AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]

Partagez | 
 

 À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Bang_Wiver
♦ MESSAGES : 32
♦ RÉPUTATION : 232
♦ AVATAR : Travis Fimmel
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Westfolde / Rohan
— ÂGE DU PERSO : 31 ans
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Rohirrim / Seigneur de la Marche
— ARMES DU PERSO : épée courte à une main.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Rohan, à son roi tant qu'il en pense du bien forcément.

MessageSujet: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Mer 9 Aoû 2017 - 22:12




À ton bon souvenir, santé !

Selen & Eórl




J'avais séjourné dans un endroit similaire autrefois. Quand j'y pense on pourrait croire que c'était il y a fort longtemps. Accoudé à la table d'une taverne quelconque je réfléchissais aux circonstances qui m'avaient fait mettre les pieds dans cet endroit répugnant. Nous avons tous nos petites habitudes, nos comportements diffèrent et s’accommodent envers les uns et les autres suivant ce que nous avons devant nos yeux. Je trempais mes lèvres dans une pinte bien trop pleine, versant une lampée sur la barbe hirsute que j'arborais sans y voir une quelconque façon de remédier à mes problèmes. Des soucis il y en avait, une ou deux qui traîne comme une arachnide suspendu au plafond de cet auberge. L'ambiance était moins à la plaisanterie et beaucoup trop à mon goût pour l'ivrognerie. Que voulez vous que je vous dise ? Le Gondor est remplit d'hommes vaillants, aussi courageux que des troupeaux de moutons suivant leur maître. Se sont des hommes, tout comme moi. À la différence que nous ne nous terrons par derrière d'immenses murs en pierre. Du moins pour l'instant. Nos alliées sont des chevaliers en armures scintillantes, mais ils sont faillibles, dévouées à des causes avec une certaine ambiguïté qui me plaît guère. Voilà donc ce qui me tracassait ce soir là, je ne pouvais remettre en cause l'effort de guerre et l'entraide mutuelle que nous nous efforcions pour certains à mettre en application. Les négociations avec les hommes du Gondor avaient été infructueuses, c'est pour cette raison que j'avais l'air si maussade.

J'allais resté planté là encore quelques temps. Boire d'autres pintes assurément comme tout bon fils du Rohan. Je n'aimais pas perdre mon temps, pas quand il s'agissait de partir de mon foyer pour quelques arrangements pouvant permettre le développement des convois de marchandises et faire fructifier le Westfolde avec quelques ressortissants. Peu gratifiante comme journée, décidément pourquoi avais-je cette irritable envie de tout casser ? Un échec est un échec purement et simplement, c'était difficile d'en acceptée le jugement. La seule solution que j'avais sous la main c'était de me laisser couler lentement dans cette bière que je sirotais depuis un bon moment maintenant. L'établissement était peu respectable, de cela j'en avais coutume à force de voyager dans les environs on se rend bien vite compte que nos façons de vivre divergent sur beaucoup de choses finalement. Arrêter de penser, d'avoir cette mine morose cet air accablé devant un refus qui était synonyme dans mon esprit d'une certaine fatalité. Je pouvais pas nier que toute cette entreprise si encourageante en partant avait prit l'allure d'une catastrophe, d'un fiasco auquel je ne m'attendais pas du tout franchement. Difficile de négocier quand on est une tête de mule, alors j'ai préféré partir. La prochaine destination je ne la connaissais pas tellement. À dire vraie se soir je n'en avais plus rien à foutre. L'alcool dans le sang ne m'aidait pas vraiment à avoir une opinion positive, de prendre le recul nécessaire et relativiser sur la prochaine tentative. Alors je bois, j'engloutis ce pichet constamment remplit de cette pisse qu'ils affectionnent tant. Je bois pour oublier dans quel trou à rat je me suis sentis le cœur sombre et colérique d'entrer et d'y débourser quelques piécettes pour finir la nuit.

