AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]

Partagez | 
 

 Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Jeu 8 Sep 2016 - 13:27




Ne vole point avant d'avoir des ailes…

…ou deux jambes qui marchent dans notre cas !



Brogar n’était pas un grand fan de ses collègues nains…menfin, il n’est pas fan de grand-chose me direz-vous. Le seul bon côté de se retrouver au milieu des siens était de se retrouver à même hauteur et de ne plus souffrir de torticolis à force de devoir lever la tête pour regarder les gens.

En général, ses séjours dans les colonies naines étaient très rapides. Etre parmi les siens le rendait assez nerveux même si il ne se trouvait pas dans les Monts de Fer. Aujourd’hui, il allait cependant devoir rester plus longtemps. Une terrible histoire qui comprenait un buisson de baies et un sanglier l’avait laissé avec une blessure à la jambe. Il se retrouvait maintenant à boiter et, il vous l’assure, ça ne rend pas la marche très pratique.

Si vous voulez l’histoire en question: il était tranquillement dans un bosquet de bois à chaparder tout ce que mère-nature mettait à sa disposition quand il se rendit compte qu’un compatriote sanglier avait eu la même idée. Ils s’étaient alors retrouvé nez-à-nez et le nain avait pu découvrir que l’animal était aussi courageux que lui. Ils se firent autant peur l’un qu’à l’autre, deux grands cris provinrent de leur gorge respective et chacun choisit la fuite. Sauf que le porc choisit la fuite en avant…La rencontre fit voler Brogar comme une quille alors que l’animal s’enfuyait à toutes jambes.
Le nain se retrouva donc la tête en bas à moitié coincé dans un buisson de ronces et la cuisse ouverte..haaa la journée commençait tellement bien !

Il s’était soigné au mieux possible tout en maudissant tous les porcins du monde avant de reprendre sa route pour les montagnes bleues.
Sa blessure était assez nette, merci la défense aiguisée du sanglier, pas trop profonde. Heureusement il n’avait pas besoin de se faire de points pensait-il, il avait horreur de faire ça il se donnait l’impression d’être un rôti. Elle était cependant longue et le gênait beaucoup dans sa marche.

Deux jours plus tard il s’était donc retrouvait dans les Montagnes Bleues en se rendant compte qu’il allait devoir vraiment faire une pause. Sa blessure n’arrivait pas du tout à se soigner…le tour de la plaie était enflammé et gonflé…mais il supposait que tant qu’il n’y avait pas de pu ça allait ? Non ?
Menfin, il allait devoir se soigner, car ce serait bête de mourir si peu glorieusement…Mouais, il avait jamais rien fait de glorieux de sa vie, donc ce serait bête de mourir tout court…
Il avait seulement un petit problème…il n’avait plus un seul sou en poche…

C’est ainsi qu’il se retrouva au marché de la montagne. Il n’avait pas d’argent pour voir un guérisseur ou acheter une décoction… Il allait donc voler comme il en avait l’habitude ! Plus facile à dire qu’à faire cependant avec une patte malade.

Brogar observait le marché avec attention décidant de garder ses rêveries habituelles pour plus tard. Il comptait habituellement sur sa facilité de déplacement et son adresse pour s’éloigner rapidement après son vol. Aujourd’hui, il ne faisait cependant pas confiance à sa jambe.
Il avait enroulé un tissu autour de son vieux pantalon pour maintenir la plaie et éviter qu’elle ne le tire. Cependant, il boitait très fortement et à chaque pas un éclat de douleur passait sur son visage. Visiblement, sa blessure n’avait paaaas du tout aimé les deux jours de marche imposés qui avait suivi. Qu’est-ce qu’elle était casse-pied ! *Ou plutôt casse-jambe ! héhéhé !*…houlà, la douleur commençait à lui monter à la tête pour qu’il se fasse des blagues aussi nulles, heureusement qu’il ne l’avait pas dit à voix haute…
Bon il fallait vite qu’il trouve de quoi se soigner avant que son humour succombe à l’inflammation !

Il passa une main dans ses cheveux emmêlés pour dégager ses yeux afin d’observer autour de lui. Ah ! Stand d’apothicaire repéré ! Il était maintenant temps de chaparder ce dont il avait besoin. Il s’approcha donc le plus naturellement du monde du stand dès qu’il y eut assez de clients pour le cacher un maximum.
Il observa rapidement ce qu’il voyait, repérant ce qu’il supposait être des désinfectants. Alooors…hop, discrètement le petit pot fini dans sa veste, plus que celui d’à côté au cas où ça ne soit pas ça et hop s’en aller l’air de rien…

« How ! » Il gronda en se penchant. Un nain s’était tourné sur lui-même, sauf qu’il avait une hache à la taille et que le manche fit joyeusement connaissance avec sa cuisse. Sa jambe ploya sous la douleur et la surprise fit voir son petit larcin aux yeux des gardes qui venaient juste de passer à côté… Oui parce que ce ne serait pas drôle si les gardes n’avaient pas été là au moment où il ratait son vol… un « Gardes ! Au voleur ! » de l’apothicaire fini par faire réagir les gardes qui se dirigèrent vers lui.

« Et m**de… » Bon, ben, fuite…ou pas…

Il ne fit que quelques pas maladroits avant que les gardes ne l’attrapent…Il détestait sa jambe voilà, il la frapperait si elle n’était pas attaché à lui-même!
Il se retrouva donc à moitié pendu par les bras que les gardes lui maintenaient, la jambe toute tremblante. Son air blasé était de retour et il regardait les gardes qui le sermonnaient avec ennui… Allez, il allait retourner en prison…encore…

« Allez quoi…c’est juste pour soigner…c’est juste un p’tit pot… j’le repose et on en r’pale plus ? » Bougonnât-il, tout en se retenant de jeter des piques aux gardes. Ce n’était jamais une bonne idée, il n’avait pas besoin de se faire taper plus dessus.


Dernière édition par Brogar le Jeu 15 Sep 2016 - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 9 Sep 2016 - 12:59

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Une mâtiné marché comme une autre, ce jour là il y avait plus de nains que d’habitude et circuler sans bousculer quelqu’un était presque impossible. Se faufilant entre les silhouettes comme elle le pouvait, la naine guérisseuse des Ered Luin affichait de larges sourires. La bonne humeur de Raeryan jamais n’aurait su se tarir, elle avait constamment la mine fraiche, les joues rosées et aimait prendre de ce temps là pour discuter avec les quelques connaissances qu’elle croisait ou bien les marchands venus vendre leurs produits. Son panier peu à peu se remplissait de fournitures en tout genres et de vivres mais aussi de quoi améliorer ses remèdes ; ce point là était d’ailleurs plus important que se racheter une cape puisque celle-ci commençait sérieusement à s’user.

Un homme boiteux ne passe jamais au travers du regard d’un guérisseur et alors Raeryan avait bien vite fait de voir que le nain qui passa à côté d’elle avait sans doute une immonde blessure sous ce tissu entourant sa cuisse et dont le sang l’avait déjà changé de couleur. La naine fronça les sourcils, interpellée, elle le suivit discrètement en se demandant ce qu’il faisait par ici alors qu’il aurait dû être chez un médecin. Sa silhouette ne lui était pas familière et elle eu très vite la puce à l’oreille en le voyant s’approcher du stand de l’herboriste. Peut être qu’il était guérisseur ? La naine vit toutefois que ce qu’il prenait n’avait pas réellement de bienfaits sur une blessure physique même s’il était un bon anti-douleur. Continuant de l’observer discrètement elle comprit à quoi elle avait à faire lorsqu’il cacha le pot dans sa veste. Ainsi il eu suffit d’une maladresse de sa part pour qu’il se fasse repérer et que très vite, les gardes finissent par rappliquer afin de se saisir de l’étranger. Ils allaient l’emmener sans doute dans les cachots, il attendrait de longs jours avant de pouvoir se faire soigner et en mourrait très probablement avant. La naine s’empressa de réagir, instinctivement, elle haussa la voix à l’attention des gardes.

« Eh !! Eh !! Je vous y prends !!! Quand cesserez vous donc de considérer mes patients comme des voleurs du moment que vous ne les avez jamais vus ?! » Gronda Raeryan.
« Dame Raeryan, nous l’avons pris sur le fait !! » Le garde attrapa la veste du nain, il extirpant le pot de force pour le lui montrer.

Raeryan fronça les sourcils, elle n’aurait pas beaucoup d’arguments face à ça mais comptait bien les faire lâcher prise pour s’en occuper elle-même.

« Ne voyez vous pas qu’il est blessé ? Il a besoin de ses deux mains pour se tenir ou il aurait vite fait de tout casser, heureusement qu’il l’a mis dans sa veste !! Ce pot c’est moi qui lui ai demandé de le prendre ! »

Raeryan était visiblement excédée, elle donna l’argent au marchand qui avait l’habitude de l’avoir pour cliente et donc ne sembla pas vouloir maintenir sa plainte. Dans l‘incompréhension de la situation, les gardes resserrèrent leur emprise sur l’inconnu et Raeryan en profita pour le tirer par la manche après avoir jeté le pot dans son panier. Les quelques nains qui avaient observé la scène vaquèrent de nouveau à leurs occupations et la foule se dispersa. Raeryan entraina la nain avec elle dans les immenses couloirs des montagnes bleues, ne lui adressant pas un mot. Il avait volé pour se guérir, bon nombre de nains faisaient cela en n’ayant pas les moyens de s’offrir les soins d’un médecin mais Raeryan avait bien plus de principes et se pliait toujours en quatre pour les siens quitte à ne pas être rémunérée. Ce n’était pas important, elle préférait largement l’échange de services plutôt que les pièces clinquantes qui lui donnaient l’impression d’être corrompue.
La naine excédée ne laissait pas le choix à cet inconnu, elle allait le soigner qu’il le veuille ou non car sa blessure était immonde et que tout irait mieux de cette manière. Elle le fit rentrer chez elle, refermant sa porte abimée derrière elle en espérant qu’il n’allait pas tenter de prendre la fuite.

« Allez vous asseoir. » Demanda t-elle en dénouant les nœuds de sa longue cape rouge avant de l’accrocher dans un coin

Elle lui laissa loisir d’aller dans le salon sans plus le surveiller, avec un peu de chance il n’était aps aussi borné que certains et obéirait sans rechigner. Il y avait bon nombre d’objets de valeur mais préférait lui faire confiance. En revanche, si par malheur il la prenait pour une idiote et que quelque chose venait à manquer sur ses étagères, pour sûr qu’elle lui ferait payer plus cher les soins - elle était même prête à le séquestrer pour qu’il fasse tous les travaux de sa maison en échange de son pardon. Les nains avaient beau être entêtés, il n’y avait rien de pire qu’une naine désabusée et énervée, bon nombre d’entre eux en avait fait les frais. C’était aussi une erreur de penser qu’elle ne soignait que ceux qui en avaient les moyens, Raeryan avait suffisamment de caractère pour tenir tête aux guerriers et aux voleurs Dans sa pièce remplie de bocaux en tous genres, la guérisseuse dégagea ses épaules de ses boucles brunes tandis qu’elle s’afférait à préparer tout ce dont elle avait besoin pour la plaie : remèdes, fils, aiguilles, linges, eau propre et huiles essentielles, la naine revint dans le salon en portant sa grosse bassine d’eau, déposa tout sur une table basse.

Le calme présent, la naine en profita pour détailler son patient. Elle ne l’avait jamais vu par ici, sans doute venait il du Nord ou des Monts de Fer quoi qu’il en soit c’était très mal vu de voler au sein d’un royaume où l’on était étranger. Elle n’allait pas lui faire la morale : Raeryan n’avait jamais aimé la morale mais ne se gêna pas de le fixer de manière consternée.

« Que vous est il arrivé ? »







_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 9 Sep 2016 - 16:25


Ne vole point avant d’avoir des ailes…



Bon…ce serait peut-être bien de mettre un plan au point rapidement là. Comment il allait faire pour se sauver de cette situation ? Il doutait fortement qu’il puisse s’enfuir ou s’échapper de prison dans son état. Ce n’est pas non plus là-bas qu’on allait le soigner. Bon allez ma p’tite Tête de Lard c’est le moment de mettre ta cervelle à profit !

Alors il allait… ! Ha ! Les paroles fortes d’une naine le stoppèrent dans sa réflexion et il tourna la tête avec surprise. Patient ? De quoi ? Ha voleur ça c’était lui c’est sûr ! Ou pas ? La naine venait à sa rescousse ?
Il bougonna en se faisant malmener alors qu’on lui retirer le pot de sa veste.

« Chuis tellement désolé Dame Raeryan…Chuis trop maladroit… » Il fit une moue en prenant un air contrit et des yeux de chiots. Il se lançait dans le jeu sans se poser plus de questions, il savait très bien faire le nain simplet d’esprit…c’était naturel chez lui !
Il gardait sa mine, sachant qu’un air idiot et son apparence pauvre pouvait être un avantage. Un pauvre gars bête au point de ne pas pouvoir travailler ça pouvait inspirer la pitié…
Intérieurement il souriait et riait même face au tempérament bien trempée de sa sauveuse. Il ne savait pas du tout pourquoi elle avait décidé de le sauver des cachots, mais il ne crachait jamais sur une opportunité.

La prise des gardes se fit moins forte et cette fois ce fut la naine qui l’attrapa. Il se retrouva entraîné d’autorité par la… guérisseuse ? Elle avait parlé de patient…
Clopinant, il se retrouva à suivre sa sauveuse sans trop comprendre ce qu’elle lui voulait de plus. Une contrepartie ? Mais ça se voyait qu’il n’avait pas un seul sou en poche… où c’était une marabouteuse qui voulait l’étriper pour lire l’avenir ? Ou utiliser ses os pour un onguent à utiliser sur son joli visage ? Ce serait embêtant, il ne voulait pas finir en crème…
Les couloirs se succédèrent sans qu’il ne prononce un mot (un exploit !), seulement quelques sifflements quand la douleur se faisait trop forte. Il fixait la cape rouge de la naine tout en imaginant les misères qu’elle pourrait lui faire subir. Il commençait à vraiment peiner à avancer quand ils arrivèrent à une maison… ha ! Elle allait le faire cuire comme un rôti pour le diner ! C’était ça !

Il cligna un peu bêtement des yeux une fois dans la maison et à sa demande. Ne voulant pas mourir tout de suite (on énervait pas une naine, jaaaaamais), il clopina jusque dans le salon en regardant autour de lui. Peut-être qu’elle allait l’empailler ? Il n’était pas sûr de faire une jolie décoration.
Il ne s’assit néanmoins pas, se tenant juste au montant de la chaise pour soulager sa jambe tremblante. Il continua d’observer autour et l’idée de voler ne lui vint pas à l’esprit malgré toutes les objets devant lui. Quand on l’invitait (ou le forçait dans le cas présent) le voleur ne pensait pas à commettre un larcin…si il devait le faire, c’était en partant pour ne pas se faire repérer bien sûr.

