AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Meet the Witch - Page 2

Partagez|

Meet the Witch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Jeu 18 Aoû 2016 - 22:43




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Agréablement surprise que l'homme écoute son récit, Carmella l'avait guetté du coin de l’œil pour voir ses réactions au fur et à mesure des paroles. Elle appréciait le fait qu'il porte un intérêt certain à son histoire, alors qu'elle était loin d'avoir suscité l'attention des autres hommes sur ce côté là. Non, les autres hommes, eux, venaient soit pour ses dons, soit pour son corps. Elle savait assurément se méfier des derniers, et respectant toujours à la lettre les règles qu'elle s'était prescrites, prenait un malin plaisir à les voler avant de partir en douce. Avant qu'elle ne propose à Farshad de lui trouver un coin dans sa roulotte, personne d'autre qu'elle n'y avait jamais mis les pieds. C'était aussi là un de ses mystères, elle n'avait dévoilé le contenu de sa petite cabane ambulante à aucune âme, préférant garder ses secrets bien au chaud pour elle même.

Elle descendit du cheval lorsqu'ils arrivèrent dans la clairière où elle s'était établie, et aidant le suderon pour ranimer le feu, elle y déposa soigneusement quelques brindilles. Le temps était comme toujours, mitigé ; jamais cela ne semblait changer dans cette région, qu'il fasse beau ou moche, c'était la même rengaine, le même temps pourri. Carmella n'avait pas un don très fin lorsqu'il s'agissait de météorologie, et elle détestait tout bonnement le ciel et ses divers caprices. Oh, elle appréciait de voir les étoiles le soir venu, mais c'était tout. Elle pestait contre les nuages, contre le soleil. Un jour l'un, le lendemain l'autre, et cela continuait ainsi. Elle maugréa un dernier juron discret, espérant que le suderon ne l'ai pas entendue lorsqu'il se retourna vers elle pour lui demander par quoi il pouvait commencer de l'aider.

« Il y a une roue qui a cassé ici, venez, je vais vous montrer » La jeune femme dégagea ses cheveux derrière ses épaules, et guida Farshad jusqu'à la roue avant gauche. Poussant sa mule d'un mouvement de bras, elle lui montra les dégâts. Avec ça, il lui aurait été difficile de repartir.. Déjà, la roue était cassée en deux endroits ; lorsqu'elle avait été menacée par les villageois du dernier village dont elle s'était approchée, Carmella s'était dépêchée de fuir, et avait heurté un rocher dans la précipitation alors qu'elle avait probablement vu le bûcher de très près. Mais pour couronner le tout, elle était surtout bloquée ici parce que la-dite roue s'était enfoncée dans une flaque de boue qui l'avait engluée dans le sol, et il lui aurait fallu la démonter en entier pour tout remplacer si elle avait tenté de le faire de ses propres mains. « Si vous avez besoin de bouger la roulotte, vous pouvez utiliser la mule, il s'appelle Maani. » D'un geste affectueux vers la seule âme qui avait su toucher son cœur, la jeune femme tapota l'encolure de l'animal. « Il n'est pas farouche, il ne vous donnera pas de fil à retordre, c'est une brave bête. »


Sur ces mots, elle se détourna de lui pour aller s'occuper du repas. C'était important que Farshad soit bien nourri dans les quelques jours qui suivraient sa convalescence ; il fallait qu'il prenne quelques précautions, mais il serait bien plus vite rétabli avec de bons repas consistants. Alors, Carmella s'attela à la tâche tandis que le suderon allait s'atteler à la sienne. Ajustant les pans de sa robe légère qui flottaient au vent, elle s’assit près du feu crépitant, observant tout de même une distance correcte entre elle et les flammes qui mangeaient le bois dans un bruit agréable. Elle s'occupa d’équeuter les quelques haricots qu'elle avait, mélangeant le tout à d'autres légumes coupés qu'elle mit à mijoter sur le feu. Remuant la cuiller en bois régulièrement dans le potage, elle ne manquait pas d'observer Farshad à la tâche, non sans un sourire pour égayer son visage. Finalement, elle avait bien fait de le sauver.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mar 23 Aoû 2016 - 13:38


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad attacha grossièrement la partie supérieure de ses cheveux afin de ne pas être dérangé par ces derniers lorsqu’il entreprendrait de réparer les dégâts. Lorsque Carmella s’en alla, il inspecta un peu plus, afin de voir comment procéder pour ne pas détruire complètement la roulotte. Avec une roue cassée, prête à céder et enfoncée dans la boue de surcroit ça n’allait pas être facile. Alors Farshad entreprit d’abord de consolider la roue de manière assez vulgaire le temps qu’il puisse sortir la roulotte du trou et alors il viendrait ensuite se pencher sur de plus amples réparations voire même la refaire complètement afin que Carmella soit tranquille. Farshad s’arma d’outils, commençant par couper du bois afin d’en faire des planches et faire office de pansement sur les fissures du bois le temps de la sortir. IL travailla minutieusement, coupant les troncs puis les buches, essuyant son front, il fini par retirer sa blouse pour être plus à l’aise parce qu’il commençait à faire vraiment chaud.

Le suderon vint fixer les quelques planches, enfonçant les clous avec un marteau qu’il récupéra dans ses affaires et ne lésina pas sur la quantité. Puisque la roue supportait une lourde charge, et qu’elle était profondément enfoncée, elle allait être bien plus sollicitée que les autres lors qu’il la sortirait de la boue. Ceci fait, il reprit un peu son souffle, le poison dans son corps continuant de l’engourdir et d’annihiler une partie de ses capacités physiques qui lui donnaient l’impression que son propre corps était une cage. C’était frustrant, néanmoins Farshad repoussait ses limites et ignorait les douleurs qui parcourraient son corps. Il se réhydrata en descendant l’eau contenue dans sa gourde à grandes gorgées, observant Carmella préparer le dinner. Déjà les senteurs de la nourriture lui venaient au nez, il avait faim et elle semblait être fine cuisinière. Farshad retourna à la besogne, approchant de la mule qu’il caressa d’abord. Une brave bête, effectivement, docile et qui semblait apprécier les petites attentions. Le suderon vint l’atteler, veillant à bien verrouiller les lanières, cette dernière avait l’habitude, alors il n’eut pas de mal. Alors il vérifia que tout était en place puis vint planter une planche dans la boue sous la roue afin que celle-ci passe sur le solide de la planche pour remonter plutôt que patiner dans la boue.

Il s’en mettait de partout, à force d’ajuster mais s’en foutait d’avoir les mains sales ou donner l’impression qu’il s’était roulé dans la boue à cause des éclaboussures. Il venait de se laver c’était dommage, mais ce n’était pas grave. Le suderon demeura près de la roue, d’une petite tape sur la cuisse de la mule il lui demanda d’avancer pendant qu’il aidait à soulever légèrement la roulotte. Il redoubla d’efforts, ne pouvant la soulever complètement mais en usant de force il allègerait le poids sur la roue. Comme prévu, celle-ci vint se glisser sur la planche et remonta doucement à mesure que la mule avançait. Il eu alors suffit d’un mètre ou deux pour que la roue s’extirpe définitivement de la terre. Farshad cessa d’exercer la pression et vérifia que tout allait bien. Il s’empressa de caller et renforcer la base avec un tonneau pour éviter que la roue ne cède désormais qu’elle était extirpée de son piège mais cela l’aiderait également à faire pilier pour le moment où il retirerait la roue pour la changer.

Le suderon laissa la calle ainsi, libéra la mule et revint l’attacher simplement pour qu’elle n’essaye pas de s’enfuir puis entreprit de fabriquer une roue. Cela allait lui demander plusieurs heures voire plusieurs jours afin que celle-ci soit à l’identique des trois autres et demeurer tout aussi solide. Alors farshad prit d’abord les mesures des autres, griffonant sur un parchemin les différentes caractéristiques à prendre en compte. Ceci fait il revint vers Carmella et s’asseya près du foyer.

« Il me faudra construire une nouvelle roue, ça me prendra quelques jours mis je saurais le faire. » Déclara t-il








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mar 23 Aoû 2016 - 15:10




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Carmella laissa son regard apprécier la silhouette du suderon lorsqu'il tomba sa chemise ; il était d'une délicieuse indécence, et cela lui plaisait beaucoup, même si elle se doutait qu'elle ne l'attirerait pas si facilement que cela dans ses griffes. Il lui avait donné du fil à retordre, et il lui semblait qu'une femme avait déjà gagné son cœur de ce qu'elle pouvait en voir. Ce n'était pas bien grave, elle pouvait toujours profiter de ce qu'il lui donnait à voir que personne ne le saurait. Mais rapidement, la jeune femme se retourna vers le feu de camp pour finir ce qu'elle était en train de préparer. Lorsque le bouillon se mit à faire des bulles de chaleur, elle y ajouta quelques épices, des légumes qui cuisaient moins rapidement et des champignons coupés en minuscules morceaux.

Le doux fumet qui émanait déjà du chaudron vint lui chatouiller les narines, et la sorcière échappa un sourire alors qu'elle entendit son estomac protester pour être nourri incessamment sous peu. A ce moment là, elle se retourna pour voir Farshad arriver vers elle, alors qu'il avait sorti la roulotte de son trou pour pouvoir examiner la roue et la changer, puisque ce serait probablement nécessaire. Carmella remarqua qu'il avait attaché la mule, mais ayant omis de lui préciser que l'animal vivait en liberté, il avait eu le bon réflexe.

« Ce n'était pas nécessaire pour Maani. Il ne s'éloigne jamais, alors n'ayez crainte de le laisser libre de liens. » laissa-t-elle entendre alors que le suderon s'approchait d'elle. Reprenant sa cuiller en bois, Carmella la plongea à nouveau dans le chaudron pour remuer le potage dont elle seule avait le secret. Ses talents de cuisinière n'étaient pas totalement avérés, elle faisait avec ce qu'elle avait, et si ce n'était pas bon mais que cela la sustentait, c'était tout aussi bien. Elle n'avait pas volontairement préparé quelque chose de bon parce que Farshad était là, mais s'il pouvait en profiter, c'était un jour de chance pour lui. « Prenez le temps qu'il vous faut pour la roue, je ne suis pas pressée, tant que les villageois ne viennent pas nous sortir de ce trou. »

Carmella attrapa deux petits bols en bois qu'elle avait amené près d'elle, et elle servit la nourriture dans le premier pour le tendre au suderon. Lorsqu'elle le lui donna, elle prit son temps pour soutenir son intense regard, pour provoquer cette lueur qu'elle voyait dans ses yeux. Sa main qui tenait le bol vint à entrer en contact avec celle de Farshad, dans une caresse volontairement douce mais tentatrice. Carmella se mordit les lèvres ; elle voyait peu de choses, mais des choses tout à fait intéressantes sur cet homme là. Cependant elle finit par lâcher le bol, avant de se retourner pour servir le sien. La jeune femme mangea en silence, le regard rivé tantôt sur le suderon, tantôt sur le contenu de son bol. Elle en mangea seulement la moitié avant de le reposer, son appétit déjà tari.

Patientant le temps que l'homme qu'elle avait sauvé ne finisse lui aussi, la sorcière sortit quelques grigris de ses poches pour jouer avec et faire faire des drôles de cliquettements aux perles. Un bruit que beaucoup trouvaient désagréable, mais elle n'avait aucun avis sur la question. C'était un bruit auquel elle était habituée. Et cela la gardait silencieuse. Elle avait beaucoup de questions à lui poser, de choses à savoir à son propos, mais elle avait déjà testé ses réactions, et elle se doutait qu'elle pourrait n'en rien tirer de plus que les quelques réparations qu'elle lui avait demandé. Soudain, les cliquettements virent à s'arrêter.

« Farshad » commença-t-elle, pour attirer son attention sur elle. Ses yeux perçants, aussi clairs et limpides que l'eau d'un lagon, soutenaient ceux de son interlocuteur avec une force rare, intriguée. « Êtes-vous amoureux ? » Là, peut-être pourrait-elle rendre les choses plus intéressantes qu'elles ne semblaient l'être pour le moment.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mer 24 Aoû 2016 - 23:23


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad était content du travail qu’il avait fourni car au départ il avait vraiment cru que la roue ne serait pas extirpable du piège à boue dans lequel il était resté trop longtemps incrusté. En persévérant il y était finalement arrivé. Le suderon était alors venu s’installer près du feu, afin de manger, l’odeur du potage titillait agréablement ses narines et il remercia Carmella lorsque cette dernière lui offrit un bol. Il se leva quelques secondes pour aller libérer la mule avant de revenir, puisque cette dernière lui faisait confiance, il n’avait pas de raisons de la laisser plus longtemps attachée. Alors il revint et la remercia pour le repas. Ca sentait bon et il fut beaucoup trop impatient, se brulant la langue dès la première bouchée. Il fit passer avec de l’eau puis se montra plus attentif sur les cuillerées suivantes.

