AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Les pierres du Passé.

Partagez | 
 

 Les pierres du Passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ciel sans étoile ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Trandruil
♦ MESSAGES : 59
♦ RÉPUTATION : 145
♦ AVATAR : Lee Pace.
♦ DC & co : /
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Elfe Sindar
— ORIGINAIRE DE : Menegroth en Doriath
— ÂGE DU PERSO : Millénaire. 6603 années
— RANG SOCIAL : Souverain des Elfes de la Forêt Noire.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Régner, n'est-ce pas suffisant?
— ARMES DU PERSO : Epées
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elfe.
— VOYAGE AVEC : Nul autre que mon peuple, et encore.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.

MessageSujet: Les pierres du Passé.   Dim 16 Sep 2018 - 23:20

ft.Libre
Prénom
Les Pierres du Passé

Les rumeurs s’amplifiaient...Comme ces toiles immaculées et visqueuses aux abords de la forêt.Le Souverain se souvint de celle qu’on appelait autrefois Vert Bois le Magnifique:ce temps ne pouvait pas être révolu, pas sous son règne ! Les sourcils bruns du Roi se froncèrent : Tauriel ne relâchait pas le combat, et l’avertissait sans cesse de la destruction de nids toujours plus avancés.
Récemment, ses affaires l’avaient maintenus dans l’exercice administratif de ses fonctions au palais, mais aujourd’hui il pouvait les laisser en attente pour les moins pressées, afin de revoir par lui-même des lieux qu’il connaissait et qu’il avait aimé comme une terre de promesse et de paix.

Se rendant aux écuries dans une tenue de représentation, majestueuse, aux motifs argentés et ouvragés, son Elan l’attendait.
Toujours inflexible en présence d’un des siens ou de qui que ce soit d’autres, Thrandruil se détendit dans le face à face avec cette bête fidèle et vaillante, supérieure à bien des destriers : il tendit ses doigts chargés de bagues vers le mufle humide de son allié, et une fois l’animal sellé, le Souverain sauta d’un bond souple en selle.
Sa traîne royale s’étendit majestueusement sur la croupe de l’élan, Thrandruil prit fermement les rênes en main, et s’élança au trot rapide de sa monture d’exception.

De son souffle puissant, la bête avertissait quiconque se trouvant sur son passage, et les portes du palais s’ouvrirent d’elles-même devant eux:elles se refermèrent sur des gardes intrigués de cette sortie en solitaire plutôt rare de ce Roi si distant et proche à la fois.Il les accompagnait souvent pour traquer des orcs ou combattre les araignées putrides, mais ce genre d’excursion relevait presque de l’inédit !
Alors certes cela suscitait bien des questions.

Thrandruil serpenta parmi les premiers arbres de l’immense forêt. Les prémices étaient enchanteurs, et plein de la grâce d’autrefois...Mais plus loin, l’air était vicié, les plantes malades, les êtres mauvais…
De rage, il poussa plus vite l’élan qui redoubla la cadence de son galop.Ses foulées résonnaient sourdement sur l’humus, le paysage défilait et la concentration du cavalier émérite était toute à leur destination.Soudain il fit piler l’animal.Son regard venait de se poser sur une statue…
Son visage sans émotion devint plus dur que jamais.Il descendit, laissant les rênes flotter sur l’encolure de la bête.
Un pas, puis l’autre...Sa main se tendit au-devant de la joue maintenant devenue de la pierre...Au contact froid de la roche taillée, les muscles du Roi se crispèrent, ses yeux devinrent plus clairs, et d’un geste plein de rage il dégaina ses doubles lames pour abattre la végétation qui commençait à recouvrir l’effigie de l’être qui avait été sa femme, autrefois…

Cette époque était bien lointaine, et même si à l’heure actuellement ses pensées allaient rarement à son épouse, il aurait ardemment désiré qu’elle soit à ses côtés, pour l’épauler et l’adoucir…
Maintenant….Maintenant….
Les lames regagnèrent leur abri.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t3001-thrandruil-souverain- http://lonelymountain.forumactif.org/t3007-relations-de-thrandruil-roi-de-vert-bois-mirkwood?nid=21#50277

