AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…

Partagez | 
 

 La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 428
♦ RÉPUTATION : 1169
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan et Iris Touque
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards. Arc et flèches de chasse en cas de besoin.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse et son esprit pas net
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    Lun 5 Mar 2018 - 15:34




La vie est un défi à relever,
une brioche à mériter,
une aventure à tenter…

Brogar aimait beaucoup de choses dans la vie, dont le principal bien sûr se résumer à la Brioche…mais il détestait tout autant de choses et le rival à la brioche se trouvait être : le sanglier !
Ces monstres géants aux défenses acérées, frappant avec plus de force qu’un nain en armure lourde lancé à pleine vitesse, étaient pires que toutes autres créatures ! Ouais même les orcs ! Les sangliers même de plus de 100 kilos étaient capables de sauter à la gorge d’un homme et la lui arracher ! Alors bien sûr, pour lui pauvre petit nain chétif, les sangliers étaient des mastodontes terrifiants qui avait clairement une vendetta contre lui. Il pouvait éviter un ours ou toute autre bête prédatrice, mais pas les sangliers…ils le repéraient toujours ! Ils le blessaient toujours ! Il avait donc déclaré à la sortie de sa montagne qu’ils étaient ses ennemis naturels prenant ainsi la place des coiffeurs.
C’était un peu un comble quand on savait qu’il était originaire des Monts de Fer et que son ancien roi aimait monter ces bêtes terrifiantes…c’était peut-être à cause de leur asservissement par Daïn que les sangliers sauvages s’en prenait à lui ? Menfin bref… Il n’aimait pas les sangliers, pas du tout !

Et cela se vérifiait encore une fois alors qu’il traversait une forêt à tout allure, hurlant en khuzdul des insultes qui auraient pu faire rougir le pire des malfrats un sanglier furieux aux fesses.
Oui il se retrouvait, encore, dans cette situation ! Mais qu’avait-il fait pour se retrouver encore la proie d’un sanglier ? Rien justement ! Il marchait tranquillement dans les terres du nord, quand soudain un tas de feuille s’était levé devant lui pour révéler un énorme sanglier, si énorme et vieux que son poil avait déjà commencé à blanchir. Un vieux et intelligent sanglier…qui avait décidé de le butter ! Brogar n’avait même pas eu le temps de décrocher sa danaxe que la bête s’était jeté sur lui, avec ses poils hérissés il était même aussi grand que lui ! Un saut sur le côté lui avait fait éviter la première charge, puis pour sa survie il n’avait pu faire qu’une seule chose…courir ! Il avait tout tenté, les zig-zags, tourné soudainement, tenté de grimper des roches, mais la bestiole avait suivi ! Mais pourquoi les sangliers voulaient tous le tuer ?! Ils étaient pas censé être des bestioles qui attaquait seulement blessé ou pour protéger les petits ?!!
Sous la colère et l’énervement, il s’était mis à crier des insultes pour se donner courage. Il commençait déjà à fatiguer : les nains étaient des sprinteurs ! Redoutables sur de courtes distances ! Et pourtant il était plus endurant qu’un nain classique, mais il n’y avait aucun arbre avec des branches assez basses pour qu’il puisse grimper !

Soudain il déboula dans un camp, menfin il n’avait pas vraiment le temps d’y prêter attention. En fait il s’en rendit seulement compte parce qu’il traversa à moitié le feu et que le bruit du sanglier fracassant diverses choses au passage l’atteigne.

« BARREZ-VOUS ! SANGLIER ENRAGE ! » il beugla au milieu de ses injures ! « Ô YAVANNA UN ARBRE ! »

Oui ça pouvait paraitre bizarre d’entendre un hurlement de soulagement au sujet de l’apparition d’un arbre dans une forêt, mais l’arbre avait des prises assez basses pour lui permettre de monter et il en cherchait depuis le début de la poursuite. Le nain ne se fit pas prier sautant sur le tronc en agrippant des branches.

« HAAAAAAA ! » il hurla un peu plus fort alors que son pied rentré en collision avec le museau du sanglier beaucoup plus proche que prévu. Profitant de ce point d’appui inattendu il se hissa sur la branche, évitant une morsure de peu au passage. Très rapidement il se retrouva à bonne distance du sol, mais cela ne semblait pas démotiver le sanglier qui complétement focalisé sur lui continuait de grogner de rage en sautant.

« SAL*PERIE BARRES TOIIIIIIIIII !! » il gronda en retour attrapant rapidement arc et flèche, se stabilisant le mieux possible dans l’état actuel des choses pour décocher une flèche dans la nuque de l’animal…ce qui ne lui fit rien du tout…. Maintenant il avait un énorme sanglier furieux, une flèche dans la nuque qui se mit à foncer dans l’arbre. Mais pourquoi ils le détestaient autant ?!! Sa position précaire sur les branches fit qu’il fut immédiatement désarçonné par la charge de l’animal et c’est par miracle qu’il réussit à se rattraper à la branche, bien que se retrouvant à l’envers, bras et jambes autour du végétal, le sanglier enragé sous lui.

