AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Terre du Milieu, Ô toi noble voyageur ! N'hésite pas à consulter les PVs ou à te balader
pour lire tranquillement nos RPs & co. À ta guise !
Notez que nous avons besoin de Nains et surtout ceux de la compagnie !
Saruman : Cherche vieillards un peu séniles en robes colorées pour peupler
sa maison de retraite en construction
Diema Hiima : Business woman cherche bouffon du roi disponible 24H/24 - 7J/7
pour se distraire à toute heure. Salaire conséquent,
suivi psychologique pris en charge et possibilité de primes en nature.
Fraìa : Cherche objets magiques, pour contrôler le temps et/ou veiller sur mes proches.
Kìli: Cherches conseils utiles pour dragon réveillé naine troublée.
Dwalin: Cherche désespéramment le numéro spécial du calendrier des Déesses de la forge.
Récompense en pièces dorées.
Endriad : Petite Lossoth cherche branche de sapin de qualité
pour donner la fessée aux enfants (entre autres...) pas sages.
Brogar : Déclare officiellement que toutes les brioches lui appartiennent
et que les opposants à cela seront mordus
Hadrian : Besoin d'un coup de pouce du destin
pour se débarrasser d'une épouse envahissante.
pintes en récompense
Alayna : Cherche homme disponible et affectueux
pour lui masser les pieds et élever ses bébés
petites gâteries sucrées en récompense.
Drown to surface anew (Cármen & Leoden)

Partagez | 
 

 Drown to surface anew (Cármen & Leoden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 502
♦ RÉPUTATION : 3177
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Ven 13 Oct 2017 - 23:10




Drown to
surface anew

Cármen & Leoden


Quelques semaines avaient passé depuis le mariage, et dans cette grande maison où les journées se succédaient, Cármen et Leoden ne se quittaient plus d'un pas. Officiellement unis pour fonder une famille, ils avaient sans doute trouvé l'un l'autre ce dont ils avaient eu le plus besoin en ce bas monde ; une personne à qui ils pourraient vouer un amour indicible et inébranlable, pour le restant de leurs jours. Leoden, lui, était sans doute aussi rassuré que son épouse par ce mariage qui scellait leur amour : il avait pendant longtemps vécu sans rien d'autre que la colère dans ses veines, et depuis leur rencontre, il était pour ainsi dire devenu un autre homme. La douceur de Cármen savait l'apaiser, et quand il était loin d'elle, il était le plus malheureux du monde. Dorénavant, leurs destins se trouvaient à jamais liés : et depuis ces quelques jours, il la suivait partout, comme son ombre.

La faute à quoi ? A ce joli ventre qu'il avait vu s'arrondir au fil des semaines, et qui couvait bien au chaud leur progéniture. Leoden n'avait jamais eu d'enfants, ni avec elle, ni avant elle : c'était nouveau pour lui, et il prenait déjà son rôle de père très au sérieux, aux petits soins pour sa femme malgré le fait qu'il ne puisse pas pallier toutes les difficultés d'une grossesse. Il espérait grandement pouvoir l'aider une fois que leur fils serait là : c'était aussi de son devoir de pourvoir à l'éducation et au bien-être de son enfant. Il était aussi impatient de pouvoir prendre le nouveau-né dans ses bras, de le serrer contre lui, de le contempler comme l'aboutissement d'un chemin laborieux mais l'aube d'une nouvelle vie pour eux. Il était presque certain que c'était un fils, et Cármen disait l'avoir vu dans des rêves.

Ce jour-là, alors que Leoden s'était levé tôt pour préparer des vivres, ils allaient se rendre à pieds jusqu'au village voisin afin d'aller acheter des tissus. Il aurait largement préféré y aller avec les chevaux, mais l'état de Cármen ne lui permettait pas de prendre le risque de monter sur le dos d'un animal qui avait sa propre conscience. Alors, puisque le trajet prendrait plus de temps, l'homme avait préparé quelques outres d'eau et de la nourriture pour qu'ils puisse y aller tranquillement.

Il avait réveillé Cármen qui sommeillait encore et lorsqu'elle fut prête, ils prirent la route en direction de la ville la plus proche où ils pourraient trouver de quoi faire de nouvelles tenues pour leur enfant, ainsi que quelques unes pour la jeune femme. Le temps était au beau fixe, et Namvar avait confirmé à Leoden qu'ils ne devraient rencontrer aucun problème sur leur trajet. Il n'était pas tellement rassuré, mais Cármen avait insisté pour venir, alors il ne voulait pas la contrarier.

Alors, le baluchon sur l'épaule, l'homme attrapa la main de son épouse et avec un sourire sur les lèvres, ils saluèrent Shana et Namvar avant de prendre la route vers le village. Leoden veillait à ce qu'elle boive assez souvent, prenant soin d'elle en essayant de ne pas se montrer trop intrusif mais il devait certainement l'être un peu. Seulement.. C'étaient les seules choses qu'il pouvait faire. Il ne faisait pas trop chaud et un vent assez doux soufflait les grains de sable sur leurs visages, protégés par des turbans ; alors, bientôt, ils se retrouvèrent au milieu des dunes, seuls, avec la position du soleil comme seul repère pour gagner leur destination. « Tu sais, je trouve que tu ne te reposes pas assez avec le bébé.. » osa-t-il commenter, malgré le fait qu'il ait accepté sa venue. « Je ne voudrais pas que l'on prenne trop de risques avec ça.. A l'avenir promets-moi de rester tranquille s'il te plait.. »






WINTER SOLDIER

_________________


There Are Wounds That Never Show On The Body

WOUNDS THAT ARE DEEPER AND MORE HURTFUL THAN ANYTHING THAT BLEEDS. WOUNDS THAT ARE WRECKING YOU FROM THE INSIDE, TEARING APART EVERY INCH OF WHAT MAKES YOU FEEL ALIVE. THERE ARE WOUNDS THAT CAN NEVER TRULY HEAL, WOUNDS THAT YOU HAVE TO BEAR FOR THE REST OF YOUR LIFE.


Dernière édition par Leoden Doreath le Jeu 19 Oct 2017 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 519
♦ RÉPUTATION : 3978
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Selen, Farshad, Violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Haradrim, elle est née dans un village à la frontière de Khand à l'est
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père, son mari, son groupe
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Mar 17 Oct 2017 - 15:31






Drown to
surface anew


Leoden & Cármen


Tout se passait à merveille, Cármen et Leoden passaient des jours heureux sans que rien ne vienne altérer à ce bonheur. Alors ils préparaient la venue de leur enfant, Leoden était aux petits soins pour Cármen et elle appréciait pouvoir le retrouver de cette façon. Il la surveillait tout le temps, il la suivait partout et elle savait que c'était pour son bien alors elle ne disait rien et elle profitait simplement de sa présence et de leur nouvelle vie. Leur amour était toujours au beau fixe, ils avaient retrouvé leur complicité et rien n'aurait jamais pu les troubler. Son ventre se dessinait de plus en plus sous ses robes colorées, et plus le temps passait plus c'était difficile mais grâce aux attentions de son époux, elle le vivait bien. Elle se sentait en forme, épanouie, heureuse en contraste à ces fois là où elle se plaignait des douleurs et se mettait parfois à pleurer pour des petits rien. Mais ce n'était jamais de longue durée car aussitôt qu'elle posait sa main sur son ventre pour sentir les mouvements de son fils, elle savait qu'elle aurait même pu supporter la fin des temps pour le mettre au monde. Il faisait bon, le sable réchauffait ses pieds nus et elle avait le nez levé vers le paysage avec un large sourire sur les lèvres tandis qu'ils marchaient en direction du village d'à côté pour faire quelques achats de tissus.

