AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Seek shelter [ft. Thorin] [flashback]

Partagez|

Seek shelter [ft. Thorin] [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1361
♦ RÉPUTATION : 1174
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Mer 10 Déc 2014 - 23:05

Seek shelter
Les braises crépitaient dans l’âtre, vestige du feu qui avait brûlé pour réchauffer la pièce, repoussant le froid et l’humidité. Ses reflets rougeoyant répandaient des ombres étrangers et mouvantes sur le plafond. L’enfant avait pour habitude de les fixer en s’imaginant une histoire quand le sommeil le fuyait, des histoires de dragons et de guerriers, des histoires de nains évidemment. On lui en racontait plein, des histoires, pour l’aider à trouver le sommeil le soir et il raffolait particulièrement de celles que son oncle ou de son parrain contaient au coin du feu qui jetait des ombres sinistres sur leurs visages. Kili le savait, elle étaient vraies.
Une braise éclata, produisant un bruit qui se répercuta. Le petit nain tressaillit, les paupières closes, murées par son rêve. Son bras passa par dessus la couverture à la merci de l’air frais qui s’installait, sa petite main se crispant, froissant le tissu. Il gémit, appela sa maman, son front se plissa et il grimaça. Il haletait, son poing se serrant et se desserrant alternativement et dans un couinement, émergea de ce mauvais rêve.

Il se redressa sur son séant, sa main effleurant son oreiller mouillé de larmes qu’il pressa contre son torse, ses genoux remontés contre lui. Doucement, il parvint à émerger du rêve, retrouvant ses repères. L’air frais le fit frissonner au travers de sa petite chemise de nuit et il se rallongea sous ses couvertures pour essayer de regagner la chaleur trop vite envolée. Et pourtant, il ne parvint pas à retrouver son sommeil trop vite perdu, ses yeux détaillant son plafond décoré d’ombre. Il ravala un sanglot au souvenir de son rêve attisé par le jeu des braises et se retourna dans son lit, s’enveloppant de la sécurité de ses couvertures en sanglotant silencieusement.
Mais après avoir pleuré tout son saoul, le sommeil persista à le fuir, comme une punition. Il avait peur de fermer les yeux, peur de faire ce même rêve à nouveau. Ce cauchemar pour trouver le bon mot. Malgré ses couvertures, il tremblait, autant de froid que de peur. Pourtant il se savait en sécurité.

Il sauta au pied de son lit, ses pieds nus heurtant le sol glacé dans un bruit mat. Le petit nain se faufila jusqu’à la porte de sa chambre qu’il ouvrit en gardant sa respiration, son sang battant dans ses oreilles. Il passa sa petite tête brune dans l'entrebâillement, vérifiant que le couloir était désert avant de se faufiler au dehors. Le froid mordait ses jambes dépassant de sa petite chemise de nuit tandis qu’il errait dans le couloir, sans trop savoir où aller. Il passa devant la porte de la chambre de son aîné sans cependant s’y arrêter avant de faire une pause devant celle de sa mère, hésitant à y pénétrer. Il entendait presque sa respiration au travers du bois. Résigné, il poursuivit son chemin et finit par faire halte devant une ultime porte. Sa petite main se referma sur la poignée qu’il actionna sans bruit avant de passer la tête par l'entrebâillement, ses boucles brunes caressant son épaule dénudée.
Il courut alors jusqu’au lit trônant contre le mur du fond, ses petits pieds nus fouettant le sol dur et froid, la porte se refermant toute seule dans un petit claquement sec. Il grimpa à bord de l’immense masse de bois et se glissa sous les couvertures, se collant contre le corps y gisant, ses pieds nus directement contre la source de chaleur. Il cacha son visage sous les couvertures, le front pressé contre son oncle auquel il restait accroché.

Après un petit moment, sa petite tête émergea de sa cachette et avec une petite voix suppliante.

J’ai fait un cauchemar, je peux rester dormir avec toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Ven 12 Déc 2014 - 21:58



Seek Shelter



Les bougies vacillaient dans l'obscurité, ses yeux semblaient vouloir se clore d'eux même alors il jugea bon de quitter le fauteuil dans lequel il lisait. Il déposa son livre sur la tablette non lointaine, installant un pare-feu devant le brasier pour éviter que des éclats sournois ne vienne brûler les tentures. Il se déshabilla, passa sa tunique de nuit après une rapide toilettes qui lui tira un frisson, l'eau fraîche n'était sans doute pas le meilleur aide au sommeil mais il s'en accommoderait. Il se tourna ensuite vers sa couche, soulevant l'épaisseur des draps d'une main pour s'y asseoir. Son lit était grand, il aurait accueillit deux nains sans que cela ne pose le moindre problème, mais l'un des côté demeurait désespérément vide, froid, glacial. Et seul les cauchemars venait le remplir, seule la terreur, la peur, les pleurs et la souffrance venait combler ce gouffre immense. Il avait finis par s'y habituer, par ne plus regarder cet autre côté du lit avec mélancolie. Il avait sacrifié bien des choses, il avait enfouie bon nombres de sentiments qui auraient pu combler cette abysse intense, mais il ne le regrettait pas le moins du monde. Il ne regrettait pas que ces derniers aient été sacrifiés pour forger une demeure, un have de paix et de sécurité pour les siens, du moins ceux qui lui restait. Il se défit de ses chevalières, les déposant sur la table de chevet avant de rabattre les couvertures sur lui. Il ne sembla s'écouler que peu de temps au moment où il sentit son corps se détendre. Le sommeil l'avait doucement attrapé, l'une de ses jambes remuant doucement, le berçant, les mains croisées sur la poitrine, comme s'il avait été mort. Sa respiration s'était fait plus lente, ses cheveux retombaient épars autour de son visage. Le feu traçait des ombres sur les murs, crépitant doucement, dispensant sa chaleur dans la pièce. Il ne bougeait presque plus, si ce n'était ce mouvement imperceptible qui le quitta bientôt lorsque son esprit cessa de le maintenir éveillé pour le laisser glisser dans les méandres du repos.