« A L’AIIIIDE ! QUELQU’UN ! N’IMPORTE QUI ! MÊME UN ELFE !!! »


Dernière édition par Brogar le Lun 26 Mar 2018 - 14:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328 En ligne

avatar
♦ PSEUDOs : Loo • Mimi
♦ MESSAGES : 398
♦ RÉPUTATION : 341
♦ AVATAR : Lorenzo Richelmy
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Dúnadan du Nord
— ORIGINAIRE DE : Il est né dans le nord de l'Eriador.
— ÂGE DU PERSO : Aelan a presque 90 ans mais il en paraît tout juste 30.
— RANG SOCIAL : Modeste
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier, archer, messager, escorte, chasseur, pisteur, éclaireur,... Tout dépend de ce qu’on lui demande. Il a également quelques connaissances de base dans l'art de la guérison.
— ARMES DU PERSO : Qu'il soit à cheval ou bien à pied son arme de prédilection est l'arc. Le sien, de très belle facture, est à double courbure, le rendant à la fois court et puissant. Il manie également parfaitement son épée à lame courbe et possède une dague elfique, offerte par son père et dont la jumelle appartient à son frère, et deux couteaux basiques.
— VOYAGE AVEC : Son petit cheval alezan, Carán, et Gael, un chien-loup au pelage pâle. Parfois son frère Alastar et quelques Rôdeurs. Enfin de temps en temps il lui arrive de faire un bout de route avec les personnes qu'il croise au fil de ses voyages.
— AMOUREUSEMENT : Autrefois une jolie brune, répondant au nom d'Aleen, lui a volé son cœur et l'a emporté avec elle lorsqu'elle a quitté ce monde.

MessageSujet: Re: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    Lun 12 Mar 2018 - 16:50


Flashback - Feat Brogar
La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter• Gare au sanglier ou comment faire une rencontre insolite dans les bois... •
D
epuis combien de temps errait-il ainsi dans les régions Nord de l’Eriador ? Ayant perdu le compte des jours et des nuits, le rôdeur lui-même n’aurait su le dire. Cela faisait sans doute des semaines, peut-être des mois qu’il avait quitté le Rhudaur et qu’il vagabondait seul, sans but. Son habituelle barbe naissante était devenue épaisse et ses cheveux bruns retombaient autour de son visage en d’amples boucles plus indisciplinées que jamais.

Cependant ce qui avait le plus changé chez lui était son regard, il s’était empli d’une mélancolie plus profonde que jamais. Quelque chose s’était brisé en lui depuis qu’il avait perdu sa compagne et âme-sœur. Et malgré le soutien des siens il avait fini par quitter son village, souhaitant s’éloigner de la vallée et de tous les souvenirs qu’elle renfermait. Sans doute espérait-il ainsi apaiser sa peine, mais en vain, il le savait maintenant.  Les fantômes du passé l’accompagnaient encore et toujours… quoiqu’il fasse.
Ses pas avaient fini par le mener dans une de ces épaisses forêts de l’Arthedain et le dúnedain, ayant découvert une petite clairière, avait finalement décidé d’y faire halte quelques heures. Il était donc assis là, l’esprit perdu dans les limbes de sa mémoire et les yeux plongés dans le vague, regardant le feu crépitant sans pourtant réellement le voir. Inconsciemment il faisait jouer dans sa main gauche la petite pierre pâle qu’il portait autour du cou, un souvenir d’Aleen.

A le voir ainsi n’importe qui aurait eu du mal à croire qu’Ael était l’un des dúnedain du Nord, descendant des hommes de Númenor, et non un quelconque vagabond. Pourtant son accoutrement ainsi que ses armes rappelaient son statut de rôdeur et guerrier bien que de prime abord il semblait n’être plus que l’ombre de ce qu’il avait été. Il aurait sans doute fallu qu’un grand bouleversement, voire même quelque cataclysme, secoue les environs pour le tirer de cet état de torpeur et de profonde mélancolie dans lequel il était alors plongé.

Cependant la vie réservait parfois de drôles de surprises et c’était bien là un de ces rebondissements inattendus qui s’apprêtait à tomber sur Aelan. Ce ne fut d’abord qu’une rumeur lointaine, perdue dans le bruissement des feuillages agités par la brise. Le dúnedain n’y prêta même pas attention, totalement plongé dans les tréfonds de ses souvenirs. Mais très vite la rumeur se transforma en un tumulte se rapprochant de seconde en seconde, finissant par tirer tant bien que mal Ael de ses pensées. Le rôdeur fronça les sourcils, qu’est-ce-qui pouvait bien faire un tel grabuge dans un endroit aussi isolé du reste du monde ?

