AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Going somewhere ?

Partagez|

Going somewhere ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 13:33



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Le soleil s'était levé sur la Terre du Milieu, inondant les plaines et les vallons de sa douce lumière encore agréable à l’œil nu. Il venait réchauffer les joues de la jeune femme en lui prodiguant une chaleur qui lui avait manqué lorsqu'elle avait voyagé dans les sous bois en longeant la rivière. La fraîcheur du cours d'eau avait été été la bienvenue durant la période où le climat était plus étouffant, mais présentement elle était bien contente de ce petit rayon de soleil qui venait chatouiller ses pommettes.

Élwel s'était levée de bon matin, à l'heure où dans le ciel, les astres n'avaient pas encore échangé leurs places ; elle avait vu le lever du soleil à l'horizon, puis avait aidé les marchands à atteler les quelques chevaux qu'ils possédaient pour pouvoir partir pendant que l'air serait encore doux. La jeune femme trouvait les nuits un peu froides à son goût, et elle avait été bien contente lorsque les premiers rayons s'étaient révélés derrière les montagnes. Le matin était bien plus propice aux déplacements que l'étouffante chaleur qui plombait les après-midis, ce qui forçait les marchands à se lever de très bonne heure.

Depuis qu'elle avait perdu Hadrian et Endriad de vue dans la forêt, elle s'était dépêchée de retourner dans un petit village afin de trouver d'autres personnes qui pourraient la ramener vers la cité elfique de Fondcombe. Là, elle savait qu'elle pourrait retrouver Eleanor et que cette bonne âme lui offrirait l'hospitalité. Elle n'aimait franchement pas voyager seule ; les quelques expériences qu'elle en avait eues lui laissaient un souvenir amer et elle n'était pas prête à retenter l'expérience. Elle avait déjà perdu un enfant à cause de ces pérégrinations solitaires, et ne comptait pas risquer à nouveau sa vie. De toute manière elle n'était pas assez agile pour pouvoir chasser sa nourriture toute seule.

Élwel avait donc rejoint une caravane marchande qui remontait en direction de Bree, et elle pourrait facilement trouver le détour pour rejoindre Eleanor. Emmitouflée dans une couverture, elle suivait les marchands à pied, comme les quelques autres voyageurs qui, comme elle, avaient tôt fait de trouver un groupe pour pouvoir profiter de l'entraide mutuelle que cela offrait. La jeune femme se chargeait de faire la cuisine pour les marchands, et en retour, ils lui permettaient de monter de temps en temps dans leurs charrettes pour qu'elle puisse se reposer. Après tout, son corps fragile n'avait pas encore tout à fait guéri de son traumatisme, et le manque certain de nourriture l'avait aussi profondément marqué.

Élwel marchait dans l'herbe sèche qui étouffait ses pas, donnant quelques petites caresses ça et là aux chevaux qui marchaient à ses côtés. Elle avait commencé à bien discuter avec le marchand d'épices qui les possédait – elle aussi avait exercé ce métier jadis, et elle avait pu partager ses conseils et en recevoir de ce jeune homme qui débutait dans le métier.

« Autrefois j'étais apothicaire, mais j'aime tellement la cuisine que j'ai décidé de.. » Et il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il se mit à cracher du sang et que son regard se figea totalement. Pétrifiée, Élwel eut à peine le temps de comprendre ce qu'il se passait lorsqu'elle aperçu la grosse tête horrible d'un orc derrière le jeune marchand. Elle étouffa un cri, et ne cherchant pas s'il y en avait d'autres comme lui, elle se faufila sous la charrette qui avait été arrêtée, priant les dieux pour qu'il ne la trouve pas et qu'elle puisse s'en sortir indemne. Déjà elle sentait son ventre se tordre dans une peur viscérale qui lui rappelait son enfant ; et elle sentit les premières larmes qui commençaient à couler le long de ses joues alors que juste à côté résonnaient encore les grognements de l'orc qui s'en prenait aux voyageurs.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 15:16


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Le groupe s’était démantelé, cela pouvait arriver parfois que Taavi en envoie en expédition afin d’avoir plus de surveillance sur ce qu’il se passait dans la région. Farshad était parti avec ce groupe de 4, ils avaient sillonné les chemins en direction de l’est, partis suffisamment tôt le matin afin d’arriver à destination assez rapidement. Le chemin fut assez tranquille, les vallées étaient désertes et les premiers kilomètres furent très vite entamés. Au bout d’un moment alors qu’ils avaient pénétré dans une forêt, le leader du groupe fit stopper leur marche, ayant entendu quelques bruits suspects.  Très vite le petit groupe reconnu les reniflements et les déplacements typique des orcs, alors que plus loin l’en entendait des cris d’agonie. L’alerte donnée, les groupe s’empressa de les rejoindre afin d’aller défendre les humains qui se faisaient attaquer. Farshad dégaina son sabre une fois sur le champ de bataille, décima un orc en passant près de lui à grand galop puis fit ralentir son cheval afin de descendre et joindre le combat de plus près sans risquer de blesser son cheval. Farshad vit un orc tenter de se faufiler sous la charrette, essayant visiblement d’attraper quelqu’un. Le brigand s’empressa d’aller planter son épée dans le dos de l’orc afin de le mettre hors d’état de nuire. Fort heureusement celui-là n’avait pas eu le temps de faire plus de victimes. Farshad se baissa pour observer sous la charrette et vit une jeune demoiselle effrayée. Il lui adressa un sourire tendre et lui attrapa le bras pour la tirer de là.

« C’est pas bon rester là-dessous » Fit-il avec un fort accent du sud.

Le brigand souleva la jeune femme afin de l’aider à grimper sur la caravane et la mettre hors de portée à moins de grimper et dans ce cas là il aurait le temps d’intervenir. Une fois celle-ci mise en sécurité, il se retourna pour terrasser un orc. Il esquiva d’abord un coup puis l’orc lui fonça dessus pour le plaquer contre le caravane. Mais ce dernier ne fit pas attention aux mains de son adversaire et s’embrocha tout seul sur le sabre de Farshad. Il agonisa, son sang coulant de sa bouche vint lui éclabousser le visage. Il avait oublié à quel point les orcs avec mauvaise haleine. Grimaçant, le brigand repoussa la bestiole tout en retirant son sabre avant de le planter dans la tête d’un autre orc qui lui fonçait dessus. Les sabres ont l’avantage d’être plus légers que les épées, mais n’en étaient pas moins tranchants et redoutables, ce qui leur permettait de causer des dégâts avec bien plus de rapidité que la normale et pour le coup, cet orc là avait sans doute cru avoir le temps de parer son attaque ou de l’esquiver. Le terrain dégagé, Farshad essuya son visage d’un revers de manche, puis alla vérifier s’il y avait des survivants parmi les cadavres humains pendant que ses collègues achevaient les derniers orcs au sol ou aidaient les survivants à s’en remettre en leur donnant un peu d’eau.

Pour chaque mort il les retourna sur le dos et fit une prière pour leurs âmes avant de fermer leurs yeux. Puis il se redressa, il était le plus grand ici, les haradrims avaient toujours tendance à être plus massifs ce qui lui valait quelques regards méfiants de la part des survivants qui ne se gênaient pas pour le dévisager. Farshad les ignora et préférait laisser parler son comparse pour ne pas les effrayer, d’autant plus que son westron n’était pas encore au point, il se contenta d’observer les autres, vit que la jeune femme qu’il avait aidé tenait debout et demeura en retrait. Croisant les bras, il avait évoqué le souhait de brûler les corps, étant très croyant, si cela était souvent vu comme une perte de temps, il avait particulièrement insisté sur ce fait là.

Son collègue annonça aux caravaniers que la route qu’ils empruntaient n’était pas sure, que les orcs proliféraient dans les environs et qu’ils n’atteindraient pas le Gondor vivants s’ils n’avaient pas de garde pour les accompagner. Alors il leur proposa de faire quelques kilomètres avec eux le temps de trouver un village et trouver d’autres guerriers qui pourraient les protéger. Farshad avait approuvé cette idée, d’autant plus que les marchandises étaient destinées à un village, il s’agissait de nombreux vivres qui seraient redistribuées à ses habitants et par les principes qu’ils suivaient ils ne pouvaient pas se permettre que cette cargaison soit gâchée. Farshad leva les yeux vers le soleil, non sans grimacer, tout aussi surpris que les autres de voir des orcs alors que le soleil était à son zénith, eux qui pourtant se déplaçaient la nuit d’habitude…Finalement ils brûlèrent les corps après les avoir enveloppés dans des draps.

Après le recueillement, Farshad remonta sur son cheval dont la couleur épurée contrastait avec ses habits amples et noirs. Puis il se mit en route et supervisa avec ses trois autres collègues la protection du convoi jusqu’à ce qu’ils arrivent dans un coin sécurisé en fin d’après midi et qu’ils décident d’y camper pour la nuit. Après ces chocs émotionnels, ils n’avaient pas voulu forcer ces pauvres gens à avancer. Farshad attacha son cheval, lui laissant de l’eau et veillant à ce qu’il ait de la bonne herbe. Il lui adressa quelques mots en haradrim, caressant son encolure et entreprit d’aller aider les autres pour installer leur camp. Farshad se chargea du feu de camp, l’alluma et veilla à ce que les buches s’enflamment bien. Il vit alors qu’un des hommes du convoi l’observait de manière beaucoup trop insistante pour être sympa. Cela pouvait arriver, ce n’était à vrai dire pas la première fois qu’il ne passait pas inaperçu. Farshad l’observa un moment, demeurant assis tranquillement à sa place alors qu’il continuait de surveiller le feu, il étira un fin sourire, suivit d’un rictus, sentant déjà les problèmes arriver en lui arrachant de vifs frissons. Il ajusta sa longue veste et son écharpe, puis se frotta les mains avant de les réchauffer au feu. Il faisait vraiment beaucoup trop froid dans cette région. Bientôt il serait assez important pour qu’ils puissent cuisiner.
L’homme s’en alla, rejoignant ses collègues et l’un des brigands avec lequel ils étaient en train de discuter.

« J’aime pas ce suderon dans nos pattes, il ne m’inspire pas confiance. Ces gens là complotent avec les orcs, je suis sur qu’il va nous livrer aux hordes. »

« Farshad est un homme de confiance, croyez moi. » Répliqua le brigand qui fronça les sourcils.


« Je demanderais quand même à mon groupe de rester à l'écart de lui. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 15:48



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Terrée dans sa cachette, la jeune femme tentait de retenir ses larmes, mais devant la vilaine patte d'orc qui essayait de l'attraper, garder son calme était bien difficile. Elle avait dans la tête beaucoup trop de mauvais souvenirs de ces créatures, de cette nuit-là dans la forêt alors qu'elle s'était retrouvée seule et qu'ils lui étaient tombés dessus. Ils l'avaient bien amochée ce jour-là, et elle ne remettrait l'expérience pour rien au monde. En plus de lui avoir volé du courage et quelques mois de bonne santé, ils avaient eu raison du petit qui poussait tranquillement dans son ventre. Elle avait mis tant d'espoir dans ce petit bébé, avait eu tellement hâte de le tenir tout contre elle ; et ces vicieuses créatures le lui avaient volé.

Non, elle n'arrivait pas à garder son calme, et les larmes ses faisaient de plus en plus nombreuses à ruisseler sur ses joues, ses yeux avaient ce détail caractéristique de la peur et son cœur battait la chamade dans sa poitrine. Soudain, elle vit que la vieille patte était tirée en arrière, et l'orc tomba mort juste devant elle. Élwel n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu'elle sentit un bras l'attraper pour la tirer d'en dessous de la charrette, et alors qu'elle allait répliquer pour ne pas se faire manger, elle comprit que ce n'était pas du tout un orc.

Elle était consternée de trouver devant elle un jeune homme qui lui adressait un sourire, et qui se fit bienfaisant dans ses gestes comme dans le peu de mots qu'il lui adressa. Si elle avait remarqué sa couleur de peau inhabituelle, l’accent qu'il avait eu en parlant ne manqua pas de la ramener à cet enfant qu'elle avait failli avoir ; au jour où un groupe de gitans venus des Harad l'avait aidée. Elle ne dit mot, laissant son sauveur se concentrer sur les autres orcs alors qu'elle aurait espéré pouvoir lui murmurer un « merci.. »

Finalement, lorsque le problème fut réglé, Élwel se trouva rassurée de savoir que ceux qui étaient venus les aider proposent de rester à leurs côtés le temps de les escorter dans le prochain village. Elle demeura assise dans la charrette, regardant s'éloigner les fumées montantes des corps en train de brûler sous le soleil. Il y avait eu beaucoup de morts, mais le petit groupe restant se devait de progresser pour s'éloigner le plus possible de la zone de danger.

Ils n'avaient pas avancé très vite, et Élwel entendit les gens qui les avaient secouru dire qu'ils avaient espéré faire plus de trajet avec la caravane mais qu'ils n'avaient pas voulu presser les gens. Elle se sentit rassurée de voir qu'ils étaient tous entre de bonnes mains et que personne  n'avait l'air de vouloir la laisser tomber aujourd'hui. Marchant à travers le petit campement de fortune qu'ils avaient établi, elle entendait les murmures des gens qui médisaient sur le suderon qui l'avait tirée de sous la charrette. Elle ne prêta pas plus d'attention à ces hommes, et se dirigea vers le feu de camp pour aller y trouver un peu de chaleur.

