AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Quest for Erebor + The moon runes

Partagez | 
 

 Quest for Erebor + The moon runes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lord of Imladris ♦️ Peredhel
avatar
♦ PSEUDOs : Pheobe
♦ MESSAGES : 168
♦ RÉPUTATION : 664
♦ AVATAR : Hugo Weaving
♦ DC & co : Morwen de Lossarnach
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Semi-elfe ayant fait le choix de l'immortalité
— ORIGINAIRE DE : Beleriand, mais peu sont ceux qui se souviennent. À ce jour, il règne sur Imladris, son lieu de résidence
— ÂGE DU PERSO : 6440 années à fouler cette terre
— RANG SOCIAL : Seigneur d'Imladris
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseur, il est le meilleur que l'on puisse trouver en Terre du Milieu
— ARMES DU PERSO : Hadhafang, mais il sait aussi bien manier l'arc que l'épée.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du Bien
— VOYAGE AVEC : Il ne voyage généralement pas, mais lorsque s'est le cas, il peut très bien le faire seul
— AMOUREUSEMENT : Sa très chère Celebrian, partie pour Valinor il y a un moment déjà

MessageSujet: Quest for Erebor + The moon runes    Jeu 15 Fév 2018 - 4:59

Moon runes
The world is grey, the mountains old, The forge's fire is ashen-cold; No harp is wrung, no hammer falls: The darkness dwells in Durin's halls; The shadow lies upon his tomb In Moria, in Khazad-dûm. But still the sunken stars appear In dark and windless Mirrormere; There lies his crown in water deep, Till Durin wakes again from sleep...



Les dernières heures avaient été particulièrement animées à Imladris, cité qui était plutôt placide à son habitude. La venue des nains de Durin dans la Dernière Maison Simple avait avivé les lieux d’une animation nouvelle, de voix tonitruantes et d’exclamations bruyantes. L’habituel doux chant elfique et les mélodies des harpes avaient été enterrés par les clameurs sonores et les airs d’engouement que la Compagnie trinquant les verres tonnait autour des victuailles. Tout à son hospitalité, Elrond n’avait point fait défaut à cette ouverture qu’on lui connaissait bien. Il avait su accueillir ses invités surprises comme il se devait, offrant soin, nourriture et repos aux voyageurs. Malgré l’animosité évidente de plusieurs membres des nains, le semi-elfe n’avait pas cillé sourcils devant le peu d’engouement qu’ils avaient pu offrir face à ses semblables. La confiance ne régnait pas toujours dans l’air, mais le Noldor connaissait bien les nains et leur caractère parfois rabroué. Ainsi, n’en fit-il que peu de cas.

Elrond devait cependant avouer être fort intrigué par la raison d’être de cette Compagnie, son but et pourquoi, dans son sillage, elle avait trainé avec elle une horde d’orcs sur son territoire. Les serviteurs de Sauron n’avaient point pour habitude de s’aventurer si près de la belle Fondcombe. Pour peu, les elfes les avaient rapidement éradiqués sans trop de problème à dos de leurs montures et avec leurs flèches. Gandalf était resté d’autant plus nébuleux sur leur quête à l’égard du Seigneur des lieux, mais celui qu’on surnommait peredhel savait prendre son mal en patience. Nul doute que le Magicien Gris n’avait point fait détour par sa cité pour banale raison. Il y avait une leur énigmatique dans le regard de l’Istar qui laissait croire au porteur de Vilya que ce n’était pas simplement refuge qu’il était venu cherché… mais cela, sans doute même les nains ne le savaient-ils point sur le moment. Du moins semblaient-ils aussi surpris d’être atterri dans une cité elfique.

Suite au repas animé durant lequel le fils d’Eärendil avait eu l’occasion d’admirer quelques lames des Eldars Noldors découvertes par la Compagnie, il s’était permis de se retirer après avoir veillé à ce que tous ne manque de rien. S’il n’avait obtenu de réponses quant à la quête de douze nains, un hobbit et un magicien, il se dit que réponse viendrait à qui savait attendre. Pour l’heure, la soirée avait tiré à sa fin et la lune s’était lentement pointée dans le ciel, chassant le soleil pour apporter la nuit et sa voûte étoilée. Un quartier lunaire brillait de sa lumière d’argent, baignant la Bruinen d’une lueur opaline. Le Seigneur d’Imladris s’était afféré dans la grande bibliothèque, occupé à classer quelques parchemins. Par ailleurs, il appréciait le retour du calme à la suite d’un repas fort mouvementé.

Voilà longtemps pourtant qu’il n’avait pas eu l’occasion de côtoyer le peuple nain. Le royaume le plus près était depuis longtemps tombé, la grande Moria, après que les nains eurent creusé trop profondément et éveillé de son antre un démon redoutable qui depuis hantait les cavernes. Erebor avait connu un sort similaire, un trésor trop abondant ayant attiré une créature de feu ailée avide d’or et qui maintenant dormait dans la Montagne. Il ne restait plus que les Montagnes Bleues, dernier vestige d’un peuple pourtant vaillant. Loin était l’âge d’or des enfants d’Aüle. Tout aussi loin était l’âge d’or des enfants d’Illuvatar. Elrond était pourtant de ceux qui avait entretenu des liens importants auprès des grands rois nains à travers les âges. Il en connaissait leur langage, de même que les racines anciennes d’une langue pratiquement oubliée de son propre peuple à ce jour. À titre de maître du savoir, il était un des rares à connaître encore l’art runique des nains. C’était d’ailleurs sans savoir que cette connaissance profiterait à la Compagnie en cette nuit bien précise. Et que c’était spécifiquement pour cela que Gandalf avait fait dévié leur route jusqu’à Imladris. Fin esprit qu’il était.

