AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Meet the Witch

Partagez | 
 

 Meet the Witch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Meet the Witch   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:36


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad quittait ce village non sans éprouver des regrets. Il laissait derrière lui une demoiselle pour qui il ne pensait pas tomber des nues et pourtant… Il avait réussi se mission donnée par Taavi, il avait aussi emmené cette jeune femme à bon port et devait dès à présent s’en retourner ailleurs pour aller rencontrer des collègues contrôlant la région, voir s’ils avaient besoin d’aide avant de retourner dans l’Eriador. Farshad à dos de son cheval galopait dans les vastes plaines des terres sauvages, le regard levé parfois vers le ciel lui faisait penser aux yeux d’Elwel. Ils avaient partagé un bon moment ensemble et il lui avait promis de revenir, chose qu’il ferait assez souvent puisqu’il restait dans le coin, en revanche une fois dans l’Eriador, ce serait bien plus compliqué. Tant qu’il le pouvait il reviendrait, après cela si elle désirait continuer avec lui elle devrait prendre son mal en patience.

Les deux premiers jours de voyage se déroulèrent plutôt bien, Farshad campait dans des coins assez reculés et bien cachés. Il avait l’habitude mais la solitude pour la première fois semblait lui peser au cœur. C’était étrange de ne plus avoir la compagnie de quelqu’un pas même ses confrères, pas même cette troublante jeune femme. Le temps semblait s’être allongé, il était muré dans un silence malgré lui, s’endormait et se réveillait seul. Farshad savait qu’il lui faudrait quelques jours avant de ne plus trouver cela insupportable. Le jour suivant il continua son chemin, il s’était aventuré à prendre un raccourci. Il savait que le coin était dangereux mais puisqu’il était seul et que Sîn était endurant, cela ne semblait pas lui faire peur. Farshad s’enfonça dans ces monts denses d’arbres, une lourde atmosphère pesait dans les environs et pendant un moment il avait cru s’être retrouvé dans cette forêt dont on entendait souvent parler ces derniers temps. Mais il la savait bien plus à l’est, cependant ce n’était pas pour le rassurer. Le suderon observait les alentours, la nature semblait quelque peu malade sans pour autant que la vie s’y soit arrêtée.

Il restait prudent mais ne trainait pas, il savait qu’il y avait des orcs par ici, il n’avait pas besoin de les voir pour le deviner et espérait avoir le temps de les voir avant eux. Mais arriva ce moment où la situation lui glissa des mains, une vive douleur s’imprimant dans son omoplate lui arracha une plainte. Les orcs étaient derrière lui, Sîn d’instinct s’était mis à galoper, sans aucun doute ayant ressenti la panique soudaine de son maitre et en entendant la horde se mettre à leur poursuite. Farshad tentait tant bien que mal de rester sur sa monture galopant de droit à gauche mais souhaitait retirer cette flèche qui s’était plantée dans sa peau et lui faisait un mal de chien. Un autre flèche se planta à l’arrière de sa cuisse, manquant de le faire tomber dans sa course effrénée. Puis une troisième manqua de toucher ses points vitaux, le terrain lui donnait l’avantage qu’ils ne pouvaient pas être précis contrairement au désert. Cette ci vint se loger toujours à l’arrière sur l’un des côté de sa taille.

La douleur était insupportable mais il parvint à les semer. Toutefois il continua à vive allure, jusqu’au crépuscule afin d’être certain qu’ils ne le retrouveraient pas. Il arriva dans une clairière, tenant à peine debout sur son cheval, rongé par le mal de leurs flèches souvent imbibés de substances rendant les saignements plus important ou autres poisons. Il senti ses membres s’engourdir puis se sentit glisser de sa selle pour finir au sol. Farshad retira les trois flèches, les laissant dans la nature, grimaçant de douleur. Epuisé, il ne trouva pas la force de guérir et panser ses plaies, sombrant dans un sommeil profond durant de longues heures. Il se réveilla au milieu de la nuit, paralysé, son corps était toujours engourdi et lui donnait l’impression d’un venin de serprent. Dans le désert c’est ce qu’ils avaient l’habitude de faire, il connaissait cette sensation qui lui donnait l’impression de se changer en pierre. S’il ne faisait rien il risquait de mourir mais plus il essayait de faire des efforts, plus il avait de mal. Ses bras bientôt ne lui répondirent plus alors qu’il essayait de se lever en s’aidant de Sîn qui n’avait pas bougé. Il trébucha et se cogna la tête, de nouveau inconscient.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:13




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La journée avait été longue pour Carmella, mais elle avait bien rentabilisé le temps que les villageois lui avaient volé. Quelques pièces pour un tirage de cartes, et elle avait fait miroiter des perspectives de famille à une jeune mère endeuillée ; quelques pièces pour un remède contre le rhume, et elle avait donné une fiole remplie de sève de pin à un gamin pour son père qui était gravement malade. Oh, elle n'avait cure que tous ces gens se leurrent dans son piège, c'était là le savant travail qu'elle faisait chaque jour, et alors, elle gagnait sa vie pour vendre toujours plus de mensonges à ceux qui venaient lui rendre visite.

Au dehors, la nuit était tombée depuis longtemps. Carmella était assise sur un rebord de sa roulotte, un bol à la main duquel elle mangeait de la bouillie de céréales. C'était un repas comme un autre pour elle, car la jeune femme ne se souciait pas vraiment du goût de sa nourriture. Non, elle avait tellement d'autres préoccupations.. C'était même peu dire, car elle se retrouvait souvent débordée, et à l'heure où déjà elle aurait du dormir, elle prenait seulement son dîner. Dans le silence nocturne, elle n'entendait rien de plus que le vent dans les branches, les ébrouements de sa mule et le tintement très lointain du village le plus proche. Il y avait sans doute des fêtes, elle aurait pu y vendre des grigris inutiles si elle avait été moins fatiguée. Peu importe, de toute façon, le repos valait mieux que quelques misérables pièces d'argent. Après tout, ce n'était pas comme si elle en aurait récolté tout un coffre.

Cependant, elle repéra un bruit trop habituel dans les fourrés qui l'entouraient ; à l'écart du dernier village qu'elle avait fréquenté, les seuls bruits qui inquiétaient Carmella étaient les frappes régulières des sabots d'un cheval. Elle distinguait nettement ce son venant de l'est, aussi, elle se glissa hors de la roulotte pour se tapir derrière un arbre, et alors, aucun étranger ne pourrait la voir prendre la fuite si c'était nécessaire. Carmella avait l'habitude de ces visites nocturnes, trop souvent faites pour la chasser ou la capturer. Elle en avait très souvent réchappé, mais si elle aimait se jouer du destin, ce n'était pas le moment. Derrière son tronc, elle observa le cheval s'avancer finalement vers sa roulotte, et fut surprise de constater qu'il n'avait pas de cavalier. C'était pour le moins étrange, et la sorcière ne mit pas longtemps avant de gagner la proximité de la monture.

Le cheval eut un mouvement de recul devant elle, Carmella leva sa main pour venir la glisser sur les rênes, et attirer l'animal vers elle. Oh, elle remarqua tout de suite son attirail, la bride finement taillée dans du cuir de qualité, la selle déposée sur un tapis à la mode orientale ; intriguée, elle lui adressa une grattouille.

« Tu dois bien avoir un maître, toi. » lui chuchota-t-elle. Chaussant ses bottes, la sorcière ne perdit pas son temps pour aller examiner le coin d'où venait le cheval. Il n'avait probablement pas fait beaucoup de chemin depuis que son cavalier avait chuté, sinon il aurait été dans un bien piteux état. Alors, elle suivit les traces de sabots qu'il avait semée, pour découvrir après une dizaine de minutes de marche, le corps étendu d'un homme à terre. Carmella avança prudemment jusqu'à lui. Méfiante, elle ne souffla mot, n'essaya pas de l’apostropher, avant de découvrir qu'il était de toute façon inconscient. Elle profita de cette vulnérabilité pour fouiller celui qu'elle avait reconnu comme un homme du sud. Quelques pièces sur lui, quelques bijoux, rien de trop affriolant et surtout, pas de grande fortune dans laquelle elle aurait pu se servir. Ses priorités assouvies, Carmella s'affaira à étudier l'état du suderon. Il avait trois blessures importantes, dont la forme et l'emplacement révélaient des tirs de flèche peu précis. L'odeur que dégageaient les plaies lui confirma ce qu'elle pensait ; l'homme était en train de succomber au poison qui devait déjà paralyser ses muscles. Peut-être même qu'il était conscient, mais il n'aurait pas pu se manifester.

Alors la jeune femme, qui pouvait à peine le traîner, ramena tant bien que mal l'individu près de sa roulotte. Elle ne le monta pas à l'intérieur, de peur qu'il ne lui fasse du mal en se réveillant, mais elle prit tout de même l'initiative de lui glisser quelques couvertures sous la tête et sur lui. Puis elle s'affaira à retirer sa chemise et son pantalon pour pouvoir le soigner, mais elle fut prise au dépourvu lorsqu'elle déposa ses mains à même sa peau. Des flashes, des sensations dans ses mains ; toujours les flammes qu'elle sentait, mais elle se concentra pour laisser les émotions venir à elle et lire à travers elles le message que cet inconnu lui faisait parvenir.

Elle voyait, distinguait le long chemin qu'il avait parcouru, sentait les trahisons qui avaient peuplé sa vie remonter dans ses bras et jusqu'à son cœur, et là, elle vit cette jolie femme brune aux yeux bleus. Une femme qu'il rendrait assurément triste si ce n'était pas déjà fait. Mais elle fut d'autant plus intriguée lorsqu'elle sentit ce devoir qu'il n'avait pas accompli avant de quitter sa maison. Un roi entre ses mains, qui l'aurait cru ? Oh, celui-là, elle se ferait un plaisir de le soigner, elle n'en doutait pas.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Jeu 4 Aoû 2016 - 21:03


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Combien de temps s’était il écoulé entre ce moment où il sombra et où il commença à revenir lentement à lui ? Farshad ne comprenait pas ce qu’il se passait, ses paupières étaient lourdes, sa vision floue, obscurcie mais il sentait la présence de quelqu’un.  Il voyait finalement la silhouette bouger découpée grossièrement dans les ténèbres de la nuit qui devait être en train de tomber. Il vit également les flammes d’un feu de camp en bougeant les yeux non sans avoir cette impression de vertige, il sentait  la douceur d’un tissu dans sa nuque. C’était les signes qui disaient que finalement il n’avait pas succombé à ses blessures mais se sentait toujours engourdi ou crispé, il ne parvenait à décrire cette sensation de paralysie ; il ne sentait pas ses jambes ni ses bras et même les muscles de son visage semblaient être anesthésiés. C’était une sensation atroce que de se laisser à l’inconnu, il priait pour que cette personne soit en train de le guérir et non en train de l’utiliser comme sacrifice humain ou on ne sait quelle folie. Il était loin des villages, il le savait, cette personne devait être itinérante et avait déjà dû le vider de ses poches. Il espérait juste qu’elle n’avait pas tué son cheval pour s’en faire de la viande ou qu’elle l’ait déjà revendu.

Epuisé de lutter il se rendormi encore pendant quelques heures. Puis il se réveilla de nouveau, cette fois-ci sembla pour de bon puisqu’il voyait distinctement chaque forme. Il se frotta néanmoins les yeux et se sentait moins paralysé. Il se redressa doucement, pris de douloureuses courbatures dans tout le corps et qui le rendaient très affaibli. Il vit une tête rousse, son sauveur était une femme dont il eu du mal à savoir si celle-ci lui voulait du bien ou pas.

« Vous m’avez sauvé, merci. » Fit-il avec courtoisie tout de même.

Farshad observa les alentours, il vit Sîn plus loin, toujours là, toujours entier ce qui le rassura d’autant plus. Farshad grimaça, tenta de se redresser encore jusqu’à pouvoir s’asseoir. Il avait alors remarqué qu’elle était seule, qu’elle avait cette roulotte caractéristique des diseuses de bonne aventure. Alors forcément elle devait avoir tout l’attirail dans sa roulotte pour avoir pu le soigner.

Farshad inspecta les plaies qu’il pouvait voir, elles étaient soignée correctement et il sentait qu’il se rétablirait bien assez vite, sans doute au lever du soleil il pourrait reprendre la route et ne plus perdre de temps.

« C’était les orcs, ils m’ont poursuivit. » Fit il pour justifier les flèches afin qu’elle ne le pense pas recherché.

Farshad remerciait les dieux de l’avoir épargné, il aurait fait très mauvaise figure auprès d’Elwel s’il n’était jamais revenu et elle n’aurait sans doute jamais su qu’il était mort. Elle l’aurait maudit, il aurait entendu ses soupirs de déception à son égard et même dans la mort il n’aurait pu le supporter. Le jeune roi observa un peu plus sa sauveuse, se recouvrant d’une des couvertures alors qu’il avait froid.

« Je m’appelle Farshad. » Fit il finalement pour se présenter.