Je ressasse inlassablement cette bataille, celle dont je me rappelle le souvenir et qui avait été des plus sanglants. L'une de mes premières en dehors du Rohan, de cette ampleur ah ça oui c'était plus que quelques pillards ou orcs se mouvant dans une ruelle ou errant dans la forêt. Imladris me manque, Elea et son sourire me manquent. Comme j'aurais aimé être avec eux à présent, boire, rire et manger en compagnie d'Elladan écoutant et buvant leurs paroles sans broncher un seul instant. Broyer du noir n'était pas quelque chose de plaisant. Si je pouvais cesser ce comportement qui n'était pas digne de moi je l'aurais fait depuis un bon bout de temps. Mais je suis faible, l'air de ce pays me rend aussi stupide que leurs créanciers et autres gens tout aussi présomptueux qu'arrogant. Une leçon apprise sur l'instant, ne pas fonder trop d'espoir quand il s'agit de négocier et surtout ne pas prendre de gants. C'est encore flou à mon esprit, je me vois m'élancer à travers l'eau stagnante et le feu de part et d'autres du champ de bataille. Je perçois cet effroyable capuchon et ses gantelets de fer empoignant la sangle de cette monture aussi noire que la cendre. Je vois cette femme sortir de nul part, me prendre de court et ma monture s’effondrer au sol. Le fracas de la lance se brisant et le hennissement de mon cheval essayant en vain de se relever dans le chaos régnant. Cette garce, cette femme était une épine dans mon pied, elle m’avait coûté des jours entiers à resté prostré, inconscient dans un lit de fortune avant de pouvoir être capable de me tenir debout seul convenablement. Mes yeux perçoivent encore le blond de cette chevelure, à croire qu'elle était une guerrière, une fille du Rohan. Comme cette fille là passant au devant de... Moi.

Mon cœur ratte un battement, la mousse onctueuse de cette pinte aussi peu rafraîchissante soit-elle me fait l'effet d'une bombe à retardement. J'en renverse sur le coin de la table en apposant celle-ci. Je dévisage cette vilaine trogne, c'est son sourire, son nez narquois et ses yeux transperçant. Je sent bouillir en moi un orage grandissant, une tempête que dis-je un coup de tonnerre se répandre et injectés mes yeux de sang. C'est une intuition et je suis sûr de ce que j'affirme à moi même. Je me lève de ma chaise dans un grincement strident. Je m'approche, pas trop près rôdant et me faufilant entre les clients. Je l'observe d'un œil inquisiteur, je dévisage son visage et épi le moindre de ses mouvements. J’attrape une autre bière sur un plateau en passant. Je ne peux croire ce que je suis entrain de voir à présent. Ma mâchoire se ferme sur mon verre si bien que je me sentais capable de l’exposer entre mes dents. Non pas ici, pas après tout ce que j'ai fais pour vouloir éviter cette saleté là sirotant et riant comme si rien n'était arrivé auparavant. Je fulmine et je grogne dans une murmure gutturale me prenant à la gorge un mélange de colère et de frustration bel et bien présent. Mon faciès est aussi expressif qu'un caillou, un foutu rocher stagnant sur une montagne poussiéreuse et graveleuse. Je me ravise une première fois levant ma main droite vers elle dans son dos. Je me retourne refermant aussitôt ma poigne et la mordant. Aurais-je perdu la raison ? L'alcool serait-il plus fort que le vagabond aujourd'hui seigneur ? Non, sa jamais !

Des hommes  me barrent le passage, je m’emploie à les faire déguerpir dans un geste virulent. Le fracas d'une table derrière moi porte à croire que l'un d'entre eux c'est ramasser comme une lamentable merde qu'importe il n'avait cas pas se trouver sur mon chemin, pas maintenant. Je servais une deuxième bière aussi dégoulinante que mes doigts étaient déjà sale et tout collants. J'inspire un grand coup et reprend le chemin vers cette femme qui j'en étais sûr était celle de ce foutu taureau d’airain. Je crache dans le verre que je suis prêt à lui offrir, petit vengeance me distrayant un court moment. Je m'avance, dévoile sourire jaune que j'arbore faussement en lui tendant la pinte fièrement. « Ta pas peur de te mettre dans le pétrin toi apparemment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2550-eorl-let-the-child-di http://lonelymountain.forumactif.org/t2558-eorl-are-journeys-have-just-become

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 784
♦ RÉPUTATION : 4585
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Jeu 10 Aoû 2017 - 1:04




À ton bon souvenir, santé !