La porte s'ouvrit silencieusement, un courant d'air frais s'engouffrant doucement dans la pièce, il ouvrit les yeux dans la nuit lorsque des petits pieds coururent vers son lit, que le bord de ce dernier s'affaissa doucement pour laisser passer un jeune nain, lorsque ses draps se soulevèrent pour sentir un petit corps frigorifié venir se coller contre lui et qu'un visage vienne se presser contre son torse. Il retint un grognement devant la fraîcheur du corps de son neveu car après tout, cela n'avait que peu d'importance . La porte se referma dans un bruit sec, inaudible pour ceux qui dormaient déjà.  Il aurait reconnu la respiration de Kili entre mille, le bruit de ses pas, son odeur encore emplie des arômes de l'enfance. Il connaissait ses neveux et il savait pourquoi le cadet était là. Son cœur se serra, pourquoi fallait-il que les mauvais rêves soient si nombreux, ne pouvaient-il pas laisser des enfants innocents à la quiétude d'un sommeil reposant ? Les pieds froids de son neveux toujours pressé contre lui, il passa son bras autour de ses épaules, le petit était agrippé à lui, comme s'il avait un rempart, il ne pu s'empêche de s'inquiéter, de maudire ces nuits si troublées mais au moins il préférait que ses neveux le réveille plutôt que leur mère, elle avait suffisamment eu de nuits pleine d'affreuses terreurs pour mériter le repos et ne pas avoir à en souffrir d'autres.
 Le jeune nain brun avait du marcher pieds nus sur les dalles avant de se glisser sous les draps de son oncle, cela ne pouvait être qu'une terreur nocturne, pousser ainsi un enfant a marcher dans le froid de la nuit, il n'y avait pas d'autres explications et il le savait, son cœur se serrant alors qu'il songeait aux trop nombreuses insomnies qu'il avait essuyé, aux trop nombreux cauchemars qu'il avait fait et ceux qu'il essayait de cacher. Il y avait tout ceux qu'il avait essayé d'évacuer, loin de son frère, loin de sa sœur, car telle était son rôle, il l'avait promis autrefois, il veillerait sur les siens, jour et nuit, qu'importe si leur nuits soient pleine de peurs.  Alors il fit ce qu'il avait toujours fait, il agit comme il en avait eu tant de fois l'habitude et pourtant chaque songe terrifiant était différent. Mais il fallait chasser les dernières envies de pleurer et les ultimes larmes, il fallait envoyer se tapir la peur par un sourire, alors à peine le jeune nain aux boucles brunes avait-il terminé de parler, révélant a son oncle la raison de sa présence à cette heure tardive de la nuit que ce dernier lui répondit, murmurant dans la nuit.

« Mais à qui sont ces pieds tout froids ? »

Le Roi des exilés sourit doucement dans le noir, un de ces rares rictus qu'il gardait pour ses neveux ou pour leur mère, joignant le geste à la parole, avant d'attraper les pieds gelés de son neveu, de les frotter doucement puis  de le tirer vers lui pour couvrir ces si petits petons de bisous. Il lâcha un rire, créant ainsi une diversion pour chatouiller Kili, le prenant ainsi par surprise, il aurait ainsi moins froid et ils parleraient ensuite de son mauvais rêves, ils l'affronteraient, ils n'auraient pas raison d'eux et si ce dernier offraient une résistance, alors ils le peindraient en bleu pour que le cauchemars se colore, qu'il ne devienne plus qu'un rêve, un songe qu'on oubli à l'aurore.




made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1361
♦ RÉPUTATION : 1174
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Dim 14 Déc 2014 - 15:10