Garde Forestier ♦️ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Leev&Luciole
♦ MESSAGES : 287
♦ RÉPUTATION : 707
♦ AVATAR : Sylvester Mccoy
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor
— ÂGE DU PERSO : Vieille branche fossilisée
— RANG SOCIAL : Modeste Magicien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mage et protecteur des étendues sauvages & Guérisseur des petites et des moins petites créatures & Membre fantomatique du Conseil Blanc & Messager des bonnes et des mauvaises nouvelles.
— ARMES DU PERSO : Il n'aime pas les armes. Aussi, les choses les plus dangereuses qu'il porte sont des couteaux pour la cueillette ainsi que son bâton de magicien.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du côté de la lumière et des p'tites bêtes.
— VOYAGE AVEC : Des lapins, un hérisson, une famille d'oiseaux, des grenouilles et quelques souris.
— AMOUREUSEMENT : Mère Nature, la seule et l'unique !

MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   Mer 3 Oct 2018 - 22:14

« Les pierres du passé »  

THRANDUIL & RADAGAST

La menace était réelle. Les hypothèses d’une maladie ou de la contamination des eaux souterraines étouffaient sous tous tes doutes. La nature avait bien des secrets, mais tu ne semblais pas encore capable de résoudre ce mystère. Ton égo n’était pas très touché par ce manque d’information, mais cette absence de réponses venait alimenter tes craintes. Un poison sans antidote, le résultat ne pouvait pas être bon. Qu’était ce mal étrange qui rongeait Mirkwood ? Même ton esprit de millénaire ne semblait pas pouvoir mettre le doigt dessus… ou peut-être n’osais-tu pas voir ce qui se tramait réellement sous ton nez…  Ton pas était léger. Tu ne faisais même pas craquer les feuilles sous tes semelles. Les pans de ton grand manteau marron étaient recouverts de boue, preuve de tes longues promenades dans les bois des derniers jours. Tu faisais à la fois le guet et l’éclaireur, analysant l’état du royaume des elfes sylvestres de tes propres yeux. Autour de tes bottes de cuir usé, de petites souris gambadaient joyeusement. Leurs moustaches frémissaient dans les airs aux moindres bruits. Depuis la venue des araignées, les petites bêtes osaient moins s’aventurer dans le monde, mais cachées dans l’ombre du magicien, elles regagnaient un certain sentiment de sécurité.

De manière générale, tu maintenais de bonnes relations avec les elfes bien que ta nature solitaire n’ait pas facilité beaucoup les choses. Tu encourageais une distance cordiale, une séparation volontaire et pleine de politesses et ce, malgré la proximité entre le royaume elfique et ta maison. Tu ne t’étais jamais vraiment impliqué auprès des immortels, même si à leurs yeux, tu étais plus que le personnage de légende que les enfants mortels appelaient « le magicien brun ». La magie n’était pas une simple superstition pour eux et donc, ton existence non plus. Alors que tu inspectais l’écorce d’un vieux chêne du bout des doigts, tes oreilles captèrent un son de galop et, du coin de l’œil, tu vis passer la silhouette furtive d’un destrier à travers les arbres. Le cavalier allait à une vitesse suggérant soit une urgence, soit un danger. La bête semblait s’être stoppée non loin et donc, tu choisis d’aller y jeter un coup d’œil. Tu franchis les quelques mètres te séparant de cette étrange apparition, débouchant sur un éclaircit parmi les arbres. Le son de lames que l’on dégaine te mit en alerte, mais tu ne vis aucune menace aux alentours. À sa prestance et à la beauté de ses habits, tu reconnus rapidement cet elfe qui s’était éloigné de sa demeure. Les souris allèrent se cacher sous ton manteau alors que tu approchais de la monture du roi. L’élan reprenait son souffle et tu lui caressas le nez tout en accostant poliment son maître.

