AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Home is where the heart is (Farshad & Élwel)

Partagez|

Home is where the heart is (Farshad & Élwel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Home is where the heart is (Farshad & Élwel) Ven 16 Juin 2017 - 0:34



Home is where the heart is

Farshad & Élwel





Plus les heures passaient, plus elle voyait entre les murs de cette somptueuse maison, les cris amusés d'un enfant qui leur serait venu. Oh, Élwel avait toujours rêvé de fonder une famille, c'était sans doute même ce qu'elle pensait comme étant l'accomplissement de toute une vie, et elle avait réellement hâte de s'y donner. Par deux fois déjà, elle avait pensé qu'elle touchait du bout du doigt ce rêve d'enfant. Du temps où elle jouait encore aux poupées dans les rues de la Cité Blanche, on l'avait déjà promise à un homme. Il avait été son meilleur ami d'enfance, son compagnon pendant de trop longues balades alors qu'ils fuyaient tous deux la ville à la nuit tombée, pour aller s'entrainer à l'abri des regards à l'art du combat. Il avait aussi été l'auteur d'une vilaine blessure dans son épaule, qui la gênait encore de temps en temps ; mais Adan avait laissé un paisible souvenir, ci ce n'était avant l'annonce de sa mort probable. Elle ne savait pas ce qu'il était devenu, sans doute tué par des pirates, mais elle n'avait ressenti qu’un bref pincement au cœur, d'une empathie méritée pour un ami, et rien de plus. Et elle avait aussi connu les turbulences d'un homme duquel elle aurait préféré qu'on la protège. Naïve, peut-être aussi trop bonne, elle avait fait confiance à celui qui l'avait sauvée d'une mort certaine au milieu de la forêt. Et pourtant, les dieux s'étaient semble-t-il affairés à lui montrer que telle n'était pas sa voie.

Et puis elle songeait sans regret à ce passé, dont elle avait finalement été distancée lorsqu'elle avait pour la première fois croisé le regard sombre du suderon. Ce jour-là, elle s'en souvenait très bien, et chaque détail était parfaitement inscrit dans sa mémoire, comme un instant où elle avait su que sa vie avait changé par l'arrivée de cet homme. Rien qu'à y penser, son minois se para d'un agréable sourire, alors qu'elle regardait paisiblement par la fenêtre de leur maison la nature qui l'environnait. Il lui avait ravi son cœur depuis le début, et en ce grand jour, elle allait enfin devenir sa femme. Élwel en réalisait pas tout à fait qu'elle était sur le point de réaliser ce qu'elle avait de plus cher en son cœur, mais elle se sentait déjà comblée dans ses bras. Elle n'était peut-être pas la femme parfaite, en n'étant ni spécialement jolie, ni particulièrement douée pour quoi que ce fut, mais elle avait un cœur pur, et elle savait aimer sans compter. Pour Farshad, elle savait qu'il était l'homme de sa vie, et elle y croyait du plus profond de son être.

« Élwel, viens, nous allons être en retard » entendit-elle, de la voix de Lisbeth. Se retournant vers elle, la jeune femme lui adressa un sourire avant de s'approcher. On l'aida à se parer d'une somptueuse robe qu'elle avait confectionné avec l'aide de Lisbeth, attachant le corset dans son dos et lissant les pans voilés pour que le drapé tombe correctement. Puis on lui peigna les cheveux, agrémentant sa coiffure simple d'une fine tresse sur le côté, en y piquant de petites fleurs. C'était à la fois très simple et très épuré, mais c'était de cette façon que Farshad la voyait, et c'était par conséquent de cette façon qu'elle voulait être pour l'épouser. « Tu es vraiment magnifique » souffla alors Lisbeth lorsqu'elle se recula pour la mirer, avant de lui proposer d'observer elle-même son reflet. Le jeune femme s'en vit très touchée, de pouvoir observer la femme heureuse que Farshad faisait d'elle. Les larmes lui vinrent aux yeux, mais ce n'était pas des larmes de tristesse, non : c'étaient les larmes d'un bonheur tellement pur qu'il en était incroyable.

