AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Thandiel • All those shadows almost killed your light..

Partagez|

Thandiel • All those shadows almost killed your light..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 16:01




“ Thandiel ”
En voyage, vous perdez vos convictions aussi facilement que vos lunettes, mais il est plus difficile de les remplacer !
NOM&PRÉNOM ▬ Thandiel Lómelindë (prononcer Thahn-di-ell) SURNOM ▬ Hm.. Thandy ? ÂGE ▬ Eveillée pour la première fois au temps où ni le soleil, ni la lune n'avaient encore été crées, Thandiel a donc quelques milliers d'années. PATRIE, RACE ▬ Thandiel fait partie de ceux que l'on appelle les Avari, et donc des elfes n'ayant jamais connu la lumière des Deux Arbres.  LIEU DE NAISSANCE ▬ Dans la baie de Cuiviénen, puisqu'elle  y rencontra ses semblables peu de temps après son éveil. RANG SOCIAL ▬ L'esprit est une richesse qui pallie à tout.. Thandiel étant souvent en voyage, elle n'a besoin que du nécessaire pour survivre. PROFESSION ▬ - SITUATION AMOUREUSE ▬ A la recherche de Lhumren, l'elfe auprès duquel elle s'est éveillée il y a bien des lunes, mais qu'elle a perdu au détour d'événements bien sombres.. POUVOIRS ▬ A priori, aucun. DE QUEL COTÉ IL EST ▬ Si Thandiel devait choisir, elle dirait probablement qu'elle n'est du côté de personne. Mais de nature plutôt douce et gentille, ne craignez rien d'elle, tant que vous restez honnêtes. ;)  GROUPE SOUHAITÉ ▬ Avec les elfes, pardis !

➴ Tout sur toi baby !

VOTRE PHYSIONOMIE ▬ L'on a souvent dit de Thandiel qu'elle avait la peau aussi pâle que la Lune, bien que quand elle fût née, l'astre ne brillait pas encore dans la voûte céleste. Elle a depuis vécu bien des années, et c'est dans ce visage aux traits fins, bien qu'anguleux, que nous pouvons retracer une partie de ses pérégrinations. C'est au creux de ses joues que nous pouvons voir qu'elle a parfois dû manquer de vivres ; et grâce à la marque qui lui traverse l’œil gauche que nous devinons ses batailles passées. Mais ce minois n'en est pas moins beau qu'il est égayé par deux jolies perles de jade, aux éclats d'argent. Sa bouche nacarat sourit parfois, au détour d'une plaisanterie faite par quelque voyageur qu'elle aurait rencontré là, mais bien vite elle se fige encore ; légèrement pulpeuse, elle attend patiemment de retrouver l'elfe auprès duquel elle s'est réveillée pour se courber à nouveau. De longues boucles acajou perlent sur ses épaules, rayons de soleil pour une vie si frêle. C'est un corps fragile, chétif, mais qui survit encore aux longs voyages que sa propriétaire entreprend, bien qu'elle n'eut pas d'excuse pour l'avoir abîmé autant.
VOTRE STYLE VESTIMENTAIRE ▬ Au temps où Thandiel vivait encore avec ses semblables, elle arborait souvent de longues robes composées de voiles et de soieries, la plupart du temps bleu paon ou bordeaux. Élégante et gracieuse, elle aimait aussi à décorer sa longue chevelure en l'ornant d'un bijou d 'or. Maintenant, ses interminables marches en Terre du Milieu l'obligent à porter des vêtements adaptés, aussi, elle se vêt principalement de capes et de manteaux, teintés d'un doux vert de chrome ; elle possède également un carquois brun et des manchettes du même cuir.
VOS PARTICULARITÉS ▬ Sa seule particularité physique fut mentionnée plus haut !
VOTRE CARACTÈRE ▬ Thandiel est une elfe de nature très calme et effacée, réservée ; elle respecte toute personne qui la prend comme son égal, et sait se montrer juste dans son jugement. Sensible aux émotions de ceux qui l'entourent, elle s'efforce tant bien que mal de masquer les siennes. Au premier abord, elle n'est pas très bavarde, c'est pourquoi, tant qu'elle ne vous aura pas accordé sa confiance, vous aurez sans doute plus de chance de l'entendre chanter, que de vous entretenir avec elle : « Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse. » lui a-t-on dit un jour. C'est un être proche de la Nature, qu'elle chérit par dessus tout. Elle aime se sentir libre, sans aucune contrainte ni aucun lien qui la retienne, et c'est seulement à son compagnon Lhumren qu'elle prête une allégeance sans limite. C'est sans doute une des raisons qui l'a poussée à refuser l'appel d'Oromë, afin d'entreprendre le Grand Voyage vers Valinor. Cependant, Thandiel est une personne que la curiosité et l'emportement pourront perdre facilement : déterminée et volontaire, parfois aussi impulsive, elle prend facilement des risques, ou se trahit par sa maladresse. Quand la volonté mène à l'insécurité..
CE QUE VOUS AIMEZ ▬ Avec ses yeux de jade, Thandiel observe tout, et elle aime particulièrement s'extasier devant la beauté de la Nature et des petites choses qui s'y cachent, et que l'on ne remarque pas sans attention. Lorsque avant, elle pouvait prendre le temps de se divertir, les longues balades à cheval sous les arbres aux feuilles vermeil, le chant, la lecture, constituaient la plupart de ses occupations. Elle aime tout ce qui est nouveau, ce qui l'intrigue. La compagnie de ses semblables est également chose qu'elle apprécie, mais qui lui manque depuis que ses pérégrinations ont débuté.
VOUS AIMEZ FAIRE LA FÊTE, BOIRE, MANGER ▬ La nourriture est chose précieuse, aussi elle n'aime pas en gâcher, mais elle apprécie tout de même les festins qu'organisaient les gens de son peuple, sans tomber dans la folie des banquets de Nains.
AVEZ VOUS DES PASSIONS DANS LA VIE ▬ La seule passion ayant à jamais effleuré son cœur fut celle qui la toucha lorsqu'elle posa pour la première fois son regard sur l'être le plus merveilleux qu'elle n'eût jamais vu, Lhumren – d'ailleurs, le premier être qu'elle vit fut celui-ci.
AVEZ-VOUS UN BUT DANS LA VIE ▬ Voir « amoureusement » plus haut !
CE QUE VOUS DÉTESTEZ ▬ Elle ne supporte pas le manque de respect, aussi, elle y répondra probablement de façon discrète, mais pas pour autant inefficace. Elle bannit le mensonge, la trahison, mais peut facilement se servir de ces aspects négatifs pour se tirer d'une situation difficile. Elle n'aime pas l'idée d'infliger des souffrances à autrui, faire des choix, s'attacher aux personnes qu'elle rencontre.. Mais par dessus tout elle déteste les Orques.
PROFITEUR OU DÉBROUILLARD ▬ Débrouillarde, inévitablement.
SUR QUI POUVEZ VOUS COMPTER EN CAS DE PROBLÈME ▬ L'on ne peut vraiment compter que sur soi-même..
COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS FACE AU DANGER ▬ On le contourne, et si le choix ne se présente pas, alors l'affronter reste la seule option.
UN SECRET QUE VOUS GARDEZ ▬ Avec tant d'années de vie derrière soi, comment ne pas en avoir ? Thandiel a connaissance de nombreuses choses, qui, comme l'indique l'essence même d'un secret, ne doivent pas être révélées.
QU'EST-CE QUI VOUS FAIT HONTE ▬ Devoir user de méthodes peu honnêtes, telles que le mensonge, pour se sortir indemne de certaines situations.
QUEL TYPE D'ARME AVEZ-VOUS ▬ Elle ne se sépare jamais de son arc, ni de ses lames elfiques, qu'elle manie cependant moins bien qu'elle ne tire.
QUELLE EST VOTRE PEUR ▬ L'oubli.



