AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Home is where the heart is (Farshad & Élwel)

Partagez | 
 

 Home is where the heart is (Farshad & Élwel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Ven 16 Juin 2017 - 0:34



Home is where the heart is

Farshad & Élwel





Plus les heures passaient, plus elle voyait entre les murs de cette somptueuse maison, les cris amusés d'un enfant qui leur serait venu. Oh, Élwel avait toujours rêvé de fonder une famille, c'était sans doute même ce qu'elle pensait comme étant l'accomplissement de toute une vie, et elle avait réellement hâte de s'y donner. Par deux fois déjà, elle avait pensé qu'elle touchait du bout du doigt ce rêve d'enfant. Du temps où elle jouait encore aux poupées dans les rues de la Cité Blanche, on l'avait déjà promise à un homme. Il avait été son meilleur ami d'enfance, son compagnon pendant de trop longues balades alors qu'ils fuyaient tous deux la ville à la nuit tombée, pour aller s'entrainer à l'abri des regards à l'art du combat. Il avait aussi été l'auteur d'une vilaine blessure dans son épaule, qui la gênait encore de temps en temps ; mais Adan avait laissé un paisible souvenir, ci ce n'était avant l'annonce de sa mort probable. Elle ne savait pas ce qu'il était devenu, sans doute tué par des pirates, mais elle n'avait ressenti qu’un bref pincement au cœur, d'une empathie méritée pour un ami, et rien de plus. Et elle avait aussi connu les turbulences d'un homme duquel elle aurait préféré qu'on la protège. Naïve, peut-être aussi trop bonne, elle avait fait confiance à celui qui l'avait sauvée d'une mort certaine au milieu de la forêt. Et pourtant, les dieux s'étaient semble-t-il affairés à lui montrer que telle n'était pas sa voie.

Et puis elle songeait sans regret à ce passé, dont elle avait finalement été distancée lorsqu'elle avait pour la première fois croisé le regard sombre du suderon. Ce jour-là, elle s'en souvenait très bien, et chaque détail était parfaitement inscrit dans sa mémoire, comme un instant où elle avait su que sa vie avait changé par l'arrivée de cet homme. Rien qu'à y penser, son minois se para d'un agréable sourire, alors qu'elle regardait paisiblement par la fenêtre de leur maison la nature qui l'environnait. Il lui avait ravi son cœur depuis le début, et en ce grand jour, elle allait enfin devenir sa femme. Élwel en réalisait pas tout à fait qu'elle était sur le point de réaliser ce qu'elle avait de plus cher en son cœur, mais elle se sentait déjà comblée dans ses bras. Elle n'était peut-être pas la femme parfaite, en n'étant ni spécialement jolie, ni particulièrement douée pour quoi que ce fut, mais elle avait un cœur pur, et elle savait aimer sans compter. Pour Farshad, elle savait qu'il était l'homme de sa vie, et elle y croyait du plus profond de son être.

« Élwel, viens, nous allons être en retard » entendit-elle, de la voix de Lisbeth. Se retournant vers elle, la jeune femme lui adressa un sourire avant de s'approcher. On l'aida à se parer d'une somptueuse robe qu'elle avait confectionné avec l'aide de Lisbeth, attachant le corset dans son dos et lissant les pans voilés pour que le drapé tombe correctement. Puis on lui peigna les cheveux, agrémentant sa coiffure simple d'une fine tresse sur le côté, en y piquant de petites fleurs. C'était à la fois très simple et très épuré, mais c'était de cette façon que Farshad la voyait, et c'était par conséquent de cette façon qu'elle voulait être pour l'épouser. « Tu es vraiment magnifique » souffla alors Lisbeth lorsqu'elle se recula pour la mirer, avant de lui proposer d'observer elle-même son reflet. Le jeune femme s'en vit très touchée, de pouvoir observer la femme heureuse que Farshad faisait d'elle. Les larmes lui vinrent aux yeux, mais ce n'était pas des larmes de tristesse, non : c'étaient les larmes d'un bonheur tellement pur qu'il en était incroyable.

On l'invita alors à descendre, pour rejoindre Déor qui l'emmènerait sur les lieux de la cérémonie en la tenant à son bras. Il avait l'air tout aussi ravi que Lisbeth à l'idée de ce mariage, et les choses avaient été faites en grand. Élwel eut une pensée pour ses parents qui ne pouvaient pas être avec elle en ce jour merveilleux, et elle leur fit une prière silencieuse, espérant qu'ils puissent de là haut contempler à quel point elle était heureuse. Alors elle n'eut aucune hésitation lorsqu'elle retrouva Déor, qui lui offrit son bras rapidement.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Mar 20 Juin 2017 - 0:22


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Ce jour tant attendu était enfin arrivé, il faisait beau et bon, une mâtiné idéale pour le jour le plus important de leur vie. Elwel et Farshad s’étaient rencontrés au hasard et depuis ce jour là, ils ne s’étaient plus quittés et se vouaient un amour sans faille. Farshad avait décidé d’accélérer les choses, pour diverses raisons mais cela le motivait davantage à prendre ses distances avec Taavi. Une dernière mission et après cela, ils feraient leur nid tous les deux. Farshad aimait tant la voir s’éveiller à ses côtés, caresser du bout de ses doigts la peau de son dos. Elle lui avait tant apporté qu’il ne saurait plus avancer sans elle. Alors ce jour là était celui où ils s’uniraient sous le regard bienveillant des valars. Farshad s’était donc apprêté pour l’occasion, vêtu de manière élégante, il avait également attaché ses cheveux long en arrière avec une queue de cheval basse histoire de ne pas les avoir dans les yeux. Un costume dont leur avait fait don Déor et Lisbeth qui une fois de plus en faisait beaucoup pour eux. Alors Farshad s’était rendu sur le lieu de cérémonie et attendait sa belle.

Farshad était quelque peu nerveux, ayant toujours cru que son mariage se ferait dans un festin incroyable des haradrims mais en réalité il était d’autant plus impressionné par celui-ci en petit comité. Parce qu’il voyait chaque visage mais aussi parce qu’il allait enfin devenir le mari de la femme qu’il aimait tant ; lui qui n’aurait jamais pu faire un mariage d’amour se retrouvait enfin là. Il attendait debout aux côtés de l’homme qui les unirait sous la bénédiction d’Eru et des Valars. Jusque là ils n’avaient pas connus de problème, leur entente avait toujours été au beau fixe et l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre ne s’était jamais tari. Alors Farshad avait su que c’était elle, et elle seule qu’il aimerait tout au long de sa vie et qu’il donnerait tout pour elle, pour la voir sourire. Alors une silhouette immaculée fit son apparition, une silhouette élancée, portant une robe magnifique avec un voile recouvrant son visage. Le Suderon senti son cœur se serrer sous l’émotion à mesure qu’elle approchait de lui. Il croisa le regard de Lisbeth au regard larmoyants et Déor amenant fièrement sa promise jusqu’à lui. Il ne voyait pas le visage d’Elwel, et s’il l’avait vu il aurait lui aussi sans doute échappé quelques larmes. Déjà à ce moment là, alors qu’il réalisait que ce moment là de sa vie était important, il sentait un nœud formé dans son estomac par le trac et la joie.

Déor lui offrit la main de la jeune femme, Farshad l’enferma délicatement entre ses doigts quelque peu moites par le stress et partagea un regard avec Déor. Il le remercia tout bas pour tout ce qu’ils avaient fait pour eux deux, qui étaient aujourd’hui les témoins de leur amour. Et Déor leur souhaita un bonheur sans pareille, de beaux enfant et que jamais leur amour ne s’estompe avant de rejoindre sa femme. Farshad tenant toujours la main de sa future femme se tourna avec elle devant l’homme qui allait les lier à jamais. Il noua une ficelle rouge à leurs deux poignets ensemble, récitant quelques prières et expliquant la symbolique de cet acte. Farshad ne comprenait pas tout, mais il savait que c’était nécessaire. Toutefois une fois à Khand, il voulait organiser une somptueuse cérémonie et le faire dans la tradition de chez lui aussi, qu’elle puisse voir, elle adorerait. Il aurait voulu que sa mère et le reste de sa famille excepté certains soient là pour y assister, mais tout comme elle, ce jour là ils n’avaient que Lisbeth et Déor et Farshad était heureux de pouvoir les avoir ici. Après l’incendie, cela ravivait les visages.

D’ailleurs l’attention de l’ensemble des invités étaient désormais tournée vers eux, le silence se fit durant ces prières qui résonnaient contre les parois de ces lieux. A chaque mot, Farshad sentait son cœur battre un peu plus, enfin ce moment tant attendu était arrivé. L’homme dénoua les ficelles et les déclara enfin mari et femme. Alors le suderon se tourna vers sa belle, prenant délicatement les pans de tissu qui cachaient son visage et les releva pour le révéler à lui. Alors pour la première fois, il la voyait là, comme étant sa femme. Elle était immensément belle dans cette robe et Farshad resta un moment paralysée sous cette vision idyllique.

« Je t’aime »

Ce fut les seuls mots qui passèrent la barrière de ses lèvres, l’homme alors retira son voile pour venir sceller ses lèvres contre les siennes dans un premier baiser. Leur histoire avait déjà débutée, mais désormais ils ne formaient plus qu’un et Farshad allait se battre pour offrir à son épouse une vie confortable, il irait reconquérir son royaume et la ferait reine. Il aurait la foi de gouverner si elle est à ses côtés, si elle est toujours là pour l’éclairer de ses conseils. Alors le peuple s’en portera bien et ils allaient être heureux jusqu’à la fin des temps.

Les applaudissements résonnèrent, alors la suite des festivités pouvait commencer et tout deux allaient passer par de nombreuses épreuves pour distraire leurs convives mais aussi prouver leur unicité et leur complicité. Farshad étira un sourire, se décollant à peine de ses lèvres sucrées ; il n’entendait même pas le bruit autour, il n’y avait qu’elle ici.

