AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Par trois fois [Flashback][solo]

Partagez | 
 

 Par trois fois [Flashback][solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lady of the Blue Mountains ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Maman Dìs
♦ MESSAGES : 223
♦ RÉPUTATION : 674
♦ AVATAR : Katie McGrath
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Erebor, réside à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 181 ans et pas un cheveux blanc
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maman & conseillère
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa famille et son peuple
— AMOUREUSEMENT : Veuve éplorée

MessageSujet: Par trois fois [Flashback][solo]   Dim 4 Jan 2015 - 19:56



Flashbacks
Par trois fois
The 1st time
On l’avait interpellé. Il passait manifestement au mauvais endroit au mauvais moment et il eut un peu peur de la raison de cet appel qui semblait soucieux. Mais il s’était avéré qu’il n’y avait rien de grave, fort heureusement ; il devait simplement transmettre un message au chef de quart des tranchées sud, et également aller chercher une Dame de haute importance qui était arrivée pour l’amener auprès du maître de Guilde. Quel manque de chance… Sentant déjà que le détour allait lui coûter cher, il s’était alors dépêché de traverser les corridors afin de ne pas être réprimandé sur son retard dans sa prise de poste, mais ses pas s’étaient ralentis d’eux-mêmes quand il l’avait trouvée.
Elle attendait, dans un couloir de pierre, accompagnée d'un scribe qui portait divers documents avec lui. Ce dernier restait désespérément silencieux au goût de la naine. Elle aurait préféré quelqu'un de bavard, pour la tirer de ses pensées, pour lui faire la conversation et que son stress du moment s'amenuise. Car c'était la première fois qu'elle se rendait aux mines, et si en d'autres temps elle aurait pu être curieuse et impatiente de découvrir ce monde, elle était aujourd'hui principalement dans le doute. La guilde avait des revendications, et elle devait écouter leurs voix, mener les négociations et éventuellement, trancher. De cette première rencontre découlerait beaucoup. Et elle ne savait si elle était prête, si elle saurait se montrer à la hauteur de la tâche qu'on lui avait confiée. Si elle s'était portée volontaire et désirait réellement épauler Thorin, elle n'en était pas moins légèrement angoissée à l'idée de lui faire défaut si les choses se passaient mal aujourd'hui, à la pensée qu'elle puisse empirer la situation au lieu de la régler. Quelle légitimité avait-elle dans ce conflit, alors qu'elle ne connaissait rien de la vie d'un mineur, des rigueurs de ce travail ou des éléments clefs de leur commerce ? Plus elle y pensait, plus la tension s’accumulait en elle. Éventuellement, une voix la sortit finalement de ces considérations, mais ce n’était pas celle du scribe :

« Bonjour. »

Elle posa alors son regard sur un nain qui s'inclinait très maladroitement devant elle, tentant manifestement une révérence respectueuse. Elle ne savait pas qu'il avait hésité sur la procédure à suivre pour la saluer pendant plusieurs secondes avant de se décider. Une épaisse chevelure blonde tombait sur ses épaules et il semblait assez jeune ; une barbe qui restait assez peu fournie lui donnait probablement en grande partie cet aspect juvénile, pour ne pas dire quelque peu vilain. Ses vêtements quant à eux étaient sales, une couche de fin débris maculant le bas de ses pantalons et elle en conclut rapidement qu'il devait s'agir là d'un des employés de la mine. Cela ne l’empêcha pas de le saluer poliment en retour, et le mineur annonça alors simplement ce pour quoi il était venu à sa rencontre :

« Maître Dargur vous attend. »

