AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Wherever you are

Partagez|

Wherever you are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Wherever you are Jeu 23 Fév 2017 - 0:01



Wherever you are

Farshad & Élwel


Les nuits loin de Farshad étaient toutes semblables ; et l'impression constante qu'il lui manquait quelque chose, qu'elle avait cette partie d'elle trop loin de son cœur et qu'il lui manquait terriblement. La jeune femme serra dans sa petite main le bracelet qu'il lui avait offert, elle aimait l'avoir toujours sur elle, c'était un peu, quelque part, comme si lui-même était là. Il lui arrivait souvent de laisser quelques larmes sur l'oreiller avant de parvenir à trouver le sommeil ; la distance était une chose qu'elle n'aimait pas, mais avec Farshad, c'était encore plus difficile. Il était son rayon de soleil dans un monde trop brute, il était son espoir, sa douceur. Et elle avait cruellement besoin du confort rassurant de ses bras autour d'elle, de ses baisers sages et parfois un peu moins ; elle avait besoin de lui, et son retour était la raison qui la poussait à se lever chaque matin.

Elle sortit ses petits pieds froids des couvertures, les déposant à même le plancher pour se lever. Il était encore tôt, songea-t-elle, alors qu'une lueur orangée semblait encore teindre l'horizon. Élwel avait commencé à prendre ses habitudes ici, et elle aimait beaucoup cette petite vie qu'elle menait, à peu de choses près qu'il y manquait la présence de son fiancé. Elle savait déjà qu'elle n'aurait qu'à descendre pour avoir de la compagnie, que Lisbeth lui ferait la discussion jusqu'à ce qu'elle ne parte travailler. Elle savait qu'elle aurait son chemin à faire jusqu'au village, qu'elle aurait des patients à voir toute la journée et que chaque cas soigné étirerait un large sourire sur son visage encore frais. Elle savait aussi qu'elle rentrerait épuisée, mais qu'à l'image de chaque jour, elle serait reconnaissante que les dieux aient sauvé ces gens-là. Cette simple pensée d'apporter un peu de réconfort aux autres acheva de la motiver, et Élwel s'extirpa finalement du lit pour passer une jolie robe bleu clair avant d'arranger ses cheveux dans une longue tresse volumineuse.

Poussant la porte de sa chambre sans bruit, elle eut soudain la sensation d'un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose ne tournait pas rond, mais elle n'aurait su dire quoi. Une ombre qui se tapissait dans un coin, à attendre, sans qu'elle puisse mettre la main dessus. La jeune femme descendit, un peu plus tendue que d'habitude, et elle s'installa à la table de la cuisine pour manger un petit peu. Farshad ne devrait plus tarder à rentrer, songea-t-elle.. Il le lui avait promis dans une de ses lettres. Soudain, cette impression bizarre la reprit, à mesure qu'un drôle de bruit lui parvenait. Une sorte de crépitement, de.. Elle n'aurait su dire quoi, mais c'était assez pour qu'elle passe la porte de la petite maison pour jeter un coup d’œil dehors.

La jeune femme échappa un cri, plaquant ses mains contre sa bouche lorsqu'elle découvrit l'atrocité du spectacle : la grange commençait à s'embraser de l'intérieur, le foin et le bois étaient dévorés par les flammes alors qu'elles montaient, de plus en plus, jusqu'à ne faire de cet endroit qu'un brasier infernal. La jeune femme commença à paniquer devant l'incendie, à ne pas savoir que faire, à être en proie à la peur instinctive qui espérait que personne ne soit pris au piège là-dedans. Elle ne put qu'appeler au secours, mais personne n'aurait pu éteindre un tel cauchemar. La jeune femme avait les larmes aux yeux, et déjà la fumée la faisait tousser, et laissait des marques noircies sur sa peau.

Elle se demanda ce qu'ils avaient pu faire pour que les Valar choisissent de les punir ainsi, et elle pria pour que Farshad rentre vite, très vite, parce que tout le monde avait besoin de lui ici. L'épaisse colonne de fumée montait déjà haut dans le ciel, teintant ce jour d'un aspect funeste et noir. Sans trop savoir pourquoi, la jeune femme fixa le chemin par lequel revenait habituellement Farshad. Elle le fixa longuement, le cœur battant, dans l'espoir d'y voir une silhouette se dessiner.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Jeu 23 Fév 2017 - 10:03


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


L’heure du retour avait sonné et c’était avec la plus grande joie que Farshad avait entamé ce chemin là qui le conduirait jusque dans les bras de cette femme qu’il voyait en rêve tous les jours depuis qu’il l’avait quittée. Il était content de se dire qu’il arrivait à tenir ses promesses de retour, cela solidifiait ce lien déjà fort qu’il y avait entre eux et elle qui avait eu de mauvaises expériences avec les hommes ne pourrait que constater qu’il était un homme de parole et que son amour pour elle était sincère.  Il lui ramenait encore de jolis cadeaux dont deux robes qu’il avait hâte de la voir porter.

Plus avançait moins il y avait de distance entre eux et il remonta enfin cette colline qui lui donnerait finalement vue sur le village. Mais ce fut un tout autre sentiment que la joie qui vint l’habiter alors qu’il vit d’épaisses fumées noires remonter dans le ciel dues à un incendie. Au vu de la localisation, il devina que c’était tout prêt de chez Lisbeth et Déor. Alors il ne perdit pas de temps, envahi de panique, son cheval avait dû le sentir pour s’empresser sous ses ordres pour redescendre la colline jusqu’à pénétrer dans le village.

Galopant jusqu’à apercevoir la maison de Lisbeth et Déor, il vit Elwel sur le chemin comme si elle avait deviné sa venue. Le suderon fit stopper son cheval à sa hauteur et s’empressa de descendre.

« Tu n’as rien ? » Demanda t-il sous la panique.

Il prit son visage entre ses mains en découvrant qu’elle était sauve et déposa un baiser emprunt d’amour sur ses lèvres avant de prendre sa main et l’emmener avec lui. Les villageois avaient déjà commencé à se réunir pour éteindre le feu en faisant une chaine depuis la rivière jusqu’à la grange pour y puiser le seau et le déverser sur les flammes. Le viarag retroussa ses manches et vint les aider à compléter la chaine. Mais l’incendie était beaucoup trop important, alors quelques longues heures plus tard, le feu devint de moins en moins important en ayant plus rien à consumer jusqu’à laisser un lourd brouillard et de la cendre partout et un silence troublant.

