AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
I sleep keeping pain beside me

Partagez | 
 

 I sleep keeping pain beside me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 495
♦ RÉPUTATION : 3714
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: I sleep keeping pain beside me   Mer 1 Mar 2017 - 23:32






I sleep keeping pain beside me


Shana & Cármen







Vivre de rien dans le désert même pour un haradrim est une épreuve difficile et épuisante.  Si les premiers jours de voyage peuvent très bien se passer, alors l’ont comprend vite la nécessité de voyager à dos de chameau. Leoden et Cármen l’avaient fini à pieds, les crampes aux jambes à cause du sol meuble du sable et qui demandait d’autant plus d’efforts physiques que s’il était plat et dur. Avec la chaleur associée à cela, Cármen avait bien cru qu’ils ne finiraient par ne pas y arriver. Et pourtant ils étaient bel et bien là, dans une chambre confortable de la demeure de Shana et Namvar qui les avait accueillis. Du moins Shana, puisqu’ils venaient d’arriver et Navmar n’allait pas rentrer d’ici le soir.  La gitane et son compagnon avaient pu se décrasser, profiter de la chaleur du hammam après avoir fait soigner le bras blessé de Leoden. Et là, il dormait, il se reposait paisiblement dans ce lit aux draps de soie aux couleurs du crépuscule. La jeune femme appuyée contre le mur avait ouvert la fenêtre pour observer au loin ces immenses dunes, les portes du désert qu’ils avaient franchi pour arriver. Une brise chaude vint soulever ses boucles noires et elle tourna la tête à l’intérieur de la chambre pour regarder Leoden.

Elle repensait à ce qu’il s’était passé dans le désert, à ce qu’elle avait été prête à faire pour le sauver et glissa ses doigts au niveau de son cou. L’entaille encore vive la fit grimacer et elle détourna les talons de la fenêtre pour attraper un morceau de tissu qu’elle imbiba d’un remède avant de venir le presser sur sa blessure. A ses yeux, seul Leoden avait compté et sa victoire désormais était de le voir dormir et récupérer. La gitane étira un sourire, glissant machinalement ses doigts sur cette magnifique bague qui ornait sa main dans une promesse de mariage avec lui. Ils avaient tant perdus, ils étaient venus ici dans l’espoir de pouvoir se reconstruire et solidifier leur relation, loin des ennuis qui gravitaient autour d’eux. Il y avait encore Umayr qui possiblement pouvait venir leur causer des ennuis, mais la gitane savait que Namvar ferait le nécessaire pour que rien n’arrive, ayant suffisamment de moyens pour cela. Un fin sourire vint se glisser sur les lèvres de la suderone qui se leva pour aller déposer un doux baiser sur le front de l’homme qu’elle aimait, rajustant les couvertures sur lui et entreprit de quitter discrètement la chambre.

Elle ne parviendrait pas à se reposer et pourtant elle en avait bien besoin mais dès qu’elle fermait les yeux, c’était l’enfer qui venait prendre possession de ses songes. La jeune femme avait fermé la porte et avançait dans le long couloir, ayant besoin de retrouver sa cousine. La jeune femme posa sa main sur son ventre, là où quelques semaines plus tôt, la vie poussait et qu’elle avait perdue. Cet enfant la hantait, la tourmentait et elle ne parvenait pas à passer à autre chose. Pourtant elle prenait sur elle, elle s’efforçait de sourire mais elle se sentait toujours comme sur le point de craquer. Être ici, près de sa famille, savoir qu’ils seraient en sécurité allait beaucoup l’aider. Elle se sentait déjà bien dans cette belle robe que lui avait prêté sa cousine, le tissu sentait bon et lui rappelait de ces agréables souvenirs au temps où rien n’était important que de faire chanter les dunes le plus fort possible en glissant dessus pour faire couler le sable sur leurs flancs.