Seek shelter
Il avait fait un cauchemar. Tout les enfants font des cauchemars, un passage normal qui aide à appréhender la dur réalité de la vie et même s'ils passaient un mauvais moment au bout duquel ils se réveillaient en appelant maman, ils savaient que le mauvais rêve était fini, que ce n'était qu'un mauvais rêve. Tout le monde a envie de croire que les cauchemars ne sont que ça, un mauvais rêve, juste un mauvais rêve et qu'au réveil il se sera envolé avec les rayons du soleil. Mais ce n'est jamais qu'un mauvais rêve.
Le petit garçon n'en était pas à son premier mais il eut beau se dire que ce n'était qu'un mauvais rêve, se répéter que tout allait bien maintenant qu'il était réveillé, qu'il n'était plus un bébé, son petit corps ne semblait vouloir cesser de trembler. Juste un mauvais rêve. Il était rester assis dans son lit, les genoux ramenés contre lui et son visage enfoui dans son oreiller humide de larmes avant de se décider à bouger. Peut-être que finalement, il était encore un bébé comme le répétait son grand frère mais le sommeil le fuyait.. tout autant que lui-même le chassait de peur de faire le même rêve. Pied nu, il courut chercher refuge chez l'homme brave qu'était son oncle. Lui, saurait chasser ce mauvais rêve, il en aurait la force et le courage. Il s'était arrêté une seconde devant la porte menant à la chambre de sa mère, hésitant à y entrer mais elle dormait et il aurait été obligé de la réveiller, il aurait surtout été obligé de raconter son rêve et il ne voulait pas lui faire de la peine. C'était une affaire d'homme avait il décidé, quelque chose que des bisous et des mots doux ne réglerait pas. Alors il avait passé son chemin et ses petits pieds nus qu'il n'avait pas pris la peine de chausser malgré le froid, fouettant le sol dans de petits tapotement, il s'était faufilé dans le lit de Thorin.
Ce dernier était immense et Kili adorait s'y faufiler, même quand il n'avait pas fait de cauchemar. Il ressemblait à une forteresse gigantesque que les envahisseurs encercleraient sans toute fois réussir à l'atteindre, un lit qui éveillait son imagination et puis il sentait comme son oncle et il s'y sentait en sécurité. Cette nuit, la forteresse avait laissé la place au refuge et le petit nain s'accrochait au grand comme on se tient au rempart de peur de sombrer, puis finalement, la chaleur de son corps et sa présence aidant, son petit corps se détendit en sentant son bras passer derrière son dos, formant un cocon autour de lui et il laissa le rythme des battements de son cœur apaiser le sien. Il finit par lui avouer la raison de sa présence, la raison pour laquelle il était venu ainsi troubler son sommeil. Il avait un peu honte de se comporter ainsi mais la honte n'était rien en comparaison de la peur.

C'est à ce moment que son oncle passa à l'attaque. Attrapant ses petits pieds à peine réchauffés pour les frotter entre ses mains immenses, les couvrant de bisous, le petit nain se sentit happé par cette force et se mit à rigoler avant que les bisous ne se transforment en chatouilles et qu'il ne demande grâce en riant aux larmes, se tortillant comme un ver pour échapper à son oncle. Gigotant et pleurant de rire, les côtes le faisant souffrir, il se mordit la lèvre inférieure pour étouffer ses éclats, ne voulant pas réveiller les autres qui dormaient près de là, bien incapable de répliquer face à cet assaut. Il rigolait et rigola encore quand il eut enfin un peu de répit, tentant de reprendre son souffle en souriant bêtement et pendant ce temps, le rêve était bien loin de ses pensées, chassé par son sourire innocent.
Il se colla à son oncle, sa petite tête posée sur son bras et les siens entourant -du moins essayant- son large torse dans une étreinte pleine d'affection.

Papa, il est bien, là où il est, dis.

Lâcha-t-il ainsi de but en blanc, se remémorant son cauchemar. Le doute perçait dans sa voix tandis qu'il s'efforçait d'y croire. On lui avait mainte fois raconté qu'il avait rejoint leurs ancêtres en dépeignant combien le lieu était beau. De son père, il gardait très peu de souvenir, il était qu'un bébé comme il le disait souvent, quand son père avait fini enseveli, trop peu de souvenirs pour qu'ils soient bons ou mauvais mais le petit nain pensait souvent à lui, surtout quand il regardait sa mère, seule.
Il poussa un petit soupire et leva la tête pour regarder son oncle dont il discernait les traits dans la pénombre, le feu caquetant doucement dans l'âtre. Le visage grave, il se prépara à raconter son cauchemar parce que ce n'était qu'en l'affrontant qu'il s'en irait vraiment.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Ven 26 Déc 2014 - 20:48



Seek Shelter



Lorsqu'il ouvrit les yeux dans le noir, éveillé par ce courant d'air frais qui avait emplis sa chambre, il su.
Son neveu avait fait un cauchemar. Il haïssait lorsque cela arrivait, non pas parce que les petits venaient se coller à lui, le réveillant mais bien parce qu'il abhorrait l'idée des les voir triste, de les savoir empli de terreur alors qu'il avait, tout comme leur mère sans doute, essayé de les préserver de tout cela. Mais ils ne pouvaient contrôler leurs pensées, ils ne pouvaient les protéger de ce qu'ils ne pouvaient atteindre. Le Roi servant se sentait impuissant face à ces terreurs nocturnes, il l'avait toujours été, lorsqu'elles saisissaient Dis, lorsqu'elles avaient tant de fois fait sortir Frerin au beau milieu de la nuit, l'empêchant de dormir, avant qu'enfin, son frère ne puisse plus jamais être gêné par ces choses avant qu'enfin, il ne trouve le repos éternel.