Ils avaient réussi à faire en sorte que les flammes ne viennent pas s’en prendre à la maison de Lisbeth et Déor qui visiblement étaient très choqués et ne semblaient pas comprendre les raisons de cet incendie. Farshad vint les prendre dans ses bras tous les deux afin de compatir à leur perte. Il y avait dedans leur réserve de provisions pour l’hiver mais le suderon comptait bien les aider à ne pas mourir de faim. Alors il fouilla dans ses sac et en ressorti un sac plein de piécettes d’or qui était à la base des économies pour le somptueux mariage qu’il voulait offrir à Elwel. Pour le moment ils en avaient le plus besoin alors il leur offrit avec grand plaisir cet or durement gagné. Lisbeth pleurnichait, remerciant Farshad quand à Déor il remerciait les Valars de leur avoir offert un ange gardien. Cette remarque vit sourire le roi déchu qui lui avança que c’était tout à fait normal qu’il fasse cela et leur conseilla de rentrer chez eux boire une infusion chaude pour s’en remettre doucement pendant qu’il nettoyait la zone.

Farsad revint ensuite vers sa belle, il la serra dans ses bras, le cœur cognant sous l’immense joie de la retrouver. Il avait eu peur, si peur qu’il lui soit arrivé quelque chose. Retirant la cendre qui avait volé jusque dans ses magnifiques cheveux, il s’imprégna de son doux parfum dont il en avait presque perdu le souvenir depuis qu’il l’avait quittée la dernière fois.

« Je vais arranger le décor, je ne veux pas qu’ils voient cela plus longtemps, tu veux m’aider ? »

Farshad lui vola un dernier baiser, lui laissant le choix de venir avec lui ou bien d’aller prendre soin de Lisbeth et Déor. Alors il entreprit d’atteler une charrette sur son cheval afin d’y mettre les restes pour aller s’en débarrasser ailleurs. C’est là qu’il remarqua un objet coloré au sol qui l’interpella. Fronçant les sourcils, Farshad se bassa pour le ramasser et constata avec horreur que c’était de ces objets rituels haradrim que l’on mettait en territoire ennemi pour préparer une attaque. Il déglutit, reconnaissant alors que l’incendie était une forme de prévention le visant directement. Alors son aimée n’était plus en sécurité ici parce qu’ils allaient forcément s’en prendre à elle. Il rangea l’objet dans l’une de ses poches, décidant qu’il s’en débarrasserait plus tard – ils ne devaient rien savoir.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Wherever you are Jeu 2 Mar 2017 - 23:44



Wherever you are

Farshad & Élwel


Apeurée par les flammes qui dévoraient les réserves pour l'hiver, la jeune femme ne savait que faire. Elle voyait les premiers villageois rappliquer, accourir pour leur venir en aide, mais aussi l’incompréhension et la peur sur les visages de Lisbeth et Déor, qui découvraient avec horreur le spectacle. Elle ne comprenait pas non plus ce qui était en train de se passer, ni d'où cet incendie venait. Il allait ravager le fruit du dur labeur de ce pauvre couple, qui n'aurait sans doute plus rien après le passage des flammes. Il fallait l'éteindre, au pus vite, mais l'ampleur des dégâts était déjà telle qu'il leur faudrait bien plusieurs heures pour éteindre les dernières braises. La jeune femme en avait le ventre serré, elle ne savait que dire ou que faire, les yeux rivés sur ces flammes destructrices dans l'espoir d'un miracle. Mais les miracles n'étaient pas pour elle, et d'avoir vécu déjà vingt années sur cette terre elle était plutôt bien au courant. Les miracles, c'était pour les autres.

Son seul espoir se fondait sur l'arrivée de Farshad, lui qui avait promis de rentrer dans ces jours-ci, et elle ne pouvait que prier pour qu'il repère l'épaisse colonne de fumée de loin et qu'il ne presse le pas. Nul doute que les villages alentours avaient repéré ce signal, mais ils seraient surement tous à se demander si c'était une attaque d'orcs. Élwel se prit à remercier les Valar que ce ne soit pas des orcs, elle en avait déjà fait les frais trop de fois, elle n'aurait pas pu le supporter encore. Elle sentit son cœur s'arrêter lorsque la silhouette du cheval se dessina devant elle, et qu'elle posa finalement son regard apeuré sur celui qu'elle avait attendu. Elle était trop choquée pour répondre à sa question, mais il pouvait voir qu'elle n'avait rien ; alors, il ne perdit pas son temps pour aider les villageois à former une chaine afin de puiser de l'eau du ruisseau pour tenter d'éteindre le brasier. C'était trop tard pour les réserves, mais la jeune femme mit elle aussi la main à la pâte. Elle ne savait pas trop comment ils allaient pouvoir survivre pendant l'hiver qui s'annonçait rude, sans bois ni réserves de nourriture..

Quelques heures passèrent, et elle retrouva finalement Farshad une fois que les dernières flammes s'étaient tues. La jeune femme se précipita dans les bras du suderon pour épancher son angoisse, elle avait besoin de lui, de sa protection et de son aura bienfaitrice. Il lui avait tellement manqué.. Elle essaya elle aussi de réconforter Lisbeth et Déor, mais elle savait à quel point c'était dévastateur et qu'ils avaient sans doute la même question qu'elle en tête. Elle fut très surprise du don de Farshad, mais mille fois le remercia et elle ne se fit pas prier lorsqu'il lui proposa de venir l'aider. Élwel ne prit pas la peine de soulever le bas de sa robe, qui était déjà salie par les événements, mais elle entra dans ce qu'il restait de la grange pour ramasser ce qu'elle était capable de porter, jusqu'à l'amener dans la charrette. Elle remarqua que l'attention de Farshad s'était focalisée sur un objet coloré, surement un objet de valeur que le couple avait entreposé ici.. Mais elle continua son travail sans rien dire, concentrée dans sa tâche, essayant de faire retomber la tension malgré les larmes au bord de ses yeux.

Elle aurait voulu quelque chose de différend pour le retour de Farshad, mais elle n'avait pas eu le choix.. La jeune femme avait le cœur serré pour le couple qui venait de perdre beaucoup en quelques heures, et elle souhaitait vraiment les aider alors elle décida qu'une fois de retour à la maison, elle mettrait elle aussi toutes ses économies pour refaire cette grange et récupérer des vivres pour eux.

