AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Ragout & Gnôle

Partagez | 
 

 Ragout & Gnôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

LONELY CAPTAIN ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 178
♦ RÉPUTATION : 970
♦ AVATAR : Iain Glen
♦ DC & co : Thorin Oakenshield & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Destan est un Homme, un simple Gondorien sans particularité aucune si ce n'est la fierté qu'il conserve, indéfectible, pour sa patrie.
— ORIGINAIRE DE : Il est originaire de Dol Amroth, ancienne cité elfique et port fortifié sous la gouvernance de Princes Dunédains et l'Intendance du Gondor.
— ÂGE DU PERSO : Il y a quarante-trois années que Destan foule la Terre du Milieu et il les supporte plutôt bien.
— RANG SOCIAL : Assez pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être au vue du grade qui était le sien auparavant.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Il a été Capitaine des Garde de la Porte Noire avant que les orcs ne les mettent en déroute. Désormais, il offre ses services aux caravaniers qu'il escorte durant leur voyage.
— ARMES DU PERSO : Destan possède une épée dont il prend grand soin et qu'il chérit, Ascalon.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : L'allégeance de Destan va à Turgon ainsi qu' Angelimir, Prince de Dol Amroth.
— VOYAGE AVEC : Il voyage seul pour le moment, il a accompagné lors de son voyage de retour la dernière caravane qui était partie de la baie de Belfalas, désormais, avec la menace des Pirates, il est contraint à voyager en solitaire pour se trouver de nouvelles tâches.
— AMOUREUSEMENT : Il a cessé de croire que le Grand Amour était pour le commun des mortels mais réservé à certains privilégiés.

MessageSujet: Ragout & Gnôle   Mer 14 Fév 2018 - 19:41

Ragout & Gnôle

       

Nichée au pied des montagnes blanches, quelques lieux après Minas Thirith dans la région du Lossanarch au beau milieu d’une clairière se hissait une petit maison. La bicoque n’était pas bien grande ni bien fastueuse mais cela suffisait bien pour y demeurer quelques temps et c’était à chaque fois un petit plaisir d’y revenir, surtout après quelques semaines passer à escorter une caravane. Retrouvez un lieu vide de vie autres que celles de la nature et de bruits liés aux hommes, voilà qui était plaisant. Girofle paissait tranquillement dans la clairière, éloignant les mouches d’un revers de sa queue.
Le soleil dardait ses rayons à travers les branchages, éclairant la toiture recouverte de mousse que Destan s’affairait à retirer. S’il ne la réparait pas, quelques fuites viendraient à abîmer puis finir par détruire ce havre caché. Ici, les jours s’écoulaient lentement alors il avait tout le loisir de prendre soin de cet endroit.

Parfois il donnait les indications nécessaires pour trouver ce lieu à des gens qu’il rencontrait et qui comme lui n’avait pas de réels ports d’attache. Cette maison aurait déjà été entièrement détruite si lorsqu’il était lui-même absent nul ne venait pour l’habiter, en prendre soin quelques temps. C’était un refuge ouvert à tout ceux qui avait besoin d’un toit, comme cela avait été le cas pour lui la première fois. Il n’était pas éternel et cela ne lui servait à rien de vouloir garder pour lui et lui seul un tel endroit. Il y avait tout ce qu’il fallait pour vivre convenablement. Un ruisseau d’eau clair, des arbres en quantité suffisante pour pouvoir se chauffer et réparer la bâtisse, une faune et une flore riche, abondante dans ce coin reculé. Il avait même constitué un maigre potager dans un enclos attenant. Quelques carottes, pommes de terre et cucurbitacées y poussaient lorsque les saisons s’y prêtaient. C’était l’été et les courgettes donnaient à foison, cela serait suffisant pour plusieurs mois, il lui faudrait simplement remplir le fumoir et les jarres de céréales pour des repas digne de ce nom s’il se déplaçait jusqu’à la ville.
Il aurait pu mener là pendant des années une vie simple, mais l’ermitage n’était pas sa voie. Si la quiétude qui l’envahissaient dans ce lieu où seuls bruissaient, fourmillaient la faune sauvage et le temps était appréciable, les conversations lui manqueraient. Il en était certain.

Toute la journée il s’attela ainsi à défricher les herbes trop hautes et les plants inutiles pour laisser la lumière et l’eau passer jusqu’au plants sains. Il pailla ensuite son potager afin que l’eau soit conservée plus facilement dans les sols s’il devait s’éloigner pendant de nombreux jours et éviter que tout le travail fourni ne sois ruines à son retour. Demain il commencerait à constituer des canaux pour irriguer plus facilement le potager et peut-être même apporter l’eau jusqu’à la bâtisse pour s’y laver plus facilement. Il savait que dans certaines villes plus aussi des caravanes de ferrailleurs disposaient de bacs en fer fondu qui servaient de mangeoire pour les animaux et qu’il était aisé pour un homme d’y prendre place de tout son long. Voilà qui ferait une baignoire agréable.

