AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]

Partagez | 
 

 Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 16:32




“ Gamegarde Aranwë ”
La vie est faite de choix, mais tous n'ont pas à être pris au même moment
NOM&PRÉNOM ▬ Gamegarde Aranwë SURNOM ▬ Gami', Gameden ÂGE ▬ 54 ans et des brouettes PROFESSION ▬ Garde de la cavalerie rohirrim PATRIE, RACE ▬ Semi-elfe SITUATION AMOUREUSE ▬ Célibataire RANG SOCIAL ▬ Aisé LIEU DE NAISSANCE ▬ Edoras  DE QUEL COTÉ IL EST ▬ Du côté du Rohan ! GROUPE SOUHAITÉ ▬ Autres.

➴ Tout sur toi baby !
VOTRE PHYSIONOMIE ▬ 1m89, 75kgs, la demoiselle est tout en muscles. Svelte et mince, elle ne possède quasiment pas de poitrine, ce qui lui permet, avec son visage peu marqué, de passer aisément pour un homme. Ses cheveux sont longs et blonds, souvent déliés au quotidien, mais toujours attachés lors de combats, cachant tout de même ses oreilles pointues ; ses yeux sont verts, et surmontés de longs cils corbeau qu'elle affectionne beaucoup.
VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Ses vêtements sont très classiques, et plutôt masculins. Il lui arrive de mettre des robes, mais c'est quand elle s'y sent obligée par l'occasion. Elle aime les couleurs sombres, ce qui se ressent dans son habillement.
VOS PARTICULARITÉS ▬ Des cicatrices, oui, comme tout guerrier qui se respecte. Un peu partout sur son corps, quoique son visage soit plutôt épargné. Quant aux tatouages, elle en possède un, qui court de son épaule à son avant-bras en lourdes arabesques noires. Androgyne, Gamegarde se fait passer pour un homme aux yeux du monde.
VOTRE CARACTÈRE ▬ Gamegarde est une jeune femme plutôt maussade et renfermée. Solitaire par choix (ou du moins essaie-t-elle de s'en convaincre), elle a peu de relations durables, qu'elles soient amicales ou amoureuses, d'autant plus que rares sont les personnes sachant qu'elle est une femme. Personnage atypique, c'est quelqu'un chez qui la loyauté est très développée. Élevée dans un univers féodal où l'ordre et les serments ont une place primordiale, jamais elle ne reniera sa parole ou ses promesses. Elle a un sens de l'honneur qui lui est dicté par cette éducation stricte, mais qui fait d'elle un pilier que rien ne délogera : vos secrets sont bien gardés, vos missions exécutés. Pourtant, elle aime l'or, l'argent, tout ce qui lui permet de signaler aux yeux des autres qu'elle est riche. Elle n'a pas de fièvre acheteuse, peut vivre simplement, dans la nature, mais la présence d'un magot quelque part la rassure fortement. Elle n'aime pas être clinquante, mais apprécie des vêtements, armes de qualité, un cheval, et de quoi manger. Le reste, c'est plus ou moins superflu, et lui permet de garder de côté ce qu'elle a en trop, et de le garder ici ou là en sûreté.
Elle peut être capable d'une grande discrétion... Si elle n'est pas ivre. L'alcool a haute dose la déride, la rend stupide et presque... Charismatique, car détendue et en un sens bien plus naturelle que dans son état quotidien.
Elle peut être qualifiée de filoute, car sans être intelligente elle parvient aisément à ses fins : renégocier sa solde, échapper à certains pièges un peu grossiers... Il ne faut pas non plus la surestimer et lui dire qu'elle est rusée, ce serait faux : elle simplement un certain sens pratique qui se rapproche de la malignité et de l'adresse d'un beau parleur. Malgré cet aspect sans doute mélioratif de son esprit, il ne faut pas perdre de vue que c'est une fonceuse...