Il la salua, levant légèrement sa main vers son nez pour la saluer et lui présenter ses respects comme il avait gardé l’habitude de le faire. Les itinérants sont en général plus renseignés sur les cultures étrangères, il s’attendait alors à ce que cette jeune femme soit suffisamment ouverte d’esprit pour avoir été jusqu’à sauver et soigner un suderon. Il ne savait pas comment la remercier de manière plus matérielle, après tout il ne possédait pas grand-chose et le peu d’or qu’il lui restait allait lui servir pour acheter quelques vivres le temps de faire le chemin. C’était aussi pour cela qu’il ne comptait pas rester longtemps afin de ne pas lui couter davantage en vivres et autres soins, son but n’était pas de l’importuner.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 5 Aoû 2016 - 0:07




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La jeune femme s'était affairée autour du blessé, qui tout à coup suscitait davantage son intérêt. Un roi. Elle gloussa discrètement dans l'antre de la nuit, et même si personne ne pourrait l'entendre, elle n'en restait pas moins méfiante. Un roi, se répéta-t-elle. Quelle chance aurait-elle eu de tomber sur un tel cadeau ? Bien peu, songea-t-elle, mais là était venu son tour de faire profit avec cet individu. Carmella s'occupa de mettre un chaudron à bouillir sur le petit feu de camp qu'elle avait maintenu en vie, puis elle utilisa un linge trempé dans l'eau chaude pour nettoyer les plaies et les débarrasser des saletés qui pourraient compromettre la guérison de l'homme. Ensuite elle concocta cette fois un remède bien réel, qu'elle lui étala en couche épaisse sur les blessures empoisonnées. Déjà, elle avait senti les muscles du suderon se détendre en quelques minutes, ce qui prouvait qu'elle avait parfaitement identifié l'odeur nauséabonde du poison utilisé par les orcs.

Puisqu'elle avait fini sa besogne et qu'elle ne pourrait rien d'autre pour l'homme, elle s'occupa de nourrir son cheval et de l'attacher aux côtés de sa mule pour la bonne compagnie. La monture n'avait pas l'air blessée, mais elle prit la liberté de lui donner quelque chose pour apaiser son angoisse, histoire de ne pas avoir plus de fil à retordre pendant la nuit. La sorcière alla ensuite s'adosser à sa roulotte, les yeux rivés sur les flammes qui venaient colorer sa peau diaphane en un joli orangé. Elle esquissa un sourire en guettant les signes de rétablissement de l'homme, et se contenta d'attendre patiemment qu'il se réveille en grignotant des noix dans un bol en terre.

Elle l'avait vu revenir plusieurs fois, à peine conscient de ce qui se tramait autour de lui, alors elle n'en fit pas cas et le laissa se rendormir. Lorsqu'il émergea pour de bon, Carmella ne cilla pas. Elle attendit qu'il se relève pour qu'il puisse constater lui-même son état, à savoir s'il pourrait ou non se mettre debout, mais elle en doutait fort. Le poison avait largement eu le temps de se diluer dans ses veines, mais il laissait tout de même quelques traces dans ses muscles et pourrait le gêner plusieurs jours au moins. La sorcière l'observait depuis son poste, ne décollant pas ses yeux bleutés de la silhouette du suderon.

L'inconnu la remercia de l'avoir sauvé, mais elle ne fit rien d'autre qu'esquisser ce sourire sournois qui la quittait rarement. Bien sûr qu'elle l'avait sauvé. Et il avait de la chance qu'elle ait compris certaines choses à son sujet, sinon elle n'aurait pas pris la peine de le garder en vie et aurait juste dépouillé son cadavre pour un peu de tissus et de bijoux. Il réitéra, en expliquant que c'étaient les orcs qui avaient fait ce sale boulot. Bien sûr que c'étaient les orcs, qui d'autre tire aussi mal ? Qui d'autre utilise ce poison infecte alors qu'il y a tellement mieux pour faire souffrir son ennemi ? Carmella étira d'autant plus son sourire lorsqu'il lui appris finalement quelque chose qu'elle ne savait pas. Farshad, donc. Un prénom qui confirmait ce qu'elle avait senti en entrant en contact avec sa peau. Un haradrim de souche, un roi, entre ses mains. Décidément, elle aurait difficilement pu rêver mieux.

Carmella ne bougeait toujours pas de son poste. Assise contre la roulotte, elle guettait, épiait le suderon devant elle. D'un geste lent, elle déposa son bol de noix sur le côté, puis se retourna vers lui, afin d'être certaine d'avoir capté toute son attention.

« Vous avez abandonné vos responsabilités à Stulursa Khand. » annonça-t-elle, en haradrim relativement basique.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 5 Aoû 2016 - 10:31


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad était surpris de trouver une femme seule dans les terres sauvages, a moins qu’il ne reste quelques personnes dans la roulotte ? Farshad ne lui posa pas la question, après s’être présenté, il remarqua qu’elle n’avait toujours pas parlé et qu’elle s’était contentée de l’observer. De quoi le mettre mal à l’aise, il se demandait à quoi elle pouvait bien penser. Finalement c’est un dialogue dans une langue familière qui répondit à ses interrogations.

Farshad cessa tout mouvement, son sang se glaça d’horreur mais ne regardait pas la jeune femme, ne voulant pas lui montrer qu’il était mal à l’aise. Elle devait être une vraie voyante pour l’avoir deviné, il avait déjà eu affaire avec ce genre de femmes car son père avait la manie d’en utiliser pour qu’elles essayent d’interpréter son futur. Son frère également en avait une personnelle qu’il soupçonnait l’avoir poussé à faire tout ce qu’il avait fait puisque cette dernière avait les faveurs de Sufyan et rongée par l’ambition. Il n’essayait pas d’atténuer ce que son frère avait fait, ses actes étaient sa seule responsabilité et il allait payer pour ça. Toutefois Farshad avait l’habitude de se méfier de ces femmes là. Cármen était jusque là celle dont il se méfiait pas mais il ne lui avait pas laissé l’occasion de voir ce qu’il cachait.

« Votre dialecte haradrim est à l’ouest. »

Il lui expliqua brièvement la différence de prononciation entre l’est et l’ouest sur le mot « responsabilité » et sur le nom de sa cité. Il avait choisi d’ignorer, de faire comme s’il n’avait pas compris comme si c’était en réalité la seule phrase qu’elle avait appris à dire en haradrim. Farshad ne répondit donc rien de concret à sa remarque. Il ne tenta pas de nier qu’il était roi puisqu’il était inutile de mentir lorsque l’on connaissait déjà la vérité. Mais il n’avait pas abandonné ses responsabilités : il avait été contraint de s’en aller et ne pouvait retourner sans avoir d’aide. Stulursa Khand est l’un des plus grands royaumes de la région, ses murailles sont bien gardées, la ville est dense et le palais très peu facilement atteignable par des forces armées. La cité n’avait connu que deux sièges dans son histoire, à son tout début. Désormais leurs ennemis ne passaient pas les hauts murs. Farshad ne pouvait donc pas y retourner simplement avec de la volonté, il manquait de matériel et d’alliés qu’il ne trouverait certainement pas auprès des grands seigneurs du Gondor.

La déclaration de la jeune femme qui n’avait pas eu la politesse de se présenter le motivait d’autant plus à s’en aller au lever du soleil.

« Je vous remercie de votre accueil, je m’en vais à l’aube. » Déclara t-il pour refermer le dialogue.

Il ne demanda pas d’eau ni de nourriture malgré qu’il était affamé et assoiffé, car il ne souhaitait pas lui être davantage redevable. Alors il s’en irait sans demander son reste, espérant qu’elle ne répandrait pas de rumeurs à son sujet ou pire qu’elle envoie de message à son frère pour lui dire qu’il était vivant et qu’il se trouvait actuellement dans le Rohan. Alors son évasion n’aurait plus raison d’être, son exil devrait se faire encore plus extrême et pour le coup il ne saurait pas où aller. Farshad n’avait toujours pas levé les yeux vers elle, ajustant son lit fait de couvertures comme pour lui indiquer qu’il allait dormir et qu’elle pouvait donc s’en aller. Oh, il ne fermerait sans doute pas l’œil de la nuit, il conserverait ses yeux rivés sur l’entrée de la roulotte, pour éviter qu’elle ne le surprenne, qu’elle essaye ensuite d’avoir la prime très élevée qu’il y avait sur sa tête. Fort heureusement cela ne se savait que dans le sud.

Farshad se rendit compte que la situation était beaucoup plus délicate que ce qu’il n’aurait pu imaginer. Et pour le moment il n’était pas complètement remis de ses blessures, ou il serait parti sur l’heure. Il était coincé là et devrait faire avec quitte à manquer de sommeil et à la tuer si elle venait l’attaquer. Farshad était exaspéré, il n’avait pas voulu que les choses se passent ainsi et encore moins d’être contraint de se méfier de sa sauveuse. Les dieux le mettaient à l’épreuve, encore et toujo









_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 5 Aoû 2016 - 11:28




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Carmella écouta sa réponse non sans un certain mépris à son égard. Cet homme avait quitté son peuple et ses terres, au profit de quoi ? Il était cavalier seul, visiblement peu riche par rapport à ce qu'il avait du avoir dans sa cité. Un roi, se répéta-t-elle, encore et toujours. Son sourire ne quitta pas son visage, et Carmella se leva soudain, continuant de l'écouter déblatérer sur le dialecte qu'elle avait utilisé. Elle n'avait vécu que quelques mois à l'ouest de Khand, lors d'un voyage d'affaires de son mari, mais cela lui avait suffit à assimiler assez de choses pour pouvoir provoquer davantage cet homme par ses simples paroles. Un fuyard, celui-ci. Mais pourquoi ?

« Mon nom est Carmella » annonça-t-elle finalement, lorsque le suderon eut fini de lui expliquer les différences de prononciation. Pour elle, ce n'était pas très important, Carmella n'avait jamais été très à cheval sur les convenances. Et d'ailleurs, elle aurait tout aussi bien pu le mettre au pied du mur avec la même phrase en westron, mais c'était on-ne-peut-plus tentant de le voir se débrouiller pour ignorer le reproche qu'elle lui avait fait. La sorcière s'empressa de remettre quelques branches dans son minuscule feu près de l'homme, afin d'entretenir les braises et d'apporter un peu de chaleur dans l'endroit, qui lui laissait des frissons même à elle. Elle n'avait pas aimé le climat lorsqu'elle avait vécu à Rhûn, mais elle n'aimait pas celui-là non plus, trop froid, trop humide. Ceci dit, le suderon devait partager son avis s'il n'avait quitté Stulursa Khand que depuis peu.

« Vous avez assez chaud ? Ce serait dommage de se réveiller demain matin avec les pieds tous bleus. » demanda-t-elle. De nature plutôt abjecte en général, Carmella avait du mal à s'enquérir de façon gentille sans contrebalancer en dénaturant son propos par une remarque sournoise. Là, elle tenait quelque chose, mais alors, l'homme lui assura qu'il reprendrait la route à l'aube. La jeune femme laissa échapper un petit rire, accompagné d'un léger silence, puis elle repris. « Vous ne partirez pas à l'aube. » annonça-t-elle simplement, avant de compléter. « Le poison vous aura à nouveau affaibli d'ici demain, et ce serait dangereux de voyager seul. Vous aurez des vertiges, certainement la nausée. J'ai ce qu'il faut ici. Pour une fois que je me démène pour sauver réellement quelqu'un, ce serait dommage de louper le coche. Je ne suis pas toujours aussi généreuse. »

Carmella se rapprocha du suderon pour tourner autour de lui en le dévisageant. Il n'avait pas fière allure, blessé comme il était, mais son contact avait révélé à la sorcière qu'il était un homme de haut rang, qu'il avait certaines valeurs bien loin de siennes mais elle espérait le pousser dans ses retranchements pour obtenir elle-même quelques réponses même si cela n'avait pas d'autre but que d'assouvir ses envies de tourmenter les gens. La jeune femme se dirigea vers sa roulotte pour en ressortir avec quelques amulettes, et elle revint en passer deux autour du cou du suderon.

« La première, c'est pour la santé. Vous pouvez faire les prières aux dieux aussi, ça fonctionne moins bien que les soins que je peux vous apporter par contre. La deuxième, c'est pour le courage. » expliqua-t-elle en lui attachant les deux pendentifs faits de plumes et de bois, de corne. « Le courage, vous allez en avoir besoin. » ajouta la sorcière, appuyant son propos par ce sourire qu'elle lui adressait, mystérieuse et provocante à la fois. « La femme que vous avez séduite, vous allez lui faire beaucoup de mal. » lui laissa-t-elle entendre. Elle avait vu certaines choses, mais présentement elle se contentait de lui balancer des informations dont elle n'avait aucune certitude. Carmella espérait simplement toucher son cœur, trouver un peu de divertissement dans le comportement de cet homme qu'elle venait de sauver, à défaut d'y gagner de quoi se nourrir. « Nous pourrions convenir d'un marchandage, si vous désirez de plus amples informations. Mais d'abord, expliquez-moi pourquoi vous avez quitté vos terres en fuyard. »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 5 Aoû 2016 - 15:42


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Elle avait un regard froid, méprisant, il aurait vraiment préféré que ce soit quelqu’un d’autre qui le sauve et espérait pouvoir mettre fin à cette rencontre le plus vite possible. La jeune femme mais elle se présenta, finalement, de manière certes peu amicale mais elle le fit tout de même. C’était important pour Farshad de pouvoir mettre un nom sur un visage, aussi surtout lorsqu’il s’agissait d’une voyante qui avait eu le don de le démasquer sans qu’il ne dise rien, oh celle là il ne l’oublierait pas. Si cela l’avait vite refroidi, en annonçant qu’il s’en irait à l’aube, elle usa de persuasion pour l’en empêcher. Son état de santé, bien sûr, si elle le pensait incapable de retrouver pleinement ses capacités dès l’aube, il voulait bien la croire il connaissait aussi ce genre de poison. La question n’avait pas été de savoir s’il en était capable ou pas mais surtout qu’il ne souhaitait pas rester avec elle. Ce qu’elle lui avait dit sans ménagement et sans comprendre ce qu’il en était n’allait clairement pas pour remonter dans son estime. De quel droit se permettait-elle de le juger ? Que savait-elle de lui à part ce que les dieux lui avaient permis de voir ? Rien. Et elle n’en saurait d’ailleurs pas plus. Si elle avait amené les choses de manière plus courtoise il aurait sans doute pu se laisser aux confidences mais puisque ce n’était pas le cas l ne lui dirait rien du tout.

