AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
It's all a blur (Ash & Elea

Partagez|

It's all a blur (Ash & Elea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: It's all a blur (Ash & Elea Mar 14 Mar 2017 - 17:11

 




It's all a blur


Ash & Elea


La tranquillité et le soleil baignaient la vallée d’Imladris en cette fin de mâtiné et comme tous les autres jours. Si pour Buchanan, le manque d’animation pouvait l’ennuyer, Elea était habituée à ce rythme de vie sans fioritures où l’ont prenait simplement le temps et où les soucis étaient tout autres que les impôts à payer ou la famine qui rongeait les voisins. Vivre ici était un luxe qu’elle n’avait pas choisi mais qui lui correspondait bien et où elle s’épanouissait dans son travail.

A ce moment là, la jeune femme manipulait des fraises bien grosses et bien rouges pour en faire une tarte. Elle s’était laissée tenter, en manger quelques unes tandis qu’elle découpait les autres en morceaux en les manipulant doucement. C’est à ce moment là qu’un elfe vint pencher la tête dans l’embrasure de la porte d’entrée qu’elle avait laissée ouverte pour faire entrer l’air et l’interpella pour qu’elle vienne guérir un blessé. Laissant en plan tout ce qu’elle faisait, déposant ses dernières fraises découpées dans un récipient, la jeune femme essuya grossièrement ses mains sur son tablier pour retirer l’eau imbibant sa peau avant de sortir de chez elle après un baiser glissé sur le front de Buchanan alors qu’il faisait une sieste. Elea  suivit l’elfe, mais connaissait ce chemin qu’elle avait maintes fois emprunté pour aider sa mère à soigner des malades. Maintenant qu’elle s’y connaissait bien en guérison, on avait tendance à lui confier les humains blessés que l’on récupérait. On lui faisait confiance, elle appréciait cela et se donnait d’autant plus de mal à ne jamais trahir cette confiance. Elea tenta de poser des questions au garde qui ne semblait pas plus renseigné qu’elle sur la condition de cet homme que l’on avait retrouvé blessé. Elea pressait le pas, devant redoubler d’efforts pour rester à hauteur de l’elfe car ses jambes étaient plus petites qu’eux.

Elea entra dans l’établissement, très vite guidée jusqu’à la chambre où l’on avait placé l’homme.  Un elfe guérisseur vint lui dire qu’il était inconscient sans doute depuis quelques heures déjà suite à sa blessure. Alors il avait encore une chance de s’en sortir, ce qui motivait Elea à se mettre au travail sans plus attendre. La jeune femme vint s’asseoir au chevet de l’homme, pendant que la chambre se vidait. Elle posa ses mains sur son visage, essayant de percevoir s’il avait de la fièvre ou quelconque anomalie. La couleur de ses cheveux attirait son regard par la vivacité de celle-ci assez unique en son genre mais ne se laissa pas plus longtemps distraire et retira les quelques mèches qui étaient venues se mettre devant son visage. Il allait sans doute se réveiller sous peu, la douleur due à sa blessure et les mouvements d’Elea dans son environnement pouvaient le ramener à la réalité. En attendant, Elea préférait profiter qu’il soit inconscient pour nettoyer les plaies qu’il ne souffre pas de l’étape de désinfection qui parfois était bien moins supportable que la douleur de la blessure en elle-même. Celle-ci se trouvait au niveau de son bras, une large entaille qu’il avait visiblement déjà tenté de soigner mais la perte de sang avait surement contribué à ce qu’il tourne un peu de l’œil.

Alors elle observa la lésion, venant avec un couteau entailler son vêtement afin d’avoir plus d’accès à celle-ci et pouvoir l’observer dans toute sa splendeur. Il n’y avait rien qui lui laisserait de séquelles, néanmoins il fallait la traiter le plus rapidement possible parce qu’il avait déjà perdu beaucoup de sang et que l’idée n’était pas de le laisser se vider. Utilisant alors un linge imbibé d’eau, elle commença par retirer le surplus de sang et laisser l’entaille nette. Travaillant en silence, elle reconnaissait là le vestige d’une griffure d’un animal et se demandait ce qu’il avait bien pu faire pour s’en tirer sans plus de dommages. Elle se posa sur la chaise, posant sa main au niveau de son menton pour réfléchir à ce dont il aurait besoin pour guérir le plus rapidement possible. Les effluves de fruits rouges sur ses doigts étaient persistants mais heureusement cela ne la déconcentrait pas.

La jeune femme entreprit donc de recoudre la blessure, craignant qu’il ne se réveille à tout moment et que cela lui fasse faire un faux mouvement. Alors elle prit la décision à ce moment là de rompre le silence et de commencer à lui parler dans l’espoir que cela le ramène doucement.

« Je m’appelle Elea, vous êtes à Imladris pour vous faire guérir…Vous avez une belle blessure sur le bras… »

Elea observait le visage de son patient, tout en venant passer un remède sur le portoir de la blessure et préparer la peau.

« Je me demande quel animal a fait ça ? Etait-ce un warg ? Un ours ? Un loup ?... »

Elea prépara le fil et l’aguille, espérant que sa voix finisse par le réveiller avant qu’elle ne se mette au travail parce qu’elle ne pourrait pas laisser la plaie ouverte à l’air très longtemps. Le temps de glisser le fil, elle remarqua des signes de réveil de son patient.

« Et bien vous voilà…Prenez votre temps, vous avez dû vous cogner en tombant. »

Imbibant un nouveau linge mais d’eau fraiche, la jeune femme vint le passer sur son front pour le rassurer et  ôter tout effet de migraine par le contre-coup.





 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Mar 14 Mar 2017 - 19:40

La neige avait laissé place à la boue aussi surement que les premiers bourgeons transperçaient les derniers affres d'un hiver aussi long que froid. Le marcheur sombre avait quitté la haute montagne et le murmure inquiétant du vent fracassant les cimes dénudés. Venait une saison plus clémente, pas celle que cet homme là préférait cependant. L'hiver était calme, il l'enveloppait d'un manteau silencieux et solitaire que seule une personne comme lui était en mesure de supporter sans se plaindre. On ne l'avait d'ailleurs jamais entendu émettre un jugement personnel à ce propos. Son avis comme ses affaires ne regardait finalement que lui-même.

La foret dense qui entourait Imladris était bien plus agité que les hauts sommets voisins du mont brumeux. Il était toujours là, dans le coin du regard, sans qu'il n'y prête vraiment attention. La nature elle même y était si différente, baignant dans une ombre peu rassurante, se murant dans le silence pour mieux survivre. Il appartenait à cet environnement hostile depuis bien trop d'années maintenant pour se sentir à parfaitement à l'aise ailleurs. Il connaissait bien les chemins abrupts, les abris de fortunes que les hommes du nord avaient bâtis et rafistolés au fil du temps. Plus au nord planait toujours les brumes mortifères du royaume d'Angmar. Il ne s'aventurait jamais aussi loin.

Au printemps, la chasse aux à l'ours ou aux daims était devenue une habitude pour certains habitants des vallées. C'était encore le meilleur moment pour remplir sa bourse et refaire ses paquetages. Tout était cyclique, même si les derniers mois avaient vu resurgir des conflits avec les orcs. Les honnêtes gens n'avaient pas le temps de se préoccuper plus avant de cette ombre grandissante, il y avait déjà fort à faire sans la menace des ces hordes de bêtes assoiffés de sang.