Lorsqu'elle arriva, elle y trouva assis le-dit suderon, qui réchauffait ses mains devant les flammes dansantes, tout couvert d'écharpes et de manteaux. Elle esquissa un sourire de le voir comme ça, se remémorant ce que Cármen lui avait dit des Harad. Il devait avoir bien froid ici, certainement plus qu'elle. Élwel vint se faire une petite place en face de lui, et elle prit son temps pour détailler son visage à la peau ambrée avec des petits regards discrets.

« Merci.. » murmura-t-elle à son attention ; elle ne savait pas vraiment quoi lui dire de plus pour signifier sa reconnaissance, et parfois les mots les plus simples restent les plus signifiants. « Vous venez de loin n'est-ce pas..? »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 16:56


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Farshad ne resta pas bien longtemps isolé, son regard fut attiré par cette silhouette venant dans sa direction. Il l’observa d’abord, voyant qu’il s’agissait de cette femme qu’il avait sortie de sous la charrette. Elle vint prendre place autour du feu et remercia le Haradrim de l’avoir sauvée. Il était content qu’elle ne soit pas comme les autres ou du moins qu’elle ait la politesse de venir vers lui alors que le reste de son groupe essayait de l’éviter au maximum. Farshad lui présenta ses respects en portant sa main devant sa bouche en inclinant légèrement le visage. Il savait que l’on ne saluait pas de cette manière ici mais c’était encore un réflexe chez lui et il se disait que puisqu’elle avait deviné qu’il venait de loin, il n’avait pas à justifier ce geste. Elle l’avait remercié et il appréciait grandement, néanmoins elle n’avait pas à le faire, c’était tout à fait normal qu’il lui soit venu en aide. Elle était de ces personnes ayant ce regard aquatique et qui avaient toujours eu pour effet de le troubler, d’autant plus que c’était une femme d’une grande beauté. Farshad détourna son regard, continuant de remuer les braises et se permit alors de lui répondre :

« Oui, Khand est là d’où je viens »

Rien qu’à énoncer le nom de cette vaste région, il se remémorait certains endroits, certains traits. De la couleur du ciel au coucher du soleil sur ces terres désertes, les senteurs épicées des rues, la douceur du sable réchauffée par les rayons du soleil et les chants traditionnels que l’on entendait résonner. Tout était différent ici, les gens, le paysage, la façon de vivre, c’était réellement intéressant pour lui et il avait fini par s’y accoutumer. Mais il se rendait compte qu’il ne pouvait pas aller contre sa nature de Haradrim, afin de ne pas entacher la mémoire de sa mère qui avait donné de son temps pour l’élever sur des valeurs de là-bas. Pour ces raisons il demeurait quelqu’un d’assez silencieux et souvent perdu dans ses pensées, il n’était pas évident de passer de statut de roi à anonyme masqué. Non pas que cela soit un souci de confort mais les circonstances dans lesquelles il fut exilé lui restaient toujours en travers dans la gorge et il ne parvenait pas à oublier ce qu’il avait été, ce qu’il était sensé être.

« C’est au sud… et à l’est.. » Fit-il en cherchant ses mots par quelques gestes.

Il avait levé les yeux vers elle, se demandant si elle avait compris ses indictions qui lui sonnaient floues. Rares étaient ceux qui avaient réellement connaissance de ceux qui vivaient dans le désert mais à l’extrême ouest de celui-ci cela ne devait pas être réellement évident. Il se perdit de nouveau dans les yeux de la demoiselle et fut finalement interrompu par l’un de ses coéquipiers qui venait apporter un butin de chasse afin de nourrir tout le monde.

« Ca va Farshad ? Ils n’ont pas l’air de beaucoup t’aimer là-bas. On aura beau se porter garant de toi, ils ne nous font pas confiance. »
« Compris. » Fit il sans réellement se sentir touché mais plus embêté car il ne pourrait pas rejoindre Taavi avec la distance qui les séparaient désormais.
« Méfie toi d’eux, reste à l’écart mais évite de rester seul, ce sera provisoire de toute façon. »

Farshad acquiesça d’un signe de tête et aida son collègue à préparer la viande. Si les étrangers avaient du mal avec lui, son groupe s’était accoutumé à sa présence et avaient fini par l’apprécier en voyant qu’il était une bonne âme et qu’il travaillait bien. Puis il essuya ses mains et laissa le brigand se charger de la suite, il prenait de la place pour faire la cuisine, ce qui obligea le suderon à changer de place pour aller se mettre à côté d’Elwel. Il lui adressa un fin sourire et veilla à ne pas être trop près pour ne pas l’importuner.

« Mon nom est Farshad »

Fit il en ayant oublié ses bonnes matières un peu plus tôt en ayant omis de se présenter

« Vous êtes…blessée ? Ca va ? Tout à l’heure, l’orc a été… agressif. »

Il n’avait pas suffisamment assez de vocabulaire en westron pour décrire ce qu’il avait vu, ni la violence des gestes de l’orc qui avait cherché à l’attraper dans le but seul de la saigner. Mais étaler son sang dans la nature aurait été un beau gâchis, il se félicitait d’avoir pu la protéger








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 21:52



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Le jeune homme en face d'elle lui expliqua qu'il venait de Khand. Élwel n'avait que rarement entendu parler de cette région, pourtant elle savait exactement où cela se situait ; en effet, le groupe de gitans qui l'avait recueillie lorsqu'elle s'était fait attaqué une première fois par des orcs venait des Harad, et elle avait appris beaucoup de choses à propos de leur culture à ce moment là. Khand n'était pas une région très éloignée, et elle avait deviné l’origine de son sauveur par l'indice que sa peau gorgée de soleil lui donnait.

Élwel observa un moment cet inconnu qui lui était venu en aide ; il avait un visage fascinant, presque troublant. Un regard sombre mais bienveillant qui la fixait parfois, et qui fit un tout petit peu rosir ses joues. Elle espérait qu'il ne remarque rien, avec la lueur du feu jetée sur ses pommettes c'était fort probable.

« Khand.. Je connais les Harad » répondit-elle, avec ce doux sourire qu'elle avait toujours lorsqu'elle repensait à la gentillesse de Cármen et de son groupe à son égard, eux qui auraient tout aussi bien pu la laisser pour morte dans la forêt. « Mon fils porte un prénom haradrim » expliqua-t-elle, mais elle ne s'étendit pas sur le sujet. A ce moment là, elle vit les autres personnes qui les avaient sauvés et qui amenaient des nouvelles, ainsi que de la nourriture. Élwel grimaça discrètement à la vue de la viande ; elle n'était pas habituée à en manger beaucoup, et surtout, elle n'aimait pas franchement cela. Avec eux, les bienfaiteurs apportèrent une nouvelle qui pinça le cœur de la jeune femme ; les autres évitaient le bel inconnu, alors qu'ils lui étaient tout aussi redevable qu'aux autres. C'était injuste pour lui, alors elle ferait en sorte qu'il sache qu'elle lui était reconnaissante et qu'il se sente bien ici.

Le silence se réinstalla entre les deux, mais bien vite il fut comblé par l'inconnu qui révélait enfin son identité. Comme elle s'en était douté, il avait un prénom très typique, mais aussi très beau ; elle retrouvait les sonorités exotiques de ses origines et le goût sucré des fruits gorgés de soleil que l'on trouve dans les oasis.

« Mon nom est Élwel » répondit-elle, en lui adressant un sourire poli. Elle restait un peu timide devant lui ; après tout la première fois qu'il l'avait vue, elle était en larmes. « Non, pas blessée.. Malheureusement j'ai déjà vécu pire, cette fois j'ai eu de la chance que vous arriviez.. » La jeune femme proposa son aide pour la cuisine, même si elle n'aimait pas forcément la viande, elle savait la cuisiner comme n'importe quel autre aliment. Elle avait encore dans ses sacs quelques épices qu'elle avait emportées dans son voyage ou glanées au fur et à mesure de ses pérégrinations en Terre du Milieu, et elle les proposa volontiers aux cuisiniers en herbe pour assaisonner convenablement leur préparation.

En passant ses mains sur son visage, elle remarqua qu'elle avait encore les traces séchées de quelques projections de sang, sans doute celui de son ami marchand lorsqu'il s'était fait vilement embrocher. Elle se rassura de savoir qu'il n'avait certainement pas eu le temps de souffrir, mais gratta comme elle le pouvait les dernières taches sur ses joues. C'était sans doute ce qui avait laissé penser à Farshad qu'elle était blessée, mais fort heureusement elle n'avait rien. Elle resta au chaud devant le feu, intriguée par le beau haradrim qu'elle pouvait difficilement quitter des yeux, et qui la faisait s'empourprer lorsqu'il levait son regard vers elle. Elle avait très envie de lui parler, de l'entendre avec son fort accent raconter ce qu'il avait pu voir de son voyage pour traverser la pays, mais elle osait à peine lui parler maintenant qu'elle était happée par son charisme.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 22:51


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Farshad était content de pouvoir se trouver en bonne compagnie, entre cette jeune dame et le brigand, il avait de quoi oublier les regards insistants et méfiants sur lui.  Alors qu’il lui avait révélé l’endroit d’où il venait, il fut alors étonné de savoir qu’elle connaissait les Harad. D’ailleurs il stoppa net son activité, ayant soudainement peur qu’elle le connaisse suffisamment pour savoir qui étaient les plus gros dirigeants de la région dont il faisait parti. Si par malheur elle le savait roi, il craignait qu’elle en fasse la remarque et que les membres de son groupe en le découvrant cessent de lui faire confiance. Il l’observa, mais ne voyait pas le moindre regard insistant sur ce fait là, d’autant plus qu’elle continua sur son expérience Haradrim en révélant que son fils portait un nom typique de la région. Pourtant elle n’avait pas de bague au doigt et n’était pas avec son enfant. La situation était étrange mais laissait penser Farshad qu’elle devait avoir un compagnon haradrim et que leur enfant était resté avec lui. Quoi qu’il en soit il était heureux de savoir qu’il avait épargné un enfant d’être orphelin de sa mère en l’ayant secourue. Mais cela calma d’autant plus ses ardeurs, il cessa alors de la regarder et de se noyer dans ses yeux par respect pour son compagnon qui devait l’attendre quelque part.

« C’est la première fois que j’entends une femme rohirrim dire que son enfant s’appelle en haradrim. » Fit-il remarquer avec un large sourire, ayant du mal à trouver ses derniers mots.

Cela n’était pas pour lui déplaire d’un côté, ça confirmait d’autant plus qu’elle ne penserait pas de mal de lui en ayant l’esprit assez ouvert pour ce genre de métissage et qu’auprès d’elle, il ne risquerait pas de se faire rejeter. Il coupa les légumes avec elle, puis il les donna à son coéquipier qui s’occupa de faire faire cuire. Farshad demeura silencieux tout en s’appliquant pour couper les légumes. Ce n’était pas quelque chose qu’il avait l’habitude de faire, ses découpes étaient grossières car il n’avait jamais eu besoin de savoir cuisinier en étant dans le palais. Même en quelques mois avec les brigands, il n’était pas commis de cuisine, mais apprenait petit à petit à faire les choses bien.  Alors qu’il tentait de couper les légumes en essayant tant bien que mal de s’appliquer, la jeune femme lui révéla son prénom, il l’imprima dans son esprit, sachant d’avance qu’il parviendrait aisément à se souvenir de son prénom par sa simplicité et son élégance. Quand elle le prononça, cela lui donna l’impression d’entendre le son d’un instrument de musique, avec assurance il pouvait dire que son prénom lui avait été parfaitement choisi. Elle avait une douceur incomparable dans sa voix et son comportement pourtant elle disait avoir vécu pire et Farshad su à ce moment là que sa douceur n’avait rien à voir avec de l’innocence ou de la fragilité. C’était d’autant plus intriguant pour lui, qui souhaitait en savoir un peu plus sur elle, sur son histoire.

C’est alors que l’autre brigand vint le taquiner sur ses découpes très approximatives, de toutes formes géométriques un peu folles et qui trahissaient son manque flagrant d’expérience dans le domaine. Farshad afficha un large sourire amusé  et  frappa l’épaule de son camarade pour qu’il cesse de se moquer de lui. Ca ne le dérangeait pas de faire tout cela, il s’y attelait toujours avec le plus de sérieux possible, mais les autres avaient déjà trouvé ce trait là étrange alors il avait dû dire qu’il était un fils de noble afin de justifier certains faits sur sa personne.  Un rire partagé, Farshad laissa le tout à son collègue pour qu’il s’occupe de la cuisson au risque qu’il ne fasse tout brûler de lui-même et le suderon reporta de nouveau son attention sur la jolie demoiselle assise à ses côtés.

« Est-ce que aussi votre fils craint le froid ? » Fit-il avec un trait d’humour en se recouvrant un peu plus

Il avait toujours l’impression de subir un choc thermique une fois le soleil couché, même les flammes du feu ne parvenait pas à réchauffer son épiderme. Il se demandait si cela venait juste de lui ou si tous les haradrim qui passaient dans la région manquaient de geler sur place. Il était arrivé là par temps d’hiver et avait bien cru faire demi-tour, mais même les beaux jours revenus, il ne trouvait nulle différence, il avait toujours aussi froid. Farshad jeta une nouvelle buche dans le feu afin de le rendre un peu plus important.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mer 20 Juil 2016 - 23:22



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




« Je n'avais jamais entendu ces prénoms avant sa naissance.. » murmura-t-elle.

La jeune femme esquissait des sourires discrets lorsque ses camarades faisaient des remarques à Farshad. Il avait en effet une drôle de manière de couper les légumes, alors elle se proposa de lui montrer l'exemple pour lui indiquer comment faire. Elle prit quelques carottes et les découpa en demi-lune, lui expliquant qu'elles cuiraient plus rapidement ainsi et que c'était plus pratique pour perdre le moins de temps possible en voyage.

