AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
spectres in the fog (erinka)

Partagez | 
 

 spectres in the fog (erinka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 18:46




“ Erinka Zhihrin ”
wheel of fortune
NOM&PRÉNOM ▬ Erinka Zhihrin. (à prononcer Dzirine) Saches que très peu de personne ont eu le plaisir d'entendre le doux prénom de la jeune donzelle des mers. Capitaine Zhihrin, c'est ainsi qu'elle se présente aux autres. Si tu ne sais pas prononcer son nom, contentes-toi de dire Capitaine. Elle hochera la tête en guise d'approbation, amusée par tes déboires avec la langue commune. Étrangement, elle ne révèle son prénom qu'à quelques rares âmes, des personnes de confiances ou des femmes perdues qui ont besoin d'une épaule connue sur laquelle se reposer.  SURNOM ▬ La Sirène, son sobriquet le plus connu sur les mers houleuses. Pourquoi ? Certains diraient que c'est en l'honneur de sa beauté  qui attire l’œil des hommes désabusés par un tel ennemi. D'autres feraient honneur à son aisance parmi les eaux. Ceux qui ont croisés le fer avec elle (ou qui ne l'ont tâté qu'au travers de rumeurs tout aussi aiguisées) rajouteraient un « sanglante » à ce pseudonyme enchanteur. La réputation de la belle auprès des autres pirates et commerçants maritimes n'est pas des plus réjouissantes. Pourtant, celles (et parfois ceux) qu'elle a pris sous son aile ajouteraient un « bienveillante » pour la décrire. Les rumeurs vont et viennent. Elles changent au grès des lèvres qui les propagent et des oreilles qui les reçoivent. ÂGE ▬ Vingt-six ans. PROFESSION ▬ Capitaine d'un navire aussi sombre que robuste. Pirate qui n'hésite pas à piller les navires commerçants qui s'échouent sur son passage. Elle dirige d'une main de fer son Serpent des Mers. (La proue de son navire représente une sorte de reptile des mers géant, s'enroulant tout autour de l'avant de son bâtiment) Son Jormungand. Elle est plus aimée que crainte par son équipage - ce qui, pour un pirate n'est pas commun, avoues-le - et est surtout très respectée par les hommes et les femmes sous son commandement. Lorsqu'elle pille, elle essaye de ne jamais soutirer au plus pauvres mais s'assure d'en enlever très suffisamment aux riches. PATRIE, RACE ▬ Simple humaine. Bien que les rumeurs lui ajoutent des origines plus exotiques, liées aux pirates d'Umbar et aux Númenóréens noirs.  SITUATION AMOUREUSE ▬ Laisses tomber le sourire enjôleur, les yeux guimauves et les paroles enrobées dans du miel dégoulinant. Sa vie est dédiée à son navire, à son équipage et à ses idéaux. Sans être forcément une sainte, non plus. Ne partons pas dans les clichés d'un capitaine solitaire qui se refuse à toutes les belles gueules de la terre entière. Elle est prudente, tout simplement. RANG SOCIAL ▬ Elle se considère comme aisée. Les trésors qu'elle et son Jormungand rafllent, ne finissent pas toujours dans les poches d'un pauvre. Elle en profite également, il manquerait plus qu'un pirate soit -trop- généreux pour s'acheter des babioles inutiles et dépenser son or dans des tavernes. LIEU DE NAISSANCE ▬ La baie d'Anfalas, dans un petit port au bord de la rive. POUVOIRS ▬ La sirène ne possède aucun dons magiques et ne compte pas y remédier. Elle n'attribue aucune confiance en la magie, même si consciente qu'elle peut être bénéfique.  DE QUEL COTÉ IL EST ▬ Comme tout bon pirate, elle privilégie toujours ses intérêts mais ceux aussi de ses amis et de son équipage. Ce qui la rend peut-être un brin moins égoïste que le reste de ses comparses pilleurs des mers. Elle ne se mêle pas des affaires sur la terre, des créatures maléfiques ou bénéfiques. Il n'est pas rare qu'on demande un appuie navale de la Sirène dans des conflits (tous mineurs, jusque là) Dans ces cas-là, elle réfléchit. Et intelligente comme elle est, elle fera toujours le bon choix, la chose la plus juste à faire. GROUPE SOUHAITÉ ▬ Humains.

