AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
It's where my demons hide (Selen & Chandalen)

Partagez|

It's where my demons hide (Selen & Chandalen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 459
♦ RÉPUTATION : 2648
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Ven 16 Juin 2017 - 18:46




It's Where My Demons Hide

Selen & Chandalen





Peut-être que c'était le temps, qui était passé trop lentement. Qu'il avait compté les secondes égrenées, qu'il avait attendu chaque aube et chaque crépuscule avec un espoir vain, et qu'il avait regardé le soleil se coucher sur le monde, et à chaque fois, apporter un peu plus de noirceur dans son cœur de guerrier. Peut-être que c'était la flamme, au fond de son cœur. Celle qui brûlait, vivace et intarissable, destructrice, mais infiniment puissante. Peut-être que c'était elle qui l'avait poussé à bout, qui coulait sur son visage les larmes de colère et de tristesse, les marques un peu trop évidentes parfois de ce qui se tramait derrière son visage terne et trop pâle. Il sentait pourtant le brasier s'étendre, s'étendre encore pour creuser un trou béant dans ses tripes, qui le rendait malade à en crever.

Les jours étaient passés sans elle à ses côtés, monotones et sans trop d'intérêt pour le guerrier, qui se retrouvait séparé de la seule personne qui pouvait le comprendre, de celle qu'il aimait éperdument. Il avait passé encore quelques semaines dans le Nord, avant de finalement se décider à regagner le Rohan, là où le reste de sa vie se trouvait. En compagnie de sa mère, et bien qu'il ait essayé tant bien que mal de le lui cacher, elle avait l’œil pour savoir que son fils n'allait pas bien. Au départ, c'était sans doute rien plus que le manque cruel de la personne qu'on aime, mais.. Mais elle avait vite compris que le temps s'était écoulé jusqu'à ce jour où il avait dû l'attendre, à leur point de rendez-vous.

Elle n'était pas venue. Et il avait attendu, seul, devant cette souche d'arbre au milieu d'une clairière, qui leur servait de point de rencontre. Elle n'était pas venue. Et il avait passé de longues heures, à se dire que peut-être, peut-être elle allait arriver, qu'il allait la voir sortir d'entre les épais feuillages des arbres, mais non. Il avait attendu trois jours durant, avant que sa mère ne s'inquiète, et qu'elle ne le ramène à la maison en état de déshydratation. Il se souvenait vaguement de cette journée là, comme si la colère brouillait les pistes, tuait la mémoire. Pourtant, ce qui restait ancré dans son cœur, c'était qu'elle n'était pas venue.

Alors il avait commencé à déraper, doucement mais sûrement. Il se laissait aller, ne se levait plus le matin que pour picoler dans des fonds de bouteille qui trainaient chez lui. Il ne voyait plus les gardes, parce qu'il n'avait pas encore récupéré son poste ; il ne voyait plus son fils ni même sa mère. La plupart du temps, il le passait allongé sur sa paillasse, à fixer le plafond sans aucun but, sans l'envie de faire quoi que ce soit ; ou alors dans une taverne, comme c'était le cas ce soir-là. Il avait déjà bu comme un trou, à dépenser l'argent difficilement gagné dans des pintes qu'il descendait à une vitesse phénoménale. Il avait eu le temps d'insulter plusieurs autres clients, dont un qui lui avait valu une bonne bagarre, et il s'était laissé frapper comme un moins que rien, parce qu'il s'en foutait bien, après tout. Il se foutait de tout, et de tout le monde, maintenant qu'elle l'avait laissé tomber.

Alors il s'était fait jeter au dehors de la taverne, dans la rue sombre sous une pluie torrentielle alors qu'il puait l'alcool. Un goût de sang dans la bouche, il se retourna sur ses coudes pour cracher par terre, la pluie ayant déjà détrempé ses cheveux emmêlés et ses vêtements sales. Il détestait cette vie, il la haïssait du plus profond de son être, mais passer à autre chose, il ne le pouvait pas. Son père lui avait déjà trouvé un meilleur parti à épouser pour que Jalna puisse rester avec son frère, mais il n'était pas prêt, et il était tout bonnement incapable de vivre sans Selen. C'était elle. Elle seule. Et pas une autre.. Alors il se traina sur quelques mètres avant de se remettre debout à l'aide d'un mur, ne sachant même pas dans quelle direction il devait aller pour se rendre chez lui. Il attendit un moment, le regard vitreux, la pluie ruisselante le long de sa barbe trop longue, la silhouette instable, mais il n'avait aucune idée de ce qu'il foutait là, ni même de ce qui le poussait à se battre encore.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 747
♦ RÉPUTATION : 4367
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Dim 18 Juin 2017 - 19:08