La naine revint avec l’équipement nécessaire pour le torturer et il la regardât tout posé en penchant la tête. Puis elle le fixa avec un air qui le faisait se dandiner sur place. Houlà, il allait se faire gronder comme un gosse…il pouvait choisir l’empaillement finalement ? Il lui fit un grand sourire qui se voulait le plus innocent du monde.

Heureusement elle ne le gronda pas.

« J’ai tenté de créer une magnifique histoire d’amour avec un sanglier, cependant ça n’a pas bien fini ! Il a voulu m’étreindre, mais dans sa fougue il ne pu s’arrêter et notre rencontre fut violente ! » Il agitât les bras pour augmenter la théâtralité de son histoire. « Notre amour fut trop fort et il m’abandonna dans un buisson. Il s’enfuit loin de moi en emportant comme souvenir un morceau de ma cuisse sur sa défense. Ce fut une belle histoire, intense, violente qui se fini dans un choc ! Elle est surement digne des histoires d’amour de nos légendes ! » Il continue de sourire en se tenant à la chaise comme il tanguait. Il était fier de sa bêtise ? Oui.

« Alors avant de passer aux joyeusetés je voudrais savoir… Vous allez faire de moi un onguent de beauté ? Ou vous voulez lire l’avenir dans mes tripes ? Ou encore m’empailler ? Si vous voulez faire de moi un rôti je dois vous dire que je suis aussi maigre qu’un elfe. Je conseillerai plutôt l’empaillement je suis sûr que je ferais un très beau épouvantail… »

Le paradoxe de Brogar : il n’était pas sociable, mais qu’est-ce qu’il était bavard !


Dernière édition par Brogar le Lun 19 Sep 2016 - 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Sam 10 Sep 2016 - 18:59

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






La naine écouta son histoire un peu sceptique sur le départ, ne s’étant pas attendue à ce qu’il raconte cela avec ce genre d’humour. Elle qui avait été assez agacée par son comportement aurait cru qu’elle allait devoir user de force et de caractère pour lui faire faire ce qu’elle voulait et qu’il ne ressorte pas d’ici avec des soins à moitié faits. Raeryan se retrouva quelque peu mal à l’aise pour le coup qu’il coopère mais qu’en plus qu’il pense qu’elle pourrait être violente avec lui. La guérisseuse se senti rougir, gênée et culpabilisant d’avoir été sèche avec lui alors qu’il n’y avait pas vraiment lieu de l’être. C’était dans ces moments là qu’elle avait l’impression d’être trop vieille, elle devait cesser de voir tout le monde comme des enfants à secourir et qui avaient besoin qu’on les éduque. Mais pour atténuer cela, il était intéressant de noter qu’entre Kili, Fili et Nori, elle avait toujours eu du fil à retordre sans compter les brutes épaisses qui prétendaient ne rien à voir alors qu’ils déversaient de leurs blessures des rivières d’hémoglobine.

Elle n’osait pas imaginer ce qu’il devait penser d’elle ? Elle devait apparaitre comme une vieille sorcière alors que c’était loin d’être le cas. Quoi qu’il en soit le voir aussi sage eu pour effet de dénouer les crispations de ses épaules tandis qu’elle se frotta le front dans un réflexe exaspéré de son propre comportement. Raeryan soupira puis étouffa un petit rire nerveux.

« Bien sûr que non… »

Le sourire qu’elle lui avait adressé s’élargît assez naturellement avant qu’elle ne reprenne ses esprits et se concentre sur son travail. Agenouillée près de lui pour être à bonne hauteur, elle vint délicatement défaire le pansement de fortune qui recouvrait sa jambe, et plus elle déroulait le tissu plus il avait une couleur rouge de sang. La naine serra les dents, il devait avoir mal rien qu’à constater la quantité de sang qu’il avait perdu. Par chance les nains sont robustes et il en en faut bien plus avant de perdre connaissance. Mais la naine ne vint pas tarir de délicatesse jusqu’à voir l’entaille ayant coupé son pantalon. Elle observa d’abord la blessure en tirant délicatement sur un pan de tissu et découvrit une plaie suintante, infectée, la peau sensibilisée et rougie sous l’inflammation. C’était ce qu’elle appelait communément « un véritable carnage ».

« Et bien ça pour être violent, c’est violent… » Fit elle remarquer.

Il n’y avait pas un instant à perdre avant que l’infection ne devienne mortelle, il avait déjà beaucoup trop longtemps attendu pour se faire soigner. Alors sans demander la permission elle tira sur le tissu de son pantalon, afin d’agrandir le trou et lui laisser libre accès à sa peau. Elle lui raccommoderait en temps voulu ou lui en offrirait un neuf mais pour l’heure, sa santé était bien plus importante que son apparence. La naine grimaça, elle n’aimait pas voir ce genre de choses puisqu’il y avait toujours un risque qu’il y ait des complications. Quoi qu’il en soit, la suture allait être douloureuse et il aurait une grosse fièvre dans les heures à venir le temps que son corps puisse guérir. Elle s’était déjà lavé les mains, puis elle entreprit de passer un linge humidifié sur les pourtour de la plaie pour retirer l’excès de sang. Mais il n’y avait rien à faire, plus elle appuyait sur sa peau, plus ça saignait. Elle lui demanda donc de l’aide, lui donnant un autre tissu propre pour qu’il appuie sur la blessure, afin de compresser le temps qu’elle puisse tout nettoyer.

Ceci fait, elle usa d’une aiguille et d’un fil pour venir suturer, réunissant les pans de peau afin d’aider celle-ci à la cicatrisation. Oh de cicatrice, il en aurait une belle mais un nain comme lui ne devait sans doute pas être à sa première. Raeryan leva les yeux vers lui le temps d’un très court instant afin de vérifier qu’il ne pâlissait pas. Elle savait que cela pouvait être très douloureux sur une peau aussi sensibilisée et qui aurait sans doute commencé à putréfier dès le lendemain.

« Je m’appelle Raeryan. » Fit la naine.

Il le savait déjà, il l’avait entendu des gardes mais la naine préférait faire les présentations de manière plus polie. La guérisseuse avait suffisamment d’années d’expériences pour pouvoir parler tout en se concentrant sur les points. Il pourrait constater son habileté témoignant qu’elle avait vu bien pire en matière de blessures.

« Il est rare de voir des nains non marchands venir jusque dans les montagnes bleues ! D’où êtes-vous originaire ? »






_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Lun 12 Sep 2016 - 13:32


Ne vole point avant d’avoir des ailes…




Bon, suite à son histoire idiote elle ne l’avait pas tapé en lui disant de la fermer, c'était plutôt bon signe…

La naine restât sans bouger devant son monologue, rougissant même un peu de gêne. Il ne savait pas ce qui l’avait mis mal à l’aise, vu qu’il ne lui avait fait aucune remarque...menfin, il avait plus ou moins plaisanté sur le fait qu’elle voulait le tuer pour faire des choses bizarres avec ses organes, c’est vrai...mais elle semblait avoir un fort caractère…

Ne tenant plus debout il se laissa plus ou moins tomber sur la chaise, glissant son barda et sa hache sur le côté afin de les poser à terre. Brogar lui rendit son sourire, la trouvant moins flippante avec cette expression plus douce (mais il se méfiait quand même, les guérisseurs étaient des gens redoutables !).
Elle ne tarda pas à s’accroupir à côté de lui pour dénouer ses bandages qu’il avait fait avec beaucoup d’amour. Il fut surpris par la délicatesse qu’elle fit preuve, car jusqu’ici elle avait était ferme si pas un pas un peu brute. Elle l’avait quand même tiré dans toute la montagne sans un mot pour le jeter dans sa maison avec aucune autre explication ! Il pensait la voire sèche et ne prenant pas de pincette pour sa blessure…comme quoi il ne fallait pas juger au premier regard.

Brogar se pencha un peu pour voir la tête de sa blessure. Il grimaça immédiatement, ne s’attendant à la voir s’être autant dégradée. Ce n’était pas étonnant qu’il ait aussi mal…

« Ha oui…mais ça avait pas trop cette tête-là la dernière fois que j’ai regardé…c’était plus… heu joli ?» Il pencha la tête, la regardant. « Dite, M’Dame, j’ai pas les moyens de payer vos soins. J’ai plus un sou en poche vous vous en doutez avec ce que j’ai fait. Si vous ne voulez pas que je fasse l’épouvantail pour vous rembourser, vous voulez que je fasse quoi ? Je ne veux pas assassiner un de vos prétendants trop collant, j’fais pas dans l’assassinat… »

Il fit une petite moue en la regardant, les sourcils un peu froncés. Il était habitué aux guérisseurs qui n’agissaient qu’en étant bien payé du coup il ne comprenait pas bien ce qu’elle voulait. Elle l’avait vu volé, elle savait bien qu’il n’avait pas les moyens de la payer…elle voulait donc surement un service, mais lequel ? Il était prêt à la rembourser ainsi si c’était raisonnable…sinon, ben il ferait comme d’habitude et s’enfuirait une fois mis sur pieds.

« HEyw ! » Il couina en la voyant déchirer son pantalon. « J’en ai pas d’autre ! Et j’ai pas encore gagné d’sous pour en acheter ! Déjà que je suis tout pouilleux, ça va pas m’arranger…mais bon, si j’ai toujours deux jambes ça sera déjà ça, vous allez me dire…» il grommela dans sa barbe, ayant un peu de mal à s’arrêter de parler face aux soins. C’était son moyen de déstresser, surtout que la naine faisant bien tout sans le prévenir. Il ne savait même pas dans quoi elle l’embarquait. Alors oui, elle le rendait très nerveux.

Il la regarda faire en se mordant la lèvre. Ce n’était pas trop normal que ça saigne encore. Il obéit bien sagement pour l’aider bien qu’il ne pouvait pas s’empêcher de grommeler dans sa barbe d’une manière incompréhensible, ça l’aidait à passer la douleur.
Brogar fronça immédiatement le nez à la vue de l’aiguille. Il détestait les points de suture, surtout quand il devait se les faire lui-même. Il savait bien coudre, mais coudre sa propre peau…eurck…

« Haha ! Je savais que vous alliez faire de moi un rôti ! J’avais deviné ! » Il râla en faisant la moue malgré le malaise qu’il commençait à ressentir.
Il n’avait pas trop pali bien qu’il soit dans la bonne voie pour devenir tout gris, mais de la sueur commençait à perler sur ses tempes sous l’effort de ne pas bouger d’un pouce sous la forte douleur. La guérisseuse semblait très bien s’en sortir et instinctivement il fit confiance à ses gestes sûrs. Elle devait exercer depuis longtemps…Il était bien incapable de lui donner un âge, quelques dizaines de plus que lui mais il ne saurait pas évaluer combien. Bien plus que lui en tout cas pour autant maîtriser son métier…lui-même était juste un petiot, n’ayant même pas encore 100 ans. Heureusement, son visage fatigué par la pauvreté lui donnait toujours un air bien plus âgé. Sans avoir pourquoi, il était sûr que si elle découvrait qu’il était tout jeune, elle allait le « materner » en le grondant…elle avait déjà manqué de le faire faut dire.

Elle commença à lui poser des questions, surement pour détourner son attention de la douleur. Il s’était d’ailleurs arrêté de grommeler dès qu’elle avait commencé la sature, serrant les dents face à la douleur que cela causait. Bon si il fallait parler…

« Brogar fils de Torgar… » Il souffla entre deux grimaces douloureuses. Il n’oubliait jamais de se présenter comme le fils de son père même si il n’avait été personne, continuant de marquer son amour pour lui ainsi.
« Je suis des Monts de Fer, mais… » Il souffla, prenant de grandes inspirations au milieu de ses phrases pour rester calme et ne pas s’évanouir. Son père lui avait toujours dit de faire ça quand il avait mal et qu’il sentait que ça n’allait pas bien se passer. « …je voyage depuis longtemps maintenant… » souffle « …j’voulais pas particulièrement venir… » souffle « … montagnes bleues, mais avec la blessure… »souffle « …me suis dit qu’fallait que je trouve un moyen… » souffle « …de me soigner… » souffle « ..haaaw ça fait mal ! C’est bientôt fini ?» il fini sa phrase en couinant comme un gosse, serrant ses mains entre elles car elles commençaient à trembler. Il avait beaucoup souffert de blessure physique, mais malgré sa résistance il tremblait toujours sous la douleur.



Dernière édition par Brogar le Lun 19 Sep 2016 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 13 Sep 2016 - 10:30

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Brogar, des monts de Fer. Et bien on pouvait dire qu’il revenait de loin celui-là, elle se demandait ce qui l’avait mené jusqu’aux montagnes bleues puisqu’il n’était pas marchand. Cela était une question beaucoup plus personnelle, qu’elle ne lui poserait sans doute pas avant de le connaitre un peu plus, ne sait-on jamais. La naine ignorait ses plaintes de douleur et ses protestations, la plaie était beaucoup plus important que savoir s’il était d’accord ou pas de la manière dont elle pouvait le guérir. C’était une urgence absolue, Raeryan avait réagit le plus vite possible, il pourrait aisément comprendre cela. Quoi qu’il en soit, la guérisseuse usa d’une grande délicatesse et malgré cela elle savait combien il pourrait avoir mal. Forcément ce n’était pas une partie de plaisir, mais a force d’en avoir eu entre les mains, elle avait appris à ignorer les couinements pour ne pas être déconcentrée dans son travail. Sa peau tressaillait sous ses doigts, mais elle restait concentrée car de toute manière elle ne pouvait pas lui faire moins mal que cela, il n’y avait qu’à voir à quel point sa peau était enflée, rougie et sensibilisée.

« C’est bientôt fini, vous avez beaucoup de chance Brogar, vous auriez attendu une journée de plus et ça aurait été trop tard… »

C’était rude à dire mais bien souvent cela leur faisait prendre conscience qu’il ne faut jamais tarder à soigner une blessure. Puisqu’il était voyageur elle allait lui prévoir une petite trousse avec des instruments neufs afin qu’il puisse lui-même se soigner à l’avenir. Il avait de la chance d’être tombée sur une guérisseuse comme elle, car la plupart de ses collègues travaillaient avec ce dicton que plus ça fait mal, mieux c’est. Mais pour le coup elle ne désirait pas le voir s’évanouir, déjà qu’il pâlissait à vue d’œil, et l’avoir lancé sur une conversation semblait avoir aidé. Alors elle entreprit de faire les derniers points, vigilante sur le nœud pour être sure que ce dernier ne puisse pas craquer. Maintenant qu’elle avait terminé, elle pouvait répondre à ses questions

« Et bien j’ai ma porte à réparer, cela me suffira comme paiement, je ne suis pas très bricoleuse…. Quand à votre pantalon rassurez-vous je ne vais pas vous laisser faire de l’exhibition dans les couloirs de la Montagne. » Lui déclara t-elle avec un fin sourire sur les lèvres.

