AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Une Proie inhabituelle [Bilbo]

Partagez
 

 Une Proie inhabituelle [Bilbo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty
MessageSujet: Une Proie inhabituelle [Bilbo]   Une Proie inhabituelle [Bilbo] EmptyJeu 29 Mai 2014 - 14:59


Une proie inhabituelle


L
a chasse m'avait amenée bien loin de mes montagnes. Disons que ... Je m'étais perdue. Ne le répétez à personne, surtout, ou vous risqueriez de ne plus avoir de langue. J'étais sûre qu'il fallait que je tourne à droite, près de cette colline ... Cela faisait bien deux ou trois jours que je tournais en rond, et les environs étaient devenus de plus en plus verts et herbus au fil du temps. Il y avait un excès de pollen et de fleurs qui me faisait me gratter le nez, au point qu'il fût rouge et chaud au toucher. Je détestais cette contrée, quelle qu'elle soit. Je n'avais vu aucune trace d'habitation, et ma lance à la main, je me sentais terriblement idiote. Je m'arrêtais près d'une rivière dont le courant me servit à remplir mon outre, laver mon visage couvert de poussière et à boire. Ma gorge était sèche, mes lèvres parcheminée ; je manquais de sommeil. Je comptais faire demi-tour ... Mais d'où venais-je ? Je maugréais encore une fois contre mon piètre sens de l'orientation.

Je repris ma marche, mon sac devenant de plus en plus lourd. J'en vins même à retirer mon manteau de fourrure, car dans ces contrées, le soleil était présent, nulle neige ni froid ne glaçaient le corps. Les Montagnes Bleues ne m'apparaissaient plus que comme un lointain souvenir, au point de m'en donner des frissons ... Je voulais retourner chez moi, que diable !

Mes paquetages pesant sur mes épaules, j'avançais encore avec le sentiment de m'enfoncer dans un mer d'herbes. Ici, la végétation était bien plus dense que partout où j'avais pu poser le pied ; les arbres et les fleurs étaient en bougeons, on se serait cru dans un éternel printemps.

« Si jamais j'explique ma situation à Fili ou Kili, quand je rentrerais, je vais avoir le droit à des quolibets pendant des années ...»

Je passais mes mains sur mon visage, essayant de réfléchir à comment retourner vers les hauteurs, quand un bruissement me fit m'abaisser. Accroupie, les sens aux aguets, je repris la lance que j'avais accrochée à ma ceinture et attendis calmement. Si au moins je pouvais ramener quelque chose, j'aurais l'air moins bête ; quelque chose semblait marcher dan les hautes herbes. Je reniflais discrètement, tentant de reconnaître les effluves de la bête, mais en vain. Très bien j'allais donc devoir utiliser la manière forte. D'un bond, je sortis des herbes et me mis à courir après la bête, après avoir poussé un rugissement bestial.

J'étais d'une tête plus grande que les herbes ; mon visage voyait donc une espèce de creux se former où la bête zigzaguait, de toute évidence paniquée. Je fis tournoyer ma lance, et pénétrais de nouveau les herbes, sur la trace de ma proie. En cet instant, je ne réfléchissais pas au fait que, quand bien même je réussirais à capturer la bête, il allait me falloir deux ou trois jours pour rentrer, et qu'elle aurait le temps de faisander. Ma frustration était telle que je me fichais de tout cela ; j'avais besoin d'un défouloir et ce ... Cette chose, était la bienvenue ! Je me mis à l'invectiver, dans mon impatience :

« Par la barbe de mes ancêtres, attends un peu que je t'attrape, toi !»