« Je suis un homme heureux, enfin »






_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 22 Juin 2017 - 0:54



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Le chemin jusqu'aux lieux de la cérémonie ne fut pas très long, mais Déor prit grand soin d'aider la jeune femme à s'y rendre, lui procurant à la fois équilibre et une épaule sur laquelle elle pouvait compter. Si elle aurait largement voulu avoir ses parents avec elle en ce jour, Élwel s'en remettait aux dieux pour qu'ils puissent les laisser voir ce bonheur infini qui égayait son visage, et qui étreignait son cœur. Elle savait, elle avait su au moment-même où ils avaient été incapables de se quitter, qu'il était l'homme pour lequel elle serait capable de donner sa vie. Alors elle n'avait aucune crainte, elle n'avait aucun doute concernant l'homme dont elle allait devenir l'épouse, parce qu'elle lui vouait une infinie confiance : il était bon, il était généreux et elle ne doutait pas que ce mariage d'amour ferait d'elle la plus heureuse des femmes.

Quand elle arriva finalement devant Farshad, la jeune femme sentit son cœur accélérer dans sa poitrine. De sous le voile qui couvrait son visage, elle pouvait néanmoins observer cet homme qui allait bientôt être liée à elle pour le restant de leurs jours. Un sourire timide s'étira sur ses joues légèrement empourprées, et elle laissa sa petite main tremblante à la paume de Farshad, pour le suivre solennellement jusque devant celui qui allait officier la cérémonie. Elle aurait voulu, peut-être, que Farshad la prenne dans ses bras un instant avant, ou qu'ils puissent se glisser quelques mots doux pour se rassurer l'un l'autre, bien qu'elle était absolument certaine de vouloir ce mariage. Et quelle femme heureuse elle faisait ! L'une des rares qui avait droit à un mariage d'amour, plus qu'un mariage pour arranger les familles de l'un comme de l'autre. Elle n'avait pas grand chose à offrir à Farshad, si ce n'était sa gentillesse et son altruisme, tout ce qui se renfermait dans ce petit cœur fragile qui battait contre le monde. Elle n'avait pas grand chose : mais cela avait d'autant plus d'importance qu'il ne pouvait l'aimer que pour elle, et pas pour ce qu'elle lui aurait convié par cette alliance.

Alors elle ne lâcha pas sa main, laissant l'homme qui officiait la cérémonie lier leurs poignets d'un ruban pour symboliser l'union. Ils firent tous ensemble des prières en westron, destinées aux dieux pour leur demander la clémence, et la bienveillance sur la famille qu'ils s'apprêtaient à fonder. Finalement, elle laissa Farshad soulever le voile qui masquait son visage pour accueillir le baiser qu'il lui donna. Presque involontairement, elle éternisa un peu ce contact, tout en douceur et en pureté, le temps de profiter quelques secondes et de se rendre compte qu'ils étaient désormais mari et femme. C'était le plus beau des sourires qui ornait présentement son visage, et la demoiselle avait des étoiles dans les yeux, au bord des larmes. Avant de rejoindre Lisbeth et Déor, elle partagea un long regard avec celui qui était désormais son mari, et l’enserra dans ses bras pour enfouir son visage au creux de son cou. « Je t'aime » murmura-t-elle à son tour, avant de se détacher de lui.

Elle partageait assurément son bonheur, et ne lâchant toujours pas sa main, Élwel le suivit à l'extérieur, où ils entendirent Lisbeth et Déor leur souhaiter un bonheur sans fin. C'était une journée merveilleuse, vraiment merveilleuse, et la jeune femme était ravie : elle avait les yeux brillants, un sourire large entre ses deux joues et ils avaient encore beaucoup à faire. Ils avaient notamment quelques épreuves à passer, dont la jeune femme n'avait pas connaissance. Venant du Gondor, elle ne savait pas réellement si cela étaient des coutumes rohirrim ou non, peut-être même que cela provenait de la région d'origine de Farshad, dont elle ne savait pas grand chose.. Toujours était-il qu'ils devaient passer par là pour mettre leur couple nouvellement formé à l'épreuve, et tester leur lien dans l'amusement et la bonne humeur. Bien sûr, comme elle ne connaissait pas franchement les traditions, elle était un peu angoissée, mais cela promettait beaucoup de rires, et elle avait très envie de partager tout cela avec Farshad. La jeune femme se serra une nouvelle fois contre lui, avant de murmurer à son oreille.

« Je n'ai aucune idée de ce que sont toutes ces traditions.. » rigola-t-elle discrètement, entremêlant ses doigts à ceux de son mari.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Lun 26 Juin 2017 - 16:27


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Les acclamations, les félicitations, mais aussi et surtout tous ces sourires accrochés sur ces visages, c’était sans doute ce qu’il avait vécu de meilleur jusque là. Parce que pour la première fois depuis son exil, Farshad ne se sentait pas comme un roi déchu, comme un vulgaire vagabond ; il était en compagnie de la plus belle femme d’Arda et ici tous se réjouissaient de son bonheur. Alors le sourire heureux qu’il avait sur le visage, décrivait son état d’esprit, goûter au bonheur simple, enfin. Il avait longtemps cru que ce genre de choses ne lui serait pas permis mais il n’allait pas finir ses jours comme un exilé mais bien comme un homme avec sa femme punir qui il donnerait tout. Ils allaient avoir des enfants, ils allaient fondre une famille et construire leur vie à leur image tout comme ce soir là où ils avaient dessiné une carte du ciel. Farshad remercia les invités avec un signe de la main, tenant la main de son épouse. Lisbeth pleurait à chaudes larmes sous l’émotion, Farshad comptait bien aller les voir et les remercier encore car sans ce couple là, rien n’aurait pu être possible.

Les invités sortirent du bâtiment après de longs instants d’acclamations, le reste de la cérémonie devait rester dans l’intimité des deux jeunes mariés et de l’homme qui les avait unis. Alors il les emmena tous les deux ailleurs, ils traversèrent les longs couloirs froids et les bavardages et rires des convives bientôt s’estompèrent pour laisser place à une quiétude sacré. Farshad tenait la main de sa femme, l’air sérieux, car il ne savait pas dans quoi on les embarquait à présent et espérait juste ne pas faire d’erreurs. Alors ils entrèrent dans une salle avec un toit ouverte baignant la pièce dans une lumière contrastant avec l’obscurité du reste de la pièce. Il y avait différentes traditions selon les endroits de la terre du milieu et celle-ci lui était inconnue. Il y avait un homme portant un habit sombre et encapuchonné et l’on les conduisit devant lui, dans ce rond de lumière éclairé par l’astre solaire.

« Vous êtes ici sous le regard des valars. » Annonça sa voix venant résonner dans la pièce circulaire.

Il y avait dans l’air des parfums d’encens agréables dont les fumées virevoltaient dans des tourbillons. L’homme encapuchonné vint jusqu’à eux et leur tendit un verre de vin. Farshad le prit entre ses mains déposant ses lèvres au rebord de celui-ci et en bu une gorgée. Il n’aimait pas le vin, ça avait un gout amer et parfois trop acide pour son palais, mais il ne grimaça point, comprenant l’importance de ce moment là puisque c’était en quelque sorte une seconde cérémonie et qui aurait bien plus d’impact dans leurs vies puisque c’était là une bénédiction des valars. Farshad tendit ensuite le verre à sa femme et une fois qu’elle s’en eu abreuvée, l’homme le récupéra et retourna s’asseoir en tailleur un peu plus loin. Il fit signe à Farshad de venir vers lui, la suderon lança un dernier regard à sa belle et la laissa sous le puits de lumière pour aller se mettre sur les genoux en face de l’homme. Il lui mit au cou un collier fait de divers grigris puis dessina sur son front un symbole à l’aide de cendres tout en récitant quelques prières en rohirrim et qu’il ne comprenait pas.

Il lui fit répéter quelques phrases, que Farshad s’appliqua à faire et le suderon n’oubliant jamais ses coutumes vint poser le front à terre pour le remercier. L’homme étouffa un rire, tapotant sur son épaule et lui demanda de se remettre dans le cercle. Alors le haradrim obéit, il se redressa un large sourire aux lèvres. Lorsqu’il se retourna pour aller rejoindre Elwel, il la vit là, entourée des rayons dorés du soleil, dans sa belle robe aux couleurs épurées. Il sourit, son cœur se serra et alors il avait du mal à réaliser que cette femme était la sienne. Il se plaça de nouveau à côté d’elle et ce fut à son tour d’aller voir l’homme.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Mer 5 Juil 2017 - 20:50



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


La grande pièce dans laquelle on les fit entrer était d'une beauté sans nom. Élwel leva rapidement ses petits yeux émerveillés pour contempler le dôme qu'offrait le plafond, qui laissait filtrer les rayons de l'astre solaire. Jetant sa lumière sur le sol dont les carreaux étaient peints à la main dans de minutieuses dentelles colorées, elle trouvait l'endroit réellement magnifique et presque intimidant. Elle s'avança doucement, ses pieds foulant le sol en ayant presque peur d'en abimer les peintures, ses mirettes rivées sur les fresques épiques qui ornaient les murs. Sa petite main agrippée à celle de celui qui était désormais son mari, elle s'avança alors au centre de la pièce, de façon à venir se placer bien au centre du cercle de lumière, qui les baignait dans une clarté douce et une chaleur agréable. Un sourire sur son visage, la jeune femme hésita pourtant à lâcher la main du suderon lorsqu'il dû s'avancer vers l'homme encapuchonné qui les attendait ici.

Elle eut un regard en arrière pour trouver Lisbeth, qui la rassura d'un signe de tête : les coutumes rohirrim lui étaient vraisemblablement étrangères ; d'origine gondorienne, Élwel ne connaissait pas non plus ces traditions, aussi, elle était quelques peu surprise, mais moins dubitative grâce à Lisbeth. De toute façon, elle leur vouait une confiance aveugle, tout comme à Farshad, alors elle n'avait pas besoin d'être inquiète. De là où elle était, sous la lumière qui provenait du dôme, elle ne pouvait pas entendre ce qui se disait entre Farshad et l'homme qui lui faisait réciter des prières, d'après ce qu'elle avait compris. Pourtant, elle attendit calmement, les mains jointes devant elle, sa longue robe fluide retombant sur ses jambes pour cacher la plupart de sa peau. Elle était toujours très discrète, et cette robe la représentait parfaitement, malgré un léger décolleté qu'elle aurait presque préféré dissimuler aussi sous le tissu : mais c'était jour de fête, et elle s'était laissée tenter par l'idée alors que Lisbeth lui avait assuré que cela plairait à son futur mari.

