AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Selphir : Cherche homme, ou femme, prête à donner de son temps
et de son épée pour retrouver un homme qui mérite la mort.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa]

Partagez|

Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Mar 8 Juil 2014 - 23:22

You'll get everything with a bit of training
Toute discipline demande de la pratique et cela, toute personne versée dans un art le sait. Le tir à l'arc n'est pas en reste, bien au contraire. C'est une discipline très stricte qui demande de la rigueur et un entrainement quotidien pour, ne serait-ce prétendre, atteindre l'excellence. Le jeune nain n'était pas un maître en la matière, loin de là, mais il pouvait tout de même se vanter d'être un bon archer à défaut d'en avoir toute les qualités. Mais cela, il le devait à son entrainement car si les nains maniaient la hache et le marteau, l'arc était plus... mais ce n'était que des railleries de nains pré-pubères. Ce que l'on sait des railleries, c'est qu'elles sont issues d'un cœur empoisonné par la jalousie et autres sentiments malades qui ont le don de détruire bien plus qu'un homme.

Kili y était maintenant imperméable, ou du moins tentait-il de l'être son âge. Ce n'est pas en naissant avec une cuillère en argent dans la bouche que l'on gagne le respect,il faut s'en montrer digne, mais reste que l'un ne va pas toujours sans l'autre et qu'il ne faut pas s'attendre à être respecté aussi facilement. C'est sans doute pourquoi le jeune nain pratiquement imberbe ne s'attendait pas à ce que les moqueries à son égard cesse du jour au lendemain et pourquoi il travaillait si dur à la perspective de le gagner. Le tir à l'arc n'est pas bon qu'à ramener du gibier, c'est un art de maîtrise et de précision qui se pratique à distance plutôt qu'au corps à corps. En cela, il en était fier et il attendait avec impatience de montrer ce dont il était capable à son oncle.


Il était du genre matinal, à profiter de ce que certains dorment encore pour longer les couloirs tranquillement et se rendre à l'espace dédié à sa discipline. Ainsi, tout était plus calme, plus tranquille et il était rare qu'il ait à partager ses entraînements avec quelqu'un.
L'esprit encore légèrement embrumé par le sommeil, le corps engourdit de sa passivité nocturne, il commença par des exercices d'échauffement afin d'achever de se réveiller. Il avait déjà tiré plusieurs fois au saut du lit comme ça et les pointes de ses flèches en avaient pâti à force de rencontrer le mur au lieu du paillage de la cible. Il fit tourner sa tête, ses bras, son buste avant d'étouffer un ultime bâillement puis d'effectuer quelques genoux flexions comme s'il s'apprêtait à courir le cent mètres. Bien réveillé, il put se plonger pleinement dans sa concentration. Vérifiant l'état de son arc comme il l'avait fait la veille avant de se coucher, l'inspectant minutieusement, il tira plusieurs fois sur la corde, comme dans un jeu, avant de se décider à saisir une flèche.
Il inspira profondément avant d'expirer, puis inspira une nouvelle fois en bandant son arc cette fois. Bloquant sa respiration, il visa sa cible quelques pas plus loin en fermant un œil pour finalement chasser l'air de ses poumons en gardant sa cible en vue et de lâcher la corde qui siffla près de son visage. Il relâcha la tension en baissant son arc pour observer sa cible avant de tirer une autre flèche, puis une autre, et encore une autre, successivement. Au bout de quelques minutes, il quitta son arc pour se défaire d'une partie du haut de ses vêtements, sentant la température monter.

L'air ne circulait pas du mieux et les torches éclairant la salle réchauffait son atmosphère. Ce n'était pas la forge bien sûr mais il fallait se mettre à l'aise avant de finir comme un warg détrempé. Passant sa tunique par dessus la tête, il fit un tour sur lui-même pour aller la poser près du reste de ses effets et s'arrêta en cours de chemin, la tête à peine sortie et les bras encore emprisonnés, en voyant qu'il n'était pas seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Jeu 10 Juil 2014 - 12:38




Not what I was looking for...

Kili & Fraìa


Plusieurs de ses admirateurs étaient venus l’observer la dernière fois qu’elle était sorti pour pratiquer le tir, et cela ne l’avait pas vraiment enchantée. Sans être mauvaise ou irrécupérable, elle n’était pas forcément des plus brillantes avec un arc entre les mains, et avait besoin de se concentrer pour réussir quelque chose de correct. La présence des nains n’avait fait que la stresser là où elle aurait dû être suffisamment relaxée pour tirer correctement. Au final, son petit moment de plaisir et détente n’avait pas été aussi appréciable que ce qu’il aurait dû l’être, et elle n’était pas retournée à cette pratique depuis plusieurs semaines (pour ne pas dire mois).
Mais en cherchant quelque chose dans un de ses coffres quelques jours auparavant, Fraìa était tombée par hasard sur celui contenant son arc et ses flèches, sagement rangés et n’attendant plus qu’elle. Elle s’était rappelée de son père, qui avait d’abord refusé qu’elle apprenne à s’en servir avant de finalement lui céder comme il le faisait toujours. L’avoir fait céder avait été une joie sans nom... Alors il serait dommage de laisser le fruit de ce dur travail au placard, n’est-ce pas ?
Elle avait donc programmé une nouvelle session de tir pour s’exercer, choisissant cette fois de s’entraîner à une horaire suffisamment matinale pour s’attirer que personne ne fut avec eux à ce moment-là. Se lever tôt ne lui faisait pas peur quand il s’agissait d’un de ses petits plaisirs, plus encore si cela lui assurait tranquillité. Alors, elle avait pris soin de se coucher très tôt la veille. Eveillée de très bonne heure, elle avait fait sa toilette et passé une robe aux tons rouges sombres dont les manches longues ne la gênaient pas trop pour pouvoir bander correctement son arc. Elle avait tressé barbe et cheveux, en glissant parmi les mèches des chaînettes d’or fin qui se distinguaient à merveille dans ses crins sombres. Pas de boucles d’oreilles, pas de chaînes à barbe, qui auraient pu entraver sa tache future, un simple collier assorti reposant sur sa clavicule. Elle avait à peine mangé, déjà impatiente de tirer quelques flèches, et était sortie accompagnée d’un valet qui portait ses affaires et s’amuserait à aller chercher ses flèches pour elle un peu plus tard.

Ils avaient traversé plusieurs couloirs de pierre, et Fraìa appréciait le calme des rues en ces heures matinales, les premiers nains se réveillant pour aller travailler. Son valet lui avait ouvert la porte donnant sur l’espace où elle avait l’habitude de venir s’entraîner et elle y avait pénétré en s’attendant à voir la pièce vide, pensant déjà devoir attendre que celui qui l’accompagnait n’allume les différentes lampes avant qu’ils puissent commencer.
Contre toute attente cependant, un nain était déjà en place, décochant plusieurs flèches sous ses yeux sans se douter de leur présence. L’inconnu, dont elle ne voyait que le dos, était manifestement bien plus doué qu’elle et touchait sa cible à chaque fois, le geste précis et travaillé. Un instant, elle eut presque honte d’être si peu régulière dans ses séances, ce qui expliquait son propre niveau, bien inférieur. Mais elle fut coupée dans ses pensées alors que le nain se retournait, faisant plusieurs pas en sa direction tout en retirant sa tunique, avant de s’arrêter en se rendant compte qu’il était observé. Fraìa sentit le rouge monter à ses joues en un instant alors que ses yeux passaient du torse aux visage du jeune nain et qu’elle y croisait son regard. Elle tourna alors la tête afin de ne pas le fixer, ne sachant pas vraiment ce qui était supposé être convenable ou non dans une telle situation :

« Excusez-moi ! »

Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait un torse d’homme. Elle avait déjà assisté à des démonstrations de combats notamment où certains participants semblaient n’avoir aucun souci avec le fait d’exhiber leurs muscles, mais elle se tenait alors bien au-dessus d’eux, dans les gradins... L’un dans l'autre, elle n’avait jamais été aussi près d’un homme partiellement dévêtu. Elle aurait pu le toucher si elle avait daigné tendre le bras. Ce qu’elle n’aurait bien entendu jamais fait !
Réalisant qu’elle s’était excusée sans réelle raison (elle n’avait rien fait de mal, n’est-ce pas ?), la surprise l’ayant troublée sans nul doute, elle trouva bien vite un moyen de retomber sur ses pattes et de se justifier tout en se montrant courtoise :

« Je ne pensais pas que quelqu’un serait là si tôt… Nous pouvons revenir plus tard si notre présence dérange ? »

Assurément, s’il était venu à une telle heure il devait certainement, comme elle, chercher le calme pour mieux pratiquer. Elle ne voudrait en aucun cas troubler son entraînement. Si elle était ici pour le plaisir, lui avait peut-être réellement besoin de s’exercer... Sur cette pensée, comme elle reposait ses yeux sur le jeune nain, elle réalisa soudain que ce dernier n’était autre que le second neveu de Thorin. Ce qui faisait de lui pas moins que le prince des exilés d’Erebor. Elle s’inclina alors légèrement, pliant les genoux en une révérence digne de leurs statuts respectifs, et se présenta brièvement :

« Je suis Fraìa, fille de Daìn. Nous nous sommes déjà croisés... »

A des occasions plus ou moins barbantes pour la plupart, où sa présence et plus particulièrement celle de son père étaient attendues. Ils avaient dû également se voir dans les halls de Thorin, alors qu’elle venait rendre visite à celui qu’elle considérait comme son ami. Pour autant, elle ne se rappelait pas avoir jamais vraiment adressé la parole à Kili. Pour ce qu’elle avait observé, il était très souvent accompagné de son frère et les deux princes faisaient les canailles dans le dos de leurs ascendants.  

_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Mar 23 Sep 2014 - 8:52

Concentration is the key of discipline
La tunique tout juste passée au dessus de la tête, ses bras encore emprisonnés dans son étole, il les ramena contre lui comme pour se protéger du regard qu'il avait senti s'attarder sur son torse ainsi dénudé et offert à ses yeux. Après un court instant qui lui parut une éternité, il fini par la repasser en sens inverse, se rhabillant  prestement malgré la chaleur qui régnait. Faisait-il plus chaud depuis qu'il s'était rhabillé -même s'il n'eut été torse nu qu'une minute- ou avait-il toujours fait aussi chaud dans cette salle ? Il jeta un regard au nain avant de le reporter sur la naine qui lui faisait face et de baisser le regard sur le sol, le relevant pour examiner rapidement le plafond pour enfin plonger son regard dans celui de la naine, son embarras étant vite passé. De quoi pouvait-il bien se sentir gêné, ce n'est pas comme s'il était lui-même entré pour se trouver nez à nez avec le nombril d'une dame, ce qui aurait été tout à fait indécent d'autant plus qu'il aurait fallu pour cela ôter bien plus qu'une simple tunique.
Il avait davantage senti son regard s'attarder sur la partie apparente de son corps que constaté ce fait mais, sans montrer de gêne, il avait soutenu son regard sans ciller quand ses  yeux avaient fini par croiser les siens. Mais il ne se montrait pas pour autant confiant, voir présomptueux, suite à la réaction de la naine qui s'était empressée de détourner le regard en s'excusant, il s'était plutôt empressé à son tour de masquer la source de tout embarras. Pour autant, il savait se montrer réaliste quand à ce dont qu'il disposait mais d'une certaine manière, une simple réaction aurait pu le flatter.

Il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un vienne ainsi perturber la tranquillité de son entraînement matinal, rares étaient ceux -ou celles- qui prenaient la peine de se lever aussi tôt pour tirer quelques flèches. En son sens, c'était une bonne méthode pour augmenter ses capacités et se vider l'esprit en même temps et s'il parvenait à faire mouche chaque fois qu'il lançait une flèche, ce n'était pas toujours ainsi et ce n'avait pas toujours été le cas. Un esprit parfois trop encombré par ses pensées empêche de faire le vide dans son esprit que requiert une bonne concentration.
Il avait été d'autant plus surpris par le fait qu'elle s'excuse à son égard. Elle n'avait rien fait de mal à son encontre et en son souvenir, l'espace était disponible pour tous. Mais il apprécia sa courtoisie, même s'il eu été plus courtois de s'excuser à sa place, il lui signifia rapidement qu'elle n'avait pas à agir ainsi.

― Il n'en est rien, bien au contraire. Je vous saurais gré de bien vouloir vous joindre à moi pour vous entraîner.

Il s'inclina légèrement en avant, saluant son invitation tout autant que son invitée, tout à fait sincère dans cette proposition. Il y avait suffisamment d'espace pour qu'ils ne se tirent pas dans les jambes et à moins qu'elle ne soit du genre commère -ce dont il doutait fortement vu l'heure à laquelle elle était venue, bien que rien n'empêchait de faire rimer langue pendue avec matinale– il aurait grandement apprécié de la compagnie. Kili fit un pas en avant, ouvrant ses bras pour montrer les cibles derrière lui quand elle se présenta. Où était ses manières, même si la plupart des nains était apte à mettre un nom sur son visage, cela ne voulait pas dire qu'il était exempté de ce genre de politesses.
Il s'inclina à nouveau et attrapa doucement sa main pour la baiser comme il se doit, priant intérieurement pour qu'elle ne le lui rende pas.

― Kìli, fils de Dìs, sœur de Thorin, héritier de Dùrin.

