AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Au pied d'un arbre

Partagez | 
 

 Au pied d'un arbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Au pied d'un arbre   Dim 26 Nov 2017 - 21:53

Il y a rêve, et rêve. J’avais appris à voir quelques peu la différences entre les rêves et ceux qui me laissaient de drôle de sensations très désagréables au réveil. Et ceux que je faisais dans la journée aussi ! Non, il devait bien y avoir une raison. Et une explication. Hors, je ne voulais pas forcément demander toujours à mes tuteurs. Il y en avait bien un parmi les personnes présentes à qui je pourrais demander. Qui … J’aurais aimé ne pas avoir à le faire. Mais … Lui il devait bien savoir non ? C’était un magicien. Mais pas question qu’il me touche ou qu’il puisse même me toucher ! Et je n’étais même pas sûre de vouloir qu’il sache qui lui posais des questions. J’avais donc passé quelques temps, une nuit et une journée entière à réfléchir avant de mettre au point mon plan. EN ce moment j’avais des rêves récurant … C’était pénible ! Toujorus les trois même, un cycle. Et je n’y comprenais rien. BREF .

Mon plan était simple, écrire une note anonyme à ce vieux grand-père de Saruman le blanc, dans un endroit de la cité avec des arbres, et moi je me cacherais dans l’un des arbres. Aussi simple qu’efficace. Et je porterais une cape avec un capuchon pour être sur qu’il ne me voie pas. Question de prudence. Un peu haut dans les branches, il devait bien être trop vieux pour grimper, et trop lourd, et trop stupide aussi. Quand on cherchait, les adultes ne pensaient jamais à regarder en l’air ! Et moi cela m’arrangeait bien ! Vraiment. Le matin, j’avais donc tressé sévèrement mes cheveux, mis mes bottes, ma chemise et mon pantalon en toile avant d’aller vite déposer une note manuscrite sur le bureau de Saruman pour lui donner rendez-vous dans un endroit tranquille, sous un arbre bien particulier.

Cela fait j’étais vite allée au point de rendez-vous et j’avais grimpé plus rapidement qu’un écureuil dans les branches avant de m’enrouler dans ma cape et de rabattre mon capuchon sur mon visage. De là où j’étais, je voyais parfaitement en bas. Par contre d’en bas, j’espérais qu’on ne me voyait pas aussi bien. Quoi que, dans l’ombre des arbre, avec ma capuche sur le front … Je devais être presque invisible. Du moins j’espérais. J’étais même prête à contrefaire ma voix. Ce n’était pas un exercice très difficile. J’attendis patiemment que le vieux arrive. Et il en mit du temps ! Mais c’était qu’il était lent ! Mais lent ! Si on te donne rendez-vous à une heure précise c’était qu’il y avait une raison non ? Devais-je parler ? Ou bien attendre qu’il parle lui même ? Ne pas attendre. Je tentais de rendre ma voix plus grave et parlai très fort.

« Tu es fort en retard magicien ! Voilà longtemps que je t’attends. »

Autant en profiter un maximum de la situation pour me moquer un peu de lui. L'innocence d'une enfant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Dim 3 Déc 2017 - 21:26

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Saruman se passa la main sur le visage. Ses yeux noirs comme la nuit parcoururent la pièce, si gentiment mise à sa disposition par le seigneur Elrond.

...Curumo…


La chambre était plongée dans une semi-pénombre. Les rideaux aux motifs sylvestres, à demi tirés sur les larges fenêtres, laissaient filtrer des rayons de lumières : et ces traits luminescents traversaient l’espaces, dansaient sur le bois des commodes, ricochaient contre le miroir et les fermoirs métalliques du sac du magicien.

… elle grandit !...

Quelques un survolaient le lit parfaitement fait, d’autres caressaient les délicates gravures des murs. Une lumière un peu joueuse tombait avec grâce sur un livre encore ouvert, une autre sur une cape de voyage jetée rapidement sur le dossier d’une chaise ; mais pas la moindre lumière n’éclairait Saruman.

… C’est ça… Tu t’inquiètes ?

Le magicien se tenait dans un recoin particulièrement obscur de la pièce, sur un haut fauteuil. Les mains croisées sur son ventre, il observait sans voir, écoutait sans entendre les bruits sourds de la Maison d’Elrond. Son bâton était négligemment posé contre le mur, près de la porte ; de l’autre côté de la pièce. Son sac était posé juste à côté, près de la chaise où patientait son manteau.

… Avez-vous déjà eu des enfants, seigneur ?


Le magicien prit une inspiration courte. Il quittait Imladris aujourd’hui, pour retourner en Isengard. Les rumeurs qui parvenait jusqu’à lui de l’Est n’étaient pas pour le rassurer, et il ressentait depuis peu une envie mordante de se noyer dans son travail (même si il devait inventer une machine à labourer les champs pour ce stupide fermier Rohirrim, venu le voir il y a de cela 3 mois).

… Elle est adorable…


Il se leva lentement. Tout son corps était raide, et sa silhouette sembla se déplier comme on déplie un parchemin ; il bougea lentement la tête, craquant légèrement. Il n’avait pas utilisé le lit de son séjour : il lui avait préféré le fauteuil qu’il venait de quitter. Il ne savait pas pourquoi il s’infligeait ces raideurs au matin. Il n’avait jamais su pourquoi.