La naine leva les yeux vers le nain, il avait été courageux, bien plus courageux que certains grand guerriers qui étaient bien plus douillets qu’ils ne laissaient le paraitre. La naine passa un onguent cicatrisant sur la plaie après l’avoir de nouveau nettoyée. Puis elle vint la panser, veillant à ce que celle-ci ne soit pas au contact de l’extérieur le temps qu’elle commence à se ressouder. Il en aurait pour quelques jours de convalescence, de toute manière la fièvre allait le clouer un moment et pour cela heureusement qu’elle avait une chambre à lui proposer.

Raeryan se leva, son tablier rougit de tâches de sang, elle prit de nouveau un linge qu’elle alla tremper dans de l’eau plus froide et revint le passer sur le front du nain des monts de fer afin de l’apaiser

« Voilà, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir, mais vous allez avoir de la fièvre dans les jours qui suivent, si vous ne logez pas déjà quelque part j’ai une chambre pour mes patients en observation, ça me permettra de garder un œil sur vous! »

Elle lui laissa le tissu imbibé de fraicheur, au cas où il souhaite s’essuyer le visage et éponger les sueurs froides qu’elle lui avait arrachées. La naine s’en alla ranger ses instruments, les laver, le temps qu’il reprenne ses esprits. Elle ôta son tablier puis entreprit d’aller chercher un pantalon pour lui. Il appartenait à son oncle, il serait sans aucun doute un peu plus grand mais ferait l’affaire. Puis elle passa par la cuisine pour récupérer quelques biscuits qu’elle avait elle-même confectionnés. Alors elle refit son apparition et déposa le pantalon plié à côté de lui.

« Tenez, mangez cela, ça vous redonnera des couleurs. » Fit elle en lui confiant la boite de biscuits.







_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 13 Sep 2016 - 17:11


Ne vole point avant d’avoir des ailes…



Brogar continuait de prendre de grandes respirations pour pouvoir résister le plus possible à la douleur. Ce n’était pas facile et il devait cacher ses cris douloureux dans son discourt et ses râlements.
La guérisseuse ne prit pas la peine de lui répondre concentrée dans son travail. Ce n’était pas plus mal, mais il avait un peu de mal à se distraire.

Elle répondit à sa question et il eut un petit soupir de soulagement, avant de grincer à nouveau des dents à une autre boucle.

« J’imagine vu sa tête, mais c’est que j’ai pas pu venir plus vite… » souffle « c’est pas bien pratique de marcher seul avec une jambe ouverte faut dire… » souffle « Ce serait vraiment bête si j’étais mort parce que je mangeais des mûres… » souffle « Ma vie est pas glorieuse, mais là le final serait complétement pourri !» Il rit un peu faiblement à cause de sa fatigue, mais bêtement amusé par l’idée d’une fin si nulle…la douleur devait le faire délirer un peu aussi…

Puis enfin les points furent finis et une nouvelle plaie bien couturée se trouvait sur sa jambe. C’était plus beau à voir et il était rassuré…mais vu la tête qu’avait la plaie il supposait qu’il allait encore bien déguster dans les jours à venir… Il ne savait pas comment il allait faire. Il n’allait pas pouvoir prendre une chambre à l’auberge et allait surement devoir passer les prochaines journées dans une rue la plus sûre possible.

Brogar releva les yeux vers elle en entendant et hocha la tête avec un petit sourire épuisé mais reconnaissant.

« Je peux réparer votre porte sans soucis, je suis touche à tout ! » Il eut un sourire en coin. « Mais si je fais de l’exhibitionnisme on me laissera peut-être dormir dans les geôles ? »

Brogar se frotta le visage pendant qu’elle finissait les soins. Il n’avait pas mangé correctement depuis un moment, la douleur et l’inflammation rajoutait là-dessus, il commençait à n’être vraiment pas bien.
Il se tut donc, frottant ses joues pour se reprendre le plus possible. Il ne fit pas attention à elle et sursautât donc quand il sentit quelque chose de frais sur lui.  
Le nain leva des yeux clairement surpris sur Raeryan. Ce n’était pas grand-chose, mais ce simple geste pour le soulager était une petite attention comme il en recevait peu. Cela le laissa sans voix et il apprécia égoïstement le geste qui le soulageât de son malaise. Depuis son père il pouvait compter sur une main les gens qui avaient réellement pris soin de lui…sur une main avec quatre doigts coupés pour préciser…

Il cligna ensuite des yeux tout en récupérant le linge humide. Dormir dans une vraie chambre ? Ce serait bête de refuser et il n’avait pas assez de fierté pour s’inquiéter de sa dignité.

« Ha ça me parait mieux que les geôles ou la rue, merci !… Je réparerais toutes les portes de votre maison et même les fenêtres si vous voulez ! »

Pendant qu’elle s’occupait d’il ne savait trop quoi, Brogar passa le linge sur son visage, son cou et sa nuque. Juste ça faisait déjà du bien. Il se sentait un peu moins poisseux, même s’il devait avoir l’air bien miséreux avec ses derniers jours passés dans la nature et les sueurs froides qui avaient mis un coup final à ses cheveux sales.
Il avait confortablement callé son visage dans ses mains, le linge humide entres les deux pour en profiter les yeux fermés. Il ne serait pas contre dormir, histoire d’oublier la douleur qui continuait de pulser fortement dans sa jambe.

Le jeune nain leva un regard un peu vitreux quand Raeryan revint. Il plia rapidement le linge avant de le poser sur la table et la regarda faire. Il sourit à la vue du pantalon, heureux d’en avoir un neuf…menfin, que quelqu’un avait déjà porté, mais pour lui ça correspondait à un neuf !
Son sourire s’agrandit encore plus en voyant la boite de gâteaux.

« Merci Dame Raeryan vous êtes la meilleure naine du monde entier ! » il chantonna en prenant la boite contre son torse.
Brogar l’ouvrit rapidement pour en prendre un entre ses doigts.
« J’peux tous les manger ? »
Il s’empressa d’en enfourner un, l’avalant en quelques bouchées. Il mangeait très vite, pas parce qu’il avait des mauvaises manières, mais parce qu’il avait l’habitude de ne pas avoir grand-chose du coup il fallait toujours manger vite pour ne pas se le faire piquer.

Il reprit rapidement des couleurs, bien que l’épuisement continuait de marquer son visage.

« Je suis surpris…c’est la première fois qu’un guérisseur aussi doué comme vous veut bien me soigner sans paiement… Je suis un nain chanceux !»




Dernière édition par Brogar le Lun 19 Sep 2016 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mer 14 Sep 2016 - 19:43

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Un merci joliment dit, c’était sans doute la meilleure récompense qu’elle pouvait avoir venant d’un patient qui avait tout de même souffert le martyr mais qu’en plus celui-ci vienne dire qu’elle était la meilleure naine du monde, alors elle était vraiment gâtée. La naine senti ses joues rougir, jamais elle n’avait entendu pareil compliment et cela la mit quelque peu mal à l’aise. Mais elle appréciait beaucoup, étouffant un petit rire, tout en continuant de ranger son matériel pour laisser la salle vide de tout instrument médical de torture. IL était étonné de voir qu’il était possible d’avoir des soins d’un guérisseur sans paiement à proprement parler, ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait la remarque et à cela, elle répétait toujours la même chose :

« Je n’aurais pas pu vous laisser sans soin, c’est contre ce pour quoi je me bats tous les jours. Et puis, il y a toujours moyen de s’arranger, l’or n’achète pas tout ! »

Raeryan lui adressa un large sourire, elle espérait toujours inspirer les autres avec ce mode de fonctionnement, plus basé sur l’échange que le besoin absolu d’or qui donnait une réputation aux nains d’êtres cupides et complètement corrompus. La naine serait amplement satisfaite d’avoir sa porte réparée en échange, car elle savait qu’il ne ferait pas semblant de la réparer. Lorsqu’elle lui donna la boite de biscuits elle fut surprise de sa question. Il voulait réellement tout manger d’un coup ? Mais il n’aurait plus faim !!

« Je vous donne la boite, mais je ne vais pas tarder à préparer le dîner tant qu’il n’y pas d’autres patients alors si vous voulez profiter du repas, veillez à modérer! Votre chambre est déjà prête alors faites comme chez vous ! Je suis juste dans la cuisine si vous avez besoin de quelque chose ou si vous avez envie de me parler des monts de fer ! »

Raeryan lui laissa loisir de faire ce que bon lui semblait, il pouvait aller se reposer, lui donner un cop de main pour la nourriture ou même prendre un livre de sa bibliothèque. Raeryan avait l’habitude de garder des patients en observation, bien des nains n’approuvaient pas cette méthode puisqu’elle était seule avec un enfant mais elle ne se voyait pas de courir dans toute la montagne pour aller surveiller l’état des blessures qu’elle avait guéri. Ils avaient leur chambre, elle avait la sienne à l’étage et entre temps la colocation en général se passait assez bien. Raeryan était une naine respectée, il était impensable qu’on tente de lui nuire puisqu’elle faisait toujours son possible pour aider les nains. C’était un serment qu’elle s’était fait, après avoir longtemps été traumatisée par la vision des nains d’Erebor venant chercher refuge dans les montagnes bleues, elle s’était juré de toujours faire son possible pour venir en aide. Et de là, elle était devenue guérisseuse, son travail acharné et sa générosité ont fat que très vite on lui a accordé confiance et elle en était honorée.

Borgar devait être fatigué par cette aventure, elle pouvait clairement le concevoir. Se faire soigner demandait bien plus d’énergie qu’il n’y parait sous la douleur. Alors la naine le laissa tranquille, se dirigeant dans sa cuisine où elle vint préparer quelques légumes dans le but de préparer une bonne soupe plein de bonnes choses et leur permettre un bon sommeil. La nuit n’était pas encore tombée, il restait quelques heures avant le crépuscule mais elle n’avait pas eu envie de trop envahir Brogar de questions malgré le fait qu’elle en avait pas mal. Elle se demandait à quoi ressemblaient les Monts de Fer, ce qu’il avait vu sur la route qui menait jusque là et surtout s’il avait entrevu Erebor. Les nains de la compagnie de Thorin étaient partis depuis quelques mois déjà et son cœur se languissait toujours d’avoir de leurs nouvelles. Peut être qu’il les avait croisés en chemin ? Il pourrait peut être leur dire s’ils allaient bien. Juste cette idée lui serra le cœur, tous avaient une place importante en son cœur même si l’un d’entre eux occupait particulièrement ses pensées depuis son départ. Aussitôt que Borgar serait prêt à discuter avec elle, elle ne manquerait pas de lui poser la question.






_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mer 14 Sep 2016 - 22:16


Ne vole point avant d’avoir des ailes…


Brogar sourit en voyant que la naine rougissait, content que son compliment l’ait atteinte. Il ne cherchait pas à la charmer…ce n’était pas du tout son truc. Il lâchait juste les choses franchement et là, tout de suite, il trouvait que cette guérisseuse était la meilleure, point. Quand il aimait ce que les gens faisaient il le disait, quand ça ne lui plaisait pas il le disait aussi.

Il l’écoutât attentivement, surpris par son point de vue. Décidément oui, cette Raeryan pouvait faire partie des quelques rares personnes qu’il appréciait.
Ce qu’elle dit le toucha, car si cette maniéré de penser était plus rependu les choses auraient pu être très différentes pour lui. Il baissa les yeux quelques secondes, l'imagine d'un nain bien précis devant ses yeux.

« J’aurais aimé vous connaître enfant… » il souffla à lui-même, très bas.

Si il l’avait connu pendant son enfance, si elle avait été aux Monts de Fer, peut-être qu’elle aurait pu sauver son père… Et avec des si il referait le monde entier. Il soupira décidant de ne pas s’attarder sur ces pensées. Ça ne lui réussissait jamais. Les choses étaient comme elles étaient, il fallait faire avec…

« J’aime vos principes, il devrait y avoir plus de gens comme vous. » Il déclara plus fort, souriant et relevant son regard épuisé.

Brogar pencha la tête sur le côté en l’entendant parler des biscuits. Il restât un peu bête, la bouche entre-ouverte. Idiotement il n’avait pas pensé qu’il aurait un véritable repas. Il était tellement peu habitué à la vraie générosité que ça ne lui était pas venu à l’esprit qu’il aurait à manger plus que les gâteaux. Pourtant c’était évident que si elle le gardait avec lui pendant sa convalescence, il fallait bien qu’il mange…

« J’enchéri ce que j’ai dit et je déclare que vous êtes la meilleure naine de toutes les dimensions si vous me donnez à manger en plus! » Il lui sourit taquin et quand même sincère, car très heureux à la perspective d’un repas.

Quand elle se dirigeât vers ce qu’il supposait être la cuisine, il se leva un peu difficilement. Il attrapa ses affaires et clopina en grognant jusqu’à la porte de la chambre en question. Il sourit heureux de ce confort qui s’offrait à lui pour quelques jours. Il allait bien en profiter ! Souffrir de la fièvre allait être tellement plus agréable ici que dans la rue !...menfin, autant qu’une fièvre pouvait être agréable…
Il posa ses affaires à côté du lit et la boite de gâteau sur lui. Il en piqua un autre tout en regardant autour, bon…

Brogar se déshabilla, retirant les nombreuses couches de vêtements qui cachaient son véritable gabarit. Il enfila ensuite son nouveau pantalon. Il lui allait bien en hauteur, mais il était beaucoup trop grand à la taille. Il fixa quelques secondes son ventre un peu trop creux puis utilisa une de ses ceintures pour fixer le pantalon en place. Il en profitât pour y glisser un poignard, le cachant car il ne supportait pas d’être désarmé. Cette petite arme l’avait sauvé plus d’une fois…
Il tira sa tunique la plus propre pour l’enfiler. Il se sentait toujours un peu démuni quand il ne portait que ça. Ses vêtements tombés toujours étrangement sur son corps amaigri et le col montrait un morceau de clavicule saillante. Il n’avait vraiment pas bien mangé dernièrement et ça se voyait immédiatement. Il n’allait cependant pas garder son gros manteau dans la maison…bon, tant pis…il ressemblerait encore plus à rien que d’habitude et elle verrait bien son état. De toute, elle était guérisseuse et aurait facilement deviné sa maigreur même si il était resté tout emmitouflé dans ses vêtements de voyage…
Trouvant qu’il réfléchissait trop sur son physique, il se vengea en enfournant un autre gâteau dans sa bouche.

Pendant quelques minutes, il s’allongea sur le lit pour profiter de son moelleux et attendre que les dernières traces de ses vertiges partent. Il ne pensa pas vraiment à grand-chose pendant ces instants-là, dérivant un peu vers le sommeil avant de grommeler tout son sou quand sa blessure le lançait soudainement.
Il finit par se rasseoir et se rabattre sur les gâteaux ayant du mal à garder de la nourriture à côté de lui sans la dévorer entièrement. Son estomac lui hurlait sans cesse qu’il devait touuuut maaaaanger !