Le feu crépitait sous la marmite, il avait fait cuir un lapin de garenne en ragoût avec quelques herbes et les légumes qu’il avait récolté et s’appétait à boire une belle lampée de vin lorsqu’un bruit attira son attention. Trop lourd pour que ce fût un lapin venant venger son frère cuit. Une hache était posée non loin de lui, non pas qu’il craignit une quelconque attaque mais les temps se faisaient plus sombres, il valait mieux rester sur ses gardes mais il supposait plutôt que ce fût quelqu’un à qui il avait conseillé de venir ici. Au moins avait-il un repas et du vin à partager, il avait rempli les lits de paille fraiche et chassé les nuisibles. Il termina donc sa gorgée et reposa son outre, attendant de voir qui s’avançait dans la clairière, sans allant préparer deux auges de ragoût fumantes.
Il reconnu bien vite une silhouette familière avec qui il avait escorté une caravane. Il était presque étonné de le voir ici, mais après tout, il lui avait dit où trouver cette maison.

«  Ragoût de lapin et vin. Je n’ai pas trouvé de femme pour égayer le repas, il faudra donc qu’on se contente de nous-mêmes. »

Destan n’était pas le plus grands des bavards et Csiasan encore moins, ils avaient pu expérimenter cela aux cours des longs moments de silences qu’ils avaient pu partager et si pour l’ancien capitaine de la porte noire les derniers mots qu’il avait prononcés était une façon de saluer son interlocuteur, il était à parier que leurs échanges se feraient plus courts. A moins qu’ils vident l’ensemble des bouteilles de vins que Destan rangeait soigneusement dans une cache de pierre. Il était près à partager cette clairière mais ces boissons qu’il avait obtenues avaient nécessité de bien longues heures de travail pour qu’il ne soit pas là pour les goûter lui-même.

(c) REDBONE



_________________
Until my last breath, I will remember...
Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés lorsque l’age des hommes s’effondrera. Mais ce jour n’est pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1414-destan-l-ombre-du-mor http://lonelymountain.forumactif.org/t1420-destan-hello-darkness-my-old-friend http://lonelymountain.forumactif.org/t1452-destan-mist-shadow-and-wheat

Distorted ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Csiasan
♦ MESSAGES : 68
♦ RÉPUTATION : 254
♦ AVATAR : Rory McCann
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : l'Est
— ÂGE DU PERSO : La trentaine entamée
— RANG SOCIAL : Pas de rang
— MÉTIER PRATIQUÉ : Vend ses services au plus offrant
— ARMES DU PERSO : Epée, coutelas, hache
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : La loyauté est un concept naïf
— VOYAGE AVEC : Ceux qu'on lui a collé comme compagnons. Erg.
— AMOUREUSEMENT : Sérieusement, vous l'avez regardé ?

MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   Dim 25 Fév 2018 - 16:22


L'homme venait de Pelargir. Cela faisait plus d'une semaine qu'il chevauchait ainsi, écrasé par le soleil brûlant d'été. Il avait quitté la côte et ses embruns iodés pour s'enfoncer dans les terres, où le vent s'était fait plus rare, mais le pas de sa monture n'avait pas plus fléchi que sa volonté. Surement aurait-il été plus aisé de rester au port, attendre qu'un nouvel emploi se présente, mais l'homme avait été blessé là où l'atteinte faisait le plus mal -dans son égo- et avait décidé du jour au lendemain de se rendre à Minas Tirith, où il espérait trouver quelque caravane marchande à qui vendre ses services. Le chemin, cependant, ne serait pas du temps perdu, puisqu'il avait cherché auprès d'un de ses commanditaires de quoi le faire fructifier, et se retrouvait porteur d'un message à transmettre à son arrivée. Il n'avait cure de savoir ce dont il pouvait s'agir, et n'avait pas même jeté un oeil à la missive (qu'il aurait de toute manière été bien en peine de déchiffrer, compte tenu de son absence d'éducation) ; tout ce qui importait étaient les quelques sous qui étaient venus alourdir sa bourse en échange de cette mission.

