AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Hello Dad

Partagez|

Hello Dad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 0:06

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


La pluie n’était pas retombée, elle avait lavé sur son passage les doutes qui étaient restés, les craintes. Il n’en restait qu’un radieux soleil, une douce chaleur agrémenté par le vent frais de l’oasis. Les jours étaient agréables, Cármen avait fini la robe qu’elle avait faite pour sa mère et avait entreprit de faire des vêtements pour enfants afin de les offrir à sa cousine. C’était de cette manière qu’elle aimait s’occuper quand elle n’était pas en compagnie de Leoden. Sauf ce jour ci, qui était très particulier et qui allait rester gravé dans leurs mémoires.

En effet, Cármen avait senti qu’il se passait quelque chose mais n’avait pas voulu prendre les devant en se faisant de faux espoirs pour finalement apprendre qu’elle avait simplement mangé quelque chose de pas très frais. Mais plus les jours passaient plus la douleur redevenait réelle et porteuse de bonne nouvelle, un mal pour un bien. Elle avait essayé de ne pas trop montrer à Leoden de quoi elle souffrait pour qu’il ne mette pas non plus la charrue avant les bœufs et surtout pour qu’il ne s’inquiète pas trop, mais finalement, elle allait pouvoir laisser joyeusement exploser sa souffrance et apprécier l’évolution comme la précédente mais cette fois ci en menant sa grossesse jusqu’au bout.

Alors voila, elle était de nouveau enceinte, il n’y avait plus de doutes possibles et cela ravissait la gitane qui avait hâte de le dire à tout le monde de manière plus officielle. Leoden bien sûr serait le tout premier, après tout ils l’avaient tellement désiré. Ils avaient retrouvé leur vie de couple et s’étaient donnés l’un à l’autre dans des plaisirs charnels durant de belles nuits pendant lesquelles ils ne parvenaient à dormir sans vouloir s’épuiser mutuellement et sans modération. Alors la fatigue ne venait pas que de là et finalement cela lui arracha un large sourire. Sa cousine lui avait préparé une infusion aux feuilles de framboises qu'elle sirotait dans la chambre et dont la vapeur venait réchauffer agréablement  son visage et dont les vertus viendraient apaiser tous ses maux de grossesse afin qu’elle puisse en profiter sans trop d’encombres et sans trop embêter Leoden. Cármen songeait à cet avenir rêvé qu’elle pouvait presque toucher des doigts, désormais il fallait penser à son prénom !

Elle avait préparé une manière assez originale de lui annoncer et attendait d’ailleurs qu’il revienne pour le lui annoncer enfin. Son cousin l’avait sollicité pour l’aider à vérifier l’état des chevaux qu’il comptait acheter au village alors il était parti en début d’après midi avec lui. Bien sûr Cármen n’y était pas allée, car elle ne voulait pas prendre de risques et si elle l’avait voulu au départ, maintenant que Shana avait confirmé ses doutes, elle aurait plus du tout envie de s’y aventurer. Cármen écrivait sur un morceau de parchemin « bonjour papa » en westron, essayant de s’appliquer mais ses lettres étaient toujours hésitantes et pas très bien formées. L’encre n’eut pas le temps de sécher complètement lorsque la gitane entendit les pas de Leoden dans le couloir. La jeune femme espérait que ce soit encore lisible lorsqu’elle plia le parchemin pour le glisser dans sa ceinture en tissu tout près de son ventre. Elle se leva et vit son amour entrer dans la chambre. Elle avait les mains moites, les hormones en bataille ne l’aidaient pas à se contenir et ses joues rougissaient déjà sous l’excitation de lui dévoiler. Elle lui sourit mais ne vint pas jusqu’à lui.

« J’ai un cadeau pour toi !! »

La jeune femme se pinça les lèvres pour ne pas rire, elle avait hâte qu’il trouve mais comptait bien le faire mariner un peu et jouer avec sa patience afin que la nouvelle soit d’autant plus surprenante.

« Il est caché quelque part ici, tu dois le trouver ! »

Pendant qu’il cherchait, elle allait volontairement rester debout et ne lui donnerait pas le moindre indice. Elle allait tout faire pour rester tranquille afin de faire durer le suspens même si elle avait hâte de voir ce ciel étoilé venir éclairer son regard lorsqu'enfin il saurait qu'il allait être papa.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 10:34



HellO Dad

Cármen & Leoden


Ce matin-là, Leoden s'était levé aux aurores pour aller dans le village avec Namvar, afin de lui être de bon conseil dans l'achat d'une cavalerie. Puisqu'il était rohirrim, il allait de soi qu'il avait une certaine connaissance des chevaux, alors le cousin de Cármen l'avait sollicité pour obtenir son avis lors de son marchandage. Leoden s'en voyait content, cela témoignait du respect qu'il avait gagné chez cet homme, et il était donc assez fier de pouvoir l'aider. Ceci étant, ils avaient réussi à trouver quelques perles rares, dont un beau marwari, qui était un cheval assez rare et plutôt très agréable à voir évoluer. Leoden le tenait par le licol alors qu'ils faisaient le chemin de retour vers la maison, puis il aida Namvar à effectuer les soins habituels sur les nouvelles recrues de son écurie. D'ailleurs, il en profita même pour lui donner quelques conseils avisés sur l'entretien des cuirs et des sabots, ce qui n'était bien sûr pas de refus.

Ceci fait, il put enfin prendre congé pour regagner la chambre dans laquelle Cármen était certainement en train de l'attendre. Il avait trouvé étrange qu'elle ne décommande au dernier moment leur petite escapade au village, elle qui aimait s'intéresser aux chevaux, mais elle avait sûrement une bonne raison. Peut-être avait-elle prévu quelque chose avec Shana ? De toute façon, elle était assez grande pour pouvoir faire des activités toute seule, et avec la sécurité qu'offrait la maison de Namvar, cela ne posait pas de problème. Leoden grimpa donc quatre à quatre les dernières marches d'escalier qui le séparaient de sa belle, et lorsqu'il poussa la porte de la chambre pour l'y découvrir affichant un large sourire, il sentit son cœur manquer de rater un battement. Comme à chaque fois que ses yeux se posaient sur elle, il en tombait encore plus amoureux si cela était possible.

C'était tout à la fois, la douceur qui émanait de son corps, l'amour et l'attention qu'elle lui accordait d'un simple regard, ses sourires,  chaque parole emprunte de tendresse qu'elle pouvait lui adresser. Elle avait accroché son cœur, elle l'avait pour elle, il était sienne et ce, jusqu'à la fin des temps. Il arriva pour déposer un baiser amoureux sur les lèvres de la jeune femme, juste avant d'être interpellé par ce qu'elle avait à lui dire. Étonné, Leoden eut un instant d'hésitation avant de comprendre ce qu'elle lui disait. Un sourire se dessina entre ses joues, accompagné d'un éclat de rire discret, et il commença à regarder partout autour de lui.

Bien entendu, il n'y avait aucun signe de l'évidence d'une surprise quelque part dans la pièce, elle avait certainement bien joué son coup, et elle devait bien rire de le voir chercher partout alors qu'elle savait pertinemment où elle avait caché la-dite surprise. Il soulevait les oreillers, les couvertures, se penchait pour regarder en dessous du lit, et rien. Puis il commença à essayer de regarder derrière les meubles sans y mettre trop le désordre, ce qui était plutôt comique à regarder puisqu'ils tentait de se faufiler pour regarder correctement, mais sans grand succès. Alors, au bout d'un moment où il se retrouva à se demander si la surprise en question n'était pas sous le tapis, voire même qu'elle n'existait pas, il se retourna vers Cármen, un sourire douteur sur les lèvres.

« Tu l'as caché dans tes mains ? » demanda-t-il à la jeune femme, réprimant un éclat de rire alors qu'il ne trouvait vraiment pas cette fameuse surprise. « Tu essayes de me faire tourner en bourrique en fait.. Ah, tu es bien suspecte avec ton sourire, là.. » fit-il en attrapant ses mains pour tenter de voir si elle tenait quelque chose.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 12:44

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


Cármen était heureuse de retrouver Leoden, comme à chaque fois qu’elle se voyait momentanément séparée de lui. Les retrouvailles étaient toujours agréables et elle accueillit le baiser qu’il lui offrit avec grand plaisir. A priori tout s’était bien passé et cela était encourageant. Namvar qui avait fait preuve de réticence au départ semblait vouloir faire des efforts pour intégrer Leoden dans leur famille et régulièrement lui proposait de l’accompagner ou de l’aider pour une tâche ou une autre dans la mesure ou ça ne fragiliserait pas sa blessure. Namvar n’était pas très loquace mais ils saluaient tous les deux son effort et jusqu’à ce qu’il finisse par réellement l’apprécier et l’accepter, elle savait qu’il allait continuer de fournir des efforts. D’ailleurs, Shana revenait souvent vers elle quand Namvar lui parlait de Leoden et d’après ses dires, tout était en bonne voie. Alors tout allait réellement bien, il n’y avait plus le poindre problème pour venir troubler leur quotidien qui se faisait toujours aussi doux. Rien ne pouvait les atteindre ici et elle était contente d’avoir fait ce choix là, de les exiler. Car grâce à cela ils avaient û se retrouver, resserrer leurs liens et commencer à fonder leur famille comme ils en avaient souvent parlé. Alors l’instant fatidique était arrivé et Leoden se prêta au jeu en se mettant en quête de ce fameux cadeau qui ne l’était pas vraiment puisqu’il y avait contribué. Le petit papier serait alors un indice mais il fallait d‘abord qu’il le trouve !

Alors Il cherchait, fouillait un peu partout avec minutie, visiblement curieux et dans la hâte de savoir ce qu’elle lui cachait et quelle était cette surprise. C’était une très grosse surprise, et pourtant celle-ci n’était même pas encore visible. Elle était impatiente qu’il le découvre mais en attendant elle trouvait cela très amusant de le faire mariner, faire durer le suspens alors qu’elle ne lui disait même pas s’il s’en rapprochait ou pas. Cármen étouffait des rires, essayant tant bien que mal de garder cet air faussement innocent alors qu’il se donnait du mal et ne parvenait toujours pas à trouver ce fameux cadeau. Il semblait désespérer et elle, ça la faisait bien rire. Et lorsque ce dernier reposa son regard sur elle en cessant ses recherches, la jeune femme tenta de ne pas rire et alors il s’approcha, suspicieux en lui attrapant les mains pour savoir si elle ne l’avait pas caché là tout simplement.

Elle ouvrit les paumes afin de lui prouver sa bonne foi et ainsi il pourrait voir qu’elle n’avait rien dans ses mains. Elle étouffa un petit rire quelque peu moqueur car il était proche de découvrir qu’effectivement il était caché sur elle et qu’elle était la seule à le savoir ici. Cármen ne fit pas le moindre geste pour ne pas trahir que le papier était caché dans le tissu de sa ceinture puisque le dit cadeau en vérité était dans son ventre. La jeune femme se pinça les lèvres, essayant de ne pas avoir l’air coupable alors qu’il avait déjà des soupçons sur le fait qu’elle se payait sa tête. Elle le regardait dans les yeux et n’arrivait pas à garder son sérieux. Elle ne cracherait pas le morceau mais ne niait pas l’avoir sur elle, après tout elle avait dit « quelque part dans cette pièce »

« Tu y es presque ! » Fit-elle en liant ses doigts au sien pour venir déposer un baiser sur sa joue.

Il ne fallait pas qu’il se décourage, elle voulait vraiment qu’il trouve le petit papier, alors elle l’encouragea encore, venant effacer d’autres hypothèses qu’il aurait pu  se faire sur l’idée d’une mauvaise blague ou juste l’envie de le voir galérer. Cármen avait beau être joueuse, elle n’irait jamais jusqu’à lui faire de tels faux-espoirs.

« Je te promets qu’il y a quelque chose ! »



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 18:46



HellO Dad

Cármen & Leoden


Puisque Cármen le lui promettait, c'est qu'il y avait bien quelque chose. Mais où ? Soit c'était quelque chose de très petit, soit elle l'avait dissimulé quelque part où il lui serait vraiment difficile de le trouver. Leoden avait levé les yeux au plafond pour vérifier s'il n'y avait rien dans le lustre. Du haut de son mètre quatre-vingt huit, il était assez grand pour voir au dessus des placards que la jeune femme n'aurait probablement pas pu atteindre. Ces placards, il en avait déjà fouillé l'intérieur, sans grand succès. Il y avait trouvé les vêtements habituels, rien de trop suspect et qui lui confère un indice quelconque. Ceci étant, il ne lâcha pas l'affaire, puisqu'il avait remarqué assez rapidement que Cármen ne gardait pas son sérieux, surtout lorsqu'il lui avait attrapé les mains. Cela commença de lui mettre la puce à l'oreille, et l'homme se demanda si par « dans cette pièce », elle ne voulait pas non plus dire que possiblement il était sur elle. De toute façon, qu'y perdait-il ? Alors, les mains de l'homme gagnèrent les côtes de la gitane pour lui faire des chatouilles, et il ne se priva pas pour bien l'embêter, tout comme elle savait le faire ; il avait une patience d'or avec la jeune femme, mais elle avait drôlement piqué sa curiosité en adoptant malgré elle ce petit sourire malicieux.

« Allez donne moi au moins un indice..! » lui demanda Leoden, mais elle semblait bien décidée à le laisser mariner et qu'il se débrouille tout seul pour trouver cette fameuse surprise. S'il était de plus en plus convaincu qu'il n'y en avait aucune et qu'elle le faisait marcher, cela ne l'empêchait pas de jouer le jeu. L'homme lui quémandait ce précieux indices en l'affublant d'un tas de chatouilles, cela le faisait bien rire au final, et il ne se doutait absolument pas de la véritable nature de cette surprise. Mais il semblait que rien ne saurait y faire pour qu'elle lui livre son secret, et il redoubla ses efforts pour tenter de lui faire dire quelque chose. Alors qu'il la chatouillait encore, son attention fut attirée par un petit bout de papier plié qui tomba au sol, et qui l'intrigua suspicieusement.