La jeune femme interpella le suderon, lui faisant relever les yeux alors qu’elle avait une question ou une remarque à lui faire. Il cessa de manger, lui montrant qu’il était attentif à ce qu’elle allait lui dire. Elle lui demanda alors s’il était amoureux, et alors, il s’était attendu à tout sauf à cela. Quelques heures plus tôt il l’aurait envoyé baladée en lui disant que ce n’était pas ses affaires mais un certain climat de confiance s’était installé entre eux désormais que tout était clair. Et alors, il avait bien moins de mal à converser avec elle et même à répondre à ses questions fussent elles personnelles. Le fait qu’elle ait déjà tout vu de lui aidait beaucoup. Alors il se disait qu’elle faisait sans aucun doute référence à Elwel en lui posant cette question. Le suderon n’avait pas pu y réfléchir concrètement puisqu’il ne lui avait pas dit qu’il l’aimait mais qu’il voulait leur laisser le temps. D’autant plus qu’il e savait pas encore s c’était une bonne chose pour elle de la laisser l’aimer, il avait peur qu’elle finisse par le rejeter en apprenant la vérité.

« Et bien…Je crois bien oui. »

Cette simple idée lui arracha un sourire discret, il laissa son regard se détourner de Carmella pour se poser sur les flammes du feu de camp. Il repensait à cette demoiselle, et de ces instants qu’ils avaient passés ensemble. Elle lui manquait, assurément, il aurait bien eu envie de rester près d’elle et se promettait de faire en sorte que cette situation dure le moins possible pour la rejoindre très vite. Dans un mois tout au plus déjà, il pourrait revenir passer du temps avec elle, voir comment elle évolue dans ce nouveau village et profiter de chaque instant en sa présence. Il avait constamment cette envie de l’avoir dans ses bras, de pouvoir caresser sa peau de porcelaine et sentir le doux parfum de ses cheveux. Jamais il n’aurait cru tomber si vite sous le charme d’une femme, bien qu’il ne soit jamais insensible à ces créatures, depuis sa fuite de Khand, celles qu’il avait rencontrées étaient là de manière éphémère.

Il ne souhaitait pas détailler ou parler de sa relation avec la gondorienne, parce qu’il n’y avait rien de concret et qu’il n’aimait pas trop se confier. Elle devrait alors se contenter de cette réponse, que cela lui plaise ou non. En revanche, ce qui l’intriguait c’était les raisons qui l’avaient poussée à lui poser une telle question.

« Pourquoi me demandez-vous ? »

Farshad remua un peu les légumes dans son potage afin de les refroidir avant d’en manger de nouveau. C’était bon, il était content de pouvoir se remplir le ventre, cela lui donnerait de l’énergie pour continuer son labeur avec cette roue sans avoir plus l’impression d’être encore empoisonné. Il se sentait fatigué, mais ne comptait pas s’arrêter pour le moment, aussitôt qu’il aurait fini il se hâterait de nouveau à sa construction. Pou cela il allait avoir besoin de plus de bois, sans doute d’abattre un arbre.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Jeu 25 Aoû 2016 - 11:20




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« Pour comprendre »
répondit la sorcière, alors que l'homme venait de lui avouer ce qu'elle avait cherché à savoir. Carmella était plutôt surprise qu'il lui donne la réponse sans plus rechigner, après ce qu'il avait commencé à lui dire la première fois qu'elle lui avait parlé de cette demoiselle aux cheveux brun foncé, qui peuplait bon nombre des visions qu'elle avait eues le concernant. Alors, elle avait enfin la clef du mystère entre ses mains : le bel homme qui était en face d'elle, ce guerrier visiblement fort et courageux, s'était assujetti aux dures lois de l'amour. Si elle avait pu voir la jeune femme dont il était question, Carmella était en revanche incapable de déceler les sentiments qui unissaient le cœur du suderon à ceux qu'elle voyait ; c'était parfois évident par rapport aux comportements qu'elle voyait, mais là, c'était beaucoup plus subtil, tout en finesse, tout en délicatesse. Ah, ces hommes-là étaient drôlement rares, mais bien qu'elle soit tentée d'en rencontrer un de ceux-là et de le garder pour elle, elle savait bien que la nature humaine, aussi vile et corrompue qu'elle soit, finirait par le rattraper aussi. Carmella s'était jurée de ne pas se confondre en sentiments pour les autres, et jusque lors, elle n'avait pas eu le besoin de se forcer.

« C'est intriguant, vous savez. De voir les gens se lier ainsi, alors que vous lui gardez un tel secret. » fit-elle avec toujours autant de tact, en remuant son potage, les yeux rivés sur ses mains. Elle échappa un sourire, accompagné d'un léger rire qui se perdit rapidement dans le silence de la forêt. Elle ne savait pas ce que c'était. Et si elle ne désirait pas non plus en faire l'expérience de son propre chef, la sorcière avait une curiosité mordante, qui la poussait à vouloir toujours plus de détails sur tout. D'aucuns l'auraient jugée intrusive, et c'est ce qu'elle était, mais cela n'était pas pour lui déplaire. S'immiscer dans la vie des gens était l'un de ses passe-temps favoris, et là, et delà de la confiance qu'elle lui accordait avec parcimonie, Carmella avait touché à quelque chose qu'elle ne connaissait pas.

Au delà de la simple envie d'en savoir plus, se cachait cependant un sentiment étrange de bienveillance. Elle avait vu des choses pas forcément très jolies à entendre, et la sympathie qu'elle commençait à développer pour le suderon la prenait au dépourvu, dans des révélations qu'elle aurait à lui faire si elle voulait le prévenir de certains troubles. C'était assez délicat pour la sorcière, qui n'avait que rarement été touchée par un homme au cœur si pur, et elle sentait cette infinie gentillesse émaner de lui, et l'envie irrépressible de lui rendre la pareille alors que c'était largement contraire à sa nature. Repassant encore une fois dans sa tête les visions qu'elle avait eues concernant sa promise si tel était son destin, Carmella ne fit mot, et elle continua de manger en silence. Vidant progressivement son bol, elle finit par le reposer devant le feu, réchauffant ses mains en les frottant tout près du foyer alors qu'elle sentait son cœur accélérer avec la proximité des flammes.

Il y avait beaucoup de choses que Carmella savait. Des choses dont elle n'aurait jamais du soupçonner l’existence, des choses que les gens n'auraient pas voulu qu'elle sache. Pourtant, le monde conservait toujours une large part de mystère pour elle, et elle essayait chaque jour de les percer un peu plus. Les aveux du suderon avaient encore réveillé cette soif, mais il lui semblait qu'elle ne pourrait pas en tirer trop de détails. Ce n'était pas fait pour elle. Cependant, elle relança le sujet de la conversation, sous un nouvel angle, mais qui lui permettrait peut-être de comprendre si c'était réellement important qu'elle révèle au suderon ce qu'elle avait vu.

« A quoi cela ressemble-t-il ? » lui demanda-t-elle, alors qu'elle échappait son regard en réajustant son port de tête ; le dos droit, le menton légèrement relevé, les yeux rieurs, rivés sur les flammes en contrebas.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Jeu 25 Aoû 2016 - 23:13


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad ne saisissait pas bien ce qu’elle voulait dire par le fait qu’elle ait voulu « comprendre » en lui posant la question à savoir s’il était amoureux ou pas. Il y avait bien des choses qu’il ne comprenait pas des voyantes et avait alors pris l’habitude de se dire que leurs questions avaient forcément une bonne raison d’être encore fallait il qu’elles soient posées correctement et au bon moment pour obtenir une véritable réponse. Au départ ce compromis semblait être mal parti mais quelques dialogues et Farshad avait fini par y répondre de manière tout à fait honnête. Il portait un amour pur pour Elwel, il l’avait respectée, il leur laissait le temps de s’apprivoiser l’un l’autre et voir si cela pouvait les mener à quelques chose. Mais maintenant qu’il était séparé d’elle, elle lui manquait si cruellement qu’il en avait déduit qu’il était amoureux d’elle et qu’il n’avait qu’une hâte, c’était de la revoir enfin.

Le suderon continua de manger en silence, la laissant se faire ses propres réflexions quand à ce qu’il lui avait dévoilé. Il étouffa un rire nerveux quand il appuya le fait qu’il lui cachait quelque chose de très gros. Etre roi, ce n’était pas rien, et ne pas le dire pouvait effectivement être pris pour un affront mais il était resté sincère avec elle, il lui avait montré son vrai visage et avec un royaume ou sans, il restait la même personne. Farshad était persuadée que tout se passerait bien de ce côté, une fois qu’il lui aurait tout expliqué. Mais pour l’heure, Carmella l’étonna encore avec une question pour le moindre assez intriguante. Elle lui demandait comment c’était d’aimer, à quoi cela ressemblait. Pour ainsi dire c’était une question vaste et très personnelle car c’était un sentiment qui pouvait être vécu totalement différemment. Farshad fronça les sourcils, ignorant comment il devait répondre à cette question au risque qu’elle revienne le voir plus tard pour lui dire qu’il lui avait manqué. Farshad était pas bon élève en poésie, encore moins mettre des mots westron sur des sentiments mais il tenta de faire un effort.

« C’est…Comme si d’un seul coup vous êtes capable de tout faire. On se sent vaillant, fort. Pour moi il suffisait qu’elle soit là et j’avais un semblant de repères, un bonheur qui m’avait été arraché. »

Farshad déglutit, repensant à la douleur éprouvée quand il avait fuit son royaume et au confort ressenti lorsqu’il avait été dans les bras de cette femme. Il était sûr de l’aimer, du moins c’est ce que lui disait son cœur de manière spontanée. Farshad n’était jamais réellement tombé amoureux et concernant Lothiriel, elle l’avait davantage séduit par son physique qu’autre chose. Avec Elwel il avait ressenti cette connexion, entre eux c’était doux, respectueux, il aimait sa façon de lui parler, de le regarder. Elle lui donnait la sensation de pouvoir tout accomplir. Mais elle avait eu raison sur le point qu’il lui avait caché cela et qu’il prenait le risque qu’elle le prenne mal.

« J’imagine que vous comprendrez mon choix de ne lui avoir rien dit si je vous dévoile quel prix à ma tête et le sort qui attendent ceux qui par malheur m’aident. Vous êtes la seule personne à le savoir et si j’avais eu le choix j’aurais préféré ne rien vous dire. » Fit il avant de manger un morceau de pain.

Farshad était persuadé qu’elle comprendrait ses motivations, que cela n’avait rien de personnel mais qu’il cherchait à la protéger comme il protégeait Lisbeth, Déor et tout son groupe de bandits. Il n’avait eu d’autre choix que de le lui cacher bonne partie de sa vie, quitte à se faire pardonner il préférait mille fois le faire dans ce sens là que de la perdre en la sachant emprisonnée à Khand comme un appât.

« Ca finira par vous arrivez si c’est ce qui vous inquiète, vous êtes une femme forte et courageuse, cela plait à bien des hommes.»








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Sam 27 Aoû 2016 - 12:08




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« Oh, oui, je plais à bien des hommes. » affirma Carmella alors qu'elle esquissait un sourire sur la réflexion du suderon. « Mais les sentiments c'est trop petit pour moi. Je n’aime pas ça. » Et c'était vrai, jamais on ne l'avait prise à ces petites jacasseries d'amour, jamais elle n'avait failli aux règles qu'elle s'était prescrites, et alors, jamais non plus on ne l'avait vue amoureuse, ou attendrie. Les seuls sentiments positifs qui demeuraient en elle, c'était l'attachement qu'elle avait pour sa mule, et là encore, elle se savait vulnérable. Vulnérable, c'était cela qui, en réalité, lui faisait peur dans les sentiments. Un peu trop fière pour l'avouer, Carmella le garderait pour elle, mais tout ce qu'elle avait craint de l'amour, c'était la perte.

Le suderon lui avait décrit ce sentiment avec toute la justesse qu'elle aurait pu espérer. Il avait dépeint cet émoi comme bien d'autres le lui avaient fait avant, et elle ne pouvait douter qu'il l'ait un jour ressenti. La petite brune qu'elle avait vu dans ses prophéties était une chanceuse, elle avait là un homme bien précieux, mais un poil malhonnête pour elle. Si Carmella pouvait comprendre ses motivations à cacher un tel secret aux yeux du monde, il n'en était pas moins que c'était risqué, et l'homme jouait à un jeu dangereux, dont elle n'était pas sûre qu'il ait la maîtrise parfaite. C'était son problème, après tout, parce qu'elle n'avait pas envie de se mêler de ses affaires de cœur, et elle s'en fichait bien. Mais de l'autre côté, elle savait ce qui lui pendant au nez, mais elle n'avait pas encore décidé si elle allait le lui dire.