Cármen avait hâte de retourner au Rohan, de revoir leurs familles et de leur présenter la leur. Mariés, un enfant, tout le monde allait être heureux de l'apprendre sauf peut être Taavi comme à chaque fois qu'elle lui avait présenté un de ces compagnons. Mais au vu de son bonheur, il ne pourrait que s'en réjouir non?

Cármen essayait de ne pas trop y penser, de toute façon trop de choses lui passaient dans la tête qu'elle n'aurait pu se laisser parasiter par cela. Leoden éleva la voix, toujours soucieux de sa condition et après tout ce qui leur était arrivé c'était parfaitement normal. Elle en faisait beaucoup, il avait raison et c'était donc sans protester qu'elle accepta de faire un effort.

« D'accord je te promets que c'est la dernière, mais je me sens tellement bien et puis j'avais envie de marcher! De sortir un peu!»

Il était difficile pour Cármen de rester enfermée, elle qui avait toujours eu l'extérieur comme lieu de vie et qui avait toujours droit à de nouveaux paysages. Et puis elle avait également souhaité l'accompagner pour le choix des tissus, elle souhaitait aussi refaire quelques vêtements pour Leoden et prévoir leur retour au Rohan en plus de ceux du petit et les siens.

La route n'était pas très sinueuse, du moins elle ne demandait pas tellement d'efforts à la jeune femme, autrement elle ne l'aurait pas accompagné. Même s'ils marchaient en plein désert, il ne passaient pas par les hautes dunes, le terrain était d'ailleurs plutôt plat jusque là car ils sillonnaient entre les montagnes de sable. Elle n'aurait même pas pu en gravir une de toute façon, et puis elle ne voyait même plus ses pieds.

Tout en tenant la main de son mari, Cármen lui adressa un sourire et déposa un doux baiser sur sa joue pour le rassurer. Pour les dernières semaines elle ferait un effort de ne pas trop bouger et attendre tranquillement que le bébé arrive au chaud dans le lit. Elle avait hâte de faire sa rencontre, de le tenir dans ses bras et l'embrasser, elle pourrait enfin voir son regard briller quand elle lui chanterait des berceuses au lieu de simplement le sentir réagir sous sa peau.

La balade était agréable, ils avaient déjà fait la moitié et il ne faisait pas si chaud que cela ce jour là, autrement dit des conditions idéales. C'est toutefois à ce moment là que la jeune femme stoppa la marche

« Ah... attends j'ai besoin d'une petite pause, je suis essoufflée»

Un rire passa ses lèvres, les mains tenant son dos, elle reprit son souffle doucement avec un petit sourire gêné. Elle avait quelques vives douleurs et des crampes parfois depuis la veille mais elle ne s'était pas alarmée pour cela, son corps travaillait beaucoup, mais à part cela elle avait le teint frais.

La jeune femme retira son turban pour pouvoir mieux respirer et devinait déjà que Leoden allait lui dire que ce n'était pas une bonne idée. Mais elle allait bien, juste besoin d'une pause.

La jeune femme prit place dans le sable pour reposer un peu ses jambes et ses pieds et invita Leoden à la rejoindre. Là, une magnifique vue s'offrait à eux de la ville d'An karagamir. Cármen sentait le bébé donner des coups qu'elle pouvait percevoir juste en posant la main sur son ventre, visiblement pas de l'avis de sa mère quand à la balade.

« J'en connais un qui t'aurait donné raison, il est très agité aujourd'hui... » déclara t-elle en grimaçant, c'était sans doute en partie à cause de cela qu'elle était essoufflée.





   

made by ©️Winter Soldier

_________________
Cármen
J'ai vu vos boucles noires danser. Sous le vent du printemps chantaient, des oiseaux du haut de leurs ailes. J'ai vu dans vos yeux l'éternel, la promesse écrite de vos mains, disait l'avenir incertain©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 502
♦ RÉPUTATION : 3177
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Dim 22 Oct 2017 - 1:19




Drown to
surface anew

Cármen & Leoden


Faire voyager Cármen était chose risquée, Leoden le savait, et il n'aimait pas beaucoup l'idée : après les horreurs qu'ils avaient pu vivre quant à leur premier enfant qu'ils avaient perdu, les souvenirs trop douloureux venaient encore biaiser son jugement, et il détestait voir Cármen faire trop d'efforts quand cela n'était pas nécessaire. Le début de la balade se passant sans encombres, cela le rassura un peu : encore fragile lui aussi, l'homme ne voulait pas mettre sa famille en danger. Cármen avait déjà bien trop subi à cause de lui et son devoir était de la protéger, ce que jusque là il n'avait pas toujours réussi à faire, et il s'en voulait énormément pour ce qui avait pu arriver. Cet enfant qu'ils avaient perdu, cela avait aussi été de sa faute, et s'il n'en parlait jamais avec la jeune femme, son cœur sentait encore les stigmates de la culpabilité qui le rongeait toujours. Néanmoins, l'arrivée prochaine de leur enfant aidait à le rassurer, à ce qu'il se dise qu'il arriverait à le protéger et qu'il ferait tout pour.

Le chemin qu'il avait décidé de prendre n'était pas le plus court, mais le plus plat, le moins dangereux pour la jeune femme. Il veilla bien entendu à ce que tout aille bien, à ce qu'ils ne marchent pas trop vite et qu'elle boive assez souvent pour ne pas se retrouver déshydratée. Pourtant, lorsqu'ils furent à peu près à la moitié du chemin, la jeune femme lui demanda s'ils pouvaient faire une petite pause. Elle précisa que ce n'était rien d'inquiétant, mais Leoden sentait que les choses pouvaient très vite mal se passer. Ils étaient seuls sur ce chemin, qui était de ce fait beaucoup moins emprunté puisqu'il était plus long, et surtout, la jeune femme était dans une situation qu'il aurait pu juger de dangereuse. Qu'allait-il faire, si elle accouchait maintenant ?