Le sorcier traversa lentement la pièce. Son visage portait toujours son masque pensif, et ses yeux semblaient toujours fixer l’invisible. Presque machinalement, il ferma le livre qui traînait encore sur son bureau et le jeta dans son sac. Tout aussi machinalement, il attrapa sa cape de voyage et la jeta sur ses épaules. Il tendit le bras, attrapa son bâton. Et jeta un regard sur le bureau. Un papier y traînait encore.
Du bout des doigts, il le tira dans un rayon de soleil. L’écriture lui était inconnue, et le mot ne portait ni signature ni sceau. Saruman pencha la tête. Curieuse invitation.

C’était probablement une blague. Du moins, c’était plus que probablement quelque chose qui n’était pas important. Elrond ne se serait donné la peine de faire autant de secret si il avait eu quelque chose à lui dire. Il gardait sa porte ouverte à tous membres de la famille du Maître des Lieux, et ses serviteurs ne seraient pas assez effrontés pour lui laisser un mot pareil.
Pas un moment il ne pensa que ça pourrait être une mise en scène pour le menacer. Il ne craignait pas grand monde (hormis un esprit désincarné, sans forces et sans intérêt), dans la Terre du Milieu. Très peu de personnes, en vérité, et aucune n’aurait de raison de lui laisser un mot non signé sur son bureau. Aussi décida-t-il d’attendre. Si c’était sérieux, ça pouvait supporter quelques minutes de retard.

Voir quelques heures.

Une fois qu’il eut salué et remercié Elrond pour son hospitalité, une fois qu’il eut préparé sa voiture, il daigna se présenter sous l’arbre où il était attendu. Et où il fut accueilli pas une voix venue des cimes.

Saruman mis quelques instant à comprendre que les branchages semblaient lui parler. Il leva les yeux, en vain. Il pencha légèrement la tête sur le côté. Intérieurement, il calcula rapidement la hauteur et la taille de l’écureuil.

-A quoi dois-je l’honneur de parler à des feuillages ?
Lâcha-t-il d’un ton cinglant.

Ce n’était définitivement pas un Ent. La voix ne lui rappelait rien, mais en plus de 30000 d’existence se rappeler de toutes les voix jamais entendues devient un sacré défi. En fait… si, cette voix lui rappelait quelque chose. Quelqu’un. Saruman jeta un regard critique à l’arbre. Le couper ? Il risquerait d’abîmer les bâtiments d’Elrond. Le brûler ? Un nuage de fumée ferait probablement tâche dans le ciel bleu. Faire tomber son interlocuteur à l’air d’un sort bien placé ?
Saruman leva les yeux, essayant de repérer à peu près une silhouette. Hum. Avec un peu de chance, il ne se tuerait pas en tombant. Avec beaucoup de chance, il se casserait un bras ou une jambes, voire les deux, voire les quatre.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Lun 4 Déc 2017 - 19:20

Il avait l’air perdu en ne voyant pas qui pouvait bien lui parler. Vieillard décrépi ! Lève la tête ! C’était toujours drôle de se moquer de mage plus vieux que la terre, mais n’ayant plus la moindre once d’intelligence sur certains petits détails. À quoi devait-il l’honneur de ne pas me voir en face ? Peut-être simplement parce que je ne voulais pas qu’il puisse voir mon visage, ni qu’il puisse me toucher simplement. La dernière fois qu’il m’avait touché je n’avais jamais eut de vision aussi clair que celle de ces neuf là, et j’en avais encore des frissons. J’avais très envie de lui répondre par une insolence, hors j’avais besoin de réponses. Donc j’allais sans doute éviter de lui dire qu’il puait et que c’était pour ça que je ne voulais pas l’avoir en face. Je réfléchis un instant avant de prendre une voix haut perchée, je crois que j’allais changer de voix à chacune de mes phrases. Au moins je serais sûre qu’il ne me reconnaisse pas.

« Quelle est l’importance de voir le visage d’un allié , Magicien. Voilà pourquoi tu parlera à des branches. Mais cela n’est pas important. »

Bon sang ! Cette voix me faisait mal à la gorge, j’étouffais une quinte de toux dans ma cape, et me plaquais le plus possible contre le tronc, en enroulant mes doigts autour de branches. Je n’avais pas envie de tomber s’il usait de sa magie. C’était un vilain filou ! Et me casser bras et jambes ne faisait pas partie de mes envies. J’hésitai à tendre la jambe pour agiter une autre. Mais je risquais de me faire voir. J’allais devoir la jouer fine. Il restait quand même très malin et je ne voulais pas qu’il sache qui j’étais. Avait-il déjà des soupçons ? Sans doutes. J’en savais rien moi ! Je n’étais pas dans sa tête. Et encore heureux je n’avais pas de petites statuette ou quoi ! Elle aurait put tomber. Je me couvris la bouche de ma cape et repris ma voix grave.

« Réponds à mes questions magicien. Qu’est-ce qu’avoir une double vue ? Comment est-ce que cela se manifeste ?! »

Je n’allais plus avoir de voix à la fin de l’entretien moi ! À condition que je parle ainsi tout le long ! Parce que s’il arrivait à me faire descendre … Il n’arriverait pas ! Rien n’était plus agile qu’une petite elfe voulant rester dans un arbre ! Je jetais un regard autour de moi. Au pire, je pouvais faure par d’autres arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Ven 8 Déc 2017 - 22:23

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Saruman tendit l'oreille. Il aurait juré entendre une quinte de toux assourdie. C'était donc bien une voix contre-faite, probablement plus aiguë que celle qu'il lui crachait sa condescendance du haut de sa cime.
Le magicien passa rapidement en revu toutes les personnes, pouvant actuellement être à Fondcombe, ayant une voix aiguë et un motif suffisant pour se cacher dans des branchages. Il fronça les sourcils. Cette conversation était véritablement absurde.