Autre aspect de sa personnalité qui rejoint cette façon de vivre, c'est son côté guerrier impitoyable. Sur une affiche avec marquer "mort ou vif", devinez lequel des deux elle choisira... Ce n'est pas très compliqué. Elle n'est pas sans cœur, n'apprécie pas qu'on touche aux marmots ou aux diminués (personnages âgées, certaines femmes, ...) mais ne supporte ni la lâcheté, ni la magie, ni la bêtise pure. C'est pour cela qu'elle nourrit un certain ressentiment à l'égard des archets, qui déciment les rangs de ses soldats sans que ceux-ci puissent y faire grand chose. Toutefois, pour elle, une cible est une cible, et elle ne se gênera pas.
Vous le devinez aisément, elle est impatiente comme pas deux. Elle n'aime pas qu'on la fasse attendre, et peut être très agaçante si on la fait trop patienter. Elle sait où est sa place, mais a parfois du mal à garder son calme et laisser les choses établies telles qu'elles sont. Si les choses ne vont pas assez vite à son gout, il se peut qu'elle prenne les choses en main, et le résultat n'est pas toujours positif...
Vous l'aurez compris, elle sait ce qu'elle veut : décidée et fière, c'est une femme qui n'aime pas se lier sans raison. Elle s'impose ses règles, et vit convenablement, aimant ce qu'elle fait.
CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Gamegarde aime avant tout son pays, puis sa fonction. Ses parents et rares amis arrivent en bonne place derrière. Sinon, elle adore les gâteaux au miel.
CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Faire le ménage, et mettre les mains à la pâte. Cuisiner, récurer, broder, beurk et rebeurk !
VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ OH OUI
PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Un peu des deux mon Capitaine ! Elle saisit les occasions, mais sait tout à fait se débrouiller seule
SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ Les cavaliers avec qui elle se bat, mais aussi sa famille
COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ On tape !
UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Son sexe, qu'elle tient secret, ainsi que son véritable nom, Gamegarde.
QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ Beaucoup trop de choses pour être racontées ici
AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Allons, essayer de deviner... Le combat, évidemment !
AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Il a été atteint lorsqu'elle est devenu membre de la garde. Maintenant, son but est de servir son pays du mieux qu'elle peut.
QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Elle adore l'épée bâtarde, mais ce n'est pas très règlementaire. Lors des combats plus traditionnels, elle se bat à l'épée à deux mains
QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Que la confiance qu'on ai porté en elle soit déçue.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬ Gamegarde est une enfant de l'épée. Aussi longtemps qu'un souffle parcourra sa poitrine, elle se battra. Et elle se battra pour le Rohan, sa patrie. Les nuages qui s'amoncellent dans le ciel jusqu'alors clair la font frémir, car elle sait que bientôt, lames et arcs devront ressortir des remises où les ont caché même les plus insignifiants des habitants. Bientôt, les cavaliers ne pourront plus faire face aux hordes d'orcs qui déferlent de plus en plus sur l'Ouest. Elle craint ces évènements... Et, intérieurement, les idéalise. Elle veut faire preuve de courage, elle veut montrer qu'elle est forte, qu'elle peut se battre, qu'elle peut gagner comme n'importe quel homme. Et pour montrer qui elle est, ce qu'elle sait faire... Il lui faut un conflit, et un conflit de grande importance. Qui chantera ses louanges si elle tue d'une pichenette un groupe de brigands affamés ? Alors que si elle sauve familles entière des griffes de créatures immorales, sa réputation ne va faire qu'augmenter...

