AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
A bon port [ft Selen]

Partagez | 
 

 A bon port [ft Selen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SAINT HOMME ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Loupillon
♦ MESSAGES : 101
♦ RÉPUTATION : 248
♦ DC & co : Thorin Oakenshield - Destan
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Tout ce qu'il y a de plus humain en cette bonne terre
— ORIGINAIRE DE : Tol Gir, pointe la plus au sud du Gondor
— RANG SOCIAL : Aisé pour cet honnête marchand qui a durement travaillé afin de se constituer de bonnes rentes jusqu'à la fin de ses jours.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Marchand et négoce dans le commerce maritime
— ARMES DU PERSO : Deux sabres jumeaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Lui-même.
— VOYAGE AVEC : Son équipage d'honnêtes marins.
— AMOUREUSEMENT : Pourquoi s'enfermer dans une situation alors que plusieurs femmes, dans plusieurs ports, consentantes semble être le choix le plus intéressant ? Les avantages en nature sans les inconvénients notables qu'une femme peut engendrer.

MessageSujet: A bon port [ft Selen]   Mer 1 Aoû 2018 - 0:40


A bon port

« Fluctuat nec mergitur»



Bartholomew avait largué Selen et son petit non loin des côtes du Sud de l’Eriador, n’allant certainement pas la déposer directement sur le Crépusculaire. Il lui avait déjà permis de regagner le continent à bord d’une chaloupe, il aurait pu être bien moins galant. il avait ainsi regagné les falaises familières du Gondor, avant de filer sur les flots vers Umbar. Il y avait là-bas quelques affaires à régler, des cargaisons à transporter et avant que le conflit que se préparait dans les Harads n’éclate, il espérait se hâter de prendre les quelques pièces sonnantes et trébuchantes qui lui permettaient de mener son commerce a bien. Après il filerait vers l’Ouest, bien loin, là où les voies commerciales étaient vides et les gens plus rudes. Mais par chance il y avait déjà établi quelques échanges et s’étaient fait quelques connaissances suffisamment agréables pour pouvoir commercer avec elles, bien qu’il ne maîtrise pas tous les dialectes parlés, les échanges et le troc étaient un langage commun à toute la terre du milieu.  Et pour lui, cela était la plus belle des langues.
Le Coquatrix s’était amarré à un ponton et non sans avoir oublié de donner quelques directives à son équipage, l’Honnête marchand et ses comparses se séparèrent pour user de leur solde pour certain dans les bordels et tavernes, pour Bartholomew, il avait rendez-vous avec un acheteur intéressé par des antiques lames de Gondolin qui paierait un fort prix pour les avoir en sa possession.
Les ruelles d’Umbar étaient pleine de vie, d’effervescence, de petites échoppes plus ou moins miteuses, de voleurs et de putains. C’était là une cité portuaire reconvertie depuis bien longtemps en un repaire d’honnêtes gens aux situations difficiles qui tentaient de survivre pas tout les moyens, s’affranchissants parfois des lois édictées trop lourdes pour leurs frêles épaules et qui ne garantissaient pas leurs survis. En sommes des pirates et autres brigands autour desquels flottaient un sentiment de liberté, et des odeurs désagréables, il ne fallait point en douter, l’hygiène n’était pas leur priorité et le nez délicat de Bartholomew avait bien du mal à apprécier le parfum de bon nombre de ces gens. L’odeur de l’iode, des algues et des flots étant la seule qu’il aimait, au-delà même des doux arômes des femmes.
Il se fraya un passage dans les rues et ruelles de la ville, se rendant dans une bâtisse qu’il avait de nombreuse fois fréquentée, le « Bonnaventure » qui fort de son nom permettait souvent d’y enrôler des marins ou d’y trouver quelques contrats juteux pour qui savaient tendre l’oreille et avaient le sens des affaires. Exactement ce dont Bartholomew était capable.
Il pénétra dans la taverne, sa carcasse se découpant dans le contre-jour. Ses apparitions avaient toujours pour habitudes de jeter un froid ou au moins de faire taire l’assemblée pendant un temps. Si cela se produisit, ce fût pendant une fraction de seconde avant qu’une bouteille fracturée fût jeter sur lui et manqua de couper la plume de son chapeau, annonçant la reprise des hostilités au sein de l’établissement.
Tous ici, perfides rats de chaloupe se battaient pour une raison qui leur était sans doute inconnue. Mais puisqu’il en était ainsi et que la seule et unique façon de pouvoir s’offrir un verre dans une charmante tranquillité, il attrapa un tabouret non loin de lui pour assommer le malheureux qui avait manqué d’abîmer son couvre-chef.
Et il prit part à la mêlée. Dégainant ses sabres jumeaux pour croiser el faire avec qui était assez stupide pour oser l’affronter. Les coups allaient bon train alors qu’il se frayait un chemin jusqu’au comptoir parmi tous ces violents soudards, assommants du pommeau et repoussant de ses grandes jambes ceux qui le gênaient.
Il se retrouva enfin près du tavernier, lui demandant un verre de cette liqueur ambrée au goût si particulier qui vous réchauffait les corps et les cœurs en un rien de temps. Continuant de croiser ses lames avec un malandrin qui profiatit de sa commande pour essayer de l’occir. Il lui balança un coup de tête en pleine face, lui brisant le nez sous un craquement douloureux, laissant le sang gicler avec force de ces cartilages détruit. Il vida d’une traite le verre préparé derrière lui avant de retourner échanger des coups avec ces ivrognes de comptoir.  Mais bien vite il en eut assez. Evider des soudards et abîmer ses lames jumelles contre des bretteurs unijambiste, cela n’avait rien d’attrayant. Un imbécile trancha dans ses atours, il grinça des dents. Un peu plus et il y passait. Il planta son épée dans son cœur jusqu’à la garde avant de s’écrier à la cantonade :

