AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Une épée de plus. [ft Vaemyr]

Partagez|

Une épée de plus. [ft Vaemyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Ven 19 Sep 2014 - 10:46



Une épée de plus.



La route depuis Bree vers les Montagnes Bleues n'étaient pas la plus difficile ni la plus dangereuse à parcourir, mais en ces temps si troublés, il ne faisait pas bon rester dehors à la nuit tombée, encore moins si l'on était dans l'incapacité de se défendre. La noirceur semblait d'autant plus tenaces de l'Eriador vers les confins de Mirkwood par delà les Montagnes, certains voyageurs racontaient que de sombres oiseaux tournoyaient désormais autour des pics de l'antique Dol Guldur.
Les pas du Seigneur des Exilés ne l'avait mené jusque là pour en vérifier les dires lui même. Son entreprise avait pris fin aux Monts Venteux, quand une rencontre fortuites à travers les songes avaient jeté à bas les barrières de son esprit pour le laisser trois jours durant en proie à un mal brûlant qui ne le libéra qu'en lui ayant pris nombres de ses forces, que seul le repos lui rendrait. Mais Le Roi du Peuple Errant n'avait pas le temps pour le repos. Avec son neveu Kili, qui contre ses ordres l'avait suivit, il se hâtait désormais de regagner les Halls où le peuple de Dùrin vivait désormais, un autre feu, non moins blessant que la fièvre mais tout aussi dévastateur, lui dévorait l'esprit. La graine qui depuis longtemps avait germé sous le crâne du nain venait enfin d'éclore, arrosée par une aide inespérée venue d'un magicien. Sans doute dans d'autres circonstances l'Héritier de Dùrin se serait-il méfié, mais son esprit embrumé rêvait depuis trop longtemps de la Montagne Solitaire pour voir dans les propositions du vieux mage un piège.

Au lendemain de cette annonce, il avait quitté Bree avec son neveu pour regagner leur demeure.
Ils avaient cheminé aussi vite que leur corps exténué le pouvait, pris peu de repos pour arriver plus vite et parcourir les lieux qui les séparaient des Montagnes. Mais alors qu'ils venaient d'emplir leurs outres d'eau, de rafraîchir leur visage fatigué qui les feraient paraître aussi pâle que des spectres, une créature humanoïde apparu au milieu des fourrés.
Elle s'avançait le dos voûté, son teint verdâtre et craquelé de crasse rendait funeste le sourire mauvais qui traversait son visage
Les deux nains tirèrent de suite de leurs armes. Le Roi aurait sans doute ordonné à Kili de le laisser ici, pendant qu'il allait quérir du renfort, les portes de l'Ered Luin la plus proche n'était qu'à deux lieux d'ici mai un regard à son neveu l'en dissuada. Il resterait à ses côté et c'est sa présence à ses côté mal grès le vœux qu'il avait fait de le voir loin de tout danger, qui fit raffermir la dureté de son regard, la glace de ses iris était dirigée droit sur ce qui semblait être un éclaireur. Ce dernier poussa un cri, qui se termina en borborygme alors que Kili avait essayé de le faire taire en lui enfonçant une flèche dans la trachée, prévint les compères de l'affreux qu'il avait rencontré des problèmes.
Les autres ne tardèrent malheureusement pas à arriver et se ruèrent sur les deux nains en hurlant.

Mahal pouvait être témoin de la bravoure des nains, épuisés et affaiblis, Kili et son oncle ne se rendaient pas pour autant. Ils frappaient, rendait coups pour coups en esquivant pour contre-attaquer mais la vingtaine d'orcs ne semblait pas vouloir leur laisser de répit.
Le Seigneur des Exilés était au prise avec une dizaine d'entre eux, il en avait occis quelques uns, mais les autres revenaient à l'assaut, martelant de leurs lâmes les parades que le nain arrivaità sortir tout juste avant que les frappes ne l'atteigne. Il fit tournoyer son épée dans ses main avant de trancher le bras d'un orc à la jointure du coude, repoussant vers l'arrière durant un court instant ses ennemis. Il jeta un regard vers son neveu qui semblait être en aussi mauvaise posture que lui.
Cela avait été folie d'entreprendre ce voyage, cela avait été folie de laisser son esprit vagabonder au travers des songes pour y rencontrer une enchanteresse qui lui avait ensorcelé l'esprit, cela était folie de combattre alors qu'ils n'avaient pris réellement de repos depuis les Monts Venteux.

La folie les avait conduit dans cette embuscade et si le Roi des exilés s'était montré plus ferme, peut-être son neveu n'aurait-il été a ses côtés en cet instant. Mais le regrettait-il vraiment ? Sans lui, il serait mort, détruit par la fièvre. Il grogna de colère avant de repousser du pied un orc pour tenter de se frayer un passage vers son neveu.
Un coup  cueillit Kili à la mâchoire, faisant claquer ses dents avant que la créature n'assène son poing sur la tempe du jeune nain. Une attaque qui ne le fit que vaciller une fois de plus. Il en fallait bien d'autres pour que les gens de Dùrin ne trépassent sous de simple caresses d'orc.
L'Héritier de Dùrin décapita l'orc qui l'assaillait avant d'enfoncer son épée dans le plastron d'un second, mais les orcs s'étaient bien répartit, quand chacun tentait de secourir l'autre, les monstres  leur barraient la route. Un vilain coup fût porté au ventre de Kili qui du se plier en deux pour l'éviter, un bras leva une hache traîtresse qui escomptait séparer la tête de son cou. Alors le Seigneur du Peuple Errant,l'effroi et la rage le saisissant au corps de voir ainsi son neveu menacé par un pleutre qui tentait de l'abattre par derrière, avala les quelques mètres qui les séparaient avant, d’extrême justesse, pousser l'orc qui tenait l'arme. Loin de dévier de sa trajectoire, l'action du Roi ne fit qu'obliger le félon à frapper du plat de sa lame contre le crâne de Kili, qui sous l'impact s'écroula.
Thorin poussa un cri de fureur avant de faire danser sa lame, écartant les créatures de son neveu inconscient.Son épée naine fendit un crâne vérolé en deux avant de s'abattre sur les jambes d'un autre, pour aller en ouvrir un troisième de la hanche à l'épaule mal grès leurs maigres protections.. Bien que peu nombreux, les orcs semblant vouloir terminer leur besogne vaille que vaille, l'éprouvant voyage qu'ils avaient subit avait peu à peu raison de son hardiesse. Le Seigneur des Exilés sentait son souffle devenir bien plus court au fur et à mesure des passes et des frappes , ses ennemis se mouvaient avec plus d'agilité qu'il ne le faisait, sa carcasse lourde de fatigue, des stigmates de la rencontre à l'orée des rêves mais l'âge aussi le rattrapait. Un coup vicieux le toucha a l'épaule qui tenait son épée, mais le malheureux qui fit verser son sang perdit par vengeance le bras entier. Il ne céderait pas un pouce de terrain à ses ennemis désormais.
Il ramènerait son neveu sain et sauf en Ered Luin, il ne laisserait pas à la merci des orcs, dusse-t-il se faire transpercer en exterminant le dernier orcs. Il ne le laisserait pas en pâture aux corbeilles et aux autres charognard. Jamais. Il serra les dents, éloignant la douleur lancinante qui se diffusait depuis son épaule et raffermit sa prise sur la garde de son épée avant de relever cette dernière.
Les créatures étaient malheureusement encore trop nombreuses, un autres coup sournois l'atteint aux côtes, amortis par sa cape de voyage, il n'atteignis heureusement pas le cœur, ne faisant que glisser le long de ses os. Il se dégagea en envoyant un coup de tête à son assaillant. Les deux coups reçu l'avait affaiblis un peu plus mais il avait encore devant lui encore six orcs, il ne leur laisserait pas l'honneur de passer la nuit. Il rugit.