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ Aedis
ÂGE ▬ 18 patates
PASSIONS ▬ Lire, jouer aux jeux vidéos, et écrire (en dehors des fofo même)
FILMS & SÉRIES ▬ Ohlala... Vikings, OUAT, Game of Thrones, TBBT, DW, Sherlock...
PRÉSENCE ▬ Trop '^'
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ Magnifique !
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ Avec l'aide d'un monsieur pas inscrit
TON AVATAR ▬ Katheryn Winnick, de Vikings
UN TRUC EN + ▬ Cookies *w*
Spoiler:
 



Dernière édition par Gamegarde Aranwë le Jeu 1 Mai 2014 - 17:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 16:32




“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here
Les circonstances de la rencontre entre Tyriel Aranwë et sa femme Agathe Darrek sont obscures. Quand quiconque, même leur propre fille, les questionne ou simplement évoque leur mariage, ils se contentent de rire en se lançant un adorable regard complice. Ces deux-là sont complémentaires, et cela se voit sans même qu'ils ne souhaitent le mettre en avant : c'est même le contraire. Mais moi, je suis conteur, je suis voyageur, je suis mémoire, je sais tout ou presque. Presque, car j'ignore comment ces deux êtres se sont rencontrés ; mais je sais que le mariage fut fastueux, surtout aux yeux d'un observateur humain. Il eut lieu en Lórien, mais le couple ne tarda pas à retourner en Rohan, patrie d'Agathe. Elle n'avait pas quinze ans, la demoiselle, il en avait cent-cinquante. Jeunes tous les deux, ils se choisirent, et chacun fit des concessions, plus lourdes sans doute pour lui que pour elle.
Onze mois très exactement après le mariage naquit une petite fille aussi blonde que son père, à la frimousse constellée de joyeuses taches rousseurs. Mais avant de vous en dire plus sur ce bambin, qui n'est autre que Gamegarde Aranwë, future garde de la Cavalerie Rohirrim, il convient de vous expliquer comment, par rapport à ses parents, son éducation a pu être si différente de la vôtre ou de la mienne. Agathe était une jeune fille qui par rébellion s'était enfuie de chez elle ; apprentie herboriste itinérante, c'était un petit bout de femme aussi mince que terrible, qui ne craignait pas d'affronter les bandits de grand chemin. Elle avait quitté sa riche et influente famille en quête d'aventure, indépendante bien trop tôt selon certains, et était revenue mariée avec Tyriel. On trouva le mariage rapide, et des rumeurs se répandirent : il l'avait enlevé, ils s'étaient rencontrés dans une taverne à Edoras, il l'avait ensorcelé... Tyriel haussait les épaules, ce grand dadais rieur qui ne se prenait jamais au sérieux. Il avait renoncé jusqu'à l'immortalité pour sa femme, ce qui en définitive ne le chagrinait seulement quand il pensait à la fin, quand il la quitterait. Ce jeune homme était un épéiste chevronné, qui avait malgré son jeune âge déjà quelques lettres de noblesse en la matière. Comprenez donc, vous autres attentifs : un père maître d'armes, une mère indépendante et plus forte qu'il n'y paraissait... Qu'aurait donc pu faire leur fille, si ce n'était suivre leur voie ? Gardienne de troupeau ? Ça paraissait ridicule à ses yeux, et encore plus aux yeux de ses parents. Ils cachèrent, dès sa naissance, son sexe véritable. La seule au courant, outre ses parents, fut sa grand-mère maternelle, qui jura de garder le secret, malgré ce qu'elle pouvait penser de la situation. Nommée Gamegarde, elle fut renommée Gameden...
Elle fut élevée dans une opulence sobre : oui, sa famille maternelle était riche, mais ses caprices n'étaient que rarement suivis par ses parents, soucieux de l'avenir de leur progéniture. Toutefois, quelle joie de recevoir des cadeaux deux fois par an : ses parents offraient à leur enfant des cadeaux de conception, et, onze mois plus tard, sa famille maternelle lui offrait des cadeaux d'anniversaire. C'était le bon plan ! Aussi, ses gènes elfiques lui permirent une autonomie rapide : elle marchait, parlait et était très vive à peine plus d'un an après sa naissance. Sa mère l'encourageait à voir le monde, et si en matinée elle suivait en rechignant les cours d'un précepteur trop vieux à ses yeux pour être amusant, l'après-midi elle allait gambader dans les rues alentours, sous la surveillance étroite mais discrète de son père, ou de quelque voisin en cas d'empêchement. Elle ne s'en rendait que rarement compte, et jamais quand c'était son paternel qui la pistait.