« Farshad.. » fit-elle doucement, alors qu'elle déposait des morceaux de bois brûlé dans la charrette. « Je ne comprends pas trop comment cela a pu prendre feu ici.. » Elle avait certainement besoin d'explications au même titre qu'elle trouvait cela purement injuste, et que si elle y apportait un semblant de justification, ce serait moins difficile à surmonter. La jeune femme attrapa délicatement la main du suderon dans la sienne, caressant le dos de sa main avec son pouce. « Merci d'être rentré.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Ven 3 Mar 2017 - 21:08


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Farshad se sentait terriblement coupable pour ce qu’il venait de se passer et il ne pouvait pas leur expliquer le malheur qui leur était tombé dessus. C’était frustrant, ça le mettait en colère de savoir qu’ils s’en prenaient à eux alors que c’était lui qu’ils voulaient. Le suderon fut tiré de ses pensées noires par douce voix de sa fiancée. Elwel, elle lui avait tellement manqué et ces hommes venus mettre le feu avaient gâché cet instant précieux qu’était leurs retrouvailles. Le viarag resta muet sous ses déclarations, n’ayant pas grand-chose à ajouter de plus et ne pouvant pas non plus lui dire qu’il savait ce qu’il s’était réellement passé. Sa main se glissant dans la sienne le fit poser son regard sur elle, elle avait dû avoir peur. Consterné, l’homme vint déposer un baiser sur son front avant de la serrer au creux de ses bras. Elle ne pouvait pas rester ici, il devait l’emmener ailleurs puisqu’elle était sans aucun doute la cible principale, les haradrims n’auraient que faire de Déor et Lisbeth, c’était Elwel qu’ils visaient à n’en pas douter.

Il lui fallait maintenant déguiser son départ, qu’elle ne se pose pas de questions et savait déjà comment le faire.

« Nous allons nous en aller ensemble, je ne veux pas qu’on soit une charge en plus pour eux, je veux qu’ils utilisent l’argent pour refaire leur grange et leurs provisions. »

Le roi déchu glissa ses mains sur le visage de sa belle, entourant celui-ci alors qu’il la contemplait avec tendresse. Il déposa un baiser sur ses lèvres et se détacha d’elle, gardant sa main dans la sienne pour entrer dans la maison. Elle lui avait tellement manqué, il aurait bien consacré son retour à ne rien faire d’autre que paresser dans ses bras et caressant sa douce chevelure mais il ne pouvait pas rester tranquille tant que le danger était présent. Il annonça sa décision à Lisbeth et Déor, déclarant qu’ils reviendraient régulièrement pour les aider dans les travaux mais qu’il ne voulait pas être une charge supplémentaire. Et malgré l’insistance dont ils firent preuve, Farshad ne pouvait changer d’avis, leur demandant de ne pas s’inquiéter et de veiller l’un sur l’autre.

Il avança qu’ils ne seraient pas loin, à vrai dire, le village où il comptait emmener Elwel se situait à quelques trois jours de voyage, alors oui ils reviendraient mais Farshad comptait surtout payer de la main d’œuvre pour les aider à rebâtir leur grange. Décision prise, il avança son désir de partir sur l’heure, souhaitant profiter du jour présent encore sur quelques heures pour entamer la route.

« Tu peux prendre ma charrette pour atteler Sin, ce sera plus confortable pour voyager et transporter vos affaires » déclara Déor.

Farshad accepta bien sûr, et adressa un fin sourire à sa belle venant doucement caresser son dos.

« Je vais t’aider à préparer tes affaires. »

Ni d’une ni de deux, il tentait de ne pas se montrer trop hâtif au risque que cela mette la puce à l’oreille de quelqu’un ou que cela mène à des questions qui lui seraient incofortables. Il accompagna Elwel dans la chambre, prenant le temps de la serrer de nouveau dans ses bras avant de lui sortir de larges pans de tissus dans lesquels ils pourraient protéger ses affaires.

« Je suis désolée de ce qui arrive, tu verras on sera bien là-bas, je vais rester avec toi bien plus longtemps et je pourrais aussi venir te voir plus souvent ! » Annonça t-il avec un petit sourire content à cette dernière idée là.

Effectivement l’avantage était que c’était bien moins loin de la zone là où il était en général, et alors c’était aussi stratégique pour lui de pouvoir la rejoindre le plus vite possible au cas où il arrive quelque chose.











_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Wherever you are Dim 5 Mar 2017 - 22:22



Wherever you are

Farshad & Élwel


La décision de Farshad semblait être prise et réfléchie, mais la jeune femme ne comprenait pas trop qu'il veuille partir aussi rapidement que cela. Elle avait conscience que Lisbeth et Déor, qu'elle aimait beaucoup, allaient devoir faire de longs travaux et qu'ils n'avaient pas besoin qu'elle les embête plus longtemps ici. Mais elle songeait aussi que peut-être, ils auraient eu besoin d'eux pour un soutien moral, car il fait toujours bon d'avoir sa famille autour de soi dans les épreuves. Mais Farshad avait pris sa décision, et elle ne comptait pas s'y opposer parce qu'il connaissait certainement bien mieux le vieux couple qu'elle. Alors, elle ne lâcha pas sa main, fermant les yeux sous le baiser qu'il lui donna avant qu'ils ne reviennent à la maison pour annoncer leur départ imminent.

Élwel avait l'impression de sentir quelque chose qui la mettait mal à l'aise dans cette histoire, et elle chassa rapidement cette pensée, songeant bien que personne ne pourrait leur vouloir du mal ici. Elle occulta la possibilité d'un incendie criminel rapidement, sachant bien que le couple était une famille sans histoires, et elle, au sein du village depuis son admission dans la clinique du médecin local, n'avait reçu que des compliments sur son travail. Elle savait reconnaître la jalousie ou la malhonnêteté, et ce qui la dérangeait le plus, c'était que tout le monde avait été très avenant avec elle, et qu'elle ne pouvait décemment pas rejeter la faute sur quelqu'un du village. Cependant, elle ne comprenait pas comment l'endroit avait pu s'embraser tout seul.