Ma lance fauchait les herbes devant moi, alors que je bondissais rapidement pour rattraper la proie. J'espérais la fatiguer et réussir à la transpercer, mais c'est qu'elle courait vite en ... Couinant ? Tiens oui, quels étaient ces espèces de couinements étranges ? Ma proie était bien bizarre ! De quelle espèce était-elle donc ? J'allais de toute façon le savoir : nous nous dirigions vers la limite des hautes herbes. Une fois jaillis dans le pré, je verrais à quelle bestiole j'avais affaire ; une fois mon regard plongé dans le sien, je pourrais lui ficher ma lance dans le flanc et repartir. Ca me semblait un bon programme, oui.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty
MessageSujet: Re: Une Proie inhabituelle [Bilbo]   Une Proie inhabituelle [Bilbo] EmptyDim 8 Juin 2014 - 13:26

Bilbo se redressa, sourire aux lèvres, et leva la plante qu'il venait de cueillir juste devant ses yeux pour l'examiner attentivement. Une nouvelle trouvaille ! Elle était splendide et si fraîche ! Il n'en connaissait pas encore ses propriétés, mais il trouverait rapidement, mais quoi qu'il en soit...

Bilbo la rapprocha de son nez et la respira bruyamment. Oui, elle avait une délicieuse odeur, elle pouvait peut-être ajouter un peu de goût à quelques uns de ses plats. Elle dégageait un parfum légèrement épicé et très savoureux et Bilbo avait hâte de pouvoir connaître son utilité, mais il valait mieux qu'il en trouve d'autres comme celles-ci car avec un seul échantillon de cette plante, il n'irait malheureusement pas très loin. Bilbo grommela et s'empressa de ranger la plante dans sa sacoche parmi ses autres trouvailles, puis se remit en marche, avançant du mieux qu'il pouvait parmi les hautes herbes. Il avait pris son courage à deux mains et s'était quelque peu éloigné de sa belle contrée, chose qu'il n'avait plus faite depuis fort longtemps. Il pensait qu'une petite ballade et de nouvelles recherches ne pouvaient décidément pas lui faire de mal, mais il n'avait pas imaginé ces herbes si hautes et il ne voyait rien devant lui.

Il soupira et poussa quelques herbes qui lui obstruaient la vue. Cependant, un bruit suspect l'arrêta net. Bilbo s'immobilisa, le cœur battant à tout rompre, et tendit l'oreille, aux aguets. Il entendit d'autres bruits, comme si quelqu'un remuait et agitait l'herbe, à la manière... d'un animal sauvage.

Son cœur palpita et Bilbo s'abaissa dans l'espoir de pouvoir échapper à la bête. Mais il l'entendait qu'elle se rapprochait dangereusement de lui. Il se retourna lentement, prudemment, sans un bruit, puis fit un premier pas en avant, un deuxième, un troisième... et une brindille craqua sous son poids. Un silence lourd et pesant plana dans l'atmosphère le temps de quelques secondes, puis fut rapidement brisé par une voix menaçante et tonitruante. Il était pris en chasse.

Bilbo retint un cri et se mit à courir en essayant de protéger ses biens, espérant se diriger dans la bonne direction. Mais ce n'était pas chose facile que de se frayer un chemin parmi les hautes herbes et nombreuses étaient les fois où le petit hobbit trébuchait, tombait et se relevait, tout haletant et poussant des cris de fillette éperdue alors qu'il tentait d'échapper à un sort morbide. Il ignorait encore ce qui l'avait pris en chasse, mais il sentait toujours cette chose derrière lui. Elle ne semblait pas se fatiguer mais lui n'avait pas assez d'endurance pour la semer. Il savait que, tôt ou tard, la bestiole bondirait sur lui, toutes griffes dehors, et lui déchiquetterait la peau en grognant. Quel sort atroce !

Finalement, le hobbit se retrouva hors des herbes hautes et mordit violemment la poussière. Il n'eut pas le temps de se relever ou même de s'inquiéter d'une quelconque blessure, sa vie était en danger.

Il se retourna vivement et sa première réaction fut de protéger son visage en plaçant ses bras en croix devant :

- Pitié ne me tuez pas, je vous en supplie ! hurla-t-il, complètement désespéré.