Il fut cependant surpris qu’elle lui donne des amulettes, bien sûr qu’il en connaissait l’usage et le sens pour en avoir souvent porté. Il s’était de nouveau redressé dans son lit, enfilant les amulettes correctement en se disant qu’il avait peut être lui aussi jugé trop vite cette femme avant qu’elle ne continue de se mêler de sa vie privée. Cette fois-ci c’était à Elwel qu’elle s’en prenait, déclarant qu’il allait la faire souffrir. Farshad lança un regard noir à la jeune femme qui paraissait se satisfaire de la situation. Aucunement il lui donnait le droit de lui dire ce qu’il devait faire ou non, les choses avaient été mises au clair avec Elwel et si cette dernière ne se sentait pas de continuer leur histoire, elle devait le lui dire afin qu’ils prennent des mesures. Puis elle continua sur sa cité, lui demandant d’une manière sèche et très peu agréable, ne lésinant pas sur les termes pourquoi était il parti.

« Je n’ai pas de comptes à vous rendre Carmella.» Répondit-il.

Elle avait de la chance de tomber sur quelqu’un comme lui, n’importe quel autre l’homme l’aurait battue et tuée après en avoir profité pour ce qu’elle faisait. Malheureusement pour elle il n’était pas un homme qui se défendait grâce à sa colère et à son orgueil mal placé, aussi tuer une femme pour des propos ne l’enchantait pas que celle-ci sache son identité ou pas. Alors il devrait prendre des mesures, quitte à aller chercher Elwel et fuir avec elle ailleurs, dans un endroit beaucoup plus isolé pour être certain que cette sorcière ne viendrait aps les nuire. Elle avait beau le mettre en rogne il avait connu bien des choses plus graves et plus dures pour être impressionné par une vipère comme elle.

« Gardez vos informations, je m’en irais demain je trouverais un autre guérisseur. »

Qu’elle cesse de parler tout simplement, il lui était reconnaissant mais ce n’était pour lui pas une raison de venir le juger et l’accabler de reproches alors qu’elle ne le connaissait pas. Il préférait couper court au contact, risquer sa vie pour trouver le prochain village plutôt que d’avoir à faire à ses mauvais conseils et son hostilité. Au moins il trouverait un guérisseur qui se contenterait de faire son travail sans essayer de le rendre plus mal qu’il ne l’était. Il n’aimait vraiment pas sa manière d’amener les choses et plus elle ouvrait la bouche plus elle perdait sa reconnaissance.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Sam 6 Aoû 2016 - 11:18




Meet The Witch

Farshad & Carmella



En constatant la réaction du jeune homme qu'elle avait sauvé, Carmella ne fléchit pas. Elle faisait souvent face à ce genre de créatures, qui rechignaient devant elle et qui la prenaient pour le démon. Après tout, ce n'était peut-être pas loin d'être vrai, car elle avait toujours cette fâcheuse tendance à pousser les autres au vice ou dans leurs retranchements. C'était ce qu'elle aimait, pour ainsi dire comme l'un de ses passe-temps favoris, de voir les autres tenter de se sortir de ses magouilles. Pourtant, là, le roi qui se tenait devant elle refusait de rentrer dans son jeu ; il déclara qu'il voulait partir au matin dans le but de trouver un autre guérisseur, ce qui dessina la large sourire sur le visage de la jeune femme, mais il ne pouvait pas le voir, parce qu'elle était de dos. Oh, il avait bon espoir, mais Carmella décida qu'il était temps que les choses tournent en sa faveur.

Le poison que les orcs avaient utilisé pour lui était un poison qu'elle connaissait bien. Carmella en usait elle-même pour certaines manipulations, mais jamais à dose aussi élevée que le faisaient ces bêtes tueuses. Elle savait le reconnaître, le soigner, mais aussi le laisser agir sur ses victimes lorsqu'elle en avait besoin. Le poison, c'était loin d'être le première fois qu'elle y faisait face, elle avait même tenté de tuer son mari avec. Pourtant, là, elle s'était mise à soigner cet homme sans rien d'autre que le peu de bonne foi qu'elle possédait, et elle était surprise qu'il ne réagisse pas devant elle comme les autres l'auraient fait. S'il était capable de lui tenir tête de la sorte, pourquoi ne l'avait-il pas fait avant de quitter son pays ? Carmella brûlait de savoir son histoire, non sans un certain attrait pour les belles choses, et toute la quincaillerie de riche qu'il devait se traîner à la maison.

Peu importe, le suderon refusait son aide, alors elle décida qu'il avait raison, et qu'elle ne le soignerait pas. Il verrait sans doute bien assez tôt qu'il avait besoin des quelques fioles qu'elle lui avait administrées, auquel cas sa fatigue musculaire mettrait bien deux jours à se dissoudre dans son corps. Mais ça lui était bien égal, finalement, tant que la sorcière qu'elle était recevait son paiement. Elle avait encore des choses à lui dire, des sensations qu'elle avait eues en lui tenant la main, ou lorsqu'elle avait touché la peau de son cou en accrochant les amulettes. Des choses pas vraiment agréables à entendre, mais elle n'en avait pas vraiment cure, comme à son habitude.

Alors Carmella retourna près du feu, perdant ses yeux dans les flammes à mesure qu'elles perdaient en taille et en intensité, s'amenuisant à cause du manque de bois pour brûler. Elle n'avait pas froid, de toute façon le temps ici ou là était toujours le même pour elle, ça ne lui plaisait pas. Elle ne se leva pas pour nourrir le foyer avec de nouvelles branches, laissant le suderon grelotter lorsque la température serait bien redescendue. Mais elle reprit son bol de noix pour en grignoter, assise comme elle l'avait été en attendant le réveil de l'homme qu'elle avait sauvé. Elle resta ainsi un moment, ne ressentant pas le besoin de trouver le sommeil, mais plutôt celui de surveiller le suderon. Elle se méfiait de lui comme de n'importe quel homme, soupçonnant sa perfidie et son avarice comme elle l'avait souvent connue chez d'autres. Après tout, il avait déjà parlé de trouver un autre guérisseur, puisqu'elle ne lui seyait guère.

Ceci dit, la jeune femme avait encore à lui apprendre. S'il voulait partir, elle le laisserait faire ; un roi n'est pas un homme que l'on tue ainsi, et sauf s'il menaçait de la tuer comme bon nombre d'âmes avant lui, elle se chargerait de son cas à ce moment là. Pour le moment, elle réfléchissait silencieusement à ce qu'elle avait vu en lui, et si sa manière plutôt brute de décoffrage de le confronter à ce qu'elle lisait le gênait, elle tâcherait d'amener les choses un tant soit peu différemment.

« La petite brune, là. » commença-t-elle en parlant de la femme qu'elle avait vue avec lui. Elle utilisait un ton plus doux que ce qu'elle avait fait avant, pour ne pas le faire fuir davantage. « Il va lui arriver de sacrées choses dont vous pourriez la protéger. » déclara-t-elle.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Dim 7 Aoû 2016 - 17:42


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Elle avait usé de méthodes assez violentes verbalement pour le provoquer au marchandage et en voyant que ça ne marchait pas elle usait désormais d’un ton beaucoup plus doux, essayant de le harponner toujours avec les mêmes arguments pour le faire fléchir. Farshad fronça les sourcils, étant roi il y a beaucoup de comportements qu’il sait reconnaitre et dont il savait se prévenir. Là il voyait juste qu’elle essayait de profiter de lui et/ou de sa fortune absente. Le problème étant qu’elle amenait habilement Elwel pour le faire céder, il avait dû sentir qu’elle comptait beaucoup pour lui et alors que quoi qu’il en soit il se jetterait corps et âme dans le paiement d’infos afin de pouvoir la sauver. Bien sûr que s’il le pouvait il le ferait, en temps normal il n’avait pas confiance en ces femmes qui se prétendaient être voyantes puisque la plupart du temps ce n’était que du charlatanisme. Mais cette dernière s’était montrée bien plus efficace en la manière de percevoir les choses, peut être beaucoup plus que ce qu’il avait l’habitude de voir. Elle avait raison de vouloir en tirer du bénéfice, surtout à un roi, elle savait qu’elle avait touché le jackpot. Malheureusement il n’était pas aussi riche que son rang aurait pu lui permettre, il ne portait pas de tissu et qualité et en fouillant ses poches elle avait sans aucun doute vu qu’il était loin de la richesse. Alors, il n’y avait pas de chantage possible, puisqu’il n’avait rien à lui proposer dans l’immédiat en échange de ces informations.

« Je n’ai pas d’argent à proposer, et compter sur votre bon cœur pour me donner ces informations sans gage me semble être une chose impossible. » Soupira t-il dans un sourire nerveux

Bien sûr que pour Elwel il pourrait tout faire, mais il n’avait pas ce qu’elle voulait. Alors ils étaient dans une impasse.

« Il n’y a rien à marchander. Cette femme m’est importante mais je ne peux vous donner ce que je ne possède pas, sinon je ne serais pas ici et seul. »

Effectivement le fait qu’il soit moins de ses terres confirmait qu’il n’était pas aussi riche qu’elle pouvait peut être le croire. Elle-même était sans doute plus fortunée que lui à cet instant là. La seule chose qu’il aurait pu marchander aurait été son cheval mais s’il n’en avait pas il ne pourrait plus avancer et alors il en serait au même point. Quitte à retourner au village pour aller s’assurer que tout va bien, il ne pouvait pas lui céder Sîn.

« J’imagine que vous allez me réclamer un paiement pour m’avoir soigné. C’est tout à votre honneur, mais tout ce que je peux vous proposer est de rester pour faire quelques travaux, vous arranger certaines choses jusqu’à ce que vous estimiez ma dette payée. »

Farshad se sentait de nouveau engourdi, fatigué, il se laissa reposer en ne pouvant plus se servir de ses muscles sans éprouver une certaine douleur. Elle avait raison, il ne serait pas remis sur pieds d’ici l’aube, il allait devoir compter sur elle s’il voulait rester en vie. Quelle poisse, tomber sur une personne aussi peu agréable et sans doute pleine de préjugés le concernant. Il n’avait cependant rien à lui dire sur lui, sur Elwel, cela ne la regardait pas, il pouvait se contenter d’information sans avoir besoin de lui faire part des détails. De toute façon il n’avait pas confiance en elle, si cela venait à changer il pourrait réétudier la question. Puisque ce n’était pas le cas elle aurait beau insister il ne dirait rien, elle ne pourrait que constater les faits

Son corps lui semblait lourd, douloureux, il avait cette horrible impression d’ankyloses et par réflexe venait se frotter les bras comme pour apaiser la douleur. Mais il n’avait pas suffisamment de force et cela n’aurait rien changé de toute façon, il avait besoin de soins. Il détestait cette situation d’impuissance, où cette sorcière viendrait à profiter de lui autant qu’elle le pourrait. Farshad demeurerait ferme, c’était là, la seule proposition qu’elle pourrait obtenir de lui. Autrement elle n’aurait qu’à le laisser mourir là.














_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Dim 7 Aoû 2016 - 18:38




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Farshad avait rendu clair le fait qu'il ne disposait pas d'assez de ressources pour lui donner quelque paiement que ce soit. Carmella n'en était pas étonnée, puisqu'elle avait déjà fouillé ses poches et qu'elle n'avait rien trouvé qui suscite assez son intérêt pour pouvoir le réclamer. Elle aurait bien demandé son cheval, plein de vie et dans la force de l'âge pour remplacer sa mule, mais elle était trop attachée à cette vieille bête pour s'en séparer et nourrir deux chevaux ne lui était pas possible. Ceci dit, il restait quelque chose qu'elle pouvait demander, tout au fond de son esprit ; une petite pensée au goût amer de la vengeance depuis longtemps dans l'attente, germant, grandissant à mesure qu'elle la nourrissait d'un espoir nouveau. Farshad lui proposa qu'il pouvait rester ici quelques jours pour faire des travaux à sa place, l'aider dans des corvées jusqu'à ce que sa dette ne soit payée. Bien sûr, c'était plutôt arrangeant ; d'autant que la sorcière avait une roue cassée sur sa charrette, à cause de l'un de ces imbéciles de villageois qui étaient venus la chasser.

« Ton paiement me semble honnête. Je t'expliquerai ce que tu auras à faire lorsque tu seras rétabli. » répondit-elle, sur un ton qui laissait toujours voir qu'elle avait changé de position égard au suderon. Elle n'était plus en position de menace, dans ce besoin de le voir s'écraser sur lui-même, elle n'avait pas trouvé de satisfaction de ce côté là pour ce qu'il n'avait fait que détourner la conversation du sujet qu'elle avait lancé en lui adressant ses premiers mots.

