AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
A beautiful day to save lives - Page 3

Partagez|

A beautiful day to save lives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 24 Juin 2016 - 7:22

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


Cármen fut heureuse de voir Chandalen convaincu par son plan, elle imprima ses instructions concernant l’endroit où ils devraient se rendre le temps de récupérer Leoden et pour ne pas avoir de gardes à leurs trousses. Ensuite, il s’agissait de son infiltration dans les cachots où son amour était retenu prisonnier. Cármen s’appliqua à faire une tenue identique à celle des guérisseuses mais qui était ajustable, ainsi elle pourrait passer ensuite les portes de la ville en simple tenue Rohirrim comme celles qu’elle avait portées jusque là. Elle s’était dépêchée pour la faire, mais pu l’enfiler juste à temps alors que Chandalen avait déjà préparé les provisions. Ainsi ils repartirent ensemble, la gitane se concentra, revoyant avec son sauveur les quelques détails.

« Une fois sortie, je me cacherais dans un coin pour ajuster ma robe et couvrir ma tête avec le châle, je t’attendrais pour que tu me raccompagnes aux portes si la voie est libre. »

Elle était stressée, un nœud s’était formé dans son estomac. Mais une fois arrivés devant les gardes, lé déguisement fut suffisamment efficace pour que le garde l’ignore et la laisse passer pour faire un rapport à Chandalen. Surprise de ne pas avoir à se présenter, elle observa Chandalen et continua son chemin. Il lui fallait désormais être discrète lorsqu’elle croisait des gardes, elle les saluait simplement à son passage, ils avaient l’habitude de voir passer des guérisseuses, pour le nombre de prisonniers blessés et infectés qu’ils avaient et qui menaçait de les contaminer eux-même lorsqu’il s’agissait de maladies. Cármen observait à droite et à gauche, cherchant désespérément la trace de Leoden jusqu’à trouver.

La gitane se précipita vers la cellule de Leoden, se mit à genoux devant celle-ci tendant le bras à l’intérieur de la cellule pour l’interpeler et le notifier de sa présence. Lorsqu’il l’eut remarqué, elle lui signifia de ne pas faire de bruit, observa les alentours et puisqu’il n’y avait pas de gardes elle fit pression sur la nuque de Leoden pour l’approcher d’elle et déposa ses lèvres sur les siennes. Un baiser empli d’amour, de sentiments profonds et passionnés pour lui. Elle souhaitait lui donner du courage mais ce baiser lui donnait l’impression d’être le dernier. Mais puisqu’elle n’avait pas tout son temps, elle se détacha de lui à regret et lui fit passer le baluchon de provisions et d’eau que lui avait préparé Chandalen au travers des barreaux.

« Cache les, ne mange pas tout en une fois » lui fit elle tout en lui donnant tout ce qu’elle avait sur elle.

Ceci fait elle contempla son visage marqué par l’épuisement et la fatigue, caressant doucement les contours de ses joues. Il n’avait pas été nourri et n’aurait certainement pas d’eau. Ce serait tout comme elle, mais sans doute pire vu qu’ils l’avaient laissée tranquille en étant enceinte. La jeune femme s’empressa alors de lui donner les directives que lui avait données Chandalen, elle articulait bien afin qu’il puisse imprimer chaque mot et qu’elle n’ait rien à redire.

« L’homme qui m’a aidée va te faire sortir bientôt, tu dois lui faire confiance et lui obéir, il s’appelle Chandalen, c’est un capitaine de garde alors il sait ce qu’il fait. Je dois rentrer au campement avant que la situation ne dégénère, nous allons aller à 2 jours de voyage au sud, il te prêtera un cheval, peut être qu’il te montrera sur une carte et là, tu auras intérêt à me rejoindre Leoden Doreath. »

Sur ses derniers mots, son visage s’assombrit sèche, autoritaire, il n’avait d’autre choix que de rentrer vivant car elle ne lui donnerait pas le droit à l’erreur. Elle avait hésité à lui dire qu’elle était enceinte mais préférait qu’il le sache dans une situation moins délicate que celle-ci et ne voulait surtout pas lui mettre de pression supplémentaire. Alors il lui fallait autre chose, pour le motiver à faire ce qu’elle lui demandait.

« Et si tu oses mourir avant je te maudirais, tu m’entends ? Tu n’as pas le droit de me laisser et prends garde à toi si j'apprends que t'en as fait qu'à ta tête! Ils ont déjà eu Umar.»

