AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Les arbres qui bougent [intrigue]

Partagez | 
 

 Les arbres qui bougent [intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mar 21 Fév 2017 - 15:27



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



   
On lui avait fait des remarques ces dernières semaines, quelque chose d’étrange se passait à Fangorn. Dans le campement on ne parlait plus que de ça : des arbres se seraient mis à bouger, des grondements auraient été entendus tout près de la forêt. Au départ Isveig avait condamné ces histoires, les qualifiant futiles et complètement irréelles. Isveig n’aimait pas savoir qu’une poignée d’hommes de son groupe étaient bien plus préoccupés par cela que par leurs futures  primes alors qu’une arrivant était très importante. Une bagarre avait éclatée entre elle et l’un des hommes parce qu’il en parlait encore au moment le moins adéquat et au final, la mission bien qu’accomplie avait tourné au fiasco et au retour à la base les temps avaient été aux règlements de comptes.

Isveig avait alors voulu en avoir le cœur net et était partie à dos de cheval jusqu’à la forêt pour aller observer elle-même et revenir avec des informations fiables quand à toute cette comédie. Le voyage n’avait pas duré longtemps et la route avait été sans encombre, alors Isveig avait pu se rapprocher de la forêt et s’était accroupie dans un coin pour l’observer de loin. Quelle ne fut pas sa surprise en remarquant qu’effectivement des mouvements suspects étaient à noter. La guerrière avait dû faire l’effort de regarder à deux fois avant de se rendre compte qu’effectivement cela venait des arbres et qu’elle n’avait jusque là aucune explication à ce qu’il se passait. N’ayant pas vaste connaissance de tout ce qu’on peut trouver en Arda, cela lui glaça le sang. Quelle était donc cette sorcellerie ?

La jeune femme n’était pas restée plus longtemps, remontant sur sa monture pour se diriger non pas vers le campement de sa communauté mais se mit en recherche d’une personne bien en particulier. Et puisque cette dernière n’était jamais au même endroit, elle mit plusieurs jours avant de retrouver sa trace. Il suffisait de demander aux habitants des villages, de leur donner une description de la personne et elle était très vite au courant de sa localisation. Carmella avait été vue non loin d’un village, bien sûr on la craignait c’était bien pour cela qu’elle demeurait nomade. Alors Isveig s’était dépéchée de rejoindre la clairière indiquée, ayant envie de lui demander son avis sur ces phénomènes et pourquoi pas l’y emmener directement afin qu’elle lui dise ce que c’était exactement. Isveig devait revenir auprès de son groupe avec des réponses claires.

Isveig arriva jusqu’au petit campement de la sorcière, observant les alentours en remarquant qu’elle n’était pas encore là. Sans doute en train de faire sa cueillette ? Quoi qu’il en soit elle n’allait pas tarder et elle ne devait pas être loin. Isveig n’allait pas la déranger, préférant s’asseoir au sol devant le feu de camp pour patienter et affuter sa dague avec une pierre. La jeune femme aimait quand même bien être là, tous ces grigris lui rappelaient sa terre mère même si pour la plupart des années de son enfance, elles étaient marquées par la colère. Isveig retrouvait cette tranquillité spirituelle qui parfois lui manquait et qui lui donnait envie de refaire un tour dans le nord pour renouer avec ses racines. Elle ne craindrait pas d’y croiser sa famille puisqu’ils étaient tous partis, ils l’avaient entrainée avec eux jusque dans le Rohan alors qu’elle ne l’avait pas voulu.

Lorsque Carmella fit enfin son apparition Isveig lui adressa un signe de tête – ni plus ni moins. Car Isveig ne désirait pas avoir d’attaches sociales, ce genre de relation pouvait être toxique à son travail. Alors il y avait entre elles que de conversations autour d’intérêts communs et parce qu’ici elle était la seule à faire des trucs qui se rapprochaient de ce qu’elle connaissait. Avec ceci elles se fournissaient mutuellement en diverses herbes et autres remèdes. Il n’y avait pas lieu de raconter sa vie ni de dire ce qu’on aime ou ce qu’on déteste et leur entente était très bien comme ça. La chasseuse sorti de son sac diverses plantes et autres ingrédients qu’on ne trouvait que trop rarement dans ces coins et dont elle savait que cela pouvait lui profiter. Isveig posa les paquets sur le côté, les poussant vers elle pour lui montrer qu’elle les lui donnait.

«J’ai trouvé ça en me baladant vers l’Est, je suppose que tu sauras quoi en faire. »



   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mar 21 Fév 2017 - 23:25




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Ce jour-là, la sorcière s'était réveillée de bon matin. Elle avait assez peu sommeil, ces derniers temps. Ce n'était pas une sensation désagréable qui l'empêchait de dormir ; non, elle aimait le clair de lune, elle aimait la fraîcheur bienvenue du crépuscule ou de l'aube qui caressait sa peau et ça lui faisait du bien. Elle était partie alors que le soleil donnait encore une couleur bleutée au ciel, mêlée d'aquarelles rosées dans un joli tableau. Si elle savait apprécier ces mélanges artistiques, c'était qu'ils lui rappelaient un peu la magie, et tous ces mystères que le monde lui cachait encore. Elle était partie, laissant sur place son chariot sans craindre que que l'on y vienne. Elle était nouvelle dans le coin, et les gens avaient encore trop peur d'elle pour venir la chercher, même si les discussions du village le plus proche murmuraient sa présence comme une vermine méconnue qu'il fallait observer.

La jeune femme se baladait tranquillement entre les hauts troncs dont les feuillages permettaient de garder l'air frais et l'humidité sous la canopée. Elle entendait ça et là quelques oiseaux manifester leur présence, des écureuils, et aussi parfois une biche mais c'était rare. Carmella respirait l'air bienfaisant de l'endroit, s’imprégnant de cette fraîcheur comme d'une brise nouvelle. Elle sentait toutes les ondes de la forêt danser autour d'elle, savourant leur cours comme une mélodie parfaitement jouée. Sous ses pieds nus, l'humus humide faisait comme un coussin agréable, et elle poursuivait son chemin sans trop laisser de traces de son passage. Discrète, subtile comme une ombre, elle se glissait dans les sous-bois à la recherche de plantes et de baies qu'elle pourrait utiliser pour ses magouilles, et régaler son propre palais.

Ses petites mains allaient cueillir les baies avec délicatesse, et au bout d'un moment, lorsqu'elle jugea son panier assez rempli, la sorcière décida de faire demi-tour pour rentrer jusqu'à sa roulotte. Le chemin du retour fut assez rapide, plus qu'elle ne l'aurait imaginé, et elle espérait tout de même que son feu de camp n'était pas mort, auquel cas elle allait sans doute mettre un peu de temps à le faire reprendre. Mais la patience était de son côté aujourd'hui, et elle déboucha dans la clairière avec un sourire accroché au visage. Le vent s'engouffra dans les pans légers de sa robe lilas, découvrant le bas de ses jambes alors qu'elle était trop occupée à porter son panier pour réajuster sa tenue. Elle s'avança pour découvrir avec curiosité qu'une silhouette se dessinait devant les dernières flammes, et son sourire ne put que s'agrandir lorsqu'elle découvrit de qui il s'agissait.

Isveig avait sûrement quelques petites choses à lui donner, il était de coutume qu'elle ne vienne pas sans rien, sinon, elle repartirait sans rien aussi. C'était un peu leur arrangement, à toutes les deux. Rien de personnel, mais un lien s'était quand même établi entre les deux femmes. Carmella avait d'autant plus de curiosité vis-à-vis d'elle qu'Isveig était une des rares personnes dont elle ne pouvait avoir de visions. Elle avait beau avoir essayé, rien. Et ça piquait drôlement sa curiosité. Carmella déposa son panier sur le côté puis elle vint s'asseoir sur une souche devant les flammes, ses petits pieds se réchauffant devant les braises. Elle détailla un moment le visage de la jeune femme en face d'elle, de ses petits yeux trop curieux, trop mesquins. Elle ne ferait pas un mauvais coup à cette fille-là, parce qu'elle était aussi l'une des rares qui pourrait lui faire la peau, et Carmella comptait sur sa potentielle protection si un jour elle se trouvait en danger.

Elle ne la remercia que d'un signe de tête pour les plantes, découvrant avec avidité les merveilles rares qu'elle venait de prendre en sa possession. Alors, la sorcière se posa finalement pour figer son regard sur son invitée, ses petites mains jouant avec le long pendentif qu'elle portait.

« Qu'est-ce qui t'amène ? » fit-elle simplement.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mar 28 Fév 2017 - 18:40



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



   
Carmella ne semblait pas dérangé de la présence d’Isveig ici, et en même temps elles se voyaient beaucoup trop rarement pour que cela vienne l’exaspérer. De toute façon, Isveig lui ramenait toujours quelque chose en compensation du dérangement et la sorcière eu bien vite fait de le savoir. La jeune femme récupéra les herbes, il n’y avait jamais d’effusions amicales, ce n’était le genre ni de l’une ni de l’autre. De toute façon il n’y avait  pas de relation d’amitié malgré le fait qu’elles se connaissent maintenant depuis pas mal de temps. Isveig ne désirait s’attacher à personne et Carmella avait sans doute aussi ses raisons de mettre une barrière entre elles. Cela leur convenait à toute les deux quoi qu’il en soit et alors tout se passait bien entre elles tant qu’elles respectaient cette limite. Ivseig était néanmoins contente de voir qu’elle avait l’air en forme et elle semblait apprécier ses trouvailles. Elle en ferait bon usage, pour sûr. Ainsi, la sorcière ne tarda pas à lui demander ce qui l’amenait par ici, sachant pertinemment qu’elle ne venait jamais lui rendre visite simplement pour savoir comment elle se portait ou la saluer. Isveig vint fouiller dans sa besace, sortant des morceaux de tissus qui protégeaient un gros morceau de viande. Elle avait faim, elle avait aussi de quoi nourrir sa camarade si l’envie lui prenait de manger un morceau de viande chassé il y a tout juste quelques heures. La guerrière posa la tranche sur la pierre chaude près du feu afin de débuter la cuisson.

