AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Together as one against all others - Page 2

Partagez|

Together as one against all others

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 4 Oct 2016 - 23:10



Together As One

Cármen & Leoden


Cármen semblait bien comprendre ce que lui avait expliqué le rohirrim. Après tout, elle avait les mouvements relativement naturels, certainement des traces de sa vie de danseuse qui lui facilitaient la tâche, mais Leoden n'avait pas souvenir qu'elle ai jamais fait mention de s'être battue auparavant. Peut-être l'avait-elle fait, mais elle n'avait pas reçu de cours de maniement d'armes comme il comptait lui en donner. Ah, et il fallait dire qu'il n'était pas des plus habiles, car son bras lui empêchait encore certains mouvements. Il accéléra la cadence, pour mener son élève un peu plus dans ses limites alors qu'elle se débrouillait vraiment très bien pour parer ses coups. Ils n'avaient rien à voir avec ceux d'une vraie arme, ni la vitesse, ni la force, mais si elle parait ceux-là, avec l’entraînement adéquat, elle réussirait sans mal à parer les autres. Le but de Leoden était surtout de l'amener à savoir se défendre, mais si les choses se passaient bien, il lui montrerait quelques coups simples, qui pourraient lui sauver la vie si elle se faisait acculer.

En attendant, c'était bel et bien la jeune femme qui prenait le dessus, en ayant saisi une ouverture qu'il avait plus ou moins laissée inconsciemment ; il apprécia le fait qu'elle ait su saisir sa chance, qu'elle osait y aller, c'était la plus part du temps favorable pour se sortir d'une situation. Au delà de son œil affûté pour saisir sa chance, Cármen avait le don de tourner même les choses les plus sérieuses en moments agréables. Elle le fit bien rire, tirant du rohirrim les joies qu'il s'était pendant longtemps refusées. A ce moment précis, il était là juste pour elle, juste avec elle ; il ne songeait pas un instant que les capacités de chasseur qu'il avait lui avaient été arrachées par la force et la violence, qu'il avait reçu tout cet entraînement dans des conditions qui l'avaient complètement anéanti et détruit. Aujourd'hui, il était dans un tout autre état d'esprit, loin de toute cette terreur, loin de cette souffrance qui lui avait été infligée ; il avait finalement réussi ce que Cármen l'avait poussé à faire. Il était là, dans un cadre tout à fait idyllique avec la femme de sa vie. Que pouvait-il espérer de mieux ?

Leoden riait bien avec la jeune femme, il s'était même fait avoir deux fois ; la fatigue, pensa-t-il, ou le manque de pratique. Mais il n'en avait que faire, et il riait aux éclats en tenant la gitane dans ses bras. Il n'y avait rien de plus beau pour lui que de la voir si heureuse, et cela lui réchauffait vraiment le cœur. Il était l'homme le plus heureux du monde s'il voyait ne serait-ce que la courbure de ses lèvres étirer un sourire ; et présentement, il était servi. Encore une fois, il se mit à penser ô combien il était fou amoureux d'elle ; elle était la femme de sa vie, cela n'avait jamais fait aucun doute. Déposant un baiser sur le haut de son front, Leoden se racla la gorge en lui faisant signe d'un peu de sérieux même s'il ne perdait pas l'amusement sur son visage.

« Viens donc, tu vas voir si tu es toujours aussi habile si j'ajoute quelques mouvements ! » lui fit-il tout content, avant de s'écarter d'elle d'une distance raisonnable pour reprendre là où ils avaient laissé les choses. Il reprit les mouvements basiques comme il l'avait fait jusque là, puis il commença à se déplacer en arc de cercle autour de la jeune femme pour qu'elle apprenne à suivre les mouvements de son ennemi. Cependant, il avait sans doute du surestimer ses capacités, car son bras commençait à lui faire drôlement mal, et il sentit les fils tirer sur la plaie, remarquant que sa manche était un peu rougie. Il la remonta nonchalamment en le masquant à Cármen, décidant qu'il ne souhaitait pas l'inquiéter puisque de toute façon, la douleur, c'était dans sa tête. Il irait voir le guérisseur lorsqu'elle serait occupée, en attendant, il opta pour continuer son cours avec un peu moins de force et de technique.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mer 5 Oct 2016 - 21:17

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen



Cármen continua de faire preuve de sérieux tout en alliant les mouvements, recommençant lorsqu’elle sentait ses jambes et ses bras se bloquer dans des gestes pour le moins inconfortable. Elle suivait Leoden, parait ses coups sans user de force afin qu’il ne sollicite pas trop son bras. Même avec cela elle avait encore un peu de mal. Certaines choses avaient bien été assimilées mais clairement elle était loin d’avoir un bon niveau. Ses réflexes étaient bons mais c’était dans ses déplacements qu’elle avait le plus de lacunes, parce qu’il fallait penser à beaucoup de choses et surtout anticiper les gestes de son adversaire. Avec un guerrier au niveau de Leoden en face d’elle, forcément elle était loin de faire le poids et il lui fit ainsi prendre conscience qu’en réalité elle était incapable de vraiment savoir se défendre contrairement à ce qu’elle avait souvent pu penser. Elle se doutait que ce serait un long travail à fournir mais se jurait de faire de nombreux efforts jusqu’à ce que Leoden décide qu’elle ait un bon niveau.

Après quelques longues séries d’échanges pour la majorité loupées pour sa part, elle remarqua qu’elle avait quand même assimilé beaucoup de choses et qu’elle avait déjà bien progressé. Le reste viendrait en temps voulu. Elle avait fait preuve de beaucoup d’énergie et n’imaginait donc pas l’effort qu’avait dû faire Leoden malgré ses blessures.

« On va arrêter là, tu ne devrais déjà pas utiliser ton bras blessé ! » Fit elle en déposant le bâton sur le sol avant de reprendre son panier.

« Mais ce n’est que partie remise ! » Précisa t-elle.

Se hissant sur la pointe des pieds, elle lui vola un baiser avant de lui donner la main, prenant garde à ne pas prendre celle où il avait le bras blessé. Entremêlant ses doigts aux siens, elle lui adressa un petit sourire avant de détourner son regard et le poser sur le jardin. Le ciel était dégagé, un petit vent venait faire virevolter les petites mèches rebelles de sa chevelure qui lui chatouillaient les épaules. C’était un bel endroit mais elle préférait de loin la simplicité de leur campement, une petite maison dans le Rohan où il n’était pas question de richesse en biens. Certes elle adorait les jolies robes, les beaux bijoux, mais elle n’échangerait rien de cela contre sa chère roulotte et la bonne humeur des gitans. Ils lui manquaient, tous autant qu’ils étaient, elle avait hâte de les retrouver tout autant qu’elle n’avait pas hâte de partir. Car ils étaient bien ici tous les deux, dans une bulle de confort qu’ils avaient bien mérité.

La jeune femme se rapprocha davantage de lui alors qu’ils marchaient tranquillement, glissant son bras dans son dos au niveau de sa taille. Ils montèrent les quelques escaliers qui les menèrent à l’intérieur de la demeure et Cármen laissa le panier de fruits rouges à un domestique. Puis ils croisèrent Namvar qui vint à leur rencontre en les saluant tous les deux. Il semblait bien moins nerveux que la veille, sans doute Shana avait dû lui parler et la nuit qui lui avait porté conseil. Il leur demanda si la nuit leur avait été agréable et sa cousine lui répondit qu’effectivement ils avaient bien dormi et le remercia encore pour son hospitalité. C’était tout à fait normal de faire cela quand on est de la même famille mais la gitane insistait là-dessus. Puis Namvar détourna son regard vers Leoden, lui adressa un sourire.

« Si vous êtes disponible, je vais vous faire visiter le domaine ! » Proposa t-il

Le sourire de Cármen vint à s’élargir, Namvar n’avait pas oublié sa proposition de la veille et qu’il prenne du temps pour faire la connaissance de Leoden la touchait beaucoup. Elle n’avait pas envie de se séparer de lui mais si elle voulait que le séjour se passe bien avec ses hôtes il lui faudrait souvent céder son amour à son cousin. Ce dernier allait sans doute solliciter son aide pour quelques affaires, mais le plus important pour elle était qu’il approuve leur union. Elle n’avait pas besoin de son avis pour cela, mais ne voulait pas que cela attire de problèmes. Elle avait confiance en leoden, elle savait qu’il ferait en sorte que tout se passe bien et alors elle l’incita à accepter sa proposition sans délai.

« Je m’occuperai de toi plus tard » Lui glissa t-elle à l’oreille

La jeune femme salua Namvar et disparu dans le coin du couloir pour aller rejoindre sa cousine. Namvar quelque peu nerveux invita Leoden à le suivre et s’enferma dans le silence jusqu’à ce qu’ils rejoignirent une grande salle où était exposée toutes sortes d’armes

« Il y en a c’est collection personnelle » Fit il dans un westron approximatif en lui montrant quelques lames elfiques qu’il avait préservé dans un coffre spécial.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 6 Oct 2016 - 18:42



Together As One

Cármen & Leoden


Heureusement pour lui, Cármen décida qu'il en était assez pour aujourd'hui. Si l'homme n'avait pas voulu lui demander une pause parce qu'il était blessé, il se sentait soulagé de pouvoir enfin poser son bâton. Leoden était très fier de la jeune femme, elle avait été une élève exemplaire, et elle avait suivi ses conseils du mieux qu'elle le pouvait. Après tout, il n'avait jamais eu l'occasion de devoir expliquer des gestes aussi techniques à une personne novice, et l'exercice était probablement aussi difficile pour elle qu'il ne l'était pour lui. Néanmoins, la gitane ne semblait pas perdre ses repères, elle avait réussi beaucoup de choses qu'il n'aurait pas attendu d'elle pour une première fois, mais comme elle avait montré des signes de confiance, il l'avait poussée un peu plus loin que prévu. Le rohirrim lâcha son bâton, le laissant choir au sol alors qu'il ajoutait ses fruits au panier de la demoiselle, avant de rebrousser chemin vers la grande maison. Liant ses doigts à ceux de la femme de sa vie, Leoden respira à fond. En dehors de son bras qui lui faisait encore mal, il se sentait l'homme le plus heureux du monde. Était-ce cette région qui le rendait comme ça ? La nouveauté ? Ou bien seulement cette envie de renouveau qu'il partageait avec elle ? Quoi qu'au final, cela n'était que peu important ; ce qui comptait réellement, ce qui comptait par dessus tout, c'était le bonheur de cette merveilleuse femme qu'il avait à ses côtés.

Les deux amoureux ne mirent pas longtemps avant de gagner le petit escalier de marbre qui leur permettait de rentrer à l'intérieur de la jolie villa. C'est à ce moment là qu'ils croisèrent Namvar, et que ce dernier proposa au rohirrim de faire un petit tour de la propriété avec lui ; il n'eut pas vraiment le choix quant à la réponse, puisque Cármen accepta pour lui. S'il aurait préféré rester avec sa compagne, il savait que cela ne pouvait que lui être bénéfique de se socialiser avec son hôte. Leoden était encore un peu distant par rapport au cousin, avec ce qui s'était passé la veille c'était normal. Il sentit le silence pesant les accabler tous les deux alors qu'ils faisaient leur chemin jusqu'à une salle assez spéciale de la maison. C'est seulement à cet instant que Namvar ouvrit la bouche, pour glisser quelques mots dans un westron qui soulagea rapidement l'homme.

Leoden observa avec curiosité les lames que lui présentait le haradrim, laissant ses doigts parcourir les gravures présentes sur la lame elfique, redessinant leurs contours avec  habileté. Il se permit de refermer ses doigts autour de la garde pour tester l'équilibre de l'arme, et il en fut rapidement satisfait. Comme ce qu'il avait ouï-dire à propos des elfes, la lame avait quelque chose de tout à fait singulier, inimitable ; elle était de très bonne facture, et le rohirrim était impressionné puisqu'il n'avait jusque lors croisé très peu d'elfes dans sa vie, et encore moins eu l'occasion de détailler leurs armes. Il se souvenait de l'elfe borgne qu'il avait rencontré en Eriador, et il songea qu'il préférait largement la compagnie des humains à celle de ces créatures.