La jeune femme le remercia alors, tout en se redressant un peu plus, se préparant mentalement à affronter finalement le chef de Guilde et son conseil. Mais malgré son air assuré et un port de tête parfait qui seyaient parfaitement à son rang, ses mains prirent quant à elles la liberté de lisser le tissu de sa robe en un geste réflexe et quelque peu nerveux qui trahissait son anxiété du moment. Et si elle échouait ? Mais elle n’eut pas le temps de s’appesantir plus encore sur ses doutes car ils se mirent en route, s'approchant d'une grande porte sur laquelle le mineur posa sa main, s'apprêtant à l'ouvrir. Pourtant contre toute attente, il marqua une pause subite, cessant soudain tout mouvement pour confier à voix basse, en s'adressant à la Dame :

« Quand j'étais plus jeune, je me concentrais sur ses sourcils qui dansent pour le trouver moins impressionnant. Mais vous savez, il aboie plus qu'il ne mord au final... »

Elle le regarda d'un air interloqué mais n'eut pas le temps de répondre qu'on lui ouvrait finalement la voie, et elle pénétra dans la salle de réunion où une table immense l'attendait, déjà couverte de parchemins, cinq nains posant simultanément leur regard sur elle. Un frisson fit son chemin le long de sa colonne comme elle se sentait prise dans un étau mais elle ne se déroba pas, venant plutôt prendre place en face d'eux, déterminée, alors que la porte se refermait derrière elle.



_________________


Dìs


Dernière édition par Dìs le Dim 4 Jan 2015 - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t866-dis-lady-of-the-blue-m http://lonelymountain.forumactif.org/t869-relations-de-dis http://lonelymountain.forumactif.org/t868-les-aventures-de-dis

Lady of the Blue Mountains ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Maman Dìs
♦ MESSAGES : 223
♦ RÉPUTATION : 674
♦ AVATAR : Katie McGrath
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Erebor, réside à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 181 ans et pas un cheveux blanc
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maman & conseillère
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa famille et son peuple
— AMOUREUSEMENT : Veuve éplorée

MessageSujet: Re: Par trois fois [Flashback][solo]   Dim 4 Jan 2015 - 20:08



Flashbacks
Par trois fois
The 2nd time
Plusieurs jours s'étaient déjà écoulés depuis son entretien avec la Guilde des mineurs. Cependant, le travail était encore très loin d'être terminé et elle recevait à présent des montagnes de documents à éplucher afin de saisir l’étendue et l'importance de leurs revendications et de leurs demandes. Ce jour-là, ce fut un nain blond à la barbe peu fournie qui se présenta à sa porte avec une liasse de parchemins sur les bras. Sous le regard de son valet, elle l'avait fait entrer afin que le tout soit déposé sur ce qui faisait office de bureau, mais elle l'avait finalement arrêté avant qu'il ne franchisse le seuil de sa porte en sens inverse. Elle jugeait malvenu de le laisser repartir sans lui glisser à minima un mot positif à propos de son intervention précédente.

« Je voulais vous remercier pour votre conseil de la dernière fois. »

Le nain sembla néanmoins surpris, comme s’il s’était plutôt attendu à être proprement ignoré le temps de sa course et à retourner à sa mine tout aussitôt. C’était le cas. Il avait été désigné pour cette course, mais il n’en avait rien attendu et pensait être bien en-dessous des pensées d’une Dame de si bonne naissance. D’autant plus une aux atours aussi mémorables. Il préféra alors plaisanter pour dissimuler sa nervosité à son égard :

« Mon conseil ? Je vous en prie, les sourcils de Maître Dargur sont un phénomène dans le monde de la mine, ça n'a rien d'un secret. »

La princesse laissa échapper un petit rire à cette phrase, revisualisant soudain celui qui lui avait d'abord paru si terrifiant s'exprimer autant avec ses arcades sourcilières qu'avec sa voix. Le terme de Danse était tout à fait approprié même si elle ne l’aurait probablement pas remarqué sans l’intervention du mineur.. Elle lui fit alors un petit geste de la main, tenant réellement à le remercier.