On l'invita alors à descendre, pour rejoindre Déor qui l'emmènerait sur les lieux de la cérémonie en la tenant à son bras. Il avait l'air tout aussi ravi que Lisbeth à l'idée de ce mariage, et les choses avaient été faites en grand. Élwel eut une pensée pour ses parents qui ne pouvaient pas être avec elle en ce jour merveilleux, et elle leur fit une prière silencieuse, espérant qu'ils puissent de là haut contempler à quel point elle était heureuse. Alors elle n'eut aucune hésitation lorsqu'elle retrouva Déor, qui lui offrit son bras rapidement.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel) Mar 20 Juin 2017 - 0:22


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Ce jour tant attendu était enfin arrivé, il faisait beau et bon, une mâtiné idéale pour le jour le plus important de leur vie. Elwel et Farshad s’étaient rencontrés au hasard et depuis ce jour là, ils ne s’étaient plus quittés et se vouaient un amour sans faille. Farshad avait décidé d’accélérer les choses, pour diverses raisons mais cela le motivait davantage à prendre ses distances avec Taavi. Une dernière mission et après cela, ils feraient leur nid tous les deux. Farshad aimait tant la voir s’éveiller à ses côtés, caresser du bout de ses doigts la peau de son dos. Elle lui avait tant apporté qu’il ne saurait plus avancer sans elle. Alors ce jour là était celui où ils s’uniraient sous le regard bienveillant des valars. Farshad s’était donc apprêté pour l’occasion, vêtu de manière élégante, il avait également attaché ses cheveux long en arrière avec une queue de cheval basse histoire de ne pas les avoir dans les yeux. Un costume dont leur avait fait don Déor et Lisbeth qui une fois de plus en faisait beaucoup pour eux. Alors Farshad s’était rendu sur le lieu de cérémonie et attendait sa belle.

Farshad était quelque peu nerveux, ayant toujours cru que son mariage se ferait dans un festin incroyable des haradrims mais en réalité il était d’autant plus impressionné par celui-ci en petit comité. Parce qu’il voyait chaque visage mais aussi parce qu’il allait enfin devenir le mari de la femme qu’il aimait tant ; lui qui n’aurait jamais pu faire un mariage d’amour se retrouvait enfin là. Il attendait debout aux côtés de l’homme qui les unirait sous la bénédiction d’Eru et des Valars. Jusque là ils n’avaient pas connus de problème, leur entente avait toujours été au beau fixe et l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre ne s’était jamais tari. Alors Farshad avait su que c’était elle, et elle seule qu’il aimerait tout au long de sa vie et qu’il donnerait tout pour elle, pour la voir sourire. Alors une silhouette immaculée fit son apparition, une silhouette élancée, portant une robe magnifique avec un voile recouvrant son visage. Le Suderon senti son cœur se serrer sous l’émotion à mesure qu’elle approchait de lui. Il croisa le regard de Lisbeth au regard larmoyants et Déor amenant fièrement sa promise jusqu’à lui. Il ne voyait pas le visage d’Elwel, et s’il l’avait vu il aurait lui aussi sans doute échappé quelques larmes. Déjà à ce moment là, alors qu’il réalisait que ce moment là de sa vie était important, il sentait un nœud formé dans son estomac par le trac et la joie.