On le convoquait, par un mot anonyme, sous un arbre, d'où il se faisait asséner des ordres et des questions. Saruman n'était pas homme a se laisser marcher sur les pieds. Quoi qu'à la réflexion, il n'était simplement pas homme.

Ses sourcils se défroncèrent lentement, et un sourire en coin étira lentement ses lèvres fines. Le Magicien Blanc n'avait jamais vraiment été du genre à se débarrasser de ses problèmes à grand coups de boule de feu ou d'éclair de lumière. De tous temps ça avait été plus caractéristique du Magicien Gris. Lui avait toujours préféré les petites armes: les dagues. La rhétorique. Les failles dans les situations absurdes.
Mais si il y avait quelque chose qui l'avait toujours caractérisé, dans des situations de troubles, c'était son besoin presque compulsif de tout tourner à son avantage.

-Tu veux donc des réponses. Tu attends quelque chose de moi. Tu as besoin de moi.

Saruman leva les yeux. Son regard perçant se planta quelque part dans les hauteurs de l'arbre, là où il pensait avoir détecté une silhouette. Avec un peu de chance, c'était là où se situaient les yeux de son interlocuteur.
Son sourire s'élargit de quelques millimètres.

-Je pourrais partir, là, maintenant. Et tu n'aurais aucune réponse à tes questions, sans que ça change quoi que ce soit pour moi. Alors dis moi, qu'est-ce que je gagne à t'aider ?

Son rictus carnassier se mua presque imperceptiblement en un plis de confiance diffuse. Il était sûr de lui. Il était en position de force. Par la force des choses, il pouvait allègrement tirer profit de cette situation.

-Faisons un marché. Je réponds à une question, si tu m'apportes quelque chose. Et tu dois, bien évidemment, descendre que je sache qui tu es.

Saruman rectifia légèrement sa position, se redressant, passant la main droite dans son dos, l'autre toujours serrée autour de son bâton. Il y avait effectivement une chose sur laquelle il souhaitait mettre la main. Un petit bibelot, utile à seulement une poignée de personnes. Une très petite poignée.
Mais c'était majoritairement un simple coup de bluff. Il ne comptais pas confier cette mission à n'importe qui.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Sam 9 Déc 2017 - 11:00

RAH ! Je n'aimais pas son ton qu'il prenait avec moi. Si je m'étais écoutée, je lui aurait balancé une branche en pleins visage. Mais il avait raison, malheureusement raison : j'avais besoin de lui, de ses connaissance surtout. Lui … Si j'avais pus me contentais de fouiller dans son esprit pour avoir ce dont j'avais besoin ! Grrr … Pourquoi était-il aussi méchant ? Ce n'était pas juste ! Je n'aimais pas son regard qui semblait vouloir me regarder dans les yeux. J'enfonçai un peu plus ma capuche sur mon visage, et me coller au tronc d'arbre aussi délicatement que possible. Ce qu'il gagnait à m'aider ? Aucune idée. Je haïssais son sourire, et je lui aurait arraché pour ensuite lui coudre les lèvres, mais je ne bougeais toujours pas. C'était vrai je n'avais rien à lui donner. Mais lui, lui il avait une idée derrière la tête. Et je sentais que je n'allais PAS DU TOUT aimer cette idée.

Un marché ? À son avantage toujours. Descendre pour savoir qui j'étais ? D'accord, ça il n'avait pas précisé jusqu'où je devais descendre. Quand à savoir qui j'étais … Et un objet ? Il n'allait quand même pas me le faire voler ! Je fronçai les sourcils en le voyant changer de position. Était-il entrain de faire de la magie. Mmmh … Descendre ? D'accord. Mais pas jusqu'au sol. On trouvait peu facilement quelqu'un de plus malin qu'un enfant. Elfe ou non ! Et j'adorais jouer sur le mots. Je glissai ma natte dans mon dos, tirai d'avantage ma capuche sur mon front, et lentement descendis de branches en branches tout en me glissant derrière l'arbre. Ah ! Il m'avait dit de descendre, pas d'être en face de lui. Dès que mes pieds touchèrent le sol, je me faufilais derrière le tronc de plusieurs arbres, m'éloignant un peu de Saruman. Non, je n'avais pas confiance en lui, c'était certains. Je repris ma voix grave en cachant ma bouche par un pan de ma cape.

« Tu m'as demandé de descendre, je suis descendu. Quel objet as-tu besoin ? »

Je ne déplaçai à nouveau. Rien que par mes déplacements, et s'il m'avait entraperçu, il savait qui j'étais. Mais je ne lui montrerais pas mon visage. De plus si j'avais l'objet qu'il voulait, je serais aussi en position de force non ? Et si je regrimpais vite dans un arbre … Je serais à l’abri, il était trop vieux et trop faible pour grimper. Oui, il m'avait fait descendre, c'était vrai, mais uniquement parce que sinon je n'aurais pas de réponse. Et j'avais besoin de ces maudites réponses ! Je jetais un regard rapide ers le magicien. T'es moche ! Je me sentais malgré tout plus en sécurité dans mon arbre moi … Dépêche toi maudit magicien de me dire ce que tu veux ! Plus vite j'aurais mes réponses comme ça ! Je regrettais vraiment de ne pouvoir rien lui lancer au visage, ou au cas où mes petits outils pour graver le bois. Un bon coup dans la main s'il tentait de m'attraper et je pourrais filer . Là j'étais sans défense. Que je n’aimais pas ce magicien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mar 26 Déc 2017 - 12:42