Quand il revient finalement dans le cercle, juste à côté d'elle, la jeune femme eut à peine le temps de lui adresser un sourire et d'effleurer sa main de la sienne qu'elle dût à son tour se présenter devant l'homme. Agenouillée, elle le regarda, en écoutant ses paroles dans un calme solennel. Depuis le temps, elle avait appris à parler le rohirrim même si elle préférait de loin utiliser le westron. Elle comprit donc relativement bien ce que l'homme leur disait, même si elle préférait de loin utiliser le westron. Elle songea que ce n'était pas le cas de Farshad, qu'il n'avait pas du comprendre grand chose, mais c'étaient des paroles bienveillantes, et lorsque l'homme lui fit promettre de donner une famille à celui qu'elle venait d'épouser, la jeune femme se sentit quelque peu rougir. Finalement, il la relâcha en lui traçant sur le front la forme d'une lune, qu'elle devina être un symbole représentant la croissance de leur future famille, son évolution et les différents cycles par lesquels ils devraient passer, inlassablement, jusqu'au restant de leurs jours.

Finalement, il lui rendit sa liberté pour la renvoyer auprès de son mari où, un sourire presque niais sur son minois, la jeune femme s'empressa de revenir enlacer ses doigts à ceux de Farshad. Elle ne pouvait rester loin de lui, c'était quelque chose qui lui était difficilement concevable. Alors, on les emmena à l'extérieur pour commencer à faire un joli repas avec les gens du village qui étaient venus eux aussi. Elle était fière de montrer à Farshad comment elle avait organisé tout ceci en son absence, parce qu'elle s'était vraiment donné du mal pour réaliser de jolies tables garnies de bonnes choses à manger, apportées par les amis qu'elle avait eu le loisir de se faire dans le village, pendant qu'elle y avait travaillé en tant qu'aide pour le guérisseur local.

Alors elle proposa à Farshad de prendre place dans le joli jardin où étaient les tables, pour qu'ils échangent alors une première part du repas. Déor leur apporta alors deux gâteaux, qu'ils durent manger en croisant leurs bras, avant d'annoncer qu'après le repas ponctué d'épreuves, ils auraient à danser.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Mer 26 Juil 2017 - 9:56


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Les rituels passés, Farshad se sentait d’autant plus léger, plus serein. Lorsque sa main retrouva la douceur de celle de son épouse, il soupira doucement et il l’emmena avec lui jusque dans le jardin où les convives attendaient. Ils furent accueillis dans des éclats de joie, on leur lançait des grains de riz au passage alors qu’ils avaient formé une haie d’honneur dans laquelle ils passaient jusqu’à rejoindre leur table. La nourriture était déjà servie, Farshad tira la chaise de sa femme pour la faire asseoir avant de prendre place à ses côtés.

« Tu nous a fait une vraie réception de rois Elwel, j’aime beaucoup » La félicita t-il sur tout ce qu’elle avait fait et organisé pour que leur repas soit une fête inoubliable.

Quelques convives déposèrent des présents au pied de leur table, Farshad les remerciait personnellement à chaque fois. Il y avait des fourrures, des vivres, des bijoux, et divers outils qui viendraient un peu plus agrémenter leur maison. Leur foyer déjà leur ressemblait même s’il était encore un peu vide de détails et de décorations mais après leur mariage et avec tout ce qu’ils allaient rapporter, leur demeure allait être d’autant plus chaleureuse. Farshad mangea avec bon appétit, savourant pour la première fois depuis longtemps un repas simplement sans avoir cette immonde boule au ventre qui lui rappelait ce repas là qui aurait dû être heureux et où il avait été empoisonné par ses frères. Ces histoires là étaient loin, grâce à sa femme, il avait su tourner la page et devenir un homme d’autant plus fort. Il redeviendrait roi, il leur offrirait une vie sans manques et en sécurité ; jamais elle n’aurait à se soucier de l’honnêteté des gens qu’elle croisait et dans le château il y aurait assez de place pour la grande famille qu’il voulait fonder avec elle. Le haradrim posa son regard sur sa femme, lui adressant un large sourire avant de venir lui voler un baiser et replacer l’une de ses boucles derrière son oreille.

« Mon épouse, vous êtes somptueuse. »

Il osa poser ses lèvres dans son cou tout en passant sa main à sa taille pour la rapprocher de lui. Il l’aimait à s’en damner, son cœur cognant contre sa poitrine le témoignait et il était là le plus heureux des hommes d’avoir pu prendre pour épouse une femme aussi douce et généreuse qu’Elwel. Il avait juré de la chérir et de la protéger jusqu’à la fin de sa vie, alors il savait qu’il allait s’y mettre avec le plus grand sérieux. Là tout contre lui, il l’aurait dévorée de baisers et aurait voulu retrouver cette symbiose et cette harmonie parfaite dans leurs moments d’intimité. Mais ils n’étaient pas seuls et puisqu’ils avaient fini de manger, les convives réclamaient qu’ils ouvrent la danse. Le suderon étouffa un rire, il avait appris à danser bien sûr, il allait sans doute surprendre Elwel avec cela. Le suderon prit la main de son épouse avec délicatesse dans la sienne et l’invita à le suivre, il l’aida à descendre l’estrade comme la reine qu’elle était à son regard et l’emmena au milieu de l’assemblée. Tous avaient les yeux rivés sur eux, envieux de leur bonheur, envieux de l’amour qu’ils émanaient lorsqu’ils se regardaient dans les yeux. Il passa une main dans le dos de sa femme, la rapprochant contre lui et garda sa main dans la sienne. Les quelques musiciens entamèrent une mélodie lente pour guider leurs pas, l’homme mena alors sa femme, commençant doucement afin qu’elle puisse suivre et s’habituer au rythme.

Les yeux plongés dans les siens, très vite, il vint donner un peu plus de spectacle et souhaitait faire de ce moment un souvenir magique pour sa belle épouse. Il la souleva, haut, tournant sur lui-même sous la voute céleste parsemée d’étoiles. Puis il la ramenait à lui, lui vola un baiser au passage avant que ses pieds ne touchent de nouveau le sol. La robe de sa femme glissait avec doucement sur le parterre, les tissus vaporeux donnaient d’autant plus de féérie à leur danse et Farshad s’appliquait à lui faire vivre un rêve. Lui aussi se sentait bien, et il s’imaginait aussi la faire danser dans le palais sur le sol incrusté de pierres et de dorures, dans une robe tout aussi somptueuse.  Sa main dans la sienne, il les posa tout contre son cœur alors que leur danse venait à prendre fin. Il la fit encore danser, sans pouvoir se détacher de ces yeux d’une couleur incroyable et d’une douceur qui lui harponnait toujours plus le cœur. Puis il posa ses lèvres sur les sienne, un long baiser amoureux sous les applaudissements des invités. Et les musiciens entamèrent une mélodie plus rythme, plus festive, car les invités venaient sur la piste pour commencer les festivités.








_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Mer 26 Juil 2017 - 11:37



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Lorsqu'elle posait ses yeux sur la silhouette de celui qui était désormais son mari, Élwel ne pouvait retenir ce doux sourire qui berçait son visage dans une harmonie étonnante. Elle avait des étoiles dans les mirettes à chaque fois qu'elle osait le regarder, et son cœur semblait toujours accélérer un peu plus à chaque image, à chaque caresse ou encore à chaque baiser. Elle l'aimait à en mourir, et en ce jour, il venait de faire d'elle la femme la plus heureuse du monde. Comment aurait-elle seulement pu concéder de passer sa vie autrement que dans ses bras à lui ? Nul ne l'aurait su, et aujourd'hui, elle ne voulait point penser à autre chose. Elle avait l'impression de n'avoir jamais connu un tel bonheur que celui qui lui apportait cette magnifique journée, et sans grand surprise, elle aurait voulu que cette dernière de cesse jamais.

Le repas était très bon, et Élwel était vraiment aux anges : elle avait elle-même sélectionné la plupart des plats à l'aide de Lisbeth, et avait concocté d'autres recettes plus proches de la culture de Farshad et de ce qu'il connaissait, afin qu'il ne se sente pas mis à part dans cette cérémonie. Elle savait pourtant le racisme dont il aurait pu être victime dans une telle région du monde, et pourtant, chacun ici semblait l'admirer et le respecter à un point qui l'avait presque étonnée. Dans son innocence, elle avait toujours voulu penser que le monde était une place merveilleuse peuplée de personnes toutes aussi sensibles les unes que les autres ; elle savait à présent que cela était faux, mais elle appréciait grandement qu'il n'y ait en ce jour aucun trouble-fête.

Le repas ne s'éternisa pas ; les convives étaient plutôt pressés de voir les jeunes mariés ouvrir le bal, et ils ne se firent pas non plus prier : Élwel connaissait quelques pas de danse du temps où elle résidait à la capitale, et Lisbeth avait pris le soin de lui inculquer les bases afin qu'elle ne se trouve pas embêtée le jour où elle aurait à danser au bras de cet homme. Alors, quand elle sentit son bras se refermer sur elle et sa main se lier à la sienne, Élwel fut rassurée : elle suivit doucement le mouvement qu'il lui inculquait, gardant un port de tête correct et un cadre assez soutenu pour qu'il puisse la mener dans cette danse. Le large sourire ne quittait alors plus ses lippes carminées, et elle avait d'autant plus de papillons dans le ventre que Farshad la fit voleter comme une princesse.