« Il suffit ! » Et l’assemblée s’arrêta un instant pour l’écouter, surprise par cette voix tonitruante qui leur demandait de cesser leurs actions « Ecoutez, ne pourrions-nous pas profiter de ce temps pour boire, faire venir de jolies demoiselles et s’en retourner chacun à nos occupations plutôt que de se battre ? Personne ne sait plus pourquoi on croise le fer. »

Il espérait faire revenir dans le droit chemin les quelques âmes égarés à grands renfort de breuvages alcoolisés et de femmes aux mœurs légères, ce qui la plupart du temps unissaient les hommes. Cela sembla les satisfaire et chacun reprit ses précédentes affaires.
Il commanda un godet au bar avant de le vider d'un trait pour se diriger vers une alcôve. Son contact l'y attendait. On l'avait fait venir jusqu'ici pour une cargaison à transporter plutôt prestigieuse et honnête marchand qu'il était, il ne pouvait se permettre de refuser. Le paiement gras y avait sans doute aidé un peu et puis après tout, il avait été l'un des seuls à naviguer jusqu'aux confins de l'Est et à en être revenu.
Il s'attabla face à un homme d'une quarantine d'année qui le salua d'un hochement de tête, avança une bourse pleine devant lui, dans laquelle lorgna Bartholomew avant de l'empôcher. Son client prit la parole rapidemment et à voix basse, ne souhaitant pas se faire entendre d'oreilles indiscrètes:

« Demain soir, à la minuit, vous récupérer la cargaison. Le lieu de récolte vous sera donné demain, un messager viendra vous trouver pour vous le communiquer. Nous ne voulons risquer aucun vole ni pillage, même de vôtre part. »

Bartholomew aurait pu faire mine de s'offusquer face à de telles paroles, du moins c'est ce qui se serait produit d'ordinaire, mais la transactions était bien trop importante. Il se contenta donc d'un sourire agréable et d'une voix suave, il répondit:

« Tout sera fait selon votre bon vouloir messire et notre affaire sera rondement menée, soyez sans crainte.»



_________________
COQUATRIX
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Mermaid ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 826
♦ RÉPUTATION : 4886
♦ AVATAR : emilie de ravin
♦ DC & co : Raeryan, cármen, farshad, elea, violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 28 ans
— RANG SOCIAL : Riche
— MÉTIER PRATIQUÉ : Second à bord d'une frégate appelée le Crépusculaire
— ARMES DU PERSO : Epées, dagues, couteaux
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : aux pirates du navire et surtout son capitaine; Aaren
— VOYAGE AVEC : les pirates du Crépusculaire
— AMOUREUSEMENT : s'y aventure dangereusement