Cármen laissa échapper un rire, mais ce n'était pas du tout du goût de l'homme, qui commençait à regretter de lui avoir dit oui pour qu'elle puisse le suivre pour ce petit voyage. Sa grossesse déjà bien avancée était maintenant quelque chose qui devrait la préoccuper bien plus que ce qu'elle ne faisait. Peut-être que Leoden s'inquiétait un peu trop à propos de cela, néanmoins il ne voulait pas risquer de la mettre en danger, ni elle, ni la vie de leur enfant. Ç'aurait été bien trop à supporter et il le savait. Il l'aida bien entendu à s'asseoir, prêt à émettre une objection lorsqu'elle enleva son turban, mais il se retint de le faire.

Elle souffla un peu, ce qui rassura l'homme sur le moment de voir qu'elle n'avait pas déclenché l'accouchement. Il n'y connaissait pas grand chose en bébés, il n'avait jamais eu d'enfant ni n'avait côtoyé ceux qui en avaient : pour lui c'était nouveau, et en plus de ne pas être certain de savoir bien s'y prendre, il préférait largement que des gens compétents ne s'occupent de son épouse plutôt que cette responsabilité ne repose une fois de plus sur ses épaules, alors qu'il n'avait pas les connaissances pour cela.

A la remarque de Cármen, Leoden esquissa un bref sourire, à la fois dérangé par cette situation mais attendri par le bébé qui se manifestait, sans savoir comment trancher entre ces deux émotions. Il laissa sa main gagner le ventre de la jeune femme, se poser tout doucement à la surface de sa peau pour sentir les mouvements de l'enfant qui semblait, en effet, particulièrement agité aujourd'hui. « On dirait qu'il a choisi sa journée.. » remarqua le futur papa, qui essayait tant bien que mal de se détendre, de se convaincre que rien ne pouvait plus leur arriver maintenant. Cela ne servait à rien de toute façon de dire à une femme comme Cármen de rester enfermée : elle ne le pouvait tout simplement pas et il devait bien vivre avec.

Leoden attendit patiemment à ses côtés, tout en lui proposant de l'eau, quelque chose à manger, de savoir si elle avait mal quelque part ou bien si elle sentait des difficultés à continuer, notamment à cause du poids du bébé. Il ne voulait pas la presser pour repartir, elle seule déciderait quand ils pourraient reprendre la marche. Il songea rapidement qu'avec les quelques pièces qu'il avait en poche, il serait peut-être préférable pour eux de dormir une nuit à la ville plutôt que de faire l'aller-retour en une seule journée.. Cármen devait se reposer et il en avait bien conscience, cependant, il doutait fortement que cela soit son cas à elle..






WINTER SOLDIER

_________________


There Are Wounds That Never Show On The Body

WOUNDS THAT ARE DEEPER AND MORE HURTFUL THAN ANYTHING THAT BLEEDS. WOUNDS THAT ARE WRECKING YOU FROM THE INSIDE, TEARING APART EVERY INCH OF WHAT MAKES YOU FEEL ALIVE. THERE ARE WOUNDS THAT CAN NEVER TRULY HEAL, WOUNDS THAT YOU HAVE TO BEAR FOR THE REST OF YOUR LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 519
♦ RÉPUTATION : 3978
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Selen, Farshad, Violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Haradrim, elle est née dans un village à la frontière de Khand à l'est
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père, son mari, son groupe
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Lun 30 Oct 2017 - 19:55






Drown to
surface anew


Leoden & Cármen




Cármen porta sa main sur celle de Leoden pour caresser le dos de son pouce et le diriger sur son ventre quand les coups changeaient d'endroits. Elle avait un large sourire épanoui sur les lèvres, le regard pétillant. À contrario, elle avait compris que Leoden était inquiet, comme la plupart du temps ces derniers jours mais le jour de l'accouchement n'était sans doute pas pour aujourd'hui et c'était son devoir de le rassurer. Quoi qu'il en soit ce domaine là ne lui était pas inconnu, comme toute femme de sa troupe, elles se suivaient, se supportaient et elle avait été là pour mettre des enfants au monde. Alors même si cela devait arriver en plein désert, elle ne paniquerait pas et saurait le diriger pour que tout se passe bien. C'était sans doute une des raisons pourquoi elle était si sereine et si confiante. Jusque là tout s'était très bien passé et elle savait que tout continuerait d'aller bien même dans la pire des situations. Stresser ne rendrait ce moment que plus difficile et plus douloureux alors elle s'occupait beaucoup.

«Je pense qu'il a encore quelques semaines à tenir, il va falloir qu'il soit patient! Mais je suis prête ! » Répondit la jeune femme pour rassurer son mari.

Cármen soupira doucement, c'est qu'il lui faisait mal à s'agiter de cette façon souvent. Elle aimait cette sensation d'avoir son bébé protégé mais elle commençait elle aussi à s'impatienter de pouvoir s'en occuper en étant en forme. Elle voulait de nombreux enfants avec Leoden alors elle allait devoir s'y faire à les porter. La jeune femme adressa un sourire à son mari avant d'aller s'aventurer à tirer sur le turban de ce dernier pour avoir accès à ses lèvres. Elle lui en réclama quelques uns, doux et toujours témoins de la passion qui les unissait. C'était officiel désormais; elle était sienne et il était sien, elle avait encore du mal à réaliser cela mais quand elle regardait cette bague à son doigt, l'émotion la submergeait. Puis elle resta simplement blottie entre ses bras, le cœur battant de l'amour fou qu'elle lui portait. Elle lui disait des mots doux, semblerait il qu'elle ne lui disait jamais assez à quel point elle l'aimait à son goût alors que ces mots passaient déjà ses lèvres plusieurs fois par jour. Jamais elle n'aurait cru trouver quelqu'un qui puisse la réconcilier avec ces sentiments là. Et Leoden était assurément l'homme qui lui était destiné, au vu de l'avancement de sa grossesse, elle n'avait plus de doutes et bientôt cette histoire de destin ne serait qu'un mauvais souvenir. Depuis qu'ils étaient mariés elle était soulagée et elle vivait leur amour avec joie. Il faisait encore bien jour quand le petit sembla se calmer et la bohémienne en était finalement soulagée car elle avait hâte de se remettre en marche et aller voir le choix de tissus, en espérant qu'il en reste encore pour elle...

En observant l'horizon elle vit trois silhouettes venir dans leur direction, ce qui lui fit prendre la décision qu'il était temps d'y aller.

«Des cavaliers vont nous croiser, viens on se remet en route, je n'ai pas envie de leur parler.»

Les haradrims sont des gens curieux et la région a beau être vaste, il y a toujours quelqu'un qui connaît quelqu'un qui peut connaître une personne que l'on ne désire pas revoir. Alors elle demanda de l'aide à Leoden pour se lever, étouffa un rire à cause de sa maladresse due au poids du bébé avant de se retrouver contre son bien-aimé. La suderone en profita pour lui voler un dernier baiser puis remis son turban sur la tête. Elle utilisa un des pans de tissus pour se cacher le bas du visage et ils commencèrent à se remettre en marche, main dans la main.

