AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Thorin : Cherche naine pour se perdre dans sa chevelure durant un siècle a venir.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Meruva : Cherche complice pour rencontre fortuite.
Loìn : Cherche bébé dragon pour brûler les fesses d'un méchant nain.
Smaug est le bienvenue aussi, si il nous rend Erebor !
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Un neveu désobéissant. [ft Kili]

Partagez|

Un neveu désobéissant. [ft Kili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Sam 11 Jan 2014 - 17:24




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Il avait passé la nuit sur Amon Sùl, l'ancienne tour de surveillance et de garde de l'Eriador, qui élevait sa carcasse décharnée et ses pierres effritées sur un surplomb d'une vaste plaine découverte.
Une nuit peuplée de rêves et de cauchemars. Il était tombé de sommeil après avoir terminé son repas et c'était enfoncé dans un sommeil agité. Il avait songé à Erebor, à Smaug et son grand-père, il avait revécu la grande bataille aux portes de la Moria et compté les morts. Sa nuit avait été entrecoupé de ces mauvaises pensées et pourtant à travers les méandres de ce repos troublé il avait fait une rencontre des plus déconcertante.
A l'orée des songes il avait eu la vision d'une femme, belle comme un coucher de soleil, mystérieuse comme les ombres qui se dessinent alors que l'astre lunaire s'élève rejoindre ses sœurs les étoiles. Malheureusement l'Héritier de Dùrin se réveilla bien trop vite à son goût, le froid l'engourdissant, les cauchemars le ramenant au stade de l'éveil. Les souvenirs de ses précédents rêve s’étiraient  déjà et disparaissaient, ne laissant en lui que des images floues et ternes dont il aurait du mal à assembler le schéma pour se rappeler de la conversation qu'il avait eu. Il était probable que d'ici à ce qu'il se rendorme il en ait totalement oublié le contenu.
 Le feu commençait à s'éteindre, c'était ce qui l'avait en partie réveillé et le jour n'allait pas poindre avant un bout de temps. Il se leva, emmitouflé dans son manteau de voyage et remis du bois sur le feu, il saisit son épée. Il préférait faire un tour des environs avant de s'endormir de nouveau. On n'était jamais trop prudent. Il marcha sur le chemin de ronde de la tour de Guet, s'enfonça entre les arches effondrés, faisant le tour du bâtiments détruits avant de rebrousser chemin pour rejoindre sa couche.

Une branche craqua dans la pénombre, Thorin se retourna brusquement vers le bruit. Il avait beau être un nain d'âge mur, le poids des années ne semblait pas avoir de prise sur lui, du moins physiquement et il pouvait encore se mouvoir avec une grande vivacité pour un nain. Il questionna l'origine du bruit à voix haute, cela ne pouvait être qu'un animal, un rat ou bien une pierre tombée mais il n'en était pas certain. Out ses sens en éveils ses derniers semblaient lui dire de prêter attention au plus petit mouvement exercer vers le bruit. Sa voix caverneuse et profonde résonna en dans Amon Sùl.

« Qui va là ? »

Il s'approcha un peu plus la lame au clair, des contours humanoïdes se dessinaient, il retint son souffle pour que son bras ne tremble pas, avant de reconnaître dans la pénombre, éclairé simplement par le scintillement de la Lune, son neveu. Il abaissa son épée en soupirant avant de se détendre un peu. Il s'était entièrement contracté, mâchoire serrée et poing ferme autour du pommeau dans l'expectative d'une mauvaise rencontre, tant sur de tomber dans un traquenard qu'il lui avait fallut quelques secondes avant de reconnaître son neveu.

« Par Dùrin, mais que fais-tu là ? »

Il s'avança et lui donna l'accolade, souriant, heureux de le voir. Il aimait profondément le plus jeunes de ses neveux , fils de sa sœur Dis même si ce dernier était le plus désobéissants des deux. Il s'étaient occupé d'eux depuis leur naissance, leur père étant décédé dans une des guerres contre les orcs. Ils étaient ses héritiers s'il devait décéder comme Thorin n'avait eu aucun enfant ni eu de femme pour perpétuer la lignée.
Mais Kili ne monterait jamais sur le trône tant que son frère vivrait et c'est pour quoi le Roi des Exilés avait été parfois un peu trop laxiste avec le jeune nain brun, qui démontrait une espièglerie peu adapté à un prétendant au trône. Cependant, cette insolence, cette désobéissance n'agaçait pas toujours Thorin, elle lui montrait ce qu'il aurait pu être s'il n'avait pas été héritier, et même s'il ne le laissait pas souvent paraître il était fier d'avoir Kili comme neveu.
Lorsqu'il était parti des Montagnes Bleues pour rechercher son père il avait escompté que ses neveux resterait auprès de leur bien-aimée mère, ils étaient trop jeunes pour se lancer dans pareil voyage que de l'accompagner, surtout en ces temps sombres il ne pouvait décemment pas inquiéter outre mesure Dis en emmenant avec lui ses fils Il savait que lorsque le moment viendrait de reprendre Erebor ils seraient présents, que le chemin et la quête serait longue et périlleuse. Il n'était d'ailleurs pas certain de l'issue d'une pareille entreprise, même en rêve lorsqu'il trouvait le moyen d'entrer dans le Montagne Solitaire et d’occire Smaug.

Après avoir finis de l'embrasser, il le repoussa jusqu'à l’extrémité de ses bras pour l'observer, un air réprobateur sur le visage.

« Ta mère sait-elle que tu es ici où vas-tu lui causer une frayeur immense ? »







_________________


Dernière édition par Thorin Oakenshield le Dim 20 Avr 2014 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Mer 15 Jan 2014 - 22:37

Kìli resserra les pans de sa cape en serrant la mâchoire pour ne pas claquer des dents. Quand il s'était mis en tête de suivre son oncle, il n'avait pas imaginé qu'il aurait besoin de couches de vêtement supplémentaires. Il jeta un coup d’œil envieux au feu qui brûlait près de son oncle, se frotta les mains devant le visage en soufflant dessus pour les réchauffer et se colla un peu plus au mur qui le protégeait du vent. Pour la première fois, il regrettait d'avoir écouté cette petite voix qui l'avait poussé à suivre son oncle. Il repensa à Fìli et ricana tout seul en silence. Les ronflements de Thorin lui parvenaient avec le vent et pendant un moment, il se retrouva chez lui.

Leur oncle avait annoncé son départ en voyage alors que la petite famille était réunie au coin du feu. Sa mère, Dìs, était assise près de son frère et le jeune nain donnait des coups de couteau aléatoires dans un morceau de bois, sans vraiment prêter attention à ce qu'il faisait. A cette annonce, il avait brusquement levé la tête, un sourire sur les lèvres, espérant qu'il lui propose de l'accompagner mais un simple regard à l'expression de son oncle avait suffit à lui faire comprendre qu'il n'en était pas question. Son sourire s'était légèrement fané mais il avait tout de même essayé de lui faire changer d'avis, sans trop insister. Le verdict était tombé et était sans appel, ni Fìli, ni Kìli, ne viendraient. Il s'était alors tourné vers son frère mais malgré toute la persuasion dont il avait usé, ce dernier avait refusé de le suivre dans sa folle entreprise.
Depuis un moment déjà, il se prêtait de moins en moins à ses jeux, à son grand dam, mais il ne se laissait jamais démonter. Il était évidemment conscient que Fìli avait des responsabilités plus importantes que lui mais il était un temps où cela ne l'empêchait pas de faire les quatre-cents coups avec son petit frère, du moins jusque là.

Le jeune nain se réveilla en sursaut. Il n'avait pas eu conscience de s'être endormi jusqu'à ce que le vertige de sa tête tombant en avant le réveille brusquement. Il se passa les mains sur le visage pour essuyer les dernières bribes de sommeil et cherchait une position plus confortable pour continuer la nuit quand un bruit de froissement attira son attention. Il évita de justesse son oncle qui venait de se lever pour faire un tour sur le chemin de ronde en se glissant plus bas dans les fourrés. Il retint sa respiration le temps de le perdre de vue et attendit une minute, pour être sûr qu'il n'en ferait pas un second.

Alors qu'il s'en allait regagner sa cachette derrière une portion de mur effondrée, il fit l'erreur de mettre le pied sur une branche morte qui se fondait dans la nuit. Il se mordit la lèvre inférieur en retenant son souffle, figé comme une statue, puis commença à lever le pied en priant pour que son oncle n'ait pas entendu le craquement qu'elle avait poussé. Mais son oncle était un nain d'âge mûr, pas un nain sourd comme un pot.
Sa voix grave et profonde, tonna dans la nuit, le faisant sursauter.

Qui va là ?

Tout doucement, il fit un pas en avant, aussi silencieusement que possible. Quand il vit son oncle, la lame au clair, il afficha une mine penaude et écarta les bras de son corps. Celui-ci mit l'espace d'un battement de cœur avant de se détendre en le reconnaissant.

Par Dùrin, mais que fais-tu là ?, lui demanda-t-il.

Soulagé, Kìli lui sourit en retour. Son oncle pouvait se montrer effrayant mais son neveu n'avait jamais douté de son affection et le lui rendait bien. Il le serra dans ses bras en retour, jusqu'à l'étouffer, puis ne broncha pas alors qu'il subissait une inspection de sa personne. Mais mis à part l'usure de ses vêtements de voyage, il n'y avait rien de bien notable. Mais l'ultime interrogation de son oncle, celle qu'il redoutait le plus, ne tarda pas à venir.


Ta mère sait-elle que tu es ici ou vas-tu lui causer une frayeur immense ?

Il dansa d'un pied sur l'autre, les bras derrière le dos et afficha un immense sourire.

Tout dépend de si Fìli le lui a dit mais j'imagine qu'elle s'est faite un sang d'encre. répondit-il avec une pointe d'embarras dans la voix.

Il jeta un coup d’œil aux restes fumants du feu qui finissait de mourir derrière son oncle et s'y glissa en sautillant, ne pouvant résister plus longtemps à leur appel. Il tripatouilla dedans pour essayer de le raviver, hésitant à y rajouter une amorce pour le relancer.

Quand il acheva enfin de lui redonner vie, plusieurs minutes s'étaient écoulées et il avait entreprit de lui raconter comment il s'y était pris pour le suivre à son insu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Lun 3 Fév 2014 - 23:23




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Le Roi des Exilés secoua la tête, son neveu semblait en forme, aucune blessure n'était a déplorer et cela le soulagea grandement bien qu'il ne le laissa pas paraître. Il ne se serait jamais pardonné et Dis non plus, qu'il arrive quoique ce soit à Kili. Il avait eu de la chance de le reconnaître grâce à la lumière de l'astre nocturne, un peu plus et sa lame traversait le corps de son neveu sans rencontrer de résistance.Il avait bien trop perdu pour que le plus jeune membre de sa famille proche, du moins ce qu'il en restait disparaisse par sa faute. Cela l'aurait sans aucun doute rendu fou et le Fléau de Dùrin n'y aurait été pour rien.
Il secoua la tête de nouveau, d'un air exaspéré, dissimulant mal un sourire amusé. Son neveu était inchangeable sur de nombreux points et son espièglerie, ainsi que son refus d'écouter les consignes faisait partie de son tempérament, du moins c'était ainsi que Thorin le percevait. C'était sans aucun doute de son père que Kili tenait cela, sa mère avait été une enfant joyeuse il y a longtemps, mais comme beaucoup de nain, la perte de la Montagne Solitaire avant changé de nombreuses choses en elle.
Fili aurait prévenu leur mère en aîné sérieux mais lorsqu'il rentrerait avec son second fils, Thorin savait qu'il essuierait probablement une soufflante aussi forte que les bourrasques qui rasaient le haut de Caradhras. Il laissa son neveu raviver le feu, en silence, tandis qu'il sortait un reste de viande séchée et une gourde de vin au miel pour partager avec lui. Il déplia la dernière couverture qui lui restait et la posa près du jeune nain. Il aurait pu parié tout l'or d'Erebor que l'un de ses neveux le suivrait mal grès son interdiction
Il attendait que le jeune nain commence à parler et c'est ce qu'il fit rapidement. Le brun s'était toujours montré affable et ce n'était pas se trouver devant un feu au beau milieu de la nuit qui allait l'arrêter. D'ailleurs celui qui était né en Erebor ne l'arrêta pas, trop content de le voir, de l'entendre et d'avoir quelqu'un à qui parler. Son esprit lui jouait parfois des tours lorsqu'il était seul, il croyait se souvenir de bribes de conversation, perdues au milieu des vestiges de ses cauchemars. Il était pourtant certain de ne pas parler tout seul, il n'était pas encore sénile et le mal du Dragon ne l'avait pas atteint en le laissant murmurer de l'ancien khuzdhùl en jouant avec des pièces d'or comme son père et son grand-père l'avaient fait. De toute évidence ses songes s'estompaient au fur et à mesure que les mots de Kili s'imprimaient dans son esprit, son attention était focalisée sur le jeune nain.
Thorin l'écouta d'une oreille attentive, hochant la tête à quelques endroits. Kili s'était montré prudent et débrouillard, son oncle était fier de lui, bien que le jeune nain ait dépassé la majorité et qu'il était normal qu'il se conduise ainsi de par sa lignée, même si il s'était montré peu réfléchis en bravant les interdits du frère de sa mère. Le futur Roi sous la Montagne aurait préféré que son neveu ne prennent aucun risques et reste bien sagement, loin de tout périls, dans l'Ered Luin. Heureusement qu'il n'en avait rien su, il se serait rongé les sangs durant toute sa quête.
Lorsque Kili eût terminer de narrer les causes et les péripéties l'ayant conduit jusqu'ici , le roi du peuple errant fixa son neveu quelques secondes. Thorin savait pertinemment que l'annonce risquait de déplaire à Kili, il l'avait tournée et retournée dans sa tête durant la fin du récit de son neveu, soupesant les avantages et les inconvénients. Ces derniers s'étaient d'ailleurs trouvés largement minoritaire face à des arguments de taille comme l'inquiétude de Dis, l'échec continuel de l'héritier de Dùrin à retrouver son père et tout un tas d'autres raisons incluant un ravitaillement en vivres et un refus de passer par le domaine des elfes. Néanmoins il patienta jusqu'à la fin du récit, avant de s'exprimer gravement en fixant son neveu, les mots accompagnés d'un regard sans appel et qui ne souffrirait aucune remarque.
« Nous rentrons demain pour les Montagnes Bleues »