« Savez-vous tout de même, que si les soldats de votre royaume vous cherchent, ils ne vont pas se poser la question de savoir si la demoiselle, si votre famille est au courant que vous êtes un roi.. Il suffit qu'ils vous voient avec et ils leur trancheront la gorge. » lâcha la sorcière. Elle ne disait pas cela pour le pousser dans ses retranchements, encore que, ç'aurait été intéressant. Mais surtout pour l'avertir qu'il ne fallait pas non plus qu'il traîne s'il voulait reprendre son trône. Au delà de ça, Carmella se voyait flattée d'être la seule personne à savoir ce détail. Ce n'était pas volontaire, et Farshad avait rendu clair le fait qu'il ne lui aurait rien dit s'il l'avait pu. Il avait raison là aussi, il valait mieux pour qui que ce soit de ne pas révéler ses secrets à une personne comme elle, si elle ne les avait pas percés.

Enfin, là n'était pas la question, et Carmella retournait encore une fois dans sa tête les explications de Farshad sur ses émotions. Si elle trouvait cela presque touchant, elle ne le pensait pas moins pitoyable sentiment, pour ce qu'il rongeait le cœur des hommes avant de les assujettir. Non, elle ne ferait jamais partie de ceux-là, elle en était certaine. Levant les yeux au ciel, elle remarqua que le soleil avait eu le temps de se dissimuler derrière les arbres, et alors, ils n'étaient plus éclairés que par la lueur des flammes qui venaient danser sur leurs visages.

« Vos blessures, ça va ? Vous avez besoin de soins ? » lui demanda-t-elle, pour éloigner ses pensées d'un sujet trop délicat. Cet homme-là, encore une fois, la surprenait par sa singularité. Elle était curieuse de creuser dans ses songes, mais peut-être trop méfiante pour saisir pleinement le teneur de son être. Ah, il était un mystère pour elle comme elle l'avait souvent été pour le reste du monde, mais c'était troublant de se retrouver de l'autre côté du mur. Carmella troublée, c'était ce que peu d'hommes avaient réussi à obtenir.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mer 31 Aoû 2016 - 20:32


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Qu’elle plaise à bien des hommes ne l’étonnait pas, après tout lui aussi devait avouer qu’il était sous le charme et que s’il n’avait pas été un homme fidèle et ce même s’il n’y avait rien d’officiel, il aurait sans doute tenté de lui faire un peu la cour. Il fallait être aveugle pour ne pas reconnaitre la beauté de cette femme,  sa peau blanche, ses yeux d’une eau pure, ses cheveux rappelant le crépuscule du désert et son élégance, son port de tête gracieux. Elle avait bon nombre de qualités qui nourrissaient sans aucun doute les désirs des hommes, à peu de choses près qu’elle était avait la langue beaucoup trop aiguisée et qui le rebutait sans le moindre doute. Farshad n’aurait pas voulu d’une amante ou d’une épouse moralisatrice comme elle avait pu le faire, que celle-ci soit d’une rare beauté ou non. Le suderon lui adressa un large sourire, ne souhaitant pas rajouter son grain de sel alors qu’il l’aurait surement complimentée si la situation n’était pas aussi délicate.

Il ne fut pas non plus surpris de savoir qu’elle réfutait toute sorte de sentiment amoureux, par ce qu’elle avait vécu, sa confiance devait être difficile à obtenir et il ne pouvait que la comprendre. Il se disait qu’elle finirait forcément par changer d’avis un jour ou l’autre puisque c’est quelque chose qu’on ne peut prévoir et qui souvent nous tombe dessus sans qu’on ne puisse y faire quoi que ce soit comme cela lui arrivait avec sa belle Gondorienne.

En revenant à elle et ce qu’elle avait pu voir qui ferait éventuellement souffrir Elwel s’il ne faisait pas gaffe, il fut surpris de l’entendre tenir de tels propos. Elle avait raison, mais là aussi, il faisait attention.

« Ne me prenez pas pour un débutant Carmella, je connais les haradrim mieux que mon frère. » Fit-il en terminant son repas.

S’il souhaitait rester plus longtemps avec Elwel, il le ferait qu’une fois ayant repris son royaume ou alors il l’aurait emmenée au fin fond de la terre du milieu. Quoi qu’il en soit il la remercia une nouvelle fois pour le repas, il se sentit bien repus et ce qu’elle avait préparé était particulièrement bon, cela changeait des baies et de ses produits de chasse qu’il mangeait sans plus d’efforts sur la cuisine.

La jeune femme vint à lui demander s’il avait besoin de soins, c’était gentil de sa part de lui demander, Farshad lui adressa un fin sourire amical

« Ca va aller, vous avez déjà bien pris soin de moi jusque là. »

Le jeune homme ayant fini son repas, il la laissa à ses occupations pour continuer de travailler sur la roue. Le repas l’avait requinqué et il se sentait d’attaque pour continuer son travail. Il retira la chemise qu’il avait enfilée pour aller manger et alla tâter les troncs d’arbres voisins, à la recherche du meilleur bois possible pour lui faire une roue.  Farshad trouva son arbre et s’attaqua à ce dernier pour l’abattre. Ses bras encore engourdis, il avait moins de force que d’habitude et fit quelques pauses jusqu’à ce que le tronc ne finisse par tomber, faisant fuir Sîn au passage. Farshad étira un large sourire moqueur, le cheval curieux revint pour voir ce que signifiait ce désordre et le suderon s’amusa un peu avec ce dernier en l’embêtant avec une branche qu’il avait arrachée. Sîn fuyait en tournant autour de Farshad, lui arrachant d’autres rires amusés. Puis il vint à jeter la branche t fit signe à son cheval de venir vers lui. Ce dernier ne se fit pas prier et profita des quelques gratouilles que lui firent son maitre.

Farshad se sépara de son cheval pour continuer son travail, sa hache tapa dans le bois de la buche, le faisant un peu plus transpirer à chaque coup et lorsqu’il eu terminé cette première étape il revint s’asseoir près du feu. Là il avait été vraiment plus loin que ce dont il aurait pu être capable, sa tête tournait  de manière anormale et il ne tenait plus sur ses jambes.

« Je crois que j’ai trop forcé » fit il à Carmella, tremblant comme une feuille et pris de sueurs froides










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Dim 4 Sep 2016 - 17:38




Meet The Witch

Farshad & Carmella



La sorcière regarda l'homme s'éloigner pour reprendre son travail, puis se délester de sa chemise en lin blanc. Elle arqua un sourcil, ne se privant pas pour redessiner le contour des muscles du jeune roi, lui qui était finement taillé, et la surprenait agréablement par le tableau qu'il offrait présentement. La sorcière étira un fin sourire qui creusa de minuscules fossettes dans ses joues, puis elle le lâcha des yeux pour reporter son attention sur un travail qu'elle devait avancer. Après tout, elle n'était pas en prédispositions pour aller tirer les cartes ou lire l'avenir à qui que ce soit, et elle préférait garder un œil sur sa roulotte plutôt que d'aller voguer autre part. Alors, elle s'affaira à un minutieux travail de couture, afin d'achever un ouvrage qu'elle avait entamé il y avait un moment déjà. Carmella fit tout son possible pour se concentrer sur sa couture, ne levant les yeux que quelques brefs instants pour voir ce que faisait Maani, mais elle n'avait pas réellement besoin de le guetter, car la mule restait toujours près de leur campement. Cependant, elle se prit à regarder un peu plus longtemps Farshad, cependant qu'il jouait avec son cheval. La jeune femme songea que c'était une jolie scène, de voir un homme et un animal se lier par un jeu comme ils étaient en train de le faire, mais elle ne se rappela que trop vite que, malgré tout ce qu'il pourrait lui montrer de positif, la nature humaine n'en demeurait pas moins présente dans ses veines qu'elle ne l'était chez n'importe quel homme. Carmella finit par le quitter à nouveau des yeux pour reprendre son travail, qu'elle arriva à terminer rapidement après ça, puisqu'elle ne levait plus du tout les yeux.

Plongée dans sa couture, elle entendit des pas s'approcher, mais comme elle savait de qui il s'agissait, elle ne fit aucune pause, ne bougea pas d'un cil. Elle faisait mine d'être tout à fait concentrée dans son travail, mais au fond, elle était déjà distraite par l'arrivée du suderon. Elle le sentit s'asseoir à ses côtés, près du feu. Un coup d’œil lui assura ce qu'elle savait déjà : la sueur ruisselait sur sa peau dorée, donnant un aspect brillant à sa peau sous le peu de rayons solaires qui filtraient au travers de l'épaisse canopée. Elle sentait l'odeur qu'il dégageait, et qui dans d'autres dispositions, lui aurait beaucoup plu. Il avait l'air en piteux état, et le confirma rapidement par une simple phrase. Oui, il avait trop forcé.

« Je vais arranger cela. Mais tâchez de ne pas ruiner mon travail, vos plaies sont encore fragiles et vous vous surmenez. » laissa-t-elle entendre sur un ton qui lui était étrangement peu commun, puisqu'elle se montrait pour ainsi dire presque gentille. Ce n'était définitivement pas un mot que l'on pouvait utiliser pour décrire cette bonne femme, mais c'était dans ces eaux là. La sorcière se leva, apporta rapidement un verre d'eau au suderon afin qu'il reste hydraté. Puis elle fouilla de nouveau dans ses affaires pour en sortir de minuscules fioles colorées, des grigris, tout un foutoir de sorcière dont elle seule avait le secret. Ramenant tout son bazar près de Farshad, la jeune femme sortit un bol dans lequel elle versa le contenu de deux fioles, une poudre verte, quelques gouttes d'un liquide plus foncé, et remua le tout avec précaution. Elle fit le tout assez rapidement, elle qui connaissait déjà parfaitement la recette, puis tendit le bol à Farshad.

« Comme la dernière fois. Buvez, ce n'est pas bon, mais ça va vous redonner de l'énergie. Si vous avez la tête qui tourne, je ne peux que vous conseiller le sommeil » lui expliqua-t-elle en portant le bol aux lèvres du jeune homme, alors, qu'elle avait son autre main placée derrière ses épaules pour l'aider à tenir assis correctement. Elle ne voulait pas lui faire la morale en lui disant qu'il en avait trop fait, après tout, il était assez grand pour le voir tout seul et elle n'avait pas envie qu'il lui sorte encore ses petites réflexions comme il l'avait déjà fait plus tôt. Le laissant boire à son rythme, Carmella finit par reprendre la parole.

« Par contre, c'est la dernière fois que je peux le faire. Je n'ai plus tous les ingrédients, il va me falloir aller au village demain. »









made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Jeu 15 Sep 2016 - 14:18


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

L’eau lui fit le plus grand bien, et en une seule traite il avait déjà tout bu. Les picotements au bout de ses doigts lui indiquaient son état de faiblesse, effectivement il s’était surestimé et il avait l’impression de tomber dans les pommes. Il tentait de se ressaisir, respirant doucement, se frottant le visage comme pour se garder en éveil. Mais Carmella venait de nouveau prendre soin de lui et il avait eu raison d’avoir le réflexe d’aller vers elle. Il se sentait encore dépendant d’elle, de ses soins et cela serait jusqu’à ce qu’il soit complètement guéri. Il observa tout le matériel qu’elle avait apporté, des objets étranges et qui confirmaient  qu’on la prenait sans aucun doute pour une sorcière. Farshad n’était nullement effrayé car ce genre de femmes se trouvait facilement dans le Harard. Elles étaient un peu tout : guérisseuse, prophétesses…Et même s’il arrivait qu’elles ne soient pas bien vues à cause d’histoires d’arnaques, Farshad savait que pour la plupart elles avaient quand même certains dons.

Farshad se montra de nouveau coopérant même si boire quelque chose avec un gout aussi peu gouteux ne l’enchantait pas. Il vida le contenu puis eu un haut le cœur, grimaçant. Il lui rendit le bol en la remerciant tout bas. Elle lui précisa alors qu’elle n’avait plus d’ingrédients pour lui redonner ce remède et qu’elle irait  en chercher au village.

« Bien, je vous accompagnerai » Fit il  en ayant levé les yeux vers elle.

Ce n’était pas qu’il n’avait pas confiance en elle, mais s’il était à ses côtés, personne ne viendrait l’embêter alors qu’il savait que les itinérantes n’étaient pas forcément les bienvenus das les villages par crainte qu’il s’agisse de voleurs. Il en avait souvent eu l’exemple avec ce groupe qu’il voyait souvent lorsqu’il était avec les brigands et qui avaient souvent des soucis avec les habitants des villages peu accueillants Au moins en l’accompagnant il veillerait à ce qu’il ne se passe rien Même sil n’était pas en capacité de combattre, les gens le craignaient suffisamment par son apparence Cela était très peu flatteur mais fort utile dans ce genre de cas

Farshad se recouvrit d’une des couvertures dans laquelle il avait dormi cette nuit, le temps que le remède fasse effet il préférait rester assis tranquillement près du feu.