La réponse arriva soudain dans un fracas de cavalcade et de cris lorsqu’un nain, suivi de près, de très près, de trop près même, par un imposant sanglier, traversa le feu de camp à toute vitesse, juste devant son nez. Le rôdeur resta incrédule devant cette scène quelque peu surréaliste tandis que l’animal renversait tout ce qui se trouvait sur son chemin et que le nain exprimait tout à coup son soulagement de trouver… un arbre ? ... en plein cœur d’une forêt.

Devant l’insolite de la scène Aelan revint tout à fait à lui et à l’instant présent, pourtant il lui fallut quelques instants avant de parvenir à réagir, comme si il avait encore du mal à réaliser ce qui venait de se passer. En tout cas juste assez longtemps pour que le nain, parvenu tant bien que mal à se hisser à l’abri de la bête, se retrouve déstabilisé et littéralement suspendu à une branche, tête à l’envers.

Comme sous l’effet d’une décharge électrique le dúnedain se leva d’un bond, saisissant son arc et ses flèches, et se dirigea rapidement vers l’arbre que le sanglier n’en finissait plus de secouer comme pour faire tomber un fruit mûr. Si l’apparence physique d’Ael s’était quelque peu dégradée ces derniers mois il n’avait en revanche rien perdu de ses capacités de rôdeur. Il avait l’habitude de chasser, toutefois un sanglier de cette taille n’était pas une proie facile, ces animaux ayant le cuir épais et la hargne tenace comme le prouvait l’acharnement dont l’animal faisait preuve vis-à-vis de l’arbre dans lequel était perché le nain.  Aelan saisit d’une main sa dague elfique, offerte par son père bien des années auparavant et dont la jumelle appartenait à son frère ainé, la tenant le long de son arc afin qu’elle ne gêne pas son tir tout en lui permettant de riposter si l’animal faisait soudain volte-face et changeait de cible.
Vraiment en près de 75 ans de vie le dúnedain n’avait jamais été témoin d’une pareille scène, un nain suspendu à une branche appelant à l’aide, « même un elfe » disait-il, bien qu’ils fussent rares dans les environs, et un sanglier visiblement furieux, une flèche plantée dans la nuque chargeant et secouant l’arbre comme un prunier. Il fallait le voir pour le croire !

Concentré Ael banda son arc, visant l’arrière de l’épaule de l’animal, un trait assez puissant pouvait atteindre les organes vitaux. Il expira lentement et décocha, la flèche fendit l’air avant d’atteindre sa cible qui stoppa net son mouvement avant de s’écrouler au sol.
Le calme et le silence revinrent alors presque instantanément, Aelan s’avança prudemment vers la bête afin de s’assurer que le tir lui avait bien été fatal. Elle gisait au pied de l’arbre, bien morte. Penché au-dessus de l’animal le dúnedain laissa un soupir s’échapper, il n’éprouvait véritablement aucun plaisir à donner la mort pourtant la nécessité s’en faisait parfois ressentir, comme cette fois-ci.

Mais alors que tout danger semblait définitivement écarté un craquement sourd se fit distinctement entendre, juste au-dessus de lui. Une fois n’est pas coutume, le rôdeur n’eut guère le réflexe idéal en levant la tête pour déterminer la source de ce son peu rassurant, il aurait mieux valu pour lui qu’il fasse quelques pas en arrière…





©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2510-aelan-o-rodeur-du-nor http://lonelymountain.forumactif.org/t2542-aelan-o-amis-connaissances-compagnons-de-route-cie#42853 http://lonelymountain.forumactif.org/t2543-aelan-o-voyages-et-aventures

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 428
♦ RÉPUTATION : 1169
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan et Iris Touque
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards. Arc et flèches de chasse en cas de besoin.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse et son esprit pas net
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    Jeu 15 Mar 2018 - 12:23




La vie est un défi à relever,
une brioche à mériter,
une aventure à tenter…

Brogar était occupé à pester tout un tas de chose alors qu’il se cramponnait à la branche de toutes ses forces alors que l’arbre s’agitait à chaque coup du sanglier. Il ne pouvait pas regarder qui se trouvaient dans le camp qu’il venait de traverser, une ou deux personnes, des voyageurs ou des brigands ?! Peut importe il verrait vite qui était là dans la suite des événements…si on le laissait se faire massacrer par un sanglier ou non en gros, bien heureusement, cela devait au moins être une bonne personne, car l’inconnu finit par agir vite.
Une seule flèche et l’animal tomba au sol…ho non pitié c’était un elfe ! Naaan pas un elfe ! Les elfes et leur arc à la noix, même si il était assez désespéré pour appeler à l’aide, il avait prié très fort pour que ce ne soit pas un oreilles-pointues qui le sauverait…