L'homme arrêta sa monture à proximité d'un ruisseau, profitant quelques instants de la fraicheur qu'exhalait la source. Malgré la chaleur, il gardait ses habituelles chausses et les manches de sa chemise, moite de sueur, n'étaient pas retroussées sur ses bras. Il médita en silence à la route à suivre tandis que son cheval profitait dune rasade d'eau et de l'herbe verte à portée, après avoir vu bien trop de brins deséchés par le soleil jusque là. Puis ils repartirent presque aussitôt, prenant la direction des montagnes en coupant à travers plaine, sans jamais trop s'éloigner du courant. On lui avait parlé d'un havre de paix ouvert aux voyageurs tels que lui, petite bicoque tout à fait modeste dans sa description, mais qui saurait convenir à une soirée de passage, et lui offrir une couche plus avenante que celle qu'il partageait avec les étoiles depuis plusieurs nuits.
Malheureusement, il s'aperçut bientôt qu'il n'était pas le seul à chercher le confort de cette maisonnette, lorsque la silhouette de la bâtisse se présenta à lui, avec en guise de panache une fumée grisâtre. Cela pouvait être bon comme mauvais signe, alors il décida de s'approcher encore avant de prendre une décision. De plus, il n'y avait qu'un cheval dans la clairière, ce qui acheva de le persuader de venir se présenter.
Arrivé à hauteur du logis, il descendit de selle pour trouver la protection d'un arbre dont l'ombre tremblante était bienvenue, et procéda à desseller son compagnon pour la nuit. Il déposa barda, selle et tapis de côté, un étrier claquant lourdement contre le bois qui servirait de support à l'ensemble. Son visage à la peau marquée et irrégulière était collé de poussières, tout comme ses mains, et il les rinça au ruisseau tandis que l'occupant des lieux passait le seuil et se faisait connaître. Il s'agissait de nul autre que celui qui lui avait parlé de l'endroit. Terminant sa toilette improvisée, Csiasan se redressa de toute son imposante hauteur alors qu'on lui proposait ragoût et vin. Il n'aurait espéré mieux de sa soirée ici, mais ne put s'empêcher de réagir à la plaisanterie qui avait été lancée.


« Je crains que tu n'aies pas le nécessaire pour m'égayer, Destan.... » répondit-il donc en guise de salut, non sans hocher de la tête.

Il lui manquait notamment une paire de protubérances sur l'avant-coeur, pour commencer, mais il était inutile de rentrer dans les détails graphiques, son camarade aurait déjà compris sa pensée sans grande peine. Quant au reste, il y goûterait avec plaisir, comme il le montra en suivant son hôte à l'intérieur de la bicoque pour découvrir les lieux. L'endroit était fidèle à l'image qu'il s'en était faite. Tout en sobriété, mais suffisamment accueillant pour des personnes habituées aux heures en selle et aux nuits passées dehors. Il n'y avait besoin de rien de plus que ce qui s'offrait aimablement à lui, bien qu'il n'ait guère compris ce qui lui avait valut de connaitre cet endroit.
Un fumet alléchant s'échappait de la casserole mise au feu, et deux auges étaient déjà servies.... ce qui tombait bien puisqu'il semblait qu'ils ne soient que deux. Csiasan prit alors place à table sans chercher à faire de cérémonie, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Déjà, il plongeait sa cuiller dans le ragoût puis sa gueule, avant d'émettre un son approbateur : c'était bon. Il ne fallait guère s'offusquer de ses manières ; d'ailleurs, cette reconnaissance vocale était déjà de valeur, pour qui savait écouter. Oeillant l'outre entre deux mastications, il fit un signe de tête en sa direction, à l'attention de celui qui se tenait à côté d'elle.

« Du vin ? »

Destin l'avait évoqué précédemment, et ce n'était assurément pas tombé dans l'oreille d'un sourd, quand bien même il n'en avait plus qu'une seule d'intacte.


Dernière édition par Csiasan le Sam 24 Mar 2018 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2761-csiasan-o-si-t-as-mal http://lonelymountain.forumactif.org/t2763-csiasan-o-des-liens-sans-chaines http://lonelymountain.forumactif.org/t2765-ciasan-o-peregrinations