A ce moment précis, elle avait l'impression d'être une vraie reine, bien que son humilité ne la pousse pas à se prétendre mieux que ce qu'elle n'était, bien au contraire. Simplement, cette sensation de virevolter aux bras de celui qu'elle aimait la rendait folle, et elle n'avait d'yeux que pour lui. Finalement, la danse prit fin, et la soirée s'enchaina rapidement sur d'autres musiques tantôt plus rythmées, tantôt plus douces ; les invités semblaient ravis de pouvoir danser à leur tour sur des morceaux traditionnels de la région dans laquelle ils étaient, et la jeune femme profita de ces moments autant qu'elle le put.

Au bout de plusieurs heures, les convives commencèrent à venir les saluer pour repartir chez eux ; quand bientôt, l'endroit fut vidé de toute autre présence qu'eux deux. Élwel se rapprocha alors de nouveau de celui qui était désormais son mari, bien qu'elle ne le réalisait pas encore tout à fait. Elle l'entoura de ses petits bras frêles pour le serrer tout contre elle, avant de glisser quelques baisers au coin de ses lèvres dont elle ne savait rester loin plus longtemps.

Elle était toujours aussi timide, face à lui : s'avancer pour cueillir ses lèvres dans la douceur la faisait parfois encore rougir, mais elle prenait sur elle. Là, sous la lumière flavescente que jetaient les étoiles sur eux, elle décida finalement de l'attirer à elle en glissant une main dans sa nuque, pour venir lui voler ce baiser plus intime qu'elle avait attendu de lui donner. Le moment semblait empli d'une magie infinie, d'une douceur incomparable. Il n'y avait rien sinon eux et l'amour qu'ils se portaient, et alors, elle en profita pour lui murmurer à l'oreille : « Je t'aime.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 10:04


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Le suderon étira un large sourire, prenant son visage entre ses mains pour lui offrir à son tour un baiser amoureux et passionné après lui avoir glissé un « je t’aime aussi » à l’oreille. Ses lèvres au contact des siennes était un déferlante de sensations incroyables dont il ne saurait plus se passer. Elle était sa femme maintenant, la seule et unique femme qu’il s’autorisait à aimer sans revers. Elwel n’était pas de ces princesses intéressées qui se mariaient avec lui pour sa fortune, tous deux s’étaient choisis, tout deux avaient décidé de se marier, un consentement mutuel pour un tel événement était souvent un luxe que les héritiers de rois ne pouvaient s’offrir ; alors il était le plus heureux des rois. Gardant son épouse tout contre lui, il détacha finalement ses lèvres des siennes puis embrassa son front avant de poser sa main sur sa tête pour l’inciter à la reposer contre son torse en la berçant tendrement. Il pourrait percevoir les battements de son cœur, il la garda un moment contre lui de cette manière, s’imprégnant de son parfum aux accords d’ambre fleuris et envoutants.

Farshad se détacha d’elle et sans crier gare, glissa une main dans son dos et l’autre sous ses genoux. Les convives étaient repartis dans leur village et eux puisqu’ils étaient tout près de leur maison, ils allaient pouvoir profiter de leur intimité. Cela ne se passait pas comme ça dans le Harad mais il avait entendu quelque part que c’était bonne fortune de porter sa mariée pour entrer dans leur maison. Alors puisqu’ils étaient un couple avec deux cultures différentes, il essayait de faire quelques efforts sur les superstitions de leurs deux régions, en plus de ça c’était amusant et il aimait avoir sa femme entre ses bras. Le jeune homme étouffa un rire, passa entre les derniers convives et se dirigea vers leur doux foyer un peu plus bas dans le village. Il ouvrit la porte et entra avec sa femme à l’intérieur puis referma la porte de son pied d’un geste pas trop brusque pour ne pas la claquer. Les lieux étaient plongés dans l’obscurité, parce qu’il faisait nuit, la fête avait duré jusqu’à ce que les convives soient épuisés de boire de manger et de danser. Leur mariage avait été beau, très réussi, et cela le comblait en tout points. Il emmena sa belle jusque dans leur chambre et la déposa sur le lit avec délicatesse. Le suderon détacha ses cheveux, Lisbeth avait insisté pour les lui coiffer, prétextant que ça faisait trop sale de laisser ses cheveux longs sur ses épaules. Et là ses ondulations sombres encadraient le visage de sa femme alors il avait posé ses mains de part et d’autre d’elle. Un fin sourire étira ses lèvres, se perdant dans la contemplation de son beau visage.

« Si j’avais gardé la fortune de ma famille, notre nom de famille aurait été Hudhyafah. Mais pourquoi vouloir la fortune alors que je suis marié à la plus belle des reines ? »

Le suderon lui vola un baiser, venant s’attarder sur ses lèvres charnues en se délectant de sa douceur avec envie. Il approfondissait ce contact sur les secondes défilant tout en couvrant son corps de caresses, venant le rendre d’autant plus langoureux et désireux de la faire sienne. Mais il se redressa, il avait quelque chose pour elle, un cadeau qu’il n’aurait pas voulu lui offrir sous les yeux des convives pour son prix inestimable. Il se dirigea vers l’un des placards et sorti de ses affaires une petite boite incrustée de gravures et de dorures. C’était un petit écrin qu’il gardait avec lui depuis la mort de son père ainsi que la tradition le voulait car dedans il y avait les alliances de ses parents qui avaient elles même appartenus aux souverains précédents et ainsi de suite. La logique aurait voulu qu’il la lui offre le jour de son couronnement, mais il n’était pas certain que ce jour là arrive réellement. Il vint s’agenouiller face à elle sur le lit et ouvrit la boite sous ses yeux.

Les anneaux qui s’y trouvaient étaient incrustés de diamants et de rubis, et à l’intérieur de celles-ci il y avait des inscriptions en haradrim : la devise de son peuple. Il prit l’anneau destinée à l’épouse, prit délicatement la main de sa femme pour la lui glisser à l’annulaire là où se trouvait déjà l’alliance qu’ils avaient échangée plus tôt. Puis il confia la petite boite à sa femme afin qu’elle lui passe la sienne, tout en lui expliquant d’où ceci provenait.

« Nous étions plutôt riches, ceci est un trésor de famille qui est destiné aux ainés de chaque, ces alliances ont été portées par mes ancêtres jusqu’à mes parents, maintenant c’est toi et moi qui en sommes porteurs. »

Une fois qu’elle lui eu glissé la bague, il prit le récipient qu’il avait préparé avant de partir à la cérémonie qui attendait sur l’un des chevets et qui contenait du vermillon, il en prit entre ses doigts, fit un point sur son front et en recouvrir le sommet de sa tête entre ses racines, le long de la raie de ses cheveux. C’était un signe chez lui, qu’elle était une femme mariée désormais.









_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 11:51



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Dans les bras de Farshad, elle échappa un petit rire presque enfantin : il l'avait soulevée aussi facilement qu'une plume, et elle en était toujours aussi étonnée. Elle se sentait rassurée, sous sa protection ; parce qu'il était un homme fort et qu'elle lui vouait une confiance et un amour aveugles, et qu'elle avait l'impression profondément ancrée dans son cœur que Farshad serait toujours là pour l'aider, et que rien de mal ne pouvait plus lui arriver quand elle était à ses côtés. Désormais qu'ils étaient mari et femme, cette sensation ne semblait plus pouvoir se décoller d'elle, et la jeune femme enlaça ses bras autour du cou du suderon, lorsqu'il la fit passer les portes de la maison.

Il l'avait déposée dans le lit, entre les draps de soie aux couleurs pourpres et au parfum de  jasmin, et il lui avait volé quelques baisers, dont elle se délecta silencieusement. C'était nouveau pour elle, cette sensation étrange de savoir qu'il était sienne, et qu'elle pouvait alors justifier cette envie parfois troublante de retrouver le contact de sa peau brûlante. Elle savait qu'il était de ces désirs charnels qu'elle ne pourrait expliquer, mais pour lui, c'était tout autre chose. Élwel ne concédait pas encore tout à fait d'assumer qu'elle aimait le retrouver sous ses paumes, sous ses lèvres ; cela la gênait d'en parler, et elle sentait souvent ses joues rougir au simple fait d'y songer. Un sourire s'étira sur ses lippes quand Farshad la laissa pour disparaître vers un placard, et revenir rapidement avec une petite boite entre les mains.

La jeune femme se redressa dans le lit, toujours aussi troublée face à cet homme là : elle avait toujours les yeux brillants comme si elle était émerveillée à chaque fois qu'elle le voyait, et elle le fut encore davantage lorsqu'elle découvrit ce que renfermait ce petit écrin. A vrai dire, elle ne connaissait rien des origines de Farshad, et elle ne s'était pas franchement posé la question : de toute façon, elle l'aimait pour ce qu'il était lui et non pour ses ancêtres. Sous ses mirettes éblouies, elle trouva deux anneaux d'or incrustés de pierres qu'elle n'avait auparavant jamais vues. Farshad lui expliqua rapidement qu'ils étaient plutôt riches, et que ceci était le trésor de sa famille, offert à chaque aîné. La jeune femme se vit gênée par cette nouvelle, mais lorsqu'il passa la bague à sa main, elle se sentit très fière de pouvoir la porter et ainsi rendre honneur aux ancêtres de leurs futurs enfants.

Elle prit délicatement la bague qui appartiendrait à Farshad et la passa à sa main également, avec une douceur infinie. Ce symbole très fort donnait à Élwel l'impression qu'elle portait des responsabilités importantes, et elle jurait d'être à la hauteur de tout cela. Elle ne savait que dire tant elle était à la fois fière et comblée, mais elle n'émettait aucun doute quand à leur avenir : ils allaient fonder une belle et grande famille, et seraient les plus heureux du monde, dans une vie simple, où leurs seules richesses seraient les fortunes de l'âme.

Alors, après avoir glissé un petit « merci » relativement timide, la jeune femme se pencha pour voler un baiser à son mari, puis elle attrapa la petite boite afin d'aller la ranger dans le placard duquel elle provenait. La journée avait été merveilleuse, mais pas moins longue : Élwel attendait patiemment le moment où elle aurait pu revêtir quelque chose de plus facile à porter qu'une telle robe, mais de l'autre côté.. Elle ne pouvait tout à fait se résigner à quitter cette magnifique pièce de couture. Alors, observant son reflet dans le miroir, elle imprima cette image là dans sa mémoire, pour pouvoir la chérir au plus profond de son cœur lorsqu'elle en aurait le besoin.

