AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Héritage [@Kili,Fili]

Partagez | 
 

 Héritage [@Kili,Fili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1289
♦ RÉPUTATION : 2218
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Héritage [@Kili,Fili]   Lun 6 Nov 2017 - 11:12



Héritage


Ils avaient atteint Fondcombe comme l'avait souhaité Gandalf. Le magicien semblait avoir plus d'un tour dans son sac, d'abord ce hobbit qui ressemblait bien plus à un épicier qu'à un cambrioleur, maintenant les elfes. Ce magicien avait sans aucun doute ourdi des plans sans en parler au Roi des exilés, il n’aimait cela et lors de leur rencontre avec les Trolls déjà le mage gris avait disparu avant le souper. Il se tramait des choses qui le dépassait et il n’était pas certains que ce soit une bonne chose. Il pouvait concéder néanmoins à Gandalf que sa reparution à l’aube face aux trolls et le repos mérité dont pouvait jouir en ces instants les nains dans la vallée de Fondcombe était bienvenue et s’il avait remercié le Seigneur Elrond pour son hospitalité. Les elfes avaient au moins la décence de ne pas menacer les nains, il savait qu'ils n'étaient pas les bienvenues mais avoir Gandalf avec eux était une forme de laisser-passer. S'ils avaient évité Fondcombe, il leur aurait fallu faire de grands détours et retarder leur Quête. Le Seigneur des Exilés Thorin n'avait pas tout ce temps mais il n’en restait pas moins méfiant.
Le Roi du peuple errant marchait dans les jardins d'Imladris. Un nain de Dùrin se retrouvant dans le royaume d'un elfe était une chose peu commune, jamais le vieux nain n'aurait songé s'y retrouver, il avait honni la moindre alliance, le moindre marchandage avec ces être qu'il jugeait lâches et méprisables. Ils leur concédaient un certain savoir, un certain habilité bien qu'elle ne vaille pas les valeurs des nains, mais rompre le pain en leur compagnie était la dernière chose qu'il aurait souhaité faire. Évidemment, il s'y retrouvait contre son grès mais il se conduisait de la façon dont il le devait, pour faire honneur à son rang et s’il n’appréciait toujours pas d’avoir été obligé de faire halte ici, il était d’autres elfes avec lesquels il n’aurait en aucun cas conversé, au moins le Seigneur Elrond était-il plus sage, sans doute son ascendance humaine .

Au fur et à mesure qu’il avançait dans la dernière Maison simple, son esprit vagabonda bien loin du lieu où il se trouvait, laissant ses pensées se tourner vers la Montagne Solitaire, la clé qui leur permettrait de rentrer chez eux battant contre son torse. Il devenait de plus en plus inquiet, méfiant, les sourires qu'il offrait parfois à ses neveux disparaissaient de plus en plus, comme s'ils n'avaient été que mirages. Il avait les pensées et les rêves tournés vers la Montagne Solitaire et la Limace qui y vivait. Se retrouver en plus dans la demeure du seigneur Elrond aggravait les choses, le reste de la compagnie s'emportait un peu trop et bien que le Roi des exilés méprisait les elfes les boniments de la troupes l'agaçait, ils étaient trop heureux et joyeux à son goût, alors que dans son cœur commençait à peser une noirceur qu'il ne parvenait à dissiper. Il craignait quelques fois que son entreprise fût vaine au fond de son cœur, mais c’était là un devoir qu’il portait depuis aussi longtemps qu’il avait quitté l’enfance. Il rentrerait bientôt chez lui, il reverrait les Halls étoilés et les Fontaines d’argent, l’Arkenstone brillerait au-dessus du Trône de son grand-père et tous pourrait ainsi admirer la grandeur des nains.

