AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Oppression is persisting - Morwen

Partagez | 
 

 Oppression is persisting - Morwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
♦ PSEUDOs : Croquette
♦ MESSAGES : 341
♦ RÉPUTATION : 709
♦ AVATAR : Michael McElhatton
♦ DC & co : Nori
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Rohirrim
— ORIGINAIRE DE : Aldburg
— ÂGE DU PERSO : 51 ans
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Seigneur du Rohan, conseiller du maire d'Alburg
— ARMES DU PERSO : Épée longue.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il sert le roi Fengel, mais son allégeance va à son fils Thengel.
— VOYAGE AVEC : Deux soldats. Les routes sont loin d'être sûres de nos jours.
— AMOUREUSEMENT : Marié.

MessageSujet: Oppression is persisting - Morwen   Sam 3 Mar 2018 - 18:02



Oppression is persisting
Morwen | Cenhelm
L’audience avait eu lieu, tant attendue, tant espérée. Il s’y était rendu la tête froide, sûr des arguments qu’ils aurait à avancer, jouant le simple rôle de représentant, portant la parole de ses compatriotes du Rohan. Destan l’avait accompagné, étant celui qui avait permis à cette entrevue d’avoir lieu, le présentant au prince par l’intermédiaire de la dame Morwen de Lossarnach – il lui était pour cela infiniment reconnaissant. Il n’avait pas vu Thengel depuis son enfance à la cour d’Edoras où Cenhelm se rendait régulièrement à l’époque, avant que la folie et l’antipathie de leur roi ne viennent s’abattre sur lui à son tour. Le prince avait grandi et était devenu un homme à l’apparence forte et à la stature digne de son rang, à n’en pas douter ; les seuls attributs qui lui faisaient défaut étaient manifestement la motivation et le désir de servir son peuple. Ces pensées, Cenhelm s’était bien gardé de les communiquer alors que le jeune prince réfutait sa requête avec la politesse et la diplomatie qu’on pouvait lui reconnaître.

Thengel avait écouté le rapport de Cenhelm, avait écouté ce qu’il avait à dire des erreurs et des malfaisances de son père sur le trône du Rohan. Les augmentations d’impôts qui saignaient son peuple et servaient à engraisser sa cour, sa justice partiale et litigieuse, son habitude de faire exécuter les opposants qui le gênaient trop. Ses décisions militaires irréfléchies qui avaient mené les jeunes rohirrims bien trop de fois à leur perte, sans compter les raids des orques qui auraient pu être moins catastrophiques s’il n’avait pas choisi de foncer tête baissée prêter main forte au Gondor contre les pirates, en laissant leurs frontières affaiblies. Les temps étaient durs, un mal étrange et inquiétant semblait s’élever en Terre du Milieu, et le Rohan avait besoin d’un souverain juste et bon sur le trône, qui prenne les intérêts de son peuple à cœur, et non d’un homme cupide qui laissait ses sujets dépérir aux quatre coins du royaume.

Tout cela, Thengel l’avait entendu. Il n’avait pas nié les torts de son père, qu’il ne tenait pas en haute estime dans son cœur. Mais ce que Cenhelm suggérait, c’était de la trahison pure et simple. Si  Thengel devait un jour monter sur le trône, ce serait lorsque son père ne serait plus de ce monde.
La réponse avait le mérite d’être honnête, et le seigneur du Rohan ravala sa déception, la gardant cachée au monde extérieur derrière son masque de froideur habituel. Diplomate, il remercia Thengel pour son temps avant de prendre congé, sortant de la pièce maintenant que l’entretien était terminé. Thengel avait apparemment fort à faire ce jour là, et la conversation n’irait manifestement pas plus loin pour l’instant.

Les portes se refermèrent derrière lui, le laissant dans un silence contemplatif, l’amertume de la défaite laissant un goût métallique au fond de sa gorge. Si rébellion il y avait, il était clair qu’ils n’auraient pas le soutien de l’héritier à la couronne, soutien sur lequel les seigneurs du Rohan comptaient plus que tout. Ils avaient placé leurs espoirs en ce prince qui s’était exilé, fatigué du comportement de son propre père ; il paraissait alors logique qu’il serait de leur côté. Mais le destin est parfois capricieux. Cenhelm prit quelques secondes pour respirer, évacuant la frustration qu’il dissimulait soigneusement derrière son expression neutre habituelle. Il aura au moins essayé, et s’il n’avait pas obtenu le résultat espéré ce jour-là, au moins Thengel était-il au courant de la situation. Il ne faisait aucun doute que le jeune prince y réfléchirait, et pourquoi pas, un jour prochain finirait-il par changer d’avis.