Finalement, elle essaya de défaire les attaches de la robe qui se trouvaient dans son dos, mais le lacet était si serré qu'elle ne pouvait le faire toute seule. Elle était gênée à l'idée de demander de l'aide à son mari, mais c'était probablement la seule solution apparente. Pour le moment, elle en profita pour dénouer sa longue chevelure et en retirer les quelques gypsophiles qu'elle y avait mis pour décorer.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 12:37


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Il avait tenu à ces petits rituels provenant de chez lui, à défaut de ne pas avoir pu faire un mariage haradrim sur le coup. C’était sa petite touche personnelle et Elwel n’y avait pas vu d’inconvénients. Maintenant qu’ils portaient à leurs mains les alliances de l’héritage, ils pouvaient profiter de leur vie à deux et enfin écrire cette nouvelle page de leur histoire. Farshad avait quitté le groupe de Taavi, même s’il lu arriverait encore de vadrouiller, il n’irait plus jamais aussi loin de sa belle car il n’aurait pas pu le supporter davantage. Maintenant ils allaient passer leurs journées à bâtir ce petit foyer, fonder leur famille et toujours plus se témoigner du soutient et de l’affection. Alors il avait hâte de lui dire ce qu’il était, de tout lui raconter et de la voir fière d’aller au bout de ses objectifs et reprendre son trône. La jeune femme s’était levée, pour aller se délester de sa robe tout en se postant face à un miroir. Remarquant qu’elle avait du mal à desserrer les liens qui l’attachaient, le suderon ne se fit pas prier pour aller l’aider.

Farshad se leva après avoir essuyé ses mains pour retirer les quelques traces de vermillon et vint se placer dans le dos de sa femme. Il déposa ses lèvres dans son cou, tandis que ses mains venaient caresser ses bras avec douceur avant de venir attraper les cordelettes qui retenaient sa somptueuse robe. Il s’appliqua, ne désirant pas abîmer ce vêtement qui lui seyait à ravir. Puis lorsque le corsage fut un peu plus lâche, le suderon releva les yeux et observa le regard de sa femme dans le reflet du miroir. Il la trouvait si belle, si attirante, il aimait ce qu’elle dégageait, sa douceur, sa sensibilité, il avait l’impression de tenir entre ses mains une pierre précieuse, inestimable et solide à la fois. Lui adressant un doux sourire, le roi déchu retrouva la douceur de sa peau en embrassant son cou, prenant possession de sa nuque par des baisers amoureux. Il fit glisser sa robe en la glissant doucement sur ses épaules, suivant ensuite les lignes parfaites de son corps jusqu’à ses hanches où la robe tomba au sol. Alors il se baissa, venant se mettre devant elle pour récupérer la robe et la déposa soigneusement sur une chaise. Puis, il revint vers elle, lui déroba un baiser tout en passant ses mains sur son corset incrusté de coutures fleuries et entreprit de le dénouer à son tour. Il savourait chaque instant, ayant encore du mal à croire que cette femme entre ses bras était bel et bien la sienne et qu’il en était fou amoureux.

Il retira son corset, venant aussi le poser sur la chaise avec soin et plaça ses mains à sa taille pour reprendre possession de ses lèvres. Farshad fit preuve d’un peu plus de fougue dans ce baiser, tout en alliant une douceur incomparable. Il la serra contre lui, ayant envie de faire prolonger les merveilleux instants de leur mariage au-delà de la tradition de la nuit de noces. Farshad la fit reculer jusqu’au lit, la laissant s’allonger et prit d’abord soin de retirer ses souliers puis ses bas en les faisant lentement glisser le long de ses cuisses. Il remplaça le tissu par de doux baisers, se délectant de la douceur de ses jambes sous ses doigts. Sa peau semblait s’éveiller sous le passage de ses lèvres, mais il ne se montra pas plus audacieux, car les douces lèvres d’Elwel lui manquaient déjà. Il revint à sa hauteur, et encore une fois scella ses lèvres aux siennes. Il ne saurait plus vivre sans sa présence, sans humer le parfum de sa peau sans son regard bienveillant sur lui, sans le joli son de sa voix. Il ne la quitterait jamais, dès lorsqu’ils étaient mariés il voulait finir ses jours avec elle. Le suderon lui offrit un large sourire, visiblement heureux, comblé.









_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 14:32



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Sans qu'elle n'ait eu à le demander, le suderon était venu l'aider avec les corsages de sa somptueuse robe ; elle avait beau être très jolie, elle n'en restait pas moins un ouvrage compliqué pour lequel il fallait s'armer de patience et de délicatesse. Elle ne doutait pas que Farshad possède ces deux qualités, et quand elle sentit les mains du suderon s'aventurer sur la robe pour l'en défaire, elle sentit un agréable frisson lui parcourir le corps, alors là même qu'il n'avait pas touché sa peau. Elle n'avait pas besoin de grand chose pour se sentir frêle sous son contact : cet homme-là savait quelles étaient ses faiblesses, et il semblait particulièrement intéressé par ces dernières.

La jeune femme le laissa faire, sentant alors le tissu de sa jolie robe glisser jusqu'à ses hanches et puis choir sur le parquet de la chambre. Le suderon la ramassa rapidement avant de s'affairer à desserrer le corset qui la maintenait, ce qui, sans en donner spécialement l'air puisqu'elle était plutôt chétive, la comprimait plus que d'aperçu. Élwel se sentit rougir légèrement quand l’homme la délesta du corset, mais dans la faible lumière qu'offraient les éclairages à la bougie, elle espérait que Farshad ne le remarque pas. Elle avait beau être mariée à cet homme, elle n'en restait pas moins timide et peu sûre d'elle, ce qui la rendait facilement mal à l'aise : néanmoins, les gestes toujours attentionnés de Farshad l'aidaient très rapidement à se sentir bien face à lui, et même presque, si elle osait le penser, à se sentir belle.

Elle sentit son corps frémir quand le suderon déposa ses mains sur les hanches de la demoiselle, et elle en profita pour détourner son attention en lui rendant ce baiser qu'il venait de lui voler. La timidité dans ses gestes à elle ne reflétait sans doute pas ce qui, tout au fond de son cœur, lui criait de se laisser aller à celui qu'elle aimait. Elle le laissa finalement la ramener jusqu'au lit où il lui enleva ses bas, sensible sous son contact. Élwel se mordit doucement les lèvres, elle avait tellement rêvé de cette nuit de noces et Farshad rendait ce moment vraiment agréable et parfait. Timidement, lorsqu'elle reprit contact avec ses lèvres, la jeune femme laissa ses petites mains venir défaire la veste de Farshad, et la glisser le long de ses épaules pour l'en dévêtir. Si elle sentait ses doigts légèrement tremblants, Élwel ne résista pourtant pas à poursuivre son chemin, et à délacer sa chemise. A chaque once de peau qu'elle laissait révéler sous le tissu blanc, elle venait déposer un baiser, capturant alors la chaleur qui émanait de son épiderme et le parfum qui s'en dégageait.

Une fois le vêtement tombé à terre, elle se garda de rendre les armes tout de suite : ce moment était aussi celui où elle pouvait oser, à sa manière bien sûr. Plongeant ses mirettes dans celles de l'homme, pendant quelques secondes elle partagea ce regard, qui raviva en elle cette flamme revêche qui la poussait à s'abandonner à lui. Elle se découvrait alors un peu moins timide, bien qu'elle soit toujours gênée si elle ne le montrait pas. Mais Élwel s'empressa elle-même d'aller capturer les lèvres du suderon dans un nouveau baiser, doux et à la fois empli d'une certaine fougue sous-jacente.

Ses petites mains parcoururent le dos de son mari, l'accueillant au dessus d'elle avec confiance alors que ses baisers quittèrent les lèvres du suderon pour venir se déposer dans son cou, puis descendre légèrement sur son torse avant de revenir, à la manière d'un boomerang. Elle n'osait pas descendre ses mains pour dénouer davantage ses vêtements, mais elle préféra volontiers s'attarder à quelques baisers relativement calmes, qui purent la mettre en confiance.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 16:02


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Les lèvres d’Elwel découvrant sa peau lui donnait des frissons agréables le long de l’échine. Il sourit doucement, appréciant ses caresses et la fougue dont elle faisait preuve à ce moment là. Un soupir passa ses lèvres, il ferma les yeux et la serrait dans ses bras en veillant à ne pas trop l’écraser puisqu’il était installé au dessus d’elle. Maintenant qu’il n’avait plus sa chemise, elle pouvait sentir sous ses doigts à chaque fois les frissons qu’elle lui donnait. Le silence avait recouvert leur chambre, désormais l’on entendait que les quelques soupirs fébriles s’échappant de leur étreinte. Avec la bénédiction des valars cette nuit là, ils allaient officialiser leur union et Farshad aimait toujours autant l’avoir contre elle mais la savoir sa femme donnait bien plus de sacralité à ce moment là. Il n’était pas nerveux, loin de là, mais il sentait le besoin de la savoir heureuse et à l’aise avec lui plus que tout.

