AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Doomsday (Saruman & Carmella)

Partagez|

Doomsday (Saruman & Carmella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Cut-Throat ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 73
♦ RÉPUTATION : 653
♦ AVATAR : Sophie Turner © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Leoden, Chandalen & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— ORIGINAIRE DE : Originaire d'Esgaroth, elle a passé beaucoup de sa vie dans le pays de Rhûn.
— ÂGE DU PERSO : 20 ans
— RANG SOCIAL : Si beaucoup tendraient à la considérer comme pauvre, elle possède ce qui lui suffit. Elle a appris à utiliser tout ce qu'elle trouve pour en faire quelque chose d'utile.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Sorcière adepte de la fabrication de potions en tout genre, diseuse de bonne aventure et surtout, charlatan au plus haut point.
— ARMES DU PERSO : Elle possède deux petites dagues à la mode orientale, dont la lame est courbée telle une serpe.
— VOYAGE AVEC : Sa roulotte et ses grigris

MessageSujet: Doomsday (Saruman & Carmella) Mer 5 Juil 2017 - 20:52




Doomsday

Saruman & Carmella


Cela ne faisait pas tout à fait une lune qu'elle s'était établie auprès de ce village, non loin de la trouée du Rohan. Si elle était relativement mobile, avec sa charrette et sa mule, Carmella ne s'était pourtant jamais aventurée aussi à l'ouest qu'elle ne l'avait fait là, mais force était de constater que son chemin de fuite l'avait aussi menée ici selon son bon vouloir, bien plus qu'elle n'aurait choisi elle-même de venir s'établir aussi près d'Isengard. Mais de mal pour un bien, elle avait tenté de faire bonne figure, installant comme à son habitude ce masque d'assurance feinte sur son minois mesquin, et dans ses yeux trop pâles la discrétion qui cachait sa propension monstrueuse à vouloir user de la crédulité d'autrui. Alors elle avait fait comme chaque jour, quand elle s'arrêtait près d'un village, et elle avait vendu à qui voulait l'entendre des remèdes pour des maladies incurables, des amulettes pour se protéger du mauvais sort et toutes sortes de breloques auxquelles elle vantait des vertus improbables, mais qui, sous son ton persuasif et sous la volonté des gens de se défaire du mal, se vendaient assurément comme l'on vend du pain.

Si elle avait vu bien des visages depuis ses débuts, celui de la jeune femme qui s'avançait vers elle resterait sans doute dans sa mémoire pendant quelques semaines. La pauvre femme peinait bien à marcher, elle semblait pourtant jeune, mais portait sur elle le fardeau d'un enfant à naître qui lui prenait un peu trop de ses forces vitales. Elle était accompagnée d'un homme, au demeurant fort et imposant, mais pas moins sur le bord de l'inquiétude que son épouse ne semblait l'être. La peur, Carmella l'avait déjà vue de nombreuses fois sur les visages de ceux qui venaient à elle comme un dernier espoir, et elle savait qu'elle pouvait prendre de multiples formes ; elle en avait là deux exemples opposés, l'une qui sanglotait avant même que l'on ait prononcé son jugement, et l'autre qui, méfiant, laissait plutôt la haine parler, pour des gens comme elle.

« Gemma, je te dis que c'est une sorcière, ne la laisse pas te toucher ! » pouvait-elle déjà l'entendre protester, alors qu'il n'était vraisemblablement pas d'avis de s'approcher de la cahute de Carmella. Il avait sans doute raison, mais son imposante carrure jeta déjà sur la jeune femme le sentiment qu'elle ne devait pas faire d'erreur, pas aujourd'hui. « Mais c'est notre seule chance.. » bredouilla la femme, passant ses mains autour de son ventre arrondi par le démon qui devait déjà y grandir. Carmella se souvenait avec amertume de sa propre grossesse, elle avait elle-même concocté la potion pour se débarrasser de ce mal qui la rongeait de l'intérieur dès qu'elle avait eut quitté son mari. Elle fit mine de n'avoir pas entendu les médisances de l'homme lorsqu'il s'approcha, et posa ses mains sur le ventre de la jeune femme dès qu'elle en eut l'autorisation.