C’est pourquoi il s’était éclipsé pour dissiper ses craintes et se focaliser sur ce qui lui restait à accomplir, laissant le reste de la Compagnie à ses occupations pour visiter Imladris. Il ne pouvait nier que l'architecture des elfes valait son pesant d'or et il en apprécia les lieux bien que rien ne  peut remplacer certain piliers de pierres à ses yeux.  Il traversa des salles, attentif et respectueux, laissant seulement son regard caresser les pièces. Il délaissa les édifices pour sortir de la dernière Maison simple des elfes d'Elrond. Il faisait doux et bon à cet époque de l'année, le soleil dardait encore des rayons chauds. Le roi n'était vêtu que de sa tunique de voyage, sans le manteau de fourrure, simplement de cette cotte de plaques légères, qui semblaient fines en apparence, aisément cassables et qui pourtant était capable de détourner bon nombre de flèches et de coups avant de se briser. Évidemment, rien ne valait une cotte de Mithril mais en cas d’embuscade ce vêtement pouvait représenter un rempart non négligeable, mais ici, rien de tout ça ne lui arriverait.

Ainsi il vagabondait dans le domaine de la Dernière Maison Simple, ne craignant pas d'être attaqué par quiconque.Il contourna un couple d'arbre dont les feuilles prenaient de ci et là des couleurs vermeils et orangées. L'automne traçait sa route en Terre du Milieu et le jour de Dùrin approchait à grand pas. Le soleil avait dépassé son zénith, il faisait un temps excellent pour cette promenade dans le domaine du Seigneur des Elfes et il marchait ainsi, les pas de ses lourdes bottes de nains s'imprimant dans le sol tendre de ce vallon. Sans doute leur entreprise était-elle vouée à l’échec, peut-être devrait-il laisser ses amis rentrer chez eux, laisser ses neveux retourner auprès de leur mère ? Peut-être. Et c’était là ce qu’avait pu penser ceux qui étaient resté terrés au fond des Montagnes Bleus et sans doute Gandalf et Elrond  ou encore le Hobbit étaient de cet avis mais il espérait que ce n’était pas le cas de ceux qui l’avaient suivis.  Une fois en Erebor, tout serait beaucoup plus simple, ils se rendraient compte qu’ils avaient tort de sous-estimer les nains, de le sous-estimer et alors lorsque Fili et Kili prendraient sa suite sur le trône s’il n’arrivait à avoir d’héritier, ses neveux règneraient sur l’un des plus grands, puissants et prospères royaumes que la Terre du Milieu ait porté.  

Il s’arrêta sur le banc qui s’offrit à lui au cours de sa promenade, posant près de lui une poche de velours entourant l’instrument qu'il avait emporté avec lui et dont il avait joué à  Cul-de-sac. Il dévêtit la harpe de son habit avant de s'installer sur un tabouret esseulé, posant sur sa cuisse la base de sa vieille amie au bois travaillé.  Il était peut-être étrange de voir s'adonner à la pratique d'un tel instrument, sans doute aux ascendances elfiques et féminines mais son rang et sa mère l'avaient obligé à apprendre à jouer de ce dernier et désormais, il n'en regrettait pas les dures et longues heures d'apprentissages. Il n'était sans doute pas le meilleur musicien du peuple nain, en presque deux siècles il avait eu le temps de progresser mais jamais il ne se serait permis de s'en vanter.

Il y avait quelque chose d'apaisant dans les mélodies produites par le pincement des cordes, comme si elles avaient pu calmer le sang souvent bouillonnant des nains et c'était peut-être cela qui avait appris à Thorin a demeurer impassible, patient. Il ne doutait pas que cette idée, maternelle, ait été mise en œuvre pour lui offrir des qualités propres à un héritier de Dùrin, alors que les premières notes s'élevaient, il songea de nouveau à  la Montagne Solitaire où gisaient les restes de sa bien-aimée mère, il songea à l'absolue nécessité de réussir, pour son peuple, pour ses aïeux, pour son frère qui avait péri bien trop tôt. Loin des chants et des accords de fête, perdus dans ses pensées, le Seigneur des Exilés, sans rien percevoir au dehors, laissait la harpe se lamenter d'un retour en Erebor depuis trop longtemps attendu.




made by LUMOS MAXIMA

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1419
♦ RÉPUTATION : 1215
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Héritage [@Kili,Fili]   Dim 25 Fév 2018 - 16:14