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ Lorsque tu aperçois sa silhouette qui t'offres un dos lointain, tu remarques sa taille. De son mètre soixante-dix-huit, Erinka n'est pas une femme qu'on prend de haut - dans les deux sens du terme, n'est-ce pas ? - Vêtue de son armure, les cheveux attachés en un chignon discret, tu peines à penser que c'est une femme à laquelle tu vas faire face dans quelques temps. Elle se tient comme un homme, l'échine droite, les épaules haussent, la main reposant clairement sur le pommeau de son sabre à la courbure et aux inscriptions distinctes. Tu ne la connais pas mais tu sais déjà qu'elle est charismatique, rien qu'à sa droiture. Et la sirène offre finalement un visage. Une peau teintée d'un exotisme lointain mais captivant. Les yeux aussi perçant que ceux d'un aigle. Les pupilles brunes mais envoutantes. Les lèvres sont pulpeuses et rosées. Une douceur sans égale qui vient se fracasser contre son armure, son épée, son expression déterminée à te faire mordre la poussière. Les sourcils sont entretenus, les joues sont teintées d'un cramoisie discret. C'est une femme somptueuse. Et sa chevelure. Ah, cette tignasse, aussi farouche qu'elle. Le capitaine ne laisse que très rarement ses cheveux virevolter au grès du vent - pourtant, c'est un spectacle d'une beauté sans nom lorsqu'elle se laisse aller à plus de féminité et invite ses mèches noires à danser avec le vent marin - la plupart temps, ils sont attachés, ne jamais sous-estimer l'importance d'une vision dégagée, qu'importe la situation. Sa nuque est souvent couverte d'une tresse. Tu sais qu'elle est bien plus qu'une femme sur l'eau. Qu'elle est bien plus qu'une racaille des océans. Ses gestes sont ceux d'un homme, elle n'est pas élégante. Elle se déplace aussi lourdement qu'un homme du nord, se bat aussi férocement que n'importe quel garde d'une cité humaine. Les mains sont frêles mais rugueuses, à force de manier les nombreuses cordes de son navire. La taille est fine, sans être de guêpe. Elle est finement musclée. Ses courbes sont plaisantes bien que généralement cachées derrière une armure de cuir et de fer. En dépits de son attitude très masculine, Erinka possède une aura très féminine - bizarre, peut-être ? -. Elle envoûte facilement n'importe qui avec son regard de braise, son sourire qui peut être charmeur - voir manipulateur - en bon pirate qu'elle est. Son regard porte la justice pour les abusés mais aussi la vengeance contre ceux qui ont abusés. L'audace d'une guerrière sans en oublier l'intelligence d'une stratège navale. La sensibilité d'une femme respectée qui tend vers une sévérité nécessaire comme capitaine d'un navire pirate.

VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ C'est un étrange mélange qu'elle porte, la sirène. Une guerrière déguisée en pirate, ou bien l'inverse ? La longue cape rouge est l'attirail le plus tape-à-l'oeil de la belle. Elle traine sur ses talons, marque une certaine élégance royale. L'armure est un mélange de cuir et des tissus soyeux. Elle montre son pouvoir avec sa tenue et elle le sait bien. Dorée, sanguine, les couleurs s'entrechoquent. Le noir domine tout de même, le cuir s'étalant de façon globale sur son armure, ses gants, ses bas. Ses bottes sont celles de la défunte Lady Bird. Des bottes noires, cirées régulièrement. C'est un souvenir d'un pirate à un autre. Son allure déroute la plupart des personnages lors d'une première rencontre. Surtout les hommes, n'est-ce pas ? Qui pourrait croire qu'une femme puisse ressembler à une guerrière ? Ou pire, à un redoutable pirate.
VOS PARTICULARITÉS ▬ Pour un capitaine pirate, elle serait bien chanceuse d'échapper aux traditionnelles balafres des batailles passées. Une profonde coupure à l'épaule gauche, une entaille qui s'étend du bas de sa nuque, traversant la clavicule pour s'arrêter à mi-chemin de sa colonne vertébrale. Souvenir douloureux d'un abordage difficile. Il y en a d'autres. Beaucoup plus petites. Une à la cuisse, à la suite d'un duel contre un autre pirate qui repose au fond de la mer, je te rassure. Une autre sur sa main droite. Elle n'est pas une adepte de l'encre noire que semble idolâtrer les camarades de pirateries. Elle a pourtant fait une exception, en l'honneur de son navire et de son objectif de vie. Elle possède un seul et unique tatouage qui peuple la même épaule endommagée par sa blessure - il est légèrement altéré par la plus grande balafre qui l'atteint  - C'est un serpent des mers - un monstre géant - qui s'enroule autour d'un crâne humain. Le dessin n'est pas si important, la marque ne dépasse pas les quelques centimètres. Il représente évidemment Jormungand et l'idée qu'Erinka se fait de la vengeance, imaginant que c'est un être ignoble tel que Igrot qui subit l'étreinte mortelle du reptile. Lorsqu'elle perd foie en ses convictions, il lui suffit de regarder dans un reflet et se souvenir. Que sa justice est ternie par sa vengeance.
VOTRE CARACTÈRE ▬ Tu la connais, la Sirène, n'est-ce pas ? C'est un être libre, avant tout. Elle fait ce qu'elle veut, où elle veut, quand elle veut. C'est ça, être un pirate, à ses yeux. Mais Erinka, elle est bien plus qu'un surnom, qu'une silhouette au gouvernail de son navire. Elle est sensible. Un peu trop diraient les proches de la donzelle pour le métier qu'elle exerce, pour cette vie dans laquelle elle se doit d'être une figure de cruauté sans pareille pour espérer survivre et être respectée. C'est indéniable, elle est sensible. Ce n'est pas un être sans cœur qui tue sans remords. Lorsqu'elle pourfend le cœur d'un adversaire, elle ressent chaque once de culpabilité, d'horreur de son geste. Elle ne se laisse pas envahir par ses émotions, elle se contrôle. Froide d'apparence si vous êtes son ennemi, elle ressentira tout de même de la tristesse à votre mort. C'est une force qui se fait rare chez les pirates. Ça lui permet de faire la part des choses, de réfléchir aux conséquences de ses actes. De juger les fautes des uns avec une certaine sagesse et une retenue.  Pourtant, elle fonce dans le tas. C'est une force de la nature. Elle n'hésite jamais avant d'attaquer, une fois que son plan est établi. Elle a confiance en ses capacités. Et bon dieu, tu n'arrivera jamais à la faire revenir en arrière sur ses idées. Aborder un navire de cent hommes avec une équipe d'une petite vingtaine ? C'est une mauvaise idée ? Mais c'est la sienne. Et elles ne sont jamais mauvaises. Alors fais pas ta chochotte, camarade. En temps de guerre, elle ferait une excellente stratège, c'est certain. Les batailles sur les eaux, c'est son truc. C'est comme si elle était née pour ça.  