Les cavaliers arrivèrent jusqu'à leur hauteur et comme elle s'y était attendue, ils avaient ralenti pour les regarder. Cármen eu alors un violent mouvement de recul en reconnaissant Umayr accompagné de deux de ses hommes. Et visiblement ce geste là l'interpella. Umayr fit stopper son cheval, son regard posé sur leurs deux personnes.

« Qui êtes vous ?» fit il

La jeune femme terrorisée et ne pouvant refréner ses réactions agrippa la tunique de Leoden. Ils devaient fuir, leur voler un cheval ou faire quelque chose d'autre mais il ne devait surtout pas la voir.

«C'est toi !! Le Rohirrim!!!»

Il descendit de son cheval, dégainant son sabre et visiblement rancunier à ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'ils s'étaient croisés au banquet. Le cœur de Cármen sembla cesser de battre sous la panique. Il ne l'avait pas encore vue mais il voulait déjà s'en prendre à Leoden.

«Leoden ! Il nous faut fuir !!!»

L'un des deux hommes attrapa la jeune femme par le bras pour laisser libre accès à Umayr de se battre contre Leoden. Et dans un ricanement amusé il lui arracha le tissu qui lui couvrait le visage.

« Hey Umayr, elle te dit pas quelque chose celle là ?»




   

made by ©️Winter Soldier

_________________
Cármen
J'ai vu vos boucles noires danser. Sous le vent du printemps chantaient, des oiseaux du haut de leurs ailes. J'ai vu dans vos yeux l'éternel, la promesse écrite de vos mains, disait l'avenir incertain©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 502
♦ RÉPUTATION : 3177
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Mar 14 Nov 2017 - 17:05




Drown to
surface anew

Cármen & Leoden


Les mouvements du bébé produisaient quelques ondes légères sous la peau de Cármen, ce que l'homme pouvait sentir par ses paumes, doucement collés sur ce ventre arrondi. Ces petits gestes rapides et irréguliers avaient le don de le rassurer : c'était comme si cet enfant-là pouvait lui dire qu'il était bien vivant, qu'il n'y avait nul lieu de s'inquiéter et que tout irait pour le mieux jusqu'à ce que vienne le jour où il viendrait au monde. Pour le moment, Cármen lui assurait qu'il avait encore quelques semaines à passer au chaud dans son ventre, qu'elle ne devrait pas accoucher de sitôt. L'homme étira un sourire à ces mots, elle savait comment chasser ses peurs et sur ce point, il ne faisait aucun doute qu'elle serait une très bonne mère et que leurs enfants seraient toujours rassurés.

Quand elle mentionna les cavaliers en approche, Leoden lorgna sur les silhouettes, sentant que le temps pressait pour eux de repartir et de reprendre leur route pour ne soulever aucune question de la part des autres voyageurs : la jeune femme lui avait appris qu'ils étaient souvent trop curieux, que l'on faisait aussi beaucoup de mauvaises rencontres dans ces contrées-là. Alors, il aida sa belle à se remettre debout, un bras dans son dos pour l'aider à se stabiliser et à reprendre la marche. Pourtant, cela ne sembla pas suffire pour passer inaperçu, car déjà les cavaliers ralentissaient l'allure pour s'arrêter à leur niveau, questionnant les deux nomades sur leur identité. Leoden, accaparé par la jeune femme, leva finalement les yeux pour les poser avec effroi sur un visage qu'il reconnu trop rapidement : Umayr, accompagné de deux soldats. Il sentit un lourd frisson parcourir son échine, quand il se rendit compte qu'il n'avait même pas eu le temps de masquer son visage et que le haradrim le reconnut aussitôt.

Les cavaliers descendirent rapidement de cheval, les deux hommes de main venant saisir Cármen par les bras, arrachant son turban pour dévoiler son identité et confirmer à Umayr que c'était bien la femme qu'il avait cherché. Leoden le vit sortir ses dagues, prêt à se battre et à user de ses deux comparses pour mettre à mal le guerrier rohirrim et repartir avec son trophée. « Tu n'as pas perdu ton temps à l'engrosser, cette salope » commenta le haradrim, lorgnant sur l'épouse de Leoden sans se priver. « Sache que si elle n'a pas su me donner de fils, elle ne t'en donnera pas non plus. »

Il s'avança vers le rohirrim, fermement décidé à se battre avec lui pour récupérer son dû. Ce qu'il ne savait sans doute pas, c'était qu'il ne se mesurait pas à n'importe qui : et dans ces moments-là, Leoden remerciait Constance pour tout ce qu'elle lui avait fait subir, car s'il était aussi bon guerrier présentement, c'était par tout ce qu'elle lui avait appris. Leoden dégaina son épée, une longue lame en fer épais qui avait déjà tranché bien des gorges – à son regret, lui qui, depuis qu'il connaissait Cármen, avait juré de ne plus tuer. Pourtant alors que ses mirettes dorées se plongeaient avec colère dans celles de son adversaire, Leoden n'avait plus aucune once de raison pour le ramener à la réalité. Il sentait ses veines bouillir d'une colère qu'il ne maitrisait plus, abandonnant son âme et sa conscience dans ce dernier tourbillon de raison qui lui échappait totalement ; lame en avant, il se jeta sur Umayr avec un cri profondément marquant qui ne valait rien face à la rage qui habitait son cœur. Il frappa une première fois, une seconde, évita un coup en se baissant, frappa encore. Umayr était rapide, la finesse de sa dague lui permettait d'aller chercher des coups que Leoden avait parfois du mal à parer mais heureusement, il était agile et il arrivait à suivre la cadence. L'absence d'armure ne lui était même pas venue à l'esprit, il se battait sans réfléchir, sans voir autre chose que cette colère aveuglante qui l'animait. Les deux gardes qui tenaient Cármen n'étaient que des employés, ils ne semblaient pas menacer la jeune femme plus que cela sans attendre les ordres de leur maître. Leoden les avait vaguement aperçu, essayant toutefois qu'ils ne réagissent pas violemment dans un excès de peur : la vie de sa femme était entre leurs mains..