Si son ennemi était effectivement un animal, il avait parfaitement conscience que son geste ne servirait à rien et que l'animal ne rebrousserait pas chemin. Il fallait pourtant avouer que Bilbo avait un dont pour faire les mauvais choix et se mettre en mauvaise posture, mais également pour sortir brillamment des situations périlleuses dans lesquelles il se fourrait sans demander l'avis de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty
MessageSujet: Re: Une Proie inhabituelle [Bilbo]   Une Proie inhabituelle [Bilbo] EmptyMar 1 Juil 2014 - 14:16


Une proie inhabituelle


L
' animal courait, de toutes ses forces apparemment, mais j'étais concentrée. J'allais le rattraper, et passer ma frustration sur lui. Les herbes bruissaient devant moi, à quelques mètres, alors que mon souffle cherchait de l'air. La bouche ouverte, haletante, j'allais aussi vite que mes petites jambes me le permettaient. La température était plus douce ici que dans les Montagnes où j'avais l'habitude de vivre ; je m'en voulais encore et encore de m'être perdue à ce point. Ma lance écarta les dernières herbes devant moi d'un geste brusque et je bondis sur la bête, mon arme pointée vers elle, toute ma puissance mise dans ce simple mouvement. Mais mon regard se porta sur la bête, et les paroles qu'elle cria me firent m'arrêter aussi soudainement que si je m'étais apprêtée à frapper Fili ou Kili.

La chose face à moi était humanoïde, plus petite que moi, et semblait aussi effrayée que j'étais étonnée. Je clignais des paupières, mes prunelles bleues posées sur l'être devant moi. Mon carreau de lance était à quelques centimètres de sa gorge, et il pouvait féliciter mon maintien. Si je ne m'étais pas retenu, je l'aurais tranquillement embroché. Ce n'était plus ce que je voulais : qu'était-il donc ? Ce n'était pas un sanglier ; il n'était pas bien gros ni très gras. Ce n'était de toute façon pas un gibier. J'eus un reniflement dédaigneux et me redressais, plantant le fer de ma lance dans la terre meuble, le visage figé en un masque d'étonnement et de méfiance - qui savait qui il était ? Il n'avait pas l'air dangereux, mais il pouvait servir des forces plus puissantes ...

« Je ne vous tuerais pas ... Enfin, tant que vous répondez à mes questions. Qui êtes-vous, et surtout, qu'êtes-vous ?»

Ma voix, habituellement déjà peu polie, frisait l'insolence. Mon menton fièrement relevé vers l'être face à moi, je respirais l'assurance. J'étais armée, lui pas - un point pour moi. J'étais plus grande - et ça, je n'en avais absolument pas l'habitude. Ca me plaisait. Je secouais la tête pour repousser des mèches rousses, sans quitter du regard la bestiole.

Si j'avais de la chance je pourrais demander mon chemin et repartir, en prétextant en rentrant une quelconque raison. J'étais mauvaise menteuse, mais peu importait : je ne voulais pas me risquer à donner ma situation. Si on apprenait que je m'étais perdue ... Je soupirais et après une courte hésitation, je pris appui sur ma jambe, attrapais le bras du jeune homme et le relevais sans trop de douceur, mais sans lui faire de mal.

« Je vous ai pris pour un sanglier. Plus de peur que de mal, on dirait. »

J'essayais de me rassurer en même temps que de le rassurer lui. Il n'avait pas du tout l'air d'un sanglier - sauf peut-être les cheveux qui formaient comme une toison douce. J'eus un petit sourire amusé en l'observant, paraissant soudainement moins hostile et plus jeune.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty
MessageSujet: Re: Une Proie inhabituelle [Bilbo]   Une Proie inhabituelle [Bilbo] EmptySam 12 Juil 2014 - 8:30

Il avait cru son heure venue. Toute cette agitation étrange, ces bruits curieux autour de lui, cette voix agressive, l'avaient forcé à fuir. Il avait pris peur. Et il était convaincu de son sort. Pourtant, il était encore tellement jeune ! Qu'avait-il donc fait de mal pour mériter cela ?