It's where my demons hide

Chandalen & Selen


Elle n’en pouvait plus, trop de choses s’étaient passées depuis et ne pas pouvoir compter sur le soutien de Chandalen sur tout ce qu’il s’était passé dans sa vie était une véritable torture. Alayna était là pour la rassurer, Selen se voyait béni d’avoir telle personne qui était arrivée dans sa vie. Cette dernière s’occupait de son fils pendant qu’elle était sur les mers. Elle avait appelé son enfant Chandalen, car elle n’avait plus de doutes concernant le père et que si elle ne pourrait jamais réunir père et fils, son petit aurait un héritage : un nom pour s’inspirer, comme un indice car elle le voulait aussi fort et courageux que lui. Car il ne quittait pas ses pensées et elle se demandait ce qu’il avait pensé du fait qu’elle n’était pas venue à leur rendez-vous. Elle n’aurait pas pu se présenter à lui, maudite et enceinte, elle préférait qu’il reste sur les derniers souvenirs, qu’il la déteste parce qu’elle n’était pas venue plutôt qu’il la fuit devant les faits. Mais les jours s’assemblant les uns derrière les autres, alors qu’elle avait reprit du service, elle ne pouvait à chaque fois s’empêcher de réfléchir à toutes ces manières qui se présentaient à elle pour le rejoindre à chaque fois qu’elle mettait un pied à terre.

Et cette fois là, alors que la distance entre chez lui et là où elle se trouvait était courte, Selen ne prit pas le temps de réfléchir qu’elle enfourcha un cheval, sous le regard intrigué des matelots et s’en alla sur les lueurs du crépuscule à travers bois. Même au travers de la nuit, elle parvenait à retrouver le chemin jusque chez lui pour avoir maintes fois imaginé ce moment là. Elle était déjà revenue le voir, elle l’avait vu désemparé, brisé et elle savait que c’était de sa faute mais par besoin de le protéger et de protéger ce qu’ils avaient été, elle avait choisi ce jour là de ne pas faire d’apparition. Mais merde à tout ceci, elle voulait être égoïste et pouvoir le serrer entre ses bras, lui dire qu’elle était désolée et qu’elle n’a jamais voulu s’éloigner de lui. Ce jour là, elle aurait dû rester avec lui dans le nord, elle n’aurait pas dû monter sur ce navire qui l’avait emmenée trop loin de lui.

Quelques longs instants de chevauchée, Selen descendit de son cheval et passa machinalement les mains sur les pans de sa robe. Elle n’était pas encore à l’aise dans ce genre d’accoutrement mais c’était bien pratique la concernant. La pluie s’était mise à tomber, le village était plongé dans la pénombre et les quelques torches vacillantes s’étaient éteintes les unes après les autres à cause de la pluie. Elle se dirigea vers chez lui, mais ne le trouvant pas, Selen se mit à le chercher dans les quatre coins de son village. Elle retrouva sa trace en demandant de l’aide à la taverne quand ils déclarèrent qu’ils l’avaient jeté dehors comme un malpropre. Alors elle ne voulait pas chercher à savoir pourquoi et s’empressa de continuer à fouiller les ruelles du village. Selen trouva sa silhouette, il était perdu semblerait il alors qu’il vivait ici depuis bien longtemps. A le voir vaciller, elle devinait qu’il était ivre.