VOUS ET LA TERRE DU MILIEU ▬ Comme tous les premiers elfes, Thandiel fut réveillée par Eru Ilúvatar près de la baie de Cuiviénen, à l'extrémité orientale de la Terre du Milieu. Elle et son comapgnon rejoignirent rapidement les premiers couples alors déjà présents. Envoyés par Oromë, les elfes Ingwë, Finwë et Elwë convainquirent une grande partie de leurs semblables de faire le Grand Voyage vers Valinor, mais certains refusèrent de les suivre. Nous les désignons depuis par le terme d'Avari, ce que sont Thandiel et Lhumren. Émerveillés par la beauté des terres qui les avaient vus s'éveiller, ce sont des êtres qui sont restés discrets par rapport aux événements de la Terre du Milieu, même si, dans l'histoire de Thandiel et Lhumren, des incidents tels que la Guerre de la Grande Colère auront des répercussions dramatiques, desquelles vous aurez lecture prochainement.. De par ses pérégrinations, Thandiel n'est que brièvement informée du sort de cette Terre, mais elle en comprend vite l’enjeu, de par le nombre d'orques qu'elle est amenée à croiser !

➴ Derrière l'écran...

PSEUDO ▬ Parfois Thandiel, parfois JabberJay, vous me trouverez sous bien des noms et des visages..
ÂGE ▬ L'on me compte actuellement 18 automnes !
PASSIONS ▬ Le monde artistique me touche particulièrement, c'est pourquoi j'aime la peinture, la lecture, l'écriture, la musique, le cinéma.. Tout ce qui relève de la création, de l'expression. C'est un univers qui me fascine et qui m'intrigue. Vous l'aurez compris je pense, je lis beaucoup, surtout de l'Heroic Fantasy ; bien que mon livre préféré soit « Elle s'appelait Sarah » de Tatiana de Rosnay. J'écris également, mais rarement en français, c'est pourquoi, pour moi, les forums de RPG dans cette langue sont nouveaux, aussi, ne soyez pas trop méchants avec mon expression ! :P Je suis dingue de Taylor Swift. Et oui. Sinon je monte à cheval depuis plus de 13 ans, pour mon plus grand bonheur. ♥
FILMS & SÉRIES ▬ Parmis mes films préférés, vous trouverez « Australia » et « Pearl Harbor », bien sûr suivis de près par LOTR et « Le Hobbit ». Pour ce qui est des séries, « Game Of Thrones », évidemment. Mais aussi « Sherlock », « The Walking Dead », « Grey's Anatomy », et « Heartland ».
PRÉSENCE ▬ Je me vois déjà allumer mon ordinateur dès mon retour de la faculté, et y guetter des nouveautés toutes les cinq minutes !
TON AVIS SUR LE FORUM ▬ Je n'y suis pas depuis longtemps, mais j'adore déjà les personnes avec qui j'ai discuté. Je pense que cela va être une sacrée partie de plaisir que de me rendre ici ! Vous semblez tous très gentils !
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ▬ L'on m'y a conduit, comme on a conduit Bilbo jusqu'à la Montagne Solitaire, mes amis !
TON AVATAR ▬ En attente pour le moment ;)
REGLEMENT▬
Spoiler:
 
Que de virilité, et de crédibilité.. :P
UN TRUC EN + ▬ « On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. » Christophe Colomb. Alors, où me mènerez-vous donc ? :D



Dernière édition par Thandiel le Ven 17 Oct 2014 - 23:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 16:27