Leoden lâcha la jeune femme pour le récupérer, un grand sourire aux lèvres, alors qu'il était certain d'avoir découvert quelque chose en rapport avec la surprise qu'elle lui vantait depuis plusieurs minutes. Il agita le petit papier dans ses mains sans le déplier, comme pour lui demander la confirmation qu'il pouvait l'ouvrir. Puisqu'elle ne semblait pas s'y opposer, cela ne devait pas être une note personnelle, alors, l'homme déplia le parchemin, pour y lire ce qui y était écrit en lettres brunes.



Leoden eut besoin de lire plusieurs fois les mots portés par le papier pour être bien certain de ce qu'il y avait vu. Est-ce que c'était vrai..? Il leva les yeux vers Cármen, dont le regard rieur semblait le lui confirmer. L'homme sentit sa main venir se plaquer devant sa bouche alors qu'il avait besoin de relire encore et encore ces deux petits mots, et qu'il réalisait ce qu'ils signifiaient. Il avait les larmes aux yeux, mais des larmes de joie qui disaient à peine à quel point il sentait un bonheur pur et simple s'infuser dans ses veines, et comme elle venait de le rendre heureux par ce simple message. Il n'en croyait pas ses yeux. Encore une fois, il relut le parchemin, mais il était tellement bouche-bée qu'aucun mot ne parvint à passer ses lèvres.

Et pourtant, il en aurait eu à lui dire, il était tellement fier, tellement heureux que rien n'aurait su lui ravir ce bonheur. Était-ce bien réel..? Seul le temps serait capable de le lui montrer, mais il voulait y croire dur comme fer. Ce bébé, ils l'avaient tellement voulu.. Finalement, il lâcha le papier pour se précipiter et prendre la gitane dans ses bras, remerciant les dieux et le monde entier pour ce précieux cadeau qu'ils leur avaient confié.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 20:25

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


Cármen vit son visage changer du tout au tout pour finalement exploser de joie lorsqu’il découvrit sa petite supercherie après l’avoir assaillie de chatouilles. Elle l’observait tout en reprenant son souffle à force d’avoir rit, les étoiles dans les yeux, remerciant le ciel de l’avoir à ses côtés et qu’il soit aussi content de savoir qu’ils attendaient un enfant. La jeune femme était fière de sa petit mise en scène, pour sûr qu’il allait s’en souvenir même si elle n’avait pas très bien écrit sur ce petit morceau de parchemin, au moins il avait compris le message et avait très vite fait le lien. Cármen enlaça également Leoden lorsque celui-ci vint la prendre dans ses bras. Elle souffla doucement tout en fermant les yeux à mesure qu’elle se laissait aussi gagner par le bonheur. Puisqu’elle s’était déjà réjoui de la nouvelle avec Shana, elle avait attendu de s’en réjouir également avec le père de son enfant. Cármen était émue, ses mirettes brillaient, ses yeux s’étaient remplis se larmes de joie qui restèrent au coin.

Lorsque la joie retomba doucement, Cármen garda les mains de Leoden dans les siennes avec un large sourire sur les lèvres. La grossesse allait bien se passer ici, elle n’avait pas de corvées, c’était confortable, il y avait un médecin et elle avait de quoi le vivre bien. D’autant plus que Shana aussi était enceinte et cela l’aiderait sans nul doute à ne pas être aussi exécrable qu’elle l’avait été pour le premier.

« Nous allons rester là le temps de la grossesse, mais je veux qu’il naisse dans le Rohan, comme toi. »

Un rohirrim, c’était important pour elle, si elle le voulait grandir avec les mêmes traditions que son père, s’il voulait pouvoir se faire une place. Leoden savait qu’elle tenait à cela, comme ils l’avaient d’ailleurs prévu pour Dirhael. C’était également important pour la gitane d’avoir sa famille avec elle pour ce jour important où il viendrait au monde, même si elle avait Shana et Namvar, avoir ses parents était bien plus important.

« Mon cousin nous fera partir avec l’un de ses navires, nous y serons en sécurité. »

Shana lui avait assuré que le retour se ferait sans encombres et qu’ils seraient même sous grosse escorte jusqu’à Umbar comme elle le faisait quand sa famille devait s’y rendre. C’était rassurant pour Cármen de savoir que tout serait mis en place pour assurer leur sécurité à tous les trois. Fort heureusement ils tenaient suffisamment à elle pour y mettre le prix et aussitôt elle se sentit moins soucieuse de devoir faire le chemin du retour à deux et enceinte. Ils auraient sans doute droit à une structure sur le dos d’un Mumakil afin de se sentir bien protégé. En tout cas l’idée que tout allait bien se passer la rassurait et lui permettait de se détendre.

« Mais en attendant, toi et moi nous avons bien des mois pour profiter de ce que les dieux nous ont offert !»

Son sourire se fit bien plus grand, petit à petit son ventre viendrait à se redessiner et il n’y aurait rien pour l’empêcher de naitre cette fois-ci. Jusque là Cármen n’avait jamais mené un efant à terme mais elle était sure que Leoden était celui qui lui était destiné. Alors elle allait tout faire pour qu’il soit un beau bébé en bonne santé. Mais avant cela, elle voulait profiter une dernière fois de sa « liberté » sans risque de nuire à son enfant ; Ainsi elle annonça à Leoden.

« Shana organise une réception ce soir, et je pourrais danser ! »

On leur avait d’ailleurs laissé des vêtements neufs pour qu’ils puissent se changer et Shana avait également laissé un ensemble de danseuse pour lorsqu’elle pourrait aller se mêler aux danseuses. Cármen était ravie, voilà bien longtemps qu’elle n’avait pas dansé et tant qu’elle le pouvait encore, elle ne voulait pas rater cette occasion. Cármen s’empressa de prendre l’ensemble et le poser sur elle histoire de lui montrer à quoi il ressemblait et parce qu’elle était fière de porter un costume aussi couteux et aussi joli pour danser.

« Après je ne pourrais plus le mettre alors j’en profite ! »



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 17 Oct 2016 - 22:55



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden n'en croyait pas ses yeux. Il ne savait pas s'il devait y croire ou si elle le faisait marcher, ou peut-être encore qu'il avait une hallucination. Mais il désirait y croire plus que tout, et c'était le principal. Il avait déjà dans la tête tout un tas de projets qui se montaient, de cabanes dans les arbres pour son fils ou de poupées en paille si c'était une petite fille. Ce bébé choisirait d'être ce qu'il voulait être bien sûr, mais le futur papa était déjà tout ému rien qu'à y penser. Il avait tellement de rêves qu'il allait réaliser avec celle qui devait être son épouse, et enfin elle lui offrait ce cadeau pour en faire une réalité. Leoden savait déjà qu'il serait un papa poule, toujours à surveiller son enfant, à le conseiller et à l'aider mais sans se mettre au travers de son chemin non plus. Il avait déjà dit plusieurs fois qu'il prendrait exemple sur son propre père, parce qu'il avait été un modèle exemplaire pour lui, et qu'il souhaitait véhiculer les mêmes valeurs auprès de ses enfants à lui. D'ailleurs, il se mit à songer à des questions un peu plus lointaines, comme à savoir le nombre d'enfants qu'ils pourraient avoir Cármen et lui. Un c'était déjà bien, mais il avait l'idée d'une grande famille et il espérait pouvoir réaliser ce rêve.

« Je ne sais pas quoi dire.. Je.. » balbutia-t-il alors qu'il était réellement heureux et troublé par cette nouvelle. « On va avoir un bébé, j'en reviens pas.. » Depuis le temps, ils concrétisaient enfin ce projet, et l'homme savait que dans le calme de cette maison, rien ne pourrait les troubler davantage. Ils avaient toutes les clefs en main pour que la grossesse se passe très bien. Bien sûr, il restait l'appréhension liée à la première, et Leoden en avait un souvenir douloureux ; que ce soit Cármen qui se surmenait un peu à la limite la négligence ou les affaires de Constance qui revenaient sur le tapis, cela n'avait clairement pas été une partie de plaisir. Il se souvenait encore du sang sur ses mains lorsqu'il avait mis leur petit en terre, et de la douleur. Pas deux fois. Certainement pas deux fois, se répéta-t-il, alors qu'il avait la jeune femme dans ses bras. Il ne laisserait rien, rien ni personne se mettre en travers de cette famille.

D'ailleurs, il tira la moue lorsque Cármen lui annonça qu'elle allait danser. Bien sûr, il était content pour elle, mais ça ne lui plaisait pas beaucoup. Mais il décida de lui faire confiance plutôt que d'en venir à un malentendu, et il complimenta sa jolie tenue de danseuse. Il la trouvait un peu trop révélatrice à son goût, mais il savait que montrer un petit peu de peau était dans les mœurs des femmes des Harad, aussi, il ne commenta pas ce fait là, le gardant pour plus tard si quelqu'un venait à la regarder avec un peu trop d’instance. Pour sa part, il se contenta de passer les nouveaux vêtements qui lui étaient présentés, et il était très fier de les porter. Ce petit sourire qui s'était accroché sur ses lèvres ne semblait pas vouloir le quitter ; à vrai dire, il était aux anges comme il ne l'avait pas été depuis bien longtemps, mais il sentait aussi l'angoisse sous-jacente qui accompagnait l'arrivée de ce bébé. Serait-il capable de bien s'en occuper ?

Lorsque Leoden eut passé son habit, il ne put s'empêcher de contempler Cármen. Elle était magnifique dans sa tenue de danseuse, comme toujours, songea-t-il, mais elle lui allait particulièrement bien. Son ventre par contre ne laissait voir aucun détail de ce qu'il abritait, c'était encore trop tôt et tous deux le savaient. L'homme offrit son bras à la gitane pour qu'ils puissent descendre, et alors, il était vraiment très fier de pouvoir l'amener devant les convives. Il ne savait pas encore s'ils pouvaient annoncer la nouvelle à son cousin, peut-être même que c'était déjà fait, mais il avait envie de le crier sur tous les toits.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Mar 18 Oct 2016 - 20:48

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


C’était une joie immense que de lui avoir annoncé la nouvelle et d’avoir vu le visage de cet homme qu’elle aimait plus que tout s’illuminer. Là elle était heureuse, exactement comme elle l’avait imaginé avec lui, sans plus de problèmes pour les poursuivre. Cármen enfila sa robe de réception, prenant le temps de se coiffer, de mettre des bijoux et de glisser quelques gouttes d’une essence aux senteurs de jasmin derrière les oreilles. Puis elle prit volontiers le bras que Leoden lui offrit de manière galante mais l’entraina avec elle devant un grand miroir. Elle aimait voir de quoi ils avaient l’air tous les deux et ce soir là elle y voyait un couple, de futurs parents heureux. La gitane étouffa un rire avant de dire des mots doux à l’oreille de Leoden. Puis ils descendirent dans la salle de réception.

Il y avait déjà quelques invités, les domestiques avaient préparé la salle pour accueillir tout le monde. Ils arrivaient au compte goute, des gardes à l’entrée vérifiaient leur identité avant de les faire entrer. Quand ils se montrèrent tous deux, les regards se tournaient vers eux, chose normale puisque personne ne les connaissaient ici. Cármen tenait la main de Leoden et l’emmena jusque vers Shana et Namvar qui parlaient avec d’autres personnes qui les saluèrent à leur arrivée.
« Voici Anahita et Denethor, ils nous viennent du Gondor !» Fit Namvar en nommant Cármen et Leoden
« Etes vous mariés ? » Demanda l’une des femmes du groupe qui fixait Leoden.
« Oui ! » Répondit Cármen en posant sa tête sur l’épaule de Leoden tout en adressant un large sourire à la demoiselle.

« Il y a eu une grande célébration. » Vint enchérir son cousin.

Bien qu’ils soient tous des amis de Shana et de Namvar, leurs prénoms et leur identité ne devaient trainer nulle part. Cármen n’avait pas pensé à ce détail ni à avertir Leoden mais elle savait qu’il comprendrait dans quel but ils dissimulaient la vérité et qu’il jouerait bien sûr à ce jeu là. La gitane n’aimait pas la façon dont ils étaient dévisagés mais le temps qu’ils s’y fassent après ils passeraient inaperçu. La jeune femme allait veiller à ne pas trop leur parler, ne voulant pas risquer faire une gaffe ni par malheur l’un d’entre eux connaissait Umayr. Les invités discutaient et très vite l’attention se reporta sur le couple lorsque Cármen annonça qu’elle était enceinte. Les quelques convives visiblement heureux de la nouvelle les félicitèrent ce qui fit naitre sur les lèvres de la jeune femme un large sourire. Ils avaient un événement pour lequel trinquer ce soir.

Namvar les avait laissés avec Shana pour aller accueillir le reste des invités et une fois tous présents il les convia à venir s’installer autour d’une grande table rectangulaire. La jeune femme glissa un baiser sur la joue de Leoden sans lâcher sa main et en profita pour murmurer quelques mots.