Élwel avait espéré qu'ils puissent passer au moins une nuit ici, pour que son amour puisse se reposer et qu'il ne fasse pas trop de hâte à Lisbeth et Déor. Le couple, au contraire, ne semblait pas réticent à sa proposition mais ils avaient l'air bien trop préoccupés par leurs soucis avec cette grange à reconstruire que par le départ quelque peu précipité des jeunes fiancés. Déor proposa de leur prêter sa charrette, ce qui était une très bonne idée parce que cela leur permettrait d'être bien plus rapides. Alors, la jeune femme ne traîna pas davantage, et elle se dirigea vers les escaliers de la maison, sans lâcher la main de Farshad. Elle avait encore des frissons à la seule pensée de cet incendie, cela lui glaçait le sang. Mais elle resta silencieuse pour ne pas inquiéter son amour, poussant la porte de sa chambre pour aller y chercher ses affaires.

La jeune femme sortit une à une ses robes du placard, les pliant rapidement bien qu'elle n'ait encore que de maigres possessions ; c'étaient surtout des présents de Farshad qui, elle ne savait trop comment, avait toujours de quoi la couvrir de cadeaux. Elle était très reconnaissante bien sûr, mais elle s'en voulait de ne pouvoir lui rendre la pareille. Alors elle lui fabriquait souvent de petites choses pour qu'il pense à elle quand il repartait loin pendant de longues semaines. Élwel déposa ses affaires au fond d'une malle en bois, y ajoutant ce qu'elle avait en plus. D'un geste automatique, elle ajusta la bague autour de son annuaire, la remettant bien droite et vérifiant qu'elle n'avait pas souffert des événements de la journée. Ce petit geste insouciant lui fit le plus grand bien du monde, alors qu'elle se souvenait à quel point cette promesse comptait pour eux.

« Farshad ? » fit-elle, se retournant pour contempler le visage de l'homme avec qui elle allait partager sa vie pour le restant de ses jours. D'un geste amoureux, elle glissa sa petite main sur le contour de sa joue, plongeant son regard dans celui du suderon. « Ne penses-tu pas qu'ils risquent d'avoir besoin de nous ? Je veux dire, pour le soutien moral. Peut-être que nous ne devrions pas précipiter notre départ pour être certains que tout se passe bien ici ? Je ne sais pas trop ce que tu en penses. En plus, tu dois avoir besoin de te reposer, tu as eu un long chemin à faire pour rentrer, et avec l'après-midi.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Sam 11 Mar 2017 - 15:40


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Ce qu’il aimait chez cette femme, c’était ce fait là, qu’elle ait toujours la main sur le cœur malgré ce qu’il lui soit arrivé jusque là. Son âme était d’une bonté sans pareille et le monde avait tout à apprendre de sa douceur. Depuis qu’il l’avait rencontrée, elle avait changé sa vie, alors ça ne l’étonnait pas de l’entendre vouloir rester pour soutenir Lisbeth et Déor, d’attendre qu’il se soit reposé et de partir dans de bonnes conditions au lieu de s’empresser vers la sortie. Elle avait sans doute raison, mais il ne pouvait lui expliquer le pourquoi de sa décision si hâtive. Le suderon vint la serrer entre ses bras, comme dans un désir invisible de la protéger des démons qui l’entouraient tout en cherchant sa présence rassurante.

« Non…nous partons » Répéta t-il doucement

Pressant ses lèvres contre les siennes à la dérobée, il la rassura d’une caresse sur la joue agrémentée d’un sourire. Si l’angoisse le prenait, il tentait de ne pas alarmer sa promise afin que le voyage puisse se passer comme il faut. Alors quand elle eu fini de remplir la malle, Farshad la souleva pour la porter hors de la maison et la caller de manière sécurisée dans la charrette. Le suderon était certes quelque peu épuisé, mais il était prêt à tout pour mettre sa belle en lieu sûr et plus vite ils seraient partis, mieux ce serait. Lisbeth et Déor avaient l’habitude des départs soudains de Farshad, alors Lisbeth s’empressa de leur donner une belle miche de pain enveloppée dans un tissu avec un pot de miel. L’heure des adieux avait alors sonné, le suderon les prit tous les deux entre ses bras et les remercia mille fois pour ce qu’ils avaient fait jusque là. Il ajouta qu’ils allaient revenir pour aider à reconstruire la grange et les aider à tout réorganiser mais les habitants du village allaient tout autant en faire alors il n’y avait pas d’inquiétudes à avoir.

Quand sa belle eu fini de dire au revoir à ses protecteurs, Farshad lui prit la main pour l’aider à monter dans la charrette et vint s’asseoir à ses côtés pour attraper les rênes. Sin avança après en avoir eu l’ordre et tous les trois quittèrent le village en quelques minutes. Farshad avait choisi un itinéraire qui ne se ferait que sur du plat pour ne pas fatiguer son cheval, même si le chemin était deux fois plus long que couper à travers la forêt. Farshad resta quelques minutes dans le silence, concentré sur la route mais surtout profondément noyé dans ses souvenirs de ce qu’il venait de se passer. Il n’aurait jamais cru que Sufyan vienne le menacer de la sorte et le suderon se sentait désormais le besoin d’avoir un regard prudent par-dessus son épaule pour vérifier qu’ils n’étaient pas suivis car s’il ne faisait pas attention, les hommes de son frère auraient tôt fait de le retrouver. Au bout d’un moment Farshad tendit la main pour sortir de son sac une couverture qu’il mit sur les épaules de sa compagne, tout en veillant à bien garder la route.

« Il me tardait de te revoir, les journées semblaient bien plus longues  avant que je n’arrive. » Déclara t-il pour relancer la conversation sur quelque chose de plus positif quand à leurs retrouvailles tant attendus.

« J’ai quelques présents pour toi, j’ai hâte de te montrer tout ce que j’ai trouvé !»

Pendant son absence il avait beaucoup rêvassé de leur vie future et comment celle-ci serait dès qu’ils seraient mariés. Car à ce moment là il ne souhaitait passer ses journées qu’avec elle, en avoir terminé avec cette histoire pour qu’ils puissent avoir un toit et vivre leur vie tous les deux dans ce somptueux palais. Il avait même imaginé à quoi ressembleraient leurs enfants, il avait hâte de pouvoir concrétiser tout ceci et fonder cette famille avec elle. Au vu de la beauté de sa future femme, leurs enfants hériteraient sans doute de ces traits fins qu’il aimait à contempler jour et nuit quand la lune éclairait son visage.