Reposant la lame, il entendit quelqu'un frapper à la porte et Namvar fit entrer ce qui semblait être un domestique. Le nouveau venu s'adressa à lui en haradrim, très rapidement, et Leoden ne réussit qu'à comprendre que quelqu'un les attendait à l'entrée de la maison. Il laissa donc derrière lui les armes de la collection personnelle de leur hôte, échangeant quelques mots brefs alors qu'ils se rendaient à la grande porte par laquelle Cármen et lui étaient arrivés. Leoden attendit à l'intérieur de la petite cour que son hôte s'annonce à celui qui venait lui rendre visite.

La voix qu'il entendit pourtant distinctement au loin ne lui disait rien, et c'était bien normal puisqu'il serait très peu probable qu'il connaisse quelqu'un ici. Lorsqu'il se retourna, il aperçut un homme qui lui inspira une certaine méfiance, sans qu'il ne sache exactement pourquoi. Gardant sa contenance, il ne montra aucun signe jusqu'à ce que l'autre vienne lui serrer une poignée de main en annonçant son nom.

« Umayr. »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 7 Oct 2016 - 14:22

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Umayr était un homme imposant, charismatique, on lisait sur son visage toute la sauvagerie dont il était capable et qui faisait sa réputation de part et d‘autre du désert. Sa peau était sombre, sa barbe taillée au millimètre près et il portait de riches tissus. Sa présence imposait toujours le respect, toute personne qui le croisait devait le craindre, il n’existait que de cette manière. Possessif, jaloux, arrogant, sévère et sanguinaire, Umayr était l’un des marchants les plus influents du désert malgré qu’il vive dans un village assez pauvre. Il véhiculait une image de sauveur auprès de ces pauvres âmes et s’en faisait des esclaves. Namvar savait déjà à qui il avait à faire et salua Umayr avec respect.

« Bienvenue dans ma demeure Umayr, je vous présente Denethor, un talentueux tisseur de soie du Gondor. » Fit-il en montrant Leoden.

Umayr l’observa quelques secondes sans lui adresser un mot. Il n’aimait pas les Gondorien, les Rohirrims et tout ce qui n’habitait pas le Harad. Là d’où il venait il n’y avait aucun intérêt pour lui de parler avec ce dit Denethor que le marchand lui présentait. Namvar n’en fit pas la moindre remarque, ne montra pas de gestes à Leoden qui pourraient lui être beaucoup trop suspects parce qu’il avait longtemps surveillé Namvar à cause de Cármen. Les tensions s’étaient apaisées lorsqu’il eu compris qu’il ne cachait pas sa 8ème et précieuse femme chez lui.

« Quatre de mes hommes ont disparu, nous avons retrouvé ceci tout près d’ici alors je suis venu voir si vous n’aviez pas des informations à me donner. » Fit Namvar en donnant la bourse qu’ils avaient trouvée à moitié recouverte par le sable tout près de la faille.

Namvar observa la bourse, l’ouvrit et reconnu l’un des sceaux d’Umayr confirmant que cela appartenait à ses hommes.

« J’ai des informations à vous donner effectivement, entrez donc, nous allons prendre le thé. »

Namvar laissa Umayr entrer dans le salon et adressa un regard appuyé à Leoden comme pour lui demander de rester calme. Il ignorait si ce dernier était au courant des histoires qu’il avait eues avec Cármen mais Umayr n’allait pas manquer le coche pour parler de sa cousine en mal par pure provocation. S’il savait qu’il ne cachait pas Cármen, Umayr l’avait soupçonné de l’avoir aidé à s’échapper du désert et à chaque fois il savait comment le lui faire payer en lui rongeant les nerfs. Pour le moment il s‘agissait d’une histoire sérieuse et Namvar devait faire en sorte qu’il s’en aille d’ici sans avoir le moindre soupçon.

Umayr s’installa tel un pacha, Namvar demanda à ses domestiques de faire apporter du thé et quelques pâtisseries orientales afin qu’il puisse se restaurer.

« Parlez Namvar, pour une fois que vous avez des choses à me dire. »

Namvar prit place également sur un coussinet inspira doucement, agacé par la situation sans pour autant le montrer à son invité qu’il accueillait comme un véritable prince.

« Vos hommes poursuivaient des voleurs, c’est ce qu’il m’a été dit. Ils étaient deux, un grand et un plus frêle et les ont jetés dans la faille. Ils voulaient s’en prendre à leurs biens j’imagine. »

Umayr observa Namvar, il arqua un sourcil et encouragea ce dernier à poursuivre.

« Ils ont fait une halte au village, l’un de mes hommes les a entendu parler dans une auberge. Ils sont ensuite pris la route de Khand. »

Un domestique vint déposer la théière ainsi que les tasses en terre cuite, il déposa le tout avec les pâtisseries et s’en alla en s’inclinant bien bas. Umayr s’abreuva de thé, après avoir lâché un rire moqueur.

« Vous me décevez à me mentir encore Namvar, ces voleurs ne s’en prenaient pas à mes biens puisqu’ils sont restés dans l’oasis qui se trouve plus au sud. »

Umayr se redressa et attrapa Namvar par le col, l’approchant de lui, menaçant et serrant son emrpise comme pour lui montrer qu’il était prêt à l’étrangler.

« Vous mentez comme vous respirez depuis que vous avez aidé ma femme à s’échapper ! »

Namvar lança un regard à Leoden discrètement, toujours dans l’insistance : ce dernier ne devait pas agir ou bien les répercussions seraient catastrophiques pour tout le monde.

« Ecoutez je n’ai pas de mercenaire comme vous, je vous donne les informations que j’ai, je n’ai pas assisté à la scène alors vous en faites ce que bon vous semble. » Répondit Namvar en essayant de garder son calme, le font imbibé de sueurs froides.

« Je n'ai pas confiance en vous Namvar, vous aimez collaborer avec mes ennemis. Qui me dit que cet homme qui se tient à vos côtés ne l'est pas ? »

Umayr relâcha violemment Namvar et observa Leoden, son allure et remarqsua sa blessure.

« Qu'avez vous à me dire sur cette affaire ? Vous me semblez lourdement blessé pour un simple tisseur. » Fit il en westron avec un fort accent, toutefois à la syntaxe parfaite



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 8 Oct 2016 - 12:12



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden se sentit prit de sueurs froides lorsqu'il entendit le cousin de Cármen inviter Umayr à entrer pour prendre le thé. Il y avait mille choses à la fois qui lui passaient par la tête, mais une qui retenait particulièrement son attention : qu'était-il en train de faire ? Leoden sentit la haine remonter dans ses veines, parcourir son corps à presque lui en donner des spasmes. Alors que personne ne le regardait, il laissa sa main chercher à sa ceinture ; mais non, il n'y avait rien, aucune arme d'aucune sorte. Et bien, pour un chasseur il était fort dépourvu de tout ce qui aurait fait de lui qui il était. Il commençait sérieusement à douter de la confiance qu'il devait accorder à Namvar, c'était comme si.. Comme si celui-ci était en train de trahir sa propre famille pour des affaires de marchandage. Leoden serra les dents sans rien montrer, mais il avait mal, terriblement mal pour Cármen, car il ne pourrait rien faire contre autant d'hommes pour la protéger. S'il pourrait en mettre quelques uns hors d'état de nuire, ce ne serait pas le cas pour tous et il y en aurait bien assez pour disposer de sa belle une fois qu'il serait envoyé de l'autre côté. Leoden ne dit rien, mais il remarqua le regard appuyé de Namvar qu'il ne comprenait pas. Il remarqua également qu'il le présenta sous un autre nom, mais sans savoir réellement si c'était pour se protéger lui-même ou pour le bien de sa cousine. Dans tous les cas, Leoden espérait qu'elle ait été avertie, et que Shana la cache quelque part où elle ne craindrait rien. Peut-être même qu'elles avaient déjà fui..

Malgré tout ce qu'il sentait passer dans son cœur, malgré les pulsions qui lui disaient de sauter à la gorge de cet homme, Leoden se contenta seulement d'éviter de croiser son regard. Il y avait vu déjà trop de choses en un seul et bref instant ; trop de violence, des choses qu'il n'arrivait même pas à expliquer mais cette même espèce de folie furieuse qu'il avait déjà vu briller dans d'autres yeux.. Ceux d'une femme dont il se souvenait encore trop bien. C'était infiniment plus difficile de soutenir cette colère lorsque l'objet de celle-ci se tenait juste devant lui ; et pourtant, il n'avait pas le droit à l'erreur. Les quelques regards insistants de Namvar lui disaient qu'il fallait qu'il lui fasse confiance, et pourtant, il laissait rentrer le démon dans sa demeure, il mettait en danger non seulement sa propre famille, mais aussi celle de sa cousine. Leoden avait imaginé bien des choses à propos de ce mari dont Cármen lui avait trop peu parlé, mais jamais, jamais il n'avait pensé qu'il serait capable de maîtriser une telle haine alors qu'il bouillonnait de se jeter sur lui pour lui arracher la tête. D'ailleurs, si cela n'avait tenu qu'à lui, il se foutait bien de mourir ou de se faire torturer pour ça, il l'aurait déjà fait.

Le rohirrim se raidit lorsque Umayr commença à poser des questions. Pendant un instant, il crut bien que le cousin de sa promise n'allait les trahir, mais il mentit sur la fin de son récit. Leoden se contenta de demander du thé pour détourner son attention de la conversation, mais il fut bien vite ramené à la réalité lorsqu'il entendit Umayr s'énerver après son hôte, qui était d'après lui en train de mentir. Savait-il la vérité..? Savait-il quel trésor cette maison renfermait encore ? Non, ce n'était pas possible, il fallait trouver un plan, maintenant, vite.. Mais c'était trop tard, et déjà l'homme se tournait vers lui pour lui poser la même question. Leoden se raidit d'autant plus qu'il avait vu la violence avec laquelle il avait saisi Namvar, et qu'il savait pertinemment que s'il venait à le toucher, il ne pourrait pas faire autrement que de céder à ses pulsions. Pourtant, il se sentait comme pris au dépourvu, alors que l'autre lui posait une question sur sa blessure qui était étonnante pour appartenir à un simple tisserand. Leoden remarqua seulement qu'elle avait bien tâché sa chemise à cause de l’entraînement avec Cármen, et que le sang séché la rendait bien plus voyante à mesure qu'il rougissait le tissu de sa manche.

« J'ai.. J'ai eu quelques complications sur la route » bafouilla le rohirrim, alors qu'il était perdu entre ses émotions qui lui soufflaient de tuer cet homme maintenant, et sa raison qui le poussait à garder son sang froid. « Des voleurs me sont tombés dessus, ils ont pris mes marchandises et j'ai essayé de défendre mes affaires mais sans grand succès.. Je ne sais pas où ils sont partis, ils n'ont pas dit grand chose, je ne sais pas s'il s'agit des mêmes hommes dont vous parlez » ajouta-t-il pour couvrir l'histoire, et n'ayant rien trouvé de mieux pour improviser. C'est à ce moment là que la porte du fond de la salle s'ouvrit sur un visage qui lui était désormais familier. Il vit Shana avoir un mouvement de recul lorsqu'elle aperçu Umayr, et elle resta plantée là dans l'encadrement de la porte. Leoden la dévisagea un minuscule instant qui pourtant lui sembla durer des heures ; elle n'était pas avec Cármen.. Elle n'était pas avec Cármen, se répéta-t-il. Et déjà, il contenait de moins en moins cette rage lancinante qui l'assaillait de toutes parts. Lorsqu'elle croisa les yeux du rohirrim, c'est comme si elle comprit ce qui lui passait par la tête. Elle n'ouvrit pas la bouche, saluant le visiteur d'une basse révérence avant de s'excuser puis de disparaître après avoir refermé la porte. Leoden pria les dieux pour qu'elle fasse ce qu'il espérait, qu'elle cache la gitane loin de cet homme qui l'avait déjà tant fait souffrir.