D'ici peu de temps, il retrouverait la civilisation.

Ash connaissait son métier, il avait appris à se débrouiller sans l'aide des autres. Il ne la désirait pas, pas plus qu'il ne courrait après un quelconque besoin de compagnie. Malgré son expérience et sa méfiance, on ne pouvait pas dire que la vie ne lui réservait pas de mauvaise surprise. Comme un warg à moitié mort dont le corps massif et puant avait été transpercé par les pieux au fond d'un piège. S'il avait achevé la bête sans trop de mal, elle lui avait laissé une blessure qu'il trainait depuis presque quelques jours déjà. Il s'était soigné avec les moyens du bord, bien maigres en cette fin d'hiver. Son corps lui même s'était beaucoup amaigri, rendant la cicatrisation bien plus difficile que d'ordinaire. Son bras était devenu pour ainsi dire inutilisable. S'il n'avait aucune envie de quérir l'aide des elfes tout proche, il avait du se faire une raison. La blessure n'allait pas à en s'améliorant. Quoiqu'on en dise la médecine des elfes était sensiblement plus efficace que celle de leurs voisins humains. Ash s'était donc rapproché de Fondcombe avant de finir par s'écrouler, pratiquement aux portes de la cité.

**************

C'était parfois étrange comme certains moments d'une même vie pouvait sembler si familier. La douleur lancinante qui remontait de son avant bras jusqu'à son épaule, il lui semblait l'avoir déjà ressentie, ailleurs. Le silence brumeux d'où s'échappait une voix lointaine à peine compréhensible, faisait écho à son tout premier souvenir. Quel âge avait-il ? Aucune idée, mais il n'était pas un enfant étendu dans le tapis des premières neiges et de terre gelé. Aucun arbre ne dansait au dessus de lui, l'atmosphère était claire et apaisante. Quand à la silhouette qu'il discernait peu à peu dans un halo de lumière, elle se ressemblait en rien au vieux trappeur qui l'avait jadis recueilli.

Il sentait son visage grimacer mais la fièvre, qu'il pouvait lui-même percevoir, anesthésiait ses gestes. Ses lèvres remuèrent un instant sans qu'aucun son ne sorte pour autant. Brume… Lorsque le floue se dissiperait, il sembla une longue minute que les traits de son ancienne compagne accueillerait son réveil douloureux. Peu à peu, cette idée s'évanouit. La jeune fille à son chevet avait la même chevelure dorée, la même peau d'ivoire mais la comparaison s'arrêtait là. Aucune souillure ne n'entachait ses joues, aucun voile crasseux ne recouvrait sa crinière ondulée, aucun haillon n'enveloppait son corps fin, aucune lueur inquiétante n'habitait ses yeux. Pourtant il s'accrocha à longtemps à son visage avant d'être d'émerger du brouillard.

Ses questions ne l'intéressait pas. Son attention était focalisé sur la plaie encore trop fraiche qui était la cause d'un grand mal. Il serra les dents et releva les yeux vers le plafond, haut et blanc. Nul doute, ce n'était pas là la demeure d'une guérisseuse ou d'un paysan. Il se rappelait vaguement de ce qui avait précédé l'évanouissement. Si la jeune fille n'était pas une des leurs, il devait effectivement se trouver à Fondcombe. Il la laissa faire, appréciant pourtant la fraicheur du linge posé contre son front, tout en reprenant ses esprits.

- Le chien et le cheval.

Ce furent les seuls mots qui sortirent finalement sa bouche sans grande cérémonie alors qu'il fixait de nouveau la blonde de son regard dépourvu d'émotion. Il doutait que les elfes leur ai fait du mal, mais enfin, c'étaient les seuls compagnons qu'il avait, et il en avait besoin pour repartir d'ici. Certes, il était loin d'être en état de reprendre la route immédiatement mais il ne comptait pas s'attarder pour autant. La douleur ne lui avait pas encore fait perdre toute sa tête, et encore moins le sens des priorités. Cela pouvait paraître irrespectueux mais ce n'était pas une question qui le perturbait de façon générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Mar 14 Mar 2017 - 21:59

 




It's all a blur


Ash & Elea


Les rayons du soleil venaient s’infiltrer dans la pièce, cet endroit était situé bien plus en amont de la falaise et ainsi, l’astre éclairait les lieux de manière incroyable. Une aubaine quand on avait besoin de lumière pour soigner les blessés mais parfois cela était agressif aux rétines humaines. Elea avait cependant veillé à ne laisser entrer que le nécessaire en ayant légèrement tiré les rideaux. Ainsi lorsque le blessé s’éveilla, il ne semblait pas gêné. Elea était contente de le voir reprendre ses esprits, cela était bon signe et elle se montra attentive à ses premières paroles. Le chien et le cheval – bien entendu on lui avait parlé de ses deux compagnons, il était tout à fait normal qu’il s’en soucie, alors la jeune femme s’empressa de le rassurer.

« Ils sont à l’écurie, nous les avons nourris, et quand cette plaie sera refermée votre chien pourra revenir près de vous ou bien je vous y emmènerai ! » Déclara Elea en lui montrant l’aguille qu’elle tenait avec un fin sourire.

La jeune femme ne perdit pas plus de temps et entreprit son travail, minutieux, attentif, ses gestes habitués trahissaient ces nombreuses blessures qu’elle avait guéri - Il était entre de bonnes mains. Elle ignorait les spasmes secouant le corps de son patient à chaque fois que l’aiguille venait piquer sa peau, cherchant toujours à donner le meilleur d’elle-même puisqu’elle n’avait que cela à offrir. Ce n’était une partie de plaisir pour personne, elle en avait conscience, mais c’était nécessaire et elle fit en sorte de le faire assez rapidement et efficacement afin que son calvaire ne dure pas plus longtemps. Quelques points de plus et l’entaille fut ainsi vite fermée, Elea veilla à ce que le tout tienne solidement afin que la cicatrisation puisse se faire sans encombres et ne le gêne pas davantage. Il aurait besoin de quelques jours de convalescence durant lequel elle allait devoir lui appliquer des remèdes et refaire son pansement. Une histoire qui souvent se répétait : tous passaient, tous la remerciaient et tous l’oubliaient. Jusque là il n’y avait bien que Buchanan qui était revenu la voir et qui ne l’avait pas occulté comme un vague souvenir de la demoiselle humaine habitant la cité elfique.

Relevant les yeux vers l’homme qui semblait bel et bien réveillé, elle replaça le tissu sur son front, venant éponger les sueurs froides que la suture aurait pu lui provoquer. C’était fini, il allait pouvoir s’en remettre doucement dans ces lieux confortables

« Vous pouvez rester à Imladris autant que vous le jugez nécessaire, vous aurez de l’eau et de la nourriture, vos compagnons aussi, j’y veillerai. »

Il n’était pas courant ici de récupérer des hommes blessés, mais quand cela arrivaient ils faisaient en sorte qu’ils soient bien accueillis de sorte que les relations entre les hommes et les elfes jamais ne vienne à s’entacher. Les communautés entre elles avaient besoin de se soutenir pour que la Terre du Milieu puisse perdurer. C’était ce qu’Elrond lui avait appris au cours de son éducation, ainsi on l’avait toujours poussée à être bienveillante, courageuse et volontaire en toutes circonstances. Elle le faisait avec grand plaisir, espérant être aussi douée que sa mère ou Galadriel pour ce genre de chose. Elea était contente d’avoir pu terminer son travail et appliqua un onguent épais aux senteurs d’herbes fraiches sur la blessure avant d’entreprendre de panser son bras.