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Jeu 6 Fév 2014 - 11:24

Assis devant le feu, profitant de la chaleur qu'il diffusait, Kìli prit le temps de tout lui raconter en détail. A renfort d'expressions du visage et de gestes, il lui narra comment il s'était faufilé pour le suivre, comment son oncle aurait pu le surprendre à cet endroit, comment il avait failli le perdre de vue à un autre ou encore, comment il avait maintes fois hésité à rebrousser chemin ou à simplement se montrer. Têtu comme il était, d'avoir désobéit à son oncle, il ne s'était pas donné le choix d'abandonner devant la contrainte, par principe, il ne faisait pas les choses à moitié.
Son récit dura plus longtemps qu'il ne l'aurait cru. Il avait mâché avec application la viande séchée que son oncle lui avait tendu et avait du se rincer plusieurs fois le gosier pour éviter qu'il ne s'assèche, acceptant avec joie le vin au miel qu'on partageait avec lui. Au fur et à mesure de son histoire, il avait de moins en moins regretté son initiative risquée. Malgré toutes les foudres qui pourraient s’abattre sur lui, il avait l'occasion de passer un moment avec son oncle et ferait tout pour l'éterniser.

Il fini sur l'épisode qui avait précédé sa mise à jour avec un petit sourire embarrassé. Une branche morte était vraiment le pire moyen de se faire remarquer durant une filature. Il baissa les yeux sur le feu, tendant ses mains pour évaluer sa chaleur en y jetant une buche. Quand il leva les yeux, ce fut pour surprendre le regard de son oncle qui le fixait. Il connaissait ce regard, il avait eu le même quand il avait annoncé qu'il ne pourrait pas l'accompagner. Le verdict tomba, vif et sans appel.

Nous rentrons demain pour les Montagnes Bleues.

Il s'en était douté mais ne put se retenir de grimacer. Après tout le chemin qu'il avait parcouru, il avait espéré que, ne serait-ce qu'un instant, cela puisse continuer, même un peu. Il sourit, baissant les yeux sur ses mains. Que pouvait-il répondre à cela ? Il avait déjà désobéit à son oncle, allait-il aggraver son cas en se montrant effronté ? Il leva finalement les yeux pour regarder Thorin d'un air grave.
Après être allé aussi loin, qu'est-ce qu'il risquait ? Les roustes de sa mère n'avait pour lui plus de secret. Il prit une grande inspiration et lui répondit le plus sérieusement du monde.

Non mon oncle.

Malgré l'envie de détourner le regard pour ne pas avoir à affronter sa réaction, il s'obstina à regarder son oncle dans les yeux.

Retournes auprès de mère si tu le souhaites, je continue.

Il croisa les bras sur sa poitrine comme pour appuyer sa prise de position et s'humecta rapidement les lèvres en retenant un sourire de triomphe. Non envers une quelconque bataille gagnée contre son oncle mais contre lui-même car il tenait tête à celui qu'il considérait comme son père. Avant que son oncle ne puisse ajouter quoique ce soit, il écarta les bras et entreprit de lui expliquer.

Mère est avec Fìli et elle sait que je suis avec toi et.. Nous aurons plus de chance de trouver celui que tu cherches si on est deux.

Ce n'était pas une justification, il le pensait vraiment. Il ne cherchait pas à s'excuser mais à le convaincre qu'il ne devait plus le protéger mais le traiter en égal. Il voulait lui montrer, faire ses preuves. Il ne voulait pas faire souffrir sa mère mais à plus de 77 ans, il ne voulait plus être traité comme un jeune nain mais comme un homme. Il prit une grande inspiration et attendit la réaction de son oncle en le regardant droit dans les yeux. Une tension se lisait sur son visage mais il se sentait en paix à l'intérieur car s'ils rentraient tout de suite aux Montagnes Bleues, il aurait essayé le tout pour le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Sam 8 Fév 2014 - 10:49




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Le Roi des exilés ne s'était pas attendu à obtenir une réponse négative de la part de son neveu. Il prit cela pour de l'insolence, de la désobéissance et une flamme de colère embrasa son regard. Kili continuait pourtant de le fixer, il savait pourtant pertinemment que son oncle était contre . Il s'obstinait le bougre, se montra un de nouveau insolent. Thorin cru instant que cela le mettrait hors de lui.  Il ne voulait en aucun cas que son neveu prenne de nouveaux risques, sa maladresse pourrait lui causer des torts. Son jeune neveu ne lui avait jamais tenu tête ainsi. Il avait bien maugréé lors de l'annonce de son départ, tenté de convaincre son oncle de l'emmener avec lui mais il avait refusé et il se trouvait maintenant devant lui, dissimulant mal un sourire de triomphe. Kili savait que Thorin ne pourrait le renvoyer seul aux Montagnes Bleues, que s'il y parvenait il devrait sûrement le traîner sur des lieux et sa remarque quant à une volonté pour l'Héritier de Dùrin de retrouver sa sœur n'était pas des plus véridiques. Il ne craiganit pas Dis, elle allait simplement refuser de lui adresser la parole durant deux années consécutives et bien que cela le laisserait ainsi tranquille il n'était pas certain que ce fût la meilleure solution. Il aimait profondément sa sœur et ne voulait pas qu'elle perde un de ses fils par sa faute.  Il soupira intérieurement, dardant toujours un regard noir sur son neveu.
Il savait pertinemment qu'il allait céder, comme il le faisait toujours et l'avait trop souvent fait avec Kili. Il lui portait bien trop d'amour pour que sa fureur à son égard reste plus longtemps que quelques secondes, il tâcherait de lui rappeler son imprudence souvent et Fili en ferait de même mais il ne pouvait refuser la main tendue offerte par Kili. Le jeune nain brun savait ce qu'il cherchait, s'en doutait et il ne pouvait nier que ses investigations atteignaient un point mort. Il lâcha néanmoins avec un semblant de colère de la voix, froid et dur.
« Tu m'as désobéit délibérément, tu aurais pu te mettre en danger et périr ! Tu aurais pu te blesser et je n'aurais pu t'aider ignorant que tu me suivais. Tu as contredis mes ordres et je devrais te renvoyer à coup de hache dans le séant vers ta mère pour ceci. »
Il laissa sa phrase flotter pour que son neveu comprenne à quel point ce dernier l'avais déçu de ne pas exécuter ses ordres et ses recommandations. Mais qu'aurait-il pu face à l'ardeur de la jeunesse ? Il ne pouvait enfermer ses neveux dans une tour afin qu'ils attendent patiemment qu'Erebor leur revienne ou meurt de vieillesse sans jamais s'être mis en danger. Il ne pouvait les empêcher de rêver de combat et d'aventures, il ne pouvait les laisser sur le pas de la porte lorsqu'il la fermait quand un conseil de nain se réunissait. Mais il ne supporterait pas leur mort si elle arrivait, elle le rendrait fou et il repoussait sans cesse le moment où ils risqueraient d'affronter des choses qu'ils ne parviendraient pas à battre. Comme l'aurait fait un père trop protecteur.  Il finit cependant par sourire, après avoir fait la leçon à son neveu, il se sentirait suffisamment penaud pour quelques minutes au moins, il n'avait de toute façon rien à tiré de nain entêté et Kili était aussi têtu que ses ancêtres. La lignée e Dùrin possédait encore des nains au fort caractère et parfois Thorin se demandait comment il avait pu vivre aussi longtemps avec des neveux pareils sans être mort de fatigue. Il plongea son regard dans celui de Kili, si l'on apprenait qu'il cédait ainsi devant ses neveux il n'aurait pas l'air d'un très bon chef de clan.
«Mais nous n'irons pas au-delà de Rivendell,au moindre problème et autre escarmouche nous rebrousserons chemin. Il serait inutile que tu survives pour te faire tuer par ta mère en rentrant.  Il nous faudra de toute façon rentrer bien vite, nous aurons beau poser des collets et autres pièges, les vivres viendront à manquer et il est hors de question de quémander assistance aux elfes. »







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Dim 9 Fév 2014 - 22:42

Kìli ne bougea pas. Penché en avant, les coudes sur les genoux en attente de sa réaction, il mit tout ses efforts à regarder fixement son oncle bien que celui-ci ait le regard flamboyant de colère. Il ne ferait pas marche arrière, ce qui serait une preuve de lâcheté plus que de courage. Il s'était déjà montré insolent, il n'allait pas aggraver la situation par couardise, mais qui n'aurait pas frémi devant l'expression que le visage du Roi des exilés affichait. Il attendit que son oncle s'emporte, extériorise ce qu'il gardait en lui, sachant pertinemment qu'il se ferait ramener à coup de pied dans le postérieur.
Il se redressa, se tenant droit comme un i, légèrement tendu dans l'expectative. Son regard pesait lourd sur sa personne mais il ne détourna pas le sien. Son oncle lâcha d'une voix froide et dure :

Tu m'as désobéit délibérément, tu aurais pu te mettre en danger et périr ! Tu aurais pu te blesser et je n'aurai pu t'aider ignorant que tu me suivais. Tu as contredis mes ordres et je devrais te renvoyer à coup de hache dans le séant vers ta mère pour ceci.

Ses épaules s'affaissèrent. Il s'en doutait, il ne pouvait obtenir d'autre réponse après un tel comportement. Il soupira, baissant la tête, près à mettre un terme à cette preuve d'entêtement. Il aurait d'autres occasions de montrer sa valeur auprès de son oncle et n'avait visiblement pas choisit les bons mots, ni le bon moment. S'apprêtant à hocher la tête en guise d'assentiment, une étincelle s'alluma dans son regard tandis que son cœur se serrait de regrets. Qui aurait dit que c'eut été facile de convaincre son oncle ? Il ouvrit la bouche pour lui répondre quand son esprit fit jour sur les paroles de son oncle. Devrais ? Il ne comptait donc pas le faire ?

Ses yeux s'illuminèrent d'une lueur d'espoir mêlé de compréhension alors que l'expression de son oncle se muait par un sourire. Il écarquilla les yeux, esquissant un demi-sourire avant de reprendre un air penaud de peur que son oncle ne change d'avis en cours de route.

Mais nous n'irons pas au-delà de Rivendell, au moindre problème et autre escarmouche nous rebrousserons chemin. Il serait inutile que tu survives pour te faire tuer par ta mère en rentrant. Il nous faudra de toute façon rentrer bien vite, nous aurons beau poser des collets et autres pièges, les vivres viendront à manquer et il est hors de question de quémander assistance aux elfes.

