AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Together as one against all others

Partagez|

Together as one against all others

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Together as one against all others Mar 13 Sep 2016 - 13:12

☙ Together as one against all others

feat. Leoden & Cármen


Le village d’An karagamir, bâti sur les miracles de la nature d’une large oasis en plein milieu du désert. L’eau de celle-ci s’étendait sur plusieurs kilomètres, offrant une terre fertile, de l’ombre et un vent plus frais. Déjà en passant les portes, la présence d’arbres estompait cette lourdeur faite par la chaleur, leur apportant un peu plus d’oxygène. Les remparts étaient usés, parfois détruits, usage du temps et vestiges de batailles passées. An Karagamir avait autrefois été une puissance, aujourd’hui c’était un grand village comme un autre qui servait de carrefour entre l’est, Khand et le port d’Umbar. Les maisons étaient plus entretenues, les habitants plus riches que la précédente oasis qu’ils avaient visité. Ici vivat de nombreux marchands. Il y avait encore un risque que trainent des sbires d’Umayr, mais là où ils se rendaient était un large domaine à l’écart, là serait la seule fois qu’elle serait dans la ville. La gitane avait veillé à réduire l’espace  entre les pans de tissus qui ne laissaient apparaitre que ses yeux. Elle ne regardait personne, mais ne baissait pas la tête afin de ne pas avoir l’air suspecte. Marchand aux côtés de Leoden, le village raviva certains souvenirs. La dernière fois qu’elle était venue ici, elle était en fuite, et là ils l’étaient aussi plus ou moins mais le chemin s’était fait dans le sens inverse – quelle ironie.

La jeune femme guida leur petit cortège, ses pieds se rappelaient du chemin de la demeure de son cousin.  Ils étaient passés inaperçu, car il y avait de nombreux étrangers ici et c’était aussi pour cela que leur arrivée n’allait pas attirer les curieux.

Quelques minutes de marche plus tard, en sortant un peu plus de la ville, le chemin mena vers une large résidence, entourée de larges murs pour dissuader les voleurs de venir piller la maison de son cousin. Les haradrims, quand ils étaient riches, avaient parfois des résidences plus luxueuses que les rois de l’est. L’intérieur était lourdement décoré, tapissé de feuilles d’or. Son cousin faisait parti des plus riches marchands même s’il était loin d’égaler Umayr sur sa fortune. Tous deux avaient été partenaires par le passé et avec la fuite de la gitane, ils avaient rompu tout accord. Les gardes à l’entrée stoppèrent les deux voyageurs. Cármen retira enfin le tissu de son visage pour les présenter et demanda à parler avec Shana, la femme de son cousin qui la reconnaitrait assez vite.
Ils furent guidés dans le domaine, un vaste jardin entourait la demeure et une fois arrivés dans la cour donnant sur l’entrée, de douces senteurs de bois d’encens virent s’élever.

« Cármen ? Est-ce que c’est toi ? » Entendit on depuis une fenêtre au dessus.

La jeune femme leva les yeux vers elle, un large sourire aux lèvres et retira le turban afin de montrer que oui, c’était bien elle. Shana disparut aussitôt, on entendit sa joie éclater alors qu’elle dévalait les escaliers depuis l’intérieur pour venir jusqu’au dehors et sauter dans les bras de sa cousine. Elle avait vécu dans le même village de Cármen, elle avait été son amie, sa petite voisine et celle-ci avait poussé la rencontre avec son cousin pour qu’elle finisse ensuite ici à vivre comme une vraie princesse.

« Que fais tu là ? » Fit la jeune femme en s’écartant d’elle
« Nous aurions besoin de passer quelques temps ici ! » Répondit-elle.
« Oh oui bien sûr !!! Vous êtes les bienvenus !! »

Shana vit Leoden, elle le salua avec politesse et un large sourire. Elle demanda aux écuyers de prendre soin des chevaux puis attrapa Cármen par le bras pour l’emmener à l’intérieur et lui faire quelques messes basses.

« C’est ton mari ? »
« Oui, enfin, nous sommes fiancés, le mariage est donc prévu ! » Fit Cármen en se mordillant les lèvres, rougissante.

Shana sembla toute contente pour la gitane, elle gloussa et jeta un œil en arrière pour regarder Leoden et revint murmurer à l’oreille de son amie.

« Beau, grand, fort, tu en as de la chance ! »

La gitane étira un large sourire, acquiesçant, oui elle en avait de la chance mais au-delà de son apparence il y avait d’innombrables qualités qu’elle aimait chez lui. Elle les emmena dans une chambre où ils pouvaient déposer leurs affaires et se reposer enfin. La pièce était large, très décorée, les fenêtres ouvertes laissaient un agréable courant d’air les accueillir. La vue donnait sur l’arrière du domaine et leur chambre jouxtait un hammam. Des domestiques vinrent remplir les placards de vêtements pour eux et posèrent sur une table du thé et des tasses.

« Venez me rejoindre quand vous serez reposés, j’imagine que tu as beaucoup de choses à me raconter ! »
« Je te remercie Shana… Peux-tu faire venir un guérisseur ? Leoden en a besoin» Fit elle en la prenant dans ses bras.
« Oui, je l’appelle tout de suite ! »

La jeune femme leur offrit un sourire avant de fermer la porte derrière elle. Cármen souffla doucement, extériorisant tout le stress accumulé. Elle demanda à Leoden de s’asseoir et lui servit du thé en attendant que le guérisseur arrive.






made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 13 Sep 2016 - 18:00



Together As One

Cármen & Leoden


Marchant tranquillement aux côtés de la jeune femme, ses pas foulant le sol dans le bruit mat que ses bottes produisaient, Leoden passait le plus inaperçu du monde sous son turban. Il avait beau dépasser la plupart des personnes qui l'entouraient d'une bonne tête, il était là comme n'importe quel haradrim, et il lui semblât qu'il aurait pu être n'importe qui que personne ne se serait retourné sur son chemin. C’était quelque chose qui allait pour le rassurer, bien sûr, il se sentait mieux ainsi qu'à crouler sous le poids de l'angoisse, comme si quelqu'un allait leur vouloir du mal à chaque coin de rue. Alors qu'il marchait avec la jeune femme en direction d'une immense bâtisse, Leoden sentit enfin le vent frais de l'oasis parvenir jusqu'à lui. Ah, il faisait horriblement chaud dans ce désert, et la fraîcheur de l'eau transportée par la brise ne pouvait qu'être appréciée. L'homme, qui n'était loin d'avoir l'habitude d'une température aussi étouffante, en profita pour enlever le bas de son turban alors qu'ils passaient les premières portes des remparts de la maison où ils devaient rester. Rapidement, ils furent recouverts par l'ombre d'une arche en pierre, et déjà, il sentait qu'il pouvait souffler.

Un coup d’œil à leurs animaux lui assura que leurs chevaux n'avaient pas trop souffert du voyage ; c'était une chance à considérer, puisqu'il était difficile de traverser le désert pour y rester autant de temps avec des animaux qui n'étaient pas habitués à un tel climat. Leoden se contenta de rester près d'eux le temps que Cármen se présente à la maison, afin de voir les maîtres des lieux pour annoncer leur arrivée. Leoden ne savait pas réellement à quoi s'attendre ; il allait certainement lui falloir parler haradrim, et il appréciait beaucoup d'apprendre cette langue, mais il était bien loin de la maîtriser. Ce séjour pouvait certainement lui permettre de se perfectionner, mais il allait être plutôt difficile pour lui d'avoir le déclic et d'oser parler haradrim comme une vache gondorienne devant des gens qui pourraient probablement mal prendre ses erreurs linguistiques.

Leoden laissa Cármen s'avancer et se présenter à une jolie jeune dame dont il devinait qu'elles devaient se connaître déjà très bien. Cela le rassurait de voir qu'ils ne tombaient pas dans la demeure d'un cousin qu'elle n'avait vu que deux fois, et cela lui permettait également de se sentir un peu mieux même s'il était mal à l’aise par tant de messes basses et les quelques regards peu discrets qu'il s'était pris. Inconsciemment, l'homme commença à se gratter le bras gauche ; il lui faisait vraiment mal depuis quelques jours, et il le savait déjà bien infecté en profondeur, mais il n'avait pas voulu dire à Cármen que cela lui faisait déjà si mal que cela pour ne pas l'inquiéter davantage. Ici, il aurait le droit à un guérisseur, que la jeune femme fit mander lorsqu'ils arrivèrent dans une chambre qui serait la leur pour les longues semaines à venir. Leoden esquissa une grimace, il n'aimait pas beaucoup l'idée de se faire encore examiner le bras en tous sens alors que cela lui faisait déjà assez mal ainsi. Le guérisseur ne tarda pas à arriver, avant même que l'homme n'ait pu se servir une tasse de thé. Leoden ne rechigna pas à laisser le médecin soulever la toile dont il avait entortillé la plaie. En dessous, c'était loin d'être beau. Les bords de la plaie étaient mal cicatrisés et encore boursouflés, et surtout, elle suintait de toutes parts et il y avait encore du sang séché. Un tableau loin d'être agréable à regarder, et qui aurait donné la nausée à plus d'un. Alors, le médecin annonça quelque chose dans un fort accent.

« La blessure est trop abîmée, je peux la réparer mais si vous êtes gaucher, vous aurez besoin d'une longue réhabilitation pour retrouver l'usage quasiment normal de votre bras. Cela ne va pas être des plus agréables. Vous me laissez commencer ? » Mais Leoden n'avait pas tout saisi, alors il lança un regard troublé à Cármen pour l'appeler à l'aide. Il avait saisi la négation dans la phrase, aussi, il craignait une mauvaise nouvelle, mais il attendit patiemment que la gitane lui traduise avant de se faire des histoires.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 13 Sep 2016 - 22:00

☙ Together as one against all others

feat. Leoden & Cármen


Le guérisseur vint leur rendre visite, il ausculta alors très vite Leoden, soulevant le tissu qui avait servi de pansement et grimaça. Les soins qu’avait apportés Cármen avaient été tout juste suffisants mais malgré cela une infection avait bel et bien rongé sa peau. La bohémienne serra les dents en découvrant la plaie et le cœur battant dans la poitrine sous l’angoisse elle fut attentive aux dires du guérisseur. Leoden n’avait alors pas tout compris, et la gitane s’empressa de venir vers luia fin de lui expliquer précisément ce qu’il venait de dire.

« C’est très infecté, il peut te guérir mais tu auras besoin de beaucoup travailler pour retrouver l’usage de ton bras. » Lui avoua Cármen.

La jeune femme se mordilla les lèvres avant de détourner son regard de son amour pour le poser sur le guérisseur, suppliante.

« Il est gaucher, faites tout ce que vous pouvez s’il vous plait…. » Demanda t-elle.

Sur ces mots, le guérisseur lui promit de faire son maximum pour ne pas trop handicaper Leoden. Il était sûr d’en retrouver l’usage, à condition de faire le nécessaire. Cármen allait l’aider bien sûr et le guérisseur allait venir souvent pour lui dire quels exercices il lui fallait faire afin qu’il puisse de nouveau tenir son arme avec ce bras là. La gitane se mordilla les lèvres, confuse mais demeura aux côtés de Leoden lorsqu’il se fit soigner. Elle lui tenait la main, caressait doucement son bras et observait le travail du guérisseur avec attention. Ses gestes précis en plus de sa barbe trahissaient ses longues années d’expérience et si Shana l’avait fait venir lui, c’est que c’était à ses yeux le meilleur.

Sentir le corps de Leoden tressaillir lui pinçait un peu plus le cœur à chaque fois, d’autant plus que le travail était long et fastidieux. La gitane restait à ses côtés, lui apportant tout son soutient et après une heure pleine acharnée de travail, il vint à faire un nouveau pansement à son bras et releva les yeux pour lui sourire.

« Il va devoir éviter de trop bouger, c’est très sensible, je reviendrais souvent pour vérifier et quand il sera guéri je l’aiderai à retrouver usage de son bras avec quelques exercices qu’il devra faire tous les jours » Fit à Cármen pour qu’elle traduise ensuite à Leoden.
Elle lui répéta en westron, le vieil homme resta face à lui le temps qu’elle lui explique et s’assura que tout était compris avant d’entreprendre de se lever. Il donna à Cármen une boite contenant des feuilles, qu’elle devrait infuser et lui donner contre la douleur et pouvoir passer des nuits tranquilles. Il sourit à Leoden, posa sa main sur son épaule droite et essaya de lui dire « bon courage » en Westron avant de les laisser tous les deux. Le calme était revenu, la jeune femme s’empressa de préparer l’infusion pour Leoden, le laissant aller s’installer à son aise sur une large banquette sur laquelle étaient installés de larges coussins près d’une fenêtre ouverte le temps qu’elle finisse.