« J’ai besoin de toi, de tes capacités à voir la vérité » Commença Isveig.

La jeune femme repensait à ces faits qui avaient eu lieu et qui l’avait laissé perplexe. Mais aussi ce qu’elle avait vu à Fangorn, ces murmures graves et ces mouvements irréels. Pour peu elle avait eu l’impression d’être dans un autre monde, même si elle avait conscience d’ignorer un bon nombre de choses sur Arda. Elle avait besoind e savoir si cela était d’origine naturelle ou de faits de magie noire, alors il n’y avait que Carmella qui pourrait balayer ses doutes quand à une origine maléfique.

« A Fangorn j’ai observé ce qu’un de mes gars avait avancé. Il y a des mouvements suspects dans la forêt, je ne m’en suis pas suffisamment approché pour te dire avec détail d’où cela vient. »

Ivseig n’avait pas envie de tomber dans le ridicule en disant mot pour mot ce que son collègue avait dit et qui avait vite fait d’amuser la galerie. Prendre du recul, jouer sur l’incertitude était une manière bien plus intelligente pour ne pas se laisser submergé et trompé par ses propres visions des choses.

« Il y avait des mouvements d’arbres, des murmures presque inaudibles mais c’était comme si la forêt s’était mise à parler. Je voudrais que tu viennes avec moi pour voir, et que tu me dises ce que tu en penses. »

Au moins elle aurait le fin mot de l’histoire et pourrait retourner à son camp pour apaiser les esprits de ces trouillards, qu’ils cessent de refuser des contrats sous prétexte qu’ils ne voulaient pas s’approcher de Fangorn alors qu’elle était sur une route importante pour veux puisqu’elle menait au Gondor. Isveig ne laissait pas tellement le choix à Carmella, elle emmènerait cette dernière quoi qu’il arrive mais avait la nette impression qu’elle n’allait pas devoir user de plus de persuasion. En effet puisqu’elle était assez curieuse selon elle, si cela était d’ordre magique, elle voudrait alors sans doute voir de ses propres yeux ce qu’il en retournait. A ajouter à cela, si ces mouvements venaient bel et bien des arbres, qui sait quelles propriétés magique pourraient possiblement avoir leur écorce ou simplement leurs feuilles ? C’était tout à fait intéressant pour elle aussi, ainsi Isveig n’avait sans doute pas besoin de développer ce point là puisque Carmella était bien assez intelligente pour faire le lien toute seule.




   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Jeu 2 Mar 2017 - 23:41




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Carmella n'avait pas besoin d'y aller par quatre chemins, et c'était ce qui lui plaisait avec Isveig. Elle ne venait jamais au hasard, jamais pour l'importuner ou lui demander un service pour argent comptant. Non, à vrai dire, lorsqu'elle pointait le bout de son nez, elle avait toujours quelque chose de très intéressant à lui montrer. Carmella laissait ses petites mains s'agiter derechef, jouant tantôt avec son long pendentif en argent, tantôt avec les trouvailles que la jeune femme venait de lui ramener. Ah, la sorcière était bien contente ; elle avait là quelques pousses rares qu'elle n'aurait su trouver ailleurs, et cela l'arrangeait bien parce qu'il en était certaines qu'elle avait beaucoup de mal à trouver par ses propres moyens. A vrai dire, elle ne savait pas franchement comment Isveig se les procurait, mais cela n'avait pas la fichtre importance pour elle. Le sourire qui s'était accroché entre ses deux joues sembla ne plus la quitter, et alors, elle regarda avec une attention toute particulière son invitée qui déballait de la nourriture, dont elle pourrait allègrement profiter.

La viande diffusa rapidement une bonne odeur dans le campement, elle devait être fraîche, ce qui assurait à la jeune femme, en plus d'avoir de quoi se mettre sous la dent, un morceau de qualité. Elle ne remercia pas Isveig, après tout, c'était bien normal qu'elle ramène des vivres si elle venait ici. La sorcière étant relativement avare de tout, elle ne l'aurait pas laissée filer en l'ayant nourrie sans rien en retour. Mais avec Isveig, elle n'avait jamais réellement de mauvaises surprises, et cela lui plaisait beaucoup. Alors comme ça, elle avait besoin des pouvoirs de Carmella. La jeune femme étouffa un petit rire en l'entendant ; elle aimait beaucoup se servir de son don, qu'elle le rende utile ou non, cependant, elle n'en avait pas réellement le contrôle. Le meilleur exemple qu'elle pouvait en donner, c'était justement Isveig. L'une des rares, si ce n'était la seule, qui était un mystère total pour elle. Carmella avait plus de facilités à ne pas craindre les gens lorsqu'elle voyait en eux comme dans un livre ouvert, mais là, elle n'avait rien. Pas l'ombre d'une image, d'une couleur. Rien si ce n'était une sensation étrange qui étreignait son corps à ce moment-là, et qu'elle se retrouvait face à un néant qu'elle ne connaissait pas.

« Tu sais que je ne contrôle pas mon don ? » lui rappela-t-elle plus ou moins gentiment, alors qu'elle fouillait dans ses affaires afin de trouver de quoi assaisonner la viande que son amie avait ramenée. Elle aussi, elle avait senti ce changement dans la forêt, sans totalement mettre la main dessus. Elle avait senti l'ombre qui s'étendait de part et d'autre de l'endroit, comme un voile de mystère qui tombait tout autour d'eux. Carmella laissa d'autant plus son sourire s'étirer quand elle comprit ce que la jeune femme voulait tirer d'elle.

Que cela lui rende service ou non, de toute façon, la curiosité aurait poussé la sorcière à se rendre à Fangorn. Elle aimait particulièrement la magie, cela l'intriguait car elle en était teintée en partie, mais pas tout à fait. Et elle ne saisissait pas encore trop bien l'ampleur de ses pouvoirs, ni de la magie en termes plus généraux sur la terre. La sorcière détourna son attention de son invitée pour s'occuper de la viande, retournant le morceau sur la pierre chaude alors qu'elle saupoudrait dessus un savant mélange d'épices.

C'était décidément une journée qui commençait très bien, et pas qu'elle soit spécialement pressée de nature, mais sa curiosité latente avait bien éveillé l'esprit vivace de la sorcière. « Tu m'y emmènes quand ? » fit-elle simplement, alors qu'elle perfectionnait la cuisson de la viande.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Lun 6 Mar 2017 - 18:06



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



   
« Tu pourras quand même me dire si c’est naturel ou pas non ? T’as quand même bien plus l’habitude que les gens normaux de ce genre de choses. » Fit remarquer Isveig.

Carmella ne semblait pas réticente à l’idée de l’accompagner à Fangorn malgré ce qu’elle venait de déclarer. C’était plutôt une bonne nouvelle, car elle aurait sans aucun doute le fin de mot de l’histoire plus rapidement avec elle plutôt qu’en enquêtant seule dans son coin. Et avec ça, au camp, ils pourraient aviser d’une solution, éviter cette route, en trouver une autre ou alors cesser de faire de la paranoïa si le phénomène était plutôt d’ordre naturel et que cela ne craignait rien. La viande cuisait gentiment, la jeune femme laissa Carmella rajouter de ces épices provenant du sud qui parfumaient agréablement les environs. Depuis qu’elle avait quitté sa famille, manger n’était plus un moyen de rassemblement, profiter d’un repas aux savoureux arômes. Désormais elle mangeait, se foutant pas mal du gout que cela pouvait avoir. Mais si cela lui faisait plaisir de les rajouter, qu’elle le fasse. Isveig en profita pour se lever et aller jusqu’à un seau d’eau où elle pouvait rincer son visage et retirer les traces de ces marques noires qui lui cernaient les yeux. Peu à peu le visage aux traits fins et juvéniles de la jeune femme se découvrit et elle entreprit de retourner près du feu.

Elle se foutait pas mal que Carmella voie de quoi elle avait réellement l’air, elle avait déjà vu son visage à plusieurs reprises et au vu de leur relation elle n’avait pas à se montrer plus impressionnante que ça ni gommer cet air trop jeune qui pouvait lui causer parfois quelques moqueries.

« On part demain matin, je voudrais que ce soit vite réglé, j’ai des choses à faire après. »

Par choses à faire bien entendu, il s’agissait de son frère. Elle cherchait toujours sa trace, il avait été vu dans un village non loin en compagnie d’une femme qu’elle soupçonnait être sa mère après l’avoir cherché à la trace pendant de longs mois. Isveig aurait pu demander des informations à Carmella, mais pour cela il aurait fallu lui parler d’elle et de son passé et ça, c’était tout simplement hors de question. De toute façon, l’étau se resserrait, Chandalen avait prit la mer, il était revenu, alors elle savait où elle allait devoir aller chercher pour le trouver. Alors il n’y avait plus qu’à l’entrevoir et elle pourrait le suivre de près jusqu’à décider quand agir et comment, parce qu’elle ne voulait éveiller les soupçons de personne et encore moins ceux de sa mère. Pour cette dernière, elle ne désirait même pas la voir, dans un mélange de honte et de frustration. Toute son existence était basé sur des faits non concrets et en venant tuer son grand frère qui n’était en fait que son demi-frère, elle aurait l’impression de pouvoir en terminer finalement alors que cela ne changerait rien à ce qu’il s’était passé. Isveig n’y avait pas réellement réfléchi, elle voulait faire cela, c’était la seule chose à ce moment là qui semblait pouvoir lui apporter quelque chose.