Elle se précipita donc vers lui, lui prit le bras, l’emmenant avec elle afin de l’aider à retrouver le chemin jusque chez lui sans avoir décliné son identité. L’aidant à marcher, quelque peu déstabilisée par son manque d’équilibre, ils mirent quelques longues minutes avant de se retrouver devant sa porte. Alors Selen l’ouvrit, aidant Chandalen à entrer à l’intérieur et le mena jusque vers son lit où elle l’aida à s’asseoir. Puis elle retira son capuchon de ses cheveux blonds, lui dévoilant son visage avec une mine inquiète de le retrouver dans un tel état. La jeune femme retira sa cape en la laissant tomber à ses pieds et vint se baisser vers lui, s’installer sur ses cuisses en plaçant ses jambes de part et d’autre de ses hanches pour déposer ses lèvres sur les siennes. Elle avait rêvé de ce baiser là, de leurs retrouvailles, elle sentait enfin toute la tension qu’elle avait emmagasinée en elle depuis qu’ils s’étaient quittés s’estomper. Elle fit preuve de fouge, son cœur cognant contre sa poitrine. Ses lèvres avaient un gout d’alcool et elle mesurait ainsi le degré d’ivresse dans lequel il s’était plongé – Elle espérait juste qu’il ait eu le temps de réaliser que c’était elle, elle lui avait bien montré son visage. Il ne devait plus se poser de questions, elle était là, elle pouvait rester s’il le souhaitait et ils reprendraient leur histoire là où ils l’avaient laissée.




made by © Winter Soldier

_________________
 
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 459
♦ RÉPUTATION : 2648
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Lun 19 Juin 2017 - 14:27




It's Where My Demons Hide

Selen & Chandalen


Il y avait les rues sombres, teintées du bleu céleste sous les lueurs de la lune, l'odeur des porcs et des recoins, la pestilence de l'existence aussi futile soit-elle d'une bonne tripotée d'ivrognes à demi-morts sur les pavés froids. Il y avait la clameur grandissante de l'intérieur de la taverne, où plus les heures passaient, plus les discussions semblaient se débrider et finir bien trop souvent en règlements de comptes. Il y avait, aussi, parmi tout ce brouhaha insaisissable, une silhouette qui s'approcha de l'homme, silencieuse, discrète, comme une ombre qui se serait glissée là en un rien de temps. Chandalen n'opposa pas de résistance quand l'ombre attrapa son bras ; il ne savait pas qui c'était, il s'en foutait bien : de toute façon, là où il en était rendu, ce n'était plus franchement un souci si on le retrouvait éventré et pillé, sa dépouille dans un tonneau de vin vidé. L'on aurait sans doute même pas jugé nécessaire de chercher un coupable, parce qu'il n'était pas le seul à se foutre de ce qui pouvait bien lui arriver. Selen était partie, elle avait fait son choix quant à la décision qu'elle prenait pour Chandalen, et elle était partie.

Il songea que c'était sans doute une personne qui devait le connaître, pour qu'il se retrouve, après de longues minutes d'une marche fastidieuse, devant la porte de sa propre masure. Cette même porte, à la peinture verte usée, après laquelle il pestait sans arrêt car elle avait de sérieux problèmes à fermer correctement. Il se laissa entrainer dans la maison, à l'intérieur où tout était encore dans un état lamentable : c'était en désordre, poussiéreux, sale, et surtout, c'était loin d'être un endroit correct pour vivre. La silhouette le tira dans sa chambre, laissant la vague impression à Chandalen qu'elle connaissait réellement bien la maison. Il hésita un moment, mais finit par éclater de rire quand il se laissa choir sur le lit, retrouvant les draps trop frais parce qu'il était incapable de faire un bon feu dans la cheminée. Il se frotta le front, tout semblait tourner autour de lui mais ça lui était bien égal.

Il ne se passa que quelques secondes avant qu'il ne découvre finalement le visage qui se cachait sous le drapé de la longue cape de la silhouette, et son cœur manqua de sauter un battement, quand il reconnut sous une chevelure blonde les traits de celle qu'il avait aimée. Il ferma les yeux bien fort puis les rouvrit, murmurant vaguement alors qu'il ne pouvait plus se détacher de cette vision. « Tu n'es pas là, je sais que tu n'es pas là.. » glissa-t-il entre ses lippes, sans chercher à se faire entendre alors qu'il l'aurait probablement repoussée, dans d'autres circonstances. Oh, il aurait eu envie de la chasser, de lui hurler dessus, de lui faire comprendre qu'il avait mal, terriblement mal parce qu'au fond de lui, cette flamme vivace le détruisait à petit feu. Mais il était incapable d'un mot de plus, à la fois trop embrumé par l'alcool et songeant qu'il était très probablement en train d'halluciner. Au final, ce n'était pas très grave, songea-t-il : elle était là d'une certaine manière, et s'il ne pouvait la chasser, il se laissa couler sous le premier baiser qu'elle lui donna quand elle se pencha vers son visage, assise sur ses hanches.