Et alors qu'il allait reprendre son thé pour tenter de se calmer, il vit Umayr s'approcher et lui attraper le bras bien fermement, arrachant le bout de chemise qui cachait encore un peu la plaie. Leoden sentit son cœur s'accélérer d'un coup, il serra encore plus les dents, mais c'était tellement difficile de résister.. Et déjà, il sentait les doigts de cet homme comprimer son poignet alors qu'il observait la blessure, lui rappelant inévitablement que ces mains s'étaient déjà refermées sur les bras de Cármen.

« Tiens donc, quelle surprise. Un second menteur. Cette plaie provient d'une lame empoisonnée. Un poison que je connais bien puisque mes hommes l'utilisent sur leurs armes. »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 8 Oct 2016 - 14:49

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


« Beaucoup d’hommes l’utilisent ce poison, Umayr, Denethor vient du Gondor vous savez aussi bien que moi que les haradrim sont hostiles envers les gondoriens et que ces derniers essuient facilement des attaques en venant sur nos terres tout comme l’inverse se produit. » Fit Namvar en posant sa main sur l’épaule d’Umayr pour l’éloigner de Leoden.

Umayr se redressa, fusillant Namvar du regard en relâchant Leoden après avoir appuyé une dernière fois sur son bras dans le but de lui faire mal.

« Croyez moi que quand j’aurais retrouvé ma femme je ferais en sorte qu’elle me dise si vous avez contribué ou non à sa fuite. Et que s’il s’avère que c’est le cas vous serez ruiné. »
« A votre guise Umayr »

Umayr serra les dents, visiblement exaspéré face au manque de réaction de Namvar qui aurait pu lui mettre la puce à l’orreille qu’effectivement il avait quelque chose à cacher concernant sa cousine. Depusi de longues années il faisait cela, mais jamais il n’avait eu affaire avec Umayr directement. Il était mal à l’aise, parce qu’il craignait pour sa famille mais savait que la dénoncer serait pire que tout. Le suderon observa son hôte et tenta d’enchérir dans le but de provoquer une réaction de sa part.

« Je me gênerai pas pour la faire torturer pour m’avoir trahi »

Namvar ne cilla pas, jouant la comédie tout en buvant son thé pour couvrir sa cousine comme s’il n’avait rien à se reprocher. Mais en réalité il était nerveux à l’idée que Cármen fasse irruption dans la salle, il allait facilement la reconnaitre car un minois comme le sien, ça ne s’oublie pas. Il espérait que Shana soit partie chercher Cármen afin de l’éloigner ou faire en sorte qu’elle ne se montre pas ou ils seraient tous condamnés. Il avait confiance en sa femme, il savait que cette dernière tenait suffisamment à sa cousine pour faire en sorte qu’aucun mal ne lui soit fait. Umayr observa Leoden puis Namvar, comme analysant leurs moindres faits et gestes dans le but d’y trouver quelque chose de suspect.
Puisque Namvar ne répondait pas à ses provocations lorsqu’il parlait de Cármen, il tenta d’en rajouter une énième couche, remettant le sujet sur le tapis concernant la gitane.

« Paraît-il qu’elle a quitté de désert avec un groupe. »
« Je n’en sais rien mais si elle avait cherché à vous fuir j’imagine que c’est ce qu’elle ferait effectivement »
« Je la retrouverai ne vous en faites pas pour cela. » Répondit il avec un large sourire malsain.

On devinait toutes les atrocités qu’il voulait lui faire subir, même après toutes ces années car voilà bien quinze ans qu’elle était partie.

« Cela fait des années Umayr, et vous avez beaucoup de femmes, pourquoi vous acharner sur une capricieuse comme elle ? peut être qu'elle s'est remariée, qu'elle a des enfants »
« Mais elle est à moi, elle a une dette envers moi et elle sera toujours mienne. Il est normal que je cherche à récupérer ce qui m’appartient. Quand à la famille qu'elle aurait pu fonder je les ferai tous tuer»

Namvar soupira doucement, reposant sa tasse de thé. Il y eu un grand moment de silence pesant dans lequel Umayr continuait de les fixer l’un après l’autre et particulièrement Leoden comme s’il avait instinctivement des soupçons sur lui.

« Bien, je vais m’en aller puisque vous n’avez rien d’intéressant à m’apporter. »
« Essayez à Khand, il y a beaucoup de riches marchands là-bas. »
« Gardez vos conseils pour vous, traitre, et vous Denethor que je ne vous voie pas sur mes terres ou je vous ferais égorger. » Fit Umayr avec violence.

Il se leva de sa place et s’en alla, on entendit ses talons claquer contre le sol en marbre tandis qu’il prenait la direction de la sortie. Namvar s’était empressé de se lever pour surveiller le chemin qu’il empruntait et fut rassuré de voir qu’il s’empressait de retrouver ses hommes qui avaient attendus dehors. Il le rejoignit, ayant visiblement envie de surveiller qu’il passe bien les portes. Umayr monta sur sa monture, ayant toujours cette belle allure depuis le haut d’un cheval.

« Nous nous reverrons, j’en suis sûr. » Déclara t-il avant d’entamer le chemin vers la sortie.

Namvar soupira doucement et retrouva Leoden, toujours dans l’inquiétude.

« Retrouve Cármen et assure toi qu’elle va bien mais ne lui dis rien, elle ne doit pas savoir qu’il est venu ou elle va s’inquiéter pour Shana et moi. Mais contrairement à elle nous n’avons rien à craindre de lui. Il ne reviendra pas ici sois en certain.»




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 8 Oct 2016 - 15:42



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden serrait un peu plus les poings à chaque mot qui passait les lèvres de cet homme. Ses articulations déjà blanchies semblaient déformer ses mains, et déjà il sentait ses ongles s'enfoncer dans ses paumes comme jamais il n'avait pu le faire. Cachées sous la table devant laquelle il était assis en tailleurs, il tentait vraiment de ne pas céder à la tentation. Lorsqu'il entendit Umayr parler de ce qu'il ferait à Cármen s'il la retrouvait, il faillit vraiment craquer et il aurait égorgé ce salopard à mains nues s'il l'avait pu ; mais le risque était trop grand, engageant bien trop de monde autour de lui. Il savait que la seule chose qui pourrait les sauver à présent, c'était que l'homme reparte sans affaires d'aucune sorte, alors il lui fallait continuer à jouer le jeu. Leoden n'aurait pas pu ouvrir la bouche sans se voir complètement exploser de rage devant lui ; il sentait tout son corps trembler sous l'effet de la colère qu'il n'avait pas ressentie depuis longtemps. Il avait déjà un plan méticuleusement déroulé sur ce qu'il pourrait faire subir à cet homme s'il l'avait entre les mains, et cela n'avait rien de bon augure, rien non plus de très sain d'esprit et il ne valait mieux pas qu'il s'y adonne.

Heureusement pour lui, Namvar commença à l'aider en tournant la discussion vers lui, évitant ainsi à Leoden de se trahir par son air vraiment crispé. Mais il n'y avait rien de pire qu'entendre cette bête parler de la femme qu'il aimait, et il en avait envie de vomir, il se sentait vraiment mal à l'idée de tout le danger qu'elle courrait. Il savait déjà que la tension mettrait bien plusieurs jours à redescendre, qu'il ne pourrait pas cacher ce qui s'était passé à Cármen. Bientôt, Umayr décida qu'il était temps pour lui d'y aller, et il quitta la pièce, mais Leoden ne bougea pas. Il était tout à fait incapable de tenir debout et il le savait. Il attendit un moment, seul dans la pièce puisque Namvar était descendu pour vérifier que son visiteur prenait bien la porte. Dans son cœur, c'était inouï, fou, comme jamais il n'avait l'impression de l'avoir vécu ; il sentait tout un tonnerre de choses qui frappaient dans ses temps, il avait envie de retourner toute la pièce en laissant sortir toute la haine qu'il avait contre cet homme.. Le tuer, il aurait du le tuer, il le ferait sans doute.. Mais dans d'autres conditions.

Il fut coupé par Namvar qui revenait vers lui, pour lui dire de retrouver Cármen. Il l'aurait tellement voulu.. Et pourtant il sentait encore la violence dans ses mains, dans ses mâchoires ; une violence infiniment plus dangereuse que ce qu'elle avait déjà vu de lui, et qu'il ne voulait pas du tout qu'elle voit. Il ne fallait pas qu'elle sache qu'il avait autant de colère en lui, et il s'imaginait déjà qu'elle le repousse si elle constatait cela..

Il se leva, encore sous le choc de la situation, et ne manqua pas de perdre l'équilibre plusieurs fois, se rattrapant à divers meubles dans la pièce. Il ne sentait même plus sa blessure, et pourtant elle était dans un sale état. Il quitta la pièce, arpentant les couloirs avec sa démarche d'ivrogne en faisant tomber quelques chandeliers alors qu'il se rattrapait au mobilier. Bientôt, il arriva dans la pièce où il retrouva Cármen et Shana, une expression d'inquiétude trônant encore sur le visage de cette dernière alors que son amour ne semblait se douter de rien, affairée à son œuvre de couture. La pièce donnait sur un agréable jardin qu'il n'avait pas vu depuis son arrivée – la demeure était tellement grande qu'il se demandait s'il en verrait un jour la fin. Il passa le seuil de la porte, et seulement là les regards se tournèrent vers lui. En un instant, l'homme se sentit se décomposer, pâlir à vue d’œil. Il se rua dans le jardin pour y vider ce qu'il restait dans son estomac, et lorsqu'il vit les deux femmes arriver, il prétexta que c'était sans doute les effets du poison qui avait touché son bras, même si cela faisait déjà un moment.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 8 Oct 2016 - 19:15

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Affairée dans les coutures depuis quelques longues minutes déjà, Cármen profitait de cette sérénité, espérant que tout se passe bien du côté de Leoden pendant qu’elle faisait confiance à son cousin pour rattraper la comédie de la veille. Shana arriva a un moment, demandant à sa cousine si tout allait bien pour elle et Cármen ne put s’empêcher de ressentir des ondes d’angoisse. Cette dernière avoua simplement être stressée même si Namvar lui avait évoqué sa motivation à essayer de connaitre d’avantage Leoden. Elle étouffa un rire nerveux, assaillant la gitane de questions sur sa vie désormais comme si elle cherchait à monopoliser son attention. Cármen ne le voyait pas de cette manière et lui répondait tranquillement, tout en veillant à ne pas se planter l’aiguille dans le doigt. Shana avoua à Cármen d’être contente pour elle puisqu’elle avait vraiment l’air d’être amoureuse et qu’ils formaient un joli couple. Des compliments qui lui allaient droit au cœur, mais pour sûr maintenant qu’ils étaient loin des problèmes ils apparaissaient comme ils l’auraient toujours voulu.

D’ailleurs l’amour de sa vie revint, dessinant un sourire sur le visage de Cármen qui s’effaça aussitôt en remarquant qu’il n’avait pas l’air bien. Elle l’observa un moment et le vit s’en aller en courant en direction du jardin.

« Leoden !!! »

Cármen se leva précipitamment, laissa toutes ses affaires en plan pour se lancer à la poursuite de l’homme. Elle comprit vite qu’il se vidait, soudainement malade sans qu’elle ne puisse savoir tout de suite pourquoi. A vrai dire sa priorité à ce moment là était de s’occuper de lui et éviter qu’il ne tourne de l’oeil. Alors elle se précipita vers Leoden, posant ses mains sur ses bras et demanda à Shana d’aller chercher le guérisseur. Chose qu’elle fit, tournant les talons, elle se précipita vers son mari pour qu’il aille le chercher le plus rapidement possible. Cármen avait soudainement peur que le poison se soit trop emparé de lui et que cela soit bien plus grave malgré le traitement qu’elle lui avait fait suivre à la lettre jusque là. La jeune femme aida Leoden à se redresser et l’emmena à l’intérieur, l’installant doucement sur les coussins afin qu’il soit à son aise.