Brogar n’eut cependant pas plus de temps que ça pour s’inquiéter de la race de son sauveur, il redressa soudainement la tête en entendant un son inquiétant et puis un autre…il eu à peine le de temps de pousser un juron de plus que la branche sur lequel il se cramponnait craqua, s’arrachant totalement de l’arbre. L’instant d’après son souffle fût coupé, mais bien heureusement il ne toucha pas la terre s’écrasant royalement sur…son sauveur. Sauveur pris en sandwich entre lui et le sanglier mort…tiens, ça allait être une nouvelle anecdote ça…Brogar eut besoin de quelques secondes pour se remettre les idées en place avant d’éjecter promptement la branche qu’il tenait toujours et rouler de sur l’homme ainsi que le sanglier. Il couina en rencontrant la terre, face dans l’herbe, ne s’attendant pas à une telle distance entre son perchoir et le sol.
Le nain se redressa assit, la respiration tellement précipitée qu’il n’arrivait pas à reprendre son souffle et les jambes en coton après une telle course rapide et aussi longue. Saleté de sanglier… Il se força tout de même à se lever, ne pouvant pas garder une position aussi vulnérable dans la nature avec un sanglier possiblement pas mort et un homme qu’il venait de littéralement écrabouiller…heureusement qu’il était un nain maigre…

« Ha…pfff…je…pfff…mer… » Totalement haletant le pauvre Brogar n’arrivait à assez respirer pour parler maintenant que la menace était passée. « ja…pfff…bref… » Il tendit sa main à son pauvre sauver pour l’aider à se redresser, même si techniquement il était vraiment petit à côté. On va plutôt dire qu’il lui tendait sa main pour l’aider à se dépêtrer du sanglier et du fait qu’il devait être relativement sonné de s’être pris un nain dans la tronche…pas pour le redresser, ça ce n’était pas possible….bref… C’est donc seulement à ce moment-là qu’il pu voir son sauveur.

« Ô Yavannah merci vous êtes pas un elfe ! » il souffla avec soulagement entre deux respirations précipités dès qu’il put parler à nouveau. Il n’avait vraiment pas besoin de se farcir la nuisibilité de l’orgueil d’un elfe, mais un humain débraillé il pourrait faire avec. « Même si désespéré…ppff…un elfe j’aurais pas pu…pfff…trop pour moi…sanglier en ennemis naturels ça me suffit… » il souffla en jetant un regard noir à la bestiole.

Brogar retourna ensuite son regard vers son sauveur qui avait réussi en un seul trait de flèche à tuer le mastodonte qui le poursuivait. C’était un sacré acte ça ! Il fallait une arme puissante et être sacré bon tireur pour pouvoir abattre un sanglier de cette taille et de cet âge. Sa propre flèche de chasse faite pour les lapins normalement faisait bien ridicule à côté de celle qui avait perforé le cœur de la bestiole.

« Pfffiiiiou vous êtes fort dit donc ! » il ne put s’empêcher de s’émerveiller pendant un instant.
L’homme avait l’air très débraillé, dans un laissé-allé évident comme un peu n’importe quel vagabond qui avait plus urgent à s’occuper que de la longueur de sa barbe…bien que Brogar faisait toujours attention à la sienne, en bon nain, pour qu’elle soit correctement taillée comme il la gardait relativement courte pour un membre de sa race…pour les cheveux…comment dire…il avait perdu cette guerre depuis longtemps. D’ailleurs en parlant cheveux, si l’homme continuait comme ça avec ses longs cheveux bouclés et négligés, ils allaient bientôt pouvoir faire un concours.  Bref, il était face à un vagabond, mais quelque chose le faisait tilter…mais il était encore trop excité et haletant de l’action pour arriver à comprendre exactement où était le problème dans ce qu’il voyait.

Brogar récupéra son arc lui aussi ridiculement petit, mais heureusement intact…mais hein, son arc et ses flèches étaient du fait main pour la chasse, il se débrouillait pas trop mal pour un nain quand même !
Puis il se rapprocha avec précaution du gros sanglier et toucha du bout de l’arc tendu ses oreilles pour s’assurer qu’il n’y avait aucune réaction et que la bestiole était plus morte que morte.

« Pfffiiiou je vous remercie de m’avoir sauvé quiconque vous êtes. Moi j’suis Brogar fils de Torgar et j’crois que vu ce que vous avez fait pour moi…et ce que j’ai fait pour vous… » il mima un écrasement entre ses deux mains pour expliquer ce fait là. « Je peux bien rajouter « à votre service ! ». » Il finit avec une légère révérence très maladroite pour accompagner la salutation traditionnelle naine. « Mais je vous assure c’était pas voulu, j’voulais pas vous écrabouiller ! Bon je suis pas bien lourd pour un nain, mais j’imagine que ça vous a pas fait du bien hein ! Mais c’est l’arbre ! Ca fait toujours des coups en traitre ces choses-là ! Ça vous sauve la mise, puis ça se pète pour que vous faire écraser comme un vieux fruit trop mur sur vôtre sauveur en plus ! C’est pas normal ça, on remercie pas quelqu’un qui vient de nous sauver en l’écrabouillant  comme dans un sandwich entre un nain et un sanglier malodorants! » il agitait son doigt vers l’arbre, enguirlandant clairement le végétal. Ha tiens, il avait repris assez de repris de sa respiration pour parler. « Bon ben, merci bon, hein…moi j’dis…On le mange pour se venger ! » il déclara en montrant le sanglier des bras avec des yeux écarquillés. Pendant toute son agitation et son homologue, il gardait quand même une distance de sécurité avec l’homme…certes il l’avait sauvé, mais la méfiance permettait de survivre dans la nature…bien que les échanges à venir, surtout si autour d’un bon gueuleton, pouvait facilement arranger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328 En ligne

