AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback   Dim 29 Avr 2018 - 17:58


Eefje
Diema

You're not the only monster out there

Les bulles pleines d'eau tombaient dans un rythme quasiment parfait sur les feuilles du buisson quelques pas plus loin. Parfois, une bulle solitaire tombait ailleurs, agrémentant la musique de la forêt environnante de ce sont si particulier. L'odeur familière de la pluie embaumait l'espace, comme un mélange sucré et chaud qu'elle pouvait goûter sur le bout de sa langue. Eefje n'était pas sensible à la musique comme elle peut être définie par les êtres tels que l'Homme mais elle était hypersensible à son environnement et la magie qui s'y produisait. Allongée sur le dos, elle écoutait les bruits des arbres et de la pluie en fixant la voute et le feuillage infini. Parfois, le vent écartait des branches, laissant transparaître un peu du ciel épaissit par les nuages.

Eefje s'ennuyait sans s'ennuyer vraiment, elle avait surtout faim en fait mais il était difficile de séparer la vraie faim de celle causée par l'ennuie. Les louveteaux jouaient ensemble sans lui prêter plus d'attention, faisant fi de l'humidité qui alourdissait leur pelage. Bientôt, leur mère les appellerait pour manger et elle suivrait le mouvement pour avoir sa part de la pitance. Le dernier repas remontait un peu et ce matin, elle avait mâchouillé quelques vers remontés à la surface. Il s'était entortillés autour de ses doigts alors qu'elle avait attrapé un bout entre ses dents, sectionnant avec difficulté le corps gluant qui s'agitait. Mais ce n'était pas suffisant, tout juste bon pour lui aiguiser l'appétit.

La fillette roula sur le ventre et posa sa joue contre le sol, mélange de boue, de mousse et de feuilles mortes. Un mille pattes passa devant son nez mais elle ne fut pas assez rapide pour l'attraper et avait la flemme de se lever pour partir à sa poursuite. De toute façon, elle n'aimait pas ça, le mille pattes.

Le temps s'écoulait à la vitesse des gouttes d'eau martelant les feuilles quand tout à coup, le temps sembla se figer. La pluie s'était arrêtée aussi brusquement qu'elle avait commencé, laissant la forêt dans une sorte de transe étrange. Eefje s'assit sur son séant, les doigts enfoncés dans le sol, jouant avec les feuilles en décomposition. Ses pieds bougeaient en rythme, comme si elle chantait dans sa tête mais ce n'était qu'un moyen pour elle de contenir son énergie, son corps en ébullition. Voilà un moment maintenant que la louve était partie. A cette période, le gibier n'était pas si rare et elle ne s'absentait pas autant habituellement.

L'impatience de la gamine se faisait sentir et les louveteaux jouant autour d'elle piaffaient comme un écho au sentiment qui l'assaillait. Un petit bruit se fit entendre dans les fourrés et Eefje sauta sur ses jambes, accroupie. La tête dressée, elle tendait l'oreille dans la direction du bruit, reniflant l'air pour déterminer la source. Ce n'était pas maman, maman ne faisait pas de bruit, maman savait se faire discrète. Elle se déplaça doucement vers les petits tout en restant vigilante. Ces derniers n'avaient pas encore remarqué le bruit qui venait des fourrés et qui avait fait s'envoler l'insecte qui grignotait l'écorce de l'arbre une seconde plus tôt.
Grognant doucement, elle les guida vers la tanière où ils seraient à l'abri d'un éventuel danger mais resta à l'extérieur, guettant en silence.

Une seconde elle se tenait à quelques pas de la tanière, protégeant les louveteaux de son ombre, la seconde suivant elle s'était jetée dans les fourrés, toutes griffes dehors et la tête sortant de l'autre côté du buisson, elle s'était figée en montrant les dents, jaugeant le spécimen qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas

A vendu ton nez ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 149
♦ RÉPUTATION : 612
♦ AVATAR : Clémence Poésy
♦ DC & co : Endriad /Ash
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Pour vrai ou en enjolivant un peu ? Gondor...
— ÂGE DU PERSO : 27 ans ( et 12 dans sa tête à l'occasion )
— RANG SOCIAL : Rang quoi ? Beurk, on touche pas à ces trucs là, c'est néfaste et salissant. Suffisamment riche pour se payer ce qui lui fait envie et ça s'arrête là.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Acheteuse de biens volés - contrebandière - comptable - conteuse d'histoires saugrenues - actrice mythomane
— ARMES DU PERSO : Une machette, un joli couteau scintillant, des fléchettes empoisonnées et des ciseaux rouillés. Un pic à viande, un verre cassé, un pot de fleur, une savonnette, une petite cuillère… liste non exhaustive. Mais la préférence va aux ciseaux rouillés…
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son patron et c'est déjà un exploit !
— VOYAGE AVEC : Ca dépend des jours et de l'humeur. Son mari ? Des esclaves, des enfants, des prostituées… En général, quelques hommes de main.
— AMOUREUSEMENT : Remariée après répudiation en règle, mais prompte à quémander ( ou payer ) de l'affection ( et pas de l'amour ) si besoin

MessageSujet: Re: You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback   Lun 30 Avr 2018 - 19:32

You're not the only monster out there


Eefje & Diema





Souviens-toi des vastes terres inondant l’horizon d’une herbe rase et verte. Souviens-toi du vent qui caressait l’immensité, souviens-toi du halo d’or qui réchauffait tes joues, souviens-toi enfin de des draps blancs dansant dans l’air tiède d’un début de matinée…

Friables, ces souvenirs éparses s’étiolaient et avec eux le gout métallique au fond de sa gorge serrée, ce coeur battant entre ses hanches, l’espoir diffus dont ne savait trop quoi. Une autre vie derrière, une autre vie issue d’un cauchemar, délavée par la poussière des routes, délavée par le courant carmin, la vague nauséeuse qui poursuivait des pas feutrés. Il n’en restait pas même une pièce de cuivre usée, pas même de la fatigue, pas même de la hargne. Longtemps que son reflet indifférait se mutant en une nouvelle espèce décharnée se trainant toujours plus loin, toujours plus profondément fantomatique.

Cette cavale n’avait pas de fin, les loups à sa poursuite ne se lassait pas de l’éclat brillant d’une récompense substantielle. Aucun regret cependant ne s’accrochait avec assez d’ardeur pour la ralentir, aucun en vérité n’avait lieu d’être. Nulle bourgade n’assurait de sécurité pour son esprit envolé dans la nuit. Les humains s’entrechoquaient ailleurs, des heures plus bas, et l’oxygène revenait grappiller l’innocence d’un enfant qui n’avait jamais vraiment existé ailleurs que dans des mensonges. Un voile terne recouvrait des traits émaciés peinant à trouver l’expression attestant d’une conscience intérieure. Qui était-elle à présent ? Qui avait-elle était véritablement ? Rien de plus que ce qu’on en avait attendu, un réceptacle habitant les désirs illusoires des autres, et une bête… Une mère, rien qu’une mère endeuillée et vengeresse.

L’humidité agrippait ses poumons, le parfum putride d’une décomposition fleurie envahissait ses narines. A peine avait-elle remarqué la pluie qui s’était tue dans les limbes immortelle qui recouvrait la réalité. Les sons hétérogènes flottaient au dessus en un signal sourd, lourd d’un sens qui ne pouvait lui échapper pleinement en ultime alerte. La femme sans nom releva le nez, humant  avec une attention simpliste, suspendue entre deux pas éphémères et vacillants. Seul ses iris bougeaient silencieusement à l’entracte de bruits parasites, fuyants. Alors, elle poursuivit dans une méfiance légitime, la prudence avait cette bienveillance salvatrice.

Un froissement dans la toile, de nouveau, trop près pour être ignoré. La jeune fille s’immobilisa une seconde fois guettant les buissons environnant avec autant de lenteur que de méthode. La tache qui filtrait entre les feuilles détrempés ne ressemblait pas à un animal, pas totalement. Ca n’avait rien de véritablement humain non plus du peu qu’on en discernait. Plissant les yeux, elle fixa la créature apparemment humanoïde un long moment, partageait entre la fuite ou l’ignorance. Pour son bien, en apprendre d’avantage était un plus. Rien n’était parfaitement inoffensif en pratique. Sur ses gardes la blonde s’accroupie doucement, sans lâcher le fourré des yeux, s’attendant à tous instant à le voir trembler.