« La vie sédentaire ne vous intéresse pas ? » Demanda t-il pour relancer la conversation.

Elle n’avait que très peu parlé d’elle, sauf pour ses quelques révélations, il y avait encore un mystère flottant autour d’elle que peu à peu il avait envie d’élucider. Peut être pourrait il lui venir en aide autrement qu’en réparant sa roue, si elle cherchait à avoir une situation il pouvait aussi lui proposer de lui trouver des protecteurs qui lui permettraient de se stabiliser. Surtout qu’il n’est pas bon pour une jeune femme de parcourir les terres sauvages et particulièrement ces derniers temps.

« Les orcs se multiplient, vous prenez beaucoup de risques à être seule. »

Ce n’était en aucun cas une critique mais une constation sur laquelle il souhaitait débattre avec elle. Puisqu’elle était sans cesse en dehors des villages, elle l’avait sans doute remarqué que le danger rodait et il se demandait comment elle faisait pour y remédier. Il se pourrait aussi qu’il avait commencé à bien l’apprécier et à l’avenir savoir qu’il lui était arrivé quelque chose pouvait le rendre triste et désolé. Ce n’était pas une mauvaise personne, elle avait beaucoup souffert et son comportement en découlait, mais elle lui avait été d’une aide bénéfique et elle le serait également dans le futur.

« Ce serait dommage qu’il vous arrive quelque chose avant que je vous laisse quelques uns de mes combattants. » Ajouta –til.

Il avait envie de l’aider, même s’il n’approuvait pas ses méthodes, elle recevrait assurément sa grattitude.











_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Jeu 15 Sep 2016 - 22:52




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« J'aime bien l'idée d'être libre » répondit la sorcière avec un intérêt tout particulier pour les paroles du jeune homme. Elle avait de bonnes raisons de préférer cette simple roulotte, une vie sans fioritures et sans jolie maison. Elle qui avait goûté avec amertume à ces délices de la vie cossue, elle n'avait plus vraiment cure de dormir dans des draps de soie ou de se laver dans du lait d'ânesse ; si elle avait de quoi se nourrir et un toit pour dormir, c'était déjà suffisant pour elle. Carmella avait réussi à apprécier cette vie de nomade, d'itinérante, qu'elle avait reçu comme une évidence après sa fuite du palais où elle servait d'épouse au fils d'un riche marchand. Et les dieux savaient à quel point c'était mieux qu'elle reste seule.. La jeune femme ayant une tolérance limitée quand à l'ineptie des autres qu'elle croise, c'était peut-être préférable qu'elle en reste éloignée. Elle ne manqua pas de donner quelques détails à Farshad sur son choix, élucidant le mystère avec un tact toujours aussi ancré dans ses paroles.

« Et puis, vous savez, je suis bien mieux ici qu'à me faire violer par un homme qui aurait prétendu à me protéger. J'ai déjà fait cette expérience, et malgré tout ce que je peux penser des autres femmes en ce monde, je ne le souhaiterais à aucune gamine. » Et elle était étrangement sincère. Comme si Farshad, petit à petit, infusait en elle cette envie de bien. Elle chassa l'idée d'un mouvement invisible, puis se replongea dans les paroles du suderon. Il lui parla des orcs ; elle en avait déjà croisé un ou deux, mais elle faisait son possible pour ne pas traîner dans les parages lorsqu'elle sentait la présence d'une horde. Jusque lors, il n'avaient pas été un danger pour elle, au contraire des villageois qui venaient la chercher avec leurs fourches et leurs torches.

Et bien sûr, lorsque finalement il mentionna sa requête, Carmella se trouva toute ouïe, soudainement bien plus intéressée par les propos de cet homme. Elle détailla un moment son visage ; l'on y sentait la fatigue, peut-être aussi le manque de confort mais elle n'avait pas grand chose de mieux à lui offrir. Ou peut-être que.. Elle songerait certainement à lui laisser son lit pour aller dormir perchée dans un arbre comme elle le faisait parfois, à contempler les étoiles comme une enfant. Elle passerait un bon moment à déchiffrer ce qu'elle pouvait y voir, et le suderon pourrait se reposer dans de meilleurs conditions.. Elle verrait bien le moment venu.

« S'il m'arrive quelque chose, cela n'a pas d'importance. Je ne serais pas là pour me rendre compte de ce que je n'ai pas eu le temps de faire, n'est-ce pas ? » commença-t-elle, sur un ton à la fois amusé et désireux. Elle avait une folle envie de guider ces petits soldats dans la grande maison du seigneur Ansharsivir, et d'y laisser sa marche à chaque embrasure de porte, sur chaque corps, sur chaque victime. Elle sentait son sourire s'étirer sous ces sombres pensées, que déjà elle enviait de voir le sang couler par sa propre main. « Mais il est vrai qu'il serait dommage de louper un tel festin. Le problème, c'est que si je le souhaitais, je ne pourrais de toute façon pas me sédentariser. Déjà parce que je n'aurais jamais de quoi me payer un toit, mais aussi parce que cela serait beaucoup plus compliqué lorsque les gens voudront ma peau. Vous avez l'habitude des femmes comme moi, dans le désert. Ici c'est différent. Ici, ils nous chassent, ils nous pendent, ils nous brûlent. Imaginez qu'ils me coincent parce que je vis toujours au même endroit.. » Elle échappa un rire moqueur pour tous ces pourceaux qui l'avaient déjà chassée, ses yeux fixant les flammes alors que ses mains avaient fini de panser les blessures de Farshad.

« Et vous ? Est-ce que cela vous plaît, votre vie actuelle ? Vous avez quelques amis.. Peu recommandables pour un roi »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Dim 18 Sep 2016 - 23:38


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Le récit de Carmella une fois de plus le rendait silencieux. Mais il comprenait son point de vue, et il le respectait. Il espérait seulement qu’elle ne se retrouve aps dans une délicate situation en essayant justement de fuir les villages. En fin de compte, humains et orcs pouvaient être tout autant cruels, voire peut être plus. Réflexion faite, le suderon fut extirpé de ses pensées pendant que la sorcière lui fit la remarque sur le groupe avec lequel il faisait actuellement route. Il esquissa un sourire, elle avait dû le voir dans une de ses visions le concernant. Et alors, il vint à lui raconter cela, de manière bien plus détendue que toutes ces autres fois.

« J’ai toujours été différent de ce que voulait mon père, je préférais aller m’occuper des mûmakil, boire le thé avec les vieilles dames de la cité, apporter de la semoule aux pauvres plutôt que me pencher sur les affaires commerciales. »

Il était reconnaissant envers Taavi de lui avoir laissé une chance. Mais il redoutait aussi le jour où il allait lui dire la vérité à son propos.

« Ils ont pas bonne réputation mais ce sont des types honorables, qui se démènent pour faciliter la vie de ceux qui en ont besoin. »

Il se sentait d’ailleurs bien plus lui-même depuis qu’il avait rencontré le groupe de Taavi, là il pouvait faire ce qu’il avait toujours voulu faire : être une bonne personne. C’était le genre de principes qu’il aurait voulu instaurer en son royaume qui avait commencé à perdre de sa puissance en mettant sous protection les plus fortunés au détriment des autres. Farshad savait que le peuple seul décidait de qui devait gérer un pays et que seul face à une armée d’habitants mécontents tout pouvait s’écrouler. Mais lui, son but n’était pas de conserver cette couronne sur sa tête, mais bien de réinstaurer ces valeurs que l’on connait encore dans les petits villages ou le partage est plus important que l’or. Qu’importe ce que l’on possède. Malheureusement les riches marchands n’étaient pas de cet avis, mais il s’était tenu prêt à leur tenir tête.

« C’est aussi pour ça que mon frère a voulu prendre le trône, il savait que j’allais modifier beaucoup de choses. » Confia t-il.

C’était surtout pour cela qu’il savait son peuple sous l’emprise d’un tyran qui n’aimait que la gloire, la terreur et l’or. Malheureusement ce dernier possédait l’armée la plus puissante de Khand et avait de quoi dissuader les rebellions dans son royaume. C’était le genre de pensées qui parasitaient l’esprit de Farshad. D’ailleurs dans un tic nerveux où il se réinstalla tout en fronçant les sourcils, visiblement mal à l’aise, il témoigna de ce qui le hantait.

« Je connais ces gens, ces habitants, leurs problèmes, leur vie, je vois leurs visages sans cesse nuit et jour. Ils me toisent, me méprisent mais ils ont besoin de moi.» Fil il désarmé sans toutefois perdre la face.

Le suderon glissa ses mains dans ses cheveux noirs pour les ramener en arrière dans un réflexe typique de lorsqu’il se sentait débordé.

« Ma vie actuelle me convient mais mon passé continue de rattraper comme s’il y avait une échéance alors que je cherche des alliés. »

Il donnait parfois l’impression d’avoir peur, alors que ce n’était pas le cas. Il ne savait juste pas par où commencer, où trouver les armes dont il avait besoin pour défendre les siens et ce qui lui revenait de droit. Alors Farshad ayant terminé de répondre se rendit compte qu’il s’était beaucoup laissé emporté sur ses états d’âmes. Cela n’était pas arrivé depuis longtemps et quelque part il se sentait soulagé d’avoir pu balancer cela, partager ce fardeau malgré lui. Et puis il y avait Elwel, et tout son amour pour elle qui avait finit par lui éclater au visage. Il y avait trop de choses à penser à gauche et à droite qu’il ne savait plus où donner de la tête. Alors qu’en plus elle lui ait dit plus tôt qu’il allait la faire souffrir, lui paraissait beaucoup trop à supporter.

« Mais je fais au mieux, je suis patient, je suis prêt à tout et je sais qu’au moment venu je ne reculerais pas. »

Car ce que l’on pouvait souligner de Farshad, c’était la puissance de sa détermination. Le feu continuait de brûler dans ses yeux, sous la colère, la hâte de changer les choses, enfin il redevenait lui-même et cette fois-ci sans faux semblants.

« Vous m’avez beaucoup aidé Carmella, si vous me le permettez, j’aimerais vous proposer de rester dans mon royaume quand tout cela sera terminé. Il y aura de la place pour vous, personne pour vous juger ou vous violer, vous serez une femme libre. »










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 19 Sep 2016 - 10:42




Meet The Witch

Farshad & Carmella



« Vous êtes quelqu'un de déterminé » confirma la jeune femme dans un souffle rapide, alors qu'elle entendait toujours crépiter le feu à côté d'elle. Elle songea qu'elle avait en face d'elle une perle rare, un homme comme elle ne pourrait pas en trouver si souvent que cela. Il avait cette faculté de transporter une aura saine, une bulle qui l'entourait et qu'il était capable d'étendre sur les gens proches de lui, les rendant propices au bien et à l'altruisme. Carmella se sentait troublée face à lui, car elle n'avait jamais pensé qu'elle puisse se découvrir aussi gentille avec un homme qui pourtant, ne lui avait rien inspiré de confiance au premier abord. Elle avait surtout vu qu'il était un roi, ce qui avait attisé sa convoitise. Mais désormais, elle le jugeait comme son égal, pas comme l'un de ces pourceaux sans honneur qu'elle avait pu croiser.

Le vent s'était drôlement rafraîchit par cette soirée calme au milieu de la forêt. La jeune femme sentait les courant d'air venir jouer avec ses mèches flamboyantes, venir caresser sa peau avec une douceur agréable. Ah, qu'elle était mieux ici que dans une maison.. Mais la proposition de Farshad pouvait lui sembler tout ce dont elle aurait pu rêver. Une femme libre.. Et ce rêve qu'elle touchait du doigt, elle espérait vraiment le réaliser. Pas de chaînes. Pas d'entraves. S'il le promettait, elle savait qu'elle pourrait vivre tout à fait convenablement chez lui, à Khand. Les femmes comme elle y étaient courantes, appréciés même puisqu'elles étaient souvent placées aux côtés des rois et des actifs du gouvernement. Carmella songea qu'elle aurait peut-être sa place tout en haut de l'échelle à ce moment là, et c'était encore plus jubilant de savoir qu'elle assiérait un certain pouvoir que jamais les femmes de son ancien mari n'auraient eu.

« Je ne sais pas pour le moment.. Si je serais capable de rester fixe, toujours au même endroit. Mais nous verrons, après tout, il y a encore le temps avant cette mission de bienfaisance. Je pourrais n'être plus la même d'ici lors » commenta la sorcière pour répondre à la proposition de Farshad. Oh, elle aurait certainement le droit à de beaux appartements, quelque part dans la ville princière. Décorés avec luxure, dans un confort qu'elle avait rarement pu goûter ces derniers temps. Comme chez son mari.. Mais en mieux. En mieux parce qu'elle serait libre, qu'elle n'aurait pas de comptes à rendre à un homme qui la maîtriserait totalement. Un sourire se dessina sur ses lèvres carminées, avant qu'elle n'ajoute. « Il me siérait de passer du temps à Khand, j'espère que vous m'y réserverez une belle surprise là bas » ajouta-t-elle sur le ton de la plaisanterie, en insinuant qu'elle attendait d'y voir quelque chose de grandiose.