Les yeux dans les yeux, le regard du jeune nain se mit soudainement à pétiller tandis que son cœur se mettait à battre d'excitation. Il avait non seulement réussit à obtenir l’assentiment de son oncle mais il gagnait du temps en sa compagnie. Rivendell n'était certes pas loin mais c'était pour lui, bien suffisant. De tous les cas, il n'avait pas imaginé son oncle accepter si facilement, bien au contraire, il s'était imaginer devoir faire preuve de bien plus de persuasion, quitte à poursuivre les négociations le lendemain matin.
Il prit brusquement un air sérieux et hocha la tête en songeant aux implications citées. Il n'avait lui même pas suffisamment de vivres pour trainer plus longtemps et n'objecta pas à la contrainte que représentaient les elfes. Ils n'allaient pas s'abaisser à leur demander de l'aide pour de la nourriture quand ils avaient refusé de leur en apporter à l'époque. Bien qu'il n'ait pas assisté à la bataille, force d'histoires contées au coin du feu lorsqu'il était enfant l'avait projeté là-bas comme s'il y était. Il ne partageait pas le même degré de rancœur envers ceux de cette race, un degré bien moindre que celui de son oncle.

Il se leva d'un bond, faisant glisser la couverture qu'il avait ramené sur ses épaules.

Nous discuterons des détails demain matin, il faut d'abord que nous dormions pour partir aux aurores.

Lança-t-il alors avec entrain. Il ramassa la couverture qui jonchait à ses pieds et s'installa près du feu en s'enroulant dedans, bien décidé à éviter tout changement d'avis et à prendre des forces pour la route qui s'annonçait le lendemain.

Bonne nuit mon oncle.

Ajouta-t-il tandis que ses yeux se fermaient déjà de fatigue après toutes ces émotions. Suivre son oncle jusque là n'avait pas été facile, il n'avait pu fermer l’œil de la nuit pour veiller sur sa sécurité autant que sur la position de Thorin, afin de ne pas prendre le risque de le perdre de vue. Il sombra aussitôt dans un sommeil insouciant, propre à sa jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Mar 18 Fév 2014 - 9:14




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Il avait cédé bien trop vite Il aurait du tenir droit et faire taire  les supplication s de son neveu. Partir de suite pour les Montagnes Bleues, silencieux et déçu pour Kili, inquiet et en colère pour le Roi du peuple errant. Son neveu s'était tendu dans l'expectative de sa réponse, il avait vu ses épaules s’affaisser de déception, Thorin n'y avait pas été insensible. Il ne l'avait pas montré évidemment mais il sentait en son fort intérieur avoir fait le bon choix. Depuis de nombreuses années, les fils de Dis avaient fait leur possible pour obtenir l'approbation de leur oncle, du moins c'était ainsi qu'il le percevait .  Ils avaient depuis bien longtemps essayés de prouver leur valeur à Thorin, il avait fait semblant de ne pas y prêter une grande attention, ne disant mot sur les progrès et les actions de ses neveux. Évidemment il avait  observé ses neveux, discuté de leur progrès avec Dwalin, Balin et d'autres nains proches de la famille royale. Il savait que Fili et Kili pourraient se débrouiller seuls, mais l'un sans l'autre leur chance de survie lui paraissait minces, ses neveux étaient complémentaires, ils se tempéraient, s'aidaient et s'il devait les emmener avec lui, peut importe l'endroit, il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour que les deux frères veillent l'un sur l'autre, tandis qu'il les couverait d'un regard attentif.
Il vit une étincelle de joie apparaître dans le regard de Kili lorsque ce dernier compris. Son neveu allait s'apprêter à acquiescer, penaud et triste. La surprise lui fit garder la bouche béante,  Thorin lui sourit légèrement avant que son neveu lui offre à son tour une expression de joie. Kili se reprit néanmoins, craignant que son oncle change d'avis. Il avait raison de craindre pareil changement d'humeur, les nains, étaient bien trop loyaux et fidèles à certains de leur principes avait parfois du mal à changer d'avis. Thorin avait maintes et maintes fois interdits à ses neveux de le suivre, ne voulant les mêler à une quelconque de ses expéditions. Il avait tenu bon de nombreuses années, mais il ne pouvait les retenir plus longtemps, il avait cédé. Dans d'autres temps il aurait fallu à son neveu de longues et houleuses négociations qui auraient sans aucun doute débouchées sur un refus catégorique.
Kili n'était néanmoins plus un jeune nain sot, il avait pris en compte les recommandations de son oncle et compris les arguments qu'il avançait. Ce n'était pas sans joie que Thorin vit son neveu s'emmitoufler dans la couverture qu'il lui avait laisser, donnant des signes d'excitations. Le Roi du peuple errant ne pu retenir un sourire qui se perdrait dans la pénombre et le sombres dansantes des flammes. Il vit son neveu se coucher près du foyer, tombant déjà d'un sommeil réparateur. Il avait du veiller durant plusieurs nuit pour suivre son oncle et il pouvait être maintenant assuré que son oncle veillerait sur lui

« Bonne nuit Kili. »

Thorin se laissa aller sur le flanc à l'instar de son neveu, s'enroulant dans sa  couverture après avoir une dernière fois attisé le feu. Il veilla encore un peu avant de rejoindre de nouveau les méandres des rêves, sans y rencontrer personne, dormant d'un sommeil bienveillant, rasséréné par la présence de son neveu. La nuit passa, courte mais reposante. Le feu s'était étant et l'aurore se levait, le froid avait réveillé le vieux nain qu'il était,  la tour de guet Amon Sùl était connue pour être balayée par les vents. Il en profita pour recompter les provisions qu'il lui restait, s'assurant de la possibilité d'un voyage de retour jusqu'à une ville de province non loin. Il sortit quelques met pour le petit déjeuné, empaqueta ses effets avant de s'en aller réveiller son neveu. Il posa sa main sur son épaule et exerça une courte pression afin que ce dernier se réveille.

« Debout, tu souhaitais partir au aurores, il est temps. Sustente-toi et nous quitterons ces lieux. Il nous faut trouver une rivière. »
L'eau était un élément qui manquerait plus rapidement que le reste au cours de leur expédition  Il leur fallait donc remplir de nouveau leur gourde, le vin mêlé au miel désaltérait mais les nains n'étaient pas des soudards. De plus Thorin aurait aimé se nettoyer, les ablutions matinales n'avaient pu être effectuée depuis quelques jours, les rivières parcourant l'Eriador n'avaient pas croisé son chemin. Il avait dépassé les eaux infectées proches des Monts Venteux  et n'avait pas pris le risque de s'y baigner. Il finit son morceau de viande séché et son pain de miel, même repas que la veille avant de se désaltérer avec quelques rasades d'eau claire. Il remit son capuchon de voyage sur ses épaules avant d'y jeter son sac. Lançant un dernier regard à son neveu il entrepris de descendre Amon Sùl, il lui jeta, presque moqueur.

« Hâte-toi, il ne faudrait pas te faire de nouveau distancer par ton vieil oncle ! »







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Ven 21 Fév 2014 - 22:27

L'aube pointait à l'horizon que le jeune nain dormait toujours, inconscient du menu remue ménage qui régnait près de lui tandis que son oncle rangeait ses affaires et préparait pour eux une collation matinale à base de viande séchée et de pain de miel. Il avait lui-même émit la nécessité de lever le camp aux premières lueurs et se trouvait encore emmitouflée dans sa couverture à profiter des bras de Morphée. Le Roi des Exilés lui pressa doucement l'épaule pour le réveiller et il eut un léger sursaut en émergeant, levant des yeux ensommeillés vers son oncle. La nuit avait été courte mais cependant reposante, même s'il commençait à ressentir le contre-coup de ses nuits de veille.

Debout, tu souhaitais partir au aurores, il est temps. Sustente-toi et nous quitterons ces lieux. Il nous faut trouver une rivière.

Pendant l'espace d'un battement de cil, il avait oublié où il était et ce qu'il faisait ici avant que les évènements de la veille lui reviennent en mémoire et que l’excitation envahisse à nouveau ses veines. Il regarda le dégradé de couleur pâle envahissant le ciel à l'horizon et se redressa instantanément sur son séant, puis se leva en s'étirant pour dégourdir ses membres engourdis par le froid. Ce sont les yeux encore légèrement embués de sommeil qu'il prit un petit déjeuner succinct se tirant tant bien que mal des derniers fils laissés par des rêves bientôt oubliés. Il s'empressa de récupérer son sac qu'il avait oublié derrière un mur quelques heures plus tôt et y rangea la couverture après avoir jeté un œil à ses propres provisions, secouant sa gourde pour en évaluer le contenu. Il était d'accord avec son oncle pour ce qui était de la rivière, l'eau de la gourde commençait à sentir l'eau croupie et c'était sans compter sur l'hygiène corporelle. Il contempla ses mains crasseuses qu'il essuya sur son pantalon avant de se gratter bruyamment le cou. Voyager pouvait se révéler non seulement éreintant mais aussi très salissant, surtout quand on ne croisait pas moult rivières sur son chemin. Il releva la tête pour voir son oncle sur le départ, empruntant déjà le chemin pour descendre.

Hâte-toi, il ne faudrait pas te faire de nouveau distancer par ton vieil oncle !

Ces mots derniers mots achevèrent de le réveiller et le firent bondir sur ses pieds, le sourire aux lèvres. Il jeta son sac sur ses épaules et rabattit à son tour sa capuche sur sa tête, emboitant le pas au jeune roi. Il allait montrer à son oncle qu'il lui faudrait lui-même presser le pas pour ne pas le perdre sur la route. Il courut sur les quelques mètres qui les séparaient pour le rattraper et lui donna un coup de poing dans l'épaule avant d'accélérer sa descente du Mont Venteux.
Du haut de Amon Sùl, il pouvait voir le lit de la rivière Hoarwell à plusieurs kilomètres de là. Ils sueraient encore avant de gagner le droit de se rafraichir et de remplir leurs gourdes, mais ce n'était que quelques heures de marches à endurer.

Manquant déraper sur une pierre déchaussée, il ralentit le pas pour prendre un rythme régulier et se caler sur son oncle, se mettant à sa hauteur pour profiter de sa compagnie. Il était plus que heureux de se trouver à ses côtés. Surtout qu'ils engageaient la route pour Rivendell plutôt que le chemin du retour. Cela, il avait encore du mal à le réaliser. Allait-il vraiment l'accepter comme acquis quand ils arriveraient en ville ? Il entonna un chant entrainant pour rompre le silence qu'il avait laissé s'installer et donna un coup de coude à son oncle pour qu'il l'accompagne, souriant aux souvenirs du jour où ce dernier la lui avait apprise. Il ne doutait pas que la chanson était pleine de souvenir pour le nain d'âge mûr aussi, la mémoire était quelque chose dont les nains ne manquaient pas, que les souvenirs partagés soient bon ou mauvais. Il lança un regard malicieux à son oncle avant de lui lancer en riant.

A cette allure, nous camperons ce soir sur les rives de Hoarwell.

Il n'accéléra cependant pas l'allure pour autant. Quoi qu'il puisse dire, il ne pensait pas une seule seconde pouvoir distancer son oncle qui, malgré son âge, conservait une certaine forme physique qu'il lui enviait. Il espérait lui ressembler sur bien des points quand il atteindrait son âge comme avoir son charisme. Il le regarda du coin de l'œil pour l'admirer, détaillant les rides et les stries blanches de ses cheveux qui s'accumulaient comme tant de marqueurs des années passées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Lun 24 Fév 2014 - 0:15




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



L'antique tour de garde les laissait entrevoir le lit d'un rivière non lointaine. Plusieurs kilomètres les séparaient de leur but, la route jusqu'à cette dernière serait longue et prendrait probablement une grande partie de leur journée mais ils pourrait au moins remplir leur gourde jusqu'à leur terme et effecacer la lassitude de leur randonné une fois arrivés.
Kili se précipita à la suite du roi des Exilés, un coin de ses lèvres s'étira en un sourire. Il cheminait désormais côte à côte, son neveu rayonnait de joie et ben que cette insouciance le chagrina quelque peu il ne put la blamer. D'ailleurs, la hgaîté que le jeune nain éprouvait ne tarda pas à sortir de sa bouche alors qu'il débutait un chant aux accents joyeux et entraînant. Le coup de coude que reçu le Roi du peuple errant l'invitais à joindre sa voix à celle de son neveu et après quelque seconde de réflexion des modulations aussi profondes que les fondations d'Erebor, caverneuses et capables de résonner comme des marteaux qui frapperaient des enclumes contre les piliers de pierre de Cavenain.

Le chant appelait de nombreux souvenirs dans l'esprit de Thorin, ce dernier se remémorait les fois où il avait pu l'entonner dans sa jeunesse avec son frère alors qu'il oubliait un peu le devoir qui lui était échu. Il se souvenait des fois où des nains avaient chanté, dans les tavernes, vidant leurs pintes en riant à en fendre les murs. Son neveu tourna la tête vers lui. Il lui répondit en hochant la sienne. Il disait vrai.

