AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Etre là, rien que pour toi

Partagez|

Etre là, rien que pour toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

The One who Knows ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 34
♦ RÉPUTATION : 85
♦ AVATAR : Cate Blanchett
♦ DC & co : Erydrin
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe de la lignée royale des Noldor, porteuse du sang Teleri et Vanyar
— ORIGINAIRE DE : Tirion en Valinor
— ÂGE DU PERSO : Plus de 7100 ans
— RANG SOCIAL : Dame de Lothlorien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Protectrice des bois, détentrice de Nenya et fondatrice du Conseil Blanc
— ARMES DU PERSO : Divers artefacts de grande puissance, plus rarement arc et épée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre du Conseil Blanc
— AMOUREUSEMENT : Celeborn

MessageSujet: Etre là, rien que pour toi Sam 29 Oct 2016 - 17:39


       
La tendresse est plus forte que la dureté, l'eau est plus forte que le rocher, l'amour est plus fort que la violence. Et qu'elle chance j'ai de pouvoir t'aimer. Elea & Galadriel
       

       
ETRE LA, RIEN QUE POUR TOI

       
Cela n'arriverait peut-être qu'une fois dans leur vie, mais elle refusait que cela n'arrive jamais. Parmi toutes les erreurs à ne pas commettre, ne pas répondre aux attentes de sa petite fille était en tête de liste. Alors Galadriel était partie, elle n'en avait touché mot à personne, laissant juste une lettre à l'intention de son mari pour qu'il ne s'inquiète pas de son absence. Elle avait quitté son pays de nuit, à la faveur des étoiles, comme une voleuse, pieds nus sous sa robe d'écume et son manteau de nuages.  

       Quelques heures plus tôt, on lui avait apporté son courrier, au milieu duquel elle avait immédiatement reconnu le cachet d'Imladris et le papier qu'utilisait toujours Elea pour lui écrire. Elle avait donc délaissé le reste des missives pour s'intéresser à cette perle de douceur et de bonheur que lui avait envoyé sa petite fille. Un sourire dansait sur ses lèvres pâles quand elle ouvrit délicatement la lettre, et elle s'installa confortablement dans le fond de son fauteuil pour la lire, comme on le fait en ouvrant un très bon livre.
Comme toujours, l'enthousiasme d'Elea scintillait à travers les mots qu'elle avait couché sur le papier entre les liés et les déliés de son écriture appliquée. Sa grand-mère se désaltérait à cette source délicate avec ravissement, ses yeux glissant sur l'onde fraîche de l'encre séchée, quand soudain elle sentit l'eau se troubler. La source clapotante prenait des allures de pluie, de celle qui vous glace jusqu'à l'os, fine et drue, pour alourdir vos vêtements et vous faire courber l'échine. Il y avait de la tristesse dans les mots d'Elea. Elle avait essayé de le cacher, sûrement pour ne déranger personne, mais on ne trompe pas si facilement sa grand-mère.

 La grande dame ne souriait plus; elle réfléchissait. Quels soucis pouvaient bien troubler sa petite fille ? Elle ne pourrait pas le savoir en restant là et si Elea n'avait rien mentionné dans sa lettre, c'était que la distance ne lui permettait pas de se livrer. Galadriel ne pouvait être sûre de rien, mais elle avait l'intuition que ce qui troublait l'écriture de sa précieuse Elea requerrait toute son attention et sa présence à Imladris. Dès lors, elle n'hésita plus, sa famille passerait avant son devoir, car Elea n'avait pas le temps d'attendre cent ans, et que Celeborn était là pour assurer la protection de leur paradis pendant son absence. Galadriel partit donc pour Imladris.  

 Franchir les portes de la cité d'Elrond ne fut pas un problème. La dame, son capuchon rabattu sur le visage pour masquer son identité, ne se présenta devant personne, tout comme elle évita les rues les plus fréquentées où l'on risquerait de la reconnaître. Se cacher de la sorte lui rappela sa jeunesse, du temps où elle s'amusait à espionner sa famille dans le palais et ses frères quand ils sortaient en ville. L'excitation la gagna et elle se prit au jeu, gravant un sourire joyeux sur son visage. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire : gagner l'endroit paisible que lui avait décrit Elea à maintes reprises dans ses lettres, où elle disait aller quand elle avait besoin de réfléchir ou simplement d'être un peu seule. Compte tenu de la précision de ses descriptions, Galadriel n'eut aucun mal à localiser l'endroit et à s'y rendre.

 La noble dame s'assit sur une souche et attendit. Attendit. Attendit. Attendit si longtemps qu'elle finit par se demander si elle ne s'était pas trompée d'endroit. Mais comme elle songeait à cette éventualité, une silhouette menue à l'air songeur fit son apparition.