Sentant le vent toujours plus frais porter les douceurs de la nuit sur sa peau frissonnante, Carmella attrapa une couverture pour la placer sur ses épaules. Elle qui avait passé tant d'années dans le désert de Rhûn, sous la chaleur croulante, elle avait drôlement froid ici. Mais de toute façon, tout prétexte était bon pour pester contre le temps. La jeune femme désigna la couverture pour proposer à Farshad de venir s'y réchauffer aussi. Il avait certainement lui aussi l'habitude de température plus élevées. Qu'il vienne ou pas, elle se permit d'aller attraper sa main pour étendre la paume vers le ciel. Retraçant les contours avec le bout de ses doigts, la sorcière usait de précision pour lire les lignes à la lueur des flammes. Elle avait déjà vu des choses à propos de lui, mais elle pourrait certainement lui donner plus de choses ainsi, même si cela n'était pas une science exacte.

« Vous avez un grand avenir qui vous attend, regardez comme cette ligne est forte et ininterrompue » fit-elle, tout en baladant ses doigts sur le poignet du jeune homme, dans un contact que les gens osaient rarement avoir avec elle lorsqu'ils savaient sa nature. « J'espère être là pour vous voir au sommet, par contre, pas avec cette tête là. Allez donc dormir, mon cher »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 19 Sep 2016 - 13:55


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad comprenait qu’elle ait besoin de réfléchir, après tout c’était difficile de passer d’un mode de vie à l’autre sur un coup de tête. De toute façon ils avaient le temps avant de retrouver à Khand, et avant qu’il ne redevienne roi. Quoi qu’il en soit elle savait sans doute que sa proposition tenait, il lui avait montré qu’il était un homme de parole et qu’il n’était pas du genre à bercer les autres d’illusion comme pouvaient l’être certains rois. Sa proposition semblait toutefois l’intéresser et il savait que le moment venu elle serait à même de lui donner une décision. Alors elle vint lui prendre la main afin d’y lire son avenir. Et même si ce genre de choses en général le crispait il la laissa faire. Il en profita pour l’observer un peu, voir ces femmes lire dans de simples lignes avait toujours eu don de le fasciner. Lui aussi aurait sans doute aimé être clairvoyant, alors rien de tout cela ne serait arrivé.

Malgré les épreuves il ne pouvait s’empêcher de se dire que les dieux avaient voulu cela. Peut être qu’à ce moment là il n’était tout simplement pas prêt à être roi et qu’en prouvant qu’il était à la hauteur tout se passerait bien. Farshad accusait le coup, il tentait toujours d’en tirer des leçons et même si la situation l’avait excédé il avait su tempérer sa colère et en faire quelque chose de bien. Notamment en continuant de venir en aide aux gens plutôt que se retrancher dans un coin et faire sa vie de manière anonyme. Le suderon détailla la jeune femme lorsqu’elle lui annonça qu’il aurait un bel avenir. Qu’aurait-il ? Son royaume ? L’amour ? La paix ? Tout ? il ne lui demanda pas, encore effrayé par ce que pourrait possiblement lui réserver l’avenir et son contenta de sourire. Il la remercia d’un hochement de tête, puis sur les conseils qu’elle lui donna il alla s’allonger dans ses couvertures tout près du feu.

Il laissa son regard se perdre dans les flammes, elles dansaient telles ces femmes du désert avec leurs robes bariolées et ces nombreux bijoux clinquants à leur taille. Puis dans un dernier mouvement, il se laissa tomber sur le dos, le regard sur la voute céleste et ferma les yeux sur cette image de sa bien aimée à ce moment précis où ils avaient eu les étoiles juste pour eux. Elle lui manquait, sa présence au creux de ses bras, la douceur se sa peau s’éveillant sous les premiers rayons du soleil, ce sourire, et ce regard hypnotisant qui avaient pris son cœur en assaut. Que faisait-elle ? A quoi pensait-elle ? Il inspira doucement puis ouvrit de nouveau les yeux, ne pouvant trouver le sommeil avant de lui avoir écrit une première lettre. Il veilla alors deux heures durant, laissant son cœur s’exprimer au travers de ses mots en veillant à s’appliquer, il réfléchissait avant chaque mot pour ne pas faire de fautes. La suderon ferait envoyer la lettre dès qu’il en aurait l’occasion mais mettre des mots sur ses pesées lui firent le plus grand bien. Alors ils eu l’impression d‘avoir eu le privilège d’avoir pu lui parler alors qu’elle était loin, si loin.

Farshad ferma de nouveau les yeux, s’emmitouflant dans la douceur se ses couvertures en essayant de pallier à ce manque d’avoir cette femme dans ses bras. Et la nuit fut pénible, comme toutes les autres depuis qu’il était parti, qu’il était loin du groupe et qu’il était loin d’Elwel. Il espérait pouvoir vite les rejoindre avant qu’ils ne le pensent mort. Au réveil il se sentait mal, il n’avait pas eu un sommeil bénéfique et celui-ci s’était fait beaucoup trop court.

Puisque Carmella voulait aller au village, il se leva et entreprit de s’éloigner pour aller se baigner avec l’espoir qu’un bain l’aiderait à reprendre ses esprits. Il se sentait encore malade, nauséeux et faible, mais il parvint à retrouver le chemin du point d’eau le plus proche. Il se déshabilla et vint s’immerger, l’eau froide le faisait frissonner mais il se força à faire des efforts. Soupirant, le suderon plongea sa tête dans l’eau, il refit presqu’immédiatement surface et sorti de l’eau pour aller s’enrouler dans un tissu. C’était suffisant pour se mettre un coup de fouet. Puis il remit son pantalon et retourna au campement, se demandant si Carmella était réveillée.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 19 Sep 2016 - 19:59




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Carmella prit congé du jeune homme, gagnant sa roulotte pour aller s'y réfugier comme après une journée qui avait duré trop longtemps. Elle qui avait l'habitude de vivre en solitaire, se retrouvait particulièrement fatiguée à avoir la présence continue de quelqu'un. Entretenir la conversation lui semblait loin d'être naturel, et elle se sentait épiée de toutes parts. Si elle appréciait déjà Farshad, il n'enlèverait rien à sa volonté de vivre en solitaire. Carmella était une personne très seule, trop peut-être, mais ce genre de choses valait mieux pour le reste du monde. Elle monta les marches en bois qui ne manquèrent pas de craquer sous son poids pourtant léger, puis elle se faufila dans l'antre de sorcière qu'elle y avait créé. A son passage, un tas de petits bibelots clinquants tintèrent, de même que les attrape-rêves et les guirlandes de perles qu'elle y avait suspendu ; c'étaient des bruits auxquels elle était habituée, et qui lui étaient si familiers qu'elle ne les remarquait presque plus, comme s'ils étaient fondus dans le décor.

Alors, la jeune femme se faufila jusqu'au fond de la roulotte, délaissant ses vêtements pour retrouver le confort de ses draps de soie pourpres. Elle se perdit ua milieu de la douceur qu'elle leur connaissait pourtant si bien, mais elle se sentait toute autre, elle se sentait bien. Il n'y avait pas cette constante impression d'être dérangée par le monde qui l'entourait, ni même de méfiance comme elle le ressentait d'habitude. Elle n'avait pas besoin d'avoir la garde de sa dague à portée de main, si bien qu'elle finit par s'endormir rapidement, bercée par les crépitements du feu et les oiseaux nocturnes.

Son sommeil n'était pas ce qu'il avait l'habitude d'être non plus. Elle était sereine, étrangement calme. Elle fit quelques rêves, des rêves du chant des dunes qu'elle avait connu autrefois, des rêves de ces promesses que lui avaient fait Farshad et qui lui donnaient follement envie. Elle se perdit à penser à de jolies choses, en oubliant presque qu'il était un homme comme tout les autres, et que tôt ou tard, il lui viendrait à l'esprit qu'il fallait se débarrasser d'elle. Mais elle s'en fichait bien, finalement ; elle s'en fichait parce que le destin avait décidé qu'il croiserait son chemin, alors elle décida de faire confiance aux mains du temps et au cours des choses.

Au petit matin, elle se prépara rapidement en enfilant une robe faite toute de voilages et de tissus nobles et rares qu'elle avait gardé de son séjour à Rhûn. Elle en avait confectionné une tenue qui lui seyait parfaitement, tombant sur ses hanches avec une fluidité agréable à regarder. Agrémentée de bijoux d'or et d'argent, de bracelets, elle était bien plus proche de la mode orientale que ce que l'on voyait dans la région, mais ça lui était bien égal et elle préférait se montrer reconnaissable. De toute façon, une femme comme elle l'était naturellement. Lorsqu'elle sortit de sa roulotte, les pieds nus, le vent vint soulever légèrement les voilages, donnant à sa silhouette une allure presque noble. Pour sûr qu'elle aurait sa place dans le palais de Farshad, elle y rêvait déjà.

Elle attendit un moment à préparer une bouillie de céréales pour nourrir l'homme qu'elle hébergeait, et elle s'occuperait ensuite d'aller au village, accompagnée ou non. Pour elle ça ne changeait pas grand chose. Lorsque le suderon finit par pointer le bout de son nez, elle remarqua ses cheveux encore détrempés et esquissa une grimace. Elle lui prépara son bol qu'elle lui tendit en lui adressant un bonjour presque enjoué. Ne touchant pas au sien, elle se contenta de réunir ce dont elle aurait besoin pour gagner le village, et attendit que l'homme en ait finit avec sa nourriture pour prendre le chemin de la cité la plus proche à cheval.

« Nous n'avons pas besoin de rester longtemps ici. De toute façon nous ne le pourrons certainement pas »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 26 Sep 2016 - 10:13


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Revenant de sa baignade matinale, Farshad remarqua que la jeune femme s’était réveillé et avait préparé quelque chose à manger. Il vint s’asseoir près du feu, prenant le bol de nourriture qu’elle lui offrait et mangea avec appétit. Il l’avait également saluée, assez surpris qu’elle lui dise bonjour avec enthousiasme. Elle avait sans doute bien dormi. Le suderon mangea en silence, l’observant préparer ses affaires alors qu’ils iraient au village le matin pour profiter du marché qui devait s’y tenir. Lorsqu’il eu terminé, à son tour il prit garde de bien se vêtir et prit également ses armes au cas où ils fassent de mauvaises rencontres et parce qu’il ne pouvait pas aller quelque part sans avoir de quoi se défendre.

« Allons-y » Fit-il une fois prêt.

En quelques minutes de trajet ils arrivèrent à l’orée du village. Ils étaient venus à cheval, sur le dos de Sîn et Farshad avait aidé la jeune femme à descendre de son dos une fois qu’ils furent à l’entrée. Il y avait du monde, suffisamment de monde pour que leur présence ne soit pas un réel problème en fin de compte. Si quelques regards se perdaient sur eux ils n’étaient pas non plus le centre de l’attraction. On les savait étrangers mais les regards ne pouvaient pas les suivre plus de quelques seconde puisqu’ils se confondaient vite dans la masse. C’était rassurant et dérangeant à la fois, car il se sentait obligé de jeter plus régulièrement des coups d’œil à sa compagne qui marchait à ses côtés de peur de la perdre. Il la suivait, il ne savait pas par où elle voulait aller puisqu’il ne connaissait pas les lieux et que des deux elle était sans doute celle qui savait par où se diriger pour trouver ces fameuses plantes dont elle avait besoin pour lui faire ce remède dont il avait besoin pour guérir. Déjà il remarquait que son état s’était considérablement amélioré mais ce n’était sans doute qu’une question de temps avant que ces sensations désagréables ne reviennent.

Farshad avait hâte de pouvoir se remettre en route, de retrouver son groupe et se remettre au travail. Ils avaient quelques affaires à régler dans le coin avant de retourner dans l’Eriador pour rejoindre Taavi. Le suderon revint à la réalité lorsque Carmella semblait avoir trouvé ce dont elle avait besoin. Le temps qu’elle choisisse les plantes dont elle avait besoin ses yeux se baladèrent aux alentours jusqu’à regarder le stand d’à côté avec curiosité. C’était des bijoux et immédiatement le souvenir du bracelet qu’il avait offert à sa belle lui revint en tête.  Farshad observa Carmella le temps d’une seconde avant de faire quelques pas pour aller observer ces bijoux, ces parures faites avec de jolies pierres. De belles pièces qu’il aurait eu envie de faire cadeau à Elwel et qui iraient bien autour de son cou délicat. Il se souvenait de la blancheur de sa peau, de sa douceur et son parfum fleuri qui l’avait enivré durant ces nuits où il s’était autorisé à lui démontrer plus de gestes d’affection. Farshad étira un fin sourire, quelque peu nostalgique et avait hâte de pouvoir de nouveau la serrer dans ses bras. Il lui dirait combien il aime, qu’il ne saurait imaginer l’avenir sans elle et voulait d’hors et déjà l’épouser. Il tâcherait d’aller voir un joaillier durant son voyage afin de revenir vers elle avec de quoi la demander en fiançailles.