Son côté « Sirène sanglante » elle le tient de sa fougue dans une bataille, dans un combat. Si elle estime que l'ennemi doit mourir, elle y met tous les moyens nécessaires. Et elle se battrait jusqu'à la mort. Jusqu'à écraser son ennemi avec ses propres bottes. Le corps à corps ne lui fait pas peur. Elle se bat comme une lionne. Elle se déchaine. Elle se salit les mains pour son navire, sa réputation, son équipage et son pouvoir.

Mais surtout, la vengeance.

La vengeance fait partie de sa vie. C'est ce qui lui donne le courage de naviguer à travers les tempêtes. D'affronter les railleries des hommes ou les rumeurs sur sa cruauté, sur sa gentillesse, elle s'en fiche éperdument. Elle sait qu'un pirate vit grâce à sa réputation. Mais au fond, son but, ses voyages n'ont qu'une destination ; s'assurer de la mort du monstre qui a détruit son village et tué son père.

La bienveillance qu'on lui attribue ? C'est qu'elle n'est pas si méchante dans le fond. Sa légende peut faire peur mais c'est une femme généreuse. Demandes à ses pauvres diables, errant dans la forêt à côté d'une petite ville portuaire. Demandes-leur qui est cette femme mystérieuse qui vient de leur déposer un coffre remplie d'or. Elle sait d'où elle vient. D'une village pauvre. D'un village qui n'avait pas assez d'argent pour se défendre correctement. Elle sait ce que c'est. Elle ne tue pas les faibles. Elle ne s'en prend à ses adversaires de forces égales aux siennes. Évidemment, ne te mets pas en travers de son chemin si tu la sépares d'un objectif qu'elle s'est fixée. Elle essaye d'appliquer un certain code de conduite mais il ne faut pas la chercher non plus. Bien évidemment, elle ne fait confiance qu'en elle-même - c'est presque une obligation pour un capitaine pirate - mais elle attribue beaucoup de valeurs et de mérites à son équipage. On la respecte pour l'honneur dont elle peut faire preuve. De voler aux riches et de partager avec les pauvres. C'est un concept rare chez les pirates, voire inexistant. C'est une énigme pour beaucoup. Tu as sans doute constaté la diversité des membres du Jormungand. C'est bien normal. Elle se fiche des races, des genres. Si tu prouves ta valeur à ses yeux, ta place sur son navire est assurée. Elle n'hésite pas à servir de refuge pour certaines femmes, anciennes prostituées pour la plupart, afin qu'elle sorte d'un enfer dans lequel aucune femme ne devrait plonger, selon elle. Les femmes ne sont pas des propriétés sexuelles, ne sont pas des objets. Elle est la preuve vivante qu'elles sont égales à l'homme et devraient être traitées en tant que tel.