Son neveu avait le pas léger de la jeunesse, il se hâtait et Thorin mal grès son grand âge n'avait aucun mal pourtant à se maintenir à sa hauteur. Il éait heureux que Kili n'accéléra pas tnt que cela le pas. Il marchèrent ainsi longuement sans jamais quitté de vue la rivière, point de mire dans le lointain qui devenait finalement de plus en plus proches. Leur halte dénouerai leur dos et leur offrirait une seconde nuit de repos méritée. Ils seraient néanmoins à découvert et ils se devraient de mener l'un après l'autre des tous de gardes afin d'éviter les mauvaises surprises. Ils se dirigeaient vers Fondcombe, les créatures telles que les orcs et les gobelins fuyaient les landes des elfes mais rien n'était moins sûr en ces temps sombres Une vigilance constante ne serait pas un mal.
Lle soleil passa le zénith avant de continuer sa course vers sa descente, le crépuscule surviendrait sous peu.

Il arrivèrent comme Kili l'avait prédis sur les rives de l'Hoarwell en fin d'après midi. Thorin avait récolté quelques branchages et bûches plus conséquentes sur les derniers arbres afin de faire un feu pour la nuit qu'il passerait. Près de la rivière il ne trouverait pas forcément de quoi apprivoiser le feu, il y ferait bien plus humide et bien plus froid. Amon Sùl avait beau être battu par les vents
Sur les bords de la rivière Thorin déposa ses armes et ses possessions avant de se pencher pour nettoyer son visage de la fatigue accumulée par cette longue journée de marche et s’abreuver. Il se désaltéra ainsi quelques minutes avant de remplir son outre. Il la déposa à l'appris de son baluchon de marche avant de se tourner vers son neveu. Il avait fouillé dans sac avant d'en sortit ce qu'il cherchait. Il lui lança un bout du maigre pain de savon qu'il venait de briser en deux pour partager avec son neveu qui en aurait autant besoin que lui.

« Les ablutions ne seront pas un mal. »

Il retira son capuchon et sa tunique qu'il plia avec soin avant de défaire ses chausses. Il retira ses braies et les déposa aux côtés de ses précédents vêtements. Se détournant de son neveu pour rejoindre la berge boueuse et moussue. La nudité chez les nains lors des bains n'était pas gênante, comme elle ne l'avait pas été chez les Hommes des centaines d'années auparavant. Certains des nains s'épandaient allégrement lors des bains en rires tonitruants et en pitreries, Thorin n'y prenait évidemment pas part de la même manière que ces derniers. Il lui était arrivé de jeter ses neveux dans l'eau clair avant de faire semblant de les noyer lorsqu'ils étaient plus jeune mais une certaine forme de pudeur résidait néanmoins entre le Roi du peuple errant et les autres nains, préférant prendre son bain seul .
Il se glissa dans le lit de la rivière, serra les dents au contact de l'eau froide sur sa peau et entrepris de se nettoyer. Retirant la poussière accumulée durant les précédents jours, rendant à ce visage et à ce corps presque deux fois centenaire la propreté et la majesté qu'il se devaient de posséder. Rinçant avec ce maigre pain de savon aux herbes de l'Ered Luin sa chevelure régalienne clairsemée de cheveux blancs.








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Mar 4 Mar 2014 - 15:03

L'après-midi était déjà bien avancée quand il arrivèrent enfin sur les rives de l'Hoarwell. Même si elle n'avait eu de cesse d'être visible depuis leur départ d'Amon Sùl, leur donnant l'impression d'être à portée de main, elle leur était restée inaccessible tout en se rapprochant peu à peu. Il avait aimé cette journée de marche aux côtés de son oncle, même si c'était un homme de peu de mot. Il n'avait certainement pas hérité de ce penchant la non plus, mais il faut de tout pour faire un peuple, surtout celui des nains. Il avait fait une bonne partie de la conversation, parlant beaucoup de Fìli, devant se forcer pour garder le silence le reste du temps. Il était, à n'en pas douter, très heureux. Tant et tellement que cela transpirait et était sans doute visible à des kilomètres à la ronde. C'est pourquoi il tenta tant bien que mal de réfréner son ardeur.
Il avait commencé à marcher le pas léger pour finir par trainer les pieds, usant ses semelles. C'est sa mère qui allait être contente quand elle verrait l'état de ses bottes dans quelques jours. Il songea à son frère qui était resté auprès d'elle et sourit. Quand il apprendrait qu'ils n'étaient pas rentrés tout de suite après qu'il ait été découvert et qu'en plus, ils poursuivaient côte à côte les recherches de son oncle, il allait être vert. Il avait joué la carte de la prudence et allait manquer ça, il savait qu'il se ferait envier à son retour et qu'il pourrait le taquiner la-dessus. Il avait toujours été trop téméraire mais il comprenait parfaitement au fond de lui, l'attitude de son ainé. Ils n'étaient plus des enfants, il ne pouvait plus se permettre d'agir comme tel, surtout avec les responsabilités qui lui incombaient aujourd'hui. Mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir le manque de sa présence, de regretter de ne pas vivre cela avec lui. Ils avaient l'habitude de tout partager, ou presque, lui parce qu'il trouvait toujours le moyen de l'embarquer dans des choses abracadabrantes et Fìli parce qu'il veillait toujours sur lui.

Il jeta le bois qu'il avait aidé à récolter pour le feu de la nuit qui venait, sur le tas déjà conséquent que son oncle avait pris soin de réunir. Il se délesta avec joie de son sac et de son arc, s'étira de tout son long en faisant craquer ses vertèbres, soupirant d'aise, et finit par rejoindre le vieux nain pour se rafraichir le visage, se laver les mains et se désaltérer longuement. L'eau était fraiche et agréable et sut combler le vide que la faim commençait à creuser. Il remplit finalement sa gourde pour la poser dans ses affaires et observer la rivière. L'Hoarwell s'étendait devant lui sombre et calme. Mais calme qu'en apparence car des morceaux de bois flottés passaient à une vitesse non négligeable, dévoilant les remous qui dormaient sous la surface. Son oncle le sortit de sa torpeur en lui lançant un petit bout de savon qu'il attrapa de justesse en s'esclaffant de surprise. Ce dernier l'invita à se laver et entreprit de se déshabiller pour rejoindre la berge et entrer dans l'eau.
Il se dépêcha de se déshabiller à son tour, ne prêtant pas plus attention à la nudité que s'ils naissaient tous ainsi et courut le rejoindre, armé de son bout de savon. Il était content que son oncle ait pensé à cette denrée, peu enclin à chercher une plante aux racines savonneuses sur les rives de la rivière. Il marqua un temps d'arrêt, se passant de l'eau froide sur la nuque avant d'entrer à contre-cœur en frissonnant. Il renifla le maigre pain de savon et le trempa dans l'eau pour le faire mousser, s'immergea rapidement dans l'eau et entreprit de se frotter l'ensemble du corps avec. Vraiment, rien n'égalait un bon bain chaud prit chez soi accompagné d'un bon repas préparé par sa mère, songea-t-il alors qu'il se rinçait en s'immergeant à nouveau. Au moins, ces ablutions avaient elles le don de rafraichir les idées et d'ôter la crasse du voyage, dénouer les muscles étaient une autre histoire.

Il avait laissé de l'espace à son oncle pendant qu'il se lavait, ne comptant pas lui proposer de lui frotter le dos, et se rapprocha de lui en retenant un sourire. Lui qui avait pour habitude de feindre de le noyer quand Kìli était plus jeune, maintenant qu'il était plus âgé et que le jeune nain était tout disposé à se venger, ne semblait pas réaliser ce qui l'attendait. Le jeune nain nagea jusqu'à lui en feignant un air détaché et se redressant dans l'eau de toute sa hauteur, il secoua sa tête comme un warg mouillé, cinglant le vieux nain avec des milliers de gouttelettes d'eau glacée. Se faisant, il partit d'un rire franc et détendu et aspergea plus franchement son oncle en se mettant hors de sa portée.

J'espère que tu as bien frotté derrière les oreilles, les elfes pourraient venir vérifier, l'attaqua-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Mar 11 Mar 2014 - 13:40




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Le vieux nain venait de terminer de nettoyer sa chevelure à l'allure régalienne, elle en avait e bien besoin. Devenue rêche de par le soleil et les nuits passée au coin du feu, même la poussière n'avait pu faire disparaître les stries blanche de sa chevelure. Il vieillissait, il le sentait parfois et cette longue journée de marche avait bien fait de se terminer par cette baignade dans l'Hoarwell. Le nettoyage en était vivifiant et même s'il aurait préféré un bain à une température plus élevée ainsi qu'on bon lit au sommier non pas dur comme le sol sur lequel il avait ainsi passé plusieurs nuits.
Les ablutions lui faisait du bien, chassant la fatigue qui le menaçait et bien qu'il se frotta avec énergie les moindres recoins de son corps il ne pu s'empêcher de trouver l'eau glacial, l'été touchait à sa fin, du moins, c'était l'impression que le temps laissait au nain, alors l'eau de la rivière qui courrait dans la plaine de cette parte de l'Eriador ne pouvait être à des températures aussi élevée que le serait une maigre flaque où les mers du Sud de la Terre du Milieu d'après les écrits. Cette région, près des Harad et d'Umbar, il ne l'avait jamais visité, peut-être le ferait-il un jour mais il n'en était pas certain.
Des gouttes qui lui cinglèrent le visage le sortir de sa torpeur, il s'ébroua avant de comprendre d'où venait toute cette agitation. Son neveu venait de signer sa perte, cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas ainsi joué et bien que le jeune nain ait grandis, Thorin n'était pas encore un vieillard sénile.

Le Roi du peuple errant fit mine de s'offusquer à cause de la réplique du brun, vérifiant tout de même qu'il avait bien rincer l'arrière de ses oreilles avant de franchir les quelques mètres qui le séparait de son neveu, remontant à contre courant, laissant l'eau former des remous sur ses flancs. Il l'attrapa, comme s'il n'avait été qu'une plume bien qu'il lui fallut bander ses muscles avec plus de force qu'auparavant. Il le projeta au loin avant de revenir à sa hauteur pour se venger des éclaboussures. Il plongea la tête du jeune nain insolent sous la surface de l'eau, le remontant dans la foulée avant de lui frotter le crâne avec son poing, exterminant les parasites invisibles qui s'y trouvaient. Il lui savonna ensuite le visage, l'éclaboussant.

                 
« J'ai bien mieux frotté que toi, pas une naine ne voudrait t'embrasser ! »


Il lâcha un rire franc, court, comme il n'en laissait que peu sortir de ses lèvres. Seulement en de rares occasions. Il chahuta ainsi encore un peu avec son neveu, l'éclaboussant, le projetant comme il le faisait lorsque Kili et Fili étaient enfants. Évidemment, le jeune nain a la chevelure sombre ne se laissait plus avoir aussi facilement, au bout de quelques minutes de jeu qui dissipèrent les ombres du cœur du Roi des Exilés pour les heures qui suivirent sans qu'il ne sen rende vraiment compte, il sorti du lit de la rivière, ruisselant. Le vent qui s'était levé frappa sa peau nu et il ne pu réprimer un long frisson qui lui fit dresser les poils avant de se hâter de se rhabiller.
Il s'essuya avec une chemise longue qu'il laisserait sécher près du feu, renfilant ses braies et ses bottes. Il en profita pour allumer le feu, ayant sorti un briquet de fer et de pierre pour enflammé grâce à de petites étincelles des brindilles et autres copeaux de bois. S'il tardait trop à le faire, la nuit rendrait le bois humide et ils n'auraient rien pour se réchauffer. Lorsque le feu embrasa les autres branchages et que le Roi du peuple errant jugea le brasier suffisant il y mis à sécher sa tunique, laissant son torse encore musculeux être ombré par les flammes dansantes du feu qui le réchauffait.

Il attendit que son neveu daigne sortir de cours d'eau et venir se rhabiller à son tour  avant de sortir une bourse de son sac. Elle contenait des perles de fer, longues et ciselées, usitées pour les coiffes et les tresses des nains.  Elles avaient une valeur symbolique pour lui, c'était celle dont s'étaient servis son père et son grand-frère, il se souvint même d'avoir tressé la barbe de son frère Frerin. Il était normalement réservé aux épouses de coiffer leur mari, mais les membres de la famille proche n'en était pas non plus dispensés, du moins s'ils le souhaitaient. Il avait laissé ses cheveux défaits pour le voyage, s'emmêlant durant les longues journées de marche, lui fouettant le visage lors d'une bourrasque plus sévère. Il n'avait pas à tresser sa barbe, bien qu'il en prenne grand soin, il espérait un jour néanmoins la porter suffisamment longue afin de la glisser dans sa ceinture et de la tresser avec les trésors des Rois de la lignée de Dùrin.
Il en sorti une, regardant au travers pour en vérifier l'état, admirant la courbure encore intacte de celle-ci, la brillance de l'argent et les caractères runiques qui y étaient finement gravés. Il croisa le regard de son neveu, un sourire étira ses lèvres, fugace, avant que sa voix, calme et profonde ne brise le silence nouvellement installé.