Bon, il allait aider la dame qui l’accueillait. Même si il était un voleur, Brogar n’avait pas un mauvais fond… Il ne voulait pas profiter de quelqu’un de généreux comme elle. Il serait bien rester dans sa solitude et dormir, mais il était dans une situation particulière.
Il passa ses mains dans ses cheveux pour tirer les mèches sales dans le bon ordre et prit le temps de refaire quelques une des tresses pour être sûr que ça tienne (enfin, que ça tienne au moins cinq minutes). Ca faisait deux jours qu’il n’avait pas touché à sa chevelure du coup ça devenait un peu indispensable de faire un minimum…bien que là il lui faudrait juste un bon bain pour le décrasser.
Brogar fixa ensuite les derniers gâteaux luttant pendant deux bonnes minutes de plus pour ne pas les avaler. Il finit par décider de cacher la boite dans le fond de son sac, comme un écureuil planquant ses glands.

Le nain se leva ensuite, attendant quelques secondes que sa tête arrête de tourner. Il boita en dehors de la pièce et s’avança jusque dans la cuisine…Il y avait vraiment plein de choses sympas à voler il ne put s’empêcher de penser, mais il n’en ferait rien.
Il se tint d’une main au montant de la porte pour ne pas mettre trop de poids sur sa jambe blessée. Ca lui faisait toujours bien mal, son visage restant marqué par cela…

« Est-ce que vous voulez de l’aide dame Raeryan ? Je ne vous promets pas non plus d’être un excellent cuisinier, mais je me débrouille…Si je m’endors maintenant je vais me mettre à hiberner jusqu’à l’été prochain et vous allez devoir me faire rouler dehors pour que je ne monopolise plus un de vos lits ! Bon je ne suis pas bien lourd, mais ce serait mieux d’éviter que je fasse l’ours ! Je me demandais aussi si il y avait d’autres personnes dans votre maison ? »

Il voulait savoir si il y avait plus d’occupants afin de cacher mieux ses affaires ou encore savoir si il devait rester planqué si son humeur n’était pas à voir des gens.



Dernière édition par Brogar le Lun 19 Sep 2016 - 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 16 Sep 2016 - 15:51

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Brogar semblait avoir adhéré à son mode de pensée, ce qui lui assurait que la cohabitation se passerait bien avec son patient le temps qu’il guérisse. Raeryan savait que cela marchait mieux de cette manière, d’ailleurs combien de naines étaient venues lui offrir des gâteaux après qu’elle ait sauvé leur mari en échange de petits services comme cela ? Si elle était appréciée des montagnes bleues c’était justement parce qu’elle avait ce véritable principe d’aider les autres sans regarder le statut social et cela lui avait permis d’avoir bien plus de popularité en quelques années. Si bien que Thorin et sa sœur lui faisaient entièrement confiance. Raeryan était plus en paix avec elle-même en vivant de cette façon, et espérait donner l’exemple. Déjà elle transmettait ces valeurs là à son petit Taràk, elle lui avait toujours dit qu’il gagnerait toujours à se montrer volontaire et généreux. Déjà il était un petit nain bien élevé mais avait imprimé ce mode de vie et il lui arrivait d’aider son oncle et sa tante, eux qui étaient si vieux et qui ne pouvaient pas tout faire sans avoir besoin d’un petit coup de main. Sa tante lui tricotait de jolis pulls et son oncle lui apprenait à faire des petites figurines en bois.

La naine qui s’était isolée dans la cuisine pour commencer à couper les légumes pensait à son fils qui n’allait d’ailleurs pas tarder à rentrer. Il serait sans doute un peu timide mais content d’avoir un nouveau copain. Au vu de ce qu’elle avait pu découvrir de Borgar, il avait l’air d’être un nain assez ouvert d’esprit pour bien s’entendre avec un enfant. D’ailleurs il était surement allé se reposer, et il avait raison, il venait de subir une lourde opération et il serait sans doute très affaibli les quelques heures suivantes le temps que son corps puisse bien se défendre contre l’infection. C’était habituel, et pourtant chaque patient était unique à ses yeux.

Mais contre toute attente, elle entendit des pas entrer dans la cuisine et fut surprise de voir que Borgar était debout. Elle s’était attendue à ce qu’il ait besoin de quelque chose ou peut être une douleur qu’il avait omis de lui faire part mais en réalité il venait simplement proposer son aide. Il était très fatigué, et cela se voyait sur son visage mais elle ne voulait pas le forcer à travailler, il avait besoin de repos. Alors la naine concilia les deux et lui offrit une chaise sur laquelle il pouvait tranquillement s’installer pendant qu’elle lui donnait des pommes de terre à éplucher avec un couteau et une bassine d’eau pour les nettoyer.

« Soyez vigilant ! Si vous continuez de perdre du sang là je serais dans l’obligation de vous attacher à votre lit pour que vous vous reposez réellement ! » Plaisanta t-elle.

Quand à la question qu’il lui avait posée à a savoir si elle vivait seule ici, il ferait bientôt la connaissance de Taràk mais la situation dan laquelle elle était assez particulière puisqu’il n’était pas son fils à proprement parler et qu’elle n’avait aucun compagnon. Il était également inutile de souligner que son unique amour était un nain qui avait déjà été marié…Cela lui rappelait à quel point elle souffrait de ce problème là. La naine avait volontairement laissé un moment de silence pour réfléchir à comment lui répondre à cela sans entrer dans les détails qui pouvait mettre un malaise. Alors elle leva les yeux vers lui, étira un sourire et lui répondit avec cette bonne humeur habituelle.

« J’ai un enfant, je l’ai adopté quand ses parents sont morts. Je suis sure que vous allez l’adorer ! C’est un petit intelligent et aussi bavard que vous quand il est lancé sur un sujet, à un détail près qu’il soit muet ! »

Raeryan observa par la fenêtre pour essayer de voir s’il était sur le chemin du retour

« D’ailleurs il ne devrait pas tarder ! »






_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 16 Sep 2016 - 22:57

A new man in the houseLe petit nain avait passé une partie de la journée chez l’oncle et la tante de Raeryan, des gens qu’il considérait comme étant de sa propre famille. On dit souvent : un de perdu, dix de retrouvés et c’était un peu ce qu’il s’était passé dans son cas lorsqu’il avait perdu sa mère, seule famille qui lui restait alors qu’il avait vécu seul avec sa mère pendant toutes ces années. En étant adopté par la guérisseuse, il avait été intégré au sein d’une famille aimante qui veillait sur lui qui avait opéré des miracles sur lui. Il ne pouvait rêver mieux lui qui avait toujours été fils unique. Kurgan et Vanyra étaient à ses yeux, comme les grands-parents qu’il n’avait jamais eu, comme les oncles et tantes qu’il n’avait jamais connus. En avait-il seulement ? Il ne connaissait rien de sa famille et n’avait jamais interrogé sa mère à ce sujet pour ne pas lui apporter plus de chagrin que nécessaire. Il était alors toujours parti de l’idée qu’il n’y avait personne d’autre dans leur vie puisqu’il n’avait jamais rencontré personne et personne ne l’avait démenti alors qu’il restait seul, enfermé dans la pièce de la clinique pendant des jours après que son unique famille eut poussé son dernier souffle.
Les mauvais souvenirs avaient fini par s’estomper, même s’ils n’avaient pas totalement disparus et qu’il faisait encore parfois des cauchemars à propos de ces évènements qui avaient bousculés sa vie. Il est difficile de se défaire des traumatismes de la vie, malgré toute la bonne volonté du monde et la guérisseuse en avait montré, de la bonne volonté, plus que quiconque en ce monde.

Taràk aimait rendre visite à oncle Kurgan et tante Vanyra, il leur était très attachés, chose réciproque. Il était difficile de résister à sa petite boule et son sourire d’ange. Toujours prêt à se donner aux autres, comme l’était sa mère adoptive, et en cela ils s’étaient bien trouvés, il passait beaucoup de temps à apporter son aide quand il le pouvait, que ce soit pour la cuisine, les tâches ménagères ou toute chose à laquelle il pouvait se rendre utile. Il avait l’habitude d’effectuer les tâches du quotidien et le faisait avec une grande facilité malgré son jeune âge. Cette aisance cachait un passé difficile mais ce n’était en aucun cas un fardeau pour lui. Il était heureux de se savoir utile. Quoi de plus normal pour lui que de voir s’il pouvait se rendre utile auprès de ces nains qui lui étaient cher. Raeryan n’avait pas eu besoin de lui ce matin-là et même s’il aurait aimé l’accompagner au marché, il était plus utile ailleurs en ce jour sans classe. Il s’était hâté bien vite pour voir si tout allait bien et avait passé une partie de la matinée à aider Vanyra en cuisine. Ils avaient préparé le déjeuner ainsi qu’un bon dessert pour Kurgan qui ne manquerait pas de l’apprécier et avaient discuté autour du plan de travail. Le petit nain, les joues pleines de nourritures d’avoir tant parlé sans faire attention à ses gestes, avait tiré un sourire attendri de la naine qui les lui avait essuyées d’un geste affectueux à l’aide d’un chiffon humidifié.
Il avait passé le reste de la journée à digérer le succulent dessert qu’ils avaient préparé, en compagnie du vieux Kurgan qui lui apprenait à sculpter des petites figurines en bois avec application. Depuis le départ de son vieil ami Bifur, Kurgan avait pris beaucoup de place dans son cœur et l’avait en quelque sorte remplacé sans pour autant totalement le supplanter. Ils partageaient cependant une passion commune.

Peu avant l’heure du dîner, assenant un immense baiser sur leur joue, il fit ses adieux au couple avant de prendre le chemin du retour. Tout guilleret, il était heureux d’avoir tant de choses à raconter à sa maman en rentrant. Peut-être y aurait-il même de la tarte au dessert, cela lui ferait le double de tarte dans la journée. Pressé par cette perspective, il se rua sur la porte d’entrée qui avait connu des jours meilleurs, prenant garde à ne pas aggraver son cas en la fermant doucement derrière lui. Il arriva cependant en trombe dans la cuisine où il savait qu’il trouverait sa maman avant de piler net sur le pas de la cuisine, manquant de bousculer le nain qui se tenait là. Dérapant légèrement, il se faufila discrètement sur le côté pour aller rejoindre la guérisseuse, jetant des œillades appuyées en direction de l’intrus. Il n’avait rien contre les gens qu’il ne connaissait pas mais il était un peu timide et il dut s’y reprendre à deux fois pour le saluer correctement, attendant qu’on le lui présente.

« Je m’appelle Taràk, tu es un nouveau patient ? »

Après avoir signé son prénom de sa façon bien à lui consistant à frapper et racler son poing sur le dos de son autre main, il n’avait posé la question que par pure politesse car la réponse était plutôt évidente vu son allure.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Lun 19 Sep 2016 - 11:11


Ne vole point avant d’avoir des ailes…



Brogar se tenait au montant de la porte perché sur une jambe comme les étranges oiseaux échassiers qu’il avait vu pendant ses voyages. Il devait avouer être partagé entre son envie de dormir et de manger. C’était une chose rare, normalement son ventre passait toujours en premier ! Cela donnait une bonne idée de son état de fatigue. Cependant, il voulait aussi un peu aider la naine qui l’avait sauvé…Ca lui permettrait aussi de ne pas s’effondrer.
La naine acceptât de lui offrir la corvée de pomme-de-terre et il hocha la tête. Il pouvait s’occuper de ça !

« Promis promis, je vais éviter de me couper un doigt ou deux…sinon vous n’aurez pas assez de portes pour que je paye tous les soins ! »

Il sourit content qu’elle commence à plaisanter un peu avec lui, quitte à côtoyer quelqu’un il préférait quelqu’un avec qui il pouvait s’amusait réciproquement. Il avait beaucoup parlé et elle n’avait pas forcément rebondis sur ses idioties (il avait l’habitude, il n’hésitait d’ailleurs pas à utiliser sa faculté à parler de stupidités pendant des heures pour faire partir certaines personnes de son espace vital), mais bon…faut dire qu’elle était en train de lui recoudre sa jambe ouverte…

Brogar commença à se décoller de la porte, testant un peu sa cuisse pour voir si elle supporterait son poids. La douleur était sourde, pulsant au rythme de son cœur…ce n’était vraiment pas très agréable...
Malgré sa fatigue, il redressa immédiatement la tête à la mention d’un enfant nain. Qui n’était pas son fils, mais qu’elle avait adopté… Une naine bien généreuse sans nul doute ! Un petit muet donc, mais aussi bavard que lui ! Cela le fit pouffer…

C’est à ce moment-là qu’un petit bout de nain arriva comme un chiot excité, manquant de lui rentrer dedans. Il ouvrit des grands yeux sous la surprise et son regard se mit rapidement à pétiller malgré les maux qui le tourmentaient. Il aimait tellement les gosses !
Brogar l’observa avec un petit sourire faire le tour pour se faufiler jusqu’à sa mère. Le laissant prendre son courage, il se traina en boitant fortement jusqu’à la chaise qui lui avait été présenté pour l’épluchage de patates.

Il sourit à l’enfant, se voulant rassurant pour ne pas l’impressionner…bon il n’était pas un grand guerrier terrifiant, mais un gueux freluquet, mais par expérience il savait que son apparence n’était pas forcément rassurante.
Puis l’enfant se mit à signer et tout de suite son sourire vacilla, prenant un air contrit.

« Haw, petiot je suis désolé je viens des Monts de Fer alors je ne comprends pas le même iglishmek que toi… »
Et il était bien dégouté de se rendre compte que le langage entre eux allé être compliqué. Il voulait parler des heures avec le petiot lui !
« Cependant on va bien se débrouiller pour se comprendre sans ça j’en suis certain ! Puis je vais me concentrer, peut être que certains signes sont similaires, je vais faire des efforts ! » Il lui sourit, prêt à gamberger pour lui…même si tout de suite ça allait être compliqué, son épuisement l’empêchait de vraiment se concentrer. Mais visiblement il allait passer plusieurs jours ici le temps que sa fièvre passe, il arriverait bien à comprendre les différences entre son iglishmek et celui des Montagnes Bleues.

« Je suis Brogar. » tout en disant son nom il fit un signe avec ses mains, faisant des boucles avec un doigt de chaque main et les accrochant ensembles. Dans sa tristesse, son père avait bien remarqué les bouclettes folles déjà présentes sur la tête de son nourrisson et avait rapidement choisi leur forme entrelacée pour signer son nom.

Il attrapa ensuite une pomme de terre, commençant à la peler un peu lentement. Le nain sentait qu’il manquait de beaucoup de force et préférait faire attention…surtout si Raeryan voulait l’attacher en cas de maladresse de sa part et peut-être lui crierait-elle-même dessus !