Il connaissait les insomnies, il connaissait l'angoisse affolante des cauchemars,il les avait tant de fois éprouvés qu'il aurait souhaité pouvoir prendre tout ceux des siens, jusqu'à la dernière goutte et que jamais ceux qu'il chérissait n'ait a en pâtir.Les songes étaient de ces choses qu'il ne pouvait maîtriser et parfois, il aurait souhaité que ce fût le cas. Lorsque son neveu se faufila dans sa chambre, ses petits pied tapotant les dalles froides du sol pour venir s'introduire sous les draps de ce trop grand lit qu'un seul être ne pouvait chauffer et qui obligeait le jeune nain brun à venir lui coller ses pieds froids contre ses jambes, lui arrachant une grimace qui ne perdura aucunement, il passa son bras dans le dos de son neveu pour lui frotter, le réchauffant ainsi avant que son neveu, bien a l'abri dans le cocon que formait les bras de son oncle , ses battements de cœur ralentissant au fur et à mesure avant qu'enfin son jeune neveu ne lui avoue la raison de sa présence. Espérant atténuer cette révélation par des pensées heureuses, il se saisit des pieds de son neveu, les frottant au creux de ses paumes pour les réchauffer et chasser le froid qui s'était incrusté dessus. Une fois la chose faîte il couvrit de bisous cette voûte plantaire qu'il tenait entre ses larges mains, laissant les rires de son neveu s'envoler pour les happer et le chatouiller, le laissant gigoter, se tortiller, ses yeux s'emplissant de larmes de joies. Qu'il était bon de voir son neveu rire plutôt que de le sentir sanglotant, a essayer de retenir ses rires alors que l'Héritier de Dùrin laissant ses épaules se parcourir d'un rire silencieux. Lorsqu’enfin il lui laissa du répit, ce fût pour voir un sourire venir orner le visage de son neveu, un sourire qui avait chassé au loin le cauchemars. Pourtant, celui-ci ne semblait vouloir les laisser plus longtemps profiter de cet instant de quiétude.

Son neveu se colla a lui, posant sa petite tête sur son bras avant d’essayer d'entourer le torse de son oncle en une embrassade aimante. Il ouvrit la bouche, laissant quelques mots s'échapper, une question innocente et emprunte d'une tristesse qu'il ne pouvait mesurer. Il lui demanda, l'interrogea sur le bien-être de ce père défunt qui avait rejoint ses ancêtres. Le fils de Thraïn ne laissa qu'un court instant de silence se déposer avant de répondre à son neveu. Car la réponse qu'il allait lui offrir ne nécessitait de réflexion, elle venait du plus profond de son cœur et il était persuadé des paroles qu'il s’apprêtait à énoncer.

« Il est avec ton oncle Frerin et ils doivent commenter les bêtises que vous faîtes avec ton frère. »


Un sourire s'était peint sur son visage mais ses yeux trahissaient une infinie tristesse, il avait perdu deux frères. Bien que Korli n'ait été que l'époux de sa sœur il avait réussi à l'apprécier, à aimé discuter avec lui et passer quelques temps en sa compagnie, mais malheureusement ce bonheur là, comme beaucoup trop d'autres, n'avait duré. Tout avait été enseveli sous les décombres d'une galerie qu'ils n'avaient pu sécuriser à temps. Son jeune neveu n'avait eu le temps de le connaître, de savoir quel nain avait été son père, de ceux qui étaient bons , aimants et qui avait égayé de si nombreuses fois le visage de Dis que le Roi-Servant chérissait ces souvenirs. Non, Kili était alors trop petit lorsque tout ceci était arrivé il n'avait eu cette joie que tout enfant devrait avoir, celle de connaître ce père qui un jour lui manquerait affreusement. Pourtant, lui, l'héritier de Dùrin essayait tant bien que mal d'offrir aux fils de sa sœur une figure paternelle sur laquelle se reposer, avec laquelle partager ce qu'ils auraient fait avec leur père mais il savait que jamais il ne le remplacerait, que jamais cela ne serait suffisant et que Korli demeurerait toujours dans les minces souvenirs que possédaient de lui ses enfants. Cette certitude ne faisait que renforcer ce sentiments qui sonnait en écho aux paroles de son neveu, il ne devait être oublié, même en ayant rejoint les Halls de Mandos beaucoup trop tôt, il ne devait être oublié de ses fils.
Kili avait affiché un air grave, comme s'il s'était préparé a raconter son cauchemar après cette candide question. Son oncle lui ébouriffa les cheveux avant de le serrer encore un peu plus contre lui, comme si cette étreinte pouvait un tant soit peu compenser cette absence. Enfin, il pris sa grosse voix, celle qui pouvait faire peur aux cauchemars et terrifier les monstres sous les lits, celle qu'il avait utilisé tant de fois pour rassurer Frerin, puis Dis et maintenant ses neveux, celle qu'il espérait qu'elle ne faiblirait pas lorsqu'il entendrait le mauvais rêve de Kili, car la question posée quelques instants plus tôt ne serait pas sans lien avec les explications qui suivraient, il le savait.