« Sincèrement, cela m'a été très utile pour… m’aider à me détendre. » avoua-t-elle alors.
« Vous aviez besoin d'un petit coup de pouce, voilà tout. Je suis certain que tout s'est très bien passé. »

Le nain le pensait sincèrement. Il avait senti de façon presque palpable la tension qui émanait de son interlocutrice ce jour-là, et il avait simplement choisi de l’aider avec la seule chose qu’il possédait : un petit peu d’humour. Dìs lui sourit doucement, osant à son tour une confidence :

« A dire vrai, j'ai même failli rire pendant ses explications. C'était absolument terrible. »
« A ce point ? »

Lui, se mit à rire doucement en imaginant la scène, manifestement fort  content que sa petite anecdote ait fonctionnée. Peut-être un peu trop bien pour le coup, mais il ne s’était pas attendu à une réaction aussi forte… La nervosité de la Dame avait dû y être pour quelque chose à n’en pas douter.

« J'espère que je ne vous ai pas mis dans l'embarras ! »
« Non, c'était... bienvenu. »
« J'en suis heureux, alors. »

Il lui avait alors souri, d'un sourire sincère et chaleureux qui vous donne l’impression d’être en sécurité tout autant que l’envie de vous accrocher à l'instant présent, pour ne pas le voir disparaître. Mais la conversation semblant toucher à sa fin, il s'était apprêté à sortir afin de la laisser travailler. Elle l'avait alors à nouveau arrêté, se rendant compte d'un détail d'importance :

« Vous ne m'avez pas donné votre nom ! »
« Korli, madame. Pour vous servir. »


_________________


Dìs


Dernière édition par Dìs le Dim 4 Jan 2015 - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t866-dis-lady-of-the-blue-m http://lonelymountain.forumactif.org/t869-relations-de-dis http://lonelymountain.forumactif.org/t868-les-aventures-de-dis

Lady of the Blue Mountains ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Maman Dìs
♦ MESSAGES : 223
♦ RÉPUTATION : 674
♦ AVATAR : Katie McGrath
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Erebor, réside à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 181 ans et pas un cheveux blanc
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maman & conseillère
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa famille et son peuple
— AMOUREUSEMENT : Veuve éplorée