Le soleil continuant sa course sur leur voyage qui s’allongeait, ils ne tarderaient pas à trouver un coin où camper pendant la nuit. Il lui tardait de la tenir contre lui et de vivre ce moment de tendresse à ses côtés dont il avait tant rêvé.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Wherever you are Lun 20 Mar 2017 - 22:31



Wherever you are

Farshad & Élwel


Farshad semblait avoir pris sa décision, et il n'avait pas l'air de vouloir revenir dessus. Si la jeune femme trouvait ce départ un peu hâtif, elle ne posa néanmoins pas plus de questions car elle ne voulait embarrasser personne et ne pas se montrer trop malpolie en remettant en cause la décision de son fiancé. Alors, elle ne protesta bien qu'elle aurait largement préféré pouvoir aider le couple dans la maison et aussi pour reconstruire la grange. Elle se laissa dans une douce étreinte entre les bras de son compagnon, finalement apaisée de pouvoir retrouver sa présence après les longues semaines qu'il avait passées loin d'elle.

Elle profita de ce moment de calme pour s'imprégner à nouveau de l'agréable parfum du jeune homme, blottissant sa tête contre son cou alors qu'elle retrouvait celui qu'elle aimait de tout son cœur. Pour elle, c'était une évidence, clair comme de l'eau de roche et jamais elle n'aurait pu douter des sentiments qu'elle avait pour lui. Finalement, elle s'en détacha pour lui voler un dernier baiser avant de finir ses bagages. Ce départ précipité la dérangeait un peu, mais elle ne pouvait rien y changer alors elle ne traina pas, bien consciente qu'il leur faudrait trouver refuge rapidement au vu de l'heure qu'il était déjà. Ils descendirent ensemble, et la jeune femme serra Lisbeth contre elle avec les larmes aux yeux. Elle eut du mal à faire ses adieux au vieux couple, mais elle leur cacha cette tristesse qui la prenait, ne voulant pas leur infliger cela en plus du désastre qui venait d'avoir lieu. Elle leur souhaita du courage pour les temps difficiles qui viendraient, puis elle sortit pour rejoindre Farshad.

Le suderon avait déjà pris le soin d'installer leurs bagages dans la charrette que Déor leur prêtait, et il y avait attelé son fier cheval dont la robe luisait sous les rayons du soleil. Farshad l'aida à se hisser dans la charrette, et elle regarda doucement la maison s'éloigner alors qu'ils étaient en train de partir. Elle sentit une boule se serrer dans son ventre, comme l'étrange impression qu'elle ne reviendrait pas ici et à l'inverse de cette fois là où elle avait regardé la cité des rois décroitre devant ses mirettes émerveillées. Là, c'était autre chose, une vague sensation de fin, de changement. Elle ne savait pas trop ce qui précipitait le départ du suderon mais elle avait le pressentiment que quelque chose l'avait poussé à accélérer leur voyage.

Un peu perdue dans ses pensées, elle faillit ne pas entendre les paroles du jeune homme, qui pourtant éclairèrent son visage d'un nouvel éclat. Elle tenta de le cacher un peu, mais elle était vraiment touchée par ces attentions qu'il lui portait tout le temps. « Oh, Farshad.. Tu me couvres toujours de présents, il ne faut pas.. » souffla-t-elle avec un sourire gêné. Mais le soleil continuait sa course, et plus qu'une simple attention c'était lui qui inquiétait la jeune femme. Elle laissa quelques minutes de silence, observant l'astre rougir au loin, alors qu’il touchait le haut des montagnes.

« Le soleil va bientôt se coucher, peut-être que nous devrions trouver un village pour aller prendre une chambre.. » finit-elle par lui glisser. Par chance, ils n'étaient pas très éloignés du prochain hameau, qui leur offrirait sans doute de quoi se reposer et se restaurer. La jeune femme était un peu fatiguée, sans doute moins que le suderon mais elle ne dirait pas non à un repas chaud ainsi qu'à une bonne nuit. Elle dormait toujours mieux dans les bras de Farshad que quand il n'était pas là. Alors, ils prirent la direction du village jusqu'à arriver devant l'auberge lorsque le soleil disparut finalement derrière les collines.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Jeu 23 Mar 2017 - 21:15


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Farshad acquiesça d’un mouvement de tête, choisissant la route qui les conduirait au village de plus proche et évita les regards comme il avait l’habitude de le faire afin de passer pour un simple voyageur et non pas l’étranger qui venait semer la zizanie. Attrapant sa belle par la taille un sourire aux lèvres, il la souleva et la fit tournoyer avant de la laisser sur la terre ferme. Si les récents événements l’avaient perturbé, il ne voulait pas laisser cela entacher la joie qu’il avait de l’avoir enfin retrouvée. Il paya un écuyer pour qu’il s’occupe de son cheval, lui donnant en plus quelques vivres parce qu’il avait toujours peur qu’on le vende à son insu. Or cette bestiole avait fait un long chemin avec lui et il comptait bien le garder comme compagnon de route aussi longtemps que les valars le lui permettrait. Quelques caresses sur son encolure et il rejoignit sa promise, s’occupa de prendre leurs affaires en laissant ce qu’il y avait de plus léger à Elwel pour rentrer dans l’auberge. Une chambre réservée pour la nuit, ils la regagnèrent ensemble. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus joli ni de plus confortable mais cela serait suffisant pour eux le temps d’une nuit. Le lit était très petit, ils allaient devoir se serrer ou bien il choisirait de dormir sur le tapis si elle voulait profiter de cette nuit là pour se reposer après ce qu’il s’était passé.

Déposant leurs affaires, Farshad entreprit de mettre de l’eau à chauffer dans la marmite laissée dans l’âtre et proposa à son compagne de l’aider pour faire une soupe basique mais qui leur permettrait de ne pas mourir de faim.

« Si tu as encore besoin de savoir certains aspects pour ton apprentissage de la guérison, on pourra te trouver un nouveau professeur là-bas, je suis sûr qu’il y en a plein. » Déclara t-il en venant voler un champignon pour le manger.

Puisqu’elle ne serait plus avec lisbeth et Déor, il allait devoir veiller à ce qu’elle ne s’ennuie aps, à ce qu’elle ne trouve pas le temps trop long à partir du moment où il serait de nouveau en mission auprès de Taavi.

« Je retournerai une dernière fois auprès de Taavi, il faut que je lui fasse une proposition et la prochaine fois que je reviendrai, ce sera définitif. » Fit Farshad, assez content de pouvoir lui annoncer cela.