« Par Dùrin !»


En s'exprimant, il fit tournoyer de nouveau son épée en priant pour que Mahal leur vienne en aide, qui leur envoie au moins une épée de plus.



made by LUMOS MAXIMA

_________________


Dernière édition par Thorin Oakenshield le Sam 13 Déc 2014 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Dim 21 Sep 2014 - 2:22

Une épée de plus
Vaemyr Bloodstained & Thorin Oakenshield
Tout au long de sa vie, misérable c’est sûr, mais parfois agréable, Vaemyr avait traversé plusieurs épreuves, certaines plus éprouvantes et d’autres moins. La mort de sa mère et la prise en charge du reste de la famille alors qu’il était encore si jeune avait été certainement été la plus éprouvante du côté psychologique. Cependant, il était passé au travers de ce dur épisode et cela l’avait même rendu plus fort, en quelque sorte, et cela l’avait grandi. Au cours de ces années, il avait appris à se débrouiller seul pour subvenir à ses besoins, ce qui lui donnait un bon coup de main depuis qu’il vagabondait en Terre du Milieu.

Depuis trois ans, le vagabond parcourait la Terre du Milieu. Il était parti du Sud, d’Umbar plus précisément, et s’était dirigé vers le Gondor. Après avoir séjourné quelques temps à Minas Tirith, il avait visité les vastes plaines des seigneurs des chevaux, dans le Rohan. L’homme s’était rendu jusqu’au royaume des elfes de la forêt noire, puis à Esgaroth. Il avait rendu visite aux nains des Monts de Fer, puis il avait fait chemin inverse, revenant vers le sud, mais cette fois en passant plus vers l’est. Dans ces trois années, il n’avait exploré que le côté est de la terre du Milieu et n’avait encore jamais traversé les Monts Brumeux. En tout cas, jamais depuis il y a environs quoi… un ou deux mois. Le vagabond ne savait plus exactement combien de jours s’étaient écoulés depuis qu’il avait traversé les montagnes par les Hauts Cols. Entre-temps, il avait pris une pause chez les elfes de Fondcombe, qui avaient d’ailleurs été de très bons hôtes. Vaemyr s’était arrêté là pendant une semaine avant de reprendre la route vers l’Ouest. Son objectif final de sa découverte de ce côté-ci des montagnes était de visiter les montagnes bleues.

Avant de devenir un voyageur, l’homme du sud passa plusieurs années comme guerrier. C’est lorsqu’il atteignit l’âge de quinze ans qu’il décida de prendre part à la formation des jeunes guerriers. Il en avait assez de toujours s’occuper de son père et il avait envie de faire quelque chose de sa pauvre vie. Bien qu’il ait débuté la formation, il continuait à faire vivre sa famille, c’est-à-dire son père et lui-même. Cependant, une fois la formation terminée, il ne resta que très peu longtemps guerrier, prenant vite goût à l’aventure. Après quatre ans, il devint vagabond. Malgré tout, cette formation lui avait été assez utile, car il savait se battre. Et qui savait sur quelle espèce immonde l’on pouvait tomber alors qu’on traversait la Terre du Milieu de long en large.  

C’est à pied que Vaemyr parcouru tout le chemin depuis le début des Hauts Cols. En effet, il avait jugé le chemin trop ardu pour son destrier. Il l’avait donc libéré à l’entrée des cols et le cheval devait maintenant errer quelque part en bordure de la forêt noire. Il faut dire que le cheval lui manquait. Cela allait plus vite, bien sûr, mais c’était la compagnie d’un autre être vivant qui lui manquait le plus. Bien qu’habitué aux longs voyages, l’homme se fatiguait plus rapidement à pied, devant alors s’arrêter plus souvent et parfois plus longtemps. Malgré sa jeunesse, il commençait à ressentir la fatigue du long trajet parcouru à pied.

Alors qu’il marchait quelque part en Eriador, près d’un cours d’eau quelconque, le vagabond perçu un cri.

«Par Dùrin ! »

Vaemyr entendit aussi les chocs de l’acier. Un combat se déroulait près de lui et quelqu’un - un nain selon le cri - était en mauvaise posture. Alors qu’il promenait son regard aux alentours, l’homme repéra bientôt les combattants. Un groupe d’Orcs et, au milieu, un nain aux longs cheveux bruns. Vaemyr dégaina son épée et, silencieux, s’approcha. Le nain semblait fatigué et son visage était pâle, faisant presque penser à un fantôme. Des orcs gisaient sur le sol, morts, mais Vaemyr remarqua aussi un autre nain, allongé sur le sol. Mort lui aussi? Quoi qu’il en fut, le vagabond ne pouvait abandonner ce nain à son sort. Sans hésiter une seconde, il s’engagea dans le combat.