 Bonjour, Elea. Sa voix riait doucement, tandis qu'elle se levait pour saluer sa petit-fille et laissa choir son capuchon dans son dos, révélant son identité. Je suis heureuse de te revoir.
       
(c) crackle bones

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2033-galadriel-d-or-et-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t2132-galadriel-she-s-got-many-friends http://lonelymountain.forumactif.org/t2131-galadriel-a-l-encre-de-nos-vies

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Mer 2 Nov 2016 - 18:58

Etre là, rien que pour toi
Galadriel& Elea
La soirée était fraiche, la fin de journée avait été aussi calme qu’à l’accoutumée quand Elea sorti de chez son jeune élève elfe qui était en vérité bien plus vieux qu’elle en âge. Ils étaient toujours surprise de la voir grandir aussi vite et Elea était toujours surprise de voir qu’ils ne changeaient pas. C’était là l’une des plus grosses différences qu’elle relevait entre les humains et les elfes. Mais récemment cela ne la dérangeait plus, Grâce à Buchanan, elle avait accepté sa nature humaine et arrivait à la faire cohabiter avec son éducation d’elfe. Elea prenait alors le chemin pour rentrer chez elle, son large sourire laissa place à un visage décousu. Les récents événements l’avaient plongée dans une petite déprime, elle qui aurait dû être heureuse de savoir ses parents de retour et enfin ensemble, elle passait son temps à ressasser les événements, se demandant comment faire pour arranger ce qu’elle avait brisé. La jeune femme suivait machinalement le chemin, le regard sur ses pieds en se posant toutes sortes de questions avant de décider de faire un détour dans son petit coin secret afin de réfléchir un peu avant de rejoindre Buchanan. De toute façon elle était en avance, il n’allait pas l’attendre bien longtemps et Elea ne souhaitait pas rentrer avec le visage déconfit alors qu’il était resté seul toute l’après midi.

Elea fut surprise d’entrevoir cette silhouette présente dans ce coin qui pourtant n’accueillait personne en général. Elle cru rêver pendant un moment qu’il s‘agisse de Galadriel et lorsqu’elle éleva la voix, cette dernière confirma ses doutes. Elle était bel et bien là, arrachant une moue de joie et de tristesse à la fois parce qu’elle pouvait venir trouver du réconfort à ses côtés. Après ce qu’il venait de se passer avec Buchanan, Elea n’avait pas le moral et Galadriel était suffisamment clairvoyante pour l’avoir deviné au travers de ses mots. Décidément, elle ne pouvait pas lui cacher ses états d’âmes, mais ce n’était pas plus mal parce qu’elle pouvait bénéficier de sa sagesse et de ses précieux conseils. Elea se mordilla les lèvres avant de se précipiter vers l’elfe et venir se blottir entre ses bras. Il n’était pas forcément coutume chez les elfes de faire des effusions de sentiments par de tels gestes d’affection mais ils connaissaient Elea, ils savaient son besoin d’avoir les gens qu’elle aime tout près d’elle et de s’assurer que c’était bien eux. La jeune femme vint donc enserrer tendrement sa grand-mère. Attentive aux battements de son cœur, le rythme de celui-ci apportait un peu de réconfort à Elea qui soupira doucement.

« J’ai cru rêver pendant quelques secondes, mais tu es bien là ! » Fit-elle heureuse.

Elea se détacha finalement de sa grand-mère, contemplant la douceur de son regard et son aura bienveillante avec un fin sourire sur les lèvres et le regard parsemé d’étoiles. A ses côtés elle avait l’impression d’être à l’abri de tous les malheurs du monde, elle se sentait protégée et invincible. Car Galadriel était pour elle une icône, un ange, une déesse et depuis son plus jeune âge elle lui vouait un amour et une admiration sans limites. Elle avait toujours été là opur elle, elle lui avait appris à parler et à écrire le Sindarin et le Quenya mais avait aussi contribué à apaiser les terreurs nocturnes qui l’avaient secouée suite à son traumatisme à son arrivée grâce à ses mots emplis de sagesse. Et là encore, par sa simple présence et en l’espace de quelques instants elle avait estompé tous les maux qui pesaient sur son cœur. Ils demeuraient cependant encore là, parce qu’elle avait déçu son père et qu’il n’aurait pas pu lui arriver pire que cela dans toute sa vie. Voir sa mère l’avait également rassurée mais elle demeurait perdue et n’osait toujours pas aller parler à Elrohir.

Il ne lui faisait pas de doutes que Galadriel était venue pour en discuter avec elle, elle espérait que celle-ci puisse comprendre que qu’Elrohir n’avait pas pu comprendre et être moins strict qu’il ne l’avait été avec elle. Elea invita Galadriel à prendre place sur le muret où elle venait de s’asseoir, qu’elle puisse venir à ses côtés. La jeune femme prit les mains de l’elfe pour les garder dans les siennes. Elles étaient chaudes, douces, réconfortantes, Elea était si heureuse de revoir Galadriel qu’elle ne pouvait cesser de lui sourire.