« Viens ici, cela fait bien longtemps »









_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Ven 21 Mar 2014 - 22:46

Il savait ce qui l'attendait après avoir attaqué son oncle de cette façon, ou du moins, il aurait dû s'y attendre. Alors qu'il se hâtait contre le courant pour tenter d'échapper au courroux de son ainé, il se prit à penser qu'il aurait pu se montrer plus imaginatif dans son entreprise. Ce n'était pas la première fois qu'il jouait à ce jeu après les ablutions et il lui était arrivé d'avoir de meilleures idées, sans toutefois cracher de l'eau tel un poisson comme il le ferait avec Fìli, notamment pour ce qui est de prendre la fuite, la nage à contre-courant n'étant pas ce qu'il y a de plus efficace. Après avoir lutté un moment pour finalement user de la puissance de ses jambes, son oncle lui tomba dessus en moins de temps qu'il n'en faut pour épeler le mot Arkenstone.
Une seconde il se retrouvait en l'air pour finir dans l'eau la seconde suivante, battant des bras pour se redresser alors que le nain fondait sur lui et lu plongeait la tête sous l'eau, laissant peu de temps à ce dernier pour prendre sa respiration. Il retrouva l'air libre aussitôt et eut droit à un épouillage dans les règles de l'art lui valant la perte d'une touffe de cheveux au minimum. Non content d'avoir débarrassé son neveu de toute la vermine que pouvait abrité sa masse capillaire, il lui savonna le visage et finit en l'éclaboussant, laissant finalement le nain hilare reprendre son souffle. Si le Roi du peuple errant était aussi efficace en combat qu'il l'était à ce jeu, il y avait de quoi craindre pour ses ennemis, quels qu'ils pussent être.

Mais si le jeune nain avait cru à une trêve après que son oncle eut remis en doute l'attrait qu'il pourrait porter aux naines, non sans lui arracher une grimace, il l'éclaboussa à nouveau. Le petit rire qu'il avait préalablement lancé n'avait pas échappé au jeune nain qui y répondit de bon cœur, sentant son cœur être transporté de joie à le voir ainsi. Il craignait parfois de voir son oncle sombrer dans des profondeurs hors d'atteintes, même s'il savait que ce n'était que la partie visible de l'iceberg et que cela pourrait être pire, que cela pourrait devenir bien pire, mais il préférait surtout vivre à l'instant présent.
Il joua gaiement avec son -pas si vieil- oncle, comme s'il était retombé en enfance bien qu'il ne soit sorti de cette dernière que depuis peu. Il eut pendant un moment l'impression de se retrouver en présence de son frère ainé, à jouer l'été dans une rivière comme il leur était arrivé de le faire tous ensemble dans un passé pas si lointain et après avoir arrosé avec force son oncle, le jeu prit fin sans victoire apparente, bien qu'il s'accorderait à dire que son oncle l'avait vaincu à plate couture sur ce coup là. La force de l'expérience dirons nous. Pendant que Thorin sortait de l'eau, le jeune nain entreprit de vérifier la propreté de ses oreilles pour enfin plonger la tête sous l'eau pour tenter de démêler plus facilement sa chevelure qui avait souffert de cette attaque.

Son oncle s'était habillé et avait démarré un feu quand il sortit enfin de l'eau. Il fut aussitôt frappé par un vent glacial et courut se rhabiller. Il s'assit devant le feu après avoir étendu la tunique qui lui avait servit à s'essuyer et colla ses mains près du feu pour se réchauffer, les frottant et soufflant dessus alternativement quand il sentait que leur cuisson était bonne.
Il laissa son regard se perdre dans les ondulations désordonnées des flammes qui léchaient le bois, les craquement provoquant des étincelles comme un feu d'artifice. Il ne se lassait jamais de regarder cette chorégraphie improvisée, perdu dans ses pensées. Ces dernières voyageaient à des kilomètres de là, en place et lieu de son frère et de sa mère, sa mère qui devait se ronger les sang tout en réfléchissant aux représailles pour avoir ainsi désobéit. Ils ne savaient sans doute pas qu'il voyageait maintenant aux côtés de son oncle, s'imaginant qu'il le suivait encore en douce à ses risques et périls. Il s'imagina un retour chaud et animé, mêlant éclat de voix, menaces et embrassades.

Un craquement plus sec faisant jaillir une gerbe d'étincelle sous ses yeux, le sortit de ses pensées. Il leva la tête et croisa le regard de son oncle. Ce dernier lui sourit brièvement avant d'évoquer un passé peut-être trop lointain à son goût. Il le regarda sans tout d'abord vraiment réaliser de quoi il s'agissait et avisa ce qu'il tenait dans sa main. Son visage s'éclaira subitement, d'abord de stupeur puis de joie, il se leva et hésita presque tant il était honoré, ne sachant vraiment trop comment réagir alors il fit ce qui lui venait naturellement. Il gratifia celui qu'il considérait comme un père d'un magnifique sourire et s'assit près de lui, en ayant encore peine à y croire.
Comme il l'avait dit, il y avait bien longtemps que son oncle ne lui avait pas tressé les cheveux. Parfois sa mère ou son frère le faisait quand ils ne supportaient plus la vue de sa tignasse désordonnée et il se laissait alors faire avec joie, même s'il avait l'impression d'être traité en enfant. Mais cela n'était pas arrivé depuis un temps et il n'avait pas pris le temps de les tresser lui-même comme il le faisait habituellement alors qu'il s'apprêtait à suivre son oncle. Les rares naines existantes regardaient de toute manière plus la barbe que les cheveux et de ce côté, son frère avait plus de chance que lui d'attirer ce genre d'attention. Mais il était encore jeune, ce n'était pas comme s'il allait mourir dans l'année ou devenir subitement chauve comme son parrain. Il avait toute sa vie devant lui.

J'en serait très heureux et honoré, mon oncle. finit-il par dire. Il pencha la tête de côté pour regarder son oncle, lui souriant, sincèrement touché par ce geste et s'installa devant lui de manière à lui faciliter le travail, la tête droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Lun 24 Mar 2014 - 22:08




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Il y avait bien longtemps qu'il ne s'était pas amusé ainsi avec l'un des ses neveux. Ce dernier lui avait donné du fil à retordre lors de leur chamailleries. Un peu plus et Kili aurait réussi à lui savonner le crâne à son tour. Il ne lui avait seulement pas laisser le loisir de le noyer, profitant de la surprise et de la fatigue du jeune nain à avoir tenté de remonter le court d'eau à contre-courant. Cela lui avait d'ailleurs tiré un rire qu'il avait vu se répercuter sur son neveu. La pensée soudaine qu'il devait paraître bien sombres à ses amis et à ses proches le frappa. Pour que ce rictus de joie semble faire bondir d’allégresse Kili, les fois où il souriait devaient sans aucun doute passer inaperçues. Mais il ne pouvait se permettre autant d’insouciance. Il avait trop perdu et encore trop à perdre pour avoir le cœur si léger. Son neveu semblait cueillir le jour, profitant de ce dernier comme si l'on mangeait une pomme jusqu'au trognon et il espérait que rien ne puisse l'arrêter.
Il regarda son neveu finir de se nettoyer une fois sortis de l'eau. L'observa se réchauffer au coin du feu alors qu'il en faisait de même, enfilant une partie de ses frusques pour ne pas avoir froid, ayant essoré suffisamment sa crinière pour qu'elle ne goutte pas sur ses vêtements. Son neveu finit par remarquer qu'il le fixait avec la bourse en cuir. Il ne manqua as de voir la joie immense qui éclaira le visage de son neveu et cela lui réchauffa le cœur. Il ne pensait pas que ce geste tirerait autant de bonheur chez le jeune nain, mais il en fût touché et il ne pu que courber la tête en réponse à cette expansion. Il aimait son neveu, comme si ce dernier avait été son fils, lui tresser les cheveux était ce que n'importe quel père aurait fait. Il n'avait pas d'enfant, mais peut-être que la présence de ses neveux lui suffisait-elle.

Il sourit en retour à son neveu, attendant que ce dernier prenne place devant lui. Il dégagea les cheveux de son neveux, les peignant avec un large peigne, sa chevelure n'ayant pas totalement séché il serait aisé pour lui de la coiffer. Il sépara la crinière de son neveu et commença des maillages à la fois complexe et digne d'un Héritier de Dùrin. Il faisait avec les mèches du jeune nain une couronne tout à fait viril et non pas féminine comme beaucoup de naine arborait. Il avait ainsi l'air d'un véritable pince, laissant un gros volume des cheveux du brun lâché pour qu'il possède un air royal. Fixant les tresses avec les perles, il eût finis au bout de longue minute, la nuit était entièrement tombée et il avait fallut remettre du bois sur le feu. Il renfila sa tunique et le reste de ses frusques. Il faisait encore suffisamment clair avec les flammes dansante pour que le  Roi du Peuple Errant se tourne vers son neveu, fier de voir qu'il ressemblait ainsi au gens de Dùrin, même sans la barbe qu'ils arboraient tous fièrement. Elle viendrait un jour et  sûrement avec plus de vigueur que celle de son frère et de son oncle. Il lui jeta le sac d'attaches dans les mains.

«  Il serait bon que tu m'honores également. Mais mangeons tout d'abord. »

Il sortis ensuite de son sac un reste de provisions, les même mets que le  matin , les voyages ne permettaient pas une grande diversité de repas mais ils s'en accommoderaient. Il tendit à Kili de quoi se sustenter. Ils mangèrent ainsi, Thorin, non pas silencieux comme à son habitude, sans doute plus ouvert que la veille de par les chamailleries dans la rivière avait entrepris de parler des âneries que Kili et son frère avaient fait étant enfants et dont ils ne se souviendraient pas forcément. Le repas dura ainsi jusqu'à ce  qu'ils aient engloutis leur menu festin et Thorin se leva pour se placer devant son neveu, dans la même position que ce dernier avait utilisé quelques temps plus tôt.
Il le laissa faire, ne disant mot.  Sa tignasse avait besoin d'être domptée. Elle était l'atour qui remplaçait la barbe qu'il portait courte en mémoire de l'humiliation subit par ses aïeux, ainsi il en prenait infiniment soin et bien qu'il la laissa onduler au grès du vent il lui arrivait parfois de la retenir avec un torque en bronze. Il n'avait nul épouse pour tresser ses cheveux, ses plus proches parents qui avait donc le privilège de faire pareille chose était  ainsi sa sœur et ses neveux, ainsi que ses cousins. Mais il tentait le plus souvent de se débrouiller seul, bien que le résultat ne fût pas toujours à la hauteur de ses espérances.
La soirée s'écoula ainsi, lente et belle, les flammes crépitaient toujours et Thorin se laissait hypnotiser par elle, songeant avec phlegme aux rêves qu'il avait fait les nuits précédentes. Leur veillée se faisait ainsi bien longue, une fois que Kili ait achevé sa mission et qu'il l'ait remercié. Il déroula sans un mot la couverture qui lui servirait de couche, remit une bûche sur le feu . Il fixa son neveu.

« Tu prends le premier quart de garde. Réveille-moi dès que la bûche sera consumée »

Il avait ainsi devant lui deux heures de sommeil. Il prendrait les tour de veille les plus éreintant, laissant à son neveu les heures propices aux rêves et au repos. Il s'enroula dans ses couvertures, rejoignant très rapidement de sa respiration lente et profonde l'orée des songes. Les secondes filèrent à une allure douce, le laissant goûter à la saveur des rêves emplis de joie et de rires de ses neveux. Ses paupières furent bien vite lourde et sa tête reposa sans tension contre son paquetage lui servant d'oreiller. Il ne faisait plus attention aux craquement des branches qui brûlaient à quelques mètres de lui. Il dormait, du sommeil du Juste, jusqu'à ce que celui-ci s'amaigrisse et ne le laisse rencontrer une créature que jamais il n'aurait souhaiter rencontrer.
Et la nuit se déchira, les Ténèbres l'entourèrent sous les flammes d'Agni. Son visage arbora un rictus de douleur alors que des perles de sueurs ornaient déjà son front. Il brûlait d'une fièvre que nul ne saurait éteindre si facilement, sa conscience se dérobant sous les attaques sournoises de la divinité qui habitait la femme des songes qu'il faisait. Il ne pu retenir un cri de douleur, lui déchirant les cordes vocales, emportant ses dernières bribes de conscience après une lutte acharnée, au travers ce rêve devenu cauchemar.