Déor lui offrit la main de la jeune femme, Farshad l’enferma délicatement entre ses doigts quelque peu moites par le stress et partagea un regard avec Déor. Il le remercia tout bas pour tout ce qu’ils avaient fait pour eux deux, qui étaient aujourd’hui les témoins de leur amour. Et Déor leur souhaita un bonheur sans pareille, de beaux enfant et que jamais leur amour ne s’estompe avant de rejoindre sa femme. Farshad tenant toujours la main de sa future femme se tourna avec elle devant l’homme qui allait les lier à jamais. Il noua une ficelle rouge à leurs deux poignets ensemble, récitant quelques prières et expliquant la symbolique de cet acte. Farshad ne comprenait pas tout, mais il savait que c’était nécessaire. Toutefois une fois à Khand, il voulait organiser une somptueuse cérémonie et le faire dans la tradition de chez lui aussi, qu’elle puisse voir, elle adorerait. Il aurait voulu que sa mère et le reste de sa famille excepté certains soient là pour y assister, mais tout comme elle, ce jour là ils n’avaient que Lisbeth et Déor et Farshad était heureux de pouvoir les avoir ici. Après l’incendie, cela ravivait les visages.

D’ailleurs l’attention de l’ensemble des invités étaient désormais tournée vers eux, le silence se fit durant ces prières qui résonnaient contre les parois de ces lieux. A chaque mot, Farshad sentait son cœur battre un peu plus, enfin ce moment tant attendu était arrivé. L’homme dénoua les ficelles et les déclara enfin mari et femme. Alors le suderon se tourna vers sa belle, prenant délicatement les pans de tissu qui cachaient son visage et les releva pour le révéler à lui. Alors pour la première fois, il la voyait là, comme étant sa femme. Elle était immensément belle dans cette robe et Farshad resta un moment paralysée sous cette vision idyllique.

« Je t’aime »

Ce fut les seuls mots qui passèrent la barrière de ses lèvres, l’homme alors retira son voile pour venir sceller ses lèvres contre les siennes dans un premier baiser. Leur histoire avait déjà débutée, mais désormais ils ne formaient plus qu’un et Farshad allait se battre pour offrir à son épouse une vie confortable, il irait reconquérir son royaume et la ferait reine. Il aurait la foi de gouverner si elle est à ses côtés, si elle est toujours là pour l’éclairer de ses conseils. Alors le peuple s’en portera bien et ils allaient être heureux jusqu’à la fin des temps.

Les applaudissements résonnèrent, alors la suite des festivités pouvait commencer et tout deux allaient passer par de nombreuses épreuves pour distraire leurs convives mais aussi prouver leur unicité et leur complicité. Farshad étira un sourire, se décollant à peine de ses lèvres sucrées ; il n’entendait même pas le bruit autour, il n’y avait qu’elle ici.

« Je suis un homme heureux, enfin »






_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel) Jeu 22 Juin 2017 - 0:54



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Le chemin jusqu'aux lieux de la cérémonie ne fut pas très long, mais Déor prit grand soin d'aider la jeune femme à s'y rendre, lui procurant à la fois équilibre et une épaule sur laquelle elle pouvait compter. Si elle aurait largement voulu avoir ses parents avec elle en ce jour, Élwel s'en remettait aux dieux pour qu'ils puissent les laisser voir ce bonheur infini qui égayait son visage, et qui étreignait son cœur. Elle savait, elle avait su au moment-même où ils avaient été incapables de se quitter, qu'il était l'homme pour lequel elle serait capable de donner sa vie. Alors elle n'avait aucune crainte, elle n'avait aucun doute concernant l'homme dont elle allait devenir l'épouse, parce qu'elle lui vouait une infinie confiance : il était bon, il était généreux et elle ne doutait pas que ce mariage d'amour ferait d'elle la plus heureuse des femmes.