Remarquant qu'il n'avait pas l'air en très grande forme, elle se décida à rajouter finalement quelques bûches dans le feu de camp en les laçant à distance pour ne pas trop s'approcher. Puis elle retourna pour fouiller dans sa roulotte, dégoter quelques fioles et quelques plantes médicinales pour fabriquer un nouvel onguent pour son blessé. Elle revint vers lui, les mains pleines d'un tas de petites boites en tout genre qu'elle déversa au sol juste à côté de l'homme. Certaines avaient tâché sa tunique en s'étant entrouvertes, et Carmella lâcha un discret juron en pestant contre ces maudites plantes, et qu'elle n'aurait probablement pas les moyens de se débarrasser de cette tâche et qu'il lui faudrait jeter la robe ou se servir du reste du tissu pour faire des tenues plus légères. Cependant, elle ne perdit pas de vue son objectif, et elle commença à ouvrir plusieurs fioles pour en verser quelques gouttes dans un bol. Elle ajouta des feuilles de thé vert, des extraits de licorice pour aider son foie, de betterave et de pomme pour purifier son sang, et de menthe et gingembre pour atténuer la douleur.

« Tenez, buvez ceci » lui chuchota-t-elle en l'encourageant à se relever et en lui amenant le bol pour qu'il puisse y avoir accès. « C'est pour chasser le reste du poison. Ça prendra du temps et ce n'est pas très bon, mais il faudra le faire » Carmella fit en sorte qu'il vide totalement le contenu du bol, c'était infect, et rien que l'odeur lui donnait envie de grimacer, mais c'était la seule façon de purifier son corps presque totalement et en de moindres délais. Une fois qu'il eut tout avalé, elle remballa ses fioles pour tout ranger dans la roulotte, puis elle lui conseilla de se reposer.

« Il n'y a rien de tel pour laisser le corps reprendre son énergie. Vous avez veillé un peu, il vous faut dormir maintenant. » assura-t-elle au suderon, tandis qu'elle rajoutait à nouveau des bûches dans le feu. Elle se mit à réfléchir un instant, et juste avant de ne laisser l'homme sombrer dans le néant, elle l'interrompit. « J'aurais juste une petite chose à vous demander avant.. Votre trône, dans le royaume de Khand. Comptez-vous le récupérer ? »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Dim 7 Aoû 2016 - 23:19


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Contre toute attente, elle accepta le petit marché qu’il lui proposait, alors Farshad devait se faire à l’idée qu’il allait en fait rester quelques jours ici pour rendre divers services jusqu’à ce qu’elle ait décidé qu’il avait remboursé sa dette. Le suderon hocha la tête, comme dans un signe de remerciement, s’attendant au pire mais bon, au moins il aurait fait ça comme il le pouvait et après tout rendre service aux autres c’est ce qu’il faisait tout le temps.

« Merci. » Fit-il poliment avant de boire le contenu du bol qu’elle lui tendait.

Elle avait vite vu qu’il n’était pas en forme et avait agi en conséquence. Puisqu’elle était satisfaite de leur petit marché, elle prenait maintenant soin de le guérir. C’était infect mais Farshad fit l’effort de tout boire, il grimaça quelque peu mais savait qu’il ne devait pas faire l’enfant s’il souhaitait guérir vite. Il toussa un peu une fois ceci fait, reprenant tranquillement sa respiration avant de se remettre dans ses couvertures quand elle lui conseilla de se reposer. Il espérait au moins sentir une amélioration le lendemain. Quoi qu’il en soit dormir dehors en étant paralysé ne le rassurait pas, il allait sans doute se contenter de somnoler avec sa dague sur lui pour se défendre dans le cas où une horde d’orcs passe par là. Farshad vit la jeune femme revenir après qu’elle ait déposé ses fioles dans sa roulotte.
Farshad rajusta les couvertures, il ferma les yeux mais fut surprit par une nouvelle question. Encore une fois elle lui donnait l’impression de lui mettre le couteau sous la gorge avec ses questions indiscrètes. Il n’aimait pas que l’on s’immisce autant dans sa vie privée et elle n’y allait pas par quatre chemin. Farshad rouvrit les yeux, détaillant le ciel a un moment en priant les dieux pour qu’elle cesse et qu’elle se taise si c’est pour lui demander ce genre de choses. Farshad ne voulait pas répondre à cette question, tout simplement parce que le vouloir ne suffisait pas, il devait d’abord trouver les moyens de le faire, avoir des alliés. Courir après un rêve n’est pas sage si l’on ne prend pas les mesures de pouvoir le réaliser. Quoi qu’il en soit ce n’était pas à une femme qu’il venait tout juste de rencontrer qui l’avait traité comme un chien qu’il allait le dire.

Le suderon tourna la tête vers elle, il détailla son visage. Elle était belle, très belle, elle lui donnait l’impression d’être une rose empoisonnée, un fruit défendu. Elle ne devait sans doute pas avoir de mal à jouer de ses charmes pour survivre et avoir les bons et loyaux services des hommes en leur faisant miroiter l’espoir de pouvoir poser ses yeux sur son dos nu. Quoi qu’il en soit, Farshad n’y toucherait pas, c’était là une simple réflexion. Elle aimait jouer avec les autres, elle avait un peu trop d’assurance et le suderon se disait qu’un jour ou l’autre elle finirait par être tuée pour cela.

« Si je vous disais oui est ce que cela vous ferait changer d’avis et vous pourriez me dire ce que vous avez vu sur Élwel ? »

Farshad étira un sourire taquin, il était embrumé et voilà qu’il se mettait à marchander une telle chose alors qu’il s’était résolu à être ferme. Mais si elle était aussi corrompue qu’elle en avait l’air, une promesse d’or pourrait peut être lui sauver la mise pour le coup. Ce n’était pas négligeable et si elle lui faisait confiance, il pourrait assurément tenir une promesse de récompense. Mais Farshad n’en espérait pas trop, en général ce genre de personnes préférait voir la couleur de l’or avant la promesse, ce qu’il pouvait comprendre. Cela pouvait aussi être mal pris, après tout il ne s’exprimait pas très bien en westron et il avait maintes fois fait des reproches sans le vouloir.

« Je veux dire, en admettons que je le fasse et que je vous récompense une fois fait, pourriez vous me dire ce que vous avez vu ? »

C’était typique d’un gamin ayant grandi dans l’aisance que de croire que les gens diraient simplement « d’accord ». Il avait bien compris que la vie ne marchait pas comme cela, mais dans sa tête il était resté un petit prince qui faisait tout comme il le pouvait. En revanche, il avait la noblesse du cœur, il tenait toujours ses promesses. Un roi se doit d’être un homme d’honneur, et puis elle devait savoir qu’il avait tout à perdre de mal se comporter avec elle, qu’elle pourrait lui faire tout perdre s’il se foutait d’elle. Après tout elle avait sa vie entre ses mains, elle pourrait le tuer dans la seconde si cela lui plaisait.














_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Lun 8 Aoû 2016 - 10:22




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La jeune femme se mit à penser un moment. Elle avait remarqué que Farshad était fichtrement réticent à parler de ce royaume perdu quelque part au milieu des terres désertiques, certainement l'un des rares oasis dans les plaines arides de Khand, mais elle voulait en savoir plus. Au delà de la simple curiosité qu'elle aurait montré pour n'importe quelle histoire, Carmella avait toujours son idée derrière la tête, et comme souvent, l'idée ne partirait pas tandis qu'elle n'aurait pas assouvi ses désirs ou reporté ceux-ci sur une autre lubie. Alors, elle vit le suderon commencer soudainement, et contre toute attente, à envisager son marché. Sans même savoir ce qu'elle convoitait ! Ah, il était si naïf de penser que c'était simplement la richesse d'un palais bien gardé et les beaux habits du petit prince qu'il était qui l'auraient intéressée.. Mais loin de là, bien loin de là, c'était quelque chose de plus.. Sanglant.

« Je vous dirais ce que je sais à son propos lorsque vous m'aurez aidée ici. Je vous l'ai promis, et même si j'ai une tête à être malhonnête – ce que je suis en temps normal – je sais respecter un engagement quand ça me chante. Enfin, vous pouvez me croire » commença-t-elle. « Après tout, je vous ai soigné. » C'était vrai, elle était venu au secours de cet homme et avait été presque sa seule chance de s'en sortir et pour quoi ? Carmella ne mettait pas tout à fait le doigt dessus, elle savait juste que ce n'était pas un élan de gentillesse soudaine qu'elle se découvrait, parce qu'elle était loin d'être dans les petits mouchoirs de ce genre de créature. Non, elle ne comprenait pas tout à fait, mais de l'autre côté, elle se sentait presque fascinée devant le suderon. Il faisait partie de ces rares personnes qui lui avaient résisté, et cela créait avec lui comme un lien complexe que la sorcière n'était pas à même de percer. Elle était fascinée qu'un homme pourtant noble de cède pas à ses caprices, et cela lui donnait l'envie de savoir pourquoi.

« J'aurais un service à vous demander. » fit-elle, en commençant à jouer avec des brindilles. Elle les cassait en plusieurs morceaux avant de les jeter dans le feu, ses yeux bleutés rivés sur ses mains frêles. « En fait, cela n'a rien à voir avec notre marché précédemment convenu. C'est quelque chose d'autre, d'un peu plus.. Personnel. » L'annonce de cette simple idée qu'elle avait mijoté déjà quelques minutes pour lui donner le temps de mûrir lui donnait un large sourire, rien qu'au souvenir de ceux à qui elle prévoyait de nuire. Oh, la vengeance serait si douce pour elle.. Après tout ce qu'elle avait vécu là bas, cela valait bien un petit bain de sang. Mais pas le sien, cette fois.

« Alors, il se trouve que j'ai deux trois comptes à régler dans une maison au sud de Rhûn. Un passé peu glorieux dont je tairais bien les faits, si vous m'en convenez. » S'il lui demandait plus de détails, Carmella ne pourrait les lui donner ; elle se contenterait certainement de lui mentir, mais avec regret, parce qu'elle éprouvait cette drôle de sensation pour lui et qu'elle ne comprenait pas. « Il y a là bas quelques têtes qu'il me siérait bien de faire couper. Mais voyez-vous, je ne peux me jeter dans la gueule du loup toute seule, pour l'avoir déjà fait, je sais que ce serait un échec. » expliqua-t-elle, tout en conservant ce voile à à moitié transparent autour de l'énigme qu'elle lui posait. Carmella réajusta une mèche de ses cheveux, lançant la dernière brindille qu'il lui restait entre les mains dans les flammes. « J'aurais besoin de quelques soldats pour me couvrir, lorsque je retournerais là bas. Cela peut être dans cinq ans, dans dix, cela m'est égal. Si vous récupérez votre trône, vous aurez ces soldats à votre disposition, et il me siérait de vous les emprunter. » Elle annonçait enfin son idée, parfaitement énoncée dans sa tête, mais avec tout de même peu de détails pour Farshad. Carmella reprit la parole, en honnête âme comme elle ne se montrait que très rarement. « En échange, je donne ma vie pour vous accompagner dans votre reconquête. Mon don vous serait utile si je perçois certaines choses, et alors, nous y gagnerions tous les deux. »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Lun 8 Aoû 2016 - 22:14


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad fut surpris par ce qu’elle lui répondit, elle lui avait laissé entrevoir de mauvaises choses d’elle et en fin de compte son visage semblait se décrisper. Suite à ce qu’il avait proposé elle tenait parole qu’elle lui dirait ce qu’elle savait lorsqu’il aurait fini de lui rendre service, ce qui l’arrangeait plutôt bien du coup. Si elle lui disait qu’il pouvait la croire, alors il décida de lui faire confiance et se sentait déjà plus rassuré. Il y aurait sans doute moins de tensions entre eux les jours à venir, à condition qu’ils mettent chacun du sien pour apprendre à se connaitre et cesser de se méfier de l’un et l’autre. Le suderon hocha la tête, se montrant d’accord avec ce qu’elle disait. Il allait alors se préparer à dormir mais la jeune femme éleva de nouveau la voix. Farshad tourna de nouveau la tête vers elle, se demandant quelle était cette faveur qu’elle avait à lui demander. Puisqu’il avait pas toute sa tête il n’était pas sûr de pouvoir répondre de manière concrète mais il ferait du mieux qu’il le pouvait.

Il n’était pas au bout de ses surprises, jamais on lui avait demandé d’emprunter son armée de la sorte pour aller faire sa vengeance personnelle. Farshad fronça les sourcils, se demandant ce qui avait pu la conduire à telle haine que vouloir finir cette histoire en bain de sang. Elle voulait certes être vengée, mais Farshad ne l’entendait pas de cette manière. D’une part parce qu’envoyer son armée dans le Rhûn pour massacrer des gens se verrat être comme une déclaration de guerre, d’autre part parce que cette haine qu’elle ressentait lui faisait penser à son jeune frère Sufyan qui dans ses excès d’orgueil et de colère se montrait particulièrement sanguinaire. Il ne cautionnait pas assassiner des gens qui ne lui avaient rien fait, sur le bon vouloir d’une jeune femme en utilisant de tels moyens. Farshad pourrait assurément la venger et le ferait si tel était son désir mais de manière bien plus propre que ce qu’elle comptait faire.