Il essaya plusieurs fois de désarmer Umayr, sans succès ; il était aussi très bien entrainé et cela ne facilitait pas la tâche. Le haradrim porta un coup sur le poignet de Leoden, le forçant à ouvrir la main sous la douleur, à lâcher son épée qui tomba au sol dans un bruit mat. Rapidement, ce dernier fit une roulade au sol pour la récupérer en évitant un coup, se relevant arme à la main, pointée dans la direction du haradrim. « Si tu crois que je vais te laisser la moindre chance, Umayr, n'y pense même pas. C'est ma raison de vivre, je mourrais pour elle. »






WINTER SOLDIER

_________________


There Are Wounds That Never Show On The Body

WOUNDS THAT ARE DEEPER AND MORE HURTFUL THAN ANYTHING THAT BLEEDS. WOUNDS THAT ARE WRECKING YOU FROM THE INSIDE, TEARING APART EVERY INCH OF WHAT MAKES YOU FEEL ALIVE. THERE ARE WOUNDS THAT CAN NEVER TRULY HEAL, WOUNDS THAT YOU HAVE TO BEAR FOR THE REST OF YOUR LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 519
♦ RÉPUTATION : 3978
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Selen, Farshad, Violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Haradrim, elle est née dans un village à la frontière de Khand à l'est
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père, son mari, son groupe
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Jeu 16 Nov 2017 - 21:53






Drown to
surface anew


Leoden & Cármen





Tout était arrivé trop vite, mais si Umayr était ici c'est qu'il devait roder autour d'An Karagmir à cause des derniers accrocs avec son cousin. Car elle avait souvenir qu'il ne se tenait jamais trop éloigné de l'extrême orient d'où ils étaient d'origine. La jeune femme tentait de se libérer de l'emprise des deux hommes qui ne faisaient que la tenir pendant qu'Umayr se battait avec Leoden. Alors il avait fini par la reconnaître bien qu'elle n'avait que 12 ans la dernière fois qu'il l'avait vue. Elle avait senti son regard sur elle, salie juste par des yeux posés sur elle. Il avait remarqué ce ventre rond qui eu tôt fait de lui arracher une grimace d'horreur. Alors le combat prenait un tout autre tournant et devenait bien plus intéressant pour lui. C'était sans aucun doute un jour qu'il avait attendu, après toutes ces années et avec entêtement il avait cherché Cármen pour la punir de sa fuite. Et d'une pierre deux coups il venait à bout de Leoden. Ce qu'avait déclaré Leoden avait serré le cœur de la gitane, qui aurait voulu qu'il prétende qu'elle n'était rien pour lui afin d'amenuiser les éventuels dégâts. Alors il confirmait être le père de l'enfant qu'elle attendait. Umayr ricana à ces aveux d'amour, il ne connaissait pas ce sentiment là mais se faisait un plaisir de les briser.

« Et bien justement !!! »

Puisque Leoden faisait le malin à ses yeux il voulait lui donner une raison  de regretter de l'avoir ouverte. D'un geste à ses deux hommes leur envoya l'ordre d'agir et de prendre sa place pour combattre Leoden, lui donnant désormais bien plus de difficultés quand les deux soldats dégainèrent leurs sabres pour attaquer Leoden. Aux yeux d'Umayr, c'était certainement selon lui le moment de prouver qu'il allait mourir pour elle ainsi il en était débarrassé. Càrmen tenta alors de rejoindre un cheval pour monter dessus et passer près de Leoden pour qu'il monte ensuite derrière. Elle ne pouvait pas tellement courir et Umayr eu vite fait de l'attraper par les cheveux avant qu'elle ne puisse approcher l'animal.

« Sale petite garce!! Tu m'auras pas deux fois!!!»

Cármen lutta, sortant un couteau que lui avait donné Leoden et le planta dans la jambe de son tyran qui hurla de douleur. Elle avait visé le ventre mais ses gestes étaient beaucoup trop ralentis. Et finalement, elle se retrouva à terre, le dos contre le sable brûlant et la frayeur dans le fond des yeux. C'était le genre de scène qu'elle avait déjà vécu avec lui quand il cherchait à abuser d'elle, et il avait toujours réussi à avoir ce qu'il voulait d'elle parce qu'elle avait été une enfant trop terrorisée. Umayr en revanche semblait se délecter de cet effroi comme auparavant, sauf qu'elle n'était plus une enfant mais une femme. Il vint s'agenouiller devant elle, retira le couteau de sa cuisse et entreprit de le brandir devant ses yeux.

« finalement je vais pas te ramener, t'es souillée, un déshonneur!! Mais moi je vais te priver de fin heureuse.»

Sous les cris de Cármen qui tenta de se relever, il l'attrapa par la gorge pour la maintenir au sol et déchira sa robe pour découvrir son ventre. Elle l'avait déjà vu faire ça à une de ses femmes qu'il avait soupçonné d'infidélité, lui ouvrir le ventre pour égorger son enfant sous les yeux du père et laisser la jeune mère mourir lentement dans son agonie.

«Leoden !! Tue le !!! Pitié !!!!» hurla Cármen dans un cri étouffé.

La peur la crispait tellement qu'elle en avait mal partout et alors il se passait quelque chose de pas normal, l'instinct de survie prenait le dessus. Càrmen senti le bas de sa robe soudainement humide et Umayr le remarqua, stoppé dans son élan et sa vigilance soudainement envolée. A bien l'observer, il semblerait que le petit ne patiente pas plus longtemps pour se montrer. Cármen le comprit vite et essaya d'alerter Leoden. Umayr la fit taire en plaquant sa main sur sa bouche. Il fallait qu'il le tue avant qu'elle commence à avoir de grosses contractions ou alors rien ne se passerait bien et elle craignait mourir en couche.




   

made by ©️Winter Soldier

_________________
Cármen
J'ai vu vos boucles noires danser. Sous le vent du printemps chantaient, des oiseaux du haut de leurs ailes. J'ai vu dans vos yeux l'éternel, la promesse écrite de vos mains, disait l'avenir incertain©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 502
♦ RÉPUTATION : 3177
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Mer 28 Fév 2018 - 22:01




Drown to
surface anew

Cármen & Leoden


La panique se lisait dans le blanc de ses yeux, et pourtant, l'homme n'aurait jamais eu l'audace de baisser les bras face à un tel enjeu : ce n'était pas seulement lui, même pas seulement la vie de Cármen qui incombait, non.. C'était tellement plus que ça. Il ne pouvait songer à rien sinon à la colère qui faisait vibrer tout son corps, à la rage qui fuyait dans ses veines, qui s'accaparait le moindre geste du guerrier, à cette folie pure et instable qui arrachait les cris à sa gorge.. Il savait que ce qu'il avait dit était vrai : il mourrait pour elle s'il le fallait, il en était capable, et il n'en doutait pas une seule seconde.

Le combat qu'il menait contre Umayr était difficile, plus qu'il n'aurait voulu l'admettre car Leoden était excellent épéiste et qu'il avait eu, malgré lui, une des meilleures formations qui n'ait pu lui être donnée. Il se savait adroit, certes, mais cela pouvait-il suffire contre un tel ennemi ? La différence entre leurs armes, entre leurs styles de combat, pouvait bel et bien être un élément décisif pour l'issue de cette bataille. Leoden se battait corps et âme, il ne pouvait faiblir : c'était hors de question face à l'avenir qu'il pouvait promettre à son épouse.