Héritage


Jamais Kili n'avait été plus heureux d'être en vie, ni ne s'était senti si proche de la perdre. Il fallait bien avouer qu'il était partiellement responsable de cet état de fait, mais pas plus que son frère, faudrait pas abuser. Toutefois, il ne s'agissait pas là de sa vie uniquement et en cela, il se sentait extrêmement coupable. Sa mère savait bien qu'une chose arriverait de leur maladresse mais sans doute ne s'était elle pas imaginé pareille chose ou alors, elle aurait tout fait pour les empêcher de se joindre à la quête de leur oncle. Il espérait fortement qu'elle ne l'apprenne jamais d'ailleurs, au risque de se retrouver confiner à la montagne pour le restant de ces jours.
C'est aussi dans cet esprit qu'il partit en quête de son oncle, espérant lui en toucher un mot. Il était bien inutile d'inquiéter les naines et il avait suffisamment honte de lui et de sa maladresse pour prouver à la douce Fraia qu'il n'était pas un nain fréquentable. Après s'être rafraichi avec ses camarades - et foutu une bonne pâtée à Fili, il faut pointer ce fait, il est le roi des éclaboussures - il se mit à errer dans les couloirs d'Imladris, non sans admirer l'architecture elfique. Bon, elle n'avait rien à envier à l'architecture naine sur quelques points mais cette dernière n'avait rien à envier à la première non plus. Après tout, les elfes étaient déjà grand alors construire quelque chose de grand, y'avait pas de quoi s'en vanter.
Sifflotant, chantonnant, il n'en perdait pas une miette dans le seul but de pouvoir décrire tout cela à sa mère et sa belle - notez comment il n'oublie pas de penser à sa mère avant tout, il n'est pas suicidaire le petit. L'ensemble était un peu froid, juste un peu, mais visiblement les elfes aimaient tout ce qui était froid et pas que la nourriture. C'était comme essayer de comprendre le pourquoi d'une culture étrangère à la sienne, un peu trop compliqué pour ses méninges. Au fur et à mesure qu'il avançait, un brin de musique lui parvint aux oreilles, se faisant de plus en plus audible alors que ses pas l'en approchaient. Certes le son se rapprochait de ce qu'on leur avait servi à table mais l'air n'avait pas grand chose de semblable. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas écouté son oncle mais jamais il ne l'aurait oublié. Il se devait par contre d'avouer qu'il préférait la douce mélodie tirée de la harpe de sa douce naine qui lui manquait fortement en l'instant.
Il ne fit pas tout de suite part de sa présence, ne souhaitant pas déranger son oncle dans un si rare moment, s'approchant juste assez pour qu'il puisse le voir lorsqu'il lèverait la tête.

Les notes s'élevaient dans l'air pur de la vallée elfique pour s'en aller mourir vers l'horizon jusqu'à rencontrer le silence qui succède à la musique. Kili attendit cependant, profitant encore de la mélodie qui résonnait dans son coeur. Alors seulement, il osa briser le silence dont seul le vent et les oiseaux faisaient fi. « Les Ereds Luin vous manquent elles, mon oncle ?. »


made by ©️ Nasty

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1289
♦ RÉPUTATION : 2218
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan & Bartholomew
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Héritage [@Kili,Fili]   Mer 28 Fév 2018 - 12:43



Héritage


Il n’avait pris la peine de discuter avec ses neveux de l’épisode des Trolls. La leçon avait sûrement été suffisamment comprise après le danger qu’il avait fait courir à l’ensemble de la Cela ne devait plus se reproduire et c’est pourquoi il s’était isolé pour réfléchir, songer au chemin qui leur restait à parcourir et comment faire pour éviter à tous de désagréables rencontres.