Fini les adieux, les dernières journées à profiter l’un de l’autre, car après cette fois-ci, il avait l’intention d’aller récupérer son royaume avec l’aide des brigands. Il emmènerait sa belle, bien que ce soit assez dangereux, mais veillerait qu’en cas de danger, elle soit toujours en sureté. Mais quoi qu’il en soit, cela ne changeait pas le fait qu’il soit inquiet concernant certaines facettes de la situation et notamment le fait qu’on l’ait retrouvé et qu’on en soit venu à le provoquer là où vivait sa future femme. Et s’ils avaient été suivis ? Alors il avait besoin de pouvoir faire confiance à Elwel quand elle serait seule, et pas que.

« Qu’en penses-tu si je t’apprenait à te défendre et à te battre ? Déor ne sera pas là pour veiller sur toi et je ne veux pas que les hommes t’approchent de trop ou viennent t’importuner. »

Il mimait le jaloux, c’était en partie vrai, mais il voulait surtout s’assurer qu’elle puisse avoir une chance de s’échapper si elle se faisait attaquer par les hommes de Sufyan ou par l’un de ses frères. Il commençait d’ailleurs à se demander s’il Sharbat n’était pas aussi dans le coup : après tout ce jour là, il n’avait rien fait pour lui porter son aide quand il était en train de se faire empoisonner. Lui qui avait pourtant tout fait pour qu’il ne soit pas puni de son mariage secret avec cette femme…Il avait cette drôle d’impression qu’il avait avoir maintes surprises en regagnant le harad.

Terminant de couper les quelques légumes qui leur ferait une bonne soupe, Farshad prit soin de tout réunir entre ses mains pour les jeter dans l’eau du chaudron. Il laissait son regard accroché à celui, d’Elwel, se demandant comment elle réagirait à cette proposition.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Wherever you are Mer 26 Avr 2017 - 16:47



Wherever you are

Farshad & Élwel


Il commençait à se faire tard, les températures avaient largement eu le temps de redescendre alors que le soleil se tapissait doucement derrière les collines, et un vent frais venait troubler la quiétude de la jeune femme. Elle avait réussi à s'apaiser un peu au rythme régulier de la charrette, mais les changements aussi radicaux, bien qu'elle y soit habituée, ne devaient plus faire partie de son quotidien. Tout du moins, elle ne les avait pas attendus. La jeune femme souffla longuement. Malgré tout, elle avait eu une difficile journée, et le bonheur de revoir son amour était entaché par de sales incidents qui étaient venus ruiner la vie de Lisbeth et Déor. Ce ne serait que pour un temps, se rassura-t-elle. Le temps qu'ils reconstruisent la grange, et tout redeviendrait normal, et elle pourrait revenir habiter avec eux comme elle l'avait fait ces derniers mois. Un léger sourire s'imprima sur son minois, elle avait hâte que tout rendre dans l'ordre, car cela impliquait beaucoup de changements pour elle, à commencer par le métier qu'elle avait commencé à exercer ici.

La jeune femme suivit Farshad à l'intérieur de l'auberge qu'ils avaient choisi, montant les petites marches de l'escalier en bois pour gagner leur chambre. Elle l'aida à déposer leurs affaires dans la pièce qu'ils avaient louée, allant rapidement réchauffer ses petites mains devant l'âtre de la cheminée qui était déjà allumée. S’asseyant assez près des flammes pour profiter de leur douce chaleur, Élwel acquiesça à la proposition de son compagnon pour faire une soupe, et elle entreprit de découper les légumes qu'ils avaient en tout petits morceaux. Elle était un peu perplexe quand à leur situation, où à ce que Farshad voulait faire.. Mais son silence et sa réflexion furent interrompus par les paroles du suderon, qui jetèrent un froid sans doute non visible. La jeune femme hésita un moment avant de répondre. Est-ce qu'il était en train de dire qu'ils ne rentreraient pas..? Peut-être que c'était provisoire.. Mais elle n'avait pas vraiment besoin d'un autre maitre d'apprentissage, si ?

« Farshad, je ne dois pas avoir bien compris mais.. Nous ne partons pas si longtemps que ça, pas vrai ? Je veux dire, juste le temps que la grange soit retapée.. Je n'aurais pas vraiment besoin de trouver un autre guérisseur j'imagine ? » fit-elle, un peu hésitante soudain alors qu'elle avait un doute. La jeune femme se concentra sur son découpage de légumes, sagement, mais elle fut surprise par une nouvelle plutôt agréable. Alors il comptait donc rester avec eux pour de bon ? C'était merveilleux, et la jeune femme ne put retenir la joie que cette nouvelle provoquait. Elle se dépêcha d'aller enlacer Farshad, l'attirant tout contre elle pour profiter un peu de ces brefs instants de répit qu'il leur offrait.

La jeune femme acheva de découper les légumes, les plongeant dans l'eau bouillante pour pouvoir en faire une soupe pleine de soleil. Elle écoutait en même temps la proposition de Farshad, assez contente qu'il lui propose cela. « Cela me plairait vraiment, c'est ce qui me manque le plus lorsque je voyage.. Savoir se défendre, c'est essentiel.. J'aurais sans doute pu éviter bien des dangers si j'avais eu quelques connaissances. » Et Farshad pouvait les lui apporter, alors elle en était toute satisfaite. Elle ne savait soudainement plus à quoi s'attendre, suite à leur départ de chez Lisbeth et Déor ; Farshad semblait penser que ce serait un temps assez long avant qu'ils n'y retournent, mais Élwel ne savait toujours pas pour quelle raison il souhaitait s'éloigner autant, alors qu'elle songeait que le vieux couple avait d'autant plus besoin de réconfort dans ces moments-là.

La jeune femme confirma donc à son amour qu'elle était largement conquise par son idée, puis elle se mit à s'occuper de la soupe et lorsqu'elle fut prête, la servit à Farshad dans un bol en terre cuite. Elle le lui tendit, s'installant avec lui pour prendre leur repas. Cependant, il y avait toujours quelques questions qui l'empêchaient d'avoir bon appétit, et elle finit donc par les poser.