« Ce serait mal vu de me savoir enceinte sans être mariée et comme ça les femmes qui cherchent un bon parti ne viendront pas essayer de t’arracher de moi. » Termina t-elle avec un large sourire taquin

Même si pour elle avoir un enfant avant d’être mariée n’était pas grave, elle voulait éviter d’avoir des remarques désobligeantes de la part de personnes qui ne savaient rien de sa vie, alors elle préférait largement faire perdurer le mensonge, à ajouter à cela qu’effectivement cela dissuaderait des intentions qu’elle voulait à tout prix éviter. Car Cármen savait les comportements de certaines femmes fortunées en recherche de mari. Leoden était beau, grand, il avait une belle aura et outre cela, le fait de le faire passer pour ce riche soyeur allait sans aucun doute les attirer comme des mouches à la lumière. Cármen ne voulait pas cela, elle se connaissait suffisamment pour savoir que si l’une d’entre elles venait à s’approcher trop près de Leoden elle allait être jalouse et potentiellement désagréable. Mais il était à ELLE, et à personne d’autre alors il était préférable pour elles qu’elles se tiennent éloignées de lui.

La jeune femme prit place aux côtés de Leoden à la table, tous deux étaient près de Shana et de Namvar afin qu’ils ne se retrouvent pas isolés et embarrassés. Il y avait beaucoup de personnalités importantes et notamment venant de Khand puisque la majorité des partenaires de Namvar se trouvaient dans cette région là.

« Est-ce que chez ton père il invitait souvent des gens ? » Demanda la jeune femme assez bas à Leoden pour que leur conversation ne s’entende pas trop.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Jeu 20 Oct 2016 - 21:56



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden n'aimait pas vraiment l'idée de devoir dissimuler leurs identités. Pas que ça le dérange en soit, il comprenait le but de toute cette mascarade, mais il avait peur de faire tôt ou tard une erreur cruciale qui pourrait les trahir. S'il venait à mentionner le mauvais nom en s'adressant à la jeune femme par exemple, cela pouvait les mettre en grand danger. Il savait combien ils risquaient, car il avait bien vu ce salopard d'Umayr menacer le cousin de Cármen et elle-même, et il avait tellement eu envie de lui arracher la tête à ce moment-là.. Depuis, la tension était retombée, mais il n'en restait pas moins que le danger était toujours présent. Il essaya de se détendre, affichant un sourire fier pour accompagner la jeune femme un bras autour de sa taille. Elle avait passé un caftan dans les tons verts et blancs qui lui seyait parfaitement, et elle était sans aucun doute la plus jolie ce soir-là.

Ils discutèrent rapidement avec quelques invités, et Namvar les présenta comme un couple déjà marié, ce qui fit sourire Leoden. Il savait pourquoi Cármen et lui faisaient cela, un enfant hors mariage était encore mal vu dans beaucoup de régions du monde, mais de toute façon, ce problème serait bientôt résolu puisqu'il avait demandé la jeune femme en mariage quelques mois plus tôt. Cependant, il était content qu'on les présente ainsi, cela leur donnait un air plus officiel, et ils faisaient bonne impression auprès des invités.

« Tu sais, on peut arranger ça rapidement si tu préfères. Je veux dire, pour nous marier. On pourrait le faire ici » lui chuchota-t-il à l'oreille sur un ton rieur. N'importe où, n'importe quand, il l'aurait épousée. Il la guida jusqu'à une table où ils prirent place, préférant que la jeune femme soit assise puisqu'elle était enceinte et qu'elle allait déjà s'épuiser à danser, ce qui ne le rassurait toujours pas. Il laissa ses yeux détailler un à un les visages dans l'assemblée ; il y avait des hommes pour la plupart plus vieux que lui, des marchands assez connus d'après Shana, qui avait sans doute l'habitude de les voir ici. Puis il y avait de jolies femmes, des femmes haradrim qui portaient sur elles ce même esprit qu'avait Cármen. Il y en eut une en particulier qui soutint rapidement son regard avant de se retourner, et il ne la vit plus puisqu'elle s'était confondu dans la foule. Il reporta son attention sur Cármen, répondant à sa question.

« Non, pas vraiment. Mon père est un peu comme moi, vivre en comité restreint – particulièrement restreint – ça ne le dérange pas. Je ne me souviens pas de grands banquets ni quoi que ce soit dans le genre. Il recevait parfois quelques alliés de commerce pour prendre de larges commandes, mais sans fioritures ni rien de la sorte. En même temps j'avais pas vraiment l'âge de m'en souvenir quand je vivais là bas. Je suis content qu'il ait trouvé Serena, elle l'ouvre un peu plus au monde extérieur, on voit que ça lui fait du bien » fit-il à la jeune femme, assez bas pour que personne ne l'entende. C'étaient des histoires personnelles qu'il n'avait pas envie de partager avec quelqu'un d'autre que son amour. Ceci étant, il fut interpellé par le tintement d'une bonne dizaine de bracelets qui attira son attention de l'autre côté de sa chaise. Il se retourna pour croiser le regard curieux de la jeune femme qu'il avait remarquée un peu plus tôt. Leoden n'eut pas le temps de dire quelque chose que déjà elle lui tendait un verre de vin, un large sourire sur les lèvres. Elle était très jolie, une belle femme qui lui rappelait Cármen même si elle ne pouvait pas lui arriver à la cheville. Elle portait une robe en tissu rouge brodé de fils d'or, un peu plus révélatrice et qui laissait l’œil habile de n'importe quel homme glisser sur ses courbes féminines. Elle s'adressa à lui avec une voix délicieusement maîtrisée, se permettant d'ajuster une mèche de cheveux de l'homme pour qu'elle ne lui entrave pas la vue.

« Je vous trouve charmant. Cela me plairait d'avoir un homme comme vous »









made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Ven 21 Oct 2016 - 16:34

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


« Nous avons un enfant en route, c’est tout comme ! » Répondit-elle avec un large sourire.

Bien sûr qu’elle aurait voulu l’épouser sur le champ, mais les traditions stipulaient un an de fiançailles, alors elle voulait au moins faire ces choses là correctement puisque le reste arrivait à l’envers. Et puis de toute façon, ils n’avaient pas besoin d’un mariage pour démontrer leur amour, tout le monde avait compris qu’elle n’avait d’yeux que pour lui. Ainsi une fois installés à table, après que Cármen posa sa question à Leoden,  le jeune femme fronça les sourcils et suivit le regard de Leoden qui semblait avoir été attiré par quelque chose… Jusqu’à ce qu’elle croise la silhouette plantureuse de l’une de ces femmes qui étaient là pour se trouver un bon parti en accompagnant leur père ici. Pourquoi il la regardait ? Dans quel but ? Quoi qu’il en soit cette jeune femme disparu aussi rapidement qu’elle était apparu et enfin Leoden reporta son attention sur Cármen qui pour le coup ne l’écoutait que d’une oreille bien que son regard soit planté dans le sien. Elle se demandait ce qui lui était passé par la tête en la regardant mais essayait de prendre du recul en se disant que c’était peut être la couleur de sa robe assez vive.

« Ca doit beaucoup te changer les festins tous les soirs avec le groupe alors. »

Dans tous les cas cela ne semblait pas le perturber, il semblait y avoir pris gout et c’était tant mieux. Alors le repas pouvait commencer, mais elle ne fut pas au bout de ses surprises en découvrant la voisine de Leoden qui très vite se montra beaucoup trop entreprenante à son gout. La gitane fronça les sourcils, bouche bée que cette petite sotte ose faire cela devant Cármen. Elle n’avait aucun respect pour elle à venir draguer son mari ouvertement sous son nez et devant une assemblée. Pour qui la prenait-elle cette insolente ? A priori elle se serait bien levée pour la gifler pour oser lui manquer de respect de la sorte et leoden ne fit rien pour arranger les choses visiblement. Cármen observa alors  sa cousine avec le regard insistant comme pour lui demander de faire quelque chose. Cette dernière en voyant la jeune femme assise à côté de Leoden comprit vite ce qu’il était en train de se passer.

« Yasmina, ma chère, pouvez vous vous mettre à côté de votre père ? Cette place est réservée… » Fit Shana sans plus hésiter.

Cette dernière obéit puisque de toute façon elle n’avait pas la moindre autorité ici. Cármen attrapa le poignet de la jeune femme lorsqu’elle passa près d’elle en se dirigeant vers sa nouvelle place. Cette dernière se retourna vivement et fit face à la colère de la femme de cet homme auprès duquel elle avait fait des propositions tout à fait déplacées.

« Je vais te demander de ne pas t’approcher de nous. Au cas où tu ne l’as pas remarqué il est déjà marié et ne prendra pas de harem.  » Fit elle en l’affublant de son regard sombre traduisant son mépris.

La jeune femme prisonnière jeta un regard à Leoden quelque peu effrayée par Cármen avant de se libérer de son emprise et  s’empresser d’aller s’installer plus loin. La gitane serra les dents, elle l’aurait bien attrapée pour lui arracher les cheveux car cette dernière avait quand même osé le toucher en étant à côté d’elle et lui, il n’avait pas réagit ! Cármen était complètement hors d’elle, il avait dû être complètement hypnotisé par sa plastique bien plus avenante que la sienne. Il avait beau être différent de la plupart des hommes qu’elle avait connu, il n’en était pas moins un homme. La gitane avait l’art et la manière d’extrapoler n’importe quoi, mais elle était si énervée que ses joues prirent une couleur rosée comme si elle avait de la fièvre. La jeune femme reporta son attention vers Leoden, lui donnant une tape sur la cuisse. Elle n’avait pas pour idée de l’humilier lui aussi devant tout le monde même si elle se sentait clairement rabaissée par cette femme. Mais s’ils avaient été tous les deux elle lui aurait donné des coups de serviette bien plus violents comme elle lui faisait lorsqu’il l’énervait, au lieu de ça, elle l’avait fait assez discrètement.

Il était hors de question qu’elle devienne une parmi d’autres s’il avait dans l’idée d’avoir un harem et s’il commençait déjà à regarder d’autres femmes alors que la sienne était enceinte, c’était mauvais signe pour elle, voilà tout. Elle avait déjà connu ça et ne voulait pas reproduire le même schéma. Mais en vérité, Cármen en avait trop fait, beaucoup trop fait, elle ignorait si déjà c’était la grossesse qui la rendait complètement folle mais se savait aussi très jalouse et là particulièrement c’était contrariant et heureusement que personne d’autre que Shana avait vu. Cármen se concentra de nouveau sur son assiette sans faire de remarque à Leoden, écrasant machinalement les quelques légumes qu’il y avait dans celle-ci comme pour se calmer les nerfs. Elle ne voulait pas être agressive envers Leoden car elle n’avait pas envie d’être comparée à Constance sous prétexte qu’elle lui donnait un coup de torchon quand il l’agaçait. Toutes les femmes haradrim rossaient leur mari de la même façon et du coup, elle n’avait pas pu se retenir. Cármen n’avait pas matière à lui en vouloir, mais elle était énervée d’avoir été si soudainement occultée par la présence de cette créature qui n’avait pas fait dans la demi-mesure.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Ven 21 Oct 2016 - 22:28



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden n'eut pas le temps de réagir pour chasser le bras de cette femme qui ajustait ses cheveux, que déjà, elle se faisait interpeller par Shana. S'il en avait eu le temps, il l'aurait bien sûr remise à sa place. Aussi agréable à l’œil qu'elle puisse être, il ne souhaitait pas déshonorer celle qui devait être sa femme, et d'ailleurs, s'il était aujourd'hui à la fois un rohirrim et un haradrim, il s'en tenait aux façon de faire des premiers. Il savait bien qu'ici, il était courant pour un homme d'avoir plusieurs épouses, mais cela n'était clairement pas dans ses mœurs, et tout amoureux de Cármen qu'il soit, il n'appartenait qu'à elle et elle seule. La jeune femme hésita un moment avant de se reculer, mais Leoden ne lui jeta pas un regard de plus, se retournant dans la direction de son assiette qu'il avait déjà remplie. Il ne se préoccupa absolument pas de quelle place cette jeune dame allait occuper,  parce qu'il s'en fichait complètement et qu'elle l'avait seulement pris au dépourvu. Il espérait que Cármen ne le prenne pas mal, ou qu'elle n'ait pas vu le premier regard qu'ils avaient échangé sans le vouloir. Que penserait-elle ? Mais de toute façon, il pouvait bien lui dire, que jamais il ne ferait d'elle une bête à cornes. Il état bien incapable de trouver une seule créature arrivant à la cheville de la gitane, et elle le penserait passablement capable de la tromper ou de la déshonorer en prenant une seconde épouse ? Oh, c'était mal le connaître.

Ceci étant, il ne remarqua qu'en coin que Cármen attrapait le poignet de la jeune femme qui était venue les déranger. Il ne leva pas les yeux, pour bien lui faire comprendre – à l'une comme à l'autre – qu'il n'était pas intéressé. Il connaissait déjà bien le caractère de Cármen pour savoir que de toute manière, il ne voudrait pas de deux femmes haradrim à la maison. Il n'entendit qu'à demi ce que son amour avait à dire à la malvenue, mais cela n'annonçait rien de bon, et cela lui fut confirmé lorsqu'il se reçut une tape sur la cuisse. Il ne dit rien, mais rigola le plus discrètement qu'il le put. Shana semblait être retournée à ses occupations, et il espérait bien que quelqu'un gagne la place qui était à ses côtés, et de préférence quelqu'un qu'il connaissait parce qu'il n'avait pas envie de se ridiculiser à parler un haradrim plus que laissant à désirer devant les autres. D'ailleurs, il n'avait même pas tenu un mot à la jeune femme qui était venue, et lorsqu'il remarqua le verre de vin qu'elle lui avait offert toujours devant lui, il l'écarta sans y toucher.

Bien sûr, lui ne s'était jamais posé la question. A vrai dire, la pensée n'avait même pas effleuré son esprit. Leoden était un homme tout ce qu'il y avait de plus amoureux ; il n'était pas capable d'imaginer sa vie sans Cármen, il ne voulait qu'elle, et personne d'autre. Si elle le savait ? Il l'espérait, mais il n'allait pas manquer l'occasion de le lui rappeler. Il songea que c'était peut-être les hormones liées à sa grossesse qui avaient poussé sa réaction un peu loin, mais en même temps, cela l'arrangeait bien qu'elle chasse les autres femmes loin de lui.