Du coup, cela lui demandait de l’attention toute particulière pour être certaine qu’il ne lui file pas de nouveau entre les doigts en allant se balader on ne sait où. Alors quand Ivseig disait qu’elle voulait clore cette histoire au plus vite, ce n’était pas par hasard.
Isveig attrapa deux plats en bois pour leurs couverts puis étala les viandes dessus avant d’en passer un à Carmella. Elle ne se fit ainsi pas prier pour commencer à manger, le voyage lui avait ouvert l’appétit et ces senteurs épicées lui avaient tout de même mis l’eau à la bouche.

« Je n’ai pas eu de mal à te retrouve, tu n’as pas beaucoup bougé depuis la dernière fois non ? Tu comptes aller par où après ? »





   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Sam 11 Mar 2017 - 17:11




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


« Naturel ou pas, ça oui. Mais si ça l'est, je serais bien déçue. » répondit calmement la sorcière, alors qu'elle s'occupait de retourner machinalement la viande dans les cendres pour qu'elle cuise de façon homogène à l'intérieur. Ce n'était pas souvent qu'elle en mangeait, à vrai dire, elle préférait les plantes et les fruits au goût, mais cela ne lui ferait pas de mal. Même si, bien sûr, elle préférait réserver l'odeur métallique du sang à ses massacres plutôt qu'à sa nourriture. Elle vit Isveig se lever pour aller se rincer le visage, et si elle la savait jeune, ses traits ne lui étaient pourtant pas inconnus. Elle se savait plus jeune que la guerrière, cela ne l'empêchait pas de perpétrer un voile sombre derrière elle, comme une cape noire qui la poursuivait sans cesse alors qu'elle prenait un malin plaisir à faire du mal aux autres.

Elle ne savait pas trop ce qu'Isveig faisait de ses journées, mais quelque chose la laissait penser qu'elle était, quelque part comme elle, instigateur du mal plutôt que du bien. C'était ce qui la fascinait d'autant plus chez cette demoiselle, et elle aurait assurément voulu en savoir davantage, de par sa curiosité maladive. Alors qu'elle revenait s'asseoir juste en face d'elle, la jeune femme annonça qu'elles partiraient le lendemain à la première heure. Parfait. La sorcière étira un sourire satisfait, mais si le choix avait été pour elle, elle n'aurait eu qu'à plier ses bagages pour disparaître et se rendre jusqu'à Fangorn. Elle hocha la tête pour manifester son contentement, les yeux rivés sur le morceau de viande qui cuisait, laissant une bonne odeur s'en réchapper.

Comme toujours, Isveig laissait un mystère sur ces « choses » qu'elle avait à faire. C'était troublant pour Carmella, car elle était l'une des rares personnes dont elle ne pouvait rien voir. Mais elle ne cherchait plus, avec le temps elle avait – très légèrement – réussi à occulter ce fait-là.

Elle observa la jeune femme en silence, scrutant chaque parcelle de son visage encore jeune avec une attention délirante, comme si elle comptait y voir quelque chose. Carmella attrapa l'assiette qu'elle lui tendit, respirant les effluves de la viande avant de rajouter encore quelques épices au dessus, et elle en découpa un morceau, entendant la question d'Isveig alors qu'elle savourait sa nourriture. Son invitée avait bien fait de se ramener avec ça, c'était fameux. Et ça valait de loin la bonne cuisine quand elle avait habité dans le Rhûn chez son mari qu'elle avait sauvagement assassiné. Cette pensée acheva de rendre sa mine d'autant plus joyeuse, et alors, elle décida de répondre à la question de la jeune femme.

« J'ai bougé, mais ici je me suis pas encore fait chasser à coup de fourche alors j'y reviens souvent. J'ai pas établi de lien de confiance avec ces gens-là, mais ils me foutent la paix et viennent me filer leur argent, alors ça me va. Par contre, je vagabonde de temps à autres, tu sais, quand il y a un truc qui pique ma curiosité je reste jamais loin très longtemps. » Et elle finit sa phrase, se repenchant sur son assiette pour en découper le contenu, et le porter à sa bouche avec un visage calme, mais au fond, elle avait drôlement faim. « Je sais pas où je vais aller. L'avantage, c'est que je peux aller partout, si cette canaille m'y emmène » Elle adressa un regard à sa mule, qui était sans doute son plus fidèle compagnon, et le seul avec qui elle restait longtemps.

« Et toi ? » fit-elle, un brin d'espoir animant tout de même sa conversation même si elle se doutait bien qu'Isveig n'allait pas rentrer dans les détails. « Tu as fait quoi depuis la dernière fois ? »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mar 14 Mar 2017 - 22:40



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



   
C’était sûr, plié, dès le lendemain elles s’en iraient ensemble en direction de Fangorn. Le trajet n’était pas très long, une journée de marche tout au plus, alors la sorcière n’aurait sans doute pas à trimballer sa roulotte, de plus Ivseig voulait approcher la forêt avec le plus de discrétion possible et avec tous les grigris qui pendaient, une apparition discrète ne serait pas de mise. Un bref regard sur ces babioles qui reflétaient parfois la luminescence des flammes, elle ne trouva pas intéressant de le lui déclarer, cette dernière verrait bien qu’elles partiraient léger cette fois-ci. Isveig n’avait que rarement l’occasion der ester en sa compagnie plus que quelques heures, non pas que l’idée lui déplaisait puisqu’elles étaient sur la même longueur d’onde concernant leur relation mais la jeune guerrière préférait voyager seule, toujours. Elle allait faire l’effort cette fois, elle allait devoir veiller sur elle et la protéger en cas de danger car elle lui était tout de même assez précieuse.

Isveig l’écouta déclarer ses dernières activités, elle restait égale à elle-même malgré le temps qui passait et la jeune femme s’était déjà demandée si un jour elle se ferait attraper et brûler sur un bûcher. Cela n’était jamais arrivée, Isveig admirait ce côté-là d’elle : elle était forte, coriace, dans ce monde là hélas il ne survit que ceux qui savent s’imposer. Carmella avait réussi à le faire, tout en restant éloignée de toute communauté et c’était d’autant plus impressionnant. Pour cela, Ivseig n’avait jamais pensé à la sous-estimer, elle avait bien plus de culot, bien plus de capacité qu’un bon nombre de guerriers de son camp. Quoi qu’il en soit elle comprenait pourquoi elle avait réussi à la retrouver facilement.

Elle ne fut pas surprise qu’elle lui retourne la question mais la concernant c’était bien moins fourni en informations et cela ne l’intéresserait sans doute pas.

« Pas grand-chose, la routine » Déclara Isveig tout en détachant la ceinture qui tenait son épée dans son dos pour la poser sur le côté.

Elle fit de même avec ses autres effets avant de sortir de sa grosse besace une couverture chaude qu’elle déroula pour s’allonger à même le sol près du feu. La nuit était déjà bien entamée, elles avaient du chemin à faire le lendemain et Isveig lui montra ainsi de manière explicite qu’elle ne voulait pas s’éterniser dans des discussions qui de toute façon allaient se finir en se regardant dans le blanc des yeux. La jeune femme lui souhaita bonne nuit, avant de se retourner, dos au feu et pouvoir garder un œil sur son cheval tout près qui se reposait déjà après la longue journée qu’il avait eue lui aussi.
La nuit fut paisible et assez silencieuse et comme d’habitude, c’était son cheval qui venait la réveiller aux aurores en venant lui renifler le visage. Lui arrachant des rires qu’on ne lui entendait jamais, Isveig se leva finalement et s’occupa de son compagnon en premier, veillant à ce qu’il mange bien, qu’il boive bien et qu’il reste toujours en bonne santé et en profita également pour le brosser. C’était sa petite routine quotidienne, même au camp, son premier réflexe était d’aller le voir dans les écuries, à croire qu’elle préférait sa compagnie à celle de tout autre créature vivante. Isveig n’était pas la même avec lui, ils étaient complices, un lien fort les unissait et il n’y avait qu’à lui qu’elle disait des mots gentils.

La vision de la silhouette de la sorcière fit de nouveau apparaitre ce visage de marbre qu’elle affichait constamment. La guerrière salua sa compagne avant de venir s’installer près du feu pour qu’elles mangent ensemble. Isveig traça ces larges marques noires autour de ses yeux à l’aide d’une pâte noire qu’elle fabriquait elle-même.

« Si tu as vu de mauvais signes concernant notre voyage, c’est maintenant qu’il faut le dire Carmella, sinon si tu es prête on va partir simplement, on y sera en fin de journée si le temps reste clément » Demanda Isveig qui après avoir mangé, commençait à remettre ses armes en place.






   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Lun 20 Mar 2017 - 22:41




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Comme à son habitude, Isveig était peu loquace, et si elle voulait la moindre information, il faudrait lui tirer les vers du nez, et encore. A bien y penser, la sorcière ne savait pas grand chose de cette jeune femme, et au fond, cela lui était bien égal. Elle gardait des secrets, beaucoup de secrets elle aussi dont un passé peu glorieux qu'elle tairait à jamais. Pourtant, si la curiosité malsaine la poussait tout le temps à vouloir fouiner dans la vie des gens, elle s'en était relativement bien gardé devant Isveig. Bien sûr, elle avait toujours été fascinée par ce mystère qui planait autour de la demoiselle, comme une ombre qui ne la laissait rien voir, rien ressentir en sa présence. Pas l'ombre d'un signe, d'une vision, rien. Et finalement, elle se prenait au jeu, et dans l'entente qu'elles avaient menée toutes les deux, s'abstiendrait de trop de curiosité en sa présence. Alors, elle ne releva pas lorsqu'Isveig expédia sa question rapidement, pour ne pas s'attarder sur les détails. De toute façon, l'une comme l'autre le savait bien, leurs discussions n'avaient rien de personnel, c'était toujours dans un but précis et cela ne leur était pas d'une grande utilité de se perdre dans tout ce petit bavardage futile.