« Tu m’as tant manqué ! Comment vas-tu ? »





electric bird.

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra


Dernière édition par Elea le Lun 16 Jan 2017 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

The One who Knows ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 34
♦ RÉPUTATION : 85
♦ AVATAR : Cate Blanchett
♦ DC & co : Erydrin
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe de la lignée royale des Noldor, porteuse du sang Teleri et Vanyar
— ORIGINAIRE DE : Tirion en Valinor
— ÂGE DU PERSO : Plus de 7100 ans
— RANG SOCIAL : Dame de Lothlorien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Protectrice des bois, détentrice de Nenya et fondatrice du Conseil Blanc
— ARMES DU PERSO : Divers artefacts de grande puissance, plus rarement arc et épée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre du Conseil Blanc
— AMOUREUSEMENT : Celeborn

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Lun 2 Jan 2017 - 2:16


       

       
ETRE LA, RIEN QUE POUR TOI

       
Elea marqua un arrêt presque brutal en la voyant et en l'entendant. Pendant quelques instants, elle resta immobile à la fixer comme si elle n'était rien d'autre qu'un fantôme ou une hallucination. Il n'en était rien, bien sûr, et la jeune fille finit par le comprendre : Galadriel se tenait bien là, dans ses simples atours de voyageuse, de grand-mère venue à la rencontre de sa famille. Un sourire espiègle et doux flottait sur son visage mais elle n'esquissa pas le moindre geste. Quelque part, jouer les fantômes lui plaisait assez.

       Cependant lorsque sa petite-fille adoptive s'élança vers elle avec les yeux pleins d'étoile et le coeur en fête, elle lui ouvrit l'espace de ses bras et la recueillit contre son sein. Ce n'était pas là coutume d'elfe mais avec le temps, la dame de Lorien s'était habituée à une telle proximité avec Elea, comme ils l'avaient tous fait dans la famille, chacun à son rythme. Depuis qu'elle pensait avoir compris le sens de ce geste, Galadriel s'y pliait de bonne grâce pour Elea. Elle comprenait son besoin de contact et le justifiait par la faible durée de son existence. La jeune fille n'aurait jamais le temps de comprendre ce que signifiait vraiment d'être en vie, pas plus qu'elle n'aurait le temps d'apprendre à déceler les pensées et les sentiments profonds d'un autre être à son égard si ce dernier ne faisait pas l'effort d'insister dessus. A la place, elle compensait en cherchant la chaleur des corps, le rythme régulier des battements de coeur et la force d'une étreinte pour s'assurer de l'attachement qu'on lui portait.

 C'est pourquoi Galadriel la serra avec force contre son coeur, d'autant qu'elles ne s'étaient pas vues depuis longtemps aux yeux de sa petite-fille. Quand vint le moment de s'éloigner, Galadriel déposa un délicat baiser sur son front et prit le temps de l'observer. Elle avait tellement changé en si peu de temps. Beaucoup plus grande que dans son souvenir, Elea semblait avoir perdu une part de ses traits enfantins pour devenir une jeune adulte. Et malgré sa joie, Galadriel percevait une réminiscence de ce poids qu'elle avait cru entrevoir dans leur dernière correspondance.

Je suis bien là. Elle opina avec un brin d'amusement. Et je suis contente que tu sois là aussi.

 La tournure paraissait sûrement quelque peu énigmatique pour Elea, mais cela faisait en vérité un certain temps que Galadriel l'attendait, se demandant si elle ne s'était pas trompé de lieu en fin de compte et si Elea se présenterait avant la fin de la journée. Certains secrets devaient mieux être passé sous silence, et son attente faisait partie de ceux-là pour préserver la magie du moment et l'aura mystique dont on l'entourait volontiers. Après tout, qu'elle piètre grand-mère elle ferait si elle n'était plus capable de faire rêver ses petits enfants...

 Ceci posé, Elea fit quelques pas vers un muret où elle l'invita à la suivre. Galadriel l'y suivit, se délestant de sa cape pour se mettre à son aise en prévision de la discussion qu'elles allaient entamer toutes deux. Elea l'avait sans doute deviné mais c'était bien pour lui apporter du soutien et une oreille attentive que sa grand-mère avait fait le déplacement jusqu'à Imladris.

 Je me porte comme un charme. Voyager m'avait manqué je crois, mais pas autant que ton joli sourire. Elle échangea un regard complice avec Elea, avant de reprendre. Et toi, dis-moi, comment te portes-tu, mon enfant ? . Le ton était guilleret, Galadriel jouait l'ignorance, car après tout, elle ne voulait pas forcer Elea à s'ouvrir sur des sujets peut-être douloureux. Jusqu'à ce que cette dernière décide d'aborder ce qui la troublait, Galadriel se contenterait de profiter de sa présence et de ces quelques moments volés.
       