Cármen respira doucement, calmant la panique de son cœur et fut très vite happée par les senteurs d’encens brûlant dans le salon où elle retrouva de nouveau sa cousine. Elle était belle, resplendissante, épanouie. La gitane quand à elle se faisait la réflexion qu’elle avait perdu de ses couleurs depuis la dernière fois qu’elle l’avait vue, non seulement par le manque de soleil du désert mais aussi parce qu’elle se sentait un peu malade depuis sa fausse couche et à cause de tous ces autres événements. La jeune femme soupira, un large sourire content étira les commissures de ses lèvres et elle s’empressa de venir de nouveau serrer sa cousine dans ses bras.

« Je suis heureuse de te voir… » Souffla t-elle

Elle lui avait déjà dit une heure plus tôt lorsqu’elle était arrivée, mais maintenant qu’elle n’était plus dans une torpeur désagréable, elle avait l’impression de pouvoir lui parler pour de vrai.

« Je ne te remercierai jamais assez de nous accueillir si gentiment Shana !» Ajouta la jeune femme.

La jeune femme desserra son étreinte, pour observer les voilures doucement se soulever sous la brise

« Cet endroit est a ton image, c’est un havre de paix, je retrouve tant de choses, de couleurs !! Ca m’avait manqué, le Rohan n’a pas tout cela ! »




 

made by © Winter Soldier

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

avatar
♦ PSEUDOs : Croquette
♦ MESSAGES : 14
♦ RÉPUTATION : 41
♦ AVATAR : Antonia Thomas
♦ DC & co : Nori et Cen
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Haradrim
— ORIGINAIRE DE : Quelque part dans le désert
— ÂGE DU PERSO : Vingt-six ans.
— RANG SOCIAL : Riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maîtresse de maison, danseuse, poète et mère de deux enfants.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son mari et ses enfants.
— VOYAGE AVEC : Shana s'est sédentarisée, elle ne voyage plus.
— AMOUREUSEMENT : Mariée à Namvar qu'elle aime tendrement.

MessageSujet: Re: I sleep keeping pain beside me   Ven 28 Avr 2017 - 16:27


Cármen & Shana // I SLEEP KEEPING PAIN BESIDE ME
⚜ You know hearts don't break around here. ⚜

Il y a des journées comme ça qui semblent écrites à l'avance, façonnées par le destin qui choisit une date au hasard pour imposer sa volonté sur les hommes. Et Shana n'aurait pu être plus heureuse de cette surprise en cette journée qui avait été si spéciale dès les premiers rayons du soleil. Quand elle y repensait, elle se disait qu'elle aurait dû sentir que quelque chose d'exceptionnel arriverait : cette douce brise venue du sud ne soufflait que très rarement, apportant un peu d'air et de fraîcheur sur leur oasis paradisiaque. C'était comme si le vent avait voulu la prévenir, lui souffler doucement à l'oreille cette nouvelle qui ne tarderait pas à leur arriver. Une amie de longue date, une cousine, presque une sœur était en route, et le cœur de Shana s'était réchauffé lorsqu'elle avait reconnu  Cármen qui remontait l'allée centrale menant à sa maison. Elle n'aurait su dire depuis combien d'années elles ne s'étaient pas vues ; le temps passe vite en ce monde, infatigable et impitoyable. Et pourtant rien ne peut tromper les yeux de gens qui s'aiment, et il ne fallut attendre que quelques secondes pour que Shana dévale les escaliers et rejoigne sa cousine avant même que cette dernière ne soit arrivée à la porte.