« Comment vous sentez-vous ? Vous êtes bien pâle, attendez je vais vous chercher quelque chose à manger ! »

Il n’avait pas forcément besoin de parler, il devait être encore dans le flou et elle faisait bien mieux de prendre des initiatives pour qu’il n’ait pas à tout réclamer quand il en avait besoin. Elea s’éclipsa bien vite dans le nuage bleu de sa robe et elle se précipita vers les cuisines de l’établissement. Attrapant un bol, elle vint le remplir de soupe et prit quelques fruits à la dérobée puis elle revint dans la chambre où son patient était alité. Prenant place sur la chaise à son chevet, elle lui tendit le bol de soupe et déposa les fruits sur le bord du lit.






 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Mer 15 Mar 2017 - 21:39

Ash ne possédait que peu de choses, et elles tenaient le plus souvent dans les sacoches de cuir usées que son cheval transportait depuis plus de 10 ans. Aussi, il veillait à ne pas s'en tenir loin trop longtemps. Mais les elfes étaient sensiblement différents des hommes et ils n'avaient aucun intérêt à aller voler trois bouts de ficelle et de vieux collets à lapin. La réponse de la jeune guérisseuse ne le surprit pas vraiment. Ils étaient à l'abri pour les quelques jours qu'il devrait passer à Fondcombe, c'était suffisant. Leur présence à ses cotés était une habitude plus qu'un besoin vital. Cet homme là était bien plus proche de ses bêtes que des autres humains pourtant. Il ne répondit pas à la proposition, mais hocha une fois la tête pour affirmer qu'il avait entendu et compris ce que la jeune fille lui avait expliqué.

Entre ses doigts blancs et délicats brillait une longue et fine aiguille recourbée, le genre d'ustensile dont il était aisé de reconnaitre la fonction. Il lui été arrivé de se recouvre lui même, mais jamais avec une aiguille de cette sorte là. Ash n'était pas en expert en médecine, mais enfin, il savait où mettre les mains quand cela s'imposait, il en allait de sa survie. Il connaissait quelques plantes que lui avait montré son ancien mentor et qui pouvaient s'avérer utiles dans certains cas. Le trappeur l'avait bien formé. S'il demeurait un certain boitillement dans sa démarche, il était loin d'être impotent, ce qui était loin d'être couru d'avance à l'époque.

Il savait d'avance que ce ne serait pas une partie de plaisir, sa chair était à vif et l'entaille était loin d'être nette. Il récolterait une nouvelle cicatrice, mais cela ne lui importait que trop peu. Qu'elle ne tarde pas, la douleur n'était pas importante, il l'endurerait. Ash n'avait pas vraiment d'appréhension. De nouveau il releva les yeux, il n'avait pas besoin d'en voir d'avantage. L'aiguille transperça la chair meurtrie, vive et sans compassion. Se préoccuper trop des sensations désagréables qui agitaient un patient était bon pour les novices. Il serra les dents, fixa le plafond en fronçant les sourcils et attendit que le moment passe sans émettre de plaintes. Ca ne durerait pas, rien ne durait éternellement. Et quand c'était le cas, on apprenait vite à faire avec pour ne pas devenir fou.

Si la suture était encore trop proche pour le délester du mal lancinant qu'elle lui infligeait, l'onguent frais qui la recouvrit ensuite était agréable contre sa peau. Maintenant, il devrait faire preuve d'un peu de patience. Ash pouvait en avoir, beaucoup même, mais rarement lorsqu'il devait se reposer. C'était un mauvais malade dont le seul désir était encore de se débarrasser des bandages et autres inconvénients le plus rapidement possible. Ainsi, si tôt que la jeune fille eut disparu, il s'empressa de sa redresser en grognant un peu pour mieux observer la large pièce lumineuse dans laquelle il se trouvait.

Il aurait pu se poser bien des questions au sujet de cette humaine qui s'était occupée de le soigner et qui à présent s'en été allée lui chercher de quoi se remettre sur pied. A bien y penser, elle n'avait pas grand chose à faire ici en apparence. Pourtant, ce mystère là, il ne tenait pas l'éclaircir, ce n'était pas ses affaires. On disait que la curiosité était un mauvais défaut, mais son absence était son défaut à lui. Peut-être se souviendrait-il mieux de sa robe bleu et du timbre cristallin de sa voix ainsi, sans s'encombrer de son histoire ?

Lorsqu'elle revint avec de la soupe et des fruits, il songea qu'il n'avait pas mangé quelque chose d'aussi savoureux depuis bien des mois. Heureusement, il était loin d'être un fin gastronome, il ne remplissait son estomac que pour vivre, et certainement pas l'inverse. Il n'avait pas vraiment d'appétit mais s'efforça tout de même à finir le bol par soucis pour sa santé. Ash n'avait jamais été avenant de nature, engager une conversation par simple politesse ou par gêne ne lui venait même pas l'esprit. Ce fut à grand peine qu'il se délesta tout de même d'un très vague merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Mer 15 Mar 2017 - 22:33

 




It's all a blur


Ash & Elea


Elea veilla à ce qu’il mange à sa faim, gardant le silence à ses côtés pendant qu’elle rangeait le matériel avec soin. Si Elea était de nature avenante et qu’elle n’avait pas de problèmes pour engager la conversation, elle avait hérité du calme des elfes qui ne prenaient la parole que quand cela était nécessaire. Alors elle n’était nullement gêné du blanc qui s’était soudainement installé, quand d’autres auraient pu interpréter cela autrement. Pour Elea il n’y avait rien de plus normal que le silence et surtout pour un blessé. Elle ignorait tout de lui, mais elle avait la nette impression que de base il n’était pas quelqu’un de très sociable. En ayant croisé son regard, elle avait pressenti qu’il était quelqu’un d’aussi froid que ses iris, il dégageait quelque chose d’étrange. Elea avait l’habitude des personnes pour le moins uniques, les elfes souvent bien qu’ils soient stéréotypés pour être tous sages et humbles, avaient toujours de longues années derrière eux qui leur forgeaient à tous un caractère unique. C’était d’ailleurs peut être pour cela qu’elle était tombée amoureuse de Buchanan : il était étrange, mais il ne ressemblait à personne. On ne les aurait jamais mis ensemble, ils étaient bien trop différents et pourtant il avait su aimer sa bienveillance, son âme dépourvue de mauvaises intentions, de sournoiserie, de tromperie : sa simplicité.

Elea étira un fin sourire à cette idée, un elfe entra pour prendre les bacs d’eau où le sang de son patient y était dilué et où les tissus rougis flottaient à la surface. Elle le remercia de quelques mots en sindarin et reporta son attention sur l’homme qu’elle venait de soigner.