MessageSujet: Re: A bon port [ft Selen]   Mar 14 Aoû 2018 - 17:31




A bon port

Barth & Selen


Mille voiles aux horizons, le ciel se pare de sang avant de mourir dans son obscurité. Le port s'anime un peu plus quand vient l'heure de laisser les affaires aux lendemain. Tavernes enflées, ivresses rendues sur les pavés bien assez tôt pour s'en étonner. Ou pas ? L'endroit est un nid de cafard, ici l'on ne sait plus si l'on est rallié au Gondor ou au Rohan. Qu'est ce que ça peut bien faire ? La cour des miracles vit dans la marge et s'en réjouit d'être libre quand bien même les marchands se sentent libre de vendre à qui veut bien. Un repaire de flibustiers, boucaniers et autres humbles pirates aux dents longues. Pourtant ici souffle le vent de la liberté, le temps viendra ou l'ordre se vengera, en attendant ils boivent, rient jusqu'aux premières lueurs du jour. Les voilures des femmes ajoutent un brin de couleur, pieds nus, gitanes ensorceleuses circulent sans peur d'être brûlées ; tout se mélange, l'ordre est un mot bien superficiel, la justice aussi et les pendus à l'entrée de la ville le confirment. Elle marche dans les rues, l'ombre, on la reconnaît la sorcière, elle s'est fait sa réputation jusqu'aux confins d'Arda – même les orcs n'en veulent pas dit on, pourtant c'est bien avec Sauron qu'elle a pactisé en vendant les âmes de ses hommes. Elle n'a pas à se faufiler dans cet établissement, le chemin se dessine pour elle, la Sylphide a juste à poser un pied l'un devant l'autre.

Elle sait, on l'attend, il l'ignore sans doute qu'il va encore avoir affaire à elle. Le sourire élargi ses lèvres quand sa silhouette se dessine dans l'embrasure, l'homme lui fait signe d'avancer. Bottes claquantes sur le parquet taché d'alcools en tout genre, lente démarche jusqu'à ce qu'elle se laisse lourdement tomber dans un fauteuil. Selen sourit, penche la tête sur le côté quand Barth la dévisage.   La bourse lancée à son adresse, Selen la récupère et l'ouvre pour vérifier le contenu ; les doigts comptent les pièces, vérifient leur rondeur pour calculer ce qu'on lui a promis pour cette quête.

« Pour la réussite de la mission Selen sera avec vous, elle a bonne connaissance de l'endroit où vous allez emmener la cargaison. »

Selen sourit, prend la remarque comme un compliment et espère que Barth l'entend. Pas de prise d'otage cette fois-ci, ils sont égaux, ils marchent pour la même cause et encore une fois, il va avoir besoin d'elle. Elle porte sa gourde de rhum à ses lèvres pendant que l'homme leur montre sur une vieille carte d'Arda dans quelle région de ces marchandises si spéciales seraient transportées. L'est, voilà des années qu'elle n'a pas foulé ces vastes terres un peu plus méconnues que le désert. Une chance pour elle, d'aller plus loin, d'aller chercher quelque chose – n'importe quoi, pour se sortir de l'abysse cauchemardesque dans lequel elle se noie. Aaren n'en sait rien, Aaren ne saura plus jamais rien.

« Un guide et un porte malheur, c'est le meilleur travail du monde. » Elle ricane et ajoute les pièces gagnées dans sa bourse, remplir un peu plus la sienne qui venait d'être vidée par le forgeron. On ne désire pas avoir l'ais de Barth concernant cette alliance, c'est le contact qui décide. Selen s'en accommode fort bien, elle sait qu'un jour viendra où elle pourra se venger de l'affront qu'il lui a fait en enlevant son enfant. «  J'ignore ce qui vous lie, mais la marchandise doit être transportée. » Selen hoche la tête, elle sait que c'est n'est qu'une question de patience pour qu'elle puisse planter Barth et le dépouiller de ses richesses, a la fin du voyage sans doute ; « Je peux faire équipe avec ce bougre, ce n'est pas un problème. »



made by ©️Winter Soldier

_________________
Vengeance
Into a needle she conjured me and said that longing would torture me. And then she turned me into a knife and said i would suffer all my life. She turned me into a pair of shears. And said i'd be stunted all my years. A grey wolf then she made of me and said no good would come of me. Under this curse i was to suffer till i drank the blood of my own brother.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1653-selen-pyrates-beware http://lonelymountain.forumactif.org/t1654-selen-do-you-love-the-way-i-murdered-your-heart
 
A bon port [ft Selen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Port du scramasax
» La bataille du Grand-Port...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Gondor-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.