“ THIS IS MY LIFE ”
and you know it's hard to live here


The Woodsong And Awakening


 C'était un endroit paisible, un berceau de vie au milieu des branchages d'or, que le fruit de la création avait placés là, telle une couronne végétale qui se serait dessinée autour d'une immense baie. Au fond d'une vallée aux pentes revêtues de pins, une étendue bleue turquin prenait place, et pour seul éclairage se trouvaient accrochés sur la toile céleste, de minuscules points de lumière.
 Un souffle léger se fit sentir sur mon visage, la brise fraîche faisait doucement vibrer les feuillages, donnant ainsi naissance à une faible mélodie. Une respiration calme. Des battements, qui comme un bruit sourd, frappaient un rythme régulier bien que discret, qui accompagnait le chant des arbres. Un rythme.. En êtes-vous certains ? Non. L'on distingue au loin une faible résonance, venant faire écho à cette onde première. Des frissons parcouraient ma peau, éveillés par un courant d'air plus froid. La caresse du vent sur ma joue, cette sensation douce de repos, et encore une fois des frissons. Je faisais peu à peu surface, prenant lentement conscience de ce corps qui venait de m'être offert. Le bruissement du bois, le chant des oiseaux et celui d'un cours d'eau venaient s'ajouter à la petite symphonie qu'entamait la forêt. C'était comme une ode à l'éveil de ces nouvelles créatures déposées en son sein.
 Dans la pénombre, nous émergions petit à petit,  au loin, certains se levaient plus rapidement que d'autres, et pour ma part, j'étais encore plongée dans les songes de l'avant-vie, particules d'une éternité qui commençait à peine. C'était sentiment agréable que d'être bercée par  ce que nos sens pouvaient maintenant percevoir, car tout un univers de sensations s'offrait à nous, alors même que nos paupières étaient encore closes. La tendre odeur des aiguilles de pin sur lesquelles on nous avait allongés emplissait l'air, et déjà je sentais mon esprit s'affairer à repérer chaque petit détail qu'il pouvait distinguer. Un bruissement lointain, un cliquetis plus proche, une fragrance plus ou moins fruitée, mais aussi chaque mouvement à proximité, que je pouvais deviner. Observer sans voir, c'était cela. Mais pourtant j'avais besoin de davantage, et un instinct primitif me poussa à ouvrir les yeux à l'entente du craquement bien trop proche d'une branche.
 Un agréable vertige s'empara un instant de mon être, alors que je le découvrais. En face de moi, à peine relevée, une créature se détachait à la lumière des astres. D'aucuns auraient dit qu'il était mon double, cela était sans doute vrai. De douces lèvres carminées s'étiraient en un merveilleux sourire qui gagna mon cœur, quand il vit que je l'avais enfin remarqué. Une cascade de mèches blondes tombaient tout autour de son visage, encadrant des traits fins mais non moins charmants. Ce beau minois à la peau pâle était surmonté de deux perles d'un bleu céruléen, et d'une profondeur si grande que j'y plongeai immédiatement. La clarté des étoiles se sentait pâlir aux côtés de ces joyaux, et envoûtée par lui, je m'en approchais doucement. C'était un être pur, mon intuition le sentait. Il m'enlaça délicatement, et je l’accueillis contre moi. Lhumren. Et à cet instant, nous découvrîmes que nous étions comme deux parties indissociables d'une même entité, qui inextricablement fonctionnaient ensemble.



Rising Sun


 L'équilibre fragile de nos premiers pas se faisait sentir. Parmi le bruit des arbres, sous la douceur du vent, nous étions deux corps frêles, entrelacés, progressant lentement. Nous laissions nos empreintes sur le sol humide de la forêt, mais il ne semblait y avoir personne alentours. C'étaient de tout petits pas, mal assurés. Notre marche n'était pas régulière, et souvent nous devions nous arrêter pour reprendre des forces. Au gré de notre trajet dans les sous-bois, nous découvrions le monde et ses petites merveilles. Et que c'était beau, ces ombres dansantes sous la lueur des étoiles, voletant d'arbre en arbre, flottant un instant dans les airs avant de se poser sur une branche. Et ces petites créatures qui se faufilaient entre les troncs, se tapissaient dans des terriers.. Nous suivions notre chemin aux milieu d'elles, émerveillés par tant de pureté, et de majesté en ce monde dans lequel nous venions d'être posés.
 A un moment, l'air devint plus frais, et une odeur de sel commença à se faire remarquer ; les plantes hautes laissant place à un sol meuble composé principalement de terre, nous pûmes alors apercevoir une immense baie. Sous nos yeux se donnait le spectacle d'un grand lac au clair de lune, au bord duquel se mouvaient des ombres frêles, mais de notre taille à peu près. Sans vraiment savoir pourquoi, nous n'avions plus d'autre idée à l'esprit que d'aller à leur rencontre, ce que nous fîmes, marchant promptement en leur direction. A mesure que nous nous approchions des silhouettes graciles, je pus remarquer une chose particulière : de toutes les créatures que nous avions rencontré dans les bois, c'étaient celles qui nous ressemblaient le plus. Particulièrement parce qu'elles se déplaçaient sur deux jambes, à la différence des ombres de la forêt qui soit volaient, soit courraient sur leurs quatre membres.
 L'un de ces êtres avait remarqué notre présence, et c'était sans aucune crainte que nous nous dirigeâmes vers lui. Légèrement plus grand que mon compagnon, il avait cependant des traits différents. Les mêmes oreilles pointues, mais de longs cheveux foncés ; ses yeux d'un noir intense détaillaient nos visages, et un sourire se dessina entre ses joues.
 « Le nathlam hí. » murmura-t-il, ce qui, en langage elfique signifiait : je vous souhaite la bienvenue parmi nous.
 C'était donc devant nous, un elfe majestueux que l'on dénommait Enel. Compagnon d'Enelyë, et fils aîné d'Eru Ilúvatar, il avait été, tout comme nous, déposé sur les rives de Cuiviénen pour s'y éveiller en douceur, et ainsi commencer une vie pérenne au cœur de cette nouvelle terre. Il y a de cela plusieurs mois, lui et ses cinq compagnons de route avaient abandonné les monde des songes pour débuter leurs pérégrinations sur Arda, et déjà ils avaient rencontré nombre de nos semblables, qui s'étaient répartis entre les trois premiers clans formés, si nous pouvons les nommer ainsi. Pas que ces groupes soient forts dissemblables, mais simplement que les  différents couples d'elfes jusqu'alors rencontrés s'étaient placés comme la petite gens de l'un des tandems « patriarches », qui donnèrent les Minyar, les Tatyar et les Nelyar. En ce qui nous concerne, nous avions choisi de rejoindre le troisième clan, car Enel était devenu, au fil des jours passés à ses côtés, l'un de nos plus proches compagnons. Aussi, il était pour nous évident que nous le suivrions. C'était un être incroyablement sage et d'une bonté sans limites. Il avait connaissance de beaucoup de choses de ce monde que nous ignorions encore, et déjà il avait entrepris de nous inculquer le langage. Non loin de se lasser de sa fonction nouvelle de précepteur auprès des elfes plus jeunes, il nous enseignait maintenant la faune et la flore environnante, qu'il avait eu le temps d'observer au gré de ses marches forestières. C'était une aide précieuse, car alors nous pouvions chacun récolter les plantes nécessaires à l'alimentation du clan, pendant que d'autres s'affairaient à de nouvelles tâches.
 C'était sous la lueur des étoiles, dans la baie de Cuiviénen, située à l’extrémité orientale de ce que l'on nomme la « Terre du Milieu », que nous avions demeuré pendant un certain temps. Les animaux alentours s'étaient accoutumés à notre présence, et nous avions entrepris de bâtir, au pied des collines, de petits édifices à l'aide de branchages et de feuilles, dans lesquels nous pourrions nous établir. Guidés par Enel, tous réunis, nous créions notre maison, et c'était un endroit de repos pour notre peuple. Souvent, nous accompagnions nos activités de chants et de musiques sortis de notre propre esprit, et ainsi ce devint une coutume chez les elfes, que de faire de la poésie et de jouer des instruments. C'était aux côtés d'Enelyë, devenue alors une grande amie à moi, que nous avions imaginé tendre plusieurs cordes sur une branche courbée, pour donner naissance à une sorte de petite harpe qui assistait nos chants. Vie tranquille et douce sur les rives du lac, de nombreuses années s'écoulèrent et pourtant nous avions encore beaucoup à apprendre.