Les Orcs étaient tenaces. Vaemyr avaient ses nombreux kilomètres parcourus dans le corps et le nain était encore plus fatigué que lui, cela paraissait. L’homme décapita un premier des monstres qu’il avait pris par surprise. De justesse, il stoppa un orc qui voulut attaquer le nain par surprise. L’homme n’avait aucune armure et devait donc se faire encore plus vigilent. Un seul coup bien placé pouvait lui être fatal, l’épée meurtrière ne pouvant être déviée par une armure.
La venue d’un nouvel ennemi déstabilisa les orcs pendant un instant, mais ils se reprirent bien rapidement. Cependant, les orcs n’étaient pas invincibles et leur nombre finissait bien par descendre. Petit à petit, le groupe se réduisait, jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun assaillant.

Éreinté par le combat, le vagabond prit un instant pour reprendre son souffle, puis il analysa la scène. Le nain avait été blessé à l’épaule et peut-être même à d’autres endroits. Une longue estafilade parcourait l’avant-bras de Vaemyr et il portait d’autres coupures au visage et aux bras. Il porta ensuite son regard au second nain et s’approcha. Il s’agenouilla au-dessus de lui. Le nain, d’apparence assez jeune, était toujours vivant.

« Il vit encore.»

Le vagabond se releva et observa l’autre nain.

« Vous avez eu de la chance que je passe par-là au même moment. »

L’homme essuya sa lame souillée de sang orc, puis la rengaina dans son fourreau. Il se rendit alors compte de son manque de politesse. Il ne s’était même pas présenté.

« Pardonnez-moi, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Vaemyr Bloodstained. Vagabond. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Sam 27 Sep 2014 - 17:17



Une épée de plus.



Les arbres et les buissons espacés avaient caché aux nains l'arrivée de leurs assaillants, tout comme l'aide providentielle que leur avait envoyé Mahal. L'homme qui était sortis des fourrés avait sans doute entendu les chocs des lames entre elle et les mots du Roi des Exilés. Il ne sembla pas hésiter longuement à venir ajouter osn épée au combat et les orcs furent, un court instant avant de se reprendre, surpris de voir débarquer un nouvel ennemi. Le Seigneur des Exilés jeta un coup d’œil furtif au jeune homme, bénissant Mahal d'avoir exaucé sa prière avant de se morigéner Il était un nain, il aurait pu seul venir à bout de ces hères mais il était éreinté, cependant, son orgueil fit redoubler d'ardeur son bras afin de ne pas le laisser percevoir par le vagabond sortis de nul part.
Il vit le blond décapiter un  orc avant de stopper un autre qui avait manqué de peu d'avoir le Seigneur des Montagnes Bleues.Peu a peu, les derniers orcs furent acculé entre l'Héritier de Dùrin et le combattant blond avant de rendre leur dernier souffle, permettant aux deux être de souffler un peu après cette attaque ..

Le sang imbibait sa tunique au niveau de l'épaule mais il n'y prêta guère attention, le Seigneur des Exilés préférait s'assurer avant tout autre chose que tout les orcs étaient morts, l'une de ces créatures sournoises auraient été capable de se relever pour leur planter un poignard dans le dos si leur coups n'avaient pas été mortels. Ceux là n'iraient pas ourdir de noir desseins dans quelques contrée que ce soit.
Ses côtes le faisait souffrir à chaque respiration et mal grès son visage déjà blême, il tentait de ne pas le laisser paraître. Il vit l'inconnu s'approcher de son neveu et instinctivement il raffermis sa prise sur son épée mais ce dernier vérifiait juste son état de santé. Il pris le temps de détailler le combattant venu les aider, ce dernier avait l'avant-bras zébré d'une longue coupure, bien plus importante que celles qu'il portait au visage et aux restes des bras.
Rassemblant les quelques affaires qu'il possédait, le Roi du Peuple Errant ne quittait pas des yeux le jeune homme avant que celui-ci ne reprenne la parole.

Il marmonna quelque peu devant la déclaration évidente du jeune homme lorsque ce dernier se redressa du chevet du jeune nain. « Évidement. » Il savait que Kili vivait, il avait combattu les orcs en le protégeant de son corps, jamais il n'aurait laissé ces derniers toucher à un seul autre des cheveux de son neveu. Le coup ayant assommé Kili, il hésitait à lui balancer de l'eau en plein visage pour le réveiller, après tout, il avait été éreinté par le voyage et il lui pardonnerait sans doute d'avoir préféré le laisser aux bons soins de Mahal dans ce néant reposant. Mais l'inquiétante idée que son neveu ne puisse se réveiller après ce vilain coup le frappa durement au creux de la poitrine et après avoir vérifier que nul sang n'avait été versé sous l'impact, trouvant seulement une maigre bosse témoignant de l'impact, il secoua un doucement son neveu avant de lui asperger le visage d'eau et de l'appeler par son prénom pour qu'il revienne à lui. Son neveu commença a bouger et le Seigneur des Exilés se redressa.
Dis ne manquerait pas de lui faire de nombreux reproche, tant à lui qu'à son fils mais lorsqu'il révélerait que Kili avait combattus vaillamment sans doute serait-elle plus fier de lui qu'inquiète, du moins pendant le cours instant qui lui permettrait de laisser son neveu seul avec sa mère. En présence d'une naine, il était parfois préférable de demeurer silencieux ou de se replier à d'autres occupations, bien que cela ne fasse que retarder la tempête de reproches. Il sourit intérieurement, sa sœur ne manquerait pas
Il s'attendait à ce que le jeune homme commence à se détourner et a reprendre sa route mais il n'en fût rien. Ce dernier repris la parole bien vite au plus grand déplaisir du Roi du Peuple Errant, il était las, de ce voyage et de ce combat, il bénissait l'arrivée inespérée du blond avant que celui-ci n'eût terminé sa phrase, s'attirant un regard glacé du nain.

