AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
(Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau

Partagez|

(Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Epée Sanglante ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : louha / Lucy
♦ MESSAGES : 179
♦ RÉPUTATION : 571
♦ AVATAR : Ben Barnes
♦ DC & co : Elina, Elrohir
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : C'est un Homme. On raconte qu'il y a, très, très loin dans ses ancêtres, un elfe, mais rien n'a jamais été prouvé
— ORIGINAIRE DE : Dol Amroth, un port fortifié du Gondor situé dans la baie de Belfalas dans le fief de Dor-en-Ernil. Cette cité a toujours été très importante et influente au sein du royaume du Gondor. Le prince de Dol Amroth est réputé avoir été virtuellement indépendant après la mort d'Eärnur, mais fidèle aux Intendants
— ÂGE DU PERSO : 24 ans
— RANG SOCIAL : Prince de Dol Amroth et héritier de la cité. La lignée des princes de Dol Amroth est issue d'un Numénoréen, Imrazôr, et d'une elfe sylvaine, Mithrellas2, suivante de Nimrodel. Perdue dans les montagnes de Gondor comme sa reine lors de la fuite de la Lórien, elle aurait été recueillie par Imrazor, habitant du Belfalas, qui l'aurait épousé. Ils auraient eu deux enfants, Galador et Gimlith (une fille), puis Mithrellas aurait disparu, une nuit
— MÉTIER PRATIQUÉ : Soldat, Dimplomate, Politicien, (...) tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce qu'un Prince peut faire dans la vie. Parfois, il aime enfiler des vêtements sales et se faire passer pour un forgeron ou un simple soldat
— ARMES DU PERSO : Il se bat à l'épée et avec des dagues principalement. On peut dire qu'il s'en sort aussi avec un baton de combat et avec un arc, mais pas qu'il aime ça
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : à son père, Angelimir〣 Hommes
— VOYAGE AVEC : Il voyage avec quatre gardes qui lui servent de protecteurs, car son père refuse qu'il sorte seul de la cité.
— AMOUREUSEMENT : Monsieur est célibataire, bien que son coeur tombe petit à petit pour les lettres enflammées d'une jolie demoiselle qu'il n'a pas vue depuis douze ans...

MessageSujet: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Dim 24 Juil 2016 - 0:56

Adrahil observait l’entrée d’Imladris. Il laissa son regard se perdre dans la majesté de l’endroit. Eh bah merde alors, lâcha Sean dans son dos. Le petit groupe éclata de rire, comme si cette simple phrase venait de désamorcer leur admiration devant la cité elfique qui s’étendait désormais devant eux. Adrahil serait bien resté à l’observer durant un long, un très long moment. Chaque pierre semblait polie avec soin pour créer un ensemble parfaitement harmonieux. Toute les maisons s’entassaient pour former une sorte de dentelle agréable à regarder. Et puis, sur le côté, il y avait la vallée qui s’étendait. Les nombreuses cascades semblaient se jeter depuis le haut des falaises à l’assaut du sol, sombrant dans une sorte de petit lac dans un bruit qui aurait dû être assourdissant, si ces cascades n’avaient pas été aussi loin.

Adrahil n’était pas là pour le plaisir. Vraiment pas. Il avait reçu un corbeau quelques semaines plus tôt de la part de l’un des fils d’Elrond, Elladan, le conviant à venir en Imladris pour une raison obscure. Son père avait évidemment sauté sur l’occasion pour lui confier une mission diplomatique auprès des elfes, et le jeune prince n’avait eu que le temps de dire au revoir à Svéa avant que lui et ses gardes ne soient mis de force sur des chevaux et poussés hors de la cité. Adrahil avait un peu peur de cette mission diplomatique. Il avait croisé Elladan plusieurs fois, et l’elfe avait toujours été très correct avec lui. Il avait aussi vu son frère, Elrohir une fois. Il n’avait pas compris pourquoi il était convié aussi soudainement dans la cité des elfes. Mais, il était là, maintenant. Autant en profiter pour conclure quelques accords comme l’avait si bien dit son père.

Adrahil finit par remettre sa monture en marche, et ils arrivèrent rapidement devant la maison d’Elrond où ils furent introduits auprès des jumeaux. Ceux-ci expliquèrent alors à Adrahil ce qu’ils attendaient de lui, au terme d’une conversation suréaliste. Adrahil ne savait tout simplement plus où se mettre, et ses gardes réussirent à garder le contrôle durant de longues minutes, jusqu’au moment où les jumeaux se mirent à … jouer à la poupée avec Adrahil. Littéralement. On lui fit prendre un bain, l’habilla et le coiffa, devant ses gardes du corps hilares. Lorin était écroulé sur le canapé, agité d’un fou rire qui semblait sans fin, Sean avait été obligé de sortir de la pièce, Esteban mordait un coussin, le visage rouge vif et des larmes sortant de ses yeux plissés dans une expression moqueuse. Eldred se pinçait les lèvres et regardait ailleurs. Adrahil se sentait comme un jouet avec lequel les fils d’Elrond jouaient. Il n’avait pas osé protester que son cœur était déjà pris, et quand bien même il l’aurait voulu, il n’aurait pas pu. Parce qu’Elladan – à moins que ce ne soit Elrohir… Quelle idée de s’habiller pareil à trois mille ans sérieusement ! – n’arrêtait pas de parler. Il vantait les qualités d’Eléa, la fille de son frère, et la façon dont elle allait tomber amoureuse d’Adrahil. Le pauvre n’en menait pas large.