Puis elle laissa les légumes aux autres avec le soin de les cuire dans le jus de la viande. Après leur avoir glissé entre les mains les épices qu'elle avait sélectionnées, elle retourna s'asseoir près de Farshad, perdant ses yeux dans les flammes. Elle se sentait moins seule d'avoir quelqu'un à qui parler, et avec qui la discussion semblait plutôt facile. Elle était troublée qu'il cesse de l'épier tout d'un coup, comme s'il avait trouvé un détail qui ne lui plaisait pas chez elle ; mais elle ne fit pas la remarque, se contentant de regarder danser les flammes en jouant du bout d'un bâton avec les braises.

Puis elle fut tirée de ses pensées par la question de Farshad. Élwel ne s'était pas attendue à ce qu'il s'attarde sur ce sujet-là, et elle avait même fait en sorte de l'éviter, mais comment aurait-il pu savoir ?

« Ce n'est pas vraiment possible, là où il est.. » finit-elle par répondre après quelques longues minutes d'un silence plombant. Non, le petit Amro ne pouvait sentir ni le froid, ni la chaleur, ni la faim ni la soif, et pas non plus la douleur ou la tristesse. Elle eut une pensée d'amour pour ce petit bout, serrant le collier que la gitane lui avait offert contre son cœur. Elle ne se souvenait que trop bien des funérailles, de la fumée du bûcher qui montait jusqu'au ciel et des prières que tous les bohémiens avaient adressé à cet enfant mort-né. Élwel sentit ses yeux s'humidifier à la pensée de ce que sa vie aurait pu être si elle n’était pas tombée sur ces orcs quand la forêt, et elle se perdit à imaginer la chevelure brune de son enfant, ses petits yeux d'un bleu oscillant entre ceux de son père et les siens.. Une trop belle vision qui pourtant, lui avait déjà échappé depuis longtemps.

« Ce n'est pas une histoire très drôle, vous n'avez certainement pas envie de l'entendre d'ailleurs.. Pourquoi plomber une soirée autour du feu avec de si tristes récits, après tout.. » Elle reprit son silence entêtant, ne quittant plus le feu qui donnait à ses prunelles une couleur dorée qui ne lui ressemblait pas. Ses longues mèches brunes retombaient autour de son visage, et elle en profita pour se cacher derrière et dissimuler son visage à Farshad. Elle n'avait pas du tout envie d'attirer sa pitié ni même de voir qu'il était désolé, personne ne pouvait comprendre ce que cela faisait de perdre un enfant sans l'avoir vécu.. Et la jeune femme ne souhaitait pas mettre Farshad dans l'embarras avec l'histoire de son fils.

« Mais je suis heureuse de savoir qu'il est mieux là où il est. Élever un enfant toute seule dans ce monde rongé par le danger et le mal.. » Elle laissa le reste de sa phrase en suspens, mais ne creusa pas l'histoire plus longtemps, laissant juste le temps à Farshad de comprendre que ce petit ne faisait plus partie du monde des vivants. « Tenez, vous pourrez certainement reconnaître ces écritures.. » Elle détacha pour la première fois le collier qu'elle portait pour le lui glisser dans les mains, et qu'il puisse détailler les caractères qu'un haradrim avait gravé dans le bois.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 0:19


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

La jeune femme  reprit la parole pour éclaircir certains points suite à la remarque qu’il avait fait. Alors cela répondit à maints questionnements qu’il s’était posés sur sa situation familiale. D’un côté il était triste mais de l’autre rassuré de savoir qu’elle n’était pas déjà avec quelqu’un. Mais là dedans il y avait la mort d’un enfant et cela le mina un peu. Il se sentait quelque peu mal d’avoir touché un point sensible inconsciemment et voyait que cette histoire touchait beaucoup cette femme. C’était compréhensible, qui ne le serait pas pour un enfant désiré ? Farshad n’avait pas encore eu d’héritier, du moins pas de manière légitime, car en ce qui concernait ses quelques conquêtes durant sa vie, il ignorait si cela avait donné quelque chose et ne le saurait probablement jamais. Consterné par la situation, Farshad vit le beau visage d’Élwel se laver d’attraits. Cependant il voyait en elle cette grande force, aucune larme ne vint sillonner sur ses joues tandis qu’elle lui fit passer le talisman qu’elle portait à son cou. Farshad se redressa, connaissant que trop bien ce genre de chose et il se devait de se montrer particulièrement respectueux envers ce geste et cet honneur qu’elle lui faisait de lui présenter son enfant.

Ce genre de talisman était offert aux jeunes mères endeuillées, chaque enfant mort né avait une place particulière dans leurs croyances et la personne qui lui avait fait cela avait dû veiller à ce qu’il parte dans ces conditions là. Farshad marmonna une prière en haradrim  et en saluant la voute céleste d’un geste discret pour ne pas passer pour un fou ainsi qu’il devait le faire avec un tel bijou sacré entre les mains. C’était la coutume qui le voulait, présentant ses respects à cet enfant pur pour qu’il protège sa mère. Il  envoyait ses souhaits de bien aisance et de paix à cette étoile qui se nommait…Amro, lisait-il sur le pendentif. Il étira un fin sourire en découvrant ce nom très connu dans les Harad mais rarement donné pour son caractère angélique. Il se retrouva chanceux de rencontrer tel porteur de ce prénom là et se demandait d’ailleurs si la jeune femme était au courant de l’origine de celui-ci qui était très ancien. Pour le coup c’était sacrément bien trouvé, et qui lui promettait d’avoir ses prières entendues pour sûr. Farshad leva son regard sombre et doux vers la jeune femme tout en gardant le talisman entre ses mains.

« Les légendes racontent, Amro était un haradrim grand et beau qui réalisait les rêves des femmes. Il était aimé, intelligent, donnait beaucoup de lui-même, aider les autres, certains pensaient que c’était un dieu descendu qui est remonté vers le ciel sans qu’on sache quand ni comment, il a simplement disparu. Il y a une expression haradrim qui dit ‘’ j’ai rencontré Amro, je peux maintenant vivre heureux ‘’. »

Farshad répéta cette dernière phrase en haradrim, qu’elle ne se sente pas dépaysée si elle croisait un haradrim la dire à l’avenir, alors elle saurait ce que cela veut dire. Puis, il  rendit le pendentif à la jeune femme, se permettant de le lui remettre au cou en manipulant délicatement sa longue chevelure brune sans être déplacé et demeurait très respectueux ainsi qu’on lui avait toujours appris à traiter les femmes. Il lui offrit alors un sourire amical, espérant rassurer ce cœur qui saignait toujours et dont il pouvait percevoir la tristesse.

« C’est sur vous seule qu’il veille, petit Amro. Merci de m’avoir présenté. » Fit il toujours aussi maladroit avec le westron.

Le brigand qui les accompagnait tendit à Farshad les deux premiers services avant d’aller porter le reste aux autres. Farshad fut donc le passeur et donna cette belle assiette à la demoiselle en lui demandant de bien manger pour être en forme le lendemain car ils avaient une longue journée de marche en perspective. Le suderon ne se fit pas prier et attaqua la nourriture avec gourmandise, remarquant que les morceaux qu’il avait coupés maladroitement étaient bien moins cuits que ceux qu’il avait appris à couper avec Élwel. Il avait faim, et par la température de la nourriture, il avait cessé de grelotter, demeurant silencieux pendant son repas. Quelques autres membres du groupe étaient venus prendre place autour du feu pour manger. Farshad ignora les regards inquisiteurs, nullement perturbé, préférant rester dans sa bulle avec ses quelques compagnons et cette charmante jeune femme.

A la fin du repas, Farshad se leva et alla s’isoler dans un coin pour dormir après avoir souhaité bonne nuit à ses compagnons et cette jeune dame. Il ne se méfia pas des autres, et ne vit pas non plus qu’un peu plus loin, un groupe d’homme bavardait sur l’éventualité de le tuer pendant son sommeil afin d’avoir la paix.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 11:15



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




La jeune femme fut particulièrement touché du soin qu'avait pris Farshad à manipuler le pendentif. Il savait sans aucun doute à quel point ce minuscule objet était précieux, et combien il pouvait compter pour une mère qui avait perdu son enfant. Sur le talisman, il avait pu lire le prénom du petit, et lorsqu'il le prononça, Élwel reconnu tout de suite ces jolies sonorités qu'elle avait choisies. Oui, c'était un joli prénom et surtout, il signifiait beaucoup de choses.

Le suderon se mit alors à lui raconter la légende, les origines de ce petit nom relativement court. Élwel l'écouta avec attention ; si les gitans l'avaient bien cultivée à leur sujet, elle n'avait cependant jamais demandé la signification de ce prénom qu'elle avait choisi avec l'aide de Cármen. Elle trouva l'explication très belle, et lorsque Farshad lui répéta la phrase en haradrim, elle la prononça à sa suite pour l’imprimer dans sa mémoire. Elle tâcherait de s'en rappeler, mais comme tout ce qui avait attrait à ce petit enfant, elle n'oublierait pas.

Elle fut d'autant plus émue qu'il lui rende le pendentif en la remerciant ; c'était un geste rare et surtout, de voir à quel point il respectait ses croyances lui mit du baume au cœur. Le petit lui manquait étrangement, mais si elle aurait voulu pouvoir le tenir encore dans ses bras, elle se rassurait de savoir qu'il ne connaîtrait plus que le bonheur, désormais. Elle fit un signe de tête au suderon, comme pour montrer qu'elle appréciait son geste et l'honneur qu'il montrait pour son enfant en manipulant si précieusement le pendentif.

Elle laissa échapper un frisson lorsqu'elle sentit les mains de l'homme venir bouger sa chevelure afin de replacer le pendentif autour de son cou, mais il était très délicat et très doux, alors elle le laissa faire sans plus bouger. Puis il lui fit passer une assiette, et ils mangèrent tous deux en silence ; la nuit ayant fini par tomber, elle décida d'aller se coucher dans le même temps que lui et elle rejoignit le groupe de marchands pour s'abriter sous une couverture et ne pas embêter le suderon, qui était parti s'isoler.

Emmitouflée dans une couverture, elle ferma les yeux, se laissant bercer par les murmures alentours ; cependant elle ne distinguait que trop bien les expressions médisantes qui parlaient de son nouvel ami, et elle se sentit raidir lorsqu'elle comprit plus distinctement ce qu'il se tramait.

« Tu sais, dès qu'il dort.. Oui voilà, on se faufile là, au dessus des autres ils entendront rien. Puis on le poignarde discrètement » chuchotait un premier, à la voix grasse et trop éraillée pour être agréable.

« Ou on pourrait l'empoisonner, personne saura que c'est nous ! » rajouta un second, mais en réalité, ils étaient bien trop nombreux à l'écouter avec une attention déroutante.

Élwel n'arrivait pas du tout à trouver le sommeil avec leurs paroles, et elle craignait pour la vie de son ami ; si elle n'avait que très peu connu ces marchands, elle ne souhaitait pas remettre en doute leurs intentions et le mieux restait de prévenir Farshad avant qu'ils ne tentent quoi que ce soit. Aussi, elle se glissa discrètement hors de son couchage et se faufila dans le campement, jusqu'à trouver l'endroit où le suderon était parti s'abriter. Là, elle le secoua très délicatement par les épaules en murmurant son prénom.

« Farshad.. Farshad, réveillez-vous.. Vous êtes en danger ici.. » l'appelait-elle ; elle ne savait pas vraiment quoi faire pour éviter que ces autres malfrats ne passent à l'acte, mais au moins s'il était au courant, il pourrait aviser..








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 12:47


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Observant tranquillement les étoiles, Farshad s’était quelque peu éloigé des autres afin de ne pas importuner les caravaniers par sa présence trop orientale à leur gout. Il s’en moquait, c’était des gens qu’il ne recroiserait pas de si tôt et il ne voulait certainement pas leur faire ce plaisir de s’énerver ou de s’en aller. Ils verraient tôt ou tard qu’ils n’avaient rien à craindre de lui. C’était cette ingratitude surtout qui le dérangeait, formant une plissure entre ses sourcils alors qu’il les fronçait, perdu dans ses pensées. Contemplant la voute céleste, il détailla les quelques constellations, les étoiles plus grosses que les autres et ce nuage de poussière d’étoile barrant le ciel. Les Haradrim avaient beaucoup étudié le ciel contrairement aux autres peuples de la Terre du Milieu qui continuaient d’en voir seulement des légendes. C’était bien là le seul point sur lequel ils étaient plus avancés que n’importe quel peuple. Farshad avait toujours apprécié étudier l’astronomie, cela lui manquait quelque peu alors il avait dans sa besace quelques cartes du ciel qu’il avait tracées à main levées.