Winds Of Freedom



 Demeurant toujours, après bon nombre de décennies, dans la baie où se jetait le bras d'un fleuve dans la mer d'Helkar, nous occupions paisiblement nos journées. Aux côtés d'Enelyë, j'avais appris la valeur médicinale de nombreuses plantes, et nous nous en servions afin de soigner les petites blessures de nos semblables. Depuis peu, les étroites maisons forestières s'étaient emplies de petits rires cristallins et des courses-poursuites interminables prenaient place dans les chemins de terre : des enfants étaient venus au monde et occupaient tout notre temps. Nous vivions en paix dans ce petit recoin de sagesse et d'allégresse.
 Un jour, durant une chasse, un pur hasard conduisit Oromë jusqu'à nous. On l'en trouva tout étonné de croiser ainsi des elfes dans la Nature, alors qu'il était ici pour une toute autre tâche, bien plus périlleuse que de simplement découvrir les Aînés des Enfants d'Iluvatar. Le Vala séjourna quelques temps à Cuiviénen, avant de s'en retourner à d’autres affaires.
 Il est chose que les elfes n'avaient encore jamais vu, et c'est en ce jour que nous découvrîmes avec un effroi certain, une lueur d'or qui dansait dans le ciel, derrière les collines. Marquant une déchirure béante entre le sommet des vallonnements et la clarté céleste, ce funeste éclat ne pouvait qu'être de mauvais présage, et pourtant, nous ne savions ce qu'il était réellement. A la fois émerveillés devant tant de couleurs dans le ciel, et effrayés par cette nouveauté cosmique, nous étions, depuis son apparition, constamment aux aguets ; car le trouble n'avait auparavant jamais croisé le chemin des elfes. Oromë, qui était rapidement revenu parmi nous, nous éclaira sur l'origine de ces lumières : les Valar combattaient Melkor pour protéger les Quendi de ses mauvaises intentions – d'où la présence de certains d'entre eux à Cuiviénen. C'était la Guerre des Puissances. En effet, la lueur orangée dévorant le ciel était le reflet des flammes qui ravageaient le continent, et les secousses, causées par la déferlante de forces divines qui se combattaient en Terre du Milieu.
 Un soir, si l'on peut nommer cela ainsi, un grondement sourd se fit entendre, et il nous sembla qu'il provenait du cœur des montagnes. Venu troubler notre tranquillité, nous ne savions pas alors qu'il allait changer notre vie à jamais. Le temps passa, et nous nous accoutumâmes à la récurrence des rugissements de la terre, tout comme à la présence de cet étrange rayonnement doré qui bordait le haut des collines de Cuiviénen. Parfois, ils étaient même accompagnés de légères secousses. Une nuit, alors que j'admirais la lumière divine des astres aux côtés de mon compagnon, une vibration beaucoup plus forte que les précédentes ébranla la montagne. Même si l'inquiétude rongeait nos êtres jusqu'au plus profond d'eux-mêmes, nous parvînmes tous à rester calmes.
 Les Valar nous enseignèrent qu'à l'autre bout du pays, et par-delà les océans, se trouvait une région qui possédait de nombreuses richesses et merveilles, et que si nous le suivions, nous assurerions notre sécurité pérenne. Ils nous appelèrent à aller en les Terres Éternelles. Longtemps, nous hésitâmes à les suivre, parce que personne n'avait jamais ouï-dire d'un tel endroit. Nous n'avions vu des Puissants que leur incroyable déchaînement lors de la guerre et la gentillesse d'Oromë. Aussi, ce dernier revint nous voir et choisit trois ambassadeurs, un pour chaque peuple, pour convaincre les autres Quendi de rejoindre Valinor.
 Il est étrange, à quel point tout être désire se battre pour sa survie. C'était certainement d'ailleurs pour cela qu'une partie d'entre nous, quelques Tatyar et Nelyar, refusèrent de suivre Oromë et les ambassadeurs en les Terres Éternelles. Proposition trop alléchante pour être vraie, ou manque de confiance, qu'en sais-je, des raisons qui nous poussèrent à ignorer l'Appel. Ce fut ainsi, que tous ces elfes partis vers le nouveau territoire devinrent ceux que nous nommons les Eldar, ; et nous, demeurés en une Terre du Milieu désormais hostile, les Avari. D'aucuns pensent que nous sommes d'étranges créatures parce que nous n'avons pas suivi le chemin d'un dieu, ni eu leur enseignement, et pourtant, nous ne sommes pas plus différents que n'importe quel elfe.