Aussitôt leurs lèvres en contact, elle réveilla en lui une fougue tue depuis trop longtemps ; l'homme hésita avant de lui rendre son baiser, mais il avait cette impression de réel mêlée à quelque chose d'onirique qui ne lui permettait pas de distinguer le vrai du faux. Alors il choisit de ne plus réfléchir, passant une main dans la nuque de la jeune femme pour l'attirer brusquement contre lui et capturer ses lippes dans un baiser fougueux. Chandalen retrouva alors cette sensation folle qui le baignait dans une transe impossible, à renouer le contact avec celle dont il était fou amoureux – ou son ombre. Il se laissa bercer par cette impression qui le guidait naturellement, qui le poussait à ne pas perdre son temps, comme si les heures étaient comptées. Alors il lâcha la nuque de Selen, ramenant ses mains au devant pour les glisser sur sa gorge, jusqu'à la naissance de sa poitrine, où il guida ensuite ses lèvres, à mesure que ses mains défaisaient les boutons de la robe de la jeune femme avec empressement. Elle avait si rapidement ravivé cette chaleur dans son bas ventre qu'il ne se posait pas plus de questions, qu'il ne savait sans doute même pas ce qu'il faisait tant l'alcool lui embrumait les songes, mais après tout, quelle importance ?








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 747
♦ RÉPUTATION : 4367
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Mar 20 Juin 2017 - 18:57




It's where my demons hide

Chandalen & Selen


Pendant un instant elle cru voir un brin de désespoir dans le fond de ses yeux, et en même temps la surprise de la voir ici. Mais elle n’avait pas voulu prendre de temps pour lui expliquer, chaque chose en son temps, elle mourrait juste d’envie de l’avoir contre elle à nouveau et alors avait très vite entreprit de s’accrocher à ses lèvres. Chandalen semblait l’avoir reconnue, du moins elle reconnaissait la fougue dont il avait toujours fait preuve avec elle et qu’il n’aurait pu donner à aucune autre. C’était cela l’amour, l’attachement qu’ils se portaient se percevait par ces ondes là si particulière qu’eux deux seuls savaient déceler. Si ça n’avait pas été le cas, il n’aurait pu que la repousser, c’est ce qu’elle se disait pour se rassurer en songeant qu’il était tout de même pas mal alcoolisé. Ces instants là lui étaient trop précieux pour qu’elle tente de les couper et confirmer qu’il savait bel et bien que c’était elle malgré les changements qu’elle avait subis. Assise sur ses hanches, elle l’incita à se redresser contre elle et mieux savourer leurs embrassades.

Alors il n’y avait plus qu’à se laisser entrainer par cette folle danse qu’elle avait commencé, là où elle avait a priori voulu lui donner un simple baiser, il fallait toujours que tout dérape rapidement avec eux deux. Mais trop de temps s’étaient écoulés, nourrissant à chaque seconde un peu plus la frustration de ne pas l’avoir auprès d’elle, elle laissait alors tout s’exploser dans des effleurements qui allaient sans aucun doute devenir d’autant plus audacieux. Elle savourait ses lèvres, leur douceur, sa façon de l’embrasser tout aussi encline à lui donner des vertiges tant il s’appliquait. Il la rendait folle et elle était bien plus qu’heureuse de gouter de nouveau à ces sensations qu’il lui donnait toujours, à mesure que la chaleur envahissait son corps et rougissait sa peau laiteuse au niveau de ses joues.