Carmella finit rapidement son assiette, et comme Isveig le lui fit tout naturellement comprendre, elles n'auraient pas besoin de se supporter dans un silence envahissant au coin du feu, car le sommeil, court et précieux, les attendait. Alors la sorcière ne fit pas cas et elle ajouta quelques branches à son feu avant de rejoindre sa roulotte. Elle se faufila sous les vieilles couvertures trouées qu'elle gardait depuis trop longtemps, fermant ses paupières sur le monde pour retrouver le monde étrange des songes et des visions. Des rêves, elle en faisait souvent ; parfois bons, parfois mauvais, mais elle ne laissait jamais les choses au hasard quand elle s'en souvenait. Cette nuit-là, elle n'eut que de brefs soupçons d'une force magique, qu'elle associa sans trop de difficultés à Isveig même si elle ne parvenait pas tout à fait à en distinguer les contours. Peut-être que ça concernait Fangorn.. Mais ça, elle devait attendre pour le savoir.

Bientôt, trop tôt, les rayons solaires filtrèrent par les maigres rideaux de sa roulotte, éveillant la sorcière pour cette nouvelle journée qui promettait d'être d'un grand intérêt. Elle ne mit pas longtemps à passer des vêtements de voyage, usant pour une des rares fois d'un pantalon et de bottes. Elle ne se sépara pourtant pas des tissus qu'elle portait habituellement sur ses épaules, puis sortit de sa roulotte pour manger rapidement quelque chose avant de s'occuper de sa mule. La brave bête allait lui servir de monture, elle ne prendrait pas la peine de bouger toute sa roulotte, de toute façon elle serait certainement en sécurité ici parce qu'elle n'avait pas vu grand monde depuis quelques jours. Elle laissa tout de même les reliques qui signifiaient qu'elle ne devait pas être dérangée, pour dissuader les téméraires s'il y en avait.

« Non, pas de mauvais signes. De toute façon tu m'empêches de voir les choses et tu le sais » Alors, elle ne tarda pas à inciter Isveig à monter elle aussi, et toutes deux, leurs bagages prêts, se mirent en route. Carmella portait sur elle un grand sourire, elle était toujours comme ça lorsqu'elle savait qu'elle allait découvrir quelque chose qui suscitait assez son intérêt, et elle aurait été bien bavarde si Isveig n'était pas du genre à préférer le silence. Carmella aimait parler, surtout quand les autres lui parlaient parce qu'elle trouvait toujours des indices sur les gens dans leur façon de s'exprimer. Mais elle se contenta d'adresser rapidement deux trois paroles à sa mule, assez docile pour le coup, alors que le chemin était parfois escarpé. Le trajet dura un bon moment, et elles ne s’octroyaient pas franchement de pauses. Carmella s'impatientait, elle aurait préféré faire le trajet à pieds pour profiter de la nature mais il leur fallait surtout être rapides. Finalement, elle commença à poser des questions au bout de longues heures de marche au rythme de leurs montures.

« Ça commence à faire long.. On arrive bientôt ? » Et elle se tut, alors qu'elle entendait un drôle de bruit en fond. Quelques pas, les menant hors des arbres, confirma ce qu'elle avait pensé. Une rivière s'étendait devant eux, le cours d'eau visiblement assez fort bien que peu profond. « Ah, ben ça, c'en est une belle ! On traverse ou on fait un détour ? »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mer 22 Mar 2017 - 18:18



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



La remarque de la sorcière avait étiré un sourire à la guerrière qui y songeait longuement durant le chemin. Elle se demandait à quoi était dû ce fait là qu’elle ne puisse sonder son âme alors qu’elle n’avait rien de spécial et qu’elle n’avait rien à cacher non plus. C’était étrange et amusant à la fois mais en fin de compte, peut être que c’était aussi une bonne chose qu’elle ne puisse rien voir sur elle, ça lui permettait de protéger les forteresses qu’elle avait érigés entre elle et le reste du monde dans un souci d’indépendance et de solitude. Sa vie avait toujours été ainsi et elle n’avait rien de fascinant à raconter. Elle n’était pas certaine de ce que serait fait demain mais envisageait de mourir durant un combat quoi qu’il en soit car elle n’était pas faite pour la norme sociale que l’on imposait aux femmes. La rage qu’elle nourrissait depuis petite l’empêchait d’être bienveillante et bien docile, elle était pareille à un animal que l’on avait laissé en cage et énervé de longues heures durant. Désormais libre, elle était agressive et violente et le premier qui payerai les conséquences de cette vie serait son grand frère. Encore une fois quelle que soit le début de sa pensée, ces dernières finissaient toujours par remonter ce sujet là et finalement c’était de l’agacement qui se lisait sur son visage rien qu’à l’vocation du nom de Chandalen.

Le chemin était plutôt tranquille, ni l’une ni l’autre ne parlait et c’était très bien comme ça. Elle était attentive aux bruits prodigués par la nature, les oiseaux qui chantaient, le vent qui venaient balayer les branches de cimes et les bruits des animaux qui se cachaient à leur passage. Ivseig connaissait la route, les chemins du Rohan n’avaient pas de secrets pour elle bien que la région soit vaste. Son métier l’avait amenée à aller un peu partout et il n’était donc pas difficile pour elle de se repérer rapidement grâce à la position du soleil et autres indices. Elle était bonne en pistage, la meilleure de son camp, et cela c’était grâce à ses origines du Nord et des techniques plus qu’efficaces qu’ils utilisaient en comparaison aux guerriers d’ici. C’était parfois désolant de voir qu’ils avaient bien plus d’accès à la nature que les déserts enneigés de chez elle et qu’ils ne savaient pour la plupart pas l’utiliser correctement. C’était ce qui lui avait permis de se démarquer des autres et de se faire respecter, se faire une place, malgré son jeune âge et son petit gabarit.

A un moment la voix de la sorcière se fit entendre, plaintive, mais la jeune femme ne lui répondit pas, car elles seraient arrivées plus vite qu’elle ne le pensait. Et puis le bruit d’un puissant cours d’eau lui fit froncer les sourcils, elle savait le chemin et la rivière qui passait là ne faisait pas un bruit aussi assourdissant. En arrivant devant, elle ne pouvait que constaté que le lit de la rivière était cinq fois plus important que d’habitude. Stoppant son cheval, Isveig observa les rapides, en se demandant ce qui avait pu provoquer telle crue alors que ce n’était clairement pas la saison. Les arbres et leurs mouvements étaient ils en cause ? Et bien c’était fort possible que cela ait perturbé l’environnement, alors un tel phénomène n’était pas impensable. Carmella lui demanda quel choix ferait elle face à la situation à savoir risque r de traverser ou faire le tour. La traversée était possible, mais pas avec sa mule pas assez haute sur pattes et qui aurait vite fait de se faire emporter par le courant. Même si Isveig avait hâte d’avoir le fin mot de l’histoire l’idée n’était pas de priver la sorcière de son moyen de déplacement.

« On fait le détour, il y a un chemin plus haut, nous pourront passer. » Déclara Isveig qui de ce pas entama le chemin vers cet accès.

Elles longèrent la rivière sur quelques kilomètres et avant de passer ce fameux chemin, la guerrière proposa une pause. Elle libéra alors sa monture en remettant les pieds au sol et vint se rafraichir en puisant l’eau de la rivière entre ses mains. Puis elle adressa un regard à Carmella.

« Cette rivière était passable avant, ceci est lié au problème de Fangorn. Avec le détour on y arrivera dans trois heures je pense. »

Cela répondait à sa remarque de quand elle avait brisé le silence. Si elle trouvait le trajet long, Isveig le trouvait d’autant plus long parce qu’elle avait d’autres choses à régler et d’autres contrats à remplir. La jeune femme voulu glisser sa main dans sa besace et se fit piquer par un insecte qui avait dû s’y loger pendant la nuit. Réprimant une plante de gêne, Isveig secoua la main et chassa l’insecte qui avait planté son dard sur le dors de sa main. La guerrière secoua alors sa besace à la recherche d’un remède, ses quelques amulettes qu’elle avait fabriquées et d’origine du nord s’éparpillèrent sur l’herbe, mais elle ne trouvait rien.

« T’as un truc pour ça ? Il semblerait que j’ai plus d’aubépine et ne veux pas que ma main se nécrose. »





   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mer 26 Avr 2017 - 16:37




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


La rivière, avec un tel vacarme, ne pouvait qu'être en crue. Carmella se souvenait être déjà passée par ces chemins-là jadis, elle les empruntait de temps à autres pour se rendre dans divers villages lorsqu'elle se faisait chasser, et si elle ne prêtait pas forcément très attention à retenir par cœur les moindres aspérités des trajets qu'elle empruntait, elle savait au moins que ce cours d'eau-là n'avait jamais été plus qu'une gentille rivière écoulant son eau dans un son reposant et doux. Elle s'y était baignée, quelques fois, un peu plus en contre-bas du cours d'eau, mais ce qu'elle en entendait présentement ne laissait rien présager de bon. Étonnamment, pour cette période de l'année qu'elle savait plus calme pour la nature, Carmella se prit à découvrir que ce qu'elle avait pressenti était réel : la rivière était bel et bien en crue, et elle avait pris tant de volume qu'elle débordait de toutes parts à en manger les rives et les arbres, tous les terriers les plus proches. Et bien, c'était une sacrée surprise, et elle ne douta pas que cela pouvait être lié de près ou de loin à ce que Isveig voulait lui montrer.