A huit ans, sa maturité était telle qu'elle parlait couramment le westron, le rohirrique et le sindarin. Jonglant entre les langues comme un saltimbanque entre ses balles, son père lui répéta aussi les rares formules qu'il connaissait en quenya, et qu'elle chantonnait toute la journée, amusée par les sonorités chantantes et oubliées. Elle apprit à écrire ces langues en deux ans, ce qui faisait d'elle à dix ans une petite érudite en puissance... Mais ce n'était pas le genre de la maison, de pondre des érudits, ça je vous le dit !
Ses dix premières années furent donc l'occasion d'apprentissages autant théoriques que pratiques, avec ses balades postprandiales qui allaient de plus en plus loin, et qui étaient de moins en moins surveillées. Elle restait néanmoins dans les hauts quartiers de la ville, plus par fatigue de ses petites jambes que par peur. Et la fatigue, elle non plus, n'allait pas longtemps la retenir. En effet, ses parents estimèrent qu'elle était assez dégourdie pour apprendre à ses doigts à tenir autre chose d'une plume, et si l'apprentissage des langues avait été rapide grâce à la baignade quotidienne dans cet univers multiculturel, il faut bien avouer que sa maîtrise du bâton fut... Fulgurante. C'était amusant, de voir cette gosse haute comme trois sachets de pommes manier une petite arme, en répétant encore et encore les mêmes mouvements jusqu'à les connaître à la perfection. Les matinées préceptorales l'ennuyaient ; les journées d'entraînement la passionnaient. Elle gagna en souplesse et en agilité, en force aussi, mais un peu moins. C'est à cette époque-là que débuta le Rude Hiver. Nombreux furent les morts en ces tristes temps, mais fort heureusement la catastrophe du Long Hiver ne se répéta pas. Quelques rumeurs parvinrent aux oreilles des Rohirrim, comme la faim des loups blancs ou la destruction de Tharbad. Plus proches de chez eux, les habitants d'Enedwaith souffrirent de l'inondation de leurs terres avec la fonte des neiges, ce qui provoqua une hausse des prix de certains produits à Edoras, qui n'affecta pas la famille Aranwë. La gamine, qui vagabondait de temps en temps dans les bas quartiers, fut touchée par la première fois par la misère qui y régnait : les famines étaient meurtrières, quand tout en haut on mangeait à se faim. L'altruisme avait ses limites, aussi Gamegarde nota que le peuple voulait du pain, puis elle remonta dans les hauteurs tranquillement.
Son père, à cette époque, sentant venir les ennuis, lui offrit un pendentif qu'il avait ramené de chez lui. Lui expliquant brièvement son histoire, il s'amusa de voir l'étonnement sur le visage de sa fille quand il annonça l'âge du bijou. Il termina sa tirade sur ces mots : Ce pendentif est magique, et il est arrivé entier jusqu'à toi. Tu en es responsable ; tu portes sur toi le souvenir d'elfes qui ont leur place dans l'histoire. Gamegarde aussi voulait sa place dans l'histoire, pour que ses descendants disent un jour avec fierté porter le médaillon de Gamegarde Aranwë. Néanmoins, la gamine n'était pas au bout de ses surprises, quand elle enfila le médaillon, elle se retrouva plus masculine qu'elle ne l'avait jamais été. Il n'avait rien changé physiquement, mais les détails qui pouvaient la trahir s'était comme estompés. Les gens ne faisaient plus attention à ce qui avait pu les choquer par le passer, ou du moins leur faire hausser les sourcils. Rares furent les personnes à remettre en cause sa masculinité à partir de ce moment là.
Gamine déjà aventureuse, elle commençait à voir de plus en plus fréquemment les enfants les plus pauvres : tous les gosses de son voisinage étaient trop nobles pour vagabonder ne serait-ce que dans les hauts quartiers : elle était généralement seule, ce qui la désolait et la motiva à se rendre plus fréquemment dans d'autres endroits. Elle se frotta aux hordes de miséreux qui trainassaient dans les quartiers sordides de la ville, engoncés dans des haillons sales, tachés de boue, parfois de sang, parfois de pire. Se chamaillant parfois contre plus grand ou plus fort qu'elle, il n'était pas rare que Gamegarde rentre chez elle amochée et salie... Mais toujours satisfaite d'elle-même, ce qui agaçait ses parents qui devaient repriser seuls les vêtements de l'enfant. Les voisins n'approuvaient pas et regardaient d'un œil noir ce sauvageon même pas humain : au fil du temps, les relations avec la famille Aranwë se faisaient de plus en plus distantes, jusqu'au beau jour où toutes la clique débarqua dans le quartier, jouant à cache-cache avec force de bruits. Ces petites tornades firent des ravages, et "Gameden" s'attira l'inimité de tout le voisinage : peu lui importait, en définitive, même si elle regrettait l'ostracisation de ses parents. Heureusement, ses grands-parents n'avaient pas eu vent de la situation, et venaient leur rendre visite régulièrement... La gamine faisait alors un effort pour se tenir