Le Seigneur nain haussa les épaules, il n'aimait pas cette façon que le manant avait de lui rappeler que sans son aide peut-être auraient-il péri et l'idée d'admettre qu'il avait eu besoin d'aide disparaissait bien loin de son esprit et la bénédiction qu'il avait formulé quelques minutes plutôt avec elle. Il était un nain de Dùrin, il n'avait nul besoin d'aide. Sa fierté semblait être en bien meilleure forme que lui, et il s'entendit dire :

« Ils étaient presque tous morts. »

Il nettoya sa lame en même temps que l'autre avec une poignée d'herbe grasse prélevée au sol avant de la remettre à se position initiale, dans son dos. Grommelant dans sa barbe contre son incapacité à s'être débrouillé seul et pour avoir mis ma vie de son neveu en danger il manqua d’entendre la marque de politesse du jeune homme. Un sourire en coin, goguenard, qui disparut bien vite, vint orné son visage. Ils étaient désormais bien nombreux à se donner des surnoms. Celui qu'il arborait et qui avait remplacer son rang dans la lignée de Dùrin avait été obtenu dans le sang et les pleurs, mais beaucoup étaient de ceux prêt à s'affubler de réussite qu'ils ne méritaient pas tous. Bloodstained, cet homme était bien trop jeune pour avoir obtenu son nom grâce à de hauts faits, à moins qu'il se mépris dans ses réflexions mais le jeune homme se disait lui même vagabond. Un simple vagabond ne posséderait pas d'épée ni saurait s'en servir. Cet homme au teint hâlé de ceux du Sud qui n'était pas sans rappeler celui que possédait l'Enchanteresse responsable de sa faiblesse n'était pas qu'un simple vagabond. Il darda sur lui un regard suspicieux. Nombre étaient les hères qui se promenaient par ici ces derniers temps et le magicien l'avait prévenu que l'on avait envoyé des brigands demandé sa tête. Qui ? Il l'ignorait, mais l'ombre du Nécromancien semblait en être l’œuvre. En tout cas, ce Vaemyr n'était pas le plus ignare dans le maniement d'une épée et le nain savait reconnaître là quelques années de pratiques, cela cependant ne l'empêchait pas de ce méfier, il hésita avant de lui offrir le Suderon pouvait bien connaître l'identité de celui aux côtés duquel il avait combattu.


« Thorin Oakenshield, pour vous servir. »

Il laissa ses paroles flotter un instant avant de continuer, en serrant les dents, en colère contre cette faiblesse qui lui avait fait prier Mahal de leur envoyer de l'aide, il était roi et il était incapable de se sortir seul de cette situation. Qu'en serait-il s'il devait mener de ses amis pour reprendre Erebor, les danger seraient plus nombreux, devrait-il renoncer à ce fol espoir simplement parce qu'il était usé ? Cela ne se pouvait, il n'allait pas laisser tout tomber maintenant. Enrageant contre lui-même, il planta un regard acéré et glacial dans celui du jeune homme.


« Cela était fort aimable à vous d'être intervenu. »


Les paroles étaient froides, sans doute ce Vaemyr n'avait pas mérité le courroux du Seigneur de l'Ered Luin, mais il se trouvait là et peut-être regretterait-il assez vite que la nain ait prié Mahal pour une épée de plus.



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Ven 10 Oct 2014 - 16:13

Une épée de plus
Vaemyr Bloodstained & Thorin Oakenshield

Le nain semblait se méfier de Vaemyr. Alors que celui-ci relevait la tête pour porter son regard sur son interlocuteur, il avait remarqué sa main qui semblait serrer le manche de l’épée plus fortement. Et il avait sans doute raison de le faire. Lorsqu’un inconnu venant de nulle part venait se pencher au-dessus de quelqu’un à qui l’on tenait, car il semblait que le nain avait un attachement pour celui gisant sur le sol, il y avait de quoi être tendu. Après tout, on ne savait jamais sur qui l’on pouvait tomber dans ce vaste monde. Il y avait bien des gens sans scrupules. Sauf que Vaemyr n’en faisait pas partie. Il avait simplement voulu s’assurer que l’autre n’était pas mort et ne souffrait pas de blessures graves. Le nain avec qui le vagabond avait combattu marmonna que c’était évident que l’autre ne fut pas mort. Le jeune ne répondit rien. Les nains étaient des êtres d’une résistance assez surprenante, et aussi d’une fierté à toute épreuve. Cela, Vaemyr l’avait bien appris lors de son séjour dans les Monts de Fer, il y avait de cela un an.

Le vagabond se recula alors que le nain se penchait pour tenter de réveiller son compatriote, l’appelant par ce qui devait être son prénom : Kili. Ce faisant, Vaemyr prit le temps d’observer les deux nains. Le premier, celui qui tentait de réveiller l’autre, était le plus vieux des deux. Impossible pourtant de définir son âge véritable. Il avait les cheveux bruns foncés, longs, dont quelques mèches étaient tressées. L’homme pouvait distinguer des mèches plus pâles dans les cheveux du nain. Il portait sa barbe ni trop longue, ni trop courte, toute simple, contrairement à d’autres nains qui pouvaient se la laisser pousser très longues pour ensuite la tresser. Malgré sa fatigue apparente, il y avait chez lui un petit quelque chose qui laissait croire qu’il s’agissait d’un nain plutôt important. Son port altier, peut-être. Le second nain, celui qui se prénommait Kili et dont le premier venait d’asperger d’eau, semblait assez jeune. Sa barbe pointait tout juste sur ses joues. Il avait également les cheveux bruns et longs, mais il ne semblait pas les avoir tressés. Lui aussi avait un air fatigué.
Le nain au sol bougea, l’autre se redressa. Vaemyr porta son regard sur celui-ci. Il semblait être un être froid et sévère. D’ailleurs, ils s’étaient à peine rencontrés que le vagabond se méritait un regard glacé de la part du nain. Celui-ci se faisait sans doute mal à l’idée qu’il ait pu avoir eu besoin de l’aide de quelqu’un d’autre. Les nains étaient de très bons combattants, il était vrai, mais ils avaient aussi une très grande fierté. Cette trop grande fierté, selon Vaemyr, pouvait mener certains nains à leur perte. Mais le vagabond ne pouvait nier qu’il était un peu comme les nains. Lui-même était quelqu’un de téméraire, se précipitant vers le danger plutôt que le fuyant. Bon, il savait se raisonner sur ce point, parfois. Peut-être était-ce une raison pourquoi le vagabond appréciait les nains, parce qu’il retrouvait certains de ses traits de caractère chez cette race.