« Tu es vraiment belle, ce soir » lui glissa-t-il, sur un ton qui montrait sa sincérité alors qu'il déposait chastement un baiser sur sa pommette. Il essayait peut-être de se faire pardonner pour l’interruption de cette femme, qui était au final quand même un peu de sa faute. L'homme attrapa un petit amuse-bouche sur un plateau, et il vint le proposer à Cármen, se montrant proche d'elle, comme pour lui dire « regarde, je m'en fiche des autres, y a que toi qui compte », et c'était largement vrai. Il lui adressa un sourire aimant, comme pour la dérider.

« Y en a pas une seule dans cette pièce qui t'arrive à la cheville, tu n'as aucun souci à te faire ! » lui chuchota-t-il à l'oreille.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Sam 22 Oct 2016 - 13:53

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


Leoden tenta de calmer le jeu, elle appréciait son geste mais se sentait toujours aussi irritée et humiliée par cette pucelle qui avait cru pouvoir lui faire de l’ombre et qui avait capté le regard de son amoureux aussi facilement. Elle tenta de ne pas trop sourire en sentant ses lèvres embrasser sa joue. Elle aurait pu en rester là mais ce qu’il déclara par la suite changea la donne. Cármen lui attrapa le poignet avec l’amuse-bouche qu’il lui tendait, stoppant son geste et maintenant celui-ci. La jeune femme leva les yeux vers lui, il restait au fond de son regard des traces de sa colère et en même temps elle était bien plus dans la provocation.

« On verra tout à l’heure si t’as encore matière à me comparer aux autres. » Lui répondit-elle, pleine d’assurance.

Sans le lâcher du regard, la jeune femme vint lui prendre l’amuse bouche des doigts en y approchant ses lèvres, lui mordillant volontairement le bout des doigts au passage lorsqu’elle l’eut enfin récupéré avant de détourner son regard pour se concentrer sur son repas. Elle savait que son compliment partait d’une bonne intention et cela la touchait réellement mais Cármen ne voulait même pas être comparée aux autres car cela voudrait dire qu’il baladait sur regard sur les femmes. Elle voulait être belle a ses yeux tout simplement et non pas la plus belle comme s’il pouvait y’en avoir d’autres et qu'elle avait quand même de la concurence

La jeune femme avait fait quelques scènes de jalousie à Buchanan mais jamais elle ne s’était sentie autant dans un besoin de possessivité. Elle aimait Leoden comme personne et le simple fait que l’on ose empiéter sur son territoire la rendait verte. Alors elle essayait de relativiser, essayant de faire cela comme un jeu et le provoquer. Ce soir elle le rendrait jaloux sans même avoir besoin de montrer son visage. Que Leoden l’ait voulu ou pas, elle avait besoin de retrouver un semblant d’honneur auprès de lui et occulter cette femme qui lui avait parlé de son esprit de manière définitive.

Elle ne serait surement pas la dernière à tenter son coup, mais qu’elles essayent pour voir, Cármen ne voulait pas de concurrence, car elle était déjà jalouse de Constance. Cette dernière avait beau ne pas être avec Leoden, elle savait qu’elle avait la main prise sur lui, qu’il l’avait aimée d’une passion malsaine et dévorante bien plus puissante. Elle refusait de se mesurer à cela et pourtant ne voulait plus que cette femme ne vienne s’immiscer dans son couple. Cármen s’en faisait le serment, que désormais, elle serait la seule et l’unique pour lui, que Constance n’aurait plus de place dans son cœur quoi qu’il arrive. Elle priait les dieux d’exaucer ses prières et celles-ci viendraient s’imprimer dans le livre du destin à la seconde où les dieux seraient invoqués par les danseurs et les chanteurs. Ainsi le reste du diner se fit dans le silence pour Cármen qui ne participait même pas aux conversations d’outre en outre de a table et qui fit son possible pour ne pas avoir l’air irritée. Elle reprenait confiance en elle, peu à peu et toutes seraient bien fades à côté d’elle et le prenait presque comme un jeu, un défi qu’elle était plus que prête à relever puisque ensorceler les cœurs par la danse avait fait chaque journée de sa vie depuis qu’elle était partie du désert et que lui-même s’était fait prendre dans ses filets.

Alors lorsqu’arriva le moment du thé et des pâtisseries, Namvar invita les convives à se rendre au dehors où avait été installés tapis et coussins sur lesquels tous pouvaient s’installer et profiter du spectacle. Il y avait des torches éclairant la terrasse, la nuit était belle et agréable. Pour Cármen, le moment était venu d’aller se changer pour mettre sa tenue de danseuse. Elle laissa donc Leoden rejoindre les autres pour se dépêcher de retourner dans leur chambre et aller se préparer. La jeune femme lâcha ses cheveux et masqua le bas de son visage d’un carré de voile qui lui permettrait de ne pas révéler son identité aux autres et ne pas attirer les regards sur Leoden qui laissait sa femme danser. Les femmes haradrim d’un rang assez élevé ne dansaient pas, du moins pas devant un public, cela était bien plus courant chez les nomades par exemple. Mais Shana savait que Cármen aimait danser, alors elle lui avait proposé de rejoindre le groupe de manière anonyme. Elle enfila donc sa tenue, ajouta de nombreux bijoux puis descendit de nouveau pour aller intégrer le groupe de danseuses.

Cármen se démarquait par la fluidité de ses gestes, l’aisance de chaque mouvement qu’elle faisait mais aussi par son allure générale, son charisme, son aura envoutante. Elle était celle qui montrait le moins de peau et pourtant elle était celle qui se faisait bien plus remarquer. La jeune femme retrouva ce bonheur oublié depuis quelques temps qu’était celui de danser. Sur le rythme de tambours et autres instruments typiques du désert, les gestes s’enchainaient, les jupes colorées se déroulaient gracieusement lorsqu’elles tournaient sur elles-mêmes. Quelques unes comme Cármen gardaient le mystère en cachant le bas de leurs visages.

La gitane se détacha du groupe pour marcher un peu plus près de l’assemblée tout en continuant de danser. Quelques hommes se redressaient, tendaient le bras vers elle dans l’espoir de la toucher mais ne pouvaient qu’à peine effleurer les voilures de sa jupe. A chaque fois elle s’écartait, telle une charmeuse de serpents, elle les envoutait à son passage en jouant avec leurs espoirs. En passant près de leoden, elle retira le rectangle de voiles qu’elle portait en diagonale sur le haut de son corps qui dissimulait encore un peu sa peau et le lui jeta au visage avant de continuer son chemin. Qu’il se souvienne de ce jour où il l’avait vue danser pour la première fois et qu’elle n’était pas sienne, car elle reproduisait ce schéma là : elle était l’anonyme, l’inconnue et non pas sa femme à cet instant. Il n’y avait pas la moindre trace de sa grossesse, Cármen savait qu’elle devait faire attention alors elle usait bien plus de sensualité et moins de technique, ainsi c’était sans risque. Quoi qu’il en soit, son niveau n’était plus à prouver et cela se voyait sans mal.



made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Dim 23 Oct 2016 - 23:29



HellO Dad

Cármen & Leoden


Le repas s'était déroulé dans un sacré silence. Visiblement, l'interruption de la jeune dame avait bien énervé Cármen, et bien qu'il n'y soit pas pour grand chose, Leoden se prenait tout sur le dos. Enfin, il avait attiré son attention pour pas grand chose, un simple regard au milieu de la foule, n'en avait-il même pas le droit ? Ce n'était pas comme s'il avait cherché à la faire venir à lui, ou pis encore, comme s'il lui avait montré une quelconque marque d'intérêt. Après tout, il avait lui-même voulu la chasser, sans avoir eu le temps de le faire avant que les autres ne s'en chargent pour lui. Ceci étant, il avait essayé de faire le pas vers Cármen, mais elle semblait lui en vouloir, et préféra se concentrer sur son repas et une ou deux répliques cinglantes dont il n'avait clairement pas besoin. Pour le coup, il préféra lui aussi garder les yeux plantés dans son assiette et s'enfermer dans sa bulle, silencieux, frustré.

Il espérait pourtant qu'elle le sache, qu'il n'y avait qu'elle et elle seule pour lui, et que si elle avait réussi à occulter complètement Constance, ce n'était pas un hasard. Elle le lui avait dit lors de leur première rencontre, ils étaient liés par le destin, et pour de grandes choses. Mais à ce moment-là, il ne s'était pas imaginé que cela prendrait une telle ampleur, et qu'elle puisse le sortir de son trou comme elle l'avait fait. Cármen avait été une vraie main tendue pour lui et il lui devait tout, jusqu'à sa propre vie. Elle n'était l'égal de personne, elle était incomparable : il avait choisi Cármen pour finir sa vie avec elle. C'était elle et personne d'autre. Les autres femmes ne l'intéressait pas ; au delà d'un dédain profond pour ces femelles un peu trop audacieuses parfois, il n'appréciait ni leur compagnie, ni leur façon de faire. Cármen était différente, mais en même temps, il n'avait pas envie de la comparer aux autres parce qu'elle était loin d'en avoir besoin. Elle était la perle rare, l'unique, la sienne. Pour l'éternité devant les dieux.

Bientôt, Namvar leur ayant proposé de se rendre sur la terrasse des jardins intérieurs, tout le beau monde du banquet se pressa dans les couloirs pour gagner le bel endroit qui avait été spécialement aménagé pour l'occasion. Leoden reconnaissait là la touche avisée de Shana, avec les couleurs et les matières qu'il avait déjà l'habitude de voir dans la maison. Leoden alla s'installer près de Namvar, et il attendit sagement que Cármen ne revienne pour qu'elle entame sa danse. Lorsqu'il la découvrit enfin, un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était vraiment très belle, une magnifique femme qui n'avait rien à envier à personne. Ses yeux se laissèrent à détailler les hanches de la jeune femme sous le fin voilage qui les recouvrait ; sous le carré de soierie qui cachait le bas de son visage, elle était totalement anonyme.

Alors, la musique commença, et les danseuses s’avancèrent, mais il n'avait d'yeux que pour elle, occultant complètement le reste. Il la regardait se mouvoir dans une grâce impressionnante, elle était si belle, et elle maîtrisait parfaitement le moindre geste qu'elle faisait. Cela lui rappela un temps jadis, où il avait déjà été subjugué par son charme impérissable ; elle était encore plus belle maintenant, mais il lisait dans son regard quelque chose qui le dérangeait. Elle ondulait savamment ses courbes aux yeux de tous, et Leoden voyait déjà bien des hommes poser leur regard sur elle. Cela ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. Il sentait le bouillonnement refaire surface dans son cœur, menaçant de le faire exploser. Bientôt, il vit Cármen se rapprocher des hommes, et sa rage força encore plus sur ses nerfs alors qu'il se retenait de ne pas en amputer certains pour leurs mains un peu trop aventureuses. Mais Cármen semblait laisser faire, et elle ne s'en éloigna que très peu, jusqu'à s'approcher de lui, pour lui lancer un carré de soie au visage. Incrédule, Leoden dégagea violemment le tissu qu'elle lui avait jeté. Il portait sur son visage les marques évidentes des sentiments qui le traversaient. Les dents serrées, le regard fixé sur elle et les sourcils froncés. Elle en faisait beaucoup trop, et si c'était pour le rendre jaloux, et bien elle avait largement dépassé les limites.

« Veuillez m'excuser. » adressa-t-il en haradrim à Namvar, et il se leva pour quitter la terrasse dans un pas plus qu'énervé. Elle avait réussi son coup, elle pouvait être fière, mais ça ne lui plaisait pas du tout, et il n'avait même pas envie de lui parler. Leoden monta les escaliers quatre à quatre pour gagner la chambre dans laquelle ils avaient l'habitude de rester, et il se jeta sur le lit, prenant son visage entre ses mains dans un long soupir. Au loin, il entendait encore la musique, et il imaginait les mains de ces hommes sur Cármen, c'était à le rendre fou. Il envoya voler plusieurs bibelots dans les murs, il serrait les poings jusqu'à ce que ses articulations en deviennent blanches. Jusqu'au moment où il remarqua que la musique s'était soudainement arrêtée.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 24 Oct 2016 - 0:36

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


La gitane continuait de danser, s’approchant des invités sans leur laisser l’occasion de la toucher malgré les quelques bras qui se tendaient vers elle. Elle se replaça au centre et voyait le visage de Leoden se crisper sous la colère. Elle l’avait provoqué et elle avait réussi à réveiller sa jalousie, alors pour des raisons qu’elle ignorait elle était satisfaite de son coup. Son comportement découlait de bien des choses qu’elle pourrait lui expliquer en temps voulu et surtout calmer le jeu parce qu’elle avait conscience d’avoir été un peu dure avec lui. Cármen avait eu plus de mauvaises expériences que de bonnes avec les hommes et n’avait donc pas réellement confiance en elle de base. Sauf qu’avec cette femme qui l’avait humiliée, elle avait perdu tous ses moyens et avait réagit excessivement. Elle ne s’était cependant pas attendue à le voir soudainement se lever pour s’en aller, excédé. Là Cármen réalisa qu’elle avait été loin et qu’elle devait aussi apprendre à contrôler ses démons qui la rendaient souvent insupportable. Cármen continua de danser, gardant une distance plus que raisonnable et terminait au moins sa danse avec l’intention d’aller le rejoindre après. Cármen saurait se faire pardonner, que ce soit par ses mots ou peut être danser juste pour lui, elle avait l’intention de calmer les choses entre eux, surtout avec leur enfant, ils n’avaient pas besoin de conflits.