Farshad dénoua les ficelles de la tunique qu’il lui restait, faisant glisser l’une de ses bretelles pour pouvoir embrasser son épaule sans rencontrer le moindre obstacle et fit ensuite glisser l’autre. Il se montrait toujours d’une infinie patience avec elle, parce qu’il la sentait toujours un peu dans la timidité et la retenue et qu’il aimait aussi se montrer attentionné. Il la redécouvrait toujours avec grand plaisir, dans une délicatesse exquise qui leur ressemblait bien et définissait parfaitement la relation qu’ils avaient. Ils se respectaient, s’aimaient, ils se soutenaient. Farshad avait eu un véritable coup de foudre pour elle, alors qu’il s’était juré de n’aimer personne avant d’avoir repris son trône sous les risques qu’il leur faisait encourir. Alors certes il y avait eu des problèmes mais à côté de cela il n’aurait pu se passer du bonheur qu’elle lui offrait. Il embrassait sa peau avec une attention particulière, sensible à ses ressentis, cherchant les endroits qu’elle appréciait le plus pour lui arracher quelques frissons. Farshad fit lentement glisser sa tunique, dévoilant son corps parfait sans avoir de cesse de l’embrasser. Il descendit jusqu’à son ventre une fois qu’il y eu accès en ayant tracé un chemin invisible en passant par sa poitrine et jusqu’à arriver à son nombril. Farshad priait silencieusement pour qu’elle lui donne bientôt un enfant qu’il pourrait chérir et aimer, un héritier qu’il emmènerait à Khand et qu’il formerait pour qu’il soit un jour roi à sa place.

Ils allaient avoir une belle famille, heureuse, soudée, Farshad avait eu de beaux exemples en parents car les siens avaient toujours été très attentionnés. Lorsqu’elle fut délestée de sa tunique, désormais dans le plus simple appareil, Farshad revint se blottir entre ses bras pour l’embrasser lentement et toutefois de manière bien plus langoureuse. Il recouvrit son cou de baisers, la sentant s’épanouir sous ses gestes quand leurs cœurs cognant contre leurs poitrines respectives semblaient se donner écho. Ses mains glissaient sur ses cuisses, ses hanches, son ventre, il aimait parcourir son corps de ses mains et redessiner des motifs incompréhensibles sur ses courbures féminines et divines.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 19:15



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Les mains de son amant sur sa peau, la jeune femme se sentit frémir de bonheur. Elle retrouvait là des sensations qui n'appartenaient qu'à eux, et qu'elle avait été privilégiée de pouvoir accueillir. Élwel se sentait de plus en plus à l'aise sous la carrure imposante de son mari, bien qu'elle ne soit pas non plus au point de se lâcher totalement. Elle songeait à beaucoup de choses, comme toujours, mais choisit bien vite de se vider la tête pour ne se concentrer que sur le moment présent. Farshad fit rapidement tomber sa tunique, annihilant alors toute barrière entre ses lèvres et la peau de la jeune femme. Elle fut parcourue d'une sensation agréable lorsqu'il déposa de nouveaux baisers au creux de son cou, fermant les yeux pour savourer les délices qu'il pouvait lui offrir.

Ses petites mains à elle parcouraient le dos du suderon, se crispant légèrement lorsque la tentation était trop forte, lorsqu'il la faisait trembler sous des baisers astucieusement placés sur sa peau. Élwel n'avait jamais prétendu être une jolie femme, ou même avoir des charmes qui attireraient le regard des hommes ; elle avait souvent entendu dire qu'elle était jolie, mais pour elle, ce n'était qu'une formalité de politesse, et son humilité la poussait à dire qu'elle était une créature simplement banale, et rien de plus. Pourtant, dans les bras de Farshad, elle se sentait belle, elle se sentait attirante et surtout elle avait l'impression d'avoir sur lui cette attraction charnelle qui la fascinait beaucoup. Elle n'était pas du genre à jouer là dessus, mais commençait à trouver plutôt agréable qu'on la désire comme il semblait la désirer.

Elle savoura un moment les baisers qu'il parsemait sur sa peau diaphane, les yeux fermés, les mains qui se crispaient dans la nuque du jeune homme qu'elle ramena finalement à elle pour l'embrasser derechef. Elle sentait ses mains habiles parcourir son corps avec envie, et elle se surprenait d'éveiller un tel désir chez un homme. Un fin sourire se déposa sur ses lèvres quand elle lui murmura au creux de l'oreille combien elle était folle de lui. Finalement, alors qu'elle se retrouvait face à lui dans le plus simple appareil, elle jugea plus juste de s'affairer à défaire les nœuds qui retenaient le pantalon de l'homme.

Pour une fois, elle ne fut pas maladroite ; elle prit son temps, calme et douce, pour accompagner ses gestes de caresses qu'elle souhaitait agréables. Elle sentait la chaleur s'incruster entre eux, les souffles se faire parfois moins subtiles et quelques soupirs lui échapper lorsque Farshad se laissa aller à des baisers plus fougueux. Dénouant alors le pantalon de l'homme, elle le fit glisser le long de ses hanches, ne se privant pas pour glisser ses mains sur ses bas-reins, alors qu'elle sentait ses joues s'empourprer. Cela faisait naitre en elle des envies qu'elle ne connaissait pas jusque lors, et qu'elle acceptait pourtant alors qu'elle débarrassait à son tour l'homme de toute barrière qui les séparait.

Ses mains dans son dos le ramenèrent au plus près d'elle sans pour autant entamer les hostilités : renouant avec les baisers de Farshad, la jeune femme étouffait encore quelques soupirs au fond de sa gorge des caresses qu'il lui donnait. Elle avait envie de se montrer plus fougueuse avec lui, mais elle ne savait pas vraiment comment s'y prendre, et surtout, si elle serait capable d'oser. Alors, elle laissa ses mains redessiner les hanches de son mari, dans des gestes doux et qui, peu à peu, se firent un peu plus osés.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 20:53


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Elwel s’arrangea pour lui retirer le dernier vêtement qu’il restait au suderon, Farshad l’observa faire dans le cas où elle ait besoin d’aide et finalement se leva pour le retirer complètement avant de revenir sur le lit, entre ses bras. Leurs deux corps collés l’un contre l’autre n’avaient désormais plus de barrière pour percevoir la chaleur de l’autre, alors c’était un véritable bonheur de sentir sa peau douce contre la sienne, dont le simple toucher avait déjà don de le faire frissonner. Dans ces moments là il se sentait abandonner toute chose importante dans sa vie, il n’avait d’yeux que pour elle, il n’aimait qu’elle en ce monde. Le suderon répéta à son oreille qu’il la trouvait immensément belle. A ses yeux elle était telle la voute céleste par une nuit sans nuages, à la fois merveilleuse et mystérieuse, elle était pour lui à l’image d’une déesse venue sur terre pour lui faire tourner la tête mais aujourd’hui il pouvait assurément dire qu’il était heureux. Là tout contre elle, il était près à renoncer à tout pour avoir l’éternité dans ses bras à la couvrir de l’amour qu’il avait pour elle. Le suderon continua à la couvrir de baiser, passant dans les moindres recoins de son corps, goutant à sa peau avec envie et était attentif aux soupirs de sa femme. Ses caresses se firent plus osées, passant sur le contour de ses cuisses avant de se glisser entre celles-ci. Farshad restait doux, contemplant les yeux brillants de sa femme et l’admirait perdre pied. Elle était d’autant plus belle lorsqu’elle se laissait aller, qu’elle se laissait en proie à ses émotions. Le jeune homme continua de couvrir son cou de baisers, descendant ensuite sur sa poitrine où il s’y attarda sans cesser ses caresses intimes. Il sentait le cœur de sa femme cogner, ce qui l’encourageait à prendre toujours plus son temps et de faire toujours preuve de délicatesse. Il prendrait toujours soin d’elle, elle était ce qu’il avait de plus cher et elle était tout ce qu’il désirait car jamais il n’avait éprouvé telle attraction pour une autre femme au cours de sa vie.

Puis, l’homme entama les hostilités, se glissant tout contre elle et s’abandonna à une danse charnelle avec son épouse. La dominant de sa carrure, il scella ses lèvres aux siennes et étouffa alors contre celles-ci ses premiers soupirs. C’était toujours aussi incroyable de fusionner son corps et son âme avec elle, il en était convaincu depuis le jour où ils s’étaient croisés qu’ils avaient été créés pour être ensemble. Ils étaient des âmes sœurs, se retrouvaient toujours par delà les siècles et leurs existences. Farshad avait entamé de lents mouvements sans oublier d’embrasser sa femme avec une fougue et une passion telle que cela venait lui couper le souffle. Leurs corps se répondaient dans une symbiose qu’eux seuls connaissaient, à ce moment là, il tendant l’oreille aux délicieux soupirs de sa femme, donnant du meilleur de lui-même pour que ces instants là soient merveilleux pour eux deux. Farshad se montra un peu plus audacieux, ondulant son corps contre le sien dans un rythme un peu plus soutenu lorsqu’il la jugeait prête.  Il lui souffla un « je t’aime » à l’oreille, prononcé en westron puis en haradrim comme elle avait parfois l’habitude de l’entendre dire et puisqu’il lui avait aussi appris quelques bases.










_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Jeu 27 Juil 2017 - 22:21



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Les caresses du suderon la rendaient folle ; la jeune femme se mordillait la lèvre inférieure sous les sensations qu'il imprimait déjà dans son bas ventre. Elle le savait divinement habile, mais à chaque fois, c'était comme si elle redécouvrait tout un nouveau monde de sensations qui s'offrait à elle. Élwel se laissait aller à quelques soupirs qu'elle ne pouvait plus garder pour elle, s'abandonnant à son homme au milieu des draps de soie. Elle laissait alors ses mains errer sur les hanches de Farshad, tentant à son tour des gestes plus intimes qu'elle désirait lui offrir. La chaleur lui montait déjà aux joues alors là même qu'elle savait que la nuit serait probablement pleine de surprises pour eux, et à sentir les lèvres de son mari descendre sur sa poitrine, elle en eut de lourds frissons accompagnés d'un long soupir un peu voisé.

Elle pouvait sentir la tension monter, et son désir à fleur de peau sous les sollicitations de Farshad. Elle ne tenait plus, il avait fait naitre en elle des envies qu'elle ne maitrisait plus, quand enfin il se rapprocha d'elle et qu'elle put se lier à lui, sous un lascif soupir qui se perdit dans les draps. Ses petites mains se frayèrent un chemin dans son dos, où il pourrait sans doute sentir, sous sa crispation, l'effet que ses mouvements pouvaient avoir. La danse lente et sensuelle s'entama, Élwel réclamait les lèvres de son amant comme la promesse que cet acte relevait d'un amour sincère et inébranlable.