« Alors, ce vilain cauchemar ? »




made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1361
♦ RÉPUTATION : 1174
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Dim 11 Jan 2015 - 21:06

Seek shelter
Kili n'avait pas connu son père, du moins pas longtemps, trop peu pour s'en souvenir. Rien n'empêchait cependant qu'il ne ressente le manque de ce père dont il n'avait pu profiter, trop vite parti. La montagne était dangereuse, elle ne pardonnait pas, cela il l'avait bien compris. Il y avait des jours où il ressentait plus ce manque que d'autres, ces jours là faisant naître de la tristesse en son petit cœur. Parfois c'était simplement parce qu'il se faisait gronder et imaginait que son père aurait pris son parti, parfois il voyait un autre nain en compagnie de son père et essayait d'imaginer à quoi il ressemblait, parfois il regardait sa mère et se demandait ce que cachaient ses sourires et puis parfois, on lui parlait de son père et il regardait alors son grand frère qui avait beaucoup hérité de lui.
La tristesse ne s'envolait jamais vraiment mais elle n'était pas aussi prenante qu'un adulte aurait pu le croire, même si parfois elle menait au cauchemar. Dans son cœur, il avait un oncle, qu'il aimait gros comme ça. Un oncle qui faisait office de papa, le grondant, jouant avec lui et chassant ses mauvaises pensées, un vrai papa. Personne n'aurait pu prendre la place de son papa mais personne n'aurait pu mieux la combler que son oncle, personne n'aurait pu égaler cet oncle. Sous le couvert de la nuit, il s'était réfugié auprès de lui, ses petits pieds nus glacés cherchant la chaleur contre lui autant que son cœur cherchait le réconfort. Son oncle était le Roi des rêves, pourfendeur des cauchemars et ces derniers n'avaient qu'à bien se tenir.
Après un petit moment passé dans ses bras et une partie de chatouilles en folie qui avait manquée de le faire mourir de rire tant il s'était tortillé en tout sens pour tenter de lui échapper, le calme était revenu, propice à la discussion qui devait suivre naturellement. Il n'y a rien de mieux que de discuter pour affronter ses cauchemars, comme un grand. Le petit nain s'était accroché à son oncle et lui avait fait part de ses craintes, ou du moins de la personne sur lesquelles elles portaient. Parce qu'un cauchemar ne vient pas de nul part, mais est bien nourri par ce qui ronge un cœur. A la réponse de son oncle, il avait levé la tête, les yeux écarquillés. Bredouillant et se tortillant, il se sentait soudainement mal à l'aise à l'idée qu'on le surveille ainsi, sans qu'il ne puisse le voir. Mentalement, il se promit de faire moins de bêtises. Il ne voulait pas se faire disputer le jour où il reverrait son père, parce qu'il savait qu'il le reverrait un jour, là où tous les nains forts, courageux et sages -ça c'était maman qui l'avait dit- allaient quand c'était fini. Le rouge lui était monté aux joues et il s'était agité mais son oncle avait chassé tout cela d'un sourire, lui ébouriffant les cheveux.
Soupirant, il les avait recoiffés parce que maman lui aurait demandé si un oiseau avait pas fait son nid dans ses cheveux quand elle le verrait le matin, et une fois fait, d'un ton des plus sérieux, sans pleurer, il lui conta son rêve. Comment tout avait commencé alors qu'il avait pensé à son papa avant de s'endormir comme il le faisait chaque fois pour être sûr de ne jamais l'oublier. Comment il s'était retrouvé dehors pour voir des monstres arriver, courant le plus vite possible pour venir les alerter avant d'être pris dans les griffes de la montagne qui avait voulu l'engloutir. Il conta la façon dont son père l'avait sauvé avant de disparaître dans les ténèbres, comment les orcs avaient déferlé et sa famille qu'il n'arrivait à trouver. La peur qui l'avait submergé en revoyant son père s'enfoncer dans la montagne alors qu'il savait qu'elle allait l'emporter à jamais.

J'ai crié de toute mes forces de ne pas me laisser tout seul et puis je me suis réveillé et c'était fini...

Le petit nain tremblotait. Il n'avait pas pleurer pendant son cours récit mais sa voix avait mainte fois flanché quand l'émotion l'avait tenaillé. Il n'avait pas pleuré mais une grosse boule lui serrait la gorge et ses yeux le piquaient tandis qu'il refoulait les larmes qui lui montaient. S'agenouillant, il passa ses bras autour du vaste torse de son oncle qu'il serra de toutes ses forces pour y puiser sa force.

Je suis content que tu vas bien.

Il fit part de son soulagement d'une petite voix presque inaudible. Une simple phrase qui en disait long, teintée de ce soulagement mais aussi de cette peur de perdre ceux qui lui sont chers. Il finit par lâcher son étreinte de lui-même, près à laisser le cauchemar s'envoler.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Ven 16 Jan 2015 - 12:52