« Ils étaient presque tous morts. »



Au ton employé par le nain, Vaemyr reconnu son erreur. Avec la fierté qu’ils avaient, le nain avait probablement mal pris les propos du jeune homme. Le vagabond aurait peut-être dû songer à mieux peser ses mots avant de les dire… Tant pis, il était un petit peu trop tard pour se corriger désormais.

Après avoir essuyé la lame de son épée, qui était également recouverte de sang d’Orcs, le nain se présenta sous le nom de Thorin Oakenshield. Thorin… Oakenshield. Le vagabond avait déjà entendu ce nom quelque part… Dans quelle histoire figurait-il? S’il figurait dans une histoire, bien sûr, mais pour avoir entendu ce nom, quelqu’un devait bien avoir conté au jeune homme une histoire au sujet de ce nain. Après un instant de réflexion, cela lui revint. Bien sûr! Thorin Oakenshield, héritier de Durin, dont le royaume, Erebor, était sous l’emprise d’un terrible dragon. C’était bien la première fois que le vagabond avait l’honneur de rencontrer un être aussi important et, d’un honneur plus grand encore, de se battre à ses côtés.

« C’est un honneur de faire votre rencontre. »

Le vagabond se rappela l’histoire du nain, de ce jour où il avait remporté ce surnom d’Écu-de-Chêne. Selon ce qu’Il avait entendu dire, Thorin avait combattu le grand orc pâle, Azog le profanateur comme on l’appelait. Le seigneur nain n’avait ni son épée ni son bouclier et s’était protéger des coups de l’Orc avec une branche de chêne, avant d’asséner le coup fatal à son ennemi. Ce n’était pas pour un si grand exploit que le vagabond s’était fait surnommé le Taché de sang…

Glacial et pas très aimable fut le regard que le jeune homme reçu du seigneur nain. Sur ce message qu’il considéra comme étant un avertissement, Vaemyr préféra éviter de trop provoquer le nain, bien qu’une seule petite parole puisse le mettre encore plus en colère. Et, à l’inverse, l’attitude du nain pourrait bien finir par exaspérer l’homme et le rendre lui aussi plus agressif.

« Cela était fort aimable à vous d'être intervenu. »



Ne sachant que dire pour éviter de courroucer d’avantage le nain, Vaemyr préféra plutôt garder le silence et se questionna : que faisaient donc ces deux nains loin de leurs montagnes bleues? Poser la question au seigneur nain n’était peut-être pas la meilleure des idées, mais la curiosité l’emportait bien souvent sur le raisonnement. Le vagabond voulait savoir et, bien qu’il savait qu’on allait lui répondre sur un ton encore plus froid, ou bien qu’on n’allait même pas lui répondre, il n’allait pas changer d’idée. Cela l’intriguait.

« Excusez peut-être mon impolitesse, mais que venez-vous faire loin de vos montagnes? »
 
Car, le vagabond s’en doutait, si cela n’avait été que pour délivrer un simple message, cela aurait été un messager, ou peut-être un oiseau, qui aurait été livrer le message. Pas le seigneur nain en personne.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Jeu 16 Oct 2014 - 10:23



Une épée de plus.



Le Seigneur des exilés avait notifié le coup d’œil du jeune homme. Ce dernier n'était pas un combattant naïf et sa réussite face à ses adversaires n'était pas dû à la chance. Les phalanges qui enserrait la garde de l'épée naine se détendirent doucement, le blond avait été prévenu sur les intentions du nain si jamais il faisait le moindre faux pas, ce dernier serait près à dégainer, sa posture en témoignait toute la véracité. Il pouvait bien songer à bien faire en s’enquérant de la santé de son neveu mais le Roi du Peuple Errant n'en demeurait pas moins méfiant. Il répondit d'ailleurs avec froideur lorsque le jeune homme remarqua que Kili était en vie. Il était des nains, un coup comme son neveu avait reçu ne pouvait pas le tuer
Le jeune vagabond fit quelques pas en arrière alors que le Régent des Montagnes Bleues allait secouer l'épaule de son neveu et l'appelait pour qu'il revienne a lui. Il était hors de question que le jeune nain reste avachis et inconscient, il ignorait la force du coup qu'il avait reçu et bien qu'il savait son neveu capable d'y résister, il ne voulait pas attendre que le pire ne puisse survenir. Il imaginait bien assez le courroux de Dis de savoir son fils partis sur les traces de son oncle et que ce dernier ne l'ait pas renvoyé directement mais pis encore, ce qui leur était arrivé aux Monts Venteux et cette attaque en rentrant ne la rassérénerait pas. Mais Le Seigneur du Peuple errant ne pourrait en vouloir à sa sœur, s'il n'avait parlé peut-être que son neveu ne l'aurait suivit et s'il n'avait pas discuté avec cette enchanteresse à l'Orée des Songes il n’aurait jamais rencontré le parasite qu'il l'habitait et rien de tout les incidents fâcheux qui s'en suivirent ne serait arrivé . Mais la rencontre avec le Mage gris à Bree n'aurait jamais eu lieu et quoi qu'on puisse lui reprocher la dessus, il était désormais trop tard pour lui faire entendre raison, les graines de l'espérance qui avait été enfouie et qui germait depuis si longtemps déjà venait de bourgeonner, il devait regagner au plus vite l'Ered Luin pour les faire éclore.

Lorsque son neveu finit par se mouvoir doucement, reprenant peu à peu ses esprits, son oncle se releva, croisant le regard du jeune homme. Les iris du nain étaient froides, en réponse aux paroles du Suderon. Il ne le connaissait pas, il ne lui faisait pas confiance et il devait se sentir son obligé. Ereinté, usé, il conservait néanmoins cette orgueilleuse fierté qu'il l'empêchait de courber l'échine en guise de remerciement, les nains n'avaient besoin de personne pour se sortir d'un mauvais pas. Il ne pu empêche une froide réponse de poindre au bout de ses lèvres.
Son nom sembla appeler à un souvenir chez le vagabond.