Elle n'est pas si stricte, tu sais. Si sérieuse. Elle a l'âme d'une aventurière. C'est un pirate. Le rhum est un fidèle allié. Elle se plait à séduire des hommes ou des femmes (par plaisir ou pour une manipulation quelconque) Mais tout ça, ce n'est pas vraiment elle. Ce sont juste des habitudes dûes à la piraterie. On pille, on boit, on couche. C'est une danse dont elle connait chaque pas.
CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Elle aime naviguer, sans aucun doute. Son équipage, c'est sa nouvelle famille. Même si elle peut être froide avec eux par moment, elle les aime tous. On ne peut jamais séparer le pirate de la femme, elle apprécie donc les boissons alcoolisés, surtout le rhum. Se battre à l'épée la met de bonne humeur, comme frapper les hommes qui se disent supérieur à elle grâce à ce qui pend entre leur jambe. Elle aime observer la mer. Sentir l'embrun depuis le gouvernail de son navire. Ah, Jormungand, elle le chérie comme son fils. Son Serpent des mers. Ce n'est peut-être qu'un ramassis de bout de bois et de cordes pour d'autres personnes mais pour elle, c'est un souvenir et sa maison. Elle aime particulièrement son armure et ses bottes, se sentant forte dès qu'elle revêtit sa tenue pour en mettre plein la vue.
VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ Erinka a adopté la vie pirate depuis très longtemps. Ca serait stupide de répondre qu'elle n'apprécie pas les tavernes puants la sueur des marins et la bière. C'est une grande buveuse, qu'on ne saoule pas si facilement. Élevée comme un homme, ses manières ne sont pas réellement élégantes mais c'est ce qu'on attend un capitaine pirate, après tout. Elle apprécie la bonne nourriture, pouvant largement se l'offrir lors de ses passages sur terre.
AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ Naviguer sur son navire, c'est ce qu'elle préfère faire. Jamais tu ne la verra plus souriante que lorsqu'elle tient le gourvernail noir de son imposant bâtiment pirate. Elle aime rester seule dans sa cabine en observant des cartes, définir des stratégies d'approche pour prendre les ennemis par surprise. Elle aime combattre à l'épée, également. Se mesurer à des escrimeurs aussi talentueux qu'elle. Oh, elle n'est pas sans faille mais elle adore montrer qu'elle n'a pas peur des autres.
AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Si tu lui demandes, elle te répondrait simplement que ça lui convient de dépouiller les marchands et d'être crainte sur les mers. Elle garde son plan de vengeance pour elle seule, voire son second. Son véritable but, c'est la vengeance. Elle semble voguer hasardeusement sur les mers bleues mais elle cherche des indices, écoutent les rumeurs. Igrot est ce pourquoi elle navigue, vraiment. Beaucoup le disent mort mais elle ne croit pas à ce mensonge. Au fond de ces entrailles, elle sent qu'il est encore en vie. Elle a besoin de lui planter son épée dans la gorge, de le regarder se vider de son sang. Le sirène vengeresse a besoin d'accomplir son désir le plus noir. Sans ça, elle se sent inutile, cette vie de piraterie est bonne mais sans Igrot ? Ce n'est pas possible.
CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Igrot, sans hésitation. Elle dissimule son envie de le retrouver mais pas la haine qu'elle lui voue. Il n'est pas rare qu'elle jure son nom, le maudissant. Les hommes qui profitent et abusent les femmes perdues, à ses yeux. Les hommes qui se pensent au-dessus d'elle, elle se fait un plaisir de les ramener à leur place, au sol et à genoux. Elle ne supporte pas lorsque son navire s'abîme face aux tempêtes ou à des combats. Elle déteste voir la misère. Elle essaye d'y remédier à sa manière.
PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬  Erinka se débrouille seule. .
SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ Elle-même. C'est le lourd fardeau d'un pirate, encore plus d'un capitaine. Son équipage a sa confiance mais pas au point de leur confier sa propre vie. Elle peut confier son navire à son second, toutefois. C'est une marque de respect, pour elle.
COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ On réplique. La Sirène des mers n'est pas réputée pour fuir devant le danger, elle est même plutôt téméraire dans certaines situations.
UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Tu veux le savoir ? Elle qui prône une vie sans amour et sans attache sentimentale, elle a éprouvé ce sentiment. Pour celle qui a fait d'elle une si redoutable pirate, Lady Bird. Elle l'aimait d'un amour sincère sans pouvoir lui en faire part. Elle ne lui reste plus qu'une paire de bottes qui lui rapellent qu'un pirate ne tombe amoureux que de l'océan.
QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ La première fois qu'Erinka est tombée dans les vapes après une grande consommation d'alcool. Elle avait vingt ans et c'est son mentor qui l'a réveillé, d'un saut d'eau glacée en pleine tête alors qu'elle comatait à terre, non loin des cochons.
QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ La sirène manie un cimeterre forgée sur ses terres, un sabre aussi exotique qu'elle. Sa dague ne la quitte jamais, même lorsqu'elle dort.
QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ Elle ne se l'avoue pas à elle-même. Elle se sait sans peur. Pourtant, lorsqu'elle a entendu pour la première les rumeurs de la mort d'Igrot, un frisson lui parcourut l'échine. Et si il était vraiment mort ? Sa vie aurait-elle encore un sens ? Se serait-elle vengée alors qu'elle n'a même pas pu l'admirer dans son agonie ? Elle a une certaine peur de l'attachement. Contrairement à beaucoup de pirates, elle n'est pas sans-cœur et s'en sert trop souvent à son goût.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬  La sirène ne donne jamais raison aux rumeurs qu'elle entend. Les pirates sont des menteurs invétérés. Ils peuvent altérer les vérités pour qu'elles leurs conviennent mieux. C'est lorsqu'elle fût confronté à un groupe d'orc - s'approvisionnant dans un port du Gondor pour un prochain assaut des mers - qu'elle comprit que la situation sur terre était beaucoup plus grave qu'elle ne l'imaginait. Elle et son équipage se chargèrent tant bien que mal des assaillants et elle reprit la mer. Soucieuse de ce qu'il se passe, craignant que cela empiète sur ses plans de vengeance ou sur ses pillages, elle décide de donner raison à une rumeur en particulier qui court parmi les pirates. Un homme chercherait à réunir tous les forbans sous une seule bannière. Se prépare-t-il pour les événements sombres que la belle pressent ou est-ce un simple caprice d'un pirate prétentieux ? Elle veut savoir. Après tout, même si épouse de la mer, la terre du milieu lui est importante.

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ j'ai pas vraiment de pseudo fixe.  yaaaa Sha, ici, ça ira, je pense.
ÂGE ▬ 21 ans. WOUHOU.  wooo 
PASSIONS ▬ oulààà. alors on va essayer de faire court. Regarder des films, des séries. écouter les musiques de ces films et de ces séries jusqu'à pleurer et me noyer dans mes feels. perdre mon temps sur tumblr. pleurer sur tumblr. shiper. me faire plein de (attention, bande de pervers) jeux-vidéos (j'suis sûr que vous avez pensés à autre chose.  :heyyyy<3: ) en même temps. pleurer parce que j'ai trop de jeux à finir. être avec mes potes.
FILMS & SÉRIES ▬ mais vous voulez vraiment que je passe ma nuit à remplir ça ?  Snif pour faire viiite, niveau films. j'ai du voir 1000000 fois la trilogie du seigneur des anneaux. star wars. alien. predator. terminator (2) tous les disneys, dreamworks, pixart, marvels, DC, etc. tous les films. TOUS OK.
en série, wuuu. hannibal, game of thrones, once upon a time, vikings, the walking dead, teen wolf, sleepy hollow... j'en oublie.
PRÉSENCE ▬ je serai là le plus souvent possible, je dirai un beau 5/7 voir 6/7.
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ très franchement, ça doit être le forum sur le hobibit (oui j'ai fais une faute, je la laisse car je trouve ça marrant... hobibit... *5 years old*) le plus complet et le plus beau que j'ai vu dans mes recherches.  :alcoohooool: 
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ j'avais mis le forum dans mes favoris depuis un bon moment, mais je n'avais pas d'idées de personnages à l'époque. quand je suis revenue par hasard avec l'envie, je suis tombée sur le perfect scénario de Soren. et bah voilà quoi. Jamie en pirate, il m'a fallu environ 2 seconde trente dixième pour ouvrir mon word.  :hé :3: 
TON AVATAR ▬ Jamie Chung, Once Upon a Time (mulan)
REGLEMENT▬
Spoiler:
 