« Je manquerais pas de disputer mon cousin pour t’avoir surmené. » Fit remarquer Cármen à moitié dans la blague.

Elle se pencha vers lui, posa son oreille sur son torse pour écouter les battements de son cœur qui se faisaient rapides sans doute à cause de ce qu’il venait de se passer La jeune femme se redressa ensuite et entreprit alors de soulever le pansement et découvrant sa plaie dans un sale état. Se mordant les lèvres, elle se demandait si l’entrainement n’avait pas contribué à cela et s’en voulait amèrement. Mais le temps n’était pas aux regrets alors elle se permit de la nettoyer pour retirer toute trace de possible infection. Elle se demandait ce qu’il avait bien pu faire pour que cela revienne à le toucher alors qu’il avait de puissants remèdes mais elle était surtout prise d’angoisse et veillait au moindre signe de son état de santé dans le cas où ça finisse par empirer.

« Je n’aurais pas dû te demander d’y aller, après l’entrainement de ce matin c’était trop il faut que tu te ménages... »

Cármen était inquiète pour Leoden et sans même avoir eu les avis du guérisseur elle essayait de ne pas céder aux idées que cela puisse être très grave. La fatigue sans doute, oui c’était bien possible que ce soit cela et puisqu’il était encore sensible, le moindre effort de trop pouvait le rendre malade. Elle regrettait alors amèrement et aurait dû le laisser se reposer à son aise.

« Ferme les yeux, reste tranquille, le guérisseur ne va pas tarder à arriver. »

Après cela elle se jurait d’être aux petits soins pour lui et faire en sorte qu’il soit plus vite remis de son état. En attendant, elle vint se saisir de l’une de ses mains tandis que l’autre allait se perdre dans ses boucles dans des gestes doux et attentionnés. Elle restait près de lui, attentive à son état et jetait quelques regards vers la porte en attendant l’arrivée inespérée du guérisseur.





made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 8 Oct 2016 - 22:39



Together As One

Cármen & Leoden


Il n'était pas bien. Mais au delà de seulement se vider par terre, c'était quelque chose d'infiniment plus compliqué que cela qui avait marqué son corps. Il sentait encore sur lui, et avec un dégoût profond, la main de Umayr qui s'était refermée sur son poignet, qui avait essayé de lui faire mal ; il repensait à toutes ces choses qu'il avait vues, tout ce qu'il avait imaginé lorsqu'il revoyait Cármen dans les bras de cet homme. Non, ça le rendait complètement fou, il ne devait pas céder, pas devant elle.. Fermant les yeux alors qu'il s'était appuyé contre le mur et que Cármen prenait soin de lui, il n'entendait rien de plus qu'un épais bourdonnement qui masquait totalement les paroles de la gitane. S'il savait qu'elle s'affairait pour son bien, il ne pouvait s'empêcher de repenser à ce salopard qu'il avait été contraint de laisser filer. Et qu'il avait envie de lui étriper la gorge, de le saigner comme un porc, de le faire souffrir sous sa lame pour seulement avoir pensé faire du mal à la femme dont il était amoureux.

Ses poings encore serrés, la blancheur soudaine de sa peau ne semblait pas vouloir quitter son visage. Il tenta de se concentrer, de respirer à fond. Il comprit que Cármen avait vu l'état de sa blessure lorsqu'il saisit quelques mots qu'elle prononçait, alors il se contenta d'attendre, mais il ne fallait surtout pas que la jeune femme disparaisse de son champ de vision. Au moins, elle n'avait pas l'air de vouloir le faire, c'était déjà ça. Leoden attendit dans la moindre patience qu'il avait à ce moment là, mais en l'état, il ne voulait pas vraiment protester contre les gestes de sa compagne. Elle s'inquiétait pour lui, et il préférait mille fois ça que d'avoir à lui dire pourquoi il se retrouvait dans cet état. Le guérisseur verrait certainement qu'il lui avait menti – encore une fois, mais pour son bien – alors l'homme se préparait à sortir une excuse ou quelque chose du genre pour ne pas prendre le remède qu'il lui proposerait.

Il ne tarda d'ailleurs pas à arriver, et se pressa pour que l'on rentre le malade à l'intérieur de la pièce, pour le faire allonger sur l'un des divans du salon. Leoden n'avait plus rien à donner, alors ce n'était pas un problème pour lui de regagner l'intérieur. Il se laissa faire, sentant les mains du médecin sur les bords de la plaie alors qu'il lui arrachait quelques grimaces. Il l'ausculta pendant un moment, laissant à peine son visage prendre des expressions d'étonnement feint, alors qu'il ne trouvait pas les traces d'un tel poison dont on lui avait vanté la présence. Il préconisa à Leoden du repos, lui disant que de toute façon les premiers remèdes devraient encore poursuivre leur effet s'il les prenait correctement. Le rohirrim fut soulagé qu'il ne dise rien à propos de son mensonge, bien qu'il l'ait probablement remarqué. Avait-il été prévenu par Namvar ? Il y avait des chances.

Laissant la pièce dans un silence pesant, le guérisseur disparu dans l'encadrement de la porte. Leoden chercha la gitane du regard, et il l'attira vers elle dans une étreinte forte qui montrait tout l'amour débordant qu'il avait pour elle.

« Ça va aller.. »
murmura-t-il pour la rassurer, alors qu'il passait ses mains encore tremblantes dans les cheveux de sa belle. Il était certainement en piteux état, pas beau à voir, mais ce n'était que l’aperçu de ce qu'il avait ressenti en la présence de cet homme qui avait fait du mal à Cármen. Pour le moment, il décida de rester au calme, et il jugerait plus tard de l'état des choses, pour voir s'il allait tenter de faire quelque chose contre Umayr.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 9 Oct 2016 - 0:45

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Quelques jours plus tard, l’état de santé de Leoden semblait s’être considérablement amélioré. Néanmoins Cármen veillait sur lui nuit et jour, lui donnait ses traitement toujours avec autant de rigueur et restait alarmée aux moindres signes qui pouvaient trahir un état contraire et voyait régulièrement le guérisseur. Tout s’était bien passé jusque là, grâce aux dieux et les jours n’en étaient que plus radieux à chaque fois. D’ailleurs, Cármen était aux petits soins pour Leoden et à ce moment là également tandis qu’elle était assise sur le rebord du lit, elle l’avait installé par terre sur un coussin afin qu’il lui fasse dos et qu’elle puisse lui couper les cheveux afin d’entretenir sa longueur, qu’ils soient toujours longs mais qu’ils ne viennent pas l’embêter lorsqu’il est en train de se battre même s’ils venaient inévitablement et insolemment devant son visage. La gitane s’appliquait comme toujours, aimant le contact de ses cheveux soyeux entre ses doigts et petit à petit sa coupe vint à remettre son visage en valeur. Lorsqu’elle eu terminé, déposant ses instruments, elle vint lui masser le crâne, usant de doux mouvements pour lui procurer toujours plus de détente. Un vent léger venait soulever les voilures devant les fenêtres, depuis leur arrivée ici il avait toujours fait beau et chaud excepté ce jour là où il s’était mis à pleuvoir. La nouvelle saison avait fait baisser les températures bien qu’elles restaient toujours désertiques et ce jour là était l’un des rares jours où l’on pouvait voir de la pluie. An Karagmir voyait la pluie bien plus souvent que son village natal et ainsi voir le désert non éclairé par les rayons du soleil était assez perturbant pour Cármen. Pour peu elle avait l’impression d’être dans le Rohan, chez eux.

Cármen passa une dernière fois ses doigts dans les cheveux de Leoden pour les remettre en place et les démêler avant de passer ses bras à son cou. Elle glissa un baiser sur sa joue et lui donna un miroir afin qu’il puisse voir le résultat final qui était très réussi et lui dégageait un peu plus le visage sans changement radical puisque ce n’était pas le but.

« Regarde comme tu es beau ! »

Cármen déposa d’autres baisers entre des rires étouffés sur sa joue et dans son cou avant de se redresser tout en laissant ses mains sur les épaules de Leoden.

« Je vais nettoyer tout ça ! »

Il allait mieux, la plaie cicatrisait bien et les points ne pouvaient plus sauter. Il allait bientôt pouvoir entrer dans une phase de rééducation où il pourrait reprendre les armes pour retrouver de bons réflexes. Avec ce dernier souci en moins, leur journées étaient devenues bien plus joyeuses, bien plus paisibles et la gitane avait remarqué qu’ils recommençaient à se rapprocher de manière bien plus intime. Depuis la mort de leur enfant et avec tous les problèmes qui avaient précédés et suivis ce drame, il y avait eu un certain blocage plus que normal. Le temps les avait réconciliés et désormais elle avait l’impression d’être avec lui comme à leurs premiers jours. Ils étaient de jeunes amoureux, il lui arrivait encore de rougir lorsque leurs regards se croisaient et la gitane rythmait leurs journées par des farces et des taquineries, témoignant de sa bonne humeur et sa joie de vivre retrouvée puisque son état de santé s’était considérablement amélioré. La concernant, elle gardait une hideuse cicatrice dans le cou qui s’estomperait sans doute au fil du temps

La gitane se leva donc, veillant à ne pas piétiner Leoden et entreprit de prendre un balai afin de ramasser les cheveux qui étaient tombés par terre et garder leur chambre propre. Elle l’aida à épousseter sa chemise afin qu’il n’en reste pas sur lui et en profita pour ramasser les quelques poussières qui entraient dans la chambre à cause du vent.  Une fois le sol de nouveau propre, Cármen ferma la fenêtre et recouvrit ses épaules d’un châle alors qu’un frisson était venu la faire trembloter.

« Nous devrions envoyer des lettres à tes parents et les miens, nous ne l’avons pas fait depuis notre arrivée ici, je ne voudrais pas qu’ils s’inquiètent… »

Cármen se retourna vers Leoden, c’était aussi un prétexte pour qu’il lui apprenne à écrire. Elle savait déchiffrer et lire quelques mots bien qu’il lui arrivait de confondre certaines lettres, elle arrivait à en saisir l’idée principale si elle se concentrait bien. Mais écrire, non elle ne savait pas faire et elle avait bon espoir de pouvoir un jour tracer des lignes aussi délicates que celles de Leoden ou celles qu’il y avait dans ces livres de leur bibliothèque. Namvar venait d‘ailleurs de leur faire cadeau de quelques livres en westron, lui avait appris à lire et à écrire contrairement à elle puisqu’il avait vécu entre ces murs avec ses parents dans l’abondance et l’éducation.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 10 Oct 2016 - 19:09



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden échappa un rire à la vue de son minois dans le reflet du miroir ; Cármen avait fait un très bon travail avec sa masse de cheveux difficilement domptables, et elle s'en sortait bien mieux que n'importe qui d'autre qui y avait touché auparavant. Le rohirrim était embêté d'avoir à se regarder dans un miroir, il n'aimait pas beaucoup cela, mais Cármen le faisait bien rire et c'était le plus important. Ces derniers jours, il s'était considérablement amélioré dans son état physique comme dans ses pulsions de colère, qui avaient bien failli avoir raison de lui lorsque le premier mari de la jeune femme avait passé les portes de la maison. Mais il avait travaillé sur son comportement, et surtout, sur sa relation avec la gitane ; ils étaient là pour prendre un nouveau souffle, et enfin il sentait cet espoir devenir réalité, alors qu'ils s'étaient vraiment rapprochés ces derniers jours.