Il se raidit. Cela était-il un piège ? Le blond avait-il des amis caché dans les fourrés qui en entendant son nom se jetteraient sur lui ? Le Magicien Gris l'avait bien mis en garde contre ces mercenaires qui voudraient sa tête, un vagabond pourrait en faire partis. Après tout, le surnom qu'il possédait pouvait bien être celui d'un homme de cet acabit. A moins que les paroles du jeune homme ne soit sincère. C'est pourquoi il se contenta de hocher la tête en guise de remerciement.

Il n'était pas des plus cordial en cet instant bien que le jeune vagabond tenta de faire de son mieux avec ses manières et son ton pacifique. Mais le Roi du Peuple errant ne se sentait pas pour autant coupable de sa conduite. Le jeune homme blond avait beau sembler avenant et les avoir empêché de mourir, rien ne l'assurait que cela n'était pas une ruse.
Il finit néanmoins par le remercier. Il était humilié d'avoir eu besoin de prier Mahal pour que ce dernier lui vienne en aide et une fois l'aide apporté, il aurait préféré la dédaigner plutôt que d'admettre qu'elle lui avait sauvée la vie. Mais il du bien concédé au jeune homme son soutien et bien que cela sembla lui arracher une souffrance terrible lorsqu'il parla, les mâchoire serrées par la colère qu'il éprouvait contre lui même ne de pas avoir su protéger convenablement son neveu.
Il pensait que le jeune homme se détournerait de lui et reprendrait son voyage mais une question lui parvint aux oreilles, polie et curieuse qui s'enquerrait de sa présence ici. Jamais il n'avait eu à se justifier si proche de l'Ered Luin sur sa présence, il n'était qu'à quelques lieux, moins d'une heure de marche encore des premières portes de la chaîne de Montagne et bien que les nains ne s'aventurent peu dehors, la question l'irrita quelque peu, mais c’est la méfiance qu'elle distillait en lui qui était bien plus importante.

« Je pourrai vous retourner la question. Que faîtes-vous si loin de chez vous ? »

Il n’avait pas répondu à la sienne, pouvait-il lui faire confiance ? Tout en lui criait le contraire. Il était désormais impensable qu'il puisse lui mentir, il avait décliné son identité bien trop tôt et il se fustigea mentalement pour sa bêtise. La fatigue le ralentissait, si son esprit avait été plus vif, il aurait éludé le premier échange d'identité pour ne s'intéresser qu'aux affaires du jeune homme. Il darda sur lui un regard méfiant, s'il avait un semblant de jugeote, il répondrait en premier.



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Lun 27 Oct 2014 - 0:12

Une épée de plus
Vaemyr Bloodstained & Thorin Oakenshield
Il était certain que, comparé aux deux nains, le jeune homme se trouvait bien plus loin de chez lui qu’eux de leurs montagnes. Mais tel était son style de vie, bien que récent : il vagabondait de terres en terres, assoiffé de nouvelles découvertes et de nouvelles rencontres. Oh, il avait aimé ces quelques années passées dans l’armée, si l’on pouvait nommer cela l’armée, mais explorer de nouveaux territoires lui convenait bien mieux. Cependant, lorsque le seigneur nain lui demanda d’où il venait, sans même répondre à la question que le vagabond lui avait posée, Vaemyr sentit une pointe de nostalgie naitre en lui au souvenir de son pays de naissance. Malgré son passé difficile à Umbar, la vie du sud manquait un peu au jeune homme. Les chauds rayons du soleil qui réchauffaient la terre à longueur d’année, l’océan à proximité et le port où s’amarraient marchands, poissonniers et, oui, des pirates. Pendant un instant, le voyageur se remémora les quelques souvenirs joyeux de son existence là-bas, puis se rappela que Thorin attendait une réponse de sa part. Le jeune homme chassa les souvenirs de son esprit et prit la parole ;

« Eh bien, l’envie de découvrir toutes les différentes cultures de ce monde m’a prise, et je suis donc partit sur les routes. »

La soif de nouvelles découvertes avait été un fort argument qui poussa le vagabond à partir à la découverte du monde, mais il n’y avait pas juste cela. L’enfance difficile qu’il avait eue, devant rapidement apprendre à se débrouiller seul et à gérer sa famille, le poussa également à quitter son petit coin de pays. Il avait pris ses distances, découvert le monde, sans jamais le regretter. Ces trois dernières années passées à découvrir de nouvelles cultures et différents modes de vie avait rendues le vagabond plus serein. Tout compte fait, cette décision avait sans doute été la meilleure qu’il ait pu prendre. Et il n’avait pas fini de découvrir ce monde. Il lui restait encore à découvrir les Hobbits, dits semis-hommes, et les nains des Montagnes Bleues, bien qu’il y en ait deux d’entre eux qui se tiennent devant lui.

« Je me rendais d’ailleurs au village de Bree pour faire escale avant de faire votre rencontre. »

S’il se souvenait bien de l’emplacement du village sur la carte, Bree devait être à quelques kilomètres plus loin. À moins que le vagabond ne se soit perdu en chemin, ce qui était possible. Peut-être même avait-il dépassé le village sans s’en rendre compte. Il lui arrivait quelques fois de se perdre dans ses pensées, laissant alors ses pas le guider. Bien souvent, il était perdu lorsqu’il revenait à la réalité. C’était sans doute le cas présentement…
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Lun 10 Nov 2014 - 21:34



Une épée de plus.