Eórl & Selen


Puisqu’elle était sur terre et non loin de la demeure qu’elle avait acheté pour elle et sa sœur, Selen avait envisagé en profiter pour aller rendre visite à son fils en espérant qu’il n’ait pas oublié son indigne mère. Bon à quelques mois seulement,  à priori il n’était pas encore à ce stade là mais toute de même, paraissait il que les bambins étaient bien plus futés qu’il n’y parait alors il n’y avait plus qu’à prier pour qu’il soit aussi crétin que sa mère. Dure journée, après avoir donné ses derniers ordres pour amarrer la frégate à port, Selen était sortie avec ses matelots sur le port pour aller manger et boire à la taverne du coin tant qu’il faisait nuit. En y entrant bien évidemment les seules femmes qu’elle croisait la regardaient d’un drôle d’air. Il n’était pas coutume de voir les femmes porter le pantalon, encore moins comme second d’un navire mais ça, il n’y avait que les quelques pirates et corsaire d’Umbar trainant dans le coin qui le savaient. Leur navire avait fait parler de lui, du moins en partie le capitaine, encore une fois Aaren se prenait toute la gloire. Alors elle appréciait qu’on essaye pas de se frotter à eux pour une fois, ils allaient pouvoir boire tranquille.  Selen s’éloigna cependant de ses hommes, préférant s’isoler un peu pour aller se noyer dans son verre et rêver à des jours meilleurs. Les dernières prises avaient été bonnes, la mer avait été clémente et en plongeant dans les tréfonds abyssaux sous sa forme de créature marine, elle avait remonté quelques beaux trésors qui lui avait valût une petite prime. Rien de très mauvais en somme mais Selen n’était pas satisfaite et avait comme un mal de mer.

Elle entendit une voix masculine dans son dos, quelqu’un s’adressant à elle au vu de l’intonation.

« Aye. » Répondit-elle simplement d’un ton blasé avant de se retourner vers la personne qui venait lui faire telle remarque.

Ça voulait dire quoi ça ? Qu’elle devait avoir peur de lui ? Il allait appeler la garde du Gondor pour dire que la seconde du capitaine ayant orchestré les attaques sur l’Anduin se torchait dans une taverne ? Non, non, Selen avait été vue comme la putain du capitaine après les attaques, les femmes pirates étaient un mythe totalement grotesque. Elle ne lui répondit pas, elle avait été franche avec lui-même si elle n’avait entendu que la moitié de ses dires. Ce qui l’intéressait plus en revanche, c’était la bière qu’il lui tendait.

La jeune femme accepta volontiers la pinte qu’il lui offrit, la portant à ses lèvres avant d’en boire quelques gorgées. Elle vit dans le liquide un espèce de truc visqueux flotter à la surface et alors il ne lui en fallut pas beaucoup pour comprendre qu’il avait craché dedans. Selen se sentit déjà bouillir d’agacement mais ne fit rien, retirant doucement le bois de sa chope du bord de ses lèvres. Elle avait manqué de justesse d’avaler son crachat mais qui sait s’il y’en avait pas qui avait filé au travers, l’idée même la dégoutait et elle ne préférait même pas se poser la question de savoir s’il y avait un gout bizarre ou pas ; priait-on pour qu’il n’ait pas la bouche infestée de saloperies. La jeune femme avait déjà connu ce genre de frasques, c’était plutôt monnaie courante chez les pirates à vrai dire, à quelques détails près que certains aimaient aussi rajouter du poison. Selen observa le regard perçant de l’homme qui lui faisait face. Elle se souvenait de lui maintenant, c’était ce pauvre type qu’elle avait sorti de l’eau en croyant qu’il s’agissait d’Asabiarn alors qu’elle était sortie de la torture de ce taureau d’arain la peau brûlée et les vêtements déchirés à certains endroits. Elle s’en était remise, grâce à cet étrange « don » qui était plus une malédiction pour elle à bien y réfléchir. Et donc ce type ne faisait pas parti de son équipage, c’était juste un blaireau qu’elle avait croisé par hasard et qu’elle avait relâché aussitôt.