Leoden laissa la jeune femme balayer les cheveux au sol, mettant à profit ce temps libre pour ranger leurs affaires qui étaient déposées sur le lit et aller leur chercher des boissons fraîches à base de noix de coco et d'autres choses exotiques dont il ne connaissait pas le nom. La nourriture ici lui plaisait beaucoup, c'était des choses auxquelles il était habitué puisque les gitans mangeaient toujours selon ces coutumes, et il retrouvait ici les mêmes saveurs, la même ambiance que dans leur campement. Bientôt, la jeune femme revint vers lui, et il la prit dans ses bras un moment jusqu'à ce qu'elle ne donne l'idée d'écrire des lettres à leurs parents respectifs pour leur annoncer que tout allait bien pour eux maintenant qu'ils étaient arrivés.

« C'est une bonne idée, viens je vais te montrer » fit-il en se levant pour aller récupérer des feuilles de papier, de l'encre et des plumes en verre qui lui permettraient de tracer les lettres sur les parchemins. Leoden avait la connaissance de l'écriture puisqu'il venait d'une famille aisée, autrefois d'ascendance noble, et que son père avait tenu à ce qu'il soit cultivé. C'était compréhensif que Cármen ne sache pas le faire, ce n'était pas une chose répandue chez les gitans, et au vu du comportement de son ancien mari, jamais il n'aurait toléré qu'une femme ait un tant soit peu l'équivalence de ses connaissances. Pour Leoden, c'était un plaisir que de lui montrer comment faire, et il en était très content.

Ils décidèrent ensemble de ce qu'ils allaient écrire, et l'homme montra dans un premier temps comment tenir la plume en guidant la main de la jeune femme. Il se souvenait de ses premières lignes d'écriture, cela avait été un fastidieux travail et il trouvait que Cármen était vraiment douée pour le coup, il la félicita plusieurs fois. Cela leur prit plus longtemps que prévu de rédiger les missives, mais c'était bien normal et il ne s'en plaignait pas. L'homme appréciait beaucoup l'intérêt de Cármen, et il s'imaginait déjà avec leur enfant sur ses genoux, à lui montrer comment faire pour dessiner tel ou tel animal.

Reposant leurs affaires, il roula les lettres et les déposa de côté afin de pouvoir les donner à Namvar dans la soirée pour qu'il les envoie. Les journées ici lui faisaient vraiment du bien, et d'ailleurs, il voulait profiter de la pluie pour proposer à Cármen d'aller prendre un bain comme elle le lui avait fait faire le premier jour, puisqu'il savait qu'elle appréciait cela et qu'ils ne pouvaient pas le faire en temps normal.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Lun 10 Oct 2016 - 22:58

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Le cours d’écriture que Leoden lui donna fut vraiment intéressant et la gitane avait d’autant plus de pression que ces lettres iraient aux parents de Leoden qui ensuite les liraient aux parents de Cármen. Elle faisait attention à ne pas faire de fautes, à ne pas faire de tâches d’encre et surtout à former d’aussi belles lettres qu’elle aurait voulu le faire. Il y avait encore du travail mais le rendu semblait déjà bien lisible et compréhensible grâce aux bons enseignements de Leoden. Cela lui fit penser à la vision qu’elle avait eue de leur enfant et alors elle se disait qu’il leur apprendrait aussi à lire et à écrire. Une vision dont elle ne pourrait jamais se délester et qu’elle avait hâte de pouvoir voir de ses propres yeux.

«  Ca ne m’étonne pas d’avoir vu notre fils dire que tu lui avais beaucoup appris, moi-même je ne suis même pas capable de lui apprendre à lire et à écrire ! » Fit-elle en étouffant un rire.

La jeune femme s’était beaucoup appliquée et était plutôt contente du résultat même si elle allait devoir s’entrainer régulièrement à former les lettres sans trembler et comprendre l’orthographe. Elle était contente de pouvoir apprendre cela, elle avait toujours rêvé pouvoir écrire des lettres et lire des livres. Leoden rendait cela accessible et elle lui en était reconnaissante. La jeune femme avait écouté attentivement ses directives et appliqué ses conseils avec grand sérieux jusqu’à ce que les deux lettres soient complètement rédigées et n’avaient plus qu’à être envoyées. Elles portaient de bonnes nouvelles de leur bon état et leur envie de toujours avancer quoi qu’il se soit passé. Elle savait que ses parents seraient contents de savoir que Leoden veillait bien sur leur fille mais avaient sans doute hâte de la voir revenir. Cármen posa ses avants bras sur la table et y coucha sa tête sur le côté tout en contemplant son amoureux avec un sourire serein.

Puisqu’il ne faisait pas très beau, ils décidèrent d’aller dans le bain et avant qu’ils n’y aillent Cármen demanda à une domestique de préparer la salle pour leur venue, demandant du thé et des raisins. Quelques minutes plus tard, ils quittèrent leur chambre pour aller dans le bain, Cármen délaissa ses vêtements en les repliant proprement et ressentit très vite les vapeurs d’eau venir réchauffer agréablement sa peau. La gitane entra dans l’eau chauffée et fit le tour du bassin pour allumer les bougies qui leur apporteraient un peu plus de clarté à cause du manque de soleil et fit brûler quelques morceaux d’écorces et d’herbes pilonnées pour faire partir les mauvaises ondes de ces lieux alors qu’ils venaient s’y reposer un instant. Leoden semblait apprécier ces moments de détente, lui qui au départ avait quelque peu été suspicieux à l’idée de rester dans un endroit pour s’y reposer simplement semblait y avoir pris gout.  Puis la gitane s’enfonça un peu plus dans l’eau lorsqu’elle fut bien habituée à la température et alla s’asseoir sur un rebord situé dans le bassin même et souffla doucement. Au-delà de l’effet relaxant le bain permettait de faire des ablutions et cela était important chez les surderons pour conserver leur spiritualité. Leoden en avait fait les frais plusieurs fois mais il se donnait au jeu avec respect et la jeune femme appréciait beaucoup cela.

Invitant Leoden à la rejoindre, elle se retourna pour tendre la main à la théière qui se trouvait au bord du bassin, versant le thé dans les deux récipients en terre cuite pour ensuite en donner un à son futur époux Elle vola un raisin puis porta le thé à ses lèvres dont la chaleur eu finit de se diffuser dans son corps.

« Si un jour on se sédentarise, promets moi que l’on aura une salle comme celle-ci ! Ou alors un large point d'eau à proximité de notre maison !» Demanda t-elle avec un doux sourire.

En plus de pouvoir s’y reposer c’était un bon moyen pour qu’ils puissent se retrouver tous les deux et en ressortir purifiés en même temps.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 11 Oct 2016 - 16:17



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden savait d'avance que cette proposition allait ravir la jeune femme ; après tout, il avait bien remarqué son enthousiasme la première fois, et il était difficile à tarir, tout comme le sourire qui pendait à ses lèvres. Elle n'avait pris que quelques secondes pour demander à ce que l'on prépare la salle que déjà ils s'y étaient rendus. L'homme se délesta de ses vêtements, les déposant bien pliés pour ne pas abîmer la précieuse matière dans laquelle ils étaient taillés. Il aimait de plus en plus cette façon de s'habiller, lui qui y avait été un peu réfractaire au début où il avait commencé à vivre avec les gitans. Bien sûr, ici les tissus étaient plus riches, plus décorés aussi mais cela ne le gênait plus. Leoden s'avança pour rentrer lui aussi dans l'eau chaude du bassin ; il voyait la vapeur émaner de l'eau, apportant jusqu'à lui la chaleur et les odeurs des huiles essentielles qui y étaient ajoutées pour leurs bienfaits. Se glissant dans l'eau, il retrouva la chaleur agréable avant de venir s'asseoir près de Cármen qui lui tendait un pot à thé.

L'endroit était agréable, plus que ce qu'il ne l'avait pensé ; s'il était toujours un peu réticent à l'idée de passer du temps à ne rien faire, Leoden faisait des efforts pour sa belle et il ne s'en portait pas plus mal. Il était loin d'être désœuvré au final, parce que passer du temps avec la femme dont il était amoureux était la plus belle chose qu'il pouvait faire. Ces derniers jours, leurs relations s'étaient considérablement améliorées, et au delà de la simple bonne humeur qui régnait entre eux pour les poser sur un petit nuage, ils étaient redevenus aussi proches qu'ils ne l'avaient été au départ. Leoden remerciait encore le ciel de lui avoir permis de croiser le regard de cette femme. Avec elle, il était le plus heureux du monde, et il n'avait aucun doute sur le fait qu'elle devait partager sa vie jusqu'à la fin de ses jours. Assurément, c'était avec elle qu'il voulait fonder une famille, qu'il voulait vieillir.

« Oui bien sûr ! C'est vrai qu'un jour peut-être, on aura une maison. Surtout si on a des enfants, cela peut être plus pratique » répondit-il aux suggestions de la jeune femme, alors qu'elle lui donnait déjà plein d'idées et qu'il imaginait tout à fait leur vie d'ici quelques années, quand ils auraient plusieurs enfants et beaucoup de choses à faire. « Si on a une maison on pourra faire des cabanes dans les arbres pour les enfants, on aura un joli petit endroit rien qu'à nous » ajouta-t-il, faisant secrètement des plans dans sa tête pour construire une maisonnette perchée. Cela faisait un petit moment maintenant qu'il songeait à cela, qu'il avait envie de faire les choses correctement avec la jeune femme, et que ce bébé à venir revenait à l'ordre du jour. Peut-être que ce calme qui les entourait rendait plus propice le moment choisit.. Peut-être que le destin avait mis tout cela en place pour eux, songea-t-il.

Leoden but son pot à thé lentement, tout en profitant de la chaleur de l'eau alors qu'il s'était assis sur un rebord taillé dans le bassin. Cármen avait raison au final, c'était un endroit drôlement agréable malgré ce qu'il avait pu en penser. Grignotant quelques raisins, l'homme laissa sa tasse sur le bord du bassin. Il s'immergea dans l'eau, humidifiant ses cheveux par la même occasion ; en séchant, ils auraient quand même l'air moins nettement coupés qu'ils ne l'étaient présentement. Et puis, il s'approcha de Cármen pour prendre son visage entre ses mains, et déposa un délicat baiser sur le coin de ses lèvres.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 11 Oct 2016 - 21:41

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


C’était le genre d’instants qu’elle ne voulait pas voir s’arrêter. Profitant du bain, le thé à la menthe vint aussi lui procurer le plus grand bien. Cette boisson qu’ils buvaient beaucoup, les haradrims lui donnait des vertus purifiantes et pour elle il n’était pas possible de s’en passer. C’était aussi un véritable bonheur de pouvoir renouer avec sa culture après tant d’années loin de ces terres. Leoden qui avait déjà vécu pas mal de temps auprès d’elle semblait ne pas être trop dépaysé pour le coup mais elle savait aussi sa grande capacité d’adaptation. La jeune femme s’était d’ailleurs perdue à le contempler tout en buvant son thé, elle était complètement éprise de lui et depuis que tout s’était arrangé ses sentiments semblaient s’être amplifié. Elle se voyait assurément bien terminer sa vie avec lui, elle désirait qu’ils puissent avoir cette famille et cette vie dont ils rêvaient et dont il leur arrivait souvent de parler. Ces projets leur tenaient à cœur et la jeune femme voulait les réaliser.

Cármen déposa sa tasse sur le rebord, replaçant ses cheveux qui avaient bien poussé puisque les pointes venaient prendre l’eau. Les traditions demandaient ici à ce que les femmes se coupent les cheveux après leur mariage, elle l’avait fait une fois mais pour la seconde fois c’était un véritable déshonneur que d’y avoir touché - C’était sans doute pour cela qu’on lui avait demandé s’ils étaient déjà mariés. Leoden lui avait choisi de s’immerger, arrachant un petit rire à la gitane en voyant qu’il allait mieux et que du coup prendre un bain n’allait pas nuire à sa blessure. Lorsqu’il revint à la surface, il se rapprocha d’elle.