(c) crackle bones

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2033-galadriel-d-or-et-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t2132-galadriel-she-s-got-many-friends http://lonelymountain.forumactif.org/t2131-galadriel-a-l-encre-de-nos-vies

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Lun 16 Jan 2017 - 21:55

Etre là, rien que pour toi
Galadriel& Elea
Avoir la chance de voir Galadriel ici et maintenant c’était inespéré, elle était comme sa protectrice, toujours présente quand elle en avait besoin et à ce moment là encore elle aurait sans nul doutes de sages conseils à lui donner. Elea contemplait la beauté de Galadriel toujours avec autant d’admiration, comme happée par sa lumière. Une fois assises, l’elfe déclara qu’elle allait bien elle venait tout juste de voyager. Comme d’habitude, ses venues étaient toujours sous l’effet de surprise, et aux yeux d’Elea cela avait toujours été magique, fantastique. Un large sourire ornait ses lèvres, jusqu’à ce qu’elle lui retourne la question. Comment allait-elle ? Oh, elle n’avait pas trop envie de l’embêter avec ses petites histoires, surtout qu’elles ne se voyaient pas toujours. Elea prit la main de Galadriel dans la sienne, sa peau était toujours d’une douceur incroyable et rassurante, en un rien de temps elle avait au l’impression d’avoir une bouffée d’air frais rien qu’avec sa présence.
Par où commencer ?

« Je vais bien mais…je me suis disputée avec mon père je ne sais pas comment faire pour arranger les choses…. »

Elea ne pouvait s’empêcher d’exprimer son ressenti sur toute cette histoire. L’amour de son père était très important pour elle, et surtout parce qu’elle avait l’impression d’être une petite ingrate de s’être tirée comme elle l’a fait et être revenue avec un homme qui n’est pas comme elle l’aurait voulu pour elle. Mais Elea était profondément amoureuse de Buchanan, heureuse à ses côtés et se foutait pas mal qu’il ne soit pas prince ou qu’il n’ai pas de château pour elle. De toute façon elle ne voulait pas quitter Imladris, alors un château, à quoi ça lui aurait servit ? Tant d’argument en faveur de Buchanan et pourtant il restait fixé sur ce qu’il avait vu de lui sans apprendre à le connaitre.

Elea avait brûlé certaines étapes et avait conscience qu’elle n’avait rien fait comme son éducation le demandait – comme les elfes le faisaient. Mais Elea n’a jamais été une elfe et ne pourrait jamais l’être malgré tout l’attachement qu’elle a pour sa belle cité et toute sa famille. Elea leva les yeux vers Galadriel, se demandant si elle avait eu vent de cette histoire et ce qu’elle en pensait même si Elea savait qu’elle n’irait jamais lui faire la morale mais la guider. Elle avait un peu honte que cela lui soit parvenu aux oreilles avant même qu’elle n’ait pu expliquer les raisons de son voyage improvisé, mais Elea en était revenue grandie, elle savait où elle allait et n’était plus perdue entre les elfes et les humains. Beaucoup avaient d’hors et déjà dit qu’elle avait changé, qu’elle n’était plus cette éternelle enfant mais bien une femme.

« Je suppose que tu as su que j’étais partie pour Laketown…J’avais l’occasion de renouer avec mes racines, alors je l’ai saisie, je sais que j’ai fait le bon choix parce que j’ai retrouvé tant de choses et je n’ai plus besoin de me demander si je suis une elfe ou une humaine… »

Ça, ce n’était que le début de l’histoire, mais il fallait tout replacer dans son contexte afin qu’elle puisse comprendre son problème.

« Je suis tombée amoureuse de cet homme qui m’a accompagnée, il l’aime également et mon père n’a pas supporté de savoir que nous avions brûlé des étapes. Mais je pense qu’il est en colère parce que ce n’est pas le genre de compagnon qu’il espérait pour moi. »

Elrohir pensait sans doute que ce n’était qu’une amourette de passage ou que Buchanan profitait de son statut de princesse d’Imladris pour la dépouiller de son argent alors qu’il ne faisait rien de tout cela. Mais comment lui prouver le contraire ?
« Il est fâché après moi, je crains qu’il ne me le pardonne jamais… » Termina t-elle en baissant la tête, le cœur tremblant sous la tristesse.






electric bird.