_________________


Dernière édition par Diema Hiima le Jeu 5 Juil 2018 - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2027-diema-hiima-la-blonde http://lonelymountain.forumactif.org/t2029-diema-hiima-haine-amour-et-surtout-le-reste-entre-les-deux
Invité

Invité

MessageSujet: Re: You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback   Lun 11 Juin 2018 - 19:51


Eefje
Diema

You're not the only monster out there

C'était grand. C'était grand et ça se tenait sur deux jambes. C'était grand, ça se tenait sur deux jambes et ça la fixait avec ses deux yeux sans chercher à fuir. La fillette resta sans bouger, les mains plantées dans la terre, ses yeux plongés dans le regard porté à sa hauteur. Seule sa tête dépassait du buisson qui séparait l'intrus de ses frères et sœurs.

Elle la fixa sans sourciller, sans bouger, tout son corps tendu vers cette humain, ce bipède, cette chose avec des bras et des jambes. Des bras et des jambes comme elle en avait. Elle se figea, humant l'air en silence en direction de l'intrus avant d'expirer bruyamment d'un coup sec. Une seconde passa, puis deux avant qu'elle ne brise le silence en se mettant à haleter à la manière des chiens. Elle détourna la tête, ne discernant qu'une forme du coin de son champ de vision. On aurait pu croire qu'elle était détendue mais tous ses sens étaient tendus vers l'ennemi.

Elle attendait. Elle attendait que l'intrus s'en aille. Elle attendait que l'intrus s'en aille et les laisse tranquille. Elle attendait que le danger soit écarté. Ses oreilles captèrent un son, puis un autre. La nature autour d'elle reprenait vie, comme si elle respirait à nouveau à travers toute cette tension.
Elle pouvait attendre des heures sans bouger comme ça. Elle aurait fini fatiguée mais jamais elle n'aurait bougé, restant sur le qui-vive pour protéger sa fratrie. Si elle avait su, elle aurait pu compter les minutes dans sa tête mais il ne se passait rien dedans. Elle ne pensait pas, elle agissait seulement. "Va-t-en !" une petite voix aurait pu tenter de murmurer dans son esprit, si encore elle parvenait à se souvenir du son d'une voix.

Ça gratte... Ça gratte. Ça gratte. Ça gratte. Ça gratte. Ça gratte !! Ah ça ne gratte plus. Eefje avait fermé un œil en penchant la tête pendant qu'elle se grattait le cuir chevelu dont on aurait pu jurer voir sauter une ou deux petites bêtes. Ça allait beaucoup mieux maintenant que la démangeaison était passée. C'était tellement agréable qu'elle aurait presque pu oublier la présence de l'autre mais il ne fallait pas se faire d'illusion, elle n'avait pas oublié.

De temps en temps, son regard se reportait sur le monstre qui lui faisait face. Qu'il bouge ! Qu'il s'en aille ! Qu'il bouge ! Qu'il s'approche un peu pour voir ! Elle était prête à mordre et elle ne montrerait pas les dents une seconde fois en guise d'avertissement. Une fois mais pas deux.

Le temps était long. Le temps donnait faim. Quand est-ce qu'elle allait partir ? Quand est-ce que maman allait revenir ? Est-ce qu'il y aurait de la viande pour elle ? Ça faisait longtemps. Elle avait encore le goût du dernier insecte qu'elle avait avalé mais elle voulait autre chose, n'importe quoi, même une grand branche pliable et recroquevillée au bout. L'intrus en avait un, même deux. S'il s'approchait assez, est-ce que ce serait risqué de mordre dedans ? Ça faisait faim.
Revenir en haut Aller en bas