Dans l’atrium, Elrond entendit des bruits de pas résonner, lui faisant relever la tête de son classement. La bibliothèque étant située dans l’étage supérieure, le semi-elfe s’extirpa d’entre les grandes étagères pour jeter un œil par-dessus le balcon. Quelle ne fut pas sa surprise d’apercevoir Thorin Oakenshield se présenter à lui en ce début de nuit. Le porteur de Vilya le gratifia d’un regard intrigué avant de longer la balustrade et de descendre tranquillement l’escalier pour aller le rejoindre. Sa robe doré trainait derrière ses pieds dans un sillage gracieux et son front orné simplement de son diadème de couleur assortie scintilla sous la lueur lunaire perçant à travers les grandes arches. « Qu’est-ce qui vous amène à cette heure si tardive, maître Thorin ? » demanda doucement le Seigneur d’Imladris sans plus de détour. Nul besoin de faire plus de cérémonies qu’il n’en avait déjà eues. De plus, il avait la nette impression que le descendant de Durin n’était point venu à lui pour simple bavardage.



.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2686-elrond-i-give-my-hope http://lonelymountain.forumactif.org/t2702-elrond-friend-of-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t2703-elrond-l-histoire-s-ecrit#44635

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1291
♦ RÉPUTATION : 2224
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Ven 16 Fév 2018 - 19:39



Quest of Erebor - The moon runes



La Compagnie avait égayé de ses chants et de ses rires Imladris. Les nains n’étaient certainement pas aussi raffinés que les elfes mais au moins ils se retrouvaient sur le goût pour les chansons et les banquets, bien que là encore des divergences puissent être notées. Le repas avait alors été bien animé, les discussions étaient allées bon train tout comme les chants. Mais très vite la Compagnie avait regagné les quartiers qu’on lui avait assigné et offert un peu de repos aux oreilles des elfes.  L’Héritier de Dùrin s’était lui-aussi retiré à la suite du repas non sans remercier leurs hôtes, allant s’entretenir avec Balin, Dwalin concernant leur Quête. Puis le Seigneur des Exilés pris congé des siens pour s’en aller profiter de la douceur du soir et la quiétude des lieux et se promener dans les jardins d’Imladris.

Silencieuse était la tombée de la nuit, bercées par les chants des Elfes dont il ne comprenait pasLes lieux étaient à la couleur de l’argent, la rivière qui s’écoulaient scintillait sous la lune. Il prit le temps de s’asseoir sur un banc près du cours d’eau, silencieux, méditant. Et alors que l’héritier de Dùrin observait une nouvelle fois la carte qu’il avait sorti de ses poches et tenait entre ses mains sans réussir à trouver une quelconque indication sur la porte qu’il devait trouver, il sut qu’il était temps pour lui de retrouver leur hôte.
Il regagna alors l’une des premières portions de la cité Elfique et questionna poliment le premier Elfe qu’il croisa, se renseignant sur l’endroit où il pouvait trouver leur Seigneur. On lui indiqua l’atrium. Il s’y rendit, les bras croisés dans le dos de sa tunique bleutée et alors qu’il pénétrait la pièce, il vit le Seigneur Elrond sortir des rayonnages d’une bibliothèque bien remplie, intrigué par sa présence. L’Elfe descendit l’escalier qui les séparait avec tranquillité, sa robe trainant derrière lui, ses atours scintillant sous l’astre nocturne. Sans plus de cérémonie, Elrond lui demanda ce qui l’amenait à cette heure tardive. Alors le Seigneur de l'Ered Luin lui répondit inclinant la tête:


« Je suis tout d’abord venu vous remercier pour votre hospitalité à l’égard de ma compagnie. »

Il était vrai que les nains avaient été réticents à venir séjourner dans la vallée de Fondcombe. La mésentente entre les nains et les elfes qui durait depuis l’aube dès temps et le vol des Silmarils avait été renforcée il y a une centaine d’année lorsque Thranduil, Seigneur de Vertbois leur avait tourné le dos. Mais les gens de la dernière Maison Simple n’étaient pas ceux de Mirkwood, le Seigneur des Exilés pouvait le reconnaître et leurs hôtes s’étaient montrés bons avec eux alors que leur arrivée ne s’était sans doute pas faite sous les meilleurs auspices. Il avait d’ailleurs été convenu qu’il reste une quinzaine de jours ici pour se revigorer et le Seigneur des Montagnes Bleues ne souhaitait pas que quoique ce soit de désagréable ne se produise.
La Compagnie s’était d’ailleurs baignée dans une fontaine des Elfes qui était sans doute sacrée pour eux et bien que l’Héritier de Dùrin n’en reparlerait pas, il espérait que le reste des nains se tienne un peu plus. Il s’apprêta ensuite à révêler au Seigneur Elrond la véritable raison de sa visite et il n’escomptait pas tergiverser pour lui demander conseils. Il était de toute évidence déjà au courant de ce qui les amenait ici à Fondcombe. Alors le Seigneur des Exilés s’exprima de sa voix grave, fixant son regard bleuté dans celui d’Elrond bien que ce dernier ait été beaucoup plus grand que lui.

« Je suis ensuite venu solliciter votre connaissance. Votre sagesse étant connue de tous et particulièrement de Gandalf, il m’a conseillé de venir à vous. »

Le Seigneur des Montagnes Bleues déplia la carte qu’il avait en sa possession, ornée de runes anciennes existantes bien avant l’avènement de Thror et Thrain, si ces dernières l’héritier savait les lire. Il espérait qu’Elrond puisse lire les plus anciennes d’entres elles et celles qui apparaissaient parfois à la lumière de la lune et qu’il était incapable de déchiffrer. Les nains avaient connaissances de bien des choses mais Balin et Thorin qui avaient pourtant vécu bien des hivers et étudier avec application n’avaient pu traduire les inscriptions. Il la tendit au Seigneur Elfe, espérant que son savoir puisse l’éclairer et les runes lunaires étincelèrent sur la carte alors qu’il la lui transmettait.