Il plissa légèrement les yeux pour détailler Fraìa, passant rapidement sur sa tenue et sa barbe pour examiner son visage plus en détail sans que ce soit de manière inconvenante avant que des souvenirs ne lui reviennent à l'esprit. Il lui semblait bien l'avoir croisé à plusieurs reprises mais il ne s'était jamais vraiment arrêté sur elle, prit par d'autres occupations pas forcément très intelligentes. Il y avait tellement plus à faire aux réunions "mondaines" que de rester sagement auprès des adultes à les écouter parler -même s'il y avait sans doute beaucoup à apprendre-.

― En effet, il me semble vous avoir déjà croisé sans que nous n'ayons été pour autant présenté.

Il n'ajouta pas tout ce qu'il avait en tête à ce moment précis, ni ne posa la question qui lui brûlait les lèvres. Son visage se fendit d'un grand sourire alors qu'il associait son nom avec son visage, saisissant les détails de la demoiselle auquel il faisait face.

― Ainsi, c'est chose faite. Je suis enchanté de faire votre connaissance.

Encore un peu et il aurait eu le réflexe déplacé de lui faire un clin d'œil. C'est que peu de personnes pouvaient se vanter d'être proche de son oncle et encore moins de personnes de la gente féminine.

― Me ferez-vous le plaisir de vous joindre à moi, Dame Fraìa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Mer 15 Oct 2014 - 0:57




Let’s aim high…

Kili & Fraìa


Elle s’était permise de rester en retrait, observant le geste expert du jeune nain qui s’entraînait déjà sans annoncer sa présence. A tel point que, l’autre n’ayant pas décelé son intrusion, elle se retrouva bien vite embarrassée, nez à nez avec un torse nu (et poilu comme un vrai nain). Tout deux semblèrent fort incommodés, même si Fraìa ne se rendit pas compte de la réciprocité de cet embarras. La naine s’excusa en détournant le regard une fois passée la première seconde de surprise, tandis que son congénère se rhabillait finalement, mais ils eurent tôt fait de reprendre un semblant de dignité et de contenance. Elle fut la première à reprendre la parole, rebondissant sur ces propres mots pour signifier qu’elle s’excusait de son intrusion, et non de toute autre chose, et offrir revenir plus tard, si cela était préférable.
Le jeune nain la rassura tout aussitôt, l’enjoignant plutôt à se joindre à lui. Elle n’avait pas manqué de remarquer qu’il avait jeté un coup d’oeil à celui qui l’accompagnait, avant de s’adresser finalement à elle. Mais Jener savait rester silencieux, la suivant comme une ombre, extrêmement utile et serviable il fallait bien le dire, mais aussi tout à fait collant. Sûrement son interlocuteur avait-il compris que l’arc et le carquois qui étaient transportés étaient bel et bien les siens, à elle, et non ceux de l’autre nain.

Fraìa remercia alors d’un hochement de tête le Prince dont elle venait finalement de reconnaître l’identité, maintenant qu’elle avait pu se poser. Son faciès fin et sa barbe encore peu développée étaient tout à fait caractéristiques, mais elle avait aussi eu plus d’une fois l’occasion de croiser son chemin. Elle sourit légèrement, après s’être présentée, quand il se permit de lui baiser doucement la main. Thorin se permettait tout juste de la lui serrer amicalement, se comportant toujours comme si cela était déjà un geste presque trop intime… mais elle aurait été bien mal à l’aise de le voir lui faire ainsi la révérence.
Elle le laissa la détailler, appréciant qu’il reste poli dans son examen, et nota que le franc sourire qu’il afficha ensuite était lui aussi bien différent de celui de son oncle, toujours tout en retenue, au front plissé par la concentration et aux lèvres si rarement souriantes. Il la surprit même, mais elle ne put s’empêcher de se demander si quelque chose était caché derrière un si grand symbole d’enjouement. A quoi pensait-il, elle n’en savait rien dans l’absolu, mais pouvait en avoir une petite idée.

« Tout le plaisir est pour moi. » Elle lui sourit doucement, et avoua ensuite « Je crains d’être bien loin de votre niveau de maîtrise… je vous ai vu décocher une flèche en arrivant. »

Ainsi elle admettait tout de suite le tout. Elle l’avait observé faire (même si c’était plutôt deux flèches qu’une) et elle n’avait évidemment pas le même niveau. C’était dit, afin de la laisser respirer plus paisiblement par la suite. Car bien entendu, Kili ne manquerait probablement pas de la juger sur ses aptitudes, n’est-ce pas ?

Elle se tourna alors vers Jener, et récupéra son arc, une pièce de bois moins lourde que la plupart des armes d’entraînement et joliment façonnée avec des motifs géométriques et les runes de sa famille. Elle demanda alors non sans une certaine douceur à son suivant de bien vouloir ajuster une cible pour elle, avant de s’avancer déjà vers la ligne de tir. Pendant que le nain s'exécutait, elle joua un peu avec son arme, tentant de retrouver le poids familier au bout de ses bras, de se souvenir des sensations qu’elle n’aurait pas dû oublier qui elle avait été plus régulière dans sa pratique. Elle tira la corde à vide une ou deux fois, se replaça légèrement d’elle-même en notant que sa position n’était pas bonne, se souvenant qu’elle devait se tourner plus amplement, esquisser le geste dans l’alignement du corps.

Jener eut tôt fait de déplacer une des cibles afin notamment de la rapprocher un peu d’elle, et vint se placer à ses côtés. C’était là encore admettre que son niveau était loin d’égaler celui du Prince, mais Fraìa garda néanmoins la tête haute, peu prête à courber l’échine uniquement car ses talents d’archère n’étaient pas optimums même si elle était âprement consciente de ce fait. Mais ça n’allait pas l’arrêter. Elle respira lentement, se répétant que la pratique était la clé et qu’elle ne faisait cela que par envie personnelle de toute façon. Ce n’était pas comme si des vies ne dépendraient jamais de sa pratique de l’arc... Sitôt sa respiration stabilisée, elle inspira une nouvelle fois profondément, et mis en place l'arc, le levant devant elle avant de l'armer. Son regard se fixa sur le viseur, attendant le moment où il lui semblait le plus stable pour tirer... mais ses bras ne purent s'empêcher de trembler sous l'effort alors qu'elle expirait déjà, relâchant la corde. Sa flèche se ficha dans la cible devant elle. Malheureusement, elle n'avait fait que la planter dans le cercle le plus extérieur.
Fraìa soupira silencieusement, peu contente de ce résultat médiocre, et pris une autre flèche dans le carquois, désireuse de faire mieux.  

_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Jeu 23 Oct 2014 - 22:52

But.. what am I thinking about ?!
Il l’avait invitée à se joindre à lui. Elle avait accepté. A vrai dire, il ne savait pas s’il avait bien fait mais il avait agi selon son cœur, il s’était simplement montré lui-même et il était sincère. Et puis, ça lui faisait de la compagnie, une agréable compagnie. D’autant plus que ce n’était pas souvent qu’il partageait sa séance d’entraînement, encore moins en compagnie d’une Dame.
Il avait repris son arc et gardé sa tunique, malgré la chaleur qui l’étreignait, et s’efforçait de continuer ce qu’il faisait. Il n’eut aucun mal à rester concentrer dans un premier temps, tirant flèche après flèche, les fichant les unes après les autres dans un petit bruit mat. Il n’avait prêté qu’un intérêt dissipé à ce qui se passait près de lui même si son œil ne cessait de passer de sa cible à celle de la jeune femme qui se faisait installer sur sa droite. La pensée qu’il aurait pu le faire pour elle lui vint à l’esprit tandis qu’il observait son serviteur s’activer mais il ne voulait pas la gêner.
C’était plutôt bizarre, vu qu’à la base, c’était elle qui ne voulait pas le déranger. Et puis, il avait rougis. Il n’arrivait pas à s’enlever ça de la tête mais, il avait senti ses joues se réchauffer quand elle l’avait complimenté. Heureusement pour lui, il avait déjà les joues un peu rouge sous l’effort qu’il avait fourni un peu plus tôt, alors il espérait qu’elle n’avait rien remarqué de sa gêne. Cette journée commençait bien.

Il arriva à un point où il se trouva finalement à court de flèche et donc à court de distraction. Son carquois était loin d’en fournir un nombre illimité et de toute façon, sa cible aurait fini comme un porc-épic s’il n’avait pas arrêté. L’arc à la main, il fit un pas vers sa cible avant de se figer pour regarder sa voisine. Il ne voulait pas se montrer indiscret en la dévisageant ainsi, il observait juste. Il commença par sa posture, jaugeant l’écart de ses pieds avant de remonter petit à petit jusqu’à ses épaules, puis s’intéressa à sa technique, la façon dont elle chassait l’air de ses poumons avant de lâcher la corde. A la façon dont il la regardait, la tête légèrement penchée sur le côté, ses yeux faisant des aller-retour sur sa personne, il aurait pu avoir l’air d’un pervers mais ses yeux démentaient son intérêt pour son corps. Ils n’avaient pas cette lueur lubrique d’un homme qui regarde une belle femme en pensant à des choses louches mais un sérieux qui laissait peu de place à l’imagination.
Gardant un œil sur elle, ou plutôt sur ses flèches, il alla récupérer les siennes qui patientaient gentiment. Serrant sa prise et tirant dessus aussi fort que possible, elles s’accumulèrent sur le sol en tintant sèchement. Il se pencha alors, offrant son postérieur à une quelconque flèche maladroitement lancée, pour les ramasser et retrouver sa place. Il s’arrêta cependant à nouveau en chemin pour la regarder. Décidément, lui qui lui avait promis qu’elle ne nuirait aucunement à sa concentration c’était fourvoyé. Elle était une vraie source de distraction mais il avait bien ses raisons. Après tout, même si ce n’était pas la première naine qu’il côtoyait, c’était bien la première qui tirait à l’arc à ses côtés et quelque chose dans sa posture ou peut-être était-ce son attitude, l’intriguait. Il n’aurait d’ailleurs su dire quoi mais elle lui rappelait un peu sa mère, en bien.
Le jeune nain rejoignit sa place un peu à contrecœur finalement, avant d’abandonner son arc sur un coup de tête. Il s’approcha de la jeune naine par derrière pour regarder par dessus son épaule, non sans avoir jeté un œil à son accompagnant. Attendant qu’elle bande à nouveau l’arc, il leva doucement la main et lui effleura le coude pour qu’elle monte le bras un peu plus. Il n’eut pas conscience de son geste avant de sentir sa main entrer en contact avec elle. Il l’enleva bien vite pour cacher ses mains derrière son dos en faisant un pas de côté.

― Votre coude n’est pas assez levé.

Cru-t-il bon d’expliquer. Il voulait au départ se montrer en observateur silencieux mais ça avait été plus fort que lui. Elle avait un bon potentiel pour quelqu’un qui n’avait pas son niveau de maîtrise pour reprendre ses mots. A vrai dire, il ne se considérait même pas comme un maître en la matière. Il n’était qu’un archer. C’eut été dans une autre discipline, une autre personne.. Il avait simplement cherché à l’aider, aussi poursuivit-il après s’être éclaircit la voix.

― N’attendez pas trop longtemps avant d’expirer, votre arc se stabilisera pendant que vous chasserez l’air de vos poumons.

Il se trouvait maintenant deux pas plus loin et se frottait le nez, légèrement gêné avant de retourner à sa place. Si son frère l’entendait, il se moquerait de lui et n’arrêterait pas de le charrier sur son comportement en sa présence. Ce qu’il aurait été lourd. Il soupira en secouant la tête avant de se reprendre. Est-ce qu’elle l’avait entendu ? Elle l’aurait pris pour elle, non ? Il lui jeta un regard en coin pour s’assurer qu’elle n’avait rien entendu et écarquilla légèrement les yeux en croisant son profil avant de croiser son regard.
Mais à quoi est-ce qu’il pensait ?!

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Sam 25 Oct 2014 - 12:58




A laugh is a smile that bursts

Kili & Fraìa


Il avait rougi. Légèrement certes, mais elle avait bien vu ses joues prendre un peu plus de couleur. Etait-ce à cause de son compliment, ou parce qu’elle venait d’avouer l’avoir observé alors qu’il se croyait encore seul ? Quand bien même la curiosité la piquait légèrement, elle ne connaîtrait pas la réponse, préférant feindre de n’avoir rien remarqué afin de ne pas embarrasser plus avant le garçon. Elle savait qu’il était fort gênant de ne pas avoir de contrôle sur son propre visage, parfois. Le sien ne s’était-il pas montré tout aussi rebelle en rosissant à la vue d’un poitrail pas plus tard que quelques instants auparavant ? Mais mieux valait ne pas y repenser...

Sitôt que Jener eut installé sa cible, elle tacha de tirer quelques flèches, tout en se remémorant les conseils qui lui avaient été donnés par le passé. Elle corrigea sa position d’elle-même, mais sa visée n’était visiblement pas encore optimale à en juger par les résultats obtenus. De plus, l’arc lui semblait plus lourd que dans ses souvenirs, lui reprochant du même coup son manque de pratique.
Un peu plus loin, Kili s’était remis à ficher ses flèches dans sa cible. Elle ne le regardait pas faire, ne voulant pas paraître intrusive, mais entendait chacune d’elle filer puis se planter dans un bruit sec. Et un coup d’oeil rapide sur sa cible lui suffit à savoir qu’il n’avait pas les mêmes difficultés qu’elle… Alors elle redoubla d’effort pour tenter de tirer au mieux, se concentrant sur sa cible, sa respiration.
Après quelques minutes, elle remarqua que le bruit qui rythmait sa pratique s’était arrêté, et elle ne tarda pas à voir Kili venir récupérer ses flèches, forçant pour les déloger une à une. C’était une chose qu’elle-même ne faisait jamais, laissant le soin à son accompagnateur de le faire pour elle. Mais la naine se fustigea légèrement, car il n’était pas temps de se laisser distraire pour si peu compte tenu de son score, et elle reprit donc de plus belle son entraînement, inspirant profondément avant de viser et tentant de ne pas trembler sous l’effort. A nouveau concentrée, elle attendit le moment opportun pour relâcher la corde et la regarda se loger dans la paillasse. On lui tendit alors une autre flèche, et elle l’arma, repassant encore en revue les instructions de tir à chaque mouvement dans sa tête, comme un leitmotiv rythmant chacun de ses gestes.