UN TRUC EN + ▬ ça doit faire un milion d'années que j'ai pas joué de femmes sur un forum. yolo.  Pokerface  bon en même temps, elle est badass. donc ça va.
je vous aime.
piss.
 :hé :3: 



Dernière édition par Erinka Zhihrin le Jeu 26 Juin 2014 - 18:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 18:47



   

   
“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here

   
Les flammes s'élevaient si haut dans le ciel que je devais casser  ma nuque pour que mes prunelles puissent en voir le bout. Un spectacle d'une macabre beauté qui ne laissait qu'un vide dans mon cœur. Ce n'était pas ainsi que je concevais mes idéaux quant à ce que j'étais. Jamais je ne brûlerai. Jamais je n’ôterai à une enfant son village, ses parents. C'était des agissements barbares et quand bien même nous étions ce que nous étions, j'avais toujours l'espoir que les pirates puissent avoir une chose proche de l'honneur dans leurs cœurs assombris par leurs méfaits. Je me tenais face à l'incendie, sur les planches de mon navire qui tanguait légèrement sur de petites vagues. La mer s'agitait. Le ciel s'assombrissait alors que la nuit pointait le bout de son nez. Mes hommes se tenaient également immobiles sur le pont du serpent des mers, adsorbés par les lumières crépusculaires qui s'échappaient de notre île de destination. Une destination bien incertaine, maintenant. La taverne dans laquelle je devais boire mon rhum flambait. Les hommes et les femmes qui auraient pu me renseigner sur ma cible brulaient sur le sol. Oh, je ne pouvais pas voir, nous étions ancrés bien loin de la plage. Ce n'était qu'une déduction. Je connaissais cette horreur. Je ne la connaissais que trop bien. « On dirait que quelqu'un nous a devancé, capitaine. » Aux paroles de mon second qui se hissa à mes côtés, mes dents se serrèrent entre elles, mes poings se crispèrent sur la poignée de mon sabre et mes yeux se fixèrent sur l'eau aux reflets orangés. Le vent se souleva. Ma cape s'éleva doucement au rythme de la brise. « Personne ne mérite de finir ainsi. Ceux qui ont fait cela le paieront un jour. » Mes talons pivotèrent pour que je puisse regarder mon lieutenant dans les yeux. La main qui ne reposait pas autour de mon sabre se nicha sur l'épaule de mon vis-à-vis. J'enfonçais mes griffes fermement dans le tissu de sa chemise, inconsciente de ma rage alors qu'elle se déversait sur la chair de mon camarade. « Crois-moi, mon ami. Les flammes recrachent toujours quelque chose. » De la haine. De la colère. Un besoin sans fin de se venger. Voilà tout ce que les flammes m'avaient offertes. J'espérais en réalité que cet incendie consumerait tout sur son passage. Qu'il ne laisserait aucun survivant. Ce n'était pas une vie que je conseillais. Vivre pour se venger. Vivre comme une survivante. Et pourtant, je chérissais chaque jour que la chance m'avait confiée sur les mers. Pourquoi ? L'espoir. L'espoir d'égorger celui qui avait brûlé mon village. Je me dirigeais vers la porte de ma cabine privée, les doigts sur la bois orné, mon regard se posa une dernière fois sur les flammes. Les souvenirs remontaient en moi comme un poids qui écrasait mon âme.

Je n'étais qu'une petite sirène, à l'époque. Quelque chose de niais. Quelque chose qu'on pouvait facilement briser en mile morceaux. Mon père me protégeait. C'était un garde dans l'âme, bien qu'il n'était qu'un banal marchand. Il détestait les piratess, c'était la seule chose qui me marquait à son sujet. Il pestait contre eux tous les soirs en revenant sur son bateau. Maudis pirate. Ils pillaient tout le temps. Il craignait qu'un jour, ils ne débarquaient chez nous pour voler le peu que nous avions. La baie d'Anfalas était peu célèbre. C'était une divine protection, en réalité. Nous étions en paix puisque invisible pour le reste du monde. Notre village, un petit port, survivait tant bien que mal. Grâce aux hommes tel que mon père, voguant sur les mers aux alentours pour vendre ou transporter des marchandises dans les tonneaux qu'il fabriquait lui-même. Un simple tonnelier. Dès ma neuvième année de vie, je souhaitais partir avec lui. Je voulais participer à la confection des tonneaux. Je voulais être quelqu'un. Il repoussait mes demandes, détruisant mes rêves avec un marteau de réalisme. Il n'hésitait pas à me répéter que les femmes n'avaient pas leur place sur un navire. Que les femmes, dans notre monde, n'étaient pas faites pour la mer. J'ai compris plus tard que cette pensée était partagée par beaucoup de personnes. Peut-être aussi voulait-il me garder auprès de lui. Que je reste enchainée à un père bien trop protecteur et méfiant du monde cruel dans lequel nous vivions. Ce même monde qui m'avait privé d'une mère, à peine eus-je le temps de pousser mes premiers cris. Le destin ne nous laissait pas en paix.