Seek Shelter



Il savait qu'il ne remplacerait jamais ce que Korli aurait pu être pour Fili et Kili. Ils n'avaient pas eu la chance de le connaître et même si Fili lui ressemblait énormément, parfois, il retrouvait les traits de l'époux de sa sœur dans le plus jeune de ses neveux.Il ignorait ce qui était le pire dans ces pertes, celles de n'avoir eu le temps de connaître son père ou celle d'avoir partagé avec lui de nombreuses années et de se le voir arracher. Il n'arrivait à le deviner mais il essayait d'atténuer ce manque flagrant, pour que ses neveux puissent grandir, s'épanouir et même s'ils ne pourraient jamais oublier leur père, qu'il ne le remplacerait jamais, il le savait, mais il faisait du mieux qu'il pouvait, pour combler ce gouffre béant, ce manque, cette absence qui au fil des années serait, il priait Mahal pour cela, moins grande. Non, il ne prendrait jamais sa place et ce n'était en aucun cas ce qu'il souhaitait, mais il essayait de leur offrir cette figure paternelle qui leur manquait.Sans doute cela expliquait-il pourquoi le plus jeune de ses neveux était venu le trouver. Alors il avait tout fait pour obliger les larmes à quitter les grands yeux de son jeune neveu.
Il l’avait saisit, chatouillé pour éloigner la peine et la tristesse qui embuait ses yeux. Le rire cristallin de son neveu s'était élevé.Il l’avait laissé se tortiller dans tout les sens comme un vers avant de ne laisser le calme revenir, pour lui demander de lui raconter ce cauchemar, raison de sa présence dans le lit de son oncle. Kili s'était accroché à lui, le questionnant. L'héritier de Dùrin avait essayé de le rassurer et le jeune nain avait levé vers lui un regard écarquillé, il avait bredouillé, sans doute mal à l'aise ou peut-être avait-il songé aux bêtises qu'il faisait parfois. Après tout, depuis les Hall de Mandos son père pouvait bien le voir et lorsqu'il le rejoindrait, la barbe blanchie par le temps, coincée dans sa ceinture après avoir quitté la Terre du Milieu en s'endormant, son père ne manquerait pas de lui rappeler quel nain espiègle il avait été. Cela aurait expliqué le rouge qui tentait ses joues. Il en profita pour ébouriffer les cheveux de son neveu en souriant.

Il vit son neveu soupirer avant de tenter de se recoiffer, sans doute la voix de Dis résonnait-elle dans sa tête en lui en lui disant qu'il était fort mal peigné et elle lui ferait peut-être remarquer au matin.
Une fois la chose faite, il ne tarda pas à lui conter son rêve, le ton sérieux, éloignant une envie de pleurer. Il lui raconta comment il avait pensé à Korli, son père avant de trouver le sommeil, il lui raconta qu'il le faisait pour ne jamais l'oublier et le visage de ce dernier se superposa à celui de Frerin dans l'esprit du Roi des Exilés.Il lui raconta comment il avait couru pour échapper aux monstres qui se trouvaient au dehors, laissant le cœur de son oncle se serrer à l'idée que cela pu être véritablement le cas. Il lui expliqua de quelle façon il avait couru si vite pour sonner l'alerte et comment la Montagne avait désiré l'engloutir. Il se souvint de l'éboulement et Kili lui raconta comme son père l'avait sauvé avant de disparaître dans les profondeurs, comment les orcs avaient pénétrés les Montagnes Bleues et déferlé en vagues hurlantes. Le cauchemar était affreux, digne de ceux qu'il faisait lui-même parfois. Mais c'est la peur qui avait saisi Kili, alors que la montagne emportait son père à jamais qui était la plus terrible. Car elle était réelle. Il n'osa imaginer les cris qu'il avait poussé pour le retenir, pour ne pas que son père s'en aille et le réveil atroce qui s'en était suivit. Il aurait tant souhaité être à son chevet avant même que le mauvais rêve n'apparaisse, pour le chasser, pour l'empêcher de venir tourmenter le fils de sa sœur.

Son neveu s'agenouilla, le Roi des Exilés se redressa sur son séant. Les petits bras de l'enfant l’enserrèrent, avec force. Il en fit de même caressant les cheveux de son neveu, le serrant contre lui. Il n'avait pas pleuré, il avait entendu sa voix s'emplir d'émotion, prête a flancher mais il avait tenu bon, en dépit de la boule qui semblait lui serrer la gorge et les yeux qui s' étaient embués de nouveau. Mais il tenait droit, il refoulait cette tristesse. Le cadet de sa sœur tremblait encore mais le soulagement vint poindre dans sa voix, lui annonçant qu'il était content qu'il aille bien. Comment un enfant pouvait-il avoir si peur de perdre les siens ? Comment avait-il laissé cela arriver ? Ils avaient tant fait pour assurer la sécurité des gens de Dùrin et pourtant, il n'avait pu empêcher d'autres morts. Il n’avait pu empêcher la perte de Korli.
Son neveu le lâcha, comme si cela avait été une façon d'obliger le cauchemar à s'envoler. Il se leva pour allumer une bougie, la déposant sur la table de chevet, remuant le feu dans l'âtre avant de revenir dans son lit et se glisser sous les couvertures, assis. Il posa une main sur l'épaule de son neveu, fichant son regard azur dans celui du jeune nain brun. Le scrutant, un mince sourire venant éclairer son visage, sa voix grave s'éleva, rassurante, vibrante d'émotion. Le père de Kili veillait sur eux en compagnie de Frerin, de Dâris, de Thror et de Thrain depuis les Halls de Mandos, Fili veillait sur son frère, Dis sur ses enfants, Dwalin sur son filleul et lui, le Seigneur des Exilés, l'oncle, il veillait aussi sur lui. Peu importe les cauchemars qu'il pourrait faire, les mauvais rêves qui pourraient l'éteindre, une chose était certaine et il n'attendit pas plus longtemps pour l'offrir à son neveu, car c'était la vérité et qu'il était impossible qu'il puisse en douter ou avoir peur que cela arrive un jour.