Elle ne pensait pas un jour le recroiser, ni même le reconnaitre et encore moins qu’il vienne se venger de cette manière. Ça faisait déjà un moment que ça s’était passé et à vrai dire ça l’agaçait de savoir qu’en plus d’avoir sa tête mise à prix des types comme lui, lui tenaient rancœur de ses faits et gestes. Selen avait tout un tas d’ennemis au travers de la terre du milieu, elle qui aspirait à la tranquilité avec l’espoir un jour de se défaire du navire se rendait compte que quoi qu’elle fasse son étiquette de pirate allait lui rester collé au front jusqu’à son dernier souffle. La jeune femme étira un large sourire idiot, crédule et s’approcha de lui comme si elle avait une soudaine envie  lubrique de lui sauter dessus en venant presque trop près de lui alors qu’elle le déshabillait du regard sans la moindre gêne. Il faut dire qu’il n’était pas laid, grand et costaud, tout comme elle les aimait, à quelques détails près qu’il n’avait pas cette longue chevelure brune qui hantait ses rêves.

« Je me souviens de toi… » Fit-elle en chuchotant toujours avec ce même sourire imbibé d’ivresse. « La dernière fois que je t’ai vu tu étais trempé jusqu’aux os. » Et comme pour illustrer ses mots elle vit lui verser le reste du contenu de sa pinte sur la tronche avant de la balancer au sol et de faire quelques pas en arrière, la main sur la garde de son sabre. Dommage qu’il ne soit pas sous l’eau cette fois-ci, elle l’aurait probablement regardé se noyer avec satisfaction d'être la dernière vision qu'il lui serait donnée de connaitre avant de mourir.




made by © Winter Soldier

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

avatar
♦ PSEUDOs : Bang_Wiver
♦ MESSAGES : 32
♦ RÉPUTATION : 232
♦ AVATAR : Travis Fimmel
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Westfolde / Rohan
— ÂGE DU PERSO : 31 ans
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Rohirrim / Seigneur de la Marche
— ARMES DU PERSO : épée courte à une main.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Rohan, à son roi tant qu'il en pense du bien forcément.

MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Lun 14 Aoû 2017 - 17:56




À ton bon souvenir, santé !

Selen & Eórl




Et une réponse cinglante provenant de la blanche colombe une ! Séduisante, énervante, insolente, violente sûrement même. Qu'importe je pouvais encaisser les remarques et malgré la fâcheuse envie de lui rendre au centuple ce que j'avais ruminé contre elle des mois durant après cette journée folle sur le champ de bataille je ne m'emportais pas. Je pouvais pas nier que mon faciès avait jubiler en la regardant rire aussi grisée soit-elle quand l'observant boire cette bière dans laquelle j'avais craché dedans. La plaisanterie fut de courte durée c'est le moins qu'on puisse dire. Elle semblait pas apprécier ce genre de coup. Pour une foutue pirate quelque soit le rôle qu'elle avait tenue là bas ce jour là je pensais que la donzelle serait un peu plus vorace. Finalement je recevais sa chope en pleine figure, enfin le contenu seulement pas le contenant. Je l'avais bien cherché c'est vraie c'était pour la bande de joyeux lurons et ivrognes nous entourant un spectacle digne de ce nom.

Pour moi c'était un affront de plus, je me contenais laissant mes doigts essuyer éponger d'un geste rapide mon faciès déjà bien ronchon auparavant. Je tenais toujours ma chope remplie de cet alcool dont je n'affectionnais vraisemblablement pas le goût non. « Trempé c'est le moins qu'on puisse dire, j'ai faillis me noyer à cause de toi. » Je pointais du doigt en fulminant déjà de ne pas l'avoir prise en tenaille une dague sous la gorge en guise d'argument de taille. L'alcool continuais de ruisseler goutte par goutte sur le bout de mon nez et mon visage était aussi oppressant qu'on pouvait croire que j'allais d'un seul coup exploser. Pourtant ce n'est rien de tous ce que les gens pouvaient s'imaginer qui se produisit par la suite. J'avais beau vouloir prendre une revanche quelque peu puérile cela dit en passant je l'accordais aux bonnes gens et leurs mœurs à deux pièces pour donner une bonne leçon à leurs enfants.