Elle fut cependant tirée de ses pensées par la présence du prince, derrière elle. Quand était-il arrivé là ? Mais elle poursuivit, et banda son arc, désireuse de montrer son sérieux plutôt que de s’arrêter simplement parce qu’on l’observait (sans quoi elle n’aurait jamais pu commencer une telle activité en premier lieu). Elle fut cependant prise de court par une main s’aventurant sur son bras ; peut-être sa surprise fut-elle palpable car le nain ne tarda pas à s’éloigner et ranger ses mains, comme pour attester en silence que cela n’arriverait plus. L’explication de ce geste fut alors donnée, et elle ne put que répondre tout en hochant la tête :

« ...D’accord. »

Kili était de bonne famille, élevé en partie par Thorin lui-même, que Fraìa considérait comme un ami proche. Son seul ami pour ainsi dire, et un bon nain. Elle savait qu’il considérait grandement ses deux neveux, même s’ils lui donnaient parfois des cheveux blancs et qu’il ne le leur disait probablement pas. Ainsi, le jeune prince ne pouvait certainement pas songer à ne serait-ce qu’esquisser un quelconque geste déplacé. Fraìa le savait bien, et comprenait qu’il n’avait eut aucun mal en tête, désirant simplement lui indiquer la position adéquate afin de l’aider. Elle s’exécuta donc sans s’offusquer, et releva le coude légèrement, réalisant que l’alignement était plus net ainsi, et sa prise plus stable du même coup. Comprenant rapidement tout cela, elle compléta même le tout en ramenant son bras légèrement vers l’intérieur, perfectionnant ainsi d’elle-même son ajustement.

Un autre conseil fut apporté, dont elle prit mentalement note avant de tester sa nouvelle position. Elle commença par débander légèrement l’arc, préférant toujours reprendre le mouvement dans son ensemble, mais s’arrêta pour une seconde : il lui semblait que quelque chose avait été ajouté, mais elle n’en avait pas saisi le contenu. La naine se tourna donc vers Kili un instant, mais celui-ci sembla presque sauter de stupeur en croisant son regard, comme s’il avait fait une bêtise. Comprenant qu’elle n’aurait pas de réponse à ce sujet non plus, elle se remit en place, prenant une inspiration. Puis elle leva l’arc et le banda à nouveau, faisant cette fois bien attention à l’alignement de son coude avant d’expirer, relâchant sa flèche. Celle-ci alla se ficher directement dans le premier cercle.

« Ah ! »

Elle était sincèrement surprise d’un si bon résultat. Un petit rire quitta alors sa gorge avant même qu’elle ne songe à le retenir. Elle se tourna alors vers Kili, lui offrant un large sourire. Pas un simulacre ou une mimique forcée, mais une honnête expression de sa joie. Elle se reprit néanmoins, domptant cette éruption passagère pour la remettre calmement sous contrôle. Puis elle hocha la tête à son adresse, le remerciant :

« Vous êtes un bon professeur. »

Elle se demanda qui lui avait appris à tirer ainsi. Et aussi, s’il s’agissait là de son arme principale, ou d’un appoint. Les archers n’étaient pas particulièrement bien vus parmi leur peuple, c’était un fait. Et pourtant, Fraìa savait qu’un nain habitué à sa hache serait dans l’incapacité totale de tirer une flèche proprement, là où la plupart des archers savaient pour leur part également manier une arme de courte portée. Kili maniait-il l’épée ou les haches ? Elle ne le voyait pas avec un marteau, trop lourd et encombrant pour sa silhouette encore fine pour un nain. Mais cette dernière lui conférait sûrement une plus grande souplesse et de la rapidité, ce qui manquait aux leurs... Elle se rendit soudain compte qu’elle était en train de l’examiner sans vergogne tout en faisant son pronostic, et se retint de justesse de s’excuser à nouveau. En lieu et place, elle demanda :

« Depuis combien de temps pratiquez-vous ? »

_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Lun 3 Nov 2014 - 16:07

If I could make you laugh again..
Kili était du genre impulsif à la base. Il était jeune, il possédait d'ailleurs tout ce qu'on pouvait imputer à la jeunesse, la vivacité d'esprit, la passion, l'innocence, la légèreté (je ne parle pas du poids) mais aussi l'excès de confiance en soi et puis, l'impulsivité. Ce n'est pas forcément à considérer comme un défaut mais on peut dire que ça ne sert pas toujours bien surtout quand.. vous savez ? Agir sans réfléchir ? Voilà de quoi il est question.
Le jeune nain s'en mordait les doigts. Pas dans le sens littéral bien entendu mais mentalement parlant, il avait fini de se ronger les ongles et attaquait l'os. Il feignait l'ignorance en apparence mais son esprit tournait à toute allure, répétant sans cesse la même chose. Mais pourquoi il avait fait ça ?! Si son oncle l'apprenait, pire, si sa mère, non non non, si son frère l'apprenait.. il ne voulait pas y penser. Sa conscience faisait ainsi les cent pas dans sa tête et pendant ce temps, au moins, il ne faisait pas attention à Fraìa. Dommage pour lui. Le fait était que, même s'il n'y avait rien de malsain là dedans, et même si c'était sans trop y penser, sous le coup de l'impulsivité, il avait touché la jeune naine. Elle a bon dos l'impulsivité.. Il savait bien qu'il avait rien fait de mal mais pourtant, ses doigts étaient bizarres. Ils étaient chaud, pas comme s'ils brûlaient de leur méfait mais plutôt comme s'ils gardaient le souvenir de ce contact sans pouvoir l'oublier. Pourtant, il répugna à l'idée d'essuyer sa main sur son pantalon en se persuadant qu'elle le regardait peut-être et qu'il ne devait rien laisser transparaître. Il est facile de comprendre qu'il affichait un détachement feint face à la situation et, pour se répéter, la situation n'était pas si grave.
Il inspira. Il expira. Et avec l'habileté d'un troll conjuguée à l'indicible courage stupidité de la jeunesse, il se décida enfin à lui faire face -après tout, elle n'avait peut-être pas senti ses doigts sur son coude /l'espoir fait vivre surtout/- quand il sursauta subitement, prit de court par le cri qu'elle venait de pousser. Son cœur s'affola une seconde avant qu'il ne réalise qu'elle venait de toucher le cœur de la cible. Certes il lui avait prodigué quelques conseils mais pas de quoi réaliser autant de progrès. Elle avait vraiment le potentiel comme elle venait de le prouver. Un grand sourire vint éclairer son visage avant d'être évincé par un sourire éclatant. Il fut pris de court par cette démonstration de joie, son sourire diminuant légèrement mais son rire ne tarda pas à se mêler au sien. Il baissa rapidement les yeux avant de retrouver son sourire, étrangement touché par cette expression de joie pure et simple. C'était comme si son rire avait résonné dans sa cage thoracique et libéré par la même occasion une flopée de papillon. C'était un rire qui s'accompagnait naturellement du rire des autres, un vrai rire de joie.
Il secoua la tête en se frottant le nez, légèrement gêné, puis haussa les épaules.

― Je n'ai rien fait de particulier.

Il contempla ses ongles après s'être frotté la mâchoire. Le regard de la naine pesant sur lui. Il n'osait pas lever la tête pour le croiser. Il la redressa légèrement pour chercher ses yeux. Un nain qui avait l'arc pour arme de prédilection ne pouvait être touché par l'embarras. Carrant les épaules, la tête haute, il lui adressa un franc sourire faisant pétiller son regard de malice.

― Je le pratique bien des années déjà.

C'était une réponse vague et pourtant, il se souvenait très bien du jour où il avait tenu un arc pour la première fois, de la fierté qu'il avait ressenti la première fois que sa flèche avait touché la cible, de la honte qui l'avait touché quand on s'était moqué de lui.. Il se souvenait de tout. Comme la hache pouvait être la part d'un autre, son arc était une extension de son être, une part de lui que lui seul touche.

― Vous venez souvent vous entraîner ici ?

Il se doutait bien que la réponse n'était pas quelque chose comme "oui tous les jours au lever du soleil" mais il se demandait si elle reviendrait dans un futur proche, s'il trouverait l'occasion d'entendre à nouveau son rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Lun 10 Nov 2014 - 23:20



It’s hot… In there, I mean.

Kili & Fraìa


Elle fut presque surprise d’entendre le rire de Kili se mêler au sien, juste avant qu’elle ne se maîtrise et reprenne une composition plus formelle. Mais elle ne put empêcher un sourire, franc, de rester placardé à ses lèvres pour encore un moment, d’autant plus en voyant les yeux de son vis-à-vis pétiller de cette façon face à elle. Malgré ce bref instant de légèreté en duo, autant délicieux qu’il fut inattendu, le prince sembla gêné par sa remarque, pourtant sincère, et refusa tout remerciement de sa part, réfutant sa part de responsabilité dans le fait qu’elle ait enfin touché proprement sa cible. Fraìa l’observait alors, perdue dans ses pensées pour quelques courts instants, et il préféra tout bonnement éviter son regard pendant ce laps de temps. Pourtant quand elle lui posa une question sur son art, il ne tarda pas à redresser la tête, et même le dos, sans attendre. Il lui sembla fier alors qu’il répondait pratiquer l’arc depuis des années, et cela la fit sourire à nouveau, comme un écho à l’expression qui lui était offerte présentement. Elle sentait que le jeune prince était attaché à son arc, plus qu’à une simple arme. C’était touchant en un sens, mais c’était également probablement mieux ainsi, pour survivre aux moqueries éventuelles des autres nains. Mais ce fut au tour de son interlocuteur de lui poser une question sur ses habitudes d’entraînement. Fraìa y répondit en ces termes :

« Je suis supposée venir toutes les semaines lorsque j’en trouve le temps. Mais... »

Elle faillit hésiter au milieu de sa réponse. Pourquoi décidait-elle d’être honnête au lieu de jouer la carte de la semi vérité enrobée dans un nuage de poudre aux yeux vouée à cacher ce qui devait l’être tout en sauvant les apparences ? Quelque chose la poussait, une certaine confiance étrange dont la provenance était inconnue. Peut-être simplement sa stupidité, lui murmura une petite voix, mais elle préféra l’ignorer pour le moment. Cela avait du bon de ne pas être constamment sur ses gardes, de temps en temps. Alors, elle poursuivit :  

« …à dire vrai, je manque de régularité dans mes entraînements. Je n’étais pas venue depuis déjà trop longtemps. »

“Ce qui explique en partie mon manque d’adresse…” songea-t-elle un instant. Elle avait beau en avoir enfin touché le centre, sa cible n’en restait pas moins beaucoup plus proche que celle de Kili. C’était normal ceci dit, s’il pratiquait régulièrement depuis plusieurs années alors qu’elle-même manquait de sérieux et de régularité dans sa pratique.
Elle sourit doucement, un sourire qui était quelque peu plus en retrait cette fois néanmoins. Elle n’avait pas tout explicité bien entendu, ne voulant pas s’épancher sur le fait qu’elle avait aussi cherché à semer quelques indésirables en rendant ses horaires d’entraînement difficiles à deviner à l’avance à l’époque, avant de finalement s’éloigner un peu trop de cette activité au point de ne plus venir du tout. Elle espérait d’ailleurs que son retour récent au stand de tir ne s’ébruiterait pas jusqu’aux mauvaises oreilles.

A présent qu’elle discutait avec Kili, la  naine remarqua soudain le sourcil mouillé, les quelques perles qui suintaient ici et là de sa peau, et elle se fustigea mentalement. Déjà parce qu’elle s’était remis à l’observer de la sorte, et que cela pourrait être bien mal interprété (même s’il n’y avait qu’eux et Jenner dans la pièce), et ensuite parce qu’elle devait se rendre à l’évidence : il avait chaud. Et il était resté habillé sous sa lourde tunique, à cause de son arrivée. Mais maintenant, il fallait être objectifs, inviter un jeune homme à se déshabiller pour moins craindre la chaleur, même partiellement, n’était pas très… pas du tout, même… enfin, vous voyez le tableau. Elle ne pouvait pas vraiment l’inviter à se dénuder ! Et si une faible rougeur était montée à ses joues à cette seule pensée, ou plutôt à ce que cela pourrait impliquer bien au-delà d’une proposition toute innocente (oui, oui, parfaitement innocente !), elle était probablement cachée par sa barbe bien heureusement. Il lui avait assuré que sa présence ne dérangerait pas, mais force était de constater que ce n’était pas le cas. Alors, elle se contenta de constater la chose à voix haute, comme pour lui tendre une perche qu’il pouvait ou non attraper selon son degré d’inconfort :

« Vous avez chaud... »

De son côté, elle songeait que cela ne la dérangerait pas tant de partager ses séances avec un compagnon tel que lui à l’avenir. Alors, elle ne pouvait que tenter de redresser la barre pour se faire mieux accepter, ou simplement espérer qu’il ne lui en tienne pas trop rigueur.