avatar
♦ PSEUDOs : Loo • Mimi
♦ MESSAGES : 398
♦ RÉPUTATION : 341
♦ AVATAR : Lorenzo Richelmy
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Dúnadan du Nord
— ORIGINAIRE DE : Il est né dans le nord de l'Eriador.
— ÂGE DU PERSO : Aelan a presque 90 ans mais il en paraît tout juste 30.
— RANG SOCIAL : Modeste
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier, archer, messager, escorte, chasseur, pisteur, éclaireur,... Tout dépend de ce qu’on lui demande. Il a également quelques connaissances de base dans l'art de la guérison.
— ARMES DU PERSO : Qu'il soit à cheval ou bien à pied son arme de prédilection est l'arc. Le sien, de très belle facture, est à double courbure, le rendant à la fois court et puissant. Il manie également parfaitement son épée à lame courbe et possède une dague elfique, offerte par son père et dont la jumelle appartient à son frère, et deux couteaux basiques.
— VOYAGE AVEC : Son petit cheval alezan, Carán, et Gael, un chien-loup au pelage pâle. Parfois son frère Alastar et quelques Rôdeurs. Enfin de temps en temps il lui arrive de faire un bout de route avec les personnes qu'il croise au fil de ses voyages.
— AMOUREUSEMENT : Autrefois une jolie brune, répondant au nom d'Aleen, lui a volé son cœur et l'a emporté avec elle lorsqu'elle a quitté ce monde.

MessageSujet: Re: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    Lun 30 Avr 2018 - 19:33


Flashback - Feat Brogar
La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter• Brogar, le nain volubile •

A
vant même qu’Aelan ait eu le temps de réagir, la branche, au bout de laquelle était suspendu le nain, céda dans un craquement sourd. Ni une ni deux le rôdeur se retrouva littéralement écrasé entre un sanglier mort et un nain, certes pas bien lourd pour un représentant de son peuple mais tout de même bien assez à son goût.

Acceptant volontiers la main tendue, Ael se redressa, non sans mal, avant de se masser légèrement le crâne comme pour en chasser la douleur. A demi-assommé par la violence du choc, il avait un peu de mal à recouvrir tous ses esprits. En remerciement de la main offerte, le dúnadan adressa un léger hochement de tête au nain qui lui faisait face et auquel la course et la chute n’avaient, de toute évidence, pas fait perdre la langue à défaut du souffle.

Le rôdeur ne fut pas étonné de constater la joie et le soulagement non dissimulé du nain face à son état d’humain. Il n’y avait probablement personne en Terre du Milieu qui pouvait encore ignorer les différends qui opposaient elfes et nains depuis déjà bien des âges.

Encore un peu sonné Aelan avait un peu de mal à suivre le débit de son interlocuteur, en témoignaient ses sourcils légèrement froncés trahissant la concentration dont il devait faire preuve. Après tout cela faisait maintenant quelques semaines qu’il n’avait croisé presque personne sur sa route, ce n’était pas chose rare dans ces régions isolées.

Tandis que le nain semblait s’enthousiasmer devant le trait qui avait abattu la bête qui le poursuivait, Ael, ayant recouvré ses esprits, se leva lentement. Des yeux il chercha son arc et fut soulagé de constater qu’il n’avait pas l’air amoché, le ramassant il fit courir ses doigts le long de la corde. Le rôdeur n’avait jamais eu meilleur arc et doutait de retrouver pareille arme s’il s’était trouvé brisé. Puis il récupéra la dague elfique qu’il portait habituellement à la taille et qui gisait au sol près de la carcasse du sanglier.

Le dúnadan se tourna alors à nouveau vers le nain, l’observant un instant. A vue de nez quelques soixante centimètres les séparaient, il ne présentait pas la carrure habituelle pour les gens de son peuple, portait une barbe courte et bien taillée mais n’appliquait visiblement pas le même soin à l’entretien de son épaisse tignasse désordonnée, ses vêtements semblaient avoir connu des jours meilleurs et des sortes de tatouages parcouraient ses joues plutôt creuses. Bref, un nain bien peu commun en somme ! Pas de doute ils avaient une drôle d’allure tous les deux, aussi négligée l’un que l’autre ! Devant le ton légèrement impressionné de son interlocuteur Aelan se contenta d’une moue mais n’eut guère l’occasion d’ajouter quoique ce soit alors que le nain reprenait la parole.