L'assemblée semblait beaucoup moins bruyante à présent. Enfin jusqu'à ce que cette histoire est une fin finalement. Peu de choses pouvaient retenir l'attention des gens, le tavernier lui scrutait cela d'un mauvais œil et on le sentait déjà grogner. Je buvais une légère gorgée laissant un rictus s'exprimer sur mon faciès et crisper mes dents sous le goût âpre de ce liquide qui pouvait donner la courante à n'importe qui à n'importe quel moment. Je l'observais reculer, comme pour fuir la provocation qu'elle avait sans réfléchir prise pour un jeu d'enfant. La commissure de mes lèvres se délièrent affichant un sourire puis aussitôt refermer cette mâchoire puissante pour n'exprimer qu'une violente envie de l'étriper. « Tu comptes faire quoi avec ça hein ? » Lançais-je inspirant un coup sec et la désignant elle et son cure-dent sous la pression apparente. « T'aurais méritée que je viennes te tirer de ce taureau par la peau du cul. » Je balançais à mon tour aussitôt dans un claquement d'eau s’éclatant en partie sur le sol le contenu de ma chope sur sa tronche. « Voilà comme sa on est deux à présent. » Le tavernier s'en mêla tout d'un coup furibond et aussi gros qu'une barrique d'un vieux vin endormit dans les caves de son établissement. « Hey vous deux ! J'ai déjà assez de problèmes avec les ivrognes, foutez moi le camp d'ici ! » Nous lança t-il. Bien évidemment je pouvais que désapprouver ce genre de comportement. Quelque part l'homme n'est homme que dans ce genre de situation. Con et borné j'en avais pas terminé avec celle là. « On va régler ça dehors. Par ici la sortie ! » Lui lançais-je en la bousculant sur le côté avec ou sans son consentement, tout droit vers la porte de sortie.

Une fois dehors elle ferait moins la maline, j'allais lui faire comprendre qui j'étais et c'est sûrement pas avec ce regard provoquant qu'elle allait m'en foutre encore plein à la gueule maintenant. « Alors tes plus avec tes petits copains pirates ? C'est quoi le plan ? Retourner ta veste à chaque coup de vent ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2550-eorl-let-the-child-di http://lonelymountain.forumactif.org/t2558-eorl-are-journeys-have-just-become

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 784
♦ RÉPUTATION : 4585
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Mer 23 Aoû 2017 - 21:29




À ton bon souvenir, santé !

Eórl & Selen


Elle se souvenait de la douleur électrisant chaque parcelle de son corps alors qu’elle avait été enfermée dans ce taureau de métal, aussitôt que les flammes avaient léché le ventre de la bête la température à l’intérieur avait été insupportable, cauchemardesque. Elle avait hurlé, agonisé et avait vraiment cru qu’elle allait finir brûlée enfermée là-dedans, alors à vrai dire en étant libérée, question de vie ou de mort elle n’avait pas cherché à savoir s’il y avait du monde autour et ce forban avait dû se trouver dans le chemin quand elle avait fait basculer l’instrument en sortant. Il était bel et bien tombé à l’eau par sa faute et croyait sans doute qu’elle l’avait fait délibérément pour l’éloigner du nazgul qui avait tué son bourreau. Tout s’expliquait en fin de compte mais elle trouvait cela parfaitement ridicule de s’en prendre à elle pour si peu, tout comme elle était en train de réagir dans un excès démesuré ; elle entendait Aaren lui dire d’ici qu’elle était idiote de ne pas réfléchir avant de parler. Quoi qu’il en soit il l’avait provoqué et Selen n’était pas la meilleure personne pour user de raison et de diplomatie, pour elle le simple fait de la regarder de travers pouvait la mettre dans des états de colère monstrueux. Alors elle avait sorti son sabre après avoir répliqué et la tension était montée d’un cran au dessus, plongeant l’endroit dans un silence imbibé de curiosité à leur égard.

Qu’est ce qu’elle comptait faire avec son sabre ?

« Mais te faire mal mon gars !! » Répondit-elle dans un rire moqueur.

Quoi d’autre ?