Bercé par l’immensité du ciel, de sa quiétude et de son obscurité, Farshad se retrouva de nouveau hanté par les souvenirs de sa vie dans le désert, de ce qui le rattachait encore là bas alors qu’il ne pouvait couper définitivement ses liens. Son visage devint plus nostalgique, plus triste, il hésitait encore à y retourner. Pour le moment il n’avait que très peu d’alliés, il ne pouvait pas aller reprendre le pouvoir avec si peu de moyens. Quelque part au fond de lui, il y avait ce côté égoïste et défaitiste qui le poussait à ne pas y aller. Il n’avait pas l’étoffe d’un roi, il préférait largement vivre simplement par ici. Le jeune homme soupira doucement, laissant ses dernières pesées sur les paysages brûlés du désert comme s’il pouvait encore en percevoir cet air sec et chaud. Il aurait volontiers aimé, c’est qu’il faisait vraiment trop froid ici. Farshad sombra peu à peu dans un sommeil, resté sur le dos et e visage face au ciel. Ses bras étaient placés derrière sa tête afin de la soutenir et ne pas souffrir de douleurs musculaires le lendemain. L’homme se sentit complètement oublié du monde, seul dans le néant onirique, des flash lui vinrent très rapidement en tête alors que son inconscient lui montrait de nouveau quelques images marquantes de cette journée. Il y avait les orcs, ces morts, mais aussi le regard océanique et mystérieux de cette femme il se sentait attiré pareil à une sensation de vertige, tombant doucement, tout doucement. Jusqu’à soudainement atterrir.

L’homme se réveillant alors en sursaut reconnu très vite le visage de la jeune femme qu’il avait sauvé, elle était visiblement en panique, lui déclarant qu’il était en danger ici. Le temps qu’il remette en ordre dans son esprit embrumé par le sommeil, le suderon fronça les sourcils, posant ses mains sur les bras d’Élwel pour qu’elle garde son sang froid. De toute manière il n’était pas sûr d’être en sécurité quelque part ici alors ça ne changeait pas grand-chose mais puisqu’elle était venue le réveiller pour le lui dire, il se demandait ce qu’elle avait vu ou entendu.

« Allons, calmez-vous Élwel, que se passe t-il ? » demanda t-il enfin

Farshad soupçonnait que cela soit à cause des autres gens de son groupe qui ne le portaient pas dans leur cœur, parce que les environs étaient calmes, il n’y avait pas d’alerte de sonnée alors cela le concernait seulement. Il était touché qu’elle se soucie de lui et qu’elle prenne le risque de l’avertir mais si c’était cela il se devait de vite la rassurer, car ces hommes ne toucheraient pas un seul de ses cheveux pour la simple et bonne raison qu’ils en avaient tellement peur qu’ils n’osaient pas l’approcher. Farshad se redressa, s’asseyant sur sa place afin d’être dans de bonnes conditions pour écouter ce que cette jeune femme avait à lui dire









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 16:28



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Lorsqu'elle l'eut réveillé en à peine quelques mots, Farshad se mit assis devant la jeune femme. Elle lui laissa le temps d'ordonner ses pensées, de se réveiller un peu ; après tout cela ne pressait pas tant que cela, s'il était réveillé il serait capable de se défendre s'il était attaqué. Élwel s'étonnait de ressentir cette sympathie soudaine envers quelqu'un qui était pourtant un étranger, elle avait appris à se méfier des gens, même des bonnes âmes et ce en toutes circonstances. Pourtant devant les pupilles sombres de cet inconnu, elle ressentait la pureté de son cœur et de son âme, comme si les dieux venaient lui glisser à son insu qu'il ne pourrait jamais lui vouloir de mal.

Si elle avait entendu les hommes murmurer leur plan pour tuer le suderon, elle avait prit note de chaque phrase qu'elle avait pu ouïr, et avait gravé ces mots dans sa mémoire pour les lui rapporter. Elle s'était dépêchée de venir l'avertir pour le sauver, c'était la seule chose qu'elle pourrait faire pour lui.

« Les gens là bas.. Les marchands, je ne les connais pas vraiment mais je les ai entendus.. » commença-t-elle sotto voce, en prenant garde qu'il imprime bien chacun de ses mots mais qu'il demeure le seul à les entendre. Elle écarta doucement les mèches de cheveux du suderon pour s'approcher et lui murmurer à l'oreille, en protégeant son secret comme elle aurait couvé le plus précieux des trésors.

« Ils parlent de vous tuer.. Certains proposent l'empoisonnement, d'autres le meurtre de sang froid.. » Elle fit une petite pause dans sa phrase pour déglutir alors qu'un nœud se formait peu à peu dans sa gorge ; elle en avait franchement marre de perdre les gens auxquels elle était plus ou moins liée, et elle se sentait en sécurité près de Farshad ; il ne lui faisait pas peur, bien au contraire, il avait cette aura de bienfaisance qui l'avait très vite fascinée, et ce regard mystérieux qu'elle avait aimé cherché. Oh, non, elle ne laisserait personne toucher à cet homme et se dépêchait de tout lui révéler pour qu'il puisse se défendre.

« Ils disent qu'ils vont venir pendant votre sommeil, alors dès que je les ais entendus je suis venue vous prévenir.. Il faut vous montrer méfiant, vous avez des ennemis ici.. » lui expliqua-t-elle, alors qu'il avait sans doute déjà bien compris l'état de la situation. Elle se recula pour ne pas empiéter sur son espace vital, replaça les mèches de ses propres cheveux derrière son oreille. Ne sachant où donner du regard, elle se laissa tenter de perdre ses prunelles dans celles de Farshad, mais il était étrangement troublant.

« S'il vous plaît, ne vous mettez pas en danger.. Il ne doit pas vous arriver de mal, vous êtes une personne d'une très grande gentillesse et le monde a besoin de gens comme vous.. »

La jeune femme n'osait pas lui dire qu'elle aurait espéré qu'il fuie, parce qu'elle ne voulait pas qu'il la laisse toute seule avec des gens qui auraient comploté contre son sauveur sans le moindre scrupule. Élwel n'avait que trop souvent vu les gens partir, elle ne voulait pas qu'encore une fois, cela se termine ainsi. Si elle n'avait aucune solution à proposer à Farshad, elle se doutait qu'il avait là bien l'étoffe d'un guerrier et qu'il serait capable d'aviser ; mais quoi qu'il en était, elle ne comptait vraiment pas le laisser sans surveillance.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 19:29


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Farshad écouta attentivement les dires de la jeune femme. Visiblement ces gens ne plaisantaient pas et ainsi qu’il s’y était attendu, il s’agissait de ces caravaniers se méfiant tellement de lui qu’ils voulaient l’écarter de leur chemin. Ils ne savaient pas ce qu’ils perdaient en repoussant sa protection, Farshad prierait pour que les dieux pardonnent leur bêtise et leur éclaire la voix de la tolérance. Assurément il pouvait comprendre, bien des royaumes provenant du désert s’allaient aux orcs mais s’il n’était pas avec les orcs, c’était bien pour une raison, il était désolé de savoir qu’ils ne réfléchissaient pas dans ce sens là et que cela compromettait la sécurité de la caravane. Au-delà de sa fierté il pensait à ces pauvres gens qui avaient besoin de ces vivres mais ce convoi était beaucoup trop exposé et le commerçant les envoyant n’avait pas pris assez de mesure pour veiller à leur protection. Avec cela il n’y avait plus qu’à espérer que les vivres qu’il transportait n’étaient pas aussi maigres que la défense utilisée pour amener ces marchandises à bon port. Farshad détacha son regard d’ Élwel une fois que celle-ci ait fini de lui parler, apercevant une ombre se mouvoir dans un buisson plus loin. Ils étaient observés, et peut être que cet homme là-bas tenait entre ses mains une arbalète qu’il lui visait directement dessus. Quoi qu’il en soit, il n’attaquait pas parce que la jeune femme était avec lui, et que s’ils se débarrassaient d’elle également, cela mettrait leur plan à mal. La seule cible devait rester Farshad, il ne devait pas y avoir d’autres morts que lui.
Le roi déchu reporta de nouveau son regard sur le beau visage de la jeune femme et lui adressa un fin sourire. Il était honoré de savoir qu’elle tenait à sa sécurité au risque de se mettre elle aussi en danger. Il se faisait alors la promesse que rien ne devait lui arriver et que pour pallier à ses désirs il ferait également en sorte de ne pas être touché. Sa bonté le transcendait, que l’on voie là que le retour de sa monnaie ou pas, Farshad était réellement touché par cette attitude. Elle était dotée d’une belle aura, elle ne devait pas s’éteindre.

« A côté de moi, venez vous installer, ils ne me feront pas de mal si vous restez. »

Farshad avait bien envie de corriger cet avorton qui le guettait plus loin, mais il avait décidé qu’il ne tuerait point, qu’il n’apporterait pas de raison à ces gens de le haïr et de les épuiser jusqu’à ce qu’ils abdiquent. Il avait confiance, il restait calme malgré les paroles alarmantes d’ Élwel. Paniquer ne lui servirait à rien, il saurait démanteler ce problème en temps voulu, en attendant il devait rester sur ses gardes au plus possible. Farshad étendit un peu plus la couverture sur laquelle il était installé. C’était un fin tapis aux motifs orientaux qu’il trimballait avec lui depuis son départ du château. Il avait fait retirer les fils d’or afin que l’on ne vienne pas l’importuner ou lui poser des questions mais l’on pouvait constater qu’il y avait des irrégularités sans ces derniers, le travail parfait à l’origine avait clairement été minutieusement dérangé. Il laissa Élwel prendre place et lui offrit sa cape pour la couvrir un peu plus, veillant à ne pas être trop proche d’elle tandis qu’il demeurait assis, le haradrim réchauffa ses mains gantées de mitaines en soufflant dedans et fixa cette ombre.

« Dormez maintenant, je vais veiller. »

Alors s’en suivit un duel de regard, inépuisable, Farshad ne comptait pas fermer l’œil de la nuit dans que cet imbécile en face n’avait pas abandonné. Il sorti alors sa pipe, fumant tranquillement son herbe du sud avec de fortes senteurs vanillées typiques de sa région. Au bout d’un moment l’homme en face qui sembla fatiguer compris que ce n’était pas la peine d’attendre et qu’il n’arriverait à rien ce soir là. Il s’en alla aussi discrètement que possible afin que Farshad ne voie pas son visage et n’aille pas le dénoncer. Il attendit tout de même quelques minutes, le temps d’être sûr puis s’assoupi en restant assis histoire de dissuader une nouvelle tentative. Il tomba dans un sommeil léger, ou le moindre bruissement le faisait ouvrir les yeux. Les prochains jours allaient être particulièrement épuisants, Farshad allait devoir rester sur le qui-vive particulièrement une fois la nuit tombée.

Aux premiers signes de l’aube, le suderon se réveilla, son réflexe fut de tourner la tête vers la belle endormie. Il la recouvrit un peu plus, se levant avec le plus de délicatesse possible pour aller leur chercher à manger le temps qu’elle se réveille. Alors il revint avec quelques fruits, du lait de chèvre et une tranche de brioche. Lorsqu’elle montra des signes de réveil, toujours assis à ses côtés, il lui adressa un fin sourire et la salua toujours de ce geste que l’on faisait chez lui pour présenter ses respects.

« La nuit était calme, grâce à vous» Fit il avant de lui donner de quoi manger.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 21:37



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Le suderon ne semblait pas prendre peur devant ce qu'elle lui disait, pourtant, Élwel avait espéré un moment qu'il décide de s'éloigner davantage du camp, ou même de le quitter totalement pour se mettre en sécurité. Après tout, il aurait suffit de marcher un petit kilomètre pour s'enfoncer dans les bois et ils auraient été tranquilles. Elle songea qu'il était courageux de rester malgré le danger, mais elle craignait tout de même qu'il ne survienne un incident pendant la nuit. Si c'était le cas, elle savait qu'elle s'en voudrait énormément parce qu'elle aurait failli à sa tâche.

Il lui proposa de dormir sur son tapis pendant que lui monterait la garde ; et malgré la fatigue qui la prenait, Élwel ne voulait pas trouver le sommeil sans savoir qu'il était absolument hors de danger. Pourtant, dès qu'elle se coucha sur le tapis aux motifs orientaux, elle se mit à bailler. Farshad ajusta sa cape sur les épaules de la jeune femme pour lui tenir chaud, et elle n'eut pas le temps de protester qu'elle voulait qu'il ne prenne pas froid qu'elle était déjà endormie. La journée avait été bien longue pour elle, difficile même, mais c'étaient les aléas de la vie de voyageur.

Le sommeil de la jeune femme ne fut pas aussi calme qu'elle l'aurait espéré. Elle se réveillait souvent, oscillant entre le sommeil léger et ses phases plus complexes, peuplés de rêves aux couleurs de sable et dont elle pouvait presque sentir la chaleur sur son front. Elle pensait aux Harad, à ces grandes terres désertiques qu'elle n'avait jamais vues mais dont on lui avait beaucoup parlé. Elle songea à son fils, à tout cet amour qu'elle avait pour lui mais qu'elle était incapable de lui témoigner, et à ce groupe de gitans à qui elle devait la vie. Elle ne savait pas ce qu'il était advenu de ces gens-là, mais elle espérait sincèrement qu'ils étaient tous très heureux.

Par moments, elle se laissait réveiller par les bruissements du vent dans les feuilles, ou le craquement des branches au dessus d'elle ; les petits sons des écureuils et des oiseaux qui jouaient sur la cime des arbres qui lui parvenaient comme une étrange mélodie. Ces bruits qu'elle adorait s'étaient soudain transformés en une menace, et elle eut du mal à les éviter. Pourtant Farshad montait la garde et tout allait bien.

Lorsqu'elle se réveilla au petit matin, elle eut le plaisir de découvrir que le suderon était déjà debout, et qu'il lui avait ramené de quoi se rassasier. Elle le remercia d'un mouvement de tête, toujours très humble devant lui et très respectueuse. Elle était fascinée par cette relation qui s’installait entre eux, c'était comme s'ils éprouvaient un respect mutuel digne des objets de culte de leurs croyances ; lorsqu'elle se perdait dans son regard sombre, elle se prenait à contempler son âme qu'elle trouvait vraiment très pure. Au delà de cette relation spirituelle forte qui les liait déjà, elle avait le plaisir à peine dissimulé de pouvoir poser ses yeux sur un très bel homme ; il ne portait pas vraiment d'âge sur son visage, mais il avait des traits très typiques, et elle aimait particulièrement son nez.