Il lui faudrait expliquer la raison de leur présence ici, et s’il avait été réticent de mettre bien trop d’individu au courant de leur entreprise, Gandalf le magicien l’avait assuré que la Compagnie ne risquait nulle traîtrise de la part des Elfes de Fondcombe et que leur quête serait tenue secrète encore longtemps avec eux. Alors avec Balin et Dwalin ils avaient accepté de divulguer leur but et il espérait que le Seigneur de la Dernière Maison Simple soit en capacité de les aider à reprendre leurs terres, leur patrie. Chaque jour il se languissait un peu plus de revoir Erebor et ses flancs auréolés de pins, de mélèzes et autres arbres, de revoir les fontaines d’argent qu’il avait jadis trouvé avec Frerin ainsi que la splendeur de l’architecture naine. Il avait hâte de pouvoir rentrer chez lui.




made by LUMOS MAXIMA

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

Lord of Imladris ♦️ Peredhel
avatar
♦ PSEUDOs : Pheobe
♦ MESSAGES : 168
♦ RÉPUTATION : 664
♦ AVATAR : Hugo Weaving
♦ DC & co : Morwen de Lossarnach
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Semi-elfe ayant fait le choix de l'immortalité
— ORIGINAIRE DE : Beleriand, mais peu sont ceux qui se souviennent. À ce jour, il règne sur Imladris, son lieu de résidence
— ÂGE DU PERSO : 6440 années à fouler cette terre
— RANG SOCIAL : Seigneur d'Imladris
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseur, il est le meilleur que l'on puisse trouver en Terre du Milieu
— ARMES DU PERSO : Hadhafang, mais il sait aussi bien manier l'arc que l'épée.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du Bien
— VOYAGE AVEC : Il ne voyage généralement pas, mais lorsque s'est le cas, il peut très bien le faire seul
— AMOUREUSEMENT : Sa très chère Celebrian, partie pour Valinor il y a un moment déjà

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Ven 2 Mar 2018 - 18:54

Moon runes
The world is grey, the mountains old, The forge's fire is ashen-cold; No harp is wrung, no hammer falls: The darkness dwells in Durin's halls; The shadow lies upon his tomb In Moria, in Khazad-dûm. But still the sunken stars appear In dark and windless Mirrormere; There lies his crown in water deep, Till Durin wakes again from sleep...



L’animosité de départ dont semblait avoir fait preuve les nains s’envolait doucement à la présence de Thorin qui s’était introduit dans l’atrium où Elrond s’était retiré quelques heures plus tôt. Le semi-elfe terra son sentiment de surprise, mais laissa plutôt entrevoir son contentement et sa satisfaction devant les remerciements du descendant de Durin. Si le Seigneur d’Imladris pouvait reconnaître le caractère borné des enfants d’Aüle, il n’en demeurait pas moins que ceux-ci savaient apprécier la bonne hospitalité et savaient surtout reconnaître un bon hôte et l’en remercier. C’était un trait noble de leur part. Mais le Noldor n’était pas de ceux se revêtir d’un manteau de flatteries et encore moins à caresser son orgueil. Non, s’il avait fondé Fondcombe, c’était avant pour cela. Pour en faire un refuge où les voyages, les âmes égarées ou les esprits en quête de repos pourraient trouver un pied à terre pour aussi longtemps qu’ils le désiraient. D’ailleurs, il n’avait pu s’empêcher de glisser une proposition à ce cher Bilbo qui semblait bien isoler de ses compagnons… mais, cela, c’était pour une autre histoire.

« Tout le plaisir est pour moi, maître nain… Imladris sera toujours ouverte à ceux désirant trouver refuge. »

Visiblement, néanmoins, Thorin ne venait point le déranger que pour lui dire qu’il avait apprécier son hospitalité, autrement, cela aurait peut-être attendu au lendemain. Non, le roi sous la montagne avait une autre idée en tête, celle de venir chercher conseils auprès de la connaissance et de la sagesse de l’elfe millénaire. Il fallait dire qu’Elrond avait cumulé de nombreux apprentissages au cours de sa vie, dont beaucoup étaient à ce jour oubliés ou perdus, et qui ne persistaient que dans les mémoires de quelques vieilles âmes comme la sienne.
Ainsi, lorsque le nain extirpa de son manteau une carte qu’il déplia, la curiosité du fils d’Eärendil se pointa de nouveau, comme son regard passa de celui de Thorin au parchemin dessinant une mappe. La carte ancienne représentait un modèle de la région d’Arda et des runes anciennes semblaient être inscrites sur le papier. Délicatement, Elrond prit le parchemin entre ses doigts et finit tourner la carte, comme il aperçut, dans un relief plus prononcé que le reste, la Montagne Solitaire.

« Erebor ? » questionna-t-il, alors que lentement il s’éloignait de quelques pas vers une source de lumière lunaire traversant une voûte dans le plafond de l’atrium.

Le semi-elfe se doutait bien de ce qu’il en retournait avec cette carte, la raison pour laquelle Gandalf l’avait envoyé à lui pour déchiffrer son message. Plaçant la mappe au-dessus de sa tête, il la fit pivoter juste dans la trajectoire des rayons opalins de la lune où il put entrevoir quelques runes se manifester dans la lueur d’argent. Des runes lunaires, à n’en point douter. Elrond se tourna alors lentement vers Thorin, ne le faisant point languir davantage.

« Ce cher Gandalf a vu juste… » commença-t-il doucement, non sans une pointe d’amusement sur le coin des lèvres devant l’habituelle machination du Magicien Gris. « Ce sont des runes lunaires… On ne peut les voir que si la lune brille derrière elles, et de plus, pour la variété la plus ingénieuse, il faut que ce soit une lune de la même forme et saison que le jour où elles furent écrites. »

Cela pouvait sembler une mauvais nouvelle à prime abord, mais ce n’était point le cas, car à ce jour, les Valars semblaient être avec eux. Ou du moins, une force quelconque désirait les voir réussir, car ils avaient atterri à Imladris la journée exacte où il le fallait. Décidément, Gandalf avait su faire tourner la chance en leur faveur… ou peut-être le savait-il ? Le regard d’Elrond darda à nouveau celui du fils de Thror.