LONELY CAPTAIN ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 178
♦ RÉPUTATION : 970
♦ AVATAR : Iain Glen
♦ DC & co : Thorin Oakenshield & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Destan est un Homme, un simple Gondorien sans particularité aucune si ce n'est la fierté qu'il conserve, indéfectible, pour sa patrie.
— ORIGINAIRE DE : Il est originaire de Dol Amroth, ancienne cité elfique et port fortifié sous la gouvernance de Princes Dunédains et l'Intendance du Gondor.
— ÂGE DU PERSO : Il y a quarante-trois années que Destan foule la Terre du Milieu et il les supporte plutôt bien.
— RANG SOCIAL : Assez pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être au vue du grade qui était le sien auparavant.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Il a été Capitaine des Garde de la Porte Noire avant que les orcs ne les mettent en déroute. Désormais, il offre ses services aux caravaniers qu'il escorte durant leur voyage.
— ARMES DU PERSO : Destan possède une épée dont il prend grand soin et qu'il chérit, Ascalon.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : L'allégeance de Destan va à Turgon ainsi qu' Angelimir, Prince de Dol Amroth.
— VOYAGE AVEC : Il voyage seul pour le moment, il a accompagné lors de son voyage de retour la dernière caravane qui était partie de la baie de Belfalas, désormais, avec la menace des Pirates, il est contraint à voyager en solitaire pour se trouver de nouvelles tâches.
— AMOUREUSEMENT : Il a cessé de croire que le Grand Amour était pour le commun des mortels mais réservé à certains privilégiés.

MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   Sam 17 Mar 2018 - 22:39

Ragout & Gnôle

       

Csiasan. Ainsi donc l’homme avait accepté l’invitation qu’il lui avait faites des lunes plus tôt dans l’année. Ils s’étaient rencontrés lors d’une escorte de caravane il y avait bien des mois de cela. Discrets, peu bavards, s’ils avaient semblé bien différents l’un de l’autre en termes de carrure et de caractère parfois, Cisasan bien loin de s’attarder sur des ronds de jambes ou des discussions courtoises, ils avaient réussi à tisser une entente cordiale qui leur avait permis de faire s’écouler le temps un peu moins lentement.

Il n’imaginait pas pouvoir dire que l’homme comptait parmi ses amis, après tout il ignorait presque tout de son existence comme ce dernier ignorait tout de la sienne, du moins ce qui concernait leur passé respectif. Cela était peut-être mieux ainsi, puisqu’après tout ils ne seraient jamais plus les hommes qu’ils avaient été jadis. Cependant, bien souvent le passé influençait l’avenir des hommes, c’était bien pour cela que n’ayant pas encore effacé de son esprit le déshonneur de n’être pas parvenu à garder la Porte Noire hors des mains des orcs et autres créatures venues du Mordor, il n’était parvenu à re vêtir l’armure frappée de l’arbre blanc et encore moins à se présenter à son suzerain depuis leur dernière rencontre.
Peut-être un jour cela arriverait de nouveau, mais pour le moment il se contentait de l’existence qui lui était accordée et essayait tant bien que mal de faire en sorte que la chance qui lui sourirait encore puisse servir également aux autres.

C'est pourquoi il avait communiqué de nombreuse fois la localisation de la cahute, il aurait pu se méfier, avoir peur même, mais Destan avait toujours été ainsi, il ne jugeait pas et il faisait confiance, aisément, lorsque son cœur l’intimait de le faire. C’était ce qui s’était produit avec Csiasan et bien qu'il ait été dans un premier temps étonné de le voir dans la clairière, il était également ravi que ce dernier ait choisit de lui faire confiance également et faire une halte en ces lieux.

Il était entré dans la maisonnette pour vérifier qu’il disposait du nécessaire pour offrir une couche décente à son invité de fortune. Il déposa au passage les assiettes sur la table
Il vit Csiasan finir de se débarbouiller après avoir déposé ses maigres possessions et délesté sa monture de sa selle et en retour il s’adressa à lui pour lui offrir de partager son repas.
Le trait d’humour amorcé par Destan sembla convenir au voyageur qui lui répondit qu’il n’avait pas le nécessaire pour l’égayer. Cela était fort vrai, sans doute ne recherchaient-ils pas la même chose chez la gente féminine mais il était des appendices physiques forts agréables à l’œil ou au toucher qui ne pouvait les mettre que d’accord sur le fait qu’en terme d’égayement, ils étaient bien loin du compte.
Le fumet qui s’échappait de la marmite, les deux gamelles servies semblèrent conforter Csiasan dans l’idée qu’il était le bienvenu ici et qu’il pouvait agir à sa guise. Ils commencèrent ainsi rapidement à manger après avoir pris place autour de la table, Il regarda l’homme plonger sa cuillère dans le ragout de lapin, une fois la bouchée avalé, seul un grognement approbateur pu satisfaire Destan, il avait bien cuisiné, du moins suffisamment pour que cela convienne à Csiasan il semblerait, à entendre son contentement.
Destan continua quant à lui à  manger en silence. Non pas qu’il n’aurait pas apprécié tenir une conversation avec Csiasan, mais il avait depuis bien longtemps pris pour habitude de manger seul et en silence, ainsi les habitudes n’étaient pas aisées à changer, mais au moins son compagnon de repas était de la même trempe. Seule leur repas était brisé par le bruits des mastications et celui du raclement des couverts dans les auges.
Il suivit le regard de celui qui l’avait rejoint dans son ermitage, ce dernier lorgnait sur l’outre posée non loin entre deux bouchées avant de le questionner sur la présence des breuvages aux senteurs bien plus exquises que l’eau. Csiasan lui demanda simplement du vin, s’assurant qu’l avait sans doute bien entendu ce que l’ancien soldat avait dit plus tôt. Le Gondorien hocha la tête en se penchant pour attraper l’outre. Sans doute aurait-il mieux fait de sortir également des verres, mais ils n’allaient certainement pas chipoter pour cela. Il espérait déjà que son invité trouve le breuvage à son goût et non trop âcre, cela aurait été dommage de gâcher ainsi le ragoût avec une boisson ne s’y accordant pas, mais selon le palet de l’ancien Capitaine, le vin semblait faire son affaire.
Il lui tendit l’outre qu’il s’était apprêté à vider bien plus qu’il ne l’avait fait avant d’être arrêté par la venue de son invité. Il lui restait encore du vin bien évidemment mais en bouteille, il sortirait les godets à ce moment-là si jamais ils ne se sentaient pas suffisamment hydratés pour poursuivre la journée.
Et tandis que Destan rapprochait la marmite pour se resservir une deuxième fois e proposer à Csiasan d’en faire de même, il le questionna, brièvement, pour connaitre la destination de son invité. Peut-être allaient-ils s’en aller dans la même direction et se retrouver à faire un bout de route ensemble prochainement, nulle ne pouvait le savoir. Ainsi, tandis qu’il servait les assiettes, sans poser les yeux sur Csiasan, il demanda :