« J’ai une vilaine blessure alors ta mère m’a soigné en échange de la réparation de votre porte. Visiblement je vais rester quelques jours, c’est ça dame Raeryan ? »

Il préférait confirmer pour savoir un minimum ce que seraient ses jours à venir, même si ça ne le dérangeait pas vraiment de partir plus tôt ou n’importe quand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 20 Sep 2016 - 15:42

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Dans un dernier rire étouffé de la part de Raeryan, Brogar vint à lui faire la promesse de ne pas se couper ou du moins d’être vigilant. Elle n’était pas certaine qu’il puisse tenir en perdant davantage de sang et même si elle avait une manière particulière de le lui dire, elle était contente de voir qu’il avait compris l’idée. C’est quelques minutes après qu’elle entendit les bruits de pas de son fils qui rentrait à la maison. Puisqu’il savait où la trouvé il s’était précipité dans la cuisine, manquant de bousculer le patient pour directement venir à ses côtés. Elle adressa un large sourire à Taràk et n’eut pas besoin de lui demander de se présenter qu’il le faisait déjà de lui-même.

Ils se présentèrent l’un à l’autre sous le regard bienveillant de la guérisseuse. Evidemment Borgar n’avait pas le même Iglishmek mais fut touchée par le fait qu’il essaye tout de même et qu’il lui promette de tout mettre en œuvre pour le comprendre. Heureusement Taràk entendait la voix, ce qui faciliterait leurs discussions et sans doute pourraient ils arriver à avoir des discussions plus fluides avec de la patience

« Oui c’est bien ça ! » Fit-elle en confirmant les dires de Brogar sur sa situation.

Taràk avait l’habitude de voir passer des patients mais jamais elle n’avait eu à garder en observation des personnes venant d’aussi loin.

« Tu pourrais peut être lui apprendre l’Iglishmek d’ici Taràk ! » Propoas la jeune femme en déposant un baiser sur la joue de son fils pour lui dire bonjour

De son côté elle servirait d’appui dans le cas où il ne parvienne pas à comprendre les signes de Taràk mais elle savait d’emblée qu’il serait très bon professeur. Raeryan l’invita d’ailleurs  à les rejoindre pour qu’il leur donne un coup de main dans la préparation du repas. La naine savait qu’il aimait bien mettre la main à la pâte et cela serait l’occasion pour lui de commencer par les bases de leur Iglismek, après tout, toute communication commence par la nourriture pour les plus gourmands et elle l’avait trè vite compris. Elle lui donna des carottes à éplucher, les disposant sur une planche avec un bol après l’avoir aidé à remonté ses manches pour qu’il aille se laver les mains.

« Tu as passé un bon après midi mon chéri ? » Demanda t-elle au petit en continuant son activité de son côté pour ne pas retarder le diner.

Tout se passait toujours bien quand il allait voir sa famille puisque Taràk était un enfant sage et bien élevé. Son oncle et sa tante l’avaient d’ailleurs adopté également dans leur famille sans rencontrer de problème et désormais ils lui portaient un amour infini. Ils contribuaient également à son bon développement, l’aider à avoir un cercle familial en lui apprenant aussi de nombreuses choses mais aussi pour qu’il se sente aidé et soutenu. Quoi qu’il en soit, il n’aurait pas pu en être autrement, d’une part parce que c’était dans les mœurs des nains d’accorder de l’importance à la famille mais aussi parce que chez elle les enfants ne devaient pas manquer d’amour et d’attention et pour cela elle suivait le même modèle d’éducation que ses propres parents. La vie de la naine avait beaucoup changée depuis l’arrivée de Taràk, sa maison était bien plus animée, plus colorée, tout se passait merveilleusement bien.

Elle espérait qu’il puisse parler un peu avec Brogar, comme elle lui avait appris à s’ouvrir un peu aux autres et faire face à sa timidité. Le fait de ne pas pouvoir converser comme les autres pouvait sans doute le freiner à s’exprimer mais les nains avaient la chance d’avoir un autre langage à travers lequel s’exprimer et que tout le monde devait connaitre. Alors la guérisseuse poussait Taràk à parler, lui qui était bavard, cela ne pouvait lui faire que du bien.

« Raconte-nous ce que tu as fait ! »








_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mer 21 Sep 2016 - 22:48

A new pie in the mouthLe petit nain avait passé une très bonne journée chez l’oncle et la tante de sa maman adoptive. Et toute à sa joie, comme à son habitude, il n’avait qu’une hâte, aller raconter sa journée à Raeryan qui l’attendait à la maison. Il savait par habitude qu’elle se trouvait à la cuisine à cette heure, à préparer le repas en attendant son retour. Aussi vif que le vent soufflant au sommet de la montagne, il se faufila part la porte d’entrée et pénétra dans la cuisine, manquant de peu le nain convalescent qui se trouvait encore dans son encadrement.
Le petit nain l’examina brièvement, l’observant des pieds à la tête de manière appliquée avant de le saluer avec des gestes vifs mais pourtant appliqués. Il fut quelque peu surpris d’apprendre que le nain en question n’était pas de la région mais après l’avoir bien regardé pour la deuxième fois, il était vrai que sa tête ne lui était pas pour le moins familière. Cependant, la surprise laissa vite la place à l’excitation car étranger voulait dire nouvelle version de l’Iglishmêk à maîtriser et l’enfant pouvait se vanter d’en maîtriser déjà deux à un si jeune âge et d’avoir créé sa propre variante. Il avait déjà beaucoup d’avance sur les enfants de son âge dans ce domaine mais il avait toujours été un élève très studieux pour rattraper la différence qui l’opposait aux autres enfants.

Il ne connaissait pas bien ce Brogar mais il l’aimait déjà, il sentait qu’il allait bien s’entendre avec lui. Le gratifiant d’un immense sourire, il hocha rapidement la tête, tellement vite qu’elle aurait menacé de se détacher si elle n’avait pas été si bien attachée à son cou. Le jeune nain adorait les défis et se faire comprendre du malade en serait un de taille, comme il les aimait.
Toujours dans les jupes de sa mère, il leva la tête pour la regarder en souriant jusqu’aux oreilles, ravi qu’il était.

« Je vais pouvoir apprendre l’Iglishmêk des Monts de fer ! »

Tout excité qu’il était, il l’avait signé de gestes fébriles, les joues rosies par l’émotion. Si cela ne tenait qu’à lui, il aurait déjà commencé l’apprentissage sur le champ mais le temps qu’il avait passé avec la guérisseuse lui avait appris à canaliser un minimum son excitation en présence des patients pour ne pas leur apporter plus de fatigue. Lui qui était déjà très à l’écoute des autres, s’était davantage ouvert en sa compagnie et avait appris beaucoup de choses. Il semblait cependant intarissable, cherchant à en apprendre toujours plus, comme une éponge.

Raeryan lui remonta les manches pour qu’il puisse aider à la préparation du repas et il se hâta bien vite d’aller se laver les mains avant de revenir, les mains encore mouillées. Il n’attendit pas pour enchaîner sur l’excellente après-midi qu’il avait passé, envoyant des petites gouttes d’eau un peu partout dans la cuisine avant de se figer comme une statue, les mains dans le dos.

« Oups… »

La tête basse, il grimpa sur son siège en se mordillant la lèvre avant de rire sottement à cause de sa bêtise. Il attrapa une carotte et la racine dans une main, il commença à raconter ce qu’il avait fait, racontant qu’il avait aidé Vanyra à cuisiner le midi et qu’ils avaient fait une tarte qui avait enchanté les papilles de Kurgan qui lui avait ensuite montré comment sculpter un petit bonhomme dans le bois.

« Mais on a tout mangé ! On aura de la tarte au dessert ce soir ? »

Avec un petit sourire et un air de chien battu, il lança un regard à Brogar pour obtenir son soutien, en espérant qu’il comprendrait l’enjeu qu’il y avait là. Croisant les doigts pour recevoir une réponse favorable.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”


Dernière édition par Taràk le Mar 25 Oct 2016 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 23 Sep 2016 - 19:01


Ne vole point avant d’avoir des ailes…


Bon il allait vraiment devoir rester quelques jours…il ne savait pas si ça l’enchantait ou non, être nourri et logé pendant qu’il se remettait de sa blessure stupide était bien, mais vivre au crochet de quelqu’un…menfin, avec l’arrivée de Taràk, il se sentait plus enjoué à l’idée de rester…peut-être qu’il pourrait pas mal jouer avec le petiot avant que ses jambes à nouveau valides décident de partir ailleurs.

L’enfant sembla très heureux à l’idée d’échanger leur Iglishmek respectif. Ses yeux brillés d’excitation et il sautillait presque sur place. Brogar ne pouvait donc pas s’empêcher de sourire en le voyant dans un tel état. Il était lui aussi tout content que le petit nain veuille qu’il lui apprenne des choses. Sincèrement il ne savait pas ce que donneraient ses qualités d’enseignant. Il n’était pas sûre qu’elles soient bien bonnes, mais il se laisserait aller sur le moment…se connaissant ça finirait surement en jeu, donc au moins ce serait agréable.

Une goutte d’eau atterrissant dans son œil le fit sursauter et il crispa sa paupière fermée. Regardant d’où venait l’agression, il releva la tête. Il sourit avec amusement en voyant que Taràk éparpillait de l’eau partout en agitant ses mains pleines d’eau.
Le « oups » le fit rire alors qu’il frottait son œil sur sa manche. Heureusement ce n’était que de l’eau !

« Je sais que je suis sale, mais il me faudra plus que quelques gouttes pour me récurer ! Promis j’ai compris le message, j’irais me laver entièrement! » Il gloussa en agitant sa tête et ses boucles folles. Il prit une nouvelle patate et commença à retirer la peau.

La fatigue se faisait sentir et il n’avait pas vraiment la force de tergiverser sur sa saleté…mais oui, il avait hâte de pouvoir prendre un bain ou se laver bien correctement partout. Brogar n’appréciait pas du tout d’être sale et dès qu’il le pouvait il se trempait. Cependant la vie de vagabond n’offrait pas le loisir de pouvoir se laver régulièrement, surtout pour les cheveux. Il avait un peu abandonné les soins pour son imposante chevelure (de toute, l’effet « propre » ne tenait que quelques heures), mais il essayait d’avoir vraiment toujours son visage propre. Ce n’était pas une question de beauté, Brogar s’en moquait totalement ! C’était juste pour la sensation de propreté et surtout, parce-que quelqu’un le visage couvert de terre était en général pas très bien accueilli.
Il allait essayer de profiter de cette pause imposée pour bien se nettoyer ainsi que ses affaires. Tous ses vêtements mériteraient un bon long lavage. Dès que sa plaie ne serait plus un risque il devra trouver des petits boulots avant de partir…sa bourse était beaucoup trop vide pour repartir en vadrouille. Il n’allait pas pouvoir acheter le minimum vital sans argent même s’il décidait d’en voler une partie.

Tout en s’occupant d’une carotte, le petit se mit expliquer tout un tas de chose dans son Iglishmek. Brogar se serait bien concentré pour essayer de trouver des similitudes afin de trouver une meilleure communication, mais il était bien trop épuisé pour arriver à quelque chose. Il avait déjà du mal à éplucher les pommes de terre, sa tête dodelinant même un peu, c’est dire !

Soudain il attrapa un coup d’œil de Taràk, un coup d’œil qui demandait clairement de l’aide. Pourquoi ? Il n’en savait strictement rien, mais il lui prêterait volontiers main forte. Avisant son air de chien battu, il décida d’en faire de même. Il choisit donc un regard de chiot venant de recevoir un coup de pieds et qui supplie pour de l’affection. Il darda donc ses yeux savamment travaillé depuis son enfance vers Raeryan pour appuyer l’attitude de son fils.

Il ne savait pas ce que le petiot quémandait, mais avec un peu de chance ce serait de la nourriture !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 27 Sep 2016 - 11:56

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Raeryan observa les gestes de son fils avec attention lorsqu’il lui raconta ce qu’il avait dit, remarquant que Brogar était lui aussi attentif, sans doute essayant de comprendre malgré les différences ce qu’il était en train de raconter. Encore une fois tout s’était bien passé chez son oncle et sa tante et son petit récit laissa un sourire serein sur les lèvres de la naine. Elle ne fut d’ailleurs pas surprise de le voir ensuite demander s’il y aurait une tarte en dessert, quelle ne fut pas sa surprise de le voir le lui demander avec cet air de chien battu !

Mais Raeryan fut d’autant plus surprise de voir que Brogar se prêtait au jeu de son fils en lui adressant à son tour un regard de cocker, les yeux brillants et suppliants. Prise au dépourvu, ne s’étant pas attendue à ce que son patient s’y mette aussi, Raeryan demeura un instant silencieuse en les observant tous les deux. La naine étouffa un rire, posant sa main devant sa bouche dans une mimique qu’elle faisait souvent. Elle se demandait si Brogar avait joint son fils en ayant compris ce qu’il lui demandait ou s’il faisait cela par pure solidarité. Quoi qu’il en soit c’était une image assez comique qu’ils lui offraient là dont elle se souviendrait longtemps.

« D’accord je ferai une tarte au dessert pour ce soir ! » Déclara t-elle pour que son patient comprenne ce qui était en jeu.

La naine continua de rire tout en finissant de couper les quelques légumes qui lui passaient entre les mains. Cela promettait de mettre de l’animation dans sa maison d’avoir ces deux énergumènes. Mais elle était contente de voir que Taràk était un petit garçon très ouvert d’esprit et facilement mis à l’aise malgré tout ce qu’il lui était arrivé. Cela la rassurait, elle voulait le voir grandir sans manquer de rien et qu’il puisse se développer normalement sans souffrir. Elle était fière de lui, et même si elle le lui disait tous les jours, elle avait l’impression de ne pas le dire assez. Brogar quand à lui continuait de la surprendre, il était réellement sympathique et elle se demandait comment il en était venu à avoir des penchants aussi malhonnêtes pour aller jusqu’à voler. Raeryan était bien placée pour savoir que tout voyou n’était pas foncièrement méchant, après tout elle en avait vu des vertes et des pas mûres mais ne jugeait jamais une personne sur de vulgaires stéréotypes. Tout comme Nori, qui ne manquait de rien et qui pourtant ne pouvait pas s’empêcher de voler, où elle soupçonnait que le souci était le conflit avec son frère et le fait d’avoir perdu ses parents bien trop tôt.

Il avait dû se passer quelque chose dans la vie de Brogar pour qu’il en arrive là. Raeryan avait bien envie de savoir pourquoi, si elle pouvait l’aider d’une quelque façon que ce soit, elle le ferait bien volontiers. Après tout elle guérissait les blessures physiques mais elle était aussi habile conseillère et guérisseuse de maux d’âmes. La discussion attendrait qu’il ait bien confiance en elle, pour le moment l’ambiance « tait beaucoup trop belle pour être perturbée.

Une fois qu’ils eurent fini de préparer le repas, le temps que tout mijote, la jeune femme leur demanda d’aller dans le salon. Brogar était encore faible, prendre place sur le divan lui permettrait de ne pas trop forcer.