« Il semblerait que la faveur soit en votre compagnie aujourd’hui, Thorin Oakenshield… car c’est exactement la même lune qui brille cette nuit sur Imladris… »

Un fin sourire, discret et réservé, c’était glissé sur les lèvres du Seigneur elfe. Il l’invita alors à le suivre d’un bref signe et celui qu’on surnommait peredhel s’éloigna vers un passage menant à l’extérieur de l’atrium. C’était un petit tunnel creusé finement dans la pierre qui s’ouvrit sur une plateforme où reposait au bout un pied d’estrade semblant forgé dans un cristaux reflétant la lumière qui le frappait. L’installation permettrait à la lueur lunaire d’être reflétée sous la carte de Durin. La chute d’eau de la Bruinen terminait sa course dans le vide et tombait bien loin en bas dans la vallée. L’atmosphère était ainsi teinté du bruit vrombissant de la cascade. Quelques nuages couvraient le ciel lorsque le semi-elfe s’avança vers le podium pour y installer la carte. Puis, comme mut par une force divine, la voûte jusque là légèrement couverte se mit à s’éclaircirent alors que les nuages s’écartaient doucement pour laisser les rayons du croissant de lune percer la nuit. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que les runes n’apparaissent au regard d’Elrond.




.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2686-elrond-i-give-my-hope http://lonelymountain.forumactif.org/t2702-elrond-friend-of-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t2703-elrond-l-histoire-s-ecrit#44635

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1291
♦ RÉPUTATION : 2224
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Ven 16 Mar 2018 - 19:37



Quest of Erebor - The moon runes



Les nains étaient des êtres rugueux, renfermés, secrets, cela était un fait établi et ils n’étaient pas disposés à changer. Bien évidemment cela compliquait parfois les interactions avec les autres races et d’autant plus celle des elfes avec lesquels les nains d’Erebor entretenait une rancune tenace depuis la lâcheté dont avait fait preuve ce couard de Thranduil qui leur avait tourné le dos pour se terre au fin fond de ses bois, derrière ses remparts comme si les nains avaient souhaité le déposséder de ce qu’il avait ou jeté l’opprobre sur sa nation. Ils n’avaient fait que demander de l’aide, des vivres, un abri, rien de plus.

Et contrairement à ce dernier, le Seigneur Elrond était quelqu’un de bien plus hospitalier et respectable, ainsi il les avait hébergé et avait accueilli ses remerciements avec politesse, surement satisfait de voir ses invités ravis de l’hospitalité qui leur avait été accordée et la façon dont ils avaient été traités. Mais cela était suffisant avec les remerciements et banalités échangées, ils n’allaient pas se jeter des fleurs avec courtoisie pendant le reste de la soirée, il avait des questions à poser et une Quête à accomplir. C’est pourquoi il avait sorti de sa tunique une carte soigneusement préservée. Bien vite le Seigneur d’Imladris prit entre ses mains le parchemin et pu observer avec attention les reliefs et contrées dessinées. Et comme dans les matins brumeux qui se levaient sur le lac d’Esgaroth, la Montagne Solitaire se dressait là.

Le Seigneur de Fondcombe le questionna, demandant confirmation sur ce qu’il voyait, s’en allant vers les rayons de la lune. Le Seigneur du Peuple Errant hocha la tête. Il vit son hôte déposer sa carte sur l’autel de cristal et des scintillements firent leur apparition, des runes se manifestèrent doucement. L’Elfe se tourna de nouveau vers lui, il semblait amusé, lui apprenant que Gandalf avait vu juste et que les runes présentes sur la carte étaient là des choses qu’il pouvait lire.

Ainsi, tandis que le Seigneur Elrond s’adressait à lui pour lui apprendre que ce qu’il ne parvenait à déchiffrer et les informations qu’il ne réussissait à percevoir étaient en réalité composée de runes lunaires, un poids lui tomba sur les épaules au fur et à mesure que les paroles de l’Elfe disparaissaient. Des runes lisibles, brillant seulement à la lumière d’une lune identique. Leur Quête allait elle échouer pour une vulgaire carte ? La peste soit de ce magicien qui lui avait fourni la clé qui ouvrait la porte qui lui aurait permis de reprendre la Montagne Solitaire, tâche qui occupait ses pensées depuis tant d'années.

Comment savoir quelle lune permettrait de lire ceci ? Quelle saison ? Tout ce voyage entrepris pour se couvrir finalement de honte. Tant de pensées passèrent dans les méandres de l’esprit du Seigneur des Exilés. Cela ne pouvait être ainsi.
Mais bien vite le Seigneur de Fondcombe retira le poids qui s’était abattu sur les épaules du Roi Nain. La même lune, la même saison, voilà qui était une chance inouïe. A moins que tout n’est été que machinations depuis le début et que Gandalf ait prévu qu’ils se rendent à Fondcombe bien avant que la Compagnie ne se mettent en route. Tant de questions qui apparaissaient désormais sous ses yeux mais il n’en avait cure, seule une brûlait ses lèvres alors que le regard du Seigneur Elrond était posé sur lui et qu’il avait relevé ses propres iris bleutées pour soutenir son attention.

Le Seigneur de la dernière Maison Simple lui offrit un sourire fin, presque fugace alors qu’il terminait sa phrase. Le Seigneur des Montagnes Bleues fût invité à le suivre. Ils empruntèrent un passage qui menait vers l’extérieur de l’atrium. Un mince tunnel creusé avec finesse dans la pierre ainsi qu’aurait pu faire les gens de son peuple. Le passage s’ouvrait sur une plateforme de roche, un promontoire au bout duquel reposait un piédestal qui semblait taillé dans un cristal pur. Le minéral faisait se refléter avec force et diffraction la lumière qui le touchait. C’était là une curieuse installation et si les souvenirs de l’Héritier de Dùrin n’avaient pas été aussi lointain, sans doute se serait-il souvenu, qu’il y a bien longtemps une telle chose avait existé en Erebor, celle-là même qui avait permis d’aider à tracer les runes lunaires mentionnées. Mais cela était il y a bien longtemps.
L’endroit où il se trouvait désormais rappelait sans mal les torrents d’eau clair qui se jetait contre les pentes des montagnes avec fracas. Le vrombissement de la Bruinen qui se jetait en courant dans le vide pour se fracasser contre la terre en contre-bas et s’écouler dans la vallée, cela créait une atmosphère bien particulière mais surtout, leurs échanges ainsi couverts par le bruit ne serait pas entendu d’oreilles indiscrètes.