Il avait profité de ce calme pour jouer, il avait depuis longtemps mis de côté cet instrument, trop occupé par les préparatifs de la Quête qu’il escomptait mener. Les notes et la mélodies pleurèrent ces montagnes aux cimes enneigées qui lui manquaient, ces souvenirs d’enfants qui s’étaient brisé, les rêves qu’il avait fait autour d’une famille unies. Il était vrai que s’ils étaient restés en Erebor, jamais il aurait eu la chance de voir sa vie égayée par la présence de Fili et Kili, jamais il n’aurait pu voir la joie de Dwalin et l’amour qu’il avait portée à son épouse. Il y avait tant de choses qui auraient été bien différentes, mais tant de ses siens auraient été encore en vie et les regrets qu’il éprouvait à chaque fois que son regard se détournait dans le lointain pour espérer voir Erebor n’aurait pas existé.
Il releva la tête une fois que les dernières notes pincées s’envolèrent dans la brise. Les lamentations de la harpe s’étaient tues. C’est là qu’il vit le plus jeune de ses neveux qui l’observait. Il posa sa harpe et d’un geste de la main l’invita à venir se joindre à lui, à prendre place sur le banc. Kili osa briser la quiétude du lieu et le silence qui s’était fait, le questionnant, lui demandant si les Ered Luin lui manquaient. Il était vrai que la complainte de la harpe ne pouvait laisser place à d’autres interrogations. Plantant son regard azur dans celui de son neveux, souriant doucement, pour le rassurer un peu. Il déclara de sa voix profonde :
« Ceux qui y sont demeurés, sans aucun doute. »
Il pensa particulièrement à sa sœur bien-aimée. Si quelque chose des Montagnes Bleues devait lui manquer, c’est elle sans l’ombre doute qui lui manquerait le plus. Mais depuis bien longtemps ce qui lui manquait était resté à des centaines de lieues de lui, un massif montagneux isolé sur lequel était fixé toute son attention. Ainsi il ajouta, son neveu l’avait sans doute depuis bien longtemps deviné et c’était après tout l’objet de leur Quête.
« Mais les Montagnes Bleues me manquent bien moins qu’Erebor »
Il se souvenait comme s’il les avait à peine quittés les six crêtes étoilées qui partaient du sommet de la Montagne Solitaire et déversaient la large vallée qui avait vu naître Dale, il se souvenait de la boucle que faisait la Rivière courante sur ces terres qui jaillissait du cœur de la Montagne. Il se souvenait des sculptures et des statues taillées dans la roche de la Grande Porte, il se souvenait du relief qui abritait les corbeaux qui parlaient leur langage. Il se souvenait des Fontaines d’Argent et des lanternes à la lumière chaude qui filaient dans les profondeurs, il se souvenait des détours qu’ils avaient pu faire avec Frerin pour semer des gardes ou surprendre leur sœur, il se souvenait de chaque chose, de chaque pierre, de chaque odeur. Il savait que tout ces souvenirs auraient été ternis par la présence de l’immonde Larve en ses murs et la mort qu’elle avait semé. Mais il offrirait à ses neveux et à la Compagnie ces souvenirs que lui n’avait pu construire. Il leur offrirait ces espoirs et ces rêves qui pour lui s’étaient envolés au milieu de flammes brûlantes. Il leur offrirait ce qui lui avait manqué depuis tant de temps.



made by LUMOS MAXIMA

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

avatar
♦ PSEUDOs : Tata Grillade (toujours)
♦ MESSAGES : 161
♦ RÉPUTATION : 311
♦ AVATAR : Dean O'Gorman
♦ DC & co : Endriad / Diema Hiima / Ash / Berty
♦ DISPONIBILITÉ RP : ~ A discuter

— RACE DU PERSO : NAIN WESH
— ORIGINAIRE DE : un trou
— ÂGE DU PERSO : Jeune, beau, blond(e) de 82 ans déjà
— RANG SOCIAL : Prince (des idiots)
— MÉTIER PRATIQUÉ : Regarde au dessus...
— ARMES DU PERSO : Tu veux voir ma grosse épée ?
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : La famille bien sur !
— VOYAGE AVEC : Toute une bande de types petits, poilus et assez louches si vous voulez mon avis
— AMOUREUSEMENT : Son frè... :D j'ai rien dit