Le Seigneur des Exilés était encore plus taciturne et glacial que d'habitude, du moins l'avait-il été lorsqu'il avait pris la parole, il essayait de tempérer cette aigreur pour ne pas froisser son interlocuteur mais l'idée qu'il ait pu être vu en position d'infériorité face à de simple orcs l’enrageait. S'il n'était pas capable de repousser la moindre vermine, qu'en serait-il face à la limace, le parasite qui pourrissait depuis trop longtemps leur maison et qu'il avait , au fur et à mesure que l'idée tournoyait dans sa tête avec vélocité, le devoir de reprendre ? Il ne pu se retenir d'esquiver la question du jeune homme, ce dernier n'était ps censé savoir ce que deux nains faisaient hors de leur Montagnes, pas avant d’avoir répondu lui même à la question, et de toute évidence, il ne lui révélerait en rien qu'il avait été courir après des chimères pour en revenir, emplis de droit de vengeance, d'espoir, de colère et détermination, après tout, cela ne pouvait se lire que dans son regard et le reste de son visage ne trahissait que d'une profonde fatiguer. Cette dernière dissimulerait le reste aux yeux de ceux qui auraient tendance à souhaiter de meilleures réponses que le silence ou la dénégation.
Le retour de question sembla plonger Vaemyr dans une profonde méditation, sans doute rêvassait-il aux terres qu'il avait quitté à moins qu'il ne fût entrain de chercher un quelconque mensonge à lui offrir. Mais lorsqu'il reposa son regard sur le nain pour lui répondre, le Seigneur des Exilés sût qu'il ne lui mentait pas, il semblait traîner encore dans son regard une certaine mélancolie, celle de paysage que l'on n'a vu depuis longtelps, de ces êtres qui peuplaient sa patrie. Le mal des voyageurs en prenaient plus d'un, que cela soit pour ces contrées qui leur étaient chères autant que peur ceux qu'ils avaient dû laisser derrière eux.
Ainsi le jeune homme voyageait, tout était à son honneur, peu nombreux étaient ces jeunes gens qui pouvaient se permettre de voyager en vivant sur la rente de leurs parents, laissant père et mère derrière sans se retourner pour se forger une histoire. A une autre époque, avec d'autres devoirs, peut-être aurait-il été de ces gens là, mais tel n'était pas le cas . Il se ravisa bien de quelques commentaires sur l'inutilité d'aller chercher à rencontre les elfes, du moins pas ceux de Mirkwood, ceux de Rivendell seraient sans doute plus ouvert, mais rien n'était moins sûr. Il ne désirait de plus pas se montrer désagréable une nouvelle fois, après tout, le jeune Vaemyr était un homme qu'il devait remercier, bien que celui lui fis serrer les dents à songer qu'il avait pu avoir besoin d'aide. Il n'allait cependant pas non plus lui proposer de visiter les cités de l'Ered Luin , il était des villes, des contres que l'on ne parcourait pas si aisément, les nains avaient leur vie, à l'abri des Montagnes, qu'ils ne souhaitaient partager pour rien au monde depuis que le partage et l'abondance avait fait pleuvoir sur eux une calamité ailée.
Le jeune homme aurait au moins le loisir de prévenir les quelques coupes-jarrets qui désirait la tête du Seigneur Nain qu'il était en vie, bien qu'il donnât à cet instant l'impression de revenir d'entre les morts. Après tout, le magicien gris avait mentionné ces mercenaires lors de leur entrevue et même si le Suderon n’avait pas fait mine de vouloir le poignarder dans le dos, peut-être était-il partisan de la ventes de ces informations pour se voir offrir un repas. Il tait dit que parfois dans le Sud, certains n'hésitaient pas à vendre de leur amis comme simple objet, mais ces rumeurs demeuraient volatiles et sans doute valait-il mieux ne pas y porter de crédit.
Le voyageur l'informa de sa volonté d'aller rallier Bree, cela faisait grand voyage depuis les havres du Sud, peut-être avait-il cheminé en bateau en suivant les Montagnes Blanches mais rien n'était moins sûr. Peut-être avait-il traversé le Rohan, pays des chevaux, tout comme bon nombre d'orcs l'avaient fait auparavant. Il reposa son regard sur le brun, son neveu derrière lui reprenant tranquillement ses esprits, avant de lui répondre, après tout, il méritait maintenant une réponse.

« Et bien nous en revenions. »

Il ne savait ce que le jeune homme allait faire dans la ville de Bree, la bourgade n'avait rien d'extraordinaire, elle était même des plus banales et ne semblait être qu'un repaire de malfrats et de soudards. Autrefois, on y aurait des hobbits, des voyageurs, des marchands qui désiraient rejoindre le Lindon. Cependant, les temps avaient changé, on se méfiait du voyageur, on se défiait du marchand, des étrangers et de ceux qui ne nous ressemblaient pas, mais cela avec raison, de trop noir oiseaux profitaient des ténèbres pour ourdir de noir desseins. Il était inconcevable qu'on puisse fasse confiance aveuglement a quelqu'un désormais.

« Si vous continuez tout droit, vous tomberez sur la bourgade. »

Il n’escomptait ajouter plus de mot, le vagabond n'était pas stupide, ils avait se défendre et se battre, il saurait se garder de trop bons amis qui viendraient à lui pour peu qu'il possède une bourse emplis de pièce, qu'elle soit d'or, d'argent ou même de cuir.




made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Sam 6 Déc 2014 - 18:30

Une épée de plus
Vaemyr Bloodstained & Thorin Oakenshield
Depuis combien de temps est-ce que les trois personnages se trouvaient là, debout, à se jauger sans doute plus qu’à discuter? Quelques minutes seulement? Une heure? Non, sans doute moins d’une heure. Cela dit, le vagabond préférait toujours avancer lorsqu’il lui en était possible. S’il ne dormait pas ou ne mangeait pas, il ne s’arrêtait que pour laisser son cheval se reposer, cheval qu’il avait laissé de l’autre côté des Monts Brumeux, ou pour se reposer lui-même lorsqu’il n’avait pas de monture, comme dans le cas présent. Avec ces vermines qui se faisaient de plus en plus nombreuses sur la Terre du Milieu, mauvaise idée était de rester longtemps au même endroit, surtout si vous n’étiez pas armé. Ce n’est pas parce que les deux nains l’ennuyait que le jeune homme commença à se dire qu’il fallait peut-être reprendre la route, mais parce qu’une nouvelle attaque d’orcs sanguinaires ne le tentait pas particulièrement, ainsi que cela ne devait sûrement pas plaire davantage aux deux autres, mais aussi un peu parce que la discussion qu’il entretenait avec le seigneur Nain ne menait pas à grand-chose. Chacun se méfiait de l’autre, Thorin sans doute plus que Vaemyr. Les deux n’échangeaient que de courtes phrases, et le vagabond ne savait plus trop que dire au nain, ayant l’impression désagréable que sa présence l’importunait. Il lui répondait d’un ton glacial et semblait préférer ne rien dire au vagabond lorsqu’il s’agissait de savoir ce qu’il faisait hors de sa montagne, accompagné d’un autre de sa race. Le nain se taisait, ne donnant que des réponses aux questions qui étaient les moins… personnelles.