Des nuages couvraient le ciel et l’astre d’argent y paraissait plus terne, il suivit le Seigneur Elfe, sans lâcher du regard la carte qu’il lui avait confié, et à alors qu’il s’avançait vers le réceptacle qui allait recevoir le ciel, mue par la grâce d’Aüle, s’éclaircit. Les nuages s’éloignèrent pour laisser passer les rayons du croissant lunaires illuminer la nuit et se refléter dans le cristal qui servait d’atel à la lecture des runes. Elles scintilleraient bientôt sous leurs yeux, il priait les Valars pour cela sans mots dire et lorsqu’enfin elles finirent par apparaître, il posa son regard sur le Seigneur d’Imladris et s’adressa à lui de sa voix profonde :

« Que disent-elles ? »




made by LUMOS MAXIMA

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

Lord of Imladris ♦️ Peredhel
avatar
♦ PSEUDOs : Pheobe
♦ MESSAGES : 168
♦ RÉPUTATION : 664
♦ AVATAR : Hugo Weaving
♦ DC & co : Morwen de Lossarnach
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Semi-elfe ayant fait le choix de l'immortalité
— ORIGINAIRE DE : Beleriand, mais peu sont ceux qui se souviennent. À ce jour, il règne sur Imladris, son lieu de résidence
— ÂGE DU PERSO : 6440 années à fouler cette terre
— RANG SOCIAL : Seigneur d'Imladris
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseur, il est le meilleur que l'on puisse trouver en Terre du Milieu
— ARMES DU PERSO : Hadhafang, mais il sait aussi bien manier l'arc que l'épée.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du Bien
— VOYAGE AVEC : Il ne voyage généralement pas, mais lorsque s'est le cas, il peut très bien le faire seul
— AMOUREUSEMENT : Sa très chère Celebrian, partie pour Valinor il y a un moment déjà

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Lun 19 Mar 2018 - 19:15

Moon runes
The world is grey, the mountains old, The forge's fire is ashen-cold; No harp is wrung, no hammer falls: The darkness dwells in Durin's halls; The shadow lies upon his tomb In Moria, in Khazad-dûm. But still the sunken stars appear In dark and windless Mirrormere; There lies his crown in water deep, Till Durin wakes again from sleep...



Les runes lunaires.
Elles étaient là une merveilleuse création du peuple nain. Il était étrange de constater l’animosité qui avait régné entre les enfants d’Aüle et d’Illuvatar à travers les siècles écoulés, mais d’un autre côté réalisé les prodiges qu’ils avaient accomplis ensemble. Les  elfes et les nains avaient conçus des objets de magie que nul ne pourrait prétendre à refaire à ce jour. Il suffisait de voir la porte de la Moria pour le comprendre. L’expertise combinée des deux races étaient capable de très grande chose. Pourtant, des querelles orgueilleuses avaient tôt faits d’envenimer le peu d’entente passible de persister. À qui la faute ? Personne, vraiment, en réalité. Chacun des partis étaient fautifs de leur propre orgueil et avarice. S’approprier  œuvre d’autrui, ce n’était pas chose rare pour nul d’entre eux. Refuser de reconnaître des torts commis encore moins. Mais voilà que malgré quelques vieilles querelles, les partis renouaient pour une aide requise. Certes, il fallait tout de même admettre qu’Elrond n’était guère le plus désagréable de ses semblables, ce qui permettait une facilité d’entente.

Le semi-elfe avait vu une certaine variété d’émotion traverser le regard de Thorin lorsqu’il lui avait annoncé les faits sur les runes inscrites sur la carte et pourquoi il avait été incapable de les lire jusqu’à présent. Il ne fallait cependant pas baisser les bras, car le destin tournait aujourd’hui en faveur de la Compagnie. Quelqu’un, quelque part, désirait certainement les voir réussir. Ainsi, le Seigneur d’Imladris avait incité le descendant de Durin à le suivre à l’extérieur, à un podium qui permettrait de refléter la lumière de la lune sous la carte et ainsi de lire les runes anciennes. Les nuages recouvraient le ciel, camouflant l’astre lunaire derrière un épais brouillard cotonneux. Mais les cieux étaient aux commandes du fondateur des lieux et ne purent que se plier à sa volonté, lorsque munis de Vilya, Elrond ordonna à la voûte céleste de s’éclaircir. Et comme mus par un ordre silencieux, les cumulus s’écartèrent lentement de la trajectoire de la lune, permettant à un rayon de venir frapper le podium qui se mit alors à briller d’une lueur argenté.

Lentement, la carte sembla s’éveiller sous le croissant lunaire, alors que le semi-elfe et le nain se penchèrent d’un même mouvement pour apercevoir les runes briller au bas du parchemin. Les doigts du Noldor lissèrent le papier avec délicatesse, comme Thorin l’interrogeait sur la nature du message.

« Tenez-vous près de la pierre grise quand la grive frappera, et le soleil couchant dans la dernière lueur du jour de Durin brillera sur la serrure. »


Ce furent là les mots qu’Elrond prononça à haute voix. Ainsi donc, là était leur but. Entrer dans Erebor, pénétrer les murs de la forteresse de la Montagne Solitaire. Cette action comportait cependant un risque considérable : réveiller un dragon qui dormait là depuis longtemps. L’Eldar ne fut point certain d’être des plus enchanté à cette idée.