« La nourriture ne vous est pas trop différente ici ? » lui demanda-t-elle pour entamer la conversation, alors qu'elle trempait le bout de ses lèvres dans le lait de chèvre. « Je connais quelques recettes haradrim mais rien de très complexe.. Si nous en avons l'occasion nous pourrions peut-être en réaliser une, qu'en dites-vous ? » Élwel lui adressa un sourire plein d’amitié ; elle ne comprenait pas cette attirance soudaine, ce besoin de rester près de lui et ne cherchait pas à le comprendre. Tout ce qui lui importait était de savoir qu'elle se sentait en sécurité à ses côtés et qu'il n'avait pas l'air de vouloir l'abandonner.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Jeu 21 Juil 2016 - 22:39


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Il fut surpris qu’elle lui pose une question sur la différence culinaire de si bon matin, mais ce n’était pas moins désagréable, la conversation entre eux avait l’air d’être facile et c’était rafraichissant. Cela lui changeait les idées, lui qui avait souvent l’esprit embrumé de problèmes et qui demeurait silencieux. Mais ce n’était pas comme cela qu’il allait améliorer son westron. Alors il se mit à réfléchir à un moment à sa question, comment décrire la différence ? Il manquait encore pas mal de vocabulaire, alors il se contenta de lui répondre en essayant d’imager ses pensées avec des gestes.

« Oui, différente. Mais bon ! »

Au départ il avait eu du mal à s’en accommoder, sans doute par manque d’épices mais au fur et à mesure il avait appris à apprécier cette douceur. Cela n’était guère aussi bon que ce qu’il pouvait manger lors des réceptions, et il n’avait pas vraiment eu l’occasion de gouter à beaucoup de plats traditionnels. Mais pour ce qu’il en avait mangé, il avait apprécié. Avec cela, il n’était pas non plus fine bouche ni trop difficile, il faut manger pour vivre et non vivre pour manger come le dit un certain dicton. C’était sa mère qui se voyait désespéré de le voir parfois sans faim, comparé a ses frères et sœurs il n’avait pas de poignets d’amours ni les joues rosies témoignant qu’il était bien nourri. Farshad aimait les banquets surtout pour le fait qu’il réunissait sa famille et qu’avec sa jeune sœur ils aimaient se raconter des histoires drôles à table sur les membres de leur grande famille. Il fut alors arraché de ses pensées par la voix mélodieuse de sa compagne, qui proposait contre toute attente de préparer un plat haradrim pour le groupe. Farshad avait un faible pour les femmes sachant faire la cuisine, car c’est un signe chez eux qu’elle saurait être une bonne mère et une épouse attentionnée. Il sourit alors, toujours aussi faiblement mais non sans moins de douceur. Au départ il trouvait cette proposition asse farfelue et n’était pas réellement certain que cela soit une bonne idée. Mais au final, le voir attelé et travaillant sérieusement pour contribuer à un moment convivial et pour tout le monde allait peut être finir par apaiser les cœurs.

« Je ne suis pas doué pour la cuisine. » Avoua t-il d’abord, histoire qu’elle se remémore l’épisode de la veille avec les légumes coupés en formes géométriques improbables.

Il appréciait également qu’elle cherche à partager quelque chose avec lui, c’était gentil et il ne l’oublierait certainement pas. En attendant il était vrai que la nourriture avait tendance à apaiser les mœurs, au mieux ils pourraient voir qu’il n’est pas dangereux tant qu’on ne le cherche pas et qu’ils n’avaient rien à gagner en le provoquant et au pire on lui jetterait la semoule dans la figure. Mais pour faire plaisir à la jeune femme, même s’il restait sceptique, il acceptait de le faire, en lui faisant part du fond de ses pensées et ce qu’ils pouvaient en tirer de positif de leur préparer quelque chose du désert.

« Mais si je fais des efforts, peut être ils m’aimeront bien par la cuisine ? A condition de ne pas faire trop d’épices. » Ajouta il en étirant davantage son sourire tout en détournant son regard de la jeune femme.

C’était une belle rencontre, il espérait en apprendre davantage sur elle au cours de leur voyage, dans tous les cas il ne manquerait pas de la remercier à la fin de celui-ci. Un des brigands vint interrompre leur conversation, annonçant qu’ils allaient bientôt reprendre la route, Farshad ne trouva pas bien utile de prévenir des tensions, ne souhaitant pas remuer le couteau dans la plaie et parce que ces derniers n’étaient pas idiots et l’avaient déjà bien remarqué d’eux-mêmes.

Alors Farshad se leva, roula son tapis afin d’aller retrouver son cheval et installer de nouveau ses affaires sur son dos ainsi que la selle. Il prit son temps avec son cheval, il en prenait grand soin et veillait à ce qu’il ne manque de rien. Puis il monta dessus, et avança jusqu’à croiser son amie avant qu’elle ne puisse monter dans l’une des charrettes.

« Venez avec moi ? On part plus avant pour la route. »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Ven 22 Juil 2016 - 10:51



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Élwel fit une signe de la tête pour montrer qu'elle était d'accord avec lui, les épices restaient une touche bien trop exotique et peu avenante pour une bouche qui n'en aurait jamais goûté dans de tels plats. La jeune femme savait à quel point les gens pouvaient être sensibles aux mélanges d'herbes et de plantes qu'une recette pouvait demander, et que selon les régions de la Terre du Milieu, les gens n'avaient pas les mêmes coutumes les concernant. Elle s'était beaucoup intéressée à ce sujet lorsqu'elle avait commencé à voyager et à constater que tout le monde ne mettait pas du thym dans la préparation des pommes de terre, même si pour elle c'était la chose la plus normale à faire. Sa vraie révélation, et celle qui avait suscité le plus d'intérêt chez la jeune femme, restait sa rencontre avec les haradrim qui l'avaient sauvée. Elle avait découvert avec eux une culture lointaine, dont elle avait trop rarement entendu parler. Elle avait pris son temps pour comprendre leur cuisine élaborée et retenir quelques recettes, mais surtout de constater avec quel minutie ils utilisaient les épices. La jeune femme avait profité de cette rencontre pour se procurer quelques herbes de l'est qu'elle ne pouvait pas trouver ici, et proposa à Farshad qu'ils pourraient assaisonner plus convenablement leurs assiettes une fois qu'elles seraient à part des autres.

La demoiselle finit par prendre congé de lui, allant aider les autres à préparer les charrettes et à y atteler les chevaux. Elle ne fut pas surprise de constater que bien des visages se détournaient d'elle, mais cela lui était bien égal. Si elle en connaissait la raison, elle ne souhaitait pas rentrer dans leur jeu et ignora ces vieux bougres tout autant qu'ils l'ignoraient. Puis le convoi se remit en marche, et la jeune femme chercha Farshad du regard pour finalement le voir arriver vers elle, sur son magnifique cheval.

Il y avait un fort contraste entre son manteau sombre et le pelage de l'animal qui rappelait le sable blanc et les rochers grisonnants d'un bord de plage ; elle n'avait vu qu'une seule fois la mer, lorsqu'elle avait fait escale à Dol Amroth, et elle aurait volontiers voulu la voir à nouveau. Elle se demandait si Farshad avait déjà vu la mer. S'il avait été, comme elle, fasciné devant l'immense étendue bleue, osant à peine s'approcher. Elle avait beaucoup de questions à lui poser mais n'osait pas de peur de le déranger, et surtout de l'ennuyer. Elle nota la question dans un coin de sa tête pour la lui poser plus tard, et accueillit l'arrivée du cavalier avec un sourire.

Il avait fière allure sur son destrier, et son attitude rappelait celle d'un homme de noble souche, presque comme un roi. Oh, il avait sans doute l'étoffe d'un très bon guerrier, songea-t-elle, car il avait l'air de parfaitement maîtriser les gestes de sa monture. Elle le détailla un instant, tombant encore dans l'emprise de ce regard sombre qu'elle trouvait happant. Il rappelait non sans un certain exotisme le peuple dont il était issu, tant pas les drapés de son manteau que par l'attirail dont il avait harnaché son cheval.

Le jeune homme s'approcha d'elle, et alors, depuis sa roulotte, elle l'entendit lui proposer de venir avec lui plus en avant de la caravane. Alors qu'elle allait répondre positivement avec un grand sourire, elle se souvint d'un détail qu'elle avait omis.

« Mais.. je vais vous encombrer, je n'ai pas de cheval, je vais devoir marcher à pied à côté de vous » expliqua-t-elle, soudainement confuse alors qu'elle avait très envie de partager cette chevauchée avec le suderon. Elle sentait qu'elle avait sans doute beaucoup à apprendre de lui, et rester à ses côtés lui permettait d'être en sécurité. Elle lui adressa un sourire, désolée. Elle aurait voulu lui proposer d'acheter un cheval au prochain village, mais avec les maigres pièces qu'elle avait encore c'était à peine si elle pourrait acheter une poule ou un coq.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Ven 22 Juil 2016 - 20:08


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

La jeune femme semblait avoir mal compris sa demande, déclinant la proposition sous excuse qu’elle n’avait pas de monture et qu’il lui aurait fallu l’accompagner à pieds. Farshad étira un sourire quelque peu amusé par la situation, se disant qu’il fallait vraiment qu’il progresse en westron pour se faire mieux comprendre ou cela pourrait réellement finir par lui faire défaut. Alors il tenta de réitérer l’invitation en essayant d’utiliser les bons mots et surtout les bons gestes pour lui montrer qu’il lui proposait surtout de monter derrière lui afin qu’ils y aillent ensemble.

« Non…je voulais dire, montez là » Fit il en montrant la place derrière lui.

Elle n’avait rien à craindre avec lui, mais il espérait qu’elle ne trouve pas cette invitation déplacée parce qu’il ne lui proposait cela avec grand sérieux. Il avait surtout pensé au fait qu’elle aimerait peut être voyager un peu autrement qu’en roulotte et s’éloigner un peu de cette mauvaise atmosphère qu’il avait ramené malgré lui. Aussi cela leur permettrait de discuter librement entre eux, lui qui avait grand désir d’en apprendre plus sur elle. Elle semblait avoir vécu de nombreuses choses mais il percevait aisément cette force dans son âme, il l’avait vu au travers de son regard, elle était troublante et c’était tout naturellement qu’il se comportait de cette manière avec elle, sans le moindre arrière pensé. Mais aussi parce qu’elle semblait connaitre pas mal de choses sur les haradrims et que quelque part cela lui donnait une impression d‘apaisement, d’être compris en plus d’être de compagnie agréable par sa douceur.

« Thorondir a dit de rester accompagné, alors je choisis vous. » Ajouta t-il en espérant que cela la pousserait à accepter son invitation.

Farshad lui tendit alors la main pour l’aider à monter, attendant qu’elle s’installe bien derrière lui et qu’elle soit suffisamment à l’aide pour entreprendre d’avancer. Il croisa le regard de quelques caravaniers qui aussitôt détournèrent le leur et alors tous deux s’en allèrent sur la monture. Très vite le convoi fut derrière eux et presque plus du tout visible en se retournant. Ils firent quelques dizaines de minutes dans la forêt, Farshad faisait des arrêts fréquents pour observer les alentours puis décida de continuer en voyant qu’il n’y avait rien à déclarer. Au bout d’un instant de voyage, la forêt déboucha sur une grande pleine où un doux vent frais déferlait et faisait danser les hautes herbes dont le vert lui rappelait celui de pierres précieuses. La brise se glissait subtilement dans ses longs cheveux noirs et épais ainsi que dans sa cape. Ce dernier était clairement plus agréable dans ces régions plus tempérées de la terre du milieu que dans le désert. D’habitude il portait toujours un turban dont l’un des tissus venait cacher le bas de son visage pour éviter le sable et trop de chaleur dans les yeux qui pouvaient le déstabiliser. Mais là, puisque ce n’était pas le cas, il se sentait bien plus libre.

Alors qu’ils dominaient la vallée sur une colline, il aperçu un village au loin, se demandant si c’était jusque là-bas qu’ils devaient les accompagner. Farshad se demandait alors si c’était là qu’il allait quitter Élwel mais il trouvait cela bien trop tôt. Quoi qu’il en soit concernant les brigands et avec leur comportement il ne lui faisait pas de doute qu’ils ne voudraient pas aller plus loin.

« Avec le convoi, vous êtes obligé de rester avec eux ? » Demanda le haradrim en tournant légèrement la tête vers sa compagne.

Il ne lui avait pas semblé voir qu’elle était avec eux mais plutôt là profitant du voyage pour ne pas être seule. Si c’était le cas alors il pouvait envisager de se démanteler du groupe pour l’accompagner à destination sans avoir ces regards méfiants sur lui qui l’obligeraient à ne pas avoir de nuit tranquille.

« Où allez-vous ? »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Ven 22 Juil 2016 - 22:00



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Farshad refit sa demande, utilisant cette fois-ci des mots plus précis pour décrire ce qu'il voulait ; Élwel n'avait pas saisi le bon sens dans la première question qu'il lui avait posée, et elle sentit ses joues s'empourprer légèrement lorsqu'elle se rendit compte qu'il lui proposait de monter juste derrière lui. Elle observa un instant le cheval, repérant à vue d’œil si elle n'allait pas le gêner ou l’encombrer par son poids. Il avait l'air robuste et elle ne pesait pas très lourd avec le peu de nourriture qu'elle consommait, alors elle jugea qu'elle pouvait accepter l'offre.