Many Paths To Tread



 Depuis le départ des Eldar, Cuiviénen semblait désert. Plus un rire, plus de discussions enjouées sur la cosmologie ou la botanique. L'éclat orangé s'était effacé dans le ciel, et les montagnes, apaisées. Peu à peu, nous reprîmes le déroulement de notre vie quotidienne, mais avec moins d'entrain, quoique nous n'étions pas pour autant malheureux. C'était seulement la solitude qui nous prenait, car beaucoup de nos amis étaient partis. Les années passèrent,  monotones, et rien ne venait plus troubler la paix des elfes d'autour du lac. Pendant cette longue période, naquirent Fëanor, créateur des Silmarils et Galadriel ; le meurtre des Arbres, et le vol des Silmarils poussèrent les Noldor à fuir vers les Terres du Milieu, où déjà étaient éveillés les Nains. Les Avari n'en surent rien : ils étaient à cette époque bien trop éloignés.
 Par un clair matin, le vent vint doucement frôler mon dos nu alors que j'étais plongée dans les songes d'un sommeil profond. Par la fenêtre de la cabane de bois que nous occupions, un fin rayon de lumière se fraya un chemin jusqu'à ma peau ivoire, la caressant délicatement, jouant de sa chaleur. Éblouie avant même d'avoir ouvert mes paupières, je compris qu'il y avait quelque chose de nouveau. La lumière. La lumière ! Délicatement, je me redressai, et réveillai mon compagnon pour lui offrir le spectacle merveilleux d'un premier lever de Soleil. Astre magnifique, brillant de tout son être, il était là telle une sentinelle envoyée par les dieux pour veiller sur nous. Au loin, derrière les collines, tout au fond de la plaine, il éclairait, et la curiosité nous prit soudain de savoir ce que l'horizon pouvait bien cacher. C'est sans tarder que nous prîmes la route, mon compagnon, quelques-uns de nos amis et moi, nous dirigeant vers l'Ouest, là où chaque soir, il embrassait Arda, et enflammait le ciel alors rougeoyant.
 C'est ainsi que nous avons marché, cheminé, déambulé, rampé, trottiné longuement, par des sentiers plus ou moins praticables. C'était un voyage difficile, semé d'embûches et de détours, de périples inattendus et de créatures étranges. C'était au cours de ces pérégrinations d'ailleurs, que nous avons apprîmes la nouvelle de l'éveil des hommes. Après un certain temps passé sur les layons et autres pistes de terre, nous découvrîmes, au cœur de la grande forêt de Rhûn, un arbre d'une taille difficilement concevable. En son tronc, il était creux, et l'on pouvait aisément y passer à plusieurs. Il offrait assez de branches solides pour y construire de résistants et spacieux abris. Et ce fut comme une évidence, cet arbre marquait le terme de notre périple. Nous n'avions rien découvert de plus qui nous attirait encore vers l'Ouest, aussi, cet endroit semblait convenir à tout le monde, et nous y établîmes notre résidence.



Mist and Shadow



 D'aucuns auraient dit que nous étions un peuple curieux, caché au sein de la forêt de Rhûn, mais personne n'avait ouï-dire de notre existence, parce que nous avions à cœur de garder notre localisation à l'abri des mauvaises gens. Régulièrement, nous montions des tours de garde aux environs de Galadh, nom que nous avions élu pour notre cité, car ce mot désignait un arbre, en Sindarin. Il sembla que, pendant un certain temps, personne n'eut à s'aventurer dans le breuil, puisque nous ne rencontrâmes jamais aucune autre créature  que des animaux sauvages, près de l'Arbre-Maison. La plupart d'entre-nous avaient appris à manier un arc sans  jamais rater sa cible, c'était nécessaire, si nous voulions défendre notre abri, et il est chose que nous eûmes chance de faire, car cela nous fut bien utile par la suite.
 En effet, alors que notre vie s'écoulait sans plus d'embûche, les péripéties reprirent en Terre du Milieu, un peu plus à l'Ouest. Sans n'en vraiment rien savoir, nous n'eûmes durant quelques temps, comme conséquences, qu'un sol tremblant et une météorologie instable.
 Au crépuscule de ce jour-là, d'étranges mouvements, au loin, attirèrent mon regard. Une immense créature, toute faite d'ombres et de flammes, formée comme une sorte d'humain d'une grandeur titanesque, s'approchait dangereusement. Nous comprîmes alors pourquoi la terre tremblait, vibrait, se calmait, et derechef reprenait ses vacillements sous nos pieds. D'aucuns ne le croiraient facilement sans l'avoir constaté eux-mêmes, mais les déferlantes de ses forces divines envoyèrent un éclair si grand, et si puissant, que tout l'horizon en fut balayé, et notre Arbre-Maison était alors en bien piteux état, et plusieurs de nos semblables étaient blessés. Nous découvrîmes avec une stupeur non dissimulée l'étendue des dégâts. Les arbres couchés avaient ouvert notre vue sur le lac.
 Je cherchais Lhumren du regard, et, un bref instant, nos prunelles se croisèrent : menant un groupe d'elfes, il se dirigeait vers la créature. Je le perdis de vue. Il me fallait agir, au plus vite, car beaucoup de nos amis étaient en grand danger ; certains gravement blessés, d'autre prêts à prendre les armes pour sauver leur vie. Nous revêtîmes des manchettes et des habits en cuir brun, accompagnés de nos arcs et carquois. Nous allions affronter une armée d'infâmes créatures, si laides qu'elles n'en pouvaient pas plus effrayer leur ennemi – des Orques pénétraient notre cité, que nous défendîmes avec courage.
 Soudain, nous fûmes tous jetés à terre par une énorme secousse. A travers les branchages, l'on pouvait observer la scène : l'ombre, au loin, tombait inanimée dans l'eau, et il sembla qu'elle eût trépassé. Les elfes l'avaient attaqué avec tant d'ardeur, payée pour certains au prix de leur vie, que l'Esprit de Feu céda sous leur assaut. Alors qu'il sombrait dans le lac, et se souleva une vague énorme, et elle recouvrit une grande partie des bois en détruisant au passage nombre d'habitations.
 A la mort du Balrog, les Orques paniqués s'enfuirent, et mon compagnon me revint. Il nous fallait les poursuivre. Décider d'un plan d'attaque fût aisé : nous connaissions parfaitement les alentours, c'était un avantage certain. Aussi, nous formâmes deux divisions, l'une guidée par mon compagnon, l'autre par moi, et nous allions chacun prendre des routes opposées suivant les deux principales hordes fuyantes.
 Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Et une promesse brûlant mes lèvres, perdue dans un souffle de vent, qui ne la fera pas parvenir jusqu'à lui. Il est de ces choses qui peuvent ravir le courage au cœur le plus vaillant, mais le combat est acte qui doit être, si nous voulons protéger la vie de nos semblables contre ce qui menace de les détruire. Je n'aime pas l'épée pour son tranchant, je n'aime pas non plus l'arc pour sa promptitude, ni même le guerrier pour la gloire qui l'attend ; non, j'aime ceux-là pour ce qu'ils défendent.
 Je menais mon groupe sur la route de l'Ouest en passant par la rive sud du lac de Rhûn. Nous rencontrâmes les Orques en peu de temps. L'on reçut des coups, mais l'on en donna également. Les arcs n'étaient plus de grande utilité pour un combat dans lequel nous étions trop proches de nos adversaires, aussi, nos lames elfiques furent d'un grand secours. J'avais quelques fragilités, de par les nombreux heurts et quelques blessures légères ; aussi, il était difficile de se concentrer vraiment. Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles j'ai un instant baissé ma garde. Aux aguets de la moindre faille, nos ennemis saisirent l'occasion ; et sous le formidable choc d'une épée, je tombai à terre. Le bruit résonnait dans mon crâne, les images tournoyaient, et j'abandonnai un moment le monde de la conscience.
 Ce n'est qu'avec de vagues souvenirs que je pensais être sortie de cette bataille, errant au milieu des cadavres de nos ennemis, mais parmi lesquels je découvris avec effroi les corps sans vie des nôtres. C'était l'indicible, et la douleur me prit tout contre elle, et m'enlaça, de ses bras fourbes ; elle tordait avec avidité mon cœur, devant l'agonie de ceux qui avaient combattu pour nous sauver, au péril de leur vie. Existences de milliers d'années disparues en l'espace d'un instant, comme volatilisées.. Trompe-moi, douleur, sournoise et perfide, trompe-moi. Si je suis là, lamentable, l'âme en peine, inconfortable. Dans cette vie sans plus de visage, cent fois j'ai manqué de courage..
 Plongée dans un monde à mi-chemin de la réalité, je sentis des bras m'enlacer. Ce n'étaient pas ceux que j'attendais, mais ils étaient réconfortants. Les quelques elfes encore ici aidaient les blessés, et nous reprîmes, doucement, lentement, le chemin qui nous mènerait à Galadh. Mais il n'était plus, ni même notre Arbre-Maison. Il ne restait plus rien, plus personne. Tout était vide, et où est-il..?