Il courait aussi vite que ses jambes le lui permettaient, les poumons en feu, les joues rouges et les cheveux collés à son front par la sueur. La Comté lui semblait étrangement loin encore et il n'était pas certain d'y parvenir vivant. Il s'en fallut de peu pour atteindre la route et hurler à plein poumon, demander de l'aide, mais le hobbit trébucha sur une touffe d'herbes qui se trouvait là et son menton claqua violemment contre le sol. Un peu étourdi, il eut cependant le réflexe de se retourner et protéger son visage en implorant la pitié. Il entendit alors un bruit sourd à son côté, mais aucune douleur ne vint. Atterré, Bilbo écarquilla doucement les paupières et se redressa très légèrement en écartant prudemment les bras de son visage. Ses yeux se baissèrent alors sur la pointe menaçante d'une lance à l'allure terrifiante. Elle se trouvait à quelques centimètres de sa gorge seulement. Un peu plus... et elle l'aurait embroché.

Des étoiles dansèrent devant ses yeux quand Bilbo réalisa la chance qu'il avait mais surtout à quel point il avait frôlé la mort aujourd'hui. Il reposa sa tête sur la terre meuble du sol et dirigea ses yeux vers ce qu'il avait fui.

C'était une jeune femme. A en juger par sa taille, il s'agissait très probablement d'une naine, mais d'une naine ravissante. Sa chevelure flamboyante encadrait un joli visage aux traits à la fois fermes et doux. Un curieux mélange qui la rendait étrangement belle. Mais le souvenir qu'elle avait manqué de le tuer ramena Bilbo à la réalité. La voix de la jeune femme claqua comme un coup de fouet dans l'air et Bilbo se redressa sur ses coudes en dévisageant la lance avec un air méfiant.

- Je m'appelle Bilbo Baggins, je suis un hobbit et je viens de la Comté. Regardez ! fit-il en désignant la Comté qui se trouvait à une demi-lieu de là. C'est juste là, je ne vous mens pas !

Il avait levé les mains en signe d'innocence, le visage blême. Un silence s'installa entre eux si bien que Bilbo crut entendre le vent siffler à ses oreilles. Ses pensées lui semblèrent assourdissantes et il commençait lentement à se convaincre qu'il avait prononcé les mauvais mots au mauvais moment. Finalement, peut-être allait-il servir de dîner aux nains ce soir...

Il déglutit difficilement, mais la jeune femme soupira et se releva en prenant appui sur son genou, puis lui tendit la main pour l'aider à se relever. Bilbo fut impressionné par la démonstration de sa force mais tenta de ne pas se montrer décontenancé et envisagea d'épousseter ses vêtements couverts de poussière.

« Je vous ai pris pour un sanglier. Plus de peur que de mal, on dirait. » 

Offusqué et blessé, Bilbo se redressa de toute sa petite taille, les joues roses et un air courroucé.

- Un... Un sanglier ? Vous vous fichez de moi ? Je ne suis pas un sanglier, je suis un hobbit ! Et personne ne pourchasse le hobbit dans la région ! Enfin... pas que je sache...

Il inspira profondément puis souffla, les mains sur les hanches. Il avait été pris pour du gibier. Du gibier ! Quand il raconterait ça à... A qui le raconterait-il, d'ailleurs ? Pourtant, une fois sa colère passée, une autre question se présenta à son esprit tourmenté et il dévisagea la jeune femme qui lui faisait face, intrigué.

- Excusez-moi si je vous offense, mais... que faites-vous ici ? s'enquit-il.

Après tout, il s'agissait bien d'une naine et elle se trouvait loin de sa région. Que faisait-elle ici ? Était-elle en mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty
MessageSujet: Re: Une Proie inhabituelle [Bilbo]   Une Proie inhabituelle [Bilbo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Proie inhabituelle [Bilbo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: RPs-
Sauter vers:  
hobbit rpg hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg tolkien hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.