Tendant le bras pour attraper le poignet de Farshad, la jeune femme ajusta les pans de sa robe blanche pour faciliter la manœuvre. Elle se glissa, toute légère, pour atterrir juste derrière la selle du suderon dans un geste plutôt agile. Avec un peu de timidité tout de même, elle glissa ses mains tremblantes sous les bras de Farshad pour les lier devant lui et se cramponner pendant leur petit voyage. Elle n'était pas souvent montée à cheval dans sa vie, écopant la plupart du temps de places à l'arrière des charrettes, et elle n'avait pas de quoi s'offrir une monture ni même l'entretenir. Elle songea que c'était agréable de voir son voyage guidé par les pas d'un animal si majestueux et roi, et elle se sentait toute fière de monter derrière le beau haradrim.

Elle resta muette un moment, à profiter du détour qu'il lui offrait dans les bois puis dans une plaine. Le pas du cheval avait quelque chose de rassurant même lorsqu'il semblait se presser un peu plus ; elle appréciait beaucoup la balade et ne manquerait pas de remercier Farshad pour ce qu'il lui offrait là. Observant les alentours, elle tentait de garder des points de repère, des détails à graver dans sa mémoire. Puis ils remarquèrent un village au loin dans la pleine, et Farshad reprit la parole pour lui poser quelques questions.

« Non je ne suis pas du tout obligée, je les suivais surtout pour ne pas avoir à voyager seule, je.. Cela m'a attiré quelques problèmes. » Elle ne rentra pas dans les détails dans son explication, si le suderon voulait en savoir plus à ce sujet, elle le laisserait poser lui même les questions et y répondrait tant qu'elle s'en sentirait capable. Elle avait un peu plus de facilité à en parler maintenant qu'il s'était écoulé un peu de temps pour mettre de la distance entre elle et ce terrible événement, mais cela restait toujours un sujet fragile.

« Je ne sais pas vraiment où je vais.. Ici, là bas, pour moi c'est pareil, je voyage, je cherche à voir un peu le monde et peut-être trouver ma place.. Où allez vous ? Si je ne vous encombre pas nous pourrions peut-être voyager ensemble un moment ? » proposa-t-elle à Farshad, tout en observant le village au loin. Elle sentait le vent venir s'engouffrer dans ses cheveux rebelles, caresser ses joues sous la douceur du soleil ; c'était purement agréable, et elle savait que malgré tout ce qui avait pu lui arriver de mal depuis son départ, elle avait pris la bonne décision en quittant Minas Tirith.

Élwel se demanda depuis combien de temps Farshad n'avait pas vu le désert, et surtout s'il comptait le regagner un jour ; elle n'aimerait probablement pas trop la chaleur qu'il y faisait mais l'idée de le voir ne serait-ce qu'une fois lui donnait les mêmes papillons dans le ventre que lorsqu'elle avait découvert la mer.

« Est-ce que cela fait longtemps que vous voyagez ? Vous n'avez pas l'air de parler le westron couramment.. » osa-t-elle lui demander. Elle avait un peu peur de toucher un sujet sensible en lui posant des questions, parce que si lui en posait à son propos, ce serait forcément le cas. Elle s'aventura même à le saluer en haradrim, avec un des rares mots qu'elle avait eut l'occasion d'apprendre ; elle avait certainement un terrible accent mais trouvait important de faire un pas vers lui comme il en faisait vers eux en parlant le westron. D'ailleurs, elle songea qu'elle aimait particulièrement son accent et qu'il serait bien qu'il le conserve.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Sam 23 Juil 2016 - 20:53


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Farshad fut rassuré de savoir qu’elle n’était pas obligée de rester avec eux, ce qui pouvait leur permettre de se détacher du groupe une fois arrivés au village. Alors il n’aurait qu’à dire qu’il porterait le message au groupe de brigands du rohan avant de les rejoindre de nouveau en Arnor, ce qui lui permettrait de mettre Élwel quelque part en sécurité. Puisqu’elle ne savait pas où aller il était de son devoir de lui trouver une bonne place, il ne lui posa d’ailleurs pas la question de savoir pourquoi une si jeune femme errait sans but d’outre en outre d’Arda. Il aurait toute l’occasion d’en débattre avec elle mais le moment était mal choisi pour ce genre de questions pour le moment. Farshad observait les alentours, vérifiant la quiétude de la plaine afin qu’ils ne se fassent pas surprendre tout en l’écoutant parler. Elle lui proposait d’elle-même qu’ils prennent congé du groupe pour se rendre seuls ailleurs.

« Oui, je vous emmène dans un village pour la sécurité. Je connais des personnes, ils sauront accueillir et donner une bonne situation. »

Il s’agissait d’un couple de commerçants en tout genre qu’il avait souvent rencontré dans le désert puisque l’homme était souvent venu acheter des épices mais aussi d’autres marchandises en tout genres tels que des tissus, des bijoux, parfois des fruits. Farshad l’avait croisé à maintes reprises en sillonnant le désert, il lui avait toujours été d’une grande aide. Ces derniers seraient sans doute surprise de voir le roi si loin de ses terres vêtu sans ses vêtements aux broderies dorées. Mais il avait confiance en eux et savait qu’ils seraient capable de lui offrir un toit, de la nourriture et lui permettre de travailler. Sa femme était guérisseuse mais aussi excellente cuisinière, elle usait d’ailleurs de nombreuses épices provenant de Khand et il se disait donc qu’elle pourrait aisément se sentir bien là-bas. Il ne savait d’ailleurs toujours pas d’où lui venait cet attachement pour la culture de cette région alors qu’elle n’y avait jamais mis les pieds, mis a part qu’il soupçonnait d’être un haradrim le père de l’enfant qu’elle avait perdu. Cela avait toutefois l’air de lui apporter quelques bons souvenirs.

D’ailleurs elle remarqua de son côté qu’il s’accoutumait tout juste du westron. Son accent était il aussi horrible que cela ? Farshad faisait pourtant des efforts mais il fut agréablement surpris de l’entendre parler en haradrim de manière spontanée. Outre le fait qu’elle avait un accent délicieux, voila longtemps qu’il n’avait pas entendu ce mot là, juste le salut. C’était dans ces moments là qu’il se disait que Khand et ses traditions lui manquaient. Farshad  tourna de nouveau la tête vers elle, agréablement surpris, alors il verrait qu’il appréciait beaucoup. Il lui répondit en haradrim, la saluant avec des formules de politesse que l’on employait que pour les princesses ; personne ne serait là pour le reprendre et pour lui la noblesse du cœur suffisait.

Elle lui avait demandé depuis combien de temps il avait voyagé, alors sn regard se posa de nouveau sur l’horizon, ne montrant pas que le sujet de son voyage le touchait quelque peu alors qu’il voyait et revoyait son frère se délecter de le voir s’étouffer à cause du poison, sa sœur s’affoler et ces gardes le poursuivre dans tout le désert.

« Quelques mois, mais je n’ai pas l’occasion de parler souvent, alors je n’améliore pas vite. » Avoua t-il.

Farshad relativisait, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il puisse user du westron comme si c’était sa langue d’origine. Il se forçait déjà à ne plus penser en haradrim, ce qui était assez compliqué en fin de compte. Il avait appris le westron étant plus jeune mais n’en avait jamais fait usage puisque la bas il ne pensait pas un jour à avoir besoin d’aller aussi loin. Khand était une région très isolée du reste d’Arda, d’ailleurs certains habitants n’avaient pas conscience de ce qu’il y avait en delà du mordor. Les elfes, les nains, n’étaient que des rumeurs, des contes pour enfants.

« Depuis longtemps, j’avais envie de partir, je suis resté à Umbar un peu pour avoir argent…et..j’ai pris le…le cheval, et je suis parti. » Fit il en ayant du mal à retrouver certains mots

Cela serait amplement suffisant comme résumé de sa vie, il ne lui mentait pas mais il n’avait pas l’intention de lui dire qu’il était un roi et il espérait que les commerçants qu’ils allaient voir n’en ferait pas la gaffe.

« Mais si voulez m’aider à parler mieux, j’aimerais bien » Ajouta t-il innocemment.

Puisque le coin était sécurisé, Farshad décida qu’ils pouvaient descendre et attendre que le convoi arrive par ici, ils auraient le temps de les voir et il leur dirait très vite que le chemin qu’il comptait prendre était libre et qu’ils n’auraient pas de problème. Farshad aida la jeune femme à descendre, toujours aussi bine élevé et respectueux, il usait d’une grande délicatesse. La peau des femmes ici était si blanche qu’il craignait de les abîmer et de les marquer.

Farshad contempla ses yeux le temps de quelques secondes avant de lui lâcher la main afin de se détourner, prétextant vouloir vérifier les lanières de leurs affaires sur son cheval, troublé une nouvelle fois par ce regard bleuté qui lui rappelait les eaux pures des oasis. Il lui fit quelques gratouilles qu’il semblait apprécier avant de lui donner une friandise et le laissa faire sa vie. Il avait confiance en lui, depuis le temps qu’ils voyageaient ils avaient eu le temps d’établir un lien solide. Néanmoins c’était un grand curieux et il ne se sentait pas de l’empêcher de faire quelques tours.

Farshad l’observa tourner un peu, broutant l’herbe, cherchant le contact de Farshad qui le lui rendait en étouffant des rires.

« Sîn est son nom, c’est la divinité de la Lune. Quand j’irais à Khand encore, dans le désert, la nuit il sera aussi brillant que la Lune. » Fit il remarquer

Sîn se détacha de lui pour aller explorer a quelques mètres aux alentours, Farshad gardait un oeil sur lui mais ne craignait rien. Il reporta son regard sur la jeune femme, se demandant si c'était le bon moment pour parler de choses plus personnelles. Même si elle avait dit plus tôt que ce n'était pas une histoire très joyeuse, il avait envie de l'entendre et cette fois il n'y aurait personne pour les interrompre.

« Comment êtes vous arrivé à errer seule ? »










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Sam 23 Juil 2016 - 22:41



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Élwel adressa un sourire au suderon, confirmant d'un signe de tête qu'elle était tout à fait encline à l'aider à progresser en westron. Elle même ne parlait que très peu d'autres langues, elle avait quelques bases en haradrim grâce aux gitans mais rien de très solide : les mots basiques, les salutations et quelques mots d'amour. Elle avait également appris quelques notions de sindarin, une langue elfique dont était tiré son prénom. Pour sûr qu'elle le portait bien : il désignait les étoiles luisant dans le ciel et la couleur bleue ; une référence non sans rappeler la teinte azurée de ses iris. Dans tous les cas, elle avait envie elle aussi d'apprendre le haradrim.

Farshad l'aida à descendre du cheval, toujours très courtois et poli avec elle ; elle pouvait voir dans son comportement qu'il avait des manières nobles, qu'il n'était pas comme ces marchands de bas quartiers et qu'il avait un respect infini pour bon nombre de choses. Il lui parla de son cheval, du prénom que celui-ci portait. Élwel le trouva très beau, à l'image de l'animal. Elle avait toujours admiré ces majestueuses créatures et rêvait un jour d'apprendre vraiment à monter, mais pour cela il fallait qu'elle se procure sa propre monture.

Elle observa le cheval un moment, détaillant sa robe sous les rayons du soleil qui imprimait sa lumière sur lui. Il était d'un gris plutôt clair, et elle imaginait parfaitement la lune venir jeter son reflet sur son poil. C'était une très belle vision, dont elle donnerait beaucoup pour la voir se réaliser. Puis retrouvant la solitude agréable lorsque l'équidé s'éloigna d'eux, elle se tourna vers Farshad pour écouter sa question.

C'était une question plutôt vaste, à laquelle elle avait maintes réponses et à la fois une seule. Un récit relativement long à expliquer, et pas tout à fait facile non plus ; elle aurait pu juste lui expliquer qu'elle aimait les voyages, qu'elle avait envie de voir le monde parce que rester cloîtrée dans une boutique sans aucune famille ne l'intéressait pas. Pourtant il y avait bien plus dans ce périple, bien des choses qui l'avaient à jamais marquée. Farshad lui inspirant une certaine confiance, elle décida qu'elle pouvait se livrer un petit peu à lui.

« J'ai grandi à Minas Tirith, mes parents y tenaient une boutique d'épices » fit-elle, un sourire nostalgique sur les lèvres. Pourtant cette période, bien qu'elle l'ait appréciée, ne lui manquait pas vraiment. Le calme avait eu son temps, il était maintenant révolu. « Lorsqu'ils se sont fait assassiner, j'ai repris la boutique. J'aimais bien mais je ne m'y sentais pas à ma place. J'avais besoin d'espace, d'air.. Besoin de voir du pays, de rencontrer des gens, de faire un voyage, un vrai voyage. » expliqua-t-elle, assez lentement pour permettre à Farshad de comprendre tout ce qu'elle lui disait, accompagnant ses paroles de gestes de la main pour aider sa compréhension puisqu'elle utilisait des notions assez abstraites. « Alors j'ai rencontré cet homme, un prince qui venait de Dol Amroth et il m'a emmenée jusqu'à sa cité. Là bas je suis restée quelques jours, puis par un concours de circonstances étranges, je me suis retrouvée à voyager avec ce.. » Élwel se retint de laisser sortir un vilain mot à propos de ce vaurien qu'elle avait rencontré, et qui lui avait causé bien des tords.