« Farshad, combien de temps partons-nous, au juste ? »









made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Mar 2 Mai 2017 - 20:35


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Elle semblait réellement penser que ce départ était provisoire et le haradrim craignait qu’en lui disant que ça ne l’était pas, elle finisse vraiment par penser qu’il s’agissait plutôt d’une fuite. Il resta un moment à réfléchir, silencieux, ne laissant pas transparaitre son embarras. Elle avait raison de se poser des questions, Elwel était une femme intelligente, sensible, c’était un effort monumental à faire pour lui pour cacher tout ce qu’il y avait derrière lui : son histoire, son royaume, son héritage. IL maudissait ces gens qui avaient osé les menacer car à cause d’eux sa couverture s’était affinée, il ne manquait plus qu’un petit peu pour qu’elle soit totalement retirée et qu’Elwel ne découvre la vérité avant qu’il ne décide de la lui révéler. Car oui, il comptait lui dire le moment venu et lui expliquer pourquoi, lui avouer que cela avait été sa manière à lui de la protéger afin qu’elle ne soit pas touchée, afin qu’elle ne subisse pas d’autant plus ses absences et qu’elle ne craigne pas le danger qui rôdait autour de lui de manière constante. Jusque là, ça réussissait plus ou moins bien, mais il n’aimait pas devoir lui mentir sur certains points quand d’autres n’étaient simplement pas révélés. Elle serait d‘ailleurs surement de très bon conseil si elle connaissait toute l’histoire, mais il était encore trop tôt à son gout. Le suderon leva ses yeux bruns vers son aimée, étirant un fin sourire avant de lui voler un baiser après avoir reposé sa cuiller en bois dans son bol.

« Cela dépend, si la maison nous plait on s’y installera définitivement, sinon on retournera chez eux pour trouver autre chose, peut être dans leur village ! Mais il n’y avait pas d’habitations libres alors, il faut faire un peu de trajet. »

Farshad laissait planer là que le départ n’était pas forcément définitif, que quoi qu’il en soit ils iraient les voir régulièrement afin de les aider et les soutenir alors que Farshad souhaitait éviter cela au maximum. Le moment venu il pourrait trouver des excuses pour ne pas y aller. En attendant, cela serait amplement suffisant.

« Je me disais même que…Peut être, on pourrait se marier sans attendre la fin de nos fiançailles. Une fête raviverait les cœurs après ce triste incident, y compris les nôtres et nous en avons grand besoin. Qu’en penses-tu ? »

Il replongea sa cuiller dans le bol, venant recueillir de la soupe dont les senteurs lui étaient agréables au nez. Elwel rajoutait toujours quelques épices et ces dernières souvent lui donnaient l’impression qu’elles étaient celles de chez lui. Ca avait l’odeur du soleil, des saisons chaudes, cela lui rappelait ces fois là où il mangeait en compagnie de sa mère ou qu’il allait rendre visite aux cuisiniers  en cachette. Il avait eu une belle enfance et il espérait pouvoir donner à ses enfants une vie aussi marquée et harmonieuse. Elwel ferait une excellente épouse et sans doute la meilleure des mères, il avait tellement hâte de la faire sienne, que cette proposition lui était venue tout aussi naturellement. Après tout il avait déjà passé quelques étapes, alors qui se soucierait de savoir s’ils avaient attendu un an ou pas ? Farshad avait aussi envie d’effacer ce regard inquiet, la conserver à l’abri de ces histoires et toujours voir un magnifique sourire sur son visage

Alors il ne s’était en aucun cas forcé à lui proposer cela, il savait que le village ferait une grande fête pour eux et que cela viendrait mettre du baume au cœur de Lisbeth et Déor de voir enfin l’amour s’accomplir. Après tout ils connaissaient Elwel depuis un moment, elle était tout aussi appréciée d’eux qu’il l’était lui, alors cela ne serait sans doute pas une mauvaise chose s’ils organisaient un mariage heureux et que ces deux amoureux puissent dire enfin au monde que leur amour était tout ce qu’il y avait de plus sincère en cette terre.

« Je t’avoue que cette idée me plait beaucoup, j’ai du mal à réaliser parfois que l’on ne se connait que depuis peu et que tu n’es que ma fiancée. C’est comme si cela faisait des années. » Avoua t-il tout en se restaurant.

Il espérait ne pas la brusquer ni l’effrayer avec ses idées saugrenues et venues comme un cheveu sur la soupe.

« Et puis comme je te l’ai dit quand je t’ai demandé ta main, je serai le plus heureux des hommes. »







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Wherever you are Mar 23 Mai 2017 - 0:07



Wherever you are

Farshad & Élwel


La réponse de Farshad lui mit du baume au cœur, rassurant la jeune femme sur ce qui les attendait après ce départ quelque peu précipité. Elle avait craint par ses premières paroles que l'homme qu'elle aimait ne comptait pas revenir chez Lisbeth et Déor, et elle n'avait pas tout à fait saisi quelles étaient les raisons qui le poussaient à émettre ces idées, mais elle fut bien vite rassurée lorsqu'il lui parla de ce projet de maison. C'était une idée formidable, qu'ils se trouvent un petit cocon bien à eux pour abriter leur amour grandissant, et pour voir sans doute un jour naître des enfants qui pourraient y grandir dans la paix et la sérénité. Jusque lors, Élwel ne s'était jamais sentie aussi proche du but, elle avait trouvé en Farshad un homme admirable qui la comblait parfaitement ; elle n'aurait jamais pu désirer un pareil mari, et pourtant, c'était bien l'avenir qui se dessinait devant eux. La jeune femme, qui avait toujours rêvé de fonder une famille avec un homme à qui elle vouerait toute son existence, semblait enfin avoir trouvé la perle rare, et elle en était plus qu'heureuse. La perspective de cette jolie maison dont il lui parlait raviva ce sourire sur son visage, la berçant dans de douces rêveries auxquelles elle avait hâte de se retrouver.

Sa justification quand à leur éloignement ne lui donna pas plus de doutes : elle était maintenant persuadée qu'il disait vrai, que cet éloignement serait provisoire dans l'attente de trouver une maison plus proche de chez Lisbeth et Déor. Aussi, la demoiselle ne souleva pas plus d'interrogations ,puisqu'elle n'avait apparemment plus de soucis à se faire. Quand au guérisseur, elle s'adapterait alors selon l'endroit où ils se retrouveraient, espérant vraiment ne pas avoir à s'éloigner de trop. Élwel replongea la cuillère dans sa soupe, savourant le goût exquis du potage ; elle avait toujours adoré cuisiner, et si son ancien métier de marchande d'épices lui collait encore à la peau, elle avait toujours sur elle de quoi assaisonner un bon plat. Le repas était très bon, mais aussi humble qu'elle soit, elle ne fit aucune remarque.