« Tu ne seras jamais seul. »



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1361
♦ RÉPUTATION : 1174
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Sam 17 Jan 2015 - 15:23

Seek shelter
On dit que tout les rêves ont un sens, mais qu’en est-il des cauchemars ? Ils reflètent un inconscient refoulé qui resurgit sous la puissance de la lune et troublent notre sommeil mais ce ne sont que des rêves, ils ne peuvent pas vraiment nous blesser, hein ?! Non, en théorie. Mais l’on ne sait que trop bien que l’attaque n’a pas besoin d’être physique pour nous atteindre durement, les blessures de l’âme sont bien plus douloureuses qu’un poignard dans le cœur. On espère simplement en guérir, trouver la bonne personne pour étaler un baume sur vos blessures et les couvrir des bouts de meilleurs souvenirs.
Cependant, qu’est-ce qu’un enfant peut savoir de ce genre de maux ? Petit Kili n’était pas bien grand mais le tout jeune nain avait pourtant un bleu dans l’âme, une petite plaie que sa famille anesthésiait avec amour et tendresse, un geste d’affection qu’il leur rendait du mieux qu’il pouvait, chaque jour où le soleil se levait. Le jour, tout allait bien mais la nuit, la douleur avait tendance à se raviver et la porte ainsi ouverte, les cauchemars faisaient leur entrée. Mais il n’avait pas peur de s’endormir la nuit, il savait que si un cauchemar venait le chercher, s’il n’arrivait pas à retrouver le sommeil ou s’il avait trop peur de se rendormir, il avait sa famille. Il lui suffisait de se glisser hors de son lit pour aller se faufiler dans un autre et se coller contre un corps chaud et réconfortant.
C’est ce qu’il avait fait cette nuit, et l’un de ces plus beaux gestes d’affection était alors venu de son oncle quand il l’avait accueilli dans son lit alors qu’il venait troubler son propre sommeil, quand il avait chassé les monstres de la nuit et les vilains cauchemars à grand renfort de bisous et de chatouilles. Auprès de lui, il se sentait en sécurité, enveloppé par la chaleur qui irradiait de son corps, bercé par sa voix des plus profondes capable de faire trembler la montagne et les monstres avec. Le petit nain était venu se lover contre lui, chercher le réconfort et raconter son cauchemar. Il avait fait le bon choix, de ne pas aller voir sa maman, de ça il était sûr mais quand il serait plus grand, il garderait ses rêves pour lui, mais pas avant longtemps. Il était loin de se douter qu’un nain fort comme son oncle était aussi sensible que sa maman, croyant innocemment qu’on devenait bien fort en grandissant mais une part était vraie dans ce qu’il croyait.. et il l’apprendrait.

La lumière faite et le feu ravivé, le cauchemar s’était envolé, comme brûlé par tant de clarté. Il ne se faisait pas d’illusion cependant, les cauchemars reviendraient, pas toujours les mêmes mais c’était tout comme. Il aurait voulu un caillou magique pour éloigner les mauvais rêves. Il en aurait mis un sous l’oreiller de tout le monde et s’en serrait gardé un tout petit pour lui. Mais ce n’était qu’un rêve et seul un bisou pouvait encore éloigner ces rêves. Il était près à faire des bisous à sa maman et son oncle quand ils feraient des cauchemars eux aussi, mais quand il serait grand, il espère que son oncle aura trouvé une dame pour lui faire des bisous magique. Lui, serait toujours là pour ça cependant. Oui, une dame ce serait bien, se dit-il, parce que Dwalin allait pas venir faire des bisous à Thorin et sa maman fallait la laisser dormir.
Revenu dans son lit, son oncle posa une main sur sa petite et frêle épaule et le regarda d’un regard d’un bleu envoûtant à la lueur de la bougie. Kili prit un air grave, sentant sa main chaude au travers de sa mince chemise de nuit et se risqua à sourire faiblement avant qu’il ne s’élargisse en réponse à celui de son vis à vis. Sa voix était profonde et réconfortante, autant que ses paroles. Il ne les mesurait pas entièrement cela dit mais il savait que son tonton avait raison. C’était une vérité qu’il aurait tout le temps d’apprécier. Le petit nain se jeta contre son oncle et le serra fort dans ses bras pour le remercier, le sourire aux lèvres. Alors, s’écartant un petit peu et souriant de toutes ses dents, il lui répondit le plus naturellement.

Toi non plus.

Il le serra à nouveau et ne bougea plus cette fois, écoutant les battements de son cœur au creux de son oreille, un son apaisant.