Il se fit pourtant prendre au dépourvu quand Umayr lança les deux gardes sur lui, s'éloignant pour aller rejoindre Cármen. Leoden, occupé par ses nouveaux ennemis, abattit coup après coup sur eux, quand quelques bribes de paroles lui parvinrent : Umayr était en train de menacer Cármen, et elle était en danger, et il était incapable de lui porter un secours immédiat. L'homme hurla d'une colère sans nom, avançant tête baissée et lame en avant pour planter son arme dans le ventre de l'un des hommes qu'on avait lancé sur lui. Il sentit la chair se percer sous la force qu'il avait appliqué dans son coup, se rendant à peine compte qu'il venait de donner la mort alors qu'il cherchait la vie. Ses mains, tachées de sang alors qu'il essayait de dégager sa lame du cadavre encore tressaillant, tremblaient beaucoup trop pour lui permettre de récupérer son épée. Il la troqua rapidement contre la dague échappée par le mort, se retournant juste à temps pour parer un coup mortel de son second ennemi. Le deuxième garde ne lui laissait pas de répit ; Leoden sentait la fatigue dans ses coups, mais poussé par cette volonté inébranlable de sauver sa bien-aimée, il continua de se battre comme il put.

Ce fut un cri déchirant qui le stoppa dans son entreprise, un cri de femme. Cármen. Il se retourna vers elle, devant la vision d'horreur d'Umayr qui déchirait sa robe. Cette simple vue remontait non seulement d'affreux souvenirs fabriqués dans la mémoire du jeune homme, les souvenirs de nuits d'horreur pour celle qu'il aimait ; mais il laissait aussi présager les violences que la jeune femme risquait de subir s'il ne venait pas intervenir rapidement. Leoden n'attendait pas, ne se préoccupant plus du deuxième garde qui le menaçait toujours. Il se dirigea en courant vers Umayr et Cármen, la vue troublée, le cœur battant si fort dans ses tempes qu'il n'entendait pas distinctement tout ce qui se passait autour de lui. Dans le chaos presque total, il arriva derrière Umayr qui ne le vit pas, le pensant sans doute trop occupé avec son guerrier. Mais Leoden attrapa violemment la chevelure de son ennemi, et dans un silence presque étrange et irréel, passa sa dague sur la gorge de l'homme. De simples mots lui échappèrent pour marquer cette exécution. « Va pourrir en enfer, sale vermine » fit Leoden, avant de laisser ses mains tremblantes trancher la gorge de l'homme.

Le sang ruisselant sur ses mains, Leoden tira rapidement le corps inerte sur le côté de la route. Lorsqu'il releva les yeux, il entendit une arme tomber à terre : le dernier garde, debout, le regard effrayé, semblait se rendre. « Maitre, pitié.. » commença-t-il. Leoden avait assez de colère en lui pour laisser libre court à ses pulsions meurtrières, mais l'inquiétude qu'il avait concernant Cármen ne lui permit pas de faire cas de ce dernier. « Dégage, que je ne te revoie jamais » murmura-t-il, avant de se ruer sur la jeune femme pour comprendre la gravité de la situation.






WINTER SOLDIER

_________________


There Are Wounds That Never Show On The Body

WOUNDS THAT ARE DEEPER AND MORE HURTFUL THAN ANYTHING THAT BLEEDS. WOUNDS THAT ARE WRECKING YOU FROM THE INSIDE, TEARING APART EVERY INCH OF WHAT MAKES YOU FEEL ALIVE. THERE ARE WOUNDS THAT CAN NEVER TRULY HEAL, WOUNDS THAT YOU HAVE TO BEAR FOR THE REST OF YOUR LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 519
♦ RÉPUTATION : 3978
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Selen, Farshad, Violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Haradrim, elle est née dans un village à la frontière de Khand à l'est
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père, son mari, son groupe
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Mar 20 Mar 2018 - 13:22






Drown to
surface anew


Leoden & Cármen




Cármen avait fermé les yeux, faisant tout son possible pour respirer profondément et retarder ce qui était en train d’arriver. Umayr lui, avait hâte de pouvoir utiliser leur enfant pour les torturer une dernière fois avant d’avoir l’intention de les tuer. Il appuyait sur son ventre pour accélérer le processus, lui arrachant des gémissements de gêne puisque même s’il arrivait le moment n’était pas tout à fait venu visiblement. Elle portait ses mains vers son agresseur pour tenter de l’éloigner d’elle, et puis plus rien, elle ouvrit les yeux et vit Leoden qui tenait Umayr par les cheveux. Le coup parti alors, marquant la fin du cauchemar par cette dague passée à la gorge. Il venait de le tuer, il venait de sauver sa femme et son enfant.

Le sang de cet homme qui était source de ses angoisses depuis tant d’années lui éclaboussa au visage, Leoden venait d’y mettre un terme, il avait sacrifié cet homme pour la sérénité de leur famille. La jeune femme encore tremblante observa cette scène, encore horrifiée par ce qui aurait pu se produire. Et puis elle oublia, elle oublia tout ce qu’il avait pu se passer, tout ce qu’elle avait pu subir, c’était comme par enchantement alors que ce corps déjà se faisait engloutir par les grains de sable que le vent soufflait. Il pourrirait là au beau milieu du désert et les souvenirs d’enfance de la gitane aussi. Elle soupira longuement, concentrant son attention sur Leoden qui était revenu vers elle. Elle ne pouvait se redresser, la douleur était trop forte présentement, mais au travers de ses larmes désormais taries, un fin sourire vint à naitre. Il l’avait une nouvelle fois sauvé, il avait sauvé leur famille, il avait lavé l’honneur de Cármen. Elle n’avait pas une seule égratignure, seul le tissu de sa robe avait été victime des derniers actes de violence d’Umayr. Grâce à lui, elle était saine et sauve, maintenant il y avait autre chose dont elle devait se soucier.

L’enfant arrivait bel et bien, son corps réagissait et travaillait déjà à la naissance en la faisant grimacer. Une main sur son ventre, elle ne paniquait pas parce qu’elle était prête malgré les circonstances et qu’elle ne voulait pas voir la panique marquer plus longtemps le visage de son mari. Elle lui prit la main, embrassa le dos de celle-ci et se redressa finalement. Elle savait que cette épreuve avait été difficile pour Leoden qui venait d’être poussé dans ses retranchements, mais elle ne souhaitait pas qu’Umayr gâche le souvenir de ce jour là où ils avaient fondé leur famille. Elle l’enserra de ses bras, les passant autour de ses épaules pour loger sa tête dans son cou et respirer doucement. Elle sentait son cœur encore tremblant de l’adrénaline, de la rage qu’il avait ressentie et prit un instant avec lui pour l’aider à reprendre son calme. Ses doigts caressaient doucement sa nuque, de petits mouvements circulaires afin de lui transmettre les quelques bonnes ondes qu’elle avait encore. Elle savait ses émotions débordantes, alors au cas où elle voulait d’abord l’aider à se recentrer, à se concentrer sur le moment présent.