Ce fut sur un dernier éclat de rire de ses gardes, et en se promettant qu’il allait se venger, qu’Adrahil fut conduit au pied de la cascade par Elrohir pendant qu’Elladan allait donner « rendez-vous » à Eléa. Le prince s’installa, dépité, sur un banc et observa Elrohir disparaitre dans un buisson en levant les deux pouces. Et, en plus, il allait avoir un public ! Adrahil soupira et pria pour que ses gardes restent à leur place. Dans la cité. Pas au pied de la cascade pour observer leur prince se ridiculiser. Au moins, ça me fera un peu d’expérience pour Svéa, finit par murmurer Adrahil avant de sauter sur ses pieds en voyant une jeune femme s’approcher de lui. Il lui fit une révérence adroite. Dame Eléa, je suppose ? Jusque-là, il maitrisait. Je suis le prince Adrahil de Dol Amroth. Votre oncle m’a convié dans la cité et il espérait… que vous me la fassiez découvrir ? ça sonnait légèrement mieux que ce qu’Elladan avait laissé entendre. Parce que tomber amoureux au premier regard... C'était sacrément surfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1680-adrahil-21-prince-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t1684-adrahil-jamais-les-pirates-n-auront-ma-cite-meme-si-je-dois-mourir-en-la-protegant http://lonelymountain.forumactif.org/t1685-adrahil-il-n-y-a-pas-besoin-de-partir-de-chez-soi-pour-vivre-des-aventures

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Dim 24 Juil 2016 - 13:22




If you give me a dress i could become your princess

Elrond & Elea

Elladan était arrivé en trombe chez elle, lui demandant d’aller à un rendez-vous de la plus haute importance pour le remplacer en tant que princesse d’Imladris puisqu’il ne voulait pas faire ce travail. Avant qu’elle ne sorte, il avait insisté pour qu’elle soigne au mieux son apparence. Il lui avait alors dit de se faire belle « comme si elle allait voir son compagnon » Puisque Buchanan n’était pas là à ce moment là, elle se demandait s’il ne s’agissait pas de lui qui allait lui faire une surprise. Mais cela l’étonnait venant de son oncle, en sachant qu’il ne le portait pas dans son cœur, à grands regrets. Dans le doute, la jeune femme s’empressa de faire sa toilette, parfumant sa peau d’une brume aux facettes troublantes et délicatement fleuries, puis elle enfila une de ses plus jolies robes. Lorsqu’elle refit son apparition devant Elladan il sembla ne pas être d’accord sur son choix et prit alors ses aises pour aller choisir de lui-même ce qu’elle devait porter. Elea lui fit remarquer que c’était une robe de cérémonie, et qu’elle n’oserait se présenter a quelqu’un d’important ainsi vêtue. Elladan étant insistant, elle accepta, sceptique puis il mit un point d’honneur à s’occuper lui-même de ses cheveux. IL lui fit une ravissante coiffure, bien que guerrier il était habile de ses doigts à force de se débrouiller seul hors d’Imladris et lui rajouta quelques perles, laissant ses longues boucles blondes cascader dans son dos alors qu’elle aurait plutôt opté pour un chignon afin d’être plus officielle.

Elea fut surprise de constater son apparence, assurément elle était belle, mais elle se demandait si ce n’était pas de trop, puisqu’elle donnait l’impression d’être à un banquet alors qu’en temps général elle se montrait bien plus simple. Elladan le justifia sur le fait qu’elle était une princesse et qu’elle se devait d’être époustouflante puisqu’elle serait là pour représenter Imladris. Ce fait là lui mit un peu plus la pression, alors il lui donna le lieu de rendez-vous et la poussa hors de chez elle pour qu’elle y aille. Perturbée, Elea déambula dans les rues, se dirigeant vers ce point de rendez-vous qui était réputé pour être là où les elfes avaient l’habitude de faire leur demande de fiançailles. Le cœur battant, espérant y retrouver son amour, elle ne reconnu pas sa silhouette au loin. Peut être qu’elle s’était trompée ? Ou qu’il était en retard ? Quoi qu’il en soit, la jeune femme osa s’approcher, troublée. Elle observa cette silhouette masculine avant d’y voir un jeune homme. Un très beau jeune homme soit dit en passant et lorsqu’il se présenta les pièces du puzzle se remirent en place. Un prince, avec qui elle devait passer du temps. Etant une princesse, elle comprit très vite le subterfuge et la volonté de son oncle de la pousser dans les bras d’un autre homme.

Elle avait eu alors envie de faire demi-tour, sentant ses joues s’empourprer de gêne. Elle ne répondit rien à sa déclaration, mais s’inclina à son tour par politesse. Troublée, la jeune femme détourna son regard bleuté sur cette belle cascade, quelque peu déçue de ne pas y retrouver l’homme qu’elle aimait. Elle ne savait pas quoi lui dire, ni quoi lui répondre, peut être qu’il lui valait mieux s’enfuir ? Ou alors elle se faisait des idées et effectivement leur rencontre n’était que diplomatique entre un royaume humain et un royaume elfique. Préférant se faire à cette idée, la jeune femme cessa de paniquer et reporta son regard sur le prince Adrahil et lui adressa un joli sourire.

« Je suis honorée d’avoir été choisie pour vous guider… » Commença t-elle quelque peu confuse.
La jeune femme étouffa un rire et alla poser sa main sur une barrière, se détournant de son regard. Elle ignorait comment se comporter, n’ayant jamais eu à faire avec un prince humain. Elle observa le paysage avant de l’inviter à venir près d’elle venir observer.

« Ce lieu donne sur la vallée, on peut y voir comment la cité est organisée…Voyez, la dernière maison simple où réside le seigneur Elrond est plus en amont de la falaise, il y a une vue imprenable sur l’ouest. Ensuite, les rues sillonnent de part et d’autre en descente, les efes n’ont pas souhaité creuser la falaise, afin de préserver la nature qui désormais est en harmonie avec leurs habitations. »
Elea lui adressa un sourire, n’hésitant pas à pointer du doigt afin d’illustrer ses gestes.

« Mais il y a un plateau, qui est une place centrale où l’on peut y trouver de nombreux commerces… Il est difficile de s’y retrouver sans avoir connaissance de comment est construire la cité. Mais venez avec moi, cela vous paraitra plus clair une fois sur place ! »

Elea entreprit de prendre le chemin menant au centre de la ville alors qu’ils s’étaient retrouvés dans un coin assez reculé. Elle n’avait pas osé dire que cette parcelle de terrain surmontée d’un joli monument abritant de la pluie était l’un des endroits les plus romantiques. Elle ouvrit la marche, prenant garde à rester à ses côtés pour ne pas lui apparaitre hostile.