« Thranduil, Souverain des Elfes et Roi de la Forêt Noire… » Tu t’inclinas de manière respectueuse sachant très bien que ton apparence de mendiant contrastait fortement avec l’élégance du monarque. « J’ai du mal à croire que notre rencontre soit un hasard et pourtant, nous n’avions pas rendez-vous... Il semblerait que les Valar aient encore quelques surprises pour nous. » Tu osas un sourire aimable qui se dissipa à mesure que tu inspectais l’énergie autour de vous. Ta sensibilité d’Istar capta quelque chose de lourd, une pointe de tristesse, mais aussi de la colère. Ton regard se posa sur la figure de pierre aux côtés de Thranduil et l’identité de la dame te sembla tout à coup très claire. « Une ombre s’étend sur votre royaume, mais ce n’est pas la même qui pèse sur votre cœur, n’est-ce pas ? » rajoutas-tu avec douceur, sans réellement réfléchir à l’impact de ces paroles sur ton interlocuteur. Toutes ces années de solitude t’avaient conditionné à être un peu maladroit dans tes rares conversations. Après tout, tu ne possédais pas la sagesse de Gandalf ou les répliques intelligentes de Saruman. Non, toi, tu savais écouter. « Je ne suis pas venu vous tourmenter, votre Altesse… »



FICHE PAR ROMANOVA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2742-radagast-le-brun-rabb http://lonelymountain.forumactif.org/t2767-radagast-les-lapins-les-autres http://lonelymountain.forumactif.org/t2766-radagast-grimoires-champignons

Ciel sans étoile ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Trandruil
♦ MESSAGES : 59
♦ RÉPUTATION : 145
♦ AVATAR : Lee Pace.
♦ DC & co : /
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Elfe Sindar
— ORIGINAIRE DE : Menegroth en Doriath
— ÂGE DU PERSO : Millénaire. 6603 années
— RANG SOCIAL : Souverain des Elfes de la Forêt Noire.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Régner, n'est-ce pas suffisant?
— ARMES DU PERSO : Epées
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elfe.
— VOYAGE AVEC : Nul autre que mon peuple, et encore.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.

MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   Lun 8 Oct 2018 - 0:28

ft.Libre
Prénom
Les Pierres du Passé

Une présence.Les traits de Thrandruil se contractèrent, pour ne laisser que le masque impassible du souverain hautain et superbe:même en ayant suffisamment distancé sa propre garde, il était encore confronté à une réalité qui l’éloignait de cet instant qu’il voulait solitaire.
« Thranduil, Souverain des Elfes et Roi de la Forêt Noire… »
Cette voix...Il ferma une seconde les yeux avant de se retourner vers le magicien brun, l’Istari proche des bêtes.En fait, c’était la seule chose qui méritait un peu de son estime et de sa confiance envers le magicien ; la compassion et l’intérêt de l’Istari  pour les animaux le rendait sûr à propos d’un point.Il n’était pas dangereux.
Le Souverain de Mirkwood eut un regard glacé devant cet être spécial, néanmoins il inclina légèrement la tête à son égard.
« J’ai du mal à croire que notre rencontre soit un hasard et pourtant, nous n’avions pas rendez-vous... Il semblerait que les Valar aient encore quelques surprises pour nous. » 
Les Valars ? L’elfe fronça imperceptiblement les sourcils.Les Valars, était-ce l’heure de parler ainsi!Qu’importe, il laissa son interlocuteur s’exprimer jusqu’au bout.
« Une ombre s’étend sur votre royaume, mais ce n’est pas la même qui pèse sur votre cœur, n’est-ce pas ? »
De mieux en mieux.Le magicien évoquait cette menace comme s’il n’était pas en mesure de contrer ces présences non désirées et encore moins expliquées ; mais qui plus est,celui-ci suggérait les...les tourments de son âme ??
Cependant, Thrandruil ne parvenait pas à se mettre en colère contre le magicien.Non, parce que sa sensibilité l’alertait de la douce bienveillance de cet être à la sagesse certaine, et qu’il savait que ce serait une pure injustice que de s’irriter des paroles hésitantes d’un magicien qui vivait en une maison reculée.
« Je ne suis pas venu vous tourmenter, votre Altesse… »
Il leva la main, en signe d’acquiescement d’abord muet.Il le sentait très bien, cette sollicitude le poussait à refouler toute son amertume, tous ses sentiments frustrés et pleins de rancœur...mais il n’en avait aucune envie.Jamais plus.