Home Is Behind, The World Ahead



 Le temps passe. Les minutes, les secondes fuient.. Un supplice, des maux.. Si forts, tordant parfois mon visage jusqu'à ce que la peine ne veuille bien se faire plus discrète. Mais ils subsistent, comme l'on sent encore le passage du sang sous un bleu, même lorsque l'on n'appuie plus dessus. Il y avait tellement à dire, tellement de choses que je n'ai pas eu le courage de lui faire parvenir. Et demain le soleil se lèvera encore, mais pas aussi brillant que d'habitude. Et je serai là, mais pas aussi brillante non plus. C'est depuis ce temps, et aujourd'hui encore, que je suis à la recherche de mon compagnon perdu dans ces batailles pour sauver les nôtres, et mon cœur ne cesse de brûler pour lui, comme une flamme, rêveries sempiternelles d'un jour, pouvoir à nouveau le prendre dans mes bras..





La Guerre de la Grande Colère – c'est ainsi que cette
série d'événement fut nommée après-coup – devait
prendre fin bientôt, et en l'an 590 du Premier Âge,
Morgoth est jeté hors du monde. Poussée dans ses
voyages jusqu'au Lindon, terre des elfes du Beleriand
réfugiés depuis peu, Thandiel reste dans le royaume
de Gil-Galad, jusqu'au départ d'Elrond pour
l'Eregion. Après son impuissance à sauver le
royaume de Celebrimbor, Elrond, avec l'aide de
Celeborn et des Nains de Hadhodrond, fonde
Imladris avec les elfes survivants, dont fait partie
Thandiel. Au XIX° siècle du Troisième Âge, sa
curiosité la prit d'aller voir, vers l'Ouest, ceux que
l'on nommait les Hobbits : de petites créatures aux
pieds velus, qui s'étaient récemment établis dans
leur « Comté ». C'est en passant par les Hauts des
Galgals, qu'elle rencontre le bien étrange Aiwendil.
aux prises avec des spectres. Après de nombreuses
années de pérégrinations communes, Thandiel laisse
son compagnon de route – en l’an 1980 du Troisième
Âge – pour  le royaume sylvain de Mirkwood afin de
se reposer quelques temps. Depuis, Thandiel quitte
régulièrement Mirkwood à la recherche de Lhumren.

An 2941 du Troisième Âge – Au détour de chemins
sinueux, l'on entendra parfois le doux bruit mat de
sabots sur la terre sèche.


Croiserez-vous son chemin ?
 


Dernière édition par Thandiel le Ven 24 Oct 2014 - 23:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 17:07

Je te mènerai où tu le voudras !
Bienvenue à toi, c'est une très belle fiche.

Hug
Revenir en haut Aller en bas

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1210
♦ RÉPUTATION : 2006
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 17:18

Un début prometteur, bon courage pour la suite et si tu as des questions, tu sais où nous trouver.
En tout cas, re-bienvenue Shire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 17:28

Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 17:48

Merci à tous ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 19:07

Je rejoins l'avis des autres et me range aux leurs *_* début de fiche très plaisante ! J'espère que tu pourras garder l'actrice du coup :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 19:13

Merci beaucoup Lulu, je l'espère aussi !
Revenir en haut Aller en bas

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1341
♦ RÉPUTATION : 1159
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 21:57

Bienvenue *va pas s'étendre devant une elfe non plus*

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 28 Sep 2014 - 22:07

Merci Kili !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Lun 29 Sep 2014 - 1:11

Heyyy !