« Avez-vous fait bon voyage, Adrahil ? »








made by roller coaster

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

Epée Sanglante ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : louha / Lucy
♦ MESSAGES : 179
♦ RÉPUTATION : 571
♦ AVATAR : Ben Barnes
♦ DC & co : Elina, Elrohir
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : C'est un Homme. On raconte qu'il y a, très, très loin dans ses ancêtres, un elfe, mais rien n'a jamais été prouvé
— ORIGINAIRE DE : Dol Amroth, un port fortifié du Gondor situé dans la baie de Belfalas dans le fief de Dor-en-Ernil. Cette cité a toujours été très importante et influente au sein du royaume du Gondor. Le prince de Dol Amroth est réputé avoir été virtuellement indépendant après la mort d'Eärnur, mais fidèle aux Intendants
— ÂGE DU PERSO : 24 ans
— RANG SOCIAL : Prince de Dol Amroth et héritier de la cité. La lignée des princes de Dol Amroth est issue d'un Numénoréen, Imrazôr, et d'une elfe sylvaine, Mithrellas2, suivante de Nimrodel. Perdue dans les montagnes de Gondor comme sa reine lors de la fuite de la Lórien, elle aurait été recueillie par Imrazor, habitant du Belfalas, qui l'aurait épousé. Ils auraient eu deux enfants, Galador et Gimlith (une fille), puis Mithrellas aurait disparu, une nuit
— MÉTIER PRATIQUÉ : Soldat, Dimplomate, Politicien, (...) tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce qu'un Prince peut faire dans la vie. Parfois, il aime enfiler des vêtements sales et se faire passer pour un forgeron ou un simple soldat
— ARMES DU PERSO : Il se bat à l'épée et avec des dagues principalement. On peut dire qu'il s'en sort aussi avec un baton de combat et avec un arc, mais pas qu'il aime ça
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : à son père, Angelimir〣 Hommes
— VOYAGE AVEC : Il voyage avec quatre gardes qui lui servent de protecteurs, car son père refuse qu'il sorte seul de la cité.
— AMOUREUSEMENT : Monsieur est célibataire, bien que son coeur tombe petit à petit pour les lettres enflammées d'une jolie demoiselle qu'il n'a pas vue depuis douze ans...

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Dim 31 Juil 2016 - 20:17

Il y avait cette part de lui qui aurait clairement aimé être ailleurs. Et puis, il y avait cette autre part qui se disait que, jouer le jeu que lui demandaient les fils d’Elrond ne pouvait pas être dangereux. N’est ce pas ? Cette demoiselle, s’il l’avait bien compris, était actuellement amoureuse d’un homme, et, aussi galant soit Adrahil, elle n’allait pas changer d’avis comme cela. Qui sait, elle pourrait même l’aider à comprendre les femmes et surtout à choisir ses mots avec doigté le jour où il avouerait ses sentiments à sa chère et douce Svéa. Cependant, il ne fallait pas non plus rêver. Elladan et Elrohir le mettrait dehors séance tenante s’il ne montrait pas un minimum d’intérêt. Pour des elfes, ils semblaient bien décidés à jouer les marieurs, ces deux là ! Adrahil n’avait pas eu beaucoup de contact avec des elfes, mais il savait néanmoins que ceux-ci n’avaient qu’un seul et unique amour dans leur vie. Forcer un couple à se former n’était donc pas, mais alors pas du tout dans les mœurs de leur peuple.

Mais il y en avaient deux qui résistaient aux traditions, visiblement. Et, il avait fallut que cela tombe sur Adrahil, qui n’avait rien demandé à personne.

D’un point de vue tout à fait objectif, la demoiselle qu’il avait devant les yeux était très jolie, bien habillée et apprêtée. Mais, elle avait un désavantage certain : elle n’était pas sa chère Svéa. Vraiment pas.

Entre Eléa et Adrahil, il y avait cette sorte de gêne. Une sorte de barrière. Quelque chose qui les séparait et les empêchait d’être naturels. Déjà, parce qu’ils ne se connaissaient pas, et ensuite parce que la demoiselle avait vraiment l’air de se demander ce qu’elle faisait là. Un peu comme lui, quoi. Après une révérence et une présentation rapide, la demoiselle lui dit qu’elle était honorée d’être son guide. Et puis, le silence s’installa. Adrahil n’y connaissant rien aux dames se demandait s’il devait lui faire un compliment sur sa robe, ou sur sa coiffure. Il hésitait à prendre la parole, vraiment mal à l’aise, avant de se sentir soulagé quand elle lui fit signe de venir vers lui et commença à lui expliquer ce qu’il voyait. Il remercia intérieurement tous les Dieux ont il connaissait le nom avant de se concentrer sur ce que son guide lui disait. Il suivit du regard le doigt qui pointait quelques uns des lieux les plus importants, notamment la fameuse demeure d’Elrond dans laquelle il avait pu passer un bref instant avant d’être trainé ici de force. Je vous suis, fit-il avec un sourire soulagé. Au moins, ils s’éloignaient d’Elrohir. Le jeune prince espéra que l’elfe n’allait pas les suivre. Vraiment pas.

Adrahil n’était pas très loquace. Il buvait els paroles d’Eléa, non par amour pour elle comme l’auraient souhaité les jumeaux, mais parce que c’était la toute première fois qu’il mettait les pieds dans la cité elfique et qu’il y avait tant à voir ! Tant à découvrir. Adrahil était heureux d’être là, même s’il avait été convié pour de mauvaises raisons. Il jeta un regard par-dessus son épaule en se demandant s’il devait expliquer à la jeune fille ce que son père adoptif et son oncle avaient prévus pour elle. Il réalisa ensuite qu’il allait très certainement se mettre dans les ennuis s’il ouvrait sa bouche. Les elfes devaient encore être en train de les écouter. Vous devez avoir grandit ici pour connaitre les lieux aussi bien, fit-il remarquer avec un sourire.