Cármen fut soudainement surprise par ce cauchemar qui se matérialisait et qui la poussa a arrêter soudainement sa prestation. Umayr passa devant elle, il l’effleura mais l’ignorait, visiblement elle n’était pas ce qui l’intéressait à ce moment là puisqu’il se dirigea directement vers son cousin. Il lui fallut un moment pour réaliser cette vision d’horreur qui était pourtant bel et bien réelle. N’en croyant pas ses yeux, un frisson d’horreur la traversa, les souvenirs revenaient et Leoden n’était pas là. La peur vint la prendre au ventre, dans son angoisse elle peinait à respirer et resta pétrifiée. Que faisait il ici ? Namvar l’avait-il dénoncée ? Venait-il pour elle ? La jeune femme observa la scène sans pouvoir faire quoi que ce soit.

« Umayr, pourquoi arriver de cette manière ? »
« Tu m’as menti, je le sais, je veux que tu me donne leurs noms ! »
« Je vous l’ai déjà dit, je n’ai pas croisé ces bandits, sortez de ma demeure !! »

Umayr fronça les sourcils, prenant la réponse de Namvar comme un affront, il claqua des doigts et ses hommes commencèrent à entrer dans la demeure, prendre les richesses, retirer les bijoux des colliers des femmes.

« Umayr !! Arrêtez ça !!! »

La panique prit les quelques jeunes femmes qui poussaient de petits cris quand on leur arracha leurs bijoux. Puis deux hommes vinrent prendre Namvar à parti pour le rouer de coups. Quand à Umayr, il se tourna vers le groupe d’artiste, ses yeux se posèrent sur quelques danseuses dont Cármen qu’il dévisagea. Elle cru pendant un moment qu’il l’avait reconnue, mais ce ne fut pas le cas. Il donna un nouvel ordre et quelques hommes qui avaient fini de dépouiller les invités s’empressèrent d’attraper des danseuses. Cármen fut ainsi enlevée, on l’entraina de force avec les autres traverser la maison. Elle tenta de résister, jetant des regards en arrière avec effroi. Etait ce là la dernière fois qu’elle verrait Leoden ? Elle n’arrivait pas à pleurer, elle était dans la peur totale, un stress horrible qui lui donnait de vives crampes dans le ventre. Mais pour la santé de son enfant, une fois jetée dans la caravane qui les attendait à l’extérieur, elle tenta de respirer doucement pour se calmer. Mais c’était pire, plus elle essayait de respirer, plus sa respiration devenait suffocante. Les autres danseuses étaient elles aussi trop effrayées pour se préoccuper de Cármen, jusqu’à ce que celle-ci perde connaissance et s’écroule sur la danseuse à côté d’elle.

Alertée, elle poussa un cri qui ameuta les hommes d’Umayr. Ils déverrouillèrent la porte, pourtant prêts à partir.

« Que se passe t-il ? » Demanda Umayr qui était déjà sur son monture.
« Une danseuse a pas l’air d’aller bien. »

Le riche marchand leva les yeux au ciel, laissant l’homme s’en occuper et prit la tête de son convoi. Ne sachant pas quoi faire, l’homme referma simplement la grille, les quelques danseuses essayaient de réveiller Cármen en lui donnant des tapes après lui avoir retiré le tissu qui cachait son visage. Ce fut en vain, la gitane demeura dans les vapes.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Lun 24 Oct 2016 - 22:47



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden écouta encore un moment, mais il sentait que quelque chose n'allait pas. Namvar avait prévu un long spectacle, il devait durer jusqu'au premiers signes de la tombée de la nuit, et même si Cármen n'aurait fait qu'une danse, la musique aurait continué pour les autres femmes. Pourtant, il n'entendait toujours pas les autres instruments reprendre, et cela acheva de l'inquiéter lorsqu’il entendit un sacré bruit qui n'avait aucune raison d'être. Il se releva assis sur le lit, les sourcils froncés et une mine pas mieux que lorsqu'il était monté dans la chambre, mais cependant pas pour les mêmes raisons. Il décida de redescendre pour vérifier discrètement si tout allait bien, histoire que Cármen ne le voie pas s'il n'y avait aucun problème, parce qu'il lui en voulait toujours et qu'il était encore énervé. Il poussa la porte de la chambre pour s'aventurer dans le couloir, et à ce moment-là, les cris des femmes et les jappements des hommes parvinrent à ses tympans, et il sentit une coulée de sueurs froides le long de sa colonne vertébrale qui lui glaça le sang.

Il n'attendit pas une seconde de plus, se ruant dans l'escalier pour descendre les marches à la volée. S'il avait senti la rage monter dans ses veines un peu plus tôt, ce n'était rien comparé à ce qu'il ressentait présentement ; le flot de colère et d'angoisse s'infiltrait dans tout son corps. Il sentait son cœur s'accélérer sous la pression, ses mains à peine assurées qui tremblaient. Il en était presque à se perdre dans les couloirs tant la peur l'emportait sur ses nerfs, mais il poussait les portes comme un bœuf, limite à les casser ou à marquer les murs mais il s'en fichait complètement. Cármen. Il devait sauver Cármen. Il entendait toujours des cris, plus distants, plus ternes. Que se passait-il..?

Lorsque finalement il gagna les dernières portes qui le séparaient des jardins, Leoden ne se fit pas prier pour les éclater dans le mur d'un gros coup de bras, ce qui ne manqua pas de briser le bois en plusieurs endroits. Il se précipita pour découvrir l'endroit complètement saccagé, les tables à thé retournées et pas la moindre trace des richesses qui avaient jadis décoré la pièce, ni même des danseuses. Il y avait encore quelques hommes qui ramassaient les pots cassés, et bien vite l'homme remarqua Namvar, vers qui il se précipita sans réfléchir. Il l'attrapa par les épaules un peu violemment, et commença à lui hurler dessus en le secouant.

« Cármen !! Cármen, où est-elle ?! » répéta-t-il sans reprendre son souffle, à s'en éclater les cordes vocales. Il ne laissait même pas le temps de répondre à Namvar, quand il aperçu Shana qui venait poser sa main sur la sienne comme pour le calmer. Mais Cármen était en danger, et rien n'aurait pu le calmer. Elle le fixa un moment, elle semblait lui parler mais Leoden était ailleurs, il ne parvenait pas à s'accrocher à ce petit bout de conversation, c'était comme si tout autour de lui ne constituait rien de plus qu'un bruit sourd. Puis il entendit un nom qui attira son attention, mais qui en même temps décupla la rage qui l'habitait. Umayr était là..

Leoden lâcha l'homme qu'il tenait encore, à la limite de le balancer par terre sans même s'en rendre compte ; il ne maîtrisait plus le moindre de ses gestes. Il monta sur une chaise pour décrocher la décoration murale faite de divers sabres et s'arma du plus lourd avant de quitter la pièce. Il arpenta la maison en sens inverse jusqu'à arriver devant l'entrée pour y découvrir un tas de brigands dont il ne reconnaissait aucun visage puisque tous étaient masqués sous des turbans noirs. Il s'avança parmi eux, levant son sabre en l'air pour se faire remarquer avant de hurler un nom, dans un cri bestial, enragé.

« Umayr ! »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Mar 25 Oct 2016 - 0:02

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen






Plongée dans les limbes, Cármen ne percevait rien du monde réel. Elle respirait encore mais son esprit était loin, très loin. Si elle n’avait pas pu fuir, elle n’avait jamais eu autant envie de mourir sur le coup. Ces horribles souvenirs l’avaient submergée, elle s’y était noyée jusqu’à en perdre conscience. Elle avait vu tout espoir s’étouffer au moment où la cage avait été verrouillée sur elle et qu’elle n’avait pas vu Leoden venir la chercher au travers des épais barreaux en ferraille. Elle savait qu’être là n’était pas bon pour elle et qu’Umayr allait se rendre compte du coup de filet qu’il venait de faire, lui qui avait longtemps cherché à la retrouvé se retrouvait là tout à fait par hasard. Condamnée à l’enfer, l’horreur la suivait jusque là alors qu’elle avait touché le bonheur du bout de ses doigts. Sa famille, Leoden, Taavi, son enfant, tous allaient disparaitre de sa vie en un claquement de doigts.

Les danseuses avaient abandonné l’idée de la réveiller, néanmoins la jeune femme contre qui elle s’était évanouie continuait de la tenir dans ses bras. Un mouvement de dehors vint les agiter, alors que le nom d’Umayr résonnait dans la cour, d’autres hommes qui avaient pris les armes le suivaient et les hommes d’Umayr aussitôt dégainèrent leurs sabres pour les empêcher de venir plus près. Néanmoins entre crier son nom de la sorte avait intrigué Umayr qui en fronçant les sourcils cherchait de quelle voix grave sortait son prénom. Il était étonné de voir l’homme qu’on lui avait présenté sous le nom de Denethor venir le provoquer de cette manière alors qu’il ne l’avait même pas vu durant sa petite intervention. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Pourquoi cette hargne sur le visage ? Etait ce à cause des danseuses ? Des trésors ? Le suderon étouffa un rire, faisant faire demi-tour à son cheval pour pouvoir observer ce visage crispé de colère.

« Et bien quelle surprise !! »

Les hommes d’Umayr se resserrèrent pour qu’il ne passe pas le chemin qui menait jusqu’à lui mais ne leur donna pas l’ordre d’attaquer.

« Qu’est ce que tu veux l’étranger ?! » Demanda t-il sèchement.

Umayr détailla un peu plus Leoden avec ses armes et au vu de la façon dont il l’avait interpellé cela n’annonçait clairement rien de bon. Bousculé dans ses retranchements en deux temps trois mouvements, Umayr prit cela comme une provocation et descendit de son cheval. Il dégaina son sabre et s’avança à son tour, passant la barrière de ses gardes pour observer Leoden.

« Je n’ai tué personne, pourquoi me regardes tu avec ces yeux là petit ? Tu es déçu ? Tu aurais préféré que je tue ton ami Namvar ?»

Umayr ricana, il donna un coup de sabre sur la caravane qui renfermait les danseuses qui les surprirent dans un cri d'effroi.

« A moins que ces danseuses soient dans ton harem ? Ah oui dans ce cas je comprends ta colère, ce doit être frustrant de voir ses femmes partir.» Répondit-il en fronçant les sourcils.

Umayr fit quelques pas, gardant ses distances avec Leoden pour ne pas se faire prendre par surprise et pointa Namvar du bout de son sabre alors qu’il se tenait derrière, le visage recouvert de blessures alors que Shana le tenait entre ses bras.

« Tu n’as qu’à accuser Namvar, à cause de lui, une de mes femmes s’est enfuie. Tant que je l’aurais pas retrouvée, il aura à faire à moi.  Alors si tu veux t’y opposer je me ferai un plaisir de t’égorger»

Umayr dévoilait la frustration qu’il éprouvait depuis que Cármen s’était enfuir il y a de cela plus de dix ans. Il la cherchait sans relâche, il savait qu’elle était vivante et qu’elle était quelque part. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne la retrouve et qu’il lui fasse payer de l’avoir pris pour un idiot.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Mer 26 Oct 2016 - 10:20



HellO Dad

Cármen & Leoden


Son cri de bête retomba dans un silence qui envahit tout l'endroit. Les brigands s'étaient tus, se retournant un à un pour voir qui s'était manifester de la sorte, quel imbécile osait venir les importuner. Pourtant, aucun n'ouvrit la bouche, et l'on entendait presque plus un bruit à l'horizon. C'était étrangement silencieux, jusqu'à ce que finalement Leoden ne repère l'homme qu'il était venu chercher, fièrement perché sur un cheval oriental. Son regard ne s'en fit que plus brûlant, plus hargneux ; il se serait volontiers jeté sur lui pour lui arracher la gorge avec les dents, pour lui crever les yeux, lui ouvrir le ventre. Il y avait trop de choses ignobles qu'il aurait voulu lui faire subir, mais à ce moment-là, ce qui comptait le plus pour lui, c'était de sauver Cármen. Juste ça. Après, ils pourraient s'enfuir tous les deux, se cacher pendant un temps avant de finalement rejoindre le groupe de gitans où ils écouleraient la fin de leurs jours. Mais il fallait qu'il la sauve.

Umayr s'avança, les pas de son cheval soulevant un fin voile de poussière au rythme d'une allure lente, trop lente. Leoden ne bougea pas, il se tenait bien droit, son sabre à ses côtés. Il y avait tellement de choses qui lui passaient dans la tête à ce moment précis, l'on aurait pu voir sa rage transparaître dans chaque battement de son cœur. Ses yeux avaient perdu cet aspect doux et chaleureux qu'ils avaient appris à offrir pour une haine indéfinissable, une haine dirigée vers tous ceux qui sauraient se mettre entre Cármen et lui s'ils étaient assez idiots pour le faire. Il figea ses prunelles dans celles de l'homme qui avait volé sa promise, avec un dédain qui n'avait eu d'égal que celui qu'il avait dirigé à l'instar de Constance. Il attendit que l'homme ne s'approche, qu'il fasse retentir le tintement singulier de son sabre en le sortant de son fourreau. Il semblait se cacher derrière ses hommes, comme s'il n'osait pas, comme s'il préférait assurer ses arrières devant celui qui venait de lui faire un affront. Leoden ne le quittait pas des yeux, écoutant ce qu'il avait à lui cracher.

Et pourtant, s'il avait eu un tas de choses à lui vomir à la figure, Leoden ne trouva pas un seul mot qui comblait ce qu'il ressentait. La panique, il ne devait la montrer. La haine, elle était déjà trop présente, menaçant de lui faire perdre le contrôle, de l'envoyer dans un état de non retour. Il n'avait qu'une envie, c'était de se jeter sur lui, de lui fendre le crâne en deux. Et puis la voix d'Umayr s'éleva à nouveau dans l'air, comme une provocation.