Bienvenue à toi, keupine rousse ! Héhéhé

*refile des cookies*
Revenir en haut Aller en bas

AZAGHÂL KHUZD ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Dwal
♦ MESSAGES : 5795
♦ RÉPUTATION : 2661
♦ AVATAR : Graham McTavish
♦ DC & co : Fraìa & Dìs
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible
« Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! »
— RACE DU PERSO : Nain et fier de l'être.
— ORIGINAIRE DE : Exilé d'Erebor, réside actuellement à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 168 ans et toutes ses dents (mais pas ses cheveux).
— RANG SOCIAL : Seigneur nain.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Guerrier dans l'âme et avant tout. Il passe les jours calmes à la Forge.
— ARMES DU PERSO : Tout est une arme pour lui. Sinon : Marteau, Haches, Dagues, Armure de poings, Crâne
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa loyauté va à Thorin et son frère aîné.
— VOYAGE AVEC : Ses armes.
— AMOUREUSEMENT : Veuf depuis 80 longues années.

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Lun 29 Sep 2014 - 9:43

Bienvenue ^^
Si tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésite pas x)

_________________

Dwalin
There is one I could follow. There is one I could call King. This one that I call Old Friend, for him I could spill my blood. Let us fight side by side, and if Mahal wish so, up to Mandos Halls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t133-dwalin-come-on-e http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t139-dwalin-s-world-little-friends-big-ennemies http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t140-dwalin-s-story-it-is-time-for-you-to-know-what-really-happened
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Lun 29 Sep 2014 - 22:04

Merci beaucoup, copine rousse ;)
Pas de problème, Dwalin :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Lun 29 Sep 2014 - 22:31

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche! :hé :3:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 0:27

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 1:49

Une orginielleeeeeeeee *-*

Bienvenue :D

Par contre, les Avari sont ceux qui ont refusé l'appel de Valinor et qui sont resté à l'est :o

C'est plus les Umanyar ceux qui n'ont pas vu la lumière des arbres, mais qui ont fait le voyage vers Beleriand *-* (ça comprend les Avari qui se sont mêlé aux sindar et aux elfes sylvestres)

Oui, oui c'est complexe les elfeeees xD


Oh et aussi, si jamais ça t'intéresse, les originelles ont des pouvoirs :3 (habituellement, ce sont les plus proches d'Illuvatar et tout, alors ils sont géniaux quoi *0* )

Breeef, j'arrête de parler, tu peux toujours me mp pour plus de détails si tu veux :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 10:47

Coucou Arwen,

Merci pour toutes ces précisions, c'est une sacré question que la complexité des elfes x) nous avons creusé le sujet avec des amis, et j'ai voulu faire simple dans mes explications, et ne pas trop compliquer la tâche aux personnes qui liront cela (s'il y en a :P) Mais dans la documentation que j'ai lu sur les Avari (bon, c'est principalement de la doc anglophone, et quelques écrits de Christopher Tolkien dont je n'ai pas la chance d'avoir tous les livres), il est précisé de nombreuses fois qu'ils ont refusé l'appel pour le Grand Voyage, mais également qu'ils n'ont pas vu la lumière des Deux Arbres. Mais quand on voit déjà le bazar entre les peuples du Silmarillion et ceux des autres contes qui ne se correspondent pas.... C'est fort possible que plusieurs théories existent !

Je viendrais volontiers te parler pour en apprendre davantage, car je n'ai tout de même pas la prétention de connaitre tout de nos petits elfes :P Et merci beaucoup pour les précisions !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 15:09

Ooh c'est sur qu'en refusant l'appel ils n'ont pas vu la lumière des arbres xD

Mais c'est que eux sont resté à l'est et ne sont jamais venu à l'ouest quoi, ils y ont battis des royaumes et tout, alors je trouverais ça bizarre que ton perso soit une Avari ^^ On en parle pratiquement pas en fait des Avari, comme Tolkien développe exclusivement l'ouest. On sait peu de chose, d'où pourquoi je te proposais Umanyar ^^ (qui est l'ensemble des elfes qui n'ont pas vu la lumière des arbres, excluant cependant les Avari qui sont resté à l'est)

Eux ont fait le voyage vers l'ouest, mais pour une raison ou pour une autre (propre à chaque peuple) certains n'ont jamais traversé vers Valinor ^^
C'est plus facile pour intégrer ton personnage à l'histoire des elfes par après ! Que si elle est restée tout le temps à l'est et que du jour au lendemain elle a fait le voyage vers l'ouest xD

Maiiis a ce stade, ce qui est plus intéressant, c'est de savoir de quelles trois grandes factions elle vient. Entre Vanyar (mais eux ont tous fait le voyage à Valinor), Noldor et Teleri (le troisième me semble plus plausible comme t'es rousse) ^^

J'adore pas du tout les elfes :D

Bref, j'attend ton mp, histoire de pas spammer ta fiche *-*
Revenir en haut Aller en bas

Prince of Imladris ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Lucy
♦ MESSAGES : 614
♦ RÉPUTATION : 1708
♦ AVATAR : Torrance Coombs
♦ DC & co : Elinà & Adrahil & Nàriel
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe
— ORIGINAIRE DE : Imladris, la cité cachée d’Elrond, perdue dans les montagnes, au-delà du gué de la Bruinen, et inaccessible de ceux qui n’en connaissent pas les secrets. Il est né dans cette cité, et ses rires ont rythmé la vie des habitants tout autant que les blagues qu’il a pu inventer au cour des siècles durant lesquels il a marché dans les rues de pavés blancs, réfléchi dans les grottes sous la cascade, ou encore simplement lu dans la bibliothèque.
— ÂGE DU PERSO : 2811 ans. Pas un de moins, pas un de plus. Il est né en l'an 130 du 3° âge, et ça ne se voit pas, mais alors absolument pas. Ni dans son caractère, ni dans les rides qui restent totalement absentes de son visage.
— RANG SOCIAL : Elrohir est le second fils d’Elrond et de Celebrian. Il est considéré comme étant le prince de ces lieux, au même titre que son frère. Il est aussi le petit fils de Dame Galadriel, et tout cela lui donne un rang social aisé. Il n’a donc pas le moindre souci d’argent, il lui suffit d’aller faire le chat potté à son père pour avoir quelques pièces d’or pour repartir en voyage au Rohan ou ailleurs.
— MÉTIER PRATIQUÉ : On peut le trouver principalement au Rohan ou à Imladris, ce sont ces deux patries de cœur. L’une pour la liberté qu’elle lui apporte, avec ses plaines infinies, l’autre parce qu’elle est le lieu où il sait pouvoir retrouver sa famille. S’il est principalement un guerrier qui se mêle aux Rohirrims, il est aussi un excellent instructeur, et il adore la joaillerie. Achetez-lui des bijoux pour vos femmes, il vous les fera avec plaisir.
— ARMES DU PERSO : Aranruth, ma fidèle épée, trois dagues : une dans la botte, une à la taille, une sur mon avant bras, un arc de facture moyenne, et un carquois
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : De ma vie et de mon épée, je protègerais Elladan, mon frère. Il est l'une des trois personnes pour qui je donnerais ma vie.
— VOYAGE AVEC : Elladan, principalement, mais vous pouvez le trouver aux côtés d'Histiel, aussi, parfois.
— AMOUREUSEMENT : Hisitel, il n'y a jamais eu qu'Histiel.