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Mar 2 Déc 2014 - 0:07

Would you like a drink ?
Le jeune nain était perturbé. Son cœur avait manqué un battement quand elle s'était exprimée et ça n'avait rien à voir avec une quelconque honte vis à vis de son propre comportement. Peut-être était-ce cela qui le perturbait autant, la façon dont son cœur avait réagi face à cette démonstration de joie pure. Il fallait dire aussi que, s'il avait l'habitude de faire rire les gens en faisant le pitre, le fait qu'une personne, enfin surtout une naine, explose de joie sans qu'il n'y a rien fait, avait quelque chose de particulier. Il y avait bien Ilhy mais elle était différente. C'était la conjonction entre une sœur, une amie et une camarade, la seule naine qui ne lui ait pas lancé des regards en biais que ce soit pour son rang ou son absence notable de barbe. Avec elle, il se sentait proche, il pouvait agir comme il voulait, non pas qu'il se restreigne habituellement, même si la plupart du temps c’était pour jouer un mauvais tour comme un jeune nain de 15 ans.
Il n'était pas le genre de nain qui passe son temps à réfléchir mais, s'il paraissait principalement frivole et enjoué, c'était bien souvent une façade. Il avait grandit, il n'était plus cet enfant innocent et insouciant qui vivait pour s’amuser et faisait bêtise sur bêtise mais un nain dans la fleur de l'âge qui ne pouvait fermer les yeux devant ce qu'il voyait. Et pourtant, il souriait, plaisantait, s'amusait sans trop d'arrière pensées avec pour seul mot d'ordre de profiter de la vie, de la prendre comme elle vient, même face à un frère assaillit par les responsabilités et un oncle de plus en plus acariâtre. S'il devait mourir demain, il voulait ne pas avoir à regretter sa vie.

Et il était là, avec une naine, son arc à la main pendant qu’il lui souriait, discutant de choses banales qui revêtaient un caractère particulier. Il avait chaud, ses joues étaient enflammées, tant par la chaleur ambiante de la pièce que par les émotions qui surgissaient et une pensée lui vint à l’esprit. Il passait un agréable moment. Il n’aurait jamais cru ce matin en se levant, que sa journée tournerait comme ça et elle ne faisait que commencer. Agréablement touché par l’intérêt qu’elle lui portait, il était cependant gêné mais c’est la poitrine gonflée de fierté qu’il s’était adressé à elle.
Que le tir à l’arc soit une discipline peut appropriée pour un nain, il n’en avait que faire. Que ce soit un passe-temps de naine, il était le meilleur archer de sa condition. Il n’y avait pas matière à fanfaronner mais quitte à se distinguer, autant ne pas se restreindre et se laisser aller. Il souriait de toutes ses dents, la tête haute, les yeux brillants, le tir à l’arc était un art noble et il y avait de quoi être fier. Carrant les épaules comme ça, il aurait presque pu ressembler à son frère, un peu dégingandé. Ses lèvres masquèrent ses dents tandis qu’il continuait à sourire de manière plus douce, un petit sourire en coin qui marquait un pli dans sa joue gauche pour accueillir la franchise de sa réponse. Il avait lui-même, tenté d’échapper à ses entraînements quand il était plus jeune avant de découvrir un véritable plaisir à tirer à l’arc la première fois qu’il avait vraiment atteint sa cible.
Tendant le bras pour désigner sa cible où la flèche s’était fichée dans le centre, il avança.

― J’espère que vous avez éprouvé autant de plaisir que moi à avoir atteint le cœur de votre cible. Cela a de quoi motiver ses entraînements.

Il ne disait pas pour la gêner mais bien pour essayer de la motiver à revenir plus souvent. Il trouvait étrange de l’avoir si peu croisée en ce lieu, même si elle n’était pas venue depuis un moment et ne remarqua pas la préoccupation qui semblait la saisir sur l’instant. Il s’apprêtait à la complimenter mais fut coupé dans son élan, soudainement gêné par sa remarque. Il ne pensait pas qu’elle remarquerait la sueur qui coulait sur son visage et le rouge lui monta brusquement aux joues, honteux. Il n’avait pas voulu la mettre dans l’embarras en se dénudant, d’autant plus que, bien que son serviteur soit là, ce n’était pas une tenue des plus convenables en compagnie d’une dame.
Il baissa la tête pour cacher son visage et par la même occasion son embarras, bien que sans doute trop tard pour cacher la surprise qui avait éclairée ses traits pendant une seconde. Il n’était pas loin de se dandiner d’un pied sur l’autre comme un enfant pris en faute. Passant un doigt dans le col de sa tunique pour s’aérer un peu, il jeta un regard au nain avant de gratifier Fraia d’un petit sourire d’excuse.

― C’est supportable…

Sentant l’atmosphère s’épaissir par la gêne. Il haussa les épaules et se risqua à plaisanter.

― Je n’aurais pas voulu gâcher votre vue en me montrant si peu vêtu.

A peine les mots eurent-ils franchis ses lèvres qu’il se prit l’envie de cogner sa tête contre le mur. Qu’est-ce qu’il lui avait pris ? Il guetta sa réaction, légèrement inquiet de son manque de tact, espérant qu’il ne l’avait pas choquée ou embarrassée, passant par la même occasion sa manche sur son front pour l’éponger tout en ramenant ses cheveux d’un côté du cou. Alors il se reprit bien vite, pour se racheter de son humour particulier.

― Désireriez-vous aller vous désaltérer ?

Il n’avait rien à lui proposer mais de l’eau ou du thé pouvait se trouver facilement.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Sam 6 Déc 2014 - 20:08



Do Not underestimate yourself.

Kili & Fraìa


Les deux nains discutaient de leur pratique de l’arc, et Fraìa se surprit presque à trouver cela fort agréable, et à s’ouvrir un peu, plus honnête dans ses réponses même lorsqu’elle omettait certains détails. L’absence de dimension formelle à la conversation était séduisante et douce. Le jeune nain avait également le sourire aux lèvres, mais Fraìa ne se souvenait pas l’avoir jamais aperçu autrement. Non, il lui semblait qu’il était toujours souriant et fiché avec son frère. Elle acquiesça à sa remarque, hochant la tête.

« Il est vrai que cela est encourageant. »

Quand au plaisir qu’elle avait éprouvé… son corps l’avait déjà trahi sans peine, en laissant son rire s’échapper d’elle sans qu’elle ne puisse le retenir. Elle lui sourit doucement, leurs rires s’entremêlant encore dans son esprit. Elle voulait ce souvenir de ce son, comme s’il pouvait venir à bout de ses pires journées et lui redonner le sourire même dans l’adversité.

Elle n’avait pas pensé à mal en faisant ensuite remarquer au nain qu’il avait chaud. Son but n’était pas de l’embarrasser, mais bien de l’inviter de façon détournée à se mettre plus à l’aise s’il était trop gêné par la chaleur comme cela semblait être le cas au vu de la sueur sur ses tempes. Cependant, son intervention n’eut pas vraiment l’effet escompté, et elle eut de nouveau droit à la vision de ses pommettes se colorant de rouge avant qu’il ne cherche à fuir son regard. La faible densité de sa barbe n’aidait pas à cacher ses émotions… Kili lui assura alors que la situation était supportable, ce dont elle doutait légèrement, mais après tout, il était majeur et pouvait bien faire ses propres choix par lui-même.
Par contre, la plaisanterie qui suivit la pris complètement par surprise. Et même s’il s’agissait là d’une boutade, elle pouvait très nettement la sentir, comme imbibée d’une vérité mordante. Fraìa cligna des yeux un instant, totalement prise de court par une telle déclaration, et peut-être un peu choquée aussi. Comment pouvait-il ainsi se moquer de lui-même ? Donner ainsi son point faible pour aller se faire battre ? Où étaient passée sa confiance et la lueur de fierté dans ses yeux, tout à coup ? Peut-être était-il plus aisé pour lui de prendre les devants que d’entendre les moqueries des autres sur le sujet…  Mais elle ne pouvait le concevoir.
La naine était bien plus habituée à ce que tout un chacun ne gonfle le torse en la côtoyant, ne mette en avant ses atours, quels qu’ils soient, même si elle n’y faisait plus vraiment attention à présent. Et elle se retrouvait fort déconcertée par une telle déclaration. Que répondre à cela ? Car il lui fallait répondre, elle en avait envie. Elle ne pouvait laisser quelqu’un qui avait été si serviable avec elle s’enfoncer tout seul dans la boue sans réagir. Cependant, les mots semblèrent peiner à trouver un ordre, une signification propre et lorsque le jeune prince mentionna soudain la possibilité d’aller se désaltérer, elle n’était toujours pas parvenue à formuler une réponse décente à sa raillerie précédente. Elle en fut amplement désappointée, ne voulant pas donner l’impression au nain qu’elle approuvait cette façon de penser, mais la question la tira de son train de réflexion comme elle réalisait qu’il s’agissait là d’une bonne idée.

« Oh, bien sûr ! »

En réalité, elle n’avait pas vraiment soif elle-même, mais elle songea que, s’il se refusait à abandonner sa tunique et se condamnait ainsi à subir les bouffées de chaleur qui l'étreignaient en cet instant, Kili se sentirait probablement mieux après avoir bu quelque chose. Elle se tourna alors vers son suivant pour lui demander d’apporter le sac. Entre prévoyance basique et restes du temps où ses parents ne pouvaient pas s’empêcher de la couver (période pas franchement révolue pour être honnête, mais bon…), elle empaquetait souvent de quoi boire et quelques biscuits, bien qu’elle ne se permette jamais de s’arrêter manger en public et que tout cela ne lui servait donc pour ainsi dire jamais. A tel point qu’elle en avait oublié la présence de ce quatre heure dans ses affaires. Elle remercia Jenner qui retourna faire le pied de grue après lui avoir apporté le sac, et elle se mit à fouiller dans ce dernier. Elle ignora les biscuits, mouchoirs et autres babioles et en sortit finalement une gourde, visiblement pleine compte tenu de son poids, qu’elle tendit à Kili.

« Ce n’est que de l’eau mais cela devrait aider... »

Cependant, les mots résonnaient encore dans les oreilles de la belle. Gâcher votre vue. Cela l’agaçait et elle finit par tout simplement ajouter, ses sourcils se fronçant légèrement sous son sérieux :

« Buvez. Puis retirez donc votre tunique. Vous n’êtes pas si affreux que vous semblez le penser. Et si ma vue vous est si précieuse, je peux vous assurer que votre pratique sera plus agréable à regarder que les murs de mes quartiers. Vêtu, ou non. »

Car elle pouvait tout aussi bien simplement retourner chez elle, afin de ne pas le déranger plus avant ! Oui, voici qu’elle avait tout à la fois l’audace de lui dire de se déshabiller, et celle de le menacer de rentrer si cela ne convenait pas. Après tout, n’était-il pas déjà sur le point de se dévêtir avant qu’il ne s’aperçoive de sa présence ? C’était donc elle qui gênait.  


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Ven 12 Déc 2014 - 15:35

Pardon me for being so rude...
S’il avait eu le pouvoir de remonter le temps, il l’aurait fait. C’était un pouvoir qu’il souhaitait ardemment depuis qu’il était tout petit, depuis que son père avait disparu sous les gravats, depuis que ses parents avaient perdu leur montagne, depuis longtemps.. Il y avait beaucoup de choses qu’il rêvait de pouvoir changer avec ce pouvoir. Empêcher la mort de nains, empêcher les pertes de son peuple, rendre la vie moins difficile pour tous.. des choses louables et d’autres moins louables qui lui donnaient juste envie de se cacher sous terre, de se cogner le front contre la pierre, de pouvoir retourner en arrière. En un instant, il avait eu envie de faire ces trois choses tellement il se sentait embarrassé. Il savait bien que le résultat n’en aurait pas été moindre, il s’y était attendu mais ça ne l’avait pas empêché de se tourner en ridicule devant une naine, encore une fois.
Il lui semblait qu’il était bien incapable de rester sérieux une seconde, qu’il fallait toujours qu’il dise la chose de trop, une chose qu’il regretterait forcément. Mais il ne possédait pas ce don particulier et il devait faire face à sa stupidité, son immaturité. Oh ! Il avait bien tenté de se racheter, lui avait proposé de se désaltérer mais rien n’aurait pu lui faire oublier ce qu’il venait de dire et il aurait été bien surpris si elle avait relevé.
Il avait cependant bien remarqué qu’elle avait été un peu choquée. Il aurait eu bien de la chance si elle ne prenait pas ses jambes à son cou sur le champ en refusant de le revoir. Après un geste déplacé, voilà que la parole s’y joignait.. il n’était pas en reste.

Il fut en tout cas soulagé qu’elle ne relève pas. Il lui en fut reconnaissante même. La gêne subsistait mais il pouvait feindre aisément que cette boutade n’avait jamais franchi le seuil de ses lèvres.
Fraia était une personne agréable et il appréciait chaque minute passée en sa compagnie. Le jeune nain pouvait voir en quoi son oncle affectionnait les moments passés avec elle. Si ce n’était qu’un dixième de ce que ce dernier percevait, alors il se contenterait volontiers d’un dixième de sa compagnie. Elle était charmante et se montrait prévenante et.. elle n’avait pas grand chose des autres naines qu’il avait eu la chance de côtoyer. Elle lui parlait franchement, sans détour et il avait presque envie de lui ouvrir son cœur avec sincérité, de lui conter ses entraînements journaliers et plus encore.
Mais voilà que son esprit s'égarait encore.
La naine avait de quoi se restaurer, ce qui n’aurait pas du l’impressionner. Elle était prévoyante, pas comme lui. Il était venu sans eau ni nourriture bien qu’il s’agisse d’un entraînement physique.