« Tu vas vers le Nord ? »


(c) REDBONE



_________________
Until my last breath, I will remember...
Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés lorsque l’age des hommes s’effondrera. Mais ce jour n’est pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1414-destan-l-ombre-du-mor http://lonelymountain.forumactif.org/t1420-destan-hello-darkness-my-old-friend http://lonelymountain.forumactif.org/t1452-destan-mist-shadow-and-wheat

Distorted ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Csiasan
♦ MESSAGES : 68
♦ RÉPUTATION : 254
♦ AVATAR : Rory McCann
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : l'Est
— ÂGE DU PERSO : La trentaine entamée
— RANG SOCIAL : Pas de rang
— MÉTIER PRATIQUÉ : Vend ses services au plus offrant
— ARMES DU PERSO : Epée, coutelas, hache
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : La loyauté est un concept naïf
— VOYAGE AVEC : Ceux qu'on lui a collé comme compagnons. Erg.
— AMOUREUSEMENT : Sérieusement, vous l'avez regardé ?

MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   Sam 24 Mar 2018 - 20:44


Csiasan avait espéré trouver la petite cabane vide ; Destan la lui avait décrite comme un lieu de passage et de repos pour les voyageurs de ce monde et il n'avait effectué le détour que dans l'espoir d'y trouver de quoi se rafraîchir et se faire une paillasse tranquille. Le fait que les lieux soient habités avait été une découverte fâcheuse, autant ne pas le cacher. Cependant, il s'était rasséréné dès qu'il avait compris qu'il s'agissait là ni plus ni moins que du même collègue qui l'avait invité ici. Le bougre était tel qu'il aimait à priori ses compagnons : il n'était pas envahissant, savait quand aider et quand passer son chemin. Il était de ceux qui savaient ne pas s'entêter à relancer une conversation dont l'autre ne voulait pas, ni poser de question fâcheuse. C'était dans le fond ni plus ni moins qu'un homme discret et solide. Csiasan avait déduit de ses observations qu'il avait dû passer par une armée ou une autre -peu importait laquelle, vraiment-, et probablement y avoir un grade, mais il avait su en garder la discipline sans en emprunter les travers. Son plus grand défaut, aux yeux du misanthrope qu'il était, restait que Destan semblait être un homme d'honneur. Et cet honneur le perdrait probablement un jour.
Quoi qu'il en soit, l'important est que Csiasan n'abhorrait pas la présence de cet homme, qu'il avait même appris à apprécier au fil de leurs voyages en commun, ce qui est un fait assez rare pour être noté ici-même. Il faut dire que les plus turbulents, les raclures et autres chieurs (de leur équipe ou non) avaient tendance à les laisser tranquilles lorsqu'ils se tenaient ensemble et qu'il avait très rapidement assimilé et utilisé cet état de fait à des fins de tranquilité.