‘’Magicien brun.Cette rencontre nous mènera-t-elle à un rendez-vous?Je n’en doute pas. J’ai quelque temps dont je dispose,si vous souhaitez me faire part de vos remarques sur la noirceur qui semble s’emparer de Vert Bois.’’

Le Roi ne releva donc pas la remarque sur ses états d’âme.

‘’Je l’espère bien.Mais ce n’est pas sans ignorer que vos intentions ne sont pas belliqueuses, n’est-ce pas ?’’

Il y avait une espèce de sarcasme dans la voix de Thrandruil, mêlé d’un petit quelque chose d’autre .L’elfe de haute stature eut un regard plus clément à l’intention de l’Istari, qu’il respectait en l’intimité de son esprit ;

‘’Quoiqu’il en soit...Souhaitez-vous rejoindre le palais ou rester ici, en un lieu moins solennel et plus agréable pour vous?Les deux me conviennent.’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t3001-thrandruil-souverain- http://lonelymountain.forumactif.org/t3007-relations-de-thrandruil-roi-de-vert-bois-mirkwood?nid=21#50277

Garde Forestier ♦️ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Leev&Luciole
♦ MESSAGES : 287
♦ RÉPUTATION : 707
♦ AVATAR : Sylvester Mccoy
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor
— ÂGE DU PERSO : Vieille branche fossilisée
— RANG SOCIAL : Modeste Magicien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mage et protecteur des étendues sauvages & Guérisseur des petites et des moins petites créatures & Membre fantomatique du Conseil Blanc & Messager des bonnes et des mauvaises nouvelles.
— ARMES DU PERSO : Il n'aime pas les armes. Aussi, les choses les plus dangereuses qu'il porte sont des couteaux pour la cueillette ainsi que son bâton de magicien.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du côté de la lumière et des p'tites bêtes.
— VOYAGE AVEC : Des lapins, un hérisson, une famille d'oiseaux, des grenouilles et quelques souris.
— AMOUREUSEMENT : Mère Nature, la seule et l'unique !

MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   Mer 24 Oct 2018 - 5:37

« Les pierres du passé »  

THRANDUIL & RADAGAST

Le Roi de Mirkwood avait une prestance indiscutable. Tes yeux de vieil ermite se posèrent sur sa personne, analysant ce personnage avec une absence totale de gêne. De par sa haute stature et son maintien plein de noblesse, tu pouvais facilement deviner l’effet intimidant qu’il avait sur les autres. Un maître du jeu des apparences. Une compétence que tu n’avais pas cherché à acquérir, espérant toujours que tes interlocuteurs savaient aller au-delà de ce concept arbitraire. D'ailleurs, Thranduil aurait pu être couvert de moisissure et tu ne lui aurais pas porté moins de respect. Les apparences étaient trompeuses comme te l’avait démontré à mainte reprises la création d’Yvanna. Les plus belles fleurs étaient parfois les plus vénéneuses et le plus nauséabond des champignons pouvait se révéler être un merveilleux antidote… À son tour, le roi elfe semblait voir plus loin que la maladresse dans les paroles d’un magicien solitaire. À vrai dire, tu reçus même une invitation, ce qui te fit relever un sourcil sous le coup de la surprise. Tu restais néanmoins plutôt flatté. Tu ne fus pas piqué par son sarcasme, car le terme belliqueux ne pouvait pas être plus à l’opposé de ta personne.

« Vous et moi n’avons jamais vraiment entretenu de lien ni correspondance ni rencontre… Nous avons toujours été voisins sans vraiment l’être. Je pourrai m’excuser de n’avoir pas tendu la main, mais j’ai le sentiment que c’était une situation acceptable pour les deux parties. »

En ce qui concernait le roi, sa nature mystérieuse était de notoriété publique. Les murs de sa cité étaient presque aussi infranchissables que sa façade de glace. Aussi, tu hochais simplement la tête en signe d’assentiment lorsque tu compris que le sujet de l’état de son âme avait avorté. Tu n’étais pas en présence de la belle dame de Lorien dont la confiance te préservait des non-dits. Le penchant à la discussion d’Elrond n’était pas non plus un trait que tu pouvais apposer à l’image de tous les elfes. Non, toi et Thranduil, vous étiez des êtres qui avaient choisi d’avoir un jardin secret.  Un endroit à votre image au cœur d’une immense et magnifique forêt... Tu ne pouvais que respecter cela. Tu fis quelques pas pour réduire la distance entre le monarque et ta personne. Du bout de ton bâton, tu fis tomber les feuilles mortes qui recouvraient un gros rocher, puis tu t’y assis avec un soupir satisfait.