Cármen étira un sourire sous le contact des lèvres du rohirrim au coin des siennes, ces petits moments tendres entre eux lui avaient grandement manqués et chaque jour elle avait attendu de pouvoir de nouveau s’en délecter. Par ce simple geste, les battements de son cœur avaient commencé à s’emballer. Puisque leur complicité était revenue, puisque leur amour se démontrait de nouveau par ces gestes, la gitane se sentait comme enfermée dans une bulle, un petit cocon de confort rien qu’à eux. La gitane avait fermé les yeux le temps que cela dure afin de profiter de ces sensations qu’il lui offrait. Elle priait maintenant pour que jamais ils ne rencontrent de problèmes qui puissent mettre leur couple à mal et en particulier Constance. Elle espérait que sa survie ne soit pas tombée dans ses oreilles ou dans le cas contraire ils étaient loin de s’en débarrasser. Avec la lettre qu’elle avait envoyée et dont elle avait pu lire les grandes phrases, Cármen avait compris que Leoden l’avait aimée, ou du moins qu’elle l’avait forcé à éprouver des sentiments pour elle qui se rapprochaient de l’obsession, la dépendance. Un amour malsain dont elle l’espérait guéri. Quoi qu’il se passe Cármen souhaitait que Leoden accepte son aide afin qu’ils ne refassent pas les mêmes erreurs et que cela ne finisse par leur causer de lourdes pertes car cela n’était plus envisageable, ils devaient absolument rester forts et soudés. La gitane n’aimait pas fuir mais envisageait sérieusement qu’ils s’en aillent en Eriador une fois revenus sur les terres du Rohan, il fallait prévoir si ce serait avec la troupe ou s’ils décidaient de s’installer seuls après la naissance de leur enfant. Ils avaient encore le temps, car ce petit bout n’était pas encore là mais il fallait prévoir afin que tout puisse bien se passer.

Cármen contempla le regard sans fond de Leoden, s’y noyant comme à chaque fois qu’elle osait les croiser. La gitane posa ses mains sur celles de Leoden qui avait prit son visage entre ses mains afin qu’il les garde posées là et lui vola un autre baiser quand brillait dans son regard une nouvelle lueur.

« Je t’aime » murmura t-elle tout en caressant doucement ses mains

Le temps d’un sourire, elle réclama encore son contact et parvint à le retrouver assez vite. Elle se montrait douce, approfondissant leur baiser avec une infime délicatesse et savourant ce geste empli d’amour à son égard. Cármen se détacha ensuite de lui et lui adressa un large sourire heureux.

« Tu es un homme incroyable »


made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mar 11 Oct 2016 - 23:00



Together As One

Cármen & Leoden


« Je t'aime aussi.. » répondit-il en écho à ce que lui avait dit la gitane. Et il était tout ce qu'il y avait de plus sincère ; s'il ne pouvait avoir qu'une seule certitude, c'était bien celle-là. Les sentiments qu'il avait pour cette merveilleuse femme n'avaient fait qu'augmenter au fil du temps, le rendant toujours plus amoureux, toujours plus dépendant de la présence de Cármen. Quelque part, il était certain que jamais homme n'avait aimé une femme comme lui le faisait pour elle, et qu'alors, ils étaient bien plus forts que tout le reste. Il avait rêvé tant de fois à cette parfaite idylle, et aujourd'hui enfin, ils étaient en paix et pouvaient repartir sur de bonnes bases, sur des choses nouvelles loin de tout ce qui avait pu leur nuire jusqu'à présent. Leoden avait hâte de la voir devenir sa femme de façon plus officielle, leur amour serait scellé devant les dieux même s'ils se comportaient tous deux comme s'ils étaient déjà mari et femme.

Le rohirrim laissa ses lèvres se faire guider par celles de la gitane, alors qu'elle semblait apprécier son baiser ; il n'avait pas osé venir  vers elle dans un contact trop intime depuis des semaines, particulièrement après la perte de leur enfant et la violence dont il avait fait preuve en la frappant sans le vouloir, alors qu'il ne se contrôlait plus. Il avait eu peur de lui-même ce jour-là, peur de la blesser et il avait pu voir en ces quelques semaines qu'il n'avait aucune raison de rester éloigné d'elle. Qu'y pouvait-il de toute façon ? Sa peau l'appelait toujours dans cette douceur de leurs étreintes, comme si le parfum de la gitane le guidait dans la délicatesse dont il faisait preuve lorsque ses mains se posaient sur le corps de cette femme. Il se souvenait vaguement de nuits d'amour qui ne leur avaient pas appartenu, et celles là ne ressemblaient en rien à ce que Cármen lui avait fait découvrir. Il était serein près d'elle, et il lui faisait confiance. Mais se faisait-il confiance à lui..?

« Tu dis cela, mais je suis cet homme parce que tu es là.. Tu es celle qui me rend meilleur, celle qui me donne espoir et qui me pousse à me battre et aujourd'hui, tu es celle pour qui je bâtirais un royaume.. Je ferais tout pour toi, je t'aime tellement, Cármen.. » lui glissa-t-il alors qu'il ajustait quelques mèches de la chevelure de la jeune femme derrière ses oreilles. Il plongea ses yeux dans son regard bleuté, et comme à chaque fois, il avait l'impression de retomber amoureux. Elle lui donnait des papillons dans le ventre d'un simple regard, et il était l'homme le plus comblé au monde par tout ce qu'elle était capable de lui apporter. Il espérait réellement être à la hauteur et pouvoir lui offrir la vie qu'elle méritait. Il savait qu'il pouvait tout braver pour elle, et il ferait en sorte de lui construire ses rêves.

Délassant tout ce qui les entourait, l'homme se rapprocha de Cármen, ses mains toujours posées dans sa nuque alors qu'il lui volait un autre baiser, toujours emprunt d'une douceur inégalée. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ses mains dans la chevelure de la jeune femme, il l'attira contre lui sous le bruit de l'eau dont les vaguelettes clapotaient contre leurs peaux. Il laissa ses doigts aller le long de la colonne de la jeune femme, éveillant ses sens par le toucher de cette peau si douce, gorgée de soleil et distillant un parfum qu'il ne connaissait que trop bien.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Mer 12 Oct 2016 - 15:35

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


La jeune femme étira un large sourire, heureuse d’entendre Leoden déclarer qu’il était meilleur grâce à elle. Elle avait encore souvenir de son attitude les premiers jours qu’ils avaient passés ensemble mais s’il se sentait bien c’était seulement parce qu’il avait accepté de lui faire confiance. Même si elle avait fait sa part de travail, il était sans contredit le plus méritant car elle n’avait pas vécu ce qu’il avait vécu. A force de courage, de volonté, il lui avait prouvé qu’il était capable de s’en sortir. S’il aurait très bien pu craquer au retour de Constance, il ne l’avait pas fat. Il avait beau ne pas lui avoir dit, préféré garder cela pour lui mais il n’avait pas sombré et tenu tête. Leoden avait tenu tête à son pire cauchemar et Cármen se demandait s’il avait réalisé cela. Elle était fière de lui, cela pouvait se voir au fond de ses yeux à chaque fois qu’elle le regardait et elle ne doutait pas de sa volonté de continuer à tout faire bien pour leur future famille. Les choix qu’ils prendraient seraient toujours dans le but de la protéger et elle avait espoir que ces facettes sombres qu’il avait en lui jamais ne reviennent.

Leoden avait continué à Cármen à se battre, les mouvements qui s’étaient avérés être difficiles pour elle, l’étaient bien moins désormais. Elle avait aussi reprit la danse et cela contribuait à assouplir ses mouvements. Avec cela, Leoden lui ferait davantage confiance et avait l’espoir qu’il éviterait de lui cacher quelque chose au sujet de Constance si par malheur elle refaisait irruption dans leur vie. Unis, soudés dans leur vie de couple, il n’y avait plus qu’à laisser leur amour les immerger de nouveau. Les gestes d’affections qu’ils s’échangeaient à ce moment là en découlaient. C’était doux, calculé, comme s’ils reprenaient connaissance de l’un et de l’autre avec l’échange d’un langoureux baiser. Le désir latent qu’elle avait pour lui s’éveillait sur le passage de ses mains sur sa peau, et l’incita à se rapprocher de lui pour une tendre étreinte.

Cármen se laissa volontiers entrainer, passant ses bras sur ses épaules pour l’enserrer et vint s’installer sur ses genoux sans rompre leur contact et afin d’être au plus près de lui et sentir les battements de son coeur. Les frissons qui lui procuraient ses caresses amplifiaient cette vive émotion qui la transcendait. Eux qui avaient vécu tant de mauvaises choses prouvaient que leur amour était plus fort que tout. Venant approfondir leur baiser, entre ses bras elle avait l’impression d’être capable de tout, d’être une reine, d’être invincible. Elle savait qu’ils continueraient sur cette voie, ils avaient appris de leurs erreurs et alors il n’y avait plus qu’à profiter du présent pour construire leur avenir. Détachant ses lèvres des siennes en reprenant souffle qui s’était accéléré, Cármen vint enfouir son visage dans le cou de son homme pour embrasser la peau de son cou. De doux baisers, qui amplifiaient ces chatouillis dans son ventre à mesure qu’ils installaient une certaine tension charnelle.

La jeune femme glissa ses doigts entre les mèches humides de Leoden, maintenant sa tête pour pouvoir savourer sa peau sans la moindre retenue. Cet homme était le sien et personne ne pouvait l’aimer comme elle. L’ambiance de la salle les maintenait dans cette idée de cocon qu’ils créaient pour eux ici, c’était idyllique, tamisé, de douces senteurs s’élevaient et ils étaient seuls, ils avaient tout le temps devant eux comme ils ne pouvaient pas toujours l’avoir dans le camp de gitans avec tout ce qu’il y avait à faire pour la communauté. Cármen avait laissé tout ça derrière, préférant profiter de l’instant présent et de ces moments de tendresse avec l’homme qu’elle aimait. La jeune femme se redressa, plongeant son regard dans celui de Leoden avant de reprendre possession de ses lèvres de manière bien plus passionnelle.


made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 13 Oct 2016 - 12:54



Together As One

Cármen & Leoden


S'il avait un jour pu douter que la magie n'existe dans ce monde, Leoden en avait la preuve sous les yeux : que pouvait-il avoir fait pour qu'une telle femme tombe amoureuse de lui, si ce n'était qu'elle ne soit sous le charme d'un mauvais sort ? Il ne comprenait toujours pas ce qui avait pu l'attirer chez lui, ce qu'elle lui trouvait de si spécial, ce qu'elle lui trouvait de plus qu'aux autres. Il songea un instant que tout cela n'était peut-être qu'une vision de cette vie qu'il aimerait avoir, que rien de tout cela n'était réel, comme un songe un peu trop joli, un peu trop beau pour qu'il n'ait la faculté d'exister. Peut-être était-ce lui, la victime de ce sort jeté ? Mais bien vite, les lèvres de Cármen le ramenèrent à la réalité, lui confirmant ce qu'il avait supposé : c'était réel, bien plus que réel. Le contact charnel avec la jeune femme acheva de le tirer de ses pensées, le ramenant là, à l'instant présent. L'homme laissa ses mains caresser le dos de la jeune femme, savourant ce toucher si doux, une peau parfaite à laquelle il avait déjà souvent goûté et dont il ne se lasserait jamais. Elle lui avait manqué, tellement manqué dans ces semaines d'éloignement dont ils avaient souffert tous les deux. Aujourd'hui, leurs problèmes semblaient s'être réglés, et pour la première fois depuis longtemps, ils pouvaient penser à eux et rien qu'à eux.