Sur ces mots alors qu’elle les prononçait en ayant les mâchoires serrées, elle attrapa le visage de Leoden pour lui offrir un dernier baiser. La fougue dont elle fit preuve contrastait avec ses pseudo menaces, parce qu’elle lui en voulait réellement beaucoup.

« Je peux pas rester, reste fort s’il te plait »




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 24 Juin 2016 - 11:44




A Beautiful Day To Save Lives

Cármen, Chandalen & Leoden



Le garde qui était en face de lui avait tenté de questionner Leoden pendant une bonne heure avant de perdre patience. Le chasseur s'était enfermé dans son mutisme habituel, ne dérogeant pas aux règles qu'il s'était fixées. Oh, il serait bien plus fort que toutes ces menaces, et de toute façon, s'ils ne lui donnaient pas d'eau, ils auraient tout à y perdre car s'il mourrait, s'était avec ses secrets.

Le garde finit par abandonner son questionnement, mais il ne donna toujours pas d'eau à son prisonnier. Leoden avait pourtant compté sur son découragement pour obtenir une petite gourde, un peu trop sûr de lui qu'on la lui donne. Le garde s'était contenté de tourner les talons, et il n'avait même pas jeté un dernier regard à celui qui croupissait dans sa cellule. Leoden s'était donc retrouvé assoiffé, et il n'y avait plus personne devant lui à qui il pourrait demander son eau si précieuse.

Il reposa de nouveau son front sur les barreaux, se plongeant dans le silence engloutissant de la prison. Ses yeux se fermèrent presque d'eux-mêmes tant la fatigue l'habitait, pourtant, il ne pouvait pas tomber de sommeil tant la soif et la faim lui rongeaient les entrailles. C'était la désagréable sensation qu'il avait déjà connue, et qui lui paraissait bien trop familière malgré la distance qu'il avait mis entre lui et ce passé peu glorieux dont il ne voulait plus se souvenir. Leoden cogita un instant, prisonnier derrière cette barrière de fer forgé aux accents rouillés. Ce passé faisait malgré tout de lui l'homme qu'il était présentement. Mais il ne pouvait que se rappeler de l'horrible bête assoiffée de sang que les premiers barreaux qu'il avait connus avaient fait de lui. Non, non, ça ne pouvait pas recommencer. Ils ne l'auraient pas vivant, ça, il se le jurait.

Fouillant dans les derniers pans de ses vêtements de ses mains liées, il trouva, là où les gardes n'avaient pas cherché dans la hâte, un dernier petit couteau, très fin et très court. Mais cela serait amplement suffisant s'ils le menaçaient. Il pourrait le faire ; Cármen le saurait bien mieux avec les dieux qu'entre les mains de ces tortionnaires.

Lorsqu'il entendit des pas dans les escaliers de pierre, il se figea, mais ne releva pas la tête. Tous ses muscles se tendirent ; il attendait patiemment qu'on le somme à nouveau de dire telle ou telle chose que l'on avait besoin qu'il révèle, mais il ne céderait pas. Il avait tellement voulu sauver et mettre sa compagne en sécurité qu'il avait totalement oublié qu'il aurait pu faire diversion à son sujet. Mais les pas qui s'infiltraient dans l'enceinte des cellules lui semblaient bien trop discrets, trop coupables pour être ceux d'un soldat. Il finit par lever la tête lorsque la présence se fit sentir trop près de lui, pour découvrir derrière les barreaux, le visage qu'il avait tant brûlé de voir à nouveau.

Il sentit son cœur se serrer si fort que sa respiration menaçait de se couper. Il était incapable de lui parler, de lui dire un mot tant il était ému qu'elle soit venue jusqu'à lui. Sa présence lui était si nécessaire ; elle lui insufflait à nouveau ce souffle d'espoir qui lui avait manqué. Leoden écouta du plus attentivement qu'il put ce que la jeune femme avait à lui expliquer, mais il n'avait d'autre hâte que de la tenir à nouveau dans ses bras. A cet instant précis, la soif ni la faim ne comptaient plus, juste celle dont il était épris et dont la voix guidait son cœur.

Lorsqu'elle lui arracha un dernier baiser avant de s'en aller, l'homme s'accrocha à ses lèvres comme il s'accrochait à la vie pour elle. Il n'y avait rien d'autre que Cármen pour lui, il en était si certain depuis leur rencontre, mais encore plus maintenant. Son cœur ne battrait jamais que pour elle.