Carmella n'ajouta pas grand chose, de toute manière, elle faisait face au silence immuable de sa compagne de route, et ça l'ennuyait beaucoup. Elle était comme une enfant trop bavarde que l'on empêche de parler, agitée par le trajet qui semblait s'éterniser alors que la jeune femme avec elle décida de faire le détour. C'était plus sécurisé, sa mule avait beau faire à peu de choses près la même taille qu'un cheval, elle ne voulait pas risquer de la blesser dans des courants aussi torrentiels que cela. Alors le chemin reprit, sensiblement aussi long et pénible pour la jeune femme alors qu'elle guidait sa mule entre les quelques arbres qui bordaient la rivière débordante. Finalement, l'endroit où elles purent traverser fut rapidement atteint, et les deux jeunes femmes se permirent une pause. Carmella descendit de sa monture, dérangée d'avoir passé autant de temps perchée sur son compagnon qu'elle n'avait pas l'habitude d'utiliser comme ça. Imitant la jeune femme, la sorcière se rinça elle aussi le visage avec de l'eau bien fraiche. Si elles avaient eu plus de temps, elle aurait bien profité de l'eau pour y faire quelques brasses, mais elle ne pouvait pas se le permettre maintenant. Isveig l'interpella soudain, lui montrant qu'elle s'était fait piquer à la main par une bestiole qui avait du trainer non loin.

Curieuse, la sorcière s'approcha pour attraper sa main dans la sienne et observer. Elle fut de nouveau étonnée de ne rien ressentir à son contact, comme si, après tout ce temps, elle ne s'y était pas encore tout à fait habituée. Passant sa première impression, elle laissa ses petits yeux sournois détailler le dard enfoncé dans la chair d'Isveig. « Hm, tu risques au moins de perdre ta main, là. » fit-elle, sur un ton mielleux pour la provoquer et la charrier. Sa main ne pouvait sans doute pas se nécroser pour si peu, encore que.. La tentation était assez forte pour le lui faire croire, mais Carmella savait aussi qu'elle ne devait ni ne pouvait jouer aux plus malignes avec Isveig. Alors elle observa le dard, détaillant la piqure qui commençait déjà à rougir et à gonfler.

« Serre les dents, fais pas ta chochotte » Et elle tira d'un coup sec sur le gros dard, laissant un goutte de sang perler sur la paume de la jeune femme. « Essuie ça » ordonna-t-elle plus ou moins gentiment. De toute façon, c'était pour elle, alors elle n'avait pas à faire sa forte tête avec Carmella. La sorcière attrapa la besace où elle avait rangé ses possessions, fouillant dedans pour y trouver une pâte un peu verdâtre qu'elle faisait à base de plantes pour soulager les brûlures et les irritations en général. Elle reprit la main d'Isveig, sans trop de délicatesse puisqu'on ne l'y avait pas habituée, et elle y appliqua l'onguent en couche fine sur l'endroit qui avait déjà gonflé. Elle en savait pas ce que c'était comme insecte, mais il était particulièrement gros et son dard avait laissé une sacrée marque par rapport à ce à quoi elle était habituée. « Donne moi un morceau de tissu pour recouvrir ta main » demanda-t-elle, alors qu'elle cherchait du regard si d'autres bestioles semblables voletaient alentours. « Ça aussi, c'est à cause de Fangorn ? »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Jeu 27 Avr 2017 - 19:13



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



Isveig serra les dents, réprimant un grognement quand elle l’affubla d’un surnom de chochotte. Ivseig était loin d’en être une, malgré sa faible corpulence, elle savait encaisser bien des coups alors ce n’était pas une vulgaire piqure qui allait faire la différence. La douleur remontait le long de son bras, comme venant ankyloser ses muscles alors que la plaie rougissante à vue d’œil semblait s’étendre, ce qui lui avait indiqué que le poison de l’insecte était particulièrement féroce. Isveig lui donna un morceau de tissu, la laissant bander sa main pour que le remède qu’elle lui avait appliqué puisse faire effet. La sorcière lui demanda ensuite si elle pensait que ces insectes là provenaient de Fangorn. D’un geste négatif, la guerrière lui déclara qu’elle n’en avait aucune idée mais il était fort possible que cela vienne influer sur leur agressivité et piquent le premier individu qui croisait leur chemin.

Isveig senti un vertige la prendre, elle perdit pied et se rattrapa en agrippant le tronc d’un arbre. La piqure semblait avoir d’autant plus d’effets qu’elle n’aurait pu l’imaginer. La jeune femme voyait trouble, elle senti les pulsations de son cœur s’accélérer et faire perdurer le malaise. Jurant dans sa langue natale, elle se laissa glisser jusqu’au sol pour ne pas aggraver son état. Ca tombait mal, vraiment mal, Isveig n’avait pas de temps à perdre à se faire empoisonner et devait à tout prix finir cette mission. Alors elle se releva, usant des forces qu’il lui restait pour ignorer cette soudaine perte de conscience et fit comme si de rien était afin d’éviter les commentaires de la sorcière.

La brune la remercia brièvement pour les soins qu’elle lui avait prodigués et s’empressa de monter à cheval. Elle dû s’y reprendre plusieurs fois, les membres engourdis et cela gêna son cheval qu’elle ne sache pas ce qu’elle voulait. Mais à force de persévérer, la jeune femme parvint à se hisser sur le dos de son compagnon de route, complètement et anormalement essoufflée. Mais encore une fois, Isveig faisait en sorte d’ignorer le mal qui soudainement l’avait rongée alors que la journée venait tout juste de débuter.

« Allez, on y va » déclara la guerrière en incitant son cheval à avancer.

Le chemin était d’autant plus difficile, Isveig avait l’impression d’être ivre, sa vision était altérée et c’était tout autant pénible pour elle que pour son cheval. Au bout d’une heure, il en eu marre, agité, sa cavalière tomba dans l’eau quand ils traversaient un petit ruisseau. Poussant un nouveau juron à l’adresse de l’animal qui s’empressa de rejoindre la rive, la guerrière usa de nouveau de force pour se redresser et ramper à son tour jusqu’à la rive. La fièvre s’était emparée d’elle, le visage rougi, brûlant, elle peinait à respirer et ne pouvait sans doute pas avancer davantage.

Le soleil n’était que très peu présent, voilé par les nuages et pourtant il lui brûlait les rétines quand elle ouvrit les yeux pour observer sa comparse qui suivait.

« Je vais surement mourir, laisse moi là et rentre chez toi. » Annonça Isveig à Carmella, qu’elle ne perde pas plus son temps avec elle.

La jeune femme n’avait pas l’habitude de se sentir aussi mal, elle était certes déjà tombée malade mais jamais la douleur n’avait été à ce point importante. Son corps tremblait, elle se sentait réellement sur le bord de l’abysse et préférait que Carmella ne soit pas là pour la regarder crever. Ivseig aurait voulu mourir au combat, elle n’avait pas pu remplir tous les objectifs qu’elle s’était fixée et en fin de compte la mort ne l’effrayait pas car sa vie n’avait rien eu de palpitant. Elle n’avait pas d’attaches, personne qui comptait à ses yeux, rien qui ne la retenait dans ce bas monde. Alors si cela devait se finir là, et bien soit.

Sur ces derniers mots, la jeune femme se sentit basculer dans l’inconscience, comme accueillant la mort alors qu’elle plongea simplement dans un profond sommeil.





   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Dim 28 Mai 2017 - 0:11




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Elle avait parcouru bien des chemins, avec sa mule ou simplement à pied ; elle avait passé d'outre en outre toute la Terre du Milieu, et cela depuis maintenant des années : à arnaquer les gens, à lorgner sur la moindre pièce qu'elle serait capable de se dégoter à l'insu de son propriétaire. Elle avait voyagé, beaucoup et partout, et pourtant, de tout ce qu'elle avait déjà pu voir en parcourant la Terre du Milieu à fuir à moitié, Carmella n'avait jamais croisé d'insecte aussi imposant que celui qui venait de piquer sa compagne de route. Elle s'était vue relativement étonnée par la blessure qu'il y avait laissé, et la main d'Isveig qui avait rapidement enflé sous le venin de la bestiole. Un poison puissant, qui semblait tout de même faire son effet dans les chairs de la jeune femme : la peau rouge et gonflée ne s'était qu'à peine dissimulée sous un onguent épais que la sorcière lui avait appliqué, avant de recouvrir sa main d'un bandage improvisé. Carmella, comme bien souvent, était davantage attirée par la curiosité de savoir d'où provenait cet insecte plutôt que de faire cas de l'état de sa compagne : à chacun ses priorités, et à d'autres les effusions de sentiments. Elle songea sans doute qu'une forme de magie devait être liée à cette fichtre bestiole pour qu'elle soit aussi nocive, mais elle n'avait ni le loisir de se poser trop de questions, ni le temps d'attendre de trouver des réponses.

Un instant, elle eut l'impression de voir Isveig vaciller, comme si le poison faisait toujours effet et s'était propagé dans ses veines ; la sorcière soupira brièvement avant de ranger ses affaires : pour le moment, elle ne ferait rien sans que la jeune femme ne le lui demande. Alors elle attacha de nouveau ses sacoches sur sa monture, avant de se hisser sur le dos de sa mule qui ne broncha pas le moins du monde. En revanche, elle observa Isveig non sans un sourire piteusement fier. Elle se garda de toute remarque, étonnamment : avec ce genre de compagnon de voyage, si elle l'ouvrait trop, elle risquait tout aussi bien de se retrouver seule au milieu de la forêt. Alors les deux voyageuses reprirent leur chemin, qui fut tout aussi long et ennuyeux pour Carmella que la première fois : elle avait envie de bavarder, quitte à ne raconter qu'un ramassis de choses fausses, mais elle avait rapidement vu qu'Isveig ne serait sans doute pas d'humeur à supporter ses discours et ses moqueries acerbes. Alors elle s'était tue, la sorcière, et elle avait pris son mal en patience pour une des trop rares fois dans ça piètre existence.