Au fur et à mesure que leur danse se fit plus rythmée, la jeune femme sentait les sensations affluer comme quelque chose de totalement nouveau et indescriptible. Elle noyait ses soupirs loin du silence dans le cou de son homme, agrippant tantôt les draps tantôt son dos quand la tension se faisait trop forte et que les sons montaient dans les aigus ou se faisaient au contraire plus silencieux, quand elle était bien incapable de faire autre chose que de savourer ce qu'il était capable de lui procurer. C'était au delà de l'agréable ; à vrai dire, elle n'avait sans doute jamais osé elle-même aimer un homme comme elle le faisait là, et bientôt, elle décida de se laisser aller, de se prendre au jeu..

La jeune femme repoussa Farshad en s'appuyant sur ses épaules, l'invitant à basculer sur le dos quand il rencontra à son tour les draps de soie, et qu'elle osa enfin revenir sur lui à califourchon. Chassant les mèches de ses cheveux ondulés qui la gênaient, elle se pencha pour lui voler un baiser timide, puis renoua le contact, sans toutefois s'éloigner de lui. Elle se fit douce, lente pour faire de nouveau monter la tension entre eux deux, comme si elle attendait de voir ce qu'il pourrait faire, et ce dont il pouvait avoir envie.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Mer 9 Aoû 2017 - 10:59


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


Il avait toutes les raisons du monde de croire que Sufyan aurait jalousé ce mariage, même en n’étant pas sur le trône, Farshad craignait toujours qu’on lui retire ce bonheur là qu’il s’était laissé offrir en ayant épousé la femme qu’il aimait. Le visage de ses frères hantait d’autant plus son esprit depuis qu’il lui avait avoué son amour, mais Farshad voulait croire que leurs sentiments étaient bien trop puissants pour être brisés. Farshad allait bien sûr tout faire pour la protéger, mais il restait une crainte au fond de lui que tout vienne à lui échapper. Le moment n’était pas le bon pour penser à ces mauvaises choses, mais à chaque fois qu’il tenait sa belle entre ses bras, il ne pouvait s’empêcher d’avoir peur pour elle, pour eux. Ho il ne laisserait jamais rien lui arriver, jusqu’au jour où il la présenterait à son peuple, il la garerait jalousement de tout sujet haradrim. En attendant c’était des instants de répit qu’il s’octroyait en sa présence, lié à elle, leurs corps ondulaient et se répondaient l’un à l’autre dans une danse sensuelle et marquée par la tendresse. Les valars étaient témoins de leur amour, ils les protègeraient, ils leur permettraient de surmonter toutes les épreuves à venir. S’appliquant à offrir à Elwel des sensations qui la basculaient dans un monde de volupté, le suderon n’aurait pu trouver son propre bonheur que dans ses soupirs. Mais la ressentir contre lui dépassait tout ce que l’on pouvait imaginer. Et la jeune femme prit un peu plus confiance en elle, sous le regard agréablement surpris de son mari lorsqu’elle l’incita à passer sur le dos.

Farshad se laissa faire, un fin sourire sur les lèvres et soupira doucement quand son dos retrouva la fraicheur de leurs draps. Elle prenait confiance en elle et il était heureux de constater qu’elle n’essayait pas de se retenir, laissait libre cours à ses envies. Après tout ce qu’il lui était arrivé, il avait aisément pu comprendre que ce n’était pas facile pour elle, mais elle avait pu constater la sincérité de ses sentiments, qu’il était là pour elle, qu’il l’aimait plus que tout, alors elle prenait un peu plus d’assurance. Elle était divinement belle, il admirait son corps alors qu’elle était venue s’installer sur lui, renouant le contact dans un soupir qu’elle lui arracha. Les mains de l’homme remontèrent les cuisses de la jeune femme, caressant doucement sa peau jusqu’à remonter sur ses hanches. Et elle lui faisait d‘autant plus perdre la tête, le suderon se concentra pour ne pas perdre une miette de ces instants là sans pour autant trop se laisser emporter et risquer de terminer trop vite. Elwel lui arrachait de lourds soupirs, elle était gracieuse, hypnotisante, Farshad laissait courir son regard amoureux et admiratif sur elle, caressant son ventre.

Puis le suderon redressa le dos, venant se mettre assis pour se rapprocher du visage de sa reine. Une main remontant son dos, l’autre sur ses hanches, il contempla son regard quelques secondes et accompagnait ses mouvements toujours plus sensuels. Le suderon lui vola un langoureux baiser avant de perdre ses lèvres dans son cou, se délectant de la saveur de sa peau. Il maintenant son bassin, étouffant les quelques plaintes désireuses qu’elle lui provoquait contre sa peau et lui répéta une nouvelle fois qu’il l’aimait. Il ne pourrait jamais le lui dire assez, rien n’était assez représentatif pour décrire l’amour qu’il avait pour elle ; La demander en mariage avait été la seule manière significative qu’il avait trouvée pour le lui prouver.

Au bout d’un moment, le suderon la fit basculer en arrière, il en profita pour se pencher vers elle, embrasser son ventre sans avoir brisé leur contact. Ses cheveux venaient chatouiller sa peau, il les chassa d’un revers de main et releva ensuite les yeux vers sa chère et tendre. Il redessina les courbures de son corps, marquant volontairement une courte pause à leurs ébats avant de prendre l’une de ses jambes pour la passer sur le côté afin de se glisser derrière elle. Allongée sur le flanc, tout comme lui, Farshad reprit les choses en main et scella ses lèvres aux siennes en reprenant ses mouvements langoureux.











_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Lun 14 Aoû 2017 - 0:12



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


Elle se perdait presque dans ces sensations impressionnantes qui venaient déferler dans son corps, noyant ses sens dans des émotions qu'elle n'avait jusque lors pu que frôler. La douceur qui émanait de chaque geste de celui qui était désormais son mari la rassura, lui donnant une confiance qu'elle ne se connaissait pas. Ses petites mains retraçaient les contours du torse musclé de Farshad, sentant sous ses paumes la chaleur qui se dégageait de sa peau gorgée de soleil. Elle lui vola quelques baisers encore timides, laissant ses lèvres carminées goûter encore et encore à celles de son amant dans un désir brûlant.

Elle l'entoura de ses bras lorsqu'il se redressa face à elle, suivant le mouvement qu'il inculquait à son bassin de façon naturelle, venant à nouveau perdre quelques soupirs de bien-être au creux de son oreille. Elle avait l'impression de découvrir un autre monde, comme si quelque part, depuis le début, elle n'avait jamais connu un amour aussi fort que celui qu'elle portait à Farshad. Il était l'homme de sa vie, à présent elle en était certaine et d'aucuns n'auraient pu dire le contraire. La douceur et la protection qu'il lui offraient n'avait d'égal que l'amour aveugle qu'elle lui vouait en retour. Peut-être que cela semblait naïf, et ce n'est pas elle qui vous aurait dit le contraire, mais elle ne pouvait aller contre ce que son cœur lui disait, car elle savait que c'était là le bon chemin à prendre.

Les soupirs se firent alors plus profonds, plus lourds ; elle sentait son corps envahi d'une onde qu'elle ne reconnaissait pas, quand soudain, le jeu se calma quelque peu. Farshad lui vola un baiser qu'elle s'empressa de poursuivre, quémandant là ce qu'il l'empêchait d'avoir alors qu'elle suivait le mouvement qu'il lui donnait, jusqu'à se retrouver de nouveau sur les draps, sur le flanc. Elle sentit le corps du suderon s'insinuer derrière elle, ses bras l'entourer dans une étreinte puissante ; les petites mains d'Élwel cherchèrent les siennes, liant ses doigts à ceux de l'homme qui pouvait sentir là où chacun de ses soupirs l'emmenait. Elle sentait son cœur battre la chamade quand le haradrim reprit possession de ses lèvres, et bientôt encore, la sensation divine au creux de ses reins quand il reprit leur danse sensuelle.

Elle était bien, dans les bras de cet homme qui savait la protéger, la rassurer ; il n'y avait rien de tel que la sensation de son cœur brûlant pour lui, et de la flamme vivace qu'il abritait à son égard, sans jamais la tarir des plus douces intentions. Élwel sentit finalement le dernier soupir lui échapper, plus vivant, plus difficile à retenir, si bien qu'elle s'agrippa aux draps, qu'elle sentit son corps se raidir dans une dernière vague de cette sensation délicieuse. Elle s'en mordit les lèvres sous le bonheur qu'elle en ressentait, prenant son temps pour savourer ce cadeau que les dieux leur offraient.

La jeune femme eut tôt fait de se retourner pour venir se blottir entre les bras de son amant, retrouvant la chaleur de sa peau contre elle et sous les quelques baisers qu'elle déposa sur ses épaules, le goût légèrement salé que son épiderme avait pris dans leur danse. Elle huma longuement ce parfum si caractéristique qu'il dégageait, comme s'il allait disparaître soudainement, comme si elle avait besoin de se rassurer en se disant qu'il était toujours à ses côtés. Elle lui murmura encore une fois à quel point elle était amoureuse de lui, tout en remettant l'une des mèches du suderon derrière son oreille. « Merci, Farshad.. Pour cette belle journée, pour m'avoir donné la chance de devenir ta femme.. Je me croyais perdue, et tu as été pour moi le cadeau le plus inespéré que je pouvais attendre.. »








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 154
♦ RÉPUTATION : 1324
♦ DC & co : Rae, Elea, Carmen, Selen, Elladan, Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Khand, Harad
— ÂGE DU PERSO : 30 ans
— RANG SOCIAL : Roi déchu de la cité Sturlurtsa Khand, désormais il vit avec les moyens du bord et ne s'en plaint pas
— MÉTIER PRATIQUÉ : brigand, arnaqueur, guerrier
— ARMES DU PERSO : des sabres suderons, quelques couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : a un groupe de brigands
— AMOUREUSEMENT : marié à Elwel

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Lun 4 Sep 2017 - 21:30


Home is where the heart is

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Élwel & Farshad


La sentir se tendre sous ses gestes était un cadeau inestimable et témoignait qu’elle se sentait suffisamment en confiance avec lui pour se laisser totalement aller. Un fin sourire s’était étiré sur les lèvres du suderon, accompagnant sa femme dans cet instant magique qui les enveloppait dans un cocon parfait. Et alors la voix de sa belle rompit le silence qui avait été seulement dérangé par leurs soupirs, elle le remerciait encore et toujours. Mais elle n’avait pas idée, elle n’imaginait pas à quel point dans cette histoire, c’était elle la salvatrice et non l’inverse. Elle le comprendrait le jour où il l’emmènerait à Khand, où il lui ferait découvrir les larges halls dans lesquels il avait grandi et où elle serait reine. Farshad avait été destitué, empoisonné, pourchassé, sa tête était mise à prix dans tout le harad à prix tellement fort qu’il savait que certains mercenaire suderons s’étaient aventurés dans le Gondor à sa recherche. Il la serra contre son torse, glissant ses doigts sur ses hanches en redessinant les contours de son corps parfait avec une tendresse infinie. Elle était sienne, elle était sa femme, sa reine et personne ne pourrait la lui enlever désormais.