Quelques secondes plus tard, elle lui demanda s’il avait fait bon voyage, et le jeune homme hocha la tête. Oui. Dol Amroth n’est pas si loin. Père était ravi de pouvoir rétablir une ligne commerciale avec la cité du Seigneur Elrond. Adrahil espérait juste qu’il n’était pas au courant du plan odieux des jumeaux du susnommé Elrond…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1680-adrahil-21-prince-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t1684-adrahil-jamais-les-pirates-n-auront-ma-cite-meme-si-je-dois-mourir-en-la-protegant http://lonelymountain.forumactif.org/t1685-adrahil-il-n-y-a-pas-besoin-de-partir-de-chez-soi-pour-vivre-des-aventures

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Mar 2 Aoû 2016 - 11:14




If you give me a dress i could become your princess

Elrond & Elea

Adrahil était attentif à ses indications, ce qu’elle racontait semblait beaucoup l’intéresser et alors elle s’efforcerait de lui raconter le plus possible d’anecdotes pour ces lieux. Ainsi à la fin de la visite Imladris n’aurait plus de secrets pour lui et elle espérait être assez claire pour qu’il ne vienne pas à se perdre durant son séjour ici. Elle voyait avec quelle admiration il contemplait la cité, Imladris était belle, même Elea en venait encore à être émerveillée en ce lieu alors qu’il était le seul qu’elle voyait. Elea ne voyageait pas, elle ne pouvait comparer la cité qu’avec les brides qui lui restait de Laketown qui lui paraissait particulièrement moins glorieuse à côté d’Imladris. Adrahil devina donc vie qu’elle avait grandi ici pour connaitre tout ce qu’elle lui disait

« Oui, le Prince Elrohir m’a prise sous son aile quand j’étais petite fille, ils m’ont aimée et choyée comme un membre de leur famille. » Fit-elle timidement.

Elle craignait que cela soit mal vu des humains qu’une simple femme puisse devenir princesse d’Imladris et vivre comme une elfe. Elle avait déjà eu droit à quelques remarques de la part de voyageurs et avait parfois du mal à avouer qu’elle faisait parti de cette famille si importante ici. Il lui était arrivé de se faire passer pour simple voyageuse musicienne afin de justifier sa place et ne pas avoir à expliquer les circonstances de son arrivée ici. Elle qui était exempt de toute forme de jalousie et d’envie ne comprenait pas que l’on puisse la réprimander alors qu’elle avait eu cette chance d’avoir été retrouvée et protégée. Alors de là commençait leur petite balade en direction d’Imladris où elle allait lui faire visiter un peu les alentours et où elle pourrait faire sa connaissance. Elle savait qu’il était là pour des partenariats importants alors il était de son devoir de princesse de faire en sorte qu’il se sente à l’aise et bien accueilli. Puisqu’elle était humaine, le choix d’Elea sur cette mission était parfaitement justifié. La jeune femme adressa un regard étonné à Adrahil lorsqu’il mentionna leur accord commercial comme s’il avait déjà été signé.

« Ah ? Vous avez déjà signé ? Mon père et mon oncle m’ont dit qu’il y avait des modalités de dernière minute à revoir ... »

Cela avait d’ailleurs étonné Elea que Elrohir et Elladan se montrent particulièrement intéressés par cette alliance commerciale qu’il faisait. Au départ elle avait simplement pensé aux dépenses faites concernant la protection des convois, mais si même Elladan s’en était mêlé, elle sentait venir un sale coup de son père et son oncle. Depuis qu’Elladan était rentré, tous les deux étaient particulièrement sur son dos. Elrohir ne semblait plus penser au problème Buchanan comme s’il prévoyait quelque chose de suffisamment important pour occulter tous les problèmes que sa rencontre avec l’homme de sa vie avait engendrés. Peut être qu’il avait finalement pris du recul et s’était concentré sur d’autres tâches pour aider à y passer outre ? Quoi qu’il en soit il n’avait toujours pas mis Buchanan hors d’Imladris et cela était plutôt encourageant. Elea soupira doucement, tentant de se détendre un peu sur le chemin et adressa un joli sourire à Adrahil.

« Mon oncle m’a vanté nombreuses de vos qualités, parait il que vous êtes un bon guerrier et un Prince qui fait preuve d’humilité et de modestie. »

Elea s’efforçait de le complimenter pour ne pas le froisser sur ce qu’elle venait de dire sur l’accord, ayant peut être été beaucoup trop loin alors que ces choses là ne la regardaient en aucun cas.

« Cela nous fait un point commun, je vis dans une petite maison et je travaille, je vais au marché… »

Elea se mordit les lèvres, étouffant un rire nerveux en se rendant compte du nombre de bêtises qu’elle pouvait sortir sous l’intimidation et sous la pression que lui avait mis Elladan pour paraitre sympathique à Adrahil.

« Veuillez me pardonner, ce n’est pas comparable à ce que vous faites… »








made by roller coaster

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

Epée Sanglante ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : louha / Lucy
♦ MESSAGES : 179
♦ RÉPUTATION : 571
♦ AVATAR : Ben Barnes
♦ DC & co : Elina, Elrohir
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : C'est un Homme. On raconte qu'il y a, très, très loin dans ses ancêtres, un elfe, mais rien n'a jamais été prouvé
— ORIGINAIRE DE : Dol Amroth, un port fortifié du Gondor situé dans la baie de Belfalas dans le fief de Dor-en-Ernil. Cette cité a toujours été très importante et influente au sein du royaume du Gondor. Le prince de Dol Amroth est réputé avoir été virtuellement indépendant après la mort d'Eärnur, mais fidèle aux Intendants
— ÂGE DU PERSO : 24 ans
— RANG SOCIAL : Prince de Dol Amroth et héritier de la cité. La lignée des princes de Dol Amroth est issue d'un Numénoréen, Imrazôr, et d'une elfe sylvaine, Mithrellas2, suivante de Nimrodel. Perdue dans les montagnes de Gondor comme sa reine lors de la fuite de la Lórien, elle aurait été recueillie par Imrazor, habitant du Belfalas, qui l'aurait épousé. Ils auraient eu deux enfants, Galador et Gimlith (une fille), puis Mithrellas aurait disparu, une nuit
— MÉTIER PRATIQUÉ : Soldat, Dimplomate, Politicien, (...) tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce qu'un Prince peut faire dans la vie. Parfois, il aime enfiler des vêtements sales et se faire passer pour un forgeron ou un simple soldat
— ARMES DU PERSO : Il se bat à l'épée et avec des dagues principalement. On peut dire qu'il s'en sort aussi avec un baton de combat et avec un arc, mais pas qu'il aime ça
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : à son père, Angelimir〣 Hommes
— VOYAGE AVEC : Il voyage avec quatre gardes qui lui servent de protecteurs, car son père refuse qu'il sorte seul de la cité.
— AMOUREUSEMENT : Monsieur est célibataire, bien que son coeur tombe petit à petit pour les lettres enflammées d'une jolie demoiselle qu'il n'a pas vue depuis douze ans...

