtre de la cheminée, y ajoutant les feuilles et autres tiges qu'il avait été chercher.

« Je peux te faire sortir en fin de journée, à l'heure où tous les marchands s'en vont pour rentrer chez eux. Avec un amas pareil de gens fatiguées de leur journée, tu pourras facilement passer inaperçu et te dissimuler dans la foule. J'ai quelques vêtements un peu plus chauds pour que tu n'aies pas froid le temps de la route jusqu'à ton campement. Vous êtes loin d'ici ? » demanda-t-il à la jeune femme, pour prévoir au mieux les choses pour son retour.

« Je te donnerai un baluchon avec quelques provisions pour le chemin. Je t'accompagnerai jusqu'aux portes à distance pour intervenir s'il se passe quelque chose. Si je vois que les gardes interpellent les gens à l'entrée, je me chargerais de toi pour te laisser passer, tu n'auras rien à craindre. Une fois que tu es hors de vue des gardes, cours le plus loin possible en direction de ton campement et donne l'alerte pour le départ. Partez sans Leoden et envoyez-moi un oiseau, je lui dirai où aller pour vous rejoindre. Je te promets de l'aider, je lui donnerai mon meilleur cheval pour qu'il soit au plus vite près de sa famille.. » Il marqua une pause, contemplant de ses grands yeux bleus les braises rougeoyantes.

« Je suis désolé de ne pas pouvoir faire plus.. Je pense que tu comprends que c'est dangereux pour le moment, mais je vais faire du mieux que je peux pour que ton compagnon te soit retourné.. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 18:17




A Beautiful Day To Save Lives

Cármen, Chandalen & Leoden



Le front appuyé contre les barreaux de fer forgé, Leoden avait les yeux clos, le visage vide. C'était comme si plus aucune émotion ne semblait traverser son minois pour s'y imprimer, et que son corps était plongé dans une torpeur effrayante à voir. Il avait comaté un moment contre les barreaux sans dire un mot au garde qu'il avait en face de lui. Le temps lui semblait infiniment long, comme si chaque seconde faisait tout son possible pour ne pas se voir écoulée. Dans les cachots, la seule lumière qui lui parvenait était celle des torches, une lueur orangée jetée sur la pierre brute, qui plongeait l'endroit dans une ambiance particulière.

Leoden avait repéré les rats qui s’agglutinaient dans les coins, rampaient le long du mur pour se faufiler dans les trous entre les pierres qui constituaient la cellule. Il portait en horreur ces animaux, dont il avait partagé l'habitat durant sa captivité ; ces infâmes créatures avaient le don particulier de venir grignoter tout ce qu'elles trouvaient, et si ce n'était pas sa propre nourriture, c'était sa chair à lui qu'ils venaient croquer.

Ses lèvres étaient complètement craquelées avec la chaleur et le manque d'eau. L'homme avait été jeté dans sa prison sans rien à boire, et il commençait à sentir sa gorge toute sèche. L'air qu'il respirait y passait de plus en plus difficilement, se râpant contre les parois rugueuses de sa trachée. Il avait attendu bien longtemps avant de se réduire à implorer les gardes pour avoir ne serait-ce qu'une petite gourde.

« De l'eau.. » murmurait-il, alors que ce simple murmure lui arrachait déjà la gorge. En face, le soldat faisait comme s'il n'avait rien remarqué et qu'il n'entendait aucun son, forçant Leoden à donner plus de voix, et donc aussi à se faire plus de mal. Il le regarda finalement, fixant les deux yeux rouges et exorbités par la fatigue, le manque de vivres et la douleur. Mais rien de plus.

Leoden s'était contenté d'attendre le front contre les barreaux qui le tenaient prisonnier, lui ramenant inlassablement les souvenirs de Constance en tête. Il sentait la douleur irradier ses os, sa peau se hérisser tandis que les pensées refaisaient surface pour le torturer quelques instants de plus. Au bout d'un moment, il entendit le son d'un autre garde qui descendait les escaliers, et levant le regard, il s’aperçut que c'en était un qu'il avait déjà vu : celui à qui il s'était présenté sous un faux nom pour rentrer dans la ville affublé comme un marchand.

Reconnaissant le visage, Leoden rassembla toutes ses forces pour se mettre debout. Il attrapa les barreaux de ses deux mains liées, secouant frénétiquement la grille avec toute l'énergie qu'il lui restait.