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Saruman pencha la tête tandis que son interlocuteur s'enfuyait derrière les arbres, pour se trouver un autre abris hors de sa vue. Il n'avait pas su distinguer de visage ou de signes caractéristiques, mais la silhouette était celle d'un enfant (ou d'un Hobbit. Ce qui était moins probable). Le sourire du magicien s'étira légèrement. Il commençait à se faire une idée sur la situation.
Toujours un petit rictus aux lèvres, le magicien baissa la tête et fit quelques pas innocents sur la droite, parlant aux arbres. Conscient d'être observé, il ne voulait pas donner l'impression qu'il souhaitait découvrir son interlocuteur.

-Tu dois bien avoir des objets. Des possessions, des choses qui sont à toi. Et que tu ne veux pas perdre.

Le magicien serra imperceptiblement son poing autour de son bâton.

-Je suis dans la même situation. J'aimerais que tu récupère un objet qui m'est cher, dans la maison de quelqu'un, ici, à Foncombe.

Saruman se déplaçait de manière apparemment hasardeuse, tranquille, sans avoir l'air d'avoir de destination particulière. Et à un moment donné, il passa derrière un tronc d'arbre, se dérobant un court instant à la vue de son interlocuteur. Puis, il disparut.
Sa voix continua pour autant de raisonner dans le sous-bois, comme venant de partout.

-Ce n'est pas techniquement du vol, puisque tu récupère quelque chose pour moi. Une petite boite, grande comme la paume de ta main. En bois un peu rouge.

Soudainement, la voix de Saruman se concentra à nouveau en un point précis, juste derrière son interlocuteur. Le magicien surgit de nulle part, dans son dos, le regard perçant et l'air narquois.

-Et en échange de cette boîte et de son contenu, je répondrais à une question. Marché conclu ?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mar 26 Déc 2017 - 13:26

Je grinçai des dents, toujours accroupis au milieu des branchages, mon regard rivé sur le magicien, la tension nouant solidement mes épaules. Je levais les yeux au ciel lorsqu’il parla de mes possessions. Oui, oui il y avait des choses auxquels je tenais et que je n’avais nulle envie de perdre ou qu’il mette la main dessus. Rien que mes outils pour tailler le bois je ne voulais même pas qu’une autre personne que moi y touche. C’était à moi, et uniquement à moi. Il avait l’air de ne pas savoir où j’étais. Tant mieux, c’était un peu le but de la manœuvre. Je lui avais obéis, sans lui obéir. À un bref instant il disparu de mon champs de vision et sa voix résonna. Non !

Je me retournais surprise de l’entendre derrière moi, me pris mes pieds dans ma cape et tombai sur les fesses dans le buisson, ma capuche glissa en arrière. Je soutiens son regard malgré mon envie de lui arracher ce sourire moqueur qu’il avait aux lèvres. Je me sortis du buisson d’une pirouette et reculai prudemment jusqu’à la place qu’il avait prise lorsqu’il était venu. Plus je me tenais loin de lui, mieux cela allait pour moi. Je ne voulais même pas qu’il me touche. Je fronçai les sourcils. Une boite rouge, grande comme ma main hein ? Que je devais récupérer. Et il affirmait que je n’aurais pas à me faire d’idée sur du vol, puisque c’était à lui ? Je fronçais d’avantage les sourcils. Je n’aimais pas ça du tout. De plus, tous ces efforts pour une réponse ? Non, ce n’était clairement pas assez. Il voulait la boite et son contenu ? Soit. J’aurais deux réponses. Sinon je garderais le contenue et je le donnerais au seigneur Elrond. Ou je le cacherais. À voir ce qu’il préférait.

« … D’accord. Mais je veux deux réponses à deux de mes questions. Sinon tu n’auras que la boite vide. Et je ne suis pas sûre que cela vous serve à grand-chose. »

C’était risqué ce que je proposai, je le savais, mais s’il voulait vraiment cette boite, il dirait oui. Même si je n’aimais pas beaucoup ce qu’il voulait me faire faire j’avais besoin de mes réponses. Je reculais encore d’un pas. Pour chacun de ses pas vers moi, je reculais d’un. Je ne le laisserais plus me toucher. La dernière fois, cela avait mal finit. Et j’étais persuadée que c’était parce que c’était un magicien que ce que javais vu avait été aussi clair. D’habitude c’était un empilement d’images difficilement compréhensibles. Voir absolument illogique et sans le moindre sens. Je croisais les bras sur ma poitrine en relevant le menton, pas question de lui laisser croire qu’il pouvait me faire peur.

« Où puis-je trouver ta boite qui te semble si précieuse ? »

Je passais de l’utilisation du « tu » au « vous » entre deux phrases. Je ne savais plus vraiment sur quel pied danser. Je mourrais d’envie de lui dire les quatre vérités, mais j’avais trop besoin de savoir. Sans qu’il se serve de sa magie pour m’obliger à dire tout. Je ne dirais que ce que je voudrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mar 26 Déc 2017 - 14:09

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Le magicien observa Niphredil; les cheveux en bataille, l'air farouche, il lui sembla presque noter une étincelle de peur. Le magicien rectifia sa position, écoutant la jeune fille. Puis il haussa les épaules, et ne bougea pas plus.