Ce qu’elle proposait en échange était cependant intéressant, il était vrai que les rois des Harad avaient l’habitude de faire appel à des voyantes et pour le coup il en avait trouvé une particulièrement douée et l’occasion ne se présenterait sans doute pas deux fois.  Farshad n’avait cependant pas envie de discuter des modalités sur l’heure, il acquiesça simplement pour lui faire part de son accord sur ce marché là et ferait en sorte de la convaincre que c’était une mauvaise idée mais que quoi qu’il en soit elle retrouverait justice.

Farshad lui souhaita bonne nuit, préférant en discuter au moment où il serait complètement rétabli au risque de dire des choses qu’il ne pensait pas puisqu’il était incapable de se concentrer pleinement. La fatigue l’appelant il sombra dans un lourd sommeil, lui qui avait simplement voulu somnoler. Il tenait toujours sa dague contre lui, ses rêves furent hantés encore et toujours de ces mêmes images. Il y avait ce regard meurtrier de son propre petit frère, sa sœur en panique et puis cette chute depuis la fenêtre jusqu’à la fontaine qui se répétait. Il tombait parfois brutalement, parfois cela prenait une éternité, parfois c’était dans un vide qu’il tombait sans pouvoir finir dans cette eau si froide. Il y avait également la douleur, et tous ceux qui comptaient sur lui pour avoir un meilleur avenir. Sa mère, son père, sa sœur et son mari et alors se dessinait également le doux visage d’Élwel dans ces fumées oniriques.

Il se réveilla le matin en sueur, dans un sursaut. Il se redressa en prenant appui sur ses coudes pour observer les alentours. C’était calme, très calme. La nuit s’était bien passée et le jour s’était levé depuis un moment déjà. Le suderon vint essuyer son front humide avant de se rendre compte qu’il avait meilleure mobilité de son corps mais qu’il avait de lourdes courbatures qui rendait chaque mouvement douloureux et difficile. Il avait cependant soif et faim, sa gorge était sèche et il tenta alors de se lever. Il prit son temps, veillant à ce que ses appuis soient solides pour aller jusqu’à ses affaires où il se laissa tomber à genoux et attrapa sa gourde d’eau qu’il vida instantanément. L’eau lui fit le plus grand bien. Sîn vint à sa rencontre, le viarag caressa son cheval qui penchait la tête vers lui, visiblement intrigué par son attitude. Il se demandait si sa sauveuse était levée, si elle avait de quoi le nourrir.












_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Mar 9 Aoû 2016 - 11:22




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Carmella n'avait attendu qu'un simple acquiescement de la part du suderon, et c'est ce qu'elle avait eut. Elle savait qu'elle ne pourrait pas marchander les termes exacts de sa négociation sur l'heure, mais c'était déjà un pas en avant. Qui plus est, l'homme avait l'air d'agréable compagnie, et si elle passait un peu de temps avec lui, elle pourrait certainement comprendre pourquoi il ne lui avait pas cédé comme tous les autres. Cette résistance qu'il avait montée dès le départ, alors même qu'il était sous l'effet du poison, avait laissé un drôle de sentiment à la sorcière. Elle était à la fois intriguée, et à la fois prise au dépourvu ; elle ne pourrait pas user de sa persuasion habituelle avec lui, et le défi était d'autant plus intéressant à relever. Cependant, il y avait quelque chose, dans son attitude, dans les traits de son visage, qui empêchaient Carmella d'être fondamentalement méchante avec lui.

Elle décida de ne pas pousser le bouchon plus loin, de laisser le suderon se reposer quelques heures. Après l'attaque qu'il avait subie, il aurait besoin de bien plus qu'une simple nuit pour se remettre sur pieds. Quant à elle, elle décida qu'elle pouvait lui attribuer un minimum de confiance, alors elle ne monta pas la garde devant sa roulotte, préférant son lit au chaud entre les quatre murs. Son sommeil n'était pas le plus profond qu'elle ait pu avoir. Elle resta un long moment sur le dos, les yeux rivés au plafond, dans l'attente que la fatigue ne la gagne. Si elle n'avait pas beaucoup dormi la nuit dernière, elle ne se sentait pourtant pas fatiguée. Au petit matin cependant, elle fut éveillée par les bruissements de la forêt, les piaillements des oisillons dans leurs nids et les bruits des chevaux à l'extérieur. Lorsqu'elle passa la porte de sa roulotte, le soleil était encore bas dans le ciel, probablement à peine levé de ce qu'elle en devinait à travers l'épaisse canopée que formaient les arbres au dessus de leurs têtes. Elle étira un large sourire en découvrant le suderon encore assoupi dans ses couvertures, et s'aventura à glisser son index sur le contour de sa joue lorsqu'elle passa à côté de lui. Elle retrouva cette sensation étrange qu'elle avait eu la première fois, pourtant, elle l'accueillit volontiers, dans l'espoir d'apprendre d'autres choses sur lui sans avoir à lui faire la conversation. Elle était douée pour les discussions, mais pas pour se sociabiliser avec qui que ce soit. Cet aspect là, elle l'avait depuis longtemps reclus dans un coin de son esprit sans plus s'en soucier. Elle fut cependant contente de voir qu'il portait toujours les amulettes.

Alors Carmella décida d'aller faire un petit tour pour aller chercher des fruits sauvages, et puiser un peu d'eau dans le ruisseau que l'on entendait couler depuis le campement. Elle pourrait s'en servir pour s'abreuver ainsi que pour la cuisson du riz. Son seau rempli et les quelques baies qu'elle avait trouvées, elle revint jusqu'au campement pour découvrir que Farshad s'était éveillé. Il devait avoir grand soif, et surtout le ventre creux à cause du poison. Il fallait qu'il se nourrisse avec précaution cependant, car certains aliments pouvaient n'être qu'un mal pour sa guérison. La sorcière s'approcha du jeune homme en le saluant brièvement, et elle lui proposa le bol avec les baies pour qu'il en pioche quelques unes.

« Il y a de la brioche dans la roulotte, si vous en voulez, demandez. » fit-elle calmement. Elle avait abandonné son ton méprisant avec lui, poussée également par cette petite voix intérieure qui lui soufflait qu'elle n'avait pas besoin d'être sur ses gardes avec lui. C'était comme s'il apportait une sorte de vent nouveau dont elle se protégeait encore, mais qui la poussait à lui vouloir uniquement du bien. « Lorsque vous serez repu, nous irons au ruisseau, un bain ne vous fera pas de mal  et cela permettra de nettoyer vos plaies. »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Mer 10 Aoû 2016 - 21:50


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad prit le bol de baies, manger lui fit le plus grand bien. Il était quelque peu rassuré d’aller mieux mais ce n’était pas encore ça. Sa mobilité était réduite, ses mouvements lui donnaient l’impression de faire des efforts monumentaux et le fatiguaient déjà beaucoup. Toutefois il ne fut pas contre la proposition de Carmella d’aller au ruisseau pour qu’il puisse nettoyer ses plaies, un bain lui ferait le plus grand bien pour tonifier un peu les muscles et le débarrasser de cette torpeur. Il avait encore l’impression d’être malade, son visage était toujours pâli à cause de ces lourds vertiges qui le prenaient dès qu’il faisait un pas devant l’autre. Pourtant il faisait des efforts, il ne voulait pas se laisser aller dans son empoisonnement et se battait contre ses courbatures. Il alla se servir de brioche, qu’il mangea avec gourmandise, mais aurait préféré un plat plus conséquent. Il ne pouvait pas tout manger, il en avait conscience, il devait se contenter d’un strict minimum le temps que son corps se débarrasse totalement du poison.

Le Suderon fit signe à Carmella lorsqu’il se senti prêt à se déplacer. Il s’était rhabillé, parce qu’il faisait vraiment trop froid et entreprit d’emmener Sîn aussi par il savait qu’il était fan de baignades également. Farshad s’aidait de Sîn pour se déplacer, ayant l’impression d’avoir pris 40 ans d’âge en l’espace de deux jours. Il était lent et parfois perdait l’équilibre mais sa monture était d’une aide considérable pour ne pas tomber. Le suderon se faisait silencieux sur le chemin, d’une part parce qu’il n’était pas du genre très bavard et d’autre part parce qu’il avait besoin de se concentrer pour ne pas tomber en regardant où il mettait les pieds. C’était une vraie plaie ce poison, il lui était arrivé une fois où les flèches des orcs l’avaient empoisonné, fort heureusement il avait réussi à trouver un petit village dans le désert et une gentille famille qui s’était occupée de lui durant sa semaine de convalescence. La fièvre l’avait emporté cette fois, pour un autre poison peut être plus puissant que celui qui se distillait dans ses veines à cet instants. Il avait bien failli y passer. Il était toutefois content que les orcs n’aient pas touché Sîn, bien qu’ils l’avaient sans doute visé – et ladite flèche s’était finalement logée dans sa cuisse. Mais a chaque fois, Sîn s’en sortait indemne, à croire qu’il avait la bienveillance des dieux et pas lui, il en était presque jaloux

Après quelques minutes de marche, ils virent le ruisseau dégringolant sur la colline à fort courant. Toutefois il n’était pas assez profond pour le dissuader d’aller se baigner sans avoir peur de se faire emporter. Farshad laissa son cheval faire sa vie, libre d’aller dans l’eau ou pas pendant qu’il entreprenait de se déshabiller. Le viarag grimaçait au moindre mouvement ample, surtout pour retirer sa blouse, il avait l’impression que s peau s’était soudainement tendue pour ne pas le laisser se dévêtir. Ses muscles étaient douloureux mais il en fallait plus pour le stopper. Alors Farshad entreprit d’aller dans l’eau, marchant dans le ruisseau pour se réchauffer alors que l’eau lui arrivait en bas du ventre. Elle était gelée, il avait qu’une envie c’était de partir. Mais il se montra persistant, s’accrochant à la rive dès qu’il se sentait vaciller. Il vint prendre de l’eau pour mouiller le haut de son corps, claquant des dents de plus belle. Pourquoi fallait-il que toutes les eaux dans ce coin là soient gelées comme si jamais un seul rayon de soleil venait les réchauffer ? Il ne fit cependant pas le moindre commentaire, se contentant de retirer la crasse et de morfler en silence. Il avait remarqué que Carmella était moins austère envers lui, il se demandait ce qui lui avait fait changer d’avis. Peut être le simple fait de passer un marché avec lui ? Quoi qu’il en soit ça l’arrangeait bien, au moins il se faisait soigner correctement.

« Que vous ont-ils fait ces gens du Rhûn ? »

La faveur qu’elle lui avait demandé la veille l’avait intrigué, puisqu’il avait plus ou moins toute sa tête, il se disait que le moment était bien venu pour en parler.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Jeu 11 Aoû 2016 - 12:00




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La jeune femme attendit patiemment que le suderon ait fini de se repaître, assise au coin du feu qu'elle n'avait de cesse de raviver à l'aide d'une écorce de bois en forme d'éventail. Elle n'avait pas lâché Farshad des yeux pendant qu'il mangeait, à la fois intriguée par cet homme, mais toujours à peu près méfiante ; elle ne voulait pas baisser sa garde devant lui, pas maintenant. C'était trop tôt, et surtout, elle ne le connaissait pas assez pour savoir avec certitude si elle pouvait lui donner un tout petit peu de sa confiance. Carmella se contenta donc de jouer avec les braises le temps qu'il ait enfin décidé d'accepter sa proposition. Le ruisseau n'était pas très loin, l'on pouvait même entendre son cours d'ici si l'on tendait un minimum l'oreille. La sorcière savait déjà, rien qu'avec l'air ambiant, que l'eau serait gelée. Pour elle c'était loin d'être un problème, elle avait connu les eaux glacées d'Esgaroth dans sa jeunesse, elle savait à quoi s'en tenir et elle trouvait même cela agréable. Elle marcha un peu à l'écart du suderon, pour lui laisser la place de déambuler, accroché à son cheval ; oh, il avait certainement eu fière allure avant qu'il ne se fasse tomber dessus par une horde d'orcs, un homme certainement à son goût, songea-t-elle, mais il était sur la bonne voie, et se démener comme il le faisait allait sans aucun doute dégourdir un peu ses muscles.

Lorsqu'ils arrivèrent au ruisseau, la jeune femme observa Farshad qui tombait ses vêtements, pour entrer dans l'eau sous de lourds frissons. Elle pouvait sentir d'ici qu'il n'était pas habitué à une eau si froide ; s'il venait de Khand c'était normal, et alors elle n'en fit pas la remarque et se contenta d'étirer un sourire légèrement moqueur sans se voir désobligeante. C'était comme si elle commençait à éprouver une certaine sympathie pour cet homme, alors là même qu'elle se gardait de toute interaction un minimum sociale. Là, elle sentait que les choses étaient différentes, mais elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi.

Carmella s'avança vers la berge, glissant ses deux pieds frêles dans l'eau gelée. Alors, elle défit les liens de sa robe faite de soies et de tulles, et laissa le tissu satiné glisser le long de ses hanches pour découvrir son corps en proie aux caprices du vent. Elle n'hésita pas en se glissant dans l'eau, accueillant à elle la douce sensation du froid qui revigorait ses muscles. L'eau lui arrivait au niveau des hanches, et avec le courant et l'écume, elle couvrait presque son nombril. Carmella ne se sentait pas gênée du tout à être dénudée face à cet homme, elle guettait son attitude à mesure qu'elle se rapprochait de lui ; elle avait été de nombreuses fois sous le regard épiant de certains hommes qui avaient laissé une amer marque dans son esprit, mais cela n'avait insufflé aucune peur quand au plaisir de la chair. Elle était plus forte que tout cela.