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Sam 24 Sep 2016 - 14:10




Je crains d'être forcé de jouer cette mascarade....

Adrahil & Elea


Etre elevée par des elfes avait dû être une expérience intéressante. Adrahil avait longtemps pris cette race pour un mythe, tant ils étaient secrets et ne sortaient peu. Ce n’était qu’une fois adolescent qu’il avait découvert qu’ils étaient réels, grâce à Elrohir et Elladan qui étaient venus dans sa cité en tant qu’ambassadeurs. Adrahil les avait découverts bien différents de ce qu’il pensait des elfes. Jusque là il les voyait très grands, très sages, très dignes et incapables de s’amuser. Le genre avec un balais dans le cul moralisateur, pour parler de manière crue et explicite, bien qu’il n’userait jamais ce des mots là. Il avait découvert deux êtres, très grands, très francs, très souriants et taquins. Bon, on ne pouvait juger une population entière sur deux personnes. Ça aurait été totalement stupide. D’ailleurs, en écoutant Eléa, il se dit qu’ils étaient aussi généreux. Très généreux. Recueillir une orpheline comme leur fille… Elrohir et Elladan ne pouvaient donc pas être si malfaisant que ça. Ils avaient juste voulu jouer à la poupée avec un pauvre prince qui n’avait rien demandé. Etait-ce de leur âge ? Quel âge avaient les jumeaux, d’ailleurs ? J’ai entendu dire que les elfes considéraient leurs enfants comme de véritables trésors, car ils n’en avaient que peu, répondit Adrahil d’un air pensif. Vous devez avoir eu une enfance particulièrement heureuse, ma Dame. Un sourire pensif naquit sur ses lèvres à cette idée. Oui, elle devait avoir été choyée, telle une princesse. Elrohir étant un Prince, cela faisait donc d’elle une princesse de rang, si ce n’était de sang.

Elle le guida donc dans les rues de la cité, lui expliquant chaque détail. Elle était loquace et précise dans ses directions, mais Adrahil le savait : comme pour chaque ville dans laquelle il avait vécue, une seule visite ne suffirait pas à lui en donner les clefs. Il fallait laisser le temps au temps, il fallait lui laisser le temps d’apprendre à connaitre les lieux et de trouver ses propres points de repère. Il mentionna alors l’accord commercial avec un sourire, tout en continuant à marcher. La jeune femme lui annonça alors qu’elle savait qu’il n’était pas signé. Adrahil leva les yeux au ciel. Non, il n’est pas encore signé. Votre père et votre oncle… Ont rajouté quelques clauses. Un chantage odieux, ignoble et indigne. Mais, Adrahil n’allait pas en parler devant une Dame. Ce n’était pas respectueux. Père m’a donc envoyé ici pour terminer les négociations et signer le traité en son nom. C’était la première fois que le jeune prince venait en ces lieux, et surtout qu’il était chargé d’une telle mission. Il était stressé, et ce n’était pas cette mascarade qui allait lui donner l’impression de s’en sortir correctement. Il jouait le jeu, mais il espérait sincèrement que la demoiselle ne tomberait pas dans le panneau. Elle avait l’air d’agréable compagnie, mais il ne se voyait pas lui briser le cœur parce que le sien était pris. Tout comme il ne se voyait pas l’épouser, si jamais les choses devaient dégénérer à ce point, parce que son honneur l’obligerait à aller jusqu’au bout des choses.

Pourquoi le monde ne pouvait-il pas être plus simple ?

En parlant de cela… Eléa commença à lui dire ce que son oncle lui avait répété. Adrahil ferma une seconde les yeux. Décidément, il avait l’impression que tout ceci allait beaucoup trop loin. Le coup de grâce fut la « comparaison » que la demoiselle fit entre eux. Etait-elle déjà sous le charme. Il la laissa le précéder dans une ruelle un peu étroite et lui accorda un regard paniqué qu’il cacha ensuite sous un masque souriant. Par pitié, faites que le stratagème des jumeaux ne fonctionne pas déjà ! Ne vous en faites pas, dit-il alors qu’elle s’excusait. Je suis en effet un guerrier.. . Je n’irais pas jusqu’à dire « bon », mais je réussis à survivre, et mes hommes m’apprécient. Tu parles. Ses « hommes » devaient être en train de se bidonner, de se moquer de lui et de jouer cette rencontre, morts de rires, à grands renforts de bière. Belle appréciation, n’est ce pas ?Père a toujours été très proche de son peuple, et j’aime à dire que je le suis aussi. Je n’aime pas me servir de ma position de Prince pour obtenir quoi que ce soit ou pour… me mettre en avant. Ce n’est pas parce que je suis né dans cette famille qu’on me doit obligatoirement le respect. Je préfère que ce soit mes actions qui l’attirent, et j’essaie de me montrer irréprochable à ce sujet. Il haussa les épaules avec un sourire. On peut dire que je mène une vie assez simple, tout comme vous.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1680-adrahil-21-prince-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t1684-adrahil-jamais-les-pirates-n-auront-ma-cite-meme-si-je-dois-mourir-en-la-protegant http://lonelymountain.forumactif.org/t1685-adrahil-il-n-y-a-pas-besoin-de-partir-de-chez-soi-pour-vivre-des-aventures

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Dim 16 Oct 2016 - 10:37




If you give me a dress i could become your princess

Elrond & Elea

Elea acquiesça, oui, elle avait eu une enfance heureuse et n’avait jamais manqué de rien et encore moins d’amour. Elle avait eu de la chance, beaucoup de chance qu’Elrohir s’attache à elle à tel point qu’il en fit sa propre fille. La jeune femme n’ajouta rien à cela parce qu’il n’y avait rien à dire, et continua de l’écouter répondre à ses questions. Il était sympathique Adrahil, peut être pourrait il devenir un ami et l’aider à ce que son père accepte finalement Buchanan ? Elle ne souhaitait pas l’embêter avec ses histoires de cœur, après tout ils ne faisaient que tout juste connaissance. Et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que comme elle il avait une vie assez simple. Il n’était pas le stéréotype même du prince humain, il devait être un homme bon, juste et généreux.