« Faites-moi sortir de là ! » hurlait-il aux deux gardes qui le fixaient sans plus d'émotions traversant leur visage. Il s'arrachait la gorge à crier de plus belle pour qu'on lui donne au moins de l'eau, ses yeux reflétant la folie qui mangeait peu à peu sa raison.

« Pas de réponse, pas d'eau. Pas de coopération, pas de nourriture. Et crois-moi, nous n'avons aucun scrupule à laisser quelqu'un crever ici. » affirma le premier qui ouvrait la bouche pour la première fois depuis l'arrivée de Leoden dans les cachots. Le dernier qui venait de descendre les marches de pierre hocha de la tête pour confirmer ce que disait le premier, mais il ne portait cependant pas ce regard aussi strict sur le visage.

« Dis-moi, mon vieux, il paraît que tu cherchais quelqu'un alors? »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Mar 21 Juin 2016 - 21:08

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


La gitane écouta avec grand attention les directives de Chandalen alors que ce dernier ne pouvait pour le moment pas s’occuper de Leoden. Le savoir contraint de rester en cellule lui pinça le cœur, ayant peur de l’état dans lequel il lui reviendrait et ayant l’impression qu’en réalité Chandalen essayait de lui dire qu’il n’y avait plus d’espoir pour lui et qu’il souhaitait la mettre à l’abri le plus vite possible. C’était trop lui demander de s’éloigner d’avantage de son amour, sans être certaine qu’il lui reviendrait. Cármen se senti davantage sombrer dans un désespoir, elle demeura assise de peur de perdre connaissance tant l’angoisse la prenait au cœur. Elle avait bien du mal à respirer, submergée par la tristesse. Mais ses craintes furent envolées lorsque Chandalen proposa même de prêter un cheval à Leoden alors qu’il lui promettait de faire son possible pour l’aider. S’il le disait, alors elle le croyait volontiers, la gitane senti les larmes remonter et lui piquer le nez, elle se leva et entreprit de le prendre dans ses bras, pleurant sur son épaule. Elle lui en était reconnaissante, jamais elle n’aurait pu croiser quelqu’un d’aussi dévoué et prêt à tout pour deux inconnus. Il devait comprendre ce qu’ils étaient en train de traverser.

« Que les dieux te protègent Chandalen. Mon enfant saura tout ce que tu as fait pour nous sauver, sois en certain. » Fit-elle tout en relâchant doucement son étreinte pleine de reconnaissance.

La gitane reprit doucement sa respiration, elle était prête à suivre son plan, à quelques détails prêts qu’ils devaient voir ensemble avant d’entreprendre un départ. Car, en effet, un problème se posait, qui n’était autre que Leoden et sa capacité de confiance envers les autres. S’il n’avait pas pu suivre à la lettre les consignes qu’on leur avait envoyé par oiseau, il ne ferait certainement pas confiance à Chandalen même si ce dernier jurait avoir aidé Cármen. Il lui fallait absolument voir et jouer autrement pour le coup, ce qui demanderait un dernier effort périlleux pour elle et encore de son temps précieux à Chandalen.

« Je voudrais le voir pour le lui dire, il ne te croira pas, j’en suis persuadée. Tu as bien vu a quel point il est têtu, il serait prêt à brûler le village pour me retrouver.» Fit elle avec assurance.

Et c’était peu dire, Leoden dans sa colère était capable du pire et avec tout ce qu’il venait de se passer elle n’était pas certaine qu’il puisse se maitriser complètement. Il devait être épuisé, avait il de l’eau ? De la nourriture ? L’avaient ils blessé ? Cármen voulait faire en sorte que tout aille bien pour tout le monde et que cette histoire se dénoue sans plus de morts et certainement pas Leoden. La gitane s’empara de la main de Chandalen, suppliante et désespérée, elle avait un plan en tête qui pourrait marcher, elle voulait d’abord avoir son avis.

« Emmène moi aux cellules, je peux prétendre être une guérisseuse et je me débrouillerais pour le retrouver, après cela je m’en irais en suivant ton plan. »

Cármen avait eu le temps de détailler leurs tenues qui n’étaient pas difficiles à reproduire, les guérisseuses pouvaient provenir d’un peu partout en Terre du Milieu alors sa peau ambrée ne serait sans doute pas un problème dans la mesure où elle continuerait de se faire passer pour une Gondorienne vivant là où la terre est particulièrement inondée par le soleil. Elle devait tenter le tout pour le tout, une dernière mission périlleuse mais qui n’était pas infaisable, car elle avait l’habitude de ce genre de mission d’infiltration et était particulièrement bonne comédienne.