A vendu ton nez ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : La Fougère
♦ MESSAGES : 149
♦ RÉPUTATION : 612
♦ AVATAR : Clémence Poésy
♦ DC & co : Endriad /Ash
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Humain
— ORIGINAIRE DE : Pour vrai ou en enjolivant un peu ? Gondor...
— ÂGE DU PERSO : 27 ans ( et 12 dans sa tête à l'occasion )
— RANG SOCIAL : Rang quoi ? Beurk, on touche pas à ces trucs là, c'est néfaste et salissant. Suffisamment riche pour se payer ce qui lui fait envie et ça s'arrête là.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Acheteuse de biens volés - contrebandière - comptable - conteuse d'histoires saugrenues - actrice mythomane
— ARMES DU PERSO : Une machette, un joli couteau scintillant, des fléchettes empoisonnées et des ciseaux rouillés. Un pic à viande, un verre cassé, un pot de fleur, une savonnette, une petite cuillère… liste non exhaustive. Mais la préférence va aux ciseaux rouillés…
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Son patron et c'est déjà un exploit !
— VOYAGE AVEC : Ca dépend des jours et de l'humeur. Son mari ? Des esclaves, des enfants, des prostituées… En général, quelques hommes de main.
— AMOUREUSEMENT : Remariée après répudiation en règle, mais prompte à quémander ( ou payer ) de l'affection ( et pas de l'amour ) si besoin

MessageSujet: Re: You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback   Jeu 5 Juil 2018 - 8:09

You're not the only monster out there


Eefje & Diema





Ce regard se distinguait dans l’amas de branches et feuillages bas et dont l’iris avait tout d’humain pourtant, s'apparentait plus à celui d’un animal acculé et méfiant. N’était-ce pas une meilleur vie que celle-ci ? Un châtiment moins rude que de s’en remettre à l'âpreté de la nature plutôt qu’à la barbarie de ceux qui se disaient civilisés. Viscérale était cette haine qui la tenait droite alors que son ventre hurlait quand elle pensait à eux. Mieux valait être chiens parmi les loups que femme parmi les hommes.. Cette chose dans le buisson, sa respiration couvait à peine le bruissement léger de la pluie, alors qu’elle tenait bon face à la jeune fille. Fascinée par l’enfant bête ses yeux étaient partis à l’aventure dans les boucles rousses qu’on devinait à peine sous la couche de saleté et de boue fraîche qui les recouvrait.

Aucun mot ne franchit ses lèvres, tous ses sens n’allaient qu’à cet hybride la fixant, la découvrant comme elle la découvrait, d’extrémités en extrémités dans un battement de cils arbitraire. C'était une drôle de rencontre, pas de celle qu'on pouvait attendre ou envisager. La jeune femme n’avait pas envie de prendre la fuite, pas face à, elle ? Elle n’aurait su distinguer le sexe, et cela n’avait pas de réelle importance à ses yeux présentement. Non, pas d’attaque qui vaille la peine, ses maigres forces il valait mieux les garder pour les jours à venir. Jusqu’ici l’épouse en cavale n’avait fait que fuir, que se cacher, oubliant d’être. Savait elle encore ce que cela faisait, qui au fond était-elle ? Une bête, défendant sa vie, détruisant son geôlier, vengeant sa progéniture. Alors, devant cette enfant de la nature, elle éprouvait presque du soulagement.

Peut-être n’avait-elle pas envie de partir, de lâcher ce contact distant mais si important. Une solitude l'étreignait dans sa perte, cicatrice béante au creux de son ventre qui ne se refermait qu’avec difficulté. Elle avait goûté le sang, elle avait goûté à cette flamme consumant les hommes, les rongeants tel un mal incurable. C’était un enfant, un enfant sale et bestial, mais en son fort intérieur cela faisait battre son coeur lacéré jusqu’à l’âme.

Se fondre dans ce décor, dans cette peau… comme elle lui donnait faim d’être autre, de s’extraire un instant de cette puanteur crasse qui collait à son être écorché. Elle existait pour vivre autre, se lassant dans l'observation minutieuse bientôt mimé, comme l’instinct l’avait dotée de cette capacité défensive aussi bien que offensive. Glissant sur ses points, son appui changea, réminiscence de sa prime enfance à observer les bêtes dans le cloaque qui la couvait et l’agrassait. Son dos craqua en se recourbant, sa tête se rapprochant des feuilles pour renifler l’odeur de la pluie sur la terre, le parfum abrasif de celle qui se tapissait dans le buisson. Un geste étira son coup, félin, et son regard revint en place, quand ses babines se retroussaient pour montrer ses dents dans un gémissement quasi silencieux et presque douloureux provenant du fond sa gorge.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2027-diema-hiima-la-blonde http://lonelymountain.forumactif.org/t2029-diema-hiima-haine-amour-et-surtout-le-reste-entre-les-deux
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're not the only monster out there [ft - Diema] Flashback
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» Monster Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.