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Sam 5 Avr 2014 - 1:17

Il y avait longtemps que son oncle ne lui avait pas tressé les cheveux et c'est sans doute ce qui rendit si heureux le jeune nain à l'entente de cette invitation. Cependant ce n'est pas seulement le cœur emplit de joie qu'il prit place devant son oncle mais c'était aussi le cœur gonflé par un sentiment mêlant la reconnaissance et un profond honneur devant ce geste si symbolique à leurs yeux. Il s'assit en tailleur devant lui et appuya son dos contre ses jambes en cherchant une position confortable. Des souvenirs lui revinrent alors en mémoire tandis que le Roi des exilés lui peignait les cheveux, lui procurant une sensation de bien-être incomparable, celle que seul un foyer où une famille aimante vous attend sait donner.
C'est ce qui l'attendait là-bas, au cœur de l'Ered Luin, son foyer, sa maison, mais surtout sa famille. Mais ce n'était pas le cas de tous les nains. Si, lui, n'avait connu que les Montagnes Bleues, son oncle ainsi que beaucoup d'autres, était né en Erebor et c'était aussi à cette montagne qu'il appartenait en tant que nain. Les histoires la concernant avaient bercées son enfance et continuaient de faire partie intégrante de sa vie. C'était l'histoire de son peuple, son histoire et il comprenait, ne serait-ce qu'en partie du moins, ce que pouvait ressentir son oncle qui, bien que sa famille se trouvait maintenant en Ered Luin, était loin de la montagne qui l'avait vu naître. Les nains n'étaient pas qu'en exil par la faute du ver doré, ils étaient en deuil et les pertes n'avaient pas pris fin après ce premier drame.. elles semblaient au contraire s'enchaîner.

Si le foyer réside là où se trouve notre cœur, alors où le cœur se trouve-t-il ? Le sien se trouvait avec les siens, où qu'ils soient en ce moment. Il se trouvait avec sa mère et son frère mais il se trouvait aussi sur la route avec son oncle, partout où ce dernier allait, qu'il y aille seul ou non. Et il était là en ce moment même, alors que son oncle lui tressait les cheveux. Le jeune nain ne voyait pas ce qu'il lui faisait bien qu'il tentait de se concentrer pour essayer de deviner quel tressage il mettait en oeuvre. En partie à cause de la sensation agréable du coiffage autant qu'à cause de la route et de la partie aquatique, ses paupières se faisaient de plus en plus lourdes alors qu'il luttait contre le sommeil. Il se sentait comme dans une bulle confortable avec la chaleur du feu devant lui et la danse des flammes ne manquait pas de l’envoûter. Il releva brusquement la tête quand il sentit que son oncle avait fini. Il se leva alors presque précipitamment, un peu trop même, comme pour montrer qu'il n'était pas fatigué bien qu'il s'assoupissait comme un vieux nain devant le feu, et ce juste à temps pour attraper le sac d'attaches que lui jetait le vieux nain. Il remarqua alors avec stupeur que la nuit s'était immiscée sans qu'il ne s'en rende compte. Il n'avait pas vu le temps passer alors que son ventre lui avait pourtant mainte fois annoncé l'heure du repas. Il passa méticuleusement sa main sur ses cheveux pour deviner au toucher le motif modelé par son oncle, il le remercia alors avec un immense sourire et prit place pour le dîner après avoir renfilé sa chemise qui avait commencé à lui manquer sous le petit vent frais, avant de devoir à son tour s'occuper des cheveux de son aîné.

Il était courant voir habituel de manger la même chose durant plusieurs jours, ce n'était pas une question de plaisir ni forcément une contrainte mais seulement un fait. Aussi, Kìli ne s'étonna-t-il pas de retrouver la viande séchée et le pain au miel. Il y avait pire comme collation, il y avait... les racines trouvées en bord de route ou encore l'oignon agrémenté d'un peu d'eau, il y avait vraiment pire que de la viande séchée. Il n'avait de son côté, pas grand chose dans son paquetage mais cela les dépannerait quand les provisions de son oncle viendraient à leur terme.
L'atmosphère du dîner était totalement différente de celle de leurs précédents repas. Elle était comme allégée en comparaison et le jeune nain fut quelque peu surpris, agréablement surpris, de la mémoire de son aîné mais à la fois gêné. Il n'avait pas souvenir de toutes les âneries qu'il avait bien pu faire avec son frère étant enfant, bien qu'il sache qu'il n'avait pas été un modèle d'obéissance et qu'il ne l'était, d'ailleurs, toujours pas. Il se souvenait de certaines choses, d'autres étaient faussées dans ses souvenirs et une partie avait totalement disparu de son esprit, comme s'il avait lui-même effacé ses méfaits.. pour laisser la place à d'autres. Le dîner s'étira tranquillement, entrecoupé par ses éclats de rire à l'évocation de certaines histoires. Il n'avait pas essayé de mettre ses actes sur le dos de son complice de frère, d'autant qu'il était bien souvent l'instigateur des entreprises les plus folles. Rien ne semblait freiner son imagination à l'époque et avec son grand-frère, ils avaient vraiment fait les quatre-cent coups. Thorin avait vraiment de la patience pour ne pas avoir fini bourrique avec ses deux petits démons de neveux, ce qui avait de quoi le faire monter d'un cran dans son estime et son sourire plus tôt rieur se mua en un sourire fier pendant l'espace d'une seconde.

Bientôt ce fut à son tour de tresser la crinière striée de gris de son oncle. Alors que ce dernier s'installait devant lui comme il l'avait lui-même fait plus tôt, il réfléchit à ce qu'il pourrait faire de sa masse capillaire. Il avait plusieurs idées en tête mais il voulait quelque chose de confortable, de pratique mais surtout quelque chose qui sied à son rang. Il n'allait pas se contenter de deux nattes séparées par une raie au milieu, il fallait quelque chose de.. majestueux. Il commença par démêler ses cheveux avec le peigne, prenant garde à ne pas les lui arracher en forçant sur les nœuds, ce qui n'était jamais très agréable. Il sépara ensuite la masse du dessus du reste et entreprit de la tresser avec application tout en lui donnant une impression de volume, mettant en valeur les stries grisonnantes qui s'étaient emparées de sa crinière. Après l'avoir achevée au dessus du crâne, il s'attaqua aux côtés, les tressant symétriquement près du cuir chevelu en laissant chaque fois échapper les mèches tombantes pour ne pas perdre l'effet de volume donné au dessus. Il finit enfin par joindre ces deux tresses qu'il fixa par des perles au dessus des mèches lâchées de la première à l'arrière de la tête. Ce n'était pas du grand art mais il y avait mis tout son cœur et après un dernier coup d’œil, la coiffure avait l'effet escompté.

Il avait écopé du premier quart, celui qu'il préférait. Il avait alors le temps de réfléchir à ce à quoi il allait bien pouvoir rêver et veiller sur ceux qui sombraient dans le sommeil. Il attrapa sa couverture qu'il drapa sur ses épaules et se posta un peu en retrait du feu pour ne pas ruiner sa vision nocturne et ne pas être surpris par un intrus venant de la nuit. Au travers du craquement du feu et des cris des animaux nocturnes, il entendit avec satisfaction son oncle glisser doucement dans le sommeil et reporta son attention sur sa tâche, comptant les étoiles qui parcellaient la voûte les surplombant.
Il était en train de tailler des morceaux de bois humides en pointes avec sa dague quand il entendit son oncle s'agiter légèrement. Il tourna la tête pour l'observer un instant, s'interrogeant sur le genre de rêve que ce dernier pouvait bien être en train de faire et il allait se lever pour se dégourdir les jambes autour du campement quand il fut alerté par un cri de douleur. Immédiatement, il bondit sur ses pieds et accourut auprès de lui, s'attendant au moins à le voir éveillé après un cauchemar. Cependant ce dernier demeurait inconscient, la sueur luisant sur son front. Son neveu le secoua alors en le prenant par l'épaule, l'appelant d'une voix inquiète.

Mon oncle! Mon oncle! cria-t-il. Réveillez-vous! Mon oncle! Ce n'est qu'un rêve!!! Il le secoua énergiquement avant de chercher son outre pour en déverser le contenu sur le visage fiévreux de son aîné qui ne semblait pouvoir quitter le monde des songes. Il chercha une quelconque blessure sur sa personne, une trace de piqûre expliquant ce qu'il lui arrivait, sans rien trouver. Une vague de désespoir face à son impuissance le submergea et il ne trouva rien de mieux à faire que d'aller remplir à nouveau son outre avec de l'eau fraîche avant de retourner au chevet de celui qui était comme un père à ses yeux et de lui poser une compresse froide de confection artisanale sur le front.
Pour une fois, il aurait voulu être assez savant pour comprendre ce qui se passait plutôt que de rester les bras ballant face à la situation, il se prit à penser qu'ils auraient mieux fait de rentrer en Ered Luin plutôt que de poursuivre leur voyage mais se lamenter n'aurait servit à rien, aussi s'évertua-t-il à attendre, priant pour qu'il ne tarde pas à se réveiller et le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Sam 12 Avr 2014 - 19:54




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Son neveu avait l'air comblé, ravi même. Cela faisait effectivement bien longtemps qu'il ne lui avait ainsi tressé les cheveux et un sentiment de douce allégresse sembla croître en le vieux nain. Le bonheur qu'éprouvait Kili était communicatif et alors que le jeune nain brun s'asseyait devant lui en tailleur, appuyant son dos, en bougeant pour trouver la position la plus confortable, contre les jambes de l'Héritier de Dùrin, ce dernier réfléchissait déjà aux tressages dont il allait orner les cheveux de son neveu. Il y mis toute la dextérité qu'il possédait pour faire honneur à la chevelure de son neveu, si semblable à celle de Dis, des doigts qui savaient manier l'épée et le marteau, mais qui durant certaines heures pouvaient se montrer délicates, pinçant les cordes d'une harpe recouverte d'or qui était sans nul doute l'un des objets le plus précieux qu'il possédait.Une fois qu'il eût achever son maillage, son jeune neveu se redressa bien vite, il avait sentis la tête de se dernière partir lentement sous l'effet de la fatigue et cela l'avait fait sourire. Son oncle lui lança le sac d'attaches avant de lui conseiller de manger, lui demandant au préalable, une fois qu'ils auraient eu finis de dîner, de tresser à son tour sa chevelure. Ses épais cheveux noirs obsidienne striés de blanc ne souffriraient pas d'un tel geste et étaient encore assez humides pour être malléables.
Il regarde son neveu passer une mains dans sa chevelure, tentant de deviner au toucher le motif qu'il avait dessiné, puis il s'assit pour déguster le menu repas, identique encore aux derniers pris.
L'atmosphère du dîner semblait moins silencieuse, plus a même de permettre les confidences, comme si interlude de calme lié au tressage avait fait disparaître de sombre nuages de leurs cœurs et de leurs esprits, du moins, surtout chez le Roi du peuple errant. Il se permit de conter à son jeune neveu quelques souvenirs, bien que le temps se soit écoulé et que de nombreuses années séparaient désormais les deux interlocuteurs de cette ère révolue, ils n'en étaient pas moins gênés.
Plusieurs fois le rire de son neveu retentit et son oncle se permit de légers sourires à l'évocation de toutes les farces de ses neveux. Il se surprenait d'avoir été si patient avec eux, mais heureusement, il n'avait pas été le seul à les éduquer, ses cousins Balin et Dwalin avaient œuvré eux aussi dans ce sens, aidant comme l'avait fait Thorin, Dis dans l'éducation de sa progéniture. Une fois leur nourriture engloutis par la faim qui s'était réveillée, il se mit dans la même position que celui qu'il considérait comme un fils pour que ce dernier n'ait aucun mal à le coiffer.