Farshad tourna de nouveau la tête vers Carmella et se rendit compte qu’elle n’était plus là. Fronçant les sourcils, le suderon observa les alentours, à la recherche de sa chevelure de feu parmi les autres. Où était elle passée ? L’avait elle abandonné ? Non ce n’était sans doute pas possible, cela n’avait aucun intérêt. Il tenta de ne pas penser au pire à priori, se glissant entre les villageois à sa recherche alors qu’elle était sans doute allée vers un autre marchand.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mar 27 Sep 2016 - 20:11




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Dans la village, alors qu'ils entraient pour se diriger vers le marché, Carmella fut surprise d'y trouver une effusion tout à fait intéressante. Cela lui donnait beaucoup de choses à observer, stimulant son esprit qui avait toujours besoin de chercher le détail dans un millier de choses à la fois. Elle prit aussi cela comme un avantage : les gens auraient moins le temps de fixer leurs regards sur eux, et alors, il serait certainement plus difficile de les repérer pour les prendre en traîtres. La jeune femme savait exactement ce pourquoi elle était là, alors, elle ne mit pas longtemps avant de se diriger dans la foule, collée par des paysans bourrus, ce qui la faisait particulièrement grimacer. Carmella n'aimait pas franchement le contact avec la populace, c'était souvent de mauvais augure pour elle, mais c'était pourtant un passage obligé dans les jours comme celui-ci. D'un côté, elle était rassurée d'avoir Farshad près d'elle, comme une sorte de protection, mais de l'autre, elle ne savait pas s'il aurait recouvré la force nécessaire pour les défendre si le besoin s'en faisait sentir.

Arrivant devant un stand de plantes médicinales, la sorcière commença à fouiller sur les étales à la recherche de ce qu'elle voulait. Les plantes dont elle avait besoin étaient particulièrement onéreuses, alors avec la profusion d'opportunités qui se montraient devant elle, Carmella était fort tentée par le vol. De toute façon, ce serait difficile de lui courir après si elle était remarquée, et au delà de ça, la profusion des étales rendrait sa subtilisation peu voyante. Réfléchissant un moment à sa façon de procéder, la jeune femme se raidit lorsqu’elle sentit une ombre se profiler dans son dos. Cela pouvait être n'importe qui, même quelqu'un de passage, mais elle trouvait étrange de ne pas sentir cette sensation disparaître. Faisant comme si de rien n'était, bien qu'elle reste toujours sur ses gardes, la jeune femme continua son repérage. Elle avait choisi de ne pas prendre ses dagues, qui seraient bien trop voyantes avec une telle robe, alors, il valait mieux pour elle de faire profil bas.

« Dis donc, t'as pas qu'un joli minois, toi. »
fit une voix assez grave, qui lui fit parcourir un frisson dans toute l'échine. Carmella fit comme si ces paroles ne lui étaient pas destinées, s'éloignant comme elle le pouvait dans la foule, alors qu'elle prenait ses distances avec Farshad sans le vouloir. Elle espérait ne pas avoir à aller trop loin pour le repérer facilement et le retrouver, mais c'était déjà trop tard, elle l'avait perdu de vue. Soudain, alors qu'elle tentait de s'extraire de la foule pour passer sur une place du village plus aérée, elle sentit une grosse main froide lui agripper le bras.

« Lâche moi, sale porc ! » tenta-t-elle en vain, puisque de toute façon elle le savait plus fort qu'elle. Sans arme aucune, elle ne pouvait rien faire, et déjà il lui faisait mal en écrasant son bras de sa poigne douloureuse. La sorcière échappa un gémissement qui se confondit dans la foule et dans les discussions animées des gens. Personne ne semblait la remarquer, et elle commençait à se sentir bien prise au piège si Farshad ne venait pas la sortir de là. Tout ce qu'elle eut en réponse, ce fut un joli ordre pour qu'elle la ferme, et il la tira alors qu'elle tentait le tout pour le tout en se débattant. Elle avait beau mordre son bras, tout ce qu'elle reçu fut une jolie claque qui marqua sa joue. Certains passants s'arrêtèrent pour rire, plaisanter sur cette femme qu'ils supposaient mariée à celui qui la menaçait. Cela n'avait donc rien d'alarmant. Les gens ne la connaissaient pas ici. Et quand bien même, cela les aurait d'autant plus fait rire.

L'homme empestait l'alcool, mais il avait bien de la force dans les bras. Il n'eut pas beaucoup à faire pour tirer la jeune femme dans un recoin de la rue et la plaquer contre un mur ; elle se retrouvait bien conne de n'avoir pas pris de quoi se défendre. Il usa d'à peine quelques mouvement pour remonter et déchirer sa robe, avant de la prendre contre le mur comme une vulgaire prostituée, alors qu'elle souffrait entre ses mains, qu'elle avait mal et qu'elle retrouvait cette étrange sensation qui l'avait quittée depuis longtemps : la peur.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mar 27 Sep 2016 - 23:35


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Il l’avait clairement perdue de vue, le suderon observa parmi la foule, à droite à gauche, tout près et plus loin avant de quitter le stand pour se mettre à la chercher. Il était inutile d’appeler son nom dans cette foule, elle ne l’entendrait sans doute pas. Il commençait à se dire qu’il se passait quelque chose de louche et quoi qu’il en soit il se devait de le savoir et vite. Empressé, croisant ces regards étranges et curieux sur sa personne puisqu’il était clairement étranger, Farshad les ignorait tous, se glissant entre les passants tout en cherchant sur les stands à la recherche de la silhouette de sa sauveuse. Le suderon s’éloigna encore jusqu’à apercevoir un homme tirer une femme dont il n’eut pas le temps de définir ses traits mais qui d’instinct le poussa à accélérer son approche. Il poussa davantage les gens qui lui barraient le chemin jusqu’à déboucher dans un endroit moins peuplé et suivit le chemin qu’avait dû emprunter l’homme.

Quelle ne fut pas l’horreur qui se dessinait là juste sous ces yeux de cet homme profanant le corps de cette belle jeune femme qui n’était autre que Carmella et ce, sans son consentement. Farshad ne perdit aps de temps tira l’homme en arrière, le jetant violemment au sol, il s’empressa de dégainer sa dague pour lui couper la virilité et la lui enfonça dans la bouche pour étouffer ses cris. Au vu de la brutale section et a la vitesse à laquelle il se vidait de son sang, il ne lui restait que quelques secondes à vivre et il ne voulait certainement pas les gâcher en le laissant agoniser. Farshad l’obligea à se mettre à genoux devant Carmella, le front contre le sol dans un geste de pardon et aussi pour tirer le tissu de sa blouse et découvrir son dos nu. Tout en le maintenant dans la position, Farshad récita des prières en haradrim et dessina un symbole de malédiction dans son dos en le traçant dans sa chair de la pointe de sa dague. C’était chez lui ce que l’on faisait pour maudire les âmes sur le point de quitter leur enveloppe charnelle, afin d’être sûrs que jamais ils ne connaissent la paix. Farshad haïssait l’injustice plus que tout au monde, il avait toujours été fervent défenseur des valeurs et du respect humains que l’on soit homme ou femme. Personne ne méritait telle maltraitance et ses activités au sein du groupe de bandits l’avaient poussé à agir de manière radicale alors que le roi qu’il était ne voulait pas aller dans un engrenage de haine et faire valoir la justice par procès plutôt que par exécutions. Farshad n’aimait pas se laisser submerger par sa colère mais il avait clairement pas supporté la vision qu’il avait eue.

Une fois bien mort, Farshad souleva la jeune femme dans ses bras pour que sa robe déchirée ne se voie pas ainsi. Il ne lui avait pas demandé si elle allait bien, les images parlaient d’elle-même et personne ne pouvait se sentir bien après une telle agression. Le jeune homme ne cherchait pas à jouer les preux chevaliers, il faisait juste le nécessaire pour lui éviter plus d’embarras qu’elle avait déjà subi. Il s’empressait de l’emmener afin qu’ils puissent vite s’éloigner de la ville, retourner au campement et s’en aller avant d’être pointé du doigt et tenus pour responsable de ce meurtre. Farshad faisait attention de passer par les ruelles peu peuplées. Le visage du suderon était crispé par la colère et la haine qu’il ressentait tandis qu’il serrait la jeune femme entre ses bras. Et, ignorant les remarques à son passage, une fois qu’ils furent dans la forêt à l’orée de la ville, il reposa la jeune femme à terre. Le Viarag retira sa tunique et l’enfila à Carmella, puisqu’il était plus grand qu’elle, la tunique lui arrivait bien en dessous des fesses et lui permettait de cacher ce qu’il y avait à cacher le temps qu’ils fassent demi-tour et qu’elle ne se sente pas plus mal à l’aise qu’elle l’était peut être.

« Avez-vous trouvé tout ce que nous étions venus chercher ? » Demanda t-il après s’être retourné pour vérifier la monture.

Farshad n’était pas vraiment fier de ce qu’il avait fait, il avait l’impression de damner son âme un peu plus même si cet homme méritait cent fois de mourir dans d’atroces souffrances. C’était toute cette haine qu’il avait en lui et qu’il essayait de refouler, de retenir prisonnière et qui quand elle explosait le poussait à commettre l’irréparable. C’était peu intelligent de sa part de l’avoir tué parce que cela allait fatalement leur apporter des problèmes, mais cela avait été plus fort que lui.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mer 28 Sep 2016 - 9:17




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Il était difficile de décrire le regard de la jeune femme à ce moment-là ; peut-être parce qu'il était fruit d'un mélange intrinsèquement lié d'émotions, comme la peur, la haine et la honte. Aussi forte qu'elle se soit toujours montrée, Carmella se sentait minable, souillée et pis encore, elle se sentait comme un vieux bout de chiffon inutile. Cet homme là avait fait ce qui serait sa dernière erreur, mais si elle l'avait pu, elle lui aurait fait bien pire que ce qu'il avait écopé de la part du suderon. Carmella ne savait pas où se placer, elle tentait de retenir les pans de sa robe pour cacher son corps endolori, peinant à garder ses esprits alors qu'elle s'était vue complètement prise au dépourvu. C'était tellement rare, ces fois où elle craignait quelqu'un, qu'elle en avait largement perdu l'habitude, oubliant à quel point elle en demeurait vulnérable. Elle avait vu Farshad tuer cet ingrat, dessiner des symboles qu'elle connaissait sur son dos. C'était un acte qu'elle appréciait, dont elle lui serait reconnaissance, mais elle ne s'en trouvait pas moins honteuse de ce qui s'était passé. Et bien redescendue de son piédestal aussi. Elle laissa le suderon la ramasser pour la sortir de la ville, espérant de toute son âme si elle en avait encore une qu'il ne lui demande pas comment elle se sentait.

Au bout d'un moment, il finit par la reposer à terre, lui prêtant sa tunique dans laquelle elle eut rapidement fait de s'emmitoufler. Sa joue lui faisait toujours un peu mal après le coup qu'elle s'était pris, mais ce n'était rien comparé à la souffrance du reste de son corps. Elle se sentait tellement déshonorée, alors qu'au final, ce n'était pas loin de ce qu'elle avait vécu quelques années en arrière. Carmella resserra les pans de tissu devant elle, cachant jusqu'à son cou en s'aidant de sa longue chevelure. Elle écouta les premières paroles de Farshad, qui ne furent heureusement pas ce qu'elle craignait d'entendre. Qu'il s'en fiche totalement ou qu'il soit en train de prendre des précautions, ça lui était bien égal, elle n'avait juste pas envie de parler de cela. La mine renfrognée, elle déglutit avant de sortir quelque chose d'un pan de la robe, présentant au suderon une poignée de plantes séchées qu'il ne connaissait peut-être pas, puisqu'elles venaient du nord.

« Il n'y en a pas beaucoup, mais cela devrait suffire » répondit-elle en donnant le plus d'assurance qu'elle put dans sa voix. Si elle était certainement crédible par ce ton qu'elle maîtrisait bien, il n'en restait pas moins qu'elle se trahissait malhabilement par son air complètement abattu. Elle continua son chemin dans la forêt, déviant parfois pour contourner un arbre, mais sans jamais s'arrêter, et sans non plus dire un autre mot. Elle n'avait rien à dire de toute façon. Que pourrait-elle dire ? C'était comme si elle avait perdu sa crédibilité auprès de Farshad, alors qu'il avait du lui venir en aide. Néanmoins, elle demeurait assez surprise de ce qu'elle l'avait vu faire. Dans les visions qu'elle avait eues de lui, il était cet homme plein d'honneur, bon et surtout, pas le genre d'homme que l'on pourrait voir assassiner autrui de sang froid. C'était une agréable surprise pour ainsi dire, découverte dans des circonstances dont la jeune femme aurait largement pu se passer. Mais c'était quelque chose qu'elle n'avait pas soupçonné, et qui poussait sa curiosité malgré tout, alors qu'elle se prenait à penser qu'elle voulait le voir davantage dans cet état là.