Cela fit presque sourire Ael ce qui, il faut l’avouer, était devenu bien rare. Bien sûr il avait déjà rencontré nombre de nains mais jamais d’aussi… volubile ! Et tout en parlant il accompagnait ses mots de grands gestes vifs, tant et si bien que le rôdeur, sans doute encore sous le coup du choc qu’il avait reçu à la tête, avait presque du mal à le suivre. Pour un peu il se serait volontiers rassis ! Il l’écouta néanmoins avec une grande attention avant de se redresser et d’incliner légèrement la tête en réponse aux salutations faites.

« Eh bien enchanté Brogar, fils de Torgar, je me suis Aelan, fils d’Alar », le rôdeur jeta un œil autour de lui, « On peut dire que vous savez soigner vos entrées.»

Préciser son ascendance paternelle à la suite de son nom était une formule de salutations tout à fait couramment employée en Terre du Milieu et le dúnadan n’y dérogea pas. « A votre service » en revanche était une formule typiquement utilisée par le peuple des nains.

Après avoir copieusement incendié l’arbre, au sens figuré du moins, Brogar se tourna vers le sanglier, avec lesquels il avait apparemment de sévères déconvenues et différends, et proposa en toute simplicité de le manger.

Ce drôle d’énergumène rendait Aelan un peu perplexe, mais au fond il n’avait pas tord. Après tout l’animal était là et il aurait été dommage de laisser la viande se perdre. Le rôdeur n’appréciait déjà pas particulièrement de prendre une vie, fusse-t-elle animale, alors hors de question de tuer pour tuer. Et puis vu les repas frugaux qu’il faisait depuis quelques jours et l’épaisseur du nain, un peu de viande ne leur ferait probablement pas de mal, ni à l’un ni à l’autre.

« Ma foi, l’idée n’est pas mauvaise. »

Ils entreprirent donc de dépecer et découper l’animal, le calme environnant seulement troublé par moment par la voix sourde du nain pestant contre les sangliers, ses « ennemis naturels » comme il les appelait, et qui étaient décidés à lui faire la peau. Une fois leur besogne achevée, Ael déplaça les restes de l’animal plus loin au cœur des bois, afin que, s’ils attiraient quelques bêtes sauvages, leur petit campement ne se trouve pas trop près de leur chemin.

Les deux comparses avaient ensuite ramasser de quoi refaire un feu, les braises du précédent ayant souffert du passage tumultueux du nain et du sanglier. Ils étaient donc là, assis autour du foyer crépitant au-dessus duquel de la viande de sanglier rôtissait tranquillement. Aelan n’avait finalement dit que peu de mots, il avait pris l’habitude de la solitude, cela faisait maintenant des mois qu’il était plongé dans une errance solitaire sans s’être posé la question d’où elle le mènerait ni de quand il y mettrait fin. Pourtant se retrouver à partager un repas avec un compagnon, aussi inattendu soit-il, ne lui était pas désagréable. Au fond il appréciait autant la compagnie que la solitude, pourtant celle dans laquelle il s’était plongé, depuis quelques temps désormais, lui sembla soudain pesante. Le dúnadan s’était détaché du monde mais ce dernier venait peut-être bien de le rattraper en la personne de ce nain du nom de Brogar.

Le rôdeur sortit d’une vieille sacoche, taillée dans un cuir usé par le temps et lui servant à transporter ses quelques vivres, une bouteille d’un alcool certes fort mais pas si mauvais. Il l’avait échangé contre un peu de gibier en traversant un petit village, bien plus loin aux abords de la forêt. Il y en avait encore bien assez pour deux. Ael servit le nain et leva sa propre choppe.

« A la votre et à ce sanglier qui, à défaut de vous avoir fait la peau, nous permettra de dormir le ventre plein. »

Il porta le récipient à ses lèvres, l’alcool brûlait, les vieux souvenirs aussi.




©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2510-aelan-o-rodeur-du-nor http://lonelymountain.forumactif.org/t2542-aelan-o-amis-connaissances-compagnons-de-route-cie#42853 http://lonelymountain.forumactif.org/t2543-aelan-o-voyages-et-aventures

La Brioche Volubile ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Sybille
♦ MESSAGES : 428
♦ RÉPUTATION : 1169
♦ AVATAR : Mads Mikkelsen
♦ DC & co : Eodhan et Iris Touque
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Nain
— ORIGINAIRE DE : Monts de Fer
— ÂGE DU PERSO : 101 ans
— RANG SOCIAL : Aucun, pauvre depuis sa naissance
— MÉTIER PRATIQUÉ : Touche à tout/voleur/gueux
— ARMES DU PERSO : Une Danaxe sans nom et divers poignards. Arc et flèches de chasse en cas de besoin.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Il voue une allégeance absolue à son estomac
— VOYAGE AVEC : Sa panse et son esprit pas net
— AMOUREUSEMENT : Se moque complètement de ce genre de choses

MessageSujet: Re: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    Ven 4 Mai 2018 - 19:49




La vie est un défi à relever,
une brioche à mériter,
une aventure à tenter…

Suite à leur rencontre littéralement brutale, les deux hommes encore vivants finirent par se redresser. Le souffle coupé de Brogar ne dura pas assez longtemps et il se remit bien vite à parler. Les salutations furent donc faite. Sa nouvelle victime se nommait donc Aelan.