tranquille et rester dans les parages, sans courir s'entraîner ou rejoindre ses amis. Ces derniers étaient issus majoritairement du bas de la classe moyenne, et ensemble ils cultivaient une vision du "pauvre" qui les remplissait de pitié mais aussi de dégoût : les rats miséreux n'apportaient rien au Rohan ! Petits caïds de seconde zone, ils eurent droit à leurs heures de gloire en passant à tabac une bande de pécores, fils d'agriculteurs venus vendre leurs produits au marché. L'exploit fit du bruit, et par un hasard inexpliqué -enfin, inexpliqué pour Gamegarde, vous et moi savons ce qu'il en est- les parents de la demoiselle en eurent vent. Ce fut la première et unique fois où son père leva la main sur elle. Ravalant ses larmes, drapée d'une dignité tout bonnement ridicule, Gamegarde se fit le serment que ça n'arriverait plus. Ses pensées, ses actes restaient les mêmes, mais elle fit beaucoup plus attention dès lors... Et on ne l'y reprit plus.
Ses entraînements se poursuivirent, plus durs, visant plus hauts. Alors qu'elle avait une dizaine d'années, elle touchait à peu près toutes les armes, sans pour autant exceller... Même pour son âge. Les armes qui lui plaisaient le plus étaient les épées : à une main, à deux mains, et plus encore les épées bâtardes. Ses journées se découpaient alors un peu plus différemment : elle travaillait le matin avec ses parents -surtout avec son père- et l'après-midi était confiée à un maître d'armes qui lui apprenait d'autres techniques, et lui permettait de s'exercer sur des adversaires différents. Ce ne fut pas un mal, et, l'année suivante, intégra un groupe de pages. Tous étaient un peu plus vieux qu'elle, surtout si l'on prenait en compte son physique qui lui donnait un air vaguement plus jeune que son âge. Un poids, celui de la différence, s'éleva à ce moment là... Pour retomber au moment où elle se rendit compte qu'en plus d'êtres plus vieux qu'elle, tous les pages étaient des garçonnets. Longtemps, elle regretta d'être une femme, sentant qu'elle devait faire plus, être plus, même si personne n'était au courant. A force de rebuffades, de coups de poing, elle trouva sa place dans ce microcosme masculin. Considérée comme l'égale de ses pairs, elle accéda au statut d'écuyer à l'âge de quinze ans. Mise au service d'un noble sans grande richesse, elle servait à la fois de messager, de conseiller rarement, et s'occupait surtout des armes de son mentor.
Les tournois pour écuyers se déroulaient une fois l'an, et permettaient aux jeunes gens de prouver leur adresse et leur courage. Gamegarde concourait sous les couleurs de sa famille avec une grande joie. Lors du tournoi, elle se surpassa, lionne parmi les lions, et fut remarquée par l'un des généraux rohirrim. Ce dernier n'avait plus d'écuyer, suite à l'accession de celui-ci à la chevalerie : il proposa au noble en charge de Gamegarde d'annuler ce contrat, pour la prendre lui-même sous son aile. Tous acceptèrent avec plus ou moins de bonne volonté, et sans doute la demoiselle gravit-elle des échelons dans la hiérarchie des écuyers. L'avenir lui semblait tout tracé : elle deviendrait chevaleresse du Rohan, allait aider son peuple à vaincre, et finirait dans ses terres après une vie bien remplie. Si seulement elle savait ! Mais nous, n'est-ce pas cher auditeur, nous le savons...
Oui, nous le savons, qu'à dix-huit ans, le jour même de ses dix-huit ans, elle fut adoubée, en grande pompe ! Nous savons qu'elle intégra les armées rohirrim en tant que cavalière... Elle reçut quelques terres de son suzerain, qu'elle confia à sa famille maternelle : le pouvoir en tant que tel ne l'intéressait pas, et surtout elle ne se sentait pas capable alors de diriger des terres sans embaucher d'intendant. L'arrangement qu'elle trouva avec sa grand-mère lui convenait tout à fait : elle récupérait simplement un certain pourcentage des bénéfices quand elle passait dire bonjour. Autant dire pas très souvent : sa solde lui suffisait, et elle aimait la vie qu'elle menait. Les entraînements lui prenaient du temps, tout comme les patrouilles qu'ils effectuaient en collaboration avec la garde rohirrim en temps de paix. Les menaces n'étaient que latentes, et finalement, la plupart des ennemis n'avaient rien à voir avec les hommes.
Gamegarde comprenait à quelle point son attitude par rapport aux populations les plus pauvres avait été méprisable : à présent elle-même moquée et mise à l'écart, elle se sentait coupable. En tant que soldat, elle fit le serment de protéger les plus faibles, et surtout de protéger son pays, le Rohan. Elle se désignait volontaire pour courir aux quatre coins de monde, pour prouver sa valeur et montrer que même une femme pouvait réussir.