Plusieurs fois, elle eut l'impression de voir le cheval d'Isveig divaguer sur les côtés, mais elle ne souleva pas le détail jusqu'à ce qu'elle n'entende un gros bruit alors qu'elle regardait ailleurs ; tournant rapidement la tête, elle comprit en voyant l'ondée aussi agitée : sa compagne était tombée à l'eau. Pinçant ses lèvres dans une mine fichtrement déçue, la sorcière mit pied à terre sur la rive pour aller aider la jeune femme à se tirer hors de l'eau. Lui portant secours malgré elle, Carmella déposa rapidement sa main sur le front de la guerrière : c'était ce qu'elle avait craint, sa peau était brûlante. « Tu souffres du poison » fit-elle, mais elle eut la vague impression que la jeune femme ne l'entendait pas. Que c'était trop tard, qu'elle était dans les limbes.

Carmella hésita un moment, mais la curiosité de savoir ce qui se tramait à Fangorn prit le dessus de ses motivations, et elle n'avait pas réellement envie de se retrouver toute seule perdue au milieu d'une forêt dont seule Isveig pourrait la sortir. Alors elle s'empressa de sortir ses affaires de son sac pour prodiguer les soins nécessaires à soigner la jeune femme, ayant évidemment vérifié qu'elle avait quelques piécettes sur elle avant de s'engager sur un chemin dangereux. Elle fabriqua une potion avec plusieurs ingrédients qu'elle administra à la demoiselle, avant de faire brûler des encens tout autour d'elle et de lui accrocher quelques breloques autour du cou. Alors, la sorcière sut qu'il n'y avait plus qu'à attendre, mais c'était long, très long, et le soleil s'était couché à l'horizon, et elle était seule ici avec leurs deux chevaux et les bruits inquiétant de la forêt qui semblait se réveiller autour d'elle.

« Isveig, je te jure que si je meurs ici par ta faute.. Je te retrouve dans l'au-delà pour te tuer à nouveau » maugréa-t-elle, espérant que de si vaniteuses paroles achèvent de la réveiller.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Dim 4 Juin 2017 - 20:59



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



Plongée dans les abysses, quelque part entre la vie et la mort, Isveig n’avait pas senti une seule fois les soins que lui prodiguaient Carmella. Elle se sentait plonger, plonger, toujours plus profondément et soudainement, ce fut comme si sa chute avait été stoppée et qu’elle se retrouvait finalement dans un simple sommeil réparateur. Un sommeil si lourd qu’il fut parsemé de rêves. Alors, une énième fois ses souvenirs d’enfance vinrent lui envoyer de nombreuses images qu’elle ne voulait plus revoir. Elle se souvenait particulièrement de ce jour là où elle avait décidé de leur tourner le dos à tous et qu’elle s’était enfuie sans demander son reste. Avec cela les paroles de son frère venaient remuer le couteau dans la plaie concernant son grand frère Chandalen qui selon lui, était responsable de tout le malheur qu’elle avait vécu. Il lui avait précisé que Chandalen faisait toujours tout pour qu’elle soit écartée et ce qu’elle ne comprenait pas dans cette histoire, c’était que leur père ne portait pas non plus Chandalen dans son cœur. Pour elle, cela était parce qu’il était l’aîné et qu’il y avait toujours eu besoin d’être plus dur avec lui. Cependant il lui avait juré que Chandalen avait même été rassuré de savoir qu’elle était parti et s’était tout accaparé. Pour Ivseig, cette histoire était compliquée mais on lui avait que trop bien lavé le cerveau pour lui véhiculer l’idée que Chandalen était le responsable de tous ses malheurs et qu’il devait absolument périr. Alors elle n’avait de cesse de voir son visage, du moins les traits d’antan car ils avaient grandi depuis et ne savait pas encore à quoi il ressemblait maintenant.

Ivseig se réveilla au bout d’une heure d’un sommeil très agité et qui avait fait perler sur son front des sueurs froides. La jeune femme se rappela de tout ce qu’il s’était passé, de Carmella et Fangorn. D’ailleurs, celle-ci n’avait pas quitté les lieux, elle semblait s’être occupée d’Isveig plutôt qu’avoir rebroussé chemin. Alors elle était vivante ? En tout cas ça semblait très réel et elle fut soulage quelque part de constater que les valars lui avaient permis de revenir. Isveig allait pouvoir aller au bout de ses objectifs et sa vie n’aura pas été qu’une triste suite d’échecs. Se frottant les yeux, les muscles encore endolori par les crispations, la jeune femme leva les yeux vers la sorcière.

« Tu n’es pas partie. » Fit-elle simplement remarquer.

Isveig ne lui demanda pas pourquoi et ne lui avoua pas non plus qu’elle était contente que son alliée soit restée l’aider car sans elle, elle serait sans doute morte à l’heure qu’il est. Elle se redressa, venant s’asseoir pour observer les alentours afin de se rendre compte du moment et de l’endroit où elles étaient dans un réflexe.  Elles n’avaient pas bougé de place, le point d’eau dans lequel elle était tombée coulait tout près et alors elles étaient toujours à bonne distance de leur objectif. Elle était encore prise de quelques vertiges mais sentait que globalement elle était en voie de guérison.

« Je me sens mieux » Déclara la jeune femme, sure d’elle, juste le temps de reprendre possession de son corps

Carmella était une guérisseuse hors pair et très douée car à plusieurs reprises Isveig avait eu droit à bénéficier de ses talents et s’en sortait toujours indemne ou du moins épargnée de la mort. L’insecte qui l’avait piqué avait injecté en elle un poison qui aurait sans doute pu lui faire de gros dégâts. Elle avait les membres encore engourdis et remarqua que la nuit déjà recouvrait les cimes des arbres – sans doute la raison pourquoi elle n’était pas partie en fin de compte mais Isveig ne le souligna pas et n’en avait pas moins attendu d’elle de toute façon. Le temps était passé trop vite et elle avait dû rester un bon moment inconsciente, mais dès le lendemain elles allaient arriver et pourraient observer ce fameux phénomène d’arbres qui bougent.

« Dès le lever du soleil on s’en va »






   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Ven 16 Juin 2017 - 0:06




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


La sorcière avait pris son temps pour effectuer les soins sur la blessée, appliquant sur sa plaie différents onguents qu'elle y avait massé avec précaution. Elle avait fait en sorte que le venin de la bête ne s'infuse pas dans les veines de la jeune femme ; tout du moins, qu'il ne s'y propage pas en quantités dangereuses : elle n'avait pas connaissance de cette bestiole qui avait piqué Isveig, aussi était-elle particulièrement intriguée et précautionneuse quant à ce qu'elle mettait sur la blessure. Pour terminer, elle avait également préparé une boisson à base de plantes qu'elle avait toujours dans ses sacoches, et porta le tout à ébullition. Une forte odeur de licorice s'en réchappait, qui fit grimacer la sorcière : elle n'aimait pas franchement les potions qu'elle préparait pour ses clients, mais tant qu'elle y avait quelque chose à gagner, c'était un mal pour un bien. En l’occurrence, elle aimait d'ordinaire entendre les pièces clinquantes acheter son savoir, et la plupart du temps, elle vendait du vent. Oh, elle avait bien une ou deux fois provoqué une fausse couche presque pas intentionnellement, mais cela lui avait laissé un souvenir tellement risible qu'elle s'était juré de recommencer un jour où l'autre.

Alors la jeune femme s'était assise dans l'herbe, attendant patiemment qu'Isveig ne retrouve ses esprits. Elle avait laissé ses petits pieds tremper dans l'eau froide du ruisseau, tandis que sa robe légère ne tardait pas à sécher et que sa longue chevelure de feu ne retrouve les légères boucles qu'elle arborait habituellement. Carmella se laissait alors à jouer en arrachant l'herbe tout autour d'elle, se plaisant à constater que c'était une bien belle métaphore quand à son existence : partout sur son passage, elle laissait la destruction et la peine, la tristesse, parfois aussi la colère. Et jusque lors, jamais aucun regret n'avait étreint son cœur de pierre.

Lorsqu'elle entendit la voix de la jeune femme percer le silence de la nature, Carmella se figea, sans toutefois se retourner. Elle sentit néanmoins un sourire sournois étirer ses lippes, à dire pour lui seul pourquoi elle était toujours ici. Oh, elle n'avouerait certainement pas qu'elle avait été inquiète de se retrouver seule ici, en plein milieu d'une forêt qui semblait étrangement hostile ces derniers temps. Non, mais en revanche, elle ne se priverait pas pour cultiver sa légendaire curiosité. « Tu ne croyais tout de même pas que j'allais partir avant d'avoir vu ce pourquoi tu es venue me déranger ? » demanda-t-elle, le ton parfois trop froid pour qu'on y voit un quelconque sens de l'humour ou d'ironie. Cependant, elle fit l'effort de se lever pour aller apporter un peu de thé aux plantes à Isveig, car plus tôt elle serait sur pieds, plus tôt elle saurait à quoi s'en tenir pour le fameux mystère de la forêt de Fangorn.