MessageSujet: Re: Par trois fois [Flashback][solo]   Dim 4 Jan 2015 - 20:10



Flashbacks
Par trois fois
The 3rd time
Quand il était arrivé la fois suivante, c'était avec un sourire placardé aux lèvres, content de sa victoire du jour. En effet, Korli avait finalement été désigné comme unique messager dédié aux échanges divers entre le maître de Guilde et Dìs, qui ne saurait que bien plus tard qu'il avait en réalité dû plaider et négocier avec ses compères de la mine avant qu'on daigne lui laisser ce rôle, qui était jusque là distribué au premier nain qui passait devant la porte de Maître Dargur au moment stratégique. Elle avait sourit en se rendant compte que c’était encore lui, et en remarquant que ses courbettes maladroites se faisaient de plus en plus assurées au fil de leurs rencontres. Les écrits furent déposés une fois de plus, avant que Korli ne la salue de nouveau afin de repartir, déjà, peu enclin à s’en aller si vite mais bien obligé… Et s’il avait rêvé que cela se produise, il ne se serait cependant pas attendu un seul instant à ce que la dame qu'il trouvait si jolie ne l'arrête effectivement une fois de plus avant qu’il ne parte. Cette fois-ci, elle lui demanda timidement son aide, lui avouant alors que le vocabulaire utilisé dans les documents de travail ne lui était pas toujours familier et qu’elle avait ainsi plusieurs questions à poser à quelqu'un qui s'y connaissait mieux dans le domaine.
Si elle avait un peu honte d’un tel aveu, elle avait surtout à cœur de connaître tous les tenants et aboutissants avant de prendre une quelconque décision ; cette aide lui était donc capitale, quitte à laisser sa fierté de côté pour avouer son ignorance. Korli l’avait suffisamment mise en confiance précédemment pour qu’elle ose ainsi lui demander cela à lui plutôt qu’un autre. Et quel nain aurait-il été, s’il avait laissé une demoiselle en détresse ?! Il avait donc accepté, de bon coeur et même avec un certain plaisir non dissimulé. Pourtant, il savait que cette réponse positive n’était pas sans conséquences sur son travail, son salaire. Mais ces considérations étaient déjà loin de lui, trop heureux de pouvoir se rendre utile, encore plus auprès d’elle. C’est qu’elle était vraiment belle, leur princesse…
Il s’était néanmoins forcé à garder son sérieux, à se concentrer, et il essaya de répondre aux diverses questions de la Dame avec précision et pédagogie, avant que leur discussion ne s'élargisse davantage, s'étirant en longueur sans que les heures ne se manifestent vraiment, le cours devenant bientôt de moins en moins formel sans que l’un ni l’autre ne s’en rende compte. Il lui avait expliqué les détails qu'elle ne comprenait pas sur les parchemins qui lui étaient envoyés, elle l'avait questionné encore et il lui avait alors parlé des conditions des travailleurs en bas de l'échelle, évoqué les heures difficiles passées accroupis dans des filons étroits ou portés par des harnais dans une pente menant droit à la mort. Il lui avait conté les accidents et les pertes, la rudesse de leur travail sans jamais tomber dans l'extrême, avec toujours le mot pour rire quand il le fallait afin de ne pas dramatiser des situations de tous les jours. Car ce n’était pas un drame, c’était leur réalité, tout simplement. Sa famille était issue de mineurs de la Moria et c’était ainsi depuis des générations et des générations, tout simplement.
Elle avait perçu au travers de ses mots quelques pans de sa vie, de ses maux et peut-être de ses peurs aussi, sans qu'il n'ait à les exprimer en ces termes. Elle en avait appris plus sur lui, entrevue la beauté de son esprit malgré une vie épuisante, aperçu le tableau derrière les boutades et les rires. Et quand finalement elle se rendit compte de l'heure qui avait passée, elle s'excusa immédiatement de l’avoir tant retenu. Elle fut cependant bientôt choquée d'apprendre de la bouche de son interlocuteur que pour quelques temps passés avec elle, il avait en réalité perdu une journée entière de salaire. Sa place n'aurait pas été retenue car la loi de la Mine était ainsi faite, un travailleur en valait un autre et nul n’était irremplaçable. Hautement mal à l’aise face à cette découverte et la responsabilité qu’elle portait dans cette perte de revenu, la naine avait alors proposé de le rémunérer pour son temps, se sentant fautive de l’avoir ainsi retenu. Korli avait alors poliment décliné l’offre en ces termes :

« Mon temps n'est pas perdu. Je sais que vous avez nos meilleurs intérêts à cœur, en tant que peuple ; je crois que vous serez juste et saurez prendre les bonnes décisions dans ces négociations. Si je peux aider en cela, j'en suis honoré. »

Elle avait été surprise de cette répartie et s’était sentie incroyablement flattée d’une telle déclaration. Mieux, elle avait trouvé beau qu’il puisse émettre de telles paroles en toute sincérité. Les deux jeunes gens avaient alors repris leur discussion, qui s’étira et s’étira encore, prenant le pas sur le reste de la journée. Et quand elle s’endormit ce soir-là, ce fut en repensant à ses mots, à son sourire. Elle se rappela comment ses propos trahissaient la foi qu’il plaçait en elle, et comment il avait plus tard maladroitement comparé des gemmes “d’une grande beauté” à ses yeux avant de tenter de se rattraper en mentionnant la couleur des joyaux. Elle remarqua aussi qu’il avait beau manquer de barbe, il n’était pas vraiment sans charme. Puis, elle se prit à espérer qu’ils continuent à se côtoyer, longtemps. Et pourquoi pas aussi, qu’il trouve réellement ses yeux beaux. Et alors que le sommeil l’emportait dans ses méandres, nul cauchemar ne vint la secouer, mais un rire doux et chaleureux résonna jusque dans ses rêves.