« Entrer dans la Montagne Solitaire, c’est cela le but de votre quête ? » questionna alors l’elfe millénaire, son regard d’argent venant se poser sur Thorin.

Avec une Compagnie de douze nains, un hobbit et un magicien, vraiment, c’était ainsi qu’ils espéraient entrer au cœur de la montagne avec un dragon en son antre ? Une bête qui avait décimé plus de la moitié de son peuple à elle seule ? Contre qui humains et nains réunis n’avaient rien pu faire outre fuir le drame ? La quête lui paraissait des plus ambitieuses et relevant d’un danger passible d’aller bien au-delà de la simple Compagnie. Si Smaug s’éveillait et se décidait à aller faire des ravages, ce n’était pas que les nains qui écoperaient de leur témérité. Pourquoi Gandalf cautionnait-il une aventure d’une telle envergure sans en aviser le Conseil Blanc ? Voilà qu’il devrait bien lui en glisser un mot et aviser Saruman des évènements qui se tramaient. Car Elrond devait avouer de ne pas trouver cette quête des plus sages et précipiter l’entrer des nains à Erebor pouvait être passible de répercussion bien plus grandes qu’ils ne pouvaient l’imaginer à prime abord.




.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2686-elrond-i-give-my-hope http://lonelymountain.forumactif.org/t2702-elrond-friend-of-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t2703-elrond-l-histoire-s-ecrit#44635

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1291
♦ RÉPUTATION : 2224
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Lun 26 Mar 2018 - 10:34



Quest of Erebor - The moon runes



Les nuages s’étaient écartés, révélant la lumière scintillante de la lune dans le ciel. C’était là une vision presque onirique. Leur avancée près du piédestal, les nuages qui s’étaient éloignés au fur et à mesure pour que l’astre éclaire l’autel de cristal. Et la carte y fût placée, le Seigneur des Exilés retenant son souffle, espérant que le Seigneur d’Imladris ait dit vrai, que la lune était adéquate, que la saison était la bonne et qu’il n’avait pas engagé les siens dans un tel périple pour s’en retourner honteux dans les Montagnes Bleues. Si tel avait été le cas, il ne serait pas revenu. Il n’aurait pas supporté un tel échec. Mais ses doutes se dissipèrent aussi vite que les nuages révélaient les écritures brillantes sur la carte dessinée par le peuple nain.
Les runes étaient magnifiques, scintillantes. Une création semblable aux plus belles œuvres que les maîtres artisans nains étaient capables de produire. Il existait tant de créativité et de maîtrises chez les nains dans bien des domaines que l’on pouvait considérer comme de l’art. Les ingénieux tailleur de pierre et sculpteur capable de réaliser des statues bien plus hautes que la cime des plus grands pins, les orfèvres qui réalisaient des bijoux et autres mécanismes dont seul eux avaient percés le secret de construction, les architecte et bâtisseurs capable de chefs-d’œuvre comme Khazak-Dùm ou les grandes salles d’Erebor. Les nains possédaient un savoir-faire bien à eux dont ils pouvaient se vanter. Les elfes également et c’était la quelque chose que le Seigneur des Exilés acceptait de reconnaître sans mal, car cela aurait été rejeter les grandes alliances entre les nains et les elfes, cela aurait été rejeter la magie des créations dont ils avaient été capable. Ces deux peuples capables de bien des choses mais dont l’orgueil des deux parties avait ternis leur entente et les progrès dont ils auraient pu être capables.

La carte s’était lentement éveillée sous ce croissant de lune d’automne tandis que le Seigneur Elrond et le Seigneur Nain se penchaient au-dessus du piédestal pour observer les écritures se révéler en bas du parchemin. Les doigts du Seigneur de la Dernière Maison simple se posèrent avec délicatesse sur le papier, le lissant pour mieux lire et traduire les runes lunaires qui y étaient inscrites. Il questionna vivement le Seigneur Elfe sur la signification de ces inscriptions qu’il ne pouvait lire et le gardait dans l’ignorance. Et bien vite il obtint sa réponse, répétant pour lui-même et les graver à jamais dans son esprit :

« Tenez-vous près de la pierre grise quand la grive frappera, et le soleil couchant dans la dernière lueur du jour de Durin brillera sur la serrure. »

La serrure. La clé contre sa poitrine pesa un peu plus lourd contre lui. Le jour de Dùrin allait bientôt arriver, le nouvel an nain ou les astres solaires et lunaires se retrouvaient tous deux dans le ciel et célébrait ainsi l’arrivée d’une nouvelle année riche et heureuse. Leur temps était compté. S’ils arrivaient en retard, s’ils ne parvenaient pas à trouver la porte avant la fin du jour de Dùrin, s’ils étaient ralentis, tout ceci aurait été en vain. Nul repos ne serait pris tant qu’ils n’auraient pas atteint le lac et les Montagne Solitaire, ils marcheraient jour et nuit pour atteindre les rives du lac à temps s’il le fallait mais il ne permettrait pas que sa Quête soit un échec.

Le Seigneur de la dernière Maison Simple le questionna, son regard d’argent s’étant fiché sur l’Héritier de Dùrin. Il soutint son regard, plongeant le bleu cobalt de ses iris dans les yeux de l’Elfe. Avait-il besoin de connaître le but de sa Quête ? Avait-il besoin de savoir cela ? Gandalf ne l’avait-il pas déjà mis au courant ? Sans doute cela aurait-il été plus sage de ne point lui révéler le but de la Compagnie, mais le Seigneur Elrond était loin d’être un imbécile. Une compagnie de nain, avec une carte menant à la Montagne Solitaire, une demande de traduction concernant une porte dérobée permettant d’y rentrer… Bien évidemment que cela était leur but. Ainsi sa voix profonde s’éleva :

« C’est exact. Nous allons reprendre notre bien. »