Ceci étant, elle ne se montra pas nécessairement plus douce, bien au contraire : à la limite de brusquer Isveig, la sorcière la poussa à se relever. « Il ne faut pas que tu traines non plus, sinon le reste du venin va te griller sur place alors bouge, tu vas marcher quelques temps au moins » Carmella l'aida à se tenir debout : elle avait conscience que sa compagne de route était encore sous le coup du venin, mais elle devait de toute façon passer outre. La sorcière savait bien qu'Isveig n'était pas du genre à faire des caprices pour une blessure, alors elle espérait que cette fois encore, elle se démène pour arriver à passer outre. « Je te redonnerais de quoi te soigner plus tard, mais on doit avancer je pense »

Carmella ne remonta pas non plus sur sa mule, choisissant au contraire l'humus humide sous ses pieds nus au pas déhanché de sa monture : elle avait toujours préféré cela à savoir qu'un animal avec sa propre conscience qui déambulait entre ses cuisses, alors elle y prenait grand goût. Le chemin se fit plus long, surtout parce qu'Isveig n'était pas vraiment remise et qu'elle aurait quelques difficultés à tenir le rythme, mais là encore, elle devait bouger pour que le venin se distille dans ses veines avant de lui devenir nocif. Mais tout à coup, la sorcière entendit un bruit étrange dans les fourrés, comme le craquement d'un gros tronc, et se stoppa net.

« Eh, la guerrière ! » beugla-t-elle, quelque peu effrayée. « C'était quoi, ça ? »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Ven 28 Juil 2017 - 19:35



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



Isveig ne broncha pas, elle savait qu’elle pouvait avoir confiance en Carmella et que ses directives de marcher plutôt que se laisser aller était ce qu’il y avait de plus intelligent à faire. La jeune femme prit sur le restant de son énergie pour tenir sur ses jambes encore un peu cotonneuses et fit quelques efforts pour marcher tout en se tenant à son cheval. La jeune femme serrait les dents pour ne pas se laisser trop faiblir par le poison qui faisait encore un peu effet sur elle. Mais en marchant effectivement, elle se sentait progressivement bien plus en forme, son corps venait drainer le mal pour qu’elle finisse par marcher enfin correctement. Alors elles allaient bientôt atteindre Fangorn, et après cela, Isveig serait encore en vie pour aller chercher son frère ainé. La marche au départ avait été compliquée et éprouvante mais Isveig avait fini par se redresser et ne se tenait quasi plus à son cheval. Sa compagne avait eu raison, elle avait juste eu besoin de marcher pour que cela passe. Néanmoins elle ne lui adressa pas un regard, elle aurait tout le temps de la remercier plus tard de ne pas l’avoir laissée mourir sur le côté et de lui avoir une fois de plus sauvé la mise.

Soudainement, la voix de la jeune femme l’interpella, elle aussi avait entendu un bruit étrange et elle s’était soudainement arrêtée pour sortir son épée de son fourreau. Elle vint se mettre devant Carmella car des deux elle était celle qui serait la plus à même de les défendre. Puis la chose s’approcha et sorti soudainement des fourrées, féroce. C’était un jeune warg, à peine plus grand qu’elles, mais les dents déjà acérées et la soif de tuer. Isveig en étant en groupe une fois avait déjà subi une attaque de wargs, elle s’en était tirée on ne sait comment  mais la plupart de ses camarades et leurs chevaux ce jour là avaient péri. Ces bestioles là se déplacent en meute, alors la mère ne devait pas être très loin. La créature bondit dans leur direction, les mâchoires ouvertes et essaya de mordre Isveig au bras qui répliqua d’un coup d’épée. Sa lame trancha l’air, manquant sa cible et le jeune warg leur tourna autour.

« Reste derrière moi. » Fit Isveig à l’attention de Carmella.

Elle ne laisserait pas ce machin toucher  la jeune femme ni même l’égratigner. Elle sauta de nouveau dans leur direction, renversant la guerrière au passage et il essaya de lui mordre le visage. Sa salive nauséabonde venait moucheter contre son visage, la jeune femme plissa les yeux, poussant sur son épée pour ne pas le laisser prendre le dessus. Même en ayant pas atteint leur taille adulte, ces bestioles là pouvaient parfois être bien plus puissantes et féroces que des loups, alors elle eu un mal de chien à reprendre l’avantage mais parvint à donner un coup de pied dans l’abdomen de l’animal. Il couina puis se redressa et essaya d’attaquer Carmella. Isveig sauta dans sa direction, sa lame se planta alors juste à temps dans sa tête, traversant sa boite crânienne jusque sous sa mâchoire jusqu’à toucher le sol. Isveig se laissa tomber sur le côté, encore épuisée à cause du poison et l’effort physique trop soudain, haletante. Elle leva les yeux vers Carmella, qui n’avait pas un pet de sang sur ses vêtements ainsi que la guerrière se l’était promis.

« Il faut pas qu’on traine, le reste de sa meute doit pas être très loin. »

Isveig se leva, un peu tremblante mais avant de partir, elle s’appliqua à retirer la peau de la bête, découpant sa fourrure avec une précision qui trahissait l’habitude qu’elle avait de jouer du couteau avec la peau. Isveig l’enroula dans un tissu, elle s’en occuperait plus tard, et monta à dos de son cheval, demandant à Carmella d’ouvrir la marche afin de surveiller leurs arrières une fois qu’elle fut sur le dos de sa mule. Au loin l’on entendait les hurlements des wargs, ils les pourchassaient sans aucun doute mais elles avaient encore un peu d’avance. Elles arrivèrent à fangorn, mais pas moyen de faire de l’exploration pour le moment car les wargs étaient sur leur piste. Alors Isveig profita d’un marécage pour il laisser son cheval s’y immerger les pattes.

« Recouvre toi avec la boue, ils ne sentiront plus notre odeur. » Fit elle a Carmella dans la semi-pénombre.






   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mer 9 Aoû 2017 - 18:28




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Le craquement soudain dans les fourrés l'avait mise sur ses gardes : il fallait bien dire aussi que Carmella était du genre plutôt habituée à se faire pister, chasser, poursuivre et choper en douce. Elle ne comptait plus depuis longtemps toutes ces fois-là où elle avait écopé des remontrances de certains villageois, ou bien quand d'autres encore venaient en groupe complet pour la débusquer ; la plupart du temps, elle était partie bien avant, dès lors qu'en contrebas elle avait pu mirer les torches des habitants se fondre sous l'épaisse canopée des forêts locales. Elle ne s'était fait prendre que quelques fois, souvent sauvée de justesse, puisqu'elle était bel et bien encore là, debout dans cette forêt, à se méfier du moindre bruit suspect. Et elle avait raison.

Elle n'avait pas de compétence spéciale en tant que guerrière ; bien sûr, elle avait sur elle une dague recourbée à la mode de Rhûn, mais si elle savait rapidement donner des coups avec, c'était bien loin de relever des techniques de combat exemplaires. A vrai dire, Carmella avait rarement besoin de se défendre, et lorsque c'était le cas, quelqu'un s'en chargeait pour elle la plupart du temps. Elle recula sous l'inquiétude, fixant dans le bois sombre l'endroit d'où provenait le bruit de craquement. Quand finalement, un jeune warg bondit hors des fourrés, leur sautant droit dessus sous la stupeur de la sorcière. Elle se cacha rapidement derrière Isveig, avant même d'en avoir l'ordre : un bouclier, c'était toujours plus utile de s'en servir, pas vrai ?

La jeune femme ne se contenta alors plus que de suivre le mouvement qu'imposait la vraie guerrière, restant dans son dos, pliée, pour échapper à la mâchoire du warg autant que possible. Dans la panique, leurs deux montures prirent la fuite, mais quand enfin Isveig porta le coup de grâce, Carmella souffla, et ne perdit pas son temps pour aller rattraper leurs moyens de locomotion qui se carapataient tous seuls. Elle ne mit pas longtemps à récupérer les rênes du cheval de sa camarade, et à remonter sur le dos de sa mule qui ne portait pas de bride ; Isveig en revanche prit son temps pour dépecer l'animal, alors que tout autour, Carmella entendait résonner les jappement des wargs dans la colline. « Dépêche-toi, on ne doit pas perdre de temps ! » chuchota-t-elle alors, sur un ton qui laissait entrevoir son empressement.

Leur chemin les mena rapidement jusqu'à un marais, où Isveig lui intima l'ordre de se recouvrir de boue. Encore sous le choc de l'attaque, Carmella sentait son cœur battre la chamade, et elle n'osa pas rechigner à se salir quand il fallait bien se sauver la peau. Descendant de sa monture qui trempait déjà les jambes dans la boue épaisse, elle se retrouva avec la gadoue jusqu'aux genoux, et y plongea les mains pour recouvrir avec beaucoup de regret sa longue robe en tissu fin. La jeune femme s'en barbouilla aussi le visage, laissant libre seulement ses paupières. Finalement, elle termina en enduisant sa longue chevelure de feu, toute ternie sous l'épaisse couche de terre. Leur odeur serait alors bien camouflée, mais Carmella se retrouva à fixer l'horizon brumeux du marais, dans lequel on ne voyait pas à cinq mètres, avec la mauvaise impression qu'Isveig voulait le leur faire traverser. Elle attendit quelques secondes que la jeune femme ne finisse aussi sa tâche, en profitant pour recouvrir aussi sa monture de boue.