Elle eut quelques coups d'éclats, qui lui permirent de monter en grade. Cela la remplissait de joie, et elle lançait des regards goguenards aux hommes qui l'enviaient, ses anciens compagnons d'arme qui étaient tout sauf ravis de l'ascension de ce bâtard elfique qui se croyait au-dessus de tout. Son attitude hautaine l'avait mise en mauvaise posture à plus d'une reprise, mais cela dépassa les bornes l'année de ses vingt-trois ans. Elle avait été intégrée dans un Eorèd qui lui servait de seconde famillle, et vivait avec eux la plupart du temps.
Ils étaient en entraînement, Gamegarde dirigeait quelques hommes pour former une formation qu'elle-même gérait mal. Un de ses subalternes profita de sa maladresse pour la faire chuter : tombant lourdement au sol, elle fut rejointe par les six hommes, qui sautèrent souplement de leur monture, pendant que le dernier gardait les chevaux. Elle se releva précipitamment, mais elle était encore sonnée, et malgré quelques coups qui firent mouches, elle termina au sol, le nez brisé, la bouche en sang. De nombreux hématomes couvraient son visage, et elle hésita longtemps avant d'agir. Se référant à l'un de ses supérieurs, elle fit punir les indisciplinés, et instaura à partir de ce moment là une discipline stricte dans ses rangs. Il était hors de question qu'elle subisse plus que les autres en raison de ses origines. Travaillant d’arrache-pied, elle décida de ne plus être à la traîne.
Les missions s'enchaînaient, elle commença, en plus des entraînements classiques, à appréhender les notions de stratégie. Suivant attentivement les décisions de ses supérieurs, elle tentait d'en percer les raisons, d'en comprendre les théories : elle ne voulait pas être une simple soldate au milieu de centaines d'anonymes voués à décéder au combat à un moment ou un autre. Et si ce n'était pas la mort qui les cueillait, c'étaient les maladies, les blessures permanentes. Elle voulait creuser son trou, marquer les esprits et être immortel : elle serait inscrite dans les légendes, comme bien d'autres avant elle... Des hommes pour la plupart.
Son temps à elle vint bien plus tard. Les années se succédèrent, où Gamegarde brilla parfois en mettant en œuvre des tactiques qui lui valurent un œil bienveillant de la part des fantassins les plus gradés. L'année de ses quarante ans, elle eut sa place parmi les hommes du capitaine de la Cavalerie même. C'était la consécration : pour cette femme qui était partie d'une famille noble et qui n'avait pour seule ambition que de percer dans un univers masculin, elle ne pouvait imaginer mieux. C'est quelques années plus tard qu'ils eurent affaire aux Gobelins. Ces créatures étaient descendues des montagnes, faisant des razzias sur les villages excentrés et peu, voire pas défendus. Ce n'était pas la première fois que la demoiselle rencontrait l'une de ses bestioles laides, petites et trapus. Elle trouvait fascinant leur physique, avec leurs bras tors, leurs crocs jaunâtres et leur bouche immense. Ces créatures semblaient pour elle le summum de l'horreur, des engeances à supprimer sans pitié. Avec ses camarades, ils avaient décidé d'entrer dans la gueule du loup. Bien mal leur en pris : si les Orcs aperçus par les villageois étaient bien là, ils n'étaient pas seuls... Trois Uruk-Hai étaient avec eux. Le combat fut long et sanglant... Trop sans doute : tous étaient couverts de l'épais sang noir des Gobelins, qui les répugnait. Des hommes moururent, des braves parmi les braves... Gamegarde survécut, mais son supérieur était mortellement blessé. Il avait perdu beaucoup trop de sang, et il décéda trois jours plus tard dans l'infirmerie de la caserne. Un conseil se réunit pour choisir son successeur ; des rumeurs couraient sur les indications qu'il avait données sur son lit de mort.
Quand tous ses hommes furent réunis par Fengel, qui les remerciait de leurs sacrifices, celui-ci donna le nom du successeur de feu le capitaine de la Cavalerie. La déception put se lire dans le regard de Gameden, alors que ses camarades le bousculaient des coudes : ça serait pour la prochaine fois !
Les trois premières années suivantes furent tranquilles, puis tous les évènements arrivèrent en même temps... Les cieux s'assombrissaient, les rumeurs de morts et de terreur arrivaient jusqu'au Rohan... Ce fut ceci qui déclencha l'excitation de la demoiselle. Elle ne connaissait pas la guerre, la vraie. Aussi, quand l'état d'alerte fut donner pour toutes les troupes, elle sentit très clairement son sang bouillonner... Et les hommes avec qui elle s'entraînait disaient tous qu'il ne l'avaient jamais vu ainsi...