« Je préfère encore que nous restions dans les bois malgré la noirceur qui s’y propage... Pas que je doute du confort de votre demeure bien entendu ! »

Rares étaient ceux qui auraient décliné une offre pareille. Cependant, loin d’un décor naturel, tu éprouvais rapidement l’impression d’être un poisson que l’on avait sorti de l’eau. Et puis, tu craignais que Thranduil ne soit que plus distant une fois dans un environnement trop familier. Il n’était pas moins un roi au milieu des arbres, il n’avait simplement pas besoin d’instaurer un paraitre qui ferait office d’armure. Certes, tu ne cherchais pas des confidences précises, mais tu espérais une transparence dans les propos de ton interlocuteur. Une authenticité qui n’était pas toujours facile d’obtenir face à la fierté d’une tête couronnée. Or, tu n’étais pas un de ses sujets et la forêt n’était pas un lieu où il était nécessaire d’opter pour une attitude en lien avec son rang social. Bref, le choix n’avait rien d’un dilemme déchirant… Tu fis mine d’observer la cime des arbres dont les branches tanguaient doucement avec la brise. Un silence réfléchi vous enveloppa et les croassements lointains d’un corbeau te sortirent de tes pensées. Tu soupirais à nouveau, un voile d’inquiétude passa dans ton regard fatigué.

« Qu’est-ce qui a attiré votre attention en premier ? La végétation qui se meurt ou les araignées ? Je n'ai pas la preuve que ces deux phénomènes soient reliés, mais leurs apparitions remontent à la même période de temps… Le nombre de monstres a-t-il augmenté à vos frontières votre Altesse ? »

FICHE PAR ROMANOVA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2742-radagast-le-brun-rabb http://lonelymountain.forumactif.org/t2767-radagast-les-lapins-les-autres http://lonelymountain.forumactif.org/t2766-radagast-grimoires-champignons

Ciel sans étoile ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Trandruil
♦ MESSAGES : 59
♦ RÉPUTATION : 145
♦ AVATAR : Lee Pace.
♦ DC & co : /
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : Elfe Sindar
— ORIGINAIRE DE : Menegroth en Doriath
— ÂGE DU PERSO : Millénaire. 6603 années
— RANG SOCIAL : Souverain des Elfes de la Forêt Noire.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Régner, n'est-ce pas suffisant?
— ARMES DU PERSO : Epées
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elfe.
— VOYAGE AVEC : Nul autre que mon peuple, et encore.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire.

MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   Jeu 25 Oct 2018 - 1:00

ft.Libre
Prénom
Les Pierres du Passé

« Vous et moi n’avons jamais vraiment entretenu de lien ni correspondance ni rencontre… Nous avons toujours été voisins sans vraiment l’être. Je pourrai m’excuser de n’avoir pas tendu la main, mais j’ai le sentiment que c’était une situation acceptable pour les deux parties. »
A ces paroles, Thrandruil eut un semblant de sourire.Il est vrai, peu de gens se souciaient réellement d’êtres comme l’Istari Brun:les hommes le jugeaient un peu fou, ou inutile, d’autres ne s’embarrassaient même pas de la question.Quant aux elfes, ils étaient quelquefois partagés, même au propos du magicien l’inimitié n’était absolument pas de rigueur.Tout au plus une indifférence cordiale.
Le Souverain hocha la tête.Il est vrai, personne n’avait ressenti le besoin de bousculer l’équilibre de l’autre.Pourtant, était-ce nécessaire?De s’ignorer?N’y avait-il pas mieux à faire ?
Une seconde une ride apparut sur le front de marbre du Roi, avant de disparaître tout aussi fugacement.
Il est vrai qu’auparavant rien ne réclamait d’échange.Mais en cette heure, le recours de la magie pouvait peut-être concourir à l’explication de ces phénomènes nouveaux.
Alors que Radagast s’asseyait, il resta debout, droit et fier comme un chêne.
« Je préfère encore que nous restions dans les bois malgré la noirceur qui s’y propage... Pas que je doute du confort de votre demeure bien entendu ! » 
Là encore, le regard glacé de Thrandruil s’anima d’une pâle lueur.Il n’était pas surprenant que le personnage se sente plus à l’aise pour converser en des lieux plus familiers, bien que cette forêt ait considérablement évoluée.
Le manque de pratique en terme d’étiquette du magicien était criant, mais il était assez préoccupé pour ne pas lui en tenir gré.De plus, si le souverain était sur son trône et non ici, la situation serait bien différente.
Néamoins,l’Istari était sans doute plus stratégique qu’il n’en a l’air, et Thrandruil resta donc sur ses gardes.
« Qu’est-ce qui a attiré votre attention en premier ? La végétation qui se meurt ou les araignées ? Je n'ai pas la preuve que ces deux phénomènes soient reliés, mais leurs apparitions remontent à la même période de temps… Le nombre de monstres a-t-il augmenté à vos frontières votre Altesse ? »