― Ce n’était pas la peine, vraiment. Je vous remercie ma Dame.

Il accepta la gourde pleine et la porta à ses lèvres après lui avoir signifié sa gratitude, buvant une longue gorgée qu’il eut tôt fait de recracher, choqué. Toussant encore et encore alors qu’il avait manqué de s’étouffer en avalant de travers, de l’eau lui coulant sur le menton et souillant sa tunique qui lui collait maintenant au corps, il reprit tant bien que mal sa respiration.
S’il avait voulu feindre le détachement ou quoi que ce soit d’autres, c’était mal joué mais il ne s’était vraiment pas attendu à cette remarque qui lui tombait dessus à retardement. Le rouge lui monta violemment aux joues, à imputer tant à son essoufflement passager qu’à la gêne qui le saisit violemment et il grommela dans sa -presque- barbe. Il braqua cependant ses yeux sur les siens, trouvant un charme certain à son froncement de sourcil et après avoir repris contenance, hocha la tête simplement et rendit les armes.

― Je ne voulais pas vous embarrasser mais voilà que mes intentions ont eu l’effet contraire. Veuillez me pardonner et nous reprendrons cet entraînement en nous mettant tout deux à notre aise.

Son cœur battait à tout rompre en cet instant, il profita de l’eau pour tenter de l’apaiser avant d’ôter sa tunique trempée d’eau et de sueur qu’il passa sur son visage avant de la poser près du mur. Il ne savait trop comment les choses avaient tournés ainsi mais il se trouvait maintenant à moitié vêtu devant une Dame qui lui en avait fait la requête. Une bien étrange journée. Lui faisant à nouveau face, il croisa les bras sur son torse nu, trop peu fier du tour qu’avaient pris les événements mais pour l’occasion il choisit plutôt de carrer les épaules, tant pour ne pas se démonter que parce qu’elle avait sous-entendu qu’il n’avait pas de quoi se sentir embarrassé.

― Reprenons si vous le voulez bien.

Il ne cherchait aucunement à changer de sujet mais bien à l’inviter à poursuivre et donc, à rester en sa compagnie. Attrapant son arc et une poignée de flèches, il se remit en position et les fit se succéder en direction de sa cible. Les deux premières l’atteignirent sans soucis quand la troisième la manqua de peu et la quatrième échoua dans le cadre. Il s’était montré totalement ailleurs et déconcentré pour le coup mais c’est avec un sourire léger qu’il se tourna vers sa compagne.

― Tout le monde fait des erreurs.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Ven 12 Déc 2014 - 19:49



Clear your mind, align your body, shoot.

Kili & Fraìa


La naine était profondément.... énervée ? Agacée en tout cas, par ce que Kili avait dit. Etrangement blessée aussi, à l’idée qu’il puisse ainsi se rabaisser et penser si peu de lui-même. Elle ne le connaissait pas assez bien pour pouvoir le juger, mais malgré le peu de temps qu’ils avaient passé ensemble jusque là, il s’était déjà montré poli et courtois, mais aussi gentil et surtout serviable, sans rien attendre en retour. Il avait probablement des défauts, bien sûr. Mais en attendant, elle sentait un esprit généreux en lui, et l’idée qu’un tel nain puisse se moquer de lui-même comme il le faisait l’insupportait.
Alors, peut-être parce qu’elle avait eu le plaisir d’avoir une discussion sincère avec lui et son esprit avait décidé de continuer sur la même voie, peut-être parce qu’elle était de toute façon trop désappointée pour ne rien dire, elle avait lâché une remontrance à son égard. Elle ne voulait pas l’entendre se traîner dans la boue. Et elle ne voulait pas qu’il se sente obligé de rester dans l’inconfort pour elle. Et elle entendait mettre fin à ces deux situations dans la seconde.
Elle… n’eut pas l’effet escompté.

Fraìa le regarda cracher et s’étouffer, ses yeux s’écarquillant en grand sous la surprise de le voir ainsi faire. Quand il se reprit finalement, leurs regards se croisèrent et elle se surpris à avoir une nouvelle envie de rire intense qui lui remontait dans tout le corps. Elle dut carrément mordre l’intérieur de sa bouche pour s’en empêcher et garder ainsi un visage sévère, approprié. Car il ne faudrait pas qu’il croit qu’elle n’était pas sérieuse sur le sujet ! Ses sourcils se froncèrent un peu plus, pour appuyer cette pensée et chasser la douleur provoquée par ses propres dents, et elle accueillit finalement une réponse satisfaisante. Alors, elle sourit doucement.

« Vous êtes tout pardonné. »

Tant qu’il ne recommençait pas !
Malgré ses paroles fières et tout son sérieux, la naine détourna son regard alors que le plus jeune se décidait finalement à ôter sa tunique. Elle croisa le regard circonspect de Jenner, et tandis que ses joues se coloraient discrètement sous le duvet de sa barbe, elle se demanda un instant si elle avait perdu la raison. Pour autant, elle n’aurait pas fait machine arrière. Car elle refusait que Kili continue de se sous-estimer. Alors, très bien. Elle affronterait la vue de son torse sans sourciller. Ca ne pouvait pas être si difficile après tout, ce n’était pas le premier homme qu’elle voyait dans cette tenue.
Elle était le sac auprès de son suivant, le menton haut et le visage savamment travaillé dans une expression impassible. Quand elle revint, le neveu de Thorin l’invita à reprendre l’entraînement, et elle acquiesça. Ils étaient tous deux venus ici dans ce but. Elle attrapa son arc et retourna se placer devant sa cible. Cependant, elle ne décocha aucune flèche, observant plutôt comment son voisin s’y prenait. Pas parce qu’il était torse nu ! Non juste parce que… C’était une jolie performance quand il tirait. Voilà tout. Elle pouvait peut-être aussi apprendre en le regardant faire.
Pour cela, il faudrait peut-être qu’elle scrute autre chose que le duvet de poils qui remontait sur ses abdos, mais ! Ses yeux se ravisèrent bien vite pour se porter sur la cible afin d’observer le résultat de ses tirs, et elle fut surprise de voir que… que ce n’était pas vraiment ça. Elle haussa même un sourcil. Quand le tireur se tourna vers elle pour lui annoncer que chacun faisait des erreurs, elle fit un signe négatif de la tête et répondit aussitôt :

« Non, vous n’êtes pas concentré… »

Pour l’avoir vu tirer, réellement tirer -avec toute sa concentration- un peu plus tôt, elle le savait bien. Soit il s’était loupé exprès, ce dont elle doutait fortement, soit il avait tout simplement tiré sans y mettre tout son esprit. Avec un petit sourire, elle attrapa plutôt quelques flèches avant de se mettre en position à son tour dans le même mouvement. Elle mit un peu plus de temps que Kili, réfléchissant un peu trop à sa posture, à ses pieds, sa taille, et à son coude à présent… se livrant à son énumération mentale habituelle jusqu’à tant qu’elle soit enfin prête, puis elle prit son inspiration tout en visant, et relâcha sa première flèche. Elle se logea assez joliment dans le second cercle de sa cible, ce qui n’était pas si mal, et elle sourit pour elle-même avant de faire de même avec trois autres flèches. La première connut le même sort à quelque chose près, et les deux suivantes se rapprochèrent quant à elles du centre. Elle hocha la tête pour elle-même avant de se retourner vers Kili, tachant de faire fi de son absence de vêtements, ses yeux ne s’intéressant alors qu’au visage du jeune nain. Lui souriant, elle ajouta alors :

« Galdor, le nain qui m’a donné mes premières leçons, insistait sur l’alignement entre l’esprit et la flèche autant que celui entre le corps et l’arc. »

Le corps… Oups. Elle remonta son regard qui s’était à nouveau aventuré un peu plus bas sans qu’elle ne s’en aperçoive, et se pencha plutôt pour saisir une nouvelle flèche. Ca valait mieux que de laisser traîner ses yeux n’importe où ! Elle se houspilla quand même mentalement, à donner ainsi des leçons à propos de la concentration alors qu’elle-même n’était pas capable de faire preuve de contenance plus d’une minute.


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Sam 13 Déc 2014 - 19:00

Sweet smile, sweet memories
Il aurait fait n’importe quoi pour la voir sourire. Pas seulement elle, mais surtout elle. Le jeune nain aimait voir un sourire sur le visage des gens qu’il côtoyait, voir qu’ils étaient heureux, qu’ils allaient bien, les entendre rire était l’étape suivante. Il faisait rire volontairement ou non, cherchant une plaisanterie ou qu’elle que chose de plaisant à dire et puis parfois, comme cette fois ci, il le faisait à ses dépends mais il était toujours heureux de voir un autre sourire.
Fraia ne dérogeait pas à la règle et il aurait donnée cher pour entendre son rire une nouvelle fois, qu’il explose, jaillisse, résonne.. juste une fois, encore une fois. Mais il était satisfait de la voir sourire de nouveau, un si joli sourire. Ce qu’il ne voulait surtout pas, c’est qu’elle reste fâchée contre lui, même s’il devait avouer que la voir froncer les sourcils comme ça.. il chercherait sans doute à revoir ce froncement une autre fois, juste par plaisir.
Et du plaisir, il en éprouvait en sa compagnie. Le jeune nain se sentait tout léger depuis un court instant comme en apesanteur et il devait bien avouer que son esprit était tout ailleurs. Où était-il passé ? Il n’en savait trop rien et puis il s’en moquait bien, ce n’était pas déplaisant comme sensation, bien au contraire. Il trouverait un moyen de s’en enquérir auprès de son frère, juste par précaution, si jamais il était tombé malade. Il repensa à la gourde pleine d’eau que lui avait donné la naine avant de secouer la tête. L’eau ne pouvait être en cause, elle y avait sans doute bu et.. Oui, elle avait du y boire et.. Il avait bu après elle.. Se mordant l’intérieur de la bouche, il réprima ce chemin de pensé bien trop étrange à son goût pour se concentrer sur sa compagne.
Le fait était que, elle lui avait pardonné.

Il n’était pas concentré et elle l’avait bien remarqué. A nouveau, le reproche perçait dans sa voix et il s’en voulut. Il cherchait surtout à s’excuser pour son comportement antérieur, à demi mot, elle en avait tiré un autre sens et ce n’était finalement pas plus mal. Quelque part, au fond de lui, une part de sa personne ne regrettait pas du tout ses gestes, bien au contraire.
Il la gratifia d’un sourire d’excuse et s’apprêta à s’y remettre plus sérieusement quand elle attrapa ses propres flèches. Il n’y portait qu’un intérêt pédagogique, voilà tout, voir si ses conseils portaient leur fruit et si son geste… bref. Il l’observa se remettre en position alors qu’il restait à la regarder les bras ballants. Il la vit se concentrer, imaginant ce qu’elle devait se répéter à la façon qu’elle avait de bouger. Il sourit doucement en la voyant remonter son coude et retient son souffle. Son sourire s’élargit quand la flèche se ficha dans le second cercle et il faillit bien applaudir quand les deux dernières se rapprochèrent ostensiblement du centre.

― Galdor m’a tout l’air d’être un sage.

Répondit il en souriant. Même s’il ne mentionnait pas l’esprit, la concentration requise représentait parfaitement ce concept d’alignement. Il sourit pour lui même en se disant que Dwalin n’avait rien d’un sage quant à lui mais son sourire se figea bien vite sur son visage qui prit une teinte écarlate. Le regard de la naine ne lui avait malheureusement pas échappé et il se fustigea pour sa carnation qui laissait peu de place à l‘imagination. Il était aussi transparent qu’une naine si c’était possible et tout aussi sensible. Il fit cependant de son mieux pour faire comme si de rien était, levant le nez pour examiner attentivement le plafond tandis qu’il avait eu un aperçu plutôt… alors qu’elle s’était penchée pour ramasser une flèche. Le plafond avait quelque chose de particulièrement intéressant sur le moment mais il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil au nain qui les surveillait du coin de l’œil.
Reprenant tant bien que mal contenance, il ajouta.

― Dwalin voulait nous familiariser avec toutes les armes. Il ne s’attendait sans doute pas à ce que l’arc devienne mon arme de prédilection.