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 15:40

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t626-elrohir-prince-of-imla http://lonelymountain.forumactif.org/t632-elrohir-prince-d-imladris-et-guerrier-millenaire http://lonelymountain.forumactif.org/t633-elrohir-x-toi-moi-la-route-et-une-chasse-a-l-orc
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 15:48

Un Avari est soit Tatyar soit Nelyar, ils ne sont ni Noldor (qui sont des Tatyar), ni Teleri (qui sont des Nelyar), ni Vanyar (qui sont des Minyar), car ces trois là sont des Eldar, ce que ne sont pas les Avari.
Les Avari (ou Avamanyar) feraient donc partie des Moriquendi (comme les Nandor).

Il m'étonne que les "originels" (peut-on appeler ainsi les Avari ?) aient des pouvoirs, étant donné qu'ils sont considérés non pas comme des elfes sombres mais presque des sous-elfes par les Eldar ?
Idem, il ne me semble pas qu'ils aient pu bâtir des royaumes. Certaines théories avancent que certains se seraient plutôt fondus dans les Sindar (Teleri) et les Nandor (Teleri) qui sont des Eldar tandis que d'autres s'aventuraient vers l'Est (alors là, zéro connaissance) ou erraient en Terre du Milieu.

Les Umanyar sont les Sindar ou Nandor, donc les Teleri qui ne sont pas des Falmari (qui sont allés en Valinor). :)

Ah, les éternels débats autour de Tolkien ! :hiiiii:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 16:54

Hum...soyez orc c'ets plus simple x) !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Mar 30 Sep 2014 - 17:20

Merci de cette précision Murtagh ! :P
Et merci Elrohir !

Quant à Aiwendil et Arwen, mon personnage est une Avari, donc pas de lumière ni de voyage, elle est originelle également, ce qui explique pourquoi elle aurait supposément des pouvoirs. Mais étant donné son statut (si l'on peut nommer cela ainsi ^^) elle n'a aucun rapport avec tous les peuples qui forment ce que l'on nomme Eldar, comme l'a indiqué Aiwen'. Cependant, elle est Avari, mais c'est un cas particulier, si je puis dire. Elle a une raison qui l'a amené à beaucoup voyager, ce qui est la cause par laquelle une Avari se retrouve à l'Ouest. :P
Revenir en haut Aller en bas

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1341
♦ RÉPUTATION : 1159
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 26 Oct 2014 - 12:15



   

   
“ TU ES VALIDÉE, Thandiel! ”
BIENVENUE PARMI-NOUS !

   
➴ Avis sur la fiche — Après tout ce temps -bon ça va, on a pas mis 5 mois non plus Trollface-, te voilà validée. C'est dommage d'avoir ce petit gruyère d'événements dans ton histoire, sans vouloir tout savoir sur tout, on aime bien les détails. Puis bon, t'as choisi une elfe originelle (bien conservée pour son âge la demoiselle, tu me donnes l'adresse postale de ton chir' ? Wtf), c'est quand même un gros morceau. Ta fiche était agréable à lire en tout cas, il faut le dire, c'était vraiment bien écrit, les phrases sont bien tournées, vraiment chouette. Alors, je te souhaite un bon jeu et puis bienvenue encore Hug J'espère que tu te plairas parmi nous. Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui existent - n'oublies pas les cookies- : chat box, MP, section questions... Allez, bon jeu et encore bienvenue parmi nous !
   
COOL, J'SUIS VALIDÉE !
... Mais, et maintenant ?
Maintenant mon brave, je t'invite à te créer une fiche de relationship ici ; c'est conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! ici, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Pense à mettre les liens vers ta fiche et ces différentes petites choses dans ton profil, c'est bien pratique !
   Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP.  Quand à cette section, il t'est possible d'y passer des petites annonces comiques, qui défileront sur le forum. Ah tiens, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Vas-y donc.

   Plus sérieux à présent ; si tu as un personnage en lien avec le tien et que tu veux le proposer aux autres joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quand l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin, n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur, merci ! Cela évitera les doublons.

   Maintenant, préparez vos bières et autres boissons alcoolisées car voilà la partie la mieux arrosée ! Je t'invite à flooder un max pour faire vivre le forum, ainsi que de jouer aux jeux ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombre de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Ah et tant que j'y pense ! N'oublie pas de voter, ça pourrait de permettre de gagner des cadeaux trop cool ! N'oublie pas non plus d'aller t'informer sur ce que sont les points de réputations, et ce que tu peux aussi gagner avec ! Et si tu es téméraire et veux t'amuser à relever des défis, vas-y, n'hésite pas !

   
Et voilà, je t'ai tout dit à présent. J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, Thandiel... En espérant que tu survives en Terre du Milieu !

   

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 26 Oct 2014 - 12:24

Toutes mes félicitations
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light.. Dim 26 Oct 2014 - 14:14

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thandiel • All those shadows almost killed your light..

Revenir en haut Aller en bas
Thandiel • All those shadows almost killed your light..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Haitian official says 2 journalists killed in mob attack
» We could be killed, or worse, expelled - Hermione granger
» eyleen ceallacháin ; half in the shadows, half burned in flames
» Hep hep hep
» Arsenic Slaughter - Or how to get killed by a horse in two lessons (finished)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: détente des Hobbits :: Cimetière :: Fiches Archivées-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.