« Cet homme, qui lui m'a fait voyager dans beaucoup d'endroits, mais qui, lorsque je suis tombée enceinte, m'a lâchement abandonnée.. » Elle se laissa rougir à l'idée de raconter au suderon qu'elle s'était laissée aller avec un voyageur, et surtout que son enfant était le fruit de cette mauvaise relation. « J'ai du prendre un peu de repos, rester plus longtemps dans les mêmes villages. J'avais un peu peur d'être toute seule, alors un jour, j'avais entendu parler de cette vieille dame qui faisait des amulettes dans le village d'à côté mais.. » Visiblement troublée, elle avait du mal à finir sa phrase, espérant que Farshad l’encouragerait, mais surtout qu'il ne la jugerait pas pour ce qu'elle venait de lui révéler.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Dim 24 Juil 2016 - 12:24


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Attentif au récit de son accompagnatrice, Farshad découvrit ses origines, ses anciennes activités, l’imaginant aisément à Minas Tirith. Mais un premier événement vint assombrir cette image. Quel sombre idiot viendrait assassiner d’innocents commerçants ? Une mère de surcroit alors qu’l laissait dernière lui une jeune fille seule et beaucoup trop jeune pour être livrée à elle-même. Il comprenait toutefois cette envie de partir, de tourner la page, de ne plus être dans cet environnement qui pourrait hanter ses nuits de cauchemars. Farshad gardait son regard sur elle, attentif, respectueux, silencieux. Farshad avait raison de penser qu’il ne serait pas au bout de ses surprises durant son récit, il salua toutefois la bonté de ce prince qui l’avait menée à bon port.
Jusqu’à ce qu’elle fase une mauvaise rencontre.

Farshad fronça les sourcils à l’entente de cet homme qui l’avait lâchement abandonnée alors qu’elle était enceinte. Il l’avait sans doute charmée dans l’espoir de la déshabiller et n’avait sans doute pas prévu que cela aille aussi loin. Il se sentait consterné par ce genre de comportement venant d’un homme. Les haradrim étaient très à cheval sur les traditions concernant un couple et il était impensable de faire n’importe quoi a moins d’un veuvage où l’on demeure libre de faire ce qu’on veut. Farshad repensait à son amante qu’il n’avait pas hésité à séduire alors qu’elle était mariée. Il n’était pas bien placé pour lui faire la morale sur le fait de procréer hors mariage puisqu’il avait lui-même fait des choses à l’encontre des traditions. Il savait que par amour on pouvait renier sa foi. Ainsi il ne lui fit pas la moindre remarque et tenta de mettre de côté son côté rustre et vieille école. Il n’avait pas envie de juger Élwel, il n’aurait pas le culot de lui dire quoi que ce soit en se sachant pas tout blanc et tenta de dissimuler cette consternation en hochant la tête pour dire qu’il comprenait d’où venait le problème. Cet homme méritait de mourir pour sa lâcheté, s’il l’avait eu en face de lui il n’aurait pas hésité à le tuer.

Alors il comprenait peu à peu comment elle en était arrivée à voyager seule, à se retrouver à errer sans savoir quoi faire ni aller. Une femme enceinte ne doit pas se retrouver seule, et cela le consternait davantage. Farshad détourna son regard, la rage au ventre de savoir que quelqu’un avait été a ce pont cruel de laisser derrière lui une femme portant la vie en elle. Les femmes enceintes sont sacrées pour lui, elles méritent toutes d’être traitées comme des reines. Il avait souvenir de sa mère et de son père qui malgré ses occupation royales était toujours là pour venir lui masser le dos, les jambes, il faisait tout pour lui rendre la vie plus facile comme si elle était faite de verre. Dans ces périodes là ils avaient toujours l’air plus amoureux, lui qui n’était pas démonstratif ne pouvait s’empêcher de la prendre dans ses bras, de lui donner des baisers et aimait tout particulièrement venir poser son oreille contre son ventre. Ils avaient tous été élevés dans cet amour, Farshad ne comprenait pas comment Sufyan avait pu finir avec autant de haine alors qu’il n’avait manqué de rien.  Un dernier fait qui vint entacher ses beaux souvenirs d’enfance. Mais le récit de sa compagne n’était pas fini et alors qu’elle évoquait cette femme qui faisait des amulettes, elle cessa de parler. Farshad reporta son regard sur elle, l’observant se désabuser, le visage décousu.

« Parlez sans crainte, je ne jugerai pas. » La rassura t-il avec un regard doux.

Il était déjà honoré qu’elle vienne à lui raconter tout cela, cela les rapprochait davantage et n’avait fait qu’amplifier l’attachement qu’il avait déjà eu pour elle à la seconde où il l’avait sauvée. Il avait une irrépressible envie de prendre soin d’elle, de la protéger et de la rendre heureuse. C’était un sentiment bien plus pur que ce qu’il avait ressenti pour Lothiriel dont seul la beauté et la douceur l’avait mené à vouloir la faire sienne. Élwel le touchait bien évidemment par sa beauté mais aussi par son esprit, sa capacité à être ouverte malgré ce qu’il lui était arrivé mais surtout par son courage et sa volonté de continuer quelque soit l’embuche sur son chemin. Elle était plus vaillante que bien des soldats qu’il avait rencontré, elle méritait alors d’avoir désormais une vie heureuse.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Dim 24 Juil 2016 - 19:28



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Après quelques moments d'hésitation, Élwel se vit encourager par le suderon pour qu'elle reprenne son histoire. Elle avait des images très précises en tête, pas forcément jolies et au delà d'une simple question de récit, elles étaient profondément tristes à contempler. Pourtant c'était là bien sa vie à elle, ce qu'elle avait traversé pour en arriver là. Elle avait été touchée par les mots que Cármen lui avait glissé dans la période difficile qu'il lui restait à raconter, des mots et des gestes d'une puissance incroyable, lui redonnant foi en la vie et la rendant un peu plus forte chaque jour. Depuis, elle c'était accrochée à ces paroles qui guidaient chaque pas de son existence. Elle déglutit avant de reprendre.

« J'avais décidé de m'y rendre, mais avec la grossesse qui était déjà bien avancée, j'ai mésestimé le temps qu'il me faudrait pour me rendre dans ce village, et je me suis retrouvée perdue dans la forêt en pleine nuit. J'avais un peu peur, mais il fallait que je continue à avancer.. Puis.. Il y a eu ces.. » Elle s'arrêta, comme si le mot ne voulait pas passer ses lèvres ; c'était pourtant la réalité et elle ne le niait pas, mais il subsistait un douloureux souvenir qui concernait ce moment précis. « Ces orcs.. J'étais en plein milieu de leur trajectoire et je n'ai pas su quoi faire, j'ai essayé de frapper et de me battre mais vous voyez bien.. » Elle montra ses bras, si fins et dépourvus de musculature, qui ne lui offraient décemment aucune chance dans ce combat. « Une rencontre, vous vous en doutez, pas tout à fait sans conséquences.. Ils m'ont laissée pour morte dans ces bois, et c'est que je serais restée si ce groupe de haradrim ne m'avait pas trouvée là.. »

Sous cette passe difficile, il y avait aussi Cármen, la douce Cármen.. Une gitane qui s'était affairée à veiller sur elle, à la soigner et à lui tenir compagnie, mais au delà de ça, elle avait été un soutien formidable pour apaiser tant bien que mal ce qui s'était abattu sur la jeune femme. Elle avait trouvé dans ce groupe tout ce qu'elle avait toujours rêvé d'avoir : une grande famille très liée, des gens simples et qui avaient un lien privilégié avec la nature. Cette jeune femme lui avait apporté énormément, du courage à la force d'esprit, si elle n'avait pas croisé son chemin, Élwel ne s'en serait probablement pas sortie. Elle la remercia en silence, espérant qu'elle avait tout pour vivre heureuse.

« Ils m'ont sauvée, m'ont accueillie parmi eux alors que je n'étais qu'une étrangère. Je leur en suis tellement reconnaissante.. J'ai appris énormément avec eux, de leur culture et leur nourriture jusqu'à des choses plus philosophiques ; leur manière de penser coïncide vraiment avec ce que je veux être.. Malheureusement le petit n'a pas passé les jours suivants ; ça a été laborieux et très long, pour que l'on m'annonce la terrible nouvelle lorsque je me suis réveillée.. Nous avons donc donné un prénom haradrim à ce petit, et nous lui avons fait un grand bûcher et de très jolies prières. Parfois je les récite encore pour lui, je ne sais pas ce que j'espère, peut-être qu'il m'entende.. ? »

Élwel baissa le regard, un sourire désolé sur les lèvres. Ses yeux s'était un tout petit peu humidifiés, mais elle avait appris depuis le temps à parler de cet événement sans fondre totalement en larmes. Elle avait acquis le recul nécessaire pour continuer à vivre et à profiter de chaque instant.

« Je suis restée un petit moment avec eux avant de repartir ; j'ai trouvé d'autres compagnons de route et j'ai rendu visite aux elfes d'Imladris, c'était un rêve d'enfance.. Cela a pallié à ce manque, mais j'y ai malencontreusement recroisé le père de mon enfant. Depuis j'ai continué mon chemin, je les ai quitté il y a quelques semaines.. » termina-t-elle pour conclure son récit. Elle marqua une pause pour accueillir la réponse du suderon, puis elle lui demanda. « Et vous ? Qu'est-ce qui vous a amené ici, si loin de vos terres ? »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Dim 24 Juil 2016 - 23:09


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Elle n’avait pas un parcours facile, il devait l’admettre et le lui dire avait sans doute été difficile pour elle car il pouvait voir son regard se ternir sous l’aveu des événements. Le visage de Farshad était délavé d’expression, on lui avait appris à ne pas trop montrer ce qu’il ressentait, non pas qu’il n’avait pas confiance en elle mais c’était ainsi qu’il avait été élevé. Il conservait cet air grave sur ce visage aux traits particuliers, l’écoutant lui raconter son parcours avec certains détails qu’elle ne révélait sans doute pas à tout le monde. Il acquiesça lorsqu’elle se demandait si son enfant entendait ses prières depuis les cieux, bien sûr qu’il les entendrait, et ce jusqu’à ce qu’elle le rencontre. Le plus tard serait le mieux, ce serait un véritable affront que d’arracher à Arda une telle femme avec une belle aura et un grand cœur.

Il admirait sa force, son courage, peu de personnes avaient ce don de prendre du recul. D’autant plus pour une femme, une fois orphelines ou détruites choisissaient de gagner leur vie en rejoignant les bordels. Cela n’avait pas été le cas pour la demoiselle et même sur son chemin semé d’embuches, malgré les chutes, malgré les intempéries, elle était toujours debout. Cela plaisait beaucoup à Farshad, les femmes avec autant de personnalité sont aussi précieuses que des pierres et alors il se disait qu’en réalité elle n’avait sans doute pas de protection. C’était déplacé de sa part de la lui proposer alors qu’elle était une personne qui lui en apprendrait sans doute beaucoup.

Farshad demeura silencieux après ces histoires là, ne sachant que dire, si ce n’était que lui faire part de son admiration et de son respect. Il avait une immense envie de la prendre dans ses bras, de la féliciter et l’encourager à rester celle qu’elle était. Elle était sans aucun doute bénie des dieux, si n’était elle pas une progéniture des dieux elle-même pour avoir autant de force.  Puis elle lui retourna la question. Farshad détourna son regard, baissant la tête pour observer l’une de ces bagues qu’il gardait constamment au doigt. Elle appartenait à son père, elle était signe qu’il était le seul héritier du royaume et portait en elle toute son histoire. Farshad n’avait pas l’habitude de parler de lui, encore moins en souhaitant rester à couvert. Ainsi il n’aurait pas de choses très intéressantes à lui raconter, préférant jouer la carte d’une vie plutôt banale.

« J’ai eu des conflits de famille. Alors je suis parti parce que j’avais envie de voyager. J’ai rejoint Taavi, parce que dans les villages on veut pas de travailleur haradrim. » Déclara t-il simplement pour justifier sa situation.

Il ne donnait pas l’impression de cacher quelque chose puisqu’il disait la vérité. Farshad omettait simplement de donner certains détails qui au final ne le regardaient que lui en sachant qu’il cherchait quand même de rester le plus possible dans l’anonymat. Et puis s’il lui disait qu’il était un roi, elle n’aurait certainement pas le même comportement, peut être même qu’elle lui en voudrait de l’avoir laissée se confier. Farshad souhaitait rester un homme simple à ses yeux, un voyageur suderon et rien de plus. Le groupe de Taai ne lui apportait pas de salaire, ce n’était pas ce qu’il recherchait en premier lieu mais aimait le fait de se rendre utile, de participer à quelque chose et de se dire qu’il n’était pas une mauvaise personne puisqu’il passait son temps à venir en aide aux plus démunis. Quand au reste, ce qui l’attendait au-delà des frontière serait un récit pour une autre fois, qui sait peut être lui dirait il la vérité. En attendant il comptait bien en rester là.

Le suderon étira un fin sourire, pointant du doigt derrière elle pour lui montrer que le groupe était arrivé à leur hauteur et qu’ils allaient pouvoir se remettre en route. Farshad monta sur son cheval et tendit le bras à sa compagne pour qu’elle puisse de nouveau monter derrière lui avant qu’ils ne continuent la chevauchée jusque vers le village. Quelques vingtaines de minutes avaient suffit pour avaler ce qu’il restait de chemin et alors, une fois arrivé, Farshad descendit une nouvelle fois, aidant la jeune femme de même. Sîn eu à ce moment là un mouvement d’arrière train qui bouscula légèrement Élwel et Farshad eu le réflexe de la recueillir contre lui. L’avoir aussi proche le troubla, alors qu’il avait ses mains posées sur ses bras. Il se laissa un moment se noyer dans ses yeux et prit un peu plus de recul pour ne pas faire perdurer le malaise qui l’avait soudainement envahi.