Cenhelm fut sorti de ses pensées lorsqu’il entendit les portes s’ouvrir de nouveau derrière lui, et un pas rapide s’approcher de lui. Il se retourna et fut quelque peu surpris de voir Morwenn de Lossarnach sortir de la salle pour aller à sa rencontre. « Ma Dame, » lui dit-il alors respectueusement, se demandant ce qu’elle pouvait bien avoir à lui dire. Certainement lui reparler de ce qui venait de se passer. Cenhelm avait eu l’occasion de discuter un peu avec la jeune femme lorsque Destan les avait présentés, et elle lui avait apparu comme étant une femme d’esprit, intelligente et sûre d’elle. Elle était évidemment présente lors de son entretien avec Thengel, et Cenhelm se doutait que ces nouvelles troublantes l’intéresseraient certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1511-cenhelm-and-i-wish-yo http://lonelymountain.forumactif.org/t1529-cenhelm-though-i-try-my-heart-stays-still

Warrior Queen ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Pheobe
♦ MESSAGES : 58
♦ RÉPUTATION : 125
♦ AVATAR : Adelaide Kane
♦ DC & co : Elrond
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Tu es Gondorienne de naissance, proche parente de la famille princière de Dol Amroth. Dans tes veines coule le noble sang de la lignée de Numénor et tu portes fièrement cet héritage.
— ORIGINAIRE DE : Belfalas, c’est là-bas que tu es née et que tu as grandie. Depuis quelques années, cependant, ton lieu de résidence se trouve à Lossarnach.
— ÂGE DU PERSO : Tu es dans la fleur de l’âge, tout juste dix-huit jeunes années et de nombreuses encore à chérir.
— RANG SOCIAL : Riche, de par ton statut de noblesse. Tu ne manques de rien.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Les nobles femmes telle que toi n’ont pas de métier. Pourtant, tu t’immisces dans la vie politique de ta nation, dame de tête que tu es.
— ARMES DU PERSO : Une épée et un arc que tu sais manier avec assez d'adresse et de technique pour survivre à un combat.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Le Gondor et le partie du bien, il en va de soit.
— VOYAGE AVEC : Une garde de plusieurs soldats bien entraînés, parfois ton père ou quelques personnes de confiance.
— AMOUREUSEMENT : Plus tard, tu seras l’épouse de Thengel, plus tard, tu seras Reine du Rohan, mais pour l’heure, tu savoures toujours ta liberté.

MessageSujet: Re: Oppression is persisting - Morwen   Mer 7 Mar 2018 - 4:31



Oppression is persisting


Cenhelm & Morwen


Il était venu de la contrée voisine, ce Seigneur qui portait sur ses épaules l’étendard et le message d’un peuple dont le Roi se refusait à entendre les voix. Il était venu plaider sa cause avec autant de cœur qu’il se permettait d’en démontrer face à la seule personne en ce monde qu’il croyait capable de mettre à bien ses espoirs. C’était d’ailleurs avec l’aide de Destan et l’intervention de Morwen que Lord Cenhelm avait pu ainsi obtenir entrevue auprès du Prince. S’il n’eut été de la foi qu’elle portait en l’ancien Capitaine de la garde de la Porte Noire, sans doute n’aurait-elle jamais été encline à permettre l’arrangement, mais heureusement pour le Seigneur rohirrim, ce n’était point le cas. D’ailleurs, à la seconde où il commença son discourt pour défendre sa nation et son peuple qui connaissait la misère, la jeune femme n’eut aucun regret quant à son choix. Ses motivations étaient plus que justes et sincères.

À son regret, cependant, son discourt se heurta à une oreille sourde de la part de Thengel qui refusait catégoriquement de porter atteinte à son père, malgré l’amertume qu’il pouvait y porter. C’était l’évidence même que le fils réprimandait les actions de son géniteur, pourtant quelque chose l’empêchait de prendre les devants au moment où il aurait dû. Certes, ce que Cenhelm sous-entendait dans ses propos pouvait être légitimement qualifié de trahison et de complot. Était-ce vraiment ce qui l’arborait de poser l’action ? Morwen n’était pas intervenue durant l’échange de parole, restant en retrait sur une situation qui, à priori, ne la regardait guère. C’était les affaires d’une autre nation, d’une autre contrée. Déjà qu’elle fusse au courant des intentions du Seigneur du Rohan l’impliquait plus que nécessaire. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher d’être en désaccord avec les décisions de Thengel qui, à son humble avis, se défilait de son rôle de futur souverain. Sa population souffrait et il n’en faisait rien.