A l'aube de mes dix ans, la tempête nous amena le monstre qui scella ma vie. Je me souviendrais à jamais des voiles noires, des vagues déferlantes qui s’écrasaient sur l'unique ponton du village. De ce sentiment. De cette peur qui broya mes entrailles alors que mon père fût réveillé par les cloches qui retentissaient depuis le quai. Je grimpais sur une petite caisse pour pouvoir me hisser à la fenêtre de notre maison en bois et j'admirais pour la première fois un navire de pirates. La main de mon père agrippa l'épaule, il me tourna vers lui violemment, afin que je ne puisse pas voir la mort personnifiée arriver vers nous. Cette détresse sur son visage, je ne la comprenais pas. Il m'avait mis en garde contre les brigands des eaux, contre les monstres des mers. Je me pensais en sécurité sur les terres. Naïve enfant. Il me secoua, distraite comme j'étais, curieuse de voir encore une fois les voiles du vaisseau. Ils étaient déjà sur notre plage. Ils étaient déjà en marche vers le village. « Erinka, écoutes-moi ! » Je me tortillais. Je voulais voir. Ma tête était tournée vers la fenêtre. Je voulais voir. « Ça suffit ! » Mon père écrasa mes épaules entre ses mains de sorte à ce que je ne puisse plus bouger. Jamais je n'avais vu une telle terreur dans ses yeux. Jamais il n'avait agit avec tant de violence à mon égard. « Tu dois te cacher. Tu ne dois pas les admirer, bon sang. Il faut que tu comprennes. Ils vont te faire du mal. Ces gens-là... Ils ne respectent rien. » Je comprenais enfin. « Mais père, nous n'avons rien. Tu m'as dit que les pirates cherchaient les trésors. » Pourquoi s'en prendre à des pauvres gens sans richesses ? Ses doigts glissèrent doucement sur ma joue, ses yeux me disaient combien il m'aimait, je pouvais le sentir. « Certains hommes ne vivent que pour faire souffrir les autres, ma fille. » Cette phrase résonnait longtemps en moi. J'y pensais alors que j'entrais dans un des tonneaux confectionnés par mon paternel. Il déposa ses lèvres sur mon front avant de refermer cette petite prison destinée à me sauver. Un bruit sourd provint au-dessus de ma tête, les yeux levés vers le toit de ma cachette, je me rendis compte qu'il avait bouché la sortir par une caisse, assez lourde pour que je ne puisse pas sortir toute seule.

J'étais seule. J'avais tellement peur. Recroquevillée, les genoux contre mon buste, les mains sur les oreilles, j'essayais d'échapper à l'horreur. Tout ce que je pouvais entendre, c'était les cris. Puis vint la chaleur. L'odeur désagréable. La fumée qui me fit tourner la tête rapidement. La toux prenait ma gorge. Je voulais appeler mon père. Je voulais crier son nom pour qu'il vienne me sauver. Son avertissement tuait chaque tentative de paroles. Et s'ils me trouvaient avant lui ? Et si je me faisais tuer par ces monstres ? Une heure plus tard, intoxiquée par la fumée de l'incendie, je me laissais mourir dans ce tonneau. Mes pensées n'avaient plus d'attache, mes bras n'avaient plus de force. Comme une marionnette dépourvue de fil pour se mouvoir. Je ne me rendais pas compte qu'on soulevait la caisse qui couvrait ma cachette. Je n'arrivais pas à être terrorisée alors que la lumière s'abattait sur mon front. Les mains qui descendaient pour m'arracher à ma mort n'étaient pas celles de mon père. L'épaule contre laquelle ma joue reposait ne lui appartenait pas. Je ne voyais rien. Que des cendres. Le dos de mon sauveur était floue. Des fringues déchirés. Il ne sentait pas bon. Le sol défilait sous mes pupilles épuisées. Des corps calcinés. Des têtes tranchées. L'horreur. Le vieux flibustier qui m'avait sauvé n'était plus en service depuis longtemps. Il était un rat qui se faufilait après les batailles pour piller tout ce qui pouvait encore être pillé. Trop lâche et trop vieux pour être un vrai pirate. Mais il avait eu pitié de moi. Il me sauva d'un passé en feu. D'un père dont la gorge avait été tranchée.


« Capitaine ? » Je reprenais mes esprits, les phalanges entourant la bouteille de rhum sur la table. Mes yeux en amande se glissèrent sur mon second qui se dressait devant moi, droit sur ses talons, attendant mes ordres. « Devrions-nous chercher des survivants ? » Je portais le rhum à mes lèvres, une gorgée rapidement avalée. « Il n'y en a pas. Mets le cap sur le nord. » Il hocha la tête respectueusement et sortit de ma cabine. Mon ton était froid. Cette fois-ci, je faisais certainement honneur à cette étiquette de pirate sans-cœur que certains m'avaient attribués. Il n'y avait jamais de survivants à ces événements. Moi ? J'étais morte depuis longtemps. La fille du tonnelier périt dans le tonneau de son père. La poète en moi me fit sourire alors que je buvais une nouvelle gorgée de ce liquide qui, je l'espérais, m'aiderait à noyer ma nostalgie. Le vieux roublard m'avait appris à naviguer. Il m'avait donné la force de créer un objectif de vie. Je n'étais plus naïve. Alors que le feu détruisit ma vie, la fumée de la vengeance emplit mes veines. C'est pour cela que je décidais de quitter le vieux flibustier à mes quatorze ans. Je devais rompre avec mon passé et lui, il en faisait partit. Mon cœur avait peut-être brulé avec mon village mais je ressentais beaucoup de peine à laisser le vieux ridé derrière. Il m'avait sauvé, après tout. Je lui avais volé des vivres et une épée, en bonne élève que j'étais. Mes cheveux aussi court que ceux d'un garçon, Vyr de mon faux prénom masculin, je m'engageais sur un navire. Ma mascarade ne fit pas sourire le capitaine du vaisseau lorsque je fus démasquée. C'était plutôt évident que je n'avais rien entre les jambes et son envie de profiter de ma beauté exotique, comme il m’appelait, n'était pas dissimulée. Pourtant, superstitieux, il ne voulait pas d'une femme pouvant lui attirer une malchance ou pire, une tempête. On me condamna à errer sur une barque. Déshydratée, je me retrouvais encore une fois à la lisière de la mort, la tête pendant dans le vide, mon reflet sur l'eau comme seul témoin d'un nouvel échec. Combien de fois j'allais me faire avoir par ce foutu destin ? Quand arriverais-je à reprendre le contrôle de ma vie ? Mes paupières tombèrent et tout ce que je me répétais, c'était mon envie de vengeance. De retrouver ceux qui m'avaient tout pris. Et on entendit mes prières lorsqu'un navire me repêcha.