« Farshad, nous allons les laisser là, ils auront des compagnons, nous devons porter un message dans le sud et revenir. »

Farshad acquiesça puis laissa la jeune femme pour aller dire quelques mots à son ami, se proposant d’aller lui-même porter le message et de les rejoindre pendant qu’ils avaient plus important à faire ailleurs. Il accepta, ce qui laissa au suderon l’occasion de rester un peu plus longtemps avec Élwel. Le roi déchu prit connaissance des dernières directives du brigand avant de les observer s’e aller à cheval, prendre le chemin en sens inverse pendant qu’il restait là.

« Avez-vous faim ? » Demanda t-il à Élwel











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Lun 25 Juil 2016 - 21:43



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Le récit que lui raconta le suderon – si cela en était réellement un – paraissait bien court à la jeune femme. Elle écouta ses quelques phrases plutôt brèves, mais ne posa pas de questions à ce sujet : après tout, elle était bien placée pour savoir qu'elle n'avait pas envie de remuer les affaires d'autrui et de fouiller dans leur passé. Si Farshad avait le besoin de rentrer dans les détails, il le ferait lorsqu'il en aurait l'envie, et s'il ne le faisait pas, et bien ce n'était pas grave du tout.

Au bout d'un moment, Élwel le vit se retourner pour lui montrer que la caravane marchande arrivait jusqu'à eux, et alors, ils purent se remettre en selle pour parcourir le reste du terrain qui les séparait du village le plus proche, qu'ils voyaient déjà au loin. Le chemin fut relativement rapide, trop peut-être pour la jeune femme qui appréciait vraiment la balade sur le cheval de Farshad. Elle n'était pas montée depuis bien longtemps, et se retrouver bercée par les pas réguliers de la monture lui rappelait de bons souvenirs. Oh, ce qu'elle aimerait pouvoir parcourir elle aussi Arda d'outre en outre sur le dos d'une si belle créature..

Lorsqu'ils arrivèrent finalement, Élwel avait un goût amer dans la bouche. Elle avait franchement peur que Farshad ne reparte avec les autres, qu'il la laisse avec la caravane en n'ayant pas envie de s'embêter avec une demoiselle à couver. Alors qu'elle s'apprêtait à descendre du cheval à sa suite, ce dernier eut un mouvement brusque, sans doute du à un insecte qui l'avait gêné ; mais la jeune femme se retrouva déséquilibrée, et elle n'eut d'autre moyen que de se rattraper à Farshad. Alors qu'elle allait s'excuser, elle leva les yeux pour rencontrer son regard sombre et s'arrêta d'un coup. Comme à chaque fois qu'elle se retrouvait à le fixer ainsi, elle était comme envoûtée par ses deux prunelles dirigées vers elle. Ce contact se faisait troublant, pas dans un mauvais sens mais il avait quelque chose d’extrêmement déroutant.

Farshad s'écarta finalement d'elle alors qu'il se mit à parler avec ses compagnons ; pendant qu'il s'éloignait, Élwel garda un œil sur son cheval en le tenant par les rênes et en lui donnant quelques grattouilles affectueuses sur l'encolure. Il avait l'air d'être un animal assez docile mais vif, et c'était un bon point parce qu'il était dans la force de l'âge. Puis le suderon finit par revenir vers elle alors que les autres faisaient demi-tour pour reprendre leur route. Elle fut agréablement surprise de voir qu'il restait pour passer du temps avec elle, mais elle était tout aussi touchée par ce geste. Un peu gênée, elle n'osait plus le regarder dans les yeux.

« Oui, il y a quelques auberges dans le coin qui servent le souper, j'ai eu le temps de les observer pendant que vous parliez » Elle laissa un sourire amusé occuper son visage, puis demanda si elle pouvait conduire Sîn jusqu'à l'endroit où ils décideraient de manger. En seulement quelques pas, ils s'étaient retrouvés devant une auberge plutôt propre et bien entretenue, et après avoir laissé le cheval au garçon d'écurie, Farshad et Élwel poussèrent la porte pour entrer dans le bâtiment.

L'endroit n'était pas nécessairement calme, mais pas très bruyant non plus, il y avait un musicien qui jouait un morceau assez connu, et quelques voyageurs attablés au milieu de la salle. Ce n'était pas encore l'heure de la fête ici, alors les deux compagnons auraient le loisir de pouvoir bien s'entendre s'ils voulaient discuter. Jetant un œil à ce que le cuisinier leur proposait, Élwel proposa au suderon de goûter un plat assez typique de la région dans laquelle ils étaient, et elle s'occuperait de trier la viande dans son assiette comme elle n'en mangeait plus. Lui indiquant une table, ils allèrent s'asseoir, et la jeune femme s'occupa de passer leur commande pour éviter à Farshad d'avoir à chercher trop ses mots. Elle aimait beaucoup son accent, cette petite touche exotique qu'il lui apportait en plus de son visage caractéristique. Il était très beau, il n'y avait aucun doute à avoir là dessus.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Lun 25 Juil 2016 - 23:47


Going somewhere ?

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Elwel & Farshad

Le Variag laissa sa compagne prendre la commande, afin d’éviter les regards de travers ou son envie de secouer le serveur quand il se retrouverait dépité devant son absent et sa faible capacité à former des mots correctement. Il remercia la jeune femme d’un hochement de tête lorsque le serveur s’en alla. Farshad eu le réflexe d’observer les alentours, voir qui était assis où. C’état lourd de vivre en ayant cette crainte de croiser quelqu’un qu’il connaissait ou un mercenaire envoyé pour le tuer. L’avantage était que l’on reconnaissait très vite les suderons par leur allure animale, les vêtements aux couleurs criardes et les multiples tatouages aux plantes sur le visage de ceux qui passaient leur vie à tuer. Farshad passait assez incognito pour le coup, ayant revendu ses vêtements haradrim pour quelque chose de plus ample et beaucoup plus sombre. Il n’avait porté que rarement du noir à Stulursa Khand et même en deuil la couleur n’était pas préconisée. Ici elle lui permettait de ne pas attirer l’attention sur lui. Farshad prit quand même soin de retirer sa cape par politesse et parce qu’ils étaient tranquilles. Les hommes du convoi semblaient l’avoir oublié et étaient d’ailleurs probablement déjà repartis en ayant trouvé des hommes en renfort.

Farshad se sentait quelque peu nerveux mais ne laissait rien transparaitre tandis qu’il servait du thé à la jeune femme avec soin. Il n’avait pas eu l’occasion de se retrouver seul avec une femme depuis quelques temps et encore moins le genre à le troubler par un simple regard. Il avait eu le temps de la détailler à son insu, ses cheveux brillants, soyeux et bruns donc les reflets cuivrés se montraient quand un rayon de soleil caressait sa chevelure. Sa peau blanche et délicate semblait d’une douceur incomparable et les traits de son visage lui semblaient être parfaits. Elle avait une jolie descente de nez, des lèvres rosées, les mâchoires fines et un regard incomparable dont la douceur ne se lisait pas que par cette couleur d’écume aquatique. Il évitait de trop la dévisager, bien qu’il avait du mal à détacher ses yeux d’elle. Elle lui inspirait confiance, il se sentait bien en sa compagnie et il sentait que sorte de connexion entre eux. Les haradrim étaient particulièrement sensibles à ce genre de chose, et elle espérait qu’il ne la pensait pas qu’avec de mauvaises intentions la concernant. Bien qu’il ne dirait pas non à un rapprochement il avait trop de respect pour elle pour oser poser ses mains comme il le ferait avec une prostituée.

Durant ce long silence, Farshad avait sorti une de ses cartes afin d’étudier le chemin qu’ils prendraient et après avoir décidé il en fit part à Elwel qui avait le droit de savoir et le droit de s’y proposer si elle le souhaitait, après tout elle connaissait sans doute bien mieux ces chemins que lui qui n’était qu’un étranger.

« Nous partirons par là, pour redescendre jusque là… » Fit il en traçant de son doigt l’itinéraire sillonnant jusqu’à l‘est du Rohan

Il leva les yeux vers elle avec un fin souire pour savoir si elle était d’accord et le serveur vint les interrompre, obligeant Farshad à retirer sa carte alors qu’il leur apportait leurs plats. Farshad le remercia d’un signe de tête avant de pousser légèrement son assiette et redérouler la carte afin de reprendre là où l en était.

« Nous devrions y être en une semaine, je pensais à halte, ici et là » Il désigna plusieurs villages qui pourraient les accueillir dans le cas où dormir dehors incommode la jeune femme.

Après tout ce qu’elle avait vécu c’était déplacé de penser cela, mais il prévoyait ces haltes aussi pour les vivres et afin d’être sûrs qu’ils ne se perdaient pas puisque c’était un trahet assez fastidieux.

« Nous commençons demain matin, pour aujourd’hui il faudrait se reposer, la nuit d’hier n’a pas été bonne. » Fit-il en étirant un fin sourire

Avec les tensions palpables, il n’avait dormi que quelques heures et ne se voyait pas défendre sa compagne en ayant que peu de sommeil avec lui. IL préférait prendre des précautions, séjourner ici et repartir le lendemain après une bonne nuit à l’auberge. Il veillerait à leur prendre deux chambres afin de ne pas se retrouver dans une situation pouvant la mettre dans l’inconfort ou bien il dormirait par terre avec son tapis, ce serait très bien.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Going somewhere ? Mar 26 Juil 2016 - 16:56



Going Somewhere ?

Farshad & Élwel




Assise en face du suderon, Élwel se prenait parfois à tomber dans cette nouvelle mascarade ; le contact du regard de Farshad, qu'elle le soulève elle-même ou qu'il soit déjà en train de l'observer, venait la troubler avec une sensation doucereuse. Pourtant, c'était bien loin d'être désagréable. La jeune femme se montrait timide, à baisser rapidement les yeux sous l'effet des deux prunelles sombres de l'homme qu'elle avait devant elle. Une manie qui l’embêtait un peu car elle ne souhaitait pas l'incommoder d'une gêne persistante, mais de l'autre côté, elle avait franchement envie de pouvoir détailler toujours un peu plus ce très beau minois.

Le temps qu'ils attendent les plats qu'elle avait commandés, Farshad sortit une carte qu'il étala sur la table. Du bout du doigt, elle le voyait retracer le chemin qu'il lui proposait de prendre ; c'étaient majoritairement des villages où elle n'avait jamais mis les pieds, donc également de nouvelles choses à voir pour elle. Une aubaine qu'il ait accepté de l'accompagner, elle pourrait bénéficier de sa présence et de son amitié tout en se sentant vraiment en sécurité. Puis il pourrait sans doute lui aussi découvrir de nouveaux paysages, car il n'était pas ici depuis longtemps.

Élwel lui montra sur la carte quelques endroits dont elle avait entendu parler et qui n'étaient pas très loin du chemin dessiné ; des rivières, des points d'eau ou des plateaux en faible altitude. Des points culminants, depuis lesquels ils pourraient savourer l'étendue de l'horizon sous leurs yeux. Tout un tas de choses qu'elle rêvait de voir, et qui pourraient agrémenter leur voyage.

Puis finalement, le serveur arriva pour apporter leurs assiettes, et Farshad fut obligé de pousser la carte. Il la rouvrit dès le serveur disparu, et montra quelques points de halte à la jeune femme. Elle déclara qu'elle ne refuserait pas quelques nuits à la belle étoile, elle qui n'avait pas franchement l'occasion de le faire en étant sans protection, et ce serait parfait si Farshad optait lui aussi pour cette option. Un sourire adressé à cet homme qui remballait sa carte, et la demoiselle acquiesça lorsqu'il lui parla de la nuit. Il avait bien raison : ils méritaient ce repos qu'ils n'avaient pas eu, et dont le bon déroulement de leur voyage dépendrait.

Élwel piqua quelques fourchettes dans son assiette, principalement composée de pommes de terre cuites au four avec du thym et du jus de légumes. Elle apprécia beaucoup le goût assez caractéristique de la sauce, mais ne termina pas son assiette comme c'était souvent le cas. Attendant que Farshad ne finisse à son tour, elle prit le temps de regarder autour d'elle. Il n'y avait toujours pas grand monde, mais quelques personnes s'étaient levées pour se masser autour du musicien soliste, et la musique qu'il entamait sonnait un peu plus entraînante que les précédentes. La demoiselle avait un intérêt certain pour la danse et elle savait l'apprécier, alors elle fixait les autres s'agiter pour éviter le regard de Farshad. Elle ne serait pas capable de le déjouer très longtemps, mais il créait en elle un certain malaise, somme toute agréable par son intrigante sensation.

Lorsqu'il eut finalement fini, la jeune femme demanda à nouveau du thé ; elle en servir une tasse à son ami, puis pour elle, la buvant devant le spectacle qu'offraient les danseurs improvisés. Elle ne se sentait pas nécessairement fatiguée, et si elle pouvait passer plus de temps avec le suderon, elle en souriait d'avance.

« Désirez-vous vous reposer maintenant ? Ou passer encore un peu de temps ici ? » se risqua-t-elle à lui demander. « C'est une ambiance loin de ce que vous avez du connaître, peut-être que cela ne vous plaira pas.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Going somewhere ?

Revenir en haut Aller en bas
Going somewhere ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.