« Je ne suis jamais contre un peu de théâtralité ! » Il sourit joyeusement, comme si il ne venait pas de manquer de se faire tuer par un animal. « Bien que je dois vous avouer que c’était totalement de l’improvisation, car je n’avais pas du touuut prévu d’avoir un collègue aussi gros… » il continua en riant désignant le sanglier comme collègue.

« Manger n’est jamais une mauvaise idée… » déclara philosophiquement Brogar « sauf si ce sont des champignons colorés… » il agitât la tête comme si il venait de déclarer une vérité universelle, ce qui n’était pas faut en soit…

Sauf que pour manger, il fallait dépecer la bestiole et vu la taille du truc ça n’allait pas être chose aisée. Heureusement ils étaient deux, l’homme semblait savoir ce qu’il faisait et sa force naturelle de nain, bien que moindre que chez un nain en bonne santé, était un bon atout…surtout pour percher facilement l’énorme sanglier à un arbre. Le dépeçage se fit plutôt rapidement et tranquillement, bien que Brogar ne puisse s’empêcher de pester à l’encontre des sangliers. Ces êtres vils et cruels, presque pire que les orcs ! La seule chose qu’ils avaient pour eux été qu’ils étaient hyper bons à manger, ce qui les rendait un peu mieux que les orcs, car manger de l’orc…enfin bref… Pendant que l’homme, Aelan, emmenait les restes plus loin pour ne pas attirer des charognards, Brogar s’occupa d’arranger la nourriture réfléchissant à ce devait être mangé de suite, ce qui pouvait être stocké ou ce qu'ils devaient cuire ou sécher pour faire des rations pour les jours suivant.

Ensuite, il fallut réparer le foyer que Brogar et le sanglier avaient ravagé en passant. Il replaça les pierres et attrapa du bois pour le feu avant de faire un montage astucieux tiré du livre « le vagabondage pour les nuls » pour faire rôtir correctement la viande. Pendant toute la préparation l’homme n’avait quasiment pas prononcé un mot, ce qui n’était pas du tout déranger Brogar qui pouvait parler pour deux…pour quatre…pour dix…Enfin bref, il pouvait très bien se faire la conversation tout seul. Il parlait néanmoins à lui-même, marmonnant et grommelant quand l’extrait d’une chanson ne lui échappait pas.
Brogar se laissa ensuite tomber au sol, a moitié avachis, se posant enfin pour la première fois après sa course folle dans la forêt. Il tapota ses jambes toujours un peu engourdies et savait d’avance qu’il le ressentirait le lendemain. Les nains n’étaient vraiment pas des coureurs de fonds rapides, même si il avait une bonne endurance…là le cumul de courir très vite et trop longtemps était un peu trop pour lui…sans parler du gros dépeçage qui avait suivi.

« haaaa cette saleté m’a transformé en gelé… » il grommela avant de s’étirer en inspirant la bonne odeur de la viande en train de cuire.

Il tourna ses yeux vers son nouveau collègue vagabond taciturne. Brogar s’était assis à une distance raisonnable, ne connaissant pas l’homme…même si son instinct ne le mettait pas particulièrement en garde, c’était sa parano naturelle qui l’avait maintenu en vie jusque-là. L’homme trafiquait dans sa sacoche pour en sortir une bouteille qu’il tendit vers lui. Le nain ouvrit des grands yeux ravis et détacha rapidement sa propre chope qui pendait à son sac pour la tendre à l’humain afin d’être servi. L’homme n’était pas bavard, mais il savait le prendre par les sentiments entre l’alcool et la nourriture…et le fait de lui avoir sauvé la vie aussi. S’il lui donnait une brioche maintenant il l’adopterait officiellement…et non pas de brioches, tant pis…

Le nain rit joyeusement à son toast, sans prendre en considération l’air toujours sinistre que semblait porter cet homme.

« Haha ! Et à vous pour ne pas m’avoir laissé me faire dépecer par cette monstruosité ! »

Il prit une gorgée, ne voulant pas faire un cul-sec vu qu’il fallait pouvoir profiter du peu d’alcool qu’ils avaient. Il grimaça ne s’attendant pas à la force de l’alcool avant de pouffer.

« Houlà costaud je m’y attendais pas ! Mais pas mauvais du tout non non ! » il sourit tout en prenant une autre gorgée sans réagir cette fois vu qu’il s’attendait à la brulure et pouvait ainsi l’apprécier. Il avait déjà bu de l’alcool bien plus mauvais que ça.
Il pencha la tête en fixant l’homme non loin de lui, maintenant que l’effervescence s’était calmée il pouvait un mieux l’observer et comprendre ce qui titillait son esprit même si tout ne lui apparaissait pas encore.