Nous reprîmes la route vers le nord, comme je l'avais ordonné. Laissant les flammes consumer le village derrière nous. Je ne serais pas une sauveuse, aujourd'hui. Toujours assise à la table sur laquelle reposait la carte maritime et ma précieuse bouteille de rhum, je massais mes cervicales, croisant les jambes. Tout naturellement mes bottes pénétrèrent mon champ de vision, au fur et à mesure que j'allongeais mes jambes. Ces bottes cirées m'arrachaient toujours un sourire lorsque je prenais le temps de les contempler avec tendresse. Lady Bird m'avait sauvé d'une morte lente et solitaire. Ce capitaine. Il ne fallût pas longtemps pour que je me rende compte que j'étais sur un navire pirate. Elle ne me cacha pas sa nature même après mes contestations quant à ma présence au milieu de mes ennemis. Les premières jours étaient difficiles. Je refusais de manger la même nourriture que les pirates. Je leur offrais mes crachats de salives en guise de salutation. La seule qui acceptait de me rendre visite vers le lit qu'on m'avait prêté, c'était le capitaine. Que je la détestais. Elle était si compréhensive avec moi. Elle semblait comprendre mes tourments. Elle m'avait giflé plusieurs fois pour mon insolence. Comme cette fois-là. Ma joue était rouge. Mon regard, assassin contre celle que me tenait captive. Je ne l'étais pas réellement, prisonnière. J'étais de passage. Mais elle m'obligeait à rester le temps que je retrouve mes esprits, disait-elle. Je venais d'insulter un membre de son équipage, une femme qui m'apportait de la nourriture. « Je vous déteste tous. Vous, les pirates. » La capitaine se leva en m'observant. « Ça fait beaucoup de monde à haïr, tu ne trouves pas ? » Elle ramassa le morceau de pain à terre et le tendit vers moi. « Il faut des forces pour être en colère, jeune fille. » Mes yeux s'écarquillèrent alors que mes mains couvrirent naturellement ma poitrine écrasée sous les bandages. Je n'avais dit à personne ma vraie identité, on me prenait encore pour un jeune garçon. « Il en faut plus que des cheveux courts et des bandages pour me tromper, tu sais. Tu te fais passer pour ce que tu n'es pas et tu oses juger les autres quant à ce qu'ils sont ? Essayes déjà d'accepter ce que tu es. Là, tu pourras me cracher ta colère, si tu veux. » Elle jette la pain sur mes cuisses et me sourit. Je n'oublierais jamais le son de ses talons sur le plancher de bois. Son dos qui s'éloignait peu à peu de moi. « Essayes de vivre comme une femme, gamine. »


De gamine haineuse, je devins sa seconde, son pirate le plus fidèle. Retournement de situation, n'est-ce pas ? Plus jamais je n'avais essayé de me faire passer pour un homme, même si mes manières n'étaient pas celles d'une princesse. J'assumais qui j'étais, grâce à elle. Lady Bird était tout pour moi. Je l'ai suivi pendant six années. J'étais même devenue ce que je détestais dans mes jeunes années. Un écumeur. Un pilleur des mers. Car j'avais compris que tous les pirates n'étaient pas des tueurs.  Nous dépouillions mais ma capitaine ne tuait jamais sans raison. Elle ne rasait pas les villages, elle n'arrachait pas les enfants à leur monde d'innocence. Et je la respectais pour ça. Je l'aimais, même. Un amour que je taisais tous les jours. Je me contentais d'afficher mon plus profond respect et je pense qu'elle me considérait comme sa fille, à la toute fin. Lorsque la mort la faucha pendant un abordage difficile, elle me confia comme elle était fière de moi. Fière que ma rage se soit mue en une si belle fleur. Je ne pouvais lui avouer mes sentiments. Je ne pouvais lui dire que cette fleur avait des épines. Que j'étais toujours folle de colère et de vengeance mais que je la contrôlais. Lady Bird mourut dans mes bras comme j'étais née dans les siens. Je ne gardais que ses bottes. Qu'un souvenir qui me permettait d'avancer comme nouveau capitaine du Jormungand. Elles me portaient vers ma vengeance car Igrot, l'abomination qui m'avait pris mon enfance était vivant. Je le savais. Je me levais de ma chaise, bouteille à la main. A travers les vitraux de la cabine privée, je pouvais voir la mer. Mes paupières tombèrent doucement sur mes pupilles. Oh, Bird. Puisses ta sagesse me porter à travers les cauchemars. Me donner la force d'écraser mes ennemis et de protéger mes amis.