« Cette salope de Cármen, quand je mettrai la.. » Et il n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà Leoden se ruait sur les hommes qui les séparaient, sa lame en avant. Il en transperça un premier, qui expira sous son coup bien porté, mais il n'eut pas le temps de dégager sa lame – plus longue que ce à quoi il était habitué – que déjà il sentait les mains des brigands l’attraper et le tirer en arrière. Il lâcha son arme, se reçut un bon coup dans les côtes qui le fit tousser et cracher un peu de sang avant qu'il ne relève le visage. Dans ses yeux, c'était toujours la même haine, le même ressentiment. Il les aurait tous égorgés s'il l'avait pu. Mais il se retrouvait en fâcheuse position, les brigands maintenaient ses bras et l'un d'entre eux avait empoigné sa chevelure pour le forcer à regarder Umayr. Il lui cracha à la figure, et alors qu'il allait probablement se prendre un second coup dans la mâchoire, l'attention d'Umayr fut attirée ailleurs alors qu'il tournait la tête, inquiet. Depuis le sol où il était toujours, Leoden ne pouvait pas voir ce qui semblait le perturber, mais il espérait que cela soit de bon augure.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Mer 26 Oct 2016 - 14:23

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen




Umayr fit quelques pas sur le côté pour s’apercevoir qu’un groupe de haradrim arrivait, dirigé par une personne qu’il connaissait bien puisque c’était un prince de l’un des royaumes de Khand et aussi l’un de ses meilleurs clients. Il grimaça, ne s’étant visiblement pas attendu à ce qu’il côtoie également Namvar et avait espoir que ce dernier ne s’entende pas mieux qu’avec lui. Umayr s’inclina devant le jeune prince qui fronça les sourcils en voyant qu’il y avait eu quelques imprévus pendant la réception.

« Quelle joie de vous voir par ici Prince Nojan. »

Nojan observa la scène en ignorant les courbettes d’Umayr, remarquant que ses hommes avaient saisi un étranger et reporta son regard sur Namvar qui lui également n’avait pas fière allure et qui s’était incliné, maintenu par sa femme. Puisque Namvar était le propriétaire des lieux, il préféra se tourner vers lui pour savoir ce qu’il était en train de se passer. Le prince descendit d’abord de son cheval, passa devant l’étranger et fit un baise-main à Shana afin de la saluer.

« Avez-vous des problèmes avec cet étranger ? »
« Prince Nojan, cet étranger est mon invité, Umayr est venu, il a pillé ma maison et emprisonné les danseuses que j’avais fait venir pour la réception. »

Le prince viarag se retourna vers Umayr, ce dernier avait beau être son ainé d’une trentaine d’années, il ne l’impressionnait pas. Nojan était jeune mais grand guerrier et respecté jusqu’au fin fond du désert

« Relâchez-le. » Ordonna t-il aux hommes d’Umayr.

Ces derniers s’exécutèrent, jetant Leoden au sol mais restèrent à proximité dans le cas où il tente une attaque sur Umayr. Ce dernier serrait les dents de voir son autorité bafouée alors qu’il se faisait humilier devant des personnes importantes.

Pendant ce temps là, dans la cage, Cármen reprenait ses esprits et les pièces du puzzle se remirent en place. Elle se souvenait de la manière dont elle était arrivée là, se redressant en sursaut et fut tout aussi surprise par le silence qui régnait mais aussi par le fait qu’ils ne bougeaient pas. Ils n’étaient pas encore partis ? Que se passait il donc ? La jeune femme retrouva la totalité de ses capacités visuelles, s’accrochant aux barreaux pour constater que Leoden était là, Umayr aussi, visiblement coupé dans son élan. Cármen déchira l’une des multiples voilures que constituaient sa jupe pour se couvrir la tête et masquer le bas de son visage au cas où. Il restait un espoir qu’elle s’en sorte et alors, elle profita qu’Umayr soit de dos pour se montrer un peu plus et discrètement faire signe à Leoden qu’elle était là et qu’elle allait bien. La gitane essaya de passer ses bras au travers des barreaux pour tenter de forcer la serrure en utilisant l’une de ses épingles à cheveux.

« Namvar a aidé l’une de mes femmes à s’échapper, je suis venu me venger ! » Déclara Umayr.
« Tu veux parler de cette petite avec les yeux bleus ? Pas étonnant qu’elle se soit enfuie vu comment tu traites tes femmes ! »
« Elle m’appartient !! »
« Elle n’est pas là Umayr et tu n’as pas la moindre preuve de tes paroles. Va-t’en de là avant que je te fasse tuer. »

Umayr serra les dents, portant un dernier coup à Leoden sous la colère avant de se diriger vers son cheval. Cármen retira soudainement sa main du verrou en n’ayant pas réussi à le forcer mais le geste attira l’attention du marchand, qui, dans un dernier élan de colère, s’empara d’une torche pour la jeter sous la caravane. Les danseuses à l’intérieur comprirent ce qu’il venait de faire tandis qu’il prenait la fuite. Les flammes vinrent lécher le dessous de la charrette portant la cage au niveau de l’avant. Les femmes s’affolèrent, tapant sur les barreaux.

« Leoden !! C’est lui qui a les clefs !! » Fit Cármen en pointant du doigt l’un des hommes d’Umayr resté sur place, abandonnés par leur maitre.

La chaleur commençait déjà à faire chauffer le métal et l’agitation des femmes favorisait l’incendie qui commençait à brûler le bois des roues avant.








made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Mer 2 Nov 2016 - 23:42



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden ne pouvait voir ce qui se tramait au loin, alors que quelque chose avait clairement attiré l'attention de Umayr. Il entendait des bruits de sabots, nombreux, très nombreux pour quelque chose qu'il n'aurait pu imaginer. Le bruit s'intensifiait, rythmé par le chant lointain et presque effacé des dunes qui faisait comme un fond sonore presque quotidien ici. L'homme resta à terre, maintenu par les pattes usées des sbires de ce tyran, et il sentait son cœur battre à vive allure, la rage continuer de bouillir dans ses veines comme un feu qui le gardait fort. Il entendit les pas de rapprocher, portant toujours plus de puissance dans la façon dont ils frappaient le sol, laissant deviner de forts chevaux, nobles et bien portants. Il ne mit pas plus de temps avant de pouvoir apercevoir le premier d'entre eux, une fière monture alezane harnachée de cuirs brillants, et sur son dos, un homme trop jeune mais déjà formé par les batailles de ce qu'il en pouvait voir. L'homme arriva, semant un silence autour de lui, alors qu'il mit pied à terre devant Umayr. Il s'adressa brièvement à Namvar pour avoir un état de la situation, et à ce moment-là Leoden comprit qu'il n'avait rien à craindre de ce prince, qu'au contraire il était probablement leur seule chance de s'en sortir sans plus de pertes.

Leoden resta silencieux, écoutant les uns les autres se parler, s'agresser avec une rage qui n'égalerait jamais celle qui bouillonnait dans ses veines. Il ne bougeait pas, mais ses muscles tremblaient, il tressaillait à chaque mention qui était faite de Cármen, alors qu'il ne savait toujours pas où elle était. Son regard était capté par ce jeune homme qui asseyait son autorité sur un homme bien plus mûr que lui, et pourtant il n'était pas dépourvu d'une certaine assurance. Cependant, il passa en revue les personnes de l'assemblée, comptabilisant ceux qui seraient de son côté et ceux qui ne le seraient pas. Il était au milieu d'un piège de loups. Mais il aperçut un léger mouvement dans le fond, près d'une charrette en bois où il reconnut immédiatement le visage qui lui faisait signe. Cármen.

Alors qu'il allait se lever pour se précipiter vers elle, il se reçut un autre coup de pied, dans la mâchoire cette fois et qui ne manqua pas de le sonner un instant. Leoden retomba lourdement sur le sol, échappant un bruit mat après avoir soulevé une fine couche de poussière. Il resta au sol, voyant que les gardes se retiraient pour suivre Umayr qui prenait un congé forcé. Le nouveau venu – dont Leoden n'avait pas retenu le nom, il avait d'autres choses plus importantes sur lesquelles se concentrer –, suivit Umayr du regard, et le chasseur fit de même, le sang battant dans ses tempes. Il le vit attraper une torche, la lancer sous la charrette. Et il ne lui fallut rien de plus pour se jeter dans la foule qu'il restait encore, guidé par Cármen qui lui montrait l'homme qui avait la clef, sans laquelle il ne pouvait la libérer, elle et toutes les femmes enfermées ici. Il n'hésita pas, se ruant sur le bougre en lui attrapant le cou à pleines mains, le secouant, le giflant alors qu'il ne voulait pas se tenir en place pour qu'il récupère les clefs. Il se battait avec l'homme, lui envoyant de bons coups dans les tempes alors qu'il semblait toujours lui résister, l'envoyant contre des pierres, et l'autre riait à pleins poumons devant lui, la gueule pleine de sang, alors que les flammes commençaient à ronger le bois de la charrette sous les cris des femmes dont les voilures menaçaient de prendre feu elles aussi.

Leoden attrapa une dernière fois l'homme par les cheveux, et il acheva ses souffrances en lui tapant la tête contre un roc, ses mains recouvertes de sang, de chair rougie. Il fouilla rapidement dans les pans de la chemise du mort, dans des mouvements frénétiques, maladroits ; il trouva le tintement des clefs sous ses mains alors que derrière lui, le cri perçant d'une femme se fit entendre alors qu'il savait ce qu'il était en train de se passer. Il se dépêcha comme il le put, Cármen était en grand danger et il lui fallait à tout prix la sauver. Il arracha les clefs de la dépouille, se ruant à nouveau sur la charrette pour porter secours aux femmes, les flammes rongeant déjà le bois avec avidité. Il enfonça la clef dans la serrure, tournant dans un claquement qui fit sauter le verrou, et alors la porte céda. Il l'ouvrit en précipitation, chopant Cármen par le bras pour la tirer de là et la mettre en sécurité, puis il s'engouffra dans la charrette, tirant une jeune femme qui était en train de hurler ; il la poussa par terre comme il le put, la jetant dans le sable puis se précipita pour l'en recouvrir sous les yeux choqués, qui ne comprenaient pas. Lorsqu'elle s'arrêta de hurler, il l'aida à s'asseoir, chassant le sable de son visage avec une douceur nouvelle. Il appela Cármen, qui visiblement ne présentait aucun signe de brûlure, puis lui montra la jeune femme, dont le visage avait noirci sous les flammes qui avaient pris dans ses habits. Il resta accroché un moment au regard de sa future épouse, à la fois choqué et soulagé, mais il lui traversa l'esprit que peut-être le bébé pouvait souffrir de cet incident.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Jeu 3 Nov 2016 - 11:40

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen



Ce fut avec effroi qu’elle observait Leoden combattre pour récupérer cette clef. Son cœur semblait s’être arrêté tant elle craignait pour lui. Elle le savait grand guerrier mais ne pouvait s’empêcher d’imaginer le pire et que ces instants soient les derniers. Elle serrait les dents, essayant de ne pas céder à la panique et continuer de croire en lui. Un cri aigu se fit entendre dans la cage, une des femmes avait prit feu et s’agitait partout, arrachant d’autres cris de frayeurs aux femmes enfermées. Lorsque Cármen reposa son attention sur Leoden elle remarqua qu’il avait enfin réussi à attraper les clefs et qu’il venait pour leur ouvrir. La jeune femme malgré le stress évident adressa un large sourire à son amoureux et lorsqu’il ouvrit enfin, elle s’empressa de sortir, accompagnée des autres femmes. Leoden retourna dans l’enfer afin de sauver cette pauvre femme en train de brûler. Il la roula dans le sable et les flammes finirent par s’éteindre. Elle était vivante, défigurée mais vivante.

Cármen s’empressa alors d’enlacer Leoden maintenant que tout s’était arrangé et qu’ils n’allaient pas être séparés. Elle avait au tellement peur de périr sous son regard alors que ces derniers jours, tout commençait à aller mieux. Finalement elle pouvait le serrer dans ses bras, se blottir contre lui et sentir son parfum qui la rendait toujours plus accro à lui. Les invités avaient déjà entreprit de soigner cette pauvre victime de l’incendie, ils se regroupèrent et la transportèrent à l’intérieur où le guérisseur pourrait prendre soin d’elle. Shana et Namvar s’assurèrent que Cármen n’avait rien. Ils étaient visiblement dépassés par ce qu’il venait de se produire mais purent également constater que la gitane n’avait pas la moindre égratignure et que l’enfant qu’elle portait ne craignait absolument rien. Cármen ne voulait pas lâcher Leoden, comme par crainte qu’Umayr revienne. Elle ne se sentait en sécurité qu’en étant avec lui.

« Merci Leoden. Tu es un homme bien ! Je suis heureux que Cármen t’ai choisi.» Fit Namvar avec un fort accent tout en venant pour lui serrer la main.

Shana affichait un fin sourire rassuré de voir que tout se finissait bien et qu’il n’y avait pas eu de morts de leur côtés. Elle savait combien ils avaient failli perdre et que les dieux avaient protégé Cármen pour qu’elle ne se fasse pas emmener. La maitresse de maison donna son châle à sa cousine afin que celle-ci se retrouve plus couverte qu’elle ne l’était et pour avoir un peu plus de confort.