Lorsqu'ils eurent gagné le campement, Carmella adressa une tape amicale sur l'encolure de sa mule, mais bien vite, elle avait disparu derrière les arbres pour aller se laver au ruisseau, laissant Farshad à la roulotte, où il était libre de faire ce qu'il voulait. La sorcière ne tarda pas à gagner le cours d'eau, dont les bruissements lui étaient parvenus depuis un moment déjà. Elle sentait que l'eau allait être froide, mais cela lui était bien égal. La jeune femme enleva ce qu'il lui restait comme tissu sur le dos et plongea pour s'y immerger totalement. La fraîcheur de l'onde pure contre sa peau était la seule chose qui pouvait la faire se sentir propre après ça.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 3 Oct 2016 - 20:51


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

C’était une sensation proche du cauchemar que de se sentir perdre ainsi le contrôle. Le monarque déchu avait manqué d’humanité et avait montré un visage d’autant plus sanguinaire propre aux haradrims. Il n’aimait pas se laisser emporter par la colère, de leur qu’un jour elle ne vienne par le noyer et estompe tous les principes qu’il s’efforçait de respecter. C’était comme si un animal sauvage vivait au fond de lui et qui prenait le dessus dès que la raison n’était plus suffisante pour supporter ce qu’il se passait sous ses yeux. Arrivé au campement, il laissa Carmella s’occuper d’elle, elle n’avait pas besoin que l’on pleure sur son sort ou qu’on la traite en pitié après ce qu’elle avait subi et la laissait se ressourcer à son aise. Le suderon quand à lui prit place auprès du foyer et ralluma leur feu de camp pour s’occuper l’esprit et calmer ses nerfs. Car il sentait encore l’énervement lui crisper les muscles, autant par l’acte de cet homme bien qu’il soit déjà mort que par son incapacité à se contrôler lorsqu’il se sentait déborder de haine.

Il passa ses mains sur son visage, épongea les quelques sueurs froides qui lui restaient. Son état de santé n’améliorait pas non plus la donne alors il décida d’aller s’occuper de la roue, continuer son labeur et donner des coups de hache histoire de se défouler un peu. Farshad enfila une chemise vu qu’il avait prêté sa tunique à Carmella pour ne pas rester torse nu. Il attacha ses cheveux en un chignon mal fait et attrapa la hache pour taper le tronc qu’il avait abattu la veille. Serrant les mâchoires, ces images insupportables lui revenaient sans cesse en tête et il se revoyait tuer cet homme. A chaque fois que sa hache touchait le bois il imaginait la tête de l’homme qu’il aurait volontiers arraché en fin de compte.

Ses coups étaient de plus en plus violents, mais cela lui faisait le plus grand bien. Au bout de quelques minutes essoufflé, il se redressa et remarqua que ses mains en étaient complètement rougies. Il reprit doucement sa respiration en observant le carnage qu’il avait fait, marmonnant des mots en haradrim en maudissant cet homme. Il laissa sa hache tomber par terre lorsqu’il pensait avoir suffisamment épanché sa colère. Il remarqua que Carmella était toujours pas rentrée, elle était sans doute allée se laver alors il ne chercha pas à aller la déranger après tout elle savait très bien se débrouiller seule. Farshad ne savait pas comment lui apporter son soutien, après tout il ne la connaissait pas. Il pouvait compatir a sa douleur, il l’avait défendue, et désormais il ne savait pas ce qu’il pouvait faire de plus pour l’aider.

Farshad passa l’une de ses mains sur son visage, songeant que si ça avait été sa belle à la place de Carmella il aurait sans doute pu brûler le village entier dans son emportement.  Le suderon ne savait pas quoi faire, sa sauveuse était dans le mal et lui était resté là pour se défouler sur du bois. IL prit finalement son courage à deux mains, remontant les traces de la jeune femme jusqu’à retrouver ce point d’eau dans lequel il s’était baigné et où elle avait commencé ses soins pour ses blessures. Il la vit furtivement dans l’eau et ne laissa pas son regard trainer sur son corps par respect pour elle. Le suderon se contenta de s’asseoir sur la rive, la mine renfermée encore énervé et laissait son regard fixe sur un point tandis que son esprit s’inondait de nouvelles pensées négatives. Il n disait rien, il se montrait simplement disponible dans le cas où elle ait besoin de soutien ou de quelque chose. Il ne la regardait toujours pas, il ne se serait pas permis après ce qu’il venait de se passer. Il espérait juste qu’elle n’interpréterait pas sa présence autrement mais si elle désirait le voir partir, elle n’avait qu’à le dire pour qu’il obéisse.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Mar 4 Oct 2016 - 17:27




Meet The Witch

Farshad & Carmella


La jeune femme resta le plus longtemps qu'elle le put immergée sous l'onde claire, à observer les courant mouvoir sa chevelure de feu, à détailler les faisceaux de lumière solaire qui se décomposaient au contact de la surface de l'eau. La température lui aurait glacé les os en temps normal, elle qui avait pris l'habitude du temps chaud des terres de Rhûn ; mais là, c'était comme si elle était incapable d'être sensible à son environnement. L'eau ne lui faisait rien, si ce n'était que laver sa peau de l'ignominie de ce salopard qu'elle avait malencontreusement croisé. Pour une fois depuis longtemps, elle redescendait de son piédestal, elle revenait sur la terre ferme pour se rendre compte qu'elle était aussi vulnérable que n'importe quelle autre femme ici. Que ce n'était pas parce qu'elle donnait à tous cette impression de violence, de mystère et d'audace qu'elle en était plus forte. Ce qui la dérangeait le plus, au delà de s'être vue souillée sous les yeux de trop nombreuses personnes qui n'auraient rien fait pour l'aider, sous les yeux de Farshad aussi, c'est qu'elle n'avait pas été capable de régler son sort toute seule. Elle était reconnaissante de l'aide que le suderon lui avait apporté, mais s'il n'avait pas été là.. Et bien elle serait dans un sale état, peut-être même morte.

La jeune femme finit par ressortir la tête de l'eau lorsque la respiration lui fut nécessaire. Elle lava ses cheveux puis les releva en une tresse avant de se mettre à frotter son corps sali. Assise sur le bord de la rivière, elle frottait, frottait comme une forcenée jusqu'à voir rougir la peau sous ses assauts répétés. C'était comme si rien n'y faisait, qu'elle sentait toujours les mains de cet homme sur son épiderme, et pas que. Elle se souvenait encore trop bien de ce que lui avait fait son mari, mais à cette époque là, elle avait été une autre personne, une jeune femme encore naïve, encore fragile. Se voir ainsi déshonorée alors qu'elle était cette sorcière qui devait elle-même effrayer les autres, non.. C'était trop pour elle.

Carmella demeura un moment sur la rive, avant de retourner dans l'eau pour tenter une dernière fois de se débarrasser de ce sentiment bien trop envahissant. Elle ne savait pas ce que Farshad pouvait penser d'elle, et étrangement, elle se posa la question. Avait-il pitié ? Elle ne l'espérait pas. Elle voulait seulement qu'il reste comme il avait été jusque là, que leurs accords mutuels demeurent présents et ne se ternissent pas parce qu'elle lui en devait une. Carmella se mordit les lèvres, les mains sur son ventre. A ce moment là, elle entendit quelqu'un arriver, et se retourna brusquement pour surveiller ses arrières. Elle se détendit lorsqu'elle constata que ce n'était personne d'autre que Farshad. La sorcière se rendit compte qu'elle était partie depuis un moment, aussi, elle supposa qu'il était certainement venu voir si tout se passait bien pour elle. Elle reprit la composition savante de son minois, ajustant ses traits sur cette expression d'indifférence rarement feinte, pour dissimuler ce qu'elle ne voulait pas qu'il sache. Elle sentait la douleur dans ses bras, elle aurait certainement quelques ecchymoses mais rien de visible pour le moment. La jeune femme remarqua que le suderon détournait le regard, respectant sa pudeur à l'inverse de bien des hommes. Carmella esquissa l'ombre de ce qui semblait être un sourire, de constater qu'il était loin d'être ce qu'elle avait pensé de lui de prime abord. Et cela l'intriguait d'autant plus qu'elle le cernait difficilement, mais qu'il semblait lui vouloir du bien, alors qu'elle avait commencé avec lui en étant tout ce qu'il y avait de plus odieuse.

Carmella finit par sortir de l'eau, laissant ses yeux aller vers le suderon alors qu'il ne la regardait toujours pas. Elle appréciait cette marque de réconfort qu'il lui apportait, se demandant s'il en était conscient ou non, et s'il le faisait pour une raison particulière ou avec toutes les femmes. Elle songea à cette demoiselle qu'elle perçue dans ses visions, pensant qu'elle était bien tombée, et en espérant qu'elle serait capable de comprendre la part d'ombre de cet homme. Elle n'avait rien à se mettre sur le dos, alors elle se contenta de ramasser ce qu'il restait de sa robe et la tunique de l'homme pour les placer devant elle et dissimuler son corps avant de filer à la roulotte pour s'y couvrir plus que de coutume.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Ven 7 Oct 2016 - 11:23


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Le suderon s’était déplacé jusqu’à la rive, assis tout en arrachant quelques brins d’herbes qu’il faisait ensuite tourner entre ses doigts, pensif. Il espérait que sa présence réconfortait Carmella et qu’elle ne prenne pas cela comme un signe avant coureur mais bien comme une marque de respect puisqu’il évitait de poser son regard sur elle. Il voyait l’ondée perturbée par la présence de la jeune femme, signe qu’elle y était encore et qu’elle ne voyait pas sa présence comme quelque chose de dérangeant. Le suderon s’enferma dans ses pensées, se demandant si son aimée avait déjà vécu situation similaire dans quel cas il se promettait de retrouver les coupables pour les égorger. Elle occupait toujours ses pensées et le fait de savoir que Carmella savait des choses sur leur avenir commençait à réellement l’inquiéter. Elle ne lui avait toujours pas dit, pourquoi il la ferait souffrir et cela amplifiait le fait qu’il ne sache pas où donner de la tête ces temps-ci.

Farshad entendit les pas de Carmella dans les bruissements d’herbes et de feuilles au sol, alors en tournant la tête il remarqua qu’elle était partie sans doute pour aller se revêtir de meilleures frasques que celles qui avaient été réduites en charpie. Il aurait dû penser à le faire pour lui éviter de se sentir encore souillée en étant obligée de remettre ces vêtements mais il avait visiblement loupé le coche, tant pis, il n’avait pas toute sa tête. Farshad ne la suivit pas, il resta un moment sur la rive, observant l’autre côté d’où l’on pouvait voir les arbres de dessiner en rang comme une armée. Il pensait à ce qu’il avait fait, à ce qu’il devait faire, il était complètement perdu. Il savait qu’il devait procéder par ordre et que rejoindre le groupe de Taavi était primordial mais il avait aussi envie de retrouver les bras de sa belle, d’aller à Khand et mettre hors d’état de nuire son tyran de petit frère, il avait aussi envie de s’éloigner, de se faire oublier et il ne savait pas s’il était capable de tenir à la longue. Même partager son fardeau malgré lui ne semblait pas l’apaiser, il lui fallait agir et vite.

Il arrivait souvent qu’il remette tout en cause, c’était bien à cause de cela que ces affaires politiques trainaient autant à cause de son tempérament défaitiste et le fait qu’il soit complètement lassé d’en avoir plein le crâne. Farshad observa le ciel et remarqua que les nuages étaient en train de se faire menaçants. Il allait pleuvoir d’une minute à l’autre et sans doute pendant longtemps. Il leur fallait partir d’ici, pour que Carmella puisse se remettre de ses émotions mais également pour qu’ils ne soient pas pris à partis lorsqu’ils découvriraient le corps mutilé de cet homme. Farshad se leva et retourna à la roulotte, il croisa Carmella.

« Nous devrions partir, faire quelques kilomètres à l’ouest, on serait tranquilles. »

Le suderon vérifia que la roue accidentée tiendrait le voyage avec les quelques rafistolages qu’il avait fait. Ce n’était pas une proposition, ils devaient vraiment partir alors il entreprit de l’aider à rassembler leurs affaires et prépara également Sîn à refaire un voyage. La pluie se mit finalement à tomber, Le suderon monta sur son cheval et demanda à Carmella de ne pas aller trop vite au risque que la roue cède, ce qui engendrerait de gros dégâts et qui pourrait également mettre en danger elle et sa mule. Il ouvrait le chemin, prenant quelques mètres d’avance pour y aller en éclaireur. Ils profitaient de la lumière du jour puisque c’était l’après midi et alors on n’aurait pas le temps de les retrouver puisqu’ils seraient arrivés à destination au soir même. Farshad veillait à ce que la roue tienne, facilitant le passage de la roulotte sur le chemin en retirant les obstacles.