Il sentit son neveu démêler avec douceur et fermeté sa chevelure, s'efforçant sans doute de ne pas tirer comme une brute épaisse sur les nœuds qu'elle contenait. Dans un autre temps, où ses cheveux était plus court, sa barbe plus longue, il se souvenait que sa jeune sœur l'avait coiffé, le résultat leur en avait tiré des rires mais il ne doutait pas que le jeune nain qui avait ses longues mèches onyx entre ses mains en ferait un excellent usage. Il n'avait pas la moindre idée de ce que Kili comptait faire, alors il tenta de le deviner. Il senti son neveux s'emparer de la masse grisonnante de sa crinière, la tressant. Son regard se perdit dans le feu, alors qu'il restait immobile, écoutant les bruits au dehors, la respiration du jeune nain à son ouvrage.Ce dernier délaissa ensuite le haut de son crâne pour se saisir des côtés, il sentit les gestes se répéter avec une certaine symétrie, proche de son cuir chevelu, sentant certaines mèches tomber sur ses épaules. Les deux tresses rejoignirent la formation centrale et son neveu les fixa. Il se redressa ensuite, posant une main amicale sur l'épaule de son neveu avant de tâter à son tour la coiffe dont il était paré. Elle sembla lui plaire et il remercia son neveu d'un sourire en coin et d'un hochement de tête.
Une fois dressé de toute sa hauteur il se permis de remettre une bûche dans le feu de camps, révélant à son neveu qu'ils veilleraient l'un sur l'autre tour à tour. Il lui donnait le premier quart de garde et se dirigeait vers sa couche, prenant soin de positionner le sac qui lui servirait d'oreiller afin de ne pas détruire le si bel ouvrage du jeune nain, il dormirait suffisamment pour être en forme pour la suite de la veillée.
Il regarda son neveu se draper dans une couverture pour servir de sentinelle, les paupières du Roi se fermèrent rapidement et le craquement du feu, ainsi que les bruits de la nuit qui commençaient à se faire déjà entendre.
Alors qu'il s'enfonçait dans un sommeil qu'il croyait profond, il retrouva la femme mystérieuse à l'Orée des Songes. Sa méfiance, sa colère réveillèrent une menace latente qu'il n'aurait préféré ne jamais rencontrer. Ce qu'il subissait était au delà des mots, la douleur était insoutenable et il aurait préféré tomber dans l'inconscience que de sentir les ongles sournois du Maïar crisser dans son cerveau. La lutte interne, à l'orée d'une aube rouge sang, aux relents âcres de chaire brûlée s'empara de lui. Les portes de son esprits se brisèrent une à une, avec la même facilité que Smaug avait mis à bas les tours de Dale.
Il ne sentit pas l'eau se déverser sur son visage, ni les mains de son neveu le secouer avec ferveur pour le tirer du cauchemar douloureux dans lequel il était plongé. Il ne voyait que des flammes dévorantes qui léchaient voracement les voûtes de son esprit d'un appétit insatiable. Il ne sentit encore moins les compresses froides s'apposer contre son front brûlant, ses yeux semblaient s'agiter sous ses paupières closes, repoussant l'ennemi. Le néant arriva enfin et l'emporta lui, comme une douce délivrance. Mais celle-ci n'eût le temps de durer plus longtemps. La fièvre s'empara de lui pendant trois jours et trois nuits où la réalité disparu entre ses doigts, insaisissable, comme son nom qui avait maintes fois faillit lui échapper dans la torture dévorante qui avait faillit le rentre aussi fou que son père et son grand-père, il avait été fiévreux, oscillant entre des états de conscience, de batailles pour tenter de former des mots mais les syllabes lui échappait, parfois, une bribe de Khûzdhûl revenait mais elle n'avait aucun sens, il voyait des choses qui avaient été, d'autres qui étaient et certaines qui ne seraient jamais, montées de toutes pièces par son esprit embrumée par un voile de chaleur ocre, aussi aride que le désert des Hârads. Il ne sentit pas les jours défilé, il n'avait aucune idée de la course du soleil, ni de s'il avait plu, il ne se souvenait pas d'avoir mangé la moindre chose.
Puis les ténèbres se dissipèrent, comme une éclaircie inopinée après l'orage, la fièvre retomba petit à petit, il s'agita moins, ses yeux cessaient de gesticuler sous leur cache. Il finit par ouvrir les yeux, la main serrée contre sa poitrine, tenant fermement une pierre qui lui signifiait que tout n'avait pas été que délire et brûlures. Il fixa le ciel au dessus de lui, pour s'imprégner de ces contrastes dont il avait été privé. Il sentit de nouveau le vent sur sa peau, frais, non pas ardant et lourd. Il repoussa la couverture, se tourna sur le côté au prix d'un effort qui lui tira une grimace, il se sentait diminué et une vague de colère contre cette faiblesse passagère enfla en lui. Il fixa son neveu, de l'autre côté du foyer encore fumant, ignorant s'il dormait encore, sans doute l'avait-il veillé, il avait cru voir sa mine inquiète alors que la folie semée par Agni s'éloignait durant de minces instants de lui, au dessus de son visage.

« Sombres ont été mes rêves...»

Il se redressa sur son séant, passa ses mains sur son visage avant de se lever. Son corps témoigna de la dureté de ses nuits, il était courbaturé et moulu, comme si un bataillon d'orques lui étaient passé sur le corps. Faible aussi, comme si ces noirs rêves l'avait vidé de ses forces, la fièvre et le jeun forcé avait du emporté le reste. Il se dirigea vers la rivière où l'eau courait toujours à son rythme doux, il se dévêtit et nettoya la sueur qui souillait son corps. Laissant ses pensées vagabonder, se demandant encore sous quel ténébreux sortilège il avait été placé. Agni. Son nom résonna en ricanant dans l'esprit du Roi du peuple errant, il le chassa en s'aspergeant le visage avant de ressortir de la rivière, bleu de froid. Il ignorait que son neveu avait passé les trois jours et trois nuits qui avaient succédé à son cris de douleur, à son chevet. Il l'avait vu, alors que sa conscience se dilatait, les paupières à demi-closes mais il n'était pas certain que tout ceci n'ait pas été un autre rêve. Il se rhabilla avant de reporter son attention sur son neveu, des cernes bleuissant son visage, oui, rentrer était la meilleure chose à faire, il ne leur resterait pas assez de vivres pour continuer au delà que quelques lieux et cette lutte à l'orée des songes l'avait exténué. Il ne verrait plus cette fois encore les Montagnes Bleues comme une cage, contrairement à ce qu'il pensait durant de trop longues heures à songer à ce qu'il avait perdu. Il avait pour la première fois hâte de rentrer, mais peut-être était-ce encore cette douleur lancinante, vestige du présent inestimable du Maïar. Oui, la quête pour retrouver le corps de son père avait été utopique et vaine, elle ne lui avait apporté aucun soulagement si ce n'était la présence de son neveu à ses côté. Il lâcha, d'une voix dénuée d'intonations :
«  Nous ferions mieux de rentrer. »









_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin

ARCHER OF DURIN ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Surfing squirrel
♦ MESSAGES : 1315
♦ RÉPUTATION : 1140
♦ AVATAR : Aidan Turner
♦ DC & co : Bregil & Meruva & Taràk & Alayna & Hadrian
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : De la plus grande, la plus prestigieuse, celle composée des plus grand guerriers que la Terre du Milieu ait portée... quoi j'en fais trop ?! Je suis.. un nain et fier de l'être, un nain de la lignée de Durin pour bien faire les choses, neveu du grand Thorin Oakenshield.
— ORIGINAIRE DE : Montagnes Bleues, refuge du peuple nain depuis la prise d'Erebor mais ce n'est qu'une solution temporaire avant la reprise d'Erebor.
— ÂGE DU PERSO : soixante dix-sept ans et toutes mes dents mais pas toute ma barbe
— RANG SOCIAL : Prince.. oui, riche.. ça reste à voir.. bien que les salles d'Erebor croulent sous l'or et les pierreries, elles croulent aussi sous le poids d'une grosse larve cracheuse de feu.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Éclaireur, musicien, séducteur, guerrier, archer, ... sans oublier petit frère, neveu et filleul ... ce sont des métiers à plein temps moi j'vous dis.
— ARMES DU PERSO : Arc, hache, poignard, épée, mais surtout ARC
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Du meilleur côté qui soit, le côté des nains. On s'en fou de savoir si on est gentil ou méchant, on est des nains. Mais plus sérieusement, il est du côté de son oncle.. reste à voir quelle position il prendra s'il juge ses décisions.. teintées de folie
— VOYAGE AVEC : Thorin et le reste de la Compagnie
— AMOUREUSEMENT : En couple avec mon arc qui bande à ma demande.. et parfois à celle de mon oncle.. En vrai c'est un secret :wtf:

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Sam 19 Avr 2014 - 18:01

Le jeune nain évoluait dans une purée de pois. Un brouillard si épais que son regard ne pouvait le percer et son esprit, faire le jour les événements présent. L'inquiétude laissait peu à peu la place au désespoir qui n'aurait tardé à le mener à l'affolement s'il n'avait pu garder la tête froide au chevet du nain qu'il considérait comme son père.
Trois jours. Cela faisait trois jours que son oncle se trouvait dans un état de semi-conscience latente et qu'il le regardait, impuissance face à la situation. Mais impuissant ne signifiait pas inutile. Il avait cherché par tous les moyens à se tenir occupé. Il lui avait fallu chercher du bois pour alimenter le feu. Pour cela, il s'était éloigné de la rive de la rivière autant qu'il le pouvait, le bois s'y trouvant étant trop humide pour être brûlé, et avait étalé son mince butin autour du foyer pour l'assécher le plus possible. Mais ce petit bois n'était pas suffisant pour maintenir le feu, bien qu'il l'ait étouffé au petit matin pour ne pas risquer d'alerter quelques ennemis rodant par là, ne le rallumant qu'à la nuit tombée, il lui fallait de plus grosses bûches pour l'alimenter.

Voyant qu'il ne s'éveillait pas au matin, il avait prestement camouflé son oncle sous des branchages, grimaçant un mince sourire à l'idée qu'il ne se réveille ainsi accoutré, et avait remonté la rivière en s'enfonçant dans les terres. Sa vue perçante lui permit de voir de loi des arbres effeuillés, souvent synonyme de bois sec et mort. C'est à peine s'il ne courut pas dans leur direction mais il avait besoin de conserver ses forces et non pas de les épuiser dans sa hâte. Il avait vu juste, un arbre penché, balayé par le vent, poussait son dernier souffle en étendant ses branches mortes comme pour s'y accrocher, le tronc déjà rongé par la maladie et le manque d'eau. A l'aide d'une petite hache de jet, il eut tôt fait d'en débiter les branches les plus épaisses à sa portée, les réduisant à l'état de bûchettes. Se débarrassant de sa tunique, il la noua au niveau des manches en priant sa mère de lui pardonner, y fourra les quelques bûches ainsi obtenues et les chargea sur son dos. Il pouvait se féliciter de la solidité du textile qui lui permit de ramener d'une traite son butin au campement. A son grand désarrois, le Roi des Exilés n'avait pas rejoint sa réalité et il le débarrassa de son camouflage, souhaitant mille fois se faire sermonner pour se piètre déguisement que de le voir ainsi.

Une journée avait passé et il n'avait pas ouvert les yeux. Si ce n'était sa respiration, il était parfois tellement silencieux qu'on aurait pu le croire mort. Mais il préférait cela aux moments où il s'agitait, délirant de fièvre et gémissant des paroles incompréhensibles en Khûzdhûl. Sa fièvre était telle, que son neveu craignait qu'elle ne le consume jusqu'à la mort, s'il ne mourrait pas de déshydratation avant. Le jeune nain fouilla sa mémoire à la recherche d'une plante ou d'un quelconque autre remède pour l'aider mais tout ce qu'il trouva consistait à multiplier les linges d'eau froide sur son visage tandis qu'il le recouvrait des deux seules couvertures en leur possession et à lui humidifier les lèvres régulièrement pour insérer du liquide. Il ne faisait que reproduire les gestes que sa mère avait eu quand son frère avait été malade alors qu'il la regardait faire, inquiet, mais s'ils ne pouvaient améliorer ne serait-ce qu'un peu la situation, il faisait ce qu'il pouvait.

Le sommeil fut la première chose à lui manquer. Il ne le sentait pas, ou peut-être se voilait il la face quant à ce besoin fondamental, toujours est-il qu'il se saisit de lui sans crier gare alors qu'il était assis près de son oncle. Sa tête dodelinait depuis un moment quand son front heurta brutalement ses genoux, le faisant sursauter. Il se leva alors pour faire circule le sang dans ses membres engourdis et se passe de l'eau sur le visage. Mais il ne pouvait continuer ainsi. Au fil des heures qui passaient, il sommeilla légèrement en position assise.
Quand il ne veillait pas son oncle de près, il faisait des rondes autour du campement pour ne pas se faire surprendre. Il tendit quelques pièges en ce but, plus destinés à le prévenir de l'arrivée d'un intrus qu'à ralentir qui que ce soit. I s'acharnait à tailler des branches en pointe pour occuper son esprit qui pédalait à toute vitesse. Il grignota également quelques tranches de viande séchée prise dans son paquetage quand son estomac parvenait à se frayer un chemin jusqu'à sa conscience pour lui rappeler son existence.