Il sourit doucement, sincèrement, tendrement, à l’évocation de ce souvenir. Le jeune nain tenait son mentor en grande estime et ce, non seulement parce qu’il était également son parrain. Il le considérait comme un oncle, voir plus encore et éprouvait énormément d’affection pour lui.
Riant doucement, il attrapa d’autres flèches avant de reprendre place devant sa cible, plus concentré que jamais. Cette fois si, ses flèches atteignirent leur but et il put fièrement faire face à la naine à ses côtés.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Dim 14 Déc 2014 - 17:49



Oh but her smile is a weapon

Kili & Fraìa


Si Galdor était un sage, elle n’en savait rien et n’en présumerait aucunement. Elle ne gardait pas vraiment un souvenir particulièrement chaleureux de ses leçons, qui l’avaient poussée à continuer ses entraînements seule par la suite, dès que les bases lui furent acquises. Ce qui avait probablement joué un rôle dans sa désertion éventuelle des stands de tirs, outre ses mésaventures avec quelques nains un peu trop oppressants à son goût.
Fraìa n’avait pu s’empêcher malgré toute sa bonne volonté de laisser son regard s’égarer à nouveau, et avait ramassé quelques flèches pour cacher ses pensées. Mais quand elle se redressa, jetant un coup d’oeil à son comparse, elle remarqua que le rouge lui était monté aux joues, bien qu’ils soit déjà en train de reprendre une couleur plus...habituelle. Et pour une fois, elle ne songea pas une seule seconde que cette rougeur pouvait être liée au fait qu’elle se soit penchée, mais préféra se fustiger mentalement. Elle l’avait encore embarrassé. Décidément… Cependant le moment d’embarras ne dura pas, comme il lui confiait un souvenir lié à son entraînement.

Dwalin. Elle le connaissait pour l’avoir croisé plus d’une fois, lors de ses rencontres avec Thorin principalement. Il semblait être un nain de peu de mots, et à part son nom, elle ne savait pas grand chose de plus sur lui que ce qui était inscrit sur son visage. C’était un guerrier, valeureux et respecté, visiblement très proche de son roi. Pour autant elle n’aurait jamais eu l’envie de tenter de lui faire la conversation. non, il était trop grand et trop renfrogné, trop… bon okay, disons-le, il faisait un peu peur quand même, le monsieur. Même si elle ne doutait pas de sa valeur en tant que guerrier. Le sourire affectueux que Kili arbora pendant quelques instants lui donna cependant un regard neuf sur ce vieux nain, en un instant à peine. Elle l’imagina essayer d’apprendre au prince, aux deux princes même, le maniements des armes alors qu’ils étaient encore tout jeunes. Le brun semblait heureux face à ce souvenir, comme face à quelque chose que l’on chérit. Cela lui disait que le guerrier devait être plus que ce qu’il laissait paraître, s’il avait laissé une telle impression. Fraìa ne se rendit pas compte qu’elle souriait à son tour alors qu’elle reprenait place pour tirer une série de flèches elle aussi. Quand elle s’arrêta, ce fut pour aviser des résultats de son voisin - qui avait eut le temps de tirer deux fois plus de flèches qu’elle - et lui adresser un sourire quelque peu mutin.

« Vous voyez, la concentration aide assurément. »

Elle laissa l’arc glisser doucement dans sa main jusqu’à ce qu’il touche le sol, faisant une pause le temps que Jenner ne retire ses projectiles de la cible dans laquelle ils étaient fichés. Elle en profita également pour lui faire signe de reculer légèrement sa cible. Juste quelques pieds de plus, à présent qu’elle avait l’impression d’avoir regagné un peu de confiance en son maniement de l’arme.
Sérieuse, elle poursuivit sa pratique, tachant de se rapprocher de ce centre qui ne semblait pas tant vouloir de ses flèches, tout en ignorant le tiraillement qui se faisait sentir dans son bras peu habitué à chaque fois qu’elle forçait un peu plus encore dessus pour étirer la corde à son maximum. Quand elle commença finalement à fatiguer un peu trop et que l’idée d’une petite pause lui sembla accueillante, elle réitéra le mouvement et laissa le sol se charger de supporter le poids de son arc, tout en regardant Kili terminer sa série de son côté. Alors, elle poursuivit encore la conversation qu’ils entretenaient depuis déjà un petit moment, entre deux salves de flèches.

« Vous dites que vous avez essayé d’autres armes... Lesquelles vous sont les plus agréables ? »

Elle se demandait si elle avait eu raison, un peu plus tôt, dans ses pronostics. Elle le voyait bien manier l’épée, des haches courtes voire même pourquoi pas des dagues pour le combat rapproché, où sa silhouette fine pouvait être un avantage en lui donnant plus de souplesse. A dire vrai, elle aurait été curieuse de le voir s’entraîner avec autre chose qu’un arc à présent. Chose qui n’arriverait bien entendu jamais, car elle n’avait pas d’excuse valable pour venir visiter une arène de combat… mais l’idée était belle. Elle devrait se contenter du stand de tir et de son imagination, n’ayant rien à faire avec une arme autre que celle-ci, qui était assez peu considérée comme telle. En terme d'arsenal, elle était plutôt sur la défensive. Mais son armure et la tour fortifiée par sa famille et elle-même semblaient peu de choses parfois. Voyez comme un jeune nain parvenait si simplement à la faire sourire.


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.


Dernière édition par Fraìa le Ven 19 Déc 2014 - 13:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Jeu 18 Déc 2014 - 18:34

Come and see me another way
Dwalin était tout sauf un sage. Enfin, il lui arrivait d’avoir des paroles justes mais si c’était tout ce qu’il fallait pour en être un alors, Kili en était un aussi ? Non. Sage, son frère Balin, l’était mais si on allait demander conseil à Balin pour une chose ou une autre, chez Dwalin, on venait quérir une toute autre force de conseil. Kili ne l’en aimait pas moins, voir peut-être plus, et non seulement parce qu’il était son parrain. Dwalin c’était Dwalin et sous ses airs un peu (beaucoup) revêches, son caractère un peu (beaucoup) grincheux et ses manières un p.. (beaucoup -oui bon on aura compris), plutôt brusques, on ne pouvait que l’aimer plus fort. Il était un mentor, un maître, un parrain, un oncle, un père et plus encore, une seule barbe -pas des masses de cheveux- mais pleins de casquettes.
Dwalin, c’était l’une des raisons pour laquelle il faisait du tir à l’arc. Une bonne raison. Il ne s’était sans doute pas attendu à ce que le jeune nain choisisse l’arc comme arme de prédilection cependant. Mais il fallait bien avouer qu’avec sa carrure et sa taille, il n’était pas près de devenir un pro en maniement de la hache. Il était cependant encore jeune et il ne cessait d’apprendre, à grand renfort de bleus et de bosses, mais d’apprendre quand même.

Ils reprirent l’entraînement, raison pour laquelle ils étaient là, d’un côté, et avec de la concentration, ça allait tout de suite mieux, comme elle le lui fit remarquer. Il était un peu embarrassé par son comportement antérieur mais le fait de se concentrer sur ce qu’il faisait lui permettait d’oublier ses préoccupations. Il avait l’esprit vide, ou presque. Malgré tout les efforts qu’il produisait, il ne cessait de jeter de petits coups d’œil furtifs à ce qu’elle faisait. Il avait souris en voyant son servant reculer sa cible, appréciant ses efforts et ses progrès évidents, sourit en voyant les flèches se rapprocher du but et un sourire se refléter sur son visage.. Et puis, il avait rougit en songeant à ce qu’il avait vu, entre-aperçu, deviné, quand elle s’était penchée. Il en était encore tout embarrassé, d’avoir laissé ainsi son regard s’égarer, se promener et caresser.. Le plafond accueillit à nouveau son attention, bienveillant et uniforme plafond, dépourvu pourtant de tout intérêt vu sa simplicité. Mais chaque fois qu’il y songeait, il sentait une chaleur l’envahir. Rien de désagréable au contraire mais elle ne lui disait rien qui vaille et il espérait bien qu’il n’était pas pris de fièvre, subitement.
Il termina sa série et contempla sa cible en porc-épic, peu enclin à se déplacer pour aller les chercher. Les faire venir en claquant des doigts, voilà ce qu’il aurait voulu, et le temps qu’elles viennent à lui, il aurait pu s’occuper à autre chose. Il abandonnait son arc à terre quand leur conversation reprit son cours. Prenant le temps de réfléchir à sa réponse, il alla chercher ses flèches et se faisant, répondit.

― Un peu de tout ce qui est dans mes cordes. Je n’ai pas de grande préférence en dehors de l’arc si ce ne sont les armes légères. Il arracha une poignée de flèches en poursuivant. Les dagues par exemple, de courtes épées. Il fit un moulinet avec les flèches dans sa main pendant qu’il en enlevait d’autres. La hache aussi. Il fit une pause. Mais je préfère les dagues.

Il fit demi-tour avec ses flèches qu’il jeta sur le sol près de sa position de tir et ramassa son arc avec lequel il joua un instant, le faisant tourner sur lui-même avant de tendre sa corde plusieurs fois, pensif.

― Vous devriez venir ! C’est assez divertissant…

Il s’était d’abord brusquement exclamé avant de poursuivre plus doucement et plus bas. Voilà maintenant qu’il l’invitait à assister à un entraînement. Il ne savais même pas si c’était la place d’une Dame, quoi que l’odeur qui se dégageait des lieux aurait pu être incommodante. Sa mère venait le voir de temps en temps, parfois, il fut un temps, surtout au début et puis sans doute que le voir se ramasser continuellement était lassant à la longue. Tout ça pour dire qu’il lui proposait de passer le voir quand l’envie lui prendrait, en tout bien tout honneur, par curiosité.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Ven 19 Déc 2014 - 13:25



What did I say about Focus ?

Kili & Fraìa


Sa main tenant son arc dont le poids reposait sur le sol, Fraìa profita que Kili lui tournait le dos momentanément, occupé à récupérer ses flèches, pour faire quelques mouvements de l’épaules droite qui aidèrent à faire passer la sensation désagréable qui s’y était logée, bien que son bras resta fatigué. Elle le regarda faire, n’ayant rien de mieux à faire en l’instant (si cela était une excuse valable pour observer les muscles de son dos se mouvoir comme il forçait pour récupérer ses projectiles).
A sa réponse, elle fut heureuse d’entendre que ses pronostics étaient les bons, mais n’osa pas annoncer que c’était exactement ce qu’elle imaginait le voir manier. Peut-être que cela n’était pas tout à fait convenable à avouer, qu’elle s’était adonnée à l’imaginer s’entraîner et combattre. Quoi que cela ne pouvait pas être pire que de lui avoir demandé de retirer sa tunique devant elle… fut sa conclusion mentale, alors qu’elle le regardait revenir se placer à quelques pas d’elle face à sa cible. Elle le regarda donc jouer quelques instants avec son arc sans répondre, peu pressée qu’elle était elle-même de retrouver le sien. Elle tressauta presque quand il annonça brusquement son invitation en une exclamation soudaine, avant qu’il ne reprenne contenance dans la même phrase. De son côté, elle fut prise de court à cette information, ne s’attendant pas le moins du monde à être conviée à ce type de choses. Ce n’était pas qu’elle n’aurait pas aimé l’idée, au contraire. Elle y avait même pensé elle-même, mais il ne s’agissait que d’un de ses songes éveillés, rien de plus. Si Jenner avait été dans son champ de vision, elle l’aurait probablement interrogé du regard mais le bougre se tenait dans son dos en cet instant, ayant repris ses distances après lui avoir ramené ses flèches.

« Je ne sais si ce sera… en adéquation avec mon agenda. »

Fut tout ce qu’elle put répondre sur le moment, du bout des lèvres. Le manque de temps était une excuse qu’elle avait l’habitude de formuler afin de justifier son absence à certains évènements ou de repousser des invitations qui ne l’enchantaient pas. Pourtant, celle-ci était intéressante ! C’était… nouveau. Elle avait vu des démonstrations en lieux publics, par hasard à chaque fois, avant qu’on ne l’en extirpe sous prétexte d’un retard quelconque, mais un entraînement, ça jamais. De plus, cette invitation la touchait plus que ce à quoi elle s’attendait elle-même, étrangement. Peut-être à cause de la façon dont elle avait été prononcée, si spontanée et sincère. Craignant soudain que sa phrase précédente ne soit mal perçue, et ne désirant nullement paraître froide ou ingrate, la naine ajouta prestement :

« Mais je vérifierais avec plaisir ! Si vous me donnez vos horaires… »

Ce qui lui laisserait aussi le temps de vérifier que son apparition là-bas ne poserait pas de problème. Elle se trouva quand même fort bête en songeant tout à coup que cela reviendrait à le regarder depuis les gradins, comme ce qu’on avait fait pour elle. Comme…. Comme une naine énamourée. Et piqua un fard à l’idée soudaine qui venait d’apparaître dans son esprit. Ce rouge, plus voyant que les précédents, elle le ressenti à la chaleur soudaine dans ses joues, comme elle découvrait une pensée plus puissante que celle d’être surprise à lorgner sur un torse nu : avoir des sentiments amoureux. Etrange considération… qui l’amena à finalement reprendre son arc en mains malgré la gêne toujours présente dans son bras. Mais rester sans rien faire semblait soudainement plus gênant encore à son esprit, apparemment. Esprit qui refusait de se calmer et qu’elle força donc à faire taire une bonne fois pour toute en prenant une nouvelle flèche, en se mettant en position, puis en tirant la corde de son arc jusqu’à tant qu’elle n’en puisse plus. Voilà, tais-toi. Et comme ça, elle n’avait pas besoin de regarder le jeune nain non plus. C’était parfait. Parf- !

« Aouch ! »

Dans un geste réflexe, Fraìa ramena ses deux bras à elle sans même regarder où sa flèche avait atterrit. Elle observa alors son pouce, auquel sa corde venait de se heurter avec force et où le sang commençait à perler, l’impact ayant légèrement ouvert la peau, et regretta de ne pas avoir porté un de ces canons d’avant bras qui remontaient sur cette partie de la main, spécialement pour les archers, pensant naïvement que le tissu de sa robe protégeait ses bras. Enfin, elle se fustigea encore une fois par la pensée alors que Jenner se précipitait déjà vers elle. Qu’avait-on dit, déjà, à propos de la concentration ?