« J’aimerais savoir maintenant que ce vous avez vu sur Elwel. » Fit il en chevauchant à la hauteur de la jeune femme.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Ven 7 Oct 2016 - 21:56




Meet The Witch

Farshad & Carmella



Resserrant les pans de l'épaisse couverture en laine qu'elle tenait sur ses épaules, Carmella se mordit les lèvres. Elle regarda pendant un moment au loin, dans la direction du chemin qui menait au village. L'endroit était désert si l'on ne tenait pas compte de son campement ni de Farshad, il n'y avait personne, pas même un oiseau dans les branches de la canopée, comme si elle les avait fait fuir. La sorcière resta enfermée dans son mutisme un moment, tirant derechef sur les pans de sa cape improvisée ; la laine grise formait un épais manteau sur son dos, un manteau trop chaud pour la saison, mais elle n'en avait cure. C'était comme si elle ressentait le besoin de couvrir tout son corps, de s'enfermer sous une capuche, et sous une couche d'indénombrables tissus pour ne pas se sentir trop dévêtue aux yeux du monde. Elle qui se fichait bien de tout, elle avait depuis longtemps oublié qu'elle n'en était pas plus forte que les lois de la nature. Elle était assujettie à plus coriace qu'elle, et sa petite défense habituelle ne lui suffirait pas tout le temps. Son beau piédestal s'était effondré sous ses yeux, et elle ne s'en sentait que plus vulnérable. Elle avait eu peur, vraiment peur comme la première fois où son mari s'était accaparé son corps d'enfant. Ces souvenirs étaient remontés dans sa mémoire, loin du coffre secret où elle les avait enfermés, à la minute où l'autre bougre avait soulevé sa robe. Et elle se sentait mal, elle se sentait tellement mal de ne pas lui avoir fait payer elle-même pour ce qu'il avait osé lui faire.

Elle fut tirée de ses pensées par la voix du suderon qui venait lui proposer de lever le camp. En fait, ce n'était pas vraiment une proposition, mais plutôt une information : ils levaient le camp. Carmella ne s'opposa pas à ce choix, elle le savait justifié, et au delà de sa simple survie, elle comprenait qu'il fallait bouger. Aussi, la jeune femme s'affaira à ranger tout ce qui n'était pas à sa place, et elle attela la mule pour prendre le départ. Elle avait le regard dans le vide, son visage dépourvu de sentiments comme il l'était souvent, bien que là il n'était pas le fruit d'une savante composition comme elle le faisait en temps normal. Elle se sentait horriblement laide sans son masque habituel, et c'était d'autant plus perturbant que Farshad pouvait voir sous le voile qu'elle posait sur elle, le visage d'une réalité qu'elle avait tenté d'oublier.

Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la bouche pour lui poser une question qui resta en suspens, Carmella l'entendit lui demander quelque chose qui lui était sorti de la tête. Il n'était pas méchant, non, ni même agressif comme elle-même l'aurait été si elle avait voulu obtenir une information. Elle appréciait le fait qu'il ne cherche pas à lui extorquer son savoir, mais seulement à en avoir connaissance. Elle se demanda un instant jusqu'où il serait capable d'aller pour obtenir ce qu'il voulait, mais elle se contenta seulement d'ouvrir la bouche pour laisser échapper sa réponse.

« Je ressens sa peur, son angoisse. Je ressens le vide quand vous n'êtes pas là près d'elle, et pourtant il semble s'y ancrer pendant bien trop longtemps. Je ressens ce qu'elle ressent pour vous ; c'est pur, un amour qu'elle essaye de vous cacher parce qu'elle ne connaît pas la réalité de vos sentiments. Je vois les larmes qu'elle verse les soirs où vous ne la prenez pas dans vos bras, elle a mal de votre distance et pourtant elle ne vous dira pas à quel point, elle ne veut pas vous mettre de barrières. Mais je ressens d'autant plus son doute face à certaines choses que vous serez forcé de lui dire. Je ne sais pas si elle est capable de comprendre votre part d'ombre, de voir l'homme que j'ai pu voir tout à l'heure, de voir le monarque. Vous aurez certainement du mal à concilier cet amour et votre royaume » annonça-t-elle, puis elle laissa le silence retomber, lourd, pour donner le temps au suderon d'assimiler ce qu'elle venait de lui dire.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 153
♦ RÉPUTATION : 1314
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Meet the Witch Sam 8 Oct 2016 - 19:01


Meet the witch

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Carmella & Farshad

Farshad écouta avec attention ses ressentis sur les visions qu’il lui avait été donné de voir de son amour naissant avec la Gondorienne. Ce qu’elle lui dévoila était ce qu’il craignait depuis le début de sa relation avec elle, le manque que l’un et l’autre pouvait engendrer tout comme le fait qu’il avait une partie de son histoire qu’il avait été obligé de lui cacher pour des raisons évidentes de sécurité. Il en avait pourtant parlé avec la jeune femme, cette dernière lui avait certifié qu’elle lui faisait confiance alors il avait voulu s’en contenter pour ce qui suivrait ensuite. Farshad demeura silencieux après ces quelques révélations, a sa prochaine visite il devrait s’assurer qu’elle continuerait de lui faire confiance quoi qu’il arrive afin d’être certain qu’il ne puisse pas perdre son amour alors qu’il venait tout juste de commencer. Il avait été honnête, respectueux, bienveillant avec elle, il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire davantage pour qu’elle soit rassurée.

Bien sûr que lui aussi désirait l’avoir avec lui mais elle savait aussi qu’il avait des obligations et leur amour s’était tissé sans que cela ne soit prévu de base. Farshad avait des engagements qu’il désirait tenir toujours dans l’optique de lui prouver aussi qu’il était un homme de foi. Elle devait tenir, il avait tant à lui montrer à lui faire vivre, elle ne devait pas abandonner.

« Je vous remercie Carmella. » Répondit Farshad après quelques minutes de réflexion intense.

Farshad lui adressa un sourire et avança un peu plus dans le but de continuer d’ouvrir la marche et faire en sorte qu’il n’y ait pas de trop gros obstacles sur le chemin qui pourraient compromettre la sécurité de Carmella et sa roulotte quelque peu défectueuse. Jusque là elle semblait bien tenir le coup mais le surderon restait en alerte au moindre craquement suspect.

Puis ils arrivèrent tout près d’une cascade se déversant dans une petite rivière qui serait un point d’eau parfait pour la jeune femme. Farshad descendit de son cheval et entreprit d’aller vérifier que les alentours étaient sécurisés. Il se retrouva alors seul un moment toujours ayant sa belle dans ses pensées mais était particulièrement soucieux. Il songeait à lui écrire et lui envoyer la lettre dès qu’il passerait dans un village au moment où il aurait reprit la route afin de lui raconter ses mésaventures  et aussi pour lui dire qu’il reviendrait bientôt tout en ajoutant qu’il se languissait de la revoir.

Il avait espoir que ses deux hôtes prenaient soin d’elle, qu’elle travaillait pour se changer les idées. Farshad n’aimait pas se dire que la situation pouvait lui échapper des mains alors qu’il faisait tout pour que tout se passe bien entre eux. Si elle ne tenait pas, elle n’aurait qu’à mettre un terme à leur relation mais le suderon voulait y croire plus que tout. Farshad profitait de son tour pour ramasser des buches qui leur servirait pour faire le feu de camp. Il se demandait comment allait Carmella mais ne savait pas comment s’y prendre pour faire en sorte qu’elle se sente mieux. C’était délicat et il n’était pas un professionnel pour consoler les peines. Toutefois il espérait que ses petites attentions bienveillantes à son égard lui permettaient de surmonter cela - Elle aurait besoin de temps.
Farshad revint au campement et entreprit de monter le feu. Il l’alluma et senti très vite la chaleur venir réchauffer ses mains, ses muscles qui avaient encore du mal à se faire à la température bien plus basse de ce coin là de la terre du milieu.

« Le coin vous plait ? » Demanda il à Carmella par automatisme.

Farshad n’avait pas envie de parler d’Elwel, encore moins de ce qu’il s’était passé la concernant et le concernant puisqu’elle avait compris qu’il avait quelques facettes bien plus sombre qu’il ne le laissait entrevoir. Commencer sur des banalités lui permettait de ne pas lui laisser le moyen d’y revenir.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 85
♦ RÉPUTATION : 754
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Meet the Witch Lun 10 Oct 2016 - 10:28




Meet The Witch

Farshad & Carmella


D'un simple hochement de tête, Carmella signifia à l'homme qu'elle le remerciait d'avoir écouté ses propos même s'ils n'étaient pas faciles à entendre. Si elle ne s'était jamais intéressée à l'amour et aux sentiments, elle comprenait tout à fait que les gens puissent se soumettre à ces idéaux, qu'ils en soient conscients ou non, et que cela pouvait leur faire beaucoup de mal comme – apparemment – beaucoup de bien. Elle regarda le suderon s'éloigner sur son cheval pour lui en présenter la croupe, silencieuse. Elle n'avait rien d'autre à lui dire, comprenant que ce genre de révélations pouvaient demander un temps de réflexion pour lui, tout comme un temps d'acceptation, ce qui n'était pas toujours évident. Il avait de ce fait quelques problèmes auxquels il devait trouver une solution et qui risqueraient de le tracasser pendant un moment. Carmella choisit de le laisser tranquille ; après tout, elle l'avait déjà bien embêté avec un tas de choses depuis le début, et contre toute attente, elle se sentait terriblement reconnaissante et honteuse devant cet homme, alors elle préféra se taire.

Bientôt, ils arrivèrent près d'une cascade qui offrait un joli bassin d'eau claire, bordé par une rive qui permettrait facilement d'y installer sa roulotte. La jeune femme le vit disparaître dans les quelques arbres qui entouraient la berge, certainement dans le but d'aller faire un ronde pour vérifier la sécurité des lieux ; elle le laissa aller, arrêtant sa mule dans l'herbe pour la laisser manger pendant qu'elle s'abreuvait et rinçait son visage dans l'eau fraîche. Cependant, il ne mit pas longtemps à revenir, ce qui rassura la sorcière car elle avait besoin de ce sentiment de protection avec elle après ce qui s'était passé. Elle avait à la fois honte de dépendre de sa force, mais aussi de l'avoir fait témoin d'une telle scène : que penserait-il d'elle maintenant ? Mais de l'autre côté, elle continuait de porter son masque d'indifférence sur le visage, masquant qu'au fond, quelque chose d'infiniment petit s'était brisé ce jour-là.

S'asseyant auprès de lui alors qu'il avait monté le feu, la jeune femme vint réchauffer ses petites mains au dessus des flammes, sans toutefois s'en approcher trop. Elle se souvenait d'autant plus de la douleur des flammes que les événements du matin avaient réveillé une certaine partie de sa mémoire qu'elle aurait préféré omettre. Elle n'avait toujours pas quitté sa couverture, demeurant cachée sous son épaisseur comme si cela pouvait la protéger ; bien sûr, le mal était déjà fait alors cela n'avait pas vraiment d'importance.

« Oui, l'endroit est très bien, merci » se contenta-t-elle de répondre dans un premier temps. Elle ne savait pas vraiment s'il essayait de lui faire la conversation ou s'il voulait s'enquérir de son état. Quoi qu'il en était, l'endroit était superbe, et il offrait tout ce dont elle pourrait avoir besoin, ce qui était plutôt arrangeant. La jeune femme prit congé de lui quelques minutes pour aller chercher son matériel, puis elle se réinstalla à ses côtés, les plantes dans les mains ainsi que quelques autres ingrédients pour fabriquer un nouveau baume pour le suderon. Il avait sans doute encore besoin de soins, et elle le ferait penser à d'autres choses qu'aux tristes nouvelles dont elle avait été la messagère, d'autant qu'à ce qui s'était passé le matin même. Écrasant les herbes avec un pilon et un mortier, les mélangeant avec quelques substances grasses et des poudres aux couleurs soutenues. « Vous allez pouvoir reprendre la route bientôt, d'ici demain vous aurez certainement recouvré vos capacités, vous pourrez rejoindre votre groupe sans souci, mais soyez prudent cette fois-ci » ajouta-t-elle, alors qu'elle s'approchait de lui pour écarter le tissu et dénuder son épaule, passant ses mains frêles sur le bord de sa plaie pour en constater la cicatrisation. C'était plutôt prometteur.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Meet the Witch

Revenir en haut Aller en bas
Meet the Witch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Witch!
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Après le level 140 pour une witch
» Witch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.