« C’est tout à votre honneur ! » Répondit-elle avec un large sourire.

La jeune femme continua de lui faire sa visite, lui racontant tout ce qu’on lui avait raconté et qui l’avait toujours fascinée. Chaque pierre, chaque maison avait son histoire, son anecdote et dans une visite d’une telle cité il était important pour elle ne serait-ce que pour comprendre comment était bâtie la cité. Elea était visiblement passionnée par ce qu’elle racontait, encore abasourdie par certains faits, les étoiles dans les yeux. Imladris était sa maison et elle l’aimait plus que tout. Jamais elle ne pourrait imaginer vivre trop loin d’elle et en ayant Buchanan elle avait réussi à concilier cela en leur faisant construire une maison à l’extérieur de la cité mais qui était vite rejoint en quelques minutes à pieds. Si elle avait pu découvrir le monde extérieur elle avait aussi compris qu’Imladris était trop importante à ses yeux pour imaginer vivre sans cette quiétude et le respect des elfes. Car aussi bien la cité en elle-même, ses habitants y avaient une place considérable en son cœur. Il y avait d’abord sa famille qu’elle chérissait et qu’elle aimait plus que tout mais il y avait aussi le reste des habitants qui l’avaient accueillie avec beaucoup de joie et qui avaient facilité son intégration.

En ayant mentionné son père, Adrahil involontairement venait de glisser de sombres pensées dans l’esprit d’Elea concernant le sien. Même si son père était fâché après elle, il ne devait pas oublier qu’il était son premier amour comme l’était tout père dans la vie d’une fille qui avait la chance de grandir avec. Il s’inquiétait pour elle, elle en avait conscience mais Elea ne regrettait pas ses actes, elle les assumait et quand bien même il se passerait quelque chose elle saurait assumer. Elrohir ne devait pas lui faire confiance ou la traitait trop comme une enfant pour être encore fâché contre elle. Depuis combien de temps il lui faisait la tête ? Beaucoup trop longtemps, Elea n’en dormait plus, elle avait l’appétit coupé et se sentait particulièrement fragile.

Mais elle ne montrait pas son mal être, elle portait toujours ce beau sourire quelles que soient les circonstances et ne voulait pas qu’il le prenne pour lui. La jeune femme lui montra alors la maison simple du Seigneur Elrond, qu’il avait sans doute déjà vue mais elle la lui présenta de manière plus historique.

« Souhaiteriez-vous prendre une tasse de thé ? »







made by roller coaster

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

Epée Sanglante ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : louha / Lucy
♦ MESSAGES : 179
♦ RÉPUTATION : 571
♦ AVATAR : Ben Barnes
♦ DC & co : Elina, Elrohir
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : C'est un Homme. On raconte qu'il y a, très, très loin dans ses ancêtres, un elfe, mais rien n'a jamais été prouvé
— ORIGINAIRE DE : Dol Amroth, un port fortifié du Gondor situé dans la baie de Belfalas dans le fief de Dor-en-Ernil. Cette cité a toujours été très importante et influente au sein du royaume du Gondor. Le prince de Dol Amroth est réputé avoir été virtuellement indépendant après la mort d'Eärnur, mais fidèle aux Intendants
— ÂGE DU PERSO : 24 ans
— RANG SOCIAL : Prince de Dol Amroth et héritier de la cité. La lignée des princes de Dol Amroth est issue d'un Numénoréen, Imrazôr, et d'une elfe sylvaine, Mithrellas2, suivante de Nimrodel. Perdue dans les montagnes de Gondor comme sa reine lors de la fuite de la Lórien, elle aurait été recueillie par Imrazor, habitant du Belfalas, qui l'aurait épousé. Ils auraient eu deux enfants, Galador et Gimlith (une fille), puis Mithrellas aurait disparu, une nuit
— MÉTIER PRATIQUÉ : Soldat, Dimplomate, Politicien, (...) tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce qu'un Prince peut faire dans la vie. Parfois, il aime enfiler des vêtements sales et se faire passer pour un forgeron ou un simple soldat
— ARMES DU PERSO : Il se bat à l'épée et avec des dagues principalement. On peut dire qu'il s'en sort aussi avec un baton de combat et avec un arc, mais pas qu'il aime ça
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : à son père, Angelimir〣 Hommes
— VOYAGE AVEC : Il voyage avec quatre gardes qui lui servent de protecteurs, car son père refuse qu'il sorte seul de la cité.
— AMOUREUSEMENT : Monsieur est célibataire, bien que son coeur tombe petit à petit pour les lettres enflammées d'une jolie demoiselle qu'il n'a pas vue depuis douze ans...

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Dim 30 Oct 2016 - 17:57

Adrahil était aujourd’hui obligé de se présenter en tant que prince. Parce qu’il ne pouvait pas… Il ne pouvait pas être autre chose. Elladan et Elrohir l’avaient amené ici en tant que prince, donc il ne pouvait pas faire semblant. Mais, qu’est ce qu’il aurait aimé ! il ne se sentait pas à l’aise dans cette tenue que lui avaient choisie les jumeaux, il ne se sentait pas à l’aise de devoir lui mentir éhontément pour une histoire aussi stupide et futile. Fort heureusement pour lui, la conversation avait lieu sur des banalités. Sa vie à lui, sa vie à elle, la beauté des lieux. Cela permettait à notre petit prince de se trouver une certaine contenance en attendant de pouvoir quitter la demoiselle et d’être débarrassé de cette « dette » envers les jumeaux d’Elrond. Il voulait juste signer le traité et repartir chez lui. Et ensuite ? Oh, ensuite il ne voulait plus rien avoir à faire avec les elfes. Ja-mais. Ces créatures étaient bien trop… Bien trop retorses pour lui.