Dernière édition par Erinka Zhihrin le Jeu 26 Juin 2014 - 19:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 18:48

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE  Dummy 

MERCI MERCI MERCI MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII  ♥ 

Merci pour tout et je vais lire de suite tout ce que tu as écrit et TU AS MA RECONNAISSANCE ETERNELLE ET JE.

MULAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN  :hurdur: 

 Hug

EDIT : ERINKAAAAAAAAAAAAAA

Je kiffe la façon que tu as de décrire la donzelle des mers ** je suis fan et j'adhère totalement  ♥

EDIT EDIT ; 2 seconde 30 dixième, hé beeen 8D contente que ça te plaise à ce point, arh arh *^*  ♥ 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 19:10

Bienvenue à toi sur le forum en esperant que celui-ci te plaira !
Si tu as des questions n'hésites pas le staff est à ton service .
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 19:55

Bienvenue à toi jolie bridée ♥
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5877
♦ RÉPUTATION : 2741
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 19:57

Bienvenue ! Dummy

Comme cela a déjà été dit, n'hésite pas si tu as des questions, on est là ^^

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 20:00

On doit pas rigoler souvent avec toi O_O !

Ceci dit, ce perso a trop de classe, donc tu as le droit d'être une garce des mers x) !!

Bienvienduuuuuuuu  :hurdur: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 20:01

Bienvenue *0* que tu es belle ♥
Revenir en haut Aller en bas

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1369
♦ RÉPUTATION : 1172
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 20:16

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue
Et comme j'aime répéter tout ce que dit Dwalin - et Aislinn pour le coup-
si tu as des questions n'hésite pas ^^

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mar 24 Juin 2014 - 21:25

Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Mer 25 Juin 2014 - 1:09

oooooooooh, vous êtes soooo precious  Hug Hug Hug (sans jeu de mots  Trollface ) merci pour l'accueil, en plus avec des personnages de fifous, vous tous. Wouw.  InLove 
(soren, comme dit un peu partout -rrrrroarrr- je suis contente que ça te plaise pour le moment. j'espère continuer sur la bonne voie  :hiiiii:)
j'attaque l'histoire demain et youplabboooouuummm  All yay !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Jeu 26 Juin 2014 - 0:44

Juste.

Parfait.


Je t'ai déjà inondée de compliments mais ... TU ES PARFAITE. C'EST SO FEELS SO COMME CA QUE J'IMAGINAIS LE PAPA ET ERINKA ET LADY BIRD. SERIEUX. TELEPATHIE POWA SIS'.

J'adore TOTALEMENT.

Je t'envoie une montagne de bouteilles de rhum.  :alcoohooool: 

Arrêtes d'être aussi parfaite, ca en fait presque de l'ombre à Soren  Trollface  presque ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Jeu 26 Juin 2014 - 1:03

irrk irrk irrrkkriikkk :fiouuu: :fiouuu: (tu l'aimes mon gloussement de dinde bizarre  Pokerface )

 :alcoohooool:  :alcoohooool:  :alcoohooool:  :alcoohooool:  :alcoohooool:  :alcoohooool: 

Je sais pas comment réagir à ça, je vais donc me contenter de me rouler à tes pieds en me noyant dans mes larmes de bonheur. Franchement, merci d'avoir inventé la donzelle, parce qu'elle est badass et c'est un plaisir de l'imaginer avec toute cette badasserie sur son bateau à donner des ordres.  wooo 
bref, merci pour les compliments, encore, ô créateur.  Je rougis à fond.  Rainbow

hahaha soren * s'étouffe de rire * Trollface fuck the king (oh, pas dans ce sens-là, yo) j'déconne, elle lui fait des bisous (et lui fout des baffes) quand il veut, à son ex-futur-roi-camarade de beuverie.
:kawai:
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5877
♦ RÉPUTATION : 2741
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   Jeu 26 Juin 2014 - 20:15



   

   
“ TU ES VALIDÉE, CAP'TAINE! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

   
➴ Avis sur la fiche — Hey Dummy Alors, suite aux quelques modifications demandées, et à l'acclamation du créateur du prédéfini (dont on entend encore l'écho à cinq lieus à la ronde), je te valide ! Encore une fois, j'admire le style d'écriture fluide dont tu fais preuve et je susi impatiente de voir cette soif de vengeance à l’œuvre, si Igrot est pris un jour !
Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent : chat box, MP, section questions... Sur ce, bon jeu et encore bienvenue parmi nous !
   
COOL, J'SUIS VALIDÉE !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une fiche de relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Pense à mettre les liens vers ta fiche et ces différentes petites choses dans ton profil, c'est bien pratique !
   Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP.  Quand à cette section, il t'est possible d'y passer des petites annonces comiques, qui défileront sur le forum. Ah tiens, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Vas-y donc.

   Plus sérieux à présent ; si tu as un personnage en lien avec le tien et que tu veux le proposer aux autres joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin, n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur, merci ! Cela évitera les doublons.

   Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombre de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu es téméraire et veux t'amuser à relever des défis, vas-y, n'hésite pas !

   
Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Cap'taine Zhirhin... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !

   

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: spectres in the fog (erinka)   

Revenir en haut Aller en bas
 
spectres in the fog (erinka)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Spectres d'Hadès
» [a supprimer] Braco - Maître d'Arme de l'Epée
» Combat Kyros VS Amendile (pour les spectres et le guerrier divin et Amendile)
» L'OEIL NOIR
» Fiches des argents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.