« Je vais devoir refaire votre pansement régulièrement, après vous serez tranquille, ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir !»

Il aurait sans doute de la fièvre d’ici les heures à venir et ce pour quelques jours le temps que son corps puisse gérer ces agressions qu’il avait subies et le temps de cicatriser. Cela n’allait pas être une partie de plaisir mais elle espérait qu’il ne soit pas le genre à vouloir se faire la malle coute que coute ou alors elle ne donnait pas cher de sa peau. La jeune femme adressa un fin sourire à son patient avant de se lever une nouvelle fois et aller jusqu’à l’entrée de la chambre pour demander à ce qu’on fasse venir le chien de l’homme maintenant qu’elle l’avait soigné puis en revenant vers lui elle se stoppa devant une commode pour en sortir quelques livres et venir les déposer sur la table de chevet.

« Je sais que ça va pas être marrant pour vous de rester là, mais si vous aimez lire pour passer le temps je vous recommande celui-ci » Déclara t-elle en montrant l’un d’entre eux, vieux déjà de plusieurs années et écrit en westron.

C’était un recueil de nouvelles, des aventures récitées par un guerrier suderon dont on ignore s’il s’agit d’histoires vraies ou de simples effets de fiction. Dans tous les cas, Elea l’avait beaucoup aimé. Désormais son travail fait, elle ne voulait pas l’importuner, il devait être épuisé et avait peut être besoin de repos. Elle de son côté avait encore quelques occupations à finir et notamment cette tarte aux fraises dont les senteurs qui avaient imbibé ses doigts ne faisaient que le lui rappeler à l’ordre.

« Je m’appelle Elea, si vous avez besoin de quoi que ce soit vous n’avez qu’à appeler et on me fera venir ! »

A ce même moment, un elfe entrouvrit la porte, le chien de l’homme fit son apparition et la jeune femme en profita aussi pour s’éclipser pour le laisser se reposer. Elle demanda aux guérisseurs à ce qu’ils n’hésitent pas à venir la chercher s’il présentait des signes inquiétants et sur ces mots, elle entreprit de rentrer chez elle pour finir sa tarte.

Et Buchanan n’avait pas bougé, affalé dans le hamac, il n’avait sans doute pas remarqué son absence durant ce laps de temps. Un sourire amusé étira ses lèvres et elle s’affaira dans sa petite cuisine.






 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Jeu 16 Mar 2017 - 19:08

Le silence ne le dérangeait jamais, au contraire s'était l'abondance qui finissait inexorablement par lui donner la migraine. Ce n'était pas un grand bavard, même lorsqu'il s'agissait de points importants, comme se faire rémunérer par exemple. Il allait droit au but, sans s'encombrer des civilités, nullement embrouillé par les excuses et les explications fumeuses qu'on pouvait à l'occasion lui fournir. Ash ne perdait pour ainsi dire jamais son cap et il n'hésitait jamais à le dire, le plus simplement du monde, lorsque les choses ne lui convenaient pas. On aurait pu dire qu'il était un bon négociateur sans avoir pourtant besoin de se lancer dans des argumentations à rallonge. Il était d'accord ou il ne l'était pas, et cela s'arrêtait là.

Peut-être était-ce juste une bonne garde malade, qui souhaitait juste que son rétablissement se fasse dans le plus grand calme. Il n'allait pas s'en formaliser ou se sentir mal à l'aise dans ce moment de vide. Les vides il vivait avec, il savait presque les apprécier. L'homme n'avait pourtant pas le souvenir que s'être retrouvé dans un lit confortable depuis bien des années, en fait, il n'avait pas le souvenir que cela fut seulement arrivé. Ce privilège était réservé à une catégorie de gens avec lesquels il n'avait pas beaucoup de points communs.

Déjà, il sentait l'idée poindre dans son esprit, disparaitre, comme il le faisait toujours, sans même un mot. Pourtant, Ash devait se rendre à l'évidence, c'était loin d'être la plus brillante des idées. Ses yeux glissèrent sur la plaie recousue proprement mais elle n'était pas belle à voir. S'il s'en sortait sans plus de séquelles, c'était déjà bien. Raccourcir son temps de convalescence pouvait être plus désavantageux qu'autre chose s'il battait les sentiers. Il allait seulement devoir trouver de quoi s'occuper pendant quelques jours. Il ne pouvait pas vraiment rester enfermé ici à dormir une heure sur deux. Elle avait raison, même si marrant n'était pas un qualificatif qui lui collait à la peau.

Cela l'avait beaucoup surpris lui même le jour où il avait découvert qu'il savait parfaitement lire et écrire. Comment ? Ceci restait un mystère. Il savait, c'était utile, voila bien la seule chose qui lui importait. Ash n'avait pas vraiment les moyens de s'acheter des livres. Son argent était mieux investi dans de la corde et des vêtements chauds. Il regarda la pile d'un air distrait avant de revenir à la guérisseuse. Elle s'appelait donc Elea.

Le chien qui passa la porte à ce moment là n'avait pas nom. Ash le sifflait parfois et l'appelait "chien" en de rare occasion. C'était suffisant pour se comprendre dans leur langage. La bête n'avait rien de gracieuse ou d'affectueuse, mais elle restait à ses cotés depuis qu'il l'avait trouvé blessée elle aussi, dans un ruisseau. Sa compagnie était devenue familière avant que l'humain ne s'en rendent vraiment compte. Enfin, il était là, et il se rappelait mal comment c'était passés ses jours dans les yeux caverneux qui le fixaient avec un air morose. Le chien s'approcha sans se presser du lit où reposait son maitre et s'allongea sur le sol à ses cotés après avoir léché succinctement sa main.

La fièvre était monté durant la nuit, agitant la sommeil léger du blessé de visions aussi fugaces que difformes. Il ne délirait pas vraiment, il était seulement à mi chemin entre les songes et la lumière vacillante de la chandelle posé sur la table de chevet. Au milieu de cette brume surgissait des voix et des visages inconnus mais étrangement familiers. La sueur perlait sur son front brulant, ses yeux luisant était à demi clos. Le chien s'était réveillé avant d'aboyer comme s'il avait senti dans l'air ambiant que quelque chose d'anormal arrivait à son maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Jeu 16 Mar 2017 - 20:32

 




It's all a blur


Ash & Elea


Le reste de la journée était passé relativement vite, Buchanan s’était réveillé, elle lui avait fait à manger et voir son sourire radieux, savourant sa nourriture était toujours un spectacle dont elle ne pouvait se passer. Puis ils étaient resté un moment dans les bras l’un de l’autre devant l’âtre, Buchanan chantonnait doucement de ces chansons en rohirrim dont elle ne pouvait comprendre les paroles, mais ses pensés à elle étaient toutes tournées vers ce pauvre homme blessé. Puis la nuit était tombée, ils avaient fini par s’endormir paisiblement.
Arrivé au beau milieu de la nuit où l’on vint la chercher, déclarant que le chien du blessé aboyait et que ce dernier visiblement présentait des signes de faiblesse inquiétants. Elea s’empressa de sortir de la maison après avoir enfilé une robe en vitesse. Il pleuvait, alla n’avait rien pris, et ne voulait pas se retourner alors elle se mit simplement à courir en direction de l’établissement dans lequel était son patient. Quelques minutes avaient suffit, mais Elea arriva essoufflée à cause des nombreuses montées qui menaient là. On lui ouvrit la porte de la chambre et la jeune femme s’y engouffra, prenant d’abord le temps de raviver la flamme de la torche, en profita aussi pour allumer une autre lanterne afin d’avoir plus de luminosité. Aussitôt elle vit son visage rougit, marqué par la fièvre, sa peau humidifiée par les sueurs dues à celle-ci. Il n’allait visiblement pas bien et elle s’était attendue à ce que cela finisse par se déclarer. Mais puisqu’elle était là, il ne courrait aucun danger, d’ailleurs le chien semblait l’avoir compris et resta simplement assis aux côtés de la guérisseuse.