L'homme accueillit la demoiselle sur ses genoux, laissant ses mains l'attirer vers lui, la demander, lui réclamer des baisers dont il ne se priva pas pour les lui voler. Par la petite fenêtre de la salle, ils pouvaient entendre au dehors la pluie ruisseler sur les toits, dans un petit bruit agréable qui meublait le silence de la maison même si eux ne le remarquaient pas. Si la chaleur à l'extérieur était retombée, ce n'était pas le cas dans le bain. Une fine vapeur s'élevait du bain, teintée d'un doux parfum qui maintenait cette ambiance si spéciale qu'ils retrouvaient dans cette pièce. L'endroit était parfait pour ce genre de retrouvailles ; ils s'y sentaient bien, et même Leoden qui avait émis quelques réticences au départ. Mais présentement, et sous l'effet du contact de la peau de sa belle, il ne songeait à plus rien d'autre qu'à s'abandonner à elle dans un plaisir qu'ils avaient oublié depuis longtemps.

Retrouvant les lèvres de la jeune femme alors qu'il la laissait faire, Leoden ferma les yeux. Il était heureux de voir que tout allait bien mieux entre eux, et ce baiser qu'elle lui donnait était la preuve que les choses pouvaient toujours s'arranger. Elle était la femme de sa vie. La femme avec qui il voulait faire son existence.  L'homme laissa ses mains remonter dans le dos de la jeune femme, se perdant dans sa chevelure noire pour l'attirer un peu plus vers lui. Il goûtait à ses lèvres avec envie, faisant naître un désir qu'il ne pouvait lui refuser. Elle le rendait complètement fou d'elle, un peu comme si elle l'avait ensorcelé. Leoden n'aurait eu d'autre choix que de lui céder, mais il le faisait bien volontiers. Perdant ses lèvres dans son cou, il parsema la peau de la gitane d'innombrables baisers, toujours dans une douceur incomparable puisqu'il n'aurait pu en être autrement. Il attendait de la voir réagir sous ses mains, sous son contact, alors qu'il baladait ses mains sur son corps avec une lenteur méticuleuse.

« Je t'aime, Cármen.. » lui murmura-t-il, avant de replonger dans son cou pour l'embrasser. Elle était divine, avec ce parfum qu'elle avait toujours et que le rendait dingue. Comment avait-il pu oublier tout cela ? Et déjà, il laissait ses mains redescendre dans le dos de la jeune femme, se déposer sur ses hanches comme pour l'inciter à sauter le pas, alors que lui était encore trop timide, trop perdu pour le faire.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 13 Oct 2016 - 19:38

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Leoden vint l’enlacer tandis qu’elle s’était rapprochée de lui, Cármen espérait que personne ne les appelle pour le repas ou quoi que ce soit qui pourrait briser leur étreinte. La gitane ne vuolait plus rien d’autre que lui et savourer chaque seconde à écouter les battements de son cœur qui s’emballait sous le contact des lèvres de la gitane sur sa peau. Elle le sentait frissoner tout autant qu’elle, chaque caresse en appelait une autre et alors viendrait un moment où cela ne suffirait plus à calmer leurs ardeurs. Un soupir s’échappa d’entre ses lèvres au contact de ses baisers et de ses caresses qui se faisaient bien plus insistantes et qu’il semait sur chaque parcelle de peau où il avait libre accès. La jeune femme se souleva légèrement pour s’approcher encore de lui lorsqu’il l’incita à venir et se perdit une nouvelle fois entre ses embrassades. Elle sentait qu’il osait pas, qu’il était encore timide et elle savait que c’était à cause de tout ce qu’il s’était passé. Mais elle était sa future femme, son corps entier lui appartenait alors il n’avait pas à se montrer hésitant. La jeune femme n’en fit pas la moindre remarque, elle le laisserait aller à son propre rythme et s’était donc décidé à prendre elle-même les devants. Mais pas tout de suite, car  Cármen ne voulait pas céder, pas encore alors elle fit en sorte que dure cet instant unique et continua de  l’embrasser en étant au plus près de lui, glissant ses mains de part et d’autre de son corps tout en se rappelait de chaque courbure de celui-ci comme s’il n’y avait jamais eu d’éloignement.

« Je t’aime aussi Leoden » Soupira t-elle

C’était inouï, dire qu’à un moment elle avait cru ne jamais le retrouver comme ça, le sentir de nouveau en confiance en leur avenir et en leur couple. C’était un vrai bonheur pour elle de se sentir de nouveau bercée par ses caresses tandis qu’ils reprenaient possession de l’un et de l’autre. Les gestes de Leoden se faisaient encore timides mais elle ressentait toute sa motivation dissimulée. Et dans une étreinte ultime, la gitane se senti envahir d’une douce sensation de bien être tandis que ses hanches vinrent imprimer de lascifs mouvements. Cármen prit le visage de Leoden entre ses mains voulant voir sur son visage se dessiner ce même bonheur alors qu’elle avait le contrôle de leurs émotions. Elle lui offrit de doux baisers, posant ses mains sur son torse tout en caressant sa peau.

Puis elle vint l’enlacer une nouvelle fois, se délectant de que frisson que lui procuraient ses mouvements dont elle était seule maitresse, cherchant à faire plaisir à Leoden tout comme elle se sentait totalement céder à ce bonheur là. C’était l’accomplissement de bien de choses, une vengeance sur tout ce qu’il s’était passé car officiellement et par cet acte ils mettaient tout ça derrière eux pour recommencer quelque chose de nouveau et de bien plus solide. Elle se laissait perdre, venant finalement intensifier ses mouvements alors que l’attirance qu’elle avait pour lui donnait l’impression que son cœur allait exploser.

La gitane réclama de nouveau ses lèvres, le souffle complètement saccadé au fur et à mesure de ce contact qu’elle adorait plus que tout.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Jeu 13 Oct 2016 - 21:42



Together As One

Cármen & Leoden





Les mots de la gitane se perdirent dans le creux de son cou, mais ils étaient bien là, ils avaient touché son cœur comme rarement des mots l'avaient fait. Il se noyait dans ce contact doux et intense avec la jeune femme, ses gestes sagement contrôlés, un peu trop peut-être. Leoden était sur la retenue, il n'osait pas encore être comme il avait déjà été avec elle, il avait encore à l'esprit les marques bien fraîches de quelques incidents dont il aurait pu se passer, mais qui le poussaient à toujours se méfier de lui-même. Cependant, il lui semblait que Cármen avait compris cela, et elle le guidait, elle était douce elle aussi, une femme magnifique et elle était sienne.. Il réalisait à peine qu'elle avait accepté de l'épouser, mais il ne pouvait faire autrement que de voir toute sa vie s'écouler dans les bras de cette déesse.

Sous ses mains, il n'était rien d'autre qu'un homme, sensible à son toucher, sensible à sa vue ; elle l'embrassait avec tendresse et il répondait avec autant d'amour à ce baiser. Il savait que ça, toute cette magie qui les entourait était le véritable amour, celui qu'il avait si longuement attendu et qu'elle lui offrait, comme le plus beau cadeau de la terre. Leoden continuait de laisser aller ses mains sur la peau de la jeune femme, la caressant comme si elle était cette chose la plus précieuse au monde, lorsqu'elle prit l'initiative de les lier. C'était comme dans ses souvenirs. Ce geste beau, et à la fois tellement charnel ; à peine quelques mouvements et déjà elle le rendait fou. L'homme sentit ses mains se crisper dans le dos de la jeune femme, son souffle se faire plus court alors qu'elle lui réclamait bien plus. Il sentait son bassin accélérer les mouvements, et tout son corps basculer dans une sorte de transe alors qu'il brûlait du contact de ses lèvres, allant lui voler un baiser toujours un peu plus osé.

Alors qu'ils étaient là tous les deux, dans cette pièce à l'abri de la pluie, à l'abri du vent et de tout, Leoden commença à réaliser qu'il avait là bien plus que tout ce qu'il aurait pu attendre de la vie. Il avait trouvé cette femme qui faisait la différence, qui lui donnait envie de se lever chaque matin et qui changeait le goût de chaque journée pour la rendre un peu plus belle à vivre. Et ils renouaient ce contact depuis longtemps perdu, comme si aujourd'hui était un jour nouveau, marquant définitivement leur nouveau départ pour des jours meilleurs.

L'homme resserra ses mains dans le dos de la jeune femme, guidant à peine ses mouvements puisqu'elle était seule maîtresse de ses gestes, et il se laissait aller sous les lèvres de la jeune femme, échappant ça et là quelques soupirs d'extase. Elle lui avait tellement manqué, sous bien des formes mais sous celle-là aussi il était heureux de la retrouver. Il espérait que personne n'ait à avoir besoin d'eux maintenant, que cet instant soit leur, puisqu'ils étaient comme seuls au monde, bercés par la chaleur de ce bain et la douceur de leurs gestes.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 14 Oct 2016 - 17:20

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Les minutes s’écoulaient, à mesure que la pluie tombait mais pour eux il n’y avait plus de notion du temps. A partir du moment où la gitane s’était liée corps et âme à l’homme qu’elle aimait plus rien ne pouvait lui dire depuis combien de temps ils étaient là. Etait-ce vraiment important ? Cármen se sentait envahir d’un bien être qui lui était précieux et que seul lui arrivait à lui offrir. C’était ça l’amour, et avec tout ce qu’il s’était passé dans sa vie, elle n’aurait pas cru un jour pouvoir le saisir pleinement de ses mains. Sa vie sentimentale avait été chaotique et avant que Leoden n’arrive c’était sur Taavi qu’elle avait jeté son dévolu sans vraiment pouvoir le contrôler. Elle avait été possédée ce soir là mais avait ressenti quelques vagues d’attachement qui auraient laissé penser qu’elle puisse l’aimer. Taavi était parti et puis elle avait croisé le chemin de Leoden qui avait fait toute la différence. Et depuis c’était un amour fort qui les liait, un bonheur qu’elle pouvait toucher du bout de ses doigts lorsqu’elle dessinait de longues arabesques le long de son dos. Elle ignorait si cet échange réaliserait leur désir d’enfant, cela n’était en rien un devoir conjugal mais un besoin ardent de se retrouver l’un contre l’autre.

Elle n’avait pas pu prédire qu’il serait celui qui lui offrirait de délicieux baisers comme il le faisait à cet instant là mais elle avait su qu’il serait important et elle avait eu mille fois raison de se fier à son instinct au moment où elle lui a demandé de rester avec elle. La vie réserve souvent des surprises et Leoden était pour elle un cadeau des dieux dont elle devait prendre soin. Elle se plaisait à penser que leur rencontre changeait bien des choses et prouvait au monde que l’amour finissait toujours par triompher. La jeune femme se délectait donc de chaque geste quand ses soupirs s’échappaient d’entre ses lèvres sous ses hanches se mouvant dans un rythme contrôlé et sensuel. Cármen ferma les yeux, tenant le visage de Leoden quand il vint se perdre dans son cou. Leurs deux respirations à l’unisson, la jeune femme le sentait encore sur la retenue malgré l’intensité de leur échange.

« Relâche-toi » Souffla t-elle à son oreille

Il n’avait pas besoin de se retenir ou d’hésiter car elle avait parfaitement confiance en lui : il ne pourrait pas lui faire de mal, pas pendant ces instants là si parfaits. Elle voulait qu’il reprenne confiance en lui et qu’il puisse profiter aussi comme il aurait envie de le faire et comme il avait déjà pu le faire. La gitane ne souhaitait pas qu’il ne se sente pas enchainé ou retenu par quoi que ce soit car ce moment n’appartenait qu’à eux et il n’y aurait personne pour leur nuire ni pour les influencer. Elle savait son amour pour elle, il était pur et solide, alors il n’avait pas à s’en faire. En passant ses mains dans ses épaules l’hésitation se sentait encore par ces nœuds qu’il avait dans les muscles des épaules et dans la nuque. La gitane vint alors doucement masser sa peau de gestes circulaires et lui adressa un large sourire avant de venir de nouveau l’embrasser avec un peu plus de fougue alors qu’il la rendait complètement folle. Elle ne cessait pas ses mouvements qui petit à petit l’essoufflaient entre deux baisers. Son corps entier résonnait en écho au sien, elle percevait chacun de ses frissons qui apparaissaient en prolongement des siens. Ils ne faisaient qu’un, et c’était un sentiment merveilleux.