Cette même tranquilité, la cahute l'exhalait en ce jour d'été. Fatigué par des jours de monte, le géant n'avait pas attendu bien longtemps pour prendre la place qu'on lui offrait, ainsi que le ragoût qui allait avec et dont le bouquet suave embaumait la cabane entière. Il avait encore peu parlé, et était avare en compliment, mais c'était exactement ce qu'il lui fallait. Chaque bouchée de lapin laissait sur ses papilles des saveurs simples mais savoureuses, qui le poussaient à en prendre une de plus. Son écuelle se vida à vue d'oeil, l'homme se remplissant la panse en silence, les subtils hochements de tête qu'il esquissait de temps à autre indiquant -si cela était encore nécessaire- que le plat était à son goût.
Lorsque Destan rapprocha la marmite pour une seconde tournée, il n'hésita pas à tendre sa gamelle dans l'instant. Il était probablement le moins élégant des pique-assiettes, mais les bonnes manières était un concept de société qu'il n'avait cure d'intégrer. Pour preuve, le fait qu'il ait demandé du vin sans la moindre gêne quelques minutes plus tôt, et pris une bonne lampée du nectar pour étancher sa soudaine soif.
L'ancien capitaine le resservit en ragoût tandis que lui-même se permettait un retour à l'outre, dont il défit ses lèvres alors qu'on lui demandait vers où il se rendait. Refermant la poche tout en acquiesçant de la tête, il répliqua verbalement :

« Oui, j'ai à finir une affaire à Minas Tirith. Après, j'y trouverai aisément à louer mes services. »

L'avantage des grandes villes, elles fourmillent de toute sorte de job. Malheureusement, elles pullulent également de toutes sortes de gens, qu'il n'avait pas forcément hâte de côtoyer... A l'exception certaine de quelques établissements bien précis, dont il fit mention sans la moindre trace de gêne.

« Et quelques cuissots à frotter d'ici à ce que je reparte. »

C'était, après tout, Destan qui avait évoqué les femmes en premier lieu... et pour lui, seules existaient le type de cuisses qui se monnayait : son physique n'était pas vraiment du genre qui attirait librement ces Dames, bien au contraire. Cependant, il se réjouissait d'avance de savoir qu'il retrouverait quelques ribaudes qui accepteraient ses pièces là-bas... pas comme les truies qui l'avaient naguère repoussé, à Pelargir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2761-csiasan-o-si-t-as-mal http://lonelymountain.forumactif.org/t2763-csiasan-o-des-liens-sans-chaines http://lonelymountain.forumactif.org/t2765-ciasan-o-peregrinations

LONELY CAPTAIN ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 178
♦ RÉPUTATION : 970
♦ AVATAR : Iain Glen
♦ DC & co : Thorin Oakenshield & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Destan est un Homme, un simple Gondorien sans particularité aucune si ce n'est la fierté qu'il conserve, indéfectible, pour sa patrie.
— ORIGINAIRE DE : Il est originaire de Dol Amroth, ancienne cité elfique et port fortifié sous la gouvernance de Princes Dunédains et l'Intendance du Gondor.
— ÂGE DU PERSO : Il y a quarante-trois années que Destan foule la Terre du Milieu et il les supporte plutôt bien.
— RANG SOCIAL : Assez pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être au vue du grade qui était le sien auparavant.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Il a été Capitaine des Garde de la Porte Noire avant que les orcs ne les mettent en déroute. Désormais, il offre ses services aux caravaniers qu'il escorte durant leur voyage.
— ARMES DU PERSO : Destan possède une épée dont il prend grand soin et qu'il chérit, Ascalon.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : L'allégeance de Destan va à Turgon ainsi qu' Angelimir, Prince de Dol Amroth.
— VOYAGE AVEC : Il voyage seul pour le moment, il a accompagné lors de son voyage de retour la dernière caravane qui était partie de la baie de Belfalas, désormais, avec la menace des Pirates, il est contraint à voyager en solitaire pour se trouver de nouvelles tâches.
— AMOUREUSEMENT : Il a cessé de croire que le Grand Amour était pour le commun des mortels mais réservé à certains privilégiés.

MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   Ven 30 Mar 2018 - 9:17

Ragout & Gnôle

       

Apercevoir Destan en lieu et place d’un illustre inconnu devait avoir rassuré Csiasan.  Il savait combien il préférait la solitude plutôt que les bavardages inutiles et cela il l’avait appris au cours de leur voyage communs. Leurs caractères et leurs carrures du moins surtout pour Csiasan lorsqu’il fallait considérer cette dernière, leur avaient fournis tranquillité et silence lorsqu’ils ne désiraient pas converser avec le reste des caravaniers.
Le repas partagé l’était ainsi dans un grand silence et lorsque les écuelles furent vidées, l’ancien Capitaine approcha la marmite pour les resservir et Csiasan tendit son assiette son hésitation.