Tandis que les domestiques s’affairaient à rassembler les richesses de tout le monde, les convives soit restaient pour aider soit s’en allaient au compte goute après avoir récupéré leurs biens. Cármen tenait le bras de Leoden tout en accompagnant son cousin et sa cousine à l’intérieur de la maison qui peu à peu retrouvait son état d’origine malgré le choc qui se lisait encore sur les visages. Cármen était encore un peu secouée mais son moment d’absence rendait le tout bien moins traumatisant puisqu’elle avait surtout l’impression d’avoir fait un mauvais rêve. Elle était dans la confusion mais il n’y avait pas de blocage en toute évidence et elle avait même faim.

Avant qu’ils n’aillent où que ce soit, Cármen osa retenir Leoden, laissant Shana et Namvar continuer devant et profiter de cet endroit où ils étaient désormais seuls. La gitane se mit devant son futur époux, elle lia ses mains aux siennes et prit son courage à deux mains afin de percer l’abcès :

« Excuse moi pour tout à l’heure…Il semblerait que j’ai encore des démons à combattre... »

Sa voix tremblait un peu, elle faisait preuve de bonne volonté et de courage à la hauteur de ce qu’il avait montré ce soir là. Et dès cet instant elle ne voulait plus qu’il y ait le moindre problème, elle avait grand besoin de lui pour s’en remettre et ne désirait pas faire face à un Leoden encore fâché par ce qu’elle avait fait. Mais elle n’eut pas le temps de lui apporter d’autres excuses qu’un groupe de haradrim fit irruption dans la salle.

« Il est là !! » Fit un homme en pointant Leoden du doigt.

Ils se précipitèrent vers lui, Cármen eu crainte qu’on l’accuse de quelque chose qu’il n’aavit pas fait et s’était postée devant lui pour faire barrière mais lorsqu’elle vit les sourires sur le visage de ces gens là, elle compris qu’ils n’avaient rien contre lui. On le remercia, on s’inclina devant lui, il fut 100 fois béni et traité en grand héros. Il se vit offrir de nombreux présents et la gitane resta sur le côté, admirant cette belle scène alors que tous voyaient Leoden comme elle le voyait depuis déjà bien longtemps.








made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Jeu 3 Nov 2016 - 17:11



HellO Dad

Cármen & Leoden


La jeune femme fut rapidement prise en charge par les invités, elle fut aidée et guidée jusqu’à un guérisseur ; il fallait panser ses plaies le plus vite possible, elle en aurait de lourdes séquelles, mais au moins elle était en vie. Leoden n’eut pas le temps de demander son nom à quelqu’un, mais puisqu’elle avait été à la maison de Namvar, il ne ferait aucun doute qu’il aurait de quoi la revoir pour vérifier si elle se portait bien. Sous son visage noirci, il avait pu apercevoir les traits d’une femme très jeune, probablement dans le début de la vingtaine. Aucun mari ni père ne se manifesta, ce qui sembla en étonner plus d’un, mais Leoden l’oublia bien vite lorsqu’il retrouva Cármen et qu’il put enfin la serrer dans ses bras. Là, ce fut comme si le temps avait suspendu son cours, tandis qu’il retrouvait le contact de cette femme dont il était épris, et qu’il s’imprégna de son parfum comme si c’était la dernière fois qu’il le sentait. Elle était saine et sauve, et c’était tout ce qui comptait. Qu’importe le prix qu’il en aurait payé, fusse-t-il de donner sa propre vie contre la sienne, il l’aurait fait. Il aurait tout donné pour elle.

Leoden la serra fort contre lui, dans une aura protectrice et bienfaisante, et alors il sentait sa colère se tapir tout au fond de lui, reprendre son sommeil à demi et le laisser en paix, dans le soulagement d’avoir retrouvé celle qu’il était venu sauver. Il laissa entendre un long soupir, avant de finalement la laisser s’éloigner pour qu’ils ne reviennent à l’intérieur de la maison. Leoden garda la main de la jeune femme dans la sienne, comme si jamais elle ne devait s’en aller. Elle avait l’air de bien se porter, et le bébé n’avait donné aucun signe d’alarmement, ce qui était plutôt rassurant. Il laissa Namvar et Shana disparaitre au bout du couloir, retenu par Cármen. Elle lui adressa de douces paroles, qui marquèrent profondément son cœur. A vrai dire, il était déjà loin de tout cela.

« Tu n’as pas à t’excuser » lui murmura-t-il à l’oreille, en lui faisant comprendre qu’il lui avait pardonné. C’était tellement insignifiant face à ce qui venait de se passer, et ce qu’ils avaient risqué.. L’homme se pencha vers Cármen, déposant un doux baiser sur son front. « Je t’aime. Je ferai n’importe quoi pour toi »

Soudain, il entendit des pas provenir de l’autre extrémité du couloir, et il entendit des voix graves qui ne pouvaient appartenir qu’à des haradrims. Il eut un instant de doute, sentant tout son corps se figer dans une transe habituelle, jusqu’à ce qu’il ne découvre les visages des invités de Namvar qui arboraient de grands sourires. Il attira Cármen contre lui, ne voulant jamais la laisser à l’écart, et il attendit que les hommes ne s’approchent, et il fut relativement surpris de recevoir autant de gratitude. Après tout, il n’avait fait que son devoir.. Et pourtant, il se voyait offrir de jolis compliments, des bijoux, des boites finement taillées par des orfèvres couteux, des bouteilles de vin onéreux, des présents dont il ne connaissait même pas l’utilité et des choses sur lesquelles il n’avait aucun nom à poser. Leoden se sentait dérangé par autant de monde autour d'eux, et par cette affluence de bonté envers lui, alors qu’il avait toujours l’impression de ne valoir quelque chose qu’aux yeux de Cármen. Il remercia les hommes d’un geste de la tête, joignant ses mains devant lui comme il était coutume de le faire ici. Au bout de quelques minutes, la plupart des hommes le quittèrent pour repartir chez eux, mais dans les derniers qui demeurèrent, un particulièrement retenait l’attention de Leoden.

Il avait des cheveux noirs, très crépus et des yeux tout aussi foncés sur une peau brûlée par les heures au soleil. Il se présenta rapidement, remerciant encore et encore Leoden pour ce qu’il avait fait.

« La jeune fille que vous avez sauvée est l'une de mes servantes » annonça-t-il, un sourire léger sur les lèvres. « Vous savez, je l’aime beaucoup, mais elle vous est redevable, alors j’accepte de vous la confier lorsqu'elle sera rétablie »








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Jeu 3 Nov 2016 - 19:28

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


C’était inespéré que de pouvoir de nouveau l’avoir contre elle, elle qui avait été certaine de ne plus jamais le revoir. La gitane se serait sans nul doute donné la mort, quoi qu’elle savait que Leoden aurait finit par aller la chercher et la sauver. Mais elle n’aurait pu supporter tel déshonneur que de redevenir la femme d’Umayr et le laisser disposer d’elle à son insu alors qu’elle appartenait à Leoden. Elle n’aurait pas pu le regarder en face après cela mais fort heureusement le pire n’était pas arrivé et Umayr s’en était retiré à l’est. Il ne reviendrait pas de si tôt, pas en sachant Namvar sous la protection de ce prince qui lui aussi avait salué le courage de Leoden. C’était tant mieux, cela leur assurait d’être tranquille le temps que leur enfant grandisse. Il avait accepté ses excuses et ses mots doux avaient tôt fait de lui arriver en plein cœur, la réconfortant d’une douce chaleur. Puis elle l’avait vu traité en héros, même s’il avait toujours été son héros à elle depuis le tout début et même le jour de leur rencontre. Elle l’observait avec ce regard tendre, elle l’admirait, posant machinalement l’une de ses mains sur son ventre. Lui qui allait être père, il était tout ce qu’elle avait pu rêver et elle était fière de porter son enfant. Le voir aussi surpris lui avait arraché des rires et des sourires et enfin lorsque la foule se dispersa, la jeune femme commençait à se dire qu’elle allait enfin l’avoir pour elle seule. Mais il restait un homme en particulier qui semblait avoir un présent spécial à lui offrir. Cármen ne fut donc pas étonnée de savoir que la jeune femme qu’il avait sauvée souhaitait lui montrer sa reconnaissance en lui proposant ses services.

Cármen détourna le regard de l’homme pour le poser sur Leoden. Ils n’avaient pas besoin de servante, ils ne pourraient de toute façon pas l’emmener et la gitane refusait d’avoir une femme constamment présente autour de lui, même si ce n’est que par service. Elle sentait de nouveau la jalousie poindre et se disait qu’elle n’avait pourtant pas de quoi la ramener et certainement pas après s’être excusée. Même si cette jeune femme était à plaindre, Cármen refusait qu’elle s’occupe de Leoden à sa place ou qu’elle tente de le faire mieux qu’elle. Passant son bras dans le dos de Leoden pour se rapprocher de lui, elle espérait qu’il n’allait pas accepter telle offre. Mais dans le doute qu’il n’ose pas l’envoyer sur les roses, Cármen éleva la voix, choisissant de répondre à sa place alors qu’elle n’aurait jamais dû le faire.

« Il a déjà une femme pour s’occuper de lui.» Fit-elle de manière assez aimable pour le coup

L’homme observa Cármen dont il ne pouvait voir que le bleu de ses yeux puisque le reste de son visage était dissimulé. Il fronça légèrement les sourcils, se demandant pourquoi une femme qui n’avait pas l’air d’être sa femme venait se mêler à une telle discussion.

« Vous êtes une courtisane si je ne m’abuse ? Vous permettez, je posais la question à cet homme. » Répondit l’homme d’une manière assez sèche mais juste.

Puisque Cármen avait souhaité préserver l’anonymat en se mettant à danser, elle ne pouvait pas venir contredire ce qu’il venait de lui répondre en dévoilant que si, effectivement, elle était sa femme et elle avait son mot à dire. Au lieu de cela il l’avait gentiment remise à sa place et reposa son attention sur Leoden. Cármen étouffa un rire nerveux sous le voile qui lui cachait le visage, elle ne pouvait que laisser Leoden répondre et qu’il fasse en sorte de ne pas accepter sa proposition.

« Elle me l’a elle-même demandé, elle souhaite se racheter et vous remercier. » Vint-il enchérir.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Ven 4 Nov 2016 - 21:45



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden fut surpris que la gitane réponde aussi rapidement à sa place. Il fut touché de voir qu’elle campait bien sa place auprès de lui, quitte à chasser une femme qui ne faisait que proposer ses bons et loyaux services, à l’inverse de l’autre qui les avait importunés durant le repas. Il esquissa un sourire de l’entendre ainsi réagir, même si ses paroles semblaient être encore quelque peu teintées d’une légère jalousie. Cependant, il trouvait assez de justesse dans ses paroles pour ne pas avoir à la reprendre, et il ne voyait de toute façon pas d’objection à ce qu’elle émette son avis. Il comptait bien plus que n’importe quel autre avis, de toute manière.

Alors qu’il allait confirmer ce que Cármen avait annoncé, amorçant un geste pour obtenir la parole, Leoden fut coupé par l’intervention de l’homme, qui ne manqua pas de remettre sa promise à sa place. Il se trouvait à la fois troublé et choqué par cette intervention, ne sachant que répondre, s’il devait dire qui elle était ou s’il devait continuer sur le sujet de la discussion sans le reprendre. Enfin, l’homme réitéra en proposant à nouveau les services de sa servante. Leoden hésita un instant avant de répondre, il ne savait pas vraiment s’il serait mal vu qu’il refuse l’offre, car de toute façon il n’avait pas besoin de servante et ne pouvait pas se permettre de l’entretenir, et d’autre part, il ne voulait pas d’une personne plus bas placée que lui, ce n’était pas dans ses manières. De l’autre côté, cela ne se faisait pas de refuser un présent, encore moins lorsqu’il provenait du repentir d’une personne dont il avait sauvé la vie. Leoden pesait silencieusement les pours et les contres, pesant la première réaction de l’homme dans le même temps.

« Vous savez.. » commença-t-il, d’une voix grave mais apaisée, pas énervée le moins du monde. De toute façon il était aux côtés de Cármen qui était saine et sauve avec le bébé, et rien n’aurait pu tarir sa joie. « .. Je vais me permette de refuser votre offre. Une servante ne me sera pas utile, elle risquerait de trop gros dangers et je ne suis pas certain de pouvoir assumer son entretien sur le long terme. En revanche elle peut faire une parfaite affaire en proposant ses services à notre hôte, Namvar. Elle se plaira ici, c’est un bel endroit. » annonça-t-il avec courtoisie, se montrant délicat dans sa façon de refuser pour ne pas blesser le marchand. Pourtant, les vraies raisons n’en demeuraient pas moins qu’il voulait être seul avec sa future femme autant de temps qu’il le pouvait, et qu’il se sentirait gêné d’être constamment épié par une simple domestique.

« Oh, et si je peux ajouter à cela un détail : mon épouse a tout à fait son mot à dire dans les décisions de la maison. C’est une haradrim, vous savez. Il est difficile de ne pas leur laisser les rênes.. » Il échappa un léger rire, tapotant l’épaule du marchand qui se rendait compte de son audace mal placée. Il s’excusa mille fois auprès de la jeune femme, promettant qu’il n’avait pas voulu la déshonorer de la sorte, mais Leoden ne la sentait pas blessée, alors il finit par prendre congé pour se retrouver de nouveau avec sa belle. Il passa ses mains sur le bas de son dos, la serrant contre lui alors qu’ils marchaient jusqu’au bout du couloir pour rejoindre leur chambre.