Là, il fit quelques pas, revint vers le magicien, reprit sa première attitude.

« Les araignées. J’ai du multiplier les rondes et doubler l’effectif des gardes. Les attaques sont de plus en plus nécessaires, elles pénètrent en nombre en avant de nos frontières. »

Il marqua une pause.Radagast savait-il que le roi se joignait en personne aux expéditions ? Il crut bon de le rappeler, de façon plus implicite.

« Par la suite, il n’a pas été difficile de remarque que la beauté de la nature se mourait, face à un poison ou un charme d’une origine inconnue. »

Thrandruil s’était montré plutôt concis, il est vrai.Que rajouter de plus ? Que tous les elfes ayant quelque connaissance en la matière fouillaient les manuscrits des temps anciens en vain, que les recherches aboutissaient à une noirceur toujours plus présente…
Les yeux du monarque scrutèrent le vide, un instant.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t3001-thrandruil-souverain- http://lonelymountain.forumactif.org/t3007-relations-de-thrandruil-roi-de-vert-bois-mirkwood?nid=21#50277

Garde Forestier ♦️ Istar
avatar
♦ PSEUDOs : Leev&Luciole
♦ MESSAGES : 287
♦ RÉPUTATION : 707
♦ AVATAR : Sylvester Mccoy
♦ DC & co : -
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Istar
— ORIGINAIRE DE : Valinor
— ÂGE DU PERSO : Vieille branche fossilisée
— RANG SOCIAL : Modeste Magicien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Mage et protecteur des étendues sauvages & Guérisseur des petites et des moins petites créatures & Membre fantomatique du Conseil Blanc & Messager des bonnes et des mauvaises nouvelles.
— ARMES DU PERSO : Il n'aime pas les armes. Aussi, les choses les plus dangereuses qu'il porte sont des couteaux pour la cueillette ainsi que son bâton de magicien.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du côté de la lumière et des p'tites bêtes.
— VOYAGE AVEC : Des lapins, un hérisson, une famille d'oiseaux, des grenouilles et quelques souris.
— AMOUREUSEMENT : Mère Nature, la seule et l'unique !

MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   Lun 5 Nov 2018 - 16:22

« Les pierres du passé »  

THRANDUIL & RADAGAST

Et tu te perdis dans tes réflexions à mesure que le souverain s’exprimait. Tu revoyais les silhouettes des araignées qui avaient peuplé tes songes et toutes ces toiles que tu devais défaire à mesure que tu multipliais tes voyages. Le bruit de leurs mandibules qui claquaient et le son des branches qui frôlaient leurs corps velus lorsqu’elles se décidaient à s’aventurer sur le sol. Elles t’avaient obligé à faire une chose que tu n’aurais jamais cru devoir faire depuis des lustres : chasser. Si chaque être vivant trouvait grâce à tes yeux, ces bêtes ignobles t’avaient rapidement fait ravaler tes principes de bonté universelle. Nous étions loin du prédateur qui devait tuer pour manger. Ces créatures avaient un sens de la perfidie suffisamment développé pour piéger et jouer avec leurs proies. Des proies qui prenaient de plus en plus des allures humaines ou elfiques à en juger par les propos du roi de Mirkwood. Thranduil s’était donc bien tenu informé de l’évolution des ténèbres sur son royaume et tes inquiétudes étaient donc fondées ; tous ces malheurs qui apparaissaient en simultané ne pouvaient être des coïncidences. Quelque chose se tramait et cela ne semblait plus se limiter à Fangorn ou au Val d’Anduin. Tes doigts pianotaient sur le manche de ton bâton de magicien et un frisson te remonta l’échine. Un dilemme prenait doucement naissance en ton cœur : se battre ou fuir ? Si les choses devaient se répéter que ferais-tu ? Ces pensées intrusives et ta nervosité te firent descendre de ton rocher, incapable de simplement rester assit une seconde de plus.