Cármen n'était pas seule, accompagnée d'un homme blanc aux cheveux longs et bruns, et si Shana avait été dévorée par la curiosité, elle s'était abstenue de tout commentaire. L'homme avait l'air épuisé, tout autant que sa cousine. Tous deux se tenaient très proches l'un de l'autre, comme s'il leur était plus facile de tenir debout en se cramponnant l'un à l'autre, comme s'il était vital qu'ils restent en contact l'un de l'autre à tout instant. Il semblait clair dès le premier coup d’œil que ces deux jeunes gens étaient liés par plus qu'une simple camaraderie de voyage, et Shana était heureuse à l'idée que potentiellement un peu plus d'amour encore s'apprêtait à franchir les portes de sa maison.
Shana avait pris sa cousine dans ses bras, la serrant doucement contre elle, savourant cette réunion inattendue. Elles s'étaient regardées un petit moment, tout sourire, retrouvant ces traits familiers qu'elles n'avaient plus vus depuis si longtemps, cataloguant les petits changements et les détails nouveaux. Puis Shana avait salué l'étranger, les invitant prestement à rentrer dans sa demeure, consciente de leur état visible de fatigue et ignorant ce qu'ils avaient pu vivre récemment. Djermina était descendue avec elle, et Shana lui demanda gentiment de faire bouillir de l'eau ainsi que de faire préparer une chambre et une salle de bains pour que sa cousine et son ami puissent se reposer.

Elle ne posa pas trop de questions à Cármen et les guida jusqu'au salon où Djermina ne tarda pas à amener le thé à la menthe, ainsi qu'un pichet d'eau. Shana les invita à boire et à se défaire des tissus chauds et salis par le sable qui les recouvraient. L'air était frais et respirable aujourd'hui à couvert, mais la brise au-dehors était de nature à assécher encore plus les hommes qui s'aventurent dans le désert. Quelques minutes plus tard, la chambre était prête et Shana guida ses invités jusqu'à la suite où ils pourraient dormir et se laver. Elle prépara une tenue de rechange pour sa cousine, une de ses robes légères qu'elle aimait mettre pour se sentir à l'aise. Puis elle s'éclipsa, laissant sa cousine et son ami seuls, assurant Cármen qu'ils étaient là s'ils avaient besoin de la moindre petite chose, et qu'elle n'hésite absolument pas à demander.
Après quoi elle alla trouver Djermina et passa quelques minutes avec elles à discuter de la suite des événements. Elle ne savait pas combien de temps Cármen resterait, mais il faudrait prévoir désormais plus de repas et ajuster les préparatifs journaliers. Elle alla également trouver la doyenne de ses domestique, Lyna, qui était nourrice, guérisseuse et divinatrice à ses heures perdues, ainsi qu'une fantastique conteuse aux paroles sages. Il faudrait certainement qu'elle s'occupe dejeter un œil à sa cousine et à son ami qui lui avait semblé assez mal en point. Après quoi elle fit venir Sheïma et Caleb et leur expliqua que leur tante Cármen venait d'arriver avec un ami, et qu'ils devraient être accueillants avec eux. Sheïma sembla ravie à l'idée de rencontrer sa tante, et Caleb se contenta de hocher la tête avant de retourner jouer. Quand Sheïma le suivit, elle retourna dans le salon pour allumer quelques bougies et des encens, bougeant quelques coussins et réajustant certaines étoffes. Elle attrapa un livre sur une étagère, de vieux contes de l'Harad que des siècles de transmission avaient progressivement déformés, et lut tranquillement jusqu'à ce qu'un léger soupir ne lui fasse lever la tête.