Leoden se montrait très protecteur envers la jeune femme. Il l’était toujours, mais d’autant plus qu’elle portait leur enfant et qu’elle avait risqué sa vie quelques minutes auparavant. D’après ce qu’il voyait, le bébé n’avait pas l’air d’avoir été touché par l’incident, et c’était ce qui le réjouissait le plus. Il craignait beaucoup que les choses se passent mal pour la suite, comme ce qui était arrivé à leur premier fils. Ce nouveau bébé représentait l’espoir nouveau qu’ils s’étaient donné, et il devait vivre à tout prix.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Sam 5 Nov 2016 - 10:50

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen


La gitane fut soulagée d’entendre Leoden décliner l’offre de l’homme, appréciant la petite précision qu’il fit concernant sa femme puisqu’il avait visiblement suivit son avis. Cármen étouffa un rire et suivit Leoden alors que tous les deux allaient se poser dans leur chambre. La soirée allait sans doute continuer avec les quelques convives qui souhaitaient tenir compagnie à Shana et Namvar un peu plus longtemps, mais quand à eux, ils préféraient s’isoler et se remettre de leurs émotions tranquillement dans leur chambre. Cármen allait bien, un joli sourire flottait sur ses lèvres, c’était là le soulagement mais aussi la joie d’être la future femme d’un tel homme et d’avoir été protégée par les dieux alors que sa vie aurait très bien pu se terminer là.



En rentrant, Cármen remarqua que la chambre était quelque peu désordonnée, se demandant si c’était l’œuvre des hommes d’Umayr ou la colère qu’elle avait réussi à lui faire ressentir quand à ce qu’elle avait fait pour le rendre jaloux. La gitane étira un sourire coupable tout en retirant les tissus qui recouvraient son visage pour enfin respirer sans avoir d’obstacles. Elle remarquait alors qu’elle n’avait pas été tendre avec elle, si cela l’avait mis dans un tel état qu’il commence à mettre le bazar dans leur chambre… La jeune femme avait commencé à être jalouse à cause de Jukka qui en se montrant violent avec elle l’avait ensuite endurcie et Buchanan avait écopé de ces bavures là alors qu’il avait toujours été tendre et adorable avec elle. Leoden en faisait aussi les frais et Cármen regrettait cela, elle devait se mettre en tête que tous ne se comporteraient pas comme des abrutis finis avec elle comme Jukka. La gitane voulait se racheter, lui faire plaisir et surtout lui montrer qu’elle allait bien.



Malgré le choc d’avoir revu Umayr, Cármen souhaitait rester forte, que jamais il n’influence le comportement qu’elle voulait avoir envers l’homme qu’elle aimait. Alors elle agissait comme s’il ne s’était rien passé, et elle finirait par oublier cette mésaventure pour n’en tirer que le bon. Cármen attira Leoden contre elle, lui volant un langoureux baiser avant de lui demander de s’installer confortablement sur le bord du lit. Puis elle s’éloigna un peu, remplissant un verre d’un vin rouge que l’on trouvait dans les régions nord du Harad et qu’elle connaissait bien pour en reconnaitre les senteurs. Elle l’apporta à Leoden après en avoir bu une petite gorgée dans un désir de retrouver certains souvenirs et lui laissa loisir de le déguster. C’est alors que Cármen entreprit de danser, comme elle n’avait pas pu finir. Cármen commença doucement, un large sourire taquin sur les lèvres, jouant avec les voilures transparentes qui scintillaient comme une nuit étoilée à la lumière des bougies les tissus qui recouvraient encore ses épaules. Ensorceleuse, son expression devint très vite plus sérieuse alors qu’elle n’avait de cesse que de fixer Leoden tout en s’éloignant doucement vers le centre de la pièce et qu’il puisse profiter du spectacle qu’elle lui improvisait vu que la soirée avait été perturbée momentanément. Puisqu’il était seul, puisqu’il était celui qu’elle aimait, il avait droit à une chorégraphie très particulière, très sensuelle tout en conservant cette part de mystère qui rendait ces danses orientales si hypnotisantes. Cármen adorait danser, c’était un fait, elle y prenait toujours du plaisir à pouvoir se dépenser et arracher des sourires, mais danser pour Leoden était sans doute la plus belle chose à vivre en ces instants là si fragiles, c’était une victoire sans aucun doute. Elle n’avait pas de musique mais les petites clochettes à ses chevilles et ses ceintures clinquantes suffisaient pour lui donner un rythme lorsqu’elle bougeait ses hanches.



Elle finit par ralentir les mouvements de ses bras qui dessinaient des arabesques, les effectuant avec lenteur calculée tout en donnant l’illusion d’une parfaite souplesse de chaque geste et qui demandaient beaucoup de travail avant d’arriver à une esthétique parfaite et voir ses hanches se mouvoir dans une fluidité pareille à un serpent ondulant doucement. Elle s’était volontairement arrêtée devant lui pour qu’il puisse admirer ses courbures exagérées par ses gestes et retira les pans de tissus qui avaient dissimulé la totalité de son costume afin de donner plus de caractère à ses mouvements et puisqu’il était son futur mari, il avait droit de voir la peau de son ventre et son dos partiellement dénudés. La gitane se pencha vers lui, frottant son nez contre le sien tout en se retenant de rire avant de se redresser et se retourner. Elle dégagea ses cheveux pour les rabattre d’un côté de ses épaules en découvrant les quelques arabesques tatouées aux plantes parant la peau de son dos et continua à danser. Elle s’éloigna, tournoyant sur elle-même avec la grâce et la délicatesse que les dieux lui avaient offertes.



Elle ne pourrait pas tout le temps danser et de moins en moins avec le bébé qu’elle attendait mais elle avait mis toutes ses capacités pour cette dernière fois, espérant que cela plaisait à Leoden et qu’elle s’était bien faite pardonner de cette manière.







made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 501
♦ RÉPUTATION : 3120
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Hello Dad Sam 5 Nov 2016 - 12:10



HellO Dad

Cármen & Leoden


Leoden raccompagna la jeune femme dans leur chambre, découvrant seulement le désordre qu’il y avait mis en s’énervant quelques heures auparavant. Il avait été pris d’une colère qu’il se connaissait bien, et que pourtant il n’était toujours pas capable de maitriser. Il se souvenait de Cármen et de sa danse devant les autres hommes, de ses mouvements exagérés qu’elle leur avait dessinés alors qu’il aurait voulu être le seul à qui ils étaient destinés. Mais il lui avait pardonné, il comprenait un peu pourquoi elle agissait de la sorte sans avoir posé de questions. Elle avait sans doute de mauvais souvenirs sur le tapis, et il ne voulait poser aucune question, ça ne le regardait pas, et il voulait que seul le présent ne compte, comme elle le lui avait appris. Comme la gitane l’incita à prendre place sur le lit, Leoden se laissa faire, et il s’installa confortablement, ajustant les pans de sa tunique haradrim pour ne pas l’abimer. Cármen eut rapidement fait de lui apporter un verre de vin, dont les effluves étaient vraiment caractéristiques aux vins orientaux, puisqu’il en avait déjà goûté pendant le repas, il avait pu le reconnaitre.

Cármen s’éloigna alors de lui, et contre tout ce à quoi il aurait pu s’attendre, elle commença une danse rien que pour lui. L’homme l’observa avec curiosité, mais surtout avec admiration. Elle débuta dans des mouvements qu’il lui connaissait déjà pour l’avoir vue danser de nombreuses fois, mais cet instant-là avait quelque chose de tout particulier. Elle dansait pour lui, pour lui seul. Rythmée par les tintements des multiples bijoux qu’elle arborait, la jeune femme se laissait à une danse sensuelle, élégante et Leoden ne pouvait que s’en mordre les lèvres. Elle était magnifique, et elle aurait fait pâlir d’envie la plus belle des déesses qu’il aurait pu exister. L’homme avait toujours trouvé Cármen divinement belle, et il ne pouvait empêcher son regard d’apprécier les courbes féminines qu’elle lui dévoilait dans sa chorégraphie. Elle était très douée, et cela se voyait qu’elle aimait beaucoup danser et qu’il y prenait un vrai plaisir, ce qui acheva de ravir Leoden.

Il laissait ses prunelles aller à leur gré, déguster avec avidité le spectacle qu’elle lui donnait en se refusant l’envie d’aller caresser sa peau si douce. Il se mordait les lèvres devant toute la grâce dont elle faisait preuve, se rappelant inévitablement cette fois-là où il avait croisé son regard pour la première fois, et qu’il s’était trouvé complètement hypnotisé par ses mouvements. Elle était incroyable, magnifique. Leoden porta le verre de vin à ses lèvres pour en savourer le goût, puis il le déposa sur le côté, toujours happé par la beauté de la gitane. Comment aurait-il pu lui résister ? Et elle le tentait comme une diablesse, envoûtante.

Bientôt, lorsqu’il ne tint plus son calme devant les gestes sensuels de la jeune femme, Leoden se leva pour la rejoindre. Il s’avança vers elle en soutenant son regard de braise, et il se retrouva bien vite à quelques centimètres d’elle. Il ne la toucha pas, se laissant seulement bercer par le parfum qu’elle exaltait et par la chaleur qu’elle dégageait. Mais la tentation était trop forte, toujours trop forte et il ne résista plus à l’envie de caresser sa peau si douce, en avançant doucement ses mains pour les poser sur les hanches de la jeune femme. Il la poussa en arrière jusqu’à ce qu’elle ne se retrouve contre le mur, savourant le contact brûlant de son épiderme sous ses paumes. Il s’avança vers elle, glissant une main dans sa nuque pour attirer son visage à lui alors qu’il la tentait par un baiser qu’il ne lui donnait pas.

Et pourtant il sentait sa chaleur l’éveiller, le contact avec sa peau le faire tressaillir, et bientôt, il ne résista plus à lui voler ce langoureux baiser.








made by roller coaster

_________________

“Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 487
♦ RÉPUTATION : 3666
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : fiancée à Leoden

MessageSujet: Re: Hello Dad Sam 5 Nov 2016 - 17:26

☙ Hello Dad

feat. Leoden & Cármen



Cármen s’appliquait dans chaque mouvement pour que le rendu plaise à Leoden et visiblement cela semblait faire son effet, ce qui l’encourageait à toujours se montrer plus sensuelle. Elle continua dans ses ondulations, faisant preuve d’une belle technique sans pour autant trop forcer en se sachant enceinte. Elle ignorait si trop danser pouvait contribuer à une fausse couche mais dans le doute, ce serait sans aucun doute la dernière fois qu’elle le ferait et rester sage durant ces neufs mois qui l’attendaient. C’était un dernier plaisir qu’elle s’octroyait et si Leoden pouvait en profiter c’était encore mieux ; Puisqu’il la dévorait du regard c’était bon signe.



Elle n’avait pas terminé de danser qu’elle vit Leoden se lever et venir vers elle, l’obligeant à s’arrêter. Cármen afficha un large sourire amusé et en même temps elle ne s’était pas attendue à ce qu’il se lève ainsi. Leurs regards amoureux accrochés, la gitane suivit le mouvement qu’il lui imposa jusqu’à ce que son dos rencontre l’un des murs de leur chambre. Elle pouvait voir l’attirance qu’il avait pour elle, les étoiles dans ses iris mordorés qui l’avaient observée tout le long de se petite prestation et s’étaient allumées en flammes ardentes maintenant qu’elle était tout près de lui. Elle retrouvait cette attraction qui liait leurs âmes qui au début leur avait ouvert la voie vers cette relation qu’ils avaient maintenant depuis quelques mois, elle le sentait comme un courant sous la peau quand son corps appelait le sien. Ce lien était toujours fort, toujours présent et l’un comme l’autre semblait le comprendre et en reprendre possession. S’étant de nouveau rapprochés depuis quelques temps maintenant, Cármen ne se passait pas de voir Leoden épanoui et le sentir enfin lâcher prise.



Elle ignorait là où il voulait l’emmener mais sa manière de l’avoir approchée avait attisé le feu en elle et la jeune femme se laissait guider sans retenue par sa volonté. Cármen leva la tête dans la direction du rohirrim, s’attendant à ce qu’il l’embrasse lorsqu’il l’attira vers lui mais n’en fit rien, jouant avec elle d’une manière qu’elle ne lui connaissait pas et qui lui plaisait beaucoup. La jeune femme se mordit les lèvres dans une frustration évidente de ne pas ressentir ce contact là. Puisqu’elle était bien plus petite que lui elle ne pouvait pas mettre fin à cette attente qu’il lui infligeait et était contrainte d’en souffrir en sentant son souffle venant mourir sur ses lèvres. Bloquée contre le mur, finalement, Leoden vint lui offrir un langoureux baiser qui lui procura de doux frissons qui la firent tressaillir. Elle était heureuse de voir qu’il n’était plus sur la retenue et qu’il osait venir vers elle de cette manière, ils avaient là bien plus de complicité qu’ils n’en avaient jamais eu et c’était comme s’il n’y avait plus rien d’important. Rien pour les retenir, rien pour hanter leurs esprits, que ce soit Constance ou Umayr, ils étaient loin, très loin et ne pouvaient plus influencer leur manière de se comporter ni briser de nouveau ce lien. La gitane prit grand soin d’approfondir leur baiser, y apportant un peu plus de fougue et de la passion brûlante qu’elle avait toujours eue pour lui. Ses mains vinrent se glisser sous sa tunique pour le tirer plus contre elle et pouvoir caresser la peau du bas de son dos du bout de ses ongles et lui arracher les mêmes frissons qu’il lui donnait. Son cœur cognait dans sa poitrine à mesure qu’elle se délectait de ces instants où ils se rapprochaient que ce soit pour quelques minutes ou pour la nuit entière. Cármen était comblée par le simple regard qu’il pouvait poser sur elle, elle se sentait importante, aimée comme elle avait toujours eu envie qu’on l’aime. Elle avait foi en l’avenir, Leoden était forcément celui qui lui était destiné et comptait le prouver avec la naissance de cet enfant.




made by guerlain for bazzart

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hello Dad

Revenir en haut Aller en bas
Hello Dad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Harad-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.