Quand elle arriva finalement devant Farshad, la jeune femme sentit son cœur accélérer dans sa poitrine. De sous le voile qui couvrait son visage, elle pouvait néanmoins observer cet homme qui allait bientôt être liée à elle pour le restant de leurs jours. Un sourire timide s'étira sur ses joues légèrement empourprées, et elle laissa sa petite main tremblante à la paume de Farshad, pour le suivre solennellement jusque devant celui qui allait officier la cérémonie. Elle aurait voulu, peut-être, que Farshad la prenne dans ses bras un instant avant, ou qu'ils puissent se glisser quelques mots doux pour se rassurer l'un l'autre, bien qu'elle était absolument certaine de vouloir ce mariage. Et quelle femme heureuse elle faisait ! L'une des rares qui avait droit à un mariage d'amour, plus qu'un mariage pour arranger les familles de l'un comme de l'autre. Elle n'avait pas grand chose à offrir à Farshad, si ce n'était sa gentillesse et son altruisme, tout ce qui se renfermait dans ce petit cœur fragile qui battait contre le monde. Elle n'avait pas grand chose : mais cela avait d'autant plus d'importance qu'il ne pouvait l'aimer que pour elle, et pas pour ce qu'elle lui aurait convié par cette alliance.

Alors elle ne lâcha pas sa main, laissant l'homme qui officiait la cérémonie lier leurs poignets d'un ruban pour symboliser l'union. Ils firent tous ensemble des prières en westron, destinées aux dieux pour leur demander la clémence, et la bienveillance sur la famille qu'ils s'apprêtaient à fonder. Finalement, elle laissa Farshad soulever le voile qui masquait son visage pour accueillir le baiser qu'il lui donna. Presque involontairement, elle éternisa un peu ce contact, tout en douceur et en pureté, le temps de profiter quelques secondes et de se rendre compte qu'ils étaient désormais mari et femme. C'était le plus beau des sourires qui ornait présentement son visage, et la demoiselle avait des étoiles dans les yeux, au bord des larmes. Avant de rejoindre Lisbeth et Déor, elle partagea un long regard avec celui qui était désormais son mari, et l’enserra dans ses bras pour enfouir son visage au creux de son cou. « Je t'aime » murmura-t-elle à son tour, avant de se détacher de lui.

Elle partageait assurément son bonheur, et ne lâchant toujours pas sa main, Élwel le suivit à l'extérieur, où ils entendirent Lisbeth et Déor leur souhaiter un bonheur sans fin. C'était une journée merveilleuse, vraiment merveilleuse, et la jeune femme était ravie : elle avait les yeux brillants, un sourire large entre ses deux joues et ils avaient encore beaucoup à faire. Ils avaient notamment quelques épreuves à passer, dont la jeune femme n'avait pas connaissance. Venant du Gondor, elle ne savait pas réellement si cela étaient des coutumes rohirrim ou non, peut-être même que cela provenait de la région d'origine de Farshad, dont elle ne savait pas grand chose.. Toujours était-il qu'ils devaient passer par là pour mettre leur couple nouvellement formé à l'épreuve, et tester leur lien dans l'amusement et la bonne humeur. Bien sûr, comme elle ne connaissait pas franchement les traditions, elle était un peu angoissée, mais cela promettait beaucoup de rires, et elle avait très envie de partager tout cela avec Farshad. La jeune femme se serra une nouvelle fois contre lui, avant de murmurer à son oreille.

« Je n'ai aucune idée de ce que sont toutes ces traditions.. » rigola-t-elle discrètement, entremêlant ses doigts à ceux de son mari.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 143
♦ RÉPUTATION : 1214
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— VOYAGE AVEC : le groupe de Taavi
— AMOUREUSEMENT : fou amoureux d'Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel) Lun 26 Juin 2017 - 16:27


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Les acclamations, les félicitations, mais aussi et surtout tous ces sourires accrochés sur ces visages, c’était sans doute ce qu’il avait vécu de meilleur jusque là. Parce que pour la première fois depuis son exil, Farshad ne se sentait pas comme un roi déchu, comme un vulgaire vagabond ; il était en compagnie de la plus belle femme d’Arda et ici tous se réjouissaient de son bonheur. Alors le sourire heureux qu’il avait sur le visage, décrivait son état d’esprit, goûter au bonheur simple, enfin. Il avait longtemps cru que ce genre de choses ne lui serait pas permis mais il n’allait pas finir ses jours comme un exilé mais bien comme un homme avec sa femme punir qui il donnerait tout. Ils allaient avoir des enfants, ils allaient fondre une famille et construire leur vie à leur image tout comme ce soir là où ils avaient dessiné une carte du ciel. Farshad remercia les invités avec un signe de la main, tenant la main de son épouse. Lisbeth pleurait à chaudes larmes sous l’émotion, Farshad comptait bien aller les voir et les remercier encore car sans ce couple là, rien n’aurait pu être possible.