« Propose un jeu de carte à Brogar, je vais préparer la tarte j’en ai pas pour longtemps ! » Demanda Raeryan à son fils.

Taràk était son petit assistant, et il était payé pour cela, elle lui donnait de belles pièces d’or pour le remercier de son travail afin qu’il puisse apprendre la valeur de l’argent, savoir économiser. Elle le laissait gérer comme un grand désormais, il avait très vite compris le principe et le laissait s’acheter ce qu’il voulait ; Elle le trouvait d’ailleurs bien plus responsable que la majorité des adultes. La naine les laissa aller s’installer pendant qu’elle s’attela à la préparation de la tarte qu’ils lui avaient tous les deux demandé.

A force d’en faire, la préparation était facile pour elle et malgré cela elle ne pouvait pas s’empêcher d’en mettre de partout. Elle faisait une belle tarte aux figues, s’appliquant pour que cette dernière ravisse les papilles de ces deux phénomènes qui devaient être sagement en train de jouer aux cartes dans le salon. Peut être qu’il lui apprenait déjà quelques signes ? Rae fit sa curieuse, le temps de laisser la tarte au four et se montra dans l’embrasure pour voir si tout se passait bien. En les voyant tous les deux, Raeryan songea un instant à ce nain qui lui manquait tant, se demandant si malgré les difficultés qu’engendraient les sentiments qu’elle avait pour lui, il pourrait se montrer figure paternelle pour Taràk car ce dernier en avait besoin même si elle faisait aussi bien papa que maman. Elle songeait à lui demander de rester avec eux une fois qu’ils les auraient rejoint dans les monts de fer, même si l’amour ne serait pas présent comme elle l’aurait souhaité, la compagnie n’est jamais de refus. Peut être qu’à force, cela deviendrait naturel ?









_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 25 Oct 2016 - 0:16

A new game in mindCela faisait bien longtemps que Taràk n'avait pas été aussi excité, par depuis son anniversaire au moins mais il contenait à grande peine son excitation, lui d'habitude si calme, pour un enfant. Le petit nain était d'une nature plus patiente et plus docile que les autres enfants de son âge, trait de caractère qu'il devait tant à son handicap qu'à sa tendre enfance. Il n'avait pas eu une vie facile depuis petit et il en était ressorti naturellement grandit, chose qui ne se lisait pas sur ses traits.
D'apparence, il avait l'air d'un enfant tout à fait banal, un peu timide et chétif peut-être, il était vrai, mais rien ne laissait deviner que le destin lui avait ôté la parole dès la naissance. Mahal avait voulu qu'il ne puisse produire aucun son et ce que ce dernier avait voulu, Taràk avait fini par l'accepter et le tourner à son avantage. Vif d'esprit, il avait vite pris de l'avance sur la maîtrise de l'Iglismek qui était sa seule source de communication orale à sa portée, une langue ou tout le monde était égaux ou presque. Il était presque un expert dans ce domaine, quoi de plus normal que d'être excité à l'idée de pouvoir apprendre une nouvelle variante de cette langue si particulière aux nains.
A la montagne, il était rare de voir du sang neuf et encore moins des gens venant de si loin, il n'avait pas souvent l'occasion de les croiser et encore moins d'échanger ; c'est pour cela qu'il ne voulait en aucun cas manquer l'occasion qui s'offrait à lui. L'Iglishmêk des Monts de fer, son enthousiasme perçait à travers ses gestes saccadés au point qu'il arrosa généreusement les deux adultes près de lui.

Collant sa main devant sa bouche pour cacher son embarras, il enfonça sa tête entre ses épaules pour se faire plus petit, se hissant lentement à la hauteur de la table de travail sans ne plus se risquer à s'étendre sur sa journée. Bien entendu, son embarras fut de courte durée quand il vit que l'incident était déjà oublié et que le nouveau patient de sa maman ne lui en voulait pas le moins de monde. La remarque du nain fit d'ailleurs glousser en retour l'enfant qui ouvrit la bouche bien grand en jetant sa tête en arrière, avalant de l'air sans ne produire d'autre son que celui de sa respiration saccadée sous l'hilarité. Le courant passait bien entre les deux garçons qui ne se connaissaient pourtant que depuis quelques minutes.
Taràk avait adopté le vagabond et s'y était déjà très attaché. Il lui tardait d'échanger avec lui et sans doute le nain trouverait-il difficile de se déplacer sans avoir une deuxième petite ombre à ses côtés.

Le petit garçon acheva cependant de raconter sa journée sans que les carottes ne voient leur destin modifié d'aucune sorte. Il lui était malheureusement difficile de faire deux choses en même temps puisque parler mobilisait ses deux mains et tandis qu'il expliquait tout un tas de choses à sa maman, il devait être aussi clair dans ses explications qu'un enfant parlant la bouche pleine. C'était sans compter sur Raeryan qui avait l'habitude de le voir dans tout ses états et qui maîtrisait maintenant l'art de le comprendre sous toute ses formes. Il la soupçonnait d'ailleurs d'avoir connaissance de quelques mots secrets qu'il n'utilisait d'habitude qu'avec son copain, mais c'était une toute autre affaire.
Tout occupé à essayer de la convaincre de faire un autre dessert pour la soirée, après tout ils avaient un nouvel invité, il jeta une œillade à son nouvel ami pour essayer d'obtenir son soutien. Ce dernier croisa soudainement son regard, ne comprenant visiblement pas de quoi il s'agissait retomba bien vite sur ses pieds en mimiquant l'expression de l'enfant qui dû alors faire tout son possible pour rester sérieux. Il ne leur avait fallu qu'un petit échange de regard pour se comprendre l'un l'autre, comme de bons copains de longue date.

Les deux nains fixant la naine avec un air de chien battu, elle n'avait plus aucune chance, Taràk le savait. Elle les contempla cependant une seconde, se retenant de rire avant de rendre les armes. Le visage de l'enfant s'illumina en une fraction de seconde, se tournant vers Brogar, il lui sourit ouvertement, ne se retenant plus de rire au souvenir de la tête qu'il avait arboré.
En prévision de la tarte qu'ils auraient ce soir au dîner, il se hâta bien vite de finir les carottes en silence.

Une fois le dîner sur le feu, il emmena le blessé au salon sur les conseils de la guérisseuse. Lui ouvrant le chemin jusqu'au divan où il pourrait s'assoir, il lui jeta des regards en biais de temps à autre pour voir s'il suivait. Le chemin n'était pas bien long mais il marchait lentement pour être sûr de ne pas le perdre parmi les quelques portes du logement. Une fois qu'ils furent bien installés, il attrapa le jeu de carte qui traînait sur la table, le montrant au nain.

« Tu sais jouer au dragon et aux nains ? »

Il s'était appliqué dans chacun de ses gestes pour se faire comprendre, sachant pertinemment que la réponse serait non puisqu'il avait inventé ce jeu de toute pièce. Reposant les cartes sur la table, il se hâta vers Brogar pour lui donner un coussin pour qu'il soit plus confortablement installé pour jouer, avant d'aviser sa jambe.

« Qu'est-ce que tu t'es fait ? »

Il désigna le pansement du bout du doigt, sans y toucher bien sûr, faisant une petite grimace en fronçant le nez alors qu'un petit frisson glacial lui parcourait l'échine à la perspective de la douleur que le nain devait ressentir.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Dim 30 Oct 2016 - 19:24


Ne vole point avant d’avoir des ailes…


Brogar était immédiatement rentré dans le jeu d’enfant en offrant sa plus belle bouille quémandeuse. Bien sûr il ne savait pas pourquoi, mais il jugeait que cet enfant ne demanderait rien de mal.
A son grand plaisir il vit Raeryan devoir étouffer un rire derrière sa main ! Haha ! Il était sûr qu’il arriverait à la faire rire avec l’aide de Taràk !
Une tarte ?! Parfait ! Il savait qu’il pouvait faire confiance à son nouveau petit compère ! Son sourire s’agrandit alors et il fit un clin d’œil de filou à l’enfant. Celui-ci éclatât d’un étrange rire silencieux auquel il pourrait facilement s’habituer.
Il fini d’éplucher les patates en silence, concentré pour ne pas se couper les doigts et se faire taper par Raeryan en représailles.

Brogar cacha du mieux possible les difficultés qu’il eut à se lever. Le contre coup des soins lui laissaient beaucoup de douleur maintenant que sa jambe s’était refroidie et que toute l’adrénaline (causait autant par les soins que par ses jours de marches urgentes) avait disparue.
Sa grimace fut camouflée par ses cheveux ébouriffés. Il ne voulait pas montrer ses soucis au petit, pour Raeryan il supposait qu’elle n’avait pas besoin de voir sa tête pour savoir dans quel état il se sentait actuellement. Il quémanderait surement une petite tisane contre la douleur avant de se mettre au lit.
Il sourit à la guérisseuse et lui fit un signe de tête pour la remercier avant de suivre le petiot.

Brogar fut agréablement surpris par la prévention de l’enfant qui marchât lentement et l’attendit pour le conduire au salon. Le nain devait se tenir par moment au mur, pour éviter de mettre trop de pression sur sa cuisse abimée. Heureusement qu’il était du genre costaud malgré son gabarit de freluquet ! Il commençait à se demander comment il avait pour tenir autant de jours avant d’arriver à la montagne. Où c’était parce qu’il se sentait un minimum en sécurité ici, alors son corps relâché la pression ?
Il ne retint pas son soupir de contentement quand il s’installa enfin sur le divan ! Un vrai bon divan confortable, que du bonheur !

Brogar sourit à l’enfant quand il lui montra le jeu de carte et se concentra sur ses mains. Normalement l’Iglishmek était juste une variante de la sienne, donc il devrait retrouvait des choses similaires. Malgré son esprit embrouillé il comprit vaguement qu’il parlait d’un jeu ( car sinon c’était à propos d’un poulet boiteux et il ne voyait pas le rapport avec la situation actuelle).

« Je ne sais pas de quel jeu tu me parles, mais on va trouver un moyen pour que tu m’expliques les règles. » Il lui sourit tout en prenant l’instinct de parler en même temps avec ses mains pour traduire immédiatement en son Iglishmek. Le petit devait connaître bien mieux les subtilités que lui et il apprendrait surement bien plus vite en voyant les signes qu’il associait à ses mots.
« Peut-être qu’en me montrant déjà les signes qui veulent dire « plus fort », « plus faible » et « gagner », « perdre » ? » dit-il en marquant bien ses propres symboles avant de reproduire ceux qui lui montrait (et qu’il aurait surement oublié d’ici demain vu son état de fatigue).

Le petit alla soudainement chercher un coussin pour lui donner. Brogar sourit immédiatement en comprenant que Taràk voulait qu’il soit plus à l’aise.

« Et bien merci ! Ta mère peut être fière tu es un parfait garde malade dit donc ! Ca t’intéresserait d’être guérisseur ? »

Le bon côté de Brogar était qu’il assez tranquille et décalé pour ne pas se soucier le moins du monde des « soucis » de langage de l’enfant. Il lui parlait donc comme si ils pouvaient parfaitement communiquer…son côté pipelette était aussi un grand avantage vu qu’il pouvait parler des heures tout seul, en se faisant les questions et réponses.

Le nain calla son coussin avant d’aviser ses mains qui furent trop rapide pour qu’il comprenne au moins le sens. Cependant il pointait sa jambe blessée tout en fronçant le nez, du coup il n’avait pas besoin de traduire pour comprendre sa question.

« Tu te demandes surement ce que j’ai fait c’est ça ? » Il se redressa sur le divan en souriant, reprenant du poil de la bête en voyant qu’il avait un auditoire attentif pour ses bêtises...heu…histoires ! « C’est une de mes innombrables aventures ! Mais je ne suis pas un héros de légende loin de là ! Moi je ne pars en quête de je ne sais quel artefact magique ou pour sauver des princesses ! Les princesses me fuit, faut dire que je ne suis pas bien beau et que je ne risque pas de monter un cheval blanc ! » Il pouffa, agitant la tête. « Ho non loin de là, mais lors de ma route j’ai fait l’incroyable rencontre avec un sanglier. C’était un sanglier avec un excellent gout, très beau le poil hirsute et de belles défenses. Sa langue était aussi sucrée que la mienne et nous nous sommes intéressé au même buisson garni de baies charnues et juteuse. Il faut bien se remplir le ventre ! Cela faisait de longs jours que je remontais depuis le sud jusqu’aux Ered Luin et je refuse jamais un petit plaisir ! Et qui sait d’où venait ce fier sanglier !» Il continuait à parler avec ses mains, ses gestes en Iglishmek devant un peu plus grand et théâtral. « Mais je crains que mon visage est plus laid que je ne le pense, car quand mon nouvel ami porcin me vit, il poussa un cri de pur terreur ! Ce qui me fit crier aussi faut le dire, car la tête d’un sanglier apparaissant soudainement devant soi est souvent surprenant ! » Ses boucles rebondir autour de son visage alors qu’il remarquait la forme de Raeryan à la porte, il lui fit un clin d’œil avant de se concentrer à nouveau sur Taràk. « Sais-tu de quelle manière un sanglier fuit ? Car c’est très particulier vois-tu, les sangliers font des fuites en avant ! Bien sûr ça ne rata pas et à toute vitesse il fila droit devant lui ! Or, moi j’étais toujours là et quand un sanglier décide de passer, il passe… Me voilà alors à faire un incroyable vol plané sur je ne sais sur combien de mètres. J’ai atterri la tête en bas et les pieds en l’air, ce qui devait surement être bien drôle car sur le coup je n’ai pas bien compris ce qui m’était arrivé ! » Il rit comme si il racontait une histoire qui était arrivé à quelqu’un d’autre, se moquant bien de lui-même. « C’est alors que je me suis rendu compte que même si notre rencontre fut brève, j’ai marqué assez ce nouvel ami pour qu’il veuille garder un souvenir de moi ! Il a donc emporté sur sa défense un morceau de ma cuisse ! Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur des souvenirs, mais qui suis-je pour jauger les goûts d’un sanglier ? »

Il finit en riant et lui fit un clin d’œil.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 8 Nov 2016 - 13:25

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Sortie de la cuisine pour rejoindre les deux autres, Raeryan arriva au moment où Brogar conta l’histoire de son arrivée ici. Raeryan croisa les bras en ayant stoppée son avancée, se tenant contre l’encadrement de la porte avec un fin sourire amusé sur les lèvres. Elle ne pouvait pas encore les rejoindre puisqu’elle surveillait la cuisine mais elle avait été curieuse de voir comment ces deux là s’entendaient. Visiblement ils étaient très copains et Taràk mettait du sien pour pouvoir se faire comprendre de Brogar. C’était une bonne chose si Taràk pouvait apprendre l’Iglishmek d’autres royaumes nains si un jour il désirait voyager, le fait de ne pas pouvoir parler ne serait pas un problème. Elle aimait bien la façon qu’avait Brogar de raconter à son fils ses petites mésaventures et d’ailleurs quelques rires s’échappaient de ses lèvres. La chute de l’histoire fut tout aussi amusante rien qu’à l’imaginer retomber grossièrement, même si à bien y penser c’était assez glauque comme manière de se blesser. Raeryan n’essayait pas de préserver l’innocence de Taràk, mais elle faisait en sorte de ne jamais trop le choquer, qu’il se dise que tout pouvait arriver mais que le principal était de réagir avec raison et prendre les bonnes décisions. Brogar avait raconté cela sans rien à reprendre et elle lui était reconnaissante d’avoir fait attention à ne pas trop lui mettre la nausée en détaillant les effusions de sang ni à la violence du choc. Il fallait dire que sa blessure n’était vraiment pas belle et lui laisserait une grosse cicatrice, il allait mettre un moment avant de pouvoir remarcher correctement.