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Ven 19 Déc 2014 - 15:27

What have I done ? Well.. too late
Le plafond était sombre, l’éclairage se concentrant essentiellement sur la zone de tir. Il était uniforme de couleur et d’aspect, comme si on avait étendu une teinture d’un bout à l’autre de la salle. Les ombres jouaient sur lui, comme elles jouaient sur le plafond de sa chambre quand il était petit, mais elles étaient bien plus grandes ici. De l’ombre, il y en avait mais elle n’aurait jamais été suffisante pour masquer l’embarras qui le saisissait de temps à autre depuis le début de la journée, depuis l’arrivée de cette naine au stand de tir. Il pouvait dire beaucoup de chose sur le plafond de cette salle pour l’avoir beaucoup observé depuis le début de la journée, chose qu’il ne faisait guère d’habitude, même s’il regardait le plafond de sa chambre pour s’endormir. Ce plafond là n‘avait rien de particulier par rapport à un autre à une différence près, il s’étendait au dessus de leur deux têtes. Enfin trois, si l’on comptait le nain qui se tenait silencieusement sur le côté, mais il ne comptait pas vraiment, sauf quand quelque chose d’embarrassant -d’intéressant surtout- se produisait.
Il avait invité la jeune naine à venir le voir s’entraîner à autre chose que le tir à l’arc. Elle lui avait paru curieuse, intriguée mais il en était un peu moins sûr maintenant. Ce n’était pas un non, mais le non est mal vu alors il est bien souvent déguisé de manière à laisser ouvert les possibilités tout en faisant comprendre qu’il n’en sera rien. Pourtant, bien qu’il sentit son cœur se serrer, il se prit à espérer qu’il ne s’agissait pas d’un non déguisé mais bien que son agenda soit particulièrement chargé. Après tout, elle n’avait rien d’une dame qui passe ses journées à tricoter autour d’une tasse de thé. Quand elle poursuivit, avec un peu plus d’entrain, son cœur se mit à battre plus vite, comme soulagé d’un poids qui le ralentissait. Il alla jusqu’à la gratifier d’un sourire, comme un enfant qui vient de recevoir une bonne nouvelle.
Se saisissant de ses flèches, il réfléchit à sa réponse. Il s'entraînait tout les jours mais rarement à la même heure et ce toutes les semaines donc, de là à fournir un emploi du temps, c’était un grand mot. Il réfléchit pendant un petit moment.. voir plus encore, peut-être trop longtemps quand il fut brutalement tiré de ses réflexions, une flèche traversant son champ de vision. Il se précipita vers la jeune naine en même temps que l’autre nain, lâchant son arc sur le sol par la même occasion. Cette dernière se tenait la main contre elle, observant son pouce qu’elle avait sans nul doute entaillé. Il confirma cette hypothèse quand il fut à ses côtés, attrapant son poignet entre ses doigts sans la consulter pour vérifier l’état de la coupure. C’est qu’on pouvait se blesser salement avec la corde d’un arc quand on y prenait pas garde et il craignait qu’elle ne se soit fait trop de mal. Avec le sang, il était difficile de se faire une idée et il porta son pouce à sa bouche en le suçant doucement, les sourcils froncés avant de l’examiner à nouveau, soulagé de ne découvrir qu’une coupure superficielle.
C’est après les effets de l’adrénaline dans le sang qu’il réalisa ce qu’il avait encore fait et pourtant, il ne se résigna pas à lâcher son poignet pour autant. Il avait encore le goût métallique de son sang sur sa lèvre inférieure mais il s’était fait tellement de soucis en un si court instant qu’il en était toute chose. Il attrapa un bout de tissu que tendait le serviteur avec l’outre sans lui accorder plus d’intérêt pour en bander son pouce avant de se décider enfin à la lâcher, attardant inconsciemment son index sur la peau fine de son poignet. Son regard ne pouvait se détacher de son visage alors qu’il bredouillait en excuse.

― Pardonnez moi. Je vous enverrais une invitation, pour mes entraînements.

Voilà encore à quoi il pensait. Son cerveau ne devait plus tourner rond, ou peut-être était-il rendu à un point de non retour concernant son comportement outrageux, mais il avait dépassé une ligne qu’un simple “pardonnez-moi” n’excuserait pas. Son regard, cela dit, n’exprimait plus, ni gène ou embarras, mais seulement de l’inquiétude et un petit plus indéfinissable. Il avait le cœur dans la gorge et le souffle un peu court, d’avoir courut comme ça sans doute, le goût du sang s’attardant dans sa bouche et ses doigts lui brûlant. Peut-être était-ce la proximité mais il n’arrivait pas à se la sortir de la tête. Il recula cependant d’un pas de plus et s’excusa à nouveau.

― Excusez-moi. C’était inapproprié.

On était mal barré. Oui, il s'excusait encore mais.. il ne fallait pas s'y tromper. S'il s'excusait, c'était bien pour le sujet de l'invitation plus que pour celui de son comportement, même s'il s'agissait tout deux de comportement finalement.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Sam 20 Déc 2014 - 15:07



That’s not proper at all

Kili & Fraìa


Fraìa s’était retrouvée confrontée à une pensée embarrassante. Non, ce n’était pas qu’elle avait osé observé d’un oeil trop intéressé le torse du jeune nain en face d’elle. Elle avait regardé, oui, mais elle savait se tenir et si elle était toujours convaincu qu’il n’y avait rien là d’horrible, ni rien qui ne nécessitait d’être caché sur le champ, ce n’était pas non plus un chez d’oeuvre de leur Créateur, ni rien qui puisse valoir la peine d’être immortalisé sur une gravure comme celles qu’elle avait déjà pu voir. Enfin bref. Il ne s’agissait pas là d’un problème de torse, mais d’un problème de pensée. S’imaginer dans une telle situation, visualiser ce à quoi sa présence à un entraînement aurait pu faire penser l’avait tant frappée qu’elle s’était empressée de faire taire et camoufler ces idées en passant à tout autre chose. Un tir qui nécessitait de la concentration. Concentration qu’elle n’avait pas du tout en cet instant et qu’elle n’arriva pas à rassembler, manifestement. Se blessant bêtement et par sa propre faute, elle se retrouva bientôt entourée de deux nains plus affolés qu’elle ne l’était elle-même, et les choses s’enchaînèrent à un rythme étrange.

Elle était sous le choc. Pas de s’être blessée, non. De tout le reste. Complètement dépassée et choquée après avoir vu Kili venir poser sa bouche sur sa main, elle n’osa pas bouger et se laissa faire le temps qu’une bande soit appliquée sur sa maigre blessure, les yeux ronds fixés sur son… Soigneur ? Agresseur ? Elle ne savait pas. Décontenancée, elle fixait, ce visage concentré derrière un rideau de mèches brunes qui s’entremêlaient par endroits, sentant les doigts s’activer autour de sa main, sur son poignet. Finalement, son bras lui fut rendu et leurs regards se croisèrent. Sans s’en rendre compte, la naine se prit à tenir sa respiration. Il lui semblait très près, d’un coup. Et elle se rappela qu’il était dans une tenue peu appropriée pour une telle proximité. Et… et en fait si ce n’était que ça, ça aurait été. Elle ouvrit la bouche, s’apprêtant à dire quelque chose. Quoi elle ne savait pas, mais quelque chose, quand elle fut coupée. Des excuses, bien. Et…. De quoi ? Oui. Non. Elle ne s’attendait pas à ça. Complètement désemparé, elle en perdit le fil de sa pensée et fut incapable de répondre à une telle déclaration. Son invitation ? Mais qui parlait d’une invitation, là ? Ce n’était pas le propos, c’était, c’était… Quel était le propos ?
Mais Kili finit par prendre ses distances de lui-même avant de s’excuser à nouveau, déclarant son comportement inapproprié cette fois.

« En effet ! »

La réplique avait fusée toute seule, car c’était exactement ce qu’elle avait en tête au moment où il avait prononcé la phrase, les mots s’imprimant dans son esprit avec une clarté intense. Inapproprié. Sauf qu’elle, elle ne parlait pas de son invitation, mais de ses lèvres sur sa peau, de sa langue brûlante passant sur son écorchure.
Son coeur battait dans sa poitrine et elle était proprement affolée. On l’avait touchée. Directement. On l’avait, on l’avait embrassée ! Sans lui en donner le choix. On avait même goûté ses sécrétions, son sang. Et elle avait été si choquée qu’elle n’avait pas réagi. Non, non, la situation était pire que ça. Parce qu’au delà de tout ça, elle réalisait soudain alors que la scène repassait déjà en boucle dans sa tête qu’elle ne trouvait pas tant l’idée répugnante. Et elle en était terrorisée ! Il était une chose de rêvasser qu’on puisse la ravir un jour lointain, une autre de se retrouver tout à coup face à une personne réelle et non plus une simple pensée. Apparemment, repousser des avances ne vous préparait pas à ce moment, pas plus que tous les poèmes du monde. Elle ajouta subitement :

« Je vais… peut-être m’arrêter là pour aujourd’hui. »

Dans sa tête, tout fusait au même rythme que les battements accélérés de son coeur. Sa conclusion du moment ? Les poèmes, c’était ça. Elle était... elle était sale. Ses pensées perverties, son corps aussi à présent. Et c’était la faute de ces écrits, qu’elle s’était permise d’écrire sans penser qu’il y avait grand mal à cela. Elle avait eu tort. Les joues encore empourprées, elle se baissa pour reprendre son arc et le donner à Jenner dans un geste décisif. Elle avait besoin d’un bain, tout de suite. Et de brûler ses écrits. Puis de prendre son repas et de parler comptabilité avec son père. Des chiffres. C’était bien. Carré, logique. Loin de toute sensation extravagante. Ou de toute pensée inconvenante. Non, non, la comptabilité, c’était parfait.



_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Jeu 8 Jan 2015 - 0:24

Just one thing to say.. I'm sorry
Mais qu'est-ce qu'il avait fait ? Que lui était-il passé par la tête ? Pourquoi avait-il fait ça ? N'avait-il aucune limite ? Lui même n'avait pas de réponse à ces questions qui revenaient sans cesse dans sa tête, bien en peine de faire le vide pour réfléchir, son coeur battait la chamade, proprement emballé et s'il se sentait embarrassé, ce n'était rien en comparaison de ce qu'il aurait du ressentir pour ses actes. Une alarme sonnait. Bruyante, assomante, lui donnant presque la migraine. Sa tête était prise dans un étau tandis que son âme se trouvait tiraillé mais ce n'était rien, rien en comparaison de ce que Fraia devait ressentir.
Elle avait l'air mortifiée et elle avait de quoi l'être ! Que diable, agir ainsi, avec une naine.. et il y avait eu témoin. Mais s'en serrait-il moins voulu dans le cas contraire, se serait-il sentir moins gêné ? Non, pas le moins du monde, cela n'aurait pu être pire. Elle avait au moins pu récupérer son bras mais son expression.. elle était choquée, outrée, secouée.. tout cela à la fois et lui de son côté, en était anéanti. Pourquoi ? Ce n'était pas la première fois qu'une naine le regardait ainsi, enfin si à ce point ci, si.. mais il ne pouvait le supporter mais que pouvait-il faire si ce n'était s'excuser ? S'incliner, ramper, se faire fouetter ? C'était trop mais son coeur s'était brusquement serré, douloureux et la peine qu'il ressentait n'était rien comparée à ce qu'elle devait ressentir. Il l'avait salie, devrait-il l'épouser ? A peine cette pensée l'effleura-t-elle qu'il la chassa aussi vite, si peu préparé à cette éventualité et encore plus aux sentiments qui l'accompagnaient. Tout ce qu'il trouva à faire fut de s'excuser, lui présenter ses excuses, se faire pardonner.
Car oui, s'excuser était une chose. On s'excuse, c'est fini, l'incident est relégué au passé et l'on y pense plus. Le futur n'est plus. Mais se faire pardonner, avancer, évoluer, ne pas se séparer. Malgré ce qui ait pu se passer, malgré le fait qu'une partie de lui pensait ne plus jamais réussir à affronter son regard, une autre partie de lui ne pouvait abandonner l'idée de l'entendre rire à nouveau, de la voir sourire encore. Abandonner ? Jamais. Un caractère bien difficile que celui d'un nain têtu, connu pour sa persévérance. Ses pensées cheminaient à la vitesse de la lumière, c'était bien ce qui l'avait mis dans cette situation, mais impossible de s'en défaire. C'était fini pour lui.