-Marché conclu.

Saruman se tourna, son regard balayant les toits qu'on pouvait apercevoir à travers les frondaisons.

-Tu connais peut-être Hitnawel ? Il vit en périphérie de la ville, près de l'eau. Va, et trouve la boîte. Sans te faire repérer. Si jamais tu venais à te faire attraper, sache que tu n'auras aucun support de ma part.

Si la gamine se faisait prendre, elle serait seule dans le pétrin. Le magicien ne tenait pas à compromettre ses relations avec Elrond. Un individu avisé aurait pu lui demander pourquoi ne pas aller voir directement le seigneur des lieux pour récupérer son bien; Saruman ne voulait pas que l'Elfe fourre son nez dans ses affaires et la propriété du magicien sur la chose était... disons douteuse, dans un premier temps.
Mais l'enfant n'avait pas à savoir tout ça.
Saruman tira une pièce des plis de sa robe, et la fit tourner entre ses doigts.

-Je ne t'aiderais pas plus que je n'assumerais une quelconque liaison avec toi si jamais tu été découverte; pour autant, ça ne veux pas dire que je ne t'aiderais pas pendant que tu seras chez l'apothicaire.

Après quelques aller-retours entre ses doigts osseux, la pièce semblait un peu moins dorée, un peu plus terne. Comme si l'objet absorbait imperceptiblement la lumière du jour. Il la lança vers Niphredil.

-Dans une situation de crise, lance la en l'air. Elle pourra t'aider. Je t'attendrais ici; mais ne pense même pas à revenir sans la boîte, ou à espérer me tromper, ajouta le sorcier.

Son sourire se fit un court instant plus froid, et ses yeux sans fond se plantèrent dans ceux de l'elfe. Saruman fit un pas en avant, comme pour s'approcher d'elle, puis s'assit négligemment contre un tronc d'arbre.

-Dépêche toi.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mar 26 Déc 2017 - 18:33

Hitnawel ? … Alors, j’en avais entendue parler, mais de là à dire que je savais parfaitement qui il était … Au moins je voyais bien où était sa maison. Je levais les yeux au ciel. Oui merci Grand Père je me doutais que je devrais me débrouiller toute seule en cas d’ennuis. J’attrapais au vol la pièce en la fixant le nez plissé. Je la glissai dans ma poche en me jurant de ne pas m’en servir. Ne pas revenir nianianian … Va te faire voir. Pourquoi tu ne pouvais pas répondre simplement au questions sans toujours réclamer quelques chose ? Ah … Oui oui … Blablabla … Ne pas revenir sans la boite ou sinon … Je haussais les épaules sans rien dire et dégrafai ma cape pour la poser sur une branche.

Ma course me mena dans les ruelles de la ville sans la moindre hésitation. Après quelques semaines ici, j’avais l’impression d’y avoir toujours vécu. Je ne passais pas forcément totalement inaperçu, mais je n’étais pas remarquable non plus. Je n’étais qu’une enfant. Et si l’apothicaire vivait au bord de l’eau … Je m’assis sur une pierre et pinçai les lèvres en observant sa maison. Elle n’était pas forcément grande … Je poussai un soupire. Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour avoir les réponses à ses questions ! Je passais une main dans ma crinière rousse. Je devais faire vite pendant qu’il avait des clients.

La porte était ouverte, il n’y avait techniquement pas de voleur chez les elfes. Aussi silencieusement que possible je me glissais dans la maison et mon regard se posa tout autour de moi. Des herbes, des herbes, et des ingrédients étranges ! J’ouvris les placards comme un fantôme en guettant le moindre bruit. Respire Niphredil, respire. Tout vas bien. Je l’entendais discuter avec des clients. Elinà allait me tuer si je lui raconter ça. Ce que je n’allais pas faire, histoire de survivre. Je doutais que cela soit dans sa boutique, je montais silencieusement à l’étage. J’avalais ma salive. Je n’aimais pas ça. Mais je continuais ma fouille en guettant le moindre bruit, ma sueur glacé trempant ma chemise. Et je finis par mettre la main sur la boite, cachée sous le lit, entre les lattes. Et j’avais passé longtemps à mettre la main dessus. Je ressortis de là couverte de poussière. Bon sang ! À un moment je l’avais vu et entendu monter à l’étage mais il n’était pas venue vers moi.

La boite sous le bras je m’enfuis vers le lieux de rendez vous où Saruman semblait toujours appuyé contre un arbre. Tenant la boite à deux mains je lui jetais un regard noir, posant la boite au sol, entre mes jambes, je remis d’un geste vif ma cape sans lâcher des yeux le magicien le visage fermé. Je repris la boite et la brandis devant lui prête à bondir sur le côté s’il faisait le moindre mouvement pour la saisir. J’avais hésité à laisser la pièce à la place de la boite mais je n’avais rien fait. Plongeant la main dans ma poche je lui lançai au visage.