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

The One who Knows ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 34
♦ RÉPUTATION : 85
♦ AVATAR : Cate Blanchett
♦ DC & co : Erydrin
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe de la lignée royale des Noldor, porteuse du sang Teleri et Vanyar
— ORIGINAIRE DE : Tirion en Valinor
— ÂGE DU PERSO : Plus de 7100 ans
— RANG SOCIAL : Dame de Lothlorien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Protectrice des bois, détentrice de Nenya et fondatrice du Conseil Blanc
— ARMES DU PERSO : Divers artefacts de grande puissance, plus rarement arc et épée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre du Conseil Blanc
— AMOUREUSEMENT : Celeborn

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Jeu 8 Juin 2017 - 18:02


       

       
ETRE LA, RIEN QUE POUR TOI

       
C'était donc ça la tristesse et le trouble qu'elle avait senti au travers de la lettre de la jeune fille et la crainte qui se devinait désormais dans le fond de ses yeux. Une dispute avec son père. L'affaire n'était donc pas si grave qu'elle l'avait pensé de prime abord. Voilà des années que la dame connaissait son petit-fils et ses tendances... parfois bien humaines si l'on pouvait dire. Elrohir avait en effet tendance à agir avant de réfléchir, mais elle ne le connaissait pas rancunier, du moins pas avec les personnes qui lui étaient chères. Nul besoin d'être Galadriel pour remarquer son amour pour sa fille.

Quand Eléa prit sa main, la dame lui sourit doucement, l'invitant par son silence à poursuivre et l'enveloppant de son soutien en posant sa seconde main sur celle de la demoiselle. Si elle ne se faisait pas trop d'inquiétude pour la résolution de cet accrochage père-fille, elle continuait à se demander ce qui avait pu déclencher les foudres de son petit-fils au point qu'Eléa ne sache plus par quel bout le prendre.

« Je suppose que tu as su que j’étais partie pour Laketown…J’avais l’occasion de renouer avec mes racines, alors je l’ai saisie, je sais que j’ai fait le bon choix parce que j’ai retrouvé tant de choses et je n’ai plus besoin de me demander si je suis une elfe ou une humaine… »

La dame acquiesça et un sourire fleurit sur son visage.

J'ai appris oui et je suis contente pour toi. Il faudra que tu me racontes ton voyage. Levant la main d'Eléa à son visage, elle déposa un baiser sur son dos avec la délicatesse d'un ange. Mais je t'en prie, continues.

Dire que Galadriel avait tendance à s'éparpiller était un doux euphémisme, d'autant plus lorsqu'on lui parlait de contrées qu'elle n'avait pas ou peu foulées et que les siècles avaient remodelé le monde pour qu'il n'ait plus rien en commun avec ses souvenirs. La dame de Lorien ne voyageait plus beaucoup mais sa curiosité pour la Terre du Milieu était loin de s'être éteinte sous le torrent de ses responsabilités. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle s'entourait de nombreux messagers heureux de pouvoir échanger des lettres avec elle et lui raconter leurs nombreuses découvertes, joies et peines. Cependant, à ce jour, Eléa était la seule pour qui elle s'était déplacée en personne à la réception d'une lettre : les affaires familiales n'attendent pas.

A en croire les confidences de la demoiselle, elle avait bien fait de se déplacer. Elle aurait le plaisir d'aller secouer Elrohir en personne pour qu'il prenne son courage à deux mains et aille rassurer sa fille. Le regard de la dame se perdit dans la contemplation d'un papillon voletant de fleur en fleur à quelques centaines de mètres de là alors qu'un léger agacement marquait le coin de ses lèvres de son pincement caractéristique. Eut-elle été seule qu'elle aurait roulé des yeux et pesté en se servant un verre de vin sur les manières de son petit-fils avant de rédiger une lettre incendiaire qu'elle n'aurait jamais envoyée. Ah ces hommes...

Je comprends mieux ton trouble désormais, souffla-t-elle tout bas.

Elle reposa son regard sur Eléa et son expression lui fendit le coeur. Tant d'embêtements et de craintes pour ce mufle d'Elrohir incapable de trouver le courage de s'excuser auprès de sa fille chérie. Se parant à nouveau d'un sourire aimant, Galadriel vint relever du bout des doigts le visage d'Eléa, cherchant son regard avec un brin de malice.

Ne te tourmente pas tant, douce enfant, et laisse-moi te rassurer sur ce point : ton père t'aime de tout son coeur, tu es la prunelle de ses yeux, il n'y a pas à en douter. Elle serra la main d'Eléa dans la sienne et se redressa pour balayer les environs d'un regard distrait. Cependant à force de côtoyer aussi régulièrement les braves cavaliers du royaume humain qui borde Imladris, je crains qu'il n'ait adopté leur rustre... Et nous savons toutes les deux qu'il a toujours eu la vilaine manie de gesticuler dans tous les sens avant de se rendre compte de la bêtise de son geste...