Alors qu'elle se prenait à s'amuser en recueillant de l'écume dans ses mains, Carmella entendit la question du suderon, qui vint glisser une indifférence feinte sur son visage habitué aux jeux de rôle. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il lui pose cette question aussi rapidement, mais surtout, elle n'avait pas clairement réfléchi à ce qu'elle allait lui apporter comme réponse. Allait-elle lui mentir ? Ou rentrer dans un lien de confiance afin d'essayer d'obtenir ce qu'elle désirait ? Si elle commençait à mentir, il faudrait tenir la supercherie pendant un bon moment, et si Carmella était habile menteuse, elle n'avait pas là assez de patience pour tirer la blague assez de temps. Alors, pourrait-elle simplement lui donner la vérité, appuyant quelque peu certains faits dans le but d'attirer la pitié de cet homme ? Parler de son passé ne lui plaisait pas franchement, et de l'autre côté elle n'avait pas envie de traiter Farshad comme tous ces autres qu'elle avait déjà envoyé paître, parce qu'elle sentait qu'il avait quelque chose de fondamentalement gentil. Elle continua de jouer avec l'écume en silence, avant de finalement ouvrir la bouche.

« Et si je décide de ne pas vous le dire maintenant ? » demanda-t-elle, en laissant sa voix garder cette certitude dans sa prosodie, qu'elle ne quittait pour ainsi dire jamais. « Venez un peu ici, je vais m'occuper de vos blessures » fit la sorcière, pour changer de sujet et diriger l'esprit du suderon sur quelque chose de plus important pour lui.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Jeu 11 Aoû 2016 - 23:05


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad lui laissa bon soin de s’occuper de ses blessures puisqu’il ne pouvait pas les atteindre et qu’elle était plus qualifiée que lui. Il remarqua qu’elle était nue mais cela ne le dérangeait pas, il en avait vu de ces corps et il n’y avait bien que celui d’une seule femme qui pourrait le faire rougir à ce moment là. Puisqu’elle n’était pas là, il n’y avait pas de trouble à avoir. Farshad par politesse évitait de la regarder, de toute façon il devait lui faire dos pour qu’elle s’occupe de ses plaies et ne profita donc pour détailler le paysage. Le viarag observa cette nature à la végétation abondante, il avait fini par se faire à l’idée qu’ici il était difficile de voir l’horizon dans la vue obstruée et ne ressentait plus ce sentiment d’enfermement qu’il avait pu ressentir au début. Rien n’aurait laissé présager qu’il finirait par faire route par ici et pourtant il y était. La chaleur du désert et les coutumes de son peuple étaient ce qui lui manquaient le plus dans ce périple mais plus il avançait plus la fatalité le prenait. Alors s’il promettait quelques soldats à cette femme, en quelque sorte il s’engageait à retourner à Khand, reprendre son trône. Puisqu’elle l’avait démasqué il n’était plus utile de nier ce qu’il était ni tenter de dévier la conversation.

« Vous comprendrez que je ne puisse pas envoyer mes soldats sans être informé de ce qu’ils font. »

Il ne comptait donc pas les mettre à sa disposition tant qu’il n’avait pas un minimum d’informations et cela ne relevait plus de leur marché mais bien quelque chose qui les dépassait. Elle n’était peut être pas informée sur la politique et en avait peut être rien à faire mais déclencher une guerre alors qu’il venait de reprendre le pouvoir serait la pire chose à faire. Elle devait être en mesure de comprendre cela, après tout elle était une femme intelligente et si elle avait vécu dans le Rhûn, elle savait l’importance des alliances dans ce coin là de la terre du milieu au vu qu’il s’agissait de barbares et d’orientaux particulièrement réputés pour être agressifs et dans le mauvais camp pour la plupart. Et puisque Khand jouxtait cette région, ce n’était pas quelque chose qu’il devait faire sans prendre de pincettes car il savait que le Gondor pouvait rappliquer à tout moment. Hors il n’était pas question de se faire assiéger et de mettre à mal toute une population pour les envies de vengeance d’une femme.

Farshad grimaçait lorsqu’il sentait les doigts de la jeune femme se poser près de ses plaies, ses dernières étaient encore sensibles et douloureuses. Il en aurait pour quelques jours et présenterait sans doute quelques séquelles durant une certaine période. Notamment de la fatigue et de l’engourdissement à l’effort, il ne serait plus aussi réactif pendant cette période là et son voyage devrait se faire sous haute prudence. D’ici qu’il retourne près du groupe où se trouvait Taavi, ces sensations se seraient estompées, il espérait juste ne pas avoir d’autres mauvaises surprises sur le chemin.

« C’est le meilleur moyen de déclencher une guerre et même si vous ne vous sentez pas concernée, c’est à moi qu’ils obéissent, ou bien je vous accompagnerai seul à ce moment là. »

Quoi qu’il en soit elle se verrait vengée, de là à couper des têtes il n’en était pas certain mais Farshad se devait de faire en sorte à ce que les deux camps soient aussi satisfaits l’un que l’autre. Il avait d’abord besoin d’informations : qui étaient-ils ? Que faisaient-ils ? Combien de personnes ? Des détails qu’il lui demanderait que cela lui plaise ou non, il en allait de sa réputation de roi. Il aurait très bien u lui promettre cela, ne jamais la revoir ou la faire exécuter une fois sur le trône, mais Farshad n’avait qu’une parole et elle comprendrait très vite qu’il n’était pas comme la majorité des monarques dont le seul but était d’étendre leur influence.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 12 Aoû 2016 - 10:46




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« Je n'ai pas dit que je ne vous le dirais pas. J'ai dit que je ne vous le dirais pas maintenant. C'est différent. » affirma-t-elle aussi rapidement que le suderon eut finit de parler. Elle soupira, un brin énervée qu'il ne soit pas plus attentif que cela, mais elle reposa l'excuse sur le fait qu'il n'était peut-être pas tout à fait remis de ses blessures et de l'effet que le poison avait du avoir sur lui. Il n'avait pas l'air d'être de ceux qui ne réfléchissaient pas avant d'agir ; il avait cette aura de sagesse qui entourait tout son être, et qui débordait petit à petit sur la jeune femme. Carmella se contenta de se taire pendant de longues minutes qui suivirent, adsorbée par sa tâche ; elle amenait de l'eau sur les blessures du suderon pour les rincer, frottait doucement pour nettoyer la peau rougie. Elle sentait la chaleur qui émanait du corps de cet homme, un appel délicieusement tentant pour la sorcière, mais qu'elle se contenta de regarder de loin. Elle ne s'était pas privée pour laisser son regard divaguer le long des reins de Farshad, alors qu'il était de dos, mais elle ne ressentait pas le besoin de plus.

Usant de la délicatesse inhabituelle de ses gestes, Carmella pansa les blessures du suderon avec minutie, et elle utilisa un petit pain de savon pour lui frotter le dos. Elle fit mousser le galet dans ses mains avant de les laisser glisser sur ses muscles, massant en de larges cercles son dos qui devait être encore endolori. Elle songeait à ce que Farshad lui avait dit, et si elle comprenait ses inquiétudes, il ne semblait en revanche pas avoir saisi ce qu'elle lui demandait. Elle n'avait pas besoin de toute une armée, non ; juste quelques hommes allaient suffire, et ils n'auraient pour ainsi dire rien à faire de plus que d'assurer ses arrières. Carmella avait dessein d'exécuter elle-même sa vengeance, cela n'aurait servit à rien qu'elle vienne de la main d'un autre. C'était peut-être même la chose la plus insignifiante qu'il lui aurait été donné de faire. Carmella, elle, voyait les choses en grand, elle avait là toute la détermination nécessaire pour mettre à bien son plan, et il ne lui manquait que quelques mains en soutien. Elle esquissa un sourire à l'idée que ce soit Farshad lui-même qui puisse l'y accompagner. Ça n'avait pas beaucoup d'importance, pourvu qu'il soit habile de son épée.

« Déclencher une guerre ? Loin de moi cette idée. » assura-t-elle en réponse à ses paroles. « Je cherche juste les services de quelques habiles combattants pour me couvrir lorsque j'irais mener ma bataille. Vous avez votre jeu de trônes, vous voyez les choses à une échelle différente de la nôtre. Si vous tuez pour récupérer votre siège, venger votre mère, votre sœur et tous ceux qui ont vécu des injustices, soit. Je demande mon propre jeu, plus petit, mais tout aussi emprunt de mesquinerie et de traîtrise ; pour ce que ces pourceaux m'ont fait, je veux ma justice. » Elle continua de masser en mouvements réguliers le long de la colonne vertébrale de Farshad, tout en essayant de détendre les nœuds qu'elle trouvait sous ses paumes.

« De quoi avez-vous peur réellement ? » lui demanda-t-elle, sur une voix calme, légèrement suave. Elle sentait bien qu'au delà du simple fait de lui confier des soldats, il y avait cette petite résistance qui ne concernait pas du tout une histoire de territoire. « De la barbarie ? De la violence ? Vous avez peur de tuer ? Vous l'avez déjà fait n'est-ce pas ? Moi aussi je l'ai déjà fait. Et c'est parfois horriblement satisfaisant. Vous avez trop d'honneur et vous êtes trop bon avec le peuple. Est-ce pour cela que vous résistez à me confier ces quelques soldats ? Vous savez pourtant bien qu'ils ne porteront ni vos bannières, ni votre armure si je les entraîne là bas. » Ou alors vous êtes vraiment stupide, ajouta-t-elle pour elle. « Vous avez peur que je fasse un massacre et vous allez chercher à m'en dissuader, maintenant, n'est-ce pas ? » Et elle tourna l'homme vers elle pour savonner son torse, un sourire discret sur les lèvres.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ


Dernière édition par Carmella le Ven 12 Aoû 2016 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 12 Aoû 2016 - 19:03


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad avait bien compris que le moment n’était pas choisi pour en parler mais il ne pouvait prendre cette décision a la légère, ne lui en déplaise. Il préférait autant le savoir maintenant qu’être surpris dans plusieurs années, quitte à ce que cela l’énerve, c’était peu important pour lui. Le suderon leva les yeux au ciel, la laissant toutefois nettoyer ses plaies avec un savon dont les senteurs aromatiques lui arrivèrent vite au nez. De la lavande sans doute, associé à du thym et de la verveine pour adoucir le tout. Ce n’était pas désagréable, de plus elle savait masser, ce qui lui permettait de moins ressentir ses muscles courbaturés même si cela demeurait douloureux lorsque sa peau roulait entre ses doigts agiles. Elle savait y faire et pour cela elle lui faisait confiance et se laissait faire sans broncher. Il avait hâte de pouvoir retrouver pleinement ses capacités, de ne plus se sentir constamment fatigué et ralenti au moindre effort. Il ressentait déjà un grand besoin de dormir

Il écouta les propos de la jeune femme non sans grimacer mais qu’importe, elle avait sans doute le but de le rassurer sur ses intentions et le fait qu’il n’y aurait pas sa bannière pour sa petite vendetta. Quoi qu’il en soit il n’aimait toujours pas sa façon de parler et de prôner le mal même lorsque celui-ci était utilisé pour restaurer un honneur perdu. Elle se pensait tout permis de lui cracher au visage la manière dont il se devait de se comporter mais leur différence de culture ferait qu’il ne suivrait pas aveuglément ses caprices. Elle avait beau avoir vu des flash de sa vie, elle ne le connaissait toujours pas et il n’aimait pas la façon dont elle avait de penser pouvoir le cerner et l’influencer. Certes il avait un accord, mais Farshad souhaitait poser dès ce jour des limites entre eux.

« Je n’ai rien dit Carmella, vous savez peut être le passé et l’avenir mais moi vous ne me connaissez pas et vous ne savez rien de mon royaume. Même avec toutes les visions du monde il ya des facettes que vous ne pourrez connaitre qu’en l’ayant vécu. »

Il ne cherchait pas à lui faire la leçon, mais qu’elle cesse de s’immiscer dans sa vie et lui dire comment agir et les moutons seraient bien gardés.

« Mes guerriers n’auront pas ma bannière mais cela ne change rien. Si le désert est dépourvu d’arbres il est facile de voir, d’entendre et d’observer depuis des lieues.»

Farsha grimaça, ressentant de vives douleurs musculaires dans le dos. Le poison agissait encore sur lui et cela l’empêchait de réfléchir correctement. Ces régions là de la Terre du Milieu sont toujours rongées par la haine, la violence et la barbarie. Il avait vu de ces choses qu’elle-même n’aurait jamais pu soupçonner l’existence.

« Vous aurez votre vengeance mais nous devrons en discuter dès que je serais remis afin que tout soit clair. »

Farshad plongea dans l’eau pour retirer le savon, frottant sa peau et faisant de son mieux pour ne pas perdre l’équilibre dans l’eau. Elle était tellement froide mais cela le vivifiait et ferait sans doute en sorte qu’il ne se laisse pas gagner par sa torpeur. Quoi qu’il en soit il ne souhaitait pas rester sur une note négative, le roi déchu se retourna vers sa sauveuse afin de lui adresser un fin sourire.