_________________


Dìs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t866-dis-lady-of-the-blue-m http://lonelymountain.forumactif.org/t869-relations-de-dis http://lonelymountain.forumactif.org/t868-les-aventures-de-dis

Lady of the Blue Mountains ♦ NAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Maman Dìs
♦ MESSAGES : 223
♦ RÉPUTATION : 674
♦ AVATAR : Katie McGrath
♦ DC & co : Dwal & Fraìa
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Naine
— ORIGINAIRE DE : Erebor, réside à Ered Luin
— ÂGE DU PERSO : 181 ans et pas un cheveux blanc
— RANG SOCIAL : Noble
— MÉTIER PRATIQUÉ : Maman & conseillère
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Sa famille et son peuple
— AMOUREUSEMENT : Veuve éplorée

MessageSujet: Re: Par trois fois [Flashback][solo]   Lun 12 Jan 2015 - 19:11



Flashbacks
Et un peu plus encore
Le baiser
Dìs se faisait toujours aider de son précieux mineur. Elle veillait cependant à ne pas le retenir plus que nécessaire, d’autant qu’il refusait catégoriquement une quelconque rétribution pour ses services. Les deux jeunes gens se voyaient le plus souvent à la va-vite, lors de la transmission de documents, ou lorsqu’elle rendait visite à maître Dargur en personne. Korli repartait ensuite à ses occupations habituelles, reprenant le travail avec un sourire peut-être plus large que celui qu’il avait l’habitude de donner à ses comparses (ce qui n’avait pas manqué d’être soulevé par ses collègues). Plusieurs fois, elle avait osé l’accaparer de nouveau pour un temps plus long, le faisant revenir après son quart ou sur un jour de repos mais elle s’en était voulu de le priver ainsi d’une pause méritée et réparatrice, même s’il lui avait répété que cela ne le dérangeait pas. Leurs échanges n’étaient cependant pas que professionnels, et ils avaient appris à se connaître davantage, parlant parfois de tout et de rien. Elle aimait ces moments et avait même quelques fois fait préparer des encas et goûters pour deux simplement pour le garder auprès d’elle un peu plus longtemps, et avoir l’impression de lui offrir quelque chose à défaut de pouvoir le rémunérer. Même si le prétexte restait bien évidemment le travail…

Après plusieurs semaines, l'ensemble des revendications des mineurs avaient été entendues mais les débats et négociations étaient toujours en cours. Et Dìs continuait ses rapports méticuleux, désireuse de ne rien laisser de côté avant que l’affaire soit close. Ce jour-là, elle avait décidé de rendre visite à maître Dargur, et de fouiller un peu dans sa bibliothèque pour trouver les derniers éléments lui manquants concernant les affaires minières de la dernière décennie.
De plus, elle avait une grande nouvelle et c’est tout sourire qu’elle expliqua à son nouvel ami qu’elle serait bientôt chargée de régler quelques affaires avec d’autres guildes, à commencer par celle de leurs docteurs. Elle en était fière, car cela démontrait que son travail auprès des mineurs avait été reconnu et que Thorin lui laissait de nouvelles responsabilités, acceptant de déléguer et lui donnant ainsi sa confiance. Elle était heureuse de savoir qu’elle lui était utile, et qu’elle pouvait faire une différence auprès de son peuple également. Elle venait d'annoncer tout cela à son nouvel ami, mais ce dernier sembla peu ému de la nouvelle. Au contraire, il était inhabituellement silencieux, presque rigide. Étonnée, elle s'inquiéta, se demandant ce qui pouvait ternir une si belle journée.