Elea attrapa le linge qu’elle lui avait mit sur le front, venant l’imbiber d’eau fraiche puis l’essorer avant de le passer sur son front avec délicatesse. L’inquiétude faisait grimacer le visage de la jeune femme, si elle était sure d’elle et de ce qu’elle faisait elle n’aimait pas voir les gens souffrir. Elle prit un autre linge qu’elle plaça sous sa nuque et vint également en mettre sur les plis de ses aines afin de l’aider à refroidir son corps avant de veiller à bien le recouvrir de la couverture. Il n’y avait rien de mieux à faire qu’éviter que la température ne montre trop mais supprimer la fièvre était totalement inutile. La nuit allait être difficile pour lui, elle en avait conscience, alors elle prit la décision de rester à ses côtés jusqu’à ce que la température ne soit plus alarmante. Elea prit place sur la chaise à son chevet, elle allait devoir ré-imbiber les tissus assez régulièrement pour garder le contrôle de sa fièvre.

Posant sa main sur le dessus de sa tête, elle cherchait à le rassurer par sa présence. Elle se demandait s’il était conscient, mais elle avait l’espoir qu’au lendemain il aille déjà mieux. Alors toute la nuit durant, les yeux cernés par la fatigue, Elea changea les linges, lui amenant toujours plus de fraicheur en contrôlant de manière minutieuse la température de son corps. Il fallait être attentive, au moindre signe, au moindre mouvement, elle ouvrait grand les yeux et craignait toujours qu’il se soit passé quelque chose. Pendant les moments où il se reposait tranquillement, Elea essayait d’approcher le chien et ce dernier avait fini par venir se blottir près d’elle, appréciant visiblement les gratouilles qu’elle lui faisait. Il était gentil, sage, elle se demandait quel était son prénom, quel âge il avait, quelle était son histoire à lui. Puis, il était allé dormir dans un coin quand la jeune femme, elle, restait éveillée. Elle avait alors ouvert un livre afin de s’occuper, lisant une énième fois ce bouquin qu’elle aimait beaucoup et se plongea dans les aventures de ce héros sur le reste de la nuit.

Ses yeux suivaient les tracés des mots les uns après les autres, luttant contre le sommeil, le regard complètement hypnotisé. Pour la moitié elle n’était pas certaine de les saisir tous, la fatigue jouant sur sa compréhension parfois, d’autant plus que le westron avait été partiellement effacé de sa mémoire quand elle avait subi ce traumatisme étant jeune. Même le parler lui était parfois difficile, et bien que les elfes ne présentent pas d’accent quand ils parlent westron, Elea, elle, avait un peu de mal parfois mais la lecture lui permettait de pratiquer. Elle changea une dernière fois les linges, en fin de nuit et se rendit compte que sa fièvre avait été maitrisée.

Soulagée, elle s’octroya quelques minutes de repos, posant sa tête entre ses bras, sur le bord du lit. Plongée dans un sommeil profond, elle eut l’impression elle aussi d’avoir de la fièvre, du moins c’est ce que ses songes lui firent croire parce qu’elle n’avait que très rarement de soucis de santé. C’est l’elfe qui entra pour donner à manger au patient, qui réveilla Elea. La porte avait grincé, la jeune princesse avait alors soudainement sursauté. Se redressant, l’elfe s’excusa auprès d’elle et vint porter le bouillon au blessé. La jeune femme ne prit pas la peine de remettre ses boucles en bataille à cause de sa nuit courte, elle vit que son patient était réveillé et cela lui arracha un sourire content.

« Vous avez meilleure mine ! »

C’était signe que sa nuit blanche n’avait pas servi à rien, car si elle ne s’était pas pointée, il aurait sans doute pu y passer. Elea retira les quatre linges qu’elle lui avait mis pendant la nuit avant de poser sa main sur son front pour contrôler une dernière fois. Elle était encore là, mais c’était très encourageant.

« Quel est votre nom ? »






 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Lun 10 Avr 2017 - 21:57

L'atmosphère surchargée de cendres volubiles laissait à peine entre voir la scène qui se jouait sur la place banale d'une petite ville. La sueur collait sur son front, il l'essuya de sa manche. C'était une belle manche dans un tissus épais mais soyeux qu'il lui paru étranger. Des flammes ravageaient la bâtiment dans un silence de plomb asphyxié par une fumé, peut-être une brume dense et opaque. La chaleur de ses brasiers semi-invisibles brulait sa peau, lui faisait perdre tous repères tangible. La nausée, une forte migraine enserrait son crâne jusqu'à le faire imploser, il marchait en titubant, à l'envers, sans savoir où rattraper ce corps douloureux qui ballottait dans le blanc grisâtre et tourbillonnant.

Loin de l'univers oppressant qui avait envahi le subconscient chaotique du malade, on s'agitait dans la pièce sans qu'Ash n'y fasse seulement attention. Il était loin, au prise avec ce cauchemar sans fin dont la fièvre l'accablait. A travers lui pourtant passaient les sensations inhérente à son enveloppe charnelle malmenée par cette blessure qui paraissait pourtant propre et pratiquement inoffensive à première vue. Sa carcasse tremblait de froid tout en brulant de l'intérieur, courbaturée et affaiblie. A travers le voile des songes, il perçut pourtant ce linge qui s'était logé sur son front apaisant sa course dans ce dédale onirique sans consistance. Dans son sommeil agité, l'homme bougeait quelque peu, lascivement, trop faible pour montrer l'agitation qui sévissait dans son esprit embrumé. Il entrouvrit pourtant les yeux, mais ils luisaient et semblaient vide, parvenant à peine à discerner le vacillement régulier des chandelles.

Un douce nuit, infernale et blême. Ses paupières retombèrent, il murmura du bout des lèvres, dans le silence cependant… "Brume" et elle s'évapora avec la lumière cristalline du petit matin.

De nouveau, comme la veille, les contours floues de la pièce n'évoquèrent qu'un vague souvenir. La fièvre était tombée mais le réveil n'en demeurait pas moins tâtonnant, désordonné. Ses membres fatigués se plaignaient insidieusement du moindre geste. Il resta donc immobile un long moment à mi chemin entre cette réalité et l'autre, cependant plus apaisé. Une heure s'écoula ainsi lentement, pourtant compressé en quelques minutes de connaissance réelle. Lorsqu'il bougea ses doigts pour ôter l'engourdissement, ils rencontrèrent la soie dorée de la chevelure de la guérisseuse humaine. Ash fut incapable de se remémorer immédiatement le nom qu'elle lui avait donné. Il chercha un moment, comme si cela pouvait le remmener définitivement ici. L'homme devinait comment elle avait échouée ici, et un peu reconnaissante s'éveilla en lui pour ce sacrifice.