    - Et alors ? Que s'est-il passé ?


Et alors... Il est bien tard, je vous raconterez ça demain...


Dernière édition par Gamegarde Aranwë le Jeu 1 Mai 2014 - 21:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 16:34

Bienvenue parmi nouuuus  Luv Et courage pour ta fiche Wtf
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5877
♦ RÉPUTATION : 2741
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 16:37

Bienvenuuue !
Lagertha, très très très très très bon choix !  Luv Luv Luv 
*Non je ne suis pas totalement amoureux d'elle, du tout*

Bon courage pour ta fiche.
Si tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésite pas nous sommes là pour ça ^^


PS :
Spoiler:
 

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !


Dernière édition par Dwalin le Mer 30 Avr 2014 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 16:59

Merci beaucoup !

*distribue des cookies à qui veut*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 17:44

Super choix d'avatar !

Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1229
♦ RÉPUTATION : 2049
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 18:18

Bienvenue parmi nous, si tu as la moindre question tu n'hésites pas à nous contacter par MP ou via la CB. En espérant que tu te plaises ici Luv

( Et ouai, cookiiiiiiiiiiiiiiiiiies Bave )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1369
♦ RÉPUTATION : 1172
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 18:33

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue o/

Owiiii des cookies Bave
Tu vas vite te faire des amis avec ça xD Et des ennemis aussi mais c'est accessoire Hmmm

Bon courage pour ta fiche o/

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 21:08

Une belle blonde qui semble enragée au combat *_*

Bienvenue miss, bon courage pour le reste de ta fiche ! Si tu as besoin, n'hésite pas à faire signe au staff, via cb, mp, ou même dans la section question !  Mustache 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Mer 30 Avr 2014 - 23:31

Merci à tous >w<

Je vais terminer ma fiche dans les plus brefs délais !
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5877
♦ RÉPUTATION : 2741
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Ven 2 Mai 2014 - 9:28




“ TU ES VALIDÉE, GAMEGARDE ! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

➴ Avis sur la fiche — Alors, tu es la première fiche que je valide Luv Du coup j'ai peut-être mis un peu de temps mais je ne voulais pas faire de bêtises (et j'ai mis dix minutes à retrouver le formulaire mais faut pas le dire). Que dire ? Que je hais les elfes et que je fais pas confiance aux autre peuples, mais que bon, pour Laguertha, je peux peut-être faire une petite exception dans mon coeur Héhé Merci d'avoir fait les modifications demandées aussi vite, tout est parfait à présent, et j'ai particulièrement apprécié la partie de l'histoire où elle fait son entraînement et gravit les échelons. Tu as su montrer que tout n'est pas facile malgré ses débuts de petite fille douée et vraiment j'ai bien aimé x)
Enfin voilà ! Maintenant, si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Et sur ce, je dis avec amour : Bon jeu et encore bienvenue parmi nous !
COOL, J'SUIS VALIDÉE !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Quand à cette section, il t'est possible de passer des petites annonces comiques sur le forums, qui défileront. Ah tien, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Va y donc. Au fait ! Si tu veux te documenter un peu plus sur la terre du milieu, c'est par ici l'ami !

Plus sérieux à présent ; si tu a un personnage en commun avec le tien et que tu veux le proposer aux autres possibles joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quant l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin ; n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur -pour les O.C (original character) seulement-, merci ! Cela évitera les doublons.

Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombres de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu veux t'amuser à relever des défis, va y, n'hésite pas !

Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Gamegarde... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !


_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   Ven 2 Mai 2014 - 11:06

Pas de souci, ce n'était pas si long :3
Merci beaucoup pour la validation, et quant aux modifications, c'est normal !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gamegarde "Gameden" Aranwë [fiche validée]
» Sigrid, la fille de Bard [fiche validée]
» Bard the Bowman [fiche validée]
» Raistlin Majere {fiche validée}
» Balin fils de Fundin [fiche validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.