Mais les voir tous les deux discuter, c’était comme si Brogar était un ami de longue date, un cousin éloigné et qu’il venait leur rendre visite. Il n’était pas méchant et fort sympathique, Raeryan savait d’instinct que son petit séjour ici se passerait pour le mieux. Et pourquoi ne pas l’inviter à l’avenir, s’il souhaitait revenir dans le coin, leur porte serait grande ouverte que ce soit ici ou même à Erebor une fois qu’ils seraient partis. Raerayn entreprit de s’avancer un petit peu dans la pièce lorsque son patient eu terminé de parler.

« Les sangliers ont très mauvaise vue, mais il faut garder en tête qu’ils auront plus peur de toi que toi tu as peur de lui ! » Décalara Raeryan à son fils pour qu’il puisse avoir une idée plus précise du genre d’aimal que c’était puisqu’il ne le connaissait qu’en ragout.

La naine entreprit de mettre le couvert, allant chercher les assiettes dans un meuble du salon et s’était autorisé à participer à la conversation.

« Brogar a été surpris mais si tu te retrouves face à un sanglier, le mieux est de te cacher et ne plus bouger et il passera son chemin! »

La naine avait ces quelques informations de son père qui souvent était allé à l’extérieur. Raeryan n’avait jamais croisé de sanglier pendant ses quelques sorties et elle espérait que cela n’arriverait jamais. Quoi qu’il en soit, elle ne voulait pas que Taràk associe les sangliers à des animaux féroces, alors elle cherchait à dédramatiser un peu cela avant qu’il ne véhicule de fausses idées puisqu’il n’était encore jamais sorti de la montagne. Arriverait un moment où il voudrait sans doute le faire car tous les nains avaient la curiosité de voir comment c’était, Raeryan faisait en sorte de bien l’y préparer et qu’il ne soit pas effrayé par le moindre vol de papillon.

« Je ne dis pas de bêtises ? » Demanda Raeryan à Brogar avec un sourire afin qu’il lui confirme ou pas ce qu’elle venait de déclarer.

Raeryan posa les assiettes et les couverts, ce fut très vite fait alors elle n’avait pas besoin de demander à Taràk et Brogar de l’aider, d’autant plus qu’ils passaient du temps ensemble.









_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Jeu 23 Fév 2017 - 12:30

A new story in signsLe petit nain avait toujours ressenti un étrange malaise quand il voyait une blessure, ce douloureux frisson qui remonte le long de votre échine et vous donne la chair de poule. Ce n'était pas du dégoût, juste de l'appréhension quand à la douleur que le patient devait ressentir. Il s'ébroua, secouant ses petits bras pour se débarrasser de la sensation, se concentrant sur autre chose. Il n'en était cependant pas moins curieux de savoir comment il s'était fait cela. Après tout, cela pouvait lui éviter la peine de se faire la même chose. Le jeune nain avait bien compris que l'expérience de ses ainés était toujours la bienvenue et que sagesse valait mieux que témérité dans la vie. Une vision des choses qu'il ne partageait d'ailleurs pas avec son meilleur ami, Loin.

Le petit Taràk ne savait trop ce qu'il voulait faire plus tard. C'était un nain très curieux mais il était surtout encore jeune, il avait tout le temps pour se décider. Sans doute sa mère n'aurait elle pas envie de le voir grandir trop vite non plus. Toujours est-il qu'il n'était pas le plus pressé des nains dans ce domaine, pas comme son meilleur copain qui se voyait déjà garde rapproché du roi. Il hésitait fortement entre sa passion pour les inventions, pour les jouets et ce que faisait Raeryan. Elle était son modèle, son idole dans la vie, la personne a qui il devait énormément et qu'il aimait plus que tout. Il craignait qu'en choisissant les jouets, il ne la déçoive mais il savait aussi que quoi qu'il choisisse, elle serait fière de lui parce qu'elle l'aimait. Ce n'était que la petite voix du doute dans sa tête d'enfant.

Il écouta avec attention Brogar lui raconter ses malheureuses aventures, lui tirant plus et plus de grimaces encore mais aussi une pointe de fascination. Brogar était un sacré personnage et il appréciait beaucoup que ce dernier se donne la peine de lui parler en Iglishmek. Taràk l'aimait bien, il venait de trouver quelqu'un qui parlait autant que lui si ce n'est plus. Était-ce seulement possible ?! Visiblement oui. Tout à son histoire, il la poursuivit avec de grands gestes captivants volant de toutes part sous les yeux de l'enfant. Le petit était comme obnubilé, tant et si bien qu'il ne vit pas la guérisseuse entrer. Cependant, l'idée que le sanglier ait décidé de partir avec un morceau de sa jambe retira toute couleur de son visage et le fit déglutir avec difficulté. Le nain était incroyable d'avoir pu ainsi survivre à pareille attaque. La vision du sanglier et du nain face à face et terrorisé lui avait tiré un éclat de rire silencieux mais la suite avait été beaucoup plus effrayant qu'il ne l'aurait voulu. Brogar avait vraiment l'art et la manière de raconter son histoire, il faisait un compteur hors pair !

L'intervention de la naine fit sursauter le fils alors qu'il était encore profondément ancré dans cette histoire de sanglier. Il hocha la tête en assentiment, tout à sa réflexion nouvelle. Comment faire pour éviter ce genre d'accidents ? Des lunettes pour sanglier ? Il était fort fâcheux que ces derniers aient si mauvaise vue, comment faisaient-ils pour se reconnaitre les uns les autres ? Taràk avait pitié de cet animal qui ne pouvait vivre al vie pleinement à cause d'un problème de vu. Il était bien le premier concerné par les problèmes que pouvait provoquer un handicap. Quel qu'il soit.
Cependant, il ne pensait pas se retrouver de si peu face à un sanglier, d'autant plus qu'il ne quittait jamais la montagne mais auquel cas, il filerait bien vite se cacher sous les jupes de Raeryan. Parce qu'il était évident qu'il ne quitterait jamais la montagne sans elle bien sûr, foi de petit nain. Taràk était plus courageux qu'il n'en avait l'air mais il restait un nain très peureux qui n'aimait pas prendre de risque inutile. Il calculait toujours ses chances d'échecs et pesait toujours le pour et le contre avant de faire quelque chose. Ses actes étaient rarement irréfléchis mais il restait un enfant et il n'était pas à l'abri d'un mauvais calcul.

La naine avait commencé à mettre la table et il fut bien trop lent à aller l'aider qu'elle avait déjà fini. Le jeu était installé et n'attendait plus qu'elle mais son ventre réclamait de la nourriture avant tout et la table mise sonnait l'heure du dîner. Pas la peine de dire que ce qu'il attendait avec le plus d'impatience était le dessert. Brogar en dirait des nouvelles ! Les desserts de Raeryan étaient très réputés. Les meilleurs de toute la Terre du Milieu !

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Mar 14 Mar 2017 - 16:46



Brogar adorait raconter des histoires, des légendes ou ses mésaventures. Mine de rien il avait appris pas mal de connaissance et il aimait les partager avec les gens sous formes d’histoires. Sa voix était toujours remplie de la bonne dose de sentiments pour faire peur, craindre, rire ou attendrir. Avec ses inflexions il donnait la bonne dose de suspense ou de surprise. Son visage s’agitait aussi au rythme de ses paroles et ses mains augmentaient les effets qu’il avait sur les gens. Bien que pour le cas présent, ses mains traduisaient ses paroles dans de grands gestes « éloquents ». Il aimait chanter aussi, toutes les chansons qu’il avait pu entendre sur ses voyages. Et il faisait le tout de manière instinctive. Peut-être que dans une autre vie il avait été Barde…ou qu’en réalité c’était sa véritable vocation…mais peu importe…il se régalait à raconter sa désastreuse aventure avec le sanglier à Tarak et Raeryan qui se trouvait à la porte.

Taràk semblait absorbé par son histoire à son grand plaisir, ça lui faisait penser à son petiot auto-attitré qui avait aussi adoré entendre ses histoires (même si depuis, il avait pu se rendre compte que son petiot n’était plus vraiment…petiot). Il tira quelques grimaces à l’enfant, mais il ne s’en formalisa pas. Son histoire était plutôt édulcorée et il ne pensait pas devoir en cacher plus niveau gore et autres joyeuseté. Pour lui, c’était une mauvaise idée de cacher la vérité aux enfants, le monde était assez…dégoutant et il ne fallait pas faire croire que tout était joli et brillant…bien qu’il ne fallait pas non plus leur expliquer les étapes d’une décapitation. Mais simplement dire que le sanglier lui avait arraché un morceau de la cuisse était un bon compromis selon lui.

Raeryan s’était entre temps avancé et ne l’avait pas interrompu dans son histoire vive à son contentement. Elle vint néanmoins apporter quelques judicieuses précisions une fois qu’il eut fini.

« Non c’est bien ça ! » Il sourit à la naine, avant d’ajouter. « Mais le mieux c’est de monter en haut d’un arbre comme ça il ne peut pas t’atteindre. Si tu l’as surpris il va juste passer son chemin sans te rentrer dedans…si tu veux un sanglier qui fuit c’est un peu comme un nain bourrin qui attaque, il fonce dans le tas et il tape ce qu’il y a devant lui…mais ensuite le sanglier s’en va se cacher ailleurs. Cependant s’il est blessé, ou si c’est une maman avec ses bébés, il peut chercher à attaquer pour se protéger donc le mieux, ça reste de grimper à l’arbre ou en hauteur… Puis quand il comprendra que tu n’es pas une menace, il partira… Mon cas est particulier, on a autant été surpris tous les deux et il a été plus rapide que moi.»

Il pencha la tête sur le côté en se disant qu’il dépeignait quand même une créature assez redoutable et que le petiot devant lui ne devait pas connaître l’extérieur de la montagne. Ce n’était pas surprenant, la majorité des nains ne mettait jamais le nez dehors et Brogar était une sacrée exception en vivant exclusivement à l’extérieur. Cependant ça lui donnait une connaissance du monde que beaucoup de nains n’avaient pas…et il trouvait ça assez marrant, car c’était lui le gueux et eux les gens biens éduqués.

« Les sangliers sont des bestiaux tranquilles qui fuient quand ils te voient, ils ont juste tendance à faire de gros dégâts dans les cultures, mais ce ne sont pas des prédateurs…faut juste pas être devant ! »

« Donc si tu sors et que tu vois un gros cochon poilu, hop tu montes dans un arbre ! Tu sais grimper non ? » Il jetât un coup d’œil à Raeryan avec une réalisation soudaine. « Maaah, si tu sais pas il ne faut pas apprendre tout seul hein ? Faut le faire avec un adulte pour t’apprendre à attraper les bonnes prises et pouvoir t’attraper si tu tombes ! Faut dire que grimper c’est pas trop un truc de nain qui préfèrent avoir les pieds sur terre, mais ça s’apprend, surtout chez les mineurs, mais les arbres c’est une autre affaire…vala vala… » Il regarda Raeryan espérant s’être rattrapé, car il ne voulait vraiment pas qu’une catastrophe arrive si jamais il prenait l’envie à Tarak de grimper quelque part. Puis Raeryan le transformerait certainement en épouvantail s’il arrivait quelque chose à son fils.

Le couvert fut ensuite rapidement mis, attirant efficacement l’attention de Brogar qui avait hâte de manger malgré le léger malaise dans son ventre dû à la fièvre. Il se leva de manière maladroite du fauteuil. Sa jambe était engourdie par la douleur et il dû se retenir d’attraper la plaie par réflexe. Voulant faire bonne mesure devant l’enfant, il se retint de trop grimacer et clopina avec acharnement jusqu’à la table. Rien ne l’empêcherait d’atteindre une assiette ! Il essaya de s’asseoir avec précaution sur la chaise, mais fini par s’affaler plutôt lamentablement et douloureusement. Mais son petit ratage douloureux ne l’empêcha pas de rire de sa maladresse alors qu’il déplaçait soigneusement sa jambe avec ses mains dans une position moins douloureuse.

« Hé béh, je vous jure que normalement je suis plutôt agile, mais là je ressemble à un canard à trois pattes et boiteux ! » Puis la fièvre qui arrivait joyeusement n’arrangeait rien à sa stabilité.

Brogar cacha ses mains un peu tremblantes sous la table et attendit sagement le repas. Son précédent élan d’énergie causé par son histoires, commençait à redescendre et il sentait à nouveau vaseux. Est-ce que c’était normal qu’il ait l’impression qu’un fantôme s’amusait à poignarder joyeusement sa cuisse ? Parce que si il y avait des fantômes ici, il préférait ne pas trop s’attarder. Il sourit à ses hôtes, malgré ses yeux un peu vitreux…Bon, il avait besoin de manger pour se requinquer puis il hibernerait dans le lit chaud que Raeryan lui avait offert jusqu’à nouvel ordre pour jouer avec Tarak…ouaip ça semblait un bon plan d’avenir ça !

« Si ça vous dérange pas…j’pense qu’il faudra que je dorme un peu après l’repas…je me sens tout patraque… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328

The Rose of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 1397
♦ RÉPUTATION : 1958
♦ AVATAR : Meghan Ory
♦ DC & co : Elea, Selen, Elladan & Cármen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine et fière de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin, descendante de Telchar des montagnes bleues
— ÂGE DU PERSO : 190 ans
— RANG SOCIAL : Aisé, elle n'a aucune difficulté pour vivre.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseuse réputée, formée par Aiwendil
— ARMES DU PERSO : Des remèdes qui sont pas bons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Loyale envers son roi, Thorin.
— VOYAGE AVEC : Ne voyage pas.