Puis elle revint vers lui mais ne prit pas place à ses côtés et lui demanda de la suivre avec un fin sourire sur les lèvres. Puisqu’elle avait promis de prendre soin de lui, elle n’allait pas perdre de temps et l’emmena dans le hammam juste à côté. Il n’y aurait qu’eux, alors dans le vestiaire, elle l’aida à se dévêtir totalement, usant de délicatesse pour retirer sa chemise et la plia soigneusement sur un banc avant de l’emmener dans la première salle. C’était une large pièce couverte de mosaïques, éclairée à la bougie et un large bassin d’eau claire au centre. La première pièce n’était pas chauffée, il y avait même quelques ouvertures sur l’extérieur pour faire passer l’air. La gitane lui expliqua le principe de ces salles, ventant leurs vertus thérapeutiques, relaxantes et antidouleur  tout en descendant les escaliers qui menaient dans l’eau et l’incita à la suivre. Il ne pourrait pas plonger complètement dans l’eau mais cela ne l’empêcherait pas de prendre soin de lui afin qu’il puisse ensuite plonger dans un sommeil réparateur dès qu’ils sortiraient de cet endroit. Elle ne comptait pas l’emmener dans toutes les salles qui étaient de plus en plus chauffées à chaque fois que l’on changeait puisqu’il était blessé. Mais les deux premières suffiraient amplement à venir le relaxer un peu.








made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 15 Sep 2016 - 22:53



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden serrait les dents sous l'effet de la douleur. Il avait laissé échapper quelques plaintes dont on sentait la limite proche du juron qu'il n'avait pas franchie. Et pourtant, il en était bien proche. Les mains du guérisseur faisaient leur chemin sur sa plaie, la nettoyant, usant de dextérité pour recoudre sous les tressaillements de l'homme. Il avait mal, un mal de chien à cause de cette infection. Il avait pourtant veillé à bien la panser chaque jour qu'ils avaient passé dans le désert, mais le résultat était loin d'être ce qu'il avait espéré. Si le guérisseur se montrait le plus délicat qu'il le pouvait, il n'en restait pas moins que c'était un moment désagréable. Leoden sentait les mains de la gitane sur sa peau, comme pour l'apaiser, le relaxer. C'était une attention tout à fait gentille, mais elle ne pouvait pas éclipser cette aiguille qui se faufilait dans son épiderme comme une intruse. Le médecin eut finalement fini au bout d'une bonne heure de travail, et l'on entendit le rohirrim relâcher tout l'air qu'il avait bloqué dans ses poumons lorsque l'homme prit congé.

Dépité, il observa son bras un moment, conscient qu'il aurait beaucoup de mal à retrouver ne serait-ce qu'une habileté acceptable avec son arme. Il avait envie de lâcher un juron, frustré comme il était. Il avait eu des exercices à faire pendant des semaines et des semaines, qui lui permettraient de retrouver un usage correct de son bras. Mais il avait déjà décidé qu'il les bouderait. Il but le thé que Cármen lui apporta rapidement, comme pour se débarrasser de toute cette histoire avant de passer à autre chose. Ils étaient enfin arrivés à leur destination, c'était l'occasion de faire le tour de la maison, de découvrir les jardins, les cours intérieures richement décorées.. Leoden aimait déjà cet endroit, pourtant si distant de ce dont il avait l'habitude. Il retrouvait sans mal les couleurs vives qu'il connaissait aux gitans, l'odeur de l'encens et le goût du thé.

Il se laissa tirer par Cármen lorsqu'elle vint le chercher pour l'emmener dans une pièce où elle lui retira ses vêtements. L'homme ne dit mot, mais elle lui rendait bien service car cela lui évitait de solliciter son bras. Elle le fit entrer dans une pièce avec un bain, lui expliqua les vertus de cette eau et le principe des bains de plus en plus chauffés. Leoden ne comprenait pas trop ces pratiques, car elles n'avaient pas lieu dans des régions comme le Rohan. Mais cela lui semblait bien agréable, comme une baignade dans un ruisseau chauffé par le soleil. L'homme entra dans le bain à la suite de la jeune femme, veillant à ne pas mettre d'eau sur son bandage propre.

Le contact de l'eau le fit frissonner ; après tant de jours passés dans une chaleur accablante, il appréciait l'eau peu chauffée de ce premier bain. Ses yeux détaillèrent les mosaïques de la pièce avant de venir se poser sur les hanches de la jeune femme qui était de dos. Leoden se rapprocha d'elle, glissant une main sur ses reins avant de la faire remonter délicatement le long de sa colonne vertébrale pour lui procurer de douces caresses. Il n'attarda pas ses yeux sur elle pour ne pas l'affubler d'un regard qu'elle aurait pu juger inquisiteur. Au lieu de cela, il vint glisser un baiser juste en dessous de son oreille, en lui murmurant des mots doux. De sa main libre, il dégagea sa longue chevelure.

« Tu es ravissante ici, tu as l'air radieuse. On dirait que le soleil te fait du bien » Oui, elle semblait déjà loin de ces incidents qui avaient pollué leur chemin jusqu'ici. Si elle y pensait encore, il n'osait le demander, mais il espérait bien qu'elle lui en parlerait si c'était le cas. Il avait tout pour pouvoir l'aider cette fois-ci. Il retourna rapidement son esprit sur le moment présent, profitant de la présence de son amoureuse et de ce moment de répit qu'elle lui offrait. Il songeait à lui proposer bientôt de refaire un enfant, mais le sujet était toujours délicat, et s'il en avait envie, il ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait en penser.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 16 Sep 2016 - 1:09

☙ BON ANNIVERSAIRE

feat. BON ANNIVERSAIRE


L’eau doucement chauffée lui procurait de doux frissons. C’était le genre de choses qui lui avait manqué dans les traditions de son peuple et elle  espérait que Leoden puisse apprécier autant qu’elle. Ses mots doux firent également leur effet, Cármen se sentit rougir et se mordilla doucement les lèvres au contact de ce chaste baiser déposé sous son oreille. Visiblement il commençait lui aussi à prendre du recul était c’était tant mieux car à cet instant ils n’avaient pas besoin de penser, juste se laisser aller.

Alors, la gitane incita Leoden à venir s’appuyer sur le bord, afin de lui montrer son dos. Elle glissa un peau d’eau sur sa peau, venant l’imprégner de chaleur avant de tendre la main pour attraper un pot contenant une pâte de couleur marron avec une douce odeur. Elle vint en prendre pour frotter le dos de Leoden en veillant à être douce pour ne pas lui faire mal puisque c’était un soin qui pouvait surprendre de part les petits grains qu’il pourrait sentir.  Généralement c’était les femmes qui faisaient cela mais elle savait aussi à quel point cela pouvait être relaxant alors elle ne lui expliqua pas réellement le principe. Elle se fit silencieuse, qu’il puisse profiter de cet instant alors que quelques rayons venaient s’incruster dans la pièce, se réfléchissant sur les mosaïques luxueuses. Puis, elle vint rincer le savon, dans des gestes délicats, prenait de l’eau entre ses mains pour venir tout faire partir puis en profita pour lui mouiller doucement les cheveux. Depuis le premier jour qu’elle avait croisé, elle aimait prendre soin de lui. Les marques couvrant son dos n’avaient jamais été un problème mais marquait toujours son esprit des récits ayant marqué sa vie. Mais elle avait remarqué que depuis qu’elle le tanait pour lui appliquer toutes sortes de soins, sa peau avait un bien meilleur aspect et si les cicatrices étaient encore visibles, elles étaient bien moins vilaines qu’auparavant.

Il y avait de l’encens qui brûlait, des bougies allumées, tout pour les mettre dans un petit cocon qui changeait de tout ce qu’ils avaient pu vivre depuis leur arrivée dans le désert. Ils seraient dans ce confort quelques mois, le temps de se reconstruire tous les deux et elle avait envie de déjà lui donner gout à ces lieux. Ils n’avaient pas encore rencontré son cousin, ce dernier devait être en vile pour des affaires mais ils finiraient par se croiser sans doute au diner. Là n’était pas le plus important : ils étaient bien accueillis et ne manqueraient de rien. La jeune femme attrapa un autre pot contenant une poudre terreuse qu’elle vint verser dans un ramequin afin de le mélanger avec de l’eau. Cette terre était toujours utilisée en complément de l’exfoliant qu’elle lui avait mit, cela rendait la peau douce et surtout après avoir passé de longues heures dans la sécheresse du soleil, elle allait pouvoir retrouver une belle apparence. Elle vint en appliquer sur son dos, dans es cheveux pour les laver et le faisait toujours dans de doux mouvements pour qu’il puisse passer un moment agréable. Il avait encore du sable dans les cheveux, il y avait sans doute encore du sang et tout ceci allait finir par disparaitre avec ce bain. Dès qu’ils seraient propres, ils pourraient bénéficier de l’autre bain qui était bien plus chauffée. D’ailleurs elle revint près de son oreille, lui demandant doucement de se redresser pour qu’elle puisse venir frotter sa peau et la débarrasser de toutes les saletés accumulées dans le désert.  Frottant l’un de ses bras, elle leva les yeux vers lui et lui adressa un large sourire.

« Voila j’ai fini, tu peux aller voir mon cousin maintenant » Fit elle en plaisantant.

Elle l’avait complètement recouvert de cette poudre en évitant bien sûr le bandage, et sous entendait qu’il pouvait sortir du bain avec cette allure là. Mais elle vint lui verser de l’eau, s’assurant que tout partait bien et qu’il n’en reste plus dans ses cheveux. Sa peau avait retrouvé cette douceur qu’elle aimait tant, elle pouvait sentir sous ses doigts à mesure qu’elle usait d’un seau pour lui retirer toute cette poudre et emmener avec elle la torpeur de combats et de l’angoisse qu’ils avaient pu accumuler depuis l’apparition de cette lettre qui avait tout bouleversé.

La gitane repensait notamment à leur enfant qui ne verrait pas le jour à cause de cette sorcière de Constance mais aussi toutes ces fois où elle avait manqué de perdre Leoden. Elle avait envie de parler de cet enfant là, mais le ferait sans aucun doute dan un moment plus propice car pour l’instant ils essayaient tout deux de venir guérir leurs  plaies












made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 18 Sep 2016 - 17:23



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden se laissa guider par la jeune femme, lui offrant son dos pour les soins qu'elle voulait lui appliquer. Il était devenu relativement habitué à ce genre de choses, depuis qu'il vivait avec les gitans. C'était dans leurs coutumes, dans leurs mœurs de prendre soin de soi et des autres avec des produits relativement exotiques pour lui. Même au tout début, il se souvenait du premier bain qu'il avait pris avec Cármen, où elle l'avait lavé symboliquement de tout son passé. Il se souvenait de sa façon de placer l'encens dans la roulotte, de son attrait tout particulier pour les huiles de toutes sortes qu'elle appliquait tantôt sur ses cheveux, tantôt sur sa peau. C'étaient toutes des odeurs fortes mais agréables, qui venaient chatouiller son nez et lui faisaient drôlement penser à l'intensité des couleurs vives qu'ils arboraient en permanence. Ici, Leoden retrouvait absolument toutes ces habitudes, de l'encens aux couleurs, des traditions aux musiques. Il appréciait énormément cet endroit, lui qui était désormais un haradrim après les épreuves qu'il avait passées.

Appréciant les soins que la jeune femme lui procurait, l'homme demeura silencieux, savourant les yeux fermés le contact de ses mains habiles. S'il fut surpris par les petits grains contenus dans le soin, il ne broncha pas puisque c'était très agréable, et laissa la demoiselle s'occuper de lui comme elle le voulait. Elle lui appliqua une poudre humidifiée sur tout le corps, et usa d'une plaisanterie pour lui tirer un sourire. Les yeux du rohirrim, légèrement plissés aux coins par le sourire qu'il lui offrait, ne manquèrent pas de se poser sur le visage si joli de Cármen. Oh, qu'il était fou de cette femme.. Il aurait fait n'importe quoi pour elle, vraiment. Il était complètement transit, transpercé par l'amour qu'il avait pour elle. Si jamais il n'avait songé aimer autant qu'il le faisait présentement, l'homme ne doutait plus de rien à ce moment précis. Rien, non rien ne pourrait le séparer d'elle. Il attendait avec impatience d'enfin la faire sienne pour la vie, de fonder cette famille dont ils avaient tant rêvé.

Leoden la fit se tourner doucement en usant de pression sur ses hanches ; là, il plaça timidement ses mains sur ses épaules, gêné, comme si après ce qu'elle lui avait raconté, il n'osait pas la toucher. Usant de pression de ses paumes, il commença à lui masser les épaules avec la plus de précision qu'il pouvait, même s'il n'était clairement pas un expert en la matière. Il avait observé un moment son ventre, qui n'avait plus du tout la marque de ce petit qu'elle y avait porté. Ses mains, descendant le long de sa colonne vertébrale, formaient des mouvements circulaires. Alors, l'homme osa seulement s'approcher, et déposa ses lèvres sur la nuque de la jeune femme. Il resta un moment ainsi, savourant la chaleur qui se dégageait de sa peau, de même que son inimitable parfum. C'était la femme de sa vie.

« Tu sais.. » commença-t-il alors qu'il laissait toujours aller ses mains sur sa peau. « Je crois qu'ici on va vraiment pouvoir prendre du temps pour nous. Je suis heureux d'être avec toi, j'ai envie d'avancer. De voir d'autres choses. J'ai hâte de devenir ton mari l'année prochaine, et d'écouler chaque seconde du reste de ma vie avec toi.. » lui murmura-t-il au creux de l'oreille, sincère. Puis il la prit dans ses bras, la serrant fort contre lui alors que leurs peaux entraient en contact. Cela faisait tellement longtemps.. Trop longtemps depuis la perte de ce petit, et il avait cette impression de vide dans les entrailles, un vide qui le déchirait constamment. Il se sentait pourtant tellement prêt à avoir cette famille.. Ici, ce serait le bon endroit pour renouer ce lien, pour faire à nouveau de leur histoire le conte tout à fait parfait qu'elle devait être.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 18 Sep 2016 - 23:09

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Après l’avoir débarrassé du soin qu’elle lui avait fait, c’est sans grande surprise qu’il lui proposa à son tour de prendre soin d’elle. Alors la jeune femme posa sa tête sur ses avant-bras tandis qu’elle se tenait contre le rebord du bassin d’eau, profitant de ses gestes tandis qu’il manipulait sa peau avec douceur. Elle pu alors elle aussi tenter de faire le vide dans sa tête, de se concentrer sur l’instant présent et alors, elle vint à se dire qu’elle était vraiment soulagée d’être arrivée et de pouvoir se reposer ici avec lui. Un frisson vint la parcourir sous les baisers qu’il vint doucement déposer dans sa nuque, ils n’avaient pas eu telle proximité depuis qu’ils avaient perdu leur enfant. Elle appréciait beaucoup ce qu’il lui disait mais cela vint à lui rappeler à quel point elle se sentait vide, insuffisante depuis qu’elle n’avait plus cette présence et son cœur se serra. Malgré toute la douleur qu’elle éprouvait depuis leur départ, elle était soulagée par ces mots là, qui confirmait ce qu’ils étaient venus chercher et surtout qui lui assurait la présence de Leoden à ses côtés. Lui qui souvent était pessimiste, il n’avait pas envie d’abandonner là et c’est cela qui la motiva davantage à rester forte. La gitane glissa ses mains sur ses bras, veillant à ne pas trop toucher son pansement alors qu’elle s’était efforcée de le garder au sec.