Cármen entra dans le salon, et Shana se leva, posant le livre sur le fauteuil dans lequel elle s'était assise. Les deux jeunes femmes s'avancèrent l'une vers l'autre et Shana rendit son étreinte à sa cousine lorsqu'elle la prit dans ses bras. Elle lui dit qu'elle était heureuse de la revoir, et la remercia de son hospitalité. Shana l'observait avec un grand sourire aux lèvres, les yeux pétillants de bonheur. « Je suis tellement heureuse de te revoir aussi. Cela faisait si longtemps, » lui répondit-elle, riant presque de bonheur, comme lorsqu'elles étaient plus jeunes, adolescentes et ravies d'être ensemble. « C'est normal, voyons. Tu peux rester ici aussi longtemps que tu le voudras, ma maison est la tienne. » Cármen sembla enchantée par la décoration de la maison et la complimenta. Shana jeta un regard appréciateur sur les rideaux, les tissus et divers bibelots et poteries. « Je suis contente que ça te plaise. Cette maison est toute ma vie... » C'était vrai, tellement vrai. Cette maison signifiait la paix, l'amour, la curiosité et la famille. Ses enfants avaient vu le jour ici et y grandissaient, s'épanouissaient dans ce havre de paix, comme l'avait dit Cármen. Shana se perdit quelques secondes dans les mouvements des rideaux, regardant au même endroit que sa cousine, puis elle adressa à Cármen un sourire étonné. « Tu sais, c'est drôle, je n'aurais jamais pensé dire ça un jour ! Tu te souviens de la vie sur les routes, et à quel point on aimait ça... Maintenant je ne me verrais pas y retourner pour tout l'or du monde. » Elle haussa les épaules, toute souriante, puis attrapa la main de Cármen et la traîna vers les petits coussins et la table basse recouverte de fruits, de jus et d'une montagne de ces biscuits farineux, sucrés et délicieux que les Haradrims préféraient. « Sers-toi, fais toi plaisir ! » lui dit-elle avec bonheur tout en servant du thé froid dans deux grands verres. Elle ne put résister et prit l'un des petits gâteaux recouvert de sucre, le plaisir coupable par excellence, puis reporta toute son attention sur sa cousine. Elle se redressa et adopta le regard malicieux et complice qu'elles n'avaient que quand elles se retrouvaient, étant plus jeunes. « Tu parlais du Rohan... tu y as passé un long moment récemment ? » demanda-t-elle, se doutant que la conversation mènerait assez vite sur le sujet du bel étranger qu'elle avait amené avec elle. Elle avait tant de questions à poser à sa cousine, espérait qu'elle avait vécu des années sans trop de problèmes, et surtout qu'elle était heureuse.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2312-shana-a-hundred-jewel http://lonelymountain.forumactif.org/t2331-shana-call-all-the-ladies-out#39892

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 495
♦ RÉPUTATION : 3714
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Elladan, Selen, Farshad, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Harad
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: I sleep keeping pain beside me   Mar 9 Mai 2017 - 0:09






I sleep keeping pain beside me


Shana & Cármen







La beauté de Shana ne semblait jamais s’estomper sur les années, elle rayonnait ici, telle une reine, telle une déesse. Cármen espérait un jour aussi pouvoir avoir une vie aussi paisible que la sienne, avoir de beaux enfants et un lieu de paix dans lequel les voir grandir. La gitane était inspirée par ces lieux qui diffusaient ce parfum de bonheur et d’amour à l’état pur. Cela venait passer du baume sur son cœur brisé par la perte de son bonheur et lui arrachait de larges sourires convaincus. En compagnie de Shana, il ne pouvait en être autrement et ainsi, cette dernière venait lui rappeler avec nostalgie ces jours qu’elles avaient passé ensemble avec le groupe de gitans. Shana ne pourrait pas retrouver cette vie là et c’était parfaitement compréhensible, et surtout pas après avoir trouvé cette paix.

« Bien sûr que je m’en souviens, les festivités étaient tellement plus colorées quand tu dansais à mes côtés, mais tu as raison de vivre ici ! »

Cármen suivit ensuite l’invitation de sa cousine, venant s’asseoir en tailleur aux côtés de sa cousine alors que sur la petite table basse y étaient présentées plein de bonnes choses. La jeune femme remercia poliment sa cousine, d’un geste de la main venant se placer au niveau de son propre front et qui était typique dans ce coin là. A force de vivre dans ces terres fertiles, parmi ces gens aux coutumes différentes, il lui arrivait d’oublier les siennes et le couple mixte qu’elle formait avec Leoden aussi parfois l’éloignait les usages du sud et encore plus de l’est extrême du désert, là d’où elle venait. Elle ne se fit pas prier pour prendre un gâteau, dont l’odeur typique était toujours associée aux mères haradrims puisque c’étaient elles qui les préparaient. Des senteurs qu’elle associait à la fête, aux bonnes nouvelles puisqu’on les préparait bien souvent pour des occasions. Se retrouver ainsi, après tant d’années était une véritable joie pour Cármen et après ce qu’elle avait traversé, elle se sentait soulagée d’avoir le soutien de sa cousine qui était aussi sa meilleure amie, sa confidente. Les choses allaient changer pour eux, ici ils vivraient en paix le temps du séjour avant de retourner dans le Rohan. Leoden avait besoin de se ressourcer, de s’éloigner de bien des choses qui mettaient à péril leur amour et qui leur avait même couté un enfant. Cela ne se voyait déjà plus sur son corps qu’elle avait été enceinte, quatre mois s’étaient envolés bien plus vite qu’ils n’étaient arrivés. Mais elle devait garder courage, prendre de ses mains cet espoir que leur amour renaisse de nouveau en ces lieux paisibles perdus dans le désert et afin de revenir ensuite, plus fort.