« J’ai ta boite. Maintenant, je veux mes réponses à mes questions ! »

Et si ses réponses ne m’allaient pas, je remettrais la boite à sa place. Je refermais les pans de ma cape autour de moi, cachant la boite contre mon torse. Essaye de me la prendre pour voir ! Je serrais mes bras autour de la drôle de boîte en bois rouge. Il ne me la prendrait que si je le voulais bien. Ça m’avais prit du temps à la voler, la remettre à sa place ne serait pas aussi difficile. Maintenant que je connaissais à peu près la maison de Hitnawel. Et rien ne m’empêcherait de lui glisser un mot sur Saruman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mer 27 Déc 2017 - 14:12

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Saruman releva la tête de son Palantir à l'instant où Niphredil quittait la maison d'Hitnawel. Quelque part, il était assez impressionné de l'efficacité de l'enfant dans les domaines du vol. Il faudrait la surveiller -voir, la rentabiliser- un peu plus souvent. Le sorcier était assis en tailleur, l'air pensif, sous le même arbre où l'avait laissé l'elfe. Il était caché des regards extérieurs, et seul un promeneur parmi les arbres aurait pu le voir, même avec sa robe blanche.
Aucun tour de magie ici. Juste du placement stratégique.
D'un geste vif, il fit disparaître sa pierre de vision dans les poches de sa robe. Niphredil ne devrait pas tarder. Il se laissa aller en arrière, fermant les yeux, son bâton dans le creux de son coude droit. Saruman était assez impatient de mettre la main sur la boîte, pour autant il était résolu à ne rien laisser transparaître.
Elle ne mit pas très longtemps à le retrouver. Le magicien ouvrit les yeux au moment où elle se mit à parler. Il garda le silence quelques secondes, l'observant de ses yeux mis clos. Son regard s'arrêta une fraction de seconde sur la boîte rouge, puis remonta jusqu'aux yeux de l'elfe. Le visage de Saruman se para d'un air amusé.

-Un marché est un marché.

Il se redressa, sans quitter son interlocutrice des yeux. Sans même battre des paupières.

-La magie est un don rare, dans le monde d'Arda. C'est la force qui a créé ce monde, et quelque part elle vibre dans chaque parcelle de matière, dans chaque fibre de réalité. Pour autant, elle n'est pas manipulable par tous. Les seigneurs de l'Ouest possédait ce don; une puissance colossale, magnifique, capable d'aplanir des montagnes, de soulever la mer, de tordre le ciel. Mais ils ont emporté leurs pouvoirs avec eux, au delà des mers, à Valinor.

L'air de Saruman s'adoucit légèrement. Quelque fois, Valinor lui manquait. Les autres fois, elle lui manquait terriblement. Son regard se détourna un peu, errant dans le vague, observant des images que lui seul pouvait voir.

-Le feu s'est enfuit à l'Ouest, mais quelques étincelles persistent. Certains individus sont capables de merveilles dépassant l'entendement: guérir d'un toucher, dominer les flots d'une rivière, forger des épées de légendes...

Les yeux obsidiennes de Saruman remontèrent droits vers ceux de Niphredil.

-Voir la trame du Destin. Connaître l'avenir. Voilà ce que c'est qu'avoir le don de double vue. Observer le monde tel qu'il n'est pas, tel qu'il peut devenir. C'est avoir accès à tout ce qui sera, et tout ce qui pourra être.

Son rictus s'élargit d'un centimètre.

-Quand à la façon dont ce pouvoir peut s'exprimer, il en existe autant qu'il existe de devins. L'avenir est partout pour qui sait le voir: dans un miroir, dans les cartes, dans les feuilles, dans les entrailles des oiseaux, dans les nuages... Dans les rêves.

Saruman lança un regard narquois à l'enfant, arborant toujours son sourire en coin. Son ton se fit un peu plus froid. Son regard, toujours plus polaire.

-La boîte, maintenant.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mer 27 Déc 2017 - 15:29

Il me parlait de la magie, du fait qu'elle était partie à Valinor, il sembla même un peu nostalgique. Je ne dis rien, je n'avais rien à éprouver pour ce vieil homme qui me faisait presque peur, mais je préférais me briser les deux genoux que de l'avouer. Ainsi, j'avais le droit à étincelle de magie dans le corps ? Et c'était ça qui me causait mes rêves … Un débris d'ancienne magie perdue au milieu des fibres de mon être pouvait me perdre de voir ce qui pouvait être, ce qui avait été, et ce qui sera ? Je ne comprenais pas comment c'était possible. Je rendis un regard glacé à Saruman refusant de me laisser faire. Oh ? Il voulait la boite caché dans les plis de ma cape ? D'accord.

J’enveloppais ma main dans le tissu de ma cape, ouvris la boite, ce n'était pas bien difficile, plongeai la main dedans, saisis ce qu'elle contenait et lancé la boite ouverte aux pieds de Saruman, un sourire mauvais aux lèvres. Il voulait la boite ? Il avait la boite. Il fallait parfois être très précis avec les mots qu'il employait avec moi. Je lui montrais ce que je tenais dans mes mains toujours protégé par ma cape, sans moi même regarder directement. Pas envie de finir aveugle. C'était complètement et incroyablement dangereux ce que je venais de faire … Mais … Il n'avait qu'à être plus précis aussi. « La boite et son contenue. » Ce n'était pas bien difficile. Surtout que j’avais encore des questions à poser. Je reculais prudemment d'un pas, en soutenant son regard. J'avalais ma salive, prête à détaler s'il faisait le moindre geste un peu trop brusque vers moi. Quitte à briser ou à perdre ce que j'avais entre mes mains.