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1223
♦ RÉPUTATION : 2030
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback] Dim 18 Jan 2015 - 19:53



Seek Shelter



Les rêves, les cauchemars, ces espoirs et ces angoisses apportés depuis l'orée des songes apportaient avec eux bon nombres de question. Certains de ces cauchemars se fracassaient parfois comme une cavalerie lancée au galop contre des souvenirs heureux et une volonté d'airain, d'autres fois, il réussissait à traverser le pansement, le baume qui recouvrait les blessures amères, s'y engouffrant, semant la peur et la terreur qu'ils avaient apportés avec eux. Le Roi des Exilés savait tout cela, dire que ses nuits étaient douces et vide de toutes inquiétudes aurait été un mensonge, bien trop souvent au plus noir de la nuit des doutes venaient le ronger, le grignoter, distiller la culpabilité et de bien sombres pensée. Mais il les repoussait dès que l'aube se levait pour que jamais dans une spirale nébuleuse et morne ne sombre le jour. C'est pourquoi il avait tout fait pour éloigner cette grisaille par des rires, il n'y avait rien de plus puissant qu'un rire d'enfant si on avait dû y trouver là un pouvoir important. Les rires valaient bien mieux que certains remèdes, décoctions ou autres élément qui aurait pu compenser la peur. Celui de Kili en cet instant où il s'était mis à le chatouiller valait tout l'or du monde.
Il avait néanmoins dû faire cesser son entreprise pou répondre à son neveu, le rassurer, le questionner en retour et l'écouter racontant son mauvais rêve, laissant ce dernier lui saisir le cœur avec force sans pouvoir s'en défendre, le laissant désœuvré un instant face à ce rêve qu'il aurait tant aimé que son neveu jamais ne fasse. Mais il s'était ressaisit, son neveu avait besoin d'être rassurer et non de lire un fragment de culpabilité traverser son regard.

Il quitta le lit, ses pieds nus touchant les pavés froids lui tirant un frisson inconfortable avant que celui-ci ne disparaisse tandis qu'il raviver le foyer dans l'âtre, replaçant le pare-feu après avoir capturé une flamme sur une mince brindille qui lui servirait à allumer la bougie qui attendait sur le mince meuble à côté de la tête de lit. Il chassait ainsi le noir, celui dans lequel se tapissait les cauchemars pour que ces derniers, a l'entente de ce qu'il s'apprêtait à déclarer à son neveu ne désirent plus revenir avant bien des lunes. Cela était sans doute utopique mais il savait son neveu déjà fort et brave, s'il pouvait se souvenir de cette phrase comme un phare auquel on s'accroche au milieu de la plus sombre des nuits, alors il espérait qu'elle éclairerait ses songes et balayerait son inquiétude.
Lorsqu'il regagna son lit, déposant sa large et lourde main sur l'épaule menue de son neveu pour lui énoncé que lui, Kili, ne serait jamais seul, le fixant de ses iris céruléens, il vit le visage de Kili se parer d'un air grave, presque solennel. Une once d'inquiétude l’envahit mais lorsque le plus jeune fils de Dis se jeta contre lui, le serrant fort, comme pour le remercier de ces mots qu'il venait de lui apporter, ce sentiment se dissipa aussi vite qu'il était apparu. Mais il n’avait besoin de nul merci, car cela n'était que l'entière vérité, tel était son rôle d'oncle, de veiller à ce que ses neveux ne manquent que de rien et cela s'étendait bien au-delà des biens matériels. Non, ses neveux ne seraient jamais seuls car il y aurait toujours des gens pour les aimer et veiller sur leur sécurité, depuis l'éveil de l'aube jusqu'à ce que les étoiles s'évanouissent.

Son neveu lui répondit, un sourire immense éclairant son visage, le regard emplis de ce naturel apporté par l'enfance, que lui non plus il ne serait jamais seul. Il l’espérait grandement mais tant qu'il aurait ses neveux, cela ne pourrait advenir, la lignée de Dùrin ne se briserait pas si facilement et les liens qui les unissaient non plus, car loin d'être des chaînes, ces derniers ne pouvaient éloigner ses neveux de lui, et ces liens étaient cette matière beaucoup plus résistante qu'était le Mithril car ils étaient tissés de ce sentiment indéfectible et profond qu'était l'amour. Alors il lui sourit en retour et il souffla la bougie qu'il avait allumé, car pour que tout ces destins possibles et ces rêves a réalisé que devait posséder son neveu, il lui faudrait de la force et du courage, ainsi que du repos et il avait eu une nuit assez agitée comme cela pour mériter ce dernier. Le feu ondoyait encore suffisamment pour dispenser sa lumière rassurante, crépitant doucement de ces sons rassurants qui rappelaient la joie d'avoir un foyer.

Il déposer un baiser sur le haut du crâne de son neveu qui semblait près à s'endormir, ses petits battements de coeur rythmait l'écho des sien et il le sentit devenir plus lourd, se détendant sûrement. Il le serrait toujours contre lui lorsqu'il bascula vers l'arrière, se couchant sur le dos avant d'une main, sans jamais lâcher son neveu de l'autre, il rabattait les draps et les couvertures par dessus eux, la bordant au mieux pour que les linges recouvrent les épaules de Kili. Un soupir profond lui échappa, de ceux provoquer par la plénitude qu'offrait parfois la vie et fermant les yeux , les bras autour du corps frêle de son neveu, il laissa peu à peu sa respiration ralentir, devenir monotone, ses yeux se fermant doucement, son visage s'adoucit, exempt de toutes inquiétudes maintenant qu'il savait que son neveu ne ferait plus de cauchemar pour ce soir. La nuit s'étirerait encore devant eux durant de nombreuses heure encore et ils dormiraient tout deux du sommeil des justes jusqu'à l'aurore.



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Seek shelter [ft. Thorin] [flashback]

Revenir en haut Aller en bas
Seek shelter [ft. Thorin] [flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Stats pour "Thorin Ecu-de-Chêne"
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Montagnes Bleues-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.