« Je t’aime tellement » soupira-t-elle, rassurée de voir qu’ils n’avaient rien de grave et qu’ils aient pu s’en sortir grâce à lui.

Mais il n’y avait pas de temps à perdre, car un enfant commençait à s’impatienter et il fallait d’abord tout faire pour que tout se passe bien et que la jeune femme soit à l’aise pour ce moment-là.

« Il y a une grotte à quelques mètres, après la saison des pluies elle se rempli d’eau, aide-moi à aller là-bas, j’y serais plus à l’aise pour… »fit-elle avec le plus de calme possible.

Il l’avait peut-être deviné, mais elle le lui confirmait alors, ils allaient revenir à trois chez sa cousine aujourd’hui. La jeune femme inspira longuement, les contractions la faisaient souffrir mais elle était prête à faire cet effort, et à ne pas se laisser emporter par les émotions pour que Leoden le vive bien. Elle avait besoin qu’il reste fort, ils auraient tout le temps de parler de ce qu’il venait de se passer, mais présentement leur petit bout voulait s’accaparer leur attention.

« Tout va bien se passer d’accord ? Je suis plus que prête même si c’est soudain »

Il se devait de la croire, de lui faire confiance, car c’était à elle de travailler, c’était à elle de faire tout ceci et il ne pourrait sans doute rien faire pour l’y aider.





   

made by ©️Winter Soldier

_________________
Cármen
J'ai vu vos boucles noires danser. Sous le vent du printemps chantaient, des oiseaux du haut de leurs ailes. J'ai vu dans vos yeux l'éternel, la promesse écrite de vos mains, disait l'avenir incertain©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen

King Of Tales Untold ♦ HUMAIN
avatar
♦ PSEUDOs : Winter Soldier
♦ MESSAGES : 502
♦ RÉPUTATION : 3177
♦ AVATAR : Eoin Macken © Winter Soldier
♦ DC & co : Élwel, Chandalen, Carmella & Sharbat
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : Homme du Rohan
— ORIGINAIRE DE : Rohan
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— MÉTIER PRATIQUÉ : Ancien chasseur de primes, il se repentit dans la douceur des bras de sa belle. Leoden vit maintenant avec le groupe de gitans et dispense l'aide nécessaire pour qu'en retour, il ait de quoi se nourrir. Tenir une épée ne lui manque pas, au contraire, il découvre enfin le calme d'une existence sans violence.
— ARMES DU PERSO : Une épée et de petits couteaux
— AMOUREUSEMENT : Cármen ♥

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Sam 26 Mai 2018 - 11:18




Drown to
surface anew

Cármen & Leoden


Les mains encore tachées de sang, Leoden enserra la jeune femme tout contre lui. Il sentait encore l'adrénaline fuser au travers de son corps, son cœur battant la chamade alors qu'il respirait le doux parfum de celle qu'il aimait. Les choses auraient pu tourner bien plus mal, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable de ce qu'avait eu à subir Cármen, et de ce qu'il avait été contraint de faire. C'était horrible pour lui, de se retrouver à devoir tuer encore, tuer pour que sa famille survive. Il n'y était plus habitué, et les horreurs de la mort laissaient encore leurs marques bien trop présentes sur sa peau et dans son esprit. La mort était omniprésente, elle le pourrissait de l'intérieur depuis trop d'années, et à chaque instant où il avait pensé que cela se calmait, qu'il gagnait son répit, ce dernier n'était jamais de longue durée. Difficile de vivre dans un étau qui se resserrait à chaque fois qu'il n'y faisait plus attention.. C'était comme de vivre dans une prairie entourée de barrières, et lorsqu'on s'éloigne assez de la frontière nord, on entrevoit la limite qui se dresse au sud.

Il inspira longuement, tentant de calmer son rythme cardiaque quand la jeune femme lui fit comprendre que le moment était venu pour leur enfant de voir le jour. Leoden était pris au dépourvu : il avait espéré que les choses se présentent d'une meilleure façon, car après ce qui leur était arrivé avec leur premier enfant, il était loin d'être rassuré par le moment fatidique de la naissance. Ce petit bébé, il n'était pas prêt à le perdre, ni à perdre Cármen. Il sentit son cœur se serrer en songeant à leur vie passée, et pria les dieux mille fois pour que ce jour-là ne se termine pas avec du sang sur leurs mains. Il souleva la jeune femme, l'aidant à marcher jusqu'à l'endroit qu'elle lui indiquait : une grotte creusée naturellement à même la roche, où ils purent entrer et disposer d'un espace à l'abri du sable et de la vue. L'endroit était heureusement assez spacieux pour qu'ils puissent tenir debout, et un bassin d'eau assez profond s'y était formé grâce à la saison des pluies : cela leur offrait un endroit calme et avec de l'eau, mettant alors toutes les chances de leur côté.

Leoden, se montrant très protecteur, veillait aux besoins de la jeune femme avec un empressement certain. « Dis-moi ce que tu veux que je fasse, je ne sais pas vraiment comment t'aider davantage.. » murmura-t-il, inquiet de ne pas se rendre assez utile alors que la panique était en train de revenir à la charge dans son esprit. Et si l'enfant mourrait par faute de soins ? Si la naissance se passait mal ? S'ils n'arrivaient pas à le mettre au monde comme il le faut ? Et si Cármen rencontrait trop de difficultés ? Non, ces idées n'étaient que des folies qu'il n'avait pas à envisager, mais quelque part, il était incapable de faire autrement avec ce qu'ils avaient vécu. Cet enfant-là devait vivre.

Il aida Cármen à descendre dans l'eau : sans doute était-ce le mieux à faire pour attendre le plus confortablement possible que l'enfant ne vienne au monde. L'eau saurait sans doute apaiser les douleurs et occuper l'esprit, songea-t-il. Leoden resta près d'elle, la tenant dans ses bras, et si son cœur sentait une peur inexplicable l'envahir, il ne montrait pas son angoisse, pour ne pas inquiéter la jeune femme. C'était difficile, mais le plus dur restait certainement à venir..