Il ne servait à rien de lui mentir sur cela. Il connaissait les risques, ils savaient que se défaire de Smaug était compliqué. Mais Gandalf semblait confiant, le sommeil de la limace semblait s’être étendu et les rumeurs annonçaient qu’il ne se réveillerait pas. Cela n’était que des mots et le Seigneur des Montagnes Bleues n’y accordait que peu de crédit. Il terrasserait Smaug après avoir réunis les Peuples Nains. Les siens reviendraient à lui lorsqu’il brandirait l’Arkenstone, dusse-t-il ne pas encore siéger sur le trône de pierre jusqu’à ce Smaug soit poussé hors de la Montagne Solitaire.





made by LUMOS MAXIMA

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

Lord of Imladris ♦️ Peredhel
avatar
♦ PSEUDOs : Pheobe
♦ MESSAGES : 168
♦ RÉPUTATION : 664
♦ AVATAR : Hugo Weaving
♦ DC & co : Morwen de Lossarnach
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Semi-elfe ayant fait le choix de l'immortalité
— ORIGINAIRE DE : Beleriand, mais peu sont ceux qui se souviennent. À ce jour, il règne sur Imladris, son lieu de résidence
— ÂGE DU PERSO : 6440 années à fouler cette terre
— RANG SOCIAL : Seigneur d'Imladris
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guérisseur, il est le meilleur que l'on puisse trouver en Terre du Milieu
— ARMES DU PERSO : Hadhafang, mais il sait aussi bien manier l'arc que l'épée.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du Bien
— VOYAGE AVEC : Il ne voyage généralement pas, mais lorsque s'est le cas, il peut très bien le faire seul
— AMOUREUSEMENT : Sa très chère Celebrian, partie pour Valinor il y a un moment déjà

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Jeu 3 Mai 2018 - 21:28

Moon runes
The world is grey, the mountains old, The forge's fire is ashen-cold; No harp is wrung, no hammer falls: The darkness dwells in Durin's halls; The shadow lies upon his tomb In Moria, in Khazad-dûm. But still the sunken stars appear In dark and windless Mirrormere; There lies his crown in water deep, Till Durin wakes again from sleep...



Un plan des plus ambitieux, il n’y avait pas à dire. Entrer dans la Montagne Solitaire, alors qu’un dragon y dormait paisiblement depuis quelques années déjà, était une quête tout à fait démesurée et improbable. Le Seigneur d’Imladris avait, lui aussi, entendu la rumeur selon laquelle Smaug était en repos, endormi sous les trésors d’Erebor, et qu’il n’avait pas été vu rôdant dans les environs depuis nombres de saisons. Thorin croyait-il véritablement que son incursion ne réveillerait pas la bête ? Quelle assurance lui avait donc prodigué Gandalf pour cautionner une telle expédition ? Au moins, le descendant de Durin n’eut pas l’audace de mentir sur la nature de sa quête, franchise qu’apprécia Elrond, car le Magicien Gris s’était bien gardé de l’informer pleinement, sachant pertinemment que le semi-elfe aurait avisé le Conseil Blanc à l’instant. Mais ultimement, le résultat serait le même.

La lueur de la lune finit par s’estomper au bout d’un moment, alors que les nuages reprenaient leur course naturelle dans le ciel à présent que le porteur de Vilya ne les commandait plus. La stèle cessa de briller et les runes sur la carte disparurent avec la lumière argenté du soir. Avec délicatesse, le Peredhel replia la carte, la conservant entre ses mains.

«Reprendre votre bien… Vous parlez de l’Arkenstone ? » questionna-t-il enfin.

Ce joyau maudit, était-ce véritablement ce qu’il désirait récupérer ? Entre toutes les richesses que pouvait posséder la Montagne Solitaire, il désirait obtenir celle qui avait notamment causé la chute de son peuple ? Elrond avait déjà entendu trop d’histoires – vécu certaines d’entre elles même - sur des pierres brillantes causant la discorde entre les royaumes… et ça ne se terminait jamais bien. Le mal du dragon rongeait les enfants d’Aüle, une malédiction qui coulait dans leurs veines depuis l’avènement des anneaux de pouvoir. Sauron n’était pas parvenu à les dominer comme il avait fait avec les hommes, mais il avait su tarir leurs esprits, tapant dans une avarice déjà existante afin de l’amplifier et de les pousser à l’appât du gain. C’était ainsi que les nains avaient creusé trop loin dans la Moria et éveiller une bête cachée depuis la chute de Morgoth. Et c’était aussi ainsi qu’Erebor avait amassé un trésor si conséquent, qu’un des derniers dragon avait choisi d’y faire son nid.

« Douze nains, un hobbit et un magicien… Croyez-vous que vous ne réveillerez point la bête en entrant dans la Montagne Solitaire ? » l’interrogea-t-il, non sans une pointe de doute dans la voix.

Le semi-elfe ne tentait pas de faire changer d’avis Thorin, cela il le savait impossible. Il cherchait plutôt à soulever les risques de cette aventure et lui faire comprendre qu’il y avait bien plus que sa compagnie en jeu dans leurs actions.

« Si Smaug se réveille, croyez-vous que votre Compagnie sera en mesure de l’arrêter ? »

Alors qu’un peuple entier de nains et d’humains avaient succombé sous les flammes de la bête ? Les écailles d’un dragon étaient pratiquement impénétrables, Elrond en savait longuement sur le sujet.

« Et si le dragon sortait de la Montagne Solitaire sans être tué, vous soucierez des dommages qu’il ira causer ailleurs ? »

Si la créature sortait de son antre, qui serait responsable des ravages qu’elle ferait ? La chasserait-il de sa montagne sans plus s’en préoccuper, maintenant enfermé entre les murs d’Erebor ? Ou prendrait-il sur lui d’assurer que Smaug soit abattu ? Elrond questionnait l’habilité du nain de conserver ses bonnes intentions une fois le but atteint. Ses amis parviendraient-ils à lui garder la tête hors de l’eau ou obéiraient-ils à leur roi sans discuter ? Trop d’incertitudes demeuraient dans cette finalité.

« Ne laissez pas vos ambitions occulter les risques que cette quête représente. » dit-il enfin, avant de lui remettre la carte pliée.