Tout ce que le voyageur finit par savoir au propos du voyage des deux nains, c’est qu’ils venaient du village de Bree, village où voulait justement se rendre le jeune Suderon. Ce qu’ils étaient allés y faire, cela ne concernait pas Vaemyr. Peut-être s’y étaient-ils seulement arrêtés pour faire escale pendant une nuit ou davantage, ou bien peut-être s’y étaient-ils rendus pour des affaires plus importantes. Mieux valait ne pas s’en intéressé, au risque de, sans doute, rendre son interlocuteur encore plus méfiant et s’attirer sa colère.  Thorin Oakenshield indiqua au vagabond qu’il n’avait qu’à poursuivre sa route en ligne droite, et qu’ainsi, il finirait par aboutir au village.

« Merci pour les informations. »

Après plusieurs jours à avoir dormi à la belle étoile, ayant pour seul oreiller sa cape et une petite couverture de laine pour se protéger des nuits fraiches, Vaemyr allait enfin pouvoir dormir une nuit ou deux dans un bon lit. Et, surtout, il allait pouvoir déguster un bon repas…

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr] Sam 13 Déc 2014 - 11:29



Une épée de plus.



Ils avaient passé trop de temps à discuter ainsi au goût du Seigneur des Montagnes Bleues, cela n'avait pris que quelques instants mais cet échange ralentissait leur retour, les mettaient en danger au cas ou d'autres orcs auraient jugés bon d'apparaître. Cette conversation semblait autant gêner les nains que le jeune homme, il donnait l'impression de vouloir s'en aller, dans sa posture et le Roi des Exilés devait agir de même. La méfiance n’avait en aucun cas aidé à ce que l'échange perdure, il avait échangé leur identité, quelques brèves paroles polies mais cela suffirait, il n'avait en aucun cas envie de s'éterniser sur les lieux du massacre, les coups qu'il avait reçu augmentaient cette envie de départ rapide.

Il continuait de regarder de ses orbes bleutés et glaciales le jeune homme, lui laissant, malheureusement pour le vagabond, la nette impression qu'il le dérangeait. Les nains n'étaient de surcroît pas toujours des plus affables et sans doute s'il avait discuté avec son neveu le jeune homme aurait eu plus d'information à propos de Bree et de ce qu'il pouvait y trouver, mais le Roi du Peuple errant n'était pas de ceux qui noyait leur interlocuteur sous un flots de parole, plus il pouvait être court et précis, incisif, plus il le ferait. Cela ne servait à rien de tourner autour d'un corps avant d'y planter son épée, cela ne gardait pas en vie et il n’aimait pas se donner en spectacle à grand renfort de verve.
Il ne révéla en rien la raison de sa présence ici bas ni ce qu'il avait fait à Bree, il n'indiqua au blond seulement où ce trouvait Bree d'un geste de la main qui lui tira une grimace, rictus qu'il dissimula bien vite. Son interlocuteur n'avait en rien besoin de savoir ce qu'il avait trouvé dans le village et ce qu'il en avait retenu. Mais cela sembla convenir au jeune homme.
Le Régent de l'Ered Luin hocha la tête, pour signifier qu'il prenait le remerciement et l'entendait. Le jeune homme profiterai sans doute des auberges qu'offrait la bourgade pour se reposer, prendre un bon repas. Ce genre de chose qui bien que sympathique ne valaient en aucun cas celles qui pouvaient attendre le voyageur chez lui. Le Seigneur des Exilés repris son baluchon de voyage, son neveu, une légère bosse le crâne le suivant, ils se détournèrent du voyageur, s'enfonçant dans les fourrées à leur tour, laissant les corps des orcs pourrir où ils étaient, souiller les terres de leur sang.Son neveu semblait aller bien mieux, le coup n'avait fiat que le laisser inconscient quelques instants et seul ceci l'importait. Il avait craint le pire, mais il avait montré une excellente maîtrise de son arme favorite en liquidant bon nombres de leurs assaillants. Il aurait préféré que ce dernier ne lui ait pas désobéi et soit resté à l'intérieur des Montagnes Bleues, mais force était d'avouer que sans lui, sans doute ne serait-il jamais rentré vivant de cette quête insensée, du moins c'est ainsi qu'elle lui apparaissait désormais, mais elle n'avait pas fait qu'apporter de mauvaises choses. Néanmoins manquerait pas de le lui signifier, mais ce n'était pas ce qui l'empêcherait de regagner le relief dans lequel il vivait avec son neveux. Il savait qu'en partant il avait agis de la même façon que son père auparavant, il savait combien sa sœur lui en voudrait mais cela avait été nécessaire, il avait sentis ce besoin inexorable de partir, peut-être ce besoin identique à celui du jeune Vaemyr qui l’avait poussé si loin de chez lui, cette chose qui avait germé dans son cœur et qui lancinante, l'avait obligé à quitter les siens. Il savait qu'il se heurterait à l'échec, mais naïvement il avait cru pouvoir contredire sa raison, il avait eu tort et par sa faute, son neveu l’avait suivit, risquant de périr pu une chimère. Il était temps maintenant de rentre chez eux, qu'ils retrouvent la sûreté des remparts qui abritaient leur demeure, qu'ils rassurent les leurs. Là-bas, ils se feraient soigner et ils pourraient songer à un bien meilleur repos que celui qu'ils avaient pu avoir à Bree. Sans doute leur retour serait-il houleux et leurs proches ne manqueraient-ils pas de les réprimander, mais rien ne pourrait éteindre le fol espoir qui étreignait le cœur du Roi, celui qu'un magicien avait réussi à faire de nouveau s'embraser et qui bientôt serait réalisé.



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une épée de plus. [ft Vaemyr]

Revenir en haut Aller en bas
Une épée de plus. [ft Vaemyr]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vaemyr Bloodstained ♦ Partons à l'aventure!
» Vaemyr Bloodstained - It.'s all about glory
» Vaemyr Bloodstained ~ The lonely ranger
» Besoin de changer d'air... (Nessa & Vaemyr )
» Vaemyr Bloodstained - Solitaire vagabond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.