« Et puis j’ai un autre problème, personne dans mon groupe ne sait ni lire ni écrire, il va falloir que tu me montre sur une carte un endroit à l’abri et je guiderais mon groupe là-bas pour que tu saches où envoyer Leoden. »

Elle espérait qu’il soit d’accord avec son plan, qu’il lui accorderait cela et qu’il lui fasse confiance.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 537
♦ RÉPUTATION : 2763
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Jeu 23 Juin 2016 - 23:25



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



La gitane avait l'air grandement concernée par l'état de son compagnon ; après tout, c'était bien normal si elle était amoureuse de lui. Qui ne ferait pas tout son possible pour sauver celui dont la présence lui est si essentielle ? Chandalen en savait quelque chose, car lui avait beaucoup sacrifié pour sa famille, qu'il s'agisse de son père ou de sa femme, et dans les deux cas, c'était un amour à sens unique. Pourtant, ça ne l'avait jamais empêché de tout donner. Alors, il pouvait aisément comprendre ce que la gitane ressentait et la façon dont elle prenait les choses. Sans savoir réellement si c'était le cas, Chandalen songea un instant que c'était peut-être ces nombreux points communs qui le liaient particulièrement à la jeune femme et qui le poussaient à l'aider.

Bien sûr, lorsqu'elle proposa son idée, Chandalen fut d'abord réfractaire. Il esquissa une moue pour signifier son mécontentement ; le plan était risqué et semé d'embûches, car il y avait de fortes chances que l'endroit soit gardé. Cármen souhaitait se faire passer pour une guérisseuse, leur tenue étant facilement reproductible et l'accès aux cellules ne leur était pas bloqué. Ayant un libre accès pour apporter soins et nourriture aux prisonniers, c'était le déguisement parfait pour la gitane. Elle avait sans doute raison, pensa le guerrier, mais c'était somme toute le meilleur compromis qu'il pouvait lui accorder. Il avait compris qu'elle n'était pas prête à partir s'il ne daignait pas lui permettre ce petit risque.

Fouillant dans son placard pour y dégoter une grande carte toute repliée sur elle-même, Chandalen en plaqua le papier sur la large table. Il étendit le parchemin de tout son long, lissa les plis du plat de la main. Il se retourna pour apporter une bougie et rendre l'encre parfaitement visible sous leurs yeux dans l'ombre de la maison.

« Là » pointa-t-il sur le papier, désignant un point qui portait le nom de son village. « Nous sommes ici, c'est le village. Et là, ça doit probablement être ton campement, dans la clairière la plus proche du village, mais assez dissimulée pour que personne n'ait encore pu aller vous chercher. » expliqua-t-il à la jeune femme pour qu'elle puisse se repérer sur la carte. Même si elle était relativement grande, elle ne représentait pas plus que le Rohan ; elle regorgeait de précisions cependant que les couleurs pour désigner les forêts et les étendues d'eau s'étaient un peu ternies avec le temps. « Si vous vous rendez un peu plus loin, je pense que cette clairière-ci correspond à ce dont vous aurez besoin. Elle sera éloignée de ce qu'il faut, mais Leoden arrivera à vous retrouver en moins de deux jours à cheval puisqu'il voyagera seul. Et si mes hommes commencent à vous chercher, ils n'iront pas plus loin, vous serez sur le territoire d'un autre village »

Ces explications données, Chandalen entreprit de sortir quelques tissus assez proches de ce que portaient les guérisseuses pour fournir de quoi reproduire une tenue à la jeune femme. Il veilla à ce que Cármen ait tout ce dont elle avait besoin, cependant que lui préparait un baluchon avec quelques vivres et de l'eau comme il l'avait fait pour la danseuse, mais cette fois pour son compagnon.

« Ne prends pas trop de temps quand tu seras avec lui.. Je ne voudrais pas que tu sois repérée ou que cela soulève des interrogations, ce sera plus difficile de se sortir de là, cette fois.. » demanda-t-il à la jeune femme. Si c'était pour permettre aux deux gitans de retourner sains et saufs chez eux, il comprenait largement l'angoisse et la volonté de la demoiselle, mais lui risquait gros derrière, et il n'aimait pas à prendre des risques amplement mesurés si pas tout à fait nécessaires.

« On part lorsque tu es prête ; en plein après-midi, personne ne sera bien attentif après le repas, mettons cela à notre avantage.. »








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives

Revenir en haut Aller en bas
A beautiful day to save lives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» A beautiful day to save lives
» Pistols do not win wars, but they save the lives of the men who do
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.