Elle lui lança un clin d'oeil complice, espérant lui mettre un peu de baume au coeur en tournant la réaction excessive de son petit-fils en dérision. Prenant quelques instants pour reposer sa voix, elle réfléchit soigneusement aux mots qu'elle devrait employer ensuite, sachant que sa petite-fille adoptive buvait ses paroles comme on écoutait les prophéties. Elle avait beau regretter le manque de tact d'Elrohir, elle pouvait en quelque sorte comprendre sa réaction. La façon de faire elfe et humaine en matière de séduction et d'amour était si différente que s'il avait appris sur le tard qu'Eléa avait embrassé la voie mortelle avec un homme, ses propres croyances étaient entrées en conflit avec l'annonce.

Ton père a tendance à oublier que tu es humaine, voilà ce que je crois. Néanmoins qu'il le veuille ou non, il existe des différences entre toi et nous contre lesquels personne ne peut rien. Et qui peuvent être déroutantes pour les elfes qui te sont proches. Elle lui sourit, rassurante. Dans la ronde des sentiments,
j'ai bien peur que personne ne puisse t'être d'une quelconque aide, ma très chère Eléa. Tu es la mieux placée pour savoir ce qui est le mieux pour toi. Si tu penses que c'est cet homme, alors aime-le de la manière que tu le souhaites et laisse ton père prendre conscience que tu n'es plus une enfant de ses façons maladroites.


Cette fois, elle ne put retenir un roulement d'yeux et un sourire amusé. Bien sûr, cela n'avait pas du être drôle pour Eléa ou Elrohir, mais avec le recul qu'avait Galadriel face à la situation, elle ne pouvait qu'y trouver matière à rire. Et mieux valait en rire qu'en pleurer : l'amour était toujours préférable ainsi.

S'il ne revient vers toi, je pense que tu devrais faire le premier pas à sa place. Peut-être regrette-t-il sa colère contre toi, après tout, malgré tous ses défauts, Elrohir est loin d'être un idiot, et peut-être n'ose-t-il simplement pas se montrer à toi parce qu'il est mort de honte dans un coin.

L'image de son petit-fils grognant dans un coin de mécontentement et rouge de honte jusqu'aux oreilles de s'être emporté contre sa fille l'amusa.

As-tu pu en parler avec ta mère ? Sais-tu ce que penses Histiel de cette histoire ? finit-elle par demander.
       
(c) crackle bones

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2033-galadriel-d-or-et-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t2132-galadriel-she-s-got-many-friends http://lonelymountain.forumactif.org/t2131-galadriel-a-l-encre-de-nos-vies

Elven's child ♦ HUMAINE
avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 591
♦ RÉPUTATION : 2800
♦ AVATAR : Lily James
♦ DC & co : Rae & Selen & Cármen& Elladan & Farshad & Isveig
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Humaine
— ORIGINAIRE DE : Née à Laketown mais elle vit à Imladris depuis ses quatre ans. C'est la fille adoptive du Prince Elrohir d'Imladris
— ÂGE DU PERSO : 21 ans
— RANG SOCIAL : aisée
— MÉTIER PRATIQUÉ : Musicienne, guérisseuse
— ARMES DU PERSO : Elea manie bien l'arc, elle apprend a manier l'épée désormais
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Elea est humaine mais étant donné qu'elle vit à Imladris, elle fait allégeance au Seigneur Elrond et a son père.
— VOYAGE AVEC : Elle ne voyage pas
— AMOUREUSEMENT : Personne

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Mar 13 Juin 2017 - 19:40

Etre là, rien que pour toi
Galadriel& Elea
Bien évidemment qu’il y aurait un temps pour qu’elle lui raconte tout ce voyage, lui détailler tout ce qu’elle avait vécu et ressenti. Avoir l’avis de Galadriel lui était très important pour avancer mais elle était d’hors et déjà rassurée de constater qu’elle n’avait pas désapprouvé son choix malgré les désastreuses circonstances dans lesquelles elle était partie. Si Elrohir ne l’avait pas compris, Histiel, Elinà et sans doute Galadriel pourraient lui pardonner la bavure et comprendraient très certainement ce qui l’avait traversée à ce moment là où elle avait fait le choix de ne rien dire et surtout de ne pas se laisser le temps de réfléchir au risque de passer à côté. Cette histoire avec son père lui déchirait le cœur rien que d’en évoquer les faits et pourtant une fois encore, elle était là pour lui remonter le visage vers la lumière.