« Deux dernières questions, et je te donne ce qu'il semble t’intéresser entre mes mains. Est ce qu'on peut contrôler … la double vue ? Et pourquoi certaines personnes ont ce don et pas d'autres ? »

Je me refusais à parler de don quand ces visions me polluaient la vie depuis mes cinq ans. Je voulais savoir si je pouvais les limiter au maximum, voir les faire disparaître. Mais je n'étais pas sûre que cela soit possible. De plus … Pourquoi moi et pas d'autres ?! J'avais jamais demandé à voir ce qui pouvait être moi ! Et même ce don était bien plus utile entre les mains d'autres personnes ! Alors … pourquoi moi ? Je serrais un peu plus contre moi ce que j'avais pris dans la boite sans ôter la moindre couche de tissus entre mes mains et ce que je tenais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mer 27 Déc 2017 - 18:16

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

Saruman n'avait jamais été un homme particulièrement chaleureux. Son regard avec la même douceur que des éclats d'onyx, et son sourire le même aspect amicale qu'un rictus de requin. Le magicien était assis sous un arbre, immobile, le visage neutre, fixant Niphredil d'un regard hivernal. Vêtu de sa robe blanche, il avait perdu toute trace de nonchalance. Froid, immobile, avec un regard d'acier et des yeux sans fonds, il semblait taillé dans la glace.
Puis ses lèvres s'étirèrent en un large sourire, qui ne fit rien pour le rendre plus sympathique. Le magicien détourna les yeux, l'air relativement amusé, puis rit doucement. Et se leva.

-Un marché est un marché. Deux réponses, seulement, contre la boîte et son contenue.

Son poing se referma autour de son bâton. Saruman ne regardait toujours pas Niphredil, les yeux dans le vide, un rictus au visage. Il se mit à parler à nouveau, et sa voix roula dans le sous-bois. Suave, douce, visant à distraire Niph de ce qui se passait. A occuper son esprit exclusivement sur les mots du magicien. A l'empêcher de s'enfuir.

-Nous avions un accord, simple, clair. Précis. Et tu viens de l'enfreindre, en t'imaginant probablement particulièrement maline. Plus intelligente, je suppose.

Saruman tourna la tête, plantant son regard dans celui de Niphredil. Son sourire ne l'avait toujours pas quitté. Il fit un pas en avant. Le sortilège de sa voix avait pour but de l'empêcher de partir, de l'empêcher de se mettre à courir. Le magicien n'avait pas envie de se fatiguer plus que ça dans une poursuite gagnée par avance.

-Je peux te donner 2 conseils, cependant.

Un autre pas. Saruman ne la quittait pas des yeux. Ne cillait pas. Il bougeait doucement. On aurait pu croire un serpent devant sa proie.

-Ne jamais tenter d'arnaquer quelqu'un de plus fort que soit. C'est le meilleur moyen pour finir morte au détour d'une ruelle.

Saruman pencha légèrement la tête. Et s'avança encore un peu.

-Tu ne me connais même pas, petite. Qui sait ? Tu sais que je suis magicien. Tu sais que l'étincelle qui brille au fond de moi est largement supérieure à la tienne. Pour ce que tu en sais, je pourrais briser ta nuque sans même que tu puisse t'enfuir.

Ce qui, soit dit en passant, serait un manque total d'imagination et une fin précipitée pour la jeune fille. Saruman fit un autre pas en avant.

-Et le deuxième conseil, qui est plutôt de l'ordre d'une information gratuite. Par pure bonté d'âme.

Le magicien se tenait juste devant elle, à portée de bras. Si jamais elle se mettait à courir, il était totalement capable de l'attraper d'un geste. La distance qui les séparaient auparavant ne semblait pas pouvoir avoir été franchie en aussi peu de pas. Et pourtant. Saruman se pencha légèrement en avant. Peut-être était-ce un simple effet inattention, mais il ne semblait pas avoir cligné des yeux le moins du monde depuis qu'il s'était levé.

-Les gens dotés du don de double-vue ont tendance à devenir fou. A ne plus pouvoir faire la différence entre présent, passé et futur. Ils terminent prisonniers de leurs visions. De leur propre esprit. De leurs cauchemars.

Saruman laissa planner un léger silence.

-Nous avons un marché, Niphredil. Remplie ta part. Et vite.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda

avatar
♦ PSEUDOs : Ready
♦ MESSAGES : 319
♦ RÉPUTATION : 1731
♦ AVATAR : Ellie Darcey Alden
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Elfe Sylvestre
— ORIGINAIRE DE : Vertbois
— ÂGE DU PERSO : 12 ans
— RANG SOCIAL : Enfant
— MÉTIER PRATIQUÉ : Pas grand chose pour l'instant
— ARMES DU PERSO : Arc et dagues
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le bien
— VOYAGE AVEC : Uniquement dans sa propre tête
— AMOUREUSEMENT : De la solitude

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mer 27 Déc 2017 - 18:44

Je sentis ma respiration s'emballer, je n'arrivais plus à faire le moindre geste. Mon cœur cognait beaucoup trop violemment contre mes côtes, et mon regard ne quittait pas Saruman, j'aurais voulu fuir, mais je n'y arrivais pas. Mes pieds étaient cloués au sol, et ma respiration incertaine. J'avais l'impression que la moindre fibre de vie avait quitté mon corps, et que j'étais en vie que parce que l'homme en face de moi le voulait bien. Ses mots traversaient mon esprit en semant des graines nauséabondes mais je ne bougeais pas, même s'il pouvais me saisir le poignet sans aucune difficulté. Je ne pouvais rien faire. J’allais … perdre la raison ? Vraiment ? Ne plus savoir ce qui était la réalité ? Me perdre dans les couloirs du temps ? Mes doigts étaient toujours crispés sur l'objet. Lui donner … Je penchais la tête sur mes mains, elles tremblaient.