MessageSujet: Re: Héritage [@Kili,Fili]   Dim 15 Avr 2018 - 23:26

Sans doute l’avait-il pressenti ne serait-ce qu’un peu avant de se retourner dans une pirouette inconsciente. Ce voyage venait de commencer, du moins le temps n’avait pas même impact ici, sous ce ciel inconnu. Le départ lui paraissait lointain tout en étant proche. Il y avait tant à découvrir que ses yeux, sans même cligner une seule fois, ne pouvaient contenir toute la grandeur de ce monde. Sa vie s’était réduite à peu de choses durant trop d’années finalement. L’angoisse tenait ses tripes sans lui faire perdre le sourire cependant. Semblable à cet être accommodant, les erreurs lui revenaient en pleine figure dès qu’il cessait de se complaire dans des enfantillages bienvenus après cette aventure périlleuse. Oui, c’était plus que cela, mais trop de gravité dans les mots grignotant son esprit ne l’aurait rendu que plus vulnérable face à la culpabilité qui l’accablait. Le nain se cantonnait à dire que c’était une erreur, qu’en fin de compte tout c’était fini avec peu de casse. Fili s’accrochait aux décomptes, à ce qui ne s’était pas perdu en chemin. Bêtement, ils avaient eu de la chance quand la stupidité aurait pu s’avérer fatale. Fatal, il ne voulait pas l’entendre d’une autre voix que celle murmurant à son oreille, quand bien même il s’agissait d’une vérité dont il n’avait que trop conscience.

Affronter des chimères étaient plus facile que de se voir malmener par un véritable ennemi. De ces contes il tiraient des images qui différaient de la réalité. Elle le rattrapait avec une brutalité juste soupçonnée. Ce n’étaient pas seulement les trolls, pas seulement les orcs… L’emprise s’avérait minime, n’est-ce pas ? Ils étaient dans ce lieux où tout avait allure d’étrange, d’inapprivoisable. Sur ces êtres son avis fluctuait. On les disaient ainsi quand ses yeux voyaient la grâce manifeste dont leurs demeures et leurs corps se constituaient. La moquerie n’avait pas qu’une facette, comme le ressentiment qui tintait son âme sans qu’elle fut pleinement sienne. La compagnie jamais n’avait été un tel réconfort dans sa propension à le distraire, à le conforter à s’ébrouer lui aussi. Ce qu’il leur donnait à voir, ce qu’il partageait avec eux n’avaient jamais été plus vrai, comme un besoin vital de retrouver de la légèreté. Ces petits riens avaient une valeur fondamentale dont il ne prenait la teneur qu’après avoir essuyé cet échec là. Quitte à déplaire, il avait joué de son inconstance comme toujours.

Cette nature paisible altérée par leur passage ne révélait pas ses mystères. L’effervescence de la vie prenait racine n’importe où apparement. Celle-ci l’avait détourné un instant de son double, un long instant. Fili partageait sans trop d’outrances et pourtant, il voyait les disparus dans ce groupe qu’avec un retard. Négligeable à cette heure, négligeable au regard de ce qui les entourait, les protégeant malgré leurs interventions pratiquement désobligeantes envers ceux qui avaient ouvert leurs portes. De leurs plein grès ? Pas si sur, mais qu’importait puisqu’ils l’avaient fait. Une fois de plus le jeune nain s’agrippait au présent, à leurs ventres pleins, à leurs têtes en sureté. Toutes leurs têtes. Pouvaient-il ignorer d’avantage l’absence de ceux qui comptaient trop pour lui ? Ailleurs, dans un autre contexte peut-être, mais pas à présent.

Qui était l’ombre de qui, Fili s’avérait le dernier arrivé, et cela n’avait rien d’une surprise. Il s’était laissé allé à observer ce que ses yeux n’avaient pu contempler que dans son imagination. Etaient-ils aussi mauvais quand ce qui se dévoilait avait une part de grandiose, ou simplement d’exotisme. Démêler l’un de l’autre n’était pas encore à sa porté. La dernière note caressa son oreille, incohérente dans le silence précédent à ses pas sur des dalles trop lisses. Il l’avait entendu comme un signal perturbant dans sa contemplation, si bien qu’il l’oublia. Etait-il bienvenue entre les paroles du maitre et de l’apprenti, même si ce n’était que l’écho d’une peine familière. Ca, communier à cette douleur, malgré le chemin parcouru jusqu’à eux, il savait pertinemment que ce ne serait que du vent. Sa maison était derrière, devant n’existaient que des légendes. Aussi belles furent-elles elles n’en restaient inexorablement que poussières entre ses mains malhabiles. Un soupir s’évapora, Fili baissa les yeux avant de se reprendre. Une fois de plus, après avoir parcouru cette distance renoncer s’avérait juste idiot.