Tu étais maintenant porteur d’une mauvaise nouvelle pour le roi. Tu t’en rendais bien compte alors que ton regard fatigué scrutait les traits délicats de la statue qui vous tenait compagnie. Tu avançais doucement vers la dame de pierre et tu t’accroupis au pied de la stèle pour retirer quelques mauvaises herbes. Tes doigts sales écartaient le lierre grimpant pour faire de la place. Sentant le poids du regard de Thranduil dans ton dos, tu approchais avec lenteur le bout de ton bâton vers la terre. On sentit un picotement dans l’air et un souffle d’air chaud s’échappait d’entre tes lèvres d’Istar. De petites tiges d’un vert tendre percèrent la terre noire et s’élevèrent graduellement vers le ciel. Lorsqu’elles frôlèrent les pieds de la grande dame, les végétaux prirent la forme de jolies fleurs jaunes, blanches et bleues dont les couleurs détonnaient avec la grisaille environnante. « Un charme ? Mais pourquoi ? Et surtout, par qui ? » C’était une possibilité, plutôt improbable à l’heure actuelle, mais tout de même une possibilité. Après tout, en dehors du Conseil Blanc, du roi à tes côtés et de ta personne, quel être encore en vie possédait une magie suffisante pour provoquer autant de désolation ?

« Ce n’est pas tout Seigneur Thranduil… Les orcs refont surface. » rajoutas-tu avec une certaine gravité dans la voix. Il y en avait toujours eu quelques-uns dans les montagnes qui chassaient les nains et qui tentaient de survivre dans la profondeur des entrailles de la Terre. Toutefois, à l’image des mauvaises herbes, ils réapparaissaient de plus en plus fréquemment sur les territoires d’Arda. « Ils descendent des montagnes et leur nombre augmente de jour en jour... Hormis leur besoin viscéral de destruction, je ne saurais expliquer pourquoi ils se montrent plus aventureux que la coutume. Les beornides continuent de sécurisé la vallée de l'Anduin, mais j’ai le sentiment qu’ils emprunteront peut-être d’autres chemins pour aller… Je ne sais où… » Des êtres pires que les araignées et dont le simple souvenir éveillait de la crainte même chez les âmes les plus anciennes de la Terre du Milieu. D’ailleurs, ils étaient la raison pour laquelle l’épouse de Thranduil n’était plus à ses côtés aujourd’hui. Tu aurais pu lui épargner bien des tourments en lui évitant l’annonce de l’avancée des orcs, mais tu ne pouvais pas laisser les elfes sylvains dans l’ignorance. Tu jetas un regard en biais à ton interlocuteur, jugeant de sa réaction. Opterait-il pour sa célèbre indifférence ou la rage que tu avais sentie quelques minutes auparavant? De toute façon, il était aussi très probable qu’il ne te croit pas. Ils n’étaient pas nombreux à mettre de la valeur sur tes paroles. Toi, le secret Magicien Brun, étrange individu qui pouvait sembler plus confus que rationnel. À l’heure actuelle, seul Gandalf ne doutait pas de ton jugement…

FICHE PAR ROMANOVA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2742-radagast-le-brun-rabb http://lonelymountain.forumactif.org/t2767-radagast-les-lapins-les-autres http://lonelymountain.forumactif.org/t2766-radagast-grimoires-champignons
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les pierres du Passé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pierres du Passé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Middle Lands :: Mirkwood-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.