Plusieurs visiteurs passent, des présences suaves, sans grande consistance qui ne s'attarde pas.

Puis, la porte s'ouvrit un peu plus brusquement, dans un interminable grincement. Ses yeux étaient à présent bien plus alertes, Ash fixa l'elfe de l'entrebâillement de la porte jusqu'à son chevet où il déposa un repas léger mais déjà gargantuesque pour l'estomac fragilisé du patient. Il a sentit le lit s'ébranler délicatement lorsque un sursaut termina la nuit éparpillée de la jeune fille.

Meilleure mine, rien n'était moins sur mais sa figure doit déjà paraître plus humaine à présent délesté des tourments de la température et de l'âme. Sa main était chaude puisqu'elle s'était reposée dessus sans y prendre garde. C'est à cet instant que son nom lui revint brusquement, à moins qu'il ne se trompa. Elea, ou quelque mélodie qui sonnait de la même façon, une rivière calme au milieu d'une vallée ensoleillée. Et alors qu'il prenait le temps de se laisser aller à former l'image que se son lui évoqué, une question s'éleva dans l'air. Ses yeux perdu dans le vague retrouvèrent leur vivacité et s'arrimèrent presque immédiatement au visage de l'humaine.

- Ash, souffla t'il finalement après un long silence. Puis, comme il ne détachait pas son regard, ruminant derrière un masque impénétrable, de nouveau il l'accord à sa voix de s'exprimer de nouveau succinctement. Merci. Ce n'était pas un mot qu'il employait souvent, on pouvait même dire qu'il était plus que rare dans sa bouche. Sa mémoire elle-même peinait à retrouver la dernière fois où cela s'était produit. Elle le méritait, sincèrement pour ces heures à s'occuper du sort d'un parfait inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Mer 12 Avr 2017 - 22:17

 




It's all a blur


Ash & Elea


La fatigue cernait un peu ses yeux, mais Elea avait l’habitude de travailler de cette manière. Cela ne retirait en rien son envie de se montrer utile, d’aider les gens parce que les elfes avaient bien plus de capacités alors toute sa vie, elle s’était calquée sur leur rythme. Parfois, son corps ne suivait pas, alors elle finissait par s’endormir comme sur les dernières heures de cette nuit là. Mais là, elle était déjà bien réveillée et comptait bien faire son travail. L’elfe qui était venu déposer le bouillon pour son patient revint d’ailleurs lui donner un récipient contenant une infusion dynamisante afin que cela puisse l’aider à sortir de la torpeur du sommeil. Elle le remercia d’un mot en Sindarin et ce dernier disparu dans l’entrebâillement. Alors, elle était de nouveau seule avec lui, et entendre de nouveau sa voix la rassura.

Elea étira un sourire amical, contente qu’il trouve le courage de la remercier alors qu’il ne semblait pas être quelqu’un de très bavard à la base. Cela ne la gênait pas car elle avait l’habitude avec Buchanan : ce n’était pas rare qu’elle fasse la conversation seule, consciente que l’on puisse être une personnalité assez solitaire et peu habituée avec le contact. Les elfes en général étaient des créatures plutôt silencieuses, souvent le regard seul suffisait à communiquer alors elle ne s’en offusqua pas. La jeune femme s’efforçait tout de même de se montrer comme une présence rassurante afin qu’il ne perde pas patience et qu’il puisse quitter Imladris d’ici quelques jours dans des conditions optimales. La jeune femme était tout de même contente de connaitre son prénom, Ash, elle pourrait alors lui parler sans qu’il ne soit un parfait étranger bien qu’elle ne sache rien de lui. Son allure lui véhiculait toutes sortes de questions sur sa vie, elle qui n’avait déjà pas l’habitude de parler avec des humains, croiser certains d’entre eux si mystérieux réveillait sa curiosité.

Elle l’encouragea à boire son bouillon d’un geste, veillant à ce qu’il se porte bien et demeura silencieuse le temps qu’il puisse se remplir l’estomac. Pendant ce temps, Elea donnait à manger à son chien, après avoir écrasé un peu de viande et de gruau qu’il avala jusqu’à la dernière miette. Elea lui fit quelques caresses, elle le trouvait gentil et sage, à l’image de son maitre sans doute.

La jeune femme reporta son regard sur son patient, profitant qu’il soit réveillé pour vérifier l’état de la blessure  en soulevant délicatement le bandage, veillant à ne pas lui faire mal. Ce fut avec soulagement qu’elle découvrit que la plaie était toujours intacte et la cicatrisation désormais se ferait dans de meilleures conditions. En ce qui concernait sa fièvre, les remèdes elfiques avaient fait honneur à leur réputation et une nouvelle fois avaient sauvé une vie sans doute condamnée si il avait continué d’utiliser ses remèdes à lui. Cela lui arracha un sourire encourageant, alors elle se contenta ensuite de le recouvrir de sa couverture pour qu’il n’attrape pas froid et reste dans un confort maximal le temps que son corps continue de se défendre contre l’infection.

« Ça guérit bien, d’ici quelques jours vous serez en forme pour reprendre la route ! » Déclara t-elle doucement.

Elea se montrait agréable afin qu’il n’hésite pas à lui demander s’il désirait quoi que ce soit parce qu’elle avait bien compris qu’il n’était pas du genre à réclamer de l’aide, voire à réclamer tout court. La jeune femme avait envie de rester un peu avec lui, de discuter afin de le connaitre et instaurer un climat de confiance entre eux et, encore, parce qu’elle était bien curieuse de connaitre le personnage qu’il était. Elle osait juste espérer ne pas l’embêter, alors elle justifia sa présence ici en faisant mine d’écraser des feuilles dans un mortier, prendre de l’avance sur les prochains remèdes qu’il allait devoir ingurgiter.

« Votre blessure ressemble à la griffure d’un animal, que vous est il arrivé ? » demanda t-elle enfin.











 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Dim 14 Mai 2017 - 21:56

Ash était de ces gens solitaires, qui vivaient l'essentiel de leurs jours loin des cités, loin de toute forme de vie humaine en vérité. Jadis il avait eu un compagnon, mais depuis des années il avait perdu l'habitude d'entendre une voix couvrir le faux silence de la nature. Ash n'avait pas de maison, pas de famille, pas d'amis. Le peu qu'il possédait tenait dans les sacoches usés arrimées à la selle de son cheval. Certains auraient pu devenir fou, peut-être en avait-il d'ailleurs un peu l'air aux yeux des gens qu'il croisait lorsque nécessité faisait loi de faire commerce de ses prises, où de guider une expédition sur des chemins montagneux.  