Chandalen rompit le baiser, venant embrasser le haut de son décolleté et arracha un lascif soupir entre les lèvres fébriles et rougies de la jeune femme. Elle ferma les yeux et laissa sa tête retomber en arrière, passant ses mains dans les longues mèches brunes de l’homme qu’elle aimait et se délectait de ses caresses et la joie de l’avoir enfin entre ses bras. Si cela était si facile, pourquoi n’était elle pas revenue avant ? Elle regrettait d’avoir perdu tout ce temps, alors qu’il ne l’avait pas repoussée, il ne lui avait pas demandé pourquoi elle n’était pas venue et se contentait de la retrouver corps et âme. Elle lui laissa loisir de déboutonner sa robe témoignant son impatience, puis elle dénoua elle-même les lanières de sa blouse en dessous pour retirer les manches et découvrir ainsi tout le haut de son corps, le lui livrant sans la moindre retenue ; de toute manière chaque parcelle de son corps lui appartenait. Le reste de sa robe demeurait sur ses hanches, dans un désir de ne pas couper une seule seconde ce contact là dont elle avait tant rêvé puisqu’elle s’était déjà de nouveau scellée à ses lèvres en prenant son visage entre ses mains.

« Tu m’as tellement manqué Chandalen» Souffla t-elle dans la frénésie en reprenant son souffle

Selen faisait également preuve d’impatience, désirant le ressentir dans son entièreté et ne plus se séparer de son corps pour les heures à venir sans penser au contexte de leur séparation. Alors elle délaça rapidement la chemise de l’homme pour la lui retirer par en haut et retrouva sa peau nue. Comment aurait elle pu une seule seconde imaginer la vie sans cet amour là ? La pirate embrassa alors son cou, marquant et mordillant sa peau par une multitude de baisers emprunt de la passion qu’elle lui portait tandis qu’elle s’attaquait déjà aux nœuds retenant son pantalon. Elle le voulait, dès à présent parce qu’elle avait quand même l’impression que ces instants là étaient fragiles et qu'il se passait quelque chose d'anormal




made by © Winter Soldier

_________________
 
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

Heartbreak Kid ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 459
♦ RÉPUTATION : 2648
♦ AVATAR : Alexander Dreymon
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme d'Arnor
— ORIGINAIRE DE : Il est né quelque part au Nord, et parlait une autre langue durant son enfance, qui laisse ses traces dans son accent lorsqu'il parle le westron
— ÂGE DU PERSO : 25 ans, et toutes ses dents
— RANG SOCIAL : Il a ce dont il a besoin pour vivre, mais les pièces d'or ne récoltent pas beaucoup son intérêt
— MÉTIER PRATIQUÉ : Commandant de la garde de son village
— ARMES DU PERSO : Il possède une épée – un peu plus courte que la normale – ornée d'une pierre ambrée, qu'il porte attachée en diagonale dans son dos : c'est plus facile pour lui qui se déplace à cheval. Il a également une petite dague, fixée sur le côté gauche de son plastron
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son village au Rohan
— AMOUREUSEMENT : Est passé de "en couple" à "c'est compliqué"

MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Mar 20 Juin 2017 - 23:09




It's Where My Demons Hide

Selen & Chandalen


L’alcool embrumant ses pensées, il n'était sans doute pas capable de réfléchir, ni même de se poser des questions, et encore moins les bonnes. Il était habitué, depuis le temps, à ressentir cette impression d'ivresse folle qui le faisait souvent voir des choses qui n'étaient pas : la dernière fois, il avait cru voir un corniaud dans la rue, il était rentré avec, mais quelques minutes après, la bestiole était introuvable et l'un de ses amis qui l'avait ramené lui avait juré de n'avoir pas vu de chien dans les parages. Ce n'était pas la première fois, non, mais c'était de loin la plus agréable : de tous les mirages qu'il aurait pu vouloir imaginer, Selen était sans doute le plus désiré. Il retrouvait là chaque trait de son visage tel qu'il s'en souvenait, le goût sucré de ses lèvres charnues, le parfum enivrant de sa peau diaphane. Alors il ne se privait pas, il y goûtait comme un homme avide d'or et de terres, sauf qu'il savait, au fond de lui, que ce n'était rien de plus que l'imagination de ses pensées, et qu'au petit matin, le lit serait déserté comme il l'était depuis des mois.