Il fut contraint de briser cette étreinte alors que la jeune femme lui faisait signe qu'elle devait s'en aller, alors il lui glissa ce doux petit son qu'il n'avait pas pu lui dire depuis trop longtemps :

« Je t'aime.. »

Et seulement là, l'homme se souvint qu'il avait cruellement soif.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 483
♦ RÉPUTATION : 2687
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 24 Juin 2016 - 11:45



A Beautiful Day To Save Lives

Cármen & Chandalen



Chandalen avait aidé la gitane à confectionner sa tenue, puis il l'avait fait sortir de la maison, la guidant au travers des rues alors qu'il avait lui-même revêtu son masque de garde sans trop d'émotions. Il saluait habilement ses frères d'armes lorsqu'il les croisait, faisant en sorte que personne ne se focalise trop sur la gitane. Si elle avait l'air d'une parfaite inconnue dans sa tenue de guérisseuse, elle était en revanche toujours reconnaissable de par ses cheveux coupés courts, et sa peau gorgée de soleil. Elle pouvait revêtir sa fausse identité de gondorienne pour expliquer sa peau ambrée, mais les cheveux étaient un détail un peu trop persistant. Mais si elle avait assuré à Chandalen que cela passerait inaperçu comme ils étaient attachés, il ne dit mot, se contentant de mener la jeune femme au travers du dédale de rues de son village.

Il finirent par arriver là où se trouvaient les cachots qui avaient la réputation d'être les plus sécurisés, là où étaient mis les prisonniers que l'on devait interroger et garder à tout prix vivants. Chandalen en indiqua l'entrée à la jeune femme, lui conseillant de se diriger d'abord sur la droite une fois qu'elle serait dedans, parce que les gardes remplissaient toujours les cellules du fond en premier. Il lui fit signe qu'il allait l'attendre à l'extérieur, ce qui lui permettrait de guetter l'entrée et de faire diversion si plus de gardes s'approchaient de l'endroit. Il attendit qu'elle soit rentrée pour passer à la suite de ce qu'il avait prévu.

Chandalen ne fut pas étonné que la jeune femme puisse passer les gardes sans même des regards ; ils étaient largement habitués à voir passer des guérisseuses pour le genre de prisonniers qu'ils mettaient ici et la présence de Cármen ne souleva aucune question. Une fois qu'elle eut disparu de son champ de vision pour se faufiler dans les escaliers de pierre, Chandalen prit place à côté du soldat planté à l'entrée.

« Je suis là pour la relève » annonça-t-il. L'autre commença à tirer une moue, mais le guerrier ne lui laissa pas le temps de protester. « Je suis votre commandant, vous obéissez. Vous êtes demandé aux portes. » Ce qu'il lui racontait était totalement faux, mais il s'agissait de faire diversion pour obtenir le poste en haut des marches et permettre à la gitane de sortir le plus rapidement possible et sans encombres.

Il lui laissa quelques minutes avant de la sommer de remonter, car un nouveau garde n'allait pas tarder à venir pour la relève habituelle du début d'après-midi. La gitane ne tarda pas à remonter. Chandalen lui fut reconnaissant de n'avoir pas cherché à grapiller encore quelques minutes ou quoi que ce soit de plus que ce qu'il n'avait pu lui donner ; c'était déjà risqué, et elle mettait bien trop de personnes en danger si elle ne suivait pas ses directives.

Il la guida un peu à l'écart, la laissant dans un recoin pour qu'elle puisse se changer. Avant de la laisser, il lui expliqua quelques détails de dernière minute, lui conseillant quelques rues où elle pourrait passer à travers la foule, et d'autres où elle serait plus tranquille.

« Le moment est venu.. Je suis heureux d'avoir pu te rencontrer, tu es une personne vraiment touchante et déterminée. Prends soin de ton enfant, je m'occupe de te rendre ton compagnon le plus vite possible.. Merci pour tout ce que tu as fait pour nous.. » lui glissa-t-il, puis il tourna les talons, s'en allant attendre dans un coin pour guetter l'arrivé du prochain soldat, et lui laisser sa place pour guider la jeune femme à distance et lui éviter quelques altercations.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives Ven 24 Juin 2016 - 20:46

☙A beautiful day to save lives

feat. Chandalen & Cármen


La gitane remercia une nouvelle fois Chandalen, dans une étreinte amicale, emplie d’affection. Avant d’entreprendre de le quitter, émue et triste de ne pas pouvoir faire cela correctement. Elle souhaitait qu’il vive de grands moments de bonheur, car c’était tout ce qu’il méritait pour avoir été si gentil, si bienveillant avec elle - Pour ce qu’il avait fait et ce qu’il allait faire pour Leoden.