La cité était absolument magnifique. La cité était superbe. Tout était parfait. Chaque pierre, chaque plante, tout avait sa raison d’être et tout était organisé de telle manière que le visiteur en prenait plein les yeux. Adrahil  avait l’impression qu’il ne pourrait jamais s’en lasser. Jamais. Mais, si c’était magnifique, ce n’était pas « sa » cité. Dol Amroth était son chez lui. L’endroit où il avait grandi et qu’il chérissait. Pour lui, Imladris et sa beauté n’avaient pas cette vie propre à Dol Amroth. Il lui manquait une chose pour être réellement à son aise : les souvenirs qui étaient rattachés à ce lieu. Visiter Imladris, c’était pour lui comme aller observer les tombes de ses ancêtres. C’était beau, bien ordonné, et plein des souvenirs des autres. Pas les siens. Cela n’avait pas de sens pour lui. Pas le sens que lui donnait Eléa.

Il regardait, pourtant. Chaque détail. Chaque maison. Cela lui ferait des souvenirs à partager avec son père. Son père demanderait probablement chaque détail. Adrahil se voyait déjà debout devant lui, les mains dans le dos, observant l’homme, répondant aux questions les unes après les autres et surtout… tâchant de lui épargner le chantage des fils d’Elrond. Oh, il ne voyait pas vraiment comment il arriverait à s’en sortir. Pas sans mentir. Autant dire qu’il allait devoir préparer son mensonge avec minutie.

Le discours d’Eléa était intéressant. Vraiment. Il apprenait tout un tas de choses qu’il ne pourrait probablement pas retenir tout ce qu’elle disait. Vraiment pas. Il hocha la tête à chaque remarque pertinente, posa un millier de questions, et puis finalement, alors qu’il était plongé dans la contemplation de la maison d’Elrond, il entendit la voix de la demoiselle lui poser une question toute simple. Boire du thé ? Heu… Ici ? Il leva la main vers la maison d’Elrond, et puis il inspira un grand coup. Je ne sais pas si … Ce n’est pas … Vous pensez qu’Elrond… Nous en voudra ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1680-adrahil-21-prince-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t1684-adrahil-jamais-les-pirates-n-auront-ma-cite-meme-si-je-dois-mourir-en-la-protegant http://lonelymountain.forumactif.org/t1685-adrahil-il-n-y-a-pas-besoin-de-partir-de-chez-soi-pour-vivre-des-aventures

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Sam 21 Jan 2017 - 13:35




If you give me a dress i could become your princess

Elrond & Elea

La visite touchait à sa fin et comme tout bon hôte qu’Elea était, c’était tout naturellement qu’elle lui avait proposé une tasse de thé. L’expression surprise d’Adrahil à savoir s’ils pouvaient réellement prendre un thé dans la maison simple amusa Elea, il était un Prince, pourquoi n’aurait il pas le droit ? Ne l’avait on pas invité en Imladris ? Ils avaient alors tous deux bien des points communs sur le plan du caractère et c’était aussi peut être pour cela qu’elle appréciait sa compagnie !

« Bien sûr que non, je suis sa petite fille ! » Fit remarquer Elea avec un joli sourire.

La jeune femme invita le prince à entrer et l’emmena sur la terrasse où Elrond avait l’habitude de recevoir des invités et où elle avait passé le plus clair de son temps à apprendre la culture des elfes et leur langue. C’était un endroit qu’elle aimait beaucoup et qui lui renvoyait de doux souvenirs quand Elrond lui apprenait tout ce qu’il y avait à savoir sur les elfes et l’histoire de la Terre du Milieu en général. Elea avait été une élève assidue, passionnée, et elle avait aimé par-dessus tout qu’il l’emmène en balade après leurs leçons. Prenant place sur la table, elle posa son regard sur la vue qu’offrait la terrasse, un doux vent venait lui caresser le visage, c’tait sans contredit un des endroits les plus relaxants pour elle mais aussi qui pouvait être plus animé. Elle avait joué ici pour Elrond et ses invités, elle lui avait aussi prouvé qu’elle avait sa place parmi eux.

Des elfes vinrent leur déposer des tasses qu’ils remplirent d’un breuvage infusé aux fleurs elfiques et qui avaient de nombreuses vertus médicinales mais d’abord qui prodiguaient un certain bien être dans leur douceur. Elea remercia les elfes qui étaient également venus leur déposer quelques biscuits sablés qui se marieraient à merveille avec le thé. Puis, une fois de nouveau seuls tous les deux, Elea soupira doucement et offrit un joli sourire à Adrahil.

« J’apprécie cet endroit, il me rappelle à quel point la vie ici est paisible. »

S’emparant de sa tasse de thé, elle le porta à ses lèvres afin d’en boire un peu. Cette entrevue avec Adrahil était fort agréable et elle espérait qu’il ait pu profiter d’Imladris comme il l’avait souhaité, dans tous les cas, elle avait organisé cette petite visite de manière à ce qu’il puisse comprendre la cité en elle-même et qu’il puisse aussi voir ce qu’il y avait à voir.

« Parlez moi de l’endroit où vous vivez, je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller ! Peut être que vous pourriez être mon guide si un jour je passe près de chez vous ? »

Dol Amroth n’était pour elle qu’un nom sur une carte et des dates historiques. Il y avait dans les livres quelques illustration de ce lieu mais elle n’arrivait pas à imaginer ce à quoi cela pouvait ressembler en réalité. Puisqu’Elea était dans cette optique de vouloir découvrir la Terre du Milieu de fond en comble, elle aurait sans doute l’occasion de passer par là, mais sa curiosité l’emportait et alors, elle voulait savoir de son point de vue, à quoi cela ressemblait.