Face au refus évident, elle sentit Cenhelm ravaler son orgueil et sa déception avant de s’éclipser poliment face à la défaite. Il aurait pu insister davantage, il aurait pu se mettre légitimement en colère face à l’inaction du prince, il aurait pu avoir maintes réactions plus inappropriées, mais il se contenta simplement de repartir, sachant reconnaître une cause vaine. D’autant plus, le fils de Fengel avait fait rapidement comprendre qu’il était occupé. Bien qu’il en fut véridique, rien n’aurait du être plus important que le devenir de son peuple qui comptait sur lui. Lorsque le messager du Rohan fut disparu derrière des portes clauses, le regard de Morwen croisa celui de Thengel à qui elle coula un air réprobateur. Cenhelm était venu en toute politesse et il le renvoyait les mains vides. « C’est de votre peuple dont il est question. » articula la jeune femme, dont les pensées ne restaient jamais pour elle-même bien longtemps.

Mais Thengel s’esquiva à nouveau, sourd à plus de discussion sur le sujet. Il avait rendez-vous avez l’Intendant et son fils sous peu, il ne pouvait se permettre de les faire attendre. Néanmoins, elle ne le savait pas insensible à la situation des siens, car il n’osa pas soutenir son regard plus longtemps. « N’oubliez pas de soulever à l’Intendant et son fils qu’il reste toujours des fermes à reconstruire autour d’Osgiliath et qu’il faudrait répondre à leur demande d’aide de mains d’œuvres… » lança alors Morwen avant que l’héritier du Rohan ne s’esquive pour de bon. Il la laissa seule dans une salle d’audience empreint d’une déception palpable. Les doigts de la dame pianotèrent le bord d’une table dans un geste pensif. Ce n’était pas de son ressort, ce n’était pas son combat, elle n’avait pas à s’immiscer dans la politique étrangère. Alors pourquoi son cœur en crevait-il devant cet injustice ? Comment se faisait-il qu’un mauvais roi ait le droit de régner ainsi ? Comment se faisait-il que celui qui était sensé veiller sur son peuple, l’appauvrissait et le laissait crever de faim ? Et pourquoi son fils, un homme si différent de lui, en tout point, ne saisissait-il pas l’opportunité de faire cesser la souffrance des siens ? À croire qu’il ne portait pas le Rohan tout entier dans son cœur.

Morwen se mordit la lèvre inférieure avant de se redresser promptement et, d’un pas décidé, se dirigea vers la sortie où Cenhelm s’était éclipsé, sans doute pour ravaler son amertume. Que Thengel lui pardonne, elle ne pouvait se laisser faire une situation pareille. Ce fut ainsi qu’elle en vint à pousser les portes avec une certitude renouvelée, s’assurant de les refermer derrière elle, pour aller à la rencontre de cet homme qui portait un lourd fardeau sur ses épaules. Ses paroles n’avaient peut-être pas été entendues par la personne qu’il espérait, mais elles étaient tombées dans l’oreille d’une autre qui se refusait à ce que cela en reste ainsi. « Lord Cenhelm,» répondit-elle poliment à sa salutation, décelant cette pointe de surprise dans son visage pourtant placide. Elle s’arrêta à une distance respectable du Seigneur rohirrim. « Vous m’en voyez désolée pour la condition qui semble affliger les vôtres… » commença-t-elle avec cette sincérité dans la voix qui était sienne. Elle le pensait réellement et même si les liens entre le Gondor et le Rohan étaient parfois houleux, ils avaient aussi connu des jours glorieux entre leurs deux contrées. « Mais je suis venue vous dire de ne pas perdre espoir, Lord Cenhelm. » Non, il ne fallait pas baisser les bras et la cause de Thengel n’était peut-être pas complètement perdue d’avance.

L’esprit de Morwen s’était déjà mis en marche entre le moment de sa décision d’offrir son aide au Seigneur d’Alburg et maintenant. Et déjà, des idées se mettaient en place. Mais prudence était de mise et parler ainsi au beau milieu du couloir n’était pas forcément avisé, même s’ils étaient au Gondor. Les oreilles indiscrètes pouvaient bien être partout. « Je sais que votre but premier était une audience auprès de Thengel, mais m’accorderiez-vous une discussion autour d’un verre ? » Une demande discrète afin de discuter avec lui en privé. S’il acceptait, elle le conduirait dans un salon privé où ils seraient tranquilles pour échanger.



by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2788-born-to-be-queen-morw
 
Oppression is persisting - Morwen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morwen [Terminée]
» Morwen Deffhals.
» Présentation Morwen.
» Fiche sur les royaumes de Beleriand
» Absurde oppression, et oppressant absurde. [Continuation d'un RP / LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.