Retrouvant la sensation de sa peau sous ses lippes, le guerrier laissa ses mains défaire le reste des boutons de la robe de Selen, avant de venir l'aider à retirer la chemise qu'elle portait en dessous. C'étaient des gestes habitués, mais jamais las : il les savait par cœur, et pourtant, c'était un réel plaisir que de venir parcourir à nouveau le corps de cette divinité sans aucune impunité. Du bout de ses doigts, l'homme glissa le long de son sternum, traçant un chemin qu'il s'empressa de recouvrir de ses lèvres dans des baisers qui laissaient poindre en lui un désir encore plus fervent. Ses mains ne tardèrent pas à se faire plus audacieuses, dans des caresses douces non plus qu'attisés par un feu depuis longtemps inassouvi, et il accompagna chaque geste d'un baiser encore plus enflammé, mais pas pour autant indélicat. Ses lippes carminées firent leur chemin, avant d'aller cueillir délicatement le bouton de rose apposé sur la pomme d'ivoire, et sous un soupir quand elle glissait ses mains sur son torse, il l'attira encore plus à lui.

« Un mirage. Rien qu'un mirage » souffla-t-il, quand il eut l'impression que tout cela ne semblait que trop réel. Non, il le savait bien pourtant : elle ne pouvait être là, parce qu'elle l'avait sans doute oublié, et qu'elle ne reviendrait pas. Mais trop vite déjà, alors qu'elle l'avait repoussé sur le lit, il se laissait en proie à la jeune femme sans plus se demander ce qu'il faisait là. De toute manière, au matin, il ne s'en souviendrait probablement pas. Alors il la laissa faire, fermant les yeux sous ses gestes, avec somme toute un goût étrange dans ses songes, qui laissait planer sur lui l'impression qu'elle ne reviendrait jamais vraiment. Une boule dans la gorge, il chassa cette pensée d'un geste invisible avant d'attraper la jeune femme pour rapprocher son visage du sien, et goûter encore à ses lèvres avec une avidité qu'il ne pouvait lui cacher. Ce baiser, il le voulait à la fois sincère et emprunt d'amour, mais tout aussi fougueux et impétueux qu'il ne l'était lui-même parce qu'il avait grand mal à taire ce brasier qu'elle avait éveillé par ses hostilités.

Alors Chandalen glissa ses mains le long de son dos, jusqu’aux reins de la jeune femme, où il retrouva la courbure agréable de son corps sous l'épais tissu de la robe encore trempée de pluie. Nul doute qu'elle ne s'en délesterait bientôt, et qu'il s'y attaquerait si elle ne le faisait pas : mais pour le moment, il préférait entretenir cette flamme vivace qui naissait à nouveau, et rattraper le temps perdu au rythme de ses baisers. Des caresses le long des jambes de la jeune femme, au travers du vêtement, sage pour une fois même s'il ne le resterait probablement pas si Selen poursuivait ses baisers là où elle les avait laissés. L'homme échappa un soupir, presque contrarié de savoir qu'il oublierait tout cela au lendemain, mais il ne la repoussa pas pour autant.








made by roller coaster

_________________

“I'VE SEEN WHAT THE GODS HAVE PLANNED FOR YOU, MY CHILD. I'VE SEEN YOUR SWORD SWINGING IN THE AIR, LIKE THE MELODY OF THE WIND. BE FIERCE, MY BOY, AND BE BRAVE. BUT REMEMBER, FOR YOU MUST NOT FORGET WHAT YOU ARE, A WARRIOR, TEMPTED BY DEATH, AND SINGING WITH THE BREATH OF LIFE.”


Merci Brogar ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2051-chandalen-o-may-my-bl http://lonelymountain.forumactif.org/t2053-chandalen-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2054-chandalen-o-gestion-de-rp

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 747
♦ RÉPUTATION : 4367
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen) Jeu 22 Juin 2017 - 20:07