made by roller coaster

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

Epée Sanglante ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : louha / Lucy
♦ MESSAGES : 179
♦ RÉPUTATION : 571
♦ AVATAR : Ben Barnes
♦ DC & co : Elina, Elrohir
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : C'est un Homme. On raconte qu'il y a, très, très loin dans ses ancêtres, un elfe, mais rien n'a jamais été prouvé
— ORIGINAIRE DE : Dol Amroth, un port fortifié du Gondor situé dans la baie de Belfalas dans le fief de Dor-en-Ernil. Cette cité a toujours été très importante et influente au sein du royaume du Gondor. Le prince de Dol Amroth est réputé avoir été virtuellement indépendant après la mort d'Eärnur, mais fidèle aux Intendants
— ÂGE DU PERSO : 24 ans
— RANG SOCIAL : Prince de Dol Amroth et héritier de la cité. La lignée des princes de Dol Amroth est issue d'un Numénoréen, Imrazôr, et d'une elfe sylvaine, Mithrellas2, suivante de Nimrodel. Perdue dans les montagnes de Gondor comme sa reine lors de la fuite de la Lórien, elle aurait été recueillie par Imrazor, habitant du Belfalas, qui l'aurait épousé. Ils auraient eu deux enfants, Galador et Gimlith (une fille), puis Mithrellas aurait disparu, une nuit
— MÉTIER PRATIQUÉ : Soldat, Dimplomate, Politicien, (...) tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce qu'un Prince peut faire dans la vie. Parfois, il aime enfiler des vêtements sales et se faire passer pour un forgeron ou un simple soldat
— ARMES DU PERSO : Il se bat à l'épée et avec des dagues principalement. On peut dire qu'il s'en sort aussi avec un baton de combat et avec un arc, mais pas qu'il aime ça
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : à son père, Angelimir〣 Hommes
— VOYAGE AVEC : Il voyage avec quatre gardes qui lui servent de protecteurs, car son père refuse qu'il sorte seul de la cité.
— AMOUREUSEMENT : Monsieur est célibataire, bien que son coeur tombe petit à petit pour les lettres enflammées d'une jolie demoiselle qu'il n'a pas vue depuis douze ans...

MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau Sam 4 Fév 2017 - 17:06

La petite fille d’Elrond. Adrahil l’avouait : il avait tendance à l’oublier. Ce n’était pas qu’il soit du genre à laisser échapper ce genre d’informations. Elrohir lui avait dit. Plusieurs fois. Qu’elle était sa fille. La demoiselle était cependant humaine. Et, Elrond, comme Elrohir, était un elfe. Il était donc facile de l’oublier. Qu’elle faisait partie de la famille de cet elfe impostant et puissant. Adrahil fit une légère grimace et leva les yeux au ciel. Oh… Oui… effectivement. Il se sentait légèrement… totalement stupide. Et, quelque part, il espérait que la demoiselle n’en prendrait pas ombrage.

Il la suivit donc, après quelques secondes d’hésitation dans la maison. Et, il se guider tout en essayant de ne pas trop regarder partout. Ce n’était pas très polis. Le jeune homme n’avait, après tout, pas été élevé comme ça. Cependant, il jeta quelques regards à droite et à gauche. Il n’aurait probablement pas l’occasion de revenir ici … de toute sa vie. Alors, oui : autant en profiter. Finalement, la demoiselle l’emmena sur une terrasse magnifique. Il observa la vue à couper le souffle qu’on avait de la cité. Il eut un sourire et s’installe à une table, en face de la jeune femme.

Il jeta un regard curieux aux elfes et les remercia d’un geste de la tête. Il prit un biscuit et le porta à ses lèvres avant d’observer la demoiselle. J’ai l’impression qu’ici… Rien ne pourrait bouger. Plus jamais. Le temps semblait être arrêté. C’était comme s’il ne se passait plus rien autour de lui. Le jeune homme appréciait ce sentiment, lui qui avait passé les derniers mois à se battre contre les pirates. Il fit tourner sa tasse entre ses doigts et il sourit à la jeune femme.

Dol Amroth, commença-t-il avec un sourire. C’est… Un endroit extraordinaire. J’y ai passé la quasi-totalité de ma vie. Je passe une partie de mon temps, depuis que j’ai l’âge qu’on me laisse un peu en paix, déguisé en garde pour apprendre à connaitre ma cité et mon peuple. Adrahil s’étonnait lui-même de cet aveu : il ne l’avait pas fait à beaucoup de monde, par peur d’être jugé. Et, à chaque fois, ça ne s’était pas très bien passé. C’est plus facile. Les gens… ils ont tendance à être plus … Moins eux même, lorsqu’ils parlent à un prince que lorsqu’ils pensent parler à un simple garde. Il sourit. Bien évidemment, il y avait pas mal de monde qui avait percé son petit jeu, mais ils jouaient le jeu. Ceux qui le prenaient mal étaient ceux qui considéraient qu’il y avait des choses à perdre avec ce comportement. Mais, Adrahil ne le voyaient pas comme ça du tout. Il avait appris à connaitre des gens merveilleux, qui, lorsqu’ils se trouvaient en face de lui en tant que « prince » avaient tendance à faire des courbettes et à le caresser dans le sens du poil. Adrahil préférait que les gens soient honnêtes avec lui. Mais, si vous venez dans la contrée, je serais ravi de vous en faire faire le tour. Du moment que vous acceptez de vous travestir avec moi en servante.

Il laissa un éclat de rire sortir de sa bouche avant de continuer. Que dire de plus ? Toute la cité est pavée, et il y a des dorures sur de nombreuses portes… Mon endroit préféré est la bibliothèque de Saphadzîr. C’est là que j’ai étudié toute mon enfance avec mes précepteurs et… quand j’étais enfant je voulais lire tous les livres de cet endroit. Mais il y en a bien trop pour ma courte vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1680-adrahil-21-prince-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t1684-adrahil-jamais-les-pirates-n-auront-ma-cite-meme-si-je-dois-mourir-en-la-protegant http://lonelymountain.forumactif.org/t1685-adrahil-il-n-y-a-pas-besoin-de-partir-de-chez-soi-pour-vivre-des-aventures
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau

Revenir en haut Aller en bas
(Adrahil & Eléa) Je crains d'être forcé de jouer toute cette mascarade, alors par pitié : ne tombez pas dans le panneau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ne crains jamais de demander ce que tu veux dans la vie
» Appel à l'insurrection.
» Stain ₪ Si tu crains mon nom, tout devrait bien aller.
» Adieu Corée ! Oooh ! Salut ~ Hum ? Je crains que je ne sache votre nom, beau pays qui consent à m'accueillir ! [Nikayo]
» billy&april ~ jamais deux sans trois dit-on... je crains le pire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.