A mesure que le temps passait, son inquiétude grandissant. Il craignait que son oncle ne se réveille jamais, il craignait qu'il ne parte dans son sommeil alors qu'il s'était assoupis, il était rongé par ses craintes comme son oncle était rongé par la fièvre. Quand il fermait les yeux, son visage trempé de suer grimaçant de douleur s'imposait à son esprit comme imprimé derrière ses paupières. Il priait les dieux pour qu'il se réveille. N'osant imaginer ce que l'effet de la nouvelle du décès de son oncle produirait sur ceux qui était en Ered Luin, à commencer par sa mère et son frère. Il n'avait aucune idée de ce qui le prenait, d'autant plus qu'il avaient partagés la même eau et les même vivres et d'étaient baignés dans la même rivière. Levant les yeux au ciel, il avait mainte fois demandé à prendre sa place en échange, mais aucune de ses prières ne semblaient les atteindre.. jusque là.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Assis de l'autre côté, il fixait ses flammes en grattant la terre près de celui-ci avec un bâton qui lui servait à le remuer, sa tête reposant sur ses genoux. Depuis peu, son esprit était vide. Il ne savait pas quoi faire de plus, il ne pensait plus à rien, vidé émotionnellement à avoir tant pédalé mentalement. Ses yeux le piquaient mais il s'obstinait à ne pas les fermer. Sa bouche était sèche mais aucune eau n'aurait pu l'hydrater. Il vit son oncle remuer sans vraiment le voir, les yeux dans le vague sans réaction. Cela faisait trois jours que e Roi des Exilés était dans cet état, sans améliorations visibles et il sentait que si cela durait encore, il lui faudrait agir. Aurait-il la force de le porter jusque chez les elfes, qu'il le veuille ou non? Parviendrait-il, dans le cas contraire, à aller chercher de l'aide suffisamment rapidement?
Son oncle ouvrit les yeux, repoussa la couverture qui le recouvrait et pivota vers lui sans qu'il ne fasse rien. Son esprit lui jouait des tours, s'imaginait-il. Il avait tant espérer voir son oncle retrouver connaissance ainsi. Ce qui finit par le sortir de sa torpeur fut la voix de son oncle. Il n'avait pu l'imaginer ainsi roque, comme après un trop long moment sans parler. Il releva brutalement la tête et bondit sur ses pieds. Hors il ne sut comment réagir, trop exténué pour réfléchir correctement car tout ce qui comptait en cet instant, c'était que son oncle soit de nouveau parmi eux. Il tituba en avançant d'un pas vers lui, le dévisageant tandis qu'il se débarbouillait rapidement et se rhabillait, guettant les signes d'une rechute ou la raison de son rétablissement aussi soudain que la fièvre qui l'avait frappé.
A l'annonce d'annulation de leur entreprise pour prendre le chemin du retour en Ered Luin, il ne trouva rien à dire, hochant simplement la tête, soulagé. Il croassa seulement quelques mots, les premiers depuis deux jours. Je suis soulagé. Des mots qui à eux seuls parvenaient à exprimer toutes les pensées qui se bousculaient dans sa tête, mais il ne le serrait pleinement qu'une fois à la maison, avec la confirmation d'un médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t327-kili-cheeky-dwarf-arch http://lonelymountain.forumactif.org/t75-relations-kili http://lonelymountain.forumactif.org/t160-carnet-de-bord-d-un-nain-kili

DURIN'S HEIR ♦ NAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Artichaud
♦ MESSAGES : 1207
♦ RÉPUTATION : 1994
♦ AVATAR : Richard Armitage
♦ DC & co : Destan
♦ DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Un Nain bien évidemment, le peuple le plus fier et brave que la Terre du Milieu ait porté.
— ORIGINAIRE DE : La Montagne Solitaire, Royaume des Héritiers de Dùrin avant que la Limace ne s'en empare.
— ÂGE DU PERSO : 195 longues années depuis sa naissance dans les Halls de la Montagne Solitaire.
— RANG SOCIAL : Seigneur Nain et donc riche. Du moins lorsqu'il deviendra le Roi sous la Montagne.
— MÉTIER PRATIQUÉ : Forgeron il fût un temps lors des années d'errance.
— ARMES DU PERSO : Hache, Arc, Epée et sa condescendance pour ceux qui ne méritent que son plus profond mépris.
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : Les nains, son peuple et plus particulièrement la Lignée de Dùrin dont il est l'Héritier.
— VOYAGE AVEC : Kili, son neveu, dans les plaines de l'Eriador à la recherche de la Sépulture de celui qui fût son père avant de disparaître.
— AMOUREUSEMENT : Le Seigneur Nain n'a nulle épouse, cela a faillis mais il a été éconduis, il ne s'en plaint néanmoins pas. Il est à l'image des murs qu'il habite, silencieux et froid, seul et grave.

MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili] Dim 20 Avr 2014 - 14:59




Un neveu désobéissant. 
Eriador, tour de Guet d'Amon Sùl.



Au travers de la nuit qui habitait ses rêves, le Roi du Peuples Errant n'avait pu contempler le sang-froid de son neveu, il n'avait pu voir que mal grès l'inquiétude croissante avait finit par plonger Kili dans un désespoir terrible que seul cette maîtrise de lui même avait épargné de la folie inquiète. Il aurait sans aucun doute été fier de lui s'il avait pu voir tout ceci. Mais là où il errait, il ne pouvait atteindre ce genre de pensées.
Trois jours durant son neveu dû le regarder, impuissant, se débattre dans les méandres noirâtres et boueuses de l'inconscience. Son neveu bien qu'impuissant avait fait preuve d'une grande maturité et de débrouillardise, il n'était donc pas étonnant qu'il ait réussis à suivre son oncle sans se faire repérer. Il avait entretenu le feu avec soin, s'éloignant en camouflant son oncle sous des branchages, chose qui aurait sans doute tiré quelques railleries au Roi s'il en avait été conscient. Mais cela n'avait pas été le cas et ce qui aurait pu être un souvenir prêtant à rire n'était pas aussi joyeux qu'il le paraissait. Il n'avait même pas sentis son neveu le couvrir de feuillages et de branches, rien ne l'avait tiré de ses mauvais rêves.
Les jours avaient suivit, se ressemblant, il oscillait entre des moments de calme presque mortuaire à des phases d'agitation fiévreuse, brûlant de nouveau, se desséchant jusqu'à la moelle.  Heureusement pour lui que son neveu était la pour multiplier l'application de compresses de linges humide et froid, qu'il le couvrait avec les couvertures pour qu'il cesse de trembler et lui permettait de s'hydrater, même si l'entreprise était difficile. Il ne sentis même pas l'eau passer la barrière de ses lèvres, tout n'avait de toute façon qu'un goût âcre de cendre et de mort.
Cette veille auprès de son oncle semblait avoir épuisé son neveu, la tête de ce dernier tanguait parfois avant qu'un sursaut ne le fasse se réveiller, sommeillant sans pouvoir réellement dormir.  Son neveu veillait, il était le meilleur gardien qu'il aurait pu avoir et s'il avait été conscient peut-être aurait-il pu voir que sous cette conduite qui semblait pourtant pleine de sang-froid, son neveu était profondément inquiet.

Il n'avait aucune idée de ce à quoi songeait son neveu et s'il avait su que ce dernier avait de nombreuses fois prié Mahal pour qu'ils échangent leur place sans doute l'aurait assommé puis sermonné pour avoir oser souhaiter une telle chose. Jamais le Roi n'aurait laissé une telle chose se faire.Il serait mort d'atroces un million de fois plutôt que de laisser ses neveux souffrir. Jamais il n'aurait souhaité pareille chose, jamais il ne les aurait laissé se sacrifier pour lui. Il ne les abandonnerait jamais et il n'aurait pu laisser ainsi son neveu seul avec son corps sans vie, dans des élans de conscience il s'était débattu pour voir de nouveau le jour se lever et ne pas laisser Kili seul à porter un fardeau et une peine immense. C'était sans doute la douleur qu'aurait éprouvée ses proches qui lavait maintenu en vie, mais sûrement pas la bonté du Maïar

Lorsque l'Héritier de Dùrin ouvrit les yeux, son neveu était déjà éveillé, il surveillait le feu d'un air las, la tête posée sur les genoux, les yeux perdus dans le néant. Il les gardait ouvertes alors que ses paupières semblaient sur le point de papillonner.Le vieux n in bougea, tentant de se redresser mais son neveu ne sembla pas le voir, peut-être perdu dans des spéculations sur l'état de son oncle. Peut-être qu'après avoir tant espéré un rétablissement de ce dernier le jeune nain pensait délirer comme l'avait fait le Seigneur des Exilés. Sa guérison semblait miraculeuse, mais il ne pourrait expliquer à son jeune neveu que tut ceci avait été causé par des songes bien sombres, cela relevait de la sorcellerie et n'aurait fit que l'inquiéter encore plus.
Il brisa le silence en une déclaration qui aurait pu prêter à rire, mais sa voix semblait bien plus caverneuse que d'habitude et il transparaissait un soupçon d'inquiétude et de lassitude . Son neveu se releva rapidement, sa tête se redressant avec vivacité avant qu'il ne bondisse sur ses pieds. Il tituba un instant vers lui, ne sachant sans doute pas comment réagir, craignant peut-être que les maux subis par son oncle était contagieux. Le Roi ne l'avait pas attendu, préférant se nettoyer, les membres tressaillant et frissonnant de fatigue et de faiblesse. Il sentait sur lui le regard de son neveu, sans doute inquiet à l'idée qu'un autre accès de fièvre aurait pu survenir, mais l'orage était passé.

Alors qu'il fixait son neveu, s'adressant à lui comme si rien de tout cela n'avait eu lieu, comme si l'étoffe du monde ne s'était pas déchirée sous les ardents assauts d'Agni contre son esprit, comme si jamais la fièvre l'avait maintenu dans un état aux portes de la conscience. Il avait faillit rejoindre le Hall de ses ancêtres comme son père et son grand-père, cette grande salle avant les cieux où plus rien d'autre que les souvenirs n'avait de valeur. Il y aurait retrouvé son jeune frère Frerin, sans doute en compagnie de leur mère, le mari de Dis, son beau-frère et père de ses neveux. Il y aurait retrouvé le père de Dwalin et Balin également. Il aurait pu converser de nouveau avec tout ces êtres chers qui avaient péris injustement, mais e feu qui l'avait consumé s'était éteint, l'éloignant de ces grandes portes sculptées qui l'attendraient pour son dernier voyage. Il chassa ces pensées de son esprit, s'attardant sur son neveu qui semblait aussi usé que lui, rentrer ne serait pas un mal et même s'ils risquaient de sévères remontrances, elles vaudraient bien toutes les frayeurs qu'avait causée cette fièvre. Oui, il leur fallait rentrer et son jeune neveu ne trouva rien à ajouter à sa déclaration. Il l'avait connu bien moins sage et conciliant mais les derniers jours ne souffraient pas le refus d'une telle demande.

Les mots du jeune nain, un croassement déchirant, semblaient exprimer toutes les pensées qui rugissaient dans la tête de son neveu. Il lui était infiniment reconnaissant, il ignorait ce qui ce serait produit s'il avait été seul, peut-être aurait-il péri, une combustion interne dévorante qui n'aurait laissé de lui qu'un corps empli de cendre.
Il s'avança vers lui, son cœur se serrait, n'osant imaginer l'inquiétude qu'avait vécu son neveu. Il posa une main sur son épaule, reconnaissant , désolé d'avoir obligé le jeune nain à vivre cela. Ils étaient tout les deux éreintés mais ils étaient vivant, rien d'autre n'avait d'importance alors qu'il avait cru quitter ce monde pour plonger dans les abîmes obscurs de la folie.  Il le rapprocha de lui et le serra dans ses bras, heureux de le voir vivant, heureux d'être en vie.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofthehobbityaoi.forumactif.org/t43-thorin-oakenshiel http://lonelymountain.forumactif.org/t48-we-all-burn-together-thorin-oakenshield http://lonelymountain.forumactif.org/t97-while-hammer-fell-like-ringing-bells-thorin
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un neveu désobéissant. [ft Kili]

Revenir en haut Aller en bas
Un neveu désobéissant. [ft Kili]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un neveu désobéissant. [ft Kili]
» Retrouvailles joyeuses (kili)
» I solemnly swear that we're up to no good ◊ KILI
» Kili + the youngest of them
» Kili, at your service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Eriador-
hobbit rpg hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains Af Jarni Og Is hobbit nains thorin hobbit nains
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.