« Je vous remercie, je vous revaudrai ça, je n’ai qu’une parole dame Carmella. »

Le suderon sorti de l’eau, usant d’un drap pour s’essuyer le corps, il enfila ses vêtements. Même avec ces derniers sur le dos il se sentait encore trembloter et le poison qui rendait d’autant plus faible avait tendance à amplifier cela.

« Puisque je peux tenir debout, je commencerai dès aujourd’hui à effectuer quelques travaux pour vous, soyez libre de me demander. »

Plus vite ce serait fait, et plus vite ce serait terminé même s’il savait qu’il garderait contact avec elle pendant bon nombre d’années, il avait hâte de pouvoir repartir sur les routes.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Ven 12 Aoû 2016 - 23:45




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La sorcière comprenait bien qu'elle ait pu se montrer encore une fois austère envers son protégé, mais elle n'avait pas franchement l'habitude ni des relations sociales, ni qu'on la contredise. Comme elle l'avait remarqué depuis un moment maintenant, Farshad continuait de lui opposer une résistance. Pas dans un mauvais sens, mais il ne pliait pas sous son ton désagréable, tout comme il ne pliait pas à ses caprices même lorsqu'elle tentait d'user de persuasion et de marchandage. Quelque part c'était assez vexant pour elle, puisqu'elle était incapable de trouver comment cerner cet homme ou comment lui agiter la carotte sous le nez ; de l'autre côté cela se présentait à elle comme un défi qu'elle aurait à relever pour se prouver qu'elle ne commençait pas à rouiller dans ses bonnes vieilles méthodes. Mais Farshad semblait différent, dans le sens où bien qu'il marque une réticence à son égard, il n'avait pas non plus l'air de lui vouloir du mal ou d'être le genre d'homme qui lui promette le bûcher. C'était au moins cela.

Carmella n'ajouta pas mot à ce qu'il venait de lui dire ; elle pouvait comprendre qu'il existe encore des âmes trop bonnes pour vouloir se lancer à plein galop dans un bain de sang. Et les dieux seuls savaient à quel point sa soif de vengeance pouvait devenir un massacre acharné. Farshad faisait partie de ces gens trop gentils, trop amoureux de ce qu'elle ne voyait déjà plus que comme un idylle. Son cœur à elle était déjà noirci par le mal depuis bien des années, à l'instar de bon nombre de gens qu'elle avait côtoyé, tous plus fourbes les uns que les autres, à commencer par sa propre famille. Elle détestait tous ces gens. Elle les haïssait d'une haine implacable qui n'avait pas grand chose pour la stopper. Elle avait dessein d'aller rechercher ces fichtres épouses qui avaient mis sa tête à prix. Le père de son ancien mari. Les domestiques, les nobles du coin qui avaient tous vu son supplice et qui ne l'avaient pas aidée. Et lorsqu'elle en aurait fini avec ceux-là, elle remonterait plus loin, vers la belle Esgaroth, et elle s'occuperait de cette infâme grand-mère et de ce géniteur qui n'était pour elle rien de plus qu'un lâche.

Carmella lâcha finalement un soupir à l'idée de saigner tous ces pourceaux, et elle finit par suivre Farshad pour se glisser hors de l'eau avec lui, un léger rictus accroché sur ses joues. Elle attrapa un linge propre pour se sécher, puis laissa ses cheveux sécher au soleil après qu'elle eut passé sa robe. Il faisait frais pour quelqu'un qui venait de Khand, elle n'en doutait pas. En revanche, elle trouvait le climat étonnement agréable lorsque le vent venait caresser sa peau, faire danser les mèches orangées qui tombaient dans son dos. Elle ferma les yeux d'aise, assise dans l'herbe grasse sous le grand chêne qui bordait la rivière.

« Vous n'avez pas besoin de vous presser. Ce serait dommage que je vous ait soigné pour que vous ne tombiez de fatigue au milieu de votre travail. »
fit-elle en gardant les yeux fermés. Elle essayait d'utiliser un ton plutôt amical, mais les mots restaient austères, durs. Une habitude mauvaisement prise pour certains, mais qui demeurait et n'avait pas l'air de vouloir prendre des vacances. « D'ici quelques jours je n'aurais plus de quoi fabriquer vos onguents. Il me faudra aller au village afin de me procurer quelques ingrédients pour vous faire de la réserve. Vous en aurez besoin pendant quelques jours après cela. » Voyant que le suderon avait changé de sujet, Carmella se donna à cœur joie de l'en éloigner encore davantage, et alors elle ne tarirait pas d'idées pour qu'il évite de la questionner un moment.

« Vous avez raison quand vous dites que j'ai vu certaines choses à votre propos. Mais vous avez raison également lorsque vous avancez que je ne vous connais pas. Vous êtes un homme mystérieux. Pas le genre que l'on croise facilement sur les chemins.. » fit-elle en se retournant vers lui, alors qu'elle démêlait avec des gestes délicats sa longue chevelure rouge.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Dim 14 Aoû 2016 - 14:21


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad fit un signe de tête, effectivement il devait se ménager et cesser d’être nerveux et constamment sur le qui-vive. Alors il vint prendre place sur un rocher  et se frotta le front. Il se sentait malade, il haïssait cette sensation d’impuissance et avec les discussions très désagréables qu’ils avaient, Farshad n’avait pas envie de s’éterniser ici. Mais aller plus vite que sa guérison ne lui permettraient pas de reprendre le chemin rapidement, il devait se faire à l’idée qu’il devait d’abord récupérer avant d’entreprendre quoi que ce soit. Le suderon demeura silencieux, acquiesçant de nouveau d’un mouvement de tête lorsqu’elle lui annonça qu’elle devrait aller chercher des remèdes pour lui. Il ignorait ce qu’il allait faire entre temps, comment cela se passerait avec elle et si il allait finir par perdre patience au risque d’aggraver son cas. Il avait même pensé à rebrousser chemin, revenir chez Lisbeth et Déor mais il s’exposait au danger des orcs et surtout qu’il était à quelques jours de voyage, pas sûr qu’il tienne ses blessures jusque là même avec la belle allure de Sîn.

Il fut cependant surpris qu’elle ramène la conversation à lui et au fait qu’il apparaisse comme un homme mystérieux. Il en avait conscience, après tout il n’aimait pas parler de lui et taisait bon nombre de choses sur son passé. Si dans son royaume on le voyait comme un homme sûr de lui, imposant, ici il était effacé et ne parlait qu’en grande nécessité. Il avait conscience de ne pas être le même, et pourtant auprès d’Elwel il s’était davantage senti se réapproprier ce qu’il avait été. Le plus ironique là dedans c’est que Carmella en savait davantage sur lui que la demoiselle et pourtant il demeurait bien plus distant et plus réservé.

« Veuillez me pardonner si cela vous est désagréable. » Commença t-il.

Farshad avait conscience que parler au mur qu’i était ne devait pas être des plus encourageants pour l’aider à aller mieux. D’autant plus qu’il ressentait toujours cette tension et qu’il était ici mal à l’aise. Il se disait toutefois qu’il allait y mettre du sien, parce qu’ils étaient sensés être alliés et qu’elle avait tout de même eu la gentillesse de veiller sur lui.

« J’ai du mal à accorder ma confiance depuis que mon frère m’a trahi » Confia t-il. « Vous êtes la seule personne au courant de ma situation, j’espère pouvoir compter sur vous pour ne pas répandre de rumeurs. Ils sont toujours à ma recherche et si l’ont remonte jusqu’à vous, ils seront sans pitié. »

S’il craignait pour sa vie puisqu’il était en cavale, il craignait également pour la sécurité de ceux qui l’avaient approché de loin et surtout de près, à commencer par Lisbeth, Déor et Elwel. D’ailleurs il priait pour que la vision qu’elle avait eue de la jeune femme ne soit pas liée à cela. C’était ce qui le rendait quelque peu nerveux, et dès qu’elle lui aurait dit, si elle l’avait vue se faire capturer par des haradrims, il s’empresserait d’aller la chercher pour la mettre dans un endroit sûr – peut être chez les elfes.  Farshad soupira doucement, c’était difficile pour lui, depuis qu’il s’était évadé de son royaume, chaque geste, chaque parole devait être mesurée avec précision. Il ne pourrait pas vivre tranquille tant qu’il n’avait pas mis un terme à cette histoire et plus le temps avançait moins il avait de chances d’échappatoire d’une autre vie. Il ne pourrait pas fuir éternellement, il devait cesser de se poser des questions et tout faire pour récupérer son trône.

Farshad tourna la tête vers Carmella qui démêlait sa longue crinière de feu, il l’avait mal jugée, il sentait qu’il y avait quelque chose de bon en elle mais n’avait de cesse que de se braquer et se laisser sur ses apriori. Tout comme il l’avait dit pour lui, elle pourrait également lui retourner le fait qu’il ne savait absolument rien d’elle.

« Comment êtes vous arrivée jusque là ? »









_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Dim 14 Aoû 2016 - 22:45




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« Ne vous excusez pas, je suis désagréable aussi » répondit Carmella en toute bonne foi. Elle avait parfaitement conscience que son attitude était des plus détestables, que les gens la craignaient la plupart du temps simplement parce qu'elle était capable de s'imposer rapidement ; cependant, c'était dans sa nature, et elle ne pouvait pas renier ce qu'elle était : une personne devenue fondamentalement mauvaise et exécrable, le genre de demoiselle que l'on supporte difficilement. Et cela lui plaisait bien, au final, car c’était aussi pour elle un moyen d'entretenir cette relation qu'elle avait avec le monde qui venait la consulter ; de la distance, un sentiment d'angoisse élaboré pour que les gens ne cherchent pas plus loin dans les choses qui la concernaient. Et jusqu'à maintenant, cela avait toujours parfaitement fonctionné.

« A mon avis, votre frère a l'air assoiffé par le pouvoir. Je n'ai vu grand chose le concernant, juste une ombre qui planait sur vous, comme un poids qu'il vous a mis sur le dos par pur égoïsme. » fit-elle, en repensant aux visions succinctes qu'elle avait eu lorsqu'elle avait effleuré la peau du suderon. Un frère jaloux, avide de pouvoir. Le genre qui était prêt à sacrifier sa propre famille pour parvenir à son but ; elle en avait connu beaucoup dans ce genre là. A croire que la corruption du Mal prenait ses racines dans tout l'est. Elle songea un moment à ce frère dont elle avait seulement interprété les signes, gardant un certain silence alors que Farshad se mettait à lui répondre. Elle aurait bien plaisanté en laissant entendre qu'elle se tairait qu'à condition d'avoir quelques piécettes en échange, mais elle avait étrangement l'envie d'être plus sociale avec cet homme.

« Des hommes sans pitié, j'en ai bien connu aussi. Ça ne me fait pas peur. Mais si je ne promets cela à personne, vous avez ma parole. » Elle s'arrêta un moment, gloussant à l'idée de faire une promesse pour la première fois depuis longtemps. « C'est étrange de dire ça, moi qui suis la première à être malhonnête.. Mais je ne dirai rien » Pour une fois, elle était un minimum sincère. Elle avait cruellement besoin de quelques mains habiles pour s'en aller à Rhûn, alors il valait mieux pour elle de ne point trahir celui qui pourrait les lui procurer d'ici quelques années. Continuant de démêler puis de tresser sa longue chevelure, la jeune femme regardait au loin, par delà les collines, par delà les arbres et les rivières.

« Comment je suis arrivée jusque là ? Ce n'est pas une très belle histoire, pas franchement une histoire à laquelle j'ai envie de penser. Vous savez, je suis un peu comme vous au final. Je n'aime ni parler de moi, ni de mon passé. Nous sommes bien avancés n'est-ce pas ? » fit-elle avec un léger sourire sur les lèvres. Oh, elle aurait pu lui mentir, lui barboter un mensonge comme elle le faisait si souvent, mais elle n'en prit pas la peine, déjà parce qu'elle n'en avait envie, mais aussi parce qu'elle trouvait profondément ennuyeux de devoir refaire toute une existence en piaillant n'importe quoi. Elle lâcha un léger rire, avant de reprendre la parole. « Ce que vous devez savoir, c'est que pour l'instant je ne vous ai fait aucun mal. Je vous nourris, je panse vos plaies, je vous lave, et je vais même vous dégoter un petit coin de ma roulotte pour cette nuit si vous ne me donnez pas de quoi me méfier. C'est bien assez pour deviner que mes intentions ne sont pas mauvaises, ce qui est d'ailleurs plutôt surprenant en fait, parce que d'habitude.. Enfin bon, parlez-moi un peu de vous. J'aimerais comprendre certaines choses que j'ai pu voir. »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Lun 15 Aoû 2016 - 18:50


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad acquiesça à ses remarques, elle avait effectivement bien cerné son frère qui lui n’avait cherché que le pouvoir. Son père lui avait déjà fait part de ses inquiétudes quand à Sufyan et Farshad ne s’était jamais réellement méfié. Ils avaient combattu ensemble, Sufyan avait prouvé ses talents de guerrier et alors il n’aurait jamais pensé que ce dernier vienne à se retourner contre lui alors qu’il l’avait fait seigneur d’un royaume voisin. Le suderon soupira doucement en pensant à lui, il avait dû plonger la cité dans une terreur certaine. Quoi qu’il en soit il était rassuré de savoir que Carmella lui donnait sa parole et n’irait pas répandre des rumeurs où qu’elle n’informerait pas son frère d’où il se trouvait désormais. Alors il lui avait demandé ce qu’elle avait fait, ce qu’il s’était passé pour qu’elle se retrouve seule. La condition qu’elle avait ne semblait pas lui déplaire, c’était tant mieux, au moins elle était libre de ses actes et de ses paroles mais les terres sauvages restaient dangereuses même pour le plus robuste.