It's where my demons hide

Chandalen & Selen


Selen ignorait que c’était parce qu’il était imbibé d’alcool ou pour une tout autre raison qu’elle avait cette nette impression de quelque chose d’étrange. Son amour pour lui n’avait pas tari mais le connaissant elle s’était attendue à ce qu’il lui demande d’abord des explications. Cela rendait ces moments là fragiles, comme si tout pouvait s’arrêter d’un moment à l’autre dans un instant de lucidité qui ne vint pourtant pas. Chandalen se laissait transporter par ces échanges sensuels qu’ils avaient débutés, un besoin viscéral d’avoir l’autre tout contre soi et rien que pour soi après ces mois de séparation qui les avaient tous les deux tourmentés. Elle en avait des choses à lui raconter : l’attaque sur le Gondor, cette force étrange qui les avait sauvés de la mort, cette malédiction et surtout l’enfant qu’ils avaient eu ensemble et dont il ignorait toujours l’existence. Elle savait qu’il allait l’aimer, qu’il serait content de savoir qu’ils avaient eu un enfant même si ne pas avoir été là avec elle pour cet événement important le rendrait sans doute un peu déçu. Les choses ne peuvent pas toujours se passer comme on le souhaite et Selen a toujours été bien placé pour confirmer cela. Quoi qu’il en soit, puisqu’ils se retrouvaient là, le temps n’était pas perdu et désormais elle se promettait de revenir régulièrement le revoir jusqu’à ce qu’elle puisse complètement s’émanciper d’Aaren, malgré ce qui l’attachait au navire, elle se devait de trouver une solution ; ou il lui faudra mourir, car elle ne supporterait pas de vivre de cette manière là plus longtemps. Pourrait-il le comprendre ? Pourrait-il l’accepter ? La jeune femme essayait de ne pas y penser,  se laissant aller sous ses baisers brûlant son épiderme d’un désir dont lui seul en avait le secret. Ils retrouvaient cette unicité, cette complicité qui caractérisait leur relation si particulière et leur attirance mutuelle. Ils se le témoignaient maintenant sans retenue, car ils s’étaient avoué leur amour alors il n’y avait plus la moindre ambigüité, juste le plaisir d’offrir à l’autre le meilleur de soi-même.

Elle l’entendit murmurer quelques paroles, ne comprenait pas réellement ce que cela signifiait et décida de ne pas trop s’y attarder en imaginant que c’était un genre de poésie pour exprimer sa joie de l’avoir retrouvée. Elle préférait bien plus se laisser aller par les baisers qu’il lui offrait et qui lui arrachaient de doux soupirs dans ces instants qui n’avaient toujours appartenu qu’à eux. Elle avait cru par moments que c’en était fini d’eux, que jamais ils ne pourraient se retrouver et pourtant elle était là, faible, entre ses bras, et c’était réel.  Savourant la peau de son cou, elle décida d’accélérer un peu les choses, lui prit soudainement les poignets et le força à s’allonger complètement en les emprisonnant contre la paillasse dans un rire espiègle. Là, Selen contempla son visage dans le silence seulement perturbés par leurs souffles courts. Dans la semi pénombre, elle retrouvait l’éclat de leur amour dans les iris bleutés de l’homme et étira un fin sourire heureux – ils étaient faits pour être tous les deux ensemble et elle regrettait de ne pas l’avoir compris plus tôt, alors à cette heure-ci elle aurait été sa femme, ils auraient eu une vie confortable tous les deux. Mais elle était toujours pirate et la malédiction creusait toujours plus le fossé entre eux. Selen déposa un baiser sur son front, sur sa joue, se montrant sage en contraste avec ce qu’ils entreprenaient tous les deux et enfin glissa finalement ses lèvres le long de son torse jusqu’à venir mordiller la peau de son ventre, attentive au moindre spasme qui le parcourrait, au moindre frisson, elle en rajoutait et jouait avec la tension les animant, poussant le vice jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Puis ses mains descendirent le long de son corps retraçant les courbures de celui-ci alors qu’elle le redécouvrait. Elle le connaissait déjà par cœur, reconnaissait la moindre de ses réactions et ce qu’il aimait particulièrement, rien n’avait changé chez lui et elle était contente de le constater. Elle vint finir de délacer les nœuds de son pantalon afin de le glisser le long de ses hanches et le débarrassa également de ses bottes. Puis, la jeune femme revint vers lui, se collant contre son torse et scella de nouveau ses lèvres aux siennes. Passant ses bras à sa nuque, dans une étreinte tendre et aimante, elle l’embrassait avec une douceur que lui seul lui connaissait et qui retrouva finalement cette fougue, cette impatience qui les prenait tous les deux.

« Je t’aime » Souffla t-elle au bord de ses lèvres.




made by © Winter Soldier

_________________
 
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's where my demons hide (Selen & Chandalen)

Revenir en haut Aller en bas
It's where my demons hide (Selen & Chandalen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ϟ where my demons hide. (theodore)
» Dragomir ▽ IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
» MILENA • I can remember everything. I think it's where my demons hide.
» Alexa ✤ It's where my demons hide
» (nina) it's where my demons hide.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Rohan-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.