Le fond avait l’légèrement plus cuit que le début du ragoût et cela apporterait un petit goût fumé fort appréciable à la viande, ainsi il vida le reste du contenant, de toute façon cela ne se conserveraient pas aisément une fois cuit. Il avait déjà fait se conserver de la viande en l’enfermement dans un contenant de manière hermétique avant de l’immerger dans le torrent, mais cela était fait avec de la viande crue. Et il songea de plus qu’au regard de la quantité qu’il mangeait, il devrait aller relever ses collets avant la fin de la journée. Et alors que Destan questionnait son vis-à-vis tout en déposant les auges sur la table et se rasseyant pour se servir du vin de nouveau à la suite de ce dernier, Csiasan lui offrit une réponse à sa question. Ainsi iraient-ils tout deux dans la même direction. Minas Tirith était une cité que regorgeait d’emplois, cela était une bonne chose. Escort de caravanes à commis en passant par coursier ou messager, il était possible de trouver une tâche à accomplir en l’échange de quelques pièces. Il fallait simplement flairer la meilleure affaire.

« J’y remonte également. Un convoi en partance pour le Rohan m’y attend. »

Et cela était tout. Nul besoin de s’attarder plus avant sur la description de son affaire, il savait que cela n’intéressait pas outre mesure Csiasan et si ce dernier n’avait pas détaillé ce qu’il comptait faire, il était certain qu’il n’en attendait pas moins des autres.
Son interlocuteur fit également mention de quelques relations qu’ils auraient une fois dans la capitale du Gondor. Il était vrai que là-bas les maisons closes étaient nombreuses et pour certaines de bien bonnes qualités.  Du moins aux dires de la moitié des soldats du Gondor. Dire que Destan n’en avait pas fréquenté aurait été mentir
Alors il sourit doucement, les hommes étaient bien tous identiques. Leurs besoins se devaient d’être assouvis et si parfois de jeunes dames si prêtaient volontiers et gratuitement, pour d’autres hommes ils étaient nécessaires de passer par les bordels et monnayer quelques pièces afin d’accéder à un rapport décent.  Et cela dépendait bien des cités.  Il était comté qu’en Umbar les femmes y offraient leurs services pour bien maigre paiement alors qu’ils étaient bien meilleurs que ceux des cités. Le risque simplement de se faire égorger par des pirates ou des soudards en plein acte étant haut, peu s’y aventuraient. Et alors qu’il prenait une lampée du vin présent dans l’outre et qu’il la proposait à Csiasan, il ajouta, un fin sourire sur les lèvres :

« Il en faut bien, la solitude n’est pas aussi savoureuse. »

Nul n’aurait pu le contredire. Les bras d’une femme, et tout le reste étaient la des paysages agréables à visiter.  Et si le cœur de Destan était déjà épris d’une grande Dame, il se mit à se souvenir doucement des nuits passées avec une certaine gitane, si tant est qu’on pouvait encore les nommer des nuits. Cela faisait d’ailleurs bien longtemps qu’il ne l’avait vu, il espérait que rien ne lui soit arrivé, au-delà des moments partagés sur sa couche, son amitié, sa santé lui était importante et cela depuis leur première rencontre.
Il ajouta pour ne pas s’en aller sur le chemin de l’inquiétude en direction de son invité :

« Et celles de Pelargir n’étaient sûrement pas aussi avenantes que celles que tu trouveras à Minas Tirith. »

Pour avoir vu plus d’un de ses camarades de l’armée se faire éconduire faute de moyens ou parce qu’ils n’étaient pas jugés assez bien par les demoiselles de certaines maisons closes de la cité portuaire, cela ne l’aurait pas étonné qu’elle refuse de servir Csiasan. Certaine d’entre-elle avait des attentes bien haute quant à leur clientèle, sans doute dans l’idée de continuer de faire de Pelargir une ville d’influence en extension, et il était vrai que les bordels attiraient les négociants, ainsi sans doute les matriarches des maisons closes demandaient que la clientèle soit triée sur le volet. Et ce n’était en tout cas pas là, pour ses paroles, une façon de déprécier Csiasan, il ne se serait pas permis.



(c) REDBONE



_________________
Until my last breath, I will remember...
Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés lorsque l’age des hommes s’effondrera. Mais ce jour n’est pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1414-destan-l-ombre-du-mor http://lonelymountain.forumactif.org/t1420-destan-hello-darkness-my-old-friend http://lonelymountain.forumactif.org/t1452-destan-mist-shadow-and-wheat

Distorted ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Csiasan
♦ MESSAGES : 68
♦ RÉPUTATION : 254
♦ AVATAR : Rory McCann
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : l'Est
— ÂGE DU PERSO : La trentaine entamée
— RANG SOCIAL : Pas de rang
— MÉTIER PRATIQUÉ : Vend ses services au plus offrant
— ARMES DU PERSO : Epée, coutelas, hache
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : La loyauté est un concept naïf
— VOYAGE AVEC : Ceux qu'on lui a collé comme compagnons. Erg.
— AMOUREUSEMENT : Sérieusement, vous l'avez regardé ?

MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   Dim 29 Avr 2018 - 18:28


Destan ne semblait pas offensé de le voir tendre son assiette à nouveau, ni boire directement à son outre. Peut-être cachait-il simplement bien ses pensées, mais Csiasan ne s'arrêta pas vraiment sur cette idée, profitant simplement de ce qui lui était donné pour le moment sans se poser davantage de questions. Dans le pire des cas, on lui demanderait de ne plus revenir et cela ne changerait pas grand chose à sa vie. Il ne voyait en effet pas l'autre homme s'énerver et tirer l'épée pour si peu que du vin et du lapin, et c'est aussi ce qui le mettait à l'aise en ces instants. Il connaissait suffisamment bien le tempérament de Destan pour savoir qu'il n'était pas idiot et que même son manque de manières de serait pas source de problèmes démesurés.
Naturellement, la conversation finit par s'engager entre eux deux, quand bien même ils n'étaient pas les plus bavards. Certaines informations étaient intéressantes à connaître. Csiasan indiqua donc être en route pour la cité blanche pour quelques affaires qu'il ne s'attarda pas à développer, précisant néanmoins qu'il comptait y louer ses services une fois rendu sur place, après avoir eu le temps de pratiquer quelques joyeuses. Qui sait, le gondorien aurait pu avoir des informations utiles sur un convoi en partance prochaine qui aurait cherché des bras supplémentaires avant son départ. Cela aurait pu lui éviter de chercher une embauche. Destan lui indiqua partir bientôt de là-bas pour le Rohan, sans rien ajouter de plus néanmoins. Le géant hocha la tête, concluant de lui-même que le convoi était probablement déjà bouclé, sinon l'inverse aurait été mentionné. Ils travaillaient après tout plutôt bien ensemble, il n'y avait donc pas de raison de taire les opportunités lorsqu'ils en avaient connaissance. Voilà qui était dommage, mais il ne se faisait pas de souci. Il y avait toujours à faire pour quelqu'un tel que lui.
Il releva le nez dans son ragoût, lorsque Destan lui fit part de sa philosophie et de sa solitude, afin de donner son opinion sur la chose, haussement d'épaules à l'appui d'une pensée moins poétique que celle qu'il venait de lui livrer :

« C'est pas la solitude qui vient me peser, mais les bourses. Ça n'en rend pas moins savoureux un con humide. »  

Sa poitrine résonna d'un rire bref à ces mots. Ce n'était pas franchement la conversation qu'il cherchait chez les devergoigneuses. Pas la chaleur humaine non plus. C'était une chose qu'il avait oubliée, effacée par le temps et la nécessité de se protéger des coups comme des mots, des regards. Il ne le vivait pas vraiment mal, plus maintenant. Même si parfois les transactions s'avéraient difficiles... et Destan mis précisément le doigt dessus. Plus de rire, pour le coup. Son écho semblait mort et enterré depuis longtemps quand il commença à grogner :

« Ces sales gueuses me dégoûtent d'y remettre les pieds, à croire qu'elles ont une fendance en or ! »  s'exclama-t-il d'une voix rude et grossière, visiblement énervé. « J'irai donner mes sous à des coquilles plus accueillantes ! »  

A croire qu'elles avaient assez d'argent, à refuser de la clientèle comme ça. Alors même qu'il offrait toujours plus pour que l'on s'occupe de son cas, justement pour éviter de se voir éconduire. Quelles truies... Il repoussa son écuelle, déjà vidée de son contenu, d'un geste large et brusque qui aurait pu affoler un homme peu avisé. Echauffé, et pas seulement par la chaleur ambiante et le ragoût cette fois, il récupéra l'outre à nouveau pour en tirer une lampée, qui s'avéra être la dernière. Décidément... Csiasan reposa la poche vide en se retenant de grommeler à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2761-csiasan-o-si-t-as-mal http://lonelymountain.forumactif.org/t2763-csiasan-o-des-liens-sans-chaines http://lonelymountain.forumactif.org/t2765-ciasan-o-peregrinations
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ragout & Gnôle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ragout & Gnôle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CIVET DE SANGLIER ET SALADE DE RIMES
» Potée de fèves
» Civet de lapin aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.