A peine eut elle le temps de lui foncer dessus pour lui découper les boyaux qu’il lui renversait à son tour le contenu de sa choppe sur la tronche. Selen essuya ses cheveux d’un blond presque blanc en les ramenant vers l’arrière avant de s’essuyer le visage d’un revers de manche, le visage crispé de colère et le cœur cognant contre sa poitrine sous la frustration. De l’humiliation en retour, soit, Selen n’appréciait vraiment pas et en même temps elle aurait dû s’attendre à ce qu’il lui fasse la même chose. Au maintient de son sabre sous sa poigne se serrant davantage, elle était prête à lui sauter à la gorge pour le faire saigner et l’aubergiste calma le jeu en les mettant à la porte. Régler ça dehors ? Pas de souci ! La jeune femme prit d’elle-même la direction de la sortie de la taverne, bousculée par ce maraud, Selen se retourna et le bouscula violemment à son tour. Puis tout deux furent mis à la porte a cause du bordel s’annonçant.

Une fois dehors, alors que le brouhaha de la taverne avait laissé place à la quiétude extérieure dérangée seulement par les vagues dans le port, la jeune femme avait une folle envie de l’étriper là, maintenant, de le tuer pour lui montrer qu’il avait tort de lui chercher des noises. Elle le lui ferait regretter à coups surs, en tout cas le duel verbal reprit, résonnant dans les ruelles sombres et froides. Il allait de provocations en provocations mais elle comptait bien lui faire ravaler sa langue. Elle s’approcha dangereusement de lui, n’ayant pas froid aux yeux pour se retrouver si proche de lui qu’elle aurait pu détailler la couleur de ses iris même dans cette semi-pénombre. Il avait beau être plus grand et plus fort qu’elle sur le plan physique, Selen n’en était pas moins une teigne, une mauvaise herbe, coriace et redoutable.

« Mes petits copains pirates si je les appelle ils rappliquent ici pour te maintenir pendant que je t’ouvrirais le ventre ! Les tripes y’a que ça de vrai pour aller chasser des squales !»

Selen tuait sans scrupule, sans honneur, sans raison valable parfois ; elle avait été façonnée pour la violence et n’avait connu que ça depuis qu’elle avait commencé sa vie de pirate, Aaren avait bien fait son travail et l’avait partiellement désensibilisée. Partout où elle pouvait semer la terreur elle le faisait parce que c’était ça qu’on lui avait appris et bien que ces derniers temps elle ait eu des doutes quand à la vie qu’elle menait, c’était bien ce genre de personne et de comportement qui réveillait ses instincts les plus primitifs. Selen redevenait cet animal sauvage qui chassait ses proies et qui ne lâchait jamais prise ; question de survie sans doute. Elle en avait bavé sur le navire parce qu’elle était une femme jusqu’à enfin devenir seconde du capitaine et avoir gagné leur respect ; dès ce moment là elle s’était juré qu’elle ne laisserait personne l’insulter – hors cet homme venait de le faire. Il était facile ces temps ci de mettre Selen hors d’elle, d’autant plus que ce n’était clairement pas une bonne période pour elle, ruminant ses problèmes. Donc ce mec qui venait la provoquer, elle avait envie de lui casser la gueule comme s’il en était le responsable.

« Bon sang t’as que ça à faire d’en foutre dans la tronche aux autres ?! J’étais en train de brûler vive dans ce taureau et toi tu viens me pourrir ma soirée parce que je t’ai pas vu arriver et que tu t’es fait mouiller le cul ?! » Déclara t-elle en serrant les dents.





made by © Winter Soldier

_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart

avatar
♦ PSEUDOs : Bang_Wiver
♦ MESSAGES : 32
♦ RÉPUTATION : 232
♦ AVATAR : Travis Fimmel
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Westfolde / Rohan
— ÂGE DU PERSO : 31 ans
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Rohirrim / Seigneur de la Marche
— ARMES DU PERSO : épée courte à une main.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Rohan, à son roi tant qu'il en pense du bien forcément.

MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Ven 3 Nov 2017 - 16:27




À ton bon souvenir, santé !