Le sourire sur ses lèvres carminées s'étira de nouveau lorsqu'elle entendit Farshad lui proposer un mariage avancé. Plutôt fidèle aux coutumes d'ordinaire, Élwel sentit son cœur s'accélérer à cette simple idée : être enfin l'épouse de cet homme qu'elle aimait tant, c'était un rêve qu'elle voyait devenir réalité, et avancer cette date plutôt que d'attendre encore une année avant de l'être officiellement ne put que la ravir. « Farshad, si les dieux ne nous en veulent pas de ne pas attendre.. J'aimerais beaucoup que l'on avance la date, mais il faudra que tu me laisses le temps de coudre une robe pour ce grand jour.. » Mais elle n'avait nulle inquiétude, le cœur léger malgré la journée, et un sourire vraiment sincère pendu à son minois.

Sa petite main frêle se fraya un chemin jusqu'à celle de Farshad, enlaçant ses doigts avec les siens avant qu'elle ne dépose sa tête sur son épaule. « J'ai l'impression aussi que ça fait longtemps. Mais tu sais, je pense que c'est un signe des dieux, qu'ils essayent sans doute de nous dire qu'on fait le bon choix, tu ne crois pas ? » fit-elle, tout en caressant le dos de la main de son fiancé avec son pouce. Elle déposa alors un doux baiser sur sa joue, plongeant son regard dans celui du suderon. Elle était amoureuse de cet homme, comme jamais elle n'aurait pensé l'être un jour. C'était tellement plus que de simples mots, de simples gestes ; il était celui qui bouleversait toute son existence, qui transcendait son être de toutes parts, et elle savait, elle savait à chaque fois que ses mirettes se posaient sur lui, que cet amour indicible ne se tarirait jamais.

« Mais en attendant, les dieux essayent aussi de nous dire de nous reposer, et je crois qu'ils ont bien raison ! » fit-elle, avant de se lever sans lâcher la main du suderon. Elle le tira avec elle jusque vers le lit, avant de se faufiler entre les draps, le visage toujours aussi ravi par la grande nouvelle qui s'annonçait. Ce soir-là, elle aurait finalement le cœur bien plus léger qu'elle ne l'aurait imaginé.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 144
♦ RÉPUTATION : 1224
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Wherever you are Jeu 25 Mai 2017 - 20:18


Wherever you are

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Tenant les mains de sa belle entre les siennes, après cette demande, il avait craint que cela vienne rajouter un peu plus de doute dans son cœur et qu’elle finisse vraiment par croire qu’il lui cachait des choses. Farshad avait réussi à bien justifier cela et en plus d’avoir aussi envie de vite l’épouser, cela leur serait bénéfique de bien des façons. Elwel voyait aussi les choses de cette manière, ne souhaitant pas plus attendre s’ils avaient l’occasion de le faire avant et cela lui mettait du baume au cœur. Il sourit, comblé par cette annonce qu’elle lui faisait et lui déroba un baiser qu’il n’aurait pu retenir. Bien sûr que les dieux ne leur en voudraient pas, autant qu’ils devaient voir cette possibilité comme un signe qu’ils envoyaient en bénédiction de leur histoire. Il soupira, après avoir terminé sa soupe, il avait le cœur beaucoup plus léger qu’à l’arrivée dans cette auberge et avait hâte de la présenter comme étant son épouse, sa femme, sa moitié pour les restant de ses jours.

« Il me tarde que tu sois ma reine » Déclara t-il au bord de ses lèvres sucrées.

Elwel lui suggéra de manière assez drôle que le moment était venu pour eux de se reposer car la route était encore longue. Il acquiesça et entreprit de se glisser sous les draps frais. Farshad ouvrit ses bras pour que sa belle puisse s’y blottir, la recueillant dans une douce étreinte pendant laquelle il respirait à pleins poumons le parfum fleuri de sa chevelure brune. Il était heureux qu’elle accepte sa proposition, et cela venait mettre un peu de joie dans les derniers événements. Déor et Lisbeth seraient tout aussi heureux de les voir se marier et il pourrait alors dire qu’elle était sienne, entièrement et alors rien ne saurait jamais les séparer. Le suderon embrassa son front, glissant le bout de ses doigts sur la peau de son dos nu pour accompagner son sommeil et sombra assez vite dans de doux songes, épuisé.

Les quelques heures les séparant de leur destination furent assez vite passées, au lendemain alors qu’ils étaient partis aux aurores. Plus amoureux que jamais, Farshad avait été particulièrement souriant ce jour là, souhaitant oublier Sufyan, les haradrims qui les poursuivaient et qui les avaient menacés pour se concentrer sur la vie qu’il allait avoir avec Elwel. Alors sa bien aimée n’aurait plus d’inquiétudes à avoir et voir le joli sourire de sa future femme était tout ce qu’il y avait de plus important pour lui. Ils entrèrent dans le village qui était plus petit que celui où ils s’étaient arrêtés et  Farshad vite le chemin qui menait au centre là où il pourrait en faire possession. Alors il trouva le maire de la ville en lui demandant une entrevue, lui donna un premier paiement et l’accord fut donné – la maison était alors à eux.

Il emmena sa chère et tendre, la prenant par la main jusqu’à leur nouveau foyer en empruntant un petit sentier. La maison avait été laissée quelques semaines auparavant car le propriétaire était mort et n’avait pas d’héritiers pour en prendre la possession. Il y avait quelques réparations à faire que Farshad souhaitait commencer le plus vite possible pour qu’il n’y ait pas de problème et la rendre très vite confortable à vivre, à leur image. Elle était à l’écart, une petite maisonnette charmante qu’il avait hâte de lui montrer. Alors une fois devant, il la laissa admirer la devanture, venant se poster derrière elle pour la prendre dans ses bras et couvrir son cou de baisers. Il espérait qu’elle était contente mais elle était aussi loin d’imaginer que cet endroit ne serait qu’une étape et que quelque part dans le désert l’attendait un gigantesque palais où elle pourrait réaliser tous ses rêves. Il lui glissa quelques mots doux à l’oreille et entreprit de la soulever entre ses bras, la porter pour cette première entrée chez eux.




FIN






_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wherever you are

Revenir en haut Aller en bas
Wherever you are
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.