Bredouillant encore des excuses, il avait fait un pas en arrière, baissant la tête sur ses pieds. Lui qui avait tant contemplé le plafond, s'était découvert une nouvelle passion pour le sol. Sa réplique avait fait l'effet d'une gifle et l'on aurait sans doute pu entendre le bruit de ses sentiments se briser à l'unisson mais il était fort, il avait de la ressource. Il s'était empressé de remettre sa tunique, se trouvant tout à coup bien nu dans cette situation, inconfortable. Il l'avait enlevée pour une question de confort, il la remettait pour la même raison. Et il s'en voulait, s'en voulant de s'en vouloir ou de ne pas s'en vouloir suffisamment, il avait de la peine à faire le tir dans ses sentiments qui l'assaillaient comme une vague déferlant, se brisant sur les rochers en emportant tout sur son passage.
Il revint à la réalité, rouge de honte jusqu'aux racines de ses cheveux, la sueur s'étant proprement évaporée sous le coup. Brusquement, il releva la tête, cherchant son regard avant de la rebaisser et d'attraper son arc abandonné à son sort. Qui était-il pour l'arrêter alors qu'elle formulait le voeu de s'en aller ? Quand à son suivant, il ne pouvait tout simplement pas s'y confronter, persuadé d'y trouver mépris et haine pour avoir ainsi déshonoré sa dame. Être prince n'excuse pas tout, il était le premier à le savoir et pourtant.. et pourtant, il avait agi sans réfléchir, encore. Son arc à la main, il la regarda rassembler ses affaires, les bras balants. Des excuses, il ne trouvait plus les mots. Tout ce qui lui venait à l'esprit lui semblait innaproprié, rien ne lui convenait. S'il y avait bien une chose qu'il ne voulait pas, c'était bien envenimer les choses mais il ne pouvait pas la laisser partir sans rien dire. Il avait envie de lui dire, que bien qu'horrifié par sa conduite, il ne regrettait pas son geste qui n'avait été que les actes de son coeur mais il ne pouvait dire ça. Pourquoi aurait-il pu ? Il venait de passer un moment inoubliable en sa compagnie mais rien qui ne justifiait une telle réaction.
Tout à coup, il lâcha tout. Trop de pression pour son esprit. Son arc tomba sur le sol dans un bruit sec. Cet arc qu'il chérissait tant, jeté comme un vulgaire bout de bois, menacé de s'en trouver abîmé. Il courut plus qu'il ne marcha vers elle, tendant le bras pour la retenir, lui saisir le coude mais restant en suspens, n'allant pas au bout de son geste. Il referma son poing sur le vide, le bras en l'air avant de le ramener contre lui, serré dans son autre main comme pour l'empêcher d'agir d'elle même, cependant rien n'aurait pu empêcher les mots de franchir la barrière de ses lèvres. A demi-voix, doucement, bredouillant légèrement..

― Écoutez ! Je.. Dame Fraia.. J.. je me suis déjà excusé mais aucun mot ne pourrait expliquer mon comportement envers vous, je.. je suis bien conscient cependant...

Il laissa sa phrase en suspens, sans pouvoir prononcer toutes ces paroles qui lui tenaient à coeur, peinant sur les mots pour s'exprimer clairement.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

Jewel Of Ered Luin ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Fraìa
♦ MESSAGES : 233
♦ RÉPUTATION : 579
♦ AVATAR : Salma Hayek
♦ DC & co : Dwalin & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
Anything or anyone that does not bring you alive is too small for you.
— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 117 ans
— RANG SOCIAL : Ascendance noble, riche.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Assiste les affaires commerciales de son père
— ARMES DU PERSO : Une dague. Elle possède aussi un arc, à vocation récréative.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Ven 9 Jan 2015 - 23:20



Think about it

Kili & Fraìa


Choquée, elle l’était certainement, mais pas forcément entièrement pour les bonnes raisons. Elle avait préféré mettre fin à la séance, quittant le jeune nain des yeux pour reprendre son arc gisant sur le sol et le confier à Jenner qui se tenait près d’elle, un soupçon d’inquiétude se lisant sur son visage. Cette compassion mal placée agaça la naine qui annonça son départ de vive voix, alors que Kili revenait chercher son instrument après avoir remis sa tunique, sans qu’elle ne comprenne vraiment pourquoi. Enfin si, mais non. La dame se fit la réflexion qu’il était effectivement temps qu’elle parte, afin de ne pas l’incommoder davantage. Ce qui était manifestement le cas s’il en venait à se rhabiller. Elle dut rester quelques minutes en place avant de partir cependant, attendant que son valet ne finisse de retirer les flèches qu’elle avait plantée dans sa cible. Elle passa sa capeline pendant ce temps, anxieuse de se mettre en route pour rentrer chez elle à présent, fomentant déjà des plans dans sa tête pour le reste de sa journée. Des plans visant à tenir son esprit occupé.

Elle sursauta presque en entendant dans son dos un bruit sec alors que l’arc de Kili frappait le sol sans le moindre avertissement. Elle se tourna vers lui, une question muette sur les lèvres, ses yeux s’écarquillant légèrement en le voyant presque courir en sa direction, son coeur s’emballant alors que le bras se tendait pour finalement revenir sagement contre son propriétaire alors qu’il arrivait déjà à sa hauteur.
Non, aucun mot ne pouvait expliquer son comportement. Elle faillit même répliquer une nouvelle fois “en effet” mais se retint, écoutant la suite avec attention. Mais elle resta en suspens autant que lui, suspendue à ses mots, accrochée à ce Cependant comme un fou au rebord d’une falaise... Mais rien ne vint. Et loin de vouloir tomber dans le vide, elle préféra user de ses dernières forces pour se relever. La Dame éduquée et habituée à peser ses mots et à faire bonne figure en toute circonstance fut celle qui lui répondit, très simplement, de la façon suivante comme il semblait toujours chercher la suite de sa phrase :

« Il semblerait que vous ayez du mal à trouver vos mots. Peut-être feriez vous mieux de prendre le temps de les peser, pour ne pas avoir davantage de regrets…. »

Au même titre qu’il regrettait son comportement, à n’en pas douter. Pourquoi s'excuserait-il sinon ? Pourquoi aurait-il remis sa tunique ? Elle se sentit étrangement désappointée à cette idée au même titre que ce Cependant lui donnait des espoirs qu’elle ne comprenait pas le moins du monde. Qu’espérait-elle ?
Jenner à côté d’elle les regardait. La regardait même, visiblement intrigué de voir ses réactions, d’entendre sa réponse. Comme souvent, la présence indésirée de ce nain l’incommodait, mais elle était bien plus mal à l’aise qu’à l’habituée de le savoir à ses côtés. Cette discussion n’aurait pas dû avoir lieu devant témoin, aussi discret fut-il. Et si elle avait en réalité envie de savoir ce qu’il se tramait derrière ce “cependant” qui l’avait laissée en haleine, une partie d’elle-même ne pouvait s’empêcher de vouloir préserver cela de ces oreilles intruses. Cette explication n’était destinée qu’à elle seule. C’était une raison de plus pour le couper ainsi. Elle mettait une barrière entre des paroles qui ne regardaient qu’elle et la personne de trop. Et cela, même si elle était consciente que par ces mots, elle rendait improbable une possible suite qu’elle attendait pourtant. Car quand bien même elle lui donnait ici toute latitude pour réfléchir à ses excuses de façon plus avancée, il n’y avait que peu de chance que le jeune prince viendrait à sa rencontre une fois son discours finalement formé, afin de le lui faire entendre. Quand bien même il lui avait promis de lui faire parvenir ses horaires d’entraînement après son invitation…. C’était encore une chose sur laquelle elle ne comptait plus. Pas après ce qui venait de se passer. Pas avec l’atmosphère de malaise qui les entourait tous les deux (tous les trois). Prenant une inspiration, elle conclut finalement en faisant un signe gracieux de la main en direction de l’objet derrière lui :

« Reprenez votre arc. Vous devriez en prendre soin, il pourrait vous sauver la vie un jour...  »

Elle l’invitait ainsi également à reprendre son entraînement comme si elle regrettait elle-même de l’avoir ainsi perturbé par sa présence, qui ne serait cependant bientôt plus qu’un souvenir car son départ étant imminent. Mais ses mots étaient pesés et allaient bien au-delà de cette seule intention. Car ils étaient empreints d’un réel souci à l’égard de cette vie, malgré les affronts subis, malgré les questions et la terreur soulevés en son coeur. Malgré l’envie encore présente, prégnante, de fuir et d’aller se recueillir au calme, de repousser et d’oublier ces souvenirs et surtout les pensées qui y étaient liées.


_________________

Anything or anyone that does not bring you alive
is too small for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t254-fraia-jewel-of-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t262-fraia-don-t-get-strung-out-by-the-way-i-look#6576 http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t261-fraia-the-most-beautiful-rose-still-has-thorns#6575

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Momonga, Nasty
♦ MESSAGES : 1302
♦ RÉPUTATION : 1138
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa] Dim 11 Jan 2015 - 21:15

So it was all about a smile
Le jeune nain ne ressentait plus ni l'envie de sourire, ni l'envie de rire. A vrai dire, il se sentait comme s'il ne la ressentirait plus jamais, toute joie envolée ne laissant que la peine qui lui étreignait le cœur. Sa réaction était sans doute exagérée par la situation mais c'était ainsi qu'il se sentait, bien incapable de s'en expliquer la raison ou peut-être seulement pas encore près à l'entendre alors qu'elle sommeillait pourtant au fond de lui. En réalité, il savait bien ce qui le prenait mais il ne put s'empêcher de repenser à ce que son frère lui avait dit une fois au sujet des naines. "Si tu les touches, elles te volent le cœur et en plus, elles te font pleins de bébés. Il ne faut pas trop s'approcher, tu comprends maintenant." Il s'était empressé de lui dire que c'était un secret qu'il ne devait révéler à personne et quand il l'avait interrogé sur le cas de leur mère, il l'avait cependant rassuré sur le fait qu'il n'y avait rien à craindre de ce côté. Le petit nain qu'il était alors avait cependant hésité à câliner sa maman comme il le faisait d'habitude, craignant qu'elle ne veuille lui manger le cœur (oui, l'imagination a cette magnifique capacité de modifier les choses) et lui fasse des bébés, même si avoir un petit frère ou une petite sœur ne lui aurait pas déplu. Il n'était plus un tout jeune nain comme en ce temps, mais une part de lui se disait que son frère n'avait alors pas eu tout à fait tord, toucher une naine lui permettait sans doute de vous voler le cœur. Et c'est ainsi qu'il en vint à la conclusion qu'il le lui aurait donné si elle le lui avait simplement demandé.
Cependant, ces souvenirs ne lui redonnèrent pas le sourire mais l’attristèrent davantage. Malgré la tunique qu'il avait repassé sur son dos, il avait froid, le genre de froid créé par un vide, lui qui avait eu si chaud quelques minutes auparavant. Il ressentait simplement la peur, de celle qui vous glace les os et ne peut être éloignée que par un sourire réconfortant. Mais de quoi avait-il peur ? ... D'avoir fait une faute irréparable ? De s'être ridiculisé ? D'avoir heurté les sentiments d'une dame ? Ou simplement de la profondeur de ses propres sentiments qui ne pourraient le mener qu'à sa perte après un tel désastre ?

Il n'avait pu trouver les mots pour s'exprimer dans tout ce chaos et avait laissé sa phrase en suspens, incapable de la terminer, ou peut-être ne voulait-il pas la terminer au risque d'en dire trop et de le regretter à nouveau. Le regret le tenaillait déjà bien assez et la réponse de la naine n'apaisa pas son mal être. Elle avait cependant raison et il devait reconnaître qu'elle se montrait juste envers lui, jamais il n'aurait prétendu le contraire mais il se prit à espérer qu'elle le comprenne. L'espoir fait vivre. Alors sans plus de mots, d'un simple hochement de tête, il acquiesça. L'heure n'était plus aux excuses mais à l'acceptation, accepter le fait d'avoir fait une erreur (des erreurs), accepter de la laisser partir sans chercher à se justifier davantage. Il jeta un coup d’œil au nain qui plus qu'une ombre, semblait être un mur équipé de yeux et d'oreilles, indiscret. Il souhaitait le voir loin de là ou moins curieux mais en même temps une bouffée d'agacement monta en lui, si ce n'était de la jalousie. Après tout, il la connaissait bien, il passait beaucoup de temps avec elle. Mais le jeune nain connaissait une autre personne proche de la naine, une personne dont il était bien plus proche lui-même. Peut-être son oncle saurait-il comment obtenir son pardon autrement qu'en s'agenouillant devant elle et l'implorant. Ça non, il n'en était pas questions, (pas encore du moins). Un nain d'honneur, il était et cette part de lui n'était pas ravie à l'idée de demander conseil à son oncle, peut-être plus de l'orgueil en ce cas. S'il se laissait le temps de réfléchir comme elle l'avait suggéré, il trouverait sans mal un moyen de se faire pardonner.

― Vous avez raison et il en sera fait ainsi.

Par ces mots, cette formule toute simple, il reprenait contenance et mit de la distance. Il la prenait véritablement au mot, il n'avait aucune raison de ne pas le faire. Mais dans ses dernières paroles, il avait entrevu un vague espoir qu'il chassa aussitôt comme on chasse une mouche qui vous importune. Son cœur avait bondi alors qu'il avait eu l'impression que sa vie comptait aux yeux de la naine mais il s'était empressé d'opprimer un espoir vain, arrivé trop tôt.
Lui tournant le dos, lui laissant le temps de s'en aller en paix, sans avoir un nain irrespectueux la fixant ce faisant, il s'accroupit pour ramasser son arc qu'il caressa du bout des doigts en le retournant plusieurs fois, autant en guise d'excuses que pour vérifier qu'il n'avait pas souffert de son mauvais traitement. Il laissa ainsi son esprit vagabonder sur les événements passés et alors qu'il se rappelait ce moment où sa flèche avait atteint sa cible, suivit par une surprenante explosion de joie, un sourire fleurit sur ses lèvres.. il souriait à nouveau.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa]

Revenir en haut Aller en bas
Aim for ... this cheeky dwarf [Fraìa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kìli || Cheeky dwarf || Archer of Durin
» Dwarf War
» White dwarf
» Figurine White Dwarf 2014
» White Dwarf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Montagnes Bleues-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.