Selen & Eórl




La pucelle si c'était pas ironique de la surnommée ainsi semblait avoir un excès de confiance. Une blondinette insolente qui avait sûrement passé beaucoup trop de temps avec ces petits camarades forbans et autres vermines de ce genre. Elle veut jouer ? Découper, taillader, éventrer de la viande ? J'étais son homme, sans plus attendre je laissais mes mains lui offrir tout l'espace qu'elle souhaitait pour venir me planter en plein ventre. « Cesse donc de geindre tes menaces et viens ! Essaye un peu pour voir. » Lançais-je dans un rictus animant cette mâchoire carnassière que j'arborais avec une forme viscérale de dégoût pour ce genre d'individus. Elle serait rapide, vif, agile par sa morphologie et m'en ferait sûrement voir des vertes et des pas mûres. Cela ne changerait rien, enfin de compte elle finirait par terre la tête la première. J'allais lui faire entendre une toute autre chanson, au simple tintement de ma lame sur sa tête j'allais lui rendre la monnaie de sa pièce pour m'avoir ainsi tourné en dérision. J'en avais croisé du beau monde, des gens bien plus honorables dans leurs gestes et leurs paroles que cette sombre harpie. À mes yeux elle ne valait rien, pas plus qu'une foutue créature de l'ombre. Forcément elle n'avait pas notion de ce qui m'avait poussé à prendre partie celle-ci. Elle se justifiait par le simple fait que l'eau mouillait comme la pluie. Non sans rire ? Merci pour l'information utile je repasserais merci. Ma langue parcourait et humidifiait ma lèvre inférieure l'écoutant parler pour ne rien dire. D'aucune manière cela pouvait me satisfaire et je sentais déjà monter en moi cette aigreur et cette colère que je destinais à mes adversaires.

Créature féline qui se mouvait dangereusement jusqu'à moi. Certaines pouvaient pourtant être douce, sans paraître faible et trop docile. Elle avait assurément passé beaucoup trop de temps bercé par les vagues en compagnie de ces raclures des mers. Comment pouvait on en arrivée là ? Déjà ce rapprochement insatiable me donnait un aperçu de la jeune femme qui n'avait rien à voir avec l'aspect vil et hideux des corsaires. J'apposais une main sur le ceinturon qui soulignait ma taille. Mon épée était là, présente à mon côté et prêt à s'extirper de son fourreau pour teinter la pureté de l'acier avec son sang. Aurais-je besoin de le faire ? Peut-être pas, à dire vraie j'étais tout aussi confiant dans mes capacités à lui faire payer qu'adroit à main nue. « C'est à cause de gens comme toi que nombreux de mes compagnons sont morts ce jour là. » Lui murmurais-je bien plus près de son visage offrant mes prunelles céruléennes à sa vision clairette assez semblables aux miennes. « Tu n'as rien d'une pirate ! » Fulminais-je dans une clameur bien plus forte et plus belle. Quelques pas autour d'elle avant de revenir vers sa silhouette bien plus menaçant que jamais. « Tu ne leurs ressemble même pas. » Constatais-je, même si c'était évident qu'elle n'était pas issu des peuples peuplant leurs navires nauséeux et ternes.

« À cause de toi et de ton accident, ce Nazgûl m'a échappé ! » Lui lançais-je la pointant d'un doigt virulent. Je m'emportais peut-être trop ou bien pas assez. Qu'allais-je donc faire ? La frapper ? La tuer ? Et puis ? Après que faire ? Sûrement la faire tomber, pieds et mains liés par des chaînes pour qu'elle croupisse dans les cachots de la première citée que je croiserais. « Alors ? J’attends ou ils sont tes forbans ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2550-eorl-let-the-child-di http://lonelymountain.forumactif.org/t2558-eorl-are-journeys-have-just-become

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 784
♦ RÉPUTATION : 4585
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elladan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   Sam 4 Nov 2017 - 14:07




À ton bon souvenir, santé !

Eórl & Selen



Selen ne perdait pas la face même plantée devant sa carrure tandis qu'il la dépassait bien. Elle avait l'habitude d'avoir affaire à ce genre d'armoire et en était venu à bout de bien plus grands et plus costauds. La jeune femme serrait les dents, prête à lui sauter dessus pour lui arracher les yeux alors qu'ils avaient déjà été jetés dehors pour le bordel qu'ils faisaient. Selen proliférait des menaces, essayant encore de retenir ses pulsions meurtrières car le moment était mal venu pour se faire remarquer.