« J’espère te revoir Chandalen, dans d’autres circonstances… Je te remercie pour tout, tu es aussi précieux qu’une étoile.»

Elle déposa un baiser sur sa jour avant de s’en aller par les bois, s’enfonçant dans la nature tout en maintenant son châle sur la tête dans le cas où elle croise des gardes. Une fois bien enfoncée dans le vois, elle suivit les directives de Chandalen et se mit à courir en direction de son campement. Elle se souvenait du chemin alors que quelques indices lui permettait de s’y retrouver aisément. La jeune femme se souvenait alors avoir prit ce chemin avec Umar, qui ne rentrait pas avec elle. De plus elle rentrait en sachant ne pas retrouver Leoden au bout du chemin. La gitane cessa sa course au bout d’un moment, essoufflée, elle posa sa main sur son ventre en se souvenant qu’elle devait faire attention maintenant qu’elle attendait un enfant.

Elle arriva à son campement après quelques longues vingtaines de minutes de marche encore, revoir des visages familiers lui mit du baume au cœur alors qu’elle était accueillie comme une vraie déesse. Ses parents vinrent la prendre dans leurs bras, elle senti ses larmes monter et leur expliqua brièvement ce qu’il s’était passé avant de leur demander d’organiser la levée du campement. Comprenant les enjeux, son père ordonna que l’on remballe tout pour aller là où Chandalen avait indiqué à Cármen.
Dans l’empressement, la gitane aida tout le monde, courant de droite à gauche. Elle s’arrêta que pour aller voir la femme d’Umar afin de lui annoncer la triste nouvelle et lui raconter de quelle manière il s’était fait avoir. Partageant la douleur, la jeune femme se laissa pleurer et puis continua d’aider le cortège. Ils se déplacèrent vite malgré le déménagement soudain, ils étaient organisés, ils avaient l’habitude de s’en aller en urgence. Cármen priait maintenant pour que Leoden s’en sorte et qu’il lui revienne vivant.

Enfin, ils atteignirent la dite clairière en fin de journée alors que le ciel se déchirait de traces rougeoyantes. La bohémienne n’avait pas le moral, elle resta ainsi prostrée dans sa roulotte après le diner en ayant peu avalé et préféra observer par sa fenêtre. La nuit tomba sans qu’elle ne s’en rende compte, elle était avancée lorsqu’elle se senti soudainement fatiguée. La gitane avait annoncé la nouvelle à ses parents qui étaient heureux pour elle. Sa mère était venue lui donner des conseils qu’elle ne respectait déjà pas puisqu’elle était en train de lutter contre le sommeil en attendant le retour de son amour. Elle était angoissée, elle avait peur que rien ne se passe comme prévu, qu’elle doive attendre des semaines voire des mois et qu’elle se contenterait de regarder là, par la fenêtre, impuissante. La jeune femme se sentit tomber de fatiguer lorsqu’elle ne fut plus en mesure de lutter. Elle se laissa tomber dans le lit, et s’endormi en passant ses mains sur son ventre qui ne présentait pas encore de formes arrondies et si jolies. Elle avait tellement hâte de le dire à Leoden, de voir sa réaction et le bonheur que cela allait leur apporter après ces problèmes là.

Elle se réveilla en sursaut au lendemain, sa main alla se perde dans les draps alors qu’elle réalisait de nouveau qu’elle était seule. La gitane se prépara puis sorti d’un pas pressé de sa roulotte.

« Leoden est il revenu ? » demanda t-elle à la première personne qu’elle croisait.
« Non, pas encore… » Répondit il tout aussi inquiet qu’elle.
« Je vais l’attendre. »

La gitane, aussi entêtée qu’il soit possible s’asseya sur un rondin de bois et attendit, souhaitant se persuader que ce n’était plus qu’une question de minutes. Mais sa mère vint la voir, avec de la nourriture pour la forcer à manger.

« Ma fille, mange, tu as besoin de garder des forces, tu ne devrais pas te faire de mal et attendre ici, viens plutôt avec nous, nous saurons t’occuper l’esprit. »

Cármen étira un sourire crispé, mangeant tout de même mais lui répondit aussitôt.

« Je ne veux pas être occupée, je veux Leo. »





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A beautiful day to save lives

Revenir en haut Aller en bas
A beautiful day to save lives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» A beautiful day to save lives
» Pistols do not win wars, but they save the lives of the men who do
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.