« Nous allons avancer ensemble, nous reviendrons au Rohan plus forts que jamais. »
La jeune femme guida les mains de l’homme sur son ventre, afin de le rassurer. Même si elle mettait du temps à s’habituer à cette absence, elle savait qu’en temps voulu ils finiraient par fonder leur famille.

« On aura un enfant, je l’ai rencontré dans mes rêves. Il aura ton visage, et la couleur de mes yeux. Il sera vaillant comme toi, et aussi superstitieux que je le suis… » Déclara t-elle paisiblement

Puis, elle se retourna vers lui, lui adressa un fin sourire avant de l’enlacer tendrement. Là dans cette quiétude secrète, elle se laissa bercer par ses bras, respirant doucement, elle écoutait les doux battements de son cœur. Au bout d’un instant, elle se détacha de lui afin de  relever ses cheveux, les attachant en chignon avant de le prendre par la main pour qu’il la suive dans l’autre salle. Cette fois ci il n’y avait pas de fenêtre, la salle était chauffée. Il y avait un bassin d’eau lui aussi plus chaud, mais malgré cette chaleur, ce n’était pas étouffant, du moins il fallait quelques minutes d’adaptation avant de trouver cela agréable. Il y avait des bougies pour l’éclairage, du thé pour s’hydrater, des tasse pour le servir : tout pour prendre son temps.

La gitane enroula ses hanches dans une serviette et vint s’asseoir sur un large rebord en marbre, laissant à Leoden loisir d’aller se baigne, de boire du thé ou bien de la rejoindre comme il le désirait.

« Quand on vient ici, on peut y passer l’après midi à ne rien faire. Je pense que tu comprends pourquoi je t’ai emmené dans le Harad plutôt qu’ailleurs » Déclara t-elle avec un petit rire.

Ne rien faire, c’était difficile à concevoir, surtout pour un homme comme Leoden qui avait toujours eu quelque chose à faire. Quoi que cela s’était peut être calmé en intégrant le groupe de gitan puisque par certains après midi ils étaient parfois restés paresser à l’ombre pour une sieste ou juste se faire des câlins. Ces beaux jours lui revenaient en mémoire comme quelque chose qui n’était pas fini et qui allait désormais perdurer. Ici ils étaient seuls, il n’y avait pas d’ennemis, ils pourraient continuer de faire des siestes à l’ombre comme bon leur entende.

Alors un sourire serein se dessina sr les lèvres de la gitane lorsqu’elle entreprit de s’allonger sur le ventre, le menton sur les avants bras pour continuer de regarder Leoden. Elle soupira doucement toute cette tension qui semblait s’évacuer d’elle par tous les pores et se condenser en même temps que la vapeur jusqu’à rejoindre les aérations.

« Pourrais-tu m’apprendre à mieux me défendre ? »












made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 19 Sep 2016 - 23:20



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden n'avait clairement pas l'habitude de prendre son temps. Rien que l'expression même lui semblait mourir d'ennui, comme si on l'avait oubliée trop longtemps au fond d'un placard. Il concevait difficilement que l'on puisse passer une journée entière sans avoir atteint d'objectif quelconque, à seulement se prélasser au soleil ou barboter dans un bain chauffé. Prendre son temps, c'était à peu de choses près la même chose que perdre son temps ; il n'y voyait pas réellement d'intérêt, ne comprenait pas pourquoi les gens pouvaient aimer cela. Bien sûr, la culture très différente de la sienne et l'intérêt qu'il y portait l'aidaient à voir qu'il pouvait accepter cela comme si cela faisait partie de son côté haradrim. Il découvrait encore cette culture dont il faisait pourtant partie, et cela lui semblait parfois trop loin de ses habitudes de rohirrim bien ancrées.

Ne rien faire, se baigner, se promener à l'ombre des palmiers qui donnaient leurs fruits ; tant de façons de prendre son temps pour tout et rien, que cela en devenait encore plus compliqué à saisir. Il songea un moment qu'il avait commencé le même genre de processus depuis qu'il restait avec les gitans, où souvent, il prenait une après-midi pour aller se promener avec la jeune femme. Mais le faire toute une journée.. Comment les gens ici ne pouvaient-ils pas trouver cela d'un ennui monstrueux..? C'était ancré dans les mœurs, pensa-t-il, mais tout de même. Il se promit silencieusement de faire des efforts à ne rien faire pour plaire à Cármen, et au final, plongé dans le bain chaud, il y trouvait plutôt bien son compte. Les vapeurs que dégageaient l'eau étaient subtilement parfumées à la rose, une odeur qu'il aurait reconnu entre mille, puisqu'il y avait de nombreux rosiers qui bordaient toujours la maison de son père, et qu'il aimait particulièrement ces fleurs parmi toutes celles qui se ressemblaient déjà trop.

« Bien sûr, cela me permettra certainement d’entraîner mon bras.... » répondit l'homme, songeur, lorsque Cármen lui demanda s'il pouvait l’entraîner à se défendre. C'était une très bonne idée, songea-t-il, puisqu'elle serait tout comme lui plus rassurée de traverser le désert ou tout autre territoire en sachant un minimum se battre. D'ailleurs, il se demanda pourquoi diantre il ne l'avait pas fait plus tôt. Il pensait déjà à une manière de le faire, à un endroit.. Les jardins qu'il avait entrevus du palais seraient certainement un endroit parfait pour qu'ils s'y entraînent, sous les grands arbres fruitiers, dans l'ombrage de leurs feuilles étonnement grandes. Oui, ce palais était tout ce qu'il y avait de plus reposant pour eux..

Leoden se laissa aller dans le bain chaud, l'eau venant comme purifier son corps dans les moindres détails. Il remarquait à peine la multitude de cicatrices et de brûlures qui ornaient tristement ses épaules, son torse et son dos, vestiges inévitables de son passé. Elles demeuraient toujours présentes, toujours trop encrées sur sa peau à la mode des tatouages qu'il connaissait aux pirates, et il savait déjà qu'elles ne le quitteraient jamais. Pourtant, ici, avec Cármen, il ne les voyait plus.

L'homme s'approcha d'elle pour déposer un baiser sur son front, il repensait à cet enfant dont elle lui avait parlé, et il se souvint qu'elle avait mentionné l'avoir rencontré dans l'un de ses rêves. Leoden la savait clairvoyante, mais il ne se souvenait pas de l'avoir jamais entendue parler d'un tel rêve. C'était donc vrai, ils allaient réussir à fonder cette famille.. Mais les lois du possible rendaient encore cette vision trop distante par rapport à ce qu'il était capable de croire.

« Cármen, tu dis avoir vu notre enfant.. Pourrais-tu m'en dire plus..? Est-ce que tu connais notre avenir..? » fit-il, hésitant sur les mots alors qu'il s'exprimait en westron.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 20 Sep 2016 - 16:08

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Pendant qu’elle avait trouvé place sur un rebord, allongée sur le dos, mains liées sur le ventre afin de détendre ses muscles, Leoden quand à lui avait choisi d’aller dans l’eau. La chaleur la berçait comme lorsqu’elle était dans les bras de son aimé. Elle soupira d’aise et se laissa transporter par cette atmosphère réparatrice de bien des maux. C’était comme être dans une enveloppe protectrice, emmitouflé dans une couverture douce, c’était une thérapie idéale. Elle espérait que Leoden puisse percevoir aussi les effets bienfaiteurs de ces lieux, après tout elle l’avait emmené ici dans ce but là.  

Au bout d’un instant, le baiser de Leoden sur son front lui fit rouvrir les yeux et alors qu’il lui demanda davantage d’informations sur ce qu’elle avait vu, elle l’incita à venir s’asseoir sur le rebord. Si elle avait pu lui partager cette belle vision elle l’aurait fait sans hésiter. Elle n’avait rien vu de très clair, a priori tout s’était concentré sur le garçon, si bien qu’il n’y avait pas eu d’environnement autour d’eux.  Quoi qu’il en soit, le voir l’avait rendue si heureuse qu’elle vint à étirer un large sourire. Elle détailla le plafond, essayant de se rappeler des contours de son visage, de la couleur vive de ses yeux et de sa manière de parler, de la serrer dans ses bras.

« Non je n’ai rien vu de très concret là-dessus mais cet enfant existera et son prénom n’était pas Dírhael. » Avoua t-elle en reposant son attention sur Leoden

La jeune femme glissa ses doigts le long du bras de Leoden, elle ne lui en avait pas encore parlé parce qu’elle n’avait pas eu le temps et qu’avec tous ces événements, le moindre petit bonheur avait été temporairement annihilé pour l’angoisse et l’appréhension. Fort heureusement c’était fini, ils étaient en sécurité, dans un lieu propice à leur reconstruction et de nombreux sujets devraient être abordés pour qu’ils reviennent plu forts de ce voyage

Si ce petit garçon n’était pas Dírhael, alors c’était forcément celui qui viendrait à naitre et le rohirrim aurait lui aussi très vite fait le lien. Cármen lui apporta alors de plus amples détails sur ce qu’elle avait vu et les sensations qu’elle avait ressenties de le rencontrer. La jeune femme n’avait pas pu s’empêcher de traduire cela comme une envie de cet enfant de rassurer sa mère après ce qu’il s’était passé et cela l’aidait à tenir, à ne pas trop se laisser submerger par la tristesse et avoir confiance en l’avenir.

« C’est un beau garçon, avec de jolies boucles comme les tiennes. Il est fort, il est volontaire et par rapport aux autres enfants il sera très débrouillard. Il m’a dit que toi et ton père lui avez beaucoup appris. »

Elle l’avait serré dans ses bras, elle avait pu sentir sa peau, entendre battre son petit cœur. Elle avait ressenti de nouveau cet amour maternel qu’elle éprouverait à jamais pour cet enfant mort. Cela avait porté son cœur d’un nouveau souffle d’espoir. Elle aurait voulu que lui aussi puisse avoir cette sensation, mais il pouvait sans doute voir combien cette vision l’avait rassurée avec son visage détendu et complètement serein rien qu’à penser à cela. La jeune femme se redressa,  profitant qu’il soit assis pour venir lui masser les épaules. Il y avait encore pas mal de tensions dans ses muscles, ce qui était normal puisqu’ils venaient juste d’arriver. Elle espérait réussir à le faire lâcher prise.

« Ne t’inquiète pas, si j’avais vu quelque chose d’inquiétant, je t’en aurais parlé. »

La jeune femme faisait quelques mouvements sur ses épaules, manipulant sa peau de sorte d’évacuer et de dénouer tout ce qui le crispait encore. Puis elle déposa un baiser sous son oreille avant de poser sa joue sur l’une de ses épaules. Elle comprenait que la faculté d’avoir cette clairvoyance pouvait l’inquiéter dans la mesure où elle pouvait très bien ne pas lui dire pour ne pas l’inquiéter. Mais c’était un fardeau difficile à tenir pour elle seule à chaque fois.

« Toi et moi, on est invincibles.»

Sur ces mots, la jeune femme se détacha et entreprit de verser du thé dans les deux tasses mises à disposition puis en donna une à Leoden.

« La chaleur d’ici purifie le corps en l’évaporant, alors tu dois beaucoup boire pour aider ! » Fit-elle en venant s’asseoir à ses côtés.

Les aromes de réglisse embaumèrent rapidement la pièce, plongeant la jeune femme dans son enfance. Des souvenirs remontaient, des souvenirs heureux et d’autres moins, mais quoi qu’il en soit, cela ne venait pas perturber l’état d’esprit serein dans lequel elle était.

« Quand j’étais petite, une femme avec les mêmes dons que moi m’a dit que je donnerais naissance à des garçons principalement » Avoua t-elle avec un large sourire en petite anecdote
















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 20 Sep 2016 - 19:18



Together As One

Cármen & Leoden


Invincibles. Oui, ils seraient invincibles. Si elle l'avait dit, alors c'était comme n'importe quel mot qu'elle prononçait pour lui, il les croyait avec une confiance aveugle, car il savait qu'elle avait raison. Là encore, il avait laissé son cœur se marquer par cette phrase, cette pensée qui lui redonna un souffle d'espoir comme il n'en avait pas eu depuis longtemps. Leoden détailla un long moment le visage de la gitane à cet endroit précis, et il décida de graver cela dans sa mémoire, afin de toujours se souvenir de cette phrase lorsqu'il aurait moins confiance en l'avenir. La faculté qu'avait Cármen d'être clairvoyante l'avait toujours grandement intrigué, mais le fait qu'elle lui confie avoir rencontré leur fils.. C'était totalement autre chose. Leoden se concentra sur l'image qu'elle lui donnait de ce petit garçon. Il voyait ses deux petits yeux bleus sur une peau légèrement colorée par le soleil, il voyait les bouclettes noires retomber insolemment tout autour de son visage. Ce serait sans aucun doute un enfant avec du tempérament, car à en voir ses parents, il serait bien étrange qu'il en soit autrement.