C'était ainsi, un vie rude qui lui convenait, du moins ne lui déplaisait-elle pas. Certains trappeurs manifestaient un besoin de compagnie, se laissant aller à parler à eux même, parfois, quand cela devenait trop dur. Pas Ash, cet homme là n'avait pas plus de choses à se raconter à lui même qu'aux autres dans le fond. Il pensait tout bas à ce qui viendrait demain, l'oreille alerte, réfléchissant en sourdine tout en appréciant le calme, le ronflement passif de son chien, l'écho des mouvements de sa monture dans l'obscurité. Tout ceci lui suffisait.

Au moins, ne se sentait-il pas envahi par le boucan infernal des villages, ici, dans cette chambre claire. La fatigue qui se lisait sous les yeux de la jeune femme rendait sa présence plus effacée, un être indistinct dont les intentions étaient louables. Il n'avait pas d'appétit mais la soif ,elle, était plus que présente. Le bouillon eu au moins le don de l'hydrater, d'humidifier une bouche affreusement sèche. De l'autre coté de la pièce l'animal profitait aussi de la générosité des elfes, sans se plaindre. Ses grands yeux noirs fixaient l'humaine sans animosité, emprunt d'une d'une curiosité passive.

L'inspection de la blessure encore fraiche n'avait rien d'agréable. Ash demeura pourtant immobile, cachant la gêne que la douleur lui causait sous son masque habituel. Ce n'était pas insurmontable, parfaitement tolérable. On apprenait à avoir mal et à se taire, mais on ne pouvait pas dire qu'il était particulièrement douillet de façon générale. L'immobilité lui pesait plus que la souffrance. Un vrai sommeil, profond et confortable n'était qu'un souvenir trop diffus. L'important résidait encore dans cette affirmation de la soigneuse : bientôt il pourrait reprendre la route. Il acquiesça vaguement de la tête, ne montrant pourtant pas sa satisfaction intérieure.

La jeune femme avait certainement besoin de repos après cette longue nuit de veille au chevet d'un malade. Pourtant, au lieu de s'octroyer un peu de temps pour retrouver des forces, à présent que le mal était passé, elle ne lui faussa pas compagnie. L'homme l'observa vaquer à ses occupations d'un regard lointain, dans lequel on ne lisait pas particulièrement de curiosité mais qui s'arrimait au moindre geste. C'était une occupation comme une autre, pendant que les bruits de mastication du chien servait un fond sonore familier.

De nouveau un question surgit. Le rouquin haussa son épaule valide et lâcha un léger soupir. Pourquoi demander, cela semblait suffisamment clair. Ce n'était pas tant que cela ne la regardait pas, mais quel intérêt pouvait on trouver à un tel récit ? Des loups, des ours, des sangliers, il y avait multitude de bêtes avec lesquelles il fallait composer. C'était les risques du métier, ni plus, ni moins. Elea attendait cependant quelques mots sans doute. Ce dialogue non verbal ne convenait pas à grand monde, même s'il ne faisait que rarement d'effort pour ne pas froisser les gens. La sociabilité s'apprenait au même titre que la lecture, apparemment. Il n'avait jamais vraiment fait de compromis, ni voyant pas vraiment d'utilité. N'avait-il pourtant pas une dette envers sa guérisseuse contrairement au reste de l'humanité ? Ce devait être juste de décrisper ses cordes vocales.

- Un warg. Il marqua une pause avant de se demander si c'était bien suffisant, et il ajouta sur le même ton monocorde. Moitié mort dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 588
♦ RÉPUTATION : 2788
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Lun 15 Mai 2017 - 23:18

 




It's all a blur


Ash & Elea


Lorsqu’il déclara avoir été attaqué par des wargs, Elea senti un désagréable frisson lui remonter l’échine. La jeune femme serra les dents, mesurant alors la chance qu’il avait eu de s’en sortir avec une blessure qui guérirait assez vite désormais. Elle avait alors décidé de le laisser se reposer, revenant ensuite régulièrement sur les jours qui suivirent pour nettoyer la plaie et changer son bandage mais aussi pour lui tenir compagnie. Les discussions n’étaient pas très profondes et avec toutes les occasions qu’elle avait eues de lui parler elle n’en avait pas plus appris sur lui. Ca ne la dérangeait pas en soit, il restait poli et elle ne pouvait s’empêcher de se dire que si elle avait été une gêne elle aurait fini par s’en rendre compte. Elea y allait quand même avec le sourire, elle prenait de ses nouvelles et lui apportait des livres, de quoi s’occuper. Jusqu’au moment où il fut suffisamment resté dans ce bâtiment. Alors les guérisseurs avaient informé le blessé qu’Elea passerait le voir sous peu pour le faire sortir de là avant son départ.

La jeune femme n’avait pas manqué au rendez-vous, ce même sourire accroché aux lèvres, elle le salua, heureuse de le voir avec une bien meilleure mine qu’à son arrivé même avec ce teint naturellement blafard.

« Viens, je t’emmène dehors, ça va te faire du bien de respirer l’air pur avant le départ! »

Elea lui tendit une veste dont le tissu était suffisamment épais pour le couvrir afin qu’il n’attrape pas froid. Ils lui avaient donné des vêtements neufs et Elea avait raccommodé et lavé les siens dans le cas où il voulait les garder. Mais tant qu’il était à Imladris, en étant vêtu comme les elfes il serait plus tranquille. La jeune femme lui adressa un sourire et l’emmena avec elle au dehors. Il y avait un beau soleil, une brise fraiche soufflait dans la vallée. Mais ici, quel que soit le temps, la vie y était toujours paisible et agréable. La jeune femme lui prit le bras, c’était sa première sortie depuis son arrivée ici et elle comptait bien lui montrer quelques recoins alors qu’ils étaient suivis de près par le chien. Ash ne parlait que très peu, il remarquait à peine les gens autour de lui et suscitait souvent des questionnements curieux chez Elea. Mais cette dernière gardait le silence, car cela faisait parti de ces choses qui ne la regardaient pas. Alors, elle se contentait d’être là, présente, elle s’était régulièrement présentée à son chevet pour voir l’évolution de sa blessure. Cette sortie symboliquement signifiait qu’il était guéri et cela la comblait de joie car elle avait réussi à le tirer d’affaire.

Elle l’entraina au travers des ruelles, les habitations se confondaient avec la nature et l’organisation de la cité semblait assez compliquée. Mais Elea y avait grandi, elle connaissait chaque passage sur le bout des doigts. Elle espérait aussi peut être secrètement que se montrer avenante le mettait à l’aise, qu’il soit un ami, qu’il ne l’oublie pas. Elle voulait éviter de trop le faire marcher, histoire de ne pas le fatiguer inutilement. Il devait avoir l’habitude de marcher, elle n’en doutait pas mais après sa convalescence, elle voulait y aller doucement. Alors elle fit le choix de l’emmener sur un point de vue en hauteur d’Imladris depuis lequel l’ont voyait se dessiner la cité dans les moindres détails. Le soleil faisait briller les toitures, comme recouvertes de feuilles d’or. Pointant du doigt, elle lui expliqua les principaux lieux de la ville et y ajouta quelques anecdotes sur la vie des elfes ici et leurs coutumes qu’elle avait adoptées.