Il n’insista pas lorsqu’elle lui avoua ne pas avoir envie de lui raconter, hochant la tête pour lui montrer qu’il pouvait comprendre et alors elle lui retourna habilement la question. Farshad l’observa, quoi qu’il dise sur lui il lui faudrait lui expliquer tout le contexte. Cela ne seravit plus à rien de tout lui cacher puisqu’elle avait déjà tout vu. Mais puisque les accords avaient été passés, il se sentait plus à même de lui raconter un peu ce qui l’avait mené jusque là.

« Et bien….Je suis l’aîné dans ma famille, donc je suis héritier. Mon père a fait beaucoup pour me former. Mais je voulais pas être roi, je pense que j’avais peur. Mais j’ai toujours eu envie d’aider mon peuple à bien vivre alors j’ai accepté de monter sur le trône à la mort de mon père. » Commença t-il

Le suderon marqua une courte pause, remettant dans son esprit les événements marquants dans l’ordre avant de poursuivre sur le vif du sujet.

« Et il y a eu Sufyan, le deuxième plus âgé qui voulait vraiment devenir roi. Alors il m’a empoisonné et j’ai dû m’en aller. Je suis d’abord parti pour Umbar mais ils m’ont retrouvé alors je suis venu au Rohan. » Conclut il assez rapidement.

Il n’avait jamais raconté cela, le dire lui faisait du bien mais lui donnait l’impression d’être misérable. Il s’était fait chasser comme un malpropre et n’avait pas pu stopper ce coup d’état sous l’effet du poison. S’il l’avait provoqué en duel, les choses se seraient sans nul doute passé autrement mais son perfide de frère avait très vite pris l’avantage car il savait qu’il n’aurait eu aucune chance en combat au sabre. Carmella comprendrait alors sans doute qu’il était délicat pour lui de revenir, malgré le fait que le peuple le réclame, un tyran avec des soldats n’est pas facile à détrôner, surtout qu’il avait dû user d’alliances pour faire plier le royaume tout entier selon ce qui lui était parvenu aux oreilles. Farshad baissait le regard, consterné et pensif. Rien que d’évoquer cela jouait sur ses nerfs.

« Je devrais y retourner, reprendre ma place mais je n’ai pas de moyens, il me faut une armée pour passer leurs murailles. »

L’avantage qu’il avait, c’était qu’il connaissait cette ville, ses moindres recoins, ses points forts et ses points faibles. Mais la cité est réputée pour être imprenable et pour cause, ses prédécesseurs avaient beaucoup dépensé dans les défenses de la ville et cela portait ses fruits. Aucun siège n’est envisageable et cela relevait d’un grand défi pour Farshad qui ne savait pas où chercher ses alliés. Le Gondor et le Rohan n’en ont que faire de ce qu’il se passe à Khand, ces derniers pensent que tous les suderons pactisent avec les orcs, ce qui n’était pas leur cas. Stulursa Khand est sans doute le plus grand royaume de la région, ce qui bien sûr les dissuaderait de s’en approcher au risque de provoquer bien plus de dégâts. Que de problématiques, auxquelles il avait quelques solutions mais qui ne lui plaisaient pas forcément, notamment celle d’épouser une princesse Haradrim.

« Alors j’erre, j’attends le bon moment pour agir et je me cherche des alliés qui pourraient me fournir des soldats. »

Farshad se leva, il en avait trop dit et ça le mettait mal à l’aise. Il ne voulait pas continuer cette conversation, pas tant qu’il n’avait pas pris un peu de recul sur ce qu’il venait de dévoiler. Ce n’est pas tous les jour que l’on croise un roi qui se fait passer pour un bandit et qui met du temps à retrouver son royaume à cause d’idées contradictoires au moindre événement. Farshad étira un bref sourire nerveux à Carmella, l’invitant à se lever pour qu’ils retournent à la roulotte et cette fois-ci il monta sur le dos de son cheval même si ce dernier n’était pas sellé, il invita la jeune femme à monter derrière lui en lui tendant la main afin de l’y aider.









]

_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Mar 16 Aoû 2016 - 10:34




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Carmella fut surprise que le suderon obtempère ; il se mit alors à lui expliquer plus en détails qui il était et pourquoi il était là. Elle avait vu juste au sujet de son frère, un petit vaurien assoiffé par le pouvoir, comme beaucoup d'hommes qu'elle avait pu croiser à Rhûn. En revanche, cela lui permettait sans aucun doute de mieux cerner Farshad, de comprendre ses réticences à lui avoir parlé de ce royaume, même si la manière dont elle avait amené le sujet restait des plus.. directes. Quoi qu'il en soit, il avait craché le morceau devant elle et la sorcière pouvait enfin expliquer certaines sensations qu'elle avait eues à son contact, mais qu'elle n'avait pas compris sur le moment. Étrangement, elle était touchée d'avoir devant elle un homme si honnête, si humble. Un homme bon au delà des limites, fondamentalement bon. Elle en deviendrait presque gentille avec lui, sentant cette once de sympathie depuis longtemps recluse se manifester. D'un geste invisible, elle la renvoya dans les fins fonds de ses pensées.

C'était assez fou qu'il ne rechigne plus à se livrer à elle ; elle avait lu en lui comme un livre ouvert, cependant, elle n'avait pas été capable de lire entre les lignes. Maintenant, il lui avait donné quelques clefs qui l'aidaient dans son déchiffrement, bien qu'elle ne soit pas encore tout à fait formée dans ce domaine là. Carmella attendit sans rien dire, comme si elle était avide d'entendre la suite de l'histoire. Mais elle commençait à sentir le suderon mal à l'aise, et alors qu'il se levait pour faire demi-tour, elle fit de même. Elle se vit proposer de monter derrière lui sur le cheval, ce qu'elle accepta volontiers mais sans montrer son intérêt plus qu'avec un sourire. Assise sur le dos de ce magnifique cheval, elle laissa ses mains entourer les hanches du suderon afin de se maintenir en place.

« Pour vos armées, je ne serais pas en mesure de vous aider. » avança-t-elle, d'une voix relativement calme et basse. Elle lui donnait une évidence sur un plateau d'argent, mais qu'importe. « En revanche, comme je vous l'ai promis, j'ai là quelques dons qui pourraient vous être utiles. Lorsque le moment sera venu, n'hésitez pas à venir me trouver. » Bien sûr, elle savait qu'elle n'aurait jamais sa part du marché si elle ne livrait pas un tant soit peu d'informations à son sujet, et puisque Farshad l'avait fait sans rien omettre de lui expliquer, elle jugea qu'elle pouvait avoir sa parole en retour.

« Vous avez certainement du penser que j'étais détestable à souhait lorsque vous m'avez rencontrée. Après tout, peut-être même que vous le pensez encore. Mais dans ce cas là vous avez raison et je ne vous en voudrais pas. Je ne suis pas quelqu'un de bien, ni quelqu'un que l'on peut aimer ; je suis traître, malhonnête, tout ce qu'il y a de plus méprisant. » affirma-t-elle, alors qu'elle laissait aller son bassin au rythme des pas de la monture du suderon. « Mais je n'en demeure pas moins ce que mes bourreaux ont fait de moi, sans plus être celle qu'ils ont connue. » Un silence vint s'installer entre eux, mais il ne semblait pas pesant. Il était même presque agréable, pareil aux silences lorsque l'on est tous réunis autour du feu de camp pour entendre les récits des plus vieux. « Il y avait une petite fille, née à Esgaroth, d'un père incapable et d'une mère morte en couche. De là, son destin était déjà tout tracé à cause de cette prophétie qu'on avait vendu à ses parents, et cette petite n'eut pas une enfance particulièrement triste ou joyeuse, mais elle aurait pu avoir mieux. Ou bien pire. Ceci dit, elle s'est vue enlevée alors qu'elle n'avait qu'à peine douze ans, puis revendue par un marchand d'esclaves. Un bon seigneur de Rhûn, marchand reconnu, riche à souhait. Le palais dans lequel il vivait aurait fait rêvé bien des âmes. Mais cette petite fille se contentait de ce qu'elle avait, jusqu'au jour où le fils de ce seigneur décida qu'il avait de la place pour elle dans son harem. Il en fit sa neuvième épouse, et depuis ce jour, il ne la laissa plus tranquille une seule fois ; assouvir sa fureur animale, la pousser toujours plus loin, la briser complètement en l'humiliant devant ses autres femmes alors que ce n'était qu'une gamine. Mais avec les mois qui passaient, longs, trop longs, elle a décidé que c'en était assez et s'affaira d’égorger ce mari de ses propres mains. Elle est partie, elle s'est débarrassée de ce bébé qui poussait dans ses entrailles. Et là, c'est là que moi je suis arrivée. Depuis ce jour, je suis Carmella, et je ne suis plus rien d'autre que cette femme que vous avez devant les yeux. Rien d'autre. » affirma-t-elle sans laisser sa voix flancher. Cela ne lui faisait plus rien d'en parler, mais elle esquissa un sourire rien qu'à l'idée de se venger.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch   Jeu 18 Aoû 2016 - 15:30


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad fut surpris de l’entendre parler alors qu’ils étaient encore à cheval. Bien sûr qu’il savait qu’elle n’était pas en mesure de lui fournir une armée, il ne comptait pas sur de la sorcellerie pour l’avoir. Les histoires de politique ne reposeraient sue sur sa capacité à négocier, à faire en sorte qu’on le soutienne. Il avait une belle liste d’arguments en sa faveur, mais d’abord il lui faudrait regarder ces royaumes sans se faire arrêter aux portes de ces derniers au risque d’être ensuite livré puisque sa tête était mise à prix. Il hocha la tête toutefois lorsqu’elle réitéra le fait qu’elle pourrait lui être utile, au vu de ses dons, dont il n’avait pas le moindre doute. Le suderon savait qu’il pourrait en faire bon usage, et ainsi il e manquerait pas de venir la chercher le moment voulu. Ils continuaient d’avancer, Farshad restait concentré malgré ses vives crampes qui venaient parfois bloquer ses  mouvements comme d’affreuses paralysies.

Farshad finit par arrêter sa monture lorsqu’elle haussa de nouveau la voix en déclarant ne pas être quelqu’un de confiance. Pourquoi diable lui disait-elle cela ? Il appréciait l’honnêteté mais que voulait-elle ? Qu’il cesse de lui faire confiance ? Toutefois elle commença à conter son histoire et le suderon demeura dans le silence, écoutant simplement sa voix tout en posant son regard sur le paysage. Elle était toujours derrière lui, il pouvait imaginer combien cela pouvait être dur de se livrer alors qu’il était étranger. Mais Farshad n’était pas du genre à ignorer la douleur de ses interlocuteurs, alors il l’écouta du début à la fin. IL compris le fardeau qu’elle portait et pourquoi elle avait tendance à se méfier des autres ou a être désagréable car après ce qu’elle venait de traverser c’ était tout à fait compréhensible.

Farshad demeurait cependant convaincu qu’aller faire un bain de sang de ces gens là était risqué et ne ferait qu’engendrer toujours de la haine. Peut être finirait elle par le comprendre elle-même. Farshad le concernant avait bel et ben envie de tuer son jeune frère et si on le lui demandait il disait qu’assurément il le ferait. Mais en réalité une fois devant le fait accompli il ne serait aps capable de faire une telle chose. Il avait déjà beaucoup souffert de trop de pertes qu’il ne saurait en faire d’autres. Il voulait être un exemple de paix, il l’avait toujours souhaité et bien que cela restait utopique, Sufyan ne resterait pas impuni pour autant.

Farshad demeura un instant silencieux, rassemblant dans son esprit toutes ces infirmations qu’elle lui avait donné d’elle et qui pourraient ainsi l’aider à la comprendre à l’avenir sans avoir envie de s’en aller et se trouver un autre guérisseur.

« Je comprends, vous n’avez pas eu une vie facile. Mais ne vous en faites pas pour ce que je pense de vous, vous m’avez sauvé alors je vous respecte beaucoup. » Répondit-il avec beaucoup d’empathie.

Tous deux avaient sans doute beaucoup à apprendre de l’un et de l’autre mais pour l’heure il ne s’agissait que d’une alliance comme il avait déjà pu en passer. Il y avait trop de haine, trop de noirceur en elle qui l’empêchait de vouloir la considérer comme une proche, une amie alors qu’elle en avait sans doute toutes les qualités. Peut être plus tard.
Pour le moment, Farshad entreprit de faire avancer son cheval et le silence régna jusqu’à ce qu’ils soient rentrés. Il laissa la jeune femme descendre et suivit, puis libéra Sîn de ses multiples lanières pour le laisser faire sa vie ainsi qu’il avait toujours eu l’habitude de le faire avec lui. Il n’était jamais loin. Farshad vint rallumer le feu de camp, il avait froid comme d’habitude mais il se sentait beaucoup mieux grâce aux remèdes de Carmella.

« Que puis-je faire pour vous rendre service ? »









_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Meet the Witch   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet the Witch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Witch!
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Après le level 140 pour une witch
» Witch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.