Il avait devant lui l'image la plus belle qu'il lui soit donné de voir ; l'image de ce petit garçon qui allait naître avec certitude, et qui allait rendre leur vie tellement plus joyeuse.. Oh, qu'il avait hâte de tenir ce petit au creux de ses bras. Mais il songeait toujours à Dírhael, à la façon si tragique dont ils l'avaient perdu, et il ne pouvait s'empêcher de penser que cela pourrait se reproduire à n'importe quel âge de cet enfant.. Mais il demeurait heureux de savoir qu'un autre fils allait pointer le bout de son nez le moment venu, alors, il se détendit. Le massage de Cármen l'aida beaucoup, de même que ses paroles rassurantes ; il ne lui fit pas part de ses inquiétudes, elle les avait devinées sans mal. Elle commença par lui donner du thé à la réglisse, puis lui parla de cette femme qui avait fait des prédictions sur elle.

Leoden attrapa le bol de thé, il en vida la moitié assez rapidement ; c'était vrai qu'il faisait chaud et il avait besoin de s'hydrater davantage. Son bras le gênait, mais il essayait de ne pas y penser, aussi, il choisit de rebondir sur ce que la jeune femme avait dit, intrigué.

« Donc nous n'aurons pas de fille du tout ? » demanda-t-il, piqué par la curiosité. Les dons de voyance lui étaient totalement étrangers, mais plus il voyait Cármen les exercer, plus il avait envie d'en connaître à ce sujet. Lui qui n'avait jamais cru ni aux dieux ni aux diseuses de bonne aventure, elle lui prouvait constamment qu'il avait eu tord. Ce pouvoir là dépassait de loin ce qu'il était capable de comprendre et d'analyser, mais il était content d'avoir un aperçu même bref de cet enfant. Cela voulait dire qu'il allait arriver, tôt ou tard.. Et Leoden en était bien content. Il se rapprocha de la gitane pour lui faire quelques caresses dans les cheveux. Il essaya de les tresser, mais ils n'avaient pas tout à fait repoussé depuis l'incident du village. Il fit ce qu'il put, mais ses mains peu habituées n'avaient pas l'expérience nécessaire à un travail minutieux.

« Heureusement qu'on va avoir un petit garçon.. Ce sera plus simple pour les cheveux ! » fit-il amusé, alors qu'il relâchait les mèches rebelles de la gitane. Tout était si calme ici.. Cela en était presque surprenant.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 20 Sep 2016 - 21:51

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Ses mots semblaient l’avoir touché, elle voyait au fond de ses iris mystérieux que ce qu’elle avait dit l’avait marqué. Il y croyait lui aussi, il voulait avancer et bien ils se faisaient là la promesse que coûte que coûte ils ne reculeraient pas. C’était un véritable soulagement pour elle après tout ce qu’il s’était passé de voir le feu de cet espoir de nouveau les bercer et afficher de jolis sourires sur leurs visages amoureux. Alors ce qu’elle déclara sur la voyante eu vite fait de relancer la conversation sur quelque chose de plus joyeux : leur avenir en tant que parents.

« Peut être une, elle a dit principalement des garçons alors il y aura sans doute une petite fille ! »

La gitane étouffa un rire après la remarque de Leoden sur les cheveux et se rallongea sur le dos, invitant Leoden à faire de même pour qu’il puisse continuer à se détendre. Elle continuait de caresser doucement son bras, les yeux clos et le visage serein alors qu’elle s’efforçait de se souvenir de chaque instant de ce rêve fabuleux qui lui avait été donné de faire quelques jours auparavant. Elle était également heureuse de constater que Leoden retrouvait aussi espoir et confiance en leur avenir. Quoi qu’il arrive, ils allaient user de ces mauvaises surprises pour les transformer en force et comme elle lui avait dit, ils étaient désormais invincibles tous les deux, leur amour avait survécu et tous ces gens qui leur avaient voulu du mal n’avaient pas réussi à avoir raison de cela. C’était à ses yeux la plus belle preuve que leur couple était une réussite et une fois mariés, ils pourraient rendre cela évident.

Au bout d’un certain temps, Cármen proposa à Leoden qu’ils retournent dans la chambre. En passant par la première salle qu’ils avaient croisé, elle récupéra leurs affaires après avoir enfilé une longue tunique en soie en attendant qu’ils mettent des vêtements propres qu’on leur prêtait. Alors tous regagnèrent la chambre qui leur avait été assignée.

« Tu devrais dormir, mon cousin ne sera pas revenu avant ce soir, on le verra au diner. » Déclara t-elle.

Maintenant qu’elle avait aidé à ce qu’il évacue une bonne partie des tensions dans ses muscles, elle désirait plus que tout qu’il ait un sommeil réparateur et qu’il puisse se remettre des blessures et des points de suture douloureux qu’il avait eu. Se postant près de la fenêtre, elle tira les épais rideaux qui ne suffisaient pas à plonger la pièce dans l’obscurité mais qui baissèrent fortement la luminosité. Il faisait bon, le vent rafraichit par l’oasis rendait le désert plus agréable à vivre. Puis elle se laissa choir sur le lit, soupirant d’aise sous le confort du matelas et de la douceur des draps qui lui rappelaient ceux qu’elle avait dans sa roulotte. Elle avait d’ailleurs l’impression d’être dans sa roulotte mais dans une version plus spacieuse et pour la première fois depuis longtemps elle ne se sentait plus étrangère.

En attendant puisqu’ils étaient tous les deux, elle veillait sur l’état de Leoden. Elle se redressa pour l’aider à se coucher afin qu’il ne sollicite pas trop son bras blessé et vint s’asseoir à ses côtés. Elle déposa un chaste baiser sur ses lèvres puis caressa doucement son visage, le contemplant avec amour et bienveillance.

« Je reste là je vais faire un peu de couture…Repose toi bien mon amour. »

Un dernier sourire affectueux qu’elle lui adressa et la suderone se leva pour aller s’installer dans un coin où il y avait tout un tas de coussins. Sa cousine avait fait porter un nécessaire à broderie, sachant que la gitane adorait cela puisqu’étant petites elles avaient toutes deux passé de longues heures à s’adonner à cette activité. Pour sa part elle n’était pas trop fatiguée, elle n’était pas blessée grâce à Leoden et l’affreuse coupure qu’elle avait sur le cou cicatriserait assez rapidement si elle en prenait soin. S’installant à son aise, elle prit un pan de tissu destiné à une robe qu’elle souhaitait faire pour sa mère et commença un travail minutieux de broderie le temps que Leoden se repose.















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mer 21 Sep 2016 - 23:34



Together As One

Cármen & Leoden


En quittant les salles d'eau, Leoden comprit le bienfait que ce petit instant à ne rien faire avait eu sur lui ; il se sentait parfaitement détendu, et surtout, d'un calme olympien que personne ne lui aurait reconnu. Ici, il se sentait parfaitement à sa place ; un haradrim comme il l'était devenu, au même titre que le rohirrim qu'il était de naissance. Ce mélange des cultures qu'il ne connaissait pas depuis longtemps relevait pourtant de son identité profonde, et alors, il comprenait à quel point il aimait cette nouvelle facette de son âme. Cármen avait bien fait son travail : elle l'avait sorti de toute cette torpeur en lui tendant une main salutaire, et il était là, devant elle, il était l'homme qu'elle allait prendre pour mari. Si ce n'était pas la réalisation concrète de cette métamorphose qui s'était produite..

Regagnant la chambre, Leoden commença à bailler discrètement, mais la gitane le remarqua presqu'aussitôt puisqu'elle lui proposa de se reposer. Ici, Leoden n'avait pas peur pour elle ; l'endroit le mettait bien en confiance, et les gens qu'il avait rencontrés comme sa cousine, lui semblaient dignes de confiance, bien qu'il ne la voue pas d'un simple regard. Aussi, il se sentait bien plus serein à fermer les yeux sous ce toit là que n'importe où ailleurs. La preuve en fût qu'il s'allongea à peine au milieu des coussins que déjà sa respiration s'était drôlement calmée, et qu'il sombra rapidement dans les bras du sommeil. Contrairement aux dernières nuit qu'ils avaient passées dans le désert, son repos fut bien plus calme qu'il ne l'aurait espéré. Il n'y avait rien, rien du tout qui vint le déranger. Bien sûr, il se perdit dans quelques rêves mais ils étaient tous teintés d'une joie débordante, liée surtout à l'espoir, au renouveau de leur discussion à propos de leur avenir et du fils qu'ils allaient avoir.

Dans son sommeil, il voyait ce visage qu'elle lui avait décrit, un joli sourire étiré entre ses deux joues. Il voyait également celle qui était la femme de sa vie, son épouse pour l'éternité. Oh, il caressait du bout des doigts ce rêve qui lui semblait pourtant déjà réel, mais il profita de cette jolie scène pour s'y perdre un peu plus longtemps. L'impression que lui laissait cet avenir était de la confiance pure et simple, comme s'il savait pertinemment que les choses commençaient à s'arranger, et qu'il pouvait enfin croire en ce futur qui les attendait. Et qu'il attendait cet enfant, et les suivants aussi.. Cette famille se faisait presque un peu attendre.

A vrai dire, du haut de ses vingt-sept ans, il aurait déjà du être père un bon nombre de fois s'il avait suivi le cours des choses. Il aurait également eu une épouse, qui n'aurait probablement pas été Cármen.. Il ne savait pas si le hasard faisait bien les choses ou si c'était différent de cela, mais il se plaisait bien dans cette nouvelle vie, et il remerciait la gitane chaque jour pour ce qu'elle lui apportait.

Plongé dans un sommeil réparateur, il se réveilla en sentant la main de la jeune femme sur son épaule. Étonnement, il avait dormi plusieurs heures dans le confort le plus total, pas du tout dérangé par des songes qu'il craignait d'avoir. Non, il avait dormi parfaitement bien, et il s'en sentait tout reposé. Lorsqu'il ouvrit finalement les yeux, il se rendit compte que c'était déjà l'heure du repas. Rapidement, Leoden se leva, et après avoir déposé un baiser sur le front de la jeune femme, enfila les vêtements propres qui lui étaient proposés. Il apprécia l'attention au niveau de la couleur, qui restait un bleu comme il l'aimait, contrasté par des teintes de rouge et de orange. La tenue lui allait parfaitement bien, et il se sentait à l'aise dans les tissus qui avaient l'air nobles. Attrapant la main de Cármen pour la serrer dans la sienne, ils passèrent finalement les portes de la chambre pour se rendre dans la salle où se tiendrait le repas.









made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 22 Sep 2016 - 13:50

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Après quelques heures de travail minutieux, la gitane se rendit compte qu’il était presque l’heure d’aller dîner. Ainsi elle laissa de côté son ouvrage pour aller doucement réveiller Leoden et lui demanda de s’habiller. La jeune femme entreprit aussi de se préparer, laissant sa tunique en soie pour revêtir des vêtements traditionnels et bien plus luxueux que ce qu’elle avait l’habitude de porter. Le tissu noble était d’une couleur épurée incrusté de fils d’or et orné de pierres précieuses. Elle prit soin de bien se coiffer et s’apprêter avant de mettre les bijoux que sa cousine lui avait prêtés avec gentillesse. Cármen s’observa dans le miroir, troublée par son apparence en ayant l’impression qu’elle se mariait. Shana avait été très généreuse avec elle, peut être que c’était trop pour un simple diner de famille. Quoi qu’il en soit, elle se sentait belle et radieuse, mais c’était Leoden qui lui coupa le souffle. Lorsqu’elle le vit vêtu avec ces beaux vêtements elle eu l’impression de retomber amoureuse de lui. Il était élégant, les couleurs lui allaient à merveille. La jeune femme le prit dans ses bras, les étoiles dans les yeux en caressant son visage, se demandant s’ils seraient tous les deux aussi bien apprêtés le jour de leur mariage.

« Tu es élégant, ça te va bien ! »

Leoden a toujours été un bel homme à ses yeux, mais pour le coup, elle était agréablement surprise, ça changeait des frasques qu’ils avaient mis pour traverser le désert. Main dans la main, ils se rendirent dans la salle où Shana, Namvar et leurs deux enfants les attendaient pour manger. Sa cousine les accueilli avec un large sourire, mais son cousin ne semblait pas aussi ravi. Elle le vit observer Leoden, d’un regard méfiant, sans doute parce qu’il ne le connaissait pas. Les deux enfants vinrent également leur dire bonjour, ils avaient une fille ainée et un petit garçon timide.

« Vos enfant sont beaux !! » Fit Cármen en se baissant vers eux pour les serrer dans ses bras.
Namvar salua Leoden poliment, sans mot dire toutefois et le visage toutefois fermé.
« Il y a un problème ? » Demanda Cármen.

Namvar croisa le regard de Cármen et ne répondit rien, les invitant plutôt à s’asseoir. Shana resta quelques secondes avec eux, leur avouant qu’il était un peu nerveux et qu’il ne fallait pas s’en faire avant de les complimenter tous les deux sur leur apparence. La gitane prit le bras de Leoden qui n’était pas blessé pour qu’ils aillent s’installer et prit place en face de lui. Elle avait la plus belle des vues sur son amour mais la table ne lui permettait pas d’aller lui prendre la main malheureusement.

« Vous êtes vous bien reposés ? » Demanda Shana toujours avec ce radieux sourire
« Oui, merci Shana ! » Répondit Cármen.