Les invités sortirent du bâtiment après de longs instants d’acclamations, le reste de la cérémonie devait rester dans l’intimité des deux jeunes mariés et de l’homme qui les avait unis. Alors il les emmena tous les deux ailleurs, ils traversèrent les longs couloirs froids et les bavardages et rires des convives bientôt s’estompèrent pour laisser place à une quiétude sacré. Farshad tenait la main de sa femme, l’air sérieux, car il ne savait pas dans quoi on les embarquait à présent et espérait juste ne pas faire d’erreurs. Alors ils entrèrent dans une salle avec un toit ouverte baignant la pièce dans une lumière contrastant avec l’obscurité du reste de la pièce. Il y avait différentes traditions selon les endroits de la terre du milieu et celle-ci lui était inconnue. Il y avait un homme portant un habit sombre et encapuchonné et l’on les conduisit devant lui, dans ce rond de lumière éclairé par l’astre solaire.

« Vous êtes ici sous le regard des valars. » Annonça sa voix venant résonner dans la pièce circulaire.

Il y avait dans l’air des parfums d’encens agréables dont les fumées virevoltaient dans des tourbillons. L’homme encapuchonné vint jusqu’à eux et leur tendit un verre de vin. Farshad le prit entre ses mains déposant ses lèvres au rebord de celui-ci et en bu une gorgée. Il n’aimait pas le vin, ça avait un gout amer et parfois trop acide pour son palais, mais il ne grimaça point, comprenant l’importance de ce moment là puisque c’était en quelque sorte une seconde cérémonie et qui aurait bien plus d’impact dans leurs vies puisque c’était là une bénédiction des valars. Farshad tendit ensuite le verre à sa femme et une fois qu’elle s’en eu abreuvée, l’homme le récupéra et retourna s’asseoir en tailleur un peu plus loin. Il fit signe à Farshad de venir vers lui, la suderon lança un dernier regard à sa belle et la laissa sous le puits de lumière pour aller se mettre sur les genoux en face de l’homme. Il lui mit au cou un collier fait de divers grigris puis dessina sur son front un symbole à l’aide de cendres tout en récitant quelques prières en rohirrim et qu’il ne comprenait pas.

Il lui fit répéter quelques phrases, que Farshad s’appliqua à faire et le suderon n’oubliant jamais ses coutumes vint poser le front à terre pour le remercier. L’homme étouffa un rire, tapotant sur son épaule et lui demanda de se remettre dans le cercle. Alors le haradrim obéit, il se redressa un large sourire aux lèvres. Lorsqu’il se retourna pour aller rejoindre Elwel, il la vit là, entourée des rayons dorés du soleil, dans sa belle robe aux couleurs épurées. Il sourit, son cœur se serra et alors il avait du mal à réaliser que cette femme était la sienne. Il se plaça de nouveau à côté d’elle et ce fut à son tour d’aller voir l’homme.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 254
♦ RÉPUTATION : 1626
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel) Mer 5 Juil 2017 - 20:50



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


La grande pièce dans laquelle on les fit entrer était d'une beauté sans nom. Élwel leva rapidement ses petits yeux émerveillés pour contempler le dôme qu'offrait le plafond, qui laissait filtrer les rayons de l'astre solaire. Jetant sa lumière sur le sol dont les carreaux étaient peints à la main dans de minutieuses dentelles colorées, elle trouvait l'endroit réellement magnifique et presque intimidant. Elle s'avança doucement, ses pieds foulant le sol en ayant presque peur d'en abimer les peintures, ses mirettes rivées sur les fresques épiques qui ornaient les murs. Sa petite main agrippée à celle de celui qui était désormais son mari, elle s'avança alors au centre de la pièce, de façon à venir se placer bien au centre du cercle de lumière, qui les baignait dans une clarté douce et une chaleur agréable. Un sourire sur son visage, la jeune femme hésita pourtant à lâcher la main du suderon lorsqu'il dû s'avancer vers l'homme encapuchonné qui les attendait ici.