« J'en viens à vous, guérisseuse, pour nous apporter l'aide dont nous avons besoin » La jeune mère échangea un regard avec son époux, qui se retint probablement de la corriger pour insister sur le fait que c'était une sorcière, et non une guérisseuse. Carmella ne l'écouta pas vraiment, elle sentait par elle-même ce qui se passait sous ses paumes, et au travers de la paroi, pouvait comprendre que le bébé était anormalement immobile pour un enfant à naître dans les semaines qui arrivaient. Elle ne tira pourtant pas de moue, car elle ne pouvait pas se permettre de les renvoyer chez eux sans rien faire, auquel cas elle sentait déjà la rage de l'homme s'abattre sur elle. Alors, elle prit son temps pour fabriquer un breuvage à l'aide de plante qui, elle l'espérait grandement, pourraient venir aider l'enfant dont la vie ne tenait probablement pas à grand chose.

**

Elle avait mal dormi, cette nuit là, parce qu'elle sentait sur ses épaules peser le poids de l'erreur qu'elle avait potentiellement commise. Chaque bruit au dehors la réveillait en sursaut, elle se sentait prise au piège dans cet endroit trop loin de ses habitudes. Elle avait vite compris, au contact de la jeune mère, que son enfant aurait de fortes chances de ne pas survivre. Des mots difficiles qu'elle avait pourtant jugé bon de leur communiquer, mais elle savait, la sorcière, que comme à chaque fois, ce serait elle qui serait désignée coupable. C'était pourquoi elle s'était méfiée de tout, de chaque bruit, de chaque onde et de chaque clameur qui se serait fait entendre au loin dans la forêt.

Pourtant, lorsqu'elle entendit enfin le son caractéristique des fourches et le crépitement des torches, c'était déjà trop tard pour elle : elle n'avait aucune échappatoire, et quand des poignes vinrent la saisir pour la tirer hors de sa charrette, elle couina sous la douleur. Sa robe déjà tâchée de boue, on la traina au sol sans lui laisser le loisir de marcher, ses petits pieds nus incapables de suivre le rythme imposé par les soldats qui l'avaient attrapée. « C'est elle ! » cria-t-on dans la foule, un homme qui la pointait du doigt et qu'elle reconnut aussitôt. « C'est la sorcière ! Celle qui a tué mon fils ! »

La clameur se fit plus étouffante, à mesure que les villageois, ligués derrière cet homme qui devait être d'une certaine importance pour eux, ne commencent à lui jeter des choses à la figure, le temps qu'on la traine jusqu'au village, jusqu'à une place publique, où on lui annonça qu'elle était l'unique fautive du meurtre de l'enfant qu'elle s'était pourtant appliquée à soigner la veille. Compulsivement, la sorcière se mit à rire devant l'accusation, à rire à gorge déployée de voir à quel point la folie humaine était pathétique. Pour une fois qu'elle y avait mis de la bonne volonté, ce têtard avait préféré crever que de lui rendre service, alors qu'elle s'affairait d'ordinaire à rendre la vie difficile aux gens sans se faire choper.

« Qu'on la brûle ! » criait-on dans la foule, mais on préféra sans doute un bon coup dans la mâchoire pour la faire taire, et quand elle releva le visage, tâché de boue, Carmella eut soudainement dans le cœur bien plus de peur qu'elle n'en avait eu depuis longtemps.








made by roller coaster

_________________
There's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. Women are forged of iron. My body, it has bled ans blazed and broken, and yet it beats on. I am iron, a little rusted, perhaps, but still I endure.
Ͽ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2122-carmella-o-ar-dan http://lonelymountain.forumactif.org/t2134-carmella-o-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t2133-carmella-o-gestion-de-rp
Doomsday (Saruman & Carmella)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Saruman vs gandalf
» Saruman Bien? pas Bien?
» Gandalf pour 4ème GMoH
» Armee de l'isengard
» peindre simplement visage avec tallarn flesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Isengard-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.