Des domestiques vinrent déposer dans leur assiette des beignets triangulaires fourrés avec toutes sortes de légumes. Au moins s’il y avait quelque chose où Leoden ne serait pas dépaysé, c’était bien la nourriture. Le repas commença donc assez bien, Shana était la seule qui parlait et Cármen voyait que Namvar lançait toujours des regards discrets vers Leoden. Si au départ elle n’avait rien dit, plus le temps avançait plus cela l’agaçait.

« Et donc que venez vous faire par ici ? Umayr le sait que tu t’es remariée ? » Fit Namvar quelque peu agacé.
« Ah, il est donc là le problème ! » Fit Cármen en soupirant.
« C’était un bon parti, on aurait pu faire du commerce ensemble par le biais de ton mariage. » Fit Namvar en ignorant Leoden.
« Umayr me faisait souffrir, je ne désirais pas rester avec lui ! »
« Moui enfin, a douze ans t’étais quand même capricieuse comme enfant…. »

Choquée par ses paroles, la gitane déglutit et se leva soudainement de table pour aller vers son cousin et le forcer à se lever. Elle ne voulait pas s’énerver devant les enfants et devant Leoden, car elle allait dire des choses qu’elle ne souhaitait pas leur faire entendre ou réentendre. Namvar était plus jeune que Cármen, elle avait toujours été une sorte de grande sœur pour lui alors la voir faire preuve d’autorité n’était pas quelque chose de choquant. Elle l’attrapa par sa veste et l’emmena avec elle dans la salle d’à côté pour qu’ils puissent régler leur comptes.

Si l’on n’entendait pas la conversation houleuse, les murmures étaient de bons indices pour témoigner d’une dispute. Shana tenta de détendre l'atmosphère de l'autre côté en posant des questions à Leoden sur les traditions Rohirrim, elle qui adorait les chevaux. Namvar avait beau avoiré été éduqué avec de bonnes valeurs, l’argent lui était vite monté à la tête pour qu’il se montre aussi intolérant envers elle et surtout envers Leoden. Le problème pour lui était que Leoden n’était pas haradrim d’origine et qu’Umayr était un allié manqué. La gitane eu vite fait de lui faire part de détails glauques concernant Umayr et son comportement avec elle afin qu’il se rende compte de ce qu’elle avait subi. Namvar s’était alors tu, choqué.

« Tu imagines faire ça à ta fille ? » Demanda finalement Cármen les larmes aux yeux.
« Excuse-moi. » Fit finalement Umayr.
« Leoden lui il m’aime et me respecte, je ne demande rien d’autre. »

Visiblement Namvar était troublé par toutes ses révélations, mais de tous ceux qui étaient au courant, il était celui qui avait eu le plus de détails. Elle savait qu’il allait avoir besoin de temps pour faire confiance à Leoden, mais au moins il ne douterait plus des choix de sa cousine et lorsqu’ils rentrèrent de nouveau dans la salle à manger, la gitane prit de nouveau place pendant que Namvar, en bout de table resta debout, les mains appuyées sur le dossier de sa chaise avant de lever les yeux vers Leoden.

« Je vous présente mes excuses, Leoden. Aimeriez vous que je vous fasse visiter le domaine demain ? Mon écurie ainsi que mes sabres sont à votre disposition, j’ai entendu dire par ma femme que vous auriez besoin de vous entrainer. »

C’était normal de la part de Namvar de faire en sorte de se faire pardonner, mais la gitane espérait vraiment qu’il allait faire des efforts pour apprendre à connaitre Leoden et que ce ne soit pas qu’une façade.


















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 22 Sep 2016 - 22:27



Together As One

Cármen & Leoden


Dans la grande salle, Leoden laissait aller son regard sur les murs décorés de fresques orientales, de touches de couleurs vives sur un fond tantôt blanc ou crème, et qui donnaient à l'endroit un esprit qu'il aimait bien. De la salle de dîner, l'on pouvait apercevoir les magnifiques jardins par la fenêtre encadrée d'épais rideaux orangés. Leoden n'avait jamais vu autant de luxure dans une seule pièce ; même la porcelaine semblait d'une valeur conséquente, et personne n'aurait pu douter que l'on se trouvait dans une famille très cossue. L'homme prit place à la table, voyant Cármen s'asseoir en face de lui. Il n'osait pas vraiment parler, se contenta de saluer leurs hôtes d'une signe de tête accompagné d'un sourire. Sur le fauteuil confortable qu'il occupait, il se sentait agréablement bien par rapport à ce qu'il avait pu espérer. Le confort nouveau que cela lui procurait était le bienvenu, surtout après le voyage qu'ils avaient fait et avec son bras blessé. Mais rapidement, les choses commencèrent à prendre une tournure mauvaise. Si Leoden avait remarqué les regards insistants du cousin de Cármen, bien que cela le mette mal à l'aise, il n'avait rien osé dire. Mais bien vite, l'intéressé leva le ton. Le rohirrim ne comprenait pas tout ce qui était en train de se dire ; la dispute qui éclatait les faisait parler rapidement et il n'avait pas encore l'oreille tout à fait formée à ces sons nouveaux. Ce que Mus'ab lui avait appris lui suffit pour capter quelques mots, mais rien de bien concret, si ce n'est qu'il vit Cármen s’énerver et emmener son cousin hors de la salle.

Gêné, il s'excusa d'un bref sourire lorsque les deux eurent passé les portes de la pièce. Leoden ne savait pas vraiment où se mettre, ni comment se comporter, mais il fut reconnaissant que la jeune dame – la cousine de Cármen – entame la conversation en lui posant quelques questions sur les rohirrim. Visiblement, elle n'avait pas eu l'occasion de voyager très loin, et elle était curieuse concernant les chevaux, lui demandant s'ils faisaient vraiment partie de chaque étape de la vie d'un rohirrim. Se raclant très discrètement la gorge avant d'entamer, Leoden se lança dans des explications qu'il tenta le plus concises possible, même s'il avait du mal à s'exprimer en haradrim.

« Chevaux être comme frère pour rohirrim. Chevaux être là avant que bébé savoir marcher, être là quand vieillard savoir plus marcher non plus. Être préféré que les femmes de rohirrim, parce que chevaux pas enquiquinants » balbutia-t-il en étayant son propos par des gestes. Les enfants eurent rapidement des rires qu'ils voulaient discrets, et Leoden ne savait pas si cela était à cause de son pitoyable accent ou à cause de ce qu'il avait dit. Il ajouta avec un sourire, à l'adresse de la cousine : « Mais Cármen pas être enquiquinante, Cármen jolie femme, femme orientale alors caractère fort, mais gentille »

A ce moment là, il vit le cousin revenir, accompagné de Cármen. Leoden n'avait pas eu l'oreille assez fine pour comprendre ce qu'ils disaient, de toute façon, c'était en haradrim, et au delà de ça, il ne se prenait pas à espionner les autres. Toujours était-il que l'homme lui adressa quelques paroles qu'il put relativement bien comprendre. Il acquiesça d'un signe de tête pour signifier qu'il acceptait les excuses alors qu'il n'avait pas vraiment saisi les raisons pour lesquelles il les lui présentait. Alors que la jeune femme venait se rasseoir en face de lui, il lui glissa un regard interrogatif, mais assez insistant pour savoir de quoi cette affaire traitait. Mais rapidement, il détourna son attention vers le cousin, car elle aurait tout le loisir de le lui expliquer lorsque les domestiques apporteraient les plats.

« Namvar » fit-il pour attirer l'attention du cousin. « Je être plaisir de voir chevaux à vous, et sabres aussi. » Il montra son bras, dont le bandage se voyait sous la manche de son vêtement. « Entraînement besoin pour être fort comme haradrim encore » Esquissant un sourire, il montrait de la volonté à discuter avec eux, mais ce n'était pas encore tout à fait cela..








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 23 Sep 2016 - 8:57

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


La jeune femme écouta attentivement la réponse de Leoden et ne pu s’empêcher de pousser un petit soupir de soulagement. Toute la tension ressentie s’était soudainement envolée en entendant son adorable petit accent. Un sourire vint se dessiner sur les lèvres de la gitane et le repas pouvait donc continuer dans une ambiance bien plus sereine. Cármen croisa le regard de Shana qui lui offrit un joli sourire pour qu’elle finisse par se détendre complètement. Le repas était bon, les conversations s’enchainèrent sur leurs activités ici et les occupations des enfants. Elle leur adressa un regard tendre, ils étaient beaux tous les deux et sages mais le petit garçon semblait bien plus intimidé que la jeune fille qui leur raconta comment elle pouvait monter comme une grande sur un cheval comme son père le lui avait appris. Elle fut alors le centre de la conversation pendant un bon moment jusqu’à ce que Shana tente de poser quelques questions discrètement en profitant du sujet des enfants.

« Et vous ? Est-ce que vous prévoyez d’en avoir ? » Demanda t-elle avec un large sourire illuminé.
« Oui bien sûr ! » Répondit simplement Cármen avec les joues un peu rougies.

Elle était un peu gênée, elle ne se sentait pas de dire en plein milieu du repas qu’elle avait perdu un enfant, mais leur dirait à part pour ne pas perturber les siens même si c’était relativement courant pour une femme malheureusement.

« D’ailleurs j’ai quelque chose à vous annoncer ! » Déclara Shana.

Le silence se fit, même Namvar semblait interloqué devant les dires de sa femme. Shana toujours aussi excitée pour un rien semblait sautiller sur sa chase lorsqu’elle leur annonça qu’elle attendait son troisième enfant. La gitane heureuse par cette annonce s’empressa d’aller serrer sa sœur dans ses bras et les deux petits aussi semblaient contents à l’idée d’avoir un petit frère ou une petite sœur. Namvar bien sûr devait espérer un fils, afin de faire perdurer ses affaires dans le temps mais elles avaient toutes les deux eu les prédications de cette voyante. Si Cármen allait avoir majoritairement des garçons, Shana mettrait au monde beaucoup de petites filles.

Quoi qu’il en soit cette annonce vint apporter la joie dans le dîner qui se fit d’autant plus vivant. Namvar ne parlait pas à Leoden, sans doute était il gêné par ce qu’il s’était passé et qu’il souhaitait donner du temps à tout cela de refroidir. Elle espérait que la visite du domaine qu’il lui ferait se passerait pour le mieux. La jeune femme posa ses yeux sur Leoden, un fin sourire sur les lèvres alors qu’elle le contemplait avec le regard débordant d’amour pour lui. Son cœur n’avait de cesse de battre la chamade mais la suite du repas vint l’occuper. C’était fin, bon jusqu’au dessert accompagné d’une infusion aux feuilles de menthe alors qu’ils s’étaient installés dans un petit coin douillet à même le sol sur de larges coussins à l’extérieur. Les enfants jouaient dehors, sous le regard bienveillant de leur mère. Cármen en avait profité pour s’asseoir près de Leoden, après avoir recouvert leurs épaules d’un épais tissu pour ne pas attraper froid. La conversation se centra de nouveau sur les deux invités.

« Parlez nous de vous Leoden ! » Demanda Shana curieuse d’en apprendre plus sur l’homme qu’avait choisi sa cousine pour faire sa vie.

La demande était tout aussi délicate, Cármen espérait qu’il ne se sente pas trop mal à l’aise à la demande de sa cousine étant donné qu’il avait un passé lourd et difficile. Mais ce serait peut être l’occasion de constater s’il arrivait à prendre un peu de recul ou pas maintenant que tout commençait à se stabiliser et qu’ils étaient en paix entre ces murs. La gitane posa sa main sur le bras du jeune homme, il n’avait pas à tout raconter dans les moindres détails, s’il préférait mentir un peu elle ne lui en voudrait pas, mais elle voulait par tout moyen qu’il ne se sente pas horrifié quand on s’intéressait un peu plus à sa vie. Avec Cármen il avait franchi ce pas de la peur du jugement, avec le reste du groupe cela semblait aussi bien se passer même s’ils ne savaient pas tout de lui.















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 23 Sep 2016 - 22:44



Together As One

Cármen & Leoden


L'annonce de la cousine de Cármen acheva de ramener de jolis sourires sur tous les visages. Leoden avait compris de quoi il s'agissait, et il était vraiment heureux pour la famille qui allait bientôt s'agrandir. Lui aussi espérait bientôt devenir père, mais il ne désirait pas parler de l'accident qu'ils avaient vécu avec Dírhael ; c'était toujours beaucoup trop sensible, trop récent, et il ne voulait pas faire de mal à Cármen ni s'en faire à lui-même. Qu’il ait voulu jouer les fortes têtes ou non, il ne pouvait pas se soustraire à la peine que le petit laissait dans son cœur, et il ne se souvenait que trop bien de la terre sur ses mains lorsqu'il l'avait enterré. La vision était difficile à supporter, mais elle serait toujours là ; quelque part, l'idée de faire un second enfant aiderait à le vivre mieux, à s'entourer d'un bonheur indicible sans oublier, mais simplement apaiser.

La discussion et la fin du repas allèrent bon train, et la joie était revenue sur les visages même si Leoden voyait bien que le cousin ne le regardait jamais. Il savait qu'il était fort possible qu'il ait toujours des réticences à son propos ; après tout, il était un rohirrim, et pas franchement un parti idéal pour un mariage. C'était un mariage d'amour, et c'était tout ce que Cármen désirait, du moins qu'elle lui en ait dit. Leoden aimait à le croire, et il se sentait parfaitement bien avec elle. Fut un temps, et si les choses s'étaient déroulées autrement, il aurait sans doute pris une femme en mariage arrangé, et ça ne l'aurait pas dérangé. Mais aujourd'hui, il voyait les choses d'un œil tout à fait différent, maintenant qu'il avait goûté au bonheur pur de ce sentiment si intense. Cármen était la femme de sa vie, et rien ne changerait cela.