Elle eut un regard en arrière pour trouver Lisbeth, qui la rassura d'un signe de tête : les coutumes rohirrim lui étaient vraisemblablement étrangères ; d'origine gondorienne, Élwel ne connaissait pas non plus ces traditions, aussi, elle était quelques peu surprise, mais moins dubitative grâce à Lisbeth. De toute façon, elle leur vouait une confiance aveugle, tout comme à Farshad, alors elle n'avait pas besoin d'être inquiète. De là où elle était, sous la lumière qui provenait du dôme, elle ne pouvait pas entendre ce qui se disait entre Farshad et l'homme qui lui faisait réciter des prières, d'après ce qu'elle avait compris. Pourtant, elle attendit calmement, les mains jointes devant elle, sa longue robe fluide retombant sur ses jambes pour cacher la plupart de sa peau. Elle était toujours très discrète, et cette robe la représentait parfaitement, malgré un léger décolleté qu'elle aurait presque préféré dissimuler aussi sous le tissu : mais c'était jour de fête, et elle s'était laissée tenter par l'idée alors que Lisbeth lui avait assuré que cela plairait à son futur mari.

Quand il revient finalement dans le cercle, juste à côté d'elle, la jeune femme eut à peine le temps de lui adresser un sourire et d'effleurer sa main de la sienne qu'elle dût à son tour se présenter devant l'homme. Agenouillée, elle le regarda, en écoutant ses paroles dans un calme solennel. Depuis le temps, elle avait appris à parler le rohirrim même si elle préférait de loin utiliser le westron. Elle comprit donc relativement bien ce que l'homme leur disait, même si elle préférait de loin utiliser le westron. Elle songea que ce n'était pas le cas de Farshad, qu'il n'avait pas du comprendre grand chose, mais c'étaient des paroles bienveillantes, et lorsque l'homme lui fit promettre de donner une famille à celui qu'elle venait d'épouser, la jeune femme se sentit quelque peu rougir. Finalement, il la relâcha en lui traçant sur le front la forme d'une lune, qu'elle devina être un symbole représentant la croissance de leur future famille, son évolution et les différents cycles par lesquels ils devraient passer, inlassablement, jusqu'au restant de leurs jours.

Finalement, il lui rendit sa liberté pour la renvoyer auprès de son mari où, un sourire presque niais sur son minois, la jeune femme s'empressa de revenir enlacer ses doigts à ceux de Farshad. Elle ne pouvait rester loin de lui, c'était quelque chose qui lui était difficilement concevable. Alors, on les emmena à l'extérieur pour commencer à faire un joli repas avec les gens du village qui étaient venus eux aussi. Elle était fière de montrer à Farshad comment elle avait organisé tout ceci en son absence, parce qu'elle s'était vraiment donné du mal pour réaliser de jolies tables garnies de bonnes choses à manger, apportées par les amis qu'elle avait eu le loisir de se faire dans le village, pendant qu'elle y avait travaillé en tant qu'aide pour le guérisseur local.

Alors elle proposa à Farshad de prendre place dans le joli jardin où étaient les tables, pour qu'ils échangent alors une première part du repas. Déor leur apporta alors deux gâteaux, qu'ils durent manger en croisant leurs bras, avant d'annoncer qu'après le repas ponctué d'épreuves, ils auraient à danser.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)

Revenir en haut Aller en bas
Home is where the heart is (Farshad & Élwel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Home is where the heart is.
» Home is where the heART is. ||Hope
» Nathanaël ♣ Home is where the heart is
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.