Que de sages paroles pour les oreilles d’un nain déjà entêté à terminer cette aventure coûte que coûte. Le seul espoir du semi-elfe était que ces mots ne se soient pas pleinement heurtés à un mur.





.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2686-elrond-i-give-my-hope http://lonelymountain.forumactif.org/t2702-elrond-friend-of-mine http://lonelymountain.forumactif.org/t2703-elrond-l-histoire-s-ecrit#44635

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1291
♦ RÉPUTATION : 2224
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    Mer 1 Aoû 2018 - 0:20



Quest of Erebor - The moon runes



Le Seigneur Elrond n’avait pas l’air de soutenir le plan de la Compagnie, de son Roi et du magicien qui les accompagnait. Certes tout ceci pouvait paraître ambitieux. Arriver en vie jusqu’à la Montagne Solitaire, en faire sortir le ver qui la gangrenait et la reprendre avant que tous ne viennent à vouloir clamer le trône de pierre pour servir leurs desseins, cela semblait ardu. Mais le Roi des Exilés avait foi en ses compatriotes, il faisait suffisamment confiance à l’assurance du magicien qui était venu le trouver et raviver les flammes de ce feu qui brûlait en lui depuis qu’il avait quitté Erebor. Et surtout, l’héritier de Dùrin le sentait, au plus profond de ses fibres, aussi loin qu’allait les échos de son cœur : le moment était venu de reprendre leur terre, de rentrer chez eux.
Il n’était donc pas sot, il savait combien les risques étaient élevés. Il n’était cependant pas venu pour obtenir l’autorisation du Seigneur de Fondcombe. Et alors qu’il expliquait l’objet de leur périple, la lune s’estompant peu à peu derrière les nuages pour que ces derniers reviennent paître sur la voute céleste, la stèle où la carte avait été placée s’éteignit, laissant les runes disparaître sur la carte et la laissant reprendre son aspect originel.
L’hôte du Seigneur nain replia la carte, la conservant encore un peu avec lui avant de lui poser une question, lui demandant alors ce qu’ils comptaient reprendre. Si le Seigneur des Montagnes Bleues avait été d’humeur à rire, il l’aurait sans doute fait. L’Arkenstone. Certes la pierre des rois lui permettra de rassembler les nains, mais ce n’était pas ce joyau qui importait réellement. Il voulait rentrer chez lui, plus que tout autre chose.

« Non. Nous souhaitons rentrer chez nous, reprendre la Montagne de nos ancêtres.»

Il n’avait pas le besoin ni l’envie de s’épancher sur le rôle de l’Arkenstone comme symbole d’unification des peuples nains, si une guerre éclatait, les elfes les verraient alors tous unis sous la même bannière, mené au combat par le Roi sous la Montagne, comme aux temps anciens. Le fils d’Aüle savait néanmoins ce que pouvait redouter le Seigneur Elrond. Le mal du dragon, la faiblesse des nains de sa lignée ainsi que l’avarice et l’orgueil des siens. Mais là où les elfes voyaient de tels défauts, lui et les siens ne voyait qu’une soif inextinguible de découverte et de connaissance, là où ils les voyaient amasser des trésors de manières égoïste, les nains voyaient la prospérité de leur sang sur des générations et la possibilité de vivre et se nourrir sur plusieurs générations.
Une nouvelle fois le Seigneur de la dernière maison simple le questionna, lui demandant s’il ne croyait pas que  la compagnie qu’il guidait n’allait pas réveiller le dragon, lui demandant s’ils se trouveraient en mesure de l’arrêter et si jamais la bête sortait de la Montagne Solitaire sans en mourir s’ils se soucieraient des dommages causés.
Le Seigneur nain demeurait interdit. Il avait maintes fois songé à tout cela, il reprendrait l’Arkenstone grâce au cambrioleur, il rallierait les nains et ensemble ils détruiraient Smaug. Et si jamais cela n’était pas suffisant, Gandalf s’en chargerait, après tout, c’était lui qui avait poussé le Seigneur des Exilés à marcher sur la Montagne Solitaire et les elfes cette fois-ci sortiraient peut-être de leur trou pour venir contrer cette menace. Néanmoins il ne comptait guère sur la présence de ces grandes gens et encore moins sur celles des elfes de la forêt Noire.
Elrond n’en avait pas terminé cependant avec ses questions à la saveur des remontrances, il termina d’ailleurs par un conseil qui sonnait comme une mise en garde, lui demandant de ne pas laisser ses ambitions occulter les risques que la quête pouvait représenter. Thorin avait repris la carte, en hochant la tête en signe de remerciements. Maintenant que les nains allaient recouvrer leur puissance et prospérité, les elfes s’en inquiétaient, mais lorsqu’ils mourraient de faim, jetés sur les routes, exilés, personne ne s’était soucié de leurs sorts et des afflictions qu’ils avaient eu à subir.
Ainsi le Seigneur des Exilés répondit sombrement :

« Nos ambitions en servent plus d’un, et ce sont ces derniers qui ont poussés à ce que de tels risques soient pris. »

Si Gandalf avait été présent, il aurait pu aisément comprendre que les mots le visaient. Thorin n’était pas dupe, reprendre la Montagne Solitaire arrangeait plus d’une personne sur la Terre du Milieu. Erebor avait toujours été une place forte et un point stratégique, si des personnes mal intentionnées se l’appropriait, ils auraient alors la main mise sur le Nord, la désolation de Smaug ainsi qu’accès aux royaumes des elfes bien plus aisément. Mais cela le Seigneur Elrond devait d’ores et déjà leur savoir.

Le Seigneur du Peuple Errant s’inclina respectueusement, remerciant le régent de la dernière maison simple d’avoir pu déchiffrer la carte. Maintenant que les indications étaient connues, la Compagnie repartirait bien vite de la vallée pour poursuivre sa quête.





made by LUMOS MAXIMA



HRP:
 

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quest for Erebor + The moon runes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quest for Erebor + The moon runes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.