Le repas terminé, ils se retrouvèrent tous à l'extérieur pour y prendre le thé et le dessert. C'est le moment que choisit Shana pour relancer la conversation, alors qu'elle se faisait curieuse à propos du rohirrim. Ayant parfaitement saisi les mots relativement simples de sa question, Leoden manqua de s'étouffer discrètement dans son thé. Il jeta un regard bref à Cármen ; elle savait que ce moment serait loin d'être anodin pour lui. L'homme déglutit, réfléchissant à quoi répondre. Il n'avait pas envie d'expliquer en long et en large son passé peu glorieux, alors il décida de la jouer courte, pour combler le vide sans paraître étrange. Quelques petites omissions, et il espérait que Cármen ne lui en veuille pas. Après tout, elle pouvait comprendre qu'il n'ait pas envie de parler de Constance, ni de quoi que ce soit en rapport avec elle.

« Je être rohirrim » commença-t-il, un peu gêné par son accent qu'il savait médiocre. « Rohirrim la mère être morte. Rohirrim le père vivant toujours. Le père être bijoux fabricant, beaucoup d'argent et la grande maison. L'éducation bien pour l'homme comme moi, l'éducation de lecture, de géographie et de chevaux. Puis je bien se battre avec des épées, alors je mettre au service des gens pour aider à capturer les autres gens. Puis je rejoindre le groupe de Cármen. Je vivre avec les gitans, comme haradrim, et apprendre les coutumes haradrim. Le parler aussi mais moins facile » Voyez-vous mêmes, aurait-il pu ajouter s'il avait su comment le dire. Il était largement conscient de ses fautes, mais il ne pouvait faire autrement n'ayant pas encore le niveau nécessaire à tenir une parfaite conversation. Mais la pratique allait l'améliorer sans aucun doute, il suffisait que l'on corrige au fur et à mesure ses fautes. Déjà, il osait parler, c'était un premier pas formidable pour son apprentissage. L'homme jeta un coup d’œil à Cármen, puis s'adressa à elle en rohirrim. « Est-ce que c'est quand même compréhensible..? »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 25 Sep 2016 - 14:58

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Le silence se fit lorsque Leoden commença à parler un peu de lui. La gitane, inquiète, avait discrètement glissa sa main sur son bras comme pour le rassurer et lui dire qu’elle était là tout près et qu’elle le soutenait. Elle ne voulait pas qu’il donne de détails, cela ne les regardaient pas et elle ne voulait pas qu’il se mette mal à l’aise. Alors, il avait bien fait de faire assez court, apportant des éléments en donnant l’impression qu’il disait beaucoup de choses en ayant omis de dévoiler ces dix années horribles de sa vie. Il avait raison de le faire. Lorsqu’il vint demander à Cármen si ce qu’il avait dit était compréhensible, la jeune femme étira un large sourire attendrit par son accent toujours aussi adorable.

« C’est très bien Leoden ! » le rassura t-elle doucement

Il avait très vite progressé mais le fait d’être constamment baigné dans sa culture aidait à ce qu’il comprenne bien et qu’il n’ait pas trop de mal à s’exprimer. Notamment le fait qu’il s’entende très bien avec Mus’ab et que se dernier ne sache pas trop parler le Westron les obligeaient tous les deux à faire des efforts. Le haradrim de son côté avait aussi progressé dans la langue commune. Ce n’était qu’un détail qu’il ne puisse pas encore faire des phrases correctes, les haradrim primaient surtout la compréhension plutôt que la grammaire ou le vocabulaire. D’ailleurs Shana ne sembla pas dérangée ni par l’accent ni par la manière dont Leoden parlait le haradrim, les progrès continueraient en leur temps ; un arbre ne pousse pas en un seul jour. Cármen fut ravie qu’il trouve quand même quelque chose à dire malgré son passé difficile, Shana fut impressionnée par ces informations qu’il livrait de lui.

Namvar quand à lui ne disait mot, il avait écouté toutefois, ce qu’avait dit Leoden semblait l’avoir intéressé. Il aurait besoin de temps pour apprendre à le connaitre ; les haradrim ne sont pas faciles à apprivoiser pour la plupart et Namvar était sans doute le plus stéréotypé. Cela faisait doucement rire Cármen de voir à quel point il avait changé, de voir combien le luxe et l’argent avait pu lui faire oublier des valeurs fondamentales dans lesquelles ils avaient été élevés. A commencer par l’amour ; lui pourtant aimait Shana mais il avait sans doute un harem. C’était courant chez les haradrim mais les femmes n’étaient pas toujours d’accord, c’était sans doute pour cela que sa cousine les regardait avec autant d’envie.

Cármen songea qu’elle était bien naïve d’avoir pensé qu’il n’aurait pas changé mais tous les deux avaient beau avoir été proches étant enfants ils avaient grandi différemment. Elle se demandait s’il existait toujours cette complicité qu’elle ne semblait déjà pas avoir perdu avec Shana. Au moins elle était là pour rééquilibrer les choses et aidait à ce qu’elle ne se sente pas aussi misérable que lorsqu’elle dansait pour gagner son pain. Shana les avait accueillis comme les membres de la famille qu’ils étaient tandis que Namvar était encore sur la retenue. C’était dommage, mais c’était ainsi, elle n’avait plus qu’à espérer que leur retrouvailles ne rendraient pas les choses plus difficiles qu’elles ne l’étaient déjà pour Leoden et Cármen – après tout ils étaient venus ici pour retrouver un semblant de tranquillité. La jeune femme porta sa tasse à ses lèvres, s’abreuvant de thé à la menthe qui comme toujours lui apportait de l’apaisement. Ils discutèrent longuement sur les parents de Cármen lorsqu’ils demandèrent ce qu’ils étaient devenus. Elle leur expliqua un peu leur manière de vivre, simplement, en harmonie avec la nature et dans le respect des autres. Ce n’était pas ce que l’on pouvait appeler une réussite puisqu’ils n’avaient pas de grande maison mais les biens matériels n’étaient pas ce qui faisait la richesse d’une vie et il fallait le vivre pour le percevoir de cette façon. Shana et Namvar semblaient les plaindre, alors qu’ils étaient loin d’être malheureux. En toutes circonstances, dans les moments durs, ils se soutenaient, ils s’aimaient et s’écoutaient et cela valait tout l’or du monde. L’amour de Leoden rendait également sa vie plus belle, plus lumineuse et elle n’échangerait même pas Minas Tirith contre cela.

« Vivre ainsi n’est pas trop dur pour vous Leoden ? Vous avez changé de mode de vie du tout au tout ! » Fit remarquer Shana.

Ce n’était pas une critique, Shana était assez ouverte d’esprit pour comprendre qu’il l’avait voulu, mais elle était sans doute curieuse de comprendre comment il avait fait pour s’adapter et s’intégrer à leur mode de vie bien différente
















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 25 Sep 2016 - 22:40



Together As One

Cármen & Leoden


Les paroles de Leoden semblèrent avoir fait une sacrée impression sur ses deux interlocuteurs, mais il avait toujours le souci des mots difficiles à trouver et des tournures de phrases qui ne lui permettaient pas de faire de jolis récits. Cependant, Cármen le rassura sur le fait que son discours ait été compris de tous, et il esquissa une mimique pour montrer qu'il était content de s'être bien débrouillé. Si Namvar restait toujours en retrait, en s'intéressant de loin à ce que disait le rohirrim, il avait au moins le mérite de l'écouter. Leoden pouvait comprendre sa façon de le traiter, et il ne lui en voulait pas. Après tout, il n'avait rien du mari parfait qu'elle aurait pu trouver, du mari riche et apte à faire perdurer le commerce de la famille. Mais il était ce qui semblait rendre Cármen heureuse, et c'était le principal. Cela le rendait heureux lui aussi.

Leoden laissa son regard errer sur les deux gamins qui jouaient dans le jardin de palmiers, courant entre les troncs qui lançaient leur ombre sur les chemins en terre rouge. Le jardin avait une symétrie parfaite, comme la plupart des jardins orientaux. Il était garni de nombreuses plantes aromatiques qui laissaient leurs effluves embaumer l'air, mais aussi de plantes très esthétiques qui ponctuaient les allées par des touches de couleurs vives. Au centre de la grande allée qui menait à un temple tout au bout du jardin, s'écoulait un fin circuit d'eau dans lequel des carpes avaient été placées, sans doute pour leur aspect coloré également, et fraîchement gardées sous l'ombrage des palmiers. Leoden contemplait les deux enfants, qui semblaient s'émerveiller de cet endroit tout autant que lui. Il avait hâte d'avoir son propre enfant pour lui montrer autant de jolies choses.. Mais Shana le tira de ses pensées en rebondissant sur son récit par une question, qui acheva de le ramener à la réalité.

« Mode de vie très différent » fit-il, en s'aidant des mots de la jeune femme qu'il répétait en les ayant compris. Si dans sa tête, les choses étaient très claires, il était difficile pour lui de les faire ressortir sous leur juste aspect dans une langue qu'il ne maîtrisait pas. « Avant, je dormir dans les chambres auberges. Payer cher et puis pas toujours le confort du prix. Pas toujours le calme ou la bonne nourriture. Avec Cármen, tous les jours lit confortable, repas avec famille et chants autour du feu. Avec Cármen, vie est plus agréable parce que jamais avoir le temps d'être tout seul. C'est mieux. La vie avec les autres est mieux et plus heureuse car voir enfants grandir, voir les gens devenir nos amis. Les gens être toujours gentils là bas alors que dans auberges, les gens non. Les gens cherchent pas à connaître. » Oui, son ancienne vie était très différente de la nouvelle, en bien des points : il n'était pas en mesure de pouvoir tout expliquer à ses hôtes, mais le fond de sa pensée y était. Il avait appris à apprécier la convivialité de ce campement alors là même qu'il était cet homme solitaire, et il avait aussi pris beaucoup de plaisir à se joindre aux longs repas du soir, devant le feu à se raconter des légendes ou des chants haradrim qu'il avait depuis appris par cœur.

« Ancienne vie pas du tout me manquer. La nouvelle bien plus intéressante et épanouissante. Cármen être rayon de soleil, bonheur tous les jours avec elle. Pas savoir comment faire si jamais l'avoir croisée ce jour là » Et là, en une phrase, il avait tout dit. Il espérait faire comprendre à Namvar qu'il n'était pas n'importe quel homme pour prétendre à Cármen, et qu'il faisait tout pour la rendre heureuse. Il avait bravé bien des choses pour elle, et il voulait se montrer digne aux yeux de tous. Il attendait toujours pour l'approbation de la jeune femme, pour être certain qu'il ait dit les bonnes choses et qu'il ne se soit pas trompé sur le sens d'un terme. Il prenait confiance en lui pour parler devant les autres, mais cela restait toujours fébrile.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 26 Sep 2016 - 11:04

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Cármen étira un large sourire en l’entendant témoigner de sa perception de cette nouvelle vie qu’il partageait avec elle depuis son arrivée. Elle s’en souvenait encore, de sa méfiance, de sa crainte même envers elle et pourtant il l’avait suivie, il l’avait laissée le toucher et lui faire voir d’autres facettes plus positives du monde, l’ayant libéré de cette aura trop noire. Ce seraient de ces souvenirs qui resteraient à jamais dans sa mémoire, parce que cette nuit là ils avaient tant partagé en ayant vite compris qu’ils étaient deux âmes sœurs. Ils avaient eu beaucoup de problèmes mais leur amour était toujours là, toujours aussi fort. Les doutes et les craintes n’avaient jamais eu raison d’eux et c’est ce qui rendait leur relation si incroyable. Cármen caressait le dos de la main de son amour avec son pouce, le regardait avec un amour débordant. Voilà bien longtemps qu’elle ne l’avait pas dévoré du regard à ce point, mais puisqu’ils étaient tranquilles, tout lui paraissait plus simple.

Shana avait l’air contente pour sa cousine, d’avoir trouvé un homme qui l’aime et qui lui donne envie de s’investir. Elle avait loupé bon nombre d’événements de sa vie et ignorait sans doute qu’avant d’avoir été la future épouse elle avait brisé un cœur, elle avait ensuite été une sulfureuse amante et avait même mis du temps à accepter ses sentiments pour Leoden. Finalement ils étaient là, ensemble, la jeune femme avait une belle bague au doigt qui lui rappelait chaque étape de leur histoire. La jeune femme senti ses joues s’empourprer lorsque Leoden eu fini de répondre à Shana et cette dernière ne manqua pas de le lui faire remarquer en la pointant du doigt. Namvar daigna esquisser un faible sourire en voyant sa cousine aussi éprise.

Les enfants revinrent près de leur mère, visiblement fatigués de leur soirée. Elle se leva, s’excusant pour aller coucher ses enfants en laissant Namvar seul avec leurs invités. Il y eu un instant de silence, assez pesant mais la gitane ne voulait pas laisser les mauvaises ondes s’installer. Le problème étant qu’elle ne savait pas trop quoi lui dire, après leur violente dispute, elle aurait eu besoin de laisser les choses refroidir avant de reprendre une conversation pour le moins normale.

« Tu as une très belle maison… »Fit elle remarquer, préférant commencer par un compliment.