« Il est hors de question qu'on traverse ce marais. »
lâcha-t-elle de but en blanc, le regard toujours perdu sur l'étendue perdue dans le brouillard. Bien sûr, elle avait ses raisons, et en tant que sorcière, son ressenti vis à vis du marais la mettait très mal à l'aise. Elle sentait les mauvaises ondes, les morts, les esprits qui hantaient ce lieu. « Tu sais ce qu'il y a, là-dedans, quand même, hein ? » demanda-t-elle, dans une intonation qui laissait presque entendre le couinement d'un chiot. « Je te jure que je n'irais pas plus loin dans ce marais. On le contourne par l'est, si tu veux, mais j'avance pas là-bas. »








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 55
♦ RÉPUTATION : 291
♦ AVATAR : Marie avgeropoulos by winter soldier
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, Elea, Selen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Forodwaith, dans le grand Nord mais vit dans le Rohan
— ÂGE DU PERSO : 23 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mercenaire / voleuse
— ARMES DU PERSO : épée, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre d'une communauté de mercenaires
— VOYAGE AVEC : seule la plupart du temps
— AMOUREUSEMENT : ce n'est pas là l'ordre de ses priorités

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Mer 6 Sep 2017 - 17:55



   

   
Les arbres qui bougent

Carmella & Isveig

   



   
Le danger se rapprochant, elles n’avaient pas beaucoup d’options. Après s’être recouvertes de boue à l’aide du marais, Carmella émettait de strictes réserves quand à s’enfoncer dans cette purée de pois. Effectivement Ivseig n’était pas très emballée à l’idée de se perdre dans la brume, ne sait on jamais ce qu’elles pourraient y trouver.

« Monte sur mon cheval, on a pas le choix, on va au moins longer le bord. »

Isveig ne lui laissa pas plus de répit pour contester son choix, elles n’iraient pas s’y enfoncer, de toute façon c’était trop dangereux, mais le temps que ce qui les poursuivait change d’itinéraire, il valait mieux qu’elles gardent leur couverture et l’odeur fumante du marais sur elles afin de brouiller les pistes. Isveig attacha les rênes de la mule pour qu’elle suive le cheval, puis incita ce dernier à avancer doucement dans la boue. Isveig prenait les devants, ne voulant pas risquer qu’il s’enfonce quelque part et y allait à tâtons, son épée fermement empoignée dans sa main libre. Elles firent quelques kilomètres dans ce silence, un long trajet qu’Ivseig n’hésitait pas à stopper quand elle avait un doute ou quand elle entendait des choses étranges. Et puis, la menace sembla s’être éloignée.

Isveig fit donc remonter les animaux sur la terre ferme et demanda à Carmella de rester dans les parages pendant qu’elle allait vérifier que la voie était libre. Elle s’enfonça donc dans le bois, à l’affut du moindre mouvement et découvrit au détour d’une clairière que Fangorn se dressait là après une vaste plaine. Elles étaient enfin arrivées, du moins elles pourraient aller vérifier les rumeurs dès l’aurore car la nuit tombait plus vite à cause du temps couvert. Ivseig revint vers Carmella et lui annonça la bonne nouvelle en l’aidant à redescendre.

« On va pouvoir observer les arbres de loin, voir déjà s’il n’y a pas de danger et demain à l’aube si tout va bien on ira voir ça de plus près. »

Elles avaient fait un sacré bout de chemin, mais elles étaient enfin arrivées à destination et elles allaient pouvoir voir de quoi il en retournait. Ivseig appréhendait un peu, elle avait peur que ce soit une bêtise mais si Carmella ne l’avait pas empêchée d’y aller, c’était peut être qu’elle ne sentait pas un si gros danger que les rumeurs le prétendaient.
En attendant, Ivseig emmena la petite troupe dans un endroit assez tranquille près d’un point d’eau et après avoir monté un feu de camp, la guerrière en profita pour se déshabiller et aller se laver elle et ses vêtements couverts de boue qui empestaient. Elle retira les traces noires autour de ses yeux se sentait bien plus fraiche et après la torpeur qui l’avait frappée suite à une piqure d’insecte, ce point d’eau froide tombait à pic. Isveig repensait aux mises en garde de Carmella, elle qui avait la faculté d’être clairvoyante et de savoir certaines choses appartenant au passé ou à l’avenir. Elle se demandait si dans sa quête à retrouver Chandalen elle pourrait l’y aider et lui prédire si c’était une bonne idée ou pas. Isveig n’en avait jamais parlé, de peur qu’on s’en serve contre elle d’une façon ou d’une autre et parce que ses affaires personnelles ne devaient pas interférer avec sa vie professionnelle. Hors Carmella n’était pas une collègue, c’était une personne plus ou moins proche d’elle  et elles avaient déjà bien assez partagé pour savoir qu’elle pouvait à peu près avoir confiance en elle et le fait qu’elle la sauve un peu plus tôt l’aidait à s’engager dans cette voie.

« Je suis à la recherche de mon grand frère. Je sais où il se trouve, j’ai l’intention de le tuer parce que c’est un imposteur et que ma vie est un enfer par sa faute. »

Des doutes s’étaient immiscés dans l’esprit d’Isveig, elle qui était de nature pourtant plus déterminée et plus bornée aussi quand elle avait une idée dans la tête.

« C’est mon autre frère qui m’a dit de le faire, mais je me méfie de lui aussi. Est-ce que je dois le tuer aussi ? Toi qui voit des choses, est ce que tu serais en mesure de me dire si le chemin sur lequel je m’engage est le bon ? Que peux tu me dire de Chandalen ?»






   
made by © Winter Soldier

   

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for ~ sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 91
♦ RÉPUTATION : 814
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   Hier à 1:24




Les arbres qui bougent [Intrigue]

Isveig & Carmella


Le marais ne lui disait rien qui vaille, et elle avait toutes les raisons du monde d’abhorrer l'idée d'y mettre les pieds plus en avant. Isveig semblait bien comprendre ce qui la tracassait derrière ces eaux troubles et ce brouillard qui réduisait fortement leur visibilité, néanmoins, elle n'accepta pas de s'en éloigner, seulement de contourner le marais tout en longeant la berge qui promettant d'être à la fois difficilement praticable et gorgée de trous invisibles sous la boue qui se tapissait au sol. Carmella fit une moue, mais elle ne protesta pas davantage quand sa compagne de voyage lui proposa de monter sur son cheval à elle : si elle pouvait épargner quelques difficultés à sa mule, elle en était fort heureuse ; cette brave bête n'avait aucunement besoin qu'on lui force la main pour de telles aventures, et c'était l'une des rares choses où la sorcière se montrait indulgente. La traversée leur dura de longues minutes, où la sorcière ne cessait de regarder en arrière tout en tendant l'oreille afin de voir si elle entendait le moindre bruit suspect. Le danger ne semblait pas les avoir suivies, et elle était fort grée de constater que les vapeurs de putréfaction du marais leur étaient d'une aide relativement précieuse. Finalement, les deux voyageuses débouchèrent dans une clairière, ce qui rassura la sorcière qui s'éloignait enfin de ces ondes mauvaises qui lui hérissaient le poil depuis maintenant de trop longues minutes.

Carmella ne perdit pas son temps à leur arrivée, et sitôt qu'elle fut descendue de sa monture, alors qu'Isveig se chargeait de leur faire un feu de camp, elle s'occupa de panser sa mule et de lui effectuer les soins nécessaires pour la débarrasser de ces plaques de boue qui lui couvraient les membres. Puisqu'elle n'était pas tout à fait stupide et égoïste quand il s'agissait des animaux, la jeune femme fit de même pour la monture de son amie. Le temps qu'Isveig se nettoie dans le cours d'eau environnant, Carmella en profita elle aussi pour délaisser ses vêtements et s'immerger sous l'ondée pure, avant de laver sa longue chevelure puis de la tresser. Elle se sécha et ne manqua pas de rappliquer devant les flammes dorées qui dansaient déjà sur les bûches de bois ; la chaleur qui en émanait vint rapidement la réchauffer – pas qu'il faisait froid, mais elle était bien plus sensible à cela en ayant vécu dans le désert du Rhûn pendant longtemps.

Les questions d'Isveig la prirent presque au dépourvu ; la jeune femme arqua un sourcil tout en écoutant son interlocutrice, qui avait apparemment des plans assez funestes concernant sa famille. Elle en aurait bien ri, la voleuse, mais l'autre avait bel et bien l'air tout à fait sérieuse dans ses propos. Carmella attendit un instant avant de lui répondre, le regard animé mais figé dans les flammes, si bien qu'on y voyait le reflet dans ses prunelles et que l'on aurait presque cru que c'était réel. Elle laissa un demi sourire pincer ses lèvres carminées, ses deux petites mains croisées devant elle afin de les réchauffer. Finalement, elle prit la parole. « Je vais commencer par la plus simple des choses, celle dont tu devrais te douter si tu me connais bien, celle que j'espère, tu n'as pas oublié : rien n'est gratuit, et tu sais que pour la moindre information, il faudra me payer. J'ai peut-être des choses à te dire, des choses à propos de tes frères ou de ta famille, voir même de toi. Mais il faut bien que je survive, tu le sais aussi bien que moi. Ici bas, les hivers sont rudes quand l'on a pas de toit sous lequel s'abriter, et les étés sont tout aussi difficiles. Tu comprendras que je ne te livrerai rien sans quelque compensation en échange, et je me vois obligée d'échanger un paiement avant une information. » Elle marqua une brève pause, avant d'ajouter : « Tu me connais, Isveig. Tu sais que si tu veux obtenir ce que tu cherches, tu n'as pas le choix. » Et un sourire bien plus amusé sur ses lippes, quand elle confronta directement son interlocutrice, les yeux dans les yeux.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les arbres qui bougent [intrigue]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les arbres qui bougent [intrigue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les arbres qui bougent [intrigue]
» Faire des arbres?
» Résumé de l'intrigue
» Arbres GW
» [TUTO] Comment faire des arbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Middle Lands :: Fangorn-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.