« Fais moi confiance, laisse toi aller. »

S’il cessait d’avoir peur de poser les mains sur elle, il profiterait davantage de cette union et cela mettrait également terme à ses apréhensions qu’il avait gardé jusque là et qui les avait tenus éloignés




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Ven 14 Oct 2016 - 22:53



Together As One

Cármen & Leoden


Il n'y avait rien de tel que la douceur de la peau de Cármen, que son parfum entêtant, chaque geste qu'elle avait pour lui, dans ce cocon qui renfermait leur amour secrètement comme pour le protéger. Il laissait aller ses mains au contact de l’épiderme de la jeune femme, nourrissant de frissons contrôlés les caresses qu'il lui donnait. Il avait encore les mains tremblantes lorsqu’il les posait sur elle, vestiges d'un mal passé mais dont il n'arrivait pas tout à fait à se défaire, bien que le pas qu'il avait fait ce jour-là comble bien des maux. Leoden goûtait avec douceur les lèvres de la gitane, l'embrassant comme un homme amoureux, fou amoureux. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il n'avait rien d'autre qu'un amour inébranlable à lui offrir, un amour qui dépassait tout entendement, bien plus puissant que tout ce qui existait en ce monde, et jamais il n'en avait douté.

Les encouragements de Cármen le mettaient en confiance, petit à petit, alors qu'il laissait ses lèvres se perdre dans le cou de la gitane. Il n'osait pas, timide, anxieux de lui faire du mal alors qu'il n'en avait pas l'intention ; mais ces petits baisers semés sur sa peau gorgée de soleil étaient déjà un grand pas en avant. Il avait vécu des choses difficiles, Cármen n'était pas sa première amante, mais elle ignorait peut-être la façon dont les choses avaient été avec Constance. Il n'y avait pas eu de douceur, pas eu de confiance, et Cármen s'opposait à elle en tous points. L'homme laissa ses mains se crisper un peu plus alors que Cármen guidait les mouvements au dessus de lui. Il sentait toutes ces émotions qu'il connaissait déjà ressurgir des tréfonds de ses pensées, alors qu'il en avait presque oublié cette partie si inhérente à leur relation. Leoden attrapa la nuque de la gitane pour l'embrasser encore, la serrant contre lui pour que jamais elle ne s'en éloigne.

Finalement, il se laissa guider par les conseils de la jeune femme lorsqu'il n'eut plus le choix que de succomber au plaisir qu'elle lui donnait ; elle avait raison, les choses seraient bien plus agréables s'il n'était pas constamment sur la retenue. Hésitant encore un petit peu, l'homme attrapa les hanches de la demoiselle pour guider ses mouvements, contrôlant le moindre de ses gestes dans une lenteur mesurée, alors qu'il avait encore ses lèvres perdues dans son cou. Elle le rendait dingue, il était fou amoureux, c'était comme si chaque seconde il tombait pour elle, une étoile perdue sur terre. C'en était presque difficile à comprendre, douloureux, d'aimer quelqu'un autant qu'il l'aimait elle.

C'était comme si le temps s'était arrêté autour d'eux, leur laissant tout le loisir d'éterniser ce moment puisqu'ils ne semblaient pas vouloir y mettre fin. Leoden plongea son regard dans les yeux azurés de la gitane, puisant cette confiance qu'elle souhaitait lui donner pour aller là où elle l'attendait, un peu plus loin, se laisser dériver. L'homme ne tarda pas à sentir à nouveau ce plaisir qu'elle lui donnait, à mesure de ses mouvements intensifiés, un peu, toujours plus. Et déjà il refermait les yeux, se laissant en proie à ce qu'il ressentait alors qu'il échappait quelques soupirs de plus. Il y arrivait finalement, à se laisser aller dans ses bras, sans avoir peur, sans craindre de lui faire du mal. Ils étaient là tous les deux, à se donner l'un à l'autre, comme les deux amants qu'ils étaient, dans ce geste qui témoignait de leur amour mutuel.

Leoden savait qu'il ne pourrait pas rester sur la retenue toute sa vie avec elle, qu'il fallait qu'il se laisse aller, et il gagnait cette place qu'elle était en train de lui montrer, la remerciant à chaque instant d'avoir confiance en lui. Elle ne le savait peut-être pas, mais elle lui faisait le plus beau cadeau du monde.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 477
♦ RÉPUTATION : 3605
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Together as one against all others Sam 15 Oct 2016 - 20:24

☙ Together as one, against all others

feat. Leoden & Cármen


Leoden se laissa finalement aller en prenant confiance, plaçant ses mains sur ses hanches pour la guider dans ses mouvements et prendre le contrôle de leur échange. La jeune femme suivit donc les mouvements qu’il voulait qu’elle fasse, sentant qu’il se sentait alors bien plus à l’aise après qu’elle le lui ait demandé. Il y avait encore du chemin à faire avant qu’il se sente totalement à l’aise de ce côté-là mais c’était déjà ça et ça lui faisait plaisir qu’il fasse l’effort de lui montrer qu’il en était capable. Ils en avaient bien besoin après tout ce qui leur était arrivé. La gitane avait bien senti dès leurs premières nuits d’amour qu’il n’avait jamais eu de vrai contact charnel, du moins pas dans ce genre de douceur et avec son histoire ce n’était pas plus étonnant. La jeune femme l’avait alors souvent guidé, elle lui avait montré plusieurs facettes de ces échanges qui étaient hors de ce que l’on pouvait connaitre en termes général et de manière traditionnelle. Prendre son temps et écouter l’autre était primordial pour elle, puisqu’elle ne minimisait pas ce genre de contact sauf dans le cas où elle avait été une simple amante et que c’était peut être plus facile. Mais c’était bien mieux d’être amoureuse et concernant Leoden il reprenait petit à petit ses marques en les menant tous les deux dans une extase divine. Ca ne faisait pas si longtemps que ça qu’ils partageaient leur vie quotidienne, elle avait encore bon nombre de choses à lui faire découvrir mais rien que le fait de pouvoir un peu plus se laisser aller il devait entendre la différence en tendant l’oreille.

Cármen bascula sa tête en arrière, en proie aux désirs de son amour alors que s’échappaient de ses lèvres de délicieuses plaintes qui lui donnaient l’impression de suffoquer. Elle serrait Leoden dans ses bras, lui laissant loisir de dévorer son cou de baisers. Finalement il pourrait voir que tout allait bien quand il laissait un peu plus s’exprimer ses envies, qu’elle avait confiance en lui et qu’il devait par-dessus tout avoir confiance en lui même. Ainsi ils semblaient bien plus dans leur idée d’unité et il n’y avait que de cette façon qu’ils pourraient avancer tous les deux. Puis, Cármen se détacha de lui, prenant la main de Leoden pour qu’il se lève et tandis qu’elle prenait place sur le rebord du bassin d’eau en s’asseyant, elle l’attira de nouveau contre elle dans un large sourire malicieux après avoir poussé les bougies qui la gênaient là. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus confortable mais ce n’était rien comparé au bonheur que cela lui procurait. Ses mains vinrent caresser sa peau avant de les loger dans le bas de son dos. Les fines gouttelettes d’eau ruisselaient sur sa peau et le passage de ses paumes avait perturbé leur parcours. Cármen profita de cette proximité pour déposer des baisers sur son torse avant de reprendre possession de ses lèvres en l’incitant à revenir au plus près d’elle.

Et leur échange reprit une fois de nouveau liés quand Cármen ne pouvait plus résister à l’envie de l’avoir rien que pour elle. Elle le réclamait encore et encore, ne pouvant se résoudre qu’à un moment ou à un autre ils allaient arrêter. Alors elle essayait de ne pas y penser, faisant perdurer leur échange malgré qu’elle soit à bout de souffle. Elle lui avait laissé le contrôle afin de lui montrer qu’elle avait totale confiance en lui. Ainsi, elle en profitait aussi pour lui témoigner des gestes affectueux, des caresses et de langoureux baisers qui se perdaient çà et là. Malgré qu’ils soient hors de l’eau, la chaleur de l’endroit leur permettait de ne pas attraper froid, ainsi les seuls frissons que Cármen ressentait étaient ceux que lui arrachaient Leoden.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 493
♦ RÉPUTATION : 3060
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Together as one against all others Dim 16 Oct 2016 - 22:16



Together As One

Cármen & Leoden


Leoden se laissa finalement aller, toujours un peu sur la retenue mais beaucoup moins qu'au départ. Il cédait aux plaisirs que la gitane savait lui procurer, et sous les émotions intenses qu'elle faisait naître en lui, il lâchait prise petit à petit. S'il aimait cette femme par dessus tout, il souhaitait la protéger du mal, et avant tout de lui-même. Leoden savait qu'il pouvait être un danger, particulièrement lorsqu'il était sous le coup de la colère et qu'il pouvait difficilement s'en détacher, mais il ne maîtrisait pas toujours ses gestes. Depuis la dernière fois où il l'avait frappée sans le vouloir, c’était la première fois qu'ils se retrouvaient dans ce genre de contact privilégié pour un couple. Mais il demeurait tendu, stressé, bien que chaque geste que lui prodigue la gitane ait pour effet de le rendre toujours un petit peu plus fou d'elle.

Il en était déjà presque à ce moment d'extase folle sous les ondulations de son bassin, au moment où la jeune femme s'écarta de lui pour aller s'installer sur le rebord du bassin. Leoden la suivit, gagnant rapidement ses lèvres dont il avait déjà été séparé trop longtemps. Le goût de ce baiser n'avait rien à voir avec toutes les fois où il avait pu embrasser l'autre femme qui avait partagé sa vie jusque lors ; non, ils étaient emplis d'une passion dévorante et à la fois douloureuse tellement elle en était forte. Ils étaient teintés de cet amour que les deux partageaient, un amour pur, fort et qui saurait bravé tout ce que la vie pouvait leur donner. Leoden n'avait jamais pensé qu'il puisse aimer autant une femme comme il aimait Cármen, et il se surprenait lui-même. C'était tout cet enchevêtrement de sentiments si parfait qui guidait ses gestes présentement, le rendant doux, attentionné et méticuleux.

Leoden laissa ses mains se poser sur les hanches de la jeune femme pour l'attirer à nouveau vers lui et reprendre ce contact qu'elle avait rompu, le tout dans la douceur habituelle qu'il lui témoignait. Ses lèvres se perdirent rapidement dans son cou, retraçant le contour parfait de ses clavicules, de ses épaules, alors qu'il tentait de conserver un rythme décent pour plaire à sa belle. Il en était ivre, son parfum n'avait de cesse que de le rendre fou, d'éveiller chacun de ses sens en rendant sa peau plus sensible. C'était un rêve depuis longtemps oublié qu'il revivait là, comme un bout de paradis qu'ils auraient volé pour eux seuls. Leoden était le plus heureux des hommes avec Cármen, et il faisait son possible pour qu'elle soit aussi comblée qu'elle pouvait l'être. Il songeait que présentement, c'était peut-être la seule chose qu'il leur manquait : un petit bébé à tenir dans leurs bras.

Sous la myriade de sensations qui s'offraient à lui en infusant tout son corps, l'homme laissait échapper quelques soupirs ça et là, indices révélateurs du plaisir qu'il prenait. Il était loin de toute cette torture que Constance lui avait infligée, loin de cette noirceur dans laquelle elle l'avait noyé, et maintenant, il se sentait plus vivant que jamais entre les mains de Cármen. Elle lui avait totalement redonné goût en la vie, et il trouvait avec elle un bonheur auquel il n'aurait jamais pensé avoir droit. Il vivait au travers d'elle, pour elle. Et si quelques mois en arrière il n'aurait jamais pensé en arriver là, il la remerciait mille fois en secret, ne lui laissant voir que les marques de plaisir que prenait son visage.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Together as one against all others

Revenir en haut Aller en bas
Together as one against all others
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Harad-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.