« Vous nous montrerez le chemin. Nous pourrons contempler aussi ce qui est votre royaume. »

Nul mensonge ne venait entacher ses mots lorsque Fili émergeait fatalement de l’obscurité dans un sourire sincère, ni forcé, ni exagéré. Il attendait de voir pour comprendre l’étendu de ce qui avaient été perdu. Dans sa simplicité il s’avérait presque trop terre à terre. Il se taisait sur son sentiment plutôt que de mentir. Cette quête était difficile, ce qu’on pouvait en attendre, ce qu’on pouvait en espérer si le jeu en valait cette chandelle rutilante. Non, il ne savait pas, il n’avait jamais su plus que des histoires dont il portait malgré tout le fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t2881-fili-le-destin-improb

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1419
♦ RÉPUTATION : 1215
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Héritage [@Kili,Fili]   Mar 12 Juin 2018 - 20:03



Héritage


Kili avait hoché la tête en assentiment, laissant le loisir à son oncle de penser ce qu'il voulait. En effet, ce qui lui manquait le plus n'était pas la montagne mais bien les personnes qui l'habitaient. Presque honteusement, ce n'était pas sa mère qui lui venait à l'esprit en premier mais elle n'avait rien à envier à sa douce puisqu'elle arrivait tout juste après. Les Ered Luin renfermaient très certainement le plus beau des joyaux. Son cœur se serra à la pensée de tout ce qu'il avait laissé derrière lui. Il lui arrivait parfois de regretter. Était-il à la hauteur de ce que son oncle attendait de lui ? Après ce qui s'était passé avec les Trolls, il n'en était plus si sûr. Il s'était imaginé tant de choses, pourtant pas si éloignées de la vérité mais une autre vérité venait de le heurter de plein fouet. Sans doute n'était il pas suffisamment mature pour affronter un tel voyage. La gorge serrée, il se redressa de manière infime. Il ne voulait ni ne devait décevoir Thorin. Il avait déjà déçu sa mère, cette quête avait fait suffisamment de victimes comme ça.

Il n'était pas aussi attaché à Erebor mais une part de lui brûlait de poser les yeux sur cette Montagne qui avait hanté ses rêves d'enfant. Lui et Fili en avait tellement entendu parlé. Combien de fois avaient-ils joués en s'imaginant dans cette montagne ? Maintes fois il avait essayé de se mettre à la place de son oncle et de sa mère sans succès mais aujourd'hui qu'il se trouvait si loin de sa montagne natale, la montagne qui l'avait vu grandir, il comprenait enfin sans mesurer pleinement ce que cela lui ferait de la perdre avec ses êtres chers.
A cela, il ne voulait pas y penser. Ouvrant la bouche pour s'exprimer, son aîné intervint, le faisant sursauter. Depuis quand était-il là ? Il ne l'avait pas entendu arriver. Comme toujours, ses mots tombaient juste. Le jeune nain enviait tellement son frère et sa capacité à trouver les mots justes lorsqu'il le fallait. Il oubliait facilement combien il pouvait être difficile pour Fili et combien ils étaient semblables tous les deux.
Son regard s'était enflammé, le poing serré, il s'exclama « Nous reprendrons la Montagne Solitaire, mon oncle ! » "Devions nous en mourir, ne prononça-t-il" pas tandis que cette triste idée lui venait brusquement à l'esprit. Ce n'était pas comme si la Montagne était habitée par des gobelins, des elfes ou des humains. Non. Rien de tout cela. Ils faisaient face au pire fléau. Étaient-ils seulement de taille ? Une part de lui espérait que le dragon soit bien loin mais il savait qu'il n'avait pas quitté les lieux. Il y était tout aussi attaché que son oncle. Était-ce pour les même raisons ?


made by ©️ Nasty

_________________
DWARF AND PROUD
FAMILY AND FRIENDS ARE MY STORY, THEY MEAN EVERYTHING TO ME.
#CHEEKYDWARF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Héritage [@Kili,Fili]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héritage [@Kili,Fili]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I solemnly swear that we're up to no good ◊ KILI
» Kili le Roi sous la Montagne
» Que fera Préval pour protéger son héritage politique ?
» Célébrons la mise à jour 1.2 : Héritage
» Voyage vers Dol Amroth, l'héritage d'une lignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador :: Fondcombe-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.