WINTER SOLDIER

_________________


There Are Wounds That Never Show On The Body

WOUNDS THAT ARE DEEPER AND MORE HURTFUL THAN ANYTHING THAT BLEEDS. WOUNDS THAT ARE WRECKING YOU FROM THE INSIDE, TEARING APART EVERY INCH OF WHAT MAKES YOU FEEL ALIVE. THERE ARE WOUNDS THAT CAN NEVER TRULY HEAL, WOUNDS THAT YOU HAVE TO BEAR FOR THE REST OF YOUR LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1957-leoden-doreath-make-s http://lonelymountain.forumactif.org/t1961-leoden-doreath-fiche-de-liens http://lonelymountain.forumactif.org/t1962-leoden-doreath-gestion-de-rp

avatar
♦ PSEUDOs : Illabye
♦ MESSAGES : 519
♦ RÉPUTATION : 3978
♦ DC & co : Raeryan, Elea, Selen, Farshad, Violette
♦ DISPONIBILITÉ RP : ✓ Disponible

— RACE DU PERSO : humaine
— ORIGINAIRE DE : Haradrim, elle est née dans un village à la frontière de Khand à l'est
— ÂGE DU PERSO : 27 ans
— RANG SOCIAL : pauvre
— MÉTIER PRATIQUÉ : voyante, danseuse, musicienne, comédienne
— ARMES DU PERSO : un couteau bien caché sous ses jupons
— ALLÉGEANCE〣GROUPE : son père, son mari, son groupe
— VOYAGE AVEC : sa troupe de saltimbanques
— AMOUREUSEMENT : Épouse de Leoden

MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   Jeu 7 Juin 2018 - 16:30






Drown to
surface anew


Leoden & Cármen




Leoden l'aida, dévoué mari qu'il était, toujours aussi bienveillant malgré le sang sur les mains. Il venait de la sauver, et jamais elle n'allait oublier cela, il avait prit ses cauchemars à mains nues et les avait décimés sous ses yeux. Plus jamais cela ne reviendrait la hanter, elle sentait que dès ce jour sa vie allait changer. Mais pour le moment, un autre événement les avait pris de cours et Leoden emmena la jeune femme dans la grotte qu'elle avait indiqué. La jeune femme marchait lentement, respirait profondément et sentait déjà les contractions l'empêcher de faire le moindre effort. Et pourtant jusqu'au bout elle avait tenu, à l'abri de la caverne, elle s'était dévêtue pour plonger dans l'eau. Cela la rassura, la fraîcheur de l'eau vint soulager ses muscles, son dos et elle soupira doucement. Leoden était inquiet, et comme d'habitude elle n'avait pas voir ce regard perdu. Il ne pouvait pas plus l'aider que tout ce qu'il avait fait déjà pour elle, maintenant il devait lui faire confiance, elle savait ce qu'elle était en train de faire. La gitane prit sur elle, passant sa main sur sa joue pour venir caresser sa peau et le rassurer de sa douce voix

« C'est à mon tour de travailler, reste juste près de moi »Fit elle, un peu plus sereine maintenant qu'elle se trouvait dans un endroit à l'abri.

Son étreinte lui était bénéfique, il lui permettait d'avoir un peu de douceur et contrastait avec les vives douleurs qui la prenaient. Ce serait bientôt fini se disait elle en passant sa main sur sa peau où elle sentait son enfant s'agiter. Elle n'était pas certaine que tout se passerait pour le mieux, mais cet enfant là allait vivre, elle l'avait vu, elle en avait fait une prophétie ; c'était plus son sort à elle qui la faisait douter, mais Cármen n'allait pas lésiner sur les moyens et ferait tous les efforts possibles pour que ça se passe bien. Alors durant ces instants interminables où la douleur montait en crescendo, la jeune femme restait dans les bras de son mari, glissait le bout de ses doigts sur ses bras où lui dérobait quelques baisers. Elle devinait que ça ne devait pas être évident pour lui non plus et surtout après tout ce qu'ils avaient vécu. Mais elle se promettait, cette naissance là serait un nouveau chapitre à leur histoire qui durait déjà depuis un moment, leur amour n'avait jamais fané et ils étaient enfin mariés.

Quand elle senti que le moment était venu, la jeune femme se détacha légèrement du rebord de l'eau mais ne lâchait pas les mains de Leoden, elle les serrait fort, en compensation des efforts qu'elle fournissait. C'était douloureux, elle avait du mal à ne pas retenir ses plaintes, en temps normal elle aurait pu savoir si elle faisait du bon travail ou pas, mais là toute son attention était tellement focalisée sur ce qu'il se passait que son esprit ne trouvait pas le moyen de prendre du recul. Elle pensait à leur premier enfant et tout ce qui leur était tombé dessus ; des attaques d'orcs, leur passé qui revenait les prendre de court, les doutes, elle refusait d'abandonner.

Un dernier effort, une dernière poussée et Cármen plongea les mains dans l'eau pour remonter son petit à la surface. Il était déjà bien dodu, il serait sans doute très fort. Mais il ne respirait pas. La gitane reprenait doucement son souffle et essayait de ne pas paniquer, elle avait déjà fait cela, c'était normal parfois, alors elle le retourna doucement pour masser son dos avec vigueur jusqu'à obtenir un résultat. Et un petit cri résonna dans la caverne, La jeune femme senti les larmes monter aux yeux, il était en vie, bel et bien en vie. Elle attendit encore quelques instants avant de pouvoir le prendre tout contre elle et laisser son émotion s'échapper.

« Leoden regarde ! Il est vivant ! »

Et elle l'était aussi, il l'était aussi, ils avaient gagné leur pari. Le bambin gigotait, vif, il pleurait, ça résonnait dans toute la grotte mais il n'y avait pas plus heureuse qu'elle à ce moment là. La jeune femme nettoya le bébé et se rapprocha du bord pour que Leoden puisse le voir alors qu'il ouvrait les yeux.

« Nous retournerons au Rohan, il sera un rohirrim vaillant et brave comme toi »

Ce n'était pas terminé même si elle avait fait le plus gros, mais avoir le petit dans ses bras pour elle c'était la fin de plein de choses qu'elle voulait laisser derrière elle, c'était une joie immense






   

made by ©️Winter Soldier

_________________
Cármen
J'ai vu vos boucles noires danser. Sous le vent du printemps chantaient, des oiseaux du haut de leurs ailes. J'ai vu dans vos yeux l'éternel, la promesse écrite de vos mains, disait l'avenir incertain©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lonelymountain.forumactif.org/t1946-carmen#34145 http://lonelymountain.forumactif.org/t1948-carmen
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Drown to surface anew (Cármen & Leoden)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drown to surface anew (Cármen & Leoden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par une froide nuit de l'hiver 1663... Ou comment le passé refait surface [RP unique]
» Sous la surface : RP libre, moyen
» L'amour sous la surface...
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» « La nostalgie refait surface quand le présent n'est pas à la hauteur du passé. » [PV Rêve de Lotus.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☁ Lonely Mountain :: partie rp du forum :: Southern Middle Earth :: Harad-
Sauter vers:  
hobbit rpg erebor hobbit nains hobbit nains lotr sda hobbit nains lotr sda hobbit nains hobbit nains hobbit nains hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg hobbit rpg
© Lonely Mountain 2016 ♦ Le forum appartient à l'intégralité de son Staff. Design et codage by Dwalin et Kili, bannière de LRG, avec des éléments de Dark Paradize et Neil. Sources de codes trouvées sur des plateformes d'aide de codage, notamment Never-Utopia. Remerciements à tous ceux qui ont soutenu le forum et à vous, nos membres, d'être chez nous et de faire perdurer l'aventure. Nous vous aimons très fort, bande de wargs mal lavés ! ▬ Le Staff.