Mettre dans la main du magicien l'objet me paru un véritable défit tant je n'arrivais pas à contenir mes tremblements. Je laissai tomber le truc dans les mains crochu du vieil homme et une étincelle de courage me remonta dans la gorge. Ainsi je sombrerais dans la folie hein ? Et bien … que je lui crache une vérité avant de devenir folle. Je fermais un instant les yeux en essayant de chasser la panique qui emplissait la moindre fibre de mon être et en contenant l'envie de vomir qui montait à la vue si proche du magicien. Je rouvris les yeux en prenant une bouffée d'air. Il allait essayer de me saisir, mais je fis un pas en arrière. Mes mains griffèrent l'étoffe de ma cape pour venir saisir la broche en forme de rose, cadeau de mes parents. Le froid du métal me calma un peu. J’avalais péniblement ma salive.

« Alors … avant de céder à la folie … je vous annonce une chose, vous sombrerez aussi dans la folie, votre esprit ne sera plus que noirceur, et vous abandonnerez la raison pour la folie. »

Je reculais encore d'un pas, luttant contre la peur et les larmes. Et encore un. J’avais l'impression de m'arracher à la plus épaisse et la plus gluante des sèves. Un pas après l'autre je reculai. Avant de fermer les yeux et m'élancer aussi vivement qu'il était possible vers l'escalier, j'avais l'impression que mon corps pesé des tonnes et que je tombais à chaque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1836-niphredil-la-petite-f http://lonelymountain.forumactif.org/t1853-niphredil-ami-ou-ennemi http://lonelymountain.forumactif.org/t1854-les-aventures-de-niphredil

Lord of Isengard ♦ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Xelhios
♦ MESSAGES : 316
♦ RÉPUTATION : 890
♦ AVATAR : Christopher Lee
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Ainu/Maia/Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor, une île hors d'attente à l'Ouest
— ÂGE DU PERSO : Plus vieux que le monde (littéralement)
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Magicien, gardien, conseiller, alchimiste
— ARMES DU PERSO : Sa voix et une dague cachée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Conseil Blanc/Valinor
— VOYAGE AVEC : Une voiture, tirée par deux chevaux.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   Mer 27 Déc 2017 - 19:48

Au pied d’un arbre

Δ Niphredil

La main de Saruman se referma aussi sec sur l'objet laissé tombé par l'enfant. Une onde de soulagement le parcouru tandis qu'il se redressait, quittant Niphredil des yeux pour se focaliser sur sa récente acquisition. Intacte. Tant mieux. Le magicien releva la tête au moment où il entendit la voix de la fillette. Il s'apprêta à lancer une remarque acerbe: qui l'avait autorisé à parler ?
Mais les mots restèrent coincés dans sa gorge. Il resta perturbé suffisamment longtemps pour que l'enfant s'enfuit en courant, d'une démarche légèrement chancelante.
Saruman la regarda partir. Sans rien dire, sans rien faire, sans rien penser. Puis il cligna des yeux.

Non-sens. Total et absolu. Tentative futile de perturber le magicien pour lui arracher une dernière victoire.

Il secoua la tête. Du bluff. Saruman se détourna. Cette gamine le sous-estimait fortement, décidément. C'était une tentative ridicule pour lui faire peur. Il jeta un regard en arrière. Impossible. Stupide. Improbable.

Le magicien ferma les yeux un court instant. Impossible de savoir si c'était vrai ou non.
Si elle avait rêvé de lui, si c'était juste une tentative d'intimidation. Il n'y avait aucune raison qu'il apparaisse dans ses rêves. Aucune raison qu'elle lui annonce une folie future.
Aucune raison que lui, Premier de l'Heren Istarion, Seigneur d'Isengard, Elève d'Aulë, que lui le Magicien Blanc sombre du côté de la folie.

Même si, après réflexion, rien ne pouvait expliquer pourquoi un voyant a des visions.
Et il ne paraissait pas beaucoup plus logique que, sous l'emprise de son sortilège, elle invente cette histoire de toutes pièces. Cela expliquerait même pourquoi elle était venu le voir en premier lieu. Et pourquoi il lui faisait peur.

Quoique. C'était peut-être juste de sa faute, sur ce dernier point.

Le magicien s'appuya sur son bâton. Quand bien même elle aurait dit la vérité, et quand bien même ses rêves lui avaient susurré que Saruman sombrerait dans la folie. Le futur n'était en rien fini. L'avenir de quelques manants étaient peut-être dicté par un quelconque destin.
Mais pas celui de Saruman.

Le magicien s'éloigna, serra dans son poing l'objet récemment récupéré. Un collier, en vérité, serti d'un saphir et d'un disque d'argent, gravé de minuscules symboles. Ayant ramassé la boîte en bois, il rangea le bijou à l'intérieur.
Personne ne lui dictait ce qu'il ferait, et personne ne choisissais ce qui lui arriverait. Il ne croyait pas au destin. Du moins il ne croyait pas au sien.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2407-all-magic-come-with-a http://lonelymountain.forumactif.org/t2433-connaissances-et-affilies http://lonelymountain.forumactif.org/t2568-saruman-agenda
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Au pied d'un arbre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pied d'un arbre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au pied d'un arbre.
» Au pied de mon arbre, je vivais heureuse
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.