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Jeu 16 Mar 2017 - 17:59

Ne vole point avant d'avoir des ailes…
Brogar & Raeryan






Les trois une fois à table, l’histoire du sanglier semblait avoir passionné son petit, elle voyait dans les grands yeux de Taràk cette curiosité qu’elle lui connaissait bien. Elle espérait qu’il avait bien mémorisé la technique pour fuir les sangliers parce qu’elle refusait de le voir revenir à la maison avec une plaie aussi importante que Brogar. Car celui-ci avait eu énormément de chance de ne pas s’être vidé de son sang, quand la majorité des cas, la mort serait très vite arrivée. Brogar demanda à aller se coucher après le repas, son histoire lui avait demandé de l’énergie supplémentaire et il n’avait sans doute pas pu dormir correctement depuis quelques nuits déjà. Raeryan adressa  alors un sourire amical et entendu à son patient, comprenant qu’il devait être épuisé par les récents événements et sa blessure ne devait rien arranger. Elle le voyait à la couleur de son teint que la fièvre bientôt allait s’emparer de lui, alors la naine ne perdit pas de temps pour remplir leurs assiettes d’un bon repas chaud qui leur ferait du bien à tous les deux. Raeryan prit ensuite sa place, commençant à manger tranquillement dans un silence paisible.

« Taràk, pourras tu veiller à ce que Brogar soit bien installé dans sa chambre ? »

Elle avait bien vu que le courant passait bien entre eux, et Taràk serait sans doute content de pouvoir aider sa mère tout en aidant son nouvel ami. En plus de cela il pourrait montrer ses capacités d’assistant, tout comme elle le lui avait appris, l’installer, veiller à ce qu’il soit bien dans son lit, mesurer sa température et lui faire un thé bien chaud avec quelques herbes médicinales rangées dans les bocaux. Rien de très compliqué en soi, maintenant il savait quelles doses mettre et elle avait entièrement confiance en lui.

Durant le repas, Raeryan gardait un œil sur son patient qui, elle le devinait, allait sans doute bien dormir et ce pendant de très longues heures. Elle était soulagée d’avoir pu l’aider, de savoir qu’il était en sécurité et qu’en plus de cela, il était très gentil. Taràk serait sans doute content de le voir revenir ici dans d’autres circonstances et elle aussi. Maintenant elle espérait juste qu’au sortir de sa convalescence il n’allait pas de nouveau attirer l’attention sur lui ou bien Raeryan risquait d’avoir quelques soucis.

Lorsque le plat fut terminé, Raeryan se leva pour placer sur la table le dessert, en sachant pertinemment que c’était la partie préférée de Taràk, elle lui demanda de couper des parts égales pendant qu’elle sortait des assiettes propres. Elle en profita au passage pour poser sa main sur le front de Brogar, sentant la fièvre doucement s’installer. Raeryan fronça les sourcils, soucieuse de son état, mais heureusement il était entre de bonnes mains, alors il ne courrait aucun danger ici.

« J’en connais un qui va dormir comme un loir ! » Déclara la naine avec un fin sourire.

La naine reprit sa place, donnant des cuillères avant de manger aussi le dessert avec appétit. La journée avait été assez mouvementée, cela lui avait creusé l’estomac et un bon repas comme celui-ci était le bienvenu. Soupirant d’aise après avoir essuyé les coins de sa bouche, la naine glissa ses doigts dans les mèches de Taraàk pour les lui remettre derrière les oreilles avant qu’il ne les colle avec le sucre de son dessert avec un petit rire puis elle reporta son attention sur Brogar.

« Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous trouverez une petite clochette sur votre table de chevet, n’hésitez pas à vous en servir, même au milieu de la nuit je viendrai vous voir, cela fait parti de on métier alors ne pensez pas me déranger ! »

Raeryan n’était jamais à se plaindre quand il en allait de la santé de ses patients, elle pouvait passer des jours sans dormir juste pour veiller sur l’état de quelqu’un. Cela était une part de la promesse qu’elle s’était faite en devenant guérisseuse : les autres avant elle, toujours, aucun nain ne devait souffrir.









_________________


You could be my unintended choice, to live my life extended. You could be the one I always love...You could be the one who listens to my deepest inquisitions.
☄️ RedSky

Merci Bro ♥️
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t776-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t780-raeryan http://lonelymountain.forumactif.org/t783-raeryan

CUTE SILENT BOY ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 171
♦ RÉPUTATION : 447
♦ AVATAR : Julien Dubois
♦ DC & co : Kili, Bregil, Meruva, Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Il s'agit d'un super nain à cheveux lisses comme on peut en trouver en Ered Luìn, petit, mignon, docile..
— ORIGINAIRE DE : Vous ne savez pas lire ? Je viens de dire qu'il venait d'Ered Luìn
— ÂGE DU PERSO : 13 ans, treize longues années mais pas assez encore dans la vie d'un nain
— RANG SOCIAL : Il mange à sa faim mais avec les doigts, juste que la cuillère en argent donne un drôle de goût à la bouffe (ne le dites pas à Rae, elle serait fâchée et c'est pas propre)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Faire tourner les gens en bourrique, manger tout ce qui lui passe sous la main, inventer des trucs.. bwah trois fois rien quoi.. mais assez pour occuper ses journées
— ARMES DU PERSO : Vaut mieux pas qu'il ait une arme, ce serait tenter le diable.
— AMOUREUSEMENT : Euh.. reposez la question dans quelques années, quoi que vu sa façon de s'exprimer et sa passion pour les mots doux envers les naines, il devrait vite trouver

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Dim 18 Juin 2017 - 19:45

A new doctor in townDe la Terre du Milieu, il n'avait pas vu grand chose. De la montagne non plus, il fallait bien avoué mais il avait encore beaucoup de temps pour l'explorer de fond en comble, chaque chose en son temps. Pourtant, même sans avoir mis le nez dehors, même sans avoir vu la différence entre la pluie et le soleil, il pouvait jurer que les desserts confectionnés par Raeryan étaient les meilleurs ! Il en mettrait sa main à couper, comme n'importe quel enfant fier de sa mère. Il se retint cependant de foncer vers la table du dîner pour poser la question qui le travaillait.
« Comment sait-on que le sanglier est une dame ? » C'était mal de tuer une maman sanglier, après tout, ça ferait de ses bébés des orphelins et il n'en aimait pas du tout l'idée. Cependant l'image du nain chargeant comme un gros cochon le faisait bien rire, il fallait bien avouer que les nains étaient des forces de la nature, des bourrins au mauvais caractère que rien ne pouvait arrêter. Ils étaient des êtres fiers, de courageux guerriers et quelque soit l'animal qui les représentait le mieux, rien n'aurait sali leur honneur. Sauf peut-être si on les avait comparé à un elfe. Ça le petit nain n'avait pas tout compris de ce qu'on pouvait leur reprocher si ce n'était leur faciès imberbe mais il était certain qu'ils n'étaient pas très appréciés pour une raison bien plus crédible que leur pilosité faciale.

L'heure du dîner avait sonné. S'il y avait une chose pour laquelle il était rapide, c'était bien de se laver les mains avant d'aller manger pour s'assurer qu'il serait le premier à table et bien servi. Il avait cependant des manières et un invité était toujours le premier à recevoir sa part dans l'assiette.
Le repas se fit dans la bonne humeur et avec appétit mais il paraissait évident qu'à mesure où le temps passait, la fatigue montait chez leur invité. Il avait beau être un nain robuste, une blessure de cette envergure n'était pas anodine. Le tout jeune nain englouti son dessert à une vitesse inimaginable. Il était lui-même surpris mais il avait promis de bien installer Brogar dans une chambre. Obtenant rapidement le droit de sortir de table pendant que les autres terminaient leur assiette, il demanda au nain de rester sagement là et couru lui préparer son lit, défaisant déjà les draps pour l'y glisser. Il alla ensuite chercher une bassine qu'il remplit d'eau claire et porta équipée d'un linge propre dans la chambre, la posant sur une chaise près du lit. Voilà, avec ça, le nain serait bien installé et pourrait même faire une courte toilette pour se sentir bien propre dans son lit bien frais.

Il revient sous peu auprès des adultes, proposant à Brogar de l'emmener à sa chambre pour qu'il puisse enfin se reposer. Il marchait lentement, bien conscient des souffrances du nain qui s'efforçait pourtant de faire comme si tout allait bien. Taràk était impressionné, il avait vu des patients beaucoup moins forts que lui mais fort heureusement, il ne s'agissait pas d'un concours. Il aida le nain à s'asseoir au bord du lit, jugeant bon de le laisser se préparer pour la nuit tout seul pendant qu'il allait lui préparer une infusion. L'eau chaude était déjà prête et il n'avait plus qu'à mélanger les herbes dans un pot pour l'y rajouter. La vapeur qui se dégageait du pot embaumait les herbes et il se sentait apaisé rien s'en emplir les narines. Être capable de faire des remèdes avait quelque chose de magique et de rassurant, plus jamais il ne verrait quelqu'un mourir à cause d'une petite infection.
Après avoir versé le thé dans une tasse, il se hâta de retourner à la chambre, espérant que le nain ne s'était pas encore endormi car il avait très certainement besoin de cette petite décoction pour passer une bonne nuit de sommeil pas trop agitée par sa fièvre grimpante.

_________________

“Your nightmares follow you like a shadow, forever. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1296-tarak-nain-bavard http://lonelymountain.forumactif.org/t1309-tarak-quand-la-mutite-est-une-qualite#24226

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 326
♦ RÉPUTATION : 845
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    Ven 23 Juin 2017 - 12:21


Brogar mangeait rapidement malgré la fatigue, mais c’était toujours à un rythme inferieur par rapport à la vitesse où il engloutissait ses repas habituellement. Son enfance avait laissé des séquelles et sa vie de vagabond n’avait rien arrangé… La moindre des nourritures devait disparaitre le plus vite possible pour éviter d’être volée. Là, il était lent par rapport à la normale commençant à devenir un peu vaseux…mais il s’entêtait à manger, ne pouvant pas laisser de la nourriture derrière lui et sachant parfaitement qu’il avait besoin d’énergie pour soigner sa blessure.

Le repas se passa donc sans incident, assez paisiblement, Brogar aurait pu sincèrement l’apprécier si il ne devait pas se concentrer pour ne pas penser à la douleur de sa cuisse ou à son esprit un peu plus brumeux.
La tarte fut posée sur la table et Raeryan alla chercher de nouvelles assiettes. Le nain eut un sursaut et un léger mouvement de recul quand la main de la guérisseuse le prit par surprise. Il ne l’avait pas vu approcher et comme toujours n’aimait pas être touché. Cependant il se reprit bien vite et la laissa surveiller sa température sans broncher.

La tarte disparu rapidement, il en aurait bien reprit, mais son estomac commençait à un peu trop protester.

« Merci pour le repas dame Raeryan, ça faisait longtemps que j'n'avais pas eu d'tarte. »

Taràk disparu rapidement pour aller préparer sa chambre en un petit garçon étonnamment bien élevé. Il ne comprit pas ce qui lui disait, mais l’intention oui : « Pas bouger » ouais ça il pouvait très bien le faire surtout qu’il redoutait le moment où il remettrait du poids sur sa jambe. Il hocha ensuite la tête à la mention de la clochette. « Vous êtes un très bonne guérisseuse…mais je vais surement dormir plus profondément qu’un ours, alors ça devrait aller ! »

Le petit réapparu alors pour l’inviter à le suivre dans sa chambre.
« Je vous souhaite une bonne nuit dame Raeryan. » il déclara avant de se tourner d’une voix un peu plus faible.

Il se mit debout avec beaucoup de précaution, grimaçant quand un éclair particulièrement douloureux s’échappa de la blessure. Tétu comme n’importe quel nain, il ne demandant cependant pas d’aide alors qu’il suivait lentement Tarak clopinant un peu bizarrement. Puis…il était passé par bien pire que ça.
Le petiot avait fait un très bon travail en changeant les draps du lit et même préparait une bassine avec de l’eau pour qu’il se lave un peu.

« Tu un très bon assistant à ce que je vois Taràk ! » il sourit avec reconnaissance à l’enfant le laissant l’aider à s’asseoir. Il l’aurait normalement fait tout seul, mais Taràk semblait entêté à vouloir l’aider qu’il trouvait ça tout bonnement…adorable ? Ouais voilà. Ce petiot était trop mignon.
Alors que l’enfant avait disparu, il fit en sorte de finir qu’avec une seule couche de vêtement. Le petit n’avait pas besoin de voir la maigreur de son corps aux côtes saillantes et son ventre creux. Ce n’était pas du tout un beau corps pour un nain et le petiot n’avait pas besoin d'avoir une vision pareille. Il fit une toilette rapidement…enfin, plutôt, il fit lentement une toilette sur quelques parties de son corps. Façon, dans son état seul un bon bain pourrait lui redonner un air décent. Les derniers jours à se dépêcher pour trouver des soins n’avaient pas arranger son état déjà pas très beau à la base.

Brogar venait de reposer le tissu quand l’enfant réapparut une infusion dans les mains.
« Ho merci, je suppose que ça me fera du bien. » Il commençait vraiment à fatiguer peinant à trouver ses mots, les phrases beaucoup trop simples qu’il disait étant un signe évident de son malaise.
Il fronça quand même un peu le nez en portant la décoction à la bouche. Il avait toujours eu en horreur l’eau qui avait gout à quelque chose…alors gout aux herbes… Il savait pourtant très bien que c’était bon pour les soins et que surement ces herbes allaient assez l’apaiser pour dormir, mais…bref…Il avala le plus rapidement possible le thé, grimaçant. « J’aime po l’thé… » précisa t-il sans trop savoir pourquoi.

« Passe une bonne nuit Taràk. » Il marmonna avant de se laisser glisser dans le lit moue et confortable.

Brogar aurait normalement profiter de cette bonne literie comme un chat flemmard, mais il était trop fatiguée et endolorie pour penser à une longue éloge sur le matelas. Il vérifia d’un œil que toutes ses affaires étaient à portée de mains avant de fermer les yeux, plus ou moins roulé en boule après avoir trouvé une bonne position pour sa jambe.
Malgré la douleur, surement grâce au thé du petit Taràk, il réussit à tomber dans un sommeil profond…qui ne dura quelques heures avant qu’il n’ouvre les yeux avant de se retrouver dans un demi-sommeil agité. La fièvre avait fini par l’attaquer de plein fouet et il nageait entre le sommeil et la semi-conscience.
Il aperçut bien la clochette dont avait parlé la guérisseuse, mais son esprit était trop embrumé pour penser à l’agiter pour demander de quoi calmer la fièvre. Il passa donc la nuit dans cet état et matin ce n’était pas bien mieux. Il marmonnait des choses incohérentes à propos de brioches dorés, de cheval possédé par un warg et de son père. Le nain n’était pas prêt à se réveiller, tremblant comme une feuille, perdu dans un demi-sommeil aux rêves étranges alors que ses bouches brunes collées inconfortablement à son visage à cause de la sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne vole point avant d'avoir des ailes… [Raeryan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
» Subtilités de la langue française
» ~ « La Flèche a déjà atteint sa cible avant d'avoir laissé l'arc. » Présentation de Declan.
» Endora*Je voudrais pas crever Avant d'avoir goûté La saveur de la mort..
» Quand j'ai aucune idée de titre ~ [Vi, en fait je poste avant d'avoir finis, peur de tout perdre x'D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Montagnes Bleues-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.