Namvar sembla apprécier le compliment et leur expliqua qu’il avait supervisé les plans du domaine avec un architecte. Il avait travaillé dessus pendant de longues semaines avant d’arriver à un résultat qui lui convenait et pour le jardin, il avait choisi de faire confiance à Shana qui avait bien plus de créativité que lui. Un détail qui fit sourire la jeune femme, se rappelant qu’elle avait pour habitude de faire des dessins sur les dunes qu’il s’empressait toujours de détruire étant gosse. Ces souvenirs là semblaient ramener la nostalgie de cette belle époque où tous n’avaient qu’une obsession c’était faire le plus de bruit possible en faisant chanter les dunes. D’ailleurs il lui fit remarquer que ce son lui manquait et qu’ici il ne les entendait pas assez suffisamment.

Cármen pouvait comprendre, après tout elle avait vécu plus de dix ans sans entendre ces sons qui lui avaient arrachés des frissons au moment où elle avait passé les portes du désert. Namvar avait un large sourire aux lèvres mais semblait toujours préoccupé. Il préféra s’en aller, leur souhaitant bonne nuit à tous les deux et donna rendez-vous à Leoden au lendemain à l’entrée pour qu’il puisse lui faire visiter tout ce qu’il voulait lui montrer. Une fois parti, la bohémienne soupira doucement en posant sa tête sur l’épaule de Leoden.

« J’aurais dû me douter, l’argent corrompt les cœurs, même les plus purs. » Fit-elle remarquer à propos de Namvar.

Fort heureusement leur conflit n’avait pas duré, autrement elle l’aurait salement remis à sa place. Il restait encore le cœur de ce petit garçon au fond de lui ; elle l’avait vu sourire.

« Heureusement ma cousine est toujours égale à elle-même, en tout cas elle t’aime beaucoup déjà ! »














made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 27 Sep 2016 - 20:08



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden avait de la peine de voir son amour troublée par le comportement de Namvar, des doutes dont elle venait de lui faire part. Si elle n'avait pas pu se douter de ce qu'il était devenu, c'était normal qu'elle soit surprise, mais l'homme aurait voulu que leur hôte conserve la belle image qu'elle avait dépeinte de lui avant qu'ils n'arrivent. Pour lui, ça ne faisait rien, il ne l'avait pas connu avant alors il n'y avait pas de mythe à briser. Pour Cármen, c'était différent, et il se voyait heureux de savoir que sa cousine était restée la même, ce qui lui donnait tout de même un point de repère et qui lui permettait de ne pas se sentir étrangère ici. Toujours était-il que la discussion semblait tendue, et que leur hôte avait vite pris congé en proposant un rendez-vous à Leoden le matin venu.

Quant à lui, il resta encore un moment avec son amoureuse, à profiter du vent qui s'était rafraîchit à l'extérieur, et des étoiles qui commençaient de poindre dans le ciel. Ici, on les voyait beaucoup plus nombreuses dans le ciel, c'était un joli spectacle que Leoden aimait beaucoup savourer. Il grignota encore quelques petites friandises qu'il restait sur la table, inspirant les odeurs orientales dont se revêtait la maison. Il laissa sa main gagner celle de la gitane, liant ses doigts aux siens pour exprimer sa compréhension face à ce dont elle venait de lui parler. Il ne pouvait pas la rassurer puisqu'il ne savait pas réellement quelles étaient les positions de Namvar, mais il ferait en sorte de garder la jeune femme en sécurité, et elle le savait.

« C'est vrai que ta cousine a l'air d'être une femme bien, très gentille. Elle a de beaux enfants, et elle semble courageuse, elle a une belle vie ici, mais ça ne doit pas être facile tous les jours » Pour eux non plus, rien n'avait été simple jusque là. Ils avaient enchaîné les problèmes à un rythme difficilement soutenable, et au final, ils en ressortaient plus forts que jamais. La perte de leur petit les avait durement atteints, ce voyage apaisant leurs craintes et leur douleur, même si rien ne serait jamais comme avant. Leoden laissa un soupir d'aise s'échapper alors qu'il prenait Cármen dans ses bras, l'accueillant contre lui pour la câliner sous les étoiles.

« On va être bien ici, tu verras. Tu n'as pas besoin de t'en faire pour ton cousin, son jugement n'a pas besoin d'affecter notre moral. On pourrait aller au marché avec Shana demain ou dans les jours qui viennent, faire des activités avec elle et les enfants.. » fit-il doucement, sur un ton calme et posé alors qu'il laissait ses mains caresser les longs cheveux de la gitane. « Et puis.. Cela m'aiderait à savoir à quoi m'attendre si elle me montre un peu comment s'occuper des petits. Je n'ai pas eu l'occasion de le faire au campement.. » Oui, ce serait fortement rassurant, même. Bien qu'il ait hâte de fonder sa famille avec la jeune femme, il n'en restait pas moins dans le doute concernant son aptitude à être père. De toute façon, il faisait confiance à son amour pour le guider, mais s'il pouvait se préparer un minimum..

« Nous devrions rentrer, le temps commence à se rafraîchir » ajouta l'homme, ce qui était une phrase toute étrange à prononcer, alors qu'ils étaient en plein milieu du désert. Mais la nuit, les températures faisaient miroir avec celles de la journée, se montrant froides et très contrastantes avec la chaleur à laquelle leur corps s'était habitué. Leoden se releva en présentant sa main à la jeune femme, la tirant délicatement vers le haut pour la reposer sur ses pieds. Il ne lâcha pas sa main, la serrant dans sa paume avant de déposer un baiser sur son poignet. Puis il l'invita à monter dans la chambre, alors que déjà le vent frais venait s'engouffrer dans sa veste.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 27 Sep 2016 - 21:55

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


De nouveau tous les deux, Cármen en avait profité pour se blottir tout contre Leoden tandis qu’ils profitaient ensemble de cette belle nuit et de cette Lune éclairant le vaste domaine de son cousin. Cela ne valait pas l’océan de Dunes se parant de teintes froides passé le crépuscule mais les sensations de réconfort qu’elle éprouvait à ce moment là rendaient le tout comme n’importe quel spectacle. La gitane qui avait évoqué de ses quelques regrets concernant son cousin fut surprise par les paroles de Leoden qui la rassurait sur la suite. Oui, ils allaient être bien ici, ils allaient pouvoir se parler, se redécouvrir l’un et l’autre, changer et revenir du désert tels deux vaillants soldats.

Les paroles de Leoden lui allaient droit au cœur, elle fut troublée de constater qu’il lui apportait de l’espoir, qu’il était optimiste, lui qui avait souvent besoin d’être rassuré par sa compagne. Cela lui faisait énormément plaisir de voir à quel point il y croyait et qu’il y tenait. La jeune femme se mordit les lèvres, ayant presque senti son nez picoter dans une remontée d’émotion.  C’était rafraichissant, en quelques mots il avait balayé tous les doutes. Il avait un tel pouvoir sur ses émotions qu’elle se demandait si cela n’était pas le début de quelque chose de nouveau chez lui. Sortait-il de sa chrysalide ? Avait il finit par se libérer de ce voile du passé lui gênant constamment la vue ? La gitane leva les yeux vers Leoden, silencieuse, elle détailla son regard en se demandant si elle n’avait pas été victime d’hallucinations ou s’il n’avait pas simplement dit cela pour lui faire plaisir.

Mais ces mots avaient été spontanés, emprunts de sincérité et l’avaient rendue complètement muette. Leoden lui proposa de rentrer, elle accepta dans un mécanisme dont elle n’était pas certaine, encore en train de retenir cette émotion qui était venu raviver ces papillons dans le creux de son ventre. Le baiser qu’il déposa sur son poignet eu fini de l’achever, électrisant son corps et la fit déglutir. Qu’était il donc en train de se passer ? Cármen n’en savait rien mais il lui semblait qu’elle n’avait pas le moindre contrôle de ce qu’il était en train de se passer et qu’elle se laissait guider par Leoden et se laissait volontiers aller. Elle serra la main de son amour tout en posant sa tête sur son bras en ayant aucune envie de ne pas le sentir contre elle le long du chemin qui menait à leur chambre. Elle l’avait enfin retrouvé, il était là,  plus fort que jamais et elle se sentait désormais comme un pilier à ses côtés, redevenir cette femme forte - C’était un sentiment merveilleux.

Une fois dans la chambre, Cármen laissa éclater son émotion et les larmes venaient noyer ses iris bleutés. Il y avait du soulagement, de la joie, ces larmes n’étaient pas chargées d’ondes négatives, bien au contraire. Leoden l’avait considérablement marquée de ses mots, par ce comportement soudainement bien plus optimiste qui était venu la libérer d’un poids qu’elle portait sans vraiment en avoir conscience. Ce n’était rien de plus de tout ce qu’il avait déjà pu lui apporter, mais le fait qu’il le dise déjà faisait toute la différence. Alors elle était certaine, que tous les deux, ils pourraient faire de grandes choses et que Constance ne viendrait plus jamais à remettre en doute cela. Cármen pleurait également pour cet enfant, elle s’était sentie responsable de sa mort puisqu’elle ne s’était pas montrée assez forte, qu’elle avait douté et qu’on en avait profité pour le lui arracher.

Mais Leoden comptait bien mettre cela derrière eux afin d’avancer avec elle et venait de le marquer au fer rouge dans son esprit. La gitane vint s’asseoir sur le rebord du lit et soupira doucement en usant d’un tissu pour sécher ses larmes soudainement survenues. Mais elle ne désirait pas troubler Leoden et lui demanda e venir s’asseoir à ses côtés.

« C’est de joie que je pleure, autant je me sens vide par l’absence de cet enfant mais tu as rempli mon cœur de bonnes choses par tes mots. Et je voulais te dire que…Je vais bien, je me sens bien et tout ça, c’est grâce à toi. »

La gitane lui vola un baiser emprunt d’amour et de passion. Elle se délectait de ces sensations comme les redécouvrant sans qu’il n’y ait rien pour les perturber, puis en se détachant elle souhaita garder son front contre le sien afin de lui murmurer en ayant le souffle presque coupé combien elle l’aimait, qu’il était tout pour elle et qu’elle était prête à tout recommencer.















made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 1 Oct 2016 - 11:54



Together As One

Cármen & Leoden


Les larmes de Cármen ne semblaient rien avoir de mauvais, et pourtant, elles touchèrent d'autant plus le rohirrim lorsqu'elle lui expliqua ce qui était en train de se passer. C'était tellement rassurant pour lui de voir qu'il était en train de l'aider, qu'il avait finalement réussi à n'être pas un poids, à n'être pas un mal mais bien celui qui la tirait vers le haut au moins un instant. C'était la plus belle récompense qu'elle pouvait lui donner, comme un signe qu'il était sur le bon chemin, qu'ils étaient lancés et que bientôt déjà, tout irait pour le mieux entre eux. Il prit la gitane dans ses bras, dans une étreinte comme il lui en donnait souvent, et qui laissait transparaître tout le respect et toute la gratitude qu'il lui devait. Il aimait tellement cette femme, cela n'avait jamais fait l'ombre d'un doute qu'elle serait la seule qu'il pourrait à jamais aimer. A l'instant même où il l'avait vue, cela lui avait paru comme une évidence, et dès lors cela ne l'avait jamais quitté. Et aujourd'hui encore, il remerciait le destin de l'avoir mis sur le chemin de cette femme. Elle était tout ce dont il aurait pu rêver, celle qui rendait sa vie infiniment plus belle et plus agréable, celle qui avait réussi à le faire sortir de sa torpeur, et il lui devait tellement..

La gardant dans ses bras alors que le sommeil les prenait respectivement, Leoden se sentait vraiment bien. Il eut un sommeil parfaitement calme, comme il n'en avait pas eu depuis longtemps, et cet espoir qui renaissait dans ses pensées venait vraiment purifier son âme en autant de façons qu'il était possible de le faire. Il retrouvait aussi le bonheur simple d'être avec celle qu'il aimait, de partager beaucoup de choses et de s'éloigner des problèmes ; ce voyage était une très bonne idée au final, et il leur permettrait certainement de se purger pour en ressortir plus forts et plus liés. Il dormit comme un loir avec la jeune femme dans ses bras, bercé par son parfum délicat avant de se voir éveillé par la caresse des rayons du soleil sur son visage.

Se levant, Leoden alla passer les vêtements haradrim qu'on lui avait prêtés, mais qui était fort heureusement pour lui moins habillés que ce qu'il avait porté la veille. Sa tenue se composait d'un pantalon marron comme il avait l'habitude d'en porter, ainsi que d'une chemise en lin blanc un peu longue comme ils avaient l'habitude de les porter ici. Il enfila ses bottes qu'il ne comptait troquer contre aucune paire d'autres chausses, et il était fin prêt. Leoden déposa un baiser sur le front de la gitane, avant de lui prendre la main pour lui proposer de se rendre dans les jardins pour y cueillir quelques fruits afin d'agrémenter leur petit déjeuner. Elle accepta comme il s'y était attendu, et déjà, il la dirigeait sur le chemin qu'il avait gardé en mémoire. La demeure de son cousin avait beau être très vaste et grande, elle était construite selon des plans qui rendaient facile de se repérer dans les couloirs, et bientôt, ils mirent les pieds dans le magnifique jardin où ils avaient pris le dessert au dernier repas.

Leoden laissa aller la gitane, commençant lui même à cueillir des baies et quelques fruits dont il ne connaissait même pas le nom, mais qu'il avait vu sur les marchés des villages qu'ils avaient traversés. Il s'affaira à son activité un moment, puis il se souvint que Cármen lui avait dit qu'elle aimerait bien savoir se défendre. Une petite idée derrière la tête, il se dégota une branche bien droite et assez rigide, puis il déposa ses fruits avant de se diriger vers Cármen. Là, il arriva dans son dos, plaçant le bout du bâton sur sa nuque en l'appuyant légèrement.