Après avoir fait part de ses doutes, l’elfe haussa la voix. Elle avait dans le regard quelque chose de doux et de rassurant, qui venait lui réchauffer le cœur et apaiser ses tourments. Comme c’était agréable de pouvoir compter sur elle et de bénéficier de ses sages paroles. Car une fois encore elle trouva les mots justes pour venir estomper ceci. Elrohir effectivement n’était pas réputé pour sa sagesse mais bien plus pour son courage, sa vaillance. Alors exprimer les choses telles qu’il les ressentait a priori sans prendre de recul, cela lui ressemblait bien et elle avait eu tendance à l’oublier. La jeune femme savait qu’elle était en tort, mais elle savait aussi qu’il n’y avait pas été de main morte et n’avait pas lésiné sur son petit cœur déjà noyé de culpabilité. Accablée, Elea s’efforçait de garder le regard posé sur sa chère Galadriel, sa grand-mère, un membre précieux de sa famille qui s’était montré là en toutes circonstances pour elle lorsqu’elle en avait eu besoin depuis son arrivée ici. Elle avait vu juste et le souci encore se posait dans la trop grande différence opposant les elfes aux humains ; qu’Elea ait grandi parmi les elfes ou non, la nature l’avait voulu humaine et certaines choses chez eux ne se passaient pas de la même manière.

Ce qui était important pour la jeune femme c’était d’avoir la bénédiction de l’elfe pour aimer Buchanan, tout comme elle avait l’accord de sa mère. Alors un large sourire se dessina sur ses lèvres, éclairant de nouveau son visage qui s’était éteint ces derniers jours. Il suffisait que sa famille soit là et la lumière de son visage de nouveau brillait de mille feux. Cela la motivait beaucoup à continuer à se battre pour ce en quoi elle croyait et à ce moment là, elle était intimement persuadée que Buchanan serait celui qui saurait la rendre heureuse, avec qui elle aurait une famille, des enfants.

Elle prit en note les conseils de l’elfe concernant la suite, déjà laisser quelques temps se passer pour qu’il puisse réfléchir à tout ceci et voir s’il reviendrait de lui-même ; dans le cas contraire alors elle irait.

« Oui, j’en ai parlé avec ma mère et elle est d’avis qu’il a été trop loin dans ses propos ; d’autant plus qu’il essaye de me faire changer d’avis en me faisant rencontrer le prince Adrahil. »

Cette petite histoire était allée beaucoup trop loin ; Elrohir avait fait venir le prince jusqu’à la cité, organisant des entrevues entre les deux en espérant qu’un coup de foudre se passe. Elrohir avait déclaré qu’Elea était une princesse et qu’elle ne pouvait pas épouser n’importe qui et surtout pas un barde. Mais lui qui était un elfe, eux qui prônaient l’amour avant l’intérêt, cela était complètement irréel. Elea savait qu’il faisait cela afin de s’assurer de son avenir et de sa sécurité, mais elle n’aimait pas ce prince tout comme lui ne l’aimait pas non plus.

« Si tu avais assisté à cette histoire, tu aurais sans doute bien rit. Je crois qu’il surestime l’amour chez les humains et qu’il pense que c’est assez facile pour nous. Mais je crains qu’il me force à épouser cet homme et fasse accord avec l’intendant. Dans ce cas là je serai perdue… »

Les mariages arrangés n’étaient pas coutume chez les elfes, en revanche ils l’étaient chez les humains et c’était précisément ce qui ne serait pas argument en sa faveur.

« Je ne veux pas quitter Imladris, cette perspective me déchirerait le cœur. Je pense que je m’en irais en Lorien, si tu le veux bien, afin de me cacher si cela doit arriver. »

Elea se pinça les lèvres, désolée d’amener sa première visite dans ce fabuleux royaume en tant que fugitive.

« J’aurais tant aimé voir cet endroit dans lequel tu vis dans d’autres circonstances…Crois tu que tout ceci se terminera bien ?»







electric bird.

_________________


The silence between heaven and me
there you rest and your lips are closed forever. And there you leave me and this world down here. If I knew why. You cover so fast the distance between heaven and me ~ astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1205-elea-humaine http://lonelymountain.forumactif.org/t1243-elea-s-world

The One who Knows ♦ ELFE
avatar
♦ PSEUDOs : Erydrin
♦ MESSAGES : 34
♦ RÉPUTATION : 85
♦ AVATAR : Cate Blanchett
♦ DC & co : Erydrin
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✗ Indisponible

— RACE DU PERSO : Elfe de la lignée royale des Noldor, porteuse du sang Teleri et Vanyar
— ORIGINAIRE DE : Tirion en Valinor
— ÂGE DU PERSO : Plus de 7100 ans
— RANG SOCIAL : Dame de Lothlorien
— MÉTIER PRATIQUÉ : Protectrice des bois, détentrice de Nenya et fondatrice du Conseil Blanc
— ARMES DU PERSO : Divers artefacts de grande puissance, plus rarement arc et épée
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Membre du Conseil Blanc
— AMOUREUSEMENT : Celeborn

MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi Lun 21 Aoû 2017 - 17:09


       

       
ETRE LA, RIEN QUE POUR TOI

       
Plusieurs fois les lèvres de Galadriel se pincèrent durant le récit d'Eléa. Pour qui ne la connaissait pas, le mouvement était si discret qu'on ne le remarquait jamais, même pour les yeux les plus attentifs. La dame de Lorien restait cette figure énigmatique au regard d'un bleu si profond qu'on risquait de s'y noyer. Mais quelques rares personnes dans ce monde la connaissait suffisamment pour notifier cette discrète marque d'irritation. Eléa, pour l'avoir détaillé une centaine de fois, en faisait partie et la dame ne faisait rien pour lui cacher ses émotions.  