« Ce n’est pas une chance que je te donne, je l’ai fait parce que je t’aime et que je désire te garder à mes côtés pour le restant de ma vie. »

Il embrassa sa tempe, tirant les couvertures sur leurs corps éreintés après l’amour et ainsi enlacés et posa l’une de ses mains sur son ventre.

« Je te protègerai toujours, je serai le mari que tu mérites et un père exemplaire pour nos enfants. »

Le suderon ferma les yeux, emporté dans un tourbillon de bien-être et bercé par le doux parfum fleuri d’Elwel. Dans ses songes, sa femme était vêtue d’un caftan d’or mais il n’était plus éblouissant que son sourire en découvrant les lieux dans lequel ils seraient heureux jusqu’à leur mort. La sécurité, le confort, ne manquer de rien, c’était le genre de choses dont tout le monde aspirait même si l’or et la gloire étaient subjectifs. Farshad n’était pas le genre de roi avare d’or, sa priorité restait les dépenses pour la protection de son peuple et leur nourriture. La nuit fut paisible, dans un silence dérangé que par leurs respirations respectives et les quelques fois où ils se tournaient dans le lit.

Au lendemain, Farshad ouvrit les yeux avant les premières lueurs de l’aurore et contempla sa bien aimé encore endormie. Il se souvenait de la première fois qu’il avait vu son visage, la peur qui crispait ses traits, il n’était rien comparé à cet instant où elle se sentait en pleine confiance entre les murs de leur maison. Il se leva, enfila un pantalon pour aller dehors chercher du bois et rallumer la cheminée afin que sa femme n’ait pas froid ce matin. Toujours plongé dans ses pensées concernant son avenir incertain, couper les buches lui permettait de s’extérioriser. C’est alors qu’il entendit le bruissement d’un buisson, attirant soudainement son attention, il cessa toute activité et fronça les sourcils. Il aurait juré avoir vu une silhouette. Le silence était retombé, Farshad serra son emprise sur le manche de sa hache et se dirigea vers l’endroit où il avait entendu quelque chose.

Sans crier gare, un homme à la peau sombre sorti des buissons et il n’eut pas le temps de blesser Farshad plus qu’une coupure sur le haut du torse que ce dernier avait planté sa hache dans le cœur de celui-ci. Effaré, les yeux ronds d’incompréhension, il reconnaissait l’un des hommes de sa garde.

« Ils vont venir pour toi, et pour elle » Fit il en agonisant dans leur langue suderone.
« Dirar, pourquoi t’as fait ça ? Tu voulais me tuer ? Tu étais mon frère ! »
« Sufyan tient ma famille, il nous tient tous, comprends moi mon ami, je n’avais pas le choix. »

Et sur ces mots, l’homme qui se vidait de son sang retomba raide mort au sol quand Farshad l’eut relâché. Alors cela le confronta à l’horrible réalité et son destin qui toujours le rattrapait. Farshad devait agir et vite, pour le bien d’Elwel et le bien de son peuple. Farshad s’empressa de cacher le corps en le jetant dans la cascade la plus proche et il fut rapidement emporté par les flots se colorant de rouge. Il était couvert de sang, les mains imbibées de la mort qu’il venait tout juste de donner. Farshad ne paniquait pas, mais il était sceptique quand à ce qu’il venait de se passer. Il avait explicitement dit qu’ils étaient en danger. Alors il ne devait jamais s’éloigner de sa femme.

Le suderon tenta de nettoyer les traces de sang tâchant sa peau, s’empressant pour que sa femme ne puisse pas avoir le temps de le voir. Il rentra dans leur maisonnette, retira ses vêtements et vit soudainement la silhouette de sa femme dans l’embrasure d’une pièce.

« Elwel ! »

Le suderon roula en boule ses vêtements avec une pointe de nervosité puisqu’il ne s’était pas attendu à la voir. Il avait encore cette vilaine coupure à soigné, mais avant qu’elle lui demande quoi que ce soit, il tenta de se justifier.

« J’étais en train de couper du bois, ma hache a glissé.»

Un mensonge, encore, mais il ne pouvait pas lui dire ce qu’il se passait, pas après leur mariage.







_________________
« 'I took a chance to build a world of mine. A one-way ticket for another life. I used to dream about the other side The sun rising on the skyline. I came to break the wall that rose around you to see the land of all. I will fall for you»>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2086-farshad-prince-ali-ou

A Lifetime Of Adventures ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 260
♦ RÉPUTATION : 1696
♦ AVATAR : Bridget Regan © Winter Soldier
♦ DC & co : Leoden, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Minas Tirith
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancienne marchande d'épices
— AMOUREUSEMENT : Farshad ♥

MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   Sam 30 Sep 2017 - 22:01



Home is where the heart is

Farshad & Élwel


La nuit avait semblé extrêmement paisible pour la jeune femme. Dans les bras de son aimé, elle ne pouvait qu'être heureuse parce qu'il représentait tout ce qu'elle avait toujours attendu dans sa vie. Si aujourd'hui elle aspirait à une existence un tant soit moins aventureuse et bien plus calme qu'autrefois, elle trouvait que cela avait bon ton dans sa vie, et que les choses, bien que ne se déroulant pas comme elle l'avait prévu, venaient pourtant s'imbriquer les unes entre les autres avec une aisance naturelle qui ne la faisait douter de rien. Elle se voyait déjà, dans quelques années, évoluer au cœur de cette grande maison avec leurs enfants qui gambaderaient dehors tandis qu'elle jouerait de la harpe sur le perron, tout en posant sur sa famille un regard aimant et attentionné. Élwel avait le goût des choses simples, et il fallait bien dire qu'elle n'aimait pas se compliquer la vie, ni même être source de conflit ; sa vie serait assurément un long fleuve aussi tranquille que possible. Si l'on aurait pu la comparer à quelque chose, elle aurait sans doute été une fleur sauvage sur le flanc d'une montagne : bercée par le rythme de la brise, entourée de ses semblables et menant une existence au demeurant stable et monotone avant de se faner délicatement pour retourner à la terre, à ses origines.

Au petit matin, la jeune femme s'éveilla en silence, laissant les rayons du soleil qui filtraient au travers de la fenêtre venir réchauffer son dos nu. Elle soupira d'aise, doucement, s'étirant après une bonne nuit de sommeil qui l'avait réellement requinquée. Elles étaient rares depuis ses voyages sur les routes, mais la preuve en était que ce que lui offrait Farshad par ce mariage était bien plus qu'une simple amourette : il était celui qui pourrait la comprendre, qui pourrait aussi l'aider à avancer et à se forger telle qu'elle voulait être. Élwel se glissa finalement hors des draps, et quand elle entendit des bruits de hache au dehors de la maison, elle étira un sourire : Farshad ne savait donc jamais s'arrêter ? Il était tout le temps à l’œuvre pour leur maison, tout le temps prêt à aider et à prévoir pour qu'ils n'aient jamais à se soucier du manque.

La demoiselle passa alors une jolie robe aux teintes bleutées, avant de se rendre dans la cuisine où elle croisa son mari, qui fut visiblement surpris de la voir ici. Peut-être la pensait-il encore assoupie, là-haut ? Elle ne lut sur son visage rien de plus qu'une surprise inattendue, mais lui offrit en retour un large sourire. « Ne t'inquiète pas, donne-moi ton linge » fit-elle, en lui prenant les vêtements des mains pour aller les entreposer avec les autres choses à laver. « Je vais m'en occuper pour toi, est-ce que tu veux quelque chose à manger ? » demanda-t-elle, toute timide, mais elle souhaitait remplir parfaitement son petit rôle d'épouse modèle. La jeune femme ne se fit même pas prier et n'attendit aucune réponse, qu'elle se mit déjà à couper quelques fruits pour lui en tendre une poignée. Elle vint se glisser derrière lui, l'incitant à s'asseoir pour prendre son temps et manger calmement, tout en glissant ses bras autour du cou de Farshad. Élwel déposa un baiser sur sa joue, la joie occupant toujours ses traits. « C'est une belle journée qui se prépare, non ? Peut-être qu'on devrait prévoir une petit promenade cette après-midi ? » Elle mangea à son tour l'un des fruits, sentant quelques vagues nausées la dissuader de finir sa nourriture, mais rien qui ne semblait la contrarier face à cette magnifique journée qui s'offrait à eux.








made by roller coaster

_________________

Fly me up to where you are beyond the distant star. I wish upon tonight to see you smile, if only for a while to know you're there. A breath away's not far to where you are. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1810-elwel-o-pure-heart-bu http://lonelymountain.forumactif.org/t1818-elwel-o-her-relashionships http://lonelymountain.forumactif.org/t1819-elwel-o-would-you-like-to-rp-avec-moi
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Home is where the heart is (Farshad & Élwel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Home is where the heart is (Farshad & Élwel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Home is where the heart is.
» Home is where the heART is. ||Hope
» Nathanaël ♣ Home is where the heart is
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.