« Je t'ai tuée ! » annonça-t-il, un léger sourire pour plisser ses lèvres. Il laissa un blanc avant d'ajouter quelque chose. « La première leçon dont tu dois te souvenir, c'est qu'il faut garder tes arrières »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 1 Oct 2016 - 23:10

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Elle était restée lovée au creux de ses bras, un fin sourire serein sur les lèvres à mesure qu’elle trouvait le sommeil. Leur prochaines journées allaient être bien plus belles, bien plus tranquilles comme les premiers jours ù leur amour s’était révélé être véritable et solide. Ces doux souvenirs bercèrent ses songes jusqu’au petit matin. Sentir Leoden se réveiller sous elle la tira du sommeil, elle grogna, aurait voulu profiter de lui un peu plus longtemps et surtout parce qu’elle avait toujours autant de mal à se lever le matin. Elle l’entendait se préparer, mais ne bougeait pas, ayant pris en otage l’oreiller de Leoden comme pour continuer de sentir sa présence. Jusqu’au moment où le soleil se faisait beaucoup trop clair pour qu’elle puisse retrouver le sommeil et se retourna dans le lit. La gitane observa Leoden à l’autre bout de la pièce tandis qu’il revenait vers elle. Il était beau, si beau, elle espérait jamais cesser de retomber amoureuse de lui au matin dès qu’elle le voyait. La gitane se leva finalement et enfila un caftan aux couleurs parmes, dentelé et ceinturé à la taille. Les voilures de la robe étaient légères, la robe était facile à porter pour aller au jardin et la jeune femme releva ses cheveux en chignon afin qu’ils ne la gênent pas. Puis elle suivit Leoden, tous deux profitaient de l’air frais et matinal pendant que Cármen en profitait pour ramasser quelques fruits.

Elle prit un peu d’avance, un joli sourire flottant sur les lèvres. C’était agréable de pouvoir se réveiller sans avoir peur, sans se demander ce qu’il allait se passer plus tard et comment échapper à telle ou telle situation. Mais alors qu’elle était plongée dans ses pensées, elle senti quelque chose lui toucher la nuque. Cármen sursauta et se retourna soudainement pour voir Leoden avec un baton. Elle étira d’abord un large sourire, croyant qu’il voulait juste mui faire une blague mais au vu de ses mots cela semblait être tout autre chose.

Elle avait cependant grande envie de plaisanter un peu, alors, Cármen attrapa les quelques baies dans son panier puis vint les écraser sur un côté de son cou pour le colorer de rouge et mimer une grave blessure en faisant de fausses plaintes. Elle jouait la comédie de manière humoristique et avait même fait attention de ne pas le faire sur sa plaie en train de cicatriser pour ne pas faire de mauvais souvenirs. Elle y pensait encore, à la peur qu’elle avait ressenti à ce moment là mais surtout sa détermination alors qu’elle avait commencé à s’égorger elle-même pour qu’ils relâchent Leoden. Ca se refermait bien, fort heureusement elle n’avait pas été trop loin mais pour son amour, elle était prête à mourir.

Après quelques longues minutes à théâtraliser son agonie de manière volontairement pitoyable, la jeune femme se redressa soudainement et chargea Leoden. Au vu de sa taille comparé à la sienne, ce n’était pas elle qui allait faire la différence et elle ne parvint pas à le faire tomber même en l’ayant saisi à la taille et en poussant de toute ses forces. Elle lui avait dit qu’elle souhaitait savoir se défendre, c’était sans doute pour cela qu’il essayait de lui faire une leçon. Même si elle faisait la folle, elle avait imprimé ce qu’il avait dit et se jurait de toujours mettre en œuvre toutes ses directives. Lorsqu’elle se releva sans pour autant retirer ses bras de sa taille, elle observa son bras et voulait qu’il fasse tout de même attention. Levant son regard azuré vers lui elle esquissa un large sourire en étouffant un rire amusé.

« Je crois qu’il y a du travail… »

Cármen savait plus ou moins se défendre, du moins comment éviter les dégâts et cela lui avait sauvé la mise de nombreuses fois. Avec le risque constant d’avoir des problèmes dans les villages, elle avait appris où donner des coups pour être la plus efficace et faire en sorte qu’on n’abuse pas d’elle. Jusque là ça avait été un sans faute mais elle avait remarqué que cela n’était pas suffisant pour échapper à tout, notamment lorsqu’il y avait présence d’armes ou que son compagnon se faisait tuer. Cela lui rappelait le jour où elle avait failli être pendue à la suite de son ami et que Chandalen l’avait sauvée dans les cellules. Est-ce que les choses auraient été différentes si elle avait su comment se défendre de manière bien plus concrète ? Cármen l’ignorait, elle était encore dans l’insouciance mais pour faire plaisir à Leoden, elle lui avait demandé à lui apprendre afin qu’il soit plus rassuré de la savoir sans lui si cela devait arriver à un moment. D’autant plus qu’elle prévoyait d’avoir des enfant avec lui et qu’il ne serait pas non plus toujours là pour les protéger. Cela faisait en outre partie de leur reconstruction, elle ferait beaucoup d’efforts, elle donnerait d’elle-même pour prouver à Leoden qu’il n’a pas besoin de toujours imaginer le pire si elle se retrouve sans lui.

La gitane lâcha le rohirrim, déposa son panier de fruits sur un côté et remonta ses manches.

« Montre moi, mais ne force pas trop d’accord ? N’oublie pas que tu es blessé ! Sinon je te ferais mal pour de vrai !»













made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 3 Oct 2016 - 16:23



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden sentit un sourire se dessiner sur ses joues alors que la gitane faisait la comédienne devant lui, à mimer une blessure alors qu'il l'avait seulement touchée avec le bout de son bâton. Il éclata de rire avec elle lorsqu'elle se jeta sur lui, usant de ses forces pour rester debout alors qu'elle y allait quand même fort. Elle ne pouvait pas faire le poids contre lui, il était très grand, et bien musclé aussi. La preuve en était qu'il ne lui fallait quasiment aucun effort pour soulever la gitane et la garder dans ses bras ; il avait le gabarit parfait pour un soldat, et cela lui avait toujours bien servi durant ses chasses au temps où il savait encore user de son épée. Son bras ne lui faisait pas mal pour le moment, ce n'était pas le poids d'un vulgaire morceau de bois qui allait le faire souffrir. Peut-être les gestes oui, s'il faisait un faux mouvement, mais ce qui l'inquiétait le plus au niveau des séquelles, c'était de savoir si son bras pourrait toujours rendre justice à l'habileté de son épée. Cármen avait raison, il ne fallait pas qu'il force sur son bras, où il pourrait aggraver les choses ; cependant, il sentait comme le besoin de se prouver à lui même qu'il en était capable, qu'il n'avait pas perdu sa maîtrise, qu'il serait toujours cet homme qui savait manier l'épée et défendre les siens. Après tout, à quoi servirait-il s'il n'était pas là pour les siens ?

Leoden chassa ces pensées d'un geste invisible, concentré dans ce qu'il faisait. Il fallait qu'il montre à Cármen ce pourquoi il était venu la chercher, qu'il soit didactique avec elle, et qu'il utilise des techniques simples. Son passé de chasseur de prime lui offrait un large panel de situations où il avait du user de choses concrètes et bien plus compliquées, mais là, il fallait faire simple puisque ce n'était que le début.

L'homme tendit son bâton à la gitane, cherchant un similaire dans les buissons du jardon afin de pouvoir prétendre qu'ils étaient comme deux épées en bois. Lorsqu'il eut trouvé ce qu'il cherchait, il enleva l'écorce de la branche, la coupant à longueur égale de celle de Cármen. Ensuite, il montra à la gitane comment tenir correctement son arme, bien que ce soit une simple branche, si elle trouvait le mouvement de poignet qui allait parfaitement, elle n'en aurait que plus de facilités. Leoden savait que trouver l'équilibre d'une arme était une chose relativement compliquée ; l'on pouvait être bon épéiste, avec une lame nouvelle dans la main cela prenait toujours du temps de se familiariser avec. Il expliqua cela à Cármen, lui indiquant aussi que sa propre épée qui avait été reforgée au tout début de leur relation n'était pas la même, qu'elle n'avait plus le même équilibre dans sa main et qu'il lui avait fallu plusieurs mois de pratique avant de la maîtriser à nouveau. Avec son bras endommagé, il allait en être de même.

« Tu vois, lorsque tu tiens ton arme, elle doit te servir avant tout pour garder tes arrières, puisque ton but n'est pas d'attaquer, mais bien de te défendre. Dans un premier temps, il va falloir que tu comprennes comment parer les coups. Bien sûr, là il s'agit d'un bâton alors c'est facile à bouger. Avec une épée ou un sabre, ce ne sera pas pareil, mais on s’entraînera avec ça quand tu auras un minimum de maîtrise.. Histoire que tu ne me fasses pas perdre un œil ! » fit-il en laissant échapper un éclat de rire. Il s'avança vers elle en tendant son bâton en avant pour aller comme s'il voulait la toucher directement au cœur. C'était un coup facile à parer et elle n'eut qu'à placer son bâton devant elle en travers du sien ; les gestes ralentis aidaient certainement à ce qu'elle perçoive l'alchimie dans la danse des guerriers qui s’enchaînait à une vitesse bien plus élevée. Leoden porta plusieurs autres coup au même endroit, comme pour l'y habituer, avant de finalement venir la contourner par la gauche pour toucher délicatement son flanc droit.

« Touchée ! » dit-il avec un sourire. Maintenant, il attendait qu'elle comprenne son erreur, qu'elle lui parle des mécanismes qu'elle comprenait et de ceux qu'elle ne comprenait pas, car c'était ainsi qu'elle allait progresser.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 3 Oct 2016 - 21:28

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Ses rires, ses sourires, c’était sans doute ce qu’il y avait de plus beau en ce début de journée. Quelques jours auparavant elle aurait vendu son âme pour apercevoir dans son regard ces petites étincelles et voilà qu’elles étaient revenues. Cármen s’était redressée après sa petite blague, contemplant son visage avec une tendresse infinie et eu du mal à se concentrer lorsqu’il lui donna un bâton pour commencer ses leçons de défense. Elle était tellement amoureuse de lui, elle aimait tellement le timbre de sa voix qu’elle aurait pu l’écouter dire n’importe quoi. Cármen rassembla ses esprits, secouant la tête et tenta de repasser dans son esprit chaque mot qu’il avait prononcé afin de ne pas faire d’erreur. Puisqu’il se sentait d’use de son bras blessé pour lui montrer quelques coups, elle lui faisait confiance ; après tout c’était un grand garçon. Mais la jeune femme se promettait de faire tout de même attention.

Elle para ses premiers coups assez naturellement, relevant le regard vers lui de temps à autres en étant pas forcément sure que ce soit la meilleure manière de faire mais puisqu’il ne la reprenait pas elle continuait. Etant un spécialiste en matière de combat il devait également jauger son niveau afin de voir où étaient ses faiblesses, ce qu’il y avait à apprendre ou réapprendre. Il commença ainsi doucement et lorsque Cármen senti qu’elle était capable de supporter une plus importante cadence et l’encouragea à aller un peu plus vite pour qu’elle puisse bien voir comment placer ses appuis qui se faisaient raides. Avec sérieux, Cármen imprima dans son esprit les mouvements de bras, veillant à ce que Leoden ne se fasse pas mal et usait de son bâton pour parer les attaques en se répétant chaque conseil qu’il lui avait donné. La jeune femme pu comprendre assez vite quelques moyens d’éviter les attaques, jusque là de toute manière elle n’apprenait qu’à se défendre et Leoden était un très bon professeur avec des techniques très élaborées. Il aurait fait un redoutable soldat si seulement on lui avait donné les armes pour un véritable combat et qu’il les prenne de plein gré. Elle repensait à tout ce qu’il avait subit, se demandant s’il lui donnait ces mêmes conseils que ces gens là qui lui avaient volé son enfance lui avaient donné. Les entrainements qu’il avait eu étaient sans doute beaucoup plus durs, beaucoup plus sévères, peut être qu’il avait pris des coups en guise de punition pour ne pas avoir exécuté tel ou tel pas.

Cette pensée l’attristait, mais elle n’en montra rien et demeura très concentré. Elle parvenait à comprendre certaines choses qui lui étaient restées floues et remarquait qu’elle était assez crispée dans ses mouvements. C’était un comble pour une danseuse de se sentir complètement paralysée par un mouvement et de ne pas pouvoir le faire de manière assez fluide. Là fut son erreur et Leoden parvint de nouveau à la toucher avec son bâton ou autrement dit à arme réelle elle se serait fait tuer.

Cármen réessaya une nouvelle fois, faisant preuve de concentration et mémorisa les gestes, essayant d’anticiper ceux qu’il pourrait avoir et parvint à esquiver l’une de ses attaques et se retrouva presque derrière lui en faisant quelques pas. La jeune femme en profita pour taper son fessier avec la branche, étouffant un rire.

« Touché ! » Déclara t-elle assez fière pour le coup.

Bon elle ne ferait sans doute pas cela en vrai mais elle était d’humeur à plaisanter. Elle retrouvait sa joie de vivre, elle qui l’avait souvent taquiné par le passé retrouvait ce petit bonheur là de le faire tourner en bourrique en toutes circonstances. La jeune femme revint se place devant Leoden, un large sourire aux lèvres et recommença, trouvant l’ouverture pour lui taper le derrière.

« Encore touché ! »

La gitane se mordilla les lèvres, coupable et tenta de dissimuler le large sourire qu’elle avait au risque qu’il pense qu’elle ne prenait rien au sérieux, ce qui était totalement faux.













made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Together as one against all others

Revenir en haut Aller en bas
Together as one against all others
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Harad-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.