Toutes les deux étaient de la même famille, n'en déplaise à la génétique. Tout le monde pensait de même. Elrond, elle le savait, s'il pouvait se montrer dur avec sa fille car il lui incombait de l'élever seul et de la protéger, était bien plus laxiste avec Eléa, ne pouvant rien lui refuser. Elrohir, de même, aimait sa fille d'adoption de tout son coeur et cela expliquait son comportement. Néanmoins, cela ne l'excusait pas.

Apprendre qu'il avait été jusqu'à inviter un prince humain pour forcer les sentiments d'Eléa envers quelqu'un qu'il jugeait plus convenable pour elle lui donna une forte envie d'aller lui tirer les oreilles. Comment pouvait-il avoir endurci son coeur au point d'agir de façon si cruelle ? Pire que tout, son comportement lui rappelait celui d'Elrond envers Arwen depuis que leur bien-aimée Celebrian avait quitté la Terre du Milieu. Instinctivement, elle sentait le même genre de blessure dans le coeur des deux hommes. De celles qui ne se refermeraient sûrement jamais.

Néanmoins, ils ne pouvaient pas laisser leurs peurs se répercuter indéfiniment sur leurs proches, surtout lorsque cela revenait à devenir imperméable à leurs émotions. Le regard perdu dans le lointain, la dame serra la main entre les siennes.

Tu seras toujours la bienvenue en Lorien. Sois assurée que tu y trouveras toujours une famille et un refuge, quelles que soient les circonstances de ta venue.

Lentement, elle tourna les yeux de nouveau sur Eléa et lui sourit, mais son sourire était celui d'une personne absente. Galadriel se demandait s'il serait judicieux qu'elle intervienne auprès de son petit-fils. Etait-ce son rôle ? Devait-elle lui faire part du fond de sa pensée pour le brusquer un peu en espérant qu'il réalise l'erreur qu'il faisait avec sa fille ? La dame était réticente à l'idée de s'en mêler car si la détresse d'Eléa lui brisait le coeur, elle ne savait quoi penser de l'état d'esprit d'Elrohir. Malgré tout l'amour qu'il portait à sa grand-mère, il risquait de se braquer si elle se présentait pour lui livrer conseil. Comme il l'avait toujours fait. Histiel parviendrait peut-être davantage à lui faire entendre raison ?

Pour l'heure, quoi qu'il en soit, c'était Eléa qui passait en premier. Comme elle chassait ses conjectures loin de son esprit, les yeux bleus de la dame se remirent à briller d'une douce étincelle en se posant vraiment sur la jeune femme.

Ne te fait pas trop de soucis pour les idées saugrenues de ton père. Quand il aura retrouvé ses esprits,
elles lui passeront et le calme reviendra sur notre famille.


La question était en fait de savoir quand ce fieffé coquin reviendrait-il à la raison. Et si son emportement n'allait pas le conduire sur des chemins à sens uniques. La dame préférait avoir confiance en son petit-fils et croire qu'il saurait s'arrêter avant d'infliger de réelles blessures à Eléa. Néanmoins, elle ne pouvait le garantir et alors... Alors elle ferait tout pour protéger sa petite fille, n'en déplaise à ce quelconque prince et tous les intendants du monde. Elle avait déjà fait face avec impuissance à la perte de tout ce qu'elle comptait de famille : fou était celui voulant faire le malheur du peu qu'il lui restait.

Et si par malheur, les choses allaient trop loin, surtout ne crains rien. Aucun intendant, aucun prince, ni aucune armée ne saurait m'empêcher de venir te chercher. Nulle force ne serait suffisante dans ce monde pour me forcer à voir ton sourire s'éteindre, mon enfant.

Souriant toujours avec tendresse, la dame posa une main sur la joue d'Eléa comme un sceau sur la promesse qu'elle venait de lui faire.

Pourvu seulement qu'elle n'ait jamais besoin de la tenir...
       
(c) crackle bones

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2033-galadriel-d-or-et-de- http://lonelymountain.forumactif.org/t2132-galadriel-she-s-got-many-friends http://lonelymountain.forumactif.org/t2131-galadriel-a-l-encre-de-nos-vies
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Etre là, rien que pour toi

Revenir en haut Aller en bas
Etre là, rien que pour toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» "Il faut que je sois cruel, rien que pour être humain."
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» moha rien que pour toi
» LE KRAK DES CHEVALIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.