« Qu'y a-t-il ? »
« C'est que les accords seront bientôt pris, et je n'y connais rien en plantes... »

Le nain joua avec ses doigts, n'osant pas réellement la regarder en face. Il avait peur que sitôt ces échanges avec la Guilde terminés, il ne pourrait plus venir s'entretenir avec elle. Ils ne pourraient plus discuter de tout et de rien, et rire en tentant désespérément de se faire discrets, et... elle finirait par l'oublier, simplement. Elle aurait des affaires plus importantes, plus intéressantes. Il n'aurait plus sa place auprès d'elle, comme il ne l'avait jamais eu réellement. Alors, il ne verrait plus son sourire, ni ses yeux pétiller. Il retournerait à sa vie, à sa mine, avec son seul souvenir en tête. Et…

« Korli... Vous n'avez pas besoin de cela pour me rendre visite. »

Une main s'était posée sur la sienne et quand il releva les yeux, ce fut pour croiser les siens et se noyer dans la profondeur de ce bleu si pur. Il laissa échapper un souffle indécis, sa respiration s’arrêtant un instant comme si le moment était trop beau pour être brisé. Pourtant, il le brisa. Sans réfléchir, son corps se mouvant de lui-même pour se rapprocher légèrement et s’étirant pour venir poser un bref, très très bref baiser sur la joue de la belle, jouxtant de peu le coin de sa bouche. Même dans l’impulsion il n’avait osé s’aventurer de manière plus hardie. Mais les doigts fins glissèrent sur sa main pour s’entremêler à ceux plus rudes, calleux, du nain et ils prirent bientôt suffisamment d’assurance pour effectuer le même mouvement plus haut. Leurs visages glissèrent légèrement, les lèvres se rejoignant bientôt, chastement, sans que ni l’un ni l’autre ne sache réellement qui avait osé.

« Je… euh, oh… Excusez-moi. »

Les deux jeunes gens se décollèrent brusquement avant que Dìs ne se mette subitement à rougir face à cette incursion soudaine dans leurs affaires, alors même que l’intrus se dépêchait pourtant déjà de déguerpir, au moins aussi gêné par la situation qu’elle l’était elle-même. Elle fut ramenée à la réalité par la voix de son aimé :

« Mahal… » Korli réalisait juste ce qu’il venait de se passer, les conséquences de son acte déplacé et de ce que cela pourrait signifier pour une naine du rang de Dìs. Blanc comme un linge, il s’exclama aussitôt en reculant d’un pas : « Je suis désolé ! »

Son dos frappa l’étagère derrière lui dans sa panique et deux rouleaux de parchemins tombèrent à terre, manquant de peu de lui tomber sur la tête alors qu’il cherchait désespérément ses mots pour une demande d’excuses un peu plus recherchée. Mais alors qu’il semblait au bord de l’implosion, il fut coupé dans ses pensées par un rire cristallin qu’il avait appris à reconnaître. Dìs avait déjà dépassé la surprise et la gêne et trouvait fort drôle de le voir ainsi engoncé dans sa panique. Il resta un instant bouche entrouverte, toujours à demi affolé, mais il n’eut pas à réfléchir bien longtemps sur les raisons de ce rire comme une paire de lèvres se posait à nouveau sur les siennes, déjà impatientes qu’elles étaient de renouveler l’expérience.





_________________


Dìs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t866-dis-lady-of-the-blue-m http://lonelymountain.forumactif.org/t869-relations-de-dis http://lonelymountain.forumactif.org/t868-les-aventures-de-dis
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Par trois fois [Flashback][solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par trois fois [Flashback][solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murphy frappera trois fois... [PV Letha]
» Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]
» [Undertaker] Le fossoyeur et la fille au coeur par trois fois brisé [PV: Undertaker & Calista Moon]
» Sourire trois fois par jour rend inutile tout médicament
» On s'amuse de trois fois rien [Wattouat, Cravate, Crache la foudre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Montagnes Bleues-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.