Il était libre de partir dès le lendemain, sa mission auprès de lui était terminée, il n’avait plus besoin de ses soins et de ses remèdes alors elle n’avait pas d’autres raisons de le voir. Néanmoins, elle avait ce désir de l’accompagner jusqu’au bout, alors elle lui proposa de l’aider à préparer son départ en l’emmenant chez elle pour lui donner quelques vivres et autres matériaux qui pourraient lui être utiles. La maisonnette qu’elle partageait avec Buchanan était à une dizaine de minutes de marche au travers de la forêt depuis la cité elfique, il y avait un petit sentier formé tout naturellement qui y menait. Elea avançait silencieusement, vérifiant que son invité la suivait et ne fatiguait pas trop. Mais aucune émotion apparaissait sur son visage, c’était difficile pour elle depuis le début de savoir à quoi il pensait.

Arrivés devant la maisonnette sur le bord d’une petite rivière, Elea  y entra et invita Ash à faire de même. Elle appela le nom de son compagnon à l’intérieur pour le prévenir qu’elle était là mais n’eut pas de réponse. Il était sans doute sorti faire une petite sieste dans la nature ou aller jouer du luth comme il le faisait souvent. Elle l’invita à s’asseoir, lui offrant du thé et une part de gâteau  avant de s’asseoir en face de lui.

« Je vais te donner quelques vivres, j’ai du pain elfique et quelques pommes mais aussi de quoi faire pour ton chien. » Fit-elle en observant l’animal aller se coucher à côté de son maitre, sage.

Un sourire attendrit fit son apparition sur son visage, il allait lui manquer ce petit. Elea s'abreuva d'un peu de thé et soupira doucement avant de reporter son attention sur Ash

« Si un jour tu passes par Imladris, n'hésite pas à venir me voir, je serai contente de te savoir en vie!»













 

made by © Winter Soldier

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 100
♦ RÉPUTATION : 276
♦ AVATAR : Domhnall Gleeson
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Kutzeï
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Hauts du Nord / Eriador
— ÂGE DU PERSO : Le début de la trentaine
— RANG SOCIAL : Aucun
— MÉTIER PRATIQUÉ : Allez savoir ?
— ARMES DU PERSO : Des couteaux, des pièges et un arc rudimentaire
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son chien et son cheval
— VOYAGE AVEC : Son chien et son cheval aussi
— AMOUREUSEMENT : Son chien et son cheval toujours

MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea Jeu 15 Juin 2017 - 19:48

Imladris était l'un des plus beaux endroits qu'il lui avait été donné de voir. Voir était un bien grand mot car les jours défilants Ash n'était fatalement pas beaucoup sorti de cette pièce où il purgeait une peine définitivement tranquille. Il avait pourtant passé de longues heures à observer la ville et la nature environnante depuis les fenêtres de la chambre. Le temps était long lorsqu'on était en convalescence. Il avait peu de compagnie, ne s'en plaignait pourtant jamais, mutique et patient, avec son chien à ses cotés. Des lunes, une vie pratiquement sans le confort d'une maison et d'un toit protecteur… La lecture ne l'avait occupé qu'un temps, mais sa préférence allait à une contemplation passive, entre deux vagues d'un sommeil court, néanmoins lourd et abyssal.

Sa garde malade était telle qu'il l'avait vue dans le premier matin, présente sans être pour autant envahissante. Du moins, lui accordait il ce loisir, comme il en avait fait de même avec les deux seules autres personnes qui avaient un jour partagé véritablement sa vie. Après tout, trop peu de gens méritaient qu'on leur prêta cette attention. Difficile pourtant de sortir de ce silence qu'Ash prenait toujours plaisir à laisser planer, avare sur ce qui donnait corps à son quotidien.

La blessure s'était pratiquement résorbée, la fièvre n'était plus qu'un souvenir fugace. D'une heure à l'autre il s'attendait à présent à ce qu'on lui annonce que son passage ici touchait à sa fin. Et une fois de plus ce serait par ses mains blanches qu'il serait libéré de cette interminable attente. La porte s'ouvrit enfin sur la jeune femme, dont l'aura joyeuse et apaisante ne semblait jamais faiblir d'intensité malgré la fatigue qu'il avait pu observer sur ce visage lumineux.

Dehors une brise légère balayait une nature resplendissante qui apparaissait bien moins hostile que celle qu'Ash connaissait. Un bien étrange microcosme, suspendu hors des tracas qui obscurcissaient le monde par delà ces collines ensoleillés. On pouvait s'attarder sur l'esthétisme de ces tableaux somptueux et paisibles, sur cette douceur de vivre déroutante, mais cet homme là savait bien que ce monde là ne serait jamais celui des hommes.

Sans un mot il avait suivi la guérisseuse jusqu'à sa demeure, finalement satisfait de pouvoir délacer véritablement ses jambes autrement qu'en tournant en rond. Rien ne transparaissait dans son regard qui fixait l'horizon, glissait sur les maisons, les bois, et sur ces hôtes longilignes flottant sur dans l'atmosphère d'un pas trop délicat. Il aurait sans doute pu dire que sa guide en faisait trop, qu'il n'avait pas pour habitude d'avoir ce genre de dettes mais ses lèvres demeurèrent hermétiquement closes sur le trajet. Une oreille somme toute attentive à ses paroles plus qu'abondantes trainait néanmoins. Ca n'avait pas d'importance, Elea avait ce droit là et il y mettait sans le montrer du sien pour suivre ses indications.

Cette maisonnette ressemblait à sa propriétaire, un peu à l'écart des autres habitations tout en s'en approchant. Une humaine au milieu des elfes, proche, mais jamais exactement telle que ceux qui l'avaient probablement accueilli depuis longtemps parmi eux. Ash ignorait son histoire mais sa façon d'être, ses connaissances laissaient supposer qu'elle n'était pas seulement une voyageuse égarée séduite par les âmes immortelles.

Du thé, des biscuits fait maison, un cadre agréable, il ne lui semblait jamais avoir connu pareil accueil, pareil désintéressement. Son défunt mentor était quelqu'un de bien dans le fond mais ce qu'il lui avait offert n'avait rien à voir en comparaison. Pourtant, une part de lui même était reconnaissante envers lui, ainsi avait-il décidé de continuer son œuvre, de suivre cet enseignement inattendu. Comme il n'avait refusé cette main jadis, Ash ne refuserait pas celle-ci, par respect pour son hôtesse. Du respect pour les autres, ce n'était pas ce qui l'étouffait en règle générale.

Allait-il revenir un jour ? Sincèrement, il l'ignorait. Elle en avait fait la demande, ce qui le surpris un peu sans pour autant se départir de son expression habituelle. Soit, une pensée irait dans ce sens là dans la mesure du possible. D'un geste discret de la tête le roux donna son accord, dans cette promesse qu'on aurait été bien en peine de prévoir si elle tiendrait ou non. Assurés mais prudents étaient ses pas, et malgré tout, son destin était plus qu'incertain. Il caressa la tête du chien un instant, donnant un peu de cette reconnaissance froide qu'il ne pouvaient donner à ses congénères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's all a blur (Ash & Elea

Revenir en haut Aller en bas
It's all a blur (Ash & Elea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Refuge d'Elea
» Eléa de Pau • UC
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Un après midi lassant [Hadrien Gunther]
» GEM' - AGATE - ELEA ϟ Y a des jours comme ça où t'as envie de jouer le super-héros ϟ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.