La réplique de cet homme concernant ses amis morts lui glaçait alors le sang, parce que si autrefois elle n'en aurait eu rien à faire de compter le nombre de personnes qu'elle avait tué, elle ne faisait plus la fière en ayant Chandalen dans ses pensées. Elle savait qu'il désapprouverait cette partie d'elle et que savoir qu'elle avait été responsable de bien des morts dans sa vie ne lui plairait pas. Ho il devait s'en douter mais le sujet était resté sous silence jusque là Mais pour sa défense dans le Gondor durant leurs attaques, Selen n'avait que blessé ou assommé des gens. Elle avait retrouvé un semblant de conscience et avait fait en sorte qu'Aaren ne le voie pas. Selen avait toutefois contribué à ce massacre puisqu'elle était dans le camp des pirates, mais cette jeune femme est une idiote qui ne pense pas à tous les points de vue. Alors jusque là elle était plutôt restée tranquille avec elle même. Mais ce maraud avait déjà éveillé la culpabilité en elle. Que pouvait elle bien lui répondre ? Qu'elle n'avait pas le choix ? Qu'elle a simplement suivit les lubies d'un capitaine trop ambitieux ? Il n'imaginait pas et il ne comprendrait pas à quel point il est difficile pour une femme d'avoir une place en ce monde et qu'à la moindre erreur de leur part c'est la mort assurée surtout sur un navire pirate. Selen avait notamment souvenir de ces fois là put Aaren l'avait frappée et avait tenté de l'étrangler à mort pour d'infimes détails. Selen de toute façon n'était pas assez bonne oratrice pour le convaincre de quoi que ce soit en plus d'être paresseuse. Elle n'avait rien à lui répondre et se contentait de froncer les sourcils tout en l'écoutant parler.

Qu'est ce que ça pouvait bien lui faire qu'elle ne ressemblait pas aux pirates d'umbar ? Il allait s'intéresser à son histoire maintenant ? La jeune femme en avait marre de la situation et plus il la mettait en colère moins elle avait de capacité à résister à l'attaquer.

Selen dégaina son sabre sans plus se faire prier et par chance elle n'était pas assez ivre pour ne plus sentir ses mains. Le poing fermement serré sur la garde de son arme, elle lui envoya un premier coup de sabre pour le provoquer au combat. Un premier leurre surtout pour ensuite avoir le plaisir d'écraser son poing dans sa mâchoire avec une violence non retenue. Et bien certes elle ne leur ressemblait pas mais elle avait tout leur hargne et elle ne tapait pas comme un enfant ni comme ces femmes qui se crêpaient le chignon. Selen s'était longtemps fait passer pour un homme et si personne ne s'était douté de la vérité c'est bien qu'elle y était arrivée sans mal. Pour autant il avait visiblement plus de carrure qu'elle alors ses coups à lui devaient faire bien plus mal. Selen se promettait de se méfier car elle s'attendait à ce qu'il réplique. Elle se recula d'un pas pour ne pas lui offrir assez de proximité pour le faire et se remit en garde, prête à croiser le fer. C'est à ce moment là qu'un groupe d'hommes sorti de la taverne, des matelots de son navire qui accouraient toujours comme des vautours dès qu'il y avait de la violence dans les parages. Des rires gras s'élevèrent, spectateurs des prouesses de Selen durant les abordages, ils n'aimaient aussi tout simplement pas qu'on s'en prenne à l'un d'entre eux et Aaren les ferait tous torturer s'il arrivait quelque chose à Selen. Alors ils étaient là, ils la laissaient faire mais regardaient cet homme d'un œil mauvais.

Selen se précipita de nouveau sur lui pour échanger des coups de sabre. Il était habile combattant et elle n'en avait pas douté. alors elle restait vigilante, se montrant particulièrement vive et concentrée. Elle ne voulait pas perdre la face devant ses hommes, c'était une pression constante d'être seconde d'un grand capitaine pirate. Et bien que depuis l'attaque du Gondor ils évitaient de la taquiner, cela restait profondément ancré en elle






_________________
Voveso In Mori
In the ocean of my tears I drown. Howling winds are bending my mast and my longing deepens with every dram. Welcome, my shore. Welcome, silent wave. In the ocean of my tears I drown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À ton bon souvenir, santé ! [Pv Selen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» Remèdes de grans mère (santé)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» ATTENTION AUX AUTORITÉS HAITIENNES DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.