Elle allait bénéficier des sages conseils de sa cousine, mais aussi laisser un peu plus d’espace à Leoden lui ferait le plus grand bien tout comme à elle. La discussion avec Shana était toujours facile, comme si elles ne s’étaient quittées qu’une seule semaine. Cela n’en aurait jamais pu en être autrement, pas avec une personne comme Shana. Cármen était si heureuse pour elle, elle qui était si méritante. La gitane lui avait fait part du bonheur qu’elle éprouvait pour elle et c’était tout naturellement que Shana lui avait proposé de rester ici. Alors Shana entama le sujet du Rohan, glissant un regard complice que Cármen avait bien compris puisqu’il leur arrivait souvent de communiquer juste avec les expressions du visage ou le regard, comme si elles étaient deux âmes jumelles. Cármen étouffa un rire, elle savait d’avance ce qu’elle voulait lui demander mais la gitane se ferait un plaisir d’alimenter un peu le suspens.

« Oui, nous étions dans le Gondor et puis j’ai eu de mauvais pressentiments que le groupe a préféré se fier. Nous nous sommes dirigés dans le Rohan et quelques jours après nous avons su que le Gondor s’était fait attaquer par des pirates de Umbar…J’ai rencontré Leoden là-bas, il connait bien l’endroit alors nous y sommes restés et il nous a guidés comme nous n’y étions allés que très rarement. »

Elle se souviendrait toujours de ce moment là, où il lui avait sauvé la vie avant de lui donner une belle pièce dorée et ronde en dédommagement de l’argent qu’elle avait perdu. Cette pièce, elle la gardait toujours sur elle, c’était un véritable talisman, un moyen pour elle de constater le chemin qu’ils avaient parcouru. Cármen fit en sorte de cacher sa main qui portait sa bague de fiançailles pour ne pas tout révéler tout de suite à sa cousine, préférant garder ces bonnes nouvelles et les lui annoncer comme il le faut. En attendant, la gitane continua sur sa lancée :

« Le Rohan est moins ensoleillé que les côtes du Gondor tu te souviens ? Mais nous ne manquons de rien, j’aime la vie que nous avons grâce a la bénédiction des valars et aux connaissances de Leoden. »

Cármen étira un nouveau sourire, Shana avait sans doute déjà vu dans ses yeux l’amour qu’elle avait pour ce bel étranger tout comme par le passé elle avait vu le regard de Shana pétiller quand elle avait rencontré Namvar. Elles avaient toutes les deux changé, grandi, mais leurs cœurs semblaient rester éternellement les mêmes. Shana prit la main de son amie dans la sienne, ne pouvant plus attendre.

« Ce n’est pas n’importe qui rassure toi, c’est un homme courageux, gentil, attentif, bienveillant…Nous sommes fiancés. »






 

made by © Winter Soldier

_________________
Cármen
It’s a journey of love. I slumber nestled against your skin. I slumber cradled in swirl of travel sensations. Lulled by smiles, rocked by life. I breathe in colors, I capture flavours. I imagine a fragrance sensual, soft, serene. This flapping of wings brings a smile to my face©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I sleep keeping pain beside me   

Revenir en haut Aller en bas
 
I sleep keeping pain beside me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Harad-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.