« Ha vous êtes pas un vagabond comme les autres vous… » fut sa pensée et comme à son habitude il ne l’arrêtât pas. « De biens belles armes que vous avez et vôtre tenue bien qu’amochées étaient mieux à l’origine, je ne me trompe pas nan ? » il sourit ne cherchant clairement pas pour autant à lui tirer les vers du nez. Ils constataient simplement ce qu’il voyait. Le nain avait bien trop l’habitude de croiser d’autres vagabonds/gueux pour ne pas remarquer ce genre de détails. Lui-même portait de vieux habits achetés à bas prix si pas volés. Les seules choses biens sur lui étaient ses couteaux de lancés planqué des yeux curieux sous ses tuniques qu’il avait dû récupérer de manière pas du tout légales, ne pouvant clairement s’offrir ce genre d’objet. Le fer de sa danaxe était clairement celui d’une hache naine sans aucunes fioritures et il changeait lui-même le boit du manche quand il venait à faiblir, mais le fer, malgré les années passées, ne bougeait pas. Il n’y avait rien de mieux que le travail Nain pour les armes et il ne disait pas ça parce qu’il était chauvin ! Bon, comment il se l’était procuré était encore une tout autre histoire…

« Menfin, ce n’est qu’une constatation tant mieux pour vous d’avoir des trucs de bonnes qualités ! C’est clairement pas le plus facile-facile le vagabondage comme vous le savez. Et vaut mieux avoir de bonnes armes, surtout avec ces monstres là… » il plissa le nez en fixant le sanglier. « Et ne parlons même pas des autres trucs cheloux que l’on peut croiser en court de route, enfin route, sur l’chemin…la direction ? devant soit ? Menfin bref…En tout cas une chose est sûre, si yavaient d’autres trucs bizarres ils se seraient déjà ramenés avec le raffut que j’ai fait. Pire qu’une charge de Mumakil j’suis sûr ! » il pouffa de lui-même en prenant une autre gorgée de sa boisson. « Vous connaissez les Mumakils ? Certains les appels des oliphants…mais pas oliphants comme les cors hein…Ce sont des bêtes bien plus grandes que des bâtiments à plusieurs étages, avec des dents énormes qui vont jusqu’au sol et…en fait j’ai pas bien compris la description là, mais une espèce de queue à la place du nez qui peut attraper des choses… » Il agitât sa main devant son visage louchant légèrement. « Je sais, ça fait pas très glorieux dit comme ça, mais je ressors la description que l’on m’en a fait quand j’étais dans le sud et le type a pas été foutu de me faire un dessin ! Faudra que j’y retourne pour éclaircir ça ! Mais j’ai appris d’excellente légende avec ces bestioles là et quand je les raconte j’parle pas de la queue à la place du pif et tout de suite ça fait plus épique ! » Il sourit avec amusement, pas du tout gêné de parler tout seul comme à son accoutumé…au passage il ne voulait pas que l’homme pense qu’il s’attende à une réponse par rapport à ses armes, ce n’était pas de ses affaires… il surveillait quand même son sauveur pour s’assurer qu’il n’allait pas lui sauter dessus pour l’étrangler afin de le faire taire.

«  Maaah en tout cas vous savez comment charmer un nain ! Le sauver, le nourrir avec du sanglier et un alcool bien costaud ! Ha ça oui un bon moyen de corrompre ! Et jamais vous avez une brioche dans votre sac, je vous adopte officiellement ! » il tourna une tête avide vers lui le temps de dire son mot favori et attendant de voir si un miracle pourrait se produire. Il se pencha ensuite en avant, un couteau dans la main pour tâter la viande et voir la cuisson…il avait tellement faiiiiim… « Mon honneur de nain que je n’ai pas, ni même en tant que personne voudrait surement que je vous rende la pareille…mais je pourrai pas vous sauver d’un sanglier à moins de servir de diversion pour qu’il me tue…mais ce serait un peu couillon de faire ça… » il fit mine de réfléchir un instant. « Ha je sais, par l’honneur que je n’ai pas, en contrepartie vous pourrez me dire de la fermer et peut-être même bien que je le ferai…vous pouvez aussi me demander de faire des pauses ou…ha tiens ! Mieux ! je peux vous raconter des légendes et des histoires ou même des chansons….mais le meilleurs moyen pour me faire serait de manger ce sanglier sans nul doute… Juste, me tapez pas s’il vous plait ce serait sympa…» il fini avec un grand sourire, les yeux écarquillés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2164-brogar-fils-de-torgar http://lonelymountain.forumactif.org/t2166-brogar-relations#37308 http://lonelymountain.forumactif.org/t2169-brogar-rps#37328 En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…    

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est un défi à relever, une brioche à mériter, une aventure à tenter…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Ryan - Après être tombé l'important est de savoir se relever
» Se relever après la chute [PV Tōjō]
» Tomber